Module Web 2.0 : Applications en ligne                 … ou quand l’ordinateur redevient                 un terminal !    ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Définition d’une application en ligne                                ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Avantages et inconvénients                                           ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne          http://www.laforgegraphique.com/oeuvres_liste.php?p=71 (photo du mur)     ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Domaines d’utilisation des applications en ligne                     ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Petite histoire du logiciel à interface graphique                • A ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Applications en ligne, carrefour de technologies             et d’usa...
Module Web 2.0 : Applications en ligne                • Evolution des différents types d’architecture             Source :...
Module Web 2.0 : Applications en ligne                • Client riche autonome / client riche Web             Source : http...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Les applications en ligne correspondent aux             nouveaux usag...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Les applications en ligne correspondent aux             nouveaux usag...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Les applications en ligne correspondent aux             nouveaux usag...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Les applications en ligne correspondent aux             nouveaux usag...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Les applications en ligne correspondent aux             nouveaux usag...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Les applications en ligne correspondent aux             nouveaux usag...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Les applications en ligne correspondent aux             nouveaux usag...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Les applications en ligne correspondent aux             nouveaux usag...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Les applications en ligne correspondent aux             nouveaux usag...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Développement du télétravail en France                               ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne            • Modèle économique des éditeurs d’applications en            ligne     ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Les questions à se poser au préalable                 Fait avec Tagxe...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques                • Google Drive (Google Documents) ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Suites Bureautiques                • Google Drive (Google Documents)...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Suites Bureautiques                • Google Drive (Google Documents)...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Suites Bureautiques                • Google Drive (Google Documents)...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Suites Bureautiques                • Google Drive (Google Documents)...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Suites Bureautiques               • Google Drive (Google Documents) ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Suites Bureautiques               • Google Drive (Google Documents) ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques              • Google Drive (Google Documents) - ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques              • Google Drive (Google Documents) - ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques               • Google Drive (Google Documents) -...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques                • Google Drive (Google Documents) ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques                • Google Drive (Google Documents) ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques                • Google Drive (Google Documents) ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques                • Google Drive (Google Documents) ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques                • Google Drive (Google Documents) ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques               • Google Cloud Connect- 12         ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Suites Bureautiques                • Les concurrents de Google Docume...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de partage de documents                 • Webographie       ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services d’hébergements de fichiers                  Distinguer les ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de synchronisation de fichiers en ligne                • Com...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de synchronisation de fichiers en ligne                • Com...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de synchronisation de fichiers en ligne                • Que...
Module Web 2.0 : Applications en ligne               • Services de synchronisation de fichiers en ligne                   ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de synchronisation de fichiers en ligne                • Que...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Service de stockage de fichiers en ligne                • Adrive.com-...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de stockage et de synchronisation de fichiers               ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Google Formulaires et Zoho Creator                • Google Forms     ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Google Formulaires et Zoho Creator                 • Google Forms   ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Google Formulaires et Zoho Creator                • Zoho Creator     ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Google Agenda – http://www.google.com/calendar?hl=fr         -Afficha...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services d’agendas                 • Webographie              http:/...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Doodle - http://www.doodle.com/Ou planifier une réunionsans êtresubm...
Module Web 2.0 : Applications en ligne                • Services de messagerie                                            ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de conversion de fichiers                 • Multi-formats   ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de conversion de fichiers                 • Multi-formats – ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de conversion de fichiers                 • PDF vers ?      ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de conversion de fichiers                 • PDF             ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de conversion de fichiers                 • Audio vers texte...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de conversion de fichiers                 • Texte vers Audio...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de conversion de fichiers                 • Texte vers Audio...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de conversion de fichiers                 • Texte vers Audio...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Services de conversion de fichiers                  • Webographie   ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne               • Services de montage vidéo                  • Etat   des lieux      ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (1)                • Mixmoov   (1)         ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (2)                • Mixmoov   (2)         ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (3)                • Creaza    (1)         ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (4)                • Creaza    (2)         ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (5)                • Creaza    (3)         ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (6)                • Creaza    (4)         ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (7)                • Video   ToolBox       ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (8)                • FileLab   (1)         ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (9)                • FileLab   (2)         ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (10)                • WeVideo   (1)26/03/20...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (11)                • WeVideo   (2)        ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (12)                • WeVideo   (3)        ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (13)                • WeVideo   (4)        ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (14)                • WeVideo   (5)        ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (15)                • WeVideo   (6)        ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de montage vidéo (16)                • WeVideo   (7)        ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne                • Services de montage vidéo (17)                     • WeVideo      ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Service de screencast (1)                • Screencr   (1)26/03/2013  ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Service de vidéoconférence (1)                • Camconf        Servi...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de vidéoconférence                 • Webographie            ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de visualisation (1)                •   Mindomo (1)         ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de partage vidéo                • YouTube   - http://www.you...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de partage vidéo                • DailyMotion   - http://www...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de partage vidéo                • Vimeo   - http://vimeo.com...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • les services de retouches d’images                            Photosh...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Services de retouche d’images                   • SumoPaint     - ht...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Services de retouche d’images                   • Pixrl   - http://p...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Services de retouche d’images                    • Splashup     - ht...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Services de retouche d’images                   • Photoshop      Exp...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Services de retouche d’images                    • Picnik-     http:...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de tatouages d’images (watermarking)                • PicGho...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Ajuster en ligne la zone de netteté d’une photo                • Tilt...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Redimensionner une photo sans la dégrader                • rsizr   - ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de partages de photos                • Flickr-    http://www...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de partages de photos                • Picasa- http://picasa...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de retouches d’images et de partage de             photos   ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Services de sauvegarde des contenus             stockés en ligne     ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Service d’automatisation de processus             Web                ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Publier simplement des tutoriels                • Tildee   - http://w...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Concevoir des quizz en ligne                • Quizity    - http://fr....
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Concevoir des activités en ligne                • Educaplay   - http:...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              • Divers                  • Webographie         http://textalyser.net...
Module Web 2.0 : Applications en ligne             • Web OS ou bureaux virtuels : des OS dans les nuages                • ...
Module Web 2.0 : Applications en ligne              C’est fini, merci de votre attention …                  … me contacter...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Applications enligne 2013

6,604

Published on

Panorama des services Web dans les domaines de la productivité mais aussi des activités pédagogiques.

Published in: Education
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
6,604
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
26
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Une application en ligne, dans son concept large, est une application web qui reproduit, peu ou prou, une interface et des fonctionnalités, déjà implémentées sur des postes utilisateurs ou des serveurs en tant que logiciel traditionnel autonome ou client/serveur. Bien que s’exécutant eux-mêmes à partir de serveurs distants puisque situés dans le « cloud », ils se différencient de la traditionnelle architecture client/serveur dans la mesure où la même instance tourne simultanément pour tous les clients de l’application. Il n’y a plus de serveurs mutualisés ou dédiés ni de problématique de mise à jour de l’application qui se pose pour le client. On ne paye plus une licence mais un abonnement (monde professionnel).
  • Une application en ligne, dans son concept large, est une application web qui reproduit, peu ou prou, une interface et des fonctionnalités, déjà implémentées sur des postes utilisateurs ou des serveurs en tant que logiciel traditionnel autonome ou client/serveur.
  • Les applications en ligne recoupent plusieurs concepts définis par des expressions comme RIA, Web 2,0, cloud computing, saas … RIA = Rich Internet Application SAAS = Software As A Service Cloud computing = l’informatique dans les nuages
  • « On prévoit en 2015 que 10 % des applications seront de type client léger » www.indicerh.com/logiciels-RH/?q=node/478
  • Site Idilix.net : http://idilix.net/fr/breve-introduction-histoire-logiciel-informatique Les ordinateurs ont d’abord été conçus en tant que projets scientifiques par des universités et des gouvernements. Le système utilisé était principalement UNIX, développé par AT & T dans les laboratoires Bell en 1969. La 1 ère entreprise qui a commencé à produire des ordinateurs pour le public a été fondée par deux étudiants dans les années 70, Steve Wozniak, un génie de l’informatique, et Steve Jobs, un génie de la vente. Ils ont lancé l’ordinateur Apple dont le concept était de réunir le hardware et le software dans la même configuration afin d’obtenir la machine la plus fiable, la plus puissante et la plus conviviale possible, selon une stratégie très « user friendly », à savoir que l’appareil doit marcher avec un minium de boutons et réglages. Par la suite les fabricants de matériel électronique ont décidé d’assembler elles-mêmes les ordinateurs personnels et avaient besoin d’un système d’exploitation assez convivial pour être utilisé par des non informaticiens. Entrent alors en jeu Bill Gates et Paul Allen qui ont acheté en 1980 le « QDOS » pour « Quick and Dirty Operating System » qu’ils ont renomé DOS pour le fournir à IBM afin d’équiper leur hardware. C’est ainsi que Microsoft est né et a imposé son modèle commercial : installer leur logiciel dans tous les ordinateurs possibles dès leur sortie d’usine. Leur système d’exploitation, dès l’origine, n’est pas basé sur la fiabilité mais sur une disponibilité et donc une présence quasi monopolistique dans les machines dès leur mise en vente. Au début des années 80, Richard Stallman, un informaticien qui travaillait au MIT, s’est rendu compte que tous les logiciels produits à cette époque étaient des logiciels propriétaires. En tant que programmeur, il n’acceptait pas de ne pas avoir accès au code source et annonça en 1983 le projet GNU ( G NU is N ot U nix) dont l’objectif était de produire un système d’exploitation libre basé sur Unix. Le projet a connu des difficultés à produire le noyau (Kernel) qui permet à un OS de définir les ressources matérielles allouées à tout logiciel fonctionnant sur un ordinateur et Hurd (le noyau en question) n’est sorti qu’en 2001 soit 10 ans après l’apparition du noyau Linux, réalisé par un étudiant finnois, Linus Torvalds, qu’il mit à la disposition de tous. Des utilisateurs de part le monde ont alors immédiatement commencé à adapter tous les logiciels libres de GNU au noyau Linux, fournissant ainsi un système d’exploitation entièrement libre (le GNU/Linux). Selon les statistiques de 2010, environ 90 % des ordinateurs fonctionnent avec Windows. Les ordinateurs Mac détiennent environ 7-8 % du marché et leurs ordinateurs sont vendus uniquement avec Mac OS. Linux, de son côté, est exécuté dans environ 1 % des postes de travail (ce qui représente déjà plusieurs millions d’ordinateurs) bien qu’il ait un incroyable succès sur les serveurs Internet (Apache représente environ 70 % des serveurs).
