Loading…

Flash Player 9 (or above) is needed to view presentations.
We have detected that you do not have it on your computer. To install it, go here.

Like this document? Why not share!

SOLARIS 10 - Exercise - FR - 2008

on

  • 4,741 views

An exercise I wrote for my classroom in 2008. It consists in an exercise for Solaris 10 (UNIX) and its command lines. I took as an inspiration the video game Phoenix Wright ;). It is in french ...

An exercise I wrote for my classroom in 2008. It consists in an exercise for Solaris 10 (UNIX) and its command lines. I took as an inspiration the video game Phoenix Wright ;). It is in french only.

---

Un exercice que j'ai écrit en 2008 pour ma classe. Il traite de Solaris 10 (UNIX) et ses lignes de commandes. J'ai pris pour influence le jeu vidéo Phoenix Wright ;). Exercice en français.

Statistics

Views

Total Views
4,741
Views on SlideShare
4,741
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
91
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft Word

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    SOLARIS 10 - Exercise - FR - 2008 SOLARIS 10 - Exercise - FR - 2008 Document Transcript

    • Contexte : Vous êtes administrateur système du serveur principal (fonctionnant sous Solaris 10) de l'entreprise Objection & Co. Le serveur principal est d'architecture x86. La société veut appliquer une nouvelle stratégie sécuritaire. Elle vous demande de ne plus utiliser ipfilter en tant que solution pare-feu. Elle a également décidé d'ajouter un nouveau serveur Solaris 10 d'architecture SPARC. Vous savez également qu'un stagiaire va arriver dans l'entreprise et celui-ci doit avoir accès au serveur principal de l'entreprise. Vous savez également que celui-ci disposera du nouveau serveur Solaris en tant qu'administrateur du nouveau serveur. Vous avez reçu l'ordre d'utiliser NIS+. Le serveur principal doit être le maître et le nouveau serveur devra être un esclave. On vous demande également de mettre en place dans le nouveau serveur un backup des répertoires suivants : /export/home/vonkarma, /export/home/wright. Vous avez décidé de créer un partage NFS entre le serveur principal et le nouveau serveur pour aider le stagiaire à mettre en place quelques configurations. Vous avez aussi reçu une demande d'ajout de disques durs sur le serveur actuel sur lequel vous devez installer une application à chercher sur Internet. Enfin, on vous demande de faire sur le nouveau serveur la mise en place d'une zone utilisant le service ipfilter. Tout d'abord, vous vous êtes décidé à désactiver le pare-feu logiciel ipfilter. Q1 : Comment vérifier que ipfilter est activé sur notre machine ? #svcs ipfilter OU #svcs network/ipfilter OU #svcs svc:/network/ipfilter Q2 : Comment désactiver le service ipfilter ? #svcadm disable ipfilter OU
    • #svcadm disable network/ipfilter OU #svcadm disable svc:/network/ipfilter Q3 : Maintenant que vous avez désactivé le service, vous souhaitez vérifier que celui-ci n'est toujours pas activé en vérifiant les processus de la machine. Vous ne connaissez que le nom du service pour trouver le processus. Quelle commande trouve-t-elle un PID en fonction d'un nom de service ? Rechercher ipfilter puis rechercher mail par le même procédé. #pgrep -l ipfilter #pgrep -l mail Q4 : Ipfilter étant géré par SMF, vous souhaitez voir son manifest. Où pouvez-vous trouver cette information ? Lisez le fichier via la commande cat. #cat /var/svc/manifest/network/ipfilter.xml Q5 : Dans la même logique, vous souhaitez voir la méthode qu'utilise SMF pour lancer ou arrêter ipfilter. Où pouvez-vous trouver cette information ? Lisez le fichier via la commande cat. #cat /lib/svc/method/ipfilter ;; Souvent on trouvera des method en svc-nomService mais pas pour ipfilter ! Q6 : Par précaution, vous souhaitez vérifier que ipfilter a bien été désactiver. Vous voulez en voir ses règles. Quelle commande permet de voir l'ensemble des règles de ipfilter (2 fichiers) ? #cat /etc/ipf/ipf.conf #cat /etc/ipf/ipnat.conf ;; Si vous n'avez jamais utilisé ipfilter, le premier fichier sera presque vide et le second n'existera pas si vous n'avez pas fait la commande ipnat 1 fois. Après avoir fini de vérifier ipfilter, vous décidez de créer un utilisateur sur le serveur. C'est le stagiaire dont le nom est Maya Fey. Vous décidez de mettre pour login : mayafey.
