• Save
Les Mysteres de la Vie (Gottfried Mayerhofer)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Les Mysteres de la Vie (Gottfried Mayerhofer)

on

  • 1,098 views

oeuvre de La Nouvelle Revelation de Jesus Christ (par Gottfried Mayerhofer)

oeuvre de La Nouvelle Revelation de Jesus Christ (par Gottfried Mayerhofer)

Statistics

Views

Total Views
1,098
Slideshare-icon Views on SlideShare
1,089
Embed Views
9

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 9

http://www.docshut.com 9

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial LicenseCC Attribution-NonCommercial License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Les Mysteres de la Vie (Gottfried Mayerhofer) Les Mysteres de la Vie (Gottfried Mayerhofer) Document Transcript

    • LES MYSTERES DE LA VIERévélations du Seigneur reçues par Gottfried Mayerhofer Titre original (Allemand): Lebensgeheimnisse Version corrigée pour conformité à loriginal Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement... 1
    • 1. Les Francs-Maçons 7 mai 1870 Voulez-vous savoir ce que les Francs-Maçons sont de nosjours ? Alors regardez juste le cérémonial actuel de lÉgliseChrétienne. Regardez, il ne représente seulement quune apparenceet cest aussi le cas avec les Francs-Maçons actuels. Ils mettentlaccent sur des cérémonies et des phrases vides. Ils feignentseulement daider lhumanité, car bien quils aient eu des rois et desempereurs et dautres personnages éminents parmi leurs membres,vous pouvez voir combien leur comportement est loin des droits delhumanité alors qu’ils devraient être leur souci primordial. Une fois Jai dit aux Esséniens quils ne devaient rien fairesecrètement, mais quils devaient tout faire ouvertement, ceci doitaussi être dit aux Francs-Maçons actuels. Leur principe est : leshommes sont égaux en droits. On suppose que tous sont "desfrères". En effet, cest ce quils étaient et sont. Mais seulement dansla Loge appropriée : à lextérieur d’elle toute égalité cesse, et le roi estde nouveau le roi, et limpécunieux comparé à lui nexiste pas,puisquil est seulement employé comme un moyen pour une fin. Savez-vous ce que la franc-maçonnerie devrait être en réalité ?Même selon les règles de la société présente, rien dautre que lareprésentation de la promulgation de Mon deuxièmecommandement, damour entre voisins!Combien beau et valorisant ce serait sils étaient tous des Francs-maçons selon ce sens ! Toutefois, non seulement durant leursassemblées, mais aussi pendant tout le cours de leur vie, ilsgagneraient beaucoup pour Mon Royaume. Mais cela ne peut se faireaussi longtemps quils ne feront qu’adhérer simplement auxcérémonies, celles-ci étant pour la plupart d’entre elles, comme lescérémonies déglise, un spectacle vide derrière lequel des choses plushautes sont cachées. Et donc les membres présents qui participent àces cérémonies, en ne sachant rien de la raison réelle, nont presquejamais agi selon Mon véritable commandement damour. Ainsi vous aussi, soyez des Francs-Maçons, cependant dans lesens le plus noble du mot! Aidez les pauvres, qui sont vos frères.Quoi que vous fassiez, faites-le en toute transparence et ouvertement 2
    • bien que vous agissiez dans le secret, pour cela vous navez pasbesoin davoir honte car Mon regard omniprésent voit tout, et nevous donnez pas de la peine avec les autres choses! Si vous construisez ainsi la maçonnerie de Mon enseignement,librement et ouvertement pour que chacun puisse le voir, vous aurezle droit de porter et aurez mérité le titre de "Francs-maçons" plutôtque ceux, qui simplement par certains signes manuels et dautresgestes vides pratiquent leur fraternité entre eux. Suivez donc Mon enseignement et Je serai Moi-même le premier"Franc-Maçon" et votre Président (le Maître de la Chaise) et en peu detemps nous aurons construit le mur protecteur de la vérité et delamour, qui ne pourra être détruit ni par le temps, ni par lesévénements liés aux éléments naturels ou politiques! Ceci pour votre éclaircissement sur la franc-maçonnerie et sesmembres et comment ils devraient vraiment être, mais ne sontmalheureusement pas. Et ainsi cest assez pour aujourdhui. Amen. 2. LUMIÈRE, VIE ET AMOUR 30 juin 1870 Vous avez choisi ici trois mots. Vous nauriez pas pu les choisirplus correctement dans le vocabulaire entier dune langue humaine;car ces trois mots dénotent la quintessence de toute la création, sonexistence et sa durée permanentes. Vous voyez, tout ce que Jai créé, a été créé dans la lumière, areçu la vie, et par amour na jamais été annihilé. Y a-t-il quelque chose dans la grande sphère de linfini qui nedoive pas sa permanence éternelle à ces trois mots significatifs ? Avec la lumière, commence la vie et avec la vie, lamour. Lalumière représente le pouvoir créateur, qui sans cesse engendre denouvelles choses, rayonnant constamment dans toutes les directionsde linfini, éveillant la vie, bannissant lobscurité et ensuite, grâce àlamour, préserve le créé et apporte perpétuellement de nouvelles 3
    • créations! Avec la lumière se développe la chaleur, et la chaleur correspondà la vie. Mais là où règne le froid il ny a plus de vie, lamour nytrouvant plus dappui ; car lamour nest rien dautre quune ardeurallumée pour voir tout parfaitement heureux et satisfait. Ainsi, partout où la lumière avec ses doux rayons stimule leséléments dispersés à sattirer et à se repousser, la chaleur estproduite grâce à cette agitation et à cette assimilation, et partout où ily a de lagitation, il y a la vie. Cependant, la vie veut être satisfaite, elle veut être tout danstout et cela ne peut être seulement que grâce à lamour. Lamour veut préserver la vie, tandis que la haine veut ladétruire. Partout où vous regardez, vous trouverez ces éléments enlutte avec leurs opposés. La lumière doit lutter avec lobscurité, la vie avec la mort etlamour avec la haine, son opposé. Autant les premiers veulentpréserver et attirer tout à eux, autant les autres veulent les repousseret les détruire. Dans la réunion de ces trois mots vous voyez Ma Déité en tantque Préservateur éternel de toute la création, et dans les troisderniers vous voyez lAdversaire, le Satan, avec sa froideur et sa ragedestructrice. Ainsi le conflit sétend depuis lange jusquà lesprit le plus dur etle plus sévèrement lié dans la matière. Dans une lutte constantelamour remporte la victoire sur la vie grâce à la lumière qui détruitlobscurité avec sa mort et sa haine. Donc, vous avez ici avec ces trois mots et leurs opposés leprincipe unique de conservation de toutes les choses créées. Quand Moi, qui suis la lumière même, J’ai décidé de créer aussià lextérieur de Moi des esprits dans le but de Maimer, Mecomprendre et devenir graduellement comme Moi, la premièreimpulsion pour la création fut ainsi donnée. Cest pourquoi vous lisezdans les livres de Moïse : "La terre était sans forme et vide et leSeigneur a créé la lumière!" Avec la lumière séveilla lactivité des éléments et les espritscommencèrent à prendre conscience deux-mêmes, à sattirer et à serepousser. Avec la lumière a commencé la vie; ensuite aussi ladestruction, cruelle comme cela peut souvent sembler, mais avec à sa 4
    • base le but le plus haut et le meilleur afin darriver tout près de lalumière suprême en abandonnant les formes inférieures pour enassumer de plus hautes, tout près de la lumière universelle. Donc, aussitôt que la lumière et la vie furent éveillées, aussitôtque le créé a commencé à aimer son existence dans léclat de lalumière éternelle primordiale du ciel, le troisième concept a été éveilléafin dunir tous ces êtres du monde visible et invisible. Cétaitlamour, la pensée fondamentale de la lumière et de la vie, qui a vouluéternellement préserver et perfectionner tout ce qui aimaitmaintenant son existence. Alors les anges les plus purs, amours personnifiés, furent dotésde la lumière la plus grande et envoyés pour la vie la plus intensiveafin de partager avec toutes les créatures vivantes labondance desgrâces placées à leur disposition dans une si grande mesure. Ainsi renforcés, éclairés et réchauffés, les autres êtres se sontunis, ont reconnu leur haut but et luttent maintenant pour cela, avecjoie et ardeur. Lesprit inférieur rompt heureusement la coquille qui aretardé son progrès. Il détruit sa propre existence pour en atteindreune plus haute où il pourra absorber plus de lumière, de vie etdamour en provenance de la source unique primordiale de toutes leschoses. Ainsi, ce que vous appelez aveuglément la destruction nest riendautre quune libération de lesprit vers un état plus haut, car depuisle temps de son emprisonnement dans une forme, il a dû subir lamatière et il attend depuis ce temps que ses chaînes tombent et quilpuisse, individuellement ou uni par les liens de lamour à des milliersdautres êtres semblables, prendre une place plus haute dans lagrande sphère des créations. Lamour est cette chaleur bénie qui émane de la lumièreprimordiale, et qui encourage lesprit à perfectionner son propredestin et ainsi à retourner graduellement à la source primordiale delumière de laquelle il est issu. Cela arrive à tous les esprits angéliques. Déjà vos ancêtres ontappelé celui qui est maintenant lange tombé "Lucifer", c’est à dire :porteur de lumière. Il était, en effet, un porteur de lumière partout dans les espacesimmenses de Ma création. Mais parce quil se vit doté dune puissancequaucun autre na possédée, tout en prenant conscience de la grâceincommensurable reçue de Moi, sa chaleur, que sa lumière devaitdévelopper, a été transformée avec une trop grande intensité en 5