  • Les applications traditionnellement desktop ou utilisant l’architecture client/serveur et plus récemment les plateformes Web 2.0 en utilisant les technologies Rich Internet Applications et Rich Desktop Applications se déclinent désormais en applications en ligne, dont la caractéristique majeure est de déployer pour l’ensemble des utilisateurs d’une application la même version. http://fr.wikipedia.org/wiki/Plateforme_client_riche
  • Client lourd / client léger Une application « en client léger » est une application dont la partie principale (gestion des traitements) est hébergée sur un serveur, tandis que les postes utilisateurs ne prennent en charge que son affichage ou quelques traitements mineurs (Par exemple un site internet est une application en client léger). Le client léger peut être aussi entièrement géré par un serveur, de la gestion au stockage des données. Les utilisateurs ont accès à l’application par le biais d’un portail sécurisé via le navigateur Web. Les clients légers posent bp moins de problèmes d’installation et de maintenance dans le cadre professionnel. De même ils ne nécessitent que la sécurisation du ou des serveurs qui les font tourner. Une application « en client lourd », comprend tout ce que qui s’installe sur un ordinateur personnel : OpenOffice, Paint Shop Pro, Half-Life... http://www.commentcamarche.net/forum/affich-4839953-client-lourd-leger http://www.indicerh.com/logiciels-RH/?q=node/478 http://fr.wikipedia.org/wiki/Client_l%C3%A9ger Les grandes catégories actuelles du software : Client léger : toutes les applications dont les traitements sont gérés par un serveur dont les sites Web Les RIA (Rich Internet Applications) qui sont des applications qui se lancent à partir du navigateur et qui sont exécutées à l’intérieur de ce dernier. Les RIA sont basées sur une machine virtuelle fonctionnant dans un navigateur web. C’est le cas de Google Docs par exemple. Les technologies de référence pour produire des RIA sont Ajax, Flash/Flex ou encore OpenLaszio. Les RDA (Rich Desktop Applications) , littéralement applications riches du poste de travail. Comparables à des applications installées sur le poste de travail, elles se différencient par leur manière de se déployer à la volée et de s’exécuter sur une machine virtuelle. Les RDA sont donc basées sur une machine virtuelle fonctionnant sur le système d'exploitation. Ce sont par exemple toutes les applications en ligne nécessitant ou proposant un client à installer sur son poste pour améliorer l’expérience utilisateur et optimiser les ressources. Elles permettent par exemple le drag & drop, l’accès direct à l’explorateur de la machine de l’utilisateur, etc. Les applications sont téléchargées depuis un navigateur sur le système d'exploitation et s’exécutent en dehors du navigateur, contrairement à une applet Web qui s’exécute dans le navigateur. En outre, le logiciel charge toujours les versions les plus récentes des applications, et permet ainsi d'éviter les procédures complexes d'installation ou de mise à niveau. Cette approche permet de construire des applications riches sans les limitations du HTML et sans les contraintes spécifiques des différents navigateurs. Cette technique permet aussi de faire des développements à moindre coût par rapport à un développement Web. Parmi les technologies produisant des RDA, figurent Air d’Adobe, Java FX … Les RIA et RDA en évoluant sont de plus en plus multi-langage (C#, javascript, java, C#), multi-interface ( swing , wpf, flash, AJAX-ui-widgets), multi OS (Mac, Window, unix), multi-matériel (PC, smartphones, tablettes). http://fr.wikipedia.org/wiki/Rich_Internet_Application : Quelques Rich Internet Applications Netvibes , un portail Web français personnalisable ; Zimbra Solution Open Source de bureau mobile  ; Flickr de Yahoo!, la gestion de photo ; Gmail par Google , courriel ; Google Maps par Google, des cartes interactives ; Deezer, site d'écoute musicale gratuite ; Fnac.com, Solution OpenLaszlo dans l'aide au choix sur les produits. http://www.fredcavazza.net/2006/10/15/apres-les-ria-les-rda/ http://monge.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2009/RIA%20-%20Silverlight%20et%20Flex/zoom_RDA.html
  • Un client riche Web est une application en ligne qui tire le meilleur des deux mondes (logiciel desktop et application Web). Suivant leur architecture, elles utilisent des RIA ou des RDA.
  • La multiplication des équipements numériques : les smartphones se diffusent rapidement Extrait d’une Étude réalisée par le CREDOC (centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) pour le Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGIET) et l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) - Conférence de presse du 14 décembre 2011
  • Un début prometteur pour l’équipement en tablettes tactiles
  • Près de quatre Français sur cinq équipés d’un ordinateur à domicile, les deux tiers sont équipés d’un ordinateur portable
  • L’accès à internet fixe à domicile en France est parmi les plus élevés en Europe
  • Bien que l’ordinateur relié au réseau fixe reste le premier mode de connexion à internet à domicile, la connexion en mobilité se généralise avec le wifi principalement
  • L’accès à Internet continue de se diffuser, porté par l’équipement à domicile
  • L’accès à Internet continue de se diffuser, porté par l’équipement à domicile
  • L’utilisation de l’ordinateur à domicile pour l’activité professionnelle concerne près d’un Français sur deux L’accès à Internet continue de se diffuser, porté par l’équipement à domicile En conclusion :  Les Français commencent à se passer difficilement d’Internet  Trois Français sur quatre défendent l’idée d’un tarif social pour l’accès Internet  Le développement de l’internet mobile est confirmé  Le développement de l’internet mobile est en partie lié à la diffusion des smartphones  Les jeunes portent l’explosion des SMS  Les démarches administratives ou fiscales sur internet se développent avec la diversification de l’offre  Le commerce électronique : les achats continuent à progresser  Le commerce électronique : plus d’un Français sur quatre vend sur Internet  L’utilisation de l’ordinateur à domicile pour l’activité professionnelle concerne près d’un Français sur deux  Internet conforte sa place dans les médias culturels  La forte croissance des réseaux sociaux s’infléchit  La protection de la vie privée et des données personnelles est massivement revendiquée
  • Bien que loin encore de certains pays, notamment anglo-saxons, la proportion de télétravailleurs est grandissante et à mettre en rapport avec les 23 % d’individus qui déclarent dans l’étude du CREDOC utiliser leur ordinateur à domicile pour leur travail.
  • DROPBOX : abonnements + freemium Dropbox is expected to reach $100 million in revenue by the end of 2011. EVERNOTE : freemium Evernote, a application that lets users save snippets of web pages and notes from a wide range of devices, now has 9 million registered users and 3.2 million active users monthly, most of them using the free version. The company is on a tear, adding 28,000 new registered users daily and plans to grow from 69 employees to 370 in the next three years. FACEBOOK : 85 % de revenus publicitaires GOOGLE DOCS / GOOGLE DRIVE : abonnements + freemium GMAIL : publicité GOOGLE MAPS : publicité + abonnements YOU TUBE : publicité LINKEDIN : publicité, abonnements, vente de données MOZILLA : royalties GOOGLE ADSENCE : Affiliation … L'affiliation est un partenariat entre un éditeur de site et un site commercial cherchant à développer ses ventes en ligne ou capter un nombre de demandes de devis plus important. Le site commercial, alors nommé "annonceur" propose un programme d'affiliation au site souhaitant revendre son trafic, alors nommé "affilié". Ce programme d'affiliation décrit la manière dont l'affilié sera rémunéré en faisant la promotion des produits ou services de l'affilieur. Les modes de rémunération d'un programme d'affiliation peuvent être variés, ils peuvent être notamment tout ou partie des modes suivants : CPC (Cost per click ou rémunération par clic): exemple, un clic sur une bannière ou un lien texte CPA (Cost Per Action ou rémunération par action): exemple, le téléchargement d'un logiciel CPL (Cost Per Lead ou rémunération par demande de devis): exemple, une demande de crédit PPS (Pay Per Sale ou rémunération par vente): exemple, l'achat d'un produit sur une boutique en ligne Histoire de l'affiliation Elle est apparue en 1996 aux États-Unis avec le programme d'affiliation Amazon, c'est en effet ce dernier qui a eu pour la première fois l'idée de rémunérer d'autres sites pour promouvoir ses livres. L'échange était simple : conseillez nos livres à vos visiteurs et vous toucherez une commission. À partir de l'année 2000, les pure players ont ouvert systématiquement des programmes d'affiliation, le plus souvent par l'intermédiaire de plateforme. Il a fallu attendre la reprise des investissements sur internet en 2004 pour voir arriver les grandes enseignes dans l'univers de l'affiliation. http://fr.wikipedia.org/wiki/Affiliation_%28internet%29 AdSense est la régie publicitaire de Google utilisant les sites Web comme support pour ses annonces. Celles-ci sont le plus souvent contextuelles, mais plusieurs formules sont offertes, et aussi plusieurs types d'annonces incluant les parrainages de produits Google et le champ de recherche. Les annonces sont des textes ou des images, et des vidéos sont également employées par le moteur de recherche Google et par son service de webmail , Gmail . Adsense pour les recherches Lors d'une recherche d'un site Web sur le moteur de Google, les pages des résultats comportent également des annonces publicitaires, sous le terme "liens sponsorisés", et choisies en fonction des mots-clés tapés. Ces annonces proviennent comme les annonces contextuelles de campagnes Adwords. Origine des annonces Les annonces proviennent des campagnes Adwords. Une campagne publicitaire est faite par un compte pour une ou plusieurs annonces. Le client définit une liste de mots-clés ou groupes de mots-clés pour déterminer les pages où apparaîtront les annonces. De plus, on peut allouer différents coûts au clic par mot-clé. Les annonceurs sont donc en compétition pour voir apparaître leur message en premier. Plus les montants sont élevés (coût au clic alloué au mot-clé et budget maximum alloué à la campagne), plus souvent et en meilleure position le message publicitaire sera affiché. http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Adsense
  • Import / export : possibilité d’introduire des données préexistantes et de les exporter si l’on souhaite changer de service ou bien tout simplement avoir une sauvegarde en local de son travail Pérennité = attention aux services en bêta qui peuvent fermer à tout moment ou bien aux aléas du modèle économique 2.0 : rachat avec le risque d’une évolution du service qui ne correspond pas aux attentes des utilisateurs « historiques », redéploiement des services (sous-entendu abandon dudit service) … fonctionnalités en freemium = vérifier que les fonctionnalités en freemium ne sont pas trop restreintes par rapport aux potentialités du service Automatisation = Le service va-t-il me permettre d’automatiser certaines tâches et donc d’optimiser ma productivité ? Partage = Quelles sont les fonctionnalités de partage et leur granularité ? Autorisent-elles la collaboration en temps réel ? Confidentialité = Que deviennent mes données ? Sécurité = comment sont transférées mes données ? Qui peut avoir accès à mes données une fois qu’elles sont sur les serveurs de l’éditeur de service ?
