• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
BRUGES, Belgique
 

BRUGES, Belgique

on

  • 6,477 views

Beautiful Bruges, Belgium

Beautiful Bruges, Belgium

Statistics

Views

Total Views
6,477
Views on SlideShare
6,408
Embed Views
69

Actions

Likes
2
Downloads
58
Comments
1

3 Embeds 69

http://geudensherman.wordpress.com 41
http://www.slideshare.net 27
http://bbsandbox.palomar.edu 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Merci Louise pour ce magnifique diaporama sur la Belgique. J'ai créé un nouveau groupe spécialement pour lui 'Kingdom of Belgium'. Rien n'existait sur Slideshare. C'est un petit pays mais tellement beau et les gens y sont très sympathiques !!! Je l'ai donc référencé auprès de ce nouveau groupe. Je n'ai pas envoyé d'invitation pour ce groupe mais vous êtes la bienvenue parmi-nous !!!' : http://www.slideshare.net/group/kingdom-of-belgium
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    BRUGES, Belgique BRUGES, Belgique Presentation Transcript

    • LILYMAGE Présente
    • BRUGES
    • C’est sur les rives du « Zwin » que naquit une petite colonie entre le 7 ème et le 9 ème siècle. C’est autour de ce « Burg » construit par les Comtes de Flandres que s’érigea la ville qui, grâce à sa liaison avec la mer, devint un centre de commerce important. Au cours du 13 ème siècle, Bruges fut un port mondial mais l’ensablement du Zwin, dès le 15 ème siècle, l’a détrônée au profit d’Anvers. Cependant, Bruges allait prendre un éclat grandiose en tant que ville résidentielle, par la présence des Ducs de Bourgognes. Elle devint une ville fastueuse et un grand centre artistique .
    • Bruges est une ville et commune néerlandophone de Belgique, chef-lieu de la province de Flandre Occidentale. Elle est appelée la « Venise du Nord » car elle possède de nombreux canaux qui la relient, notamment, à la ville de Gand, ou d’autres qui encerclent ou traversent la ville. Les promenades en bateaux sont un ravissement pour les yeux. Bruges est inscrite au Patrimoine de l’UNESCO.
    • Le Beffroi et les Halles. Ils furent construits vers 1240. Ils servaient de salle de réunions aux magistrats de la ville. C’est en 1280 que la tour ainsi que les archives et la salle du Trésor furent détruites par le feu. On y construisit une nouvelle tour en pierre qui fut achevée aux environs de 1300. Les deux constructions forment un ensemble de 84 mètres de long et de 45 mètres de large.
    • Le « Rozenhoedkaai ». C’est le lieu de rencontre des peintres et des photographes.
    • L’Ancien Greffe est une création de la Renaissance flamande. L’ouvrage sculpté fut renouvelé après sa destruction en 1792. Les statues de bronze glorifient le législateur Moïse, Aaron le Grand-Prêtre et la Justice. Depuis 1883, cet édifice sert de Justice de Paix.
    • La Grand-Place est entourée de différentes maisons aux façades en escaliers; elles abritaient, à l’époque, les Gildes.
    • Le Gouvernement Provincial et le Bureau de Postes. Il s’agit de deux bâtiments de style gothique dont on commença les travaux en 1887.
    • L’Hôtel de Ville. Il fut construit en 1376 de style gothique. La façade est pourvue de six fenêtres en ogive et de 48 niches pour d’éventuelles statues. Les statues originales de figures bibliques et de princes flamands furent détruites en 1712. C’est à partir du balcon que les comtes juraient fidélité aux autorités communales.
    • La rue « Blinde Ezel » qui se trouve à côté de l’Hôtel de Ville a emprunté son nom pittoresque à une auberge ancienne. A gauche de l’entrée, on voit une belle porte de style baroque et à droite, dans le mur, une des serrures des quatre portes qui fermaient la place du Bourg.
    • La Maison Bouchoute. Elle fut construite dans le style brugeois du 15ème siècle. A côté, un bâtiment aussi renommé, appelé la « Maison Craenenburg », embellit également la Grand-Place. C’est dans cette maison qu’en 1488, des Brugeois révoltés retinrent Maximilien d’Autriche prisonnier.
    • Le Palais de Justice, de style classique. Il ne reste que cette belle façade qui donne sur le canal. La Chambre renommée des Echevins, face au Palais de Justice.
    • Le « Sashuis ». C’est une écluse qui est une construction élégante du 16 ème siècle.
    • Basilique du Saint-Sang. Elle est constituée d’une double chapelle, avec au rez-de-chaussée la chapelle romane Saint-Basile (1139-(1149) et à l’étage une chapelle remaniée de style néogothique du 19 ème siècle. Dans cette dernière est entreposée la relique du Saint-Sang.
    • La Bibliothèque communale Elle se trouve dans l’ancien Tonlieu. La collection comporte environ 100.000 livres et quelques 600 écrits provenant de la vieille abbaye des Dunes. Au-dessus de la porte d’entrée, le blason des Seigneurs de Luxembourg. Les véhicules qui transportaient, à l’époque, leur chargement au marché, payaient des droits de douane à ce bâtiment. La petite façade à gauche du bâtiment, appartenait au métier des porteurs.