    • Q7 : Le login mayafey respecte-t-il les conditions par défaut de Solaris ? Oui --> il dépasse les 2 lettres et est inférieur à 8 lettres. De plus, il possède bien au moins 1 lettre minuscule et commence par une lettre. Q8 : Vous souhaitez créer cet utilisateur en ligne de commande. Comment faire, sachant que l'utilisateur a besoin d'un répertoire personnel (selon le modèle /etc/skel) et que le shell à utiliser par défaut est /bin/sh ? #useradd -s /bin/sh -d /export/home/mayafey -m -k /etc/skel mayafey Q9 : Vous souhaitez vérifier que l'utilisateur a bien été créé à partir de l'interface graphique de création d'utilisateurs. Comment lancer l'interface ? #smc & ;; le & final permet de mettre en arrière plan le processus et donc de pouvoir utiliser votre terminal même avec la présence de la console smc ! Q10 : Vous avez vu via l'interface que mayafey existe bien. Maintenant, vous souhaitez vous connectez avec mayafey. Quelle commande utiliser ? #su mayafey OU #su - mayafey Q11 : Vous étiez en root pour aller sur mayafey. Maintenant, vous souhaitez passer via un autre utilisateur pour entrer sur mayafey. Vous vous apercevez que c'est impossible. Pourquoi ? Par défaut sur Solaris, un utilisateur n'ayant pas de mot de passe est locké avec un mot de passe inconnu ! Q12 : Vous décidez de voir si vous avez mis en place un mot de passe sur l'utilisateur mayafey. Quelle commande utiliser pour voir qu'il n'y a PAS de mot de passe ? #logins -p -l mayafey Q13 : Comment débloquer le compte de l'utilisateur mayafey ? (Il est attendu une commande.) #passwd mayafey ;;Met un mot de passe
    • OU #passwd -d mayafey ;;Ne met aucun mot de passe Q14 : Nous souhaitons ajouter un rôle à mayafey. Nous recherchons un profil prédéfini adéquat à son rôle d'administrateur. Dans quel fichier rechercher ? #more /etc/security/prof_attr Q15 : Nous trouvons le profil suivant : Primary Administrator. Nous souhaitons d'abord l'ajouter à un rôle. Comment faire ? Nommer le rôle admin. #roleadd -P "Primary Administrator" admin Q16 : Nous voulons l'ajouter à l'utilisateur mayafey. Comment faire ? #usermod -R admin mayafey Q17 : Comment peut-on voir que le rôle a bien été administré à notre utilisateur mayafey ? #roles mayafey Q18 : Pour vous amusez, vous avez testé d'entrer la commande suivant : su admin. Que se passe-t-il sachant que vous êtes root ? Vous entrez dans le rôle. Un rôle marche comme un utilisateur ! Q19 : On souhaite, pour des raisons de sécurité, mettre un mot de passe sur le rôle admin. Comment faire ? #passwd admin Vous souhaitez maintenant prendre en charge la requête sur l'ajout d'un disque dur IDE (emplacement 1:1). Vous devez y créer une partition. Vous devez l'ajouter à votre machine. Q20 : Comment éteindre Solaris par ligne de commande ? #init 5 OU #shutdown -i 5 -y
    • Q21 : Vous avez ajouté le disque dur IDE (1:1). Maintenant, vous souhaitez le partitionner. Quelle commande utiliser ? #format Q22 : En entrant dans format vous vous apercevez que le disque dur ajouté n'est pas présent, pourquoi ? Il est nécessaire de faire un rafraichissement de DEVFS. Pour cela faire la commande : #devfsadm Q23 : Maintenant que vous avez rafraichi vos disques, vous utilisez format. Quelles sont les étapes à faire sur le prompt ? #format ;; Choisir le disque (ex : disons que c'est le disque numéro 1) #format> 1 #format> fdisk #format> partition ;; Choisir le nombre de partition #partition> 0 ;; Choisir tag : root et une taille de 1G #partition> label ;; A NE JAMAIS OUBLIE !! #partition> quit #format> quit Q24 : Le disque dur IDE était en emplacement 1:1, il a donc créé deux répertoires. Lesquels ? /dev/dsk/c1d1s0 /dev/rdsk/c1d1s0 Q25 : Nous devons maintenant mettre cette partition sous le système de fichier UFS. Comment faire ? #newfs /dev/rdsk/c1d1s0
    • Q26 : Quelle étape manque-t-il pour finir la mise en place du disque ? Indice : Monter votre disque dans le répertoire /mnt/diskNew. Penser à créer le répertoire. Effectuer le montage du disque : #mkdir /mnt/diskNew #mount /dev/dsk/c1d1s0 /mnt/diskNew Q27 : Maintenant nous voulons vérifier que ce disque fait bien 1G. Comment le voir ? Utiliser la commande appropriée. # df -h ;; Regarder le disque souhaité (ou bien taper df -h leDisque) Vous avez ajouté votre disque. Maintenant, vous souhaitez installer une application que vous devez télécharger sur internet. Nous allons nous concentrer uniquement sur la gestion du réseau. Q28 : Vous avez l'intention de vérifier toutes les interfaces réseau branchées sur votre système. Comment faire ? #ifconfig -a ;; Pour info, j'ai une carte réseau pcn0. A vous de modifier selon votre carte. Commande : dladm show-link pour aider à trouver ! Q29 : Vous voyez votre interface réseau pcn0. Vous souhaitez justement ne voir que les données de cette interface. Quelle commande le permet ? #ifconfig pcn0 Q30 : Vous en avez déduit qu'elle n'est pas activé. Comment avez-vous pu voir cela ? Le mot UP n'apparait pas avant BROADCAST. Q31 : Vous devez activer votre interface. Quelle commande utiliser ? #ifconfig pcn0 up ;; ATT : Ne pas confondre plumb et up. Plumb permet de brancher une carte, Up permet de l'activer et de lui donner une adresse IP, dans le but de l'utiliser.
    • Q32 : Vous voulez maintenant vérifier que votre interface fonctionne. Quelle commande, facile à utiliser, peut faire l'affaire ? ping Q33 : Vous pingez www.google.fr. Le ping n'aboutit pas. Vous essayez de pinger également l'adresse IP de www.google.fr. Ca ne marche toujours pas. Quel outil permet de vérifier qu'on dispose bien d'une adresse IP ? #ifconfig pcn0 Q34 : Vous n'avez aucune adresse IP. Vous savez que votre serveur a une adresse IP statique. Quel fichier est responsable de la mise en place d'une adresse IP statique permanente sur votre serveur ? # /etc/hostname.pcn0 Q35 : Vous cherchez le fichier, en vain. Regénérer le fichier. Il y a deux façons de procéder. Lesquelles ? Mettez comme adresse IP 10.0.0.1 et comme masque de réseau 255.255.0.0. 1ere solution : #gedit /etc/hostname.pcn0 & Dans gedit, écrire : 10.0.0.1 netmask + 255.255.0.0 2ème solution : #ifconfig pcn0 set 10.0.0.1 netmask 255.255.0.0 Q36 : Vous pingez www.google.fr. Le ping n'aboutit pas. Par contre, vous essayez de pinger l'adresse IP de www.google.fr. Cette fois, ça fonctionne. Votre interface fonctionne-t-elle ? Quel est le problème ? Votre interface fonctionne. Cependant, il doit y avoir un problème de DNS. Q37 : Vous voulez corriger votre problème. Vous recherchez un fichier de résolution dynamique. Lequel ?
    • # /etc/resolv.conf ;; Il est possible que vous n'ayez pas le fichier. On suppose que vous avez résolu le problème de DNS. Maintenant, vous devez mettre en place NIS+. Q38 : Vous décidez tout d'abord de faire une copie de votre répertoire /etc dans un répertoire /phoenix. Le répertoire /phoenix n'existe pas actuellement. Quelles commandes utiliser ? # mkdir /phoenix && cp -r /etc /phoenix Q39 : Vous avez effectué cette étape pour que NIS+ utilise le répertoire /phoenix en tant que répertoire des fichiers de configuration. Sur quel fichier devons-nous faire une modification pour que NIS+ prenne /phoenix en tant que répertoire des fichiers de configuration ? Quelle modification doit être fait sur ce fichier ? # gedit /var/yp/Makefile & La modification c'est : DIR=/phoenix/etc Q40 : Maintenant que nous avons configuré le fichier souhaité, nous voulons mettre en place NIS+. Vous savez qu'avant de vouloir préparer votre serveur en tant que maître, il faut préciser un domaine. Comment faire ? Nommer le domaine Phoenix. # domainname Phoenix Q41 : Le changement de répertoire que nous avons fait nous force également à modifier le fichier /etc/nsswitch.conf. Quel fichier doit-on charger dans /etc/nsswitch.conf ? # cp /etc/nsswitch.files /etc/nsswitch.conf Q42 : On peut maintenant faire en toute sécurité la mise en place de notre serveur en tant que maître. Quelle commande effectuer ? # ypinit -m ;; Ici ne rajouter pas de host Q43 : Maintenant, le NIS devrait être fonctionnel pour l'utilisation des fichiers de configurations. Cependant cela ne permet pas de le faire fonctionner au complet. Il faut faire une étape cruciale, laquelle ? Indice : /etc/nsswitch.nis
    • #cp /etc/nsswitch.nis /etc/nsswitch.conf Q44 : On veut voir si notre serveur NIS est bien créé. Quelle commande nous montre l'ensemble des serveurs NIS ? #ypcat ypservers Nous souhaitons maintenant préparer le partage NFS pour que le nouveau serveur puisse y accéder. Q45 : Nous devons activer le service NFS Server. Comment faire pour le retrouver ? Activez-le. # svcs -a | grep nfs # svcadm enable network/nfs/server ;; Un service désactivé n'est pas montré via la commande svcs. Faire svcs -a. Q46 : Vous voulez maintenant partager le répertoire /etc en read only et en le décrivant comme "Configuration Directory". Quelle commande faire ? #share -F nfs -o ro -d "Configuration Directory" /etc Q47 : Votre partage créé, vous souhaitez voir si celui-ci est bien disponible. Quel fichier contient cette information ? #cat /etc/dfs/sharetab Maintenant que le partage s'est bien effectué. Vous devez effectuer un backup des répertoires /export/home/wright et /export/home/vonkarma. Sachant que Von Karma continue de travailler, vous ne pouvez pas faire de backup complet. Pour Wright, comme vous savez qu'il est en mission (à la recherche de pièces à convictions), vous pouvez effectuer un backup complet. Le système de fichier utilisé par les deux est UFS et chacun possède une partition qui leur a été dédié. Q48 : Quelles sont les commandes (évolués) pour le backup d'un système démonté et pour le backup un système monté ? Un backup d'un système démonté se fait avec la commande ufsdump. Un backup d'un système monté se fait avec la commande fssnap.
    • Q49 : Commençons par le backup de /export/home/wright. Quelle commande utiliser ? Mettre le backup dans le répertoire (à créer) /mnt/backupWright # mkdir /mnt/backupWright && ufsdump 0uf /mnt/backupWright /home/wright ;; UFSDUMP fait destination puis source !! Q50 : Faisons le backup de /export/home/vonkarma. Quelle commande utiliser ? Mettre le backup dans le répertoire (à créer) /dickTektiv. # fssnap -F ufs -o bs=/dickTektiv /export/home/vonkarma Maintenant les backup en cours d'exécutions, vous vous apercevez que votre mémoire n'est pas suffisante. Vous souhaitez mettre en place de la SWAP. Q51 : Vous souhaitez connaître des information sur la SWAP en cours. comment faire ? #swap -s Q52 : Vous voulez ajouter de la SWAP. Pour cela, vous souhaitez créer un fichier tel que celui-ci devienne de la SWAP. Ce fichier sera dans /mia/fey/dl06 (à créer) et nommé horlogeDefes, il sera de 10 mb. Quelle commande faire pour ce fichier ? #mkdir -p /mia/fey/dl06 ;;Faire l'arborescence grâce à -p #cd /mia/fey/dl06 #mkfile 10m horlogeDefes Q53 : Vous voulez ensuite mettre en place la SWAP. Pour cela vous avez écrit : swap -a horlogeDefes. Ceci marche-t-il ? Non, il faut le chemin absolu donc : #swap -a /mia/fey/dl06/horlogeDefes Q54 : Vous souhaitez vérifier que votre SWAP s'est bien construite. Quelle commande utiliser ? #swap -l Vous en avez fini avec le serveur principal d'architecture x86. Vous devez maintenant aider votre stagiaire (qui sera votre future assistante), Maya Fey, qui est complètement perdu dans l'installation de Solaris 10, sur le nouveau serveur d'architecture SPARC.
    • Q55 : Vous avez envisagé au départ de faire une archive Flash, cependant vous saviez que cela ne pourrait pas marcher. Pourquoi ? Les architectures sont différentes. Or la flash doit être utilisé pour des systèmes avec la même architecture. Q56 : Maya est dans un prompt assez bizarre qui commence par un "ok". Qu'est ce donc que ce prompt ? C'est le prompt de OpenBoot PROM. Q57 : Maya a placé le CD-ROM de l'installation mais n'arrive pas à le lancer sur le prompt. Vous savez que votre machine n'excède pas les 384 MB de RAM. Que devez-vous faire ? #ok boot cdrom -nowin ;; En effet, vous ne pourrez pas faire l'assistant en mode GUI car vous n'avez pas assez de RAM. Vous avez laissé Maya finir l'installation. Solaris fonctionne. Maya vous précise que maintenant, elle a besoin du réseau pour installer des packages essentiels pour le nouveau serveur. Q58 : Votre serveur principal est un serveur DHCP Solaris. Vous devez attribuer une adresse IP au nouveau serveur. Maya a déjà plumbé puis activé la carte réseau du nouveau serveur. Cependant, il n' y a aucune adresse IP. Que peut faire Maya pour récupérer une adresse IP via le DHCP ? #ifconfig pcn0 dhcp start Q59 : Le DHCP fonctionne. Cependant, Maya vient de faire une erreur en supprimant un fichier qui gère le DHCP côté client. Quel est le fichier en question ? # /etc/dhcp.pcn0 Maya vous dit maintenant qu'elle doit mettre en place le système de fichier ZFS sur deux nouveaux disques qu'elle vient de placer. Q60 : Maya a déjà effectué une première étape essentielle pour rafraichir le système. Laquelle ? #devfsadm
    • Q61 : Maya a essayé la commande suivante : zpool create -f poolMaya c0d1s0 c1d1s0. Comment peut-elle s'assurer que ceci a fonctionné ? Il est attendu une commande. #zpool list Q62 : Maya a oublié un disque. Elle veut l'ajouter dans le pool. Comment faire ? #zpool add poolMaya c1d0s0 Q63 : Maya veut maintenant entrer sur le disque en question. Comment doit-elle faire ? #cd /poolMaya Q64 : Maya veut maintenant tester l'intégrité de son nouveau disque en ZFS. Comment faire ? #zpool scrub poolMaya Maintenant, Maya vous dit qu'elle doit paramétrer une zone où le but est d'y mettre en place ipfilter. Q65 : Pour créer la zone, Maya a commencé par la commande suivante : zoneadm -z zoneMaya install. Qu'est ce que cela fait ? Ca précise qu'aucune zone nommé zoneMaya n'a été configuré. Q66 : Maya vient de remarquer son erreur et s'aperçoit qu'il faut utiliser une commande de configuration de zone. Laquelle ? #zonecfg -z zoneMaya Q67 : Maya obtient un prompt. Elle a fait les configurations suivantes : zonecfg:zoneMaya> create zonecfg:zoneMaya> set zonename = zoneMaya zonecfg:zoneMaya> set zonepath = /zones/ipFilterZone zonecfg:zoneMaya> add net zonecfg:zoneMaya:net> set physical = pcn0 zonecfg:zoneMaya:net> set address = 192.168.1.1
    • zonecfg:zoneMaya:net> set defrouter = 10.0.0.1 zonecfg:zoneMaya:net> end zonecfg:zoneMaya> exit ;; De préférence, faite un commit mais ça semble marcher sans :/. Penser à créer /zones/ipFilterZone avec droit owner uniquement. Maintenant, elle se demande comment revoir ces informations. Quelle commande faire (est ce dans le prompt) ? #zonecfg -z zoneMaya zonecfg:zoneMaya> info Q68 : Maintenant, Maya veut recommencer son expérience d'installer une zone. Comment faire ? #zoneadm -z zoneMaya install Q69 : Après cette longue installation, Maya voit que c'est enfin fini. Elle veut directement se logguer sur la zone : zlogin -C zoneMaya. Mais ça ne fonctionne pas ! Que manque-t-il ? #zoneadm -z zoneMaya boot ;; Et oui ! Faut la booter avant de pouvoir y accéder ! Maya est très contente, sa zone fonctionne à merveille. Elle décide de mettre en place ipfilter. Maintenant, ce qui gêne Maya, c'est de mettre en place un NIS+ esclave. Q70 : Quelles commandes utiliser pour avoir un NIS+ esclave ? #domainname Phoenix #ypinit -c Quelques jours sont passés depuis toutes vos configurations. Le retour d'un employé (Benjamin Hunter) vous force à revoir certaines configurations sur votre serveur. Benjamin avait dans le passé une imprimante qu'il souhaite récupérer. On suppose que le scheduler de LP est désactivé. Q71 : Pour gérer les imprimantes, vous devez activer le scheduler. Comment faire ? #svcadm enable application/print/server
    • Q72 : Vous souhaitez voir la liste des imprimantes existantes. Quelle commande peut faire cela ? #lpstat -s Q73 : L'imprimante n'existe plus. Il faut l'ajouter. Ajouter une imprimante demande trois étapes. La première est d'ajouter l'imprimante. Vous savez que l'emplacement à lui céder est /printer-ben. Vous devez appelez l'imprimante hunterp. Quelle commande faire ? #lpadmin -p hunterp -v /printer-ben Q74 : Maintenant, nous voulons voir les infos sur l'imprimante créé. Quelle commande faire ? #lpstat -p hunterp Q75 : Vous remarquez que l'imprimante est désactivé. Nous en venons à la deuxième étape de l'ajout d'une imprimante. Accepter le trafic sur l'imprimante. Quelle commande utiliser ? #accept hunterp Q76 : Dernière étape à effectuer : Activer l'imprimante. Comment faire ? #enable hunterp L'imprimante installée, vous devez activer de nouveau le login de Benjamin Hunter. Le login était benh. Q77 : Dans quel fichier voyons nous l'ensemble des utilisateurs ? Trouver un moyen de voir si benh est présent sur votre système. Pour voir si ça fonctionne, essayer également avec mayafey (créé précédemment). #cat /etc/passwd | grep benh Q78 : Le login n'existe plus. Créer le en précisant son rôle en tant qu'admin. Penser à lui mettre en place un password. #useradd -R admin benh && passwd benh Q79 : Le nouveau login ayant beaucoup de pouvoir, vous souhaitez vérifier quand celui-ci essaye de se connecter en tant que Maya. Quel fichier permet de sécuriser la commande su ? Quelle ligne décommenter dans le fichier ? # /etc/default/su
    • Décommenter : SULOG=/var/adm/sulog Q80 : Vous allez faire un tour sur /var/adm/sulog. Vous ne voyez que vos aller à vous vers d'autres utilisateurs. Comment ajouter les allées des autres vers vous ? Décommenter dans /etc/default/su : CONSOLE Q81 : Vous devez mettre en place du RAID. Cependant des utilisateurs se connectent encore sur le serveur. Comment éviter cela ? #touch /etc/nologin Vous devez mettre en place du RAID 1 à partir de deux disques que vous devez mettre en RAID 0. c0d1s0 et c1d1s0 sont les disques RAID 0 et c1d0s0 est le disque RAID 1. Q82 : Avant de vous lancer dans cette aventure, vous souhaitez mettre en place une base de données SVM qui est répliquée sur c0d1s0. Comment faire ? #metadb -a -f c0d1s0 Q83 : Comment vérifier que la base existe ? #metadb Q84 : Maintenant, on veut créer nos disques RAID 0. Chacun possédant un unique stripe. Comment faire ? Le premier sera nommé d100, il prendra c0d1s0 et le second sera nommé d101, il prendra c1d1s0. #metainit -f d100 1 1 c0d1s0 #metainit d101 1 1 c1d1s0 Q85 : Je veux m'assurer que mon disque d100 a bien été créé. Comment faire ? #metastat d100 Q86 : Maintenant, on veux s'assurer de mettre en place notre RAID 1. Nous le nommerons d99 et son miroir sera d101. Quelle commande utiliser ? #metainit d99 -m d101
    • Q87 : Maintenant, nous souhaitons pouvoir attacher un second miroir à notre RAID 1 qui sera le RAID 0, d100. Quelle commande utiliser ? #metattach d99 d100 Q88 : Pour finir, nous voulons pouvoir nous connecter sur le disque. Il faut donc non seulement le formatter mais aussi le monter. Quels sont les répertoires à utiliser ? # /dev/md/rdsk/d99 # /dev/md/dsk/d99 Q89 : Effectuer le formattage et le montage sur /mirror. # newfs /dev/md/rdsk/d99 # mkdir /mirror # mount /dev/md/dsk/d99 /mirror Vous allez bientôt recevoir de nouveaux disques durs à implémenter. Ayant marre de sans cesser appliquer devfsadm, vous souhaitez automatiser son lancement avec cron. Vous souhaitez qu'il soit lancé chaque vendredi à 18h00. Q90 : Créer le cron demandé. #crontab -e Mettre : 0 18 * * 5 echo "Lancement auto de devfsadm" && devfsadm