  • Google Drive est un service de stockage et de partage de fichiers dans le cloud lancé par la société Google. Google Drive remplace Google Docs une fois activé. Les documents existant déjà sur Google Docs sont automatiquement transférés sur Google Drive. Il sert à synchroniser, partager et modifier les données entre plusieurs ordinateurs et utilisateurs. Google Drive commence par une version gratuite de stockage de 5 Go 1 , puis de l'espace supplémentaire peut être acheté jusqu'à 16 To. 25 Go coutent 2,49$ par mois, 100 Go 4,99$/mois, jusqu'à 16 To pour 799,99 $/mois. Une fois acheté, cet espace sert aussi sur la messagerie de Google : Gmail. (extension Google Chrome pour ajouter un bouton aux fichiers joints pour proposer le transfert sur Google Drive).
  • Un logiciel installé sur son terminal (ordinateur, tablette ou smartphone) est nécessaire à la synchronisation, ce qui crée un dossier Google Drive dans lequel il suffit de déposer les dossiers à synchroniser. LE DOSSIER DOIT ETRE OBLIGATOIREMENT NOMME « GOOGLE DRIVE » ET ETRE VIDE. EN REVANCHE IL EST POSSIBLE DE CHANGER L’EMPLACEMENT DU DOSSIER DANS L’ARBORESCENCE DE VOTRE DISQUE DUR. Le multi-comptes n’est possible que pour les utilisateurs professionnels (Google Apps) Avec Google Cloud Connect, vous pouvez télécharger et ouvrir dans l'application Microsoft Office d'origine des documents stockés dans Google Documents.
  • Composants de Google Drive Google Drive comprend divers composants : Google Drive sur le Web, une interface en ligne permettant d'afficher vos contenus Google Drive. Celle-ci remplace et améliore ce que vous connaissez peut-être déjà sous le nom de "Liste de documents Google". Google Drive pour Mac/PC, une application téléchargeable compatible avec les ordinateurs Windows et Mac qui vous permet de synchroniser des fichiers entre votre ordinateur et Google Drive sur le Web. Applications Google Drive pour mobile Android et iOS. Utilisez ces applications pour accéder à votre Drive depuis votre appareil mobile, à toute heure et en tout lieu. Les Forfaits de stockage Google offrent 5 Go d'espace de stockage gratuit (cinq fois plus qu'auparavant avec Google Documents), avec la possibilité d'acheter un espace de stockage supplémentaire à des tarifs compétitifs. Les applications Google Drive que vous pouvez utiliser pour retoucher des images et des vidéos, faxer et signer des documents, gérer des projets, créer des diagrammes, et bien plus. Google Drive fonctionne avec un nombre croissant d'applications que vous pouvez installer à partir du Chrome Web Store, y compris Aviary, Evernote, Lucidchart, SlideRocket, entre autres. Tarification détaillée : 25 Go: 2,49 USD 100 Go : 4,99 USD 200 Go : 9,99 USD 400 Go : 19,99 USD 1 To : 49,99 USD 2 To : 99,99 USD 4 To : 199,99 USD 8 To : 399,99 USD 16 To : 799,99 USD
  • Les commentaires s’affichent comme un fil de discussion (chat) et il est possible de « fermer la discussion ».
  • La visionneuse prend en compte notamment les fichiers de type MS Office (Word, Excel, PPT), PDF, différents formats de vidéos, de photos et d’images mais pas les documents LIBRE OFFICE ou OPEN OFFICE. La visionneuse est dotée également de fonctionnalités de zoom, de défilement et de copie du texte à partir d’un document PDF.
  • Il existe d’autres extensions Google dont celles qui permettent d’ouvrir directement le type de fichier que l’on souhaite dans la suite Google : Documents Google, Feuilles de calcul Google, Formulaires Google …
  • Quelques bugs apparemment …
  • Source : http://support.google.com/drive/bin/answer.py?hl=fr&topic=2375050&ctx=topic&answer=2374989
  • Source : http://support.google.com/drive/bin/answer.py?hl=fr&topic=2375050&ctx=topic&answer=2374989
  • Partagés avec moi vous permet d'accéder aux fichiers, aux dossiers et aux documents Google que vos collaborateurs ont partagés avec vous. Vous pourrez afficher les fichiers, les dossiers et les documents Google en fonction de la date de dernière modification et obtenir les informations suivantes : l'horodatage de la dernière sauvegarde effectuée par un collaborateur le propriétaire du fichier, du dossier ou du document Google les éléments que vous n'avez pas ouverts, affichés en gras
  • Seuls les fichiers partagés par des utilisateurs ayant indiqué votre adresse mail dans les « paramètres de partage » de leur Google Drive s’affichent dans le dossier « partagés avec moi »
  • Seuls les fichiers partagés par des utilisateurs ayant indiqué votre adresse mail dans les « paramètres de partage » de leur Google Drive s’affichent dans le dossier « partagés avec moi »
  • Seuls les fichiers partagés par des utilisateurs ayant indiqué votre adresse mail dans les « paramètres de partage » de leur Google Drive s’affichent dans le dossier « partagés avec moi »
  • Google Cloud Connect est un plug-in pour Microsoft Office 2003, 2007 et 2010 sous Windows, qui vous permet de partager et de modifier des documents Microsoft Word, PowerPoint et Excel simultanément avec d'autres personnes. Vous bénéficiez ainsi des atouts de Google Documents en termes de collaboration, tout en continuant à utiliser Microsoft Office.
  • Windows Live > intégration avec SkyDrive, Hotmail.fr, Live Messenger (chat), MSN affichage dans l’espace Windows Live de l’activité d’amis dans les réseaux sociaux FB, MySpace et Linkedln Google Docs -> Historique des versions maintenu pendant 30 j
  • Pas de visionnage en ligne possible des documents Open Office ou mp3 dans aucun des trois services
  • Principales fonctionnalités : Production automatisée d’une synthèse comportant des graphiques Insertion du formulaire dans un site Notifications des réponses par mail Partage du formulaire sur Google + Envoi du formulaire par mail directement depuis le service Google ou bien possibilité de communiquer le lien à qui l’on souhaite Possibilité de désactiver le formulaire pour arrêter les réponses
  • Offre premium et formules payantes Possibilités d’import de données à partir de plusieurs sources Interface en Anglais Des bugs … mais davantage de types de questions Possibilité d’intégration du formulaire sur un site Moins ergonomique que Google Formulaires Davantage de type de views mais aucune n’est aussi aboutie que l’analyse synthétique graphique de Google Formulaires
  • L’autre Outil en ligne testé est Google Agenda. D’après nos critères, il a tout pour lui. Plusieurs agendas, personnalisation, partage, ergonomie, alertes, compatibilité… Complet il se permet d’être aussi très évolutif grâce au fonction du Google Labs. Mais son défaut majeur vient sans doute de son commanditaire qui, nous offrant une multiplicité d’outils gratuit, a oublié la confidentialité. Les outils google sont automatiquement scruté par des robots a vocation publicitaire et les données des comptes sont stockées de façon très obscure. Google agenda n’est pas recommandable pour un travail en entreprise ou pour toute autres utilisation sensible. http://www.geekhafarz.com/2010/09/test-comparatif-les-agendas/
  • Dudle : permet les questions multiples
  • Ce comparatif ne fait pas apparaître que le seul service à proposer la fonctionnalité d’accusé réception est « LaPoste.net ». Points forts de Yahoo Mail! Ergonomie et élégance de l’interface comparable aux principaux clients de messagerie traditionnels Intégration prévue avec d’autres outils Yahoo ou en provenance de partenaires Facilité d’import de contacts en provenance d’autres services Espace de stockage illimité Présence d’un disque virtuel pour l’échange de gros fichiers via l’interface de Yahoo Mail! Fourni par ZumoDrive Points faibles Le glisser/déposer est perfectible Absence de tags Points forts de Gmail Possibilité ou pas de lier des mails relevant d’une même conversation (organisation type « forum ») Adoption d’un classement par taxonomie (tags) : un courriel peut relever de plusieurs libellés (tags). Par ailleurs avec les Google Labs, possibilité de faire jusqu’à trois niveaux de libellés Intégration d’un module de chat (désactivable dans les paramètres) + option vidéo / audio par les Google Labs Efficacité de l’interface (menus déroulants) Ajout possible de fonctionnalités via les Google Labs Regroupement possible d’autres comptes de messagerie de type POP dans l’interface Gmail (jusqu’à 5) Points faibles Absence de double catégorisation possible : taxonomie ET ontologie (dossiers) … oui, mais cf. plus haut Intégration moins claire de Gmail avec les autres outils Google que dans le cas de Yahoo Mail! avec ses applications partenaires (n’est plus vrai depuis la nouvelle interface de 2013) Absence de possibilité de trier les courriels par ordre alphabétique Obligation de passer par un fichier .CSV pour importer des contacts d’un autre service de messagerie Protocole Exchange :
  • Attention ! Les combinaisons de conversion ne sont pas aussi nombreuses que celles offertes par Zamzar.
