• Save
Environnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venir
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Environnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venir

on

  • 1,064 views

Par Christian Brodhag, Directeur de Recherche École des Mines de Saint-Etienne, ancien Délégué Interministériel au Développement Durable, dans le cadre de la Journée Samedi VertTICal dédiée ...

Par Christian Brodhag, Directeur de Recherche École des Mines de Saint-Etienne, ancien Délégué Interministériel au Développement Durable, dans le cadre de la Journée Samedi VertTICal dédiée TIC et Développement Durable, Télécom ParisTech, 23 février 2013

Statistics

Views

Total Views
1,064
Views on SlideShare
519
Embed Views
545

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

2 Embeds 545

http://www.telecom-paristech.fr 541
http://telecom-paristech.fr 4

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Environnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venir Presentation Transcript

  • 1. Environnement, développement durable t d bl et RSE : 40 ans de mutation à venir Christian Brodhag Directeur de Recherche École des Mines de Saint-Etienne ancien Délégué Interministériel au Développement Durable Télécom Paristech 23 février 2013
  • 2. Les approches de l’environnement ont changé en 40 ans Stockholm 1972 Rio 1992 Rio 2012 Ministère de l’Environnement développement durable (micro) économie verte français 1971 • pollutions concentrées • pollutions à faible intensité • pollutions domestiques ressions • sources peu nombreuses • sources multiples • pollutions globales • effets locaux • effets lointains • perturbation des écosystèmes • effets directs • effets indirects • pressions des modespr • effets immédiats • effets à terme consommation et production ons • approches réglementaires • approches intégrées • protection et valorisationsolutio • administrations spécialisées • parties prenantes de l environnement l’environnement • dilution • prévention / précaution • Éco(socio)conception des • traitement en aval • technologies propres produits et services • responsabilité sociétale 20 ans 20 ans 2050 40 ans Consommation et 10 ans Production Durable votre carrière www.brodhag.org
  • 3. Effet dEff t de serreBiodiversité(les conventions datent de 1992)LES GRANDES QUESTIONS www.brodhag.org
  • 4. Variation de la températureterrestre de l’an 1000 à 2100 Seuil d 2°C de 450ppm ? SRES Projections www.brodhag.org
  • 5. variation des stocks de carbone atmosphérique entre 1850 et 1995 total stock 1850 : 609 Gigatonnes +160 Concentration 282 ppm +78atmosphérique 1995 : 769 Gigatonnes Gt CO2 : 360 ppm ppm 368 Gigatonnes 208 Gigatonnes de d C rejetées j té de d C absorbées b bé puits puits 246 terrestres océaniques 122 émissions é i i changement h t industrielles, usage des terresénergies fossiles (UTCF ) objectif 2050 : diminution mondiale de 50% et de 75% pour les pays industrialisés : en moyenne il faudrait diminuer les émissions de 3% par an www.brodhag.org
  • 6. Emissions atmosphériques par secteur en France métropolitaine (M CO2eq) F é li i (Mt180 Industrie manufacturière (-27%  -1,5/an)160 Transports (+11%  +0,6/an)140120 Agriculture/sylviculture ( 9%  -0,6/an) (-9% 0 6/an)100 Résidentiel /tertiaire (+10%  +0,6/an) 80 60 Transformation énergie (-16%  -0,9/an) 40 Emissions totales : -8% 8% 20 entre 1990 et 2008  -0,4/an on est loin des -3%/an 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 Source données : www.citepa.org www.brodhag.org
  • 7. exemples d’impacts mondiaux prévus du changement climatique Alpes Himalaya Choléra Maladies Malaria diarrhéiques Kilimandjaro jwww.brodhag.org Andes Malaria Source Mission Dengue Climat CDC Choléra daprès le GIEC Perturbations du cycle de l’eau Impact sur la biosphère Augmentation des Stress hydriques accrus/ Rendements agricoles réduits disponibilités en eau Risques de canicules Apparition/extension de zones des événements de maladies Capacité d’adaptation aux d adaptation Fréquence et/ou intensité des Fonte des glaciers / évènements extrêmes accrus Permafrost Ecosystèmes menacés changements climatiques Forte Risques accrus d’inondations fluviales Modification de la distribution des Risques accrus d’inondations côtières poissions et/ou production réduite Faible
