Septembre 2012 : situation financière de l’Assurance chômage
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Septembre 2012 : situation financière de l’Assurance chômage

  • 1,938 views
Uploaded on

Le 12 septembre 2012, le Bureau de l’Unédic a approuvé une nouvelle prévision d’équilibre financier de l’Assurance chômage pour les années 2012 et 2013. Cette prévision se fonde sur le Consensus......

Le 12 septembre 2012, le Bureau de l’Unédic a approuvé une nouvelle prévision d’équilibre financier de l’Assurance chômage pour les années 2012 et 2013. Cette prévision se fonde sur le Consensus des économistes et retient des hypothèses de croissance révisées à la baisse par rapport à la prévision du 6 mai 2012 : +0,1 % pour 2012 et 0,5 % pour 2013.

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,938
On Slideshare
1,576
From Embeds
362
Number of Embeds
5

Actions

Shares
Downloads
7
Comments
0
Likes
0

Embeds 362

http://www.unedic.org 348
http://www.unedic.fr 9
http://unedic.fr 3
http://195.238.251.125 1
http://unedic.org 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. SITUATION  FINANCIÈRE DE  L’ASSURANCE  CHÔMAGE    ANNÉES 2012‐2013  Septembre 2012 Situation financière de l’Assurance chômage      1/13 Années 2012‐2013      12 septembre 2012
  • 2.   Situation financière  de l’Assurance chômage  12 septembre    2012   Prévisions pour les années 2012‐2013      Cette note présente la prévision de la situation financière de l’Assurance chômage pour les années 2012 et 2013, les dépenses et recettes étant désormais stabilisées jusqu’à la fin août 2012.    PRINCIPALES EVOLUTIONS MACROECONOMIQUES  Croissance   + Selon les résultats provisoires publiés par l’Insee le 14 août, la croissance en France a été nulle au 2ème   trimestre 2012 (+0,0%), et ce, pour le troisième trimestre consécutif. Ce résultat est en deça de ce qui  avait été retenu lors de l’équilibre financier de mai et porte l’acquis de croissance pour 2012 à +0,2%.     + Les dernières informations conjoncturelles font état d’une détérioration des perspectives d’activité en  France. Ainsi, les enquêtes de conjoncture ont enregistré un repli marqué en mai et juin et le climat  des affaires est resté mal orienté en août.  S’agissant du marché du travail, les estimations de l’Insee et  de  la  Dares  font  état  d’une  baisse  de  l’emploi  salarié  du  secteur  marchand  non  agricole  au  2ème  trimestre  2012  (‐22 400  postes  après  +22 800  postes),  principalement  sous  l’effet  d’une  contraction  des effectifs intérimaires (‐18 900 postes).    + Le Consensus Forecasts d’août, qui correspond à la moyenne des dernières prévisions des instituts de  conjoncture, a ainsi revu à la baisse sa prévision de croissance de 0,2 point pour 2012 et de 0,5 point  pour 2013, par rapport au mois d’avril. La prévision d’équilibre financier de l’Unédic, qui s’appuie sur  ce  Consensus,  table  sur  une  croissance  très  limitée  au  second  semestre  2012,  qui  ramènerait  la  croissance à +0,1% en 2012. Ce scénario anticipe par la suite une accélération graduelle de l’activité qui  porterait  la  croissance  à  +0,5%  en  2013.  Ce  scénario  prévoit  en  outre  une  inflation  à  +2,0%  en  moyenne annuelle en 2012, et à +1,7% en 2013.  Situation financière de l’Assurance chômage      2/13 Années 2012‐2013      12 septembre 2012
