Les symboles dans nos vies

1,104 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,104
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
14
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Les symboles dans nos vies

  1. 1. Lessymboles dansnosvies. epuis tous les temps, dans toutes les cultures, dans toutes les religions et même les sectes, l'homme a toujours utilisé des symboles. A quoi servent-ils ? Pourquoi les utilise-t-on ? Les connaissons-nous ? Les comprenons- nous? Certaines personnes portent, par exemple, une médaille à leur cou, pensent en connaître la signification alors qu'en réalité elle signifie autre chose. D'autres n'en connaissent pas la signification mais trouvent cela joli et portent donc la médaille pour sa beauté. D'autre encore connaissent la signification et la porte avec fierté pour affirmer leurs croyances ou encore dire ce qu'il est, ce qu'il fait, etc… Prenons un exemple facile : Si je vois une camionnette, je sais que les personnes à qui j'aurai à faire font parties du monde médical. Oui, l'homme a toujours eu besoin de symboles pour comprendre, expliquer ce à quoi il croit, ce qu'il aime ou déteste, son appartenance, etc… Certains donc, nous les utilisons dansnotre foi chrétienne mais bien sûr,les sectes,lesgroupes satanistes utilisent des symboles qui seraient pour nous chrétiens mais ils leur en donnent une tout autre signification. Ne choisissons donc pas m'importe quel symbole sans en connaître la signification. Voici quelquessymboles : Lacolombe our nous, chrétiens, elle symbolise le Saint-Esprit. La Bible nous dit que le Saint-Esprit se posa sur Jésus sous la forme d'une colombe. (Lire Luc 3:21). Quand nous voyons des images représentant une colombe tenant en son bec un rameau d'olivier, elle devrait nous rappeler l'histoire de Noé. Dieu avait décidé d'envoyer le déluge sur la terre à cause de la méchanceté des hommes, il ordonna à Noé de construire une arche. Après le déluge, Noé lâcha d'abord un corbeau qui ne revint pas. Puis il lâcha une colombe qui ramena à Noé un rameau d'olivier. Le rameau d'olivier avait signifié pour Noé que la vie pouvait reprendre sur terre. C'était un renouveau. La colombe avec le rameau devrait signifier pour nous un renouveau, une nouvelle vie qui peut enfin naître avec le Seigneur. Dans la mythologie grecque ; elle symbolisait Aphrodite-Vénus, la déesse de l'amour. La colombe, oiseau d'Aphrodite, représente l'accomplissement amoureux que l'amour offre à l'objet de son désir. Elle représente également l'âme, dans la Grèce Antique et au Moyen Age, On la voit, en effet, sur certains vases funéraires. Elle est entrain de boire à un vase qui symbolise la source de la mémoire. Cette image D P
  2. 2. est reprise dans une icône, qui dans le récit de Polycarpe, figure une colombe sortant du corps du saint après sa mort. Et enfin, la colombe est aussi un symbole de pureté, de simplicité par la blancheur de son plumage. Si donc pour vous, la colombe représente le symbolisme du Saint-Esprit ou encore vous rappelle l'histoire de Noé, n'ayez aucune hésitation à utiliser ce symbole. L'olivier n Juges 9:9, nous lisons que l'huile servait pour honorer Dieu et les hommes. L'olivier donne une huile trèsprécieuse. Onne s'enservait pas seulement pour la nourriture mais également pour oindre les rois, les prophètes. Aujourd'hui, dans nos églises, on utilise aussi son huile pour prier pour les malades selon ce que Jacques nous en dit dans sa lettre. (Jacques 5:14). Si on ne donne pas tous les soins dont l'olivier a besoin, il retourne à l'état sauvage. Le fruit de l'olivier sauvage étant de plus petite taille que celui cultivé, son fruit a une moindre valeur. Paul utilisera l'image de l'olivier sauvage dont on greffe le tronc pour parler des chrétiens. (Voir Romains 11:17 et 24). Le fruit de l'olivier était l'emblème de la prospérité, de la bénédiction, de la bonté et de la force. En Grèce,l'arbre de l'olivier était consacré à la déesse Athéna,armée d'une lance,coiffée d'un casque et portant un bouclier sur lequel figurait la tête de la Méduse. La couronne de feuilles d'olivier était le symbole de la victoire puisqu'elle était remise aux vainqueurs des jeux olympiques. L'olivier poussait en abondance dans la plaine d'Eleusis. Ils y étaient protégés et ceux qui les endommageaient étaient traduits en justice. Selon une légende chinoise, l'olivier neutralisait certains poisons et venins. Au Japon, il symbolise le succès dans les