Storycode Paris - Manifeste
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Storycode Paris - Manifeste

on

  • 319 views

Les textes fondateurs de Storycode Paris, un rendez vous mensuel où auteurs, producteurs et créateurs de projets transmedia ou /et de documentaires interactifs se retrouvent pour échanger à propos ...

Les textes fondateurs de Storycode Paris, un rendez vous mensuel où auteurs, producteurs et créateurs de projets transmedia ou /et de documentaires interactifs se retrouvent pour échanger à propos de leurs expériences.
Storycode Paris est une association créée par Gerald Holubowicz (Chewbahat) Benjamin Hoguet (Djehouti) Florent Maurin (thePixelHunt) Louis Viller (Webdocu.fr) et Adrien Aumont (KissKissBankBank).

Statistics

Views

Total Views
319
Views on SlideShare
319
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
9
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Storycode Paris - Manifeste Storycode Paris - Manifeste Presentation Transcript

  • 1 MANIFESTE 2014 storycodeparis.org
  • 2 STORYCODEPARIS.ORG facebook.com/storycodefr twitter.com/storycode.fr ORGANISé par l’association storycode france* * Le chapitre Storycode Paris est organisé par l’association loi 1901 “Storycode France” créé en 2013 à Paris.
  • 4 Présentation Storycode est une association qui fédère les acteurs des nouveaux médias et nouvelles écritures, autour de conférences mensuelles et de story hackathons. Storycode a pour but de favoriser les retours d’expérience au sein de la communauté, la transmission des bonnes pratiques, la découverte de nouvelles technologies et d’engager le dialogue entre tous les acteurs du transmédia et des nouvelles écritures dans un esprit de collaboration et de confiance, convivial et ouvert.
  • 5 un réseau mondial
  • 6 premiers chapitres 1er chapitre créé en 2010 à New York par Mike knowlton Aïna Abiodum 2nd chapitre créé en avril 2013 à PARIS par gerald holubowicz benjamin hoguet florent maurin nadia berg Puis 18 autres chapitres à travers le monde
  • 7 un réseau mondial AMérique du nord Boston miamin ew york city los angeles san francisco vermont washington d.c Amérique du sud costa-rica depuis octobre 2013 EUROPE Barcelone bruxelles france grand ouest londres france paris france provence France grand est* France rhône alpes* ASIE OCEANIE singapour sydney * En cours de constitution
  • 8 +11 400 professionnels des nouvelles écritures* à travers le monde * transmédia, documentaire interactif, film documentaire, film fiction, jeux video, newsgames, ARG’s, producteurs, diffuseurs, auteurs, étudiants en nouvelles écritures
  • 22 MANIFESTE
  • 23 PRéambule Storycode France (qui anime Storycode Paris) - tout comme Storycode.org - est une association assurant la promotion du genre transmédia et des nouvelles formes de narration actuelles et à venir. Sa sphère d’action se situe naturellement dans le milieu des médias et de la création audiovisuelle, mais peut s’étendre au-delà et intégrer des modes d’expression connexes. Nous nous inscrivons dans la continuité du travail de Mike Knowlton et Aina Abiodun qui, en lançant les premiers événements Storycode à New York en 2010, ont très tôt compris l’intérêt d’instaurer des moments d’échanges ouverts à tous. Le texte qui suit définit une orientation générale et un panel de valeurs auxquelles les membres fondateurs de Storycode France s’associent.
  • 24 le manifeste Les changements rapides qui ont eu lieu ces dernières années suite au développement d’Internet ont certainement pris au dépourvu les industries presque centenaires du cinéma, de la musique, de l’édition, de l’information, de l’éducation. Dans un premier temps, ce mouvement a été largement ignoré par les industries séculaires de la culture. Toutes ont traversé - et pour certaines traversent encore - une crise profonde à la fois systémique, économique et sociale. Une crise qui remet en cause leur existence même. Face à ce changement obstiné, les mêmes se sont ressaisie pour tenter d’adapter leurs modèles industriels ou analogue à l’écosystème digital. Cet effort a eu pour but de conserver le contrôle sur un mode de production, de financement et de distribution des biens culturels. Il a visé à prolonger une hégémonie que le «consommateur» conteste de plus en plus en préférant les «nouveaux médias» aux «traditionnels». Le public, l’audience, les spectateurs, les lecteurs qui, jadis, consommaient ce qui était proposé par ces industries, ont découvert ces 10 dernières années qu’un choix tout autre était désormais possible. De cette attente du public est né progressivement un nouvel écosystème animé par de nouveaux acteurs, de nouveaux créateurs. Beaucoup ont compris que le web - en plus d’être cette formidable caverne d’Ali Baba culturelle était également un lieu de création ou chacun peut s’épanouir. Depuis la fin des années 90, cette révolution globale prend corps devant nos yeux.
