PPT Discours d'ouverture - Jean CORNELOUP - UE2010
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

PPT Discours d'ouverture - Jean CORNELOUP - UE2010

on

  • 1,340 views

Discours d'ouverture - Jean CORNELOUP, maître de conférences Université de Clermont-Ferrand - UE2010

Discours d'ouverture - Jean CORNELOUP, maître de conférences Université de Clermont-Ferrand - UE2010

Statistics

Views

Total Views
1,340
Views on SlideShare
1,340
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

PPT Discours d'ouverture - Jean CORNELOUP - UE2010 Presentation Transcript

  • 1. Mercredi 29 septembre 10h45-11h30Conférence d’ouverture
  • 2. Quest ce que linnovation touristique en espace rural?
  • 3. Jean CorneloupMaître de conférences, membre du laboratoire Territoires, Université de Clermont-Ferrand UMR PACTE – CNRS, Grenoble
  • 4. Innovation dans la ruralité...De la forme traditionnelle à l’habitat récréatif J. Corneloup Université de Clermont-Ferrand laboratoire Territoire Grenoble Président Sportsnature.org Résumé succinct de la conférence
  • 5. Sur quelques idéesL’innovation en quelques motsLe monde de l’innovationRuralité et formes culturelles innovantesHistoire d’une innovation récréative : les sentiersde l’imaginaire
  • 6. L’innovation, en deux mots Produire du changement dans la perspective d’en retirer un bénéfice, un profit, un mieux-être. Création de valeurs. Tendance à vouloir maîtriser ce processus permettant de rendre plus efficace et efficiente cette pratique. Démarche projet. A la différence de l’invention, l’innovation se traduit par une transformation des pratiques sociales et une interaction perpétuelle avec celles-ci.
  • 7. L’interaction entre ces deux mondes est au coeur d’un processus innovant Social GestionCulturel, styles, valeur, Logistique, finance,lien, symbole, échange, Ingénierie technologique, émotion, facteur marketing, sécurité humain,... management, ... Développement d’une chaîne culturelle et gestionnelle cohérente et globale
  • 8. Mon projet et mon cadre de lecture de l’innovationIl est possible d’organiser cette nébuleuse de l’innovationau sein de grands programmes structurels qui définissentle jeu des possibles et les formes innovantes légitimes etacceptables.Des polémiques, des jeux d’opposition et des différencesexistent intra et inter-programmes structurels.Derrière les pratiques innovantes choisies, se cachent desjeux sociétaux, des valeurs, des choix politiques, desvisions du monde, des systèmes de pensée, des rapportssociaux et corporels spécifiques...
  • 9. Des programmes structurels...aux formes culturelles de développement
  • 10. Les formes remarquables identifiables (couches culturelles sédimentaires) Forme Forme Forme Forme post- trans- Forme alternativetraditionnelle moderne moderne moderne Moyen-âge 1800 1970 2000
  • 11. 3 / Ruralité et formesculturelles de développement
  • 12. Activités agricoles et pastorales
  • 13. Les jeux traditionnels La soule La bourleJeu de quilles Jeu de cocagne
  • 14. Forme traditionnelle contemporaine : Innovation dans la tradition
  • 15. A / Accueil paysan, agritourisme, accueil à la ferme (hybridation de pratiques agricoles, artisanales et touristiques)
  • 16. "Vivez la campagne de plus près"en France Réseau d’acteurs (principes communs partagés) Une chaîne culturelle cohérente (esprit rural et typicalité culturelle) Gastronomie Loisirs / Goûter/casse croûte Produits de la ferme découverte Apéritifs fermier chez le vigneron Sac pique-nique Vacances d’enfants Ferme de découverte Activité traiteur Ferme pédagogique Ferme équestre Chasse à la ferme «Apprendre à traire une vache, chasser les œufs de Pâques, traquer la perdrix, faire une ballade à cheval, connaître les techniques de vinification du vin… A toute heure et en toute saison, il se passe toujours quelque chose dans une Hébergement ferme !» Camping à la ferme Chambres d’hôtes Gîte Ferme de séjour
  • 17. Forme sportive moderne (XX° siècle) • Les APPN : escalade, kayak, randonnée, spéléologie, équi- tation,… • Grands et petits jeux du plein air • Les pratiques « scout » : ra- deau, C. O., construction de cabanes, jeux thématiques, jeux d’aventure, jeux de forêts,… • L’hébertisme et le naturisme • Pratiques diverses : cyclo- tourisme, marche, pèlerinage, divertissement, guinguette,.. • Les pratiques station : ski alpin, ski de fond