études, les entreprises civiles et guerrières, il est l'arbre de la victoire. En Islam, il est le symbole de l'Homme universel, du Prophète. Le rameau d'olivier est aussi vu comme un symbole de paix. Le dimanche des rameaux, le prêtre de l'église catholique explique aux fidèles que lorsqu'on offre un rameau d'olivier à une autre personne, on veut lui signifier que l'on souhaite que la paix demeure entre celui qui offre et celui qui reçoit. Si ce rameau est offert à une personne malade, on lui souhaite la guérison. Je ne sais pourquoi l'église catholique parle de rameaux d'olivier pour le jour où Jésus fit son entrée à Jérusalem mais j'ai cherché dans la Bible et je ne trouve pas de rameaux d'olivier pour ce jour-là. Les gens avaient jeté leurs vêtements et des branches d'arbres pour accueillir Jésus et ils criaient : «Hosanna au Fils de David,… » (Matthieu 21 :9). Jean précise que ces branches étaient des feuilles de palmier. E
  3. 3. (Jean 12:13). Par contre Luc 22:39, nous dit que Jésus alla sur la montagne des Oliviers pour prier et c'est là qu'on l'arrêta. L'olivier est-il un symbole de paix ? (Relire le symbole de la colombe.) L'aigle l est reconnu comme étant le roi des oiseaux. Il est le seul oiseau qui puisse regarder le soleil en face. C'est aussi la raison pour laquelle, Dieu nous dit qu'il nous a porté sur des ailes d'aigle pour nous conduire jusqu'à lui (Exode 19:4). Il est aussi le seul oiseau qui peut construire son nid dans les hauteurs. En effet,qui pourrait regarder le soleil en face ? Comme, qui de nous pourrait contempler et supporter le regard de Dieu ? Jean,l'évangéliste, est symbolisé par un aigle. Sans doute à cause de ses visions. L'aigle, ne l'oublions pas à une vue très perçante. Ou encore, est-ce à cause de la longueur de sa vie et Jean est le dernier apôtre qui a vécu le plus longtemps. Le Psaume 103, nous parle du renouvellement de la jeunesse de l'aigle. La Bible nous en parle aussi comme un symbole négatif quand il représente l'ennemi (Voir Jérémie 48:40). Il est aussi repris dans la liste d'animaux qui ne peuvent être mangé. Et encore, il peut symboliser l'orgueil comme en Jérémie 49:16. Celui qui s'élève comme l'aigle sera abaissé. Parfois l'aigle est confondu avec le phénix qui lui est un oiseau faisant partie de la mythologie qui avait le pouvoir de renaître de ses cendres après s'être consumé sur un bûcher. Le Moyen-Age fit du phénix, le symbole de la résurrection du Christ et de la nature divine. Ceci est confondre la foi chrétienne avec la mythologie et cela ne peut être compatible. Malheureusement, beaucoup de chose ont été confondu dans le paganisme avec le christianisme et cela est un véritable danger car on change les symboles pour lui en donner un autre sens et ce qu'il se passe, c'est que le chrétien ne se tourne plus vers le vrai Dieu mais vers des symboles. Le dictionnaire « Le Robert » dit encore ausujet du phénix : « Personne unique en songenre,supérieure par ses dons. » Cela veut tout dire. L'aigle étant le symbole de puissance, de victoire, de triomphe, de force invincible, il est aussichoisi sur les étendards de plusieurs pays. Dans l'antiquité, on le retrouvait aussi comme étendard dans l'armée romaine. I
  4. 4. Selon la tradition, l'aigle représenterait aussi le Christ et le renversement de cette image est celle de l'Antichrist. Il symbolise alors l'orgueil, l'oppression, il devient donc un rapace cruelet ravisseur. C'est le même aigle que celui que l'on trouve dans le nazisme. Mais la Bible dit au sujet de Jésus qu'il est l'Agneau assis sur le trône et le Lion de Juda et il n’est nullement question d'aigle à son sujet. Lepain etlevin our les chrétiens, il symbolise le Corps du Christ qui s'est donné pour nous. Au chapitre 6 de Jean,il nous est parlé du Pain de Vie qu'est Jésus. Oui, en effet, le pain est une nourriture essentielle pour notre vie. Jésus est ce pain de vie et si nous ne mangeons pas de ce pain, nous périssons. (Lire le Ch. 6 de Jean au sujet du Pain de vie) Tout ce qui sort de la bouche de Dieu est ce pain, cette nourriture essentielle de notre vie. Pour rappel, à ce sujet, les hébreux dans le désert se plaignaient de mourir de faim et ils seront nourrir par la manne qui représente le pain. Mais c'est une nourriture périssable et qui ne pouvait être conservé. Le pain de vie que Jésus propose n'est pas périssable,elle donne la vie. Les hébreux, dans le désert,sont morts. Pour recevoir la vie éternelle, il nous faut