  • 3. Emploi affilié et masse salariale   + En  2011,  75 500  emplois  affiliés à l’Assurance chômage ont été créés. L’emploi a été dynamique au  premier  semestre  (+102 200  postes),  avant  de  reculer  au  second  semestre  (‐26 700  postes),  conjointement  à  la  détérioration  des  perspectives  de  croissance.  Dans  le  sillage  de  l’activité,  les  destructions  d’emploi  affilié  à  l’Assurance  chômage  s’accentueraient  en  2012  (‐87 300  postes).  En  raison  des  délais  habituels  d’ajustement  de  l’emploi  à  l’activité,  ces  destructions  d’emploi  se  poursuivraient en 2013 : 92 100 postes seraient supprimés.  + Au premier trimestre 2012, le salaire moyen par tête (SMPT) a progressé de +0,7%, notamment sous  l’effet des revalorisations du Smic au 1er décembre 2011 et au 1er janvier 2012. La hausse de l’inflation  de  2011  continuerait  à  soutenir  la  progression  du  SMPT  aux  trimestres  suivants.  Au  total,  sa  progression  serait  en  2012  de  +2,5%,  comme  en  2011.  En  2013,  le  mécanisme  d’ajustement  des  salaires  aux  prix  soutiendrait  de  nouveau  la  progression  du  SMPT,  qui  progresserait  de  +2,3%  sur  l’année, en dépit d’un marché du travail toujours dégradé.   + La masse salariale, principalement soutenue par l’évolution dynamique des salaires, ralentirait à +2,4%  en 2012 après une hausse de +3,6% en 2011, en raison des destructions d’emploi affilié à l’Assurance  chômage. En 2013, la masse salariale serait toujours pénalisée par le recul de l’emploi et ralentirait à  +1,5%.    Graphique 1 ‐ Prévision de croissance et d’emploi affilié à l’Assurance chômage      Sources : Insee, Pôle emploi, Prévisions Unédic.  Situation financière de l’Assurance chômage      3/13 Années 2012‐2013      12 septembre 2012
  • 4. Chômage et chômage indemnisé  + Le  nombre  de  demandeurs  d’emploi  tenus  de  faire  des  actes  positifs  de  recherche,  sans  emploi  (catégorie A) est reparti à la hausse dès le deuxième trimestre 2011, portant la hausse sur l’année à  +147 100  inscrits.  Cette  tendance  s’est  poursuivie  en  ce  début  d’année :  +36 200  inscrits  au  1er  trimestre  2012,  puis  +61 300  inscrits  au  2ème.  Le  nombre  d’inscrits  en  catégorie  A  continuerait  à  augmenter  en  2012  à  un  rythme  de  +70 000  inscrits  par  trimestre,  sous  l’effet  conjugué  du  recul  de  l’emploi  et  d’une  population  active  toujours  dynamique.  Cela  conduirait  à  +235 500  inscrits  en  catégorie A en 2012.   En 2013, la hausse des inscrits en catégorie A à Pôle emploi ralentirait. En effet, d’une part la baisse de  l’emploi affilié à l’assurance chômage serait atténuée par une hausse de l’emploi dans le secteur non  marchand,  notamment  du  fait  des  contrats  d’avenir  annoncés  par  le  gouvernement.  D’autre  part,   l’élargissement des possibilités de départ à la retraite à 60 ans dès 2013 entrainerait une diminution de  la population active sur cette période. Ainsi, après une augmentation moyenne de l’ordre de +50 000  inscrits respectivement aux 1er et 2ème trimestres 2013, le nombre d’inscrits en catégorie A ralentirait à  +10 000  inscrits  en  moyenne  par  trimestre  sur  la  seconde  moitié  de  l’année.  On  dénombrerait  ainsi  3 208 500 inscrits en décembre 2013, soit +124 700 inscrits sur l’année.   + Les  demandeurs  d’emploi  tenus  de  rechercher  un  emploi  ayant  exercé  une  activité  réduite  dans  le  mois  (catégories  B  et  C)  ont  progressé  tout  au  long  de  l’année  2011  (+75 400  inscrits).  