Tmt prédictions 2014 : resumé des slides

  • 399 views
Uploaded on

Ce document vous servira de support pour la lecture des slides Technology Média & Telecommunication prédictions présentées par Stewart Duncan à Strasbourg. …

Ce document vous servira de support pour la lecture des slides Technology Média & Telecommunication prédictions présentées par Stewart Duncan à Strasbourg.
temps de lecture estimé : 25min.

More in: Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
399
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
4
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Résumé : TMT Predictions 2014 By Deloitte VOUS POUVEZ TELECHARGER LE DOCUMENT OFFICIEL ET DETAILLE, EN PDF ICI : HTTP://WWW.DELOITTE.COM/ASSETS/DCOMCANADA/LOCAL%20ASSETS/DOCUMENTS/TMT/CA_EN_TMT%20PREDICTIONS_CANADIAN_FOCUS_012114.PDF Résumé des slides présentées par Duncan Stewart, dans l’enceinte de la CUS, le 5 février 2014. Rédactrice : LEVY Céline.
  • 2. 1 – 6 : Présentation du groupe. 7 : retour sur les estimations de 2013. 8 : graphique – plateformes utilisées dans le monde pour la navigation sur le net = (de haut en bas) ordinateur, mobile, tablette, consoles de jeu. 9 : graphique – mêmes données, mais uniquement pour la France. 10 – 13 : retour sur les estimations de 2013. Introduction / présentation Diapos : 14 – 15 : Première grande constatation – LE MARCHE DU NUMERIQUE EST DEVENU ENORME , tellement que les niches sont maintenant de très gros marchés. 16 : Nombre d’utilisateurs en 2012 (bleu) et estimés (orange) : population totale, adultes, adultes lettrés, utilisant un téléphone, utilisant un smartphone, utilisant un ordinateur, utilisant une tablette. 17 : Les technologies à venir sur les grands marchés, est-ce… LE PORTEFEUILLE INTELLIGENT ?... 18 – 20 : LES GOOGLE GLASSES ? (prévision pour une utilisation pour les forces de l’ordre - testé en Californie et a instantanément réduit les plaintes pour brutalité policière de 88% !) 21 : LES MONTRES INTELLIGENTES ? (qui ne peuvent même pas se glisser sous la manche de votre chemise/veste). 22 – 24 : Graphiques – LES SMARTPHONES ONT DEJA EU LEUR BOOM , c’est la décennie smartphone ! Le taux de remplacement diminue. 25 : Graphique sur le taux actuariel. 26 – 27 : En 2006, 45% des ventes d’électroniques étaient du hardware, aux USA. En 2014, ils ne représenteront plus que 25%. Deloitte prévoit donc une BAISSE DES DEPENSES EN HARDWARE AU PROFIT DU SOFTWARE : logiciels, contenus, télécoms… ce qui sera regardé sur les fameux hardwares ! 28 – 40 : L’ARRIVEE DES PHABLETS (gros smartphones). A première vue, ils ne se positionnent pas sur des marchés de masse (trop grand pour la poche, pour écrire à une main, pour téléphoner..). Pourtant, les 18-34ans semblent plus ouverts à l’idée et les « graduats » (plus que bac+3). Mais c’est une « niche de masse » qui va contribuer à l’envolement des Phablets. Connaissez-vous l’écriture sinographique (symboles chinois/coréen/japonais) ? Sans rentrer dans les détails, les Phablets sont très adaptées à ces écritures asiatiques ; elles permettent aussi plus facilement de regarder des vidéos ; elles évitent aussi de mal écrire un sms sur un petit clavier quand on a de gros doigts. 41 – 42 : LES SENIORS. Ils représentent 25% des usagers de smartphones en France, soit un peu moins que la moyenne des pays développés. Le grand défi qui attend ce marché est de les faire utiliser ces outils de façon adéquate : usage des applications, de la messagerie instantanée, des réseaux sociaux.
  • 3. 46 : Voici la moyenne du nombre d’heures passées à regarder la télévision, par semaine. 47 : Prenons le quart de la population regardant le moins la télévision. En France ils regardaient 3,9 heures par semaine en 2014 sur les téléviseurs traditionnels, 48 : et maintenant le quart de la population regardant le plus. Ils regardaient 62 heures par semaine en 2014. 49 : Sans explications. 50 – 51 : La part des foyers abonnés (ou ayant souscrit à la version trial) est déjà bien présente. Les données représentent les régions canadiennes (ex : ONT = Ontario). 52 – 55 : Sans explications. 55 : On voit apparaître une nouvelle tendance chez les téléspectateurs : ils accumulent les abonnements TV. 56 : Graphique – Il est intéressant de noter LA PRESENCE PLUS IMPORTANTE DES FEMMES dans la souscription des SVOD. Cela est notamment dû à l’inexistence des programmes sportifs ! 58 : Graphique – apparaît le nombre de souscrits actuels (en bleu) et ceux avant, en fonction de leur niveau d’éducation. 62 – 66 : DANS LE DOMAINE DE LA SANTE, il est à prévoir des changements. En effet, un nombre important de consultations à l’heure actuelle ne nécessitent pas de se déplacer et de payer la consultation, par exemple pour la toux, la visite post-opératoire, les douleurs à l’abdomen/genoux/dos/oreilles/épaules/gorge, la peau irritée, cramps et spasm, etc. Par ailleurs, les infrastructures nécessaires à l’e-visit tendent à être suffisantes dans les pays en voie de développement, offrant des conseils médicaux à bas coût. 67 : Graphique – LES MOOCS (prévu à l’UNISTRA pour dans 2 ans !) sont en plein boom. Coursera en est le plus grand représentant avec 328 cours provenant de 62 universités et comptant près de 3 millions d’inscrits (graphique de gauche). Les matières enseignées sont variées (graphique de droite) et les inscrits viennent de partout dans le monde (au milieu). 68 : Graphique – montre l’évolution (sur 4 semaines) du comportement d’un inscrit lorsqu’il s’inscrit à un cour. On voit (en gris) que près de 50% n’ont jamais ouvert un seul cour ! 69 : Graphique – Au bout du compte, Deloitte prédit que 0.3% des cours (ayant rapporté des crédits) seront validés sur un plate-forme de MOOC en 2014. 70 : Cependant, les MOOCs ne sont pas en reste. Aux Etat-Unis d’Amérique, LES EMPRUNTS ETUDIANTS, A L ’ INVERSE DE TOUS LES AUTRES EMPRUNTS , N’ ONT JAMAIS CESSE D ’ AUGMENTER (courbe bleu foncé). Cette donnée est parfaitement bien illustrée avec le « requin » financier des étudiants/jeunes diplômés, que l’on voit apparaître avec la courbe des tarifs universitaire (montante,… je dirais même grimpante !) et celle des salaires des 25-35 ans (qui réduit en peau de chagrin). 71 : 74 : N’hésitez pas à poser vos questions à Duncan Stewart (en anglais par contre).