  • 25
  • 26 De Josh Harris à Steve Jobs, de Shawn Fanning (Napster) à Spotify, d’Altavista à Google, de Facebook, Twitter, Pinterest à Peter Sunde ou Aaron Swartz... ces noms sont désormais synonymes d’une histoire pilotée par la loi de Moore, où chacun a profondément modifié le comportement d’une vaste portion de la population mondiale. La transposition des méthodes et pratiques héritées des industries culturelles de l’ère analogique à l’ère digitale fut - dans un premier temps - une étape nécessaire pour mettre en place un écosystème digital viable. Il est temps désormais de dépasser cette étape et de raisonner complètement sur la base des valeurs developpées par et pour les digital natives. Le tout plus grand que la somme de ses parties. Storycode Paris et ses fondateurs - sans renier l’héritage culturel profond qu’ont pu apporter des décenies de création avant nous - portent ces valeurs nouvelles et défendent l’émergence et l’installation de pratiques digital natives. Il ne s’agit pas là de dresser les «anciens» contre les «jeunes», mais bien de préparer l’avenir en reconnaissant l’opportunité qui se présente aujourd’hui à nous de créer de nouvelles formes d’expression culturelle, d’imaginer de nouvelles dynamiques économiques pour les financer et d’inventer de nouvelles façons de les diffuser auprès d’un public de plus en plus exigeant.
  • 27 La collaboration, le dialogue, l’échange sont plus que jamais au coeur de la création culturelle. Le public doit retrouver sa place au centre des préoccupations des créateurs. Profitant des outils de plus en plus nombreux - des réseaux sociaux aux plateformes de travail collaboratif - ceux-ci peuvent désormais échanger plus facilement sur leurs pratiques, diffuser leurs connaissances, alimentant un cercle vertueux d’apprentissage. Les fondations de Storycode Paris reposent sur ces principes de collaboration, d’échange et d’ouverture. Le partage des bonnes comme des mauvaises pratiques et la dissémination auprès des professionnels et des amateurs de ces informations sont cruciales pour faire significativement progresser la compréhension de chacun et enrichir notre écosystème naissant. La transmission interprofessionnelle, interdisciplinaire et transnationale est un challenge qui doit être relevé pour assurer un développement cohérent et positif de nos pratiques. Storycode Paris entend promouvoir ces valeurs et les appliquer avec tous ses partenaires. Storycode Paris s’engage dans ce chemin en en faisant un autre de ses piliers. Transgresser les structures, les méthodes, les conservatismes existants et promouvoir le developpement de méthodes plus adaptées aux créations et aux publics d’aujourd’hui et demain. Dans ces temps de transition, il est bon que l’industrie culturelle traditionnelle - encore forte - existe et produise avec l’aide de créateurs de contenus exigeants. Il est bon également qu’elle cherche à explorer de nouvelles voies et travaille sur leurs méthodologies. Mais son influence, parfois lourde, sur notre écosystème naissant, ralentit les plus hardis et paralyse les indécis.
  • 28 Storycode Paris doit précisément servir à faciliter l’exploration de ces nouveaux chemins en connectant les créateurs avec les diffuseurs et les producteurs. Les idées, les technologies et les envies. Cette énergie émancipatrice doit alimenter les reflexions de chacun pour que les créations existent au-delà du circuit traditionnel, qu’elles puissent rapporter les revenus nécessaires aux créateurs pour vivre décement et créer à nouveau. Aujourd’hui, la relation entre le créateur et le couple producteur/diffuseur reste inégale, immature, où l’un est dominé par la puissance de l’autre. Il est temps de rétablir l’équilibre. Il est temps que ce mouvement de créateurs qui a investi le web il y a près de dix ans maintenant, prenne de l’ampleur et devienne à son tour un adolescent puis un adulte. Storycode Paris regroupe en son sein les même membres d’une génération. La première génération à avoir eu l’ordinateur et les jeux vidéo comme principal divertissement. Nous ne sommes pas “digital natives”, notre héritage culturel est aussi constitué par le cortège de médias traditionnels. Et précisément, c’est parce que nous connaissons leurs forces que nous savons en détecter les faiblesses et préparer la transition. L’équipe Storycode France
  • 31 STORYCODEPARIS.ORG facebook.com/storycodefr twitter.com/storycodefr Contact Mail : paris@storycode.org photos: © Nadia Berg pour Storycode Paris