Cette  hausse  s’est  poursuivie  début  2012 :  respectivement  +19 700  et  +24 900  aux  1er  et  2ème  trimestres  2012. Du  fait d’une croissance atone, le recours aux activités professionnelles occasionnelles serait freiné en fin  d’année. Au final, la hausse sur l’année s’établirait à +72 400 inscrits. En 2013, avec des perspectives  d’activité toujours modestes, la hausse du nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie B et C  ralentirait légèrement (+56 600 inscrits).   + L’effectif des dispensés de recherche d’emploi (DRE) continuerait à diminuer en 2012 (‐73 500) et en  2013 (‐54 600), avec l’arrêt total des entrées dans le dispositif en 2011. On dénombrerait ainsi 32 600  inscrits en décembre 2013.  + Au  final,  l‘accroissement  du  potentiel  indemnisable  (DEFM  A,B,C  +  DRE)  serait  de  +234 400  en  2012  puis ralentirait à +126 800 en 2013.   Graphique 2 ‐  Prévision de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, variations en milliers  Variations en milliers Effectifs en millions 250 5,0 DRE ‐ éch.gauche Prévision DEFM B et C ‐ éch. gauche 4,8 200 DEFM A ‐ éch. gauche DEFM ABC + DRE ‐ éch.droite 4,6 150 4,4 4,2 100 4,0 50 3,8 0 3,6 3,4 ‐50 3,2 ‐100 3,0 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 2008 2009 2010 2011 2012 2013   Sources : Pôle emploi, Prévisions Unédic. Situation financière de l’Assurance chômage      4/13 Années 2012‐2013      12 septembre 2012
  • 5. + Le nombre de chômeurs indemnisés par l’Assurance chômage en France a augmenté dès le deuxième  trimestre 2011, portant la hausse sur l’année à +58 300 bénéficiaires. Au 1er semestre 2012, en dépit  d’un  accroissement  du  potentiel  indemnisable,  cette  hausse  s’est  nettement  atténuée :  respectivement  +8 000  et  +13 000  bénéficiaires  aux  1er  et  2ème  trimestre.  Conjointement  à  l’accélération  du  nombre  d’individus  potentiellement  indemnisables  au  second  semestre,  le  nombre  de chômeurs indemnisés par l’Assurance chômage augmenterait de +71 900 en 2012, puis ralentirait  à +7 200 en 2013.     Graphique 3 ‐  Prévision du potentiel indemnisable et des chômeurs indemnisés par l’Assurance  chômage  Effectifs en millions Effectifs en millions 3,0 5,0 Prévision 2,8 4,7 Potentiel indemnisable 2,6 (DEFM A, B, C + DRE) 4,4 2,4 4,1 2,2 3,8 2,0 3,5 Chômeurs indemnisés 1,8 3,2 par lAssurance chômage 1,6 2,9 1,4 2,6 1,2 2,3 1,0 2,0 2008 2009 2010 2011 2012 2013  Sources : Pôle emploi, Prévisions Unédic. Champ : Chômeurs indemnisés par l’Assurance chômage France entière, hors CRP, CTP, formation, données cvs.   Situation financière de l’Assurance chômage      5/13 Années 2012‐2013      12 septembre 2012
  • 6. EN RESUME :  Principales évolutions macroéconomiques   La prévision est réalisée sous les hypothèses d’une évolution du PIB de +0,1 % en 2012, de +0,5% en 2013. Le potentiel indemnisable (demandeurs d’emploi en catégories A, B, C et dispensés de recherche d’emploi) continuerait à s’accroître en 2012 (+234 400), puis ralentirait à +126 800 en 2013. Cela se traduirait par une hausse du nombre de chômeurs indemnisés par l’Assurance chômage de respectivement +71 900 et +7 200 sur la même période.    