TTC Top Resa 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

TTC Top Resa 2013

on

  • 624 views

Cuba à Top Resa et la France à FITCuba. ...

Cuba à Top Resa et la France à FITCuba.
D’après des informations fournies par l’OMT la croissance des arrivées lors du premier semestre 2013 a été de 5%.
Les sports nautiques une suggestion pour le tourisme français dans les Caraïbes.
On prévoit une augmentation de la dépense globale par voyages d'affaires.
Les meilleurs ressorts Tout Inclus de 2013 des Caraïbes.
Des Etats des Caraïbes vers une Zone de Tourisme Durable.
Des installations à Cuba pour le tourisme des conventions.

Statistics

Views

Total Views
624
Views on SlideShare
624
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
2
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

TTC Top Resa 2013 TTC Top Resa 2013 Document Transcript

  • Vive la France. Vive les Antilles françaises Selon les statistiques si un Français décide de passer ses vacances hors de son beau pays sûrement il va décider de se rendre dans les Caraïbes françaises. 4 Les sports nautiques une suggestion pour le tourisme français dans les Caraïbes Le tourisme nautique a enregistrée lors des dernières années des changements importants dans le contexte international, no- tamment en ce qui concerne la navigation et le nombre croissant d’embarcations de loisir, par exemple en Italie et en France, deux des principaux marchés de la nautique. 6 On prévoit une augmentation de la dépense globale par voyages d'affaires  10 Les meilleurs ressorts Tout Inclus de 2013 des Caraïbes 13 Des Etats des Caraïbes vers une Zone de Tourisme Durable 15 Des installations à Cuba pour le tourisme des conventions 16 Le nombre d’arrivées de touristes interna- tionaux ont augmenté de 5% lors de la première moitié de 2013, par rapport à la même pé- riode en 2012, pour atteindre les 494 millions – 25 million de plus –, selon des informations de l’OMT, que prévoit 4% pour la fin 2013. L’augmentation, qui dépasse toutes les pré- visions (3-4%) ainsi que la prévision à long terme Tourism Towards 2030 (+3,8% par an), réaffirme la tendance de croissance des desti- nations à économie émergeante (+6%) plus que dans celles avancées (+4%). Néanmoins, les ré- sultats se sont avérés positifs dans toutes les régions: Europe (+5%), Asie-Pacifique (+6%) et les Amériques (+2%) – qu’ ont montré une exécution au-dessous des prévisions car les ar- rivées aux Caraïbes et à l’Amérique du Sud ont été constantes. ■ D’après des informations fournies par l’OMT la croissance des arrivées lors du premier semestre 2013 a été de 5% La présence habituelle de Cu- ba à l’IFTM Top Resa est nuancée cette fois-ci par un motif tout spé- cial, le lancement officiel dans le salon parisien de FITCuba 2014, l’événement le plus important de l’ industrie touristique cubaine, qui se tiendra du 6 au 10 mai l’an- née prochaine, à La Havane et qui aura la France comme pays à l’honneur.  2 Cuba à Top Resa et la France à FITCuba Poste italiane Spa - Sped. in Abb. Post. D.L. 353/2003 Conv. in L. 27/02/2004, no. 46 Art. 1 comma 1, DCB Milano - Prezzo per copia EURO 0,25 Année XIII • No. 221 • Septembre 2013 • Edition Régulière • www.traveltradecaribbean.com • ISSN 1724 - 5370 Publication Internationale de Tourisme fondée en 1996
  • 2 TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 Convoquée par la société consultrice Global Hospitality Ser- vice, l’Organisation de Tourisme des Caraïbes et l’Association des Hôtels et de Tourisme des Caraïbes, la troisième Confé- rence Caribéenne d’Investissements Hôteliers et Tourisme (CHICOS 2013) aura lieu dans l’hôtel Hard Rock de Punta Cana, les 7 et 8 novembre prochain. La Conférence est conçue pour attirer les acteurs prin- cipaux de l’affaire de l’accueil lors de ces deux journées et concentre un nombre important des compagnies d’investisse- ments intéressées à chercher les meilleures opportunités dans la région. Elle va marquer un point de repère dans l’industrie touristique dominicaine par le nombre d’institutions liées à l’investissement touristique qui pourront observer le potentiel dont dispose le pays. Jusqu’à ce moment ont confirmé leur présence des person- nalités de niveau mondial et plus de 400 représentants d’entre- prises de tout genre pouvant être intéressées par le tourisme dominicain. Au total, les organisateurs s’attendent à quelque mille participants. Des experts considèrent qu’il se produira un impact immé- diat dans l’attrait de nouveaux investissements pour soutenir les plans de croissance du tourisme en République Dominicaine, de conformité aux objectifs du gouvernement pour parvenir à avoir dix millions des touristes dans la prochaine décennie. Directifs dominicains annoncent CHICOS 2013. République Dominicaine siège de la conférence caribéenne sur les investissements hôteliers et tourisme Parmi les actions que la déléga- tion cubaine tient à réaliser à Top Resa, se trouvent les négociations de chaque entité participant pour échanger des intérêts avec d’im- portants partenaires français en vue de l’opération touristique de- puis ce marché vers Cuba; faire une évaluation des résultats at- teints dans la saison et définir les nouvelles actions prévues à moyen et long terme. La France est l’un des princi- paux marchés émetteurs vers l’Île ce qui s’avère par la préférence des Français pour la richesse histo- rique, patrimoniale et culturelle de la Destination Cuba. ■ villes patrimoniales cubaines qui sont en train d’arriver à leur an- niversaires 500ème de fondées, à savoir Baracoa (2011), Bayamo (2013), Trinidad (2014), Sancti Spíritus (2014), Camagüey (2014), Santiago de Cuba (2015) et La Ha- vane (2019). D’autres pôles touristiques à dé- velopper dans le marché français sont les cayos, notamment Cayo Santa María, à Villa Clara, un en- droit qui liera Cuba et la France, en mai prochain avec le festival de la francophonie Musicarte 2014, une nouvelle occasion pour consolider davantage les liens culturels entre les deux nations. Dirigée par le Mi- nistère du Tou- risme (MINTUR), la délégation de l´île caribéenne est intégrée en plus par l’Office de Tourisme de Cuba en France, le Groupe International des Tour-opéra- teurs Havanatur et sa représen- tation en France, Cubana de Aviación; les agences réceptives Viajes Cubanacán, Cubatur et San Cristóbal; les chaînes hôtelières Gran Caribe, Gaviota, Cubanacán et Habaguanex ainsi que les asso- ciées Meliá Hotels International, Occidental, Accor, Barceló, Ibe- rostar et Blue Diamond Resorts. La participation cubaine à Top Resa et la déclaration de la France comme pays invité de FITCuba 2014 répondent à l’intérêt du MINTUR de continuer à renfor- cer les liens avec les collaborateurs français, de montrer de nouveaux produits liés à la richesse cultu- relle et historique du pays et de donner un nouvel élan aux desti- nations intéressantes pour le mar- ché français, notamment dans la modalité des circuits. Parmi ces destinations sont à remarquer des sites avec une mar- quée influence française et les Cuba à Top Resa et la France à FITCuba Photo:TTC. Via Balbo 1 Chieri 10123 Torino, Italia E-mail italia@traveltradecaribbean.com commerciale.it@gmail.com Web www.traveltradecaribbean.com Président d’Honneur Renzo Druetto Directeur Responsable Giuseppe Ferraris Directeur Général Alfredo Rodríguez director@traveltradecaribbean.com Directeur Italie Roberto Barbieri direttore.italia@traveltradecaribbean.com Directeur de Marketing Jesús Rodríguez jrd@traveltradecaribbean.com Marketing Italie Paola Germano marketing.italia@traveltradecaribbean.com Rédaction à Cuba Josefina Pichardo redaccion@traveltradecaribbean.com Dessin Andro Liuben Pérez Diz androliuben@traveltradecaribbean.com Service Informatif Numérique Frank Martín Webmaster Juan Manuel González webmaster@traveltradecaribbean.com Collaboration et Marketing Ana Cecilia Herrera anac@traveltradecaribbean.com Dagmara Blanco dagmara@traveltradecaribbean.com Ernesto L. Rodríguez ernesto@traveltradecaribbean.com Magdalena García magda@enet.cu María E. Leyva mariae.leyva@traveltradecaribbean.com Silvia I. Alfonso silvia@traveltradecaribbean.com Zoe Alfonso zoe@traveltradecaribbean.com María Elena Silva Impression Micrograf S.r.l. Inscrit dans le Tribunal de Milan avec le numéro 166. 13/03/2002. Publicité 45%. Proprieté de Travel Tra- de Caribbean S.R.L. Enregistrement dans la Cham- bre de Commerce: 08/01/2001. Inscrit à ROC Italia (Registre des Opérateurs de la Communication). Dis- tribué par abonnement postal. Prix de l’exemplaire: 0.25 centimes. Interdite toute reproduction par- tielle ou totale des articles sans l’autorisation par écrit de ses auteurs, qui conservent tous les droits légaux et sont responsables du contenu.
