Panorama général de la publication et de l'édition numérique en sciences humaines et sociales

30,235 views
30,094 views

Published on

0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
30,235
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
607
Actions
Shares
0
Downloads
17
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • 21/01/13
  • 21/01/13
  • 21/01/13
  • 21/01/13
  • 21/01/13
  • 21/01/13
  • 21/01/13
  • Panorama général de la publication et de l'édition numérique en sciences humaines et sociales

    1. 1. 9 janvier 2013 Annaïg Mahé Maître de conférences Urfist de Paris/Ecole nationale des chartes
    2. 2. ‒ Production scientifique en SHS et numérique ‒ Spécificités des SHS et enjeux des développements numériques ‒ Focus sur l’évaluation de la production en SHS ‒ Modalités et outils ‒ Focus sur la publication en SHS ‒ Eléments de repérage des lieux de publication‒ Panorama de l’offre ‒ Revues en ligne et portails numériques : acteurs et politiques d’accès‒ Libre accès : quelques sites ressources
    3. 3. Mutations des formats et des modalités de publication en sciences et en SHS en par ticulier ‒ Actuellement majorité des documents en ligne ‒ Références, documents électroniques natifs, numérisation ‒ Evolutions des modalités de mise en ligne des documents et des acteurs de la publication scientifique ‒ Circuits traditionnels majoritairement commerciaux ‒ Nouveaux circuits de diffusion basés sur l’appropriation de l’information scientifique par les acteurs de la recherche ‒ Évolutions des modalités d’évaluation ‒ Nouvelles modalités d’évaluation ? => Spécificités des sciences humaines et sociales (SHS) / sciences techniques et médicales (STM) 4
    4. 4. ‒ Impor tance traditionnelle des ouvrages ‒ monographies, ouvrages collectifs‒ Edition SHS : édition de recherche et « grand public » ‒ Revues aux objectifs très différents  : revues scientifiques, revues de sommaires, lettres, bulletins d’information, revues d’opinion ‒ Monde académique et ouverture à une audience plus large, non-universitaire (professionnels, amateurs « éclairés », érudits) ‒ Réseau de diffusion hétérogène : permanence du support papier :  économie mixte imprimé/en ligne‒ Dispersion de la littérature ‒ pas de revues « cœur » ‒ sous-ensemble de « grandes revues SHS » françaises : env. 300 titres
    5. 5. ‒ Dimensions nationales de la recherche ‒ Pas de structuration internationale des champs de recherche ‒ notion de communauté déterminée autour d’un objet d’étude ou d’un lieu d’étude ou selon des école de pensée, des traditions intellectuelles ‒ Importance des langues vernaculaires et du multilinguisme‒ Impor tance du rétrospectif / archives ‒ Valeur scientifique et valeur marchande ‒ Importance de la numérisation des sources et de la littérature scientifique
    6. 6. ‒ Crise économique de l’édition SHS (vente des ouvrages, photocopies)‒ Nombreux titres de revues, édition dispersée et petits tirages‒ Caractéristiques nationales des marchés ‒ Poids des groupes internationaux réduit ‒ Importance des maisons d’édition nationales ou de taille moyenne ‒ Rôle des institutions publiques (subventions, RH) ‒ Marché institutionnel français (BU): débouché majeur pour les éditeurs
    7. 7. ‒ Vers de nouveaux modèles économiques ? ‒ Nécessité de financements, mais faible capacité d’ investissement et d’innovation ‒ Montée en puissance des grosses plateformes pour la diffusion des revues ‒ Spécificité de la « longue traîne » : durée de vie des matériaux ‒ Evolutions du modèle du libre accès ‒ Transposition aux ouvrages (et aux données ?)
    8. 8. ‒ Deux types d’évaluation ‒ Evaluation des contenus, en amont : qualitative, « peer-review » , validation par les pairs ‒ Processus de soumission de l’article scientifique auprès d’une revue
    9. 9. ‒ Deux types d’évaluation ‒ Evaluation des contenus, en amont : qualitative, « peer- review », validation par les pairs ‒ Evaluation de l’impact, en aval : quantitative, bibliométrie ‒ Hiérarchisation des revues / Facteur d’impact ‒ Basé sur les données du Web of Science (Thomson Reuters) ‒ Adapté aux disciplines internationales avec l’article comme support majeur de communication (ex sciences biomédicales)