Tableau 1 ‐ Principales évolutions macroéconomiques    2011  2012  2013  Réalisé Prévision Projection Croissance, Prix, Emploi, Salaire, Chômage (moyenne annuelle  en %) PIB 1,7% 0,1% 0,5% Indice des prix à la consommation 2,1% 2,0% 1,7% Emploi total 0,5% ‐0,1% ‐0,4% Emplois affiliés à lAssurance chômage 0,9% ‐0,1% ‐0,8% Salaire moyen par tête (SMPT) dans le secteur concurrentiel*  2,5% 2,5% 2,3% Masse salariale dans le secteur concurrentiel* 3,6% 2,4% 1,5% Emploi, Chômage (niveau en fin de période CVS) Emploi total 26 302 600 26 215 400 26 173 200 Emplois affiliés à lAssurance chômage 16 549 000 16 461 700 16 369 600 DEFM (cat A) 2 848 300 3 083 800 3 208 500 DEFM (cat B, C) 1 405 100 1 477 500 1 534 100 DRE 160 700 87 200 32 600 DEFM (cat A, B, C) + Dispensés de recherche demploi 4 414 100 4 648 500 4 775 300 Chômeurs indemnisés Assurance chômage** 2 170 600 2 242 500 2 249 700 Emploi, Chômage (variation sur la période) Emploi total 61 000 ‐87 200 ‐42 200 Emplois affiliés à lAssurance chômage 75 500 ‐87 300 ‐92 100 DEFM (catégorie A) 147 100 235 500 124 700 DEFM (cat B, C) 75 400 72 400 56 600 DRE ‐105 700 ‐73 500 ‐54 600 DEFM (catégorie A, B, C) + Dispensés de recherche demploi 116 800 234 400 126 800 Chômeurs indemnisés Assurance chômage** 58 300 71 900 7 200 * Le cha mp es t cel ui  de l Acos s , qui  à  l a  di fférence du cha mp de l As s ura nce chôma ge, i ncl ut l es  gra ndes  entrepri s es  na ti ona l es .     **Hors  CRP, CTP, CSP forma ti on ‐ données  cvs  Fra nce enti ère.    Situation financière de l’Assurance chômage      6/13 Années 2012‐2013      12 septembre 2012
  • 7.  De la prévision macroéconomique à la prévision financière  Des évolutions macroéconomiques anticipées pour la masse salariale et les chômeurs indemnisés découlent les prévisions financières.  Tableau 2‐ Variations de contributions et de dépenses d’ARE et d’AREF   2012  2013  Prévision Projection Emploi, Chômage, Dépenses (moyenne annuelle en %) Emplois affiliés à lAssurance chômage ‐0,1% ‐0,8% Salaire moyen par tête (SMPT) dans le secteur concurrentiel*  2,5% 2,3% Masse salariale dans le secteur concurrentiel* 2,4% 1,5% Contributions  2,4% 1,5% Chômeurs indemnisés Assurance chômage** 4,0% 2,8% Taux journalier moyen 1,8% 1,3% Dépenses ARE‐AREF 5,8% 4,9% * Le cha mp es t cel ui  de l Acos s , qui  à  l a  di fférence du cha mp de l As s ura nce chôma ge, i nclut l es  gra ndes  entrepri s es  na ti ona l es . **Hors  CRP, CTP, CSP, forma ti on ‐ données  cvs  Fra nce enti ère.   Graphique 3 - Chômeurs indemnisés par l’Assurance chômage et dépenses en ARE del’Assurance chômage Milliers  Milliards deuros 3000 30 Prévision Dépenses  ARE 2500 25 Chômeurs  2000 20 1500 15 2008 2009 2010 2011 2012 2013  Sources : Pôle emploi, Unédic, Prévisions Unédic. Champ : Chômeurs indemnisés par l’Assurance chômage France entière, hors CSP, CRP, CTP, formation, données cvs. Situation financière de l’Assurance chômage      7/13 Années 2012‐2013      12 septembre 2012
  • 8. Situation financière de l’Assurance chômage   La prévision est réalisée sous les hypothèses d’une évolution du PIB de +0,1 % en 2012, de +0,5% en 2013. La variation de trésorerie de l’Assurance chômage pourrait présenter un déficit de ‐2,6 milliards d’euros en 2012 et de ‐4,1 milliards d’euros en 2013.  La situation financière de l’Assurance chômage serait alors de ‐13,6 milliards d’euros à fin 2012 et de ‐17,7 milliards d’euros à fin 2013.      