  • 4 TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 Cuba est en train de réa­liser une réparation capitale du Terminal 3 de l’aéroport internatio- nal La Havane, la plus importante du pays, qu’accueille plus de 2,5 millions des passagers par an. Le processus de ré- parations, qu’aura une durée de six mois avec un coût de 10 millions de dollars, comprend le montage et mise en fonctionnement de nou- velles passerelles pano- ramiques, une augmen- tation des comptoirs, des améliorations opéra- tionnelles, de nouveaux systèmes d’illumination et de climatisation ain- si que l’élargissement de la plateforme dans la zone où se situent les avions de grand port. Réparation capitale à l'aéroport de La Havane à l’Union Européenne comme territoire ultra périphérique, il a cessé de l’être en 2012. Avec ses passerelles, ses bijoux et ses spec- tacles de grand richesse, les Caraïbes Fran- çaises non pas seulement nous « rappellent » la France mais d’une certaine manière « c’est » la France mais avec des attributs in- discutables. C’est pourquoi, ces îles ne sont pas seule- ment un imam pour les touristes français mais aussi pour d’autres européens et pour les Éta- suniens. Selon des études touristiques, l’am- biance culturel et de spectacle offert pas les Caraïbes Françaises est un attrait pour le tou- risme international, Quoique des nombreux se plaignent en disant que si on ne parle pas fran- çais on est mort. Sur la Martinique, Tripadvisor a publié ré- cemment le suivant fragment: « Dans cet en- clave français des Caraïbes on respire un air remarquablement français, finement nuancé par la douceur des Antilles. La culture et la gastronomie locales combinent les deux in- fluences. L’île est maîtrisée par le Mont Pelée, qu’a dévasté la ville de St. Pierre en 1902. Les plages de sable noir et les forêts tropicales se trouvent au Nord, tandis que les plages de sable plus beaux appartiennent au Sud. Des visites incontournables sont La Pagerie, lieu de nais- sance de l’impératrice Joséphine, épouse de Napoléon, et le Rocher du Diamant, un som- met de quelques 183 mètres qu’avait été compa- ré à un navire de guerre anglais ». Il n’y n’a rien de plus à ajouter. ■ breux dans l’antiquité. Montagneuse et d’ori- gine volcanique, actuellement elle possède des connexions aériennes et des installations aéro- portuaires très bien adaptées. Avec une mon- naie unique, l’euro, ce qu’empêche d’après des experts, de subir les risques des prix et du taux de change. Sa capitale Fort-de-France, pré- sente « en petit », beaucoup de choses qu’on peut trouver à Paris. Sur place sont disponibles les sports nau- tiques tels la plongée, windsurf, jet ski, kite- surf, des parcours en catamaran, surf et du ski nautique. Elle est interconnectée avec d’autres îles à savoir la Guadeloupe, la Dominique ou la Sainte Lucie avec départs nautiques ou aé- riennes d’une journée. La cuisine n’est pas méprisable, malgré cer- tains qui pensent que la cuisine française n’est que des escargots. Les chefs conseillent un fé- roce d’avocat, un colombo de chèvre ou de porc et de dessert un blanc-manger (du gâteau à base d’amandes et de crème) et un rhum vieilli comme digestif. Une fois qu’on est sur les Caraïbes Fran- çaises il vaut la peine de voir les autres îles, en plus de la Martinique et de la Guadeloupe. On peut trouver la Collectivité Saint-Barthélemy, avec la capitale, Gustavia, d’une population de seulement 5 600 habitants et sa langue of- ficielle le français. Saint-Barthélemy est aussi connu par Saint Barth, collectivité territoriale d’outremer appartenant à la France située sur la Mer Caraïbe, à 175 km au Nord de l’archipel de la Guadeloupe. Quoiqu’elle ait appartenu ■■ Frank Martin D ’après les estimations et malgré la crise économique dans la planète les Fran- çais ont continué en 2012 à choisir leur propre pays comme destination principale, si bien ces problèmes les ont forcé à disposer de moins des journées libres cette année, lorsque 82 millions de touristes ont visité la France et ont laissé 35,8 millions d’euros, soit 6,3% plus qu’en 2011. La Direction Générale de la Com- pétitivité, l’Industrie et les Services (DGCIS) française avait informé que c’était un nouveau record des visiteurs étrangers; ce qu’a permis au marché français de conserver en 2010 la première position mondiale comme destina- tion touristique. Bien que cette information puisse appa- raître comme une donnée pessimiste pour les Caraïbes françaises, malgré l’absence des chiffres officiels pour le soutenir, ces îles conti- nuent à attirer les Français comme jadis. Les îles et les paradis liés à la France sont disséminés à travers toute la planète sur les trois océans. Il s’agit de douze collectivités territoriales situées dans des sites tropicales, avec du sable fin et chaude, et des mers bleu et émeraude; en grande capacité d’offrir aus- si bien des plages, que des forêts tropicales, de la randonnée et beaucoup d’aventure. Non pas seulement les amants des Caraïbes pensent que les meilleurs de ces territoires se trouvent dans l’éblouissante Mer Caraïbe. Si on veut le confirmer, il ne nous reste que visiter la Marti- nique, scénario des films qu’ont rendu célèbres des personnalités telles Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Louis de Funes, Brigitte Bardot et beaucoup d’autres. La Martinique possède un climat tropi- cal ou équatorial et c’est l’endroit parfait pour s’y rendre pendant l’hiver en Europe. C’est un Département d’Outremer de la France au Nord de la Sainte Lucie. Christophe Co- lomb l’a découvert en 1502. Elle s’appelait alors Jouanacaëra-Matinino et était habitée par des Caribes, le groupe autochtone le plus nom- La Martinique. Vive la France. Vive les Antilles françaises
