• Like
  • Save
ROAD 66, USA   2/3
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

ROAD 66, USA 2/3

on

  • 1,744 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,744
Views on SlideShare
1,743
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
23
Comments
1

1 Embed 1

http://www.slideshare.net 1

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    ROAD 66, USA   2/3 ROAD 66, USA 2/3 Presentation Transcript

    • Route 66 (2ème partie)
      • Après Sapulpa (du nom d'un chef indien), on arrive devant le Rock Creek Bridge, un de ces vieux ponts qui jalonnent la Route 66. Construit en 1921 avec un revêtement en brique rouge, il est néanmoins bien conservé. Plus loin, d'autres ponts ont eux été enlevés et certaines portions de route ont été bloquées par les propriétaires de terres des environs.
      Continuons le voyage sur la Route 66. (Rock Creek Bridge)
      • A Stroud, le Rock Cafe fut construit en pierre du coin, comme la 66 qui fut pavée en briques provenant des environs. Il fut ouvert en 1939 et a réouvert il y a peu de temps. Avant l'entrée de l'Etat dans l'Union, c'était le repère des cow-boys, des hors-la-loi et des prostituées. Non loin d'ici se trouve le plus gros gisement de gaz naturel de l'Oklahoma.
      • Le premier réservoir d'hydrocarbures rond fut construit à Davenport en 1925. Chandler , fondée en 1891, abrite le Lincoln Motel, construit en 1939. La ville fut détruite en 1897 par une tornade.
      • A Arcadia, visitez la Round Barn, une énorme grange en bois complètement circulaire, datant de 1898 et entièrement restaurée. L'entrée est gratuite. Ce type de grange en chêne vient de Suisse et il n'en existe qu'une vingtaine d'exemplaires aux Etats-Unis. Sa forme ronde la protège des tornades, dont les vents peuvent atteindre 450 km/h. On en recense un millier chaque année aux Etats-Unis (dont 484 pour le seul mois de mai en 1998). Ces tornades sont le résultat de la rencontre de l'air polaire canadien avec l'air chaud qui remonte du golfe du Mexique. Ces masses d'air rencontrent peu d'obstacles et se rejoignent le plus souvent au niveau du Kansas, de l'Oklahoma, du Missouri ou du Texas. Les tornades cessent avec l'été quand l'air polaire se réchauffe.
      (Round Barn)
      • OKLAHOMA   CITY
      • Oklahoma City, fut fondée en un jour le 22 avril 1889, quand la terre qui appartenait jusqu'ici aux indiens fut mise à la disposition des colons. C'est la 3ème ville des Etats-Unis par la superficie. Son nom vient du mot Choctaw qui veut dire "homme rouge". Aujourd'hui, 67 tribus indiennes sont représentées dans la population, qui compte près d'un million d'habitants avec l'agglomération. Comme dans Tulsa, et toutes les grandes villes en général, la route n'est pas toujours facile à suivre. La ville n'a pas vraiment subi l'influence de la route et il y a peu de choses à voir en rapport avec la 66. Oklahoma City n'a pas vraiment de centre. On peut voir un puits de pétrole dans le jardin situé juste devant le Capitole (le seul capitole de la 66). Suite à la découverte de gisements de pétrole en 1928, l'Oklahoma fut le huitième producteur mondial de pétrole pendant 40 ans (aujourd'hui 60% de la consommation américaine sont importés). On trouve également un National Cow-boy Hall of fame et l'on peut assister à une des plus importante foire aux bestiaux au monde, la Oklahoma National Stockyard . Environ 1 million de bêtes sont vendues ici chaque année. Le 19 avril 1995, un fanatique fit exploser le Murrah Federal Building , en plein coeur de la ville, causant la mort de 169 personnes et en blessant près de 600. Aujourd'hui, l'immeuble a été rasé et on ne voit qu'une pelouse entourée de grilles recouvertes de témoignages, de fleurs, de photos, ...