    • lopposé de lamour, à savoir la haine envers Celui qui lavait dotéavec tant de lumière. Aujourdhui encore il est un esprit angéliquetombé et Mon adversaire le plus ardent, mais il ne sera plus libre trèslongtemps et il devra alors faire un choix clair, soit adopter les troispremiers grands mots de Ma création, soit rester avec leurs opposés. Il ne réussira pas non plus dans ladoption dune voie médianeen cherchant à éluder intelligemment Ma forte envie de le voir revenirà Moi. Bientôt il devra déclarer catégoriquement sil a lintention de setourner vers la vie éternelle de lumière et damour ou bien vers lamort éternelle dans lobscurité et le froid. Vous aussi les hommes, chez qui Ma lumière de grâce a alluméune étincelle de vie divine dans votre âme, tenez compte de ce quevous portez en réalité dans votre cœur! Vous portez dans votre seinune lumière divine, la vie et lamour de votre Père. Il vous a donné cette trinité comme gage de votre origine, votrecommencement et votre but suprême. Ne perdez pas par négligenceces cadeaux divins qui vous ont été donnés comme des cadeaux degrâce, prenez en conscience, car cest un avantage par rapport à desmillions dautres êtres. Soyez conscient de la lumière divine, qui vousa été donnée et a été instillée en vous avec amour, car elle constituela vie de votre âme et de votre esprit. Rappelez-vous que Celui quivous a donné cela a également payé chèrement de Son sang, à traversde grandes souffrances, pour que vous puissiez devenir Ses enfants etveut vous faire rejoindre une fois encore ce à quoi Il vous a destiné,dans le vaste cercle des êtres créés. Noubliez pas que cest Sonamour qui veut vous mener à la vie éternelle car il a allumé en vous lalumière de la connaissance et de la conscience divine. Luttez pour la perfection que vous, en tant quêtres créés, êtescapables de réaliser, pour quen plus des trois cadeaux que vous avezreçus, vous soyez un jour capable de les porter à un potentiel plusélevé. Car Ma lumière divine rayonnant de Moi dans tous les espacesénormes de création na aucune limitation, elle éveilleperpétuellement de nouvelles vies, et souhaite quun jour sunissentaffectueusement tous les êtres créés, afin quils voient que cest laLumière suprême de Vie et dAmour qui les entoure. Cest de cette façon, Mes chers enfants, que vous devezconsidérer ces trois mots. Ils contiennent la source primordiale detoute existence. Ils sont la base de toutes les créations et aucun êtreni créature vivante nexisteraient sans eux. Là où ils sont absents,tout progrès a cessé; il y a la mort, lobscurité et la haine éternelle. 6
    • Comme preuve que la trinité des attributs de Dieu sera toujoursvictorieuse, un ange de la vie est debout là avec une couronne devictoire, habillée avec un vêtement de lumière, et tout ce qui lui est enopposition et préfère lobscurité à la lumière, la mort à la vie et lahaine à lamour, devra se cacher dans les coins les plus secrets de laterre. Tout va de lavant, Mes enfants : lamour, lamour jamais apaiséqui donne tout pour de nouveau tout regagner, la lumière qui éclairetout pour que chaque coin sombre puisse être banni de la création, etla vie qui donne le mouvement, le changement des formes et leprogrès dun état au suivant. Tous trois vous appellent en disant :"Sans nous il ny a aucun monde, aucun passé et aucun avenir! Noussommes leurs porteurs dans le plus intime du Seigneur Suprême;nous exprimons Son Moi entier!" Donc, allez de lavant, vous les descendants de la lumière!Élevez-vous vers là-haut où le soleil ne se couche plus, où il ny aplus dalternance des cycles de la mort avec la vie et où aucune lutte,colère ou haine ne perturbe la belle harmonie du concert damour! Écoutez lharmonie angélique qui, portée par ces trois mots,pénètre dans toutes les immensités. Ils sont lhymne éternel delouange du seul Seigneur et Créateur, votre Père, qui trouve Soncomplet bonheur seulement quand Il voit les êtres quIl a créés seréjouir en Lui, apprendre à L’aimer et à Le comprendre de plus enplus. La Trinité si souvent mal interprétée ne peut être trouvéeseulement que dans ces trois mots puissants qui reposent à unepetite échelle dans chaque être créée comme un germe, afin de luipermettre de se développer jusquà la puissance la plus haute dunange de lumière debout en présence du Seigneur de tout le ciel. Les enfants, reconnaissez le grand cadeau qui vous a été fait !Soyez fier et réjouissez-vous de votre capacité à devenir Mes enfants!Il y aura un temps où, doté de la vision spirituelle, vous serez capablede parcourir du regard les espaces incommensurables de léternité, etde percevoir, depuis le trône du Père jusquau dernier espace où seulun rayon de lumière peut encore pénétrer, les principesfondamentaux de Ma nature distribués en des millions de millionsdêtres dans le grand hymne harmonieux de Ma louange. Donc, luttez pour devenir digne de cet état dédification dans lesens le plus vrai du mot! 7
    • 3. CIEL, ENFER, TERRE 9 juillet 1870 Vous Mavez questionné sur trois mots et, il va de soi, sur leurexplication. Bien, Je vous ai donné ces trois mots significatifs : ciel,enfer et terre. Maintenant voyons ce qui peut être extrait de ces troismots et qui peut être valorisant, édifiant et instructif pour vous,aussi bien que pour lhumanité dans son ensemble. Le premier de ces trois mots désigne ce quil y a de plus grand,de sorte que même vous, quand vous le prononcez(*), vous devezélever votre voix et mettre une tension plus grande à vos cordesvocales, si vous voulez prononcer ce mot de la façon dont il méritedêtre prononcé. Savez-vous ce que vous prononcez vraiment en prononçant cemot ? Non, vous ne le savez pas, mais vous pouvez seulement leconjecturer ; voyez, "le Ciel" est et signifie le domicile le plus haut,comme la demeure des esprits les plus hauts et aussi Mon domicilepermanent. Le ciel est la somme de toutes les béatitudes, où tous lesesprits sont dans la lumière la plus pure, sans faute, luttantseulement pour Mes sublimes attributs personnels conduisant à unevie de bonheur quici vous ne pourrez jamais comprendre niimaginer. Il y a certainement en ce lieu des degrés divers de perfection. Eneffet, avec Moi, le processus de perfectionnement ne cesse jamais, lacréation de quelque chose de nouveau permet continuellement à denouvelles sphères daction de se développer. Toutes les étincelles de vie proviennent de Moi dans Mon ciel etvoyagent via Mes plus grands esprits angéliques jusquaux strates lesplus basses où seulement une étincelle de Moi luit faiblement,enfermée dans la matière lourde. Dans le ciel, bien au-delà de tousles gousses-globes et systèmes solaires matériels créés, lamouréternel et la paix éternelle rayonnent et, puisque le premier principefondamental de la vie spirituelle sublime est dimiter Mes attributs etpar amour pour Moi, daccomplir Mes commandements et désirs, lebonheur le plus haut y règne. Dans le ciel le plus haut, où lharmonie éternelle des esprits 8
    • prévaut, il y a aussi la simplicité, lhumilité et lamour amical dansleur perfection la plus haute, dont Je suis Moi-Même lexpression. Là jai arrangé Mon domicile comme il devrait lêtre,conformément à Mes pensées et vœux, dans toute la Création, etcomme il le sera certainement après des éons innombrables, quandtout ce qui est perdu spirituellement, se sera retrouvé et épuré pardes épreuves successives, et dans les combats aura trouvé la voie duretour vers Moi. Une fois quil en sera ainsi, tous les mondes, comme Je lai déjàdit une fois, seront transformés. Alors ils auront tous été des écolesde progrès et de purification qui ont atteint leur but et tout accompli.Bien sûr, pour des êtres spirituels plus élevés ils devront alors êtrearrangés différemment et équipés avec un éclat plus grand, de plusgrandes splendeurs et béatitudes, pour que ces esprits alors épuréstrouvent le nouveau matériau nécessaire à leur nouvelle perfection,leur maturité spirituelle plus haute. Car lespace est infini, infinissont les échelons de la perfection, et infini Je suis Moi-Même -comme le suprême Tout en tout! Ce ciel spirituel, où la lumière de grâce, éternelle et douceprovenant de Moi coule dans tous les esprits, où lharmonie la pluspure insuffle dans les oreilles spirituelles et les cœurs, le désir leplus grand pour Moi, est la quintessence de Mon amour illimité,exprimé dans des sons, des couleurs et des mots. Là, tout vit dans tout et chacun est seulement heureux dubonheur dun autre! Lexaltation la plus grande, que ce soit dans la prière, la poésieou la musique, que, vous les hommes de cette terre, êtes capables deressentir et qui vous transporte, comme vous dites, au septièmeciel, vous donnant ainsi un avant-goût dune meilleure existence -cet état est, dans Mon ciel, le degré le plus bas du bonheur et nestpas une sensation passagère, mais permanente. Je ne peux pas vous expliquer, et encore moins vous fairesentir, ce quun esprit ressent là. Car vous ne pourriez pas lesupporter dans votre corps terrestre, et tout ce qui est sur cette terrevous remplirait du dégoût, si vous pouviez conserver dans votremémoire, ne serait-ce quune seconde dun tel bonheur. Je vous ledis de nouveau, seulement pour vous encourager, afin que vouspuissiez comprendre quelles béatitudes vous attendent là, préparées,pour celui qui est mis à lépreuve, comme une récompense pour sapersévérance et son amour pour Moi. 9
    • Comme ce que Je vous dis ici du ciel le plus haut, où le journalterne pas avec la nuit, le froid avec la chaleur, la vie avec la mort,où une mer permanente et éternelle de lumière entoure les espritsradieux, éclairant tout autour deux, là toute chose créée surdautres mondes y est aussi montrée spirituellement. Par exemple,vous voyez une fleur dont la couleur enchante votre œil, dont leparfum plaît à vos nerfs, mais vous ne connaissez pas sasignification spirituelle, la substance spirituelle dont elle est faite - lespirituel qui coule de haut en bas et de bas en haut dans ses tubesminuscules et ses veines, comme émanations dune nature plushaute, depuis le soleil dont la lumière est la mère des couleursflorales et des parfums, jusquaux puissances les plus hautes et lesplus raffinées. Vous voyez, cette fleur se trouve aussi dans Mon ciel, miroirspirituel de tout ce qui est créé. Si vous pouviez voir cette fleur là,vous verriez que sa forme nest que lumière, sa couleur une couleurrayonnante, et son parfum, dans sa correspondance spirituelle laplus haute, un hymne éternel déloge à son Créateur! Cest là seulement que vous comprendriez ce que signifie unecontemplation spirituelle et là seulement que vous reconnaîtriezcombien émoussés sont vos sens dans ce monde. Cependant, nevous inquiétez pas de cet état de vos sens tandis que vous êtes surcette terre; souvenez-vous seulement que cest la main très sage devotre Père damour qui la organisé ainsi, et bien que vous nepuissiez pas et ne pourrez jamais complètement comprendre Sesbuts, sachez quils sont toujours basés sur la sagesse et lamour lesplus hauts et quil doit y avoir des raisons importantes pour que toutce bonheur ne soit le vôtre que seulement après de longs combats etde longues périodes de temps, et même alors, il ne sera pas pourtous, mais seulement pour quelques-uns (selon leur amour). Mes chers enfants, si Je vous avais permis daimerimmédiatement tout cela (que Je réserve seulement à ceux quimaiment vraiment et se sont efforcés avec tout le sérieux nécessairede devenir Mes enfants), sans épreuve, ces inexprimables grandesbéatitudes seraient sans grande valeur et ne susciteraient en vousaucun désir, car elles nauraient pas été votre propre conquête, maisseulement un cadeau, pour ainsi dire, sans aucun effort de votrepart et de ce fait nauraient seulement que la moitié de leur valeur etseraient de courte durée. Seulement ce qui est gagné par leffort réjouit dans la pleinemesure, comme une récompense est due pour le mérite! 10