aller à Jésus qui est ce Pain de Vie. Et de ce Pain, qu'est Jésus, nous avons tous droit d'en mange car nous sommes un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père (Apocalypse 1:6). Nous trouvons dans l'Ancien Testament, un autre pain, le pain de proposition. Ce pain était un pain consacré,il fallait être pur pour pouvoir le consommé (Voir 1 Samuel 21:7). En principe, ce pain que David et ses compagnons mangèrent, cela ne leur était pas permis car seuls les sacrificateurs y avaient droit. (Voir Matthieu 12:3-4). Dans l'église catholique, la « Cène » est appelée « Eucharistie » qui, en grec,signifie : «Rendre grâce». Selon le Dictionnaire des Symboles, ce pain de l'Eucharistie se rapporte à la vie active, et le vin à la vie contemplative. Le miracle des pains est au niveau quantité - Il y avait 5 pains - miracle de la multiplication. Tandis que le miracle du vin à Cana est au niveau qualité. "Ne sers-t-on pas d'abord le bon vin ?" Dansl'église protestante,la signification de la Cène estdifférente. Seul les baptisés peuvent y participer. N'oublions pas que pour les protestants, le baptême est à l'âge adulte c-à-dire qu'il est conscient du geste qu'il accomplit. Et pour nous, le baptême est un symbole de notre foi et un non de notre salut. A la Cène, le pain et le vin symbolisent le Corps et le Sang de Christ livré pour nous. Mais, cela seulement au moment de la Cène. Le pain et le vin partagé, et que nous partageons, nous rappelle ce partage du pain et du vin au dernier Repas que Jésus a pris avec ses disciples. Il dira : « Ceci est mon Corps… Ceci est mon sang… » (Voir Matthieu 26:27-29 et voir également les parallèles). Remarque : Jésus dit en parlant du vin : « … Je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu'au jour où j'en boirai du nouveau… » Jésus dit bien « du nouveau » et non « de nouveau ». La différence est grande car en disant « de nouveau », cela voudrait-il dire que le sacrifice de sa vie recommencera. En parlant « du nouveau », Jésus parle du vin nouveau. P
  5. 5. Bien souvent dans les églises protestantes, c'est le texte de 1 Corinthiens 11 : 23 et suivant qui est lu. Où Paul, dans ce chapitre, fait de reproche à l'église de Corinthe qui se réunissait non pour partager le repas du Seigneur comme il avait commandé de le faire. Paul redonne donc l'importance de la Cène dans ce texte. Il ne s'agit pas d'un repas comme lorsque nous sommes invités chez des amis mais un repas qui nous rappelle que Christ à donner sa vie pour qu'en lui, nous puissions avoir la vie. C'est pourquoi nous devons éprouver nos cœurs et reconnaître le Seigneur dans le symbolisme du pain et du vin. Non que le pain et le vin est Jésus mais ce sont des symboles qui représentent son Corps et son Sang. Les églises satanistes utilisent aussi ces symboles mais non dans le même but que les chrétiens mais plutôt dans un but blasphématoire. Dans l'église catholique, le pain est appelé « hostie » (il s'agit d'un pain sans levain). Le mot hostie est en fait plus ancien que le catholicisme lui-même. « Hostia » est le nom donné à la victime offerte aux dieux comme offrande expiatoire pour apaiser leur courroux, par opposition à la victime offerte en remerciements des faveurs reçues. L'hostie désignera toute victime qui meurt en sacrifice pour une grande cause. L'agneau. epuis les temps anciens, des animaux étaient offerts en sacrifice soit pour conclure une alliance avec Dieu, soit pour obtenir le pardon des péchés. Genèse 15:9 : Dieu demande à Abraham de prendre des animaux pour les offrir en sacrifice (voir également : Exode 29:15 ; Lévitique 5:15 ; Nombres 5:8 ; etc…) A la Pâque Juive, l'agneau offert en sacrifice rappelle la libération du pays d'esclavage qu'était l'Egypte où ils avaient vécu 400 ans. Pour nous, les chrétiens, cet agneau symbolise Jésus lui-même. Il est l'Agneau Immolé offert en sacrifice pour nous libérer de notre pays d'esclavage qu'est le péché. Jean dira en voyant Jésus : « Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. » (Jean 2:47). Esaïe, dans sa prophétie du serviteur souffrant, dira qu'il est comme un agneau que l'on conduit à l'abattoir (Esaïe 53). Jean, dans son livre de l'Apocalypse, dira qu'il est l'Agneau digne d'ouvrir les sceaux du livre (Apocalypse 5). Dans ce même livre, nous pouvons au moins trouver 32 versets qui parlent de l'Agneau représentant Jésus. Par contre Apocalypse 13, nous parle de la bête qui avait deux cornes semblable à celle d'un agneau. En principe, un agneau n'ayant pas encore de corne; il, donc, doit être celui d'un bélier ou d'un bouc. L'agneau ou la brebis peuvent également représenter le chrétien ou le peuple de Dieu, c.-à-d. Israël. Relisez le chapitre 10 de l'évangile de Jean au sujet du Bon Pasteur qui connaît ses brebis. D