    • Le Palais Episcopal. Il fut initialement, la demeure d’un patricien. Il fut reconstruit en 1549 en style renaissance. Depuis 1835, il est habité par les évêques de Bruges.
    • Pont de Sint-Jan Nepomucenus. Au coin du pont et de la « Wolle-straat » se trouve une maison de patriciens où l’on peut voir une plaque commémorative reprenant un vers de Guido Gezelle.
    • Place de la Bourse. Cette place a emprunté son nom à un commerçant patricien établi au 13 ème siècle. Le commerce international avait lieu en plein air et Bruges devint le modèle des Bourses de commerce européennes. C’est ainsi que naquirent les splendides maisons des nations où les négociants étrangers exposaient leurs produits et établissaient leurs consulats. La façade de la « Huis ter Beurse » date du 15 ème siècle.
    • La Maison des Tanneurs. A la « Huidevettersplaats » (la place des Tanneurs), se trouve la vieille maison des tanneurs, reconnaissable à sa tourelle pointue (1630-1710), qui occupe actuellement une exposition des Arts Modernes Appliqués et des métiers Créatifs.
    • La Prévôté. Bâtiment baroque des prévôts de la Cathédrale disparue de Saint-Donation. De 1089 à 1559, les dignitaires ecclésiastiques étaient chevaliers de Flandres par héritage. En 1559, Bruges reçut son titre épiscopal et le titre se transféra au premier évêque.
    • Monastère des Béguines. Il se compose d’une série de petites maisons qui s’étendent de la chapelle à l’ouest jusqu’à la grande chapelle au sud. Le bâtiment, proprement dit, du couvent et le lieu de séjour des religieuses se trouvent derrière les vieilles façades et sont invisibles.
    • La Gilde des Archers de Saint-Sébastien. Ce complexe existe depuis 1573. D’après la tradition, les archers prirent part aux croisades; c’est de là que leur gilde porte dans leur blason les armes de Jérusalem. Au 14 ème siècle, ils formèrent une association puissante. Maintenant ils ne forment qu’une simple société d’amusement.
    • La « Groenerei », un des coins les plus pittoresques de Bruges, est entourée de vieilles maisons et par des arbres se penchant vers la tranquillité des canaux.
    • Eglise de Jérusalem. C’est un des rares lieux de Belgique qui a gardé son style d’époque et qui est encore la propriété du privé. C’est dans le courant du 14 ème siècle qu’une noble famille de Gênes construisit la chapelle qui fut achevée en 1470. On prétend que le plan de l’église fut inspiré du Saint-Sépulcre de Jérusalem.
    • L’intérieur de l’Eglise. Au centre de l’église se trouve le monument funéraire du couple Anselm Adornes-Vander Banck.
    • Le « Lac d’amour ». Depuis 1488, d’après une légende, les cygnes jouissent d’avantages particuliers. Les Brugeois révoltés tinrent prisonnier l’archiduc Maximilien d’Autriche et condamnèrent à mort son serviteur. L’archiduc promit de satisfaire aux exigences des Brugeois mais, à cause de la mort du serviteur, les citoyens furent condamnés à entretenir les cygnes des canaux pour l’éternité.
    • Eglise Saint-Sauveur. Elle aurait été conçue vers 640 par Saint-Eloi. Évêque de Noyon. Jusqu’au 13 ème siècle, elle fut modifiée à plusieurs reprises. Elle fut commencée en 1280 et achevée en 1350. Elle survécut à quatre incendies et à la Révolution française. A la disparition de l’église Saint-Donation et la Réformation de l’Evêché, elle reçut le titre de Cathédrale.
    • On accède au « Musée Groeninge » par une porte du 13 ème siècle, musée des Beaux-Arts construit en 1930. Le musée « Gruuthuse » du 15 ème siècle, à l’origine, Palais des Seigneurs de Gruuthuse, est musée de l’Antiquité et de l’Art.
    • L’Hôpital Saint-Jean. Il est un des hôpitaux les plus vieux d’Europe. Il existait déjà au 12 ème siècle et servait aussi de lieu de séjour aux voyageurs sans abri. Une des anciennes salles d’hospitalisation du 13 ème siècle contient le très renommé musée Memling. Cette salle a le grand honneur d’exposer des oeuvres de Hans Memling. Ce peintre naquit en Allemagne et mourut à Bruges en 1494.
    • Des sept portes qui, avec les murailles, formaient le rempart de la ville, seules quatre ont survécu : notamment la porte de l’Ane, la porte Maréchale, la porte de la Sainte-Croix et la porte de Gand.
    • La visite de Bruges à travers ce diaporama est achevée, mais j’ai dû faire un choix de lieux complètement arbitraire. Il y a tant de choses à voir ! J’aurais pu vous montrer le musée où l’on peut admirer tous les métiers anciens, les statues du prêtre-poète Guido Gezelle, du peintre Hans Memling, de Jean Van Eyck, fondateur de la peinture flamande etc… Et aussi, les moulins à vent qui bordent la ville si joliment et donnent un paysage très aérien et romantique. Et comment parler de Bruges sans mentionner sa spécialité que sont les, très renommées, dentelles faites entièrement à la main ?
    • Création : Liliane CAVALLARI. Photos personnelles. Recherches des informations dans des Guides touristiques. Musique : Secrets of love de Schwarz. Date : Octobre 2006.
    • AU REVOIR