      (Lieu de l’attentat D’Oklahoma City)
      • Entre Bethany et Yukon , on longe le lac Overholser qui servait en 1941 de base d'atterrissage pour les hydravions.
      • El Reno (ville du plus gros Burger du monde -250 kg-) fut fondée en 1889 lors de la création de la voie de chemin de fer, 2 mois après le Great Oklahoma Land Rush (la course à la terre). Reno City se trouvait avant au nord de la rivière. La ville refusa le supplément demandé pour que la voie ferrée passe dans la ville. La ville fut donc déplacée de l'autre côté de la rivière. Sous l'enseigne du Big 8 Motel , la pancarte " Amarillo's finest " (le meilleur d'Amarillo) peut étonner alors que nous sommes à 400 km de cette ville. Cette parcarte a servi pour les besoins du scénario du film Rain Man . En effet, un passage du film fut tourné en juin 1988 dans ce motel (chambre 117, où rien a été déplacé depuis). La Direction a décidé de se servir des objets utilisés lors du tournage pour faire la publicité de l'établissement. Vous pourrez y passer la nuit pour 25$.
      (Big 8 Motel)
      • Hydro est la ville d'une des célébrités de la route : Lucille Hamon, qui racontait à qui voulait l'entendre l'histoire de ses années de serveuse dans une station service reconvertie en musée qu'elle occupait depuis 1941. Lucille Hamon est malheureusement décédée en août 2000.
      (Station service de Lucille Hamon)
      • On trouve par ici d’ancienne portion de route avec leur revêtement en béton rose. Autre particularité de la route : ses bordures sur le côté qui avaient pour but d'empêcher les voitures de sortir de la route (malheureusement, l'effet était parfois plus violent que prévu et de nombreuses voitures se retrouvèrent sur le toit, et ce genre de bordures a fini par disparaître. L'autre inconvénient de ces bordures était de canaliser l'eau, ce qui transformait la route en toboggan aquatique lors des pluies diluviennes, assez fréquentes dans cette région.
      • Clinton, fondée en 1903, abrite un récent musée de la Route 66. On approche des grandes plaines du Texas et on trouve de plus en plus d'établissements abandonnées. Foss est classée officiellement comme ville fantôme. Une vieille station essence abandonnée en est le seul reste visible.
      • A Sayre , fondée en 1901, le palais de justice (Becklam County Courthouse) et la rue principale sont apparus dans le film de John Ford, "Les raisins de la colère".
      • A Erick (1902), au coin de Main Street et de la 66, les portes des 4 bâtiments formant les coins font face au croisement. C'est le seul endroit de la route où l'on rencontre ce genre d'architecture. Autrefois, Erick était connue pour être l'un des pires pièges à excès de vitesse de tout le pays. Les prouesses du zélé Sergent Elmer, qui pouvait rattraper n'importe qui, faisaient que les touristes évitaient l'endroit et Elmer fut alors prié de se retirer. Mais une légende raconte que le fantôme du policier patrouille toujours au volant de sa vieille Ford noire de 1938 ...
      • Texola se trouve à la frontière entre le Texas et l'Oklahoma, d'où son nom. On peut y voir la petite prison construite en 1910, ainsi qu'une vieille station service répertoriée au registre des monuments historiques. Aujourd'hui c'est une ville semi-fantôme, mais autrefois, Texola regorgeait de voyageurs et de routiers. La ville n'avait jamais fait parler d'elle, mais un beau matin, en se réveillant, les habitants constatèrent que des petits malins avaient grimpé tout en haut de l'énorme panneau Texola pour remplacer le T par un S. En l'espace de quelques heures, les touristes de passage, prétextant venir faire leurs courses, demandaient aux boutiquiers où se trouvait la "maison" en question.
      • A peine quitté l'Oklahoma, le paysage change radicalement pour s'étendre à perte de vue et devient plus aride. La route traverse en effet les grandes plaines du Texas ( the Lone Star State ), célèbre entre autre pour ses grands troupeaux de bétail. Les cow-boys sont apparus vers 1860. A l'origine, ce sont des Espagnols qui ont enseigné à leurs prisonniers indiens à soigner le bétail. C'est au Texas que le fil de fer barbelé fut inventé en 1867 pour protéger les propriétés et garder le bétail.
