• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Storycode Paris #6 - Les long-forms
 

Storycode Paris #6 - Les long-forms

on

  • 1,537 views

Présentation de Nadia Berg sur le long-form storytelling pendant la conférence Storycode Paris #6.

Présentation de Nadia Berg sur le long-form storytelling pendant la conférence Storycode Paris #6.

Statistics

Views

Total Views
1,537
Views on SlideShare
353
Embed Views
1,184

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

2 Embeds 1,184

http://storify.com 1181
https://www.rebelmouse.com 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Storycode Paris #6 - Les long-forms Storycode Paris #6 - Les long-forms Presentation Transcript

    • LongForm et SlowJournalisme Nadia BERG - @bergnadia www.storycode.org www.storycodeparis.org
    • Le « Long Form » •  •  •  •  •  •  •  Esthé&sme  et  qualité  de  lecture   Mul&média  et  hyperlien   Nécessite  un  temps  long  de  lecture   Rela&vement  cher  suivant  les  formules   Temps  de  réalisa&on  plus  long  que  pour  un  ar&cle  classique   Doit  être  mul&plateforme  et  responsive  design   Sujet  fort  –  hors  actualité    -­‐  portrait  ou  évènement  marquant  
    • hDp://www.ny&mes.com/projects/2012/snow-­‐fall   d’un  groupe  de  skieurs  qui,  l’hiver  précédent,   avaient  été  pris  dans  une  gigantesque  avalanche   à  Tunnel  Creek,  dans  l’état  de  Washington.   l’histoire     Publié  le  20  décembre  2012  
    • Timing   •  6  mois  de  reportage  +    temps  de  développement   Les  acteurs   •  17  personnes  mobilisée  tous  secteurs  confondus   •  Le  New-­‐York  Times  produc&on  et  diffusion   Les  auteurs   •  John  Branch   Le  Budget  :   •  Unknown  (vraisemblablement  à  la  hauteur  de  l’ambi&on)   L’audience:   •  3,  5  millions  de  pages  vues  pour  2,9  millions  de  visites  
    • Quelques  Chiffres   •  Jusque  22  000  visiteurs  connectés  en  même  temps   •  Un  quart  de  ces  visites  sont  de  nouveaux  lecteurs   •  Projet  partagé  par  plus  de  10  000  u&lisateurs  de   twiDer   •  12  minutes  en  moyenne  de  lecture   •  La  première  fois  que  le  NYT  arrive  à  engager  à  ce  point   son  audience  sur  une  autre  page  que  la  HomePage.   •  15  000  signes   •  Consulta&on  off-­‐line  possible  pour  2,99$  
    • Les  +   •  Qualité  de  contenu   •  Réflexion  sur  l’intégra&on  du  contenu  mul&média   •  Graphisme  soigné   •  Fluidité  de  lecture   Les  -­‐   •  Trop  long   •  Publicité  ajouté  après  coup,  brisant  la  fluidité  de  lecture   imposée  par  le  genre   Conclusion   •  Cher  et  chronophage,  la  presse  ne  peut  pas  vraiment  se   permeDre  une  aventure  telle  que  «  Snow  fall  »  trop   régulièrement  mais,  c’est  indéniablement  un  coup  qualita&f,   permeDant  de  fidéliser  son  lectorat  et  appâter  de  nouveaux   lecteurs  
    • Les  auteurs   Video:  Bob  Sacha   Produc&on:  Kenan  Davis,  Nadja  Popovich,  Kenton   Powell,  Ewen  MacAskill,  Ruth  Spencer,  Lisa  van   Gelder   Addi&onal  Produc&on:  Spencer   Ackerman,  Kayla  Epstein,  Paul  Lewis,   Amanda  Michel,  Ka&e  Rogers,  Dominic   Rushe  
    • Timing   •  2  mois  (avec  une  équipe  variable  –  soit  3  personnes  à  plein   temps  puis  2  personnes  )  –  Hors  produc&on  de  contenu   Les  acteurs   •  +  OU  -­‐  3  TEMPS  PLEIN   •  Video:  Bob  Sacha   •  Produc&on:  Kenan  Davis,  Nadja  Popovich,  Kenton  Powell,  Ewen   MacAskill,  Ruth  Spencer,  Lisa  van  Gelder     •  Addi&onal  Produc&on:  Spencer  Ackerman,  Kayla  Epstein,  Paul   Lewis,  Amanda  Michel,  Ka&e  Rogers,  Dominic  Rushe   •  Gabriel  Dance  –  Editeur  interac&f  
    • «  L'objec&f  de  la  NSA  :  Files  decoded  est  d'engager  et  d'interagir   avec  nos  lecteurs  tout  en  faisant  une  série  très  complexe  d'histoires   accessibles  »   plus  de  10.000  personnes  qui   consacrent  plus  de  30   minutes  sur  le  site  sur  les  2   premiers  jours   4000  signes   Il  y  a  la  volonté  de  faire  comprendre  un  sujet   extrêmement  complexe  d’un  point  de  vue  juridique   et  technique  à  l’ensemble  des  lecteurs.   Les  vidéos  des  experts,  parlant  ainsi  face  caméra,   comme  une  conversa&on  direct  avec  les  lecteurs  est   un  des  chemins  pour  aDeindre  ce  but,  bien  plus  que   si  cela  n’avait  été  fait  que  par  le  texte.  