  • http://roget.biz/pdf-escape-un-editeur-pdf-en-ligne-bien-pratique Fait toutes ces opérations en une fois car l‘édition se fait au dessus du texte original On peut de se fait ajouter des informations mais en supprimer ou en modifier
  • Inscription obligatoire Deux formules : gratuite ou payante -> ORIGINALITE POSSIBILITE DE PAYER POUR UN MOIS : 7,99 $ ou pour une durée d’un an : 79,95 $ Activation du compte par un lien dans un mèl posté sur la messagerie dont l’utilisateur a indiqué les coordonnées en s’insrivant
  • -Pas de recadrage de la vidéo possible (crop)
  • - inscription requise - capacité de stockage en mode gratuit limitée à 25 Mo - interface en Anglais - formats supportés : images : bmp, gif, jpeg, jpg, png, tiff, swf vidéo : 3gp, 3gpp, avi, divx, flv, mod, mov, mpeg, mp4, mts, wmv sons : mp3, wav - présence d'un outil pour créer des dessins animés - outil de Mind mapping : Mindomo - gestionnaire et lecteur audio - outil de lecture et de montage vidéo
  • Gestionnaire d’uploads : Pas de possibilité de transférer un vidéo directement depuis un service web
  • Gestionnaire d’uploads : - Pas de possibilité de transférer un vidéo directement depuis un service web
  • - Pas d’import de services de partages de vidéo possible - Export vers YouTube ou sur la Homepage mais pas de téléchargement possible et l’embed ne fonctionne pas toujours - Réunit toutes les fonctionnalités basiques : séparer et couper une vidéo, ajout de son, musique, effets graphiques, texte - Pas d’outil demux Pas de recadrage de la vidéo possible (crop) CGU Freemium et premium (davantage de modèles et d’espace de stockage) Suppression d’un compte au bout de 6 mois d’inactivité avec envoi d’un mail au bout de 3 mois Confidentialité “ Creaza reserves the right to inspect material uploaded to Creaza, and remove any material we consider inappropriate. Creaza also reserves the right to, with or without special reason, to deny You continued access to Creaza, without prior notification.” “ Creaza neither inspects nor verifies the correctness of the content of comments and information on the Services, and therefore assumes no responsibility or liability for damages arising from the comment field and the information and material contained therein. Neither is Creaza responsible for any action (or consequences of such) resulting from You sharing content with other users.” “ Creaza reserves the right to temporarily or permanently change or terminate the Services (or portions thereof), without prior warning. Creaza assumes no responsibility toward You or any third parties therein.”
  • Interface austère et en anglais - Pas d'interface graphique centralisée des outils vidéo proposés - Obligation de télécharger le fichier modifié après chaque opération demandée - Bon outil de conversion de fichier (testé avec un fichier .MTS à convertir en .MP4) - Bon outil de séparation des média d’origine (demux) Traite des fichiers en version free jusqu’à 600 mo par fichier Espace de stockage vidéo dans le FILE MANAGER en mode free : 300 Mo Espace de stockage hors fichiers vidéo dans le FILE MANAGER en mode free : 700 Mo Délai de préservation des fichiers vidéo dans le FILE MANAGER : 1 mois Délai de préservation des vidéos dans le RECENT OUTPUT FILES : 24 heures Si durant ces 24h, dépassement du quota disque : effacement automatique des + anciennes vidéos du RECENT OUTPUT FILES - Présence d'un enregistreur vidéo Très mauvais outil de découpe puisque basé uniquement sur une timeline de la longueur du clip sans possibilité de visualiser la vidéo - Traitement du son et de la vidéo dans deux outils séparés A UTILISER POUR LA CONVERSION ET LA SUPPRESSION DU SON D'ORIGINE ET POUR L'ENREGISTREMENT A PARTIR DE LA WEBCAM CGU & politique de confidentialité non mentionnées sur le site
  • - Interface multilingue - Outil en ligne qui nécessite néanmoins l'installation d'un client RDA en local, ce qui signifie qu'il faut être sur un compte administrateur de la machine à partir de laquelle on se connecte si l'agent à installer n'est pas déjà présent. - Traitement audio et vidéo dans 2 éditeurs différents. - Editeur audio très complet et très user-friendly - Editeurs accessibles sans inscription mais il n'est pas possible de manipuler ses fichiers sans connexion ... - Connexion fédérée avec les comptes FB, Google et Yahoo! - Pointeur de la souris pas toujours très précis - Service entièrement gratuit - Pas de sauvegarde sur les serveurs de FileLab
  • CGU : Termination. Ascensio System SIA may terminate The Site at any time without notice. You may terminate the Services usage any time by uninstalling the Software. Politique de confidentialité non mentionnée sur le site
  • Intégration avec Google Drive
  • En mode free, impossible de télécharger en local son projet. Il faut passer par une plateforme de partage comme YouTube pour le récupérer ou bien alors avoir un compte Google, avoir activé Google Drive et utiliser Google Chrome.
  • En mode free, impossible de télécharger en local son projet. Il faut passer par une plateforme de partage comme YouTube pour le récupérer ou bien alors avoir un compte Google, avoir activé Google Drive et utiliser Google Chrome. L’installation de l’appli «  WeVideo for Google Drive » implique de travailler avec une interface simplifiée beaucoup moins riche Quel est l’intérêt ? D’avoir ses projets synchronisés dans Google Drive ? Bien maigre …
  • L’outil supporte des fichiers médias, du texte, des liens.
  • Initialement lancée en février 2005 par trois étudiants ayant travaillé chez Paypal, la plateforme YouTube est rachetée à un prix exhorbitant (1,65 milliard de dollars) par Google en 2006. Elle est aujourd’hui la plateforme de partage de vidéos ayant le plus de succès. Le visionnage et le téléchargement des vidéos (au format H264) se font sans inscription. En revanche, il faut s’inscrire si l’on souhaite déposer des vidéos. L’inscription permet également la gestion d’un espace personnalisé de stockage de ses vidéos. Seuls les inscrits peuvent poster des commentaires et noter les vidéos. Un compte normal et 4 comptes spécialisés dit « réalisateur », « musicien », « comique » et « expert ». La version française de YouTube est lancée en 2007. Grâce au titre et aux tags, d’autres vidéos sont proposées au visiteur dans la partie droite de l’interface. En 2009, 350 millions de personnes visitent chaque mois ce site de partage de vidéos. En mai 2010, YouTube annonce avoir franchi le cap des deux milliards de vidéos vues quotidiennement. Le 28 octobre 2010, l'ensemble des chaînes de Youtube atteint le milliard d'abonnés. Les vidéos peuvent être importées sur un blog personnel. Tout internaute inscrit peut poster des commentaires et noter les vidéos en ligne. Les vidéos sont initialement en résolution 320 x 240 pixels puis dès mars 2008 la résolution minimum passe à 480 x 360 p [5] . Lorsqu’une personne regarde une vidéo, d’autres vidéos en rapport avec celle visionnée lui sont proposées à l’écran à droite dans une barre défilante, et ce grâce au titre et aux étiquettes. Après un an d’existence, de nouvelles fonctionnalités ont fait leur apparition comme la possibilité de poster des vidéos en réponse aux vidéos visionnées et aussi la possibilité de s’abonner pour en recevoir de nouvelles sur un thème particulier. Il a permis à plusieurs internautes de devenir populaires. Tay Zonday, Afro Ninja, Rémi Gaillard ... A noter les possibilités d’annotations des vidéos
  • Service français ouvert depuis février 2005 sous la forme d’un service gratuit de visionnage et de partage de vidéos. Début 2010 : 65 Mio d’utilisateurs chaque mois dont 10 en France (source Comscore) et + de 20000 motionmakers (profil d’utilisateur créatif au statut d’upload illimité que ce soit au niveau du temps ou du volume représenté par chaque fichier vidéo téléversé). 1500 accords avec des grands médias et majors pour coproduire ou diffuser des contenus. Intéressantes fonctions de publications de vidéos comme le concept du « jukebox » (sélection max de 5 listes de vidéos à afficher sous forme d’iframe sur des pages HTML) et du « vidéowall qui permet d’insérer jusqu’à 81 vidéos sur son site en insérant un code préétabli.
  • Plateforme communautaire US créée en 2004 et destinée au partage et aux visionnage de vidéos créées par les utilisateurs du service. Afin de développer une forte communauté de créateurs de films amateurs, Vimeo surveille le contenu uploadé par ses utilisateurs, et bloque systématiquement les chaînes à caractère trop commercial et/ou marketing. Vimeo est une des rares plateformes vidéo Web à proposer un plan premium à ses utilisateurs. L'offre premium, Vimeo Plus [3] , coûte 59,95 USD par an, ou 9,95 USD par mois. L'offre payante Vimeo Plus donne accès à des services tels que l'amélioration de la qualité vidéo, la priorité d'accès au serveur, le retrait des publicités... En avril 2010, le site compte plus de 3 300 000 membres, avec un peu plus de 17 000 vidéos envoyées chaque jour .
  • Pas de gestion colorimétrique Pas de couches rvb ni de tracés Pas de scripts
  • Stockage en ligne selon 3 niveaux de permissions : modification, affichage et image privée Un des services les plus aboutis
  • Suite d'appli en lignes : Pixrl Editor, Pixrl Express, Pixrl Grabber, Pixrl Imm.io
  • Pas d'offre Premium, présence d'un outil "light" : Splashup Light. Très orienté plateformes de partage (ouvrir une image) et web (récupérer une capture à partir de la webcam)
  • Interface Picasa-like, possibilité de faire des albums publics avec attribution d'une URL. A considérer dans sa globalité : editeur de photo, indexeur et organiseur d'albums, mediathèque en ligne et gestion d'albums publiques. Attention les différences de fonctionnalité premium et freemium ne sont pas clairement expliquées. Intégration proposée avec les logiciels classiques
  • Possibilité d'envoyer une photo par mail et de l'imprimer via l'imprimante locale ou un service dédié d'impression. Service racheté par Google (pérennité assurée ??). Beaucoup d’effets textuels.