  • 6 TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 Comportement du marché français vers Les Caraïbes, la République Dominicaine et Cuba 2003-2012 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Caraïbes 1 221 060 1 110 299 1 102 816 1 083 575 979 600 1 010 660 906 473 858 446 937 843 968 092 Dominicaine 317 215 300 009 309 529 306 302 278 147 291 466 259 319 244 165 260 289 264 578 Cuba 144 548 119 868 107 518 103 469 92 304 90 731 83 478 80 470 94 371 101 521 Reste des Caraïbes 759 297 690 422 685 769 673 804 609 149 628 463 563 676 533 811 583 183 601 993 Source: Elaboration personnelle avec des chiffres OMT, CTO y CBI Market Information dans le tourisme caribéen, notam- ment en encourageant l’offre que complémente et diversifie la mo- dalité traditionnelle de soleil et de plage. Son succès se base dans la diversité d’activités qu’intègrent ainsi que dans la possibilité de le mettre en harmonie avec un tou- risme dynamique, sportif et en contacte avec la nature. La location des yachts ou char- ter nautique dans les Caraïbes, peut devenir dans les vacances les plus inoubliables de la vie. Partant du bateau choisi pour la traversée, tout s’adapte aux préférences de l’usager: où aller, quoi faire, voire quoi manger et boire. Dans l’arche des Petites An- tilles, la navigation est une expé- rience mémorable, avec des tra- versées de moins d’une journée nautique. Il est possible de cou- vrir un itinéraire où l’on peut vi- siter plus de dix îles caribéennes pleines d’exotisme et de nature conservée. Avec cette toile de fond, l’île de la Guadeloupe possède la ma- rina nautique la plus grandes des Antilles, Bas-du-fort, avec une suggestion variée de charter nau- tique et qu’accueille la régate tran- satlantique Route du Rhum. Cette traversée a son départ à Saint-Ma- lo, en France où se donnent ren- dez-vous les yachtistes les plus doués de plusieurs pays du monde. Le tourisme nautique repré- sente un maillon fondamental dans le développement de nou- veaux produits destinés à l’offre international. Dans cette projec- tion sont remarquables les ports nautiques avec des suggestions comprenant une deuxième rési- dence ainsi que de complexes im- mobiliers pour un touriste avec des nouvelles motivations et exi- gences. C’est ainsi que se présentent les stations nautiques avec l’offre de charter nautique pour permettre aux amateurs de la vie marinière, qui résident dans des pays éloi- gnés l’accès à la pratique de la na- vigation dans les eaux de la Ca- raïbes. ■ une large gamme de réservations vers les Caraïbes, les Seychelles, la Côte Amalfitaine, les Baléares, les îles San Blas, la Polynésie, l’Aus- tralie et la Nouvelle Zélande. Les Caraïbes comme destination nautique pour le tourisme français L’offre touristique basée sur la modalité de soleil et de plage pré- sente des symptômes d’épuisement pour de nombreux marchés euro- péens. Le développement de nou- velles modalités et son inclusion dans le portefeuille des tour-opé- rateurs est incontournable. Le dé- croisement du marché français dans ses deux destinations princi- pales en est la preuve. La nautique est en train de prendre une importance croissante d’accostage. Ils réalisent des pro- jets d’améliorations constantes ainsi que d’élargissements d’in- frastructures afin des pallier la saturation pendant les mois d’été. Les tendances nationales sont vi- sées à la création de stations nau- tiques avec d’offres de charter nau- tique. La flotte charter disponible, à échelle nationale, est calculée en quelque 1  500 embarcations, gé- rées par 120 sociétés spécialisées. Dans la Méditerranée, environ de 70 entreprises de charter nautique commercialisent leurs produits dont la flotte pourrait avoir au- tour de 750 embarcations. L’augmentation de cette mo- dalité a incité le surgissement de nouveaux segments des touristes, de nouvelles offres de tour-opéra- teurs spécialisés en charter avec L a France dispose de destina- tions côtières reconnues in- ternationalement tels Nice, Cannes, St. Tropez, La Grande Motte, Biarritz et La Rochelle. Son importance comme pays a forte culture du tourisme nautique est présent dans les plus des 165 000 points d’accostage et les 470 ports sportifs dont elle dispose qui ne sont plus suffisants pour accueil- lir la demande croissante du point de vue national et internationale. En tant que destinations clas- siques et consolidées dans le monde du tourisme nautique et de la navigation, la France pos- sède trois zones bien définies: Côte d’Azur, la plus célèbre; Lan- guedoc-Roussillon et la Corse. Sa côte méditerranéenne compte de quelque 120 ports sportifs et des marinas avec 90  000 points ■■ Dr. Jos Luis Perell■ Docteur es Sciences Economiques. Master en Gestion Touristique. Professeur Titulaire de la Faculté de Tourisme, Université de La Havane. Consulteur de la Chambre Nationale de Tourisme de Honduras (CANATURH) et du Centre International de La Havane (CIH) Les sports nautiques une suggestion pour le tourisme français dans les Caraïbes
  • 8 TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 L’Amérique Latine et les Caraïbes auront une augmentation de 3,0% en 2013, un taux similaire à celui enregistré en 2012, d’après l’Etude Economique d’Amérique Latine et les Caraïbes 2013 de la Commission Economique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes, CEPAL. Le fléchissement de la crois- sance par rapport aux dernières estimations (3,5% en avril dernier) est dû à la faible expansion du Brésil et du Mexique. De même, plusieurs pays qu’ ont présenté une croissance à des taux élevés, tels le Chili, le Panama et le Pérou expérimentent un ralentissement lors des derniers mois. La performance économi­que modérée de la région est liée à une croissance estimée de l’éco- nomie mondiale de 2,3%. Etant donnée la récession continue dans la zone euro pendant le 2013, on s’attend à ce que les pays en dé- veloppement continuent à être les moteurs de la croissance éco- nomique globale. D’après la CEPAL, le Paraguay sera le leader en 2013, avec une hausse du taux du PIB de 12,5%, suivi de Panama (7,5%), Pérou (5,9%), Bolivie (5,5%), Nicaragua (5,0%) et Chili (4,6%). L’Argentine augmenterai 3,5%, le Brésil 2,5% et le Mexique 2,8%. L’isthme centraméricain au- rait une expansion de 4,0%, tan- dis que l’Amérique du Sud croî- tra 3,1%. Les Caraïbes, de leur part resteront avec une tendance vers l’augmentation lente de leur croissance avérée dans des an- nées précédentes pour arriver à 2,0%. Panama. L'Amérique Latine et les Caraïbes auront une croissance économique de 3% en 2013 Les marchés émetteurs des économies émergentes conti- nuent d’alimenter la crois- sance dans les destinations des économies tant émer- gentes qu’avancées, d’après un commu- niqué de presse de l’OMT. Parmi les dix premiers marchés émetteurs du monde, la Chine (+31%) et la Russie (+22%) ont dominé le mouvement de hausse des dépenses touris- tiques au premier semestre 2013. En dehors de ces dix pre- miers, le Brésil a effectué son retour avec une progression de 15%, qui fait suite à une année 2012 plus modérée. En revanche, la croissance des dépenses des marchés traditionnels a été plus modeste. Le Canada (+3%) et la France (+2%) ont mené le groupe, suivi des États Unis, de l’Allemagne et du Royaume-Uni, qui ont enregistré une sta- gnation, et du Japon, de l’Australie et de l’Italie, qui enre- gistrent des résultats négatifs. Une croissance des dépenses touristiques tirée par les économies émergentes ministration, une usine pour faire des glaçons, les ateliers et les