    10. 10. ‒ Problématique de l’évaluation en construction dans le secteur des SHS ‒ Logiques de validation différentes des STM ‒ Alignement sur normes STM ? ‒ Développement d’outils spécifiques ?‒ Référentiels, classements, listes ‒ AERES : Listes de revues « accréditées » en SHS ‒ ERIH : European Research Index for the Humanities ‒ JournalBase : plate-forme bilingue dinterrogation des revues en SHS et de comparaison de leur référencement
    11. 11. ‒ Temps long de la publication : anticipation, stratégies de publication‒ Spécificités des revues en SHS‒ Priorité initiale : repérage des suppor ts potentiels ‒ listes de revues ‒ Calenda : diffusion des appels à contribution en vue de colloques, journées détudes ou numéros spéciaux de revues
    12. 12. ‒ Temps long de la publication : anticipation, stratégies de publication‒ Spécificités des revues en SHS‒ Priorité initiale : repérage des suppor ts potentiels ‒ listes de revues ‒ Calenda : appels à contributions ‒ Information sur les sites des revues : politique éditoriales, consignes aux auteurs, comité de rédaction, comité scientifique, etc.‒ Etapes à suivre ‒ Types de contributions possibles ‒ Suivi du processus de soumission ‒ Respect des normes de rédaction
    13. 13. ‒ Une of fre en développement ‒ Premières initiatives dans les années 90 / montée en puissance depuis 2000-2005 ‒ Développement d’initiatives autour des revues (rapprochement du modèle des STM) ‒ Convergence des types de documents : revues, ouvrages, autres ‒ Différences entre disciplines‒ Concentrations, convergences et mutualisation ‒ Rôle des portails, agrégateurs ‒ Convergences des technologies, normes et standards et passerelles entre plateformes ‒ Nécessité de cohérence entre les opérateurs institutionnels
    14. 14. ‒ Numérisation des archives anciennes ‒ Libre accès au texte intégral pour les archives anciennes ‒ Accès payant‒ Mise en ligne des numéros récents et courants ‒ Editeurs commerciaux, maisons d’édition privées, diffuseurs publics ‒ Accès conditionnel ‒ Abonnement papier/en ligne individuel ou institutionnel ‒ Paiement à l’article ‒ Possibilités d’accès aux archives selon les éditeurs‒ Libre accès ‒ Accès libre au texte intégral (avec ou sans embargo) ‒ Différents modèles économiques : ‒ Revues électroniques en libre accès / « voie or » (publication subventionnée ou modèle « auteur-payeur ») ‒ Articles, thèses : dépôts dans des archives ouver tes / « voie ver te » ‒ Modèle alternatif récent et grandes variabilités disciplinaires
    15. 15. ‒ Numérisation des archives anciennes ‒ Le libre accès au texte intégral pour les archives anciennes ‒ Gallica, Persée
    16. 16. ‒ Numérisation des archives anciennes ‒ Le libre accès au texte intégral pour les archives anciennes ‒ Gallica, Persée ‒ Accès payant ‒ Jstor
    17. 17. ‒ Numérisation des archives anciennes‒ Mise en ligne des numéros récents et courants ‒ Editeurs commerciaux ou presses universitaires anglophones
    18. 18. ‒ Numérisation des archives anciennes‒ Mise en ligne des numéros récents et courants ‒ Editeurs commerciaux ou presses universitaires anglophones ‒ Elsevier : ScienceDirect (+ STM) / Scopus / Scirus ‒ Springer (SpringerLink) ‒ Wiley Online Library ‒ Sage (Sage Journals Online) ‒ Cambridge University Press : Cambridge Journals Online ‒ Emerald ‒ Project Muse ‒ IngentaConnect
    19. 19. ‒ Numérisation des archives anciennes‒ Mise en ligne des numéros récents et courants ‒ Un agrégateur de revues scientifiques dans le domaine francophone : CAIRN.INFO
    20. 20. ‒ Numérisation des archives anciennes‒ Mise en ligne des numéros récents et courants‒ Libre accès ‒ Une plateforme de revues scientifiques francophones en Amérique du Nord : Erudit
    21. 21. ‒ Numérisation des archives anciennes‒ Mise en ligne des numéros récents et courants‒ Libre accès ‒ Une fédération de revues scientifiques dans le domaine francophone : Revues.org
    22. 22. Attention : les résultats ne donnent pas toujoursaccès au texte intégral. Cela dépend des contenus mis àdisposition dans les différents sites (archives ouvertes,bibliothèques numériques, portails d’éditeurs, etc.)

    ×