    • Vous ne pouvez pas rater le U Drop Inn de Shamrock (aujourd'hui fermé), qui est un des plus beaux exemples d'architecture art-déco de la route 66. On y trouve également la Tower Station Service , une vieille station essence datant également de 1936. Autrefois à Shamrock, on extrayait du pétrole et du gaz naturel. La ville fut baptisée ainsi par un émigré irlandais nostalgique de son pays natal. La fête de la Saint Patrick a lieu ici chaque année et chaque homme doit à cette occasion porter la barbe.
    • McLean accueille le Devil's Rope Museum , un musée retraçant l'histoire du fil de fer barbelé. A la sortie ouest de la ville se trouve une station d'essence Phillips 66 d'époque (la première du Texas), construite en 1929 et restaurée. A ses côtes est exposé un ancien camion citerne. De vieilles carcasses de voitures sont éparpillées à plusieurs endroits dans la ville. Le typique Cactus Motel a également été restauré.
    • (Tour penchée de la Britten) (Mur peint à Groom) Le tracé de la route entre Alanreed et Groom a souvent changé et il est quasiment impossible à suivre. Le plus ancien alignement se trouve sur des terrains privés et les accès sont interdits ou restreints. D'anciennes cartes montrent la route serpentant autour de collines ou passant au fond de canyons. Déplacée vers le nord, le nouveau tracé a été en partie écrasé par l'autoroute. A Groom, le château d'eau penché de la Britten USA semble sur le point de s'écrouler, comme si une tornade l'avait en partie arraché de son socle. En fait, il s'agit d'un pur produit de marketing. On peut y voir également les vestiges d'un vieux motel 66 Courts et un de ces murs peints à l'effigie de la 66 comme on en rencontre sur le trajet.
      • AMARILLO  
      • Quelques kilomètres avant Amarillo, le Palo Duro Canyon (site Internet en anglais), avec ses formations rocheuses et ses grottes est appelé par les Texans "le grand canyon du Texas". Les dimensions sont quand même plus réduites (parois de 200 mètres de haut). Tous les soirs d'été depuis une trentaine d'années, 80 acteurs donnent une représentation de la pièce Texas qui montre le courage et les épreuves des premiers pionniers. Les indiens trouvaient refuge dans ce canyon.
      (Palo Duro Canyon) (Pièce Texas)
      • Amarillo (200 000 habitants) fut fondée en 1887. Son nom vient d'un mot espagnol signifiant "jaune", en référence à la couleur des berges du lac Amarillo, et des nombreuses fleurs jaunes qui poussent dans le coin. On y trouve de nombreuses boutiques d'antiquités toutes situées dans la rue principale (attention : comme partout au Etats-Unis, est considéré comme antique ce qui date d'avant la deuxième guerre mondiale). Dans cette rue, on peut également apercevoir une peinture murale retraçant l'itinéraire de la route.
    • (Sigle à Amarillo) (Vente de bétail) Comme partout ailleurs au Texas, la région d'Amarillo compte de gigantesques ranchs et de nombreux puits de pétrole. Dans cette capitale de la viande se déroulent de grandes ventes aux enchères de bétail. (Puits de pétrole)
    • Le Big Texan , fondé en 1929, vous offre le steak de 2 kg si vous parvenez à le manger en moins d'une heure. D'après les statistiques, une personne sur 6 en moyenne y arrive. Le record appartient à un joueur de base-ball de Cincinnati : 9 minutes et 30 secondes ! Une autre personne a réussi a en avaler 2 en une heure ! Le restaurant, qui se repère à son enseigne de 30 mètres de haut représentant un cow-boy, se trouvait autrefois le long de la route mais fut déplacé le long de l'Interstate 40 après son ouverture en 1968. Un incendie le détruisit en 1976 (bloquant la circulation sur l'autoroute pendant 2 heures). Il fut reconstruit et un motel fut ajouté, avec une piscine ayant la forme du Texas.
