Rapport de stage - Jardin des Sciences
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Rapport de stage - Jardin des Sciences

on

  • 887 views

Rapport de stage au Jardin des Sciences par Sophie Champoiral.

Rapport de stage au Jardin des Sciences par Sophie Champoiral.

Statistics

Views

Total Views
887
Views on SlideShare
887
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Rapport de stage - Jardin des Sciences Document Transcript

  • 1. UNIVERSITÉ de STRASBOURG STAGE DE DECOUVERTE Master d’Enseignement polyvalent du 1er degré Chargée d’étude et de conception d’une mallette pédagogique d’astronomie pour le Planétarium Champoiral Sophie Rapport de stage effectué Du 22 avril au 3 mai 2013 Au Jardin des Sciences, 12 rue de l’Université – 67000 Strasbourg
  • 2. Convention de Stage
  • 3. Le contrat d’objectifs
  • 4. La fiche bilan du stagiaire par l’entreprise dûment remplie par le responsable du stage en entreprise
  • 5. SOMMAIRE Représentations initiales 1 Introduction 2 L'entreprise Organisation 2 Fonctionnement et budgétisation 3 Contraintes et opportunités 5 L'équipe du Jardin des Sciences Rapport hiérarchique 5 Poste assigné durant le stage 6 Analyse de métiers 7 Apport personnel du stage Démarche de recherche 9 Activités et répartition dans le temps 10 Compétences mises en œuvre 12 Analyse des activités 15 Collaborateurs et esprit d'entreprise 16 Bilan du stage L'expérience de stage 17 Stage et projet professionnel 18
  • 6. Représentations initiales d’un poste de médiateur scientifique Je travaille actuellement au Planétarium de Strasbourg, en tant que job étudiant. Je côtoie donc les animateurs du Jardin des Sciences lorsque j’y suis. Il semblerait que ces animateurs viennent uniquement pour animer des séances et des visites de la coupole de l’observatoire, mais je sais qu’ils retournent parfois au JdS. J’imagine que la responsable du Planétarium, Mme Wendling, coordonne les activités proposées au Planétarium et que les animateurs suivent ses directives tout en proposant des idées. Je sais qu’ils travaillent également sur une galerie d’exposition scientifique à l’UdS. Selon mes premières impressions, ce poste permet au JdS de concrétiser les idées de projets que la responsable du Planétarium souhaite mettre en place. Cependant, je sais également que des réunions sont organisées avec toute l’équipe du JdS. Je n’y ai pour le moment pas participé, en tant que vacataire, mais j’imagine que chacun doit pouvoir apporter son lot de questionnements et de solutions. De plus, je sais également que Mme Wendling s’investit beaucoup dans la conception des projets, le poste de médiateur scientifique doit donc être plus précis que cela. 1
  • 7. INTRODUCTION Ce stage au Jardin des Sciences m'a permis de me retrouver au sein d'une équipe de travail et de ce fait d'analyser les compétences mises en œuvre par le personnel, ainsi que leur collaboration afin de mener à bien les buts de l'entreprise. Dans un premier temps, nous présenterons la structure du Jardin des Sciences en lui- même : sa condition, son équipe, ainsi que le poste rejoint durant ce stage et les activités s'y référant. Nous nous pencherons ensuite de manière plus approfondie sur quelques postes en particulier, afin de pouvoir comparer les compétences mises en œuvre par différents protagonistes de l'entreprise. Dans un second temps, nous détaillerons la démarche employée pour accéder à ce stage ainsi que les activités réalisées durant celui-ci. Nous tenterons également une approche des compétences nécessaires à la réalisation de ces dites activités. Enfin, nous analyserons ces activités dans leur ensemble, en soulignant les degrés de complexité et d’autonomie des différentes tâches effectuées, les résultats à atteindre, ainsi que les collaborations avec des tiers. Une autre partie sera dédiée au comportement adopté dans l’entreprise en fonction des contraintes rencontrées. Nous conclurons ce rapport par un bilan de l'expérience apportée durant ce stage ainsi que les répercussions que cela a eu sur mon projet de ré-orientation professionnelle. L'ENTREPRISE Organisation Le Jardin des Sciences est une structure de l'Université de Strasbourg. Elle est dirigée par Hugues Dreyssé, qui est également Vice-Président des ressources humaines de l'UdS. Elle a été mise en place en 2008, dans le prolongement de la mission Culture Scientifique et Technique de l'UdS, y rattachant de ce fait le Planétarium. En effet, la loi du 10 août 2007 relative aux Libertés et Responsabilités des Universités a confirmé la « diffusion 2
  • 8. de la culture et l'information scientifique et technique » comme faisant partie des six missions du service public de l'enseignement supérieur. Le JdS regroupe dons les actions de diffusion de culture scientifique de l'UdS. Les activités proposées par le JdS concernent tous les publics (étudiants, familles, professeurs...), et s'étalent selon les projets sur différents lieux : le Campus, la ville ou la région. Le JdS organise des manifestations ponctuelles comme l'Année Internationale de la Chimie, la Fête de la Science, les Journées du Patrimoine, des expositions temporaires, la Nuit des Musées ou la Nuit des Chercheurs, mais participe aussi à la diffusion des Alsasciences et aux Kid's University. Il entretient également une Galerie d'actualités scientifiques ainsi que le Planétarium, sans compter toutes les collections patrimoniales de l'UdS. Enfin, des conférences, des cafés scientifiques et des actions menées auprès des scolaires en lien avec le Jardin Botanique sont organisés régulièrement. L'organisation et la coordination de tout cela nécessite une équipe polyvalente et complète. Fonctionnement et budgétisation Le JdS est une composante centrale de l'UdS. Comme toutes les composantes de l'Université, le budget qui lui est alloué est négocier chaque année dans un cadre de dialogue de gestion. Chaque année, une rencontre est organisée entre le directeur du JdS, ses directeurs- adjoints et différents représentants de l'UdS, entre autres le Directeur et le VP des ressources humaines, le Directeur Général du service, les DG adjoints du service. C'est-à-dire que sont rassemblés les membres administratifs et politiques (la plupart du temps, des enseignants- chercheurs) de l'Université. Un certain budget est donc alloué après négociations, ce qui définira en premier lieu le nombre de postes possibles au JdS (aujourd'hui 18 personnes). Les salaires sont en effet le coût principal du JdS. Neuf d'entre eux sont fonctionnaires, les neuf autres étant contractuels et donc payé par le JdS. 3
  • 9. La répartition du budget est décidé par le comité de direction, qui se compose de : − Hugues Dreyssé : Directeur du Jardin des Sciences et Vice-Président de l'UdS − Anne-Catherine Hauglustaine-Robert : Directrice-adjoint du JdS − Sébastien Soubiran : Directeur-adjoint du JdS Trois grandes lignes budgétaires transparaissent : − Les ressources humaines (salaires) − L'investissement dans du matériel pérenne − Le fonctionnement, c'est-à-dire tout le reste dont les manifestations organisées Le Jardin des Sciences possèdent plusieurs sources de revenus : − Le budget annuel alloué par l'UdS, comme à chacune de ses composantes. − Les revenus extérieurs, qui sont eux-même subdivisés en trois parties :  Les ressources propres (entrées au Planétarium)  Les partenaires (Région, Conseil Général, Ville)  Les projets européens La Région possède un conseil scientifique régionale, avec lequel le JdS tente de définir des stratégies régionales pour soutenir certains types d'action, comme les Alsa'sciences, le Planétarium, le Planétarium-Mobile (en déplacement dans les écoles), ou encore l'inventaire des collections. La Ville soutiens les actions scolaires et péri-scolaires organisées par le JdS. Le Conseil Général accorde certaines subventions sur projet d'actions territoriales, la plupart de son investissement allant dans la structure le Vaisseau. Le budget alloué chaque année par l'UdS est une somme d'argent à investir absolument puisse que celui-ci est remis dans le pot commun chaque année s'il n'a pas été totalement dépensé. Le JdS fonctionne donc par grandes actions, par grandes lignes directives, revues chaque année, et non pas par projet. D'une année sur l'autre, aucun budget n'est en effet certifié, d'autant plus dans une période de restriction budgétaire. Cette année par exemple, le budget alloué par l'UdS a chuté de 10%. 4
  • 10. Contraintes et opportunités Du fait d'un budget restreint, le JdS peut parfois avoir quelques difficultés à mener à bien tous les projets conçus. En effet, étant une composante de l'Université de Strasbourg, celui-ci dépend financièrement des subventions accordées. De même, les projets de restructuration ou de rénovation peuvent s'échelonner dans un temps parfois double ou triple à celui espéré au départ. L'idée de la construction d'un nouveau Planétarium par exemple remonte à près d'une dizaine d'année. Ce projet a du être repoussé plusieurs fois, la date de la prochaine échéance étant actuellement fixée pour 2016. De plus, cette nouvelle structure nécessitera un nombre de personnel plus important, pourtant, aucun financement supplémentaire ne sera accordé : ce sera au Jardin des Sciences de trouver lui-même un plan de financement. On constate d'ailleurs aujourd'hui que le JdS nécessiterai plus de personnel afin de mener à bien des projets commencés - tel celui que j'ai poursuivi par exemple – mais qu'un manque de moyens ne permet pas d'employer plus de personnel. Le JdS possède cependant une liberté d'élaboration de projets assez vaste, ce qui est un point positif de la structure. En effet, le JdS doit pouvoir répondre aux différentes missions sus-nommées dans le cadre de la communication scientifique de l'Université. Elle possède pour cela une équipe polyvalente qui collabore activement afin de mener à bien ces projets. Le fait que les bureaux des personnels soient tous concentrés au même étage permet l'organisation de l'équipe à travers une communication active et une entraide certaine. L'EQUIPE DU JARDIN DES SCIENCES Rapport hiérarchique Suite à un entretien avec Mme Wendling, ma responsable de stage, j’ai pu saisir l’organigramme et les principaux rôles de chaque personnel de l’équipe du JdS. Ci-dessous, j’ai pu reconstituer l’équipe de 20 personnes que constitue celui-ci (cf Annexe 1). 5
  • 11. Service rejoint durant le stage J'ai été intégrée dans l'équipe des médiateurs scientifiques au JdS. J'étais donc directement dépendante de Milène Wendling (Responsable du Planétarium) et Christelle Spettel (Responsable de l'action scolaire et pédagogique). Bien que je ne faisais pas d'animation au Planétarium étant donné que cela nécessitait une formation, j'ai convenu avec Milène Wendling d'élaborer une mallette pédagogique du Planétarium, mettant alors au service du JdS mes compétences de professeurs des écoles, à savoir des techniques pédagogiques particulières, en définissant un objectif d'apprentissage afin d'établir la programmation des activités, mais également mes connaissances scientifiques dues à mon parcours d'étude. J'ai donc été assignée à un poste de chargé d'étude et de conception. C'est-à-dire que j'ai du travailler en plusieurs temps sur cette mallette pédagogique : − Étudier les demandes des professeurs des écoles ainsi les programmes scolaires concernant l'astronomie. − Étudier le concept de mallette pédagogique en général : quelle allure a-t-elle, que contient-elle, quel est le but d'une mallette, comment la louer etc. − Récolter des informations sur les activités potentiellement réalisables en classe, grâce à des échanges avec mes collègues médiateurs et des professeurs ayant créés des objets d'activités ludico-pédagogiques. − Concevoir les activités grâce à mes connaissances acquises en formation à l'IUFM et à des exemples d'activités récoltées sur des sites de club d'astronomie. − Concevoir les supports (rédactionnels et matériels). 6
  • 12. ANALYSE DE QUELQUES METIERS Nom : RHINN Prénom : Bruno Profession au sein de l’entreprise : Médiateur scientifique Rôle : Communication scientifique en astronomie pour le grand public Parcours : − Baccalauréat E (Sciences et Technologies de l’Industrie) en 1992 − Embauché au Planétarium en 1999 Diplômes : Baccalauréat Compétences nécessaires : - Techniques d'animation de groupe L'animateur prend en charge un groupe de personnes (entre 10 et 60) et mène un spectacle interactif ainsi que des visites guidées. - Techniques pédagogiques L'animateur travaille avec de jeunes enfants et s'adapte à leur niveau afin de mener un spectacle intéressant pour eux. - Règles de sécurité des biens et des personnes L'animateur refuse l'accès à la Coupole aux personnes à mobilité réduite (80 marches en colimaçon). Descriptif du métier : Animateur scientifique au Planétarium (séances de Planétarium, Planétarium Mobile, soirées Nocturnes), guide du patrimoine scientifique (coupole de l’observatoire). Il travaille en équipe avec les autres médiateurs scientifiques qui tous ensemble coordonnent leurs planning, échangent leurs idées sur les projets du Jardin des Sciences, collaborent dans l'organisation et la mise en place même de ces projets. 7
  • 13. Nom : WENDLING Prénom : Milène Profession au sein de l’entreprise : Responsable du Planétarium Rôle : Coordonner les activités autour du Planétarium ainsi que les activités d’astronomie sur Strasbourg et dans la Région. Parcours : − Baccalauréat S − Master en Astronomie (DEA) parcours Planétologie (Géologie des planètes rocheuses) à Toulouse − Animatrice et conceptrice à la Cité de l’Espace (Centre de Sciences avec un Planétarium) à Toulouse (7 ans) − Responsable du Planétarium à Strasbourg. Diplômes : − Baccalauréat S − DEA Astronomie Compétences nécessaires : - Utilisation d'outils de planification Organise et met en place les modalités de fonctionnement de la structure : planning, personnel employé en CDD ou vacataire. - Gestion économique et financière Gère les moyens budgétaires et matériels du Planétarium, supervise la gestion des ressources humaines, planifie les opérations financières. - Conduite de projet Cf description ci-dessous (p. 18) et annexe 2 : Conduite de Projet. - Techniques de communication Communique les informations sur les résultats d'activité, les évolutions, les enjeux en interne ou à des partenaires. Communication sur le Planétarium par voie informatique, d'affichage et de flyers. 8
  • 14. - Gestion comptable et administrative Superviser la gestion des ressources humaines d'une structure (paie, formation, recrutement, ...) - Techniques de management Supervise et coordonne l'équipe du JdS dans son ensemble (médiateurs scientifiques, designer, gestionnaire administratif, etc.) Descriptif du métier : Coordonner ce qui est déjà en place au Jardin des Sciences autour du Planétarium et élaborer de nouveaux projets en accord avec la politique du Directeur du JdS (Hugues Dreyssé). En collaboration avec Christelle Spettel et le reste de l’équipe du JdS. APPORT PERSONNEL DU STAGE Démarche de recherche Ce stage a été effectué dans le cadre d'une ré-orientation professionnelle, du Master d'Enseignement vers des études de Communication Scientifique. Les démarches de recherches ont donc été conduites à travers plusieurs structures telles le Jardin des Sciences ou le Musée Zoologique. Travaillant au Planétarium en tant que vacataire depuis septembre dernier, j'ai demandé à la structure qui gère le Planétarium, le Jardin des Sciences, s'il était possible d'effectuer un stage en son sein. Après avoir eu la confirmation d'une possibilité de stage, j'ai envoyé CV et lettre de motivation pour un stage de deux semaines. Quelques jours plus tard, ma demande fut acceptée. L'outil le plus utilisé pour ces recherche fut internet, afin de recenser les possibilités de stages. Cependant, j'utilisai aussi beaucoup le téléphone pour avoir une première approche franche et claire, voire expliciter mes motivations. 9
  • 15. Activités et répartition dans le temps J'ai travaillé en tant que chargée d’étude et de conception d'un projet de mallette pédagogique d’astronomie pour le Planétarium au Jardin des Sciences. Le but de ce stage était de mettre mes compétences scientifiques et pédagogiques ainsi que mes connaissances du programme scolaire au service du Planétarium et des enseignants des écoles primaires. Nous avons convenu avec Mme Wendling, suite à un entretien de début de stage, des modalités de conception et des buts à atteindre. La mallette pédagogique devait être ludique, en accord avec les programmes, transportable, peu coûteuse et permettre une communication sur le Planétarium. En premier lieu, j’ai mené une analyse du besoin en prenant rendez-vous avec les quatre médiateurs scientifiques travaillant au Planétarium (B. Rhinn, C. Vilatte, N. Toussaint et J.Y. Marchal) afin d’échanger sur ce qui selon eux pourrait être intéressant dans une mallette pédagogique du Planétarium. Cela m’a permis de confirmer le fait que ce que les enseignants venant aux séances du Planétarium cherchaient était la possibilité de rendre les apprentissages du programme plus accessibles et attractifs, plus concrets et expérimentaux. J'ai donc mené une veille technologique, sur les conseils d'un des animateurs, et consulté les sites des Planétarium de France en passant par le site de l’APLF (Association des Planétarium de Langue Française), et le site de l'AFA (Association Française d'Astronomie) ainsi que d'autres site d'astronomie. Cela m'a permis de récupérer des documents pédagogiques d'astronomie libres de droit et de commencer à construire les activités potentielles de la mallette. En me référant aux programmes 2008, j'ai pu extraire les objectifs à atteindre en cycle 3 et en fonction de ceux-ci concevoir les activités. Afin de mieux me représenter la mallette pédagogique d'astronomie à concevoir, j'ai pris contact avec les différentes structures en possédant une, soit la mallette de minéralogie disponible au JdS, la mallette de botanique (en contactant Laura Asther, grace à C. Spettel travaillant au JdS) et bien sûr les diverses mallettes de l’IUFM de Strasbourg (via M. Handrich et M Diskus). J'ai alors pu établir une analyse fonctionnelle de cette mallette en analysant les réponses attendues par les professeurs et le Jardin des Sciences, et commencer à mettre en place un cahier des charges. 10
  • 16. J'ai également collaboré avec le Planétarium, en visionnant quelques séances d'astronomie pour des élèves de 9 ans et plus. Cela m'a permis d'avoir un aperçu de la forme que pouvait prendre une « leçon » d'astronomie pour des enfants de cet âge. J'ai aussi pu consulter certains livres vendus au Planétarium, qui m'ont donné des idées pour la création de fiches pédagogiques ludiques et intéressantes à joindre aux activités de la mallette. Entreprendre une démarche d’investigation en astronomie n’est pas chose aisée, c’est pourquoi j’ai rapidement pris rendez-vous avec M. Diskus, professeur de sciences et technologies à l’IUFM de Strasbourg, afin d’échanger avec lui sur la conception et l’utilisation de maquettes astronomiques en classe. Son expérience dans le domaine de la pédagogie en sciences a été d'une aide précieuse et m'a permis de réaliser ce qui était concevable en tant que maquettes ainsi que ce qui était réalisable et accessible en classe. Le contenu pédagogique de la mallette étant mis en place, je me suis alors penchée sur la création d'un petit jeu de rôle, permettant ainsi aux élèves de se mettre en situation d'astronautes à la recherche d'informations. Les activités, elles, ont été élaborées au fur et à mesure de mes recherches et grâce aux connaissances et aux compétences acquises à l'IUFM. De même, la rédaction d'un guide de l'enseignant, du carnet de bord de l'élève, ou encore des fiches pédagogiques ont été élaborées au fur et à mesure du stage. Grâce au logiciel Photofiltre Studio X gérant les calques, j'ai pu aller jusque concevoir le rangement de la mallette ainsi que les schémas de construction des maquettes. Il me fallait également me pencher sur les conditions de location de la mallette. En effet, comme certains contenants de celle-ci sont des objets utilisables par la classe (bougies) et d'autres assez fragiles ou petits pour devoir être remplacés (petites planètes du système solaire, maquettes fragiles), il fallait pallier aux frais que cela engendrerai. J'ai donc fait une estimation rapide que j'ai joint au descriptif. Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de faire un budget prévisionnel du coût de la mallette et de sa rentabilité dans le temps. Enfin, après avoir échangé avec ma responsable de stage et responsable du Planétarium, Mme Wendling, sur une première version de la mallette, j'ai constitué un dossier descriptif pour le Jardin des Sciences, afin qu'ils puissent concevoir physiquement le projet de mallette mis en place (voir dossier annexe (3) ci-joint). 11
  • 17. Il ne restait alors qu'à peaufiner la communication sur le Planétarium, qui avait déjà été intégrée au fur et à mesure du projet : description de celui-ci au début du guide de l'enseignant, corrélation aux spectacles sur les fiches pédagogiques, don de dépliants pour chaque classe empruntant la mallette etc. Compétences mises en œuvre Selon moi, et en me référant aux fiches ROME, les principales compétences à retenir par rapports aux activités du poste que j’ai occupé sont les suivantes : − Utilisation d'outils bureautiques (traitement de texte, tableur,...) En utilisant des logiciels tels que Word pour la rédaction ou encore Photofiltre Studio X pour la création des schémas des maquettes. − Droit de l'information En sachant quels contenus en ligne sont exploitables et sous quelles conditions. Certaines activités d'astronomie pour néophytes sont récupérables sur le net et libre d'exploitation. Cependant, certains schémas doivent garder le logo du site sur lequel on les a récupérés. − Normes rédactionnelles En sachant comment mettre en forme les différents contenus, qu'ils soient adressés ou aux professeurs, ou aux élèves, ou au personnel du Jardin des Sciences. − Conduite de projet « Qu’est-ce qu’un projet ? Une démarche spécifique qui permet de structurer méthodiquement et progressivement une réalité à venir. » (D’après la norme AFNOR (Association Française de Normalisation)). 12
  • 18. En menant à bien un projet en suivant certaines de ses différentes étapes : 1 - Clarifier l'idée : Qu'est-ce qu'une mallette pédagogique ? Quel objectif veut-on atteindre ? → Analyse du besoin, analyse fonctionnelle. 2 - Faire l’état des lieux : Qu'est-il possible de faire ? Quels sont les moyens à disposition ? Quels sont les limites du projet ? → Analyse des capacités. 4 - Formaliser le projet : Constituer un dossier écrit, descriptif du projet (cf dossier annexe (3)). → Élaboration d'un cahier des charges, avant-projet. Cependant, avec un délai de stage plus long, les autres étapes auraient également pu être réalisées, à savoir : 3 - Élaborer le budget prévisionnel : Mettre en place un budget en calculant les dépenses à effectuer et les recettes à récolter afin de rentabiliser le projet sur le moyen ou long terme. → Gestion budgétaire 5 - Trouver les partenaires : Afin d'aller jusqu'au bout du projet et de voir celui-ci réalisé, il faudra dans l'idéal convaincre l'équipe directrice du Jardin des Sciences d'accorder une subvention supplémentaire pour la création de cette mallette. → Techniques commerciales. 6 - Bâtir le plan d’action : Construire un échéancier afin de garder un cap sur les étapes du projet ainsi que leur ordre chronologique et délai de réalisation. → Techniques de planification. 7 – Communiquer : Donner des moyens supplémentaires à la réalisation du projet afin qu'il puisse aboutir et ne sombre pas dans le désintérêt, en communiquant sur celui-ci. Définir les 13
  • 19. cibles sur lesquelles on veut communiquer (professeurs, parents d'élèves), le message à transmettre (une mallette d'astronomie est disponible au Planétarium) et les moyens mis en œuvre (création de documents d'information, information directe auprès des acteurs de terrain via le Plané-mobile, internet...). → Techniques de communication. 8 - Réaliser le projet : Gérer le temps, les décisions à prendre et les contraintes imprévues afin de réaliser concrètement le projet. Anticiper, collaborer et avoir une vision d'ensemble sur le projet sera indispensable. → Conduite de projet, Techniques de management, Techniques de planification. 9 - Évaluer et rendre compte : Prendre du recul, constater la réussite ou l'échec de certains objectifs, comprendre les erreurs commises et trouver des solutions alternatives, tirer les enseignements de cette expérience. → Bilan moral et financier. 10 - Prolonger l’action : Si le projet est réussi, renforcer et développer le projet, dans une optique professionnelle. − Techniques de communication Mettre en place une communication sur le Planétarium et la mallette pédagogique en se demandant : à qui s'adresse-t-on ? Quel message veut-on communiquer ? Sous quelle forme ? Utilisées dans la création des supports de la mallette : flyers à disposition dans celle-ci, informations sur les fiches pédagogiques (corrélation aux spectacles diffusés au Planétarium), guide de l'enseignant etc. − Techniques pédagogiques Techniques consistant à savoir comment d'adresser au jeune public pour qu'il s'intègre dans une démarche, ici une démarche d'apprentissage scientifique, via des moyens pédagogiques. Utilisées grâce à ma formation à l'IUFM (mise en situation/élément déclencheur, parcours 14
  • 20. ludique, expérimentation et manipulation, objectifs clairs et définis, remédiation, prolongements etc.) Certaines compétences n'ont pas été utilisées faute de temps en stage : − Gestion budgétaire Comme décris précédemment dans l'explicitation d'une conduite de projet, celui-ci nécessite une gestion budgétaire. En effet, la mallette et son contenu possède un certain coût. Il sera crucial d'établir un budget des dépenses à effectuer et du tarif de location à mettre en place afin d'avoir un projet bénéficiaire sur le moyen ou long terme. Dans un premier temps il s'agira d'établir les frais fixes (création des fiches pédagogiques plastifiées, valise..) et les frais variables (matériel à remplacer si utilisé (bougies, flyers) ou cassé ou perdu (maquettes)). Ensuite, il faudra comparer les tarifs proposer en demandant des devis pour chaque partie de la mallette, en s'attardant sur le rapport qualité/prix. Une fois le budget des dépenses effectué, il faudra, en fonction de la volonté de rentabilité sur un temps donné, établir un tarif de location de la mallette. Analyse des activités Nous tenterons ci-dessous d'analyser quelles compétences ont été mises en œuvre pour chacune des activités réalisées durant le stage. − Exploration des mallettes déjà existantes → Étude de marché, analyse fonctionnelle. − Recueil des instruments, des objets et maquettes à disposition, − Échanges lors d’entretiens → Communication et collaboration avec des tiers − Recherches d’activités d’astronomie pré-existantes via des sites d’associations → Veille technologique − Conceptualisation d’activités d’astronomie en rapport avec les programmes de cycle 3 15
  • 21. → Techniques pédagogiques − Conception de fiches pédagogiques et d’un guide de l’enseignant → Techniques pédagogiques, techniques de communication − Création d’un jeu de rôle pour les élèves → Techniques pédagogiques − Élaboration des schéma et du matériel nécessaire aux maquettes → Compétences informatiques − Recherche d’un plan de communication → Techniques de communication − Concevoir une mallette transportable, attractive, solide → Analyse fonctionnelle − Trouver un moyen de la louer → Techniques commerciales − Les activités doivent être réalisables en classe → Techniques pédagogiques − Le coût de la mallette doit être rapidement amorti → Gestion budgétaire, techniques de planification Collaborateurs et esprit d'entreprise J'ai pu collaborer avec diverses personnes et sous différents aspects. En effet, les médiateurs scientifiques du JdS ont été les personnes avec qui j'ai le plus collaboré, échangeant sur leurs connaissances des demandes des professeurs, des possibilités en classes grâce au Planétarium mobile. Leurs conseils ont été précieux et m'ont permis d'avancer de manière considérable dans la conception de la mallette surtout au début du stage. Le musée de minéralogie et l'institut de botanique ont été des collaborateurs de part le fait que j'ai pu m'appuyer sur les mallettes qu'ils avaient déjà en leur possession. Les professeurs de sciences et technologie de l'IUFM, en particulier l'un d'entre eux, m'ont permis de concrétiser les expériences à effectuer en classe, grâce à des maquettes déjà appliquée et une connaissance certaine des programmes du cycle 3. La responsable du Planétarium a également été l'une de mes collaboratrice de part ses conseils et ses critiques instructives sur la mallette que je construisais. 16
  • 22. BILAN DU STAGE L'expérience de stage Cet expérience au Jardin des Sciences m'a permis de véritablement m’immerger dans le monde de la communication scientifique, qui est le domaine de formation dans lequel je souhaite me ré-orienter. En ayant un objectif à atteindre dans un temps imparti, sous la pression des contraintes et des compétences demandées, j'ai pu évoluer dans ma manière de travailler et d'entreprendre un projet. Je pense cependant que d'une certaine manière je manque encore de collaboration avec des tiers. J'ai pour habitude de faire les choses moi- même, voire de tout faire, pour être sûre que cela correspondra à ce que je souhaite. Même en temps que présidente d'association, j'ai toujours éprouvé de grandes difficultés à déléguer des tâches. Cependant, je ne possède pas forcément toutes les compétences nécessaires à la réalisation du projet du début à la fin. Rien qu'en parlant des logiciels de traitement d'image par exemple, j'ai vite pris conscience que je ne pouvais que concevoir le l'idée des fiches pédagogiques interactives et attrayantes, ainsi que leur contenu, mais pas les fiches elles- mêmes. Stage et projet professionnel Ce stage a été un véritable tremplin pour la reprise de mes études l'an prochain. En collaborant activement sur un projet concret, mené de bout en bout, cela m'a permis de reconsidérer mes compétences et de saisir de quelles manières il était possible des les améliorer voire d'en développer. J'ai également pu prendre conscience des opportunités et des contraintes que représentait le domaine de la communication scientifique. En effet, dans une période de suppressions budgétaires, les organismes s'occupant de la culture scientifique doivent lutter pour arriver au bout de leurs projets, et n'ont pas forcément les moyens financiers ou techniques d'employer autant de personnels que possible. C'est un point important, à prendre en considération afin de ne pas se bercer d'illusions. 17
  • 23. J'ai continué à développer, par le biais de ce stage, les compétences corrélées à la conduite de projet que j'ai entamé dans un cadre associatif il y a trois ans. En analysant l'idéogramme d'une conduite de projet, j'ai en effet remarqué que je reprenais les différentes étapes de celui-ci, sans vraiment y faire attention (cf Annexe 2 : Conduite de Projet). J'ai pu remarquer que c'était le cas pour d'autres compétences ; il me manque aujourd'hui les outils et la formalisation de certaines d'entre elles (techniques de management, techniques commerciales, gestion budgétaire, technique de communication, ..). C'est pourquoi je me suis établi plusieurs objectifs à atteindre d'ici la fin de ma reprise d'étude :  acquérir des connaissances solides concernant l’histoire et les enjeux sociaux, politiques, économiques, culturels, philosophiques et éthiques relatifs aux sciences, aux technologies et à la médecine;  connaître les modalités d’organisation et de gestion des secteurs et des institutions en charge de la production des connaissances, de l’expertise et de l’administration des activités scientifiques, technologiques et médicales sur le plan national, européen et international;  avoir une une connaissance des principaux travaux, méthodes et approches des sciences humaines et sociales utilisés dans les études sociales et culturelles des sciences, des technologies et de la médecine. Compétences Je souhaiterai pouvoir mettre en œuvre des outils méthodologiques reconnus pour la conduite de recherches, en connaissant les techniques à appliquer, ainsi que qu'apprendre à concevoir et à conduire des projets et des études opérationnelles selon une démarche claire et professionnelle, afin de pouvoir finalement définir un projet d'avenir professionnel personnel. Je souhaite également développer les compétences employées lors de ce stage ainsi que celles qui auraient pu me permettre de mener à bien le projet entrepris, du concept de départ jusqu'au bilan ainsi qu'à l'amélioration de celui-ci une fois le projet mené à son terme. 18