Tableau 3‐ Situation financière de l’Assurance chômage résumée      En millions deuros, au 31 décembre 2011 2012 2013 Réalisé Prévision Projection Contributions et autres produits 31 788 32 572 (+2,5%) 33 097 (+1,6%) Total des recettes 31 855 32 630 33 119 Dépenses allocataires 30 147 31 846 (+5,6%) 33 702 (+5,8%) Total des dépenses 33 419 35 217 37 217 SOLDE = RECETTES ‐ DÉPENSES ‐1 565 ‐2 587 ‐4 098 Éléments exceptionnels ‐895 ‐20 0 Variation de Trésorerie ‐2 460 ‐2 607 ‐4 098 Situation de lEndettement net bancaire ‐11 026 ‐13 633 ‐17 731  Note :  ‐895  millions  d’euros  apparaissent  en  éléments  exceptionnels  en  2011  au  titre  de  l’apurement  d’une  dette  contractée auprès  de  l’Etat  et  de  variations  du  compte  courant  de  Pôle  Emploi,  ‐20  M€  apparaissent  en  2012  au  titre  d’une  variation  du compte courant de Pôle Emploi et de cessions immobilières.  Situation financière de l’Assurance chômage      8/13 Années 2012‐2013      12 septembre 2012
  • 9. Tableau 4‐ Situation financière de l’assurance chômage détaillée      En millions deuros, au 31 décembre 2011 2012 2013 Réalisé Prévision ProjectionContributions et autres produits 31 788 32 572 33 097 Contributions 31 193 31 957 32 464 Autres produits, conventions diverses 253 253 253 Participation entreprise CSP / CRP 342 362 380Gestion administrative 66 58 22Total recettes 31 855 32 630 33 119Dépenses allocataires 30 147 31 846 33 702     Allocations brutes 27 443 29 182 30 600 ARE / AREF, y compris UE 26 877 28 446 29 828 CSP / CRP / CTP, y compris équivalents ARE 1 376 1 532 1 606 Indus, avances et acomptes ‐814 ‐800 ‐839 Autres allocations (décès, ...) 5 5 5     Aides 1 101 1 031 1 081 Aides à la reprise et création dentreprise 977 899 943 Autres aides (adr, aide fin de droit, ...) 124 131 138     Prélèvements sociaux ‐1 686 ‐1 741 ‐1 826 Caisses de retraites complémentaire ‐1 119 ‐1 184 ‐1 242 Sécurité sociale (CSG, CRDS, maladie) ‐567 ‐557 ‐584     Reversements et compléments 3 290 3 375 3 848 Caisses de retraites complémentaire (dont précomptes) 2 719 2 810 3 257 Sécurité sociale (CSG, CRDS, maladie) 571 565 592Dépenses autres publics 40 35 32 Allocation partielle de longue durée (APLD) 20 26 27 Autres (AS‐FNE, Plan rebond, ...) 20 9 5Financement et frais de gestion opérateurs 3 030 3 093 3 212 10% Pôle Emploi 2 966 3 025 3 138 Autres frais (accompagnement CSP, recouvrements) 64 68 74Frais de gestion et décaissements sur immobilisations 51 35 30Intérêts nets sur emprunts 151 208 240Total Dépenses 33 419 35 217 37 217SOLDE = RECETTES ‐ DÉPENSES ‐1 565 ‐2 587 ‐4 098Éléments exceptionnels ‐895 ‐20 0Variation de Trésorerie ‐2 460 ‐2 607 ‐4 098Situation de lEndettement net bancaire ‐11 026 ‐13 633 ‐17 731  Note :  ‐895  millions  d’euros  apparaissent  en  éléments  exceptionnels  en  2011  au  titre  de  l’apurement  d’une  dette  contractée auprès  de  l’Etat  et  de  variations  du  compte  courant  de  Pôle  Emploi,  ‐20  M€  apparaissent  en  2012  au  titre  d’une  variation  du compte courant de Pôle Emploi et de cessions immobilières.  Situation financière de l’Assurance chômage      9/13 Années 2012‐2013      12  septembre 2012