    • Les  +   •  Fluidité  et  qualité  de  lecture   •  Ponctua&on  judicieuse  du  récit  par  de  la  vidéo   •  Choix  du  sujet,  au  cœur  de  la  tourmente,  prise  de  recul  par   rapport  à  l’actu,  valeur  ajoutée  indéniable   •  Ouverture  sur  une  intro  très  «  télé  »   Les  –   •  Encore  très  long,  difficulté  d’aller  au  bout   •  On  souhaiterait  le  télécharger  pour  le  regarder  off-­‐line   Conclusion   •  Réalisé  en  interne  +  presta  externe   •  Possibilité  de  créer  l’interface  en  deux  semaine  mais,  les   équipes  travaillent  en  étroite  collabora&on  et  le  sujet  est   «  mouvant  »,  il  est  donc  difficile  de  dire  combien  de  temps  sont   vraiment  nécessaire  pour  la  technique   •  Volonté  du  Guardian  d’établir  une  nouvelle  forme,  une  nouvelle   rela&on  avec  son  lectorat  
    • www.lequatreheures.com     @LeQuatreH  
    • Timing   •  4  jours  de  terrain  +    environs  8  jours  d’écriture  et  de  montage   •  1  journée  pour  la  mise  en  ligne   Les  acteurs   •  Le  CFJ   •  Les  13  étudiants   •  1  développeur  professionnel  indépendant  (  prof  payé  par  le  CFJ  )     •  un  graphiste  (  prof.  Payé  par  le  CFJ  )   Les  auteurs   •  13  étudiants  du  CFJ   •  Reportages  réalisés  en  binômes:  1  rédacteur  et  1preneur  images   et  de  son   Le  Budget  :   •  Environs  500  euros  par  reportage   •  7000  euros  pour  la  beta  complète  du  site  (inclus  reportage)    
    • Les  +   •  Fluidité  et  qualité  de  lecture   •  Enfin  un  longfom  en  français   •  Réflexion  sur  l’intégra&on  du  contenu  mul&média   •  Simplicité   Les  –   •  Manque  encore  de  qualité  sur  les  contenus  vidéos   Conclusion   •  LE  QUATRE  HEURES  est  un  test,  un  rêve.  Par&  de  la  ques&on  d’un   prof  à  de  futurs  journalistes  «    imaginez  le  journal  /  support   d’informa&on  de  demain  ».  Il  en  résulte,  malgré  le  manque  de   moyen,  un  contenu  qualita&f.     On  aDend  de  la  futur  formule,  une  interface  encore  plus  soignée   et  peut-­‐être  une  réflexion  sur  l’interac&vité  et  la  longueur  des   contenus.  
    • Hormis  le  quatreHeure  (on  ne  doute  pas  qu’ils  auraient   pris  plus  de  temps  s’ils  en  avaient  eu  les  moyens),  nous   avons  vu  que  le  longform  demande  du  temps  de   réalisa&on,  produc&on  et  du  financement  conséquent,   tout  du  moins  une  bonne  équipe  en  interne.   C’est  un  contenu  hors  temps,  qui  peut  raDrapé   l’actualité  mais  la  dépasse.  
    • Un cas à part Un  récit  mul&média     de  l’actu  
    • Timing   •  7  jours  (Actu  fait  divers  du  2  oct  –  sor&e  du  récit   mul&média  le  12  oct  2013)   Les  acteurs   •  Le  monde.fr  diffusion     •  Bernard  Monasterolo  –  DA  contenu  web  /  Salarié  du   monde   •  1  intégrateur  HTML  5  /  salarié  du  monde   Les  auteurs   •  Soren  Seelow  (FR)  /  salarié     •  Sébas&en  Hervieu  (envoyé  spécial  à  Madagascar)     Le  Budget  :   •  Tarif  Pige  pour  la  double  page  du  print  +  payé  pour  la   créa&on  du  contenu  mul&média  sur  place  
    • Les  +   •  Retour  sur  l’actualité,  meilleur  compréhension  des  faits   •  Réflexion  sur  l’intégra&on  du  contenu  mul&média   •  Graphisme  soigné   •  Fluidité  de  lecture   Les  –   •  ?   Conclusion   •  Peu  cher,  réalisé  en  interne,  l’équipe  du  monde  souhaite  lancer   ceDe  formule  mensuellement.     •  Les  lecteurs  ont  été  conquis   •  Choix  de  la  longueur  judicieux  pour  un  magasine  généraliste   •  Un  longform,  pas  trop  long  justement,  une  version  un  peu  à   part,  intelligente  dans  son  approche  de  l’actualité  et  de  son   lectorat    
    • 2013  c’est  fini,     À  vite  en  2014.   Merci… Storycodeparis.org @storycode