  • 8. Lien environnement / économique coût de l’inaction : le rapport Stern ût d l’i ti l t StInaction– doublement du niveau préindustriel (280>460ppm CO2e) en 2035 conduira à une augmentation de la température moyenne de +2°C, et à long terme une probabilité de 50% que l’augmentation excède 5°C.– Inaction pertes économiques de l’ordre de 5% du PNB annuel maintenant et pour toujours. Hypothèse plus large des risques : 20% du PNB ou plus.Action de réduction des émissions (atténuation)– Stabilisation entre 450 et 550ppm CO2eq. Le niveau actuel de 430ppm pp q pp actuel augmente de 2ppm/an. La stabilisation nécessite au moins une diminution de 25% en 2050 et sans doute plus. La stabilisation ultime nécessite une diminution de 80% sous les niveaux actuels.– La stabilisation entre 500 et 550ppm coûterait environ 1% du PNB global. Il serait déjà très difficile de stabiliser à 450ppm CO2e, et si nous t d tardons l possibilité d stabiliser à 500 550 la ibilité de t bili 500-550ppm CO2e s’éloigne ’él i STERN REVIEW: The Economics of Climate Change, autumn 2006 www.brodhag.org
  • 9. Lien environnement / social les bénéfices tirés des écosystèmes et leurs liens avec le bien-être éléments du bien-être services des écosystèmes i d é tè sécurité • sécurité personnelle • sécurité d’accès aux ressources prélèvement • sécurité vis à vis des • nourriture catastrophes t t h • eau douce • bois et fibres libertés et • combustibles… éléments d’une vie agréable possibilité de • moyens d’existence adéquats d existence choisir régulation • alimentation suffisanteautoentretien capacité • régulation du climat • logement • accès aux biens pour les• cycle nutritionnel • régulation de l’eau individus de• constitution des • régulation d maladies é l ti des l di se réaliser sols • épuration des eaux… santé avec des• production • vigueur valeurs dans primaire… culturel • bien être le faire et • esthétique • accès à l’eau et l’air purs l’être • spirituel • éducatif • agrément… g bonnes relations sociales • cohésion sociale • respect mutuel vie sur terre et biodiversité • capacité à aider les autres D’après Millenium ecosystem assessment, Nations Unies, mars 2005
  • 10. Dégradation des services des écosystèmes• Près de 60% (15 sur 24) des services écologiques sont en train d’être dégradés ou être utilisés de façon non durable.• Le nombre des espèces est en déclin : le rythme d’extinction des espèces est multiplié par 1000 comparé au rythme observé sur l’histoire de la planète (certitude médiane). 10–30% des espèces de mammifères, oiseaux et amphibiens sont menacés d’extinction (certitude médiane à haute).Ces problèmes sont dus à la croissance de la consommation de ces pressources :• Entre 1960 et 2000, la demande des services écologiques a augmenté fortement quand la population mondiale a doublé et le développement q p p pp économique mondial multiplié par 6.• La production alimentaire a été multipliée par 2,5 la consommation d eau d’eau par 2, l’exploitation forestière pour le papier par 3, la capacité l exploitation hydraulique installée par 2 et la production de bois a augmenté de 50%.• 15 à 35% des consommations de l’irrigation excèdent les taux d alimentation d’alimentation Source : Millenium ecosystem assessment, Nations Unies, mars 2005 www.brodhag.org
  • 11. LE DÉVELOPPEMENT DURABLE www.brodhag.org
  • 12. Développement / environnement Les L 4 positions d l négociation iti de la é i ti coopération dépassement Thèse Aurélien Boutaud Je perds Je gagne Tu gagnes Tu gagnes • Le développement ement durable est issus d’un Jeu à somme nulle Jeu à somme positive p processus de veloppe « négociation » entre l’environnement et de Je perds Je gagne développement.dév Tu perds Tu perds • Il cherche à gagner à la Jeu J à somme négative é ti Jeu J à somme nulle ll fois sur l’environnement l environnement et le développement. compétition environnement contradiction www.brodhag.org
  • 13. du chemin du développement "classique" aux chemins du développement durable : chemin du développement "classique" Besoins des générations : chemins du développement durable actuelles /5 /3 dicateur de développement humain –IDH) 1 0,9 développement durable – 0,8 0,7 les « chemins » 0,6 souhaitables diffèrent mais tentent de susciter 0,5 une convergence à long 04 0,4 terme écologiquement viable et politiquement 0,3 acceptable. 0,2 , d 0,1 0 Besoins des 0 générations Ind 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 futures Empreinte écologique (ha/hab) d’après Aurélien Boutaud, ENSMSEwww.brodhag.org www.brodhag.org