      • A la sortie de la ville, ne manquez pas le Cadillac Ranch , situé le long de l'autoroute. En fait de ranch, il s'agit d'un champ en libre accès où le milliardaire Stanley Marsh III a planté 10 Cadillac (des modèles 1948 à 1964) dans le sol en 1974. L'angle qu'elles forment avec le sol est le même que celui des pyramides d'Egypte. Tout le monde est invité à noter ce qu'il veut sur les voitures. Celles-ci sont repeintes tous les ans.
    • Adrian est le centre géographique de la route 66. Nous voilà donc à mi-chemin de Chicago et Los Angeles. L'endroit est signalé par des panneaux. Comme bon nombre de villes situées sur cette portion de la route, on trouve des silos à grains. (Milieu de la route) Milieu de la route) (Silos à grains)
      • Dernière étape du 2ème plus grand état des USA (derrière l'Alaska) à Glenrio, où la route est à 4 voies. On peut y voir les ruines d'un vieux motel dont l'enseigne (du moins ce qu'il en reste) indique d'un côté Last motel in Texas (dernier motel au Texas) et de l'autre First motel in Texas (premier motel au Texas). Glenrio (2 habitants aujourd'hui) fut fondée en 1903 lors de la construction de la voie de chemin de fer à l'est de la ville (côté Texas).
      (La 66 dans Glenrio) (Vestige de Motel
    • Au Nouveau Mexique, la route traverse une région que les Américains qualifient de in the middle of nowhere (au milieu de nulle part). Les paysages sont extrêmement vastes, avec d'immenses propriétés. Après Albuquerque, le désert fait place à des montagnes arides. Le Nouveau Mexique fut acheté aux Mexicains en 1912.
      • Entre Glenrio et San Jon, la route n'est plus qu'une piste de gravillons pendant une trentaine de kilomètres. Voici un des nombreux cas de figure où, si l'on ne dispose pas d'un 4x4, il vaut mieux reprendre l'autoroute. Au Nouveau-Mexique, certaines portions n'ont jamais été goudronnées.
      (Entrée du Nouveau Mexique) (Fin de tronçon)
    • Selon la légende, la ville de Tucumcari tient son nom de 2 guerriers Apaches, "Tocom" et "Kari", qui s'affrontèrent pour conquérir la fille du chef Wabtomak. Tous deux périrent dans une bataille qui se déroula sur la montagne Tokomkari qui domine la ville. A l'entrée de la ville, une sculpture a été érigée en l'honneur de la 66. La ville fut fondée en 1902 après l'arrivée du chemin de fer.
      • Tucumcari est une ville classique de la 66 où les enseignes publicitaires sont légion. Déjà le long de la route, de nombreux panneaux annoncent "Tucumcari Tonight - 2000 chambres". Car durant la belle époque de la 66, presque tous les voyageurs qui parcouraient la route passaient la nuit ici. Dans les années 40 à 50, la ville comptait 2000 chambres. Il en reste aujourd'hui environ 1500. La concurrence étant rude, il est ici possible de se loger à des prix intéressants. Parmi les nombreux motels de la ville qui datent de cette époque, l'enseigne lumineuse du Blue Swallow représentant une hirondelle bleue fait partie des plus photographiées, tout comme celles du Cactus Motel ou du Palomino .
      • Santa Rosa, à l'architecture mexicaine, est un exemple de ville qui vit du tourisme et de la route 66. On peut y voir le Club Cafe (datant de 1935 mais fermé en 1992), le Rio Pecos Ranch Truck Terminal à l'abandon, ou encore le Blue Hole (le trou bleu), une piscine naturelle circulaire de 30 mètres de profondeur alimentée par une source à température constante (18 degrés).