  • Recadrer # redimensionner Le redimensionnement consiste à changer la taille de l'image c'est-à-dire à réduire au augmenter son nombre de pixels . Le plus souvent on cherchera à la réduire pour l'envoyer par courrier électronique, la mettre sur le web ou la présenter à un concours d'images projetées. Il peut aussi arriver d'avoir besoin d'agrandir une image parce que vous l'avez vendue pour en faire un 4 x 3 m (félicitations!) ou plus simplement pour en faire un poster de qualité. Les zones "Dimensions de pixel" (quelle mauvaise traduction!) et "Taille du document" représentent en fait la même information de taille sous deux aspects différents : en taille "vraie" (nombre de pixels) ou en taille du document final à une certaine résolution. Note : maintenant, tant les imprimantes que les laboratoires adaptent eux-mêmes la résolution, cette deuxième zone de dialogue n'est, à mon sens, utile que pour verifier la taille maximum possible pour un tirage (à environ 200 pixels/pouces par exemple). http://astucesphoto.blogspot.fr/2007/01/redimensionner-et-recadrer-quelle.html
  • Flickr est un site Web de partage de photos et de vidéos gratuit, avec certaines fonctionnalités payantes. En plus d'être un site Web populaire auprès des utilisateurs pour partager leurs photos personnelles, il est aussi souvent utilisé par des photographes professionnels. En août 2011, le site a franchi la barre des 6 milliards de photos hébergées. Développée en 2002 par Ludicorp, société canadienne. Fondée sur une offre freemium + premium. Rachetée en 2005 par Yahoo!. Serveurs US dorénavant. Tagging des photos, géotagging Fonctionnalités de groupes de discussion auxquels appartiennent les images (avec affichage des tags) Stockage public et privé. Règles d’accès également pour un groupe. Les utilisateurs peuvent laisser des commentaires et des tags pour toute image qu’ils ont le droit de visualiser Limites de stockage : 200 photos par mois Flickr Toolbox : http://fr.marshable.com/2007/08/04/flickr-toolbox-100-outils-et-services-pour-les-fans-de-flickr/
  • Mêmes fonctionnalités mais davantage d’espace de stockage Client RDA pour faire des retouches simples dont la correction yeux rouges Moteur de recherche et d’indexation Création de CD photos et d’albums personnalisés
  • Peu de services gratuit dans ce domaine. Celui-ci possède l’avantage de proposer un mode freemium très complet mais limité aux services Google Parmi les autres, à noter : MailStore Home : Spécialisé dans les clients mails et les webmails il semble très complet.
  • Autres services : Zapier => https://zapier.com/ Réunit 184 services et 5208 tâches planifiées. Interface beaucoup plus soignée que celle de IFTTT. Moteur de recherche puissant
  • TILDEE permet d’intégrer des vidéos publiées sur YOUTUBE, VIMEO, DAILYMOTION, YAHOO! VIDEO. Impossible de télécharger un fichier vidéo à partir de son poste. Impossible également de récupérer ses tuto en local
  • On peut également créer ses propres quiz et les gérer. Il s'agit d'introduire une description, d'entrer les questions (à choix unique ou multiple) et les réponses, d'ajouter un indice et/ou une explication qui n’apparaitra qu’à la fin du quiz. Plusieurs options s’offrent à nous pour définir des paramètres avancés : mettre un compte à rebours. régler les paramètres de confidentialité et les notations. Votre quiz peut comporter jusqu'à 30 questions, 10 réponses par question, 10 passages de texte, 6 sauts de page. Vous pouvez à loisir modifier et réorganiser le quiz. Le petit plus, c'est que vous pourrez illustrer vos quiz en important des images depuis votre disque dur ou à partir d’internet en copiant/collant leurs liens sur le web. Après enregistrement le quiz est publié dans la catégorie que vous aurez choisie et vous pouvez suivre sa fréquentation. Vous pouvez communiquer l'adresse de votre quiz par courriel, le partager sur les réseaux sociaux ou, mieux, l'intégrer sur un site web ou un blog en collant le code d'intégration généré sur Quizity. Vos visiteurs visualiseront le quiz sur votre site et y consulteront leurs résultats, les commentaires etc. On voit bien que l'on peut s'approprier un tel outil, non seulement pour les ressources en quiz de toutes catégories et thèmes, mais aussi pour enrichir son site éducatif ou professionnel d'activités ludiques et formatives.
  • EDUCAPLAY est un produit espagnol, développé par adr formacion. Aucune crainte à avoir si vous ne maîtrisez pas cette langue, l'interface est aussi disponible en anglais, en allemand et en français. Educaplay ne s'installe pas sur poste, tout est en ligne. Vous devez disposer de Flash sur votre machine pour pouvoir l'utiliser. Educaplay vous propose de créer gratuitement des activités de 10 types différents : Carte (géographique ou à partir de tout autre support visuel) Devinette Textes à compléter Mots croisés Dialogue (à écouter et à répéter) Dictée Ordonner les lettres Ordonner les mots Relier (des segments de phrases, des mots, des syllabes) Mots mêlés Test (pour préparer des QCM) Collection (ensemble d'activités liées)
  • Jolicloud est un système d'exploitation développé par Tariq Krim (créateur de Netvibes) et basé sur Linux. Il fait partie de la famille des Web OS comme le futur Google Chrome Operating System ou encore EyeOS, "bureau web du cloud computing open source«  (start up rachetée par IBM, le produit s’adresse à des entreprises et est payant). Concrètement, cela signifie que si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser l'équivalent en ligne des applications locales que vous utilisez habituellement, et stocker toutes vos données dans des espaces eux aussi en ligne. Vous n'avez plus besoin de stocker ni applications, ni ressources sur votre ordinateur personnel. ce qui est bien pratique si vous changez souvent de machine (vous utiliserez dans ce cas Jolicloud via le navigateur Chrome) ou si votre ordinateur est lent, vieux, mais que vous ne voulez pas vous en séparer ! Jolicloud offre au regard de l'usager une interface épurée et de larges icônes correspondant aux différents outils disponibles gratuitement. Il dispose également d'un répertoire d'applications bien fourni. Celles-ci sont classées par catégorie : graphisme, bureautique, publication, stockage, etc. En un clic vous pouvez ajouter tel ou tel outil à votre bureau personnel. Vous pouvez installer le système en "dual boot" pour l'utiliser en parallèle avec Windows mais vous avez la possibilité de le tester également en ligne avec le navigateur Chrome. Si vous souhaitez enfin ne recourir qu'à Jolicloud seul, cela est envisageable avec la version ISO qui a déjà permis à certains de redynamiser leur netbook vieillissant. Précisons enfin que vous pouvez bien sûr stocker vos données sur votre propre ordinateur ou sur un périphérique externe (clés USB, disque externe). Une manière d'avoir la tête dans les nuages, mais les pieds sur terre.
  • Applications enligne 2013

    1. 1. Module Web 2.0 : Applications en ligne … ou quand l’ordinateur redevient un terminal ! Urfist de Paris – 26 mars 201326/03/2013 Corinne HABAROU
    2. 2. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Définition d’une application en ligne Concept Une application en ligne est au programme «grand public» ce qu’est le Saas (Software As A Service ou Logiciel en tant que Service) pour les entreprises, à savoir un modèle architectural basé sur le déport sur des serveurs distants des traitements informatiques traditionnellement localisés sur un serveur local ou sur le poste client de lutilisateur. Principe général Inscription générale sur la plateforme proposant le service Caractéristiques économiques Offres Freemium et Premium Modèle économique basé sur l’abonnement pour les startups 2.0 et sur les revenus publicitaires pour les gros éditeurs Source : http://nuage1962.wordpress.com/2010/01/20/ (nuage) Source : http://www.pourlacuisine.com/list.php?authorid=88&action=e&target=author (casserole) 226/03/2013 Source : http://gyroscoop.over-blog.com/article-32134710.html (salières)
    3. 3. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Avantages et inconvénients Avantages Fonctionnalités de base gratuites Pas d’installation et donc absence de préoccupation quant à la compatibilité du logiciel par rapport au système d’exploitation ou quant à la problématique des mises à jour La puissance de calcul de la machine utilisatrice importe peu Si utilisation nomade, facilité d’accès aux données de l’utilisateur Travail collaboratif en temps réel Interactivité synchrone et asynchrone Inconvénients Offre freemium bridée parfois de manière peu explicite, « cavalière » et/ou handicapante Pérennité aléatoire des plateformes (bien lire les Conditions Générales d’Utilisation – CGU – du service) Indisponibilité hors ligne des contenus créés Confidentialité des données Difficultés ou impossibilité de sauvegarde en local des données Dépendance vis-à-vis d’une connexion Internet haut débit et régulière 326/03/2013
    4. 4. Module Web 2.0 : Applications en ligne http://www.laforgegraphique.com/oeuvres_liste.php?p=71 (photo du mur) 426/03/2013 http://www.forumgraphik.com/25-vt77.html?start=480 (smiley par « Killerboss »)
    5. 5. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Domaines d’utilisation des applications en ligne 526/03/2013
    6. 6. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Petite histoire du logiciel à interface graphique • A partir des années 80 avec la généralisation des PC Applications autonomes s’exécutant à travers le système d’exploitation du poste de l’utilisateur via une interface graphique ou clients lourds (appli métiers au sein de réseaux en entreprise) s’exécutant à travers une architecture client/serveur. Sur Internet : client léger (navigateur Web) + client lourd (CMS, …) sur le serveur qui assure l’essentiel des traitements et des tâches de stockages de données et de ressources. • Depuis le milieu des années 2000 Emergence du Web 2.0 (2005) et généralisation de l’usage d’échanges de contenus par les utilisateurs (réseaux sociaux, plateformes de partages de fichiers …) Evolution du monde du logiciel installé sur les postes des utilisateurs ou les serveurs des structures vers des services en ligne (cloud computing, SAAS …) => Action conjointe de nouvelles technologies (RDA/RIA) dont Ajax est un exemple (RIA) et d’évolution des usages26/03/2013 6
    7. 7. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Applications en ligne, carrefour de technologies et d’usages RIA/RDA = applications riches 726/03/2013
    8. 8. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Evolution des différents types d’architecture Source : http://webilus.fr/illustration/interfaces-riches-du-client-leger-au-client-lourd-ria-rda 826/03/2013
    9. 9. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Client riche autonome / client riche Web Source : http://www.slideshare.net/camilleroux/quand-il-y-a-des-clients-riches-dans-lair- presentation?type=powerpoint 926/03/2013
