• Save
Gomelshina poplavskaya l_g
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Gomelshina poplavskaya l_g

on

  • 349 views

123

123

Statistics

Views

Total Views
349
Views on SlideShare
332
Embed Views
17

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

2 Embeds 17

http://school21.iptv.by 16
http://www.school21.iptv.by 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Gomelshina poplavskaya l_g Gomelshina poplavskaya l_g Presentation Transcript

  • L’ANNEAU D’ORDU REGION DE GOMEL
  • GOMELGomel (dans les chroniques Gomy, Gomey et Gomin,Gom, Gom’e) est né à la fin du premier millénaire aprèsJ.-C. sur la terre des Radimichi.Sa forteresse était située sur un promontoire, formépar la rive droite de la rivière Soge et la rive gauche duruisseau Gomiyuk qui se jette dans la Soge.Depuis le nord et louest du rond-point attenant citadellede la ville, autour de laquelle les banlieues ont été formés.La ville détournée, autour de laquelle les banlieues ont été formés, confinait à la citadelle du nord et de l’ouest.On mention Gomel pour la première fois dans les chroniques de Hypatij comme la possession du prince de Tchernigov et du prince Igor Olgovich. Des preuves archéologiques suggèrent que, dans le XI – le début du XIIIe siècles l’usinage du fer et du bronze, le travail d’orfèvre, la poterie, la sculpture sur os, la fabrication d’armes ont été développés dans la ville. Elle était liée par les routes commerciales à Kiev, à Tchernigov, à Smolensk, à Volhyn, à la Rus du Nord, à la Byzance. Avant le XIIIe siècle Gomel a été lune des plus grandes villes sur la terre des Radimichi.
  •  Que peut-on voir à Gomel? Tout dabord, le parc! Il a été posé à la fin du XVIII siècle par le comte Roumiantsev, par son ordre le palais a été érigé ici aussi. Comme disent les scientifiques, c’est lexemple le plus réussi parmi tous les parcs construits au Bélarus. Le parc est situé sur une rive escarpée de la rivière Soge. La superficie totale - 25 hectares.
  •  Un de ses principaux avantages - une variété despèces darbres bien agencée dans des groupes communs, ce qui renforce leur perception. Parmi habituels pour nous l’érable,le frêne et le châtaignier on peut trouver le Weymouth pin, le chêne pyramidal et même le noyer de Mandchourie. Le parc a été aménagé pour donner l’originalité au palais, qui se tient toujours à sa place.
  •  Le palais a été posé pour la famille du comte Roumiantsev en 1785 et a été construit en 20 ans. Le bâtiment n’a changé son apparence quune seule fois mais seulement légèrement - après presque 60 ans, quand il a été transféré au général Paskevich. Alors, les architectes ont décidé de construire la tour, ce qui a ajouté encore plus de la majesté au palais.
  •  Le parc de Gomel a deux cents ans. Il fait partie d’un ensemble historique, dont la création est associée aux noms bien-connus en Russie aux XVIII-XIX siècles de Roumiantsev et de Paskevich. Le centre de cet ensemble est constitué par un magnifique palais, un échantillon de larchitecture classique du XIX e siècle.
  •  La plus grande cloche en Biélorussie a été installé dans le clocher de la cathédrale orthodoxe des Saints Pierre et Paul dans la ville de Gomel. Il a été produit environ en deux mois. La hauteur de la cloche - 2 mètres, le diamètre – 1 mètre et demi et elle pèse environ 2 tonnes. Les images des saints Pierre et Paul sont représentés sur la cloche nouvelle, en lhonneur de qui on a construit le temple principal de Gomel, et la croix du défenseur de la terre biélorusse Euphrosyne de Polotsk.
