Your SlideShare is downloading. ×
Resume de 5 articles scientifiques sur apprentissage de langue
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Resume de 5 articles scientifiques sur apprentissage de langue

1,042
views

Published on

Resume de 5 articles scientifiques sur apprentissage de langue (02.12.2012)

Resume de 5 articles scientifiques sur apprentissage de langue (02.12.2012)

Published in: Education

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,042
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
14
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Résumé de 5 articles scientifiques sur lapprentissage des langues (02.12.2012):1. Saville-Troike, M. (2006). Introducing Second Language Acquisition. Cambridge: Cambridge UniversityPress. Chapitre 1 (pp. 1-6): “Introducing second language acquisition” et Introducing Second LanguageAcquisition. Cambridge: Cambridge University Press. Hieruit: Chapitre 2 (pp. 1-30): “Foundations ofsecond language acquisition”2. Newport, E.L., Bavelier, D. & Neville, H.J. (2001). “Critical thinking about critical periods:Perspectives on a critical period for language acquisition.” In E. Dupoux (Ed.), Language,Brain, and Cognitive Development: Essays in honor of Jacques Mehler (pp. 481-502). Cambridge:MIT Press.3. Dimroth, C., Gretsch. P., Jordens, P., Perdue, C. & Starren, M. (2003). “Finiteness in Germaniclanguages: A stage model for first and second language development.” In C. Dimroth &M. Starren (Eds.), Information Structure and the Dynamics of Language Acquisition (pp. 65-94).Amsterdam: John Benjamins.4. Krashen, S.D. (1981). Second Language Acquisition and Second Lanugage Learning. Online:www.sdkrashen.com/SL_Acquisition_and_Learning/index.html. Introduction (pp. 1-11).5. Muñoz, C. (2008). “Symmetries and asymmetries of age effects in naturalistic and instructed L2learning.” Applied Linguistics 29.4, 578-596.______________________________________________________________________________1. Saville-Troike:Lidée principale de larticle est la comparaison entre le procès dapprentissage de la langue maternelle(L1) et une seconde langue (L2). Il explique le rôle de l«Innateness», terme anglais qui veut dire toutequalité innée dune personne qui lui permet dapprendre une langue quelconque. Cest un phénomèneuniversel. Pendant lapprentissage, on découvre des modèles qui se répètent. Ces modèles servent à seformer des idées sur les regels de la langue quon ne maitrise pas. Larticle distingue trois stadesdapprentissage:Premier stade Lentre deux stades Stade finaleL1 et L2: L1 et L2: L1 et L2:– conditions personnelles pour – transmission de connaissances – niveau L2 proche de L1apprendre les langues de L1 vers L2 – expérience near-nativeness:– connaissances de base – interaction et socialisation avec terme anglais pour dire quon ne– développement cognitif ceux qui maitrisent L1 ou L2 peut plus distinguer un natif– interaction réduite – formation des conditions qui dun étranger– capacités Innateness facilitent lapprentissage: – fossilisation: les règles quon a feedback, motivation, apprises ne changent plus ou pas instruction, correction des fautes facilement … – niveau de maitrise différent dun apprenant à lautre2. Article de Newport:L’idée principale de Newport est que le cerveau humain est élastique. Plus on apprend à un age trèsjeune, plus on apprend bien et vite. Cest pour cela quil est souvent difficile dapprendre une nouvellelangue lorsquon a passé un certain âge. Il distingue des âges différents quil appelle Critical Period. Pour
  • 2. faciliter lapprentissage de la langue maternelle L1 ou une seconde langue L2, il faut dabord déterminerdans quelle période critique on se trouve.Newport pense que chaque période critique est composée de différentes stades. Au sommet de chaquepériode se trouvent les moments les plus productifs pour apprendre. Ce qui explique la vitesse parlaquelle on apprend une langue lorsquon est jeune.Il existe un certain lien entre lâge à partir duquel on commence à apprendre une langue et le degrédapprentissage. Car même après le déclin dune période critique, on peut toujours continuer àapprendre une langue. Pour réussir, il faut plus de moyens et defforts pour stimuler lapprentissage.Le déclin dune période critique dépend de l’expérience individuelle et de la maturité cognitive.Généralement on apprend dabord vite à se familiariser avec les caractéristiques visibles et formellesdune langue (morphologie, syntaxe, phonologie ...) avant de passer à un niveau plus abstrait, invisible(sémantique). Lapplication des règles grammaticales est le dernier stade dapprentissage.Un point commun entre Newport et Saville-Troike: on peut apprendre L2 grâce à des connaissancesquon a de sa propre langue maternelle L1.3. Article Dimroth:L’idée principale de larticle est que lapprentissage de langue L1 et L2 passe par les mêmes stades:- le discours des langues est universel, on apprend de la même façon- on fait tous les mêmes fautes (grammaire, orthographe, syntaxe...) peu importe la langue quonapprend- on a tous des connaissances limitées de la langue au moment de lapprentissage- la capacité de comprendre le sens des mots se manifeste avant la maitrise de la grammaire- on peut communiquer même si on ne maitrise pas encore les règles grammaticales de la langue- le Finiteness est partout le même, cest un stade dapprentissage dans lequel on réduit les regèles de lalangue au minimum pour communiquer. Cette réduction des regels est du au fait quon ne maitrise pasencore la langue. Exemple: «Moi Travailler Aujourdhui». Les règles de langue ne sont pas bonnes maison comprend ce quon veut dire- le Finiteness a 2 caractères qui nont rien à avoir avec la grammaire mais avec le sens des mots: anchoringet linking.