bases de réparation navales ainsi que les services techniques. Parallèlement, on compte avec une flotte d’embarcations pour des modalités de récréation nau- tique à savoir la plongée, la pêche sportive et la vie à bord. Ils sont déjà en exploitation 14 catama- rans construits par la prestigieuse société française Fountaine Pajot; six yachts de pêche et trois embar- cations pour la plongée. Il s’agira d’une ville touristique avec des allées marines, zone commerciale, club nautique, spa, héliport, hôtel, condominiums et autres facilités. ■ les communications seront utili- sés la chaîne internationale mari- time VHF 16, et la VHF 68 comme chaîne de travail marin. Il pourra accueillir entre 6 et 8 mega yachts en même temps. Parmi les multiples prestations pour les yachtsmen international on aura les services d’eau, d’élec- tricité (110 et 220V) et WiFi, en plus des facilités d’Immigration, d’Autorité portuaire, des Douanes et de ramassage des ordures. Par son emplacement et ses carac- téristiques constructives le port offre abri sûr au navigateur face aux événements météorologiques adverses. On a déjà conclu plusieurs ob- jets d’ œuvres tels le bâtiment d’ad- I l s’agit d’un exigeant projet par ses dimensions et sa complexi- té, les progrès du chantier en- trepris à la Marina Gaviota Va- radero « nous rapprochent de posséder l’un des plus complets et des meilleurs ports touristiques de toutes les Caraïbes » a affirmé Frank P. Oltuski, vice-président de Marketing de Gaviota S.A., dont la présentation a été la source de cet article. Conçue comme une autre porte d’entrée à Cuba, la Marina aura quelque mille 300 points d’accos- tage type méditerranéen pour des embarcations avec tirant d’eau de jusqu`à 4 m et des longueurs entre les 6 et les 25 m; et service des pra- tiques et de Ship Chandlery. Pour Marina Gaviota Varadero sera parmi les meilleurs ports touristiques des Caraïbes
  • 10 TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 tunités s’ouvrent pour les compagnies intéressées à investir dans les voyages d’affaires. Des marchés à croissance rapide tels la Chine, l’Inde et le Brésil sont dans une excellente position pour se situer dans un premier ni- veau. Avec des perspectives continues pendant les prochaines années, la Chine doit dépasser les États Unis comme le principal marché dans ce segment vers 2016. L’Amérique Latine a enregistré, en 2012, une dépense totale de 49 milliards de dollars en voyages d’affaires, ayant le Brésil à la tête, avec 30 milliards; pour la GBTA, le Brésil possède le potentiel pour deve- nir l’un des plus grands lors de la décennie prochaine. Le Mexique doit montrer la croissance la plus grande de l’Amérique du Nord pour ce concept, dans les prochains cinq ans; sa dépense totale a été de 6,8 mil- liards de dollars en 2012, et doit augmenter 9,8% en 2013. Selon la GBTA, le Top 15 des principaux marchés du monde par concept des voyages d’affaires en 2012 c’est: États Unis, Chine, Japon, Allemagne, Royaume Uni, France, Italie, Corée du Sud, Brésil, Inde, Canada, Australie, Russie, Espagne et Pays-Bas. ■ L a dépense globale par concept de voyages d’affaires va augmenter en 2013 et les années suivantes, d’après les prévisions de l’Association Globale des Voyages d’Affaires (GBTA, sigles en anglais). Selon le rapport GBTA BTI Outlook – Annual Global Report & Fore- cast: Prospects for Global Business Travel 2013-2017, la dépense mondiale par voyages d’affaires atteindra, en 2013, 1,12 billions de dollars – soit 5,4% plus qu’en 2012. Le rapport prévoit que la dépense stable dans le deuxième semestre du 2013 va créer les bases pour une croissance de 8,2% en 2014, suivi des augmentations de 7,6%, 7,2% y 7,1% en 2015, 2016 et 2017, respecti- vement. En détaillant l’état et les perspectives dans 75 pays, on précise le rôle des marchés en développement (notamment ceux de l’Asie Pa- cifique et de l’Amérique Latine) et remarque que de nouvelles oppor- On prévoit une augmentation de la dépense globale par voyages d'affaires
  • TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 haute saison à Cuba et de la sai- son de tourisme dudit marché), ce vol permet une plus grande commercialisation de ce sédui- sant pôle touristique, car il di- versifie les Circuits en proposant une rupture au schéma tradition- nelle qui commençait le séjour à La Havane. La France est l’un des plus importants marchés pour cette agence, car il occupe la première place dans la modalité Circuits. Plus de 30% des Français qui vi- sitent le pays le font via Viajes Cubanacán. ■ que quelques uns, ne doivent pas être oubliés dans ces parcours. La Havane, Cienfuegos, Santa Clara, Viñales et Trinidad sont les desti- nations les plus visitées. Afin de créer des proposi- tions de plus en plus séduisantes pour le marché français, Via- jes Cubanacán envisage de nou- veaux combinés de séjours à Cayo Santa Maria, grâce à la liai- son aérienne de Cubana de Avia- cion Paris-Santa Clara, inaugu- rée en novembre 2012. Avec une fréquence hebdomadaire de no- vembre à avril (au moment de la Le catalogue de parcours pro- pose l’une de plus authentiques tra- versées de la Plus Grande des An- tilles, afin de vous faire connaître les plus importantes valeurs de l’identité nationale: le peuple, l’his- toire, les mœurs, la musique, l’ar- chitecture, le cinéma, les mythes et les légendes. La Bodeguita del Medio, El Flo- ridita et le Capitole, à La Havane; Viñales à Pinar del Río, El Nicho à Cienfuegos, le monument du Che à Santa Clara, le quartier his- torique de Trinidad, le Morro de Santiago de Cuba, pour ne citer Viajes Cubanacán, réceptif leader des Circuits compte avec la France parmi ses marchés principaux D ix-neuf ans dans l’opéra- tion touristique de la desti- nation Cuba ont positionné l’agence Viajes Cubanacán S.A. – le plus grand réceptif de l’Île – dans d’importants marchés, sur la base de la qualité, la joie, la sé- curité, le sens du professionnel et les services qu’elle propose à ses clients. Un catalogue attirant montre au visiteur les bontés de l’archi- pel cubain et ses principaux pôles touristiques: La Havane, Pinar del Río, Varadero, Jardines del Rey, Holguín, Santiago de Cuba... Le professionnalisme de l’équipe, l’excellence de l’offre et la bonne réputation qu’elle a au- près de plus de 350 prestigieux tour-opérateurs et des agences de voyages, assurent un séjour réussi et une merveilleuse expérience. Réceptif leader dans la mo- dalité Circuits de Cuba, Viajes Cubanacán a conçu des parcours à travers de sites d’intérêt histo- rique culturel et de loisirs, dans les très diverses destinations tou- ristiques du pays. D’une durée de trois jusque 14 nuits et de la main des guides experts, ces parcours relient des zones différentes en même temps qu’ils combinent plusieurs moda- lités de tourisme traditionnel et spécialisé. Compter avec un large cata- logue de produits permet à Viajes Cubanacán de satisfaire les de- mandes de ses clients et de conce- voir des programmes sur mesure pour les clients les plus exigeants. La capacité d’adaptation au mar- ché et de répondre rapidement aux demandes spéciales, constitue, en fait, sa force principale. 11