  • LOEV ​ Loev est situé sur le Dniepr, à la frontière avec lUkraine. Cette ville est fondée au Xve siècle. Toute son histoire séculaire est liée au Dniepr reliant les mers du nord avec le bassin de la mer Noire, c’est-à-dire la Scandinavie et la Byzance. Dans les temps anciens, c’était une route commerciale, qui sest inscrite dans lhistoire comme «le chemin des Varègues aux Grecs». Il a également été la principale raison de la colonisation des terres du Dniepr. Depuis plusieurs siècles, ce territoire était la frontière, une sorte de "pomme de discorde" entre la Moscovie et le Grand-Duché de Lituanie.
  • Le 31 juillet 1649 près de Loev la plus grande bataille de la guerre des cosaques et des paysans (1648 - 1651) a eu lieu. Cette bataille était entre les troupes de l’hetman ukrainien Bogdan Khmelnitski et les troupes du chancelier polonais Janusz Radziwill. Elle a été inclus dans lhistoire comme la bataille de Loev. Il a marqué le début de la réunification historique de lUkraine avec la Russie.
  •  Lensemble du manoir et du parc de la première moitié du XIXème siècle dans la zone du village Sutkovo dans la région de Loev est inclus dans la liste détat des valeurs historiques et culturelles du Bélarus. Le bâtiment a été construit au XIXème siècle (vers 1810), probablement par larchitecte russe – on voit clairement l’école russe de l’architecture. À la fin du siècle, le bâtiment est devenu la propriété de la comtesse Baranovskaya, qui avec son mari, qui a servi dans la cour impériale, venait ici "sur leau", préférant la région de Loev au populaire à lépoque Carlsbad (Karlovy Vary).
  • La maison du marchandNaoum Dolguine, construit en 1874.
  •  A Loev dans le musée de la bataille du Dniepr environ 3000 pièces uniques de la Grande Guerre patriotique sont représentées. Le musée comprend également des photographies, des dépliants de guerre, des journaux muraux et dautres matériaux sur les exploits des héros du forçage du Dniepr.
  • RECHITSA Rechitsa est une des plus anciennes villesdu Bélarus. Les premières colonies dans ce bords appartiennent au Mésolithique (9-5 millénaire avant notre ère). Après la région était habitée par Dregovichi. La ville a été mentionnés pour la première fois dans la Chronique de Novgorod en 1213 comme la ville de la principauté de Tchernigov. Rechitsa a été la propriété des princes de Kiev et de Turov. A lépoque du règne de Gediminas (1310-1341 gg.) la ville est devenue une partie du Grand-Duché de Lituanie. En collaboration avec Orcha, Chklov, Moguilev, Vieux Bykhov, Rogatchev Rechitsa formait un système bien développé de la défense des frontières sur le Dniepr.
  •  A Rechitsa, sur les rives du Dniepr, la chapelle- stèle est établie à la mémoire de l’arrêt de trois jours du navire transportant des saintes reliques d’Euphrosyne de Polotsk de Kiev à Polotsk en 1912.
  • YUROVICHI Les gens ont commencé de peupler lePolesie de l’Est il y a 50 mille ans, dontla confirmation frappante est lestationnement des gens dans le villageYurovichi dans la région de Kalinkovitchi,qui a près de 25000 ans. En 1929, les résidents locaux ont découvert les os étranges, qui se sont avérées de mammouth. Ici des fouilles de grande envergure ont été menées, à l’issue desquelles on a trouvé ce stationnement. Dans les années 1970 autour du village on a trouvé encore cinq colonies – dont trois sont néolithiques (VI - VIII siècles de notre ère).
  • Le stationnement de lhomme préhistorique à Yurovichi se réfère à la période paléolithique de l’Age de pierre, lorsque lhomme primitif utilisait des outils de pierre, pratiquait la chasse et la cueillette.
  • Le village de Yurovichiest la plus anciennecolonie humaine sur leterritoire du Bélarus.
  • Le musée sur la place du stationnement
  • Les restes dune grande ville médiévale (IX-X cc.) ont été trouvés ici. On ne sait pas pourquoi elle a ensuite disparu, pourquoi cette ville nest pas mentionnée dans les chroniques.
  • Yurovichi est célèbre par son collège jésuite avec léglise monumentale du XVIIIème siècle.