    • Quel mérite un prince ou un roi a-t-il dêtre né fils dun roi unefois que sa tête est ornée par une couronne ? Vous pouvez êtreassurés quelle a encore moins dimportance pour lui que ne lecroient ceux de rang moindre. Quest donc un tel monarquehéréditaire comparé à un homme qui, ayant lutté contre toutes lesadversités physiques et spirituelles, a finalement atteint son but,quil na jamais perdu de vue ? Ce dernier est un géant spirituel,tandis que lautre est peut-être sans stature, et parfois même, dansle poste élevé quil occupe, une vraie nullité. Pour cette raison, celui qui veut devenir Mon enfant et à qui Jairéservé le bonheur le plus grand, dois gagner ce titre, et alorsseulement seront bénies toutes les souffrances et les épreuves quilont mené à ce degré de bonheur où il commence à comprendre lespirituel de toute existence et où, dans lexécution etlaccomplissement même de tous les devoirs dun ange, commencealors le bonheur le plus haut pour un esprit créé. Comme Je lai déjà dit, chaque être humain porte luniversentier en lui, donc il porte aussi, bien quà une échelle plus petite, ceciel que Je vous ai décrit. Avec chaque bonne action, avec chaque victoire gagnée sur sespassions, un rayon de lumière de ce petit ciel damour de la sphèrede lesprit pénètre dans son cœur. Cest un rayon passager, uneconnaissance anticipée, un cri de joie de lâme, mais hélas nonpermanent. Cest seulement un instant où lesprit montre à lhommece quil porte en lui, et qui formera un jour son être, sil persévèrefidèlement sur les routes difficiles de la vie. Lesprit de lhomme laisse à lâme seulement un doux relentaprès la brise, rien dautre. Ce rayon du ciel était seulement unavertissement prémonitoire qui signifie : "Ne vacillez pas, mais supportez tout! Un jour vous aurez pourtoujours ce qui, ici, passe précipitamment devant vous avec lavitesse de léclair!" Ne vous laissez donc pas abattre, Mes enfants! Le ciel sestouvert à vous! Pour vous encourager, Je vous le laisse sentir parfois,autant que votre constitution physique et spirituelle le permet. Vousne pourriez pas supporter plus; et si l’un dentre vous était capablede supporter plus, au milieu des autres hommes il serait alorsmalheureux et au lieu de poursuivre son cours diligemment il seraitsurmonté par la fatigue et le désespoir. Donc, rappelez-vous que Moi,votre Père, dans Ma sagesse, J’ai arrangé tout dune façon telle que 11
    • Mes enfants puissent le supporter et en profiter. Tournons-nous maintenant du côté de lenfer. Il en va à peu près de même, pour lenfer, que ce que Je vous aidit du ciel, mais - il va de soi - dans le sens opposé. Je serai plus bref en ce qui concerne lenfer, car sonorganisation et sa nature ne Me donne aucun plaisir à y penser et ily a trop peu dintérêt à le décrire en détail. Quil vous suffise desavoir quil existe vraiment, et cela pour Mon et votre inconvénient.Cependant, afin de vous dire au moins quelque chose de cet antipodede Mes cieux, Je veux seulement vous dire quil existe bien, et qu’ilcomprend aussi plusieurs départements et gradations, représentantle mal dans ses degrés divers, et en leur milieu la résidence de Satanlui-même! Satan, en tant que mal personnifié, est, au contraire de Moi, lapersonnification de toutes les passions, qui sont opposées à Mesattributs. Alors que Moi, par exemple, par amour Je mefforce depréserver tout, lui veut détruire tout, par haine contre tout le créé,premièrement parce que cela a été créé par Moi et, deuxièmement,simplement parce que cest créé. Sil en avait la possibilité, il créerait continuellement des êtresde toute sorte, cependant, pas pour se réjouir de leur existence, maispour se réjouir (de façon satanique) de leur destruction, et denouveau, reprenant le jeu, recommencerait à créer à nouveau. Ses esprits subalternes, créées par Moi en tant que créaturesvivantes, sont devenus si sombres quils naiment que lobscurité, demême que Mes anges aiment la lumière; ils sont selon lintensité deleur méchanceté plus ou moins près de Satan et dans des endroitsdivers placés dans et sur la terre. Là ils poursuivent leurs plaisirs(diaboliques), en essayant dimiter leur maître autant que possible; etcest leur plus grand plaisir que de réussir, par toutes sortesdillusions, à détourner lhumanité du bon ou du meilleur cheminpour lui faire prendre les larges boulevards qui sont les leurs. Car en eux, aussi bien quen leur maître, il y a seulement unamour satanique, qu’ils prennent plaisir à implanter dans les cœursde ceux qui désirent les écouter. Là ils ne négligent pas de décrire à leurs victimes le monde etses plaisirs aussi agréables que possible, d’engendrer en eux un goûtpour la ruse, la duperie, la soif de toutes les passions basses, lesfaisant ainsi prêt à être leurs dignes "frères". 12
    • Vous me demanderez : "Mais comment peux-Tu, Toi leCréateur, permettre à des hordes si puissantes desprits mauvais et àleur maître de continuer à exister ? Pourquoi ne donnes-Tu paslordre de détruire de tels êtres qui sont si opposés au doux desseinde Ton amour et à Tes attributs divins, et en plus - pourquoi les as-Tu bannis dans et sur la terre, alors que des millions dautres terreset de soleils tournent dans tout linfini, sur lesquels les habitantspeuvent librement trouver des routes damélioration et depurification, sans être exposés à une telle calamité ? Pourquoi en est-il ainsi seulement pour nous, que Tu appelles "Tes enfants", pourlamour desquels Tu es venu sur ce petit globe où Tu as souffert poureux, et pourquoi, dune part, sommes-nous ceux qui avons étéprivilégiés, et dautre part ceux qui avons été le plus sévèrementéprouvés et exposés à toutes les séductions et tentations ?" Mes chers enfants! Cette plainte que vous Madressez est,venant de vous comme hommes de cette terre, tout à fait naturelle,et Je dois Me justifier sur ce point, afin que vous reconnaissiez queJe Suis néanmoins, malgré les apparences, toujours le plus aimantet le plus bienveillant des Pères, que Jai tout arrangé pour votre seulavantage et que Je dirigerai toujours tout pour le bien-être de Mesenfants. Dans une précédente communication Jai déjà mentionné unange tombé qui a entraîné avec lui un nombre incalculable despritsdans sa chute. Dans "La Maison de Dieu" Je vous ai expliqué aussiqualors toute sa substance dâme lui a été prise, a été divisée enparticules et liée sous forme de matière qui retournent maintenantgraduellement sur la voie de la perfection; et en outre, que tous ceuxqui sont nés sur cette terre, à part les esprits venus dautres mondeset qui ont été transplantés ici pour devenir Mes enfants, sont lesparties de lesprit tombé, qui doivent aussi prendre la même routeque tous les esprits liés à la matière. Jai dit aussi que cet esprit angélique tombé a été bannijustement là où est implantée la pépinière pour Mon ciel, à savoirdans la terre, et que cest là quil est le plus actif, en opposition avecMoi et Mon ordonnance. Regardez, tout cela Je vous lai déjà expliqué ainsi que le"pourquoi" - pourquoi les tentations et les dangers les plus grandsdoivent être exactement là où les esprits et les âmes ont accepté latâche de parvenir à Mon Royaume, en portant la croix de lasouffrance à travers lenfer et la damnation et en promouvantlamour en Mon honneur et à la honte de Mon grand adversaire; et 13
    • ce, malgré toutes les séductions et les conforts illusoires aveclesquels Satan couvre ses futurs élèves, afin de les prendre au piège,et plus tard, les faire payer pour chaque plaisir et chaque confort,avec mille supplices de lenfer; toutefois il se trouvera toujours desâmes de cette terre qui se défieront de toutes ses tentations,tourneront le dos à toutes ses grandes promesses, ne voudront paslui appartenir, mais se tourneront seulement vers Moi, et au traversde la souffrance et des épreuves tiendront haut la bannière de la foi,de lhumilité et de lamour! Quand Satan Ma apostasié, Jai dû lui laisser sa liberté, ainsiquà tous ceux qui lont suivi, cette liberté dont chaque esprit abesoin pour qu’il puisse un jour devenir digne de Moi, en tantquesprit libre. Le retour vers Moi doit venir de lintérieur, volontairement, etnon sous la contrainte. Pour cette raison Je dois tolérer lecomportement de Mon plus grand adversaire et de sa couvée, et leslaisser faire comme ils le veulent, tant quils ne portent pas préjudiceà Mon ordre établi. Le fait que, quoi quils fassent, le résultat soit toujours àlopposé de ce quils veulent atteindre, démontre le triomphe de labonne cause sur le mal, et que même ce que la création nous montrede pire, doit et peut seulement contribuer à sa propre amélioration età lavancement vers ce qui est bon en général. Pour cette bonne raison, Satan ainsi que son royaume est bannien ce lieu où il lui est donné une chance pour essayer de faire toutson possible pour défendre sa théorie de vie contre la Mienne. Eneffet, il lui a même été permis de me tenter pendant Mon séjourterrestre, Moi, qui nétais pas un esprit créé, mais le Créateur de toutce qui est créé. Parce que Je ne lai pas évité quand il ma rencontrécomme un homme, exposé à toutes les passions humaines, il a osétenter aussi le Plus Haut, et cela lui a été permis. Mais avec quelrésultat, vous le savez, et cela afin quil comprenne avec le temps quetous ses efforts sont vains, aussi bien à grande quà petite échelle, etque depuis tant déons, il a résisté en vain à Celui qui lavait créé etqui, sil voulait un jour se repentir, le recevrait les bras ouvertscomme un "enfant prodigue", - comme Je vous l’ai déjà dit dans "lesDouze Heures", et aussi quil ny arrivera pas subitement, maisgraduellement et certainement. Comme chaque esprit humain porte en lui le ciel à une petiteéchelle, ainsi que Je vous lai dit, chaque homme porte aussi dans sa 14