  • 14. du chemin du développement "classique" aux chemins du développement durable : chemin du développement "classique" Besoins des générations : chemins du développement durable actuelles dicateur de développement humain –IDH) 1 0,9 réduire l’empreinte l empreinte développement durable – écologique 0,8 réduire les inégalités industrialisation 0,7 internes au pays propre et sobre 0,6 0,5 Pays industrialisés Pays en transition industrielle y lutte contre la pauvreté pauvreté, 04 0,4 Pays les moins avancés besoins essentiels 0,3 0,2 , d 0,1 0 Besoins des 0 générations Ind 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 futures Empreinte écologique (ha/hab) www.brodhag.org
  • 15. Gouvernance multiniveauxdéveloppement durable global la planète pays collectivités responsabilité sociétale locales l l responsabilité entreprises individuelle organisations citoyen/employé/ consommateur Des enjeux différents mais des approches cohérentes pour que cela s’emboite www.brodhag.org
  • 16. Développement durable et Responsabilité pp p Sociétale des Organisations (RSO)Objectif Moyen Communauté et développement Droits de local l’Homme Société Économie Questions Relations et ressources pollutions relatives aux ORGANISATION conditions de services consommateurs travail écologiques Nature Loyauté des Environnement pratiques Condition Trois piliers ?? p ISO26000 www.brodhag.org
  • 17. Analyse rétrospective : « backcasting » : y p g partir des objectifs de long terme pour bâtir des stratégies construction habitat transport mobilité fermeture de industrie vêtements 2000 agriculture alimentation boucles de recyclage y g 2050 ................. ................. Économie É ................. ................. circulaire produit service • La Co é e ce Rio 2012 a mis e p ace u programme déce a visant à a Conférence o 0 s en place un p og a e décennal sa t changer les modes de production et de consommation, fondé sur la maîtrise du cycle de vie en partant des besoins (habitat…). Dates et chiffres actualisés d’après J. Goldenberg et coll. , An end use oriented global energy strategy, annual Review of Energy, 198 pp. 613 688 cité dans Agenda 21 - Implementation Issues in the European Union, European Environmental Addvisory 1985, 613-688, é Councils, H. Wiggering & A. Sandhövel, Kluwer Law Int.1995www.brodhag.org www.brodhag.org
  • 18. Quelques dimensions incontournables du développement durable• Modification des approches des problèmes f è – Long terme : génération futures, ensemble du cycle de vie (bât e t (bâtiment infrastructures…), les « capitaux » autant que les flux ast uctu es ), es cap tau auta t es u – Global/local : objectifs globaux (effet de serre par exemple) et mise en œuvre locale – Approches systémique, holistiq e s stémiq e holistique – Processus coopératifs recherche de stratégies gagnantes/gagnantes – Objectifs universels mais trajectoires adaptées au contexte• Processus politique de conduite du changement – Gouvernance multiparties prenantes multiparties-prenantes – Processus de changement et d’innovation, – Engagement à tous les niveaux : responsabilité sociétale g g p www.brodhag.org
  • 19. Apport des technologies de pp gl’information et de la communication• Macroéconomique: substitution matière et énergie par de l’information – Condition : green IT, éviter effet rebond (ami facebook > ami dans la vie)• Technique et économique : Intégration et hybridation information / production consommation – Ex: traçabilité, objets intelligents, smart grids (info-énergie)• Organisationnel et collectifs – Ex : gouvernance et administration électronique, réseaux sociaux / réseaux innovation• Attention : pas de scientisme de la virtualité – La réalité c’est l’Humain et les écosystèmes www.brodhag.org
  • 20. Conclusions• Mondialisation économique sociale et environnementale q• Changement des approches : penser système, un enjeu pour l’ingénieur télécom généraliste• C’est un enjeu de responsabilités individuelle et collective• C’est aussi une opportunité pour les entreprises et ceux C est qui apporteront les solutions• Changer les modes de consommation et de production d’ici 2050 réduire d’un facteur 4 : c’est l’enjeu de l’ensemble votre carrière pour les 40 ans à venir. Soyez les acteurs de ce changement• L’Ecole s’engage avec une stratégie de développement durable, engagez vous aussi dès maintenant www.brodhag.org