  • 12 TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 Air France nouvelle liaison entre Panama et Paris à partir de novembre Le groupe Air France-KLM a annoncé qu’à par- tir du 25 novembre va opérer un nouveau ser- vice entre Paris et la ville de Panama, avec trois fréquences hebdomadaires à bord d’un Boeing 777-200 pour 309 passagers. Air Europa ouvre une nouvelle route entre Madrid et La Romana La ligne aérienne espagnole Air Europa inaugure une nouvelle route entre Madrid et La Romana, en République Dominicaine, à partir du prochain 16 décembre. La nouvelle route sera en fonction- nement jusqu`au 31 mars 2014 avec des vols heb- domadaires avec des équipes Airbus 330-200; le vol partira tous les lundis aux 16h00 de Madrid pour arriver à 22h00 à La Romana. Ligne canadienne Rouge a commencé les voyages à Cuba Rouge, ligne aérienne lancée par Air Canada pour participer dans le marché des low cost, est entrée en opérations entre Toronto et l’aéroport international Jardines del Rey, de Cayo Coco, à Cuba. Les vols d’Air Canada vers Cuba, la Répu- blique Dominicaine, la Jamaïque et le Costa Rica seront desservis par Rouge depuis Toronto. Desserte Sao-Paulo-La Havane en opérations Cubana de Aviación a rouvert son vol direct La Havane-Sao Paulo-La Havane. La route aura une fréquence hebdomadaire, avec les départs tous les mercredis et retour les jeudis, opérant des équipes IL 96-300, pour 262 passagers. Bahamas aura des vols charter directs sur la Russie Les autorités bahamiennes viennent d’annoncer qu`à partir de janvier 2014, vont commencer des connexions aériennes à travers des vols charters directs entre les Bahamas et la Russie. Delta Air- lines a confirmé qu’elle est une des lignes parti- cipantes dans les discussions. Avianca rouvre sa desserte entre Bogota et San Juan de Porto Rico La ligne aérienne colombienne Avianca a rouvert son vol direct entre Bogota et San Juan de Por- to Rico. D E N O UVE L L E S C O N N E X I O N E S AÉ R I E N N E S D A N S L E S C A R AÏBE S MeliáMarinaVaradero,vientd’ou- vrir ses portes cet été avec le nou- veau ressort Hotel & Apartments Cinq étoiles Tout Inclus, situé dans la Marina Gaviota de Punta Hica- cos et que vous invite à: 1. Se loger dans les chambres de l’hôtel ou dans les appartements, avec des vues spec- taculaires sur la marina et avec tout le confort qui garantisse un séjour gratifiant. 2. Être le premier à s’en servir d’absolument tout! les facilités, les équipements, le mobi- lier, le linge, la vaisselle et être plus que pri- vilégié. 3. Profiter des avantages Tout Inclus, parce que grâce à un prix unique il est possible d’avoir accès à une large gamme de choix de logement, de gastronomie et des loisirs. 4. S’octroyer le plaisir de se loger à The Level, un espace haut de gamme très luxueux dans des zones exclusives de l’hôtel avec un ser- vice spécial de concierge, minibar person- nalisé et autres distinctions. 5. Se plonger dans les eaux chaudes de Vara- dero, la plage la plus célèbre de Cuba, dans l’une des meilleures zones de la Péninsule d’Hicacos. 6. Déguster les meilleures recettes de la cuisine cubaine et internationale dans six restau- rants et trois snacks bars que proposent de nouvelles expériences au palais. Ils s’ajoutent sept bars avec des suggestions fabuleuses et des boissons Premium. 7. Partager d’ excellents moments en famille, avec des multiples choix de logement, des facilités et des soins pour ceux qui voyagent en compagnie d’enfants. 8. Prononcer un « oui j’accepte » dans un en- tourage nettement tropical et marin pour se faire cadeau d’une lune de miel à travers les programmes J’adore Cuba. 9. Tenir des congrès, des réunions, des ban- quets avec un succès garanti et gérer des groupes, avec des salons très modernes multi propos ou dans des locations alterna- tives. 10. Pêcher, faire la plongée et la navigation à Varadero dans une promenade maritime de ce ressort exceptionnel conçu pour les pas- sionnés de la mer. ■ Dix raisons pour choisir Meliá Marina Varadero L E S R A I S O N S D E M E L I Á C UBA
  • 13TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 Galley Bay (1), Tiamo (2) et Sandals Re- gency Toc (3). 3 2 Tout Inclus des Caraïbes située tout au long d’un demi mile de la plage. 4. Hard Rock Hotel & Casino Pun­ ta Cana, République Domini­ caine. L’environnement de roc- kers de Hard Rock Hotel & Casino remémore Las Vegas, main dans le bon sens. Tout est haut de gamme depuis les chambres jusqu’aux repas. 5. Beaches Turks & Caicos. Ré- cemment soumis à expansion, c’est un classique ressort fami- lial avec un parc aquatique de 45 000 m2 pour enfants, 19 res- taurants et 12 bars. 6. Secrets Wild Orchid Montego Bay, Jamaïque. Secrets dit que cette propriété est de luxe il- limité, avec neuf restaurants, une plage privée et service aux chambres 24h24. 7. Paradisus Palma Real, Répu- blique Dominicaine. Le Paradi- sus est un autre bon exemple de combien loin est arrivé la mo- dalité Tout Inclus dans le cas échéant de la cuisine. 8. Couples Tower Isle, Jamaïque. Ce classique Tout Inclus qui possède une île privée est re- marquable par l’excellence de son service. 9. Las Cuevas, Negril, Jamaïque. Island Outpost’s The Caves est un bijou, situé sur les falaises en pierre calcaire dans l’oasis de Negril. 10. Zoetry Agua Punta Cana, Ré- publique Dominicaine. Mer- veilleux endroit pour se re- poser, un Tout Inclus pour améliorer la qualité de vie. ■ La définition du Tout Inclus a évolué au fil des années, au point qu’ils s’adaptent à partir des expé- riences éco touristiques jusqu’aux couples, familles ou VIP. La diver- sité des propriétés Tout Inclus des Caraïbes permet aux touristes de choisir l’expérience désirée. Voilà la liste des 10 meilleurs ressorts des Caraïbes pour 2013 se- lon le choix de la Caribbean Jour- nal publiée dans son site www.ca- ribjournal.com. 1. Galley Bay, Antigua. La vue sur la mer du Galley Bay Resort, en endroit parfait pour les couples, sur l’une des plus belles de 365 plages de l’île. 2. Tiamo, Andros Sur, Bahamas. La boutique du Tiamo est un luxueuxéco-ressort,unexemple d’un Tout Inclus caribéen. 3. Sandals Regency La Toc, St Lu- cia. La Toc est une des plus spectaculaires des propriétés de Sandals – la grande dame du 1 Les meilleurs ressorts Tout Inclus de 2013 des Caraïbes