    • poitrine le germe de lenfer et de linclination au péché et à lactioncontraire à Mon ordre. Ce germe est là parce que la vertu, sans la connaissance de sonopposé : le vice, ne serait pas une vertu, et lamour sans son opposé,ne serait pas lamour! Si lobscurité nexistait pas, vousnapprécieriez pas la lumière, et sans leffet glacial du froid, vous nepourriez pas comprendre les effets plaisants de la chaleur qui vouspénètre progressivement. Donc, là où J’ai disposé la "pépinière de Mes enfants", il doitaussi y avoir lécole pour surmonter et maîtriser toutes les passions! Que serait la vie sans épreuves ? Une succession monotone depériodes de temps, sans une prise de conscience du but ainsi que dupassage dun état à un autre. La vie naurait aucun but, aucuneépice! De même que le sel dans tous vos aliments, dans toutes lesherbes, les métaux, les plantes, même dans lair et aussi dans votreestomac pour une bonne digestion, constitue un composantimportant, qui incite à la vie et par cette incitation aussi la faitprogresser, de même, le sel de la vie spirituelle est la tentation, c’est-à-dire la tendance à penser et agir différemment de la voie que londoit suivre en réalité. Grâce à cet antagonisme, cette provocation, lameilleure partie de votre Moi s’en trouve renforcée, et la vie physiqueet spirituelle en vous est soutenue par cette alimentation, sa duréeest assurée, ainsi que le plaisir dêtre parvenu à un nouveau degré deperfection, et cela grâce aux épreuves et à labnégation, tandis quevous ne prendriez même pas conscience des progrès si vous avanciezsans aucun obstacle. Quand, le matin, le soleil envoie ses premiers rayons sur lespâturages de la terre, la toute vivante nature répond en poussant descris de joie. Chaque être, chacun de sa propre façon, gazouille,roucoule et bourdonne son hymne déloge à la lumière et à sonDonneur. Même la goutte de rosée attachée à la feuille dun plant demousse, se pare avec la brillance dun diamant, réfléchie avec éclat legrand hémisphère de lumière arquée au-dessus delle, comme si ellese réjouissait de la lumière du jour succédant à lobscurité! -Pourquoi ? Parce que dun soir jusquau matin suivant, la nuit, oulobscurité, avait laissé toutes les créatures vivantes ressentir lavaleur de la lumière! Il en est ainsi aussi sur le plan spirituel. Lâme dun être crééreconnaît la douce conscience de lamour spirituel, le progrès 15
    • spirituel et la plus haute spiritualité de la vie de lâme seulementquand elle a appris à connaître les abîmes et les faux cheminsmenaçants sur sa route parsemée dépreuves. Cest seulement aprèsque lâme a avancé dun petit pas, quelle prend plaisir à en faire unautre et retrouve toute sa force pour laccomplissement du suivant.Et cest ainsi quaugmente la motivation, le plaisir et le bonheur, nonpas tant à cause de la meilleure condition gagnée, quà cause desobstacles surmontés. Vous voyez, Mes enfants, que seraient tous les cieux sanslenfer! Et combien dautres êtres sur dautres soleils et dautresterres nont pas ce bonheur, qui est réservé seulement à Mesenfants, parce que les autres êtres sur dautres soleils et dautresmondes ne connaissent que la lumière, et très peu ou pas du toutdobscurité ! Voulez-vous toujours vous plaindre que lenfer soit ainsi près devous, et même en vous ? Ou ne voulez-vous pas plutôt Me remercier,voire même Me demander peut-être plus denfer, pour que vouspuissiez être capables de lutter et souffrir encore plus afin de mériterdans une plus grande mesure même dêtre appelés "Mes enfants" ? Soyez donc tranquilles! Je sais de quoi vous avez besoin pourvotre progrès; ne demandez pas plus que ce que Je vous donne etsoyez assurés que vous avez assez avec ce que Ma main damourvous impose; plus serait une main de punition et cela Moi, en tantque votre Père, Je ne le veux pas! A présent Je vous ai montré comment, même ce qui estexclusivement mauvais, oui ce quil y a de pire dans toute lacréation, avec toutes ses actions et entreprises, est néanmoinsemployé et exploité par Moi à lavantage de tout ce qui vit, etcomment Satan avec ses acolytes, au lieu de Me faire du tort, doitdans lensemble contribuer au plus grand bien. Aussi, passonsmaintenant à votre domicile, "la terre", comme troisième motmentionné ci-dessus, pour que vous puissiez là encore voir lamouret la sage prudence de votre Père dans toute sa gloire. (Note du Traducteur : Pour la clarté dans les paragraphes suivants les termesoriginaux allemands "le ciel", "lenfer" et "la terre" sont conservés, avec les termes françaisajouté entre parenthèses). Voyez, lorsque vous prononcez ces mots dans votre langue, enfaisant mouvoir votre organe vocal, tout est arrangé dune telle façonque les esprits qui sont plus familiers que vous ne lêtes dans lescorrespondances avec la création, trouvent entièrement exprimédans les mouvements des muscles vocaux ce qui a de limportance 16
    • dans lun ou lautre mot prononcé. En prononçant le mot "Himmel"(le ciel) vous avez vu que lélévation du ton correspond à la plusintime signification du mot. En prononçant le mot "Hölle" (lenfer) oùla bouche doit être fermée comme une caverne, vous ne pourrez pasne pas voir un rapport proche entre ce mouvement musculaire et ladescription de lenfer, de plus vous remarquerez que le mot "Himmel"(le ciel) est prononcé avec le regard vers en-haut et le mot "Hölle"(lenfer) avec le regard vers en-bas, et finalement "die Erde" (la terre)en ouvrant la bouche largement et en prononçant ce mot droitdevant soi. Après avoir analysé ces deux premiers mots, il nous restesimplement à examiner le dernier mot, avec sa correspondancespirituelle et la terre elle-même en tant que votre domicile. Le faitque, lorsquon prononce le mot "Erde" (la terre), on doive ouvrir labouche largement et que les lèvres doivent se déplacer vers le hautdévoilant ainsi des rangées de dents blanches, a une correspondancespirituelle avec la terre, car dans un sens spirituel, ce quil y a deplus moelleux, cest-à-dire la chair, doit se retirer et cest la partieplus ferme et plus compacte - léthique - ou les dents - quil fautconsidérer. Maintenant voyez, Mes chers enfants, les dents, dans leurcorrespondance spirituelle, en tant que parties fermes, pareilles auxos, signifient le soutien permanent et premier, pour lhomme commepour la terre, donnant ainsi une belle forme au visage etcommuniquant la beauté morale de lhomme à tout son extérieur. Demême, ce soutien crée la vitalité intérieure du corps de la terre et cequi est beau sur sa surface. Les dents signifient aussi, à côté de cela,le moral-spirituel, le premier organe spirituel de la digestion, quidans la vie temporelle doit séparer le mal du bien. Et de même quedans la bouche le sel contenu dans le jus digestif de la salive estajouté lors de lécrasement des aliments par les dents, le sel estégalement la tentation dagir toujours contrairement au bien et cestvotre tâche principale que de résister à cette tentation et êtrefinalement le vainqueur. Ici sur cette terre tout est mélangé, le bon avec le mauvais,lamour avec la haine, la vie avec la mort; cest-à-dire que les deuxopposés peuvent échanger facilement leur rôle lun avec lautre, ou,autrement dit, chaque état peut facilement être changé dans sonopposé. Si vous avez assez de force pour éliminer le méchant et lemauvais, donc le mal, quelle que soit la façon par laquelle il vousattaque, il ne peut pas laisser une impression permanente dans votreâme et devra disparaître complètement dans lau-delà, et seulement 17
    • ce qui est bon aura pour vous une réelle valeur! Lorsque vousprononcez le mot "Erde" (la terre) vous devez ouvrir largement votrebouche horizontalement, ce qui signifie dans sa correspondancespirituelle que votre terre - bien que physiquement petite - sétendloin au-delà de toutes les galaxies solaires, et même autant que Monciel, car cette petite planète est devenue premièrement le domicile deMes enfants et deuxièmement aussi le Mien, car cest là que par Masouffrance et Ma mort, Je suis devenu le vainqueur du mal. Si vous étiez un petit peu plus familiers avec ce langage delesprit, vous découvririez dans chaque mot me concernant unesignification spirituelle beaucoup plus grande et importante et vousne pourriez vous satisfaire de la simple compréhension du mot - delécorce, pour ainsi dire -, mais vous ressentiriez plus de joie et debonheur à leur contenu intérieur que vous ne lavez jamais imaginé.De plus, vous constateriez entre autre que chaque peuple, selon queson niveau spirituel sera élevé, très élevé, ou le plus élevé, se révéleralui-même au travers des mots et des expressions Me concernant, oucroyez-vous que les langues ont été inventées, comme vos linguistescroient pouvoir le prouver ? Oh, là vous vous trompez beaucoup ! Les mots ne furent pas toujours créés simultanément auxobjets inventés et aux exigences nouvelles des hommes, mais lalangue - étant un produit spirituel - a progressé toujoursparallèlement avec la perception spirituelle des hommes. Vouspouvez voir vous-même cela à partir de lhistoire des nations où leprogrès spirituel ou la régression dune nation est concomitant avecles progrès ou les régressions de sa langue et lorsquune nationdisparaît sa langue aussi (comme un être vivant). La langue est lexpression de lâme. Plus la langue est élevée etbelle, plus lintensité de ses expressions est grande. Cependant, celapeut seulement être apprécié par lesprit, ou par ceux qui sontéveillés par Mon amour et Ma grâce, ce qui leur permet de découvrir,derrière les divers mouvements des muscles de la bouche et dularynx, parmi les gazouillements, les cliquetis, les trilles et lessifflements qui, en se combinant, forment lun ou lautre mot, unesignification spirituelle plus haute qui est devenue pour vous aussiincompréhensible que les hiéroglyphes dun Paradis perdu. Sur ce plan la terre aussi est différente de beaucoup dautresmondes. Alors que sur ces mondes une seule langue prévaut et quetous les êtres créés suivent un même chemin, il y a sur la terre desmilliers de langues différentes, comme les ramifications dune seule.Et de cette façon les habitants de cette terre, en plus des 18
    • nombreuses mises à lépreuve de leur patience et de leurpersévérance, sont aussi chargés de cette tâche, à savoir, que quandils veulent communiquer avec leurs frères dautres nations, ilsdoivent apprendre leur langue pour leur transmettre leurs pensées etsentiments; de même sils veulent apprendre quelque chose de leurfrère étranger, ou lui dire quelque chose, ils doivent se fairecomprendre dans sa langue. Partout où vous regardez sur la terre, en commençant par lespeuples les plus primitifs jusquà vous, les nations civilisées, vousvoyez que les esprits agités de cette petite terre cherchent à sétendreau-delà de toute les choses connues. Bien sûr, la motivationprincipale des foules est toujours larrivisme. Cependant, de cettefaçon les nations se rapprochent, elles cherchent à se comprendre età apprendre à sapprécier et à saimer. Ceux qui examinent la nature, les étoiles, lintérieur et lasurface de la terre, communiquent aux autres leur connaissance deschoses que Ma grâce leur laisse trouver, afin que cela devienne uneconnaissance commune à lhumanité. Sans le savoir, ils réalisentainsi Mes plans et non les leurs, et cest ainsi que Jinstruis les âmesde cette terre, qui a été une fois pendant un temps court aussi Mondomicile, et les conduit vers une vie meilleure. Maintenant les pensées des hommes courent avec la vitesse deléclair dun bout de la terre à lautre et eux-mêmes roulent sur desroutes de fer comme un ouragan dune place à une autre. Ces routes sont faites en fer et la majorité de ceux qui lesempruntent ont eux aussi un cœur de fer (au moins pour leurs frèreshumains). Mais ceci ne change rien à la chose, ces communicationsrapides existant entre les villes et les villages font néanmoins avancerMes plans pour lensemble des personnes y demeurant, et cela, plusque tous les constructeurs et les propriétaires de chemins de fer nepeuvent limaginer. Là, Jai souvent fait voyager ensemble le ciel, lenfer et la terre,cest-à-dire des hommes ayant des pensées spirituellement bonnes,des mauvaises et des pensées matérielles. Au début ils avaient tousleur propre avis; et à la fin du voyage, lenfer a peut-être pu gagner,de la conversation avec le ciel et la terre, une étincelle durable deconnaissance que de toute sa vie il ne pourra plus oublier. Ainsi les voyages des hommes contribuent aussi à la réalisationde Mes plans, car là où autrefois des règles rigides séparaient lespeuples, ces voyages leur font oublier leurs préjugés. Et quand même 19
