• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Villes 2.0 Pour une mobilité plus libre et plus durable Thierry M A R C O U  F I N G
 

Villes 2.0 Pour une mobilité plus libre et plus durable Thierry M A R C O U F I N G

on

  • 1,883 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,883
Views on SlideShare
1,883
Embed Views
0

Actions

Likes
2
Downloads
53
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

Villes 2.0 Pour une mobilité plus libre et plus durable Thierry M A R C O U  F I N G Villes 2.0 Pour une mobilité plus libre et plus durable Thierry M A R C O U F I N G Presentation Transcript

  • Villes 2.0 Pour une mobilité plus libre et plus durable Journée TIC et développement durable 26 mars 2009 www.fing.org www.internetactu.net
  • A PROPOS DE LA FING "Repérer, stimuler, valoriser l'innovation dans les services et les usages du numérique et des réseaux" Veille et prospective Valorisation de l'innovation Internet Actu Média de veille ProspecTIC Rendez-vous annuel Villes 2.0 L'innovation urbaine Identités Actives L'individu stratège de son existence numérique Plus longue la vie L'innovation par et pour tous les âges de la vie Carrefour des Possibles 100 projets / an Mobile Monday La communauté "mobile" Grands partenaires 160 adhérents Entreprises et start-ups, Organismes de recherche, Pôles de compétitivité, Médias, Territoires, Associations… "Think Tank"
    • La voie de la raison
    • Outils classiques
      • Régulation, tarification, taxation
      • Approches longues, conflictuelles et coûteuses
    • Et celle du désir
    • S’appuyer sur les technologies numériques pour inventer :
      • Les services, les intelligences, les représentations, les agencements, les espaces de discussion …
      • Relier aspirations individuelles et enjeux collectifs
      • Ne s’oppose pas aux outils classiques mais les complète
      • Voie du désir, de l’innovation, le green design
    • Libérer les énergies
    • On ne planifie pas l’innovation
    • Ouvrir les portes et les fenêtres, décloisonner
    Approcher autrement la mobilité
    • Les urbains sont de plus en plus nombreux, se déplacent de plus en plus, de plus en plus vite, sur de plus grandes distances.
    • La mobilité urbaine est prioritairement automobile
      • 60 % des déplacements urbains
      • 7% pour les transports collectifs
    • Une croissance insoutenable
      • Les embouteillages font perdre 100 milliards d’euros par an en Europe
      • 40% du CO2, 70% des autres polluants
    • Que les télécoms ne réduisent pas
    • Ça baisse un peu … mais tout reste à faire
      • La mobilité urbaine diminue avant tout du fait du renchérissement des transports, et celui-ci pénalise avant tout les catégories sociales défavorisées
      • Il est temps d'explorer aussi d'autres voies
    L’insoutenable mobilité de l’urbain
    • Une conquête inachevée
      • La mobilité individuelle est une conquête incomplète
      • La seule restriction est difficile à appliquer
    • La fin du métro/auto, boulot, dodo
      • Moins du 1/3 des déplacements relient le domicile au travail
      • Les heures de pointe s’étalent
      • Les voyageurs du quotidien zigzaguent, bifurquent, changent de programme
    • La mobilité c’est des lieux
      • L’organisation de l’espace structure la mobilité
      • Re-densifier l’espace urbain, mixité des bâtiments, des lieux, des activités
    • La mobilité c’est du temps
      • Abandonner les horaires fixes !
      • Mieux coordonner les horaires de services urbains, des services publics
    • La mobilité c’est dans la tête
      • Imaginer qu'on puisse déplacer, non pas seulement des bus ou des automobiles, mais des guichets, des horaires, des portes, des agents, des frontières.
      • Imaginer qu'un lieu puisse assumer plusieurs fonctions à différents moments
    Mobilité des corps, des esprits, des temps, des lieux
    • 5 pistes d'action
    • Ré-explorer l'e-Substitution, ses possibilités et ses conditions de réussite
    • Articuler les déplacements, les espaces, mais aussi les temps et les services
        • 1+2 = les "troisièmes lieux" ?
    • Développer de manière ouverte la "couche informationnelle" des mobilités
    • Développer des transports collectifs à base d'information
        • Covoiturage, etc.
    • Enrichir l'expérience des mobilités collectives et douces
