Etude marche énergie solaire photovoltaïque 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Etude marche énergie solaire photovoltaïque 2013

on

  • 2,403 views

Analyse intégrale et synthétique de l'industrie du solaire en France et de sa politique : les enjeux de demain et les solutions pour le développement du solaire

Analyse intégrale et synthétique de l'industrie du solaire en France et de sa politique : les enjeux de demain et les solutions pour le développement du solaire

Statistics

Views

Total Views
2,403
Views on SlideShare
2,403
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
62
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Etude marche énergie solaire photovoltaïque 2013 Etude marche énergie solaire photovoltaïque 2013 Document Transcript

    • Étude du marché photovoltaïque en FranceÉtat actuel :• À la fin mars 2013 (selon ERDF) : - 271 011 installations photovoltaïques sont raccordées au réseau géré par ERDF- 32 723 installations sont actuellement en attente de raccordement.- 4,11 GW de photovoltaïque installé- 2 217,4 MW sont actuellement en attente de raccordement sur le réseau géré par ERDFUne industrie instable :• Deux tiers des emplois se concentrent sur l’ingénierie et l’installation, alors qu’ils représentent seulement 20%création de valeur du cycle de production (PwC France).• Durée de procédure moyenne pour une installation de 3kWc en France : 24 semaines, contre 7 en Allemagne(PVGRID).• 45% : c’est la baisse de prix des panneaux en 2011. Le photovoltaïque est en surcapacité.• 32 500 employés en 2010 en France, contre 18 000 aujourd’hui. L’Allemagne en compte 111 000 (EDF).Opportunités :• Objectif du gouvernement : 5,4 GW installés d’ici 2020 (Grenelle de l’environnement).• Cette croissance pourrait s’élever à 33 GW pour 2030, et jusqu’à 60 GW à l’horizon 2050.Ceci représente plus de 1 000 MW additionnels par année pour atteindre 2% à 6% du mix énergétique français(ADEME).• En France, 18 GW additionnels d’ici 2020 pourraient créer jusqu’à 100 000 emplois. (États Générauxdu Solaire Photovoltaïque)• D’ici 2020, le photovoltaïque pèsera entre 79 et 129 milliards d’euros par an de chiffre d’affaires (REN21).Le photovoltaïque en France en quelques chiffres1L’administration françaisea une grosse part deresponsabilité dans ceci - lesdémarches administratives sontunanimement considérées longueset fastidieuses. Ceci découragebeaucoup des français quivoudraient s’engager, mais n’ontpas le temps ni la foi d’entreprendretoutes ces procédures, pour unrendement qu’ils croient encoretrop incertain.2Le deuxième bémol estle marché même : laréputation du photovoltaïquea été endommagée par tropde maladresses et trop peu desérieux. Malheureusement, il y aeu une précipitation trop brusquevers ce produit tant attendu, maisencore trop jeune. Cette “bullesolaire”, dont les conséquencesmatérielles et économiques ontmal été estimées, a déstabilisél’industrie et la coordination desefforts chez les fournisseurs. Ceci acausé trop de mauvaises surprises,tant pour les professionnels quepour les particuliers.3L’état de l’environnementpolitique n’a pas été favorableau bon déroulement dusolaire en France : malgré uneconviction certaine de l’importancedu solaire dans le futur, il y a eubeaucoup d’instabilité dans ladirection prise, particulièrement dueà la crise économique. Aujourd’hui,cet environnement s’améliore,principalement à travers une plusgrande visibilité.L’origine de la complexité du solaire en France
    • Selon l’INSEE, il y a environ 19 millions de logements individuels en France. Le marché en France est vaste,non seulement en ce qui concerne les constructions établies, mais également pour les constructions nouvelles :environ 150 000 par an. Avec les lois sur la RT 2012 et le BEPOS d’ici 2020, le photovoltaïque semble inévitablepour bon nombre de particuliers.Également, la France étant le plus gros pays agricole d’Europe, le potentiel pour les hangars ou exploitations ausol est immense.Un fort potentiel
    • Avec le nouveau gouvernement, il est planifié de réduire à 50% le nucléaire au moyen terme.De plus, comme tous les autres pays de l’Union Européenne, la France doit respecter l’objectif 20 / 20 / 20d’ici 2020 :• 20 % d’énergie renouvelable• 20% d’augmentation en efficacité énergétique• 20% de réduction carboneAvec une capacité hydraulique près de la saturation et un potentiel éolien moyen, le photovoltaïque paraîtcomme priorité dans les engagements de la France. De plus, le photovoltaïque contribuerait fortement àl’augmentation en efficacité énergétique pour les particuliers et les entreprises.Selon Outils Solaires, Le bâtiment représente à lui seul 47% de la consommation d’énergie en France, etl’électricité représente en moyenne 48% des dépenses énergétiques des français. Il y a de la place pour lephotovoltaïque.Le photovoltaïque est également une opportunité de réindustrialiser la France et gagner en indépendanceénergétique, au moment le plus important. La récente crise commerciale entre l’Europe et la Chine en est unebonne illustration.Le contexte politiqueLe marché photovoltaïque
    • Le parc photovoltaïque en FranceImplantation des unités de production de la chaîne de valeur photovoltaïque
    • Il y a une importante opportunité dans la mesure où le tissu industriel est bien établi. Cependant, il est en sur-capacité et les panneaux ont besoin de se vendre.Comme mentionné ci-dessus dans les chiffres clés, la plupart des entreprises françaises se situent soit auniveau ingénierie, soit au niveau de l’installation. Il y a un coup à jouer entre ces deux secteurs, c’est-à-dire dansla commercialisation.Comme illustré ci-dessus, la France compte environ 240 000 installations photovoltaïques pour particuliersà la fin 2012 (entre 0 et 9 kWc). Les plus gros acteurs sont EDF ENR, avec plus de 11 600 installations pourparticuliers, ainsi qu’Evasol, avec autour de 15 000 installations. À eux deux, ils ont à peine plus de 10% de partde marché. Avec un marché aussi peu concentré, et des intentions étatiques aussi importantes pour développerla filière, il y a une opportunité importante d’apporter une nouvelle démarche commerciale et ainsi obtenir desparts de marché.SWOTTransformer les menaces en opportunités :La menace “perception négative du marchéphotovoltaïque” est identifiée comme vecteurd’opportunité pour Solorea.
    • Pour faire la différnce, la priorité reste la qualité des panneaux et surtout de leur installation, comme illustré parles audits de qualités d’installations établis par Qualit’EnR.Qualisol certifie la qualité d’installations solaires thermiques, QualiPV celle d’une installation photovoltaïque,Qualibois celle d’une installation en bois-énergie, QualiPAC celle d’une installation de pompe à chaleur.Les installations photovoltaïques semblent gravement bancales. Un contrôle de qualité systématique avecune tolérence 0 réduirait considérablement le nombre de prestations insuffisantes ou défaillantes de la partd’installateurs.sources :http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/fileadmin/documents/Produits_editoriaux/Publications/References/2012/Compte_logement_resultats_2012/Compte-logement2011-pr2012-ed2012b.pdfhttp://outilssolaires.com/developpement-durable/planete-danger/consommation-energie+a19.html#.UcCurfYpaLE