    10. 10. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Les applications en ligne correspondent aux nouveaux usages des internautes  52 % des Français consulteraient leur téléphone pour des raisons professionnelles, en dehors de leur temps de travail (65 % pour employeurs), d’après une étude IFOP-ROOMN (RV One-to-One de la Mobilité Numérique)  57 % des moins de 35 ans souhaitent voir le travail nomade se développer dans leur entreprise et 61 % dans la seule région parisienne  73 % des Français considère le travail nomade comme un gain de productivité et comme moteur de confiance entre employés et employeurs  70 % de ceux qui font déjà du télétravail sont satisfaits de cette pratique  73 % des Français, toutes catégories confondues, et 80 % des cadres et employeurs considèrent ce dispositif « comme une évolution positive et bénéfique pour l’organisation d’une entreprise » http://www.commentcamarche.net/news/5862043-pres-d-un-francais-26/03/2013 sur-deux-favorable-au-developpement-du-travail-nomade-selon-une- 10 etude
    11. 11. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Les applications en ligne correspondent aux nouveaux usages des internautes http://fr.slideshare.net/RFONNIER/equipement-techonologique-en-26/03/2013 france-arcep 11 (8 captures)
    12. 12. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Les applications en ligne correspondent aux nouveaux usages des internautes26/03/2013 12
    13. 13. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Les applications en ligne correspondent aux nouveaux usages des internautes26/03/2013 13
    14. 14. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Les applications en ligne correspondent aux nouveaux usages des internautes26/03/2013 14
    15. 15. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Les applications en ligne correspondent aux nouveaux usages des internautes26/03/2013 15
    16. 16. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Les applications en ligne correspondent aux nouveaux usages des internautes26/03/2013 16
    17. 17. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Les applications en ligne correspondent aux nouveaux usages des internautes26/03/2013 17
    18. 18. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Les applications en ligne correspondent aux nouveaux usages des internautes26/03/2013 18
    19. 19. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Développement du télétravail en France D’après une enquête de l’institut LBMG Worklabs reprise par le site Zevillage.net dans un article daté du 12 novembre 2012 : Il y a environ 14,2% de salariés en télétravail en France donc des employés qui  travaillent en dehors du bureau habituel  au moins 1 journée par semaine  télétravail formalisé + télétravail informel + sans bureau fixe Si les travailleurs indépendants sont comptabilisés, alors le chiffre de télétravailleurs passe à 16,7 % http://www.lbmg-worklabs.com/teletravail-coworking-telecentre/le- teletravail-en-france http://www.zevillage.net/2012/11/12/les-vrais-chiffres-du-teletravail-26/03/2013 en-france/ 19
    20. 20. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Modèle économique des éditeurs d’applications en ligne http://www.demainlaveille.fr/2012/11/20/quels-sont-les-business-model- des-entreprises-du-web/? utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed %3A+DemainLaVeille+%28Demain+la+veille26/03/2013%29&utm_content=Google+Reader 20
    21. 21. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Les questions à se poser au préalable Fait avec Tagxedo – http://www.tagxedo.com/26/03/2013 21
    22. 22. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 1 Google Drive est la riposte de Google à Dropbox mais c’est aussi un service qui s’articule autour de Google Docs, la suite bureautique de Google et de Gmail, pour offrir un espace de stockage commun aux deux outils Ajout d’un espace de stockage de 5 Go (en mode gratuit) pouvant être utilisé conjointement par Gmail (pièces jointes) et Google Documents Fonctionnalité de synchronisation par télécharge- ment de Google Drive pour PC (Mac et Windows) Possibilité d’étendre les possibilités d’affichage de Google Documents par l’ajout d’extensions (uniquement pour les utilisateurs de Google Chrome) Avec Google Drive activé, l’espace de stockage en mode gratuit de Gmail passe à 10 Go http://docs.google.com/ Présence d’un plugin, Google Cloud Connect , qui permet aux utilisateurs de la suite MS Office de travailler26/03/2013 22 à plusieurs
    23. 23. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 2 Synchronisation bidirectionnelle Google Drive Sources photographiques : http://gradot.wordpress.com/ (Mac OS Lion – 10,7) http://www.logiciel-freeware.net/xcgal-displayimage.pid-2138.htm (Mac OS Snow Leopard – 10 http://www.liquidsilver.org/ (Android 2,1 et +) http://worldissmall.fr/ (Ios 3 et +)26/03/2013 23
    24. 24. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 3 o Les composants de Google Drive Google Drive pour smartphones et Google Drive pour Mac/Pc tablettes Remplace la liste de documents Google Forfaits de stockage Google Drive (n’incluent pas les fichiers Google Docs) : En gratuit : 5 Go 2,49$/mois : 25 Go 4,99$/mois : 100 Go 19,99 $/moid : 400 Go 49,99$/mois : 1 To 799,99 $/mois : 16 To26/03/2013 24
    25. 25. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 3 o Principales fonctionnalités - 1  Prise en charge d’une trentaine de formats de fichiers pour un affichage directement dans le navigateur Web  Prise en compte des documents PDF et des images grâce à un outil de reconnaissance de caractères (OCR) dans la recherche de documents La recherche s’effectue dans les 100 premières pages des documents textes ou PDF sans image importés et dans les 10 premières pages des PDF contenant des images.  Prise en compte des données descriptives des images dans la recherche de documents  Grille tarifaire intéressante26/03/2013 25
    26. 26. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 4 o Principales fonctionnalités - 2  Conversion de fichiers Word en PDF et inversement Aux limitations techniques dues au volume du fichier à convertir -> import limité à 1 Mo par fichier à convertir en Google Document a d’être téléchargé au format PDF -> Dans le cas d’un fichier PDF à convertir au format texte, poids ma mal égal à 2 Mo et résultats inégaux (10 premières pages seuleme sont prises en compte)  Possibilité de partager un document avec des utilisateurs n’ayant pas de compte Google en mode lecture ou lecture et écriture (document public)  En mode connecté, possibilité de voir qui travaille sur le document, de suivre en temps réel les modi- fications faites, d’échanger avec l’utilisateur grâce au module de messagerie instantanée intégré26/03/2013 26
    27. 27. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 5 o Principales fonctionnalités - 3  Historique des différentes versions (pendant 30 jours)  Possibilité de traduire directement en ligne le document (intégration avec Google Translation -> Menu Outils -> « Traduire le document »)  Possibilité d’insérer des commentaires dans les applica- tions Présentation, texte et feuilles de calcul partagées26/03/2013 27
    28. 28. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 5 o Principales fonctionnalités - 3  Possibilité de sélectionner toutes les parties du texte ayant le même formatage  Possibilité d’insérer des images provenant de Thinkstock, banque d’images en ligne de bonne résolution  Prévisualisation d’une trentaine de formats de fichiers dans la nouvelle visionneuse de Google Drive (sélection du fichier puis clic droit et « Aperçu »)  Possibilité de modifier la couleur des dossiers dans l’ex- plorateur Google Drive  Intégration avec les autres services Google -> http://www.easi-ie.com/2012/06/12/quelques-astuces -pour-gmail/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_ campaign=quelques-astuces-pour-gmail26/03/2013 -> Intégration avec Google Chrome 28
    29. 29. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 6 o Les extensions Google Chrome pour optimiser son expérience utilisateur  Clean Save : sauvegarder dans Google Drive des éléments multimédia d’une page Web  Save Text to Google Drive : sauvegarder en texte plein les éléments textuels d’une page Web  Attachments.me : stocker les pièces jointes de Gmail, vers Dropbox, Box et/ou Google Drive  Possibilité de modifier la couleur des dossiers dans l’ex- plorateur Google Drive26/03/2013 29
    30. 30. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 7 o Points faibles  La confidentialité des données via les robots de profilage  Intégration de Google Drive avec d’autres services Web optimisée uniquement pour le navigateur Google Chrome26/03/2013 30
    31. 31. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 7 o Installation 1. Aller à l’url http://drive.google.com/ 2. Cliquez sur le bouton « Télécharger Google Drive pour PC »  3. Ouvrir et installer le fichier googledrivesync.exe 4. Saisir le nom dutilisateur et le mot de passe de son compte Google dans la fenêtre qui souvre. Ce compte sera associé à Google Drive sur le PC. 5. Suivre les instructions dinstallation jusquà la fin . 6. Lancer Google Drive pour PC depuis le menu "Démarrer". Afin de commencer la synchronisation de s fichiers et dossiers vers « Mon Drive « (Google Drive sur le Web), faire glisser ces éléments dans le dossier "Google Drive".26/03/2013 31
    32. 32. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 8 o Installation 1. Aller à l’url http://drive.google.com/ 2. Cliquer sur le bouton « Télécharger Google Drive pour Mac 3. Ouvrir le fichier installgoogledrive.dmg 4. Ouvrir le fichier dinstallation et faire glisser licône "Google Drive" vers le dossier Applications 5. Ouvrir Google Drive à partir du dossier Applications 6. Saisir le nom dutilisateur et le mot de passe de son compte Google dans la fenêtre qui souvre. Ce compte sera associé à Google Drive sur son Mac 7. Suivre les instructions dinstallation jusquà la fin. Lancer Google Drive pour Mac depuis la barre doutils. Afin de commencer la synchronisation de des fichiers et dossiers vers Mon Drive (qui fait partie de Google Drive sur le Web), faire glisser ces éléments dans le dossier "Google Drive".26/03/2013 32
    33. 33. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 9 Panneau des préférences : Possibilité de choisir les dossiers à synchro- niser Possibilité de sauvegar- der en local ses fichiers Google Docs Possibilité de synchro- niser les éléments « par- tagés avec moi » Possibilité de démarrer la synchronisation à l’allumage de l’ordina- teur26/03/2013 33
    34. 34. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 10 o Le partage de fichiers 3426/03/2013
    35. 35. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 10 o Le partage de fichiers 3526/03/2013
    36. 36. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Drive (Google Documents) - 11 o Les fonctionnalités de tri • Par type de document • Par type d’accès • Par propriétaire • Recherche par mots-clés26/03/2013 36
    37. 37. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Google Cloud Connect- 12 o Partager et modifier des documents MS Office • Plugin pour les applications MS Office • Synchronisation dans Google Drive tout en continuant à utiliser Microsoft Office • Google Cloud Connect = ajout de la fonctionnalité de partage aux fichiers MS office Pour en savoir davantage : http://support.google.com/docs/bin/topic.py?hl= fr&topic=1361450&from=30338&rd=126/03/2013 37
