Presentation E Tourisme

17,351 views
17,666 views

Published on

2 Comments
5 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total views
17,351
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1,871
Actions
Shares
0
Downloads
322
Comments
2
Likes
5
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Presentation E Tourisme

  1. 1. E-TOURISME<br />1<br />
  2. 2. LE E-TOURISME<br />1 – INTRODUCTION<br /><ul><li>Qu’est ce que le E-tourisme?
  3. 3. Les acteurs du E-tourisme.</li></ul>2- ETAT DES LIEUX<br /><ul><li>Le marché du secteur,
  4. 4. L’actualité 2008,
  5. 5. Les enjeux et les stratégies futures.</li></ul>3- UNE SOCIETE DU SECTEUR<br />- Le cas « OPODO »<br />2<br />
  6. 6. QU’EST CE QUE LE-TOURISME?<br />Le E-TOURISME est né de la rencontre de deux secteurs d’activités que sont les nouvelles technologies et les tourisme.<br />DEFINITION : <br /> Le E-tourisme est l’ensemble des activités touristiques liées au commerce électronique et à l’outil internet<br />3<br />
  7. 7. LES DIFFERENTS ACTEURSDU E-TOURISME<br />LA QUASI TOTALITE <br />DES ACTEURS DU TOURISME <br />SONT PRESENT SUR INTERNET.<br />DES CENTAINES DE SITES DEDIES AU TOURISME COEXISTENT SUR LA TOILE<br />4<br />
  8. 8. LES AGENCES DE VOYAGE<br />En France, les grands réseaux d’agences se sont lancés sur internet dès 1995.<br />Par ce biais elles souhaitent rivaliser avec les nouvelles agences virtuelles qui vendent exclusivement sur le Web (Expédia, Last Minute.com…). <br />Le marché a vu également apparaître ces dernières années, la grande distribution (Leclerc, Carrefour).<br />5<br />
  9. 9. LES COMPAGNIES AERIENNES<br />LE TRANSPORT AERIEN A CONNU DE PROFONDES MUTATIONS CES DERNIERES ANNEES<br /><ul><li>LES COMPAGNIES NATIONALES ONT ADOPTE UNE STRATEGIE DE PRUDENCE FACE AU E-COMMERCE</li></ul>Air France notamment a choisi le rentrer sur le marché du E-tourisme pour fidéliser sa clientèle et améliorer les services (ex : billet électronique…..)<br /><ul><li>de nouvelles compagnies aériennes à bas prix (low-cost) SONT APPARUS SUR LE MARCHE</li></ul>Ces compagnies se sont en effet dès leur origine servie du canal de la vente en ligne<br />Elles ont opté pour le 100% électronique afin de réduire leurs coûts de distribution.<br />6<br />
  10. 10. L’HOTELLERIE<br />L’hôtellerie est un acteur de l’E-tourisme. <br />Leur apparition tardive sur le marché est dû a la diversité du secteur. <br />L’importante variété des établissements hôteliers et des modes de commercialisation rend la mise en place de stratégie vis-à-vis d’Internet difficiles. <br />une politique divergeante : <br /><ul><li>établissement individuel
  11. 11. hôtel rattaché à une centrale de réservation</li></ul>Aujourd’hui, nombreux sont les hôtels qui ont leur site internet (vitrine ou site commercial).<br />7<br />
  12. 12. LES TOURS OPERATEURS<br />LES TOURS OPERATEURS ONT PERDU LE MONOPOLE DE LEUR ACTIVITE DEPUIS L’APPARITION DU E-TOURISME<br />LES AGENCES DE VOYAGE EN LIGNE ONT INVESTI LE RESEAU INTERNET<br />les TOURS OPERATEURS ont du procedeR à des alliances, des regroupements stratégiques et investir également le domaine de la vente en ligne (Fram, Club Med, Jet Tours…) <br />LEURS OBJECTIFS : PARER A LA CONCURRENCE<br />8<br />
  13. 13. L’ETATLES ORGANISMES INSTITUTIONNELS<br />Les deux derniers acteurs qui ont investit le monde de l’E-tourisme sont : <br /><ul><li>L’Etat
  14. 14. les organismes institutionnels</li></ul>Aujourd’hui, la plupart des organismes institutionnels ont leur propre site Internet dédié au tourisme<br />L’Etat français s’est engagé à soutenir <br />les entreprises françaises face au E-tourisme<br />les organismes territoriaux sont les premiers à bénéficier de son soutien. <br />Face à leur mission principale d’information s’est, peu à peu greffer une activité commerciale.<br />9<br />