- anchoring sert à positionner les mots et linking sert a définir la relation entre les mots- grâce à lanchoring, on sait par exemple que cest AUJOURDHUI que MOI va TRAVAILLER.- le Finiteness passe par 3 stades: Holistic Stage, Conceptual Ordening Stage et Finite-linking Stage- chaque stade a ses propres marques quon utilise pour chaque situation- exemple du Holistic Stage: «Moi NON Travailler Aujourdhui». Ici la phrase est incorrecte mais oncomprend ce quon veut dire grâce à la marque de la négation. Même chose vaut pour laffirmation,lexclamation…- exemple du Conceptual Ordening Stage: «Moi PAS Travailler Aujourdhui». Le NON est remplacé parPAS, marque de négation. Mais la phrase nest toujours pas correcte à cause des fautes de la conjugaisonet lordre des mots.- ces fautes seront corrigées une fois le dernier stade du Finite-linking est accompli: le stade de la maitrisede la grammaire pour construire une phrase correcteLes 3 stades de Finiteness:Holistic Stage Conceptual Ordening Stage Finite-linking StageRecours à des solutions simples Ajout des particules comme non, Conjugaison correcte des verbessans connaissances de pas, avec, sans … et des verbes simples et complexes se
  • 3. grammaire: “Moi Travailler simples comme avoir, être, aller manifesteAujourdhui” …Solutions pragmatiques Solutions lexicales Solutions grammaticales4. Larticle de Muñoz:L’idée principale de larticle est la différence entre les âges lorsquon apprend une langue de façonspontanée ou de façon instruite:- la vitesse par laquelle on apprend une langue dépend de lâge- les plus âgés ont plus davantages par rapport au plus petits grâce à ce que lauteur appelle Initial RateAdvantage, les stratégies dapprentissage et lexpérience acquises pendant lapprentissage dautres langues- les plus petits ont aussi des avantages grâce à lUltimate Attainement, ce sont les moments les plusproductifs du cerveau en plein développement et qui sert à apprendre très vite- LUltimate Attainement est accessible uniquement dans des situations parfaites où on parle, écrit etpense à plein temps uniquement dans la langue cible (L1, L2 ou les deux à la fois), ce qui se passerarement dans la réalité5. Larticle Karshen:Lidée principale de larticle est la différence entre apprendre (étudier les regels de la langue, suivre descours... ) et acquérir (apprentissage spontané par socialisation, sans avoir passé par l’école …):- les connaissances quon a de sa langue maternelle (L1) aident à apprendre une seconde langue (L2)- le système interne de la langue quon maitrise sert à contrôler les fautes quon fait dans la langue quonest entrain dapprendre- lacquisition de langue se passe de façon inconsciente- les règles apprises de façon consciente peuvent devenir des règles inconscientes par la répétition- la simplicité et la cohérence facilitent lapprentissage- la meilleure façon dapprendre aux enfants une nouvelle langue est de déterminer dabord leur niveaulinguistique ensuite de les aider à grimper un niveau nettement plus haut- la différence entre le niveau de lenfant et le niveau quon propose ne doit pas être très grande- le langage de lenseignant doit être facile, naturel, attractif et significatifConditions et types dapprentissage:Conditions On prend du temps et Ça sert à se rattraper, Connaissance des regelsdapprentissage on le donne pour corriger les fautes, on de grammaire réfléchir sur son langage fait attention à la forme du langage et pas au contenuMéthodes On fait attention à la Si lobjectif est de On fait attention aussidapprentissage forme de la langue, la communiquer, on fait bien à la forme de la grammaire doit être plus attention au langue quau sens de la correcte, contrôle se contenu du message, communication, le passe parfois pas à la grammaire contenu du message est inconsciemment seulement aussi importantType Overuser: Underuser: Optimal user:dapprenant quelquun(e) qui nose quelquun(e) qui parle Quelquun(e) qui pas parler par peur de sans gêne même sil / combine les deux, faire des fautes, il / elle elle ne connait pas de conscient de ses limites nest pas sûr(e) de ses règles, souvent la source de langue mais ose
  • 4. connaissances de la des problèmes de parler pour se faire grammaire communication avec les comprendre étrangersDifférences entre acquisition et apprentissage de langue:Acquisition Apprentissage– dépend de sa capacité au moment du contact - emploi conscient des regelsavec la langue à apprendre - cherche à parler correctement selon les regels– laccent sur le contenu de la communication grammaticales apprises– développement de stratégies dacquisition par la - structure de langue assez claire, même si enroutine, répétition des modèles, jeux, exercices … réalité on a pas eu de temps pour apprendre toutes les regels Fin

×