  • 14 TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 R- Evolution Voyages Agence réceptive francophone pour les presta- tions terrestres, avec des bureaux à Lyon, La Ha- vane et Séville, R- Evolution Voyages commer- cialise la destination Cuba depuis 12 ans. Jusqu’en Janvier 2013, Cuba était la seule destination proposée par l’agence, principa- lement avec le partenariat du réceptif cubain Gaviota Tours. Aujourd’hui, une équipe opère avec la même ambition depuis le bureau de Sé- ville sur l’Espagne. Les clients de R-Evolution Voyages proviennent principalement de pays de langue française, notamment la France, la Suisse, la Belgique et l’agence accueille depuis 2 ans maintenant entre 3000 et 4000 touristes à Cuba. La production est réalisée autour de pro- grammes à la carte, de séjours et de circuits tra- ditionnels, d’évènements et groupes incentives. 50 % des groupes en circuits accompagnés, choi- sissent de visiter principalement la partie occi- dentale de l’île. L’auto-tour reste par ailleurs le mode de découverte privilégié de leur clientèle individuelle. www.r-evolutionvoyages.com Nouvelles Frontières Nouvelles Frontières, l’un des tour-opérateurs des plus connus des Caraïbes, propose des parcours ou des séjours au moins dans une di- zaine de pays de la région. Un attirant portefeuille de programmes qui propose les destina- tions les plus demandées dans les Caraïbes ainsi que des logements et cela comprend: Bahamas (Nassau), Cuba (La Havane, Varadero et com- binés La Havane-Varadero et La Havane-Trinidad), Dominique (Fort de France), Grenade (circuit aventure tropicale), Guadeloupe (Saint Fran- çois), Martinique (Le Carbet), République Dominicaine (Punta Cana et Bayahibe), Saint-Martin (Orient Bay), Mer Caraïbe mexicaine (Cancun, Plage del Carmen, Puerto Morelos, Kantenah, Plage Paraiso, Puerto Aventuras et Tulum). www.nouvelles-frontières.fr Le Pueblo « La Estrella » accueillera ainsi la première édition du festival Music@rte. que Bouygues Bâtiment International soit l’en- treprise Française qui réalise l’ensemble des constructions hôtelières du Cayo Santa Ma- ria ». Deux types de forfaits seront proposés pour assister au festival Music@rte: un jour ou trois jours (accès au Pueblo la Estrella pour les ani- mations en journée, et concert vivant chaque soir). Des forfaits seront par ailleurs proposés concernant l’hébergement et les transferts al- ler-retour. ■ www.musicarte.fr phonie et Cuba. Chaque soirée sera le moment clé du festival avec un concert dont la pro- grammation réunira le meilleur des groupes et musiciens de Cuba, de France, de Belgique, de Suisse et du Canada; ce dernier pays se posant comme l’acteur essentiel en terme de volume de touristes à Cayo Santa Maria. Pourquoi le Cayo Santa Maria? Pour les fa- cilités en terme d’équipement et de structures, offertes par Gaviota, propriétaire de l’indus- trie hôtelière, de la compagnie aérienne, du pueblo…, sans les quelles nous ne pourrions organiser un tel événement. Par ailleurs, le fait M USIC@RTE, une véritable passerelle d’échange culturel entre Cuba et la Francophonie, dont la magie opèrera sur les Caraïbes, le Canada et l’Europe, se tien- dra du 15 au 17 Mai 2014, au Cayo Santa Maria, sur la côte nord cubaine. Alors que la France sera justement le pays invité d’honneur lors l’édition 2014 de FITCuba, dans la continuité, ce festival se- ra une excellente opportunité de renforcer les liens culturels entre Cuba et la France – le fruit d’une étroite collaboration entre le groupe de tourisme Gaviota et l’agence réceptive R-Evolution Voyages (l’agence française com- mercialisant l’événement auprès des tour-opé- rators étrangers, Gaviota Tours étant l’hôte of- ficiel pour les participants à Cuba). Le Pueblo « La Estrella » accueillera ainsi la première édition du festival Music@rte, lequel fera la part belle à toutes formes d’art: danse, mode, peinture, photographie…, avant de vi- brer pendant trois soirées au rythme des pres- tations musicales des artistes cubains et in- ternationaux les plus populaires. La direction artistique est confiée à Raul Paz, le chanteur cubain dont le succès en France et à Cuba. Dans une conversation avec TTC, le direc- teur de Production de R-Evolution Voyages, Bruno MENU, nous parle du festival: « Nous avons eu l’idée de créer quelque chose de dif- férent, un évènement culturel où l’art, la mu- sique, constituent l’environnement unique pour le partage émotionnel entre la Franco- Une passerelle culturelle entre Cuba et la Francophonie
  • 15TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 l’Organisation Mondiale du Tou- risme. On a convoqué de même, une rencontre des autorités régionales de tourisme et de transport avec des exécutifs des lignes aériennes, le 13 novembre 2013, à Cancún, Mexique; la 3ème Réunion Minis- térielle de Tourisme des Grandes Caraïbes, à Martinique, le 15 oc- tobre 2013; et le prochain Comi- té Spécial de Tourisme Durable, à Antigua, Guatemala, le 25 avril 2014. ■ Caraïbes (Caricom), la Caribbean Tourism Organization, le Secré- tariat d’Intégration Touristique de l’Amérique Centrale, l’Asso- ciation Latino-Américaine et des Caraïbes de Transport Aérien et Afin de renforcer la collabora- tion et de favoriser les associations stratégiques et l’identification des ressources, on s’est proposé d’or- ganiser une réunion avec les pré- sidences de: la Communauté des Des Etats des Caraïbes vers une Zone de Tourisme Durable L e soutien à l’établissement de la Zone de Tourisme Durable des Caraïbes (ZTSC); les ac- tions pour l’augmentation des voyages multi-destinations et la connectivité intra-régionale; l’en- gagement des pays à faire avancer la ratification de la Convention et du Protocole de cet instrument et parvenir à son application im- médiate lors du premier semestre 2014, sont parmi les progrès qui soutiennent l’initiative de la ZTSC en tant qu’un cadre adéquat pour la coopération régionale. Ces résultats sont découlés de la 24ème Réunion du Comité Spé- cial de Tourisme Durable de l’As- sociation d’Etats des Caraïbes (AEC), tenue à Port-Spain le der- nier mois de juillet. La rencontre a appelé les pays membres de l’AEC à encoura- ger les langues, les cultures des Grandes Caraïbes et les pro- grammes d’échanges culturelles et d’expériences sur la sécurité et la protection dans l’industrie touristique. On a remarqué en même temps le rôle de la com- munication, de l’éducation et de la sensibilisation de la population locale.