  • 10.   Annexe 1 ‐ Évolutions financières du régime d’Assurance chômage    Variations annuelles de trésorerie de lAssurance chômage Milliards deuros 6 5 Prévision 4 3 2 1 0 ‐1 ‐2 ‐3 ‐4 ‐5 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 (Prév.)(Proj.) Source : Équilibre technique, Unédic    Situation financière de lAssurance chômage au 31 décembre  (endettement net bancaire) Milliards deuros 5 Prévision 0 ‐5 ‐10 ‐15 ‐20 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 (Prév.)(Proj.) Source : Équilibre technique, Unédic   Situation financière de l’Assurance chômage      10/13 Années 2012‐2013      12  septembre 2012
  • 11. Annexe 2 ‐ D’une prévision à l’autre   En 2011  Les données financières concernant l’année 2011 ont été ajustées suite à la clôture des comptes du régime d’Assurance chômage. Elles ont peu évolué depuis la réalisation du dernier équilibre technique : la variation de trésorerie a été réduite de 10 M€.  En 2012  En avril, le consensus des économistes tablait sur une croissance de +0,3% en 2012 (tableau 1), après une contraction  de  l’activité  à  la  fin  de  l’année  2011.  La  hausse  du  chômage  indemnisé  anticipée  était  de +76 200  sur  l’année,  dont  +46 000  au  premier  semestre  2012.  Parallèlement,  la  croissance  de  la  masse salariale attendue était de +2,4% en 2012.  En septembre 2012, l’acquis de croissance pour 2012 et la progression du nombre de chômeurs indemnisés au  premier  semestre  sont  revus  à  la  baisse.  La  croissance  attendue  en  2012  par  le  consensus  est aujourd’hui  de  +0,1%.    Au  premier  semestre  2012,  la  hausse  du  nombre  de  chômeurs  indemnisés    est estimée à +21 000 . La prévision de hausse de la masse salariale est maintenue à +2,4%.  La  rectification  du  profil  d’évolution  du  chômage  indemnisé,  ajoutée  à  une  révision  de  l’effectif  des chômeurs  indemnisés  expliquent  des  dépenses  d’allocations  plus  faibles  qu’attendues  d’environ  400 millions d’euros. Cette diminution des dépenses se répercute intégralement sur la variation de trésorerie et améliore d’autant l’endettement net bancaire.   Graphique – Révision du profil d’évolution du nombre de chômeurs indemnisés  Variations Niveaux Effectifs en milliers Effectifs en milliers 80 Niveau 2280 Prévision de mai 70 2260 2240 60 Niveau 2220 50 Prévision de  septembre 2200 40 2180 30 Variation 2160 Prévision de mai 20 2140 Variation 10 2120 Prévision de  septembre 0 2100 T1 T2 T3 T4 2012      Tableau ‐ Evolution des prévisions du consensus des économistes  PIB Inflation 2012 2013 2012 2013 Janvier 2012 0,0% 1,0% 1,7% 1,6% Avril 2012 0,3% 1,0% 2,1% 1,8% Août 2012 0,1% 0,5% 2,0% 1,7%   Source : Consensus Forecast  Situation financière de l’Assurance chômage      11/13 Années 2012‐2013      12  septembre 2012
  • 12. Annexe 3 ‐ Evolutions des demandeurs d’emploi indemnisés par l’Assurance  chômage  Sur la période récente (2011‐2012), on observe 2 phases successives (cf. graphique 1) :  • En  2011,  une  évolution  du  nombre  de  chômeurs  indemnisés  plus  rapide  que  l’évolution  du  potentiel indemnisable1.  • Depuis le début 2012, une stabilisation des chômeurs indemnisés   En 2011, en lien avec la dégradation des perspectives d’activité, l’emploi intérimaire a reculé (cf. graphique 2).  Cette  baisse  de  l’emploi  intérimaire  s’est  mécaniquement  traduite  par  une  baisse  des  demandeurs d’emploi de catégorie B et C. En l’abscence d’activité pratiquée, une partie de cette population a alors pu consommer ses droits en chômage indemnisé, alors qu’elle ne pouvait précédemment pas y recourir du fait d’un  dépassement  des  seuils  de  cumul  allocations‐revenus.  