Conseil interreligieux aux Nations Unies

  • 1,693 views
Uploaded on

Le besoin d’un Conseil interreligieux aux Nations Unies

Le besoin d’un Conseil interreligieux aux Nations Unies

More in: Spiritual
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,693
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
27
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • 04/27/10
  • We believe that now is the time when people of faith are called to stand on common ground, overcome divisions and barriers, and work together for the common good of humankind.

Transcript

  • 1. Le besoin d’un Conseil interreligieux aux Nations Unies Fédération pour la paix universelle
  • 2. Le sens de la religion
      • La religion est un aspect essentiel de la conscience et de l’identité humaines.
      • Les idées religieuses sont le fondement de nos conceptions et de nos actions dans ce monde.
  • 3. Le sens de la religion
      • La religion nous aide à comprendre :
          • nos origines premières;
          • notre vie présente;
          • notre but et notre destinée ultime.
      • La religion forme les civilisations, les cultures ainsi que les systèmes sociaux, politiques et économiques.
  • 4. Les bienfaits de la religion
    • La religion pousse les gens à agir de manière honnête, constructive, juste et bonne, en offrant une espérance ainsi qu’un sens et un but à la vie.
    • La religion enseigne la compassion, l’amour, l’attention aux délaissés.
    • Des chefs religieux à la fois bons et éclairés sont essentiels à l’établissement de la paix.
  • 5. Les méfaits de la religion
      • La religion mène parfois des personnes et des groupes à agir de manière trompeuse, destructrice, dangereuse et malfaisante.
      • De mauvais chefs religieux suscitent des conflits et contribuent à la division et à la souffrance du monde.
  • 6. La fin des conflits interreligieux
      • La religion a trop longtemps été une source de division et de conflit : le Proche-Orient, le Cachemire, Sri Lanka, les Philippines, l’Indonésie, les Balkans, le Caucase, la Thaïlande, le Cambodge, le Nigéria, etc.
      • Il faut inverser ce modèle par le dialogue, la saine gouvernance et la coopération.
      • Les religions doivent être à l’avant-garde du processus de paix.
  • 7. Préambule de la Charte de l’ONU Nous, peuples des Nations Unies, résolus à préserver les générations futures du fléau de la guerre qui deux fois en l'espace d'une vie humaine a infligé à l'humanité d'indicibles souffrances...
  • 8. ET À CES FINS à pratiquer la tolérance, à vivre en paix l'un avec l'autre dans un esprit de bon voisinage, à unir nos forces pour maintenir la paix et la sécurité internationales, à accepter des principes et instituer des méthodes garantissant qu'il ne sera pas fait usage de la force des armes, sauf dans l'intérêt commun, à recourir aux institutions internationales pour favoriser le progrès économique et social de tous les peuples... Préambule de la Charte de l’ONU
  • 9. Préambule de la Charte de l’ONU … à proclamer à nouveau notre foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité de droits des hommes et des femmes, ainsi que des nations, grandes et petites, à créer les conditions nécessaires au maintien de la justice et du respect des obligations nées des traités et autres sources du droit international, à favoriser le progrès social et instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande,
  • 10. Le sempiternel fléau de la guerre
    • Malgré les efforts énormes pour préserver les générations futures du fléau de la guerre , l’histoire nous rappelle
        • La guerre de Corée (1950-53)
        • La guerre du Vietnam (1959-75)
        • La guerre des Balkans (1991-96)
        • Le Proche-Orient
        • Le Rwanda
        • Le Darfour
        • Sri Lanka
        • Le Caucase
  • 11. Le besoin d’un Conseil interreligieux
      • La plupart des gens représentés dans le « Nous, peuples des Nations Unies » ont une identité religieuse significative.
      • Les acteurs non gouvernementaux occupent une place de plus en plus importante : la société civile, les organismes religieux.
      • La religion est une alliée de la paix, une alliée pour le développement socio-économique et la résolution de conflit.
  • 12. La valeur de l’enseignement religieux
      • Toutes les religions enseigne la compassion envers les démunis et l’amour du prochain.