  • 16 TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 ton, dans le quartier historique; Sierra Maestra et Villa Bayamo – ils comptent presque 300 chambres. La province dis- pose également de logements dédiés au tourisme international: les hôtels Club Amigo Marea del Portillo, Guacanaya- bo et Niquero en plus de villes Balcón de la Sierra et Santo Domingo, à la Sierra Maestra, la chaîne montagneuse la plus importante de Cuba. Afin de combiner leur offre de Baya- mo, les agences de voyage organisent des excursions à des sites proches pour du tourisme de plage ou écologique, tels Marea del Portillo ou les parcs na- tionaux Sierra Maestra, Pico Turquino et Desembarco del Granma. L’autoroute Centrale, les aéroports internationaux de Manzanillo et Holguin et l’aéroport national de Bayamo sont les principales voies d’accès à cette des- tination. « La Bayamesa », la première chanson ro- mantique cubaine; le Musée Casa Natal de Carlos Manuel de Céspedes, le Père de la Patrie, et le Musée de Cire. Sans manquer la promenade en calèche tirée par des chevaux à la façon coloniale. Les principaux logements à Bayamo sont gérés par Islazul: Hôtel E Royal- mière fois l’Hymne National; la Cathé- drale San Salvador de Bayamo où se conserve la seule fresque à motif patrio- tique dans une église de Cuba; le Cime- tière San Juan Evangelista, le premier de Cuba et de l’Amérique à se trouver en de- hors des églises et actif jusque 1919; la Fenêtre de Luz Vázquez où l’on a chanté Bayamo, la deuxième ville cubaine qu’a fêtée son demi millénaire Les sept premières villes cubaines ont été fondées par Diego Velázquez, entre 1511 et 1519, de ce fait le 500ème anniversaire de ces villes est en train de devenir un événement touristique: Baracoa (2011), Bayamo (2013); Trinidad, Sancti Spíritus et Camagüey (2014), Santiago de Cuba (2015) et La Havane (2019). Pour fêter son demi millénaire, Baya- mo – capitale de la province Granma –, propose un produit typique de tourisme historique et culturel appuyé par le vaste patrimoine qu’elle préserve. Établie le 5 novembre 1513 sous le nom de San Sal- vador de Bayamo, quatre ans plus tard elle a reçu son Armoirie Meublée et a été la première capitale de la République en Armes. Parmi les sites à plus grand intérêt touristique on peut citer: La Place de l’hymne, où l’on a entonné pour la pre- Centre de conventions Plaza América, de Varadero. Photo: TTC. Avec l’Hôtel National à la tête – qu’accueille 40% des événements réalisés dans des hôtels – à La Havane des hôtels promeuvent cette moda- lité, dont les hôtels Palco, Meliá Cohíba, Haba- na Libre Tryp, Meliá Habana, H10 Panorama, Riviera, Occidental Miramar, Plaza, Victoria et Neptuno Tritón; à Varadero, Meliá Varade- ro, Club Kawama et Villa Cuba Resort; à Cien- fuegos, le Jagua et, à Santiago de Cuba, Meliá Santiago. En ce qui concerne les institutions touris- tiques cubaines, les groupes Internacional de Turoperadores et Agencias de Viajes Havanatur et le Hotelero Gran Caribe sont en train d’en- courager avec spéciale attention leurs respectifs produits d’événements et d’ incentives. ■ Suivant les tendances actuelles de rappro- cher les centres de conférence aux lieux de sé- jour, beaucoup d’hôtels mettent à disposition des installations pour des réunions de moyen et petit format; le plus fréquent on peut trouver de petites capacités d’entre 15 et 20 personnes, et un maximum de 200 à 300 personnes, mais ils y existent des espaces plus grands. Ces installations changent en fonction des événements qu’elles accueillent et aux caracté- ristiques des hôtels, que sont dotés des centres d’affaires et de salles polyvalentes climatisées et dûment équipées, appuyés par les centres d’affaires, l’accès Internet et le WIFI ainsi que les services de montage de salons et gastrono- miques. sonnes, et modulables – est à la tête de cette liste d’installations à Cuba. S’y ajoutent des enceintes dédiées aux salons Pabexpo (cinq salles) et Expocuba – la plus grande du pays avec 25 pavillons et environ 25 000 m² de sur- face nette d’exposition –; plus le Centre d’évé- nements Ortop et le Parc Morro-Cabaña. A l’Est du pays opèrent les centres de conventions Plaza América, de Varade- ro – six salles pouvant accueillir de 70 à 500 personnes –; Bolívar, de Santa Clara – quatre salles et jusqu’à 180 personnes –; et Heredia, à Santiago de Cuba – sept salles et une plénière de 2 450 capacités. À Camagüey, il y a le Centro de Eventos Santa Cecilia et, à Holguín, l’En- ceinte de Salons et Expositions ExpoHolguín. C uba a développé son infrastructure acces- soire à l’industrie de congrès à travers son insertion dans les principaux pôles tou- ristiques, et addosés aux installations hôte- lières afin de permettre aux participants aux congrès de combiner leur séjour professionnel avec le repos. Concentré majoritairement à la capitale, le Palacio de Convenciones de La Habana, – avec 12 salles pouvant accueillir jusqu’à 1 500 per- Des installations à Cuba pour le tourisme des conventions
  • 17TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 la Manzana de Gómez) et deux de Gran Caribe (New York et Regis). Habana Libre, Riviera, Comodoro et Arenal sont en train d’être amélio- rés et il et déjà en phase de finition l’emblématique Capri. Varadero participe avec les hôtels Las Conchas, à Cayo Buba, et Me- diterráneo; ainsi qu’avec d’autres étapes constructives du Meliá Marina Varadero et le début de l’élargissement du Paradisus Varadero. Ce qui sera le plus marqué dans l’intervalle de la période d’ici au 2020 c’est le développement des îlots du Nord de Villa Clara à Ca- magüey, dans les cayos Santa María, Las Brujas, Coco, Guillermo, Pare- dón Grande, Romano, Cruz, Guajaba et Sabinal. ■ María La Gorda (Pinar del Río). S elon des précisions faites par M. Manuel Marrero ministre du Tou- risme de Cuba, base de cet article, ils existent actuellement 60 552 chambres à Cuba – 65% de 4 et 5 étoiles –, c’est pourquoi la stratégie de développement du secteur touristique cubain jusqu’au 2020 prévoit d’atteindre le nombre de 85 592 chambres. L’année dernière huit nouveaux hôtels ont été inaugurés, au total 1 261 chambres. En tant que partie du processus de rénovation et d’amé- lioration du fond des chambres existant, on est train de faire des ré- parations capitales et des améliorations dans plus de 9 800 chambres d’hôtel. En 2013 on prévoit l’ouverture de quatre nouveaux hôtels (Piedra Movida à Cayo Santa María, Flamenco II à Cayo Coco, première étape du Meliá Marina Varadero et Pasea à Trinidad); et de conclure les élar- gissements de María La Gorda (Pinar del Río), Paradisus Princesa del Mar (Varadero) et Blau Costa Verde (Holguín). On va entamer de même les chantiers de Coralia, Internacional, Palacio Iznaga et Albatros, à Cayo Coco, Varadero, Trinidad et Holguín, respectivement ainsi que les élargissements de Playa Pesquero (Holguín) et Rancho San Vicente (Viñales). Il est en exécution l’hôtel Santa