  15. 15. ETAT DES LIEUX<br />10<br />
  16. 16. LE MARCHE DU SECTEUR<br />LE DEVELOPPEMENT DES NTIC A PROVOQUE LA MODIFICATION DE LA CHAINE DE DISTRIBUTION DU TOURISME<br />LE NOMBRE D’INTERMEDIAIRE A BAISSE AUSSI BIEN DANS LES RELATIONS <br />EN BtoC QU’EN BtoB.<br />Chacun à leur tour, les différents acteurs du tourisme s’investissent dans les NTIC <br />et dans la vente en ligne. <br />Il est en effet inévitable pour une entreprise de l’industrie touristique d’être absente sur le marché du E-tourisme.<br />11<br />
  17. 17. LE E-TOURISME EN BtoC<br />La dématérialisation du billet d’avion a été à l’origine du développement du E-tourisme<br />Le E-tourisme représente c’est 40% du volume financier du E-commerce en France.<br />En France, le montant des ventes entièrement réalisées sur internet en E-tourisme en 2006 est de 4 milliard d’Euros<br />Le produit qui se développe aujourd’hui et qui va continuer de progresser dans les années à venir est le PACKAGE DYNAMIQUE<br />Aujourd’hui le E-touriste via son ordinateur :<br />Est demandeur de produits qu’il peut composer de lui-même en maîtrisant tous les intervenants (hôtel, avion, voiture, train, visite…).<br />12<br />
  18. 18. LE E-TOURISME EN BtoB <br />LA DEMOCRATISATION D’INTERNET <br />A ENGENDRE DES MODIFICATIONS <br />DANS LES RELATIONS EN BtoB <br /><ul><li>LES HOTELIERS
  19. 19. LES CENTRALES DE RESERVATION
  20. 20. LES AGENCES DE RESERVATIONS</li></ul>SONT RELIEES VIRTUELLEMENT<br />13<br />
  21. 21. SCHEMA DU E-TOURISME<br />Pure players : <br /><ul><li>Activité de vente de services/produits
  22. 22. Comparateur de coûts</li></ul>Entreprise de services *<br />Lastminute.com<br />Opodo.fr<br />Partirpascher…<br />* Hors pure players<br />Fram<br />Nouvelles Frontières<br />Accor<br />Les Offices de tourisme<br />Site internet intégré ou filiale spécialisée<br />Accorhôtel.com<br />Govoyages.com<br />Voyages-scnf.fr<br />Fram<br />14<br />
  23. 23. QUELQUES CHIFFRES<br />EN EUROPE LE CHIFFRE D’AFFAIRES DU E-TOURISME EN 2006<br /><ul><li>32 % EN GRANDE BRETAGNE
  24. 24. 23 % EN FRANCE
  25. 25. 20 % EN ALLEMAGNE
  26. 26. 10 % EN SCANDINAVIE
  27. 27. 5 % EN ESPAGNE
  28. 28. 10 % ET LE RESTE DANS LES AUTRES PAYS EUROPEENS</li></ul>PRODUITS CONSOMMES EN EUROPE EN 2006<br /><ul><li>56% DE BILLETS D’AVION
  29. 29. 16% DES HOTELS
  30. 30. 16% PACKAGES
  31. 31. 10% TRAIN
  32. 32. 2% LOCATION DE VOITURES</li></ul>Extrait du Journal du Net (suivant une étude du Benchmark Group)<br />15<br />
  33. 33. EN 2006<br /><ul><li>Tourisme de loisir : 30,9 millions de français âgés de 15 ans et plus sont partis en courts séjours marchands et non marchands
  34. 34. Taux de départ : 75% chez les internautes et 41% non internautes
  35. 35. Courts séjours marchands : 34,9% des internautes et 19,5 non internautes
  36. 36. Fréquence de départ : 2,71 internautes, 1,80 non internautes
  37. 37. «Vacances marchandes »: 43,3% internautes, 20,9% non internautes
  38. 38. Sur 21,9 millions d’internautes partis en courts et/ou longs séjours : 12,4 millions l’on préparé sur internet et 6,5 millions l’ont réservé ferme en communiquant leur numéro de CB, sans avoir utilisé le téléphone, le mail ou la télécopie, et sans s’être déplacés</li></ul>Ces éléments permettent de constater que le consommateur devient plus expert, plus actif et plus autonome.<br />Etude 2007 « Business to consumer » du Cabinet Raffour <br />16<br />
  39. 39. L’E-TOURISME MONDIAL<br />L’E-TOURSME MONDIAL EST EN PLEINE EXPLOSION<br />LE DEVELOPPEMENT :<br /><ul><li>Des courts séjours
  40. 40. Des départs de dernière minute
  41. 41. La réduction du temps des transports