  6. 6. En Luc 10, Le Seigneur nous dit qu'il nous envoie comme des agneaux au milieu des loups. Par contre, Satan et ses sbires sont vus comme des loups ravisseurs qui se déguisent en agneaux. Le Psaume 23, le Seigneur est vu comme le Bon Berger qui nous conduit dans de vert pâturage. Lebélier oulebouc ans le monde occulte, au contraire de l'agneau qui représente Jésus ou les enfants de Dieu, le bouc représente Satan. Le bélier, nous le retrouvons également dans le signe du zodiaque etbien souvent, il ressemble plus à un bouc plutôt qu'un bélier. Les signes du zodiaque sont divisés en trois décans. Dans le premier décan,le bélier est représenté debout. Il semble marcher paisiblement, la tête et les yeux tournés vers l'arrière comme pour surveiller ce qui se passe. Mais ce mouvement de la tête a plutôt quelque chose d'humain dans l'attitude. Regarder en arrière symbolise en fait qu'on est en proie à la nostalgie de son passée. Et pour nous, chrétien, cela nous rappelle l'histoire de la femme de Lot qui se retourna et qui devint une statue de sel (Genèse 19:26). La femme de Lot regarda vers Sodome et Gomorrhe, villes où la perversité était à son comble. Avait-elle de la nostalgie de la perversité de ces villes ? Ceci signifie bien que ce signe a une consonance maléfique comme tous les autres signes du zodiaque. A Babylone, le premier mois de printemps était le mois du sacrifice,on y offrait un agneau aux dieux. Ce bélier doit être sacrifié ou plutôt sacrifié son passé. La représentation du premier bélier marche vers l'avant mais en aveugle puisqu'il se réfère à son passé, il s'interroge, réfléchit. N'est-ce pas ainsi que Satan agit avec nous en remettant toujours en notre mémoire notre passé et en nous faisant regretter ce que nous avons fait ou ce que nous aurions pu faire ? Dans le 2ème décan,il est représenté marchant d'un pas de la droite vers la gauche. Le sabot de sa patte gauche et sa tête forment un axe droit. Il ne regarde pas devant lui, il avance également en aveugle donnant l'impression de ne pas avoir besoin de regarder où il va. Il a une telle détermination qu'il ne lui ait pas utile de savoir où il va pour avancer. N'est-ce pas une des suggestions de Satan de nous faire aller de l'avant à l'aveuglette sans que nous ayons les regards tourner vers Jésus ? Et de ce fait, marcher sans Jésus ? Avec lui, on sait où l'on va mais sans lui, où donc allons- nous ? C'est comme si nous marchions dans les ténèbres. A côté de ce 2ème bélier, un peu décollé par à lui, apparaît, comme l'ombre de lui-même, l'un de ses comparses. Il s'agit d'un bouc mâle ou le chef du troupeau. A votre avis, qui est ce chef de troupeau et prend ainsi la place de Christ ? D
  7. 7. Dans le 3ème décan, il est représenté comme prenant un élan. Il semble vouloir surmonter un obstacle ou atteindre un but. Ce bélier est en proie à ses pulsions, à ses sentiments aveugle qui l'oblige à projeter tout son être vers le futur ? D'abord Satan cherche à nous faire regretter notre passé, ensuite il veut que nous marchions sans Christ et ici, il nous oblige à foncer tête baissée versl'avant. A chaque fois, cestrois béliers marchentaveuglément. N'est- ce pas le but de Satan, que nous marchions dans les ténèbres plutôt que dans la lumière ? L'étoile à cinq branches qui est un pentagramme est la représentation d'un bouc. Les groupes occultes disent qu'il et s'agit du roi des pentacles. Il serait le symbole de l'être humain mais en réalité, et on le voit dans une étoile à 5 branches. Il symbolise Satan. Dans le sens inverse, on distingue mieux l'image. Et voici une image qui représente bien le bouc symbolisant Satan. On ne peut pas être plus clair que cela. Maintenant à vous de voir et de choisir, l'Agneau représentant Jésus ou le bouc représentant Satan. N'oubliez pas que dans la Bible, le bélier ou le bouc représente aussi le pécheur qui à la fin des temps sera séparé des brebis. A qui le Seigneur dira : « J'ai eu soif et tu ne pas donner à boire, j'ai eu froid et tu ne m’as pas vêtu, j'étais malade et tu ne m'as pas visité, etc… » Voulez-vous que le Seigneur vous dises ces paroles qui dit encore : « tout ce que tu as fait au plus petit de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait." Où préférez-vous vous trouvez du côté des brebis à laquelle le Seigneur dira : « J'ai eu faim et tu n'as donné à manger, j'étais prisonnier et tu m'as visité, etc… » (Matthieu 25). Alors choisissez bien. L'arc-en-ciel
