Internet de séjour

820 views
749 views

Published on

Atelier dans le cadre de Tourisme Numérique, le Forum de Deauville, #TN1, les 25 et 26 mars 2013.

Published in: Travel
0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
820
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Internet de séjour

  1. 1. LECONTEXTE
  2. 2. Développer le chiffre d’affaire et Lecontexte conseiller directement sur les flux touristiques Derrière 64€ l’Espagne et la Suisse par jour
  3. 3. Quel pourcentage de touristes viennent à Lecontexte l’office de tourisme ? 15% Quid du nombre de touristes qui n’iront jamais à l’office de en moyenne tourisme pendant leur séjour
  4. 4. POURQUOI AUJOURD’HUI ?Tout simplement parce que votre touriste est prêt… lui
  5. 5. UN TOURISTE DE PLUS EN PLUSCONNECTÉ Eté 2012,plus de 50% étude Google Traveler 2012
  6. 6. UN TOURISTE DE PLUS EN PLUS TACTILE Le smartphone est banaliséinutile de donner des chiffres Source : Tripadvisor
  7. 7. L’IDÉE L’OBJECTIFLES ACTEURS DE CE CONCEPT D’INTERNET DE SEJOUR
  8. 8. L’idée « Bonjour, que mesuggérez vous pour aujourd’hui ou demain maxi ? » 48H Correspond à une visite de 15 minutes de à l’office de tourisme suggestions
  9. 9. L’objectif L’objectif est double pour le DMO et ses prestataires économiquesINFORMER VENDRESuggérer en démultipliant Développer le tissules points d’accès à économique local enl’information qualitative, proposant de l’offre ciblée etalliant conseils physiques et tout simplement « ouverte »numériques
  10. 10. Trois acteurs co-créateurs et co-diffuseurs Lesacteurs pour réussir son cocktail d’Internet de Séjour Prestataire privé Le nouveau diffuseur délocalisé DMO Touriste Catalyseur & Client avec son créateur original Aura Numérique* * Notion développée par François Perroy – EMOTIO TOURISME
  11. 11. 3LARECETTEDU COCKTAIL D’INTERNET DE SÉJOUR
  12. 12. TITRE PARTIE
  13. 13. Au fait, je me connecte comment au wifi ?C’est unstandard…Et non plusun argument
  14. 14. Wifi TerritorialVous avez peur du « squat », augmentez les points d’accèssur votre destination et transformer un projet « one shot » enune stratégie de déploiement de wifi territorial Côte !!!!! Presqu’île de Rhuys basque Cap Baie de Ferret Morlaix
  15. 15. Des ergonomies simples… Internaute bigleux
  16. 16. TITRE PARTIE
  17. 17. Soyez vifs, innovants, réactifs, l’avenir est là
  18. 18. TITRE PARTIE
  19. 19. La numérisation de conseil de visu partout
  20. 20. TITRE PARTIE
  21. 21. Soyez écolos  dans vos refontes physiques
  22. 22. TITRE PARTIE
  23. 23. Quelques accroches La Caisse des Dépôts et le tourisme Le département Développement Numérique des Territoires Impact du tourisme numérique sur le développement territorial
  24. 24. La Caisse des Dépôts et le tourisme  Convention avec Atout France  Investissement dans Hexatourisme  Fonds Tourisme Social Investissement  Programmes immobiliers et urbains
  25. 25. Programmes immobiliersCinéma Le Métropolis à Charleville-Mézières
  26. 26. Programmes urbainsLyon Confluence
  27. 27. La CDC répond aux enjeux du numérique pour les territoires Approche globale : En accompagnant les projets des territoires par l’investissement de long terme Par la poursuite d’actions de structuration nationales transverses de l’écosystème afin de favoriser le développement des infrastructures, des services et de nouveaux usages Le numérique, outil au service du développement territorial adossé à un triptyque : Les services innovants Les infrastructures Les usages29
