Les publications Francaise dans le Web of Knowledge
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Les publications Francaise dans le Web of Knowledge

on

  • 3,483 views

Les publications Francaise dans le Web of Knowledge

Les publications Francaise dans le Web of Knowledge

Statistics

Views

Total Views
3,483
Views on SlideShare
1,881
Embed Views
1,602

Actions

Likes
0
Downloads
18
Comments
0

4 Embeds 1,602

http://wokinfo.com 1564
http://webstage.isinet.com 32
http://webstage.isinet.com:8080 5
http://www.google.fr 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Les publications Francaise dans le Web of Knowledge Les publications Francaise dans le Web of Knowledge Presentation Transcript

  • French Roadshow 2011Guillaume Rivalle, Spécialiste produitNicolas Espeche, Key Account manager.
  • Agenda • Les publications Francaises dans le Web of Knowledge • ResearcherID • L’évaluation de la recherche L évaluation • Le Web of Knowledge 5©2009 Thoms Reuters son 2
  • Les publications Françaises dans l d le Web of Knowledge
  • Les publications Françaises dans le Web of Knowledge p ç g (plus de 2,2 millions) 120000 110000 100000 90000 Web of Knowledge 80000 70000 Web of Science 60000 50000 40000 30000 BIOSIS 20000 10000 Inspec©2009 Thoms Reuters 0 son
  • Les collaborations internationales de la France (Données Web of Science)©2009 Thoms Reuters Presque 2 millions de publications 22% écrites en Français ç son
  • La répartition géographique des revues indexées dans le Web of Science©2009 Thoms Reuters son
  • Les revues Françaises indexées - de couverture a couverture - d t dans l W b of S i le Web f Science (Janvier 2011) • 192 revues dans le Science Citation Index • 31 revues dans le Social Sciences Citation Index • 70 revues dans le Arts & Humanitites C 0 Citation Index©2009 Thoms Reuters son Revue Française en Open Access, première dans sa catégorie (142 revues)
  • Pour les citations reçues par ses publications des 10 dernières années La France est cinquième, toutes disciplines confondues q , p  Mathématiques (2eme)  Sciences animales et  Sciences physiques (4eme) végétales ( eme) g (6  Informatique (4eme)  Neuroscience et comportement (6eme)  Sciences de l’espace (4eme) p ( S i Science d matériaux (6eme) des té i  Géosciences (4eme)  Immunologie (5eme)  Sciences agricoles (4eme)  Ecologie (6eme)  Chimie (5eme)  Pharmacologie (6eme)  Biologie/Biochimie (5eme)  Economie (6eme) (  Bi l i moléculaire/Génétique (5eme) Biologie lé l i /Gé éti  Psychiatrie (7eme)  Ingénierie (6eme)©2009 Thoms Reuters  Médecine clinique (7eme) son  Sciences sociales (10eme) 8
  • Les 5 papiers Francais les plus cités dans le Web of Science CNRS/INSERM CNRS IRBM (institut Jacques Monod) Unique CNRS/Génoscope©2009 Thoms Reuters son Université Montpellier 2/CNRS é /C S
  • Les 5000 papiers Français les plus cités dans le Web of Science Dates de publication AUTRES SCIENCE/NATURE SCIENCES  PHYSIQUES ONCOLOGIE GENETIQUE  GENETIQUE BIOCHIMIE,  ET HEREDITE BIOLOGIE ©2009 Thoms Reuters NEUROSCIENCE ET  MOLECULAIRE Domaines de recherche COMPORTEMENT son CHIMIE BIOLOGIE  CELLULAIRE MEDECINE
  • L influence L’influence des 5000 papiers Français les plus cités dans le Web of Science 2,7 millions de citations depuis 1974©2009 Thoms Reuters son Des d D données d citation uniques W b of S i é de it ti i Web f Science, introuvables ailleurs (profondeur inégalée) 11
  • Dix années de pub ca o s Françaises, co pa ées a ées publications a ça ses, comparées aux impacts moyens mondiaux par discipline (1999-2009)©2009 Thoms Reuters son Impact moyen dans chaque discipline, normalisé a 1 12
  • Les Web Services et ResearcherID