  42. 42. La démocratisation des transports aériens</li></ul>ONT TENDANCE A ACCROITRE FORTEMENT LA COMPETITION ENTRE LES ZONES TOURISTIQUES<br />LE TERRITOIRE QUI SAIT APPORTER UNE REPONSE RAPIDE ET EFFICACE AU CONSOMMATEUR DISPOSE D’UN NET AVANTAGE SUR SES CONCURRENTS<br />17<br />
  43. 43. LES ENJEUX<br /><ul><li>LANCEMENT DE NOUVELLES MARQUES
  44. 44. POSITIONNEMENT MARKETING
  45. 45. STRATEGIES DE DEVELOPPEMENT DE SERVICE EN LIGNE
  46. 46. PASSAGE AUX TECHNOLOGIES Web 2.0…</li></ul>LE MONDE DU E-TOURISME <br />EN PLEINE EBULITION<br />LEUR STRATEGIE:<br /><ul><li>LES ENTREPRISES TOURISTIQUES
  47. 47. LES INSTITUTIONNELS </li></ul>LEUR PRESENCE SUR LE SECTEUR <br />ETRE DES ACTEURS TRES PERFORMANTS<br />18<br />
  48. 48. AXES STRATEGIQUES<br /><ul><li>NECESSITE D’UN SITE WEB ATTRACTIF ET DYNAMIQUE
  49. 49. UNE PARFAITE VISIBILITE DU SITE SUR INTERNET (référencement et outil de recherche)
  50. 50. FIDELISATION DE LA CLIENTELE ET GAIN D’UNE NOUVELLE CLIENTELE (E-marketing)
  51. 51. MESURER L’EFFICACITE DU SITE (analyse de l’audience)
  52. 52. RENFORCER SON AVANTAGE CONCURRENTIEL (les technologies de l’information)</li></ul>ADEQUATION ENTRE LA DEMANDE <br />ET LE SUPPORT TECHNOLOGIQUE<br />19<br />
  53. 53. QUELQUES EXEMPLES DE STRATEGIES <br />ACCOR<br />Une approche plus segmentée (nouvelles fonctionnalités RSS*, nouveaux moyens interactifs)<br />PUY DU FOU <br />Visites virtuelles, vidéos en ligne, simplification de la réservation et dématérialisation des billets<br />SELECTOUR<br />Développement : de ses services clients en ligne avant, pendant et après leur voyage, et de ses outils multicanaux<br />VOYAGE SNCF<br />Répondre aux attentes de ses clients (prix, informations produits, informations pratiques<br />*Le format « RSS » (« Really Simple Syndication ») permet ainsi de décrire de façon synthétique le contenu d'un site web, dans un fichier au format XLM<br />20<br />
  54. 54. E-TOURISME L’ACTUALITE 2008 <br />21<br />
  55. 55. <ul><li>Le voyagiste ASIA lancera début 2008 TAO, pour Tourisme assisté par ordinateur. Cette brochure en ligne permettra de créer un voyage individuel sur mesure en temps réel et modifiable à volonté.
  56. 56. Sprice, comparateur de voyage nouvelle génération, ouvre son "tripadavisor" maison baptisé Verif-hotel.com. Via diverses sources d'informations, ce portail cherche à modérer les témoignages pas toujours d'une grande objectivité et propose aux internautes un avis neutre et objectif concernant la qualité des hôtels, selon le comparateur en ligne.
  57. 57. Le web 2.0 à la disposition des professionnels du tourisme et des consommateurs :
  58. 58. Les blogs
  59. 59. Les espaces communautaires (forums/ wikis)
  60. 60. Le RSS
  61. 61. Le mashup espaces communautaires/ cartographie </li></ul>http://visionary.wordpress.com/2007/04/30/web20/<br />22<br />
  62. 62. UNE SOCIETE DU SECTEUR« OPODO »<br />23<br />
  63. 63. Opodo, leader européen du voyage en ligne<br />Crée en 2001 par : les grandes compagnies aériennes européennes - Air France, Lufthansa, British Airways, KLM, Iberia, Alitalia, Austrian Airlines, AerLingus, Finnair.<br />Actionnaire majoritaire depuis 2004 : Amadeus, leader mondial des systèmes informatisés de distribution et de réservation de voyages<br />Opodo est aujourd'hui présent dans 12 pays : Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Suisse, Autriche, Danemark, Suède, Norvège, Finlande.<br />Opodo en France, c'est www.opodo.fretwww.vivacances.fr. <br /><ul><li>En Février 2005, Opodo rachète Karavel propriétaire de la marque Promovacances spécialisé dans la vente de séjours packagés.
  64. 64. En 2006, Opodo enregistre un déficit de 53 millions d’euros.
  65. 65. En 2007, Opodo se sépare de KaravelPromovacances (repositionnement sur la distribution de voyages en ligne.</li></ul>24<br />

×