    38. 38. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Suites Bureautiques • Les concurrents de Google Documents Nouveau nom : Microsoft SkyDrive 7 Go Le travail collaboratif réel concerne seulement les formats MS Office http://www.cndp.fr/crdp-besancon/index.php?id=ecriture-collaborativ26/03/2013 38
    39. 39. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de partage de documents • Webographie  http://www.vincentabry.com/google-docs-offre-maintenant-5- go-de-stockage-16751  https://support.google.com/drive/bin/answer.py? hl=fr&answer=2500820&p=drive_apps  http://support.google.com/drive/bin/answer.py? hl=fr&answer=2500820  http://support.google.com/drive/bin/answer.py? hl=fr&answer=2500820  http://support.google.com/drive/bin/answer.py? hl=fr&topic=2375050&ctx=topic&answer=2374989  http://www.youtube.com/watch? feature=player_embedded&v=quCV4yHTeDU&noredirect=1  http://www.pcworld.fr/2012/04/25/internet/google-drive- stockage-en-ligne-cloud-5-go-offerts/527177/  http://www.pcworld.fr/2012/04/25/internet/google-drive- stockage-en-ligne-cloud-5-go-offerts/527177/  http://www.netpublic.fr/2012/05/ecriture-collaborative-et- pedagogie-dossier-du-crdp-de-franche-comte/ 3926/03/2013
    40. 40. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services d’hébergements de fichiers  Distinguer les caractéristiques de ces services en fonction des objectifs recherchés26/03/2013 40 Fait avec Mindomo -
    41. 41. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de synchronisation de fichiers en ligne • Comparatif Dropbox/SkyDrive/GoogleDrive (1) Plateformes supportées Limites du stockage Visionnage de fichiers en ligne Dropbox SkyDrive Google Drive MS Office MS Office Une trentaine de Fichiers images Fichiers images fichiers dont Fichiers vidéo Fichiers vidéo MS Office, fichiers PDF PDF images et vidéo, PDF, Photoshop, AutoCAD,26/03/2013 41
    42. 42. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de synchronisation de fichiers en ligne • Comparatif Dropbox/SkyDrive/GoogleDrive (2) La recherche de fichiers Dropbox SkyDrive Google Drive Sur les noms de fichiers Sur les noms de Sur les noms de fichiers fichiers + lecture du texte contenu dans des documents numérisés (scannés) et photographies à l’aide de la technologie OCR Source : http://www.astucefmt.com/internet/comparatif-entre-skydrive-goo drive-et-dropbox 4226/03/2013
    43. 43. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de synchronisation de fichiers en ligne • Quelques autres services (1) Nom Plateformes Stockage en Remarques mode gratuit SugarSync Windows, Mac, 5 Go iOS, BlackBerry, Android, Windows Mobile and Symbian ZumoDrive Windows, Mac, 2 Go Multi-langages Linux, Iphone, Montage d’un Android, Palm disque virtuel Phones Bien intégré aux outils Yahoo! TeamDrive Windows, Mac, 2 Go Linux, Iphones, Ipad Ubuntu Windows, Linux 2 Go One26/03/2013 43
    44. 44. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de synchronisation de fichiers en ligne • Quelques autres services (2) Nom Plateformes Stockage en Remarques mode gratuit Idrive Windows, Mac, 5 Go Permet de synchroniser iPhone, iPad, Android plusieurs répertoires de son disque dur avec les serveurs de l’éditeur OpenDrive Windows 5 Go Syncplicity Windows, Mac 2 Go SpiderOak Windows, Mac, Linux, 2 Go Sécurisation à double clé Android, Iphone/Ipad Historique des versions des fichiers sauvegardés SparkleShare Windows, Mac, Linux, - Fonctionne en peer to peers, donc les limites de stockage sont fixées par le disque dur des utilisateurs. L’historique de version ne fonctionne que sous Linux26/03/2013 44
    45. 45. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de synchronisation de fichiers en ligne • Quelques autres services (3) Nom Plateformes Stockage en Remarques mode gratuit Wuala Windows, Mac, 5 Go Mot de passe non Linux, transmis à l’éditeur Iphone/Ipad, Sécurité maximale Android avec un cryptage des fichiers avant envoi Minus Windows, Mac, 10 Go Ajout de fichiers Linux Ubuntu, par glisser / iPhone/iOS, déposer Android Box.com 5 Go Multi-utilisateurs dès la version free 4526/03/2013
    46. 46. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Service de stockage de fichiers en ligne • Adrive.com- http://www.adrive.com Capacité de stockage en freemium = 50 Go Un compte par adresse mail Edition des fichiers bureautique directement en ligne, type Zoho Disque Webdav en version premium 4626/03/2013
    47. 47. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de stockage et de synchronisation de fichiers • Webographie  http://www.blog-nouvelles-technologies.fr/archives/4918/sept- tres-bonnes-alternatives-a-dropbox/  http://www.kilasoft.net/modules/pages/index.php?  pagenum=70&page=1 http://freenuts.com/top-10-free-cloud-storage-services-for-you- to-back-up-and-sync-files/ 4726/03/2013
    48. 48. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Google Formulaires et Zoho Creator • Google Forms  créér un formulaire Mode HTML Mode édition  Récupérer les réponses sous forme de feuille de calcul ou de synthèse comportant des graphiques (camemberts, histogrammes …) 4826/03/2013 https://drive.google.com/
    49. 49. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Google Formulaires et Zoho Creator • Google Forms Avantages Inconvénients Totalement gratuit, pas de Pas de personnalisation formule payante possible des thèmes Aucune limitation dans le Nombre de types de questions nombre d’enquêtes, de plus limité que dans Zoho questions et de réponses Creator Compatible terminaux mobiles Types de questions variés Notifications des réponses par mèl Possibilité de déclencher une question si une réponse spécifique a été préalablement validée 4926/03/2013
    50. 50. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Google Formulaires et Zoho Creator • Zoho Creator https://creator.zoho.com/ 5026/03/2013
    51. 51. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Google Agenda – http://www.google.com/calendar?hl=fr -Affichage de plusieurs agendas sur le même calendrier - Possibilité de partager un agenda avec des amis - Rappel des événements … 5126/03/2013
    52. 52. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services d’agendas • Webographie  http://www.geekhafarz.com/2010/09/test-comparatif-les- agendas/ 5226/03/2013
    53. 53. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Doodle - http://www.doodle.com/Ou planifier une réunionsans êtresubmergé de courrielsA noter : API (connecteur)prévu avec Google AgendaAlternative libre : https://dudle.inf.tu-dresden.de/26/03/2013 53
    54. 54. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de messagerie Mise à jour du 06/03/2013 Source : http://www.arobase.org/gratuit/comparatif.htm26/03/2013 54
    55. 55. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de conversion de fichiers • Multi-formats http://www.zamzar.com/ Alternative : Online-Convert.com 5526/03/2013
    56. 56. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de conversion de fichiers • Multi-formats – traitement de plusieurs fichiers à la fois 56 http://www.docspal.com/26/03/2013
    57. 57. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de conversion de fichiers • PDF vers ? • ? vers PDF 57 http://www.sciweavers.org26/03/2013
    58. 58. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de conversion de fichiers • PDF http://www.pdfescape.com/ 5826/03/2013
    59. 59. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de conversion de fichiers • Audio vers texte26/03/2013 59 https://www.voicebase.com
    60. 60. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de conversion de fichiers • Texte vers Audio26/03/2013 60 http://www.ispeech.org/
    61. 61. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de conversion de fichiers • Texte vers Audio 6126/03/2013
    62. 62. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de conversion de fichiers • Texte vers Audio 6226/03/2013
    63. 63. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de conversion de fichiers • Webographie  http://roget.biz/4-ocr-gratuits-en-ligne-et-sans-  logiciel http://www.vikitech.com/980/top-10-web-based-services-for- text-to-speech-conversion  http://www.blog-nouvelles-technologies.fr/archives/4918/sept- tres-bonnes-alternatives-a-dropbox/  http://www.pageflip-flap.com/  http://free-online-ocr.com/  http://www.docspal.com/  http://www.comparemyfiles.com/  http://roget.biz/convertir-une-page-html-vers-pdf-the-smart-way  http://roget.biz/convertir-des-url-en-format-pdf  http://www.autourduweb.fr/6-outils-pour-convertir-vos-videos-en-ligne/  http://roget.biz/pdf-escape-un-editeur-pdf-en-ligne-bien-pratique  http://www.formastore.net/Media-Convert-service-Web-de  http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/5501/couteau- suisse-ligne/ 6326/03/2013
    64. 64. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo • Etat des lieux http://www.pearltrees.com/#/N-fa=2035567&N-u=1_191233&N-p= 46050322&N-s=1_5234154&N-f=1_5234154 6426/03/2013
    65. 65. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (1) • Mixmoov (1) 65 http://www.mixmoov.com/26/03/2013
    66. 66. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (2) • Mixmoov (2) 6626/03/2013
    67. 67. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (3) • Creaza (1) http://www.creazaeducation.com/ 6726/03/2013
    68. 68. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (4) • Creaza (2) My Media Files gestionnaire d’uploads 6826/03/2013
    69. 69. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (5) • Creaza (3) Cartoonist Tools Audio éditor 6926/03/2013
    70. 70. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (6) • Creaza (4) 7026/03/2013
    71. 71. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (7) • Video ToolBox http://www.videotoolbox.com/ 7126/03/2013
    72. 72. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (8) • FileLab (1) https://www.filelab.com/ 7226/03/2013
    73. 73. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (9) • FileLab (2) https://www.filelab.com/ 7326/03/2013
    74. 74. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (10) • WeVideo (1)26/03/2013 74 http://www.wevideo.com/
    75. 75. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (11) • WeVideo (2) Formules 7526/03/2013
    76. 76. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (12) • WeVideo (3) Caractéristiques 7626/03/2013
    77. 77. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (13) • WeVideo (4) Dashboard 7726/03/2013
    78. 78. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (14) • WeVideo (5) Editeur 7826/03/2013
    79. 79. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (15) • WeVideo (6) Gestionnaire d’upload 7926/03/2013
    80. 80. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (16) • WeVideo (7) Exporter / partager 8026/03/2013
    81. 81. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de montage vidéo (17) • WeVideo (8) Utiliser avec GD* e ne ag . e k iv toc ue Dr e s iq e s gl s d ba oo on ur 1. Télécharger G c ati ite e t d l’appli av mi n é 2. Lancer l’appli et t i en es l d’u constater la em n l vir présence d’un nn rie ser Editeur « WeVideo for io nouveau dossier ct en se ! n e à Google Drive » dans « Google c fo ifi e on Drive » sur leLe od lig r d m ob ite Web et en local et év 3. Travailler avec A 26/03/2013 81 * Google Drive l’éditeur de
