Rapport
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Rapport

on

  • 820 views

 

Statistics

Views

Total Views
820
Views on SlideShare
820
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
8
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft Word

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Rapport Rapport Document Transcript

  • UNIVERSITE MOHAMED V AGDAL FACULTE DES SCIENCES DE RABATDEPARTEMENT DE SCIENCE DE LA TERRE ET DE L’UNIVERSS-T-U III MODULE DE LA PETROLOGIE RAPPORT DE STAGE DANS LA REGION DE ROMMANI Professeurs encadrants : Mme KHARBOUCH FATIMA Mr Zaharaoui Mohamed Mr El Wartiti Mohamed
  • Départ de Rabat à 8hLa Meseta marocaine, ou plateau central marocain, est un massif ancien situé dans le nord-ouest du Maroc, entre la côte atlantique et le Moyen Atlas ; elle couvre une superficie de 8500km2.Elle est coupée de nombreuses vallée dont certaines sont profondes (comme l’oued Grou) quirendent la circulation difficile.De climat relativement humide, offrant un paysage de forêts (chênes verts)Et de pâturages, la Meseta est faiblement peuplée par des tribus arabe et surtout berbères, envoie de sédentarisation (Zaër, Zaïane, Zemmour).Ce plateau central est consacré aux cultures extensives associées à l’élevage (ovins oubovins).Autour de Khouribga, le sous-sol est riche en phosphates. (…)1er arrêt :Orientation N60Présentation du cadre géologique, plateau Krefla entre Ain Aouda et Rommani Description de l’affleurement :Les couches ou stratesL’âge carbonifère (Viséen inférieur)Les plis on peut appeler des glissements car on peut voir des faillesLa nature de la roche, roche sédimentaire alternance de grés de pyélites et encore c’est uneroche plissée.2ème arrêt :Orientation N55Présentation du cadre géologique, la boutenier de RommaniDescription de l’affleurement :Les couches ou stratesL’âge carbonifère plus précisément de Viséen supérieurLes plis marquée par des pyélites et des grés avec de la schistosité de fractureLa nature de la roche, roche sédimentaire de stratificationSon débit en frite d’où la schistosité de fracture donc pas de cristallisationLa monté de la colline : Observation de la discordance angulaire stratedu Trias sur le paléozoïque.Dans les argiles rouge du trias il y a du gypse, sulfate de calcium à deuxmolécules d’eau (CaSO4 (H2O)2) qui s’est formé il y a quarantemillions d’années par sédimentation au cours de l’évaporation delagunes d’eau de mer. Le plâtre s’obtient par cuisson et broyage de la<<pierre à plâtre>>, le gypse. L’extraction du gypse se fait dans descarrières à ciel ouvert ou en galeries souterraines. Concassé, cuit dansdes fours, il est enfin broyé finement pour obtenir le plâtre en poudre. Cette poudre blanche ala propriété de durcir très rapidement lorsqu’on la mélange à l’eau.3éme arrêt :
  • Faille Lalla Aîcha, Oued MechräaContact vertical anormal entre le Paléozoïque (Viséen) et le Tris par une zone cuite etpresque blanchâtre (Faille Lalla Aîcha, l’Oued Melha suit la direction de la Faille normaleindiquant l’ouverture = une déchirure – rift => magmatisme.Intercalation des coulées basaltiques (dans les argiles du Trias)Le basalte : roche magmatique (par fusion partielle du manteau péridotite) volcanique dite<<extrusive>> ou <<effusive>>), est produite par le refroidissement très rapide du liquidemagmatique à la surface au contact de l’air ou de l’eau. Cette roche peut contenir dephénocristaux et présente des textures microlithique variées’ avec plus ou moins de verre. Ilest le constituant principal de la couche supérieure de la croûte océanique.Description et minéralogie du basalteBasalte tholéiitique (MORB) on peut le voir à une forme de pillow-lava, remplie de silice