      • Les religions encouragent le pardon, la réconciliation, la restauration et la paix afin de mettre un terme au cercle vicieux de la rancune et de la violence.
  • 13. Mahatma Gandhi Martin Luther King, Jr. Mère Teresa
  • 14. Des voix interreligieuses contribuent à la paix
  • 15. Un appel pour le renouveau de l’ONU La paix mondiale ne peut être complètement accomplie que si la sagesse et les efforts des leaders religieux travaillent ensemble et dans le respect avec les leaders nationaux. Je propose que l'on réfléchisse sérieusement à la formation d'une assemblée religieuse, ou conseil représentatif des religions, dans le cadre des Nations Unies. Allocution du rév. Sun Myung Moon au siège social de l’ONU 18 août 2000
  • 16. Résolutions de l’assemblée générale de l’ONU
    • « Promouvoir le dialogue interreligieux » (A/RES/59/23, novembre 2004)
    • « Promouvoir le dialogue interreligieux et la coopération pour la paix » (A/RES/60/10, octobre 2005)
    • « Promouvoir le dialogue interreligieux et interculturel, la compréhension et la coopération pour la paix » (A/RES/60/L.11/Rev.2, décembre 2006)
  • 17. Nations qui parrainent Dossier mené par les Philippines. Parrainé par Azerbaïdjan Bangladesh Bélarus Belize Bénin Burkina Faso Cambodge Cameroun Comores Congo Costa Rica Djibouti République dominicaine Égypte Salvador Gabon Gambie Guatemala Guinée Haïti Honduras Indonésie Iran Kazakhstan Koweit Philippines Qatar Russie Saint-Vincent et Grenadines Sénégal Soudan Surinam Tadjikistan Thaïlande Timor-Leste Ouzbékistan Madagascar Malaysie Îles Marshall Micronésie Mongolie Maroc Myanmar Nicaragua Oman Pakistan Panama Papouasie Nouvelle- Guinée
  • 18. Désignation d’un point focal « … assurer le suivi systématique et institutionnel de ce dialogue par la désignation d’un point focal dans le Secrétariat pour traiter de ces sujets. » « Promouvoir le dialogue interreligieux et interculturel, la compréhension et la coopération pour paix » A/RES/60/L.11/ Décembre 2006
  • 19. Un appel au dialogue de haut niveau
    • Un appel pour un « dialogue de haut niveau sur la coopération interreligieuse et interculturelle pour promouvoir la tolérance, la compréhension et le respect universel… »
    • RÉSULTAT : Le Dialogue de haut niveau sur la compréhension entre les religions et les cultures et la coopération pour la paix a eu lieu le 4 et 5 octobre 2007.
  • 20. Allocution du SG au Dialogue de haut niveau Il est temps de promouvoir l’idée que la diversité est une vertu, non une menace. Il est temps d’expliquer que les différentes religions, les systèmes de croyances et les patrimoines culturels sont essentiels à l’enrichissement de l’expérience humaine. Et il est temps d’affirmer que notre humanité commune est supérieure -–bien supérieure -– à nos différences externes. Ban Ki-moon Secrétaire général
  • 21. Assemblée générale et dialogue interreligieux Suite à une conférence interreligieuse à Madrid en juillet 2008, organisée par le roi Abdullah d’Arabie saoudite et le roi Juan Carlos d’Espagne, l’Assemblée générale a mis sur pied un dialogue de haut niveau le 12 et 13 novembre 2008 où plusieurs dirigeants mondiaux se sont réunis.
  • 22. La mission d’un Conseil interreligieux
      • En tant qu’organisme onusien, le Conseil interreligieux contribue à la mission globale des Nations Unies, telle que décrite dans sa charte, en apportant la sagesse, le regard et les aptitudes uniques de la religion pour soutenir l’ONU dans ses efforts de paix et de développement humain.
  • 23. Les fonctions d’un Conseil interreligieux
      • Organiser des rencontres et des entretiens sur les défis auxquels l’humanité est confrontée.
      • Conseiller, guider et produire des résolutions consensuelles sur des questions concernant la paix et le développement humain.
      • Encourager le service communautaire, le bénévolat et l’activisme.
      • Guider les nations et les gens à agir en accord avec des principes moraux et spirituels universels.
  • 24. Les membres d’un Conseil interreligieux
      • Possiblement 40 conseillers représentant les grandes religions et, en alternance, les religions minoritaires, de même que « d’éminentes personnalités religieuses » pour un terme de trois ans [à titre d’exemple].
  • 25. Le monde doit enseigner à ses enfants la sagesse de toutes les cultures. Dr Musa Bin Jaafar Bin Hassan (L) Président, Conférence générale de l’UNESCO UNESCO