  8. 8. 'arc-en-ciel est le symbole de l'alliance de Dieu avec Noé qui lui promit de ne plus envoyé de déluge pour détruire la terre (Genèse 9:12-13). Quand je vois un arc-en-ciel, c'est toujours une joie pour moi de me rappeler cette alliance. Mais bien sûr, ce symbole a été repris par le monde. Dans le New Age,ils ont repris cela dans les anciennes religions, ils nous disent que l'arc-en-ciel est un pont que les dieux empruntent pour visiter le monde. Certains ont même cru que l'arc-en-ciel était le moyen d'enlever des hommes à la terre. Et enfin, pour d'autre encore,il serait un signe de clémence et de bienveillance des dieux à l'égard des hommes. En Grèce, Iris la déesse,empruntait le chemin de l'arc-en-ciel pour porter des bonnes nouvelles. C'est ainsi qu'elle a donné son nom à l'œil d'iris aux couleurs de l'arc-en-cielque certain porte comme médaille et qui est en fait un talisman, dans l'occultisme, contre le mauvais œil. Et je peux, vous affirmer que cela relève de la sorcellerie. Il s'agit donc bien de superstition. Le Nouvel Age, faisant un mélange de toutes les religions, autant chrétiennes que païennes, mais en s'inspirant principalement du bouddhisme et de l'hindouisme, a repris ce symbole car pour eux, Bouddha aurait emprunté un escalier (arc-en-ciel)pour redescendre du ciel. Par contre,au Tibet, l'arc-en-ciel n'est pas un pont mais l'âme des souverains qui s'élève au ciel. Pourquoi dit-on que l'arc-en-ciel a sept couleurs ? La réponse se trouve dans l'Islam. La Bible ne donne ni le nombre ni les couleurs qui sont représenté sur l'arc-en-ciel. J'ai déjà essayé de compter les couleurs quand je vois un arc-en-ciel, j'avoue que cela n'est pas facile d'autant qu'en plus les couleurs se confondent et sincèrement ; moi, je n'arrive pas à les définir non plus. Ce symbole du New Age, on le retrouve dans le commerce comme par exemple : « les jouets de Maxi-Toys » ou encore en couverture de leur publication. Il se présente souvent en un petit nuage d'où sort l'arc-en-ciel coupé à sa moitié. Vous pouvez aussile retrouverdans les dessins animés telque les « Bisounours ». Leurs habitations étant le ciel, ils empruntent le chemin de l'arc-en-ciel pour descendre sur terre comme le faisait les dieux dans la mythologie. On peut remarquer que les couleurs de cetarc-en-cielestau nombre de six. Pourquoi ? Parce que le nombre 6 est le nombre symbolique de l’homme, Dieu créa l’homme le 6ème jours mais le 666 est le nombre symbolique de l’Antichrist, la trinité satanique. L’inversion des couleurs, on verra ce qu’il veut dire en réalité. Les mouvements Gays ont choisi comme bannière les 6 couleurs de l'arc-en-ciel dans un sens inversé. Nous pouvons voir ce drapeau dans les « Gay-Price » Inversé les couleurs, cela signifie bien le désordre. Le nombre 6 est le nombre de l'homme. C'est donc bien la nature de l'homme qui est désordonnée. Le logo de l'ordinateur « iMac » a également une signification pas si innocente que cela. Il représente une pomme croquée aux couleurs de l'arc-en-ciel inversée. Jean-Louis Gossée, mathématicien, philosophe est connu comme fondateur d'Apple France dira pour définir ce logo : L
  9. 9. « Notre emblème reste mystérieux pour moi. Le symbole de la luxure et de la connaissance, mordu,recouvert d'un arc-en-ciel inversé. On ne pouvait mieux rêver d'un meilleur emblème : luxure, connaissance, espoir et anarchie. » En 1977, la 1ère campagne publicitaire est lancée. Apple innove et se distingue en arrosant de ses publicité des magazines aussi divers : « Play-Boy » ou « Time ». On retrouve donc dans ce logo, les premiers péchés de la Genèse. Le fruit défendu, par Adam et Eve, a toujours été symbolisé par une pomme selon le monde. Jamais la Bible ne dit cela. Connaissance : En mangeant le fruit défendu, Adam et Eve connurent qu'ils étaient nus. Espoir : Satan, en tentant Adam et Eve, leur donnait un espoir, un faux-espoir. Ils allaient devenir comme des dieux selon les dires de Satan. Luxure : L'un des péchés le plus grave est lié à la sexualité et a contribué à la destruction de Sodome et Gomorrhe. Anarchie : Le dictionnaire nous dit qu'il s'agit d'un désordre résultant d'une absence d'une