  28. 28. Infrastructures  Accompagner haut débit en investissant aux côtés des collectivités  Dynamique des Réseau d’Initiative Publique (RIP)  Engagement significatif et croissant des collectivités locales depuis 10 ans…  104 M€ d’investissement pour la Caisse des Dépôts dans 32 sociétés de projets.  Modalités d’intervention : DSP, voire PPP  Structuration marché pérenne industriels délégataires et d’opérateurs clients30
  29. 29. Fonds national pour la Société Numérique Action 1 : Développement des réseaux à très haut débit Action 2 : Soutien des usages, services et contenus numériques innovants 8 thématiques : cloud computing, e-santé, valorisation et numérisation des contenus scientifiques, éducatifs et culturels, sécurité et résilience des réseaux, technologies de base du numérique, ville numérique, e-education, systèmes de transports intelligents
  30. 30. Un positionnement stratégique ATTRACTIVITE TERRITORIALE Moderniser Valoriser Aménager l’action le territoire le territoire publique Projet Projet Projet Culture d’investissement Projet Télécentre d’investissement Projet Universitéd’investissement Projet EXPERTS NUMERIQUES INTER-REGIONAUX EXPERTS NUMERIQUES INTER-REGIONAUX d’investissement Projet d’investissement Projet Emmanuel Passilly Emmanuel Passilly Expert interrégional Nord Expert interrégional Nord 01 58 50 83 77 01 58 50 83 77 Sandra Moreels Sandra Moreels 01 49 55 69 30 01 49 55 69 30 Experte interrégional Ile-de-France Experte interrégional Ile-de-France EXPERTS NUMERIQUES INTER-REGIONAUX Benoît Brechon Benoît Brechon Expert interrégional Est Expert interrégional Est 03 88 52 45 67 03 88 52 45 67 d’investissement Projet Emmanuel Passilly Expert interrégional Nord 01 58 50 83 77 Sandra Moreels 01 49 55 69 30 Experte interrégional Ile-de-France XX XX Expert interrégional Ouest Expert interrégional Ouest 02 41 20 23 67 02 41 20 23 67 Benoît Brechon Expert interrégional Est 03 88 52 45 67 Hélène Lambling Hélène Lambling Experte interrégional Centre-Est Experte interrégional Centre-Est 04 72 11 49 58 04 72 11 49 58 Julien Fabre Julien Fabre Expert interrégional Méditerranée Expert interrégional Méditerranée 04 91 39 59 30 04 91 39 59 30 XX EXPERTS NUMERIQUES EXPERTS NUMERIQUES Expert interrégional Ouest INTER-REGIONAUX INTER-REGIONAUX 02 41 20 23 67 Stéphane Senacq Stéphane Senacq d’investissement d’investissement Expert interrégional Sud –Ouest Expert interrégional Sud –Ouest 05 56 00 01 96 05 56 00 01 96 Hélène Lambling Experte interrégional Centre-Est 04 72 11 49 58 Emmanuel Passilly Emmanuel Passilly Expert interrégional Nord Expert interrégional Nord Florence Guéry 01 58 50 83 77 Florence Guéry 01 58 50 83 77 Experte interrégional Outremer Sandra Moreels Experte interrégional Outremer Sandra Moreels 01 58 50 71 50 01 49 55 69 30 01 58 50 71 50 01 49 55 69 30 Julien Fabre Experte interrégional Ile-de-France Experte interrégional Ile-de-France Expert interrégional Méditerranée 04 91 39 59 30 EXPERTS NUMERIQUES INTER-REGIONAUX Benoît Brechon Benoît Brechon Expert interrégional Est Expert interrégional Est 03 88 52 45 67 03 88 52 45 67 Stéphane Senacq d’investissement Expert interrégional Sud –Ouest 05 56 00 01 96 Emmanuel Passilly Expert interrégional Nord Florence Guéry 01 58 50 83 77 Experte interrégional Outremer Sandra Moreels 01 58 50 71 50 01 49 55 69 30 Experte interrégional Ile-de-France XX XX Expert interrégional Ouest Expert interrégional Ouest 02 41 20 23 67 02 41 20 23 67 Benoît Brechon Expert interrégional Est 03 88 52 45 67 Hélène Lambling Hélène Lambling Experte