    • légoïsme, la recherche du plaisir et lavidité de largent sont lesmotivations qui font que les hommes se rapprochent et voyagent versdautres pays, sexposant eux-mêmes à toutes sortes de danger, Jaitoujours réalisé Mon but, à savoir celui de la fraternisation.Maintenant ils ont seulement besoin encore dune poussée puissanteet dune impulsion spirituelle et les hommes seront comme desfrères, unis dans le désir de Me suivre, Moi le Berger Éternel. Alors lasignification spirituelle de la terre sera réalisée, et ensuite arrivera letemps où Je viendrai de nouveau personnellement parmi vous, aprèsque les entêtés auront été enlevés et quil ne restera que ceux qui Medésirent (*). Ainsi, Mes chers enfants, vous voyez comment le ciel, lenfer etla terre sont dans les grandes ou dans les petites choses, commentils doivent servir seulement le but de lamour, de lidée fondamentalede Ma création. Cependant, ne comptez pas en années ce que Je viens de vousdire, car avec Moi il ny a aucun temps! Pour Moi il ny a ni jour ninuit pour mesurer le temps; avec Moi il fait toujours jour, sans cessebrille le soleil damour, et il brillera pour tous jusquà ce que toustrouvent la route qui mène à Moi, leur Père le plus aimant et le plusbienveillant. Maintenant Je pense que toi aussi, tu pourras être satisfait dece supplément. Cest de nouveau une lumière dans les grandesvallées de Ma création. Considérez bien, combien damour et de grâceJe vous accorde et combien Je vous offre de pain spirituel pour quevous ne puissiez plus douter que tout ce que vous voyez est de lamain du Père! Cela pour votre consolation et avec Ma bénédiction! Amen! 20
    • 4. SANTÉ, MALADIE ET MORT 13 juillet 1870 Ici vous avez de nouveau trois mots qui, pris leur sens naturel,sont faciles à déchiffrer dans leur vraie signification. La santé signifie létat normal de votre vie végétative quand tousles organes accomplissent leurs fonctions comme ils le doivent, sansvous empêcher de suivre votre vocation ou entraver votredéveloppement spirituel et votre occupation matérielle. La santé, la vraie santé, se trouve seulement dans le corpsquand lhomme n’est pas conscient des mouvements et des fonctionsde ses organes. Là où une perturbation survient, un ou plusieursorganes se mettent alors à agir à contresens. Ils vous causent unmalaise ou une douleur, lâme devient triste puisquelle se senthandicapée dans son activité au travers du corps, et de ce malaise etde cette souffrance se développe ce que vous appelez la maladie. Si cette condition saggrave, toujours plus dorganes refusent defonctionner ou sont dérangés dans leurs fonctions par les organessouffrants, le malaise sétend, le processus de vie entier est ainsiinterrompu et avec larrêt de labsorption régulière dénergies vitalesnouvelles et de lélimination des déchets, larrêt de la machinerieentière survient inévitablement, cest ce que vous appelez la mort. Et alors arrive la décomposition du corps individuel, sa fincomme être individuel et son retour à ses anciens éléments dorigine.Alors lâme, privée de son enveloppe, doit regarder autour delle à larecherche dun autre vêtement, dun autre corps, puisque lancienest devenu complètement inutilisable. La vie physique a apparemment cessé; la vie spirituellecommence avec ses niveaux et ses gradations qui la tirent vers lehaut ou vers le bas, conformément au désir de lâme. Cest unenouvelle vie spirituelle où les fonctions du corps sont remplacées parles fonctions de la vie spirituelle qui, en se développant elle-mêmespontanément, atteint la perfection. Ainsi va le cours de la vie dans lau-delà. Cependant, pour quece cours soit rendu plus facile et plus doux, chacun doit lutter pourle maintien de la santé de lâme autant quil est possible en accordavec la santé du corps sur la terre matérielle. 21
    • Car de même que dun côté la santé du corps implique etaméliore son bien-être, dun autre la santé de lâme implique celle ducorps, sinon les fonctions spirituelles de lâme sont étouffées par lesnuages et la turbidité des passions. Partout où lesprit de lhomme peut régulièrement manifesterson influence sur lâme, le corps est sain. En effet, dans sonensemble aussi bien que dans ses parties individuelles la beautémorale de lâme trouvera l’image qui lui correspond dans ses formes,comme cest dhabitude le cas sur le visage de lhomme, où toute sapropension, ses aberrations et ses passions sont reflétés à son insu.Seulement vous ne savez pas lire ce langage tracé par les lignesonduleuses ou angulaires du visage de chacun, et qui révèle létat deson âme; sinon vous contempleriez dans ce vrai miroir de lâmebeaucoup de chose qui, au lieu de vous rendre attirantes beaucoupde personnes, vous les rendraient répugnantes. Dans Ma sagesse Je nai pas permis que ce secret concernant laphysionomie soit révélé à tous, comme Mon cher Lavater limaginait.Car par une telle lecture claire du caractère de chaque être humainsur son propre visage, le progrès dans lélévation spirituelle seraitrendu difficile, voire dans beaucoup de cas impossible. Et donc Je permets que sous le déguisement dun discoursflatteur ou sous des manières recherchées et polies un diable puisseaussi se joindre à la compagnie des bons sans que les autres en aitle plus léger soupçon. Ainsi la parole ne barre pas la route au plusdépravé afin que, graduellement, il devienne quelque chose de mieux,ce qui serait impossible si chacun pouvait immédiatement juger sonsemblable à son visage. Dans ce cas chacun éviterait sûrement lemauvais et le mauvais lui-même en serait réduit à fréquenter sonsemblable ou à être isolé sans possibilité de communication; et celale rendrait seulement plus mauvais quauparavant. Soyez certain que dans lau-delà cela est différent; là, chaqueesprit reconnaît lautre au premier coup d’œil et peut ainsi éviter cequi est mauvais et rejoindre celui qui est égal à lui ou mieux; de là lagrande difficulté pour chacun à saméliorer lui-même, parce que là,la reconnaissance est immédiate, tandis quici sur la terre, la feinteprévaut. Donc, Mes enfants, efforcez-vous davoir des âmes saines, nerésister pas à linfluence de lesprit; résistez à tout ce qui pourraitsouiller votre âme et peut-être laisser des empreintes désagréablessur votre visage. 22
    • Soyez assuré que ces empreintes des passions sur votre visage,sur votre corps, comme dans votre main ainsi que dans lesmouvements de votre corps entier, ou même dans la lumière sinistreémise par votre œil ne sont pas sous votre contrôle, mais cela estpour vous inexplicable. Aucune des pensées que vous voulezdissimuler ne sera gardée secrète à jamais, et ne pourra vous êtredune quelconque utilité. Vous ne pouvez cacher limpression laisséepar un regard mauvais ou troublant qui, rencontrant un œil pur, letouche désagréablement et avertit son âme de reculer, même si letraître serpent se cache derrière un langage fleuri et des manièrespolies. Donc, cultivez la santé de votre âme pour que vos yeux puissentrencontrer ceux des autres librement et sans culpabilité. Soyez sûrs quil ny a rien de spirituellement plus grand danslhomme pour démontrer que son origine sublime et sa noblesseproviennent de Moi, quun œil attendrissant, un regard plein dedouceur et damour! Dans l’œil la nature entière matérielle est reflétéeextérieurement; de l’œil brille tout le monde des esprits du ciel leplus haut à lenfer le plus bas. Tant que vous portez Ma Parole dans votre cœur, tant que vousMe préférez au monde, votre âme deviendra saine, vraiment ellesassainira en grandissant. Cet état de santé grandira à tel point quele corps qui était sain pour son ancienne condition est devenumaintenant uniquement une entrave pour le progrès de votre âme,qui, spiritualisée par Mon enseignement, Ma Parole et Ma grâce, nerequiert plus pour support quune enveloppe spirituelle et ne veutplus dune enveloppe matérielle. Une fois que cet état a été atteint, Je vous enlèverai ce fardeauque vous avez traîné pendant votre vie terrestre et vous léchangeraicontre un corps éthérique qui rendra votre nature plus transparentetout en assumant totalement la forme correspondante de votrepersonnalité intérieure. Donc, devenu spirituellement beau, vous serez dans lau-delàavec le même vêtement spirituel qui correspondra à la beauté jeuneet incorruptible de votre esprit et vous continuerez à grandir pourtoujours dans la beauté, la gloire et la transparence. De même que la maladie du corps est une perturbation dans lefonctionnement des organes, le refus de vivre selon Mon amour etMon enseignement se traduit par une perturbation dans le 23