  • 18. Innovation structurelle et linéaire (planification à la française) Modèle séquentiel - les années 60 Plan neige Plan mer(stations de montagne) (stations maritimes) Logique aménagiste Logique aménagisteTourisme sportif de nature Tourisme culturel (sites prestigieux, grandes villes,Tourisme social associatif musées, patrimoine (modèle français) consacré)
  • 19. Principes structurels Politique publique Marketing classiqueEtat interventionniste Macro-marketingLes grands corps d’Etat Marketing mixLogique descendante Statistique décisionnelleActeurs éclairés ObservatoireDémocratie représentative Base de données
  • 20. • Les pratiques du free (1° et 2° II / 1 mouvement) : escalade,La post-modernité sportive running, VTT, pratiques (1980 -…) aquatiques, kayak surf, vol libre, paramoteur,… • Les pratiques ludiques : parcs aquatiques, parcs ludiques, parcs aventure, voies vertes,… • Les prestations sportives (équitation, kayak, canyon, escalade, quad, paintball,…). • Les pratiques « contest » : escalade, free ride et style en ski, VTT, parapente,… • Les pratiques indoor de la nature : salle escalade, bassin de kayak, sports classiques, mise en forme,…
  • 21. Emergence de la culture free, ludique, esthétique et hédoniste (symbolique aérienne, vertigineuse et interactive)
  • 22. II / 2 Les tendances à venir :l’innovation sportive perpétuelle Activation des médiations technico-motrices, logistiques et symboliques
  • 23. La vague verte de l’hypermodernité soft
  • 24. Esprit campagne
  • 25. Aqualogis
  • 26. IV /1 Forme récréative transmoderne • 1 / Eco-pratique : Tourisme solidaire et équitable, éco-tourisme, pratiques de proximité • 2 / Responsabilités sociétale et territoriale : gestion des vulnérabilités, projet durable, participation
  • 27. A / Vers une chaîne écologique plus complexe
  • 28. B / Le récréatif de proximité Si près, si loin 2° niveau
  • 29. C / Métissage et créativité culturels VTT aquarelle, Art vélo
  • 30. D / Innovations récréatives et soutenables Innovation soutenableInnovation récréative Ecosystème récréatif localiséAncrage local (ici/ailleurs) Territoire de projets,Quotidien, art de vivre vulnérabilité, responsabilitéPost-tourisme (Inversion Gouvernance expérientielleloisir/tourisme) Ethique pragmatiqueCréatifs culturels Vivre-ensembleEco-territoire culturelPrincipes clés : naturalité, spiritualité, Frugalitééchange humain, métissage culturel, Simplicité volontaireexpérience récréative. Economie sociale et solidaire
  • 31. Exemple d’innovations récréatives et soutenables parla création de système culturel et productif localisé
  • 32. Un système culturel et productif localisé
  • 33. Le respect de l´environnement L´économie sociale et solidaire,tout au long de la filière moteur du développement local en territoire(agriculture bio-dynamique, bio-dégradable,...) (Ressource spécifique : la laine) Eco-système culturel et productif localisé Principes soutenables localisés Intelligence collective La transmission des savoir- Des prix justes pour uneUne organisation interne faire aux générations futures économie solidaire et équitablebasée sur la coopération (école, métiers de la laine, culture (emploi, filière courte, économie(confiance mutuelle, polyvalence) coopérative) locale)
  • 34. Système culturel et productif localisé (création d’une chaîne de valeur cohérente)
  • 35. Ressources spécifiques Produits et servicesPratiques touristiques et sociales (ateliers, visites, repas bio,...)
  • 36. Conclusion
  • 37. Osez l’innovation dans la ruralité !!!! Forme post- FormeForme Forme moderne moderne transmodernetraditionnelle
  • 38. Forme transmoderneInnovation récréative et innovation soutenable Forme post-moderne Innovation par projet, innovation esthétiqueForme culturelle moderneInnovation structurelle et linéaireFormes culturelles traditionnellesInnover dans la tradition
  • 39. Sur quelques synthèses• Vous n’êtes pas tous inscrits dans la même vision de l’innovation et du processus innovant.• L’action innovante est donc bien une pratique sociale et politique qui vous engage dans une vision du monde et des pratiques acceptables en fonction des valeurs défendues et de votre style de vie.• On retrouve bien des principes communs entre ceux inscrits dans la même forme culturelle innovante ; comme si, derrière la singularité des démarches des uns et des autres, les formes culturelles référentielles vous habitaient.
  • 40. L’innovation, au cœur des projets récréatifs en milieu rural ?Jean Corneloup,Université Clermont-FerrandUMR PACTE, GrenobleEn ces temps de turbulences perpétuelles où les crises succèdent aux menaces, succédantelles-mêmes à quelques embellies, jamais autant qu’aujourd’hui on nous parle de durable etd’innovation. On serait ainsi en présence d’une sorte d’injonction paradoxale où il faut d’uncôté produire de la nouveauté, se jouer des nouvelles technologies, se mettre en mouvementdans une course sans fin vers la production d’avantages concurrentiels ; et de l’autre, on nousinvite à ralentir, à consommer autrement, à faire l’éloge de la lenteur et à modérer lesinnovations ou en tout cas à les penser dans un cadre responsable. Le monde du tourisme n’estpas à l’écart de ce double mouvement, bien au contraire ! Jamais autant qu’au cours de cestrente dernières années, les acteurs touristiques n’ont renouvelé leurs offres et mis en placedes produits toujours plus sophistiqués pour capter des publics aux goûts diversifiés etchangeants. Et en même temps, on nous parle de post-tourisme, d’éco-produits, de pratiquesalternatives, de tourisme équitable ou encore des nuisances occasionnées par ladisneylandisation touristique. Alors que faire ? Et peut-on tout faire et à n’importe quel prix ?La réflexion sur l’innovation est un sujet bien complexe tant les objets et les pratiquesconcernés sont multiples. Entre les innovations marketing, politiques, technologiques,sociales, managériales, commerciales ou encore territoriales, les formes d’intervention pourrenouveler l’offre touristique peuvent prendre des chemins bien différents. Mais au-delà deces variations, la réflexion sur l’innovation vise à augmenter la rationalisation des procédurespour tendre vers des pratiques qui deviennent la référence dans la manière de penser la gestiondes services et des pratiques touristiques et la création de valeur ajoutée à haut rendement. Safonction vise à changer les organisations, la logistique et les jeux de pouvoir mais aussi àconcevoir autrement les produits, les services et les pratiques proposées aux touristes.Cependant, à trop vouloir innover dans tous les sens, on risque d’oublier d’intégrer lesinnovations dans un projet politique et social au sein duquel interfèrent de nombreux acteurset usagers. Si bon souvent, on parle du monde merveilleux de l’innovation, on oublied’évoquer les échecs, la démesure des coûts, la non-adéquation avec le marché et le territoireou encore les maladresses humaines que cela provoque. Osez l’hypo-innovation, c’ests’engager sur la voie du ménagement pour éviter les excès de vitesse et la croyance quel’innovation est avant tout une procédure instrumentale qui va de soi !!! Comme s’il suffisaitd’oser, pour que le projet se réalise ! Comme s’il suffisait de mettre un peu d’argent, decréativité et d’énergie, pour que cela marche et soit à minima ou à maxima durable !Le tourisme rural cherche aujourd’hui à « jouer dans la cour des grands » pour ne pas secantonner indéfiniment dans la position de l’outsider et dans la catégorie d’un tourisme deseconde zone. Des innovations remarquables au cours de ces trente dernières années ontpermis à ce secteur géographique de modifier son image et sa place dans les territoiresattractifs et dynamiques. Par la mise en valeur des ressources spécifiques et génériques et parla transformation de son économie en liaison avec une ouverture vers les pratiques culturelleset sociales des touristes, ce secteur est engagé dans le renouvellement de son offre. Que cesoit au niveau des manifestations, des parcs récréatifs, des stations rurales, de lacommercialisation des offres ou encore de la démarche qualité, tout un ensemble de nouvellespratiques sont en gestation, inaugurant l’émergence d’un autre monde rural. Reste aujourd’hui
  • 41. à ancrer ces innovations dans des projets culturels suffisamment bien construits pourcapitaliser sur le long terme et éviter de penser que l’innovation est déconnectée de l’histoire,des territoires, des ancrages sociaux et des récits symboliques qui donnent du sens auchangement acceptable et assimilable socialement.