interrégional Centre-Est Experte interrégional Centre-Est 04 72 11 49 58 04 72 11 49 58 Julien Fabre Julien Fabre Expert interrégional Méditerranée Expert interrégional Méditerranée 04 91 39 59 30 04 91 39 59 30 XX EXPERTS NUMERIQUES EXPERTS NUMERIQUES Expert interrégional Ouest INTER-REGIONAUX INTER-REGIONAUX 02 41 20 23 67 Stéphane Senacq Stéphane Senacq Expert interrégional Sud –Ouest Expert interrégional Sud –Ouest 05 56 00 01 96 05 56 00 01 96 Hélène Lambling Experte interrégional Centre-Est 04 72 11 49 58 Emmanuel Passilly Emmanuel Passilly Expert interrégional Nord Expert interrégional Nord Florence Guéry 01 58 50 83 77 Florence Guéry 01 58 50 83 77 Experte interrégional Outremer Sandra Moreels Experte interrégional Outremer Sandra Moreels 01 58 50 71 50 01 49 55 69 30 01 58 50 71 50 01 49 55 69 30 Julien Fabre Experte interrégional Ile-de-France Experte interrégional Ile-de-France Expert interrégional Méditerranée 04 91 39 59 30 EXPERTS NUMERIQUES Logistique INTER-REGIONAUX Benoît Brechon Benoît Brechon Expert interrégional Est Expert interrégional Est 03 88 52 45 67 03 88 52 45 67 Stéphane Senacq Expert interrégional Sud –Ouest 05 56 00 01 96 Emmanuel Passilly Expert interrégional Nord Florence Guéry 01 58 50 83 77 Experte interrégional Outremer Sandra Moreels 01 58 50 71 50 01 49 55 69 30 Experte interrégional Ile-de-France XX XX Expert interrégional Ouest Expert interrégional Ouest 02 41 20 23 67 02 41 20 23 67 Benoît Brechon Expert interrégional Est 03 88 52 45 67 Hélène Lambling Hélène Lambling Experte interrégional Centre-Est Experte interrégional Centre-Est 04 72 11 49 58 04 72 11 49 58 Julien Fabre Julien Fabre Expert interrégional Méditerranée Expert interrégional Méditerranée 04 91 39 59 30 04 91 39 59 30 XX Expert interrégional Ouest 02 41 20 23 67 Stéphane Senacq Stéphane Senacq Expert interrégional Sud –Ouest Expert interrégional Sud –Ouest 05 56 00 01 96 05 56 00 01 96 Hélène Lambling Experte interrégional Centre-Est 04 72 11 49 58 Florence Guéry Florence Guéry Experte interrégional Outremer Experte interrégional Outremer 01 58 50 71 50 01 58 50 71 50 Julien Fabre Expert interrégional Méditerranée 04 91 39 59 30 Stéphane Senacq Expert interrégional Sud –Ouest 05 56 00 01 96 Florence Guéry Experte interrégional Outremer 01 58 50 71 50 Tourisme Education Mobilité Développemen Réseaux Santé t intelligent vieillissemen économique s t
  31. 31. Economie numérique Le numérique : vecteur de croissance pour la France  26% de la croissance annuelle française moyenne (1980-2008)  700 000 emplois directs créés en 15 ans  Une valeur ajoutée de 115 milliards d’euros à l’horizon 201533
  32. 32. E-Tourisme E-Tourisme, premier rang des achats en ligne en France en 2012 Chiffre d’affaire s’élève à 17,7 milliards € en 2012 Secteur profite d’une croissance de 7% en 2012 (2 fois moins qu’en 2011 avec 14%) Voyages-sncf.com, numéro 1 du top 5 des agences de voyage en ligne les plus visitées en France avec 6.975.000 visiteurs uniques moyens par mois (soit 517.000 VU/jour)
  33. 33. E-Tourisme Avant et Après 100 millions d’avis et d’ opinions sur Tripadvisor 96% des internautes sont influencés par les avis de leurs amis sur les réseaux sociaux 84% qui sont partis en vacances en 2012, sont passés par internet pour préparer ou réserver leur voyage 35% ont préparé leurs vacances depuis leur mobile Seulement 10% des mobinautes ont acheté des biens et des services touristiques depuis leur smartphone
  34. 34. E-Tourisme PendantPrincipaux acteurs / catalyseurs de mutation des usages Equipements électroniques – en 2015, 39M smartphones dont 15% NFC et 15M tablettes en France Opérateurs et Réseaux mobilesLe « Pendant » est lié à l’Internet en mobilité Infomédiaires – vers profiling Web 2.0 Territoires quasiment absents du m-Tourisme et du m-Marketing Sites culturels et récréatifs (seuls 30 s/ 300 à +100k visiteurs ont développé appli /ou web) Prestataires diffus absents de l’offre m-Marketing
  35. 35. Environnement économique du m-Marketing Désintermédiation (hier) v. Réintermédiation (aujourd’hui) Pour les grands prestataires : enjeu de fidélisation du client Pour tous les acteurs du tourisme : concurrence nouvelle des grands du Net (OTT) Pour les prestataires locaux : enjeu de captation du client et des flux dans un souci de time to market
  36. 36. Rémunération de l’infomédiaire par le m-Marketing Régie publicitaire (des publicités ciblées en fonction du profil et de la localisation du touriste) Abonnements vendus aux prestataires à la recherche de services avancés Sponsoring lors d’événements Coupons de réduction Valorisation des bases (big data)
  37. 37. Intérêt pour le territoireAttractivité  Les “touristes numériques” se tourneront de façon privilégiée vers les grands portails d’information (support des marques) et les réseaux sociaux  Nécessité d’adaptation de la part des sites Internet officiels de destination et des OT (synergie secteur public et acteurs économiques privés)Développement économique  Les territoires concernés bénéficieront ainsi d’une augmentation des paniers moyens, d’une irrigation du tissu économique local et retiendront la totalité de la chaine de valeur sur place  Impact sur l’emploi
  38. 38. Carences ou opportunités Coût initial d’intégration des données d’un territoire ou la location de l’architecture Géolocalisation de tous les « objets » Vente directe ou indirecte des applications (le modèle gratuit reste à privilégier) Les contenus culturels et patrimoniaux : les produits d’appel du m-Tourisme
  39. 39. Ce que vous pensez savoir Ce que vous ne savez pas sursur Mulhouse Alsace… Mulhouse Alsace !• Bonjour le no man’s land • 2e ville d’Alsace / 20e agglo de France• Pff… aller voir des usines, non merci • Venez voir… et vous verrez ;-)• Des touristes à Mulhouse ? • 2,4 millions nuitées / 3 millions visiteurs• Ils feraient mieux de ne pas mettre • Office de Tourisme et des Congrès avec d’argent dans un Syndicat d’initiative 15 salariés et 1,3 millions € de budget
  40. 40. Heureusement, nous travaillons avec un vrai territoire touristique !
  41. 41. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?Nous aurions pu :- Travailler tous seuls pour éviter de nous poser trop de questions,- Conserver notre site Internet hyper-moderne créé en 2004,- Eviter de dépenser de l’argent pour former un ANT,- Ne pas créer de poste de Chargée d’Animation Numérique,- Ne pas revoir entièrement notre stratégie pour y intégrer le digital,- Eviter de payer un consultant spécialisé comme Touristic,- C’est bon… Vous suivez toujours ?- Continuer à faire des sites pour les prestataires plutôt que pour les touristes,- Eviter de prendre trop de risques en s’appuyant sur un modèle existant,- Ne pas innover pour ne pas trop faire parler de nos territoires,- Nous décharger sur Google qui, de toute façon, fera ça bien mieux,- Ne pas travailler avec notre SIT régional pour éviter les soucis techniques,- Utiliser jimdo pour éviter de payer un prestataire comme GMT Editions,- Et surtout… Faire un slide simple et agréable à lire.

×