La  baisse  de  cette  catégorie  de  demandeurs d’emploi sur cette période  s’est ainsi traduite par une hausse plus vive des chômeurs indemnisés.   Depuis le début de 2012, la croissance de l’effectif des indemnisés par l’Assurance chômage a ralenti par rapport  à  celle  du  potentiel  indemnisable.  En  conséquence,  la  part  des  chômeurs  indemnisés  dans  le potentiel  indemnisable  a  diminué  légèrement  en  fin  de  période.  Deux  motifs  différents  expliquent  cette baisse de cette part :  • Le nombre des demandeurs d’emploi de catégorie B et C, évoluant à un rythme proche de ceux de  la catégorie A, leurs progressions respectives n’influent pas sur le taux d’indemnisé.  • La part des sorties d’indemnisation pour fins de droits s’accèlère depuis début 2012 (cf graphique  4). Cela se traduit par une baisse des chômeurs indemnisés et donc une baisse du taux d’indemnisé.  Les  2  effets  précédents,  quoique  de  nature  différente  en  terme  de  couverture  chômage,  ne  présentent pas  d’inflexion  notable  sur  la  période  récente.  Ce  constat  amène  à  anticiper  sur  2012‐2013  une  légère baisse du taux de couverture.   Graphique 1 ‐ Potentiel indemnisable et chômeurs indemnisés par lAssurance chômage (Janvier 2011‐juillet 2012)   2350 4 700,0 Bénéficiaires Assurance chômage (éch.gauche) DEFM ABC + DRE (éch. droite) 4 600,0 2300 4 500,0 2250 4 400,0 4 300,0 2200 4 200,0 2150 4 100,0 4 000,0 2100 3 900,0 2050 3 800,0 janv.‐11 févr.‐11 mars‐11 avr.‐11 mai‐11 juin‐11 juil.‐11 août‐11 sept.‐11 oct.‐11 nov.‐11 déc.‐11 janv.‐12 févr.‐12 mars‐12 avr.‐12 mai‐12 juin‐12 juil.‐12 Sources : Pôle emploi et DARES.  Champ : Chômeurs indemnisés par l’assurance chômage France entière, données cvs.       1 Le potentiel indemnisable correspond à la somme des effectifs de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A, B, C  avec  le nombre de  demandeurs dispensés de recherche d’emploi.Situation financière de l’Assurance chômage      12/13 Années 2012‐2013      12  septembre 2012
  • 13. Graphique 2 – Effectifs intérimaires, niveau en milliers  800 000 750 000 700 000 650 000 600 000 550 000 500 000 450 000 400 000 350 000 m 7 m 8 m 9 m 0 m 1 m 2 m 07 07 se 7 no 7 m 08 08 se 8 no 8 m 09 09 se 9 no 9 m 10 10 se 0 no 0 m 11 1 se 1 no 1 m 12 2 12 ja 7 ja 8 ja 9 ja 0 ja 1 s‐0 0 ‐0 s‐0 0 ‐0 s‐0 0 ‐0 s‐1 1 ‐1 s‐1 ‐1 1 ‐1 s‐1 ‐1 0 0 0 1 1 ‐ il‐ ‐ il‐ ‐ il‐ ‐ il‐ ‐ il‐ ‐ il‐ ai‐ v‐ ai‐ v‐ ai‐ v‐ ai‐ v‐ v‐ pt nv pt nv pt pt pt nv nv nv ai nv ai ar ar ar ar ar ar ju ju ju ju ju ju ja   Sources : Pôle emploi et DARES.    Graphique 3 ‐ Potentiel indemnisable et chômeurs indemnisés par lAssurance chômage (indice 100 en Janvier 2011)  Sources : Pôle emploi et DARES.  Champ : Chômeurs indemnisés par l’assurance chômage France entière, données cvs.  Graphique 4‐ Motifs de sortie de lindemnisation  50,0% reprise de travail + absence au pointage + radiation 45,0% Fin de droits réglementaires Prise en charge sécurité sociale 40,0% entrée en formation autres causes 35,0% 30,0% 25,0% 20,0% 15,0% 10,0% 5,0% 0,0% janv‐ févr‐ mars‐ avr‐ mai‐ juin‐ juil‐ août‐ sept‐ oct‐ nov‐ déc‐ janv‐ févr‐ mars‐ avr‐ mai‐ juin‐ juil‐ 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 11 12 12 12 12 12 12 12Sources : STMP. Champ : Assurance chômage France entière, données brutes. Situation financière de l’Assurance chômage      13/13 Années 2012‐2013      12  septembre 2012