María, dans le centre historique de Ca- magüey. On projette deux nouvelles installations à Viñales; trois à la plage d’Ancón (Trinidad) et trois autres à Camagüey. En même temps, la pénin- sule du Ramón (Antilla, province Holguín), va ajouter 10 000 chambres de plus aux trois plages vierges (Carmona, Caimán et Baracutey). On prépare les investissements pour la construction des trois hôtels du Groupe Gaviota à la Vieille Havane (Packard, Prado y Malecón et Des investissements pour élargir le nombre des chambres à Cuba teilles d’eau, des sodas et des bières nationales. Les clients logés dans la partie Barceló Soly- mar ou Barceló Arenas Blancas peuvent bé- néficier de toutes les installations et services de deux hôtels du ressort, sans restriction, ce qui donne à notre produit un avantage unique dans le pôle Varadero. ■ Contacts Barceló Solymar Arenas Blancas Resort Carretera Las Américas, km 3, Varadero, Matanzas, Cuba Tél. +53 45 61 4499. Fax: +53 45 66 8798 reserva@resortsolymar.gca.tur.cu www.barcelo.com tive, pour être un choix très attractif en pro- posant de profiter de deux hôtels pour le prix d’un seul. Avec une large gamme de services, et parmi d’autres installations onze bars, six restaurants spécialisés, deux restaurants buffets, deux ranchons de plage, trois piscines, trois cours de tennis, salles de gym, miniclub pour enfants et parc pour enfants. Les choix de logement sont très diverses, allant des chambres standard supérieurs, jusqu’aux suites familiales dans des bunga- lows. Ces capacités (883 pour tout le ressort) proposent le confort attendu par les voyageurs dans un complexe de plage, tel le minibar avec mise à disposition tous les jours de bou- BarcelóHotels&Resortsaapportéaumonde du tourisme une culture de service et une façon unique d’administrer des grandes installations de plage, où le trait le plus remarquable c’est un accueil chaleureux et personnalisé des clients, avec un large programme d’animation et des di- versités gastronomiques, dans les plus beaux en- vironnements naturels et avec un goût local. A quelque 200 mètres du centre de Varade- ro, face à la large bande de plage au sable blanc et fin, se trouve le Barceló Solymar Arenas Blancas Resort avec un service d’excellence conseillé par beaucoup de ses clients habituels. Le complexe, remarquable par son régime Barcelo Tout Inclus, a dépassé toute expecta- Barceló Solymar Arenas Blancas Resort, une proposition unique de « Deux pour le prix d’un »
  • 18 TRAVEL TRADE CARIBBEAN • ANNÉE XIII • NO. 221 • Septembre 2013 Plus de 22 mille chambres sont en cours de développement au Mexique et les Caraïbes Le portefeuille des capacités hô- telières en développement (pro- jet, projet final et construction) au Mexique et dans les Caraïbes est actuellement de 129 établis- sements pour un total de 22 090 chambres d’après le rapport de STR. Le July 2013 STR Construction Pipeline Repport précise que, par- mi les pays de la région, Haïti pré- sente le plus fort potentiel de dé- veloppement de l’offre hôtelière (+60,3%), si les 644 chambres pré- vues sont finalement ouvertes. Autres trois pays ont des pers- pectives de croissance de leurs capacités de plus de 15%: les Îles Turques-et-Caicos (+20,1%, avec 597 chambres), Les Bahamas (+17,7%, avec 2 468 chambres) et Saint-Kitts-Et-Nevis (+17,4%, 775 chambres) Les hôtes de la Journée Mondiale de Tourisme en 2014 et 2015 Le Mexique a été élu hôte officiel de la Journée Mondiale de Tou- risme 2014 et le Burkina le suivra dans cet honneur lors des Jour- nées de 2015, dont les slogans seront « Tourisme et développe- ment communautaire » (2014) et « Un milliard de touristes, un mil- liard d’opportunités » (2015) tel a été annoncé dans la 20ème As- semblée Générale de l’OMT. tuelle à 49% en 2014, tandis que NCL va passer de 41% en 2012 à 47% la prochaine année. D’autre part, une autre des grandes, Car- nival Corp., suivra la tendance et va renforcer son déploiement cari- béen de 33% du total global en 2013 à 35% en 2014. De nouveaux navires des grandescompagnies,leNorwegian Getaway, jumeau du Norwegian Breakaway, va encourager la crois- sance avec son positionnement dans le calendrier à Miami, aux États Unis à partir du mois de fé- vrier. ■ Les grands opérateurs de croisières internationaux sont en train d’élargir leur capacité dans les Caraïbes en vue de rendre cette région une destination clé. Cependant dans le rapport – réa- lisé par la firme Wells Fargo Se- curities – on met en garde que si cette prévision devient réalité non pas seulement la demande mais aussi bien le prix auront un flé- chissement. D’après le rapport, Royal Ca- ribbean est en train d’augmen- ter sa capacité dans les Caraïbes de 44% de l’opération globale ac- Les Caraïbes une région clé pour les croisières Marina Dársena de Varadero. L ’infrastructure nécessaire au produit de nautique et plongée sous-marine dans la destination Cuba est uniformément distribuée en long et en large de l’archipel et compte: quatre ports de croisière et deux points d’escale, sept marinas internationales, 11 bases nautiques avec 108 points nautiques, 39 centres internationaux de plongée et 955 points de plongée. Parmi les investissements les plus importants en vue de développer les services dans les ports et les marinas, dans sa première étape, se trouve la rénova- tion de la marina touristique de Punta Hicacos, à Va- radero ainsi que la modernisation du port touristique du Centre Historique de La Havane, tout comme le changement en marina, de la base nautique de Cayo Coco (Jardines del Rey). Les ports de croisières sont situés à La Havane, Cienfuegos, Santiago de Cuba et Casilda (Trinidad) et les points d’escale à Punta Francés et Maria La Gorda. D’autres portes d’entrée au pays sont les marinas internationales, appuyées par 16 phares de vigilance qui garantissent l’assistance et la sécurité à la naviga- tion: Hemingway, Dársena de Varadero, Santiago de Cuba, Cienfuegos et Cayo Largo, opérés par Marlin Náutica et Marinas; ainsi que Gaviota Varadero et Ga- viota Vita, les deux du Groupe de Tourisme Gaviota. Les bases nautiques possèdent entre 5 et 20 points d’accostage, proposent des transferts et des services à bord, ainsi que des excursions, plongée, pêche, et logement ou vie à bord. En plus des services complémentaires proposés, les centres internationaux de plongée proposent des formations et des certificats de plongée. Dans cette modalité le remarquable Archipel Jardines de la Rei- na est l’une de meilleures destinations de plongée dans le monde. Plus de dix zones ont été identifiées pour la pra- tique de la pêche sportive tandis que la zone de grande pêche est située principalement dans la côte nord, de Santa Cruz à Punta Coloradas. Las plus grande des îles des Antilles accueille d’importants événements nautiques internationaux, tel IMASUB et le Tournoi de la Pêche de l’Espadon Ernest Hemingway. ■ Photo:CarlosOteroBlanco. Des installations pour le tourisme nautique à Cuba