      Le tronçon Montoya/Newkirk/Cuervo fait partie d'une très ancienne route qui fut commencée en 1918 (la première du Nouveau Mexique). Là encore, ces villes ont été créées au début du siècle avec l'arrivée du chemin de fer. A Cuervo, un mot espagnol signifiant "corbeau" se trouve le plus petit bureau de poste des Etats-Unis, aménagé dans un mobile-home. Cette vieille portion de route se dégrade très fortement après Cuervo, et il vaut mieux reprendre l'autoroute.
      • A partir de Santa Rosa, où bon nombre de personnes restaient bloquées par la neige autrefois, 2 itinéraires de la route s'offrent à vous et se rejoignent à Albuquerque.
      • La 66 originelle (avant 1937) passe par la ville de Santa Fe. De Santa Rosa, un très vieux morceau de la route, fort sinueux et donc difficile à entretenir, remontait vers le nord. Il est aujourd'hui abandonné et il faut emprunter la route 84 pour rejoindre l'ancien tracé à Dilia, avant de vous engager sur la Old Las Vegas Highway (Las Vegas, Nouveau Mexique, et non son homologue bien plus connue du Nevada). La Old Pecos Trail vous amène ensuite à Santa Fe , à laquelle j'ai consacré une page. Entre Santa Fe et Albuquerque, la Scenic Turquoise Trail est une route panoramique passant sur les flancs des Sandia Mountains . Le Sandia Peak Tram , le plus long téléphérique du monde (4,3 km) qui part de près de 3400 mètres, offre une vue superbe sur le Rio Grande .
      • le tracé plus récent, a permis de réduire le trajet de 200 km et d'éviter le détour par Santa Fe, située de plus en altitude. Il se trouve aujourd'hui écrasé par l'autoroute I-40 sur plus de 100 km jusqu'à Moriarty. On peut cependant apercevoir de très anciennes portions de 66 par endroits. La station essence de Cline's Corner est un bel exemple de persévérance. Son propriétaire l'a déplacé 3 fois pour que celle-ci se trouve sur le tracé de la 66. Aux environs de Tijeras, la vieille route et la plus récente Interstate semblent coller au relief avec aisance. La construction de la route traversant Tijeras Canyon était si difficile que les travaux furent abandonnés à plusieurs reprises sur cette portion. Un rapport établi en 1951 décrit les effets de la détonation de 1000 charges de dynamite placées dans des trous percés avec grande difficulté sur une surface restreinte. Résultat après l'explosion : il y eut tellement peu de débris qu'il ne fallut que vingt minutes pour tout nettoyer.
      (Très ancienne portion de route)
      • ALBUQUERQUE  
      • Etablie en 1706 sur le Rio Grande , à l'extrémité sud-est des montagnes Rocheuses, Albuquerque est la principale ville de l'Etat (500 000 habitants). L'ancienne route 66, nommée Central Avenue, est une rue rectiligne qui traverse la ville pendant 24 km ! La vieille ville, construite autour de la plaza et de l'église, est d'architecture espagnole (ce sont les espagnols qui ont été les premiers à s'installer ici et qui ont donné ce nom à la ville). Ce quartier abrite aujourd'hui plusieurs complexes commerciaux et de loisirs réservés aux touristes. Une fois par an, Albuquerque devient la capitale mondiale des montgolfières : l' International Balloon Fiesta réunit début octobre et pour une semaine des centaines de ballons (722 en 2002). A la sortie de la ville, la route grimpe la Nine Miles Hill (colline de 9 miles) du haut de laquelle on a une belle vue sur la vallée et le Rio Grande.
      • Les portions de route aux environs Mesita et Laguna font partie des plus belles de cet état. Une ancienne section passe entre les collines avec des virages serrés et de fortes déclivités. Il suffit de s'imaginer conduisant ici par temps de pluie avec des centaines d'autres voitures et des camions pour comprendre pourquoi la 66 était surnommée Bloody Highway (la route sanglante).