    • fonctionnement de lâme. Un tel homme sera détourné de sonchemin réel par des désirs temporels ou des passions de lâme,comme la haine, la colère, la soif du pouvoir et ainsi de suite, et ilvivra une vie factice, au lieu dune vraie vie dans lesprit. Il vivra pourles désirs excessifs de la partie matérielle de son corps, devenantainsi finalement lui-même matériel, il perdra de vue son propredestin et ne réussira pas ainsi à accomplir tout son devoir et samission sur le globe de cette terre, qui est censé être une écoleprobatoire où l’homme apprend dabord à soumettre ses passions etplus tard à les supprimer complètement pour atteindre Mes sphèresspirituelles comme un son spirituellement pur. Au lieu de lutter pour rechercher la santé spirituelle, lâmetemporelle a préféré un état spirituel malade. Alors quelle aurait dûessayer déliminer toujours le mal et absorber de nouvelles bontés,une nouvelle vie, elle a fait exactement lopposé. Au lieu du passage àla vie, elle est passée par la maladie dans la mort! Déjà pendant savie, au lieu dutiliser son corps dans le but de se spiritualiser, elle aperdu toute la noblesse que Je lui avais donnée en tantquinvestissement, et son moi a perdu ce qui appartenait à lâme et àlesprit et est devenu un simple corps ou, autrement dit, il a commisun suicide spirituel! Quand tous les moyens ont échoué pour dégager une telle âmede ses liens physiques, Je suis forcé de dissoudre cette enveloppedans laquelle une telle âme sest enterrée. La nouvelle enveloppe quelle aura dans lautre monde etcomment elle apparaîtra, vous pouvez facilement limaginer. Ce nesera certainement pas un vêtement de lumière puisque lâme nétaitpas, déjà sur cette terre, une amie de la lumière, mais une amie deson opposé, une amie du matériel, une amie de lobscurité. Ici vous avez les trois mots qui doivent être, pour vous-mêmeset pour tous ceux qui les liront, une instruction et un avertissement. Que chacun de vous considère bien ce quil a à faire et surquelles routes il marche! Mes lois du monde matériel et spirituel sontimmuables et le poids spirituel se transmet au poids matériel, et ceque Mon Paul a dit est vrai : "comme larbre tombe, ainsi reste-t-ilcouché !" Prenez garde de ne pas tomber comme le bois devenuinutile et à moitié pourri, mais soyez des branches et des brindillesprêtes à germer pour une meilleure et plus belle vie! Le tronc de larbre sec quand il tombe, reste couché sans vie etsans mouvement. Il na aucune jeune pousse, et ne contient aucun 24
    • élément vivant qui pourrait le pousser vers une nouvelle vie. Il sedécompose, se délabre et passe sous dautres formes et d’autreséléments qui, en un temps très court, auront perdu toutes traces deleurs anciennes formes en tant que composants dun arbre. Il nen est pas ainsi avec les branches vertes et les jeunespousses. Quand elles tombent sur un sol humide contenant lesmoindres éléments nutritifs, elles prennent facilement racine dans lesol fertile, commencent à croître, se trouvent bien dans leur nouvelleexistence, font sortir des feuilles, des fleurs et des fruits, et tel le sol,tel sera la production. Les parties précieuses de la branche grâce à leur combinaisonavec les éléments précieux de la terre transforment les poussestombées dans une espèce plus belle et plus subtile, leur faisant faireun pas pour les rapprocher de leur destin. Donc vous aussi, Mes chers enfants, efforcez-vous de devenirtout à fait sains spirituellement, supprimer toute la rouille de vosmaladies spirituelles et finalement vous aussi vous ressentirez lebesoin dune meilleure enveloppe que votre corps matériel ne létaitjusquà présent, alors vous tomberez comme des pousses vivantes etfraîches sur Mon sol spirituel de vie où lamour est le fertilisant,lhumilité et lamour pour le prochain étant la terre. Là, tendez vosbras comme les racines le font dans la terre à la recherche delengrais. Là, améliorez-vous vous-même par une greffe pour que dela graine semée ici ait pour résultat, une branche noble, avec encoreplus de fruits toujours plus sublimes et spirituels sur un solnouveau. De cette façon, par vos actions et votre amour pour Moi,avec vos fruits de plus en plus anoblis et de plus en plus sublimes,vos produits plus spirituels, continuez à vous rapprocher de Lui, quivous a si souvent alimentés avec des fruits spirituels de lautremonde et a donné à votre âme assoiffée, leau de la vie éternelle. Souvenez-vous bien quindépendamment de la forme souslaquelle Je vous fais parvenir la nourriture spirituelle, Mon souci esttoujours et uniquement de vous éduquer, non pas comme âmesmalades pour la mort, mais comme âmes saines pour la vie éternelle. Recevez cela avec Ma bénédiction paternelle pour vous, Mesenfants - de la part de votre bon Père! Amen! 25
    • 5. CORPS, ESPRIT ET ÂME 18 juillet 1870 Ces trois mots étaient souvent mentionnés dans Mes messageset vous avez déjà une notion générale de la signification du "corps",de "lesprit" et de "lâme", aussi bien que de ce quils signifient dansleur sens spécial, spirituel. Puisque dans tous Mes Messages, il se trouve quelque chosedinfini, il est toujours possible d’en tirer quelque chose de nouveauet de spirituel, nous essayerons donc dextraire de ces mêmesmessages une autre signification, qui peut-être aussi importante quelancienne, ou même plus haute et plus sublime. Puisque Mes instructions sont toujours données point parpoint, lexplication du corps ou de la matière comme prison pour lesesprits ou comme Mes pensées et Mes idées fixées dans la matière,est en accord avec votre capacité de compréhension initiale.Maintenant que vous êtes devenus plus mûrs et avez jeté des regardsplus profonds dans les secrets de Ma création, Jéclairerai pour vousces mots sous un aspect différent, pour vous faire prendreconscience ainsi dun nouveau champ pour léclaircissement de votreâme et la préservation de votre esprit. De cela vous pouvez voir que,bien que Je répète des mots déjà employés et expliqués, Je peuxtoujours en trouver dautres aspects à partir des explications déjàdonnées pour que vous puissiez découvrir sur ces sujets denouveaux miracles et de nouvelles preuves de Mon amour et de Masagesse. En effet, Jai voulu essayer, en tournant autour de ces motsplus de mille fois, de vous en montrer de nouveaux aspects à vosyeux étonnés. Mais venons-en au fait. Comme Je vous lai expliqué dans des messages précédents, "lecorps" sidentifie toujours avec "la matière" et Je vous ai montréaussi que dans la matière il ny a vraiment rien de matériel, maisseulement un lien avec le Spirituel. Je vous ai dit de même que lamatière constitue Mes pensées et Mes idées fixées, qui restentmatière ou corps tant que Je ne retire pas Mes pensées et idéesenfermées et incarnées dans cette matière ou ce corps. Toutes ces explications sont correctes, premièrement, parcequelles désignent ce qui est vrai et, deuxièmement, parce quelles 26
    • proviennent de Moi. Cependant, si nous voulons comprendre ce concept "de matière"ou "le corps" sous un aspect différent, Je vous demande dabord :quest-ce que le mot "corps" signifie en réalité ? Regardez, en vue de mieux comprendre et d’être tiré ensuitevers le haut, pas à pas sur la grande gamme de Mes créations et deMon Être lui-même, nous devons dabord établir le concept dun motet ne pas nous arrêter étourdiment à lénonciation du mot "corps"sans une description plus précise de sa nature. Bien, commençonsalors, comme les élèves quand ils apprennent à lire, par lalphabet. Le mot "corps" dénote en réalité une chose complète, séparéedes autres et indépendante parmi linfini illimité, avec desdimensions, en particulier une largeur, une longueur et uneprofondeur. Ainsi le corps est quelque chose qui occupe un espace et a uneenveloppe qui permet à son être individuel d’être séparé de lÊtreentier universel. Malgré tout cela, un corps peut se présenter sous tous lesdegrés de densité et de poids, il peut vous paraîtreinfinitésimalement petit et impondérable, mais dun autre coté seretrouver condensé dans la roche la plus solide tel que le granit, quiest appelé substance originelle du corps terrestre. Il reste toujoursun corps, une chose séparée, qui peut avoir des dimensions qui,dans létat volatil, sont immensément grandes, mais dans létatsolidifié extraordinairement petites; ces corps peuvent alors, par laforte envie dattraction et dannexion des corps qui leur sontsemblables, former des roches, des terres, des mondes, des régionssolaires etc. Donc, le corps en tant que mot est lexpression de quelquechose qui existe physiquement toute seule, et qui sest séparée dugrand Être universel, pour former une entité existantindépendamment. Le corps est divisible à linfini, mais vos yeux et vos instrumentsne réussissent pas à vous le montrer. Cependant, il existe toujoursavec ses dimensions sur les trois côtés, et pour que cela soit pluscompréhensible pour vous, avec une ligne de démarcation où sadivisibilité cesse et où le Spirituel emprisonné à lintérieur a soncommencement. Sans corps il nexisterait pas de création visible! 27
    • Il y a des corps ou des substances qui sont transparents etimpondérables, comme la lumière et lélectricité; cependant, elles nele sont seulement que pour vos yeux, mais pas pour les yeux delesprit. Pour vos yeux, tout ce qui émet un rayon de lumière, sans quecelui-ci ne se réfléchisse sur sa surface, est invisible. Maiscomprenez bien ceci, vous ne voyez pas les objets parce que lalumière tombe sur eux, mais vous les voyez seulement parce que lerayon lumineux se réfléchit sur eux. Vous ne pouvez pas voir un rayon lumineux senfuyant danslinfini. Donc, quand quelque chose est un corps de très peu de densité,il na pas dexistence pour votre œil. Et sans la chimie, qui vousmontre les divers "éléments", vous pourriez croire navoir à faire quàun seul, comme par exemple avec lair dans lequel vous vivez, quevous respirez et que vous cassez chimiquement dans vos poumonspour en extraire la substance essentielle contenue à lintérieur, puisvous exhalez ce qui est épuisé ou carbonisé. Tous ces composants sont inexistants pour vos yeux tandis quepour votre corps ils sont perceptibles. Si "le sel de lair" ou, commevous dites, loxygène, manque et quil ne subsiste seulement que lecarbone, la vie cesse pour vous et pour toutes les créatures vivantesqui linhale, ces dernières deviennent alors la proie de la mort. Lamême affirmation sapplique au troisième élément principal de lair:lazote. Mais dans lair sont contenus beaucoup dautres substancesdont toutes ont des corps, mais sont imperceptibles à vos sens. Ce qui, dans lair est déjà plus dense, se trouve aussi dansléther sous une forme plus raffinée mais dans lair le plus proche dela terre on le trouve sous une forme plus grossière et plus dense.Dans leau cela est sous une forme plus solidifiée avec l’eau liquide etmême avec la glace, puisque lair ainsi condensé du fait de l’absencede chaleur est devenu un corps dense et compact. Les étapes du processus de solidification des métaux les plussolides et les plus lourds ainsi que des roches contenues dans laterre commencent, pour la plupart d’entre eux, par une phaseliquide. Ces choses, extraites et séparées de lÊtre universel, sontappelées "des corps" ; elles représentent à une échelle ordonnée la 28