    • 3 conditions de réussite
    • La participation des citoyens
    • Le droit à la mobilité
    • La mutualisation des ressources
    "Une mobilité libre et durable«  c’est quoi ?
  • e- Substi- tution e-Substitution Optimi- sation Articulation Substitution modale Partage Réduire le volume de déplacements (voyageurs, trajets, véhicules) Réduire les kilomètres parcourus Rendre la mobilité plus efficiente et moins polluante Urbanisme Transports Information, formation Organisation collective Dématérialisation
    • C’est mieux en vrai
      • Pas de substitution globale des relations distantes aux relations présentielles
      • Le télétravail a peu d’incidence sur la quantité de déplacements
    • La télé-présence vraiment !
      • Retrouver, reproduire ‘expérience de la proximité
      • Inventer une expérience distante spécifique
    • S’appuyer sur les mobilités
      • Le nomade logisticien
        • Tout faire, ou presque depuis son écran de tel mobile
        • Lui offrir des lieux agréables, connectés pour travailler, organiser une réunion, récupérer un colis …
      • Inventer de nouvelles formes de médiations humaines multiservices
        • Des médiateurs équipés
        • Maisons des serviecs publics
        • Visio-guichet
    Re-visiter l’e-substitution
    • Un urbanisme du temps
      • Réaffecter des espaces à différents usages en fonction de l'heure, du jour de la semaine, de la période de l'année, de la demande à un moment donné
      • Concevoir des bâtiments, des espaces publics, des espaces numériques… de manière multifonctionnelle et malléable,
      • Rapprocher les services des gens là où ils sont, quand ils y sont
    • Des échangeurs de mobilités augmentés
      • Des nœuds où se croisent et s’articulent toutes les formes de mobilités : train, bus, métro, billetteries, parkings autos/vélos, libre-service autos/vélos, espace de travail intersticiel,
    • Des tiers lieux, nouvelles oasis urbaines
      • Cafés Starbucks
      • La Cantine
    • Articuler les services entre eux
      • Suites servicielles
    Articuler les espaces, les temps et les services
    • Investir dans l’intelligence
      • En Ile de France le budget informations voyageurs représente 0,3% des investissements
    • Intermodalité : en finir avec le gachis
      • Réticence des acteurs , cloisonnement des systèmes
      • Google transit
    • Les citadins stratèges de leur mobilité
      • Aptitude à jouer intelligemment des horaires, des modes et des contraintes
      • Ouvrir les SIG et les plates-formes d’information
      • Voir la ville mobile
      • Alimenter des cartes communes
      • Favoriser les mashups hyperlocaux
      • Gps environnementaux
      • Facture de mobilité
    L‘intelligence collective des mobilités
    • Les systèmes d'information et les réseaux peuvent faire émerger de nouveaux genres de transports collectifs largement fondés sur l'auto-organisation et le partage de ressources
    • Partager les véhicules
      • Vélo-partage, auto-partage,
      • Le co-voiturage dynamique
        • Pas d’horaires, ni d’itinéraires réguliers
        • Véhicules et usagers géolocalisés
      • Le co-voiturage par affinités
        • Rouletaville
        • Co-voiturage-campus
        • Goloco
    • Enrichir l’expérience des mobilités collectives et douces
      • Exemple du pédibus
      • Pauvreté des services aux piétons et aux cyclistes
      • Interconnecter transports et réseaux sociaux
    Des transports collectifs à base d’informations
    • Appeler, accueillir, reconnaitre la participation des citoyens
      • Au niveau de la mesure
      • Au niveau de l’évaluation de l’empreinte écologique
      • Au niveau des décisions collectives
    • Reconnaitre et appliquer un droit à la mobilité durable
      • Tout le monde n’a pas droit à la même mobilité durable
      • Travailler à l’échelle de l’agglomération
      • S’appuyer sur le numérique producteur de liens
      • Services accessibles à tous
      • Former à la mobilité durable
    • Mutualiser les informations et les ressources
      • Une infrastructure de données urbaines « neutre » et « ouverte »
      • Partager : des cartes, des coordonnées, des horaires de transports, d’ouverture de services publics, de spectacles, des informations temps réel, des API, des systèmes d’identification, des usagers …
    Les conditions de réussite