autorité. Rejet donc des lois et surtout celle de Dieu. En Genèse 6:5 : L'Eternel vit la méchanceté des hommes était grande. Ils ne concevaient plus que des pensées mauvaises. C'était donc l'anarchie qui régnait sur terre et le Seigneur décida d'envoyer le déluge. Les couleurs inversées de l'arc-en-ciel symbolise le désordre de l'harmonie créée par Dieu. Cette harmonie a été brisée quand Adam et Eve mangèrent ce fruit défendu. Ils ont rejeté la Loi de Dieu (anarchie) et il y eu un désordre dans la sexualité. Aprèsceci,ne rejetez pasle symbolisme de l'arc-en-ciel qui est l'alliance de Dieu avec Noé. Mais rejetez les autres symbolismes que l'on donne à l'arc-en-ciel et qui n'est pas ce que la Bible enseigne. Lacroix e premier signe de reconnaissance des chrétiens ne fut pas la croix mais le poisson qui en grec se dit: « Icthus ». En prenant chaque première lettre de ce mot grec cela donne : I (I,Iota) : Ἰησοῦς/ Iêsoûs: (« Jésus ») Χ (KH,Khi) : Χριστὸς/ Khristòs : (« Christ») Θ (TH,Thêta) : Θεοῦ/ Theoû : (« de Dieu ») Υ (U, Upsilon) :Υἱὸς / Huiòs: (« fils») Σ (S,Sigma) : Σωτήρ / Sôtếr : (« sauveur ») L
  10. 10. Le symbole de la croix était trop dangereux à cause des persécutions. Ce n'est que plus tard que l'Eglise prendra ce symbole. Il en existe de plusieurs types mais malheureusement toutes ne sont pas de connotations chrétiennes. Souvent des personnes portent des médailles représentant une croix sans en connaître vraiment la signification qui s'y cache derrière. Le symbolisme de la croix existait déjà bien avant qu'elle devienne le signe de reconnaissance chrétienne. Elle est devenue le symbole de notre foi alors qu'elle était dans les temps anciens un instrument de supplice, de torture (stauros en grec), il est parfois appelé bois ou gibet (xylon : voir Actes 5:30 ; 10:39 ; 13:29 ; Galates 3:13 et 1 P 2:24). Les crucifixions existaient déjà bien avant la mort du Christ sur la croix. Il est bien possible qu'en fait la crucifixion soit d'origine orientale, l'exécution d'un criminel par la croix est un supplice romain, le « plus cruel et le plus honteux » selon Cicéron. Les juifs ont connu les premières crucifixions en 88-83 av. J.C.,lorsqu'Alexandre Janée crucifia 800 juifs, mais c'est surtout sous l'occupation romaine qu'ils en souffrir le plus. Les chrétiens ont vite assimilé ce supplice comme étant pratiqué par les Juifs mais il était pratiqué par les païens et non les juifs, qui eux, pratiquaient la lapidation. Le criminel était crucifié hors les murs de la ville et laissé là suspendu pour servir d'exemple, il était un exemple honteux et c'était un scandale. Le cadavre, frappé de malédiction, devait être enlevé et enterré avant la nuit, car il constituait une souillure pour la nation entière. Jésus crucifié était un scandale pour les Juifs, une folie pour les païens nous dira Paul. Mais la prédication du crucifiement de Jésus est une puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour tous ceux qui sont appelés. (1 Co 1:23). La croix était une malédiction et Jésus nous a rachetés de la malédiction de la Loi. Il a pris sur lui notre péché, il a pris sur lui toutes nos infirmités. Il nous a réconciliés avec Dieu dont le péché nous avait séparés. Jésus nous a délivré de la Loi et du péché (voir Romains 8:3 ; 1 P 2:21-24). C'est une fois pour toutes que Jésus est mort sur la croix et nous n'avons plus à refaire ce sacrifice. Recommencer le sacrifice de la croix voudrait dire que Jésus serait mort en vain et que notre foi est vaine, la prédication des apôtres est vaine. C'est pourquoi accepter la souffrance en prétextant que Jésus a dit que nous devons porter notre croix est un faux prétexte. Jésus n'a jamais dit que nous devions accepter la souffrance et que nous devions nous faire souffrir pour participer à ses souffrances, ceci est un faux enseignement. « Prendre et porter sa croix » pour le chrétien signifie qu'il (le chrétien) est mort au monde mauvais (Matthieu 10:38 ; 16:24 et parallèles). « Prendre et porter sa croix » est un renoncement aux choses mauvaises, un renoncement à nous-mêmes dans le sens de l'orgueil. Le sacrifice de Jésus sur la croix est le signe de notre délivrance (Romains 6:6). Paul nous dira : « J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vit, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, Je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré Lui- même pour moi. » Galates 2:20