    • création entière de Mes pensées fixées. Depuis le premier etimpondérable mais cependant atome physique, Jai construit lagamme entière des choses, de la moins parfaite à la plus parfaite,jusquà Moi, partout dans toutes les régions solaires avec leursglobes jusquà Mon ciel le plus haut, où, même la plus parfaiteenveloppe de Mes pensées créatrices a toujours quelque corporéitéqui, cependant, mesurée avec vos sens, serait quelque chose de toutà fait spirituel! Lexistence du monde entier physique est concernée de la façonsuivante : De même que les esprits veulent sassocier, de même toutes lessubstances élémentaires ou les corps naturels ne peuvent pasrésister à la grande pression de la force dattraction et conformémentà Ma pensée créatrice universelle se rejoignent ensemble dans unecertaine mesure, parfois avec des formes définies et pensées par Moiet parfois en se montrant elles-mêmes à l’œil physique dans desformes irrégulières. Ainsi tout ce monde des corps est uni par la même obligationdamour quoique chacun soit séparé de lautre et soit le transporteurvisible et invisible de Mes pensées, autrement dit, de létincelle deMon Esprit qui a été mise en eux sous une forme plus ou moins liée. Ce qui pousse ces corps à sattirer ou à se repousserconformément à certaines lois, afin de former telle ou telle forme estla forte envie universelle reçue de Moi et qui est en réalité lespritemprisonné dans la matière. "Lesprit" (ici lesprit de la nature) ou "laforce naturelle", comme vous lappelez, est la même chose. Lesprit est la forte inclination inhérente à chaque corps pourpréserver sa forme, quil a façonné selon son intelligence, pour aussilongtemps que lexistence dune enveloppe physique correspond àlesprit qui y demeure. Cest lesprit et son enveloppe qui, au-delà de tout caractèreéphémère comme lest votre force naturelle, fait le corps tel quil estvraiment. Si le corps subit un changement, lesprit de la nature qui ydemeure séchappe en se dissociant en particules desprit quisuniront avec dautres esprits(de la nature) pour former un espritplus haut sur la gamme de Ma création, conformément à sesvêtements dintelligence mais avec un corps différent. Au cours de ce changement, la matière autrefois cohésive c’est 29
    • à dire le corps monte alors en partie ou descend en partie dunniveau. Le Spirituel qui est dans le corps le pousse à changer, etlesprit, poussé par sa forte envie, accède à nouveau à une autrecréation pensée qui le ramène vers une matière purifiée telle quétaitla substance (dâme) à son origine, et en lunissant avec dautrescorps dun niveau plus haut, cest à dire avec le domicile despritsintelligents, le conduise tout près de la perfection dans Mon grandUnivers. Quest en réalité lesprit ? À l’exception de ce qui est mentionné ci-dessus, par ce mot ondoit comprendre vraiment quelque chose dincorporel. De même que certains liquides quand ils sont fortement raffinéset cassés développent un fluide éthérique, que ce soit dune façonnaturelle soit chimique, qui ne peut alors plus être perçue par la voiedes sens grossiers, mais seulement parfois par les nerfs olfactifs. Mais ce nest pas de cette sorte "desprit" dont Je veux vousparler, car cest toujours un corps, bien qu’il soit dune sorte raffinée. Ce que Jentends par "esprit" est un influx qui sort de Moi, uneramification de Ma force divine qui, bien que limité dans sa sphèredaction, est néanmoins quelque chose dindestructible, qui nepourra jamais être annihilé. Cest ces "esprits de la nature" qui assure la cohésion de lacréation entière, garantissant son existence réelle et sa permanenceéternelle, puisque étant des émanations de Moi, ils sont immortelscomme Je le suis Moi-même. Les esprits emprisonnés dans la matière ou dans les corpsforment les fondations de la création, ses piliers de base, sans eux ilnexisterait pas de corps denses et la lumière du soleil se perdraitdans linfini. Tout ceci est ainsi pour la seule préservation des corpset pour leur permettre de présenter des surfaces compactes à lalumière dans chaque forme possible, ce qui est rendu possible grâceà labsorption dune partie de la lumière et par la réflexion du resteen milliers de milliers de splendeurs naturelles prétendues muettes,par contraste avec celles animées du grand spirituel. Le corps existe par lesprit qui y demeure; lesprit, en tantquétincelle de Moi, se manifeste ensuite sur les niveaux plus hautsde lorganisme vivant comme une puissance plus haute et une prisede conscience de soi-même plus ou moins forte, à savoir, comme 30
    • "une âme". Lesprit anime le corps, en lui insufflant le grand principe de lavie, en partant du plus petit esprit emprisonné et en l’élevantgraduellement plus haut, avec l’aide de l’âme vivifiante, pour aboutirà un corps plus évolué qui doit devenir de plus en plus conscient deson existence et être capable de partager la joie de vivre avec dautresêtres. Cest la troisième étape du processus de Ma création, cest àdire, le rang des êtres dotés dune âme où dun esprit, déjà pluslibérés, qui ont construit pour eux un autre domicile intelligent dansla matière qui leur sert de corps et à laide duquel ils peuvent mieuxsexprimer, aussi bien quemployer leur domicile substantiel enfonction de leur propre attirance. Cette vie de lâme débute par les animaux les plus primitifs, quipour la plupart, grâce à un corps ingénieusement arrangé,conformément à leur individualité peuvent apprendre à aimer laliberté de mouvement. Ici le corps apparaît déjà comme un domestique et pas commeun seigneur, à la différence du monde minéral. Lâme est employée aussi pour sa conservation et pour sesbesoins essentiels, bien sûr toujours guidé par lesprit en tantqu’"instinct" ou fil dAriane de la nature par lequel lespritrecommande vivement à lâme maintenant de faire ceci etmaintenant de faire cela. Le mouvement libre implique toujours un degré plus hautdintelligence; car, si Je permets à une âme de déplacer son corpsplus librement, Je dois certainement la doter avec limpulsion duquand, du comment, et de la connaissance du but de cette possibilitéde se déplacer elle-même. Dans ce processus daccès au libre déplacement des êtrescorporels, cest maintenant un mouvement ascendant, une tentativepour atteindre ce niveau où lesprit offre à la machine ou au corps lecadeau le plus sublime que le Créateur pouvait faire, à savoir,lintelligence spirituelle la plus grande possible. Et, finalement, lâme,consciente de sa place dans la création, reconnaît son origine grâce àlélévation de la minuscule étincelle spirituelle divine enfermée dansle dernier atome jusquà la pleine prise de conscience de soi-même,et regarde maintenant vers le haut, et seulement alors, commence àcomprendre son origine et sa descente depuis le Plus Haut. 31
    • Cette pierre angulaire du monde entier des corps, des esprits etdes âmes est lhomme, que Jai créé à Mon image et placé, comme uncondensé de tout le reste, entre deux mondes, le physique et lespirituel, avec une forte attirance au moyen de son âme pourspiritualiser son monde physique, et ouvrir à son esprit doté avectous les attributs divins la porte du Plus Haut. Et ainsi, parlinfluence de lesprit, lâme peut un jour devenir un esprit et lecorps, en tant que son enveloppe matérielle, deviendra une enveloppespirituelle qui représentera alors tout ce que le corps a possédéphysiquement, mais en le spiritualisant en un véhicule physique faitde la substance la plus sublime et dun vêtement le plus glorieuxpour lesprit humain le plus noble! Ici, Mes chers enfants, vous avez de décrit devant vous le grandprocessus de Ma création, depuis la naissance du premier atome enpassant par léphémère monade et en finissant avec Mon derniertravail, lhomme, à partir de qui le même processus recommencespirituellement, jusquà Mon ciel le plus haut, où les esprits les pluspurs, grâce à leur corps de lumière le plus subtil utilisent ce quilspeuvent de votre substance physique de lespace de la création aprèsl’avoir épurée au plus haut degré possible, comme enveloppeextérieure de leurs âmes divines, de la même manière que vousemployez votre corps qui est composé de substances dures. La route en est longue, mais pas impossible. Mes enfants, leffort pour devenir ce à quoi Je vous ai destinésdans ce processus, à savoir de monter à la limite du matérielphysique, jusquà la frontière du monde des esprits où la porte de lalumière et de la connaissance souvrira spontanément pour vouspermettre de contempler devant vous le monde illimité des esprits etderrière vous le monde physique interminable, ou "monde des sens"et au milieu de tout cela - Celui, qui a tout créé et dont la joie estseulement de voir Ses créatures qui ont appris à lappeler, etLappellent "Seigneur", "Dieu", et "Père". Lorsque vous serez capables de comprendre tout cela dun coupd’œil, Il ne sera plus loin de vous, Il se dévoilera à vous malgré vossouffrances passées et vos batailles, car, sans tous ces tourmentsterrestres vous ne seriez pas à même dapprécier vraiment laquintessence du monde du corps, de lesprit et de lâme; cestseulement par amour paternel quIl peut vous faire ressentir ici avecces trois mots et quIl veut vous donner une petite preuve ducombien Il souhaite que vous, en suivant Ses préceptes, vouspuissiez abandonner tout le monde temporel physique et lutter 32
    • seulement pour atteindre Son bonheur céleste! Amen. 6. GARÇON, JEUNE HOMME, HOMME ET VIEIL HOMME 28 juillet 1870 Ici vous avez quatre mots de la vie humaine mais ils pourraientaussi bien se rapporter à la vie de la terre ou à celle de la création.Ils divisent la vie en phases. Dans leur première acception ilsdivisent la vie de lhomme en quatre phases ou plus exactement enpériodes de sa vie par rapport à son développement physique etspirituel. Ce qui sera dit ici de lhomme, quant à la façon dont il construitsa propre voie, est aussi valable pour les nations quant à leuréducation spirituelle; elles doivent passer par ces quatre périodes, dela même façon que lhumanité dans son ensemble doit aussitraverser quatre grandes époques quant à son éducation. Nous commencerons méthodiquement par ces diversessignifications et explications, nous en finirons rationnellement aveclune avant de passer à lautre, nous expliquerons et montrerons sonrapport spirituel avec la précédente, puis nous passerons en tempsutile à la troisième. Alors, si vous acceptez Ma façon de faire, vous enarriverez finalement à découvrir, à partir de ces quatre grands mots -spirituellement parlant - une signification plus haute afin que vouspuissiez voir le tout dans un résumé harmonieux. Nous diviserons cegrand développement que Je vous donne en plusieurs sections, nouscommencerons par lexplication naturelle des quatre premiers mots.Ainsi donc, Mes chers enfants, recherchez les choses profondes quele Père va développer de nouveau pour vous! Là vous ne voyez devant vous que les étapes du développementdun être humain vers le haut et vers le bas, pendant sa vie sur cetteterre. Dans un sens physique, ce processus comprend une montéepuis une descente ; mais dans un sens spirituel cela doit seulementêtre un mouvement ascendant. 33