  • On construisait le sanctuaire de la Nativité de la Vierge durant 40 ans sur le site de détection de l’icône, puis pendant longtemps c’était le lieu du pèlerinage non seulement des Bélarusses – mais aussi les gens venaient ici de toute la Russie pour guérir grâce à licône miraculeuse.
  • La photo montre unecopie de licône de laNativité de la SainteVierge, qui orneaujourdhui ce monumentde larchitecture. .
  •  MOZYR Mozyr est lune des plus anciennes villes du Bélarus. Il existe deux versions de lorigine du nom "Mozyr". La première est au nom de la nation "Mazour". La seconde - du terme «mossyr» qui signifie «humide» (la ville est située dans le paysdes lacs). Dans les documents Mozyr est mentionné pour lapremière fois en 1155, quand le prince de Kiev YouriDolgorouki a donné cette ville au prince de Tchernigov Sviatoslav Olgovich en signe de gratitude pour leur soutien. La ville faisait partie des Principautés de Kiev, de Tchernigov et de Turov. Du milieu du 14ème siècle. Mozyr était dans le Grand-Duché de Lituanie, à partir de 1569 –dans l’Union polono-lituanienne. Dans le Grand-Duché de Lituanie Mozyr se développait comme un village artisanal et commercial. Mozyr n’est pas entré dans des mains privées et a été détenue par lEtat. En 1577, Mozyr a reçu le droit de Magdebourg.
  • L’église de Saint-Nicolas à Mozyr
  • Le musée desproductionspopulaires «Paleskayaveda» organisetoujours desexpositions de sesfonds. L’expositiondes samovars.
  • TOUROV Tourov - la plus ancienne ville sur le territoire de la tribu Dregovichi, lune des plusdéveloppées tribus slaves de lEst, qui avaientson règne avant de l’adhésion de Tourov à l’Etat avec son centre à Kiev. Évidemment, Tourov était la plus grande agglomération sur le territoire des Dregovichi et a été le centre économique et politique, la capitale de la principauté, formée sur le territoire de l’installation de lalliance tribale. Dans le «Conte des années passées", Tourov est mentionné pour la première fois en 980, la ville cède en âge à Polotsk, connu du 862.
  • En 1865, à Tourov on a trouvé un fragment de lEvangile de Turov, appelé ainsi à cause du lieu de la trouvaille.
  • Le "Chrysostome" slave de lOrient – Cyril est né, a vécu et prêché à Tourov. Beaucoup dœuvres originales sous la forme des prières, des sermons, des histoires, des célébrations parlent de son activité créatrice .
  •  Selon la légende dans les temps anciens, à Tourov il y avait 75 églises et au sens figuré on a appelé cette ville la seconde Jérusalem. Il existe une version que la croix, qui pousse à nos jours de la terre dans le Cimetière des Saints Boris et Gleb, est une des trois croix, qui, selon la légende, sont arrivées à Turov par la Pripiat et le Dniepr de Kiev immédiatement après le baptême de la Rus . Deux croix se sont conservées et elles se trouvent dans léglise en bois de tous les Saints.Il est intéressant de noter que les croix arrivées par l’eau sont de pierre et ils ont navigué à contre-courant. Cette histoire est incroyable et mystérieuse comme lhistoire de Turov.
  • Léglise de tous les Saints a été construit en 1810. Pour plus de 200 ans de son histoire, elle na jamais été reconstruit, ayant survécu la Grande Guerre patriotique contre les Français, la première guerre mondiale, lathéisme soviétique et la Grande Guerre patriotique. Cette église garde l’icône de Saint-Nicolas, deux croix couverts des légendes et des traditions.
  • KRASNYJ BEREG Le propriétaire Poplevsky, qui a commencé la construction dune maison dans le village pittoresque Krasnyj Bereg, a payé aux paysans 5copecks pour 400 briques apportées de Bobruisk. Et il y avait beaucoup de personnes qui voulaient le faire parce qu’on pouvait acheter une vache en quelques voyages. La chaux pour le maçonnage a été éteinte dans une fosse spéciale pendant un an. Pour améliorer sa qualité on a ajoutés des oeufs, on a jeté des cadavres danimaux. On a érigé un vrai monument de l’architecture – une villa à deux étages avec 36 chambres, dont l’aménagement ne se répète pas. Le bâtiment abritait une petite église. La construction a été achevée en 1893. Le bâtiment na pas été endommagé pendant la guerre, car il contenait les hôpitaux - de lArmée Rouge, puis allemand.
  •  Il ya aussi une galerie de peintures (La plupart du XIXème siècle) - les travaux de Semiradsky, d’Aivazovsky, de Kondratenko.
  •  Près du palais sur la surface de 10 ha on a fait le "parc à langlaise", et on a planté un jardin. Le réseau de chemins et l’itinéraire pour les promenades divisent le parc en plusieurs zones, dont lune est adjacente à la rivière Dobasna.
  • CHECHERSK Chechersk, mieux connu par leschroniques du XIIe siècle, est situéprès du confluent de la rivièreChecher et du Soge. Ce territoire depuis des temps immémoriaux, a été choisi pour le peuplement . La base de la ville, apparemment est formée par une ancienne colonie, qui a grandi à partir dun peuplement avec la structure de planification, caractéristique aux villes des XII-XIII siècles.
  •  L’ouverture de lhôtel de ville- monument architectural du XVIIIe siècle- après la restauration a été un véritable cadeau pour les citoyens et les visiteurs. Sur la photo: à l’occasion de linauguration de la mairie Catherine II salue les visiteurs.
  •  En Septembre 2004 Chechersk a célébré le 845-anniversaire. Aleksandr Sergueïevitch Pouchkine passait par cette ville, en revenant de lexil, Catherine II a pris part à louverture de lÉglise de la Transfiguration, a rencontré ici le comte Roumiantsev. Nicolas I-er visitait aussi Chechersk. Le comte Zacharyj Chernyshov a même organisé le théâtre dans l’hôtel de ville.
  • Le monument de l’architecture du XVIII siècle conservé jusqu’à nos jours – l’église de la Transfiguration en Chechersk, qui a été construite par le comte Chernyshov dans le style classique en 1783.
  • VETKA Vetka a été fondée en 1685 par lesvieux-croyants qui avaient fui de laRussie en XVII-XVIII siècles. La ville était le centre de la division. Les traditions de la Russie moscovite ont été compris, traités et conservés à leur façon dans la culture de Vetka de lépoque. Même la place centrale de la ville a été appelée par analogie avec Moscou – la place Rouge. Donc, elle est appelée comme ça jusqu’à nos jours.
  •  Le 1 novembre 1987 le musée dart populaire a été ouvert dans la ville. Son exposition montre loriginalité de lhistoire et de la culture de cette région. Une collection unique et lexposition originale, rassemblant une variété d’objets - à partir des icônes et livres anciens aux serviettes à motifs modernes - attirent de nombreux touristes. Le fondateur du musée - Theodore G. Shklyarov (1925-1988 gg.), le natif et le résident de Vetka.
  • L’exposition du Musée dArt Populaire de Vetka. Elle présente la sculpture sur bois avec dorure - une méthode de fabrication dicônes provenant de la gravure de part en part bélarus et utilisée au 17ème siècle pour la décoration des cathédrales de Moscou - le patrimoine unique des maîtres vieux-croyants de Vetka. Ils ont gardé lancienne technologie, où chaque cadre est fait à la manière traditionnelle du Jardin dEden avec des raisins, des fleurs de pommes, des roses et des feuilles.
  • L’Evangile de PierreMstislavets, édité en1575 à Vilno.
  • Chaltch – le village dans le district de Vetka, région de Gomel, sur la rive droite de Soje. Le manoir, construit au début du XIX siècle dans les formes du classicisme, s’est conservé ici. Situé sur un point haut au bord de la descente de la rivière, il est facilement visible à partir de points éloignés de la circonscription.