    82. 82. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Service de screencast (1) • Screencr (1)26/03/2013 82 http://www.screenr.com/
    83. 83. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Service de vidéoconférence (1) • Camconf  Service totalement gratuit  Pas d’inscription  Nombre de participants théoriquement illimité  Chat/communications audio et vidéo, partage d’écran et prise de contrôle du PC  En bêta et donc sans garantie de pérennité  Aucune CGU ou poli- tique de confidentialité affichée  Anonymat de l’éditeur http://www.camconf.com/fr26/03/2013 83
    84. 84. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de vidéoconférence • Webographie  http://www.compare-le-net.com/index.php? comparer=annuaire/affiche&id_site=8956 8426/03/2013
    85. 85. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de visualisation (1) • Mindomo (1) En savoir + : http://www.mindmanagement.org/ spip.php?article737 http://www.mindmanagement.org/spip.php?rubrique5 8526/03/2013
    86. 86. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de partage vidéo • YouTube - http://www.youtube.com/ 8626/03/2013
    87. 87. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de partage vidéo • DailyMotion - http://www.dailymotion.com/fr 8726/03/2013
    88. 88. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de partage vidéo • Vimeo - http://vimeo.com/ 8826/03/2013
    89. 89. Module Web 2.0 : Applications en ligne • les services de retouches d’images Photoshop-like Gestion des calques Gestion des couleurs Réglages de base : Réglages automatiques Correction auto Masques Redimensionner Exposition Recadrage … Yeux rouges Pivoter Rogner Couleur Netteté Outils de création pour l’intégration de : textes, effets, retouches, cadres Retouche et édition AUTOMATISEES d’images 8926/03/2013 89
    90. 90. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de retouche d’images • SumoPaint - http://www.sumopaint.com/home/ Caractéristiques : Inscription = Oui Gestion des calques = Oui Gestion de la transparence = Oui Photoshop-Like = Oui Réglages auto = Oui Recadrage = Oui Pivoter = Oui Redimensionner = Oui Correction yeux rouges = Oui Outils automatisés de création d’effets = Non Langue de l’interface = multilingue Restrictions offre Freemium = moins de filtres Photothèque en ligne = Oui Accès en ligne fichier de travail = Non Accès en ligne fichier de sortie = Oui (jpg) Stockage hors ligne fichier de travail = Oui Stockage hors ligne fichier de sortie = Oui Format natif = .sumo Formats fichier de sortie = jpg, png Diffusion plateformes de partages en ligne = ? Fonctionnalités 2.0 = communauté Sumopaint, galeries 9026/03/2013 90
    91. 91. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de retouche d’images • Pixrl - http://pixlr.com/ Caractéristiques : Inscription = Oui ? Gestion des calques = Oui Gestion de la transparence = Oui Photoshop-Like = Oui Réglages auto = Oui Recadrage = Oui Pivoter = Oui Redimensionner = Oui Correction yeux rouges = Oui Outils automatisés de création d’effets = Non Langue de l’interface = FR Restrictions offre Freemium = pas de premium Photothèque en ligne = Oui Accès en ligne fichier de travail = Oui Accès en ligne fichier de sortie = Oui Stockage hors ligne fichier de travail = Oui Stockage hors ligne fichier de sortie = Oui Format natif = .pxd Formats fichier de sortie = Jpg, Png, Bmp, Tiff Diffusion plateformes de partages en ligne = Facebook, Flickr, Picasa Fonctionnalités 2.0 = Plateforme de partage à la demande, propre à PIXRL26/03/2013 91
    92. 92. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de retouche d’images • Splashup - http://www.splashup.com/ Caractéristiques : Inscription = Non mais … Gestion des calques = Oui Gestion de la transparence = Oui Photoshop-Like = Oui Réglages auto = Oui Recadrage = Oui Pivoter = Oui Redimensionner = Oui Correction yeux rouges = Non Outils automatisés de création d’effets = Non Langue de l’interface = US Restrictions offre Freemium = pas de premium Photothèque en ligne = Oui Accès en ligne fichier de travail = Oui Accès en ligne fichier de sortie = Oui Stockage hors ligne fichier de travail = Oui Stockage hors ligne fichier de sortie = Oui Format natif = .fxo Formats fichier de sortie = Jpg, Png Diffusion plateformes de partages en ligne = Picasa, Flickr, Facebook et Splashup Fonctionnalités 2.0 = Non26/03/2013 92
    93. 93. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de retouche d’images • Photoshop Express - http://www.photoshop.com/tools/expresseditor Caractéristiques : Inscription = Oui Gestion des calques = Non Gestion de la transparence = Non Photoshop-Like = Non Réglages auto = Oui Recadrage = Oui Pivoter = Oui Redimensionner = Oui Correction yeux rouges = Non Outils automatisés de création d’effets = Oui Langue de l’interface = US Restrictions offre Freemium = Moins de filtres et moins despace de stockage Photothèque en ligne = Oui Accès en ligne fichier de travail = Non Accès en ligne fichier de sortie = Non Stockage hors ligne fichier de travail = Non Stockage hors ligne fichier de sortie = Oui Format natif = .jpg Formats fichier de sortie = Jpg Diffusion plateformes de partages en ligne = Facebook, Flickr, Picasa, Photobucket Fonctionnalités 2.0 = Photothèque en ligne26/03/2013 93
    94. 94. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de retouche d’images • Picnik- http://www.picnik.com/app Caractéristiques : Inscription = Oui Gestion des calques = Non Gestion de la transparence = Non Photoshop-Like = Non Racheté par Google, ce service a Réglages auto = Oui fermé officiellement en avril 2012 Recadrage = Oui Pivoter = Oui et les équipes de développement Redimensionner = Oui travaillent dorénavant à Correction yeux rouges = Oui l’enrichissement des fonctionnalités Outils automatisés de création de Picasa et Google + grâce au d’effets = « Creative Kit in Google + ». Langue de l’interface =Picnick est toujours accessible à partir du menu FR Restrictions offre Freemium = Moins d’effets possibles de Picasa Photothèque en ligne = Oui, mais aux fonctionnalités bridées pour loffre en freemium (gestion de 5 photos max en ligne) Accès en ligne fichier de travail = Oui, mais aux fonctionnalités bridées pour loffre en freemium Accès en ligne fichier de sortie = Oui, mais aux fonctionnalités bridées pour loffre en freemium Stockage hors ligne fichier de travail = Oui Stockage hors ligne fichier de sortie = Oui Format natif = .pdf Formats fichier de sortie = JPG, PNG, BMP, TIFF, GIF Diffusion plateformes de partages en ligne = icasa, Flickr, Facebook, Buzz, Twitter, MySpace, Photobucke Fonctionnalités 2.0 = Photothèque en ligne26/03/2013 94
    95. 95. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de tatouages d’images (watermarking) • PicGhost- http://www.picghost.com/Default.aspx Redimensionner et tatouer en une seule action jusqu’à 40 photos Inscription obligatoire Import à partir d’uploads du PC Export par téléchargement ou par transfert FTP Pas de transfert sur les plateformes de partage de photos ou de réseautage social Autres services : Toolwerk.com (incrustation de logo dans une photo) - http://www.toolwerk.com/image_merger/26/03/2013 95
    96. 96. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Ajuster en ligne la zone de netteté d’une photo • Tiltshiftmaker - http://www.picghost.com/Default.aspx Il s’agit de mettre en avant une zone spécifique d’une photo en rendant floue les autres zones paramétrable Ne nécessite pas d’être identifié Attention, l’authentification suppose l’adoption d’un e formule payante !26/03/2013 96
    97. 97. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Redimensionner une photo sans la dégrader • rsizr - http://rsizr.com/ Utilise un algorithme puissant26/03/2013 97
    98. 98. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de partages de photos • Flickr- http://www.flickr.com/ 9826/03/2013
    99. 99. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de partages de photos • Picasa- http://picasaweb.google.com/#utm_medium =embed&utm_source=pwalogin 9926/03/2013
    100. 100. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de retouches d’images et de partage de photos • Webographie  http://roget.biz/fixredeyes-pour-corriger-les-yeux-rouges-en- ligne-sans-logiciel  http://astucesphoto.blogspot.fr/2007/01/redimensionner-et- recadrer-quelle.html  http://roget.biz/smushit-compresser-une-image-en-ligne-de- facon-optimum  http://www.smushit.com/ysmush.it/ 10026/03/2013
    101. 101. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Services de sauvegarde des contenus stockés en ligne • SpinBackup - https://spinbackup.com/ Une sélection d’autres services : http://alternativeto.net/software/backupify/26/03/2013 101
    102. 102. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Service d’automatisation de processus Web • IFTTT - http://ifttt.com/channels Mars 2013 : 57700 recettes partagées par les utilisateurs du service26/03/2013 102
    103. 103. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Publier simplement des tutoriels • Tildee - http://www.tildee.net/ En savoir + : http://cursus.edu/dossiers- articles/articles/17222/aide-realisation-tutoriels/ 10326/03/2013
    104. 104. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Concevoir des quizz en ligne • Quizity - http://fr.quizity.com/ En savoir + : http://cursus.edu/dossiers- articles/articles/17389/creer-exporter-des-quiz-avec-outil/ 10426/03/2013
    105. 105. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Concevoir des activités en ligne • Educaplay - http://fr.educaplay.com/fr/index.php En savoir + : http://cursus.edu/dossiers- articles/articles/18264/une-plateforme-pour-creer-vos-activites/ 10526/03/2013
    106. 106. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Divers • Webographie  http://textalyser.net/  http://www.diffchecker.com/diff  http://roget.biz/sites-pour-faire-de-la-compression-et-decompression-de- fichiers-en-ligne  http://www.livebinders.com/  http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/5474/des- classeurs-virtuels-pour-organiser-ses/  http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/5064/repertoire- outils-gratuits-prevention-detection-plagiat/  http://plagiarisma.net/  http://cursus.edu/dossiers- articles/articles/5415/reinventez-tableau-blanc-ligne/  http://www.dabbleboard.com/  http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/10028/elaborer- partager-ses-cartes-geographiques-ligne/  http://www.presse-citron.net/creez-vos-cartes-google-maps-en- quelques-clics-avec-click2map  http://www.icocarto.lautre.net/drupal/? 10626/03/2013 q=node/24
    107. 107. Module Web 2.0 : Applications en ligne • Web OS ou bureaux virtuels : des OS dans les nuages • Jolicloud - http://www.jolicloud.com/26/03/2013 107
    108. 108. Module Web 2.0 : Applications en ligne C’est fini, merci de votre attention … … me contacter ? corinne.habarou@enc.sorbonne.fr 10826/03/2013
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×