  11. 11. Nous savons que Paul n'est pas mort sur une croix et au moment où il a écrit cela, il n'était pas mort sur la croix. Il n'a pas été pendu en croix aux côtés de Jésus. Ce qu'il veut dire c'est que Jésus est mort sur la croix pour lui, il a pris son péché sur la croix et qu'en même temps que Christ, c'est le «vieil homme» qui a été crucifié. Il en parle d'ailleurs beaucoup dans ses lettres. Ceciprouve bien que le sacrifice de la croix n'a plus à être recommencé autrement Jésus serait mort en vain. Et non seulement sa mort serait vaine mais sa résurrection serait vaine aussi. Certaines églises représentent encore Jésus crucifié sur la croix soit en médailles, statues ou encore sur des icônes mais n'oublions pas que Jésusestressuscité alors ma question estpourquoi représenterencore le Christ crucifié ? N'est-il pas Vivant ? Le tombeau n'a-t-il été trouvé vide le dimanche de Pâques ? Les angesont dit aux femmes : « Pourquoi chercher parmi les morts celui qui est vivant ? » Alors pourquoi, le représenter encore mort sur la croix ? JESUS EST VIVANT. ALLELUIA. Il existe plusieurs types de croix représentées sous des formes différentes. La plus connue est la croix dite « latine » comme dans la représentation n° 1 de notre photo. Elle est dessinée en représentant une longue barre verticale et une plus courte horizontale. Parfois comme dans la 5, on trouve deux barres horizontales etcomme dans la 6, trois horizontales. Elles voudraient signifiait dans le cas de la 5, l'écriteau que Pilate avait fait apposé avec cette inscription « Inri » et dans le cas de la 6, serait le pose-pied. Voyons maintenant quelques types de croix : Lacroixhuguenote. epuis le XVIIème siècle, elle est le symbole choisi par les protestants huguenots mais ce n'est qu'au XIXème siècle, qu'elle prit le nom de croix huguenote, et elle devint ainsi le signe de reconnaissance entre les protestants. Elle est très semblable à la croix de l'ordre du Saint-Esprit à la différence que la colombe n'est pas pendante comme celle de la croix huguenote mais elle est plutôt inscrite dans la croix. Mais la représentée de cette façon, elle pourrait signifier que le Saint-Esprit a été crucifié. En préférantce symbole plutôt que la croix « latine », les protestants ont certainementvoulu rejetercette dernière qui était devenue le symbole de la persécution dont ils ont été l'objet. La croix huguenote sans la colombe est en fait la croix de Malte. La colombe sous la croix représente bien sûr le Saint-Esprit. Sur certaines croix huguenotes, la colombe est remplacer par une goutte symbolisant sans doute les larmes versés ou encore une goutte de sang rappelant le sang de Jésus versé pour nous ou des martyrs huguenots lors des persécutions ou encore elle pourrait symbolisait une langue de feu que les apôtres reçurent lors de la Pentecôte qui est une autre image du Saint- Esprit. Lespointes de la croix symbolisent les béatitudes et les malédictions selon l'évangiles de Luc 6:21-26, D
  12. 12. (4 béatitudes et 4 malédictions), Certains parlent des 8 béatitudes mais s'ils se réfèrent à Matthieu, ils se trompent car Matthieu 5:2-12 parlent de 9 béatitudes, il en manquerait donc une. Ces pointes se terminent par un bouton en allusion à ce que l'on metsur un fleuret d'escrime afin de le rendre inoffensifs. Le motif ciselé tournant autour de la croix rappelle la couronne d'épines du Christ et formant un cœur entre chaque branche. Pourquoi ? Pour nous rappeler son amour jusqu'au don de sa vie mais également son commandement de nous aimer les uns les autres comme il nous a aimé. La colombe, symbolisant le Saint-Esprit, pend sous la croix parce qu'elle symbolise le Saint-Esprit descendant sur la terre et se posant sur nous comme elle s'est posé sur Jésus. Remarque : Le mot « protestant » ne signifie pas celui qui proteste contre quelqu'un ou quelque chose mais ce mot veut en fait dire « témoigner de sa foi ». « Pro = devant ; et testare = témoigner » LacroixdeMalte a croix de Malte a aussi été reprise par des groupes ésotériques. Et c'est dans les magasins ésotériques que vous pouvez trouver cette médaille. Elle serait un symbole repris dans le Nouvel Age reprenant, bien sûr, le symbolisme des religions païennes. La croix de Malte est plus ancienne que le temps des templiers, les moines-chevaliers. Chez les Mayas, le centre de cette croix représentait la cinquième création. Elle a aussi été retrouvée à Ninive comme un emblème sacré et il fut presque impossible de ne pas l'identifier au soleil. L'ordre de Malte, appelé aussi l'ordre de St-Jean, étaient des moines bénédictins. Il a été créé au XIème siècle avant les premières croisades. C'était un ordre hospitalier, les moines soignaient et protégeaient les pèlerins qui se rendaient en terre sainte. Ces moines bénédictins se sont séparés de l'ordre de saint Benoît et sont devenus des moines-chevalier. Dans leur historique, nous pouvons lire ceci : « La situation politique après la fondation, par les Croisés, du royaume de Jérusalem obligea l'Ordre, sous son deuxième chef(et le premier à avoir la qualification de Maître), fra' Raymond du Puy ou del Poggio, à assumerla défense militaire des malades,des pèlerins etdesterritoires chrétiens que les Croisés avaient repris aux Musulmans. C'est ainsi que l'Ordre de l'Hôpital de St. Jean acquit le caractère d'Ordre chevaleresque. » Ce n'est qu’au XVIème siècle que Charles Quint leur fit don de l'île de Malte d'où leur nom. L
  13. 13. Cet ordre sera dissout en 1307 dans des circonstances tragiques et douteuses. Avec la perte des lieux saints en 1291, l'intérêt de ces croisés s'était peut-être plus porté vers l'argent et les richesses que vers leur idéale chevaleresque d'autan. Dans l'ordre: Chevalier du St-Sépulcre, de Malte, Templier, d'Espagne, et Teutonique. Le costume traditionnel de l'ordre de Malte est noir comme les bénédictins, la croix est blanche. Le supérieur de l'ordre de Malte est appelé « Grand Maître » au lieu de « Père Abbé » comme chez les bénédictins, cela signifie bien leur séparations de l'ordre bénédictin mais il nous rappelle la «Franc- maçonnerie» dont le supérieur est appelé « Grand Architecte ». Aujourd'hui, l'ordre de Malte est vu comme une secte. Le président Chirac a obtenu le Mérite de l'Ordre Souverain de Malte. Il y a de quoi se poser des questions. La croix occitane La croix occitane esttrès semblable à celle de Malte. Elle n’a que très peu de rapport avec la croix latine. Le dictionnaire Wikipédia explique ceci: « En héraldique, on la blasonne croix cléchée (les branche en forme de panneton de clé), vidée (on voit le champ au travers de ses branches) et pommetée de douze pièces (Chaque pointe est garnie d'une "petite pomme" dite "pommette") Sa couleur est d'or (jaune) sur fond de gueules (rouge). Si l'on veut l'interpréter comme un symbole, on a le choix : le total des douze pommettes pourraient symboliser les douze apôtres (qui eux-mêmes sont douze en référence aux douze
  14. 14. tribus d'Israël, qui peuvent l'être elles-mêmes en fonction desdouze signes du zodiaque, etc.). » Et donc, un mélange entre le christianisme et l’occultisme. On trouve des types de croix pommetée avant l’ère chrétienne mais il existe une croix sois disant chrétienne semblable à cette croix datant du XIIIème au IXème siècle, qui a été gravé par la religion Nestoriennes. Cette religion se réclame du christianisme et affirme que deux personnes co-existe en Jésus-Christ, l’une est divine et l’autre humaine. Jésus a deux natures mais non pas deux personnes qui cohabitent en lui. Wikipédia nous apprend encore ceci : « Selon Bertran de la Farge, la croix occitane pourrait provenir d'une synthèse entre la croix tréflée d'origine copte (croix de Saint-Maurice) et une croix byzantine. D'autres érudits ont mis en avant des influences wisigothiques. Pour Pierre Salies4, cette figure aurait été composée dans l'entourage des Comtes de Toulouse, lors des premières croisades. Actuellement, de nombreux historiens indiquent que cette croix est apparue d'abord en Provence, à Venasque au XIIe siècle, pour Henri Rolland5, dans l'entourage des vicomtes de Marseille dès le XIe siècle pour Antoine de Rufi6, et peut-être avec Guilhem Ier de Provence,dit Guilhem le Libérateur, qui a vaincu les Sarrazins à La Garde-Freinet en 9727. Lescouleurs sont "or sur fonds de gueules" (le jaune etle rouge héraldique) desarmoiries desprincipaux lignages d'Occitanie: Barcelone (4 bandes verticales), Foix (3 bandes verticales), Rouergue (léopard), Carlat (lion), Turenne (bandes obliques), Auvergne (ancien, issu des ducs d'Aquitaine) (1 bande en travers), Gévaudan (8 bandes verticales), Castille (châteaux), Navarre (chaînes), Béarn (vache), Aquitaine (léopard), qui deviendront celles d'Angleterre (trois léopards),... » Et comme on peut le voir, on utilise des symboles sans vraiment comprendre ce qui s’y cache derrière, bien que certaines personnes, qui utilisent ces symboles, savent pourquoi ils les choisissent. Ferro Antoinette

×