  • 26. Déclaration au Dialogue de haut niveau En cette ère de voyages aux quatre coins du monde et de transmissions instantanées par satellite, les gens de partout voient ce qui leur est familier de moins en moins et « l’autre » de plus en plus. Cette réalité augmente les tensions interculturelles et interreligieuses ainsi que la désaffection au sein de grands segments de la population mondiale. Ban Ki-moon Secrétaire général
  • 27. Déclaration au Dialogue de haut niveau De plus, la présente assemblée se déroule à un moment fort opportun puisque les juifs ces jours-ci célèbrent la Torah tandis que les musulmans sont sur le point de terminer le mois sacré de ramadan. De telles occasions nous rappellent que les hommes et les femmes de foi du monde entier peuvent s’unir, plutôt que de se séparer, grâce à leurs convictions et leur croyance en quelque chose de plus grand qu’eux-mêmes. Ban Ki-moon Secrétaire général
  • 28. La compassion
      • Tous les hommes sont responsables les uns des autres.
    • Le Talmud, Sanhédrin 27b (judaïsme)
      • Donnez et il vous sera donné.
    • Luc 6:38 (christianisme)
      • Toutes les créatures humaines sont les enfants de Dieu et ceux qui sont le plus chers à Son coeur sont ceux qui traitent Ses enfants avec bonté.
    • Hadith de Bayhaqi (islam)
      • Le coeur de compassion est l’essence même du bouddhisme .
            • Sutra Gandavyuha (bouddhisme)
  • 29. L’amour de l’ennemi
    • Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux.
    • Mathieu 5.43-48 (christianisme)
      • La bonne action et la mauvaise action ne sont pas pareilles. Rends le bien pour le mal, et tu verras ton ennemi se muer en fervent allié !
      • Le Coran 41.34 (islam)
  • 30. L’amour de l’ennemi
    • Aide ton ennemi avant d'aider ton ami, pour subjuguer la haine .
    • Tosefta, Baba Metzia 2.26 (judaïsme)
    • Jamais la haine ne cesse par la haine; seule la bienveillance annihile la haine : ceci est la loi éternelle et immuable.
    • Dhammapada 3-5 (bouddhisme)
      • Le sage venge ses injures par des bienfaits.
    • Tao Te King 63 (taoïsme)
  • 31. Qu’est-ce que la FPU ?
      • Un vaste mouvement civil…
      • … constitué de personnes et d’organismes
      • … guidés par des principes universels
      • … qui travaillent ensemble pour résoudre les grands problèmes du monde et établir une paix durable.
      • C’est une grande famille centrée sur Dieu.
  • 32. Principes directeurs de la FPU
      • DIEU : Reconnaître que l’humanité forme une seule et même famille, créée par Dieu.
      • SPIRITUALITÉ : Harmoniser les dimensions spirituelles et matérielles de la vie.
      • FAMILLE : Valoriser la famille comme principale école de l’amour et de la paix.
      • ALTRUISME : Vivre pour les autres est la voie pour réconcilier la famille humaine divisée
      • UNITÉ : Bâtir la paix grâce à une coopération qui transcende les barrières raciales, religieuses et nationales.
  • 33. Un appel au renouveau de l’ONU Nous devons compléter les institutions formelles par des réseaux de décision informels, regroupant autour d’objectifs communs les institutions internationales et les gouvernements nationaux avec la société civile et les organismes privés. Kofi Annan Ancien Secrétaire général de l’ONU « Nous les Peuples : Le rôle des Nations Unies au 21 e siècle » 3 avril 2000
  • 34. Un appel au renouveau de l’ONU Le temps est venu pour les Nations Unies de renforcer leurs relations de travail avec les organismes de la société civile. S. E. Anwarul K. Chowdhury Ancien sous-secrétaire général de l’ONU
  • 35. La religion contribue à la paix Les négociations entre Menachen Begin, Anouar Sadate et moi à Camp David en 1978 furent fortement influencées par nos arrières-plans religieux. J’en veux pour preuve cet appel commun à la prière pour entamer nos discussions… Begin et Sadate étaient des hommes profondément religieux.. Jimmy Carter Ancien président des États-Unis
  • 36. Une idée dont le temps est venu Nous croyons que la création d’un conseil interreligieux ou d’une unité spécifique de compréhension interconfessionnelle au sein du système onusien est le type même d’idée qui est dans l’air. L’hon. Jose de Venecia, Jr. Ancien président du Parlement philippin
  • 37. Merci beaucoup pour votre aimable attention