      • Les quelques villages pueblos (dont certains sont désertés) rappellent que nous sommes dans des réserves indiennes. Pajare est un village indien construit sur un plateau aride. Il daterait du 11ème siècle, ce qui en ferait le plus vieux d'Amérique du nord. Une douzaine de familles vivent encore ici, dans des conditions précaires. Laguna signifie "lac" en espagnol mais celui-ci a disparu depuis longtemps. En 1952, un camion s'est écrasé dans un ravin à proximité et le trafic sur la 66 fut interrompu pendant 12 heures. Un peu plus loin, à Villa Cubero, Ernest Hemingway a écrit une grande partie de son roman "Le vieil homme et la mer". Le motel est aujourd'hui désaffecté. Quelques kilomètres avant Grants, la route serpente au milieu de champs de lave. Les engins de construction des années 30 ne permettaient pas de passer au travers.
      • En 1950, on découvrit à Grants le plus important gisement d'uranium des Etats-Unis. Pendant 10 ans, 25000 personnes ont travaillé dans cette mine. Un musée, le Mining Museum , est entièrement consacré à l'extraction de ce minerai. Aujourd'hui, la ville compte plusieurs prisons, dont la première prison privée pour femmes des Etats-Unis. Le long de la rue principale, vous verrez de nombreux motels fermés datant de la grande époque de la 66.
      • En s'éloignant un peu de la route, à une quarantaine de kilomètres de Grants, vous pourrez visiter les Ice Caves (site Internet en anglais), situées au milieu d'un champ de lave. Dans cette grotte, la température ne dépasse pas 0 degrés et de la glace issue de la fonte des neiges s'est accumulée au bout d'un tunnel de lave qui s'est effondré. Les indiens se servaient autrefois de la glace, dont l'épaisseur atteint les 6 mètres, pour conserver leurs aliments. Il nommaient l'endroit Winter Lake . La teinte verte de cette glace est due à une algue. Tout près de la grotte, il est possible de monter au sommet du Bandera Volcano , vieux de 10 000 ans, un des 29 volcans de cette région. On peut également apercevoir des ruines d'Indiens Anasazi.
      (Ice Caves)
    • Après Thoreau, la route traverse la Continental Divide, une ligne fictive de partage des eaux. A l'est de cette ligne, les eaux s'écoulent vers l'Atlantique, à l'ouest, vers le Pacifique. GALLUP   Fondée en 1881, Gallup, la "capitale des Indiens d'Amérique", est au coeur des réserves Navajos et Zunis. La ville est restée imprégnée de l'athmosphère de la route. On peut y admirer de très beaux bâtiments des années 1920 à 1940 comme le Grand Hotel et le El Morro Theater (1928). Des rodéos y ont lieu l'été et on y trouve de nombreux trading posts , ces magasins qui furent des lieux de troc entre les Indiens et les Blancs. En août, l' Inter-Tribal Indian Ceremorial réunit les représentants de toutes les tribus indiens d'Amérique. Le reste du temps, pour attirer les visiteurs, des indiens Zunis organisent des danses en costume traditionnel. (Danses Indiennes & Gallup)
      • A suivre …
      • http:// www.visite-usa.com
      Depuis la fin des années 20, la ville et ses environs ont servi de décor à de nombreux films des productions hollywoodiennes. L'hôtel El Rancho , magnifiquement restauré, a hébergé à partir de 1936 de nombreuses célébrités telles que Ronald Reagan, Doris Day, Kirk Douglas, Spencer Tracy, Katherine Hepburn, Humphrey Bogart, Rita Hayworth, Errol Flynn, Gregory Peck, ... Leurs photos ornent toujours les murs dans le hall et les chambres portent leurs noms. Entre Manuelito et Lupton, un peu avant la frontière, on aperçoit le Fort Yellowhorse Trading Post . On y trouve des magasins tenues par des Indiens. Vous pourrez prendre des photos des peintures murales qui ornent la falaise (notez les statues d'animaux dispersées sur les rochers).
    • A SUIVRE ... A bientôt
    • Vu sur Voyagepps.com