    • La vie de lenfant ou du garçon à peine né, commence dans sonâme comme dans un rêve, il ne reconnaît rien, il doit tout apprendre,et même comment habiller ses pensées, qui deviendront plusnombreuses et plus claires au fur et à mesure de la croissance de sapersonnalité pour devenir un langage, qui de faible au débutdeviendra de plus en plus clair et expressif avec sa croissancecorporelle. Lesprit, en tant qu’étincelle divine issue de Moi, reposesereinement, enfermé au plus profond du cœur ; il active seulementde temps à autre lâme pour le développement et à la croissance ducorps physique, en accord avec certaines lois, afin quil devienne uninstrument parfait à son service, à partir duquel se développera lecorps spirituel de lâme pour une autre vie dans lau-delà lorsque lecorps physique sera usé et inutilisable et que lâme aura besoin dunautre corps pour continuer son épanouissement. Dans lenfant garçon, toutes les passions dorment encore ; leplus souvent ce sont la colère et lopiniâtreté qui se manifestent enpremier, tout comme au printemps les premières plantes parasitesenroulent leurs vrilles le long d’un jeune arbre vivant et s’accrochentà lui. Si une aide rapide ne lui est pas donnée à temps, il sera privéde la sève nourricière et sa vigueur sera changée en ces deuxmauvaises herbes, de même l’homme qui grandit avec ces défautssera complétement corrompu. Car l’homme, devenu esclave de sespassions, annihile tout progrès spirituel et se prépare de nombreuxdésagréments, non seulement à lui-même, mais également à tousceux qui sont en relation avec lui. Lopiniâtreté et la colère sont les défauts les plus abominablesde la nature satanique; car avec le premier défaut, Satan barre lechemin qui conduit à Moi, et avec le second défaut, il ne laissepénétrer dans le cœur pas le moindre amour qui aurait pu l’adouciret le rendre plus humain. Cest ainsi que lenfant grandi dans lindifférence des parentssots et aveugles spirituellement, qui au lieu de combattre ces deuxqualités sataniques les renforcent encore davantage en accordant àleur enfant soit ce quil désire sous prétexte de ne pas nuire à sasanté, soit, au moindre refus ou subterfuge de lenfant, disent : « Ilne comprend pas maintenant, mais quand il sera plus grand, ce seratout à fait différent »! Oui ce sera différent, pauvres parents sots et stupides, car ceque lenfant exigeait avec des larmes et des trépignements de pieds, il 34
    • vous l’extorquera avec des gros mots et des menaces, dautant plusquavec l’âge il deviendra plus fort et vous deviendrez plus faible, cequi ne sera que justice, car vous récolterez ce que vous avez semé. Lenfant, tout comme une plante, se développe lentement etprogressivement, et depuis le sein maternel essaie de plus en plusd’étendre ses bras vers le monde lointain, en vue d’atteindre ce quiest justement le plus éloigné de lui, cest ainsi que lenfant grandi enfaisant de plus en plus de découvertes, et avec les découvertescroissent les passions, et avec les passions les désirs de les assouvir. Cest ainsi que lenfant parvient à un certain age, où le courantde lesprit, de lâme et du corps sont mélangés entre eux et doiventsaffiner, vient ensuite le besoin dapprendre, daller à lécole pouravoir des notions de ce qui est bon et de ce qui est mauvais, de cequi est permis et de ce qui ne lest pas, de ce quest la vertu et de cequest le péché. A ce stade il doit apprendre à contrôler ses souhaits et sesdésirs, c’est alors que les parents et les enseignants doivent toutmettre en œuvre pour les canaliser et mettre des limites à ne pasdépasser. Ici lâme commence à apprendre la première parole sérieuse delhomme spirituel; cest-à-dire de maîtriser ses passions et sa force,et donner un but bien déterminé à ses idées et à ses souhaits par unfranc oui ou non. Dabord guidé par lécole et par lexemple des parents, le petitnavire de la vie du garçon, en pénétrant dans une sphère plus large,glisse, entre le jeu et létude, linstruction et la punition, jusquà lâgede jeune homme, déjà plus alerte dans son esprit et son âme. Enentrant en contact avec ses pairs, aussi bien quavec ceux qui sontau-dessus de lui ou avec des personnes plus vieilles, la jeune âmeressent une forte envie quant aux choses matérielles qui, suivantcomme lenfant est, ont été acceptés involontairement, sans quellesaient été extraites de ses propres convictions pour la spiritualisationde son propre Moi. Avec lentrée dans une sphère de vie plus haute qui, sansaucun doute, est aussi pleine didées fausses, les questionscommencent : "mais pourquoi ceci, pourquoi cela ?" Daprès les explications données, lhomme spirituel commence àse former de lintérieur ; avec la jeunesse, séveillent aussi lesorganes génitaux, ce qui fait quil se sent attiré par le genre féminin,alors que pendant les années scolaires il était complètement 35
    • indifférent, voire même souvent méprisant. Cette poussée instinctive, si dangereuse pour la naturedéchaînée, est pourtant une des plus salutaire, car elle jugulesouvent les passions les plus violentes dun enfant pervers, et ce quiest souvent impossible à des parents ou à des enseignants, estpossible grâce au regard dune jeune fille rayonnante damour, quipar son regard magnétique accompli ce qui ne sera compréhensibleet complètement expliqué qu’uniquement au ciel, et qui ne laisseramalheureusement sur cette terre, quun très faible échos à peineperceptible. Avec lapparition de ce tournant dans la vie du jeune homme lepremier pas est fait vers la virilité; lamour tresse au jeune hommeune couronne de roses, en ouvrant pour lui un ciel quil ne peut pasencore comprendre ni atteindre. Cet amour, au départ est tournéseulement vers lobjet de son affection, mais ensuite, il guidelhomme dans la prise de conscience de ses devoirs plus sérieux. Alors le jeune homme impétueux opère une transition vers unevirilité plus prudente où la vie devient plus sérieuse et lhomme ne vitplus seul, mais cherche la compagne dune vie, passant ainsi ducélibat à la vie de famille. Là, il doit refréner plus ses passions etporter un regard plus sérieux à sa propre vie en essayant de sesoutenir lui-même ainsi que ceux quil aime, ce qui lui impose desdevoirs dont le jeune garçon navait aucun soupçon, de même que lejeune homme, et dont la pleine signification ne pourra être saisiequ’une fois seulement qu’il sera devenu un homme. Comme un torrent de montagne joyeux et frais le garçon prendbrusquement conscience de la colline et en bas de la vallée. Arrivédans la plaine, alors qu’il conserve toujours une partie de la vitessequil avait au bas des montagnes, il bondit joyeusement entre desbanques couvertes de fleurs, perdant cependant de plus en plus desa vitesse et en se répandant de plus en plus dans la plaine, il faitainsi la transition avec la virilité. Lhomme a de nouvelles exigences de vie, de nouveauxproblèmes et de nouvelles obligations envers sa famille, il entre déjàdans une phase où, lhomme intello-spirituel en lui, de plus en plusformé selon une certaine loi, a ou bien pris la direction vers ce quiest bon, à savoir, la route vers Moi, ou la route opposée, loin de Moi. Ainsi le flot de sa vie coule en cherchant, en doutant, enconstruisant son propre Moi avec ce quil a trouvé, en se calmantpeut-être de plus en plus, en surmontant glorieusement tous les 36
    • conflits et les doutes et finalement, comme une rivière calme, encoulant doucement vers la vieillesse. Là le mouvement cesse presquetotalement et il faut vraiment, comme un hamster, vivre sur lecapital accumulé pendant toute la vie. Malheureusement rien nepeut y être ajouté et le cours entier de vie humaine a été dépenséavec ses tromperies, ses joies et à la fin seulement la moisson desactes accomplis doit être récoltée. Ainsi le vieil homme se retrouve à la fin de sa vie physiquevisible, laissant derrière lui un passé qui ne revient jamais, et devantlui un avenir obscur, entre deux mondes, un visible et un invisible,attendant à tout instant larrêt de lhorloge de sa vie et du penduleaffairé de son corps, autrement dit que son cœur sarrête. Heureux sera le vieil homme qui, finalement, après de grandsconflits et des perturbations variées, aura au moins garanti pour luique le vêtement de son âme sest approché de larchétype de Monimage, bien qu’incomplètement. Heureux est-il sil a, bien quetardivement, correctement reconnu sa mission sur cette terre, sonDieu et Seigneur et lautre monde. Il attendra calmement le momentde son départ ainsi que la dépose de son vêtement actuel; il laisserale monde sans crainte et sans regret, puisque bien que tard, il atrouvé son Créateur et Père, qui, conformément à son cœur toujoursjeune le couvrira sûrement à son arrivée dun nouveau vêtement.Alors, devenant constamment plus beau et plus spiritualisé, ilpourra en se perfectionnant toujours, continuer à se rapprocher deMoi pour devenir tout à fait digne du nom : "d’Enfant de Dieu". Ici vous avez de décrit devant vous en peu de mots la routesuivie par lenfant, le jeune homme, lhomme et le vieil homme. Maintenant nous allons étudier lanalogie des phases de cettevie avec les saisons de votre terre et comment lhiver, le printemps,lété et lautomne expriment spirituellement dune façon semblable lamême chose, et dans le chapitre suivant vous lapprendrez dans unsens toujours plus haut. 37
    • 7. HIVER, PRINTEMPS, ÉTÉ ET AUTOMNE Beaucoup demanderont : Comment lhiver, alors que la naturefait plutôt penser à la mort car le froid, synonyme de mort, y aremplacé la chaleur comme source de toute vie, comment donclhiver peut-il être assimilé à la nature vive dun enfant qui débordede vie ? Et pourtant, mon cher incrédule, il nest pourtant pas demeilleur exemple que celui-ci qui nous montre la correspondanceavec la nature de lenfant, en comparant la vie de lenfant avec lhiverdurant lequel la nature est contrainte par une obligation spirituelle. Attendez juste un peu, Mon ami et Je vais vous décrire lhiverapparemment mort comme étant bien vivant, et aussi chaud que lavie de lenfant. Cependant, nous ne considérerons pas cette questiondu point de vue habituellement adopté par vos écrivains et poètes,mais de Mon point de vue et selon Ma propre façon. Écoutez donc : Regardez, Mon ami, quand vous comparez cela à la vie entièrevégétative de lenfance et à la vie de lâme, cest, comme Je lai dit,une vie en rêve, une vie où le bon et le mauvais, tout ce qui est justeet faux dort encore dun sommeil profond du fait que l’enfant, sous lacouverture de linnocence, est inconscient de Moi. Seul cet état, oùon est inconscient davoir commis un péché et où on nen connaîtaussi aucun, est appelé linnocence ; car avec la prise de consciencede linnocence elle cesse dexