Your SlideShare is downloading. ×
Tendresse lupine
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Tendresse lupine

99
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
99
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Création : France Loups 2009Graphismes : Pascal (ditTouty)Textes : PascalChanson : La Tendresse Marie Laforêt21 décembre 2009Diaporama à défilement automatique
  • 2. Lorsque je dois m’occuper de ma progéniture, c’est ma meute qui s’en occupe.Moi la maman je suis la Louve Alpha. Toute la meute participe à la chasse etrégurgite la viande aux louveteaux. C’est une règle d’or.Au contraire de l’homme nous tuons pour vivre, enfin survivre. Nous ne tuonspas pour le plaisir comme les chasseurs, mais pour nous nourrir.Nous avons un rôle de régulateur et nous n’avons pas besoin de texte de loipour savoir comment réguler le gibier.
  • 3. Bien au chaud dans la tanière de maman.
  • 4. L’unité est notre force. Seule compte pour nous vivre et donner la vie.Nous ne nous battons pas pour des peccadilles ou du pognon.Nous avons le plus grand respect pour notre mère Nature.Nous la protégeons car nous savons bien que c’est grâce à elle que nouspouvons subsister.Sachez que nous ne mangeons pas que du gros gibier. Lapins, lièvres,campagnols et même des fruits sauvages composent nos repas.Lorsque nous chassons, nous choisissons la proie la plus faible car elle estcertes plus vulnérable , mais elle est aussi une tare pour le troupeau.Nous ne tuons pas pour le plaisir, nous ne commettonspas tous ces carnages que les éleveurs nous mettent surle dos. Soyons indulgents cela leur permet de percevoirdes dédommagements même si nous ni sommes pourrien. Le gibier naturel nous est largement suffisant pourvivre. Laissez-le nous.
  • 5. Il est possible que nous disparitionsde la faute de l’homme. Mais noussavons pertinemment qu’il court àsa perte. Kyoto, Copenhague nechangeront rien ou si peu. Seul lepouvoir et l’argent intéressent lebipède. Que laissera t-il auxgénérations futures ? Des terresarides, incultivables, un air pollué etnauséabonde. L’homme détruit toutce qui peut l’aider à vivrecorrectement. Il n’a plus aucunevaleur, si ce n’est que celle du fric.Son fric qu’il laissera à sesdescendants sera-t-il suffisant poursurvivre ?Nous avons de gros doutes. Heureusement qu’il y a encore des hommes censés. Hélas ilssont souvent pris pour des marginaux. Merci à tous ceux qui nous aident dans notre caused’existence. Merci à ces cinéastes, ces webmasters, ces blogueurs, toutes ces associationsde défense de la cause animale et tous les parcs animaliers et zoos. Mais vous avez encorebeaucoup à faire pour sauver la Terre.
  • 6. Combien de temps encore existerons nous sur cette Terre qui est aussi notre Terre. Nousy étions bien avant l’homme. Laissez-nous nos territoires de chasse, cessez de toutsaccager juste pour votre bien être sans mêmeréfléchir aux tords que vous faites à autrui etaussi à vous-même. Seriez-vous quelque peumasochistes ou suicidaires ?Les photographies présentes dans ce diaporamasont pour la plupart nos photographiespersonnelles prises au zoo d’Amnéville en Franceet du parc à loups de Merzig en Allemagne. Lesautres photographies sont libres de droits oualors nous avons rajouté le copyright.20 juin 2013