quicristallise est donne la chlorite.Le basalte est une roche basique et est mélanocrate à holomélanocrate (sombre à très sombre)Présence d’une faille postérieur au miocène. On a une roche sédimentaire (pyélite = schiste etbarre de quartzite = grés quartzeux). Âge carbonifère= Viséen supérieur.Arrêt au village de Rommani ; faire des achats. Déjeuner au niveau de la forêt versEzzhiliga.4éme arrêt : Vers Ezzhiliga série siluro-dévonien avec vers l’Ouest les crêtes calcaire de dévonien(Koudiat Chérif)Micaschiste.. Type de schistosité de flux (plan de schistosité à aspect luisant du à larecristallisation des micas orientés) indique le type de métamorphisme.Type de métamorphisme régional, est plus profond que celui de l’arrêt précédent.Orogenèse hercynienneS0 : stratificationS1 : schistosité, plissé comme micropine.S2 de crénulation recoupant la S1 dans des feuillets.Apparition des minéraux en aiguilles blanchâtres (altération) désorientées par rapport à la S1régionale.Cette cristallisation est contrôlée par une source de chaleur.Qui donne des corniènne d’origine d’infusion magmatique.5éme arrêt : contact l’encaissant avec le granite des ZaërAu bord de la route, dans les derniers virages avant la plateauRoche : micaschiste à andalousite.Roche métamorphique massive dure comme des cornes donccorniènne à baguette blanchâtre (andalousite).Type de métamorphisme thermique [H P°, BT°]. Métamorphismenon orienté de contacteLes minéraux de métamorphismes sont : andalousite – silice – cordiérite.Le granite est une roche magmatique plutonique, (dite intrusive) ; (densité moyenne : 2,7)Le granite est issu d’un magma acide très visqueux remontant lentement vers la surface sousforme de pluton, de superficie de 1 à plusieurs km2 et dont l’enracinement dans la croûte peut
  • atteindre 10 km. La T° du magma varie de 700 à 900 °C. il naît en profondeur entre 20 et 30km, mais n’atteint jamais la surface.Le granite de Zaër d’âge ordovicien s’est mis en place dans un contexte de compressionassocié à la formation de chaîne de montagne hercynienne.La structure grenue, c’est-à-dire entièrement cristallisée, formée par le refroidissement lent,en profondeur, d’un magma issue de l’anatexie de la croûte continentale.Les minéraux en grains (cristaux) tous visibles à l’œil nu, sont principalement du quartz, dufeldspath potassique (orthose) et du plagioclase. Sont des tectosilicates. Des micas (biotiteet/ou muscovite).La composition chimique moyenne du granite est :SiO2 : 72.5 %, Al2O3 :14 %, (Na2O, K2O) : 9.5 %, oxydes (Fe, Mn, Mg, Ca) : 2 %Le granite et ses roches associées (granitoïdes) forment l’essentiel de la croûte continentale.Description sur l’affleurement :Filon tardif de pegmatite et d’aplite dans le granite font une ceintureForme arrondie en boule dans le granite se sont des pegmatitesArrêt sur le graniteAltération en sable : arène granitique de granite fraisEnclaves magmatiques et métamorphiques sombresferromagnésiens, altérer dans le granite avec desdifférentes formesReconstitution de l’histoire géologique de la région :Le chemin qu’on a fait de Ain Aouda jusquàRommani nous permet de voir un disant d’âge entrel’arrêt de l’dovicien supérieur jusqu’à ordovicien.Dans le 1er âge on a vue les roche à une structure depli de schistosité, et puis et à la 2éme âge on voie desroches de pli métamorphique (granite) dans unpaysage de niveaux structural supérieur, on peut remarquer dans se 2éme âge d’ordovicienune période érosée où très bas de granite de différentes structures, il y a de mouvement dansdes couches de granite plein de micas et qui ont un agrégation des minéraux par la chaleur eton peut vue des roche de visage extérieur blanchâtre donc on a des roches acides.