  • Ambigüités et Attributions • Individus – Les ambigüités g d’appellation affectent: – La précision et la qualité des recherches bibliographiques – Les évolutions de carrière et titularisations – L’obtention de financements – L collaborations Les ll b ti• Les institutions et agences de financementont besoin de– Mesurer les volumes de publication– Identifier et comparer des pairs– Identifier des recrutements potentiels dans différentdomaines
  • ResearcherID – Pour les chercheurs, les étudiants,professionnels de l’information et administrateurs Une communauté mondiale de recherche mettant en relation les chercheurs L identification L’identification des acteurs de la recherche est primordiale primordiale. ResearcherID est un outil développé pour l’ensemble de la communauté de recherche, les individus, départements, institutions, gouvernements, agences de financement et édit t d fi t t éditeurs.
  • www.researcherid.com Mots clefs définis par les utilisateurs Site ouvert a tousRecherche géographique
  • Recherche par spécialité
  • Les publications retrouvées sur le WoScontiendront des décomptes de citations Liens vers WoS ou vers le texte intégral ou tout autre page
  • Plusieurs degrésd’information possiblesd’i f ti ibl Visualisation du réseau de collaboration Générateur de badge Localisation des articles citant
  • Intégration ResearcherID/Web of Knowledge Lien vers les pages RID contenant cette publication
  • ResearcherID Création automatique de multiples profils ResearcherID • Creation automatique de numéros d’identification uniques d identification • Correspondance unique entre l’institution et ResearcherID • Le chercheurs a le contrôle total de son profil (privacy) • M i t Maintenance et création automatique des listes de t é ti t ti d li t d publications • Correspondance entre les publications et les enregistrements Web of Science • Lien unique entre le nom d’auteur et sa page ResearcherID Les décomptes de citations, les p , données des profils sont retournées vers le système du client
  • Research ID – Création groupée de profils etéchange de données g ResearcherID créé les Une institution fournit L’institution fourni la liste profils correspondants a ses données (nom, de publications l’institution t t bli des l’i tit ti et etabli d adresse, chercheurs, liens vers les systemes (WoS et non-WoS) etc.) déja en place de celle-ci ResearcherID ajoute ces L’institution rapatrie les p publications aux profils des Les chercheurs éditent leur chercheurs. h h données vers ses profil pour les parfaire propres systèmes Les décomptes de citations sont ajoutés aux publis. optionel - Institution - Thomson Reuters - Chercheur Les donnéespeuvent égalementêtre utilisées dansIncites
  • Les avantages pour les chercheursComment puis-je m’assurer que tous p j qmes travaux me sont bien attribués?Puis-je identifier toutes mespublications?Comment me promouvoir?Comment être lu?Qui cite mes travaux?Avec qui puis-je le mieux progresser dansmes travaux?Comment puis-je contrôler lesinformations me concernant?
  • Les avantages pour les étudiantsComment retrouver un expert dans pma discipline?Comment construire un portfolio demes travaux?Comment retrouver des pairs,collègues ou des professeurs?Ou se trouvent les opportunités en termed’é l tid’évolution d carrière d de iè dans ma spécialité? é i lité?Puis je contrôler l’information meconcernant?
  • Les avantages p g pour les p professionnelsde l’information et administrateurs Comment puis-je facilement identifier p j mes chercheurs et leurs pairs? Ou puis-je trouver un outil m’assistant dans le construction de mon dépôt d’archives? Comment puis je mettre en lumière les succès de mes chercheurs? J’ai besoin d’un outil m’aidant a analyser d performances de recherche? des f d h h ? Comment puis-je aider mon département a avancer d dans ses recherches? h h ? Puis-je aider mes chercheurs a gérer et contrôler les informations les concernant?
  • WEB OF KNOWLEDGE WEB SERVICES Web Service – Un logiciel permettant a deux systèmes informatiques de communiquer au travers d’un réseau. réseau Web of Knowledge Web Services Lite – Permet au système informatique d’un abonné de consulter et de rapatrier des informations du Web of Knowledge. Interface WoK • Dépôt d’archives Flux RSS Acces aux institutionnel données • Systèmes informatiques WoK de département ou de bibliothèqueResearcherID • Systemes de recherche WoK fédérée • Outils d’analyses bibliométriques Web Services API • … Liens AMR Widgets de recherche Thomson Reuters Confidential 26
  • ARTICLE MATCH RETRIEVAL (AMR) • Service en temps réel: • Obtention des décomptes de citations WoS • Liens vers les publications dans le WoS, citantes et , citées • Se sert de l’abonnement du clientPermet l’intégration des données Web ofScience au sein d dé ôt d’ hiS i i de dépôts d’archivesinstitutionnel ou autres portails Thomson Reuters Confidential 27
  • L’évaluation de lapproduction scientifique qd’une institution
  • Analyse quantitative/qualitative Analyse quantitative Evaluation par les pairs • Globale, vue • Restreinte Indicateurs bibliometriques d ensemble d’ensemble Informations • M Mesures absolues b l financieres • Mesures pesées et • Subjective Evaluation comparatives par les pairs Prix et trophées p • Indicateurs objectifs Important: L’évaluation par les pairs reste fondamentale dans le processus d’évaluation d évaluation, Thomson Reuters ne cherche pas a remplacer l’analyse l analyse qualitative par une analyse purement quantitative. Ces deux types©2009 Thoms Reuters d’analyses sont complémentaires son
  • Les données du Web of Knowledge pour l évaluation l’évaluation de la recherche  US National Science Foundation Science & Engineering Indicators  European Commission: European Union Science & Technology IndicatorsTimes Higher Education WorldUniversity Rankings”powered by Thomson Reuters powered Reuters” Egalement utilisées par des  Agence gouvernements en France, Australie, d évaluation d’évaluation de Italie, Japon, UK, Portugal, Norvège, la recherche et Spain, Belgique, Corée du Sud, de Canada, et plus, dans leurs processus , p , p l’enseignement l’ i t de prise de décision.
  • L’utilisation de la bibliométrie par les institutions Activités de A ti ité d Etudes t Et d et Interprétations I t ét ti recherche et analyses et prises de publications bibliométriques décision
  • Des rapports et indicateurs permettant de répondre à plusieurs questions essentielles• Ou se situe mon institution par rapport a ses pairs?• Comment les recherches de mon pays évoluent-elles?• Dans quelle(s) discipline(s) a notre institution le plus d’influence par d influence, rapport a notre pays, ou une institution?• Comment équitablement comparer l’influence des travaux de Dr. l influence Dupont et ceux de Pr. Durand?• Qu’avons-nous publiés? Quelle est notre influence? Dans quelles disciplines? Dans quelles revues?• Avec qui collaborons nous et quelles collaborations produisent les travaux les plus influents et reconnus? 32
  • Le concept de citation • Pourquoi citer? q – Rendre hommage / accréditer un pionnier – Identifier une méthodologie – Orienter vers certaines lectures – Citer un paragraphe – Authentifier des données reproduire une étude, etc. données, étude etc – Corrections – Critiquer/contester les travaux ou les opinions d’un auteur (<5%) • Les citations sont un indicateur du degré d’influence d’un article et de l’utilité de son contenu pour la recherche scientifique mondiale; elles représentent u des moyens pou un chercheur de reconnaitre les t a au ep ése te t un oye s pour u c e c eu eco a t e es travaux d’un autre©2009 Thoms Reuters • Ce concept peut être étendu au delà des articles et utilisé pour étudier son l’influence de Revues, de chercheurs, d’institutions de pays, de domaines Revues chercheurs d’institutions, pays de recherche “When to Cite”, E. Garfield, Library Quarterly, v66, p449-458, 1996
  • Les défis des techniques bibliométriques Comparer ce qui est comparable• Les tendances de citation varient grandement d’une discipline d une a une autre Comment equitablement comparer des publications differentes?• Des travaux anciens sont plus cités Comment comparer les publications de chercheurs ayant des anciennetés differentes? Comment identifier un chercheur dont les travaux prennent soudain de l’importance?• Des pays/departements/universités auront des productivités differentes Comment les comparer équitablement? 34
  • Les bonnes pratiques de l’évaluation • Quels indicateurs choisir? Quelles données utiliser? – Il n’existe pas d’indicateur universel – Commencer par définir la question posée avant de commencer a rassembler les données – Définir clairement • Le but de l’évaluation • Les types de données nécessaires • Comment utiliser les résultats©2009 Thoms Reuters son
  • Utiliser plusieurs indicateurs Distribution inégale des citations Le h-index, bien Classement Auteur A Auteur B qu’informatif, qu’informatif passe a 1 24 1,020 coté de la répartition 2 20 220 inégale des citations. 3 18 110 12 11 Des publications ne 4 h-index: 4 sont pas prises en 5 6 4 h-index: 5 compte 6 3 2 7 2 1 Un indicateur seul ne suffit pas 8 1 0 Une combinaison d’indicateurs©2009 Thoms Reuters 9 1 0 est nécessaire pour comprendre son 10 0 0 une situation donnée ne sit ation
  • Utiliser plusieurs indicateurs©2009 Thoms Reuters son
  • Deux disciplines différentes, Deux distributions des citations différentes Moyenne 10 2000 1500 Chimie en 2003 - 1000 500 0Nombre d’articles 0 3 6 9 12 15 18 21 24 27 30 33 36 39 42 45 48 51 54 57 60 63 66 69 72 75 78 81 84 87 d <50% >50% >10% >1% Moyenne 7.5 2000 1500 Sciences Physiques en 2003 1000 500 0 0 3 6 9 12 15 18 21 24 27 30 33 36 39 42 45 48 51 54 57 60 63 66 69 72 75 78 81 84 87 <50% >50% >10% >1% 38 Nombre de citations
  • Comparer ce qui est comparable Impact Elevé? Faible? p©2009 Thoms Reuters son
  • Research Analytics: Des outils comme InCitespermettant des analyses et comparaisonsbibliométriques pertinentes• InCites est une plate-forme en ligne permettant d’identifier des tendances, et de 1. comparer des impacts avec des seuils de références mondiaux par disciplines, 31 pays, institutions et individus. Cet outil permet le calcul rapide d’indicateurs bibliométriques intelligents, transparents et détaillés.
  • Incites Données Expertise Thomson Reuters Incites Unification des adresses Nettoyage des Web of Science données Normalisations©2009 Thoms Reuters son 41
  • Quelques indicateurs Des taux de citations attendus attendus. Le JXC est calculé en fonction de l’age, du type de document, et de la revue dans laquelle la publication est apparue. Le CXC est calculé en fonction de l’age, du type de document, et de la catégorie d é i dans l laquelle l publication est apparue ll la bli i©2009 Thoms Reuters son 42
  • Quelques indicateurs JXC Rapport (1947 / 195 82) = 9 94 (fois supérieur au taux attendu) 195.82) 9.94 CXC Rapport (1947 / 41.09) = 47.39 (fois supérieur au taux attendu) Un rapport peut-être fait alors entre le taux réel de citations et le taux attendu de citations. Permettant ainsi une normalisation de l’impact en fonction de(s) la revue(s) ou d ( ) la catégorie(s) de(s) l té i ( )©2009 Thoms Reuters son
  • ©2009 Thoms Reuters son Une liste d’auteurs
  • Comment comparer des ensembles de publications de tailles différentes?©2009 Thoms Reuters son 45
  • Comment comparer des ensembles de publications de tailles différentes?©2009 Thoms Reuters son 46
  • Comment notre institution se place-t-elle en termed impactd’impact par rapport a son pays? L impact L’impact des publications en environnement/écologie de l’Université d’Antwerp est supérieur a l’impact moyen des publications belges dans ce domaine 47
  • Dans quelle(s) discipline(s) l’impact de mon institutionest-ilest il supérieur aux impacts moyens mondiaux? 48
  • Puis-je comparer des institutions différentes? Comparaisons de différents domaines pour deux institutions différentes En termes de Volume de Publication
  • Puis-je comparer des institutions différentes? Comparaisons de différents domaines pour deux institutions différentes En termes d’Impact d Impact
  • Evolution des publications en chimie de trois institutions Ghent University p y publie plus en chimie que les deux autresEvolution de l’impact de ces publications L université L’université de Liège a l’impact moyen le plus fort en chimie sur les 5 dernières années 51
  • Comment examiner et comprendre nos collaborations?Exemple: S SUNY Stony Brook, cell biology S Avec quelles institutions collaborons-nous le plus en biologie cellulaire? Quelles collaborations fournissent les plus forts impacts dans leurs d sc p es disciplines?
  • Comment identifier et promouvoir and des chercheursremarquables ou prometteurs? bl tt ? Quel chercheur publie le plus? Quel chercheur est le plus cité en moyenne? Quel chercheur a l’impact le plus fort par rapport a ces pairs? (on peut de cette manière identifier des jeunes chercheurs très influents) « Pairs » = Chercheurs publiant des documents du même type, du même âge, et dans les mêmes disciplines
  • Comment identifier nos forces et faiblesses dansdifférentes é i lité ?diffé t spécialités? Dans quel domaine publions nous le plus? Dans quel domaine avons-nous le plus fort impact moyen? Dans quel(s) domaine(s) nous démarquons-nous de nos pairs? « Pairs » = Institutions publiant des docu e ts du même type, du même a s st tut o s pub a t documents ê e ê e âge, et dans les mêmes disciplines
  • Une combinaison d’indicateurs Productivité Impact relatif Spécialisation Collaboration
  • De tels indicateurs peuvent tous être©2009 Thoms Reuters très informatifs lorsque calculés son sur n’importe quel ensemble ’i t l bl 56 prédéfini de publications
  • Le Web of Knowledge 5
  • Le Web of Knowledge 5 Nouvelle interface +Nouvelles fonctionnalités
  • Elimination des « stop words » Thomson Reuters Confidential 59
  • Recherche des noms complets d’auteurs 60
  • Lemmatisation Une recherche avec Lemmatisation inactive, et une autre avec cette option activée La lemmatisation est active
  • Prévisualisation des abstracts Option « view abstract » sur la page de résultats
  • Décompte des citations sur les références citées 63
  • Tous les résultats La limite de 100 000 résultats a été éliminée
  • Affiner sur les différentesbases d W b of Kb du Web f Knowledge l d 65
  • Améliorations de la Marked List Il est possible de stocker 5000 publications dans la Marked List, provenant de différentes bases
  • Améliorations de la Marked List Analyser la Marked list et Créer des citations reports sur celle ci celle-ci 2875
  • Un décompte détaillé des citations et de leur provenance Un décompte complet des citations et de leur provenance
  • Intégration avec ResearcherID Un identifiant unique ResarcherID sera présenté sur chaque publication q p q p comprenant des chercheurs ayant créés leur profil ResearcherID Cette identifiant fera le lien vers la page du chercheur
  • Intégration avec ResearcherID On pourra rechercher le Web of Science avec le numéro d’identifiant ResearcherID
  • Le Book Citation Index Création d’un Book Citation Index Chercher les livres et des revues dans la même plate-forme Amélioration de la couverture Web of Science en Sciences sociales et Arts et Humanités Découverte de chapitres hautement cités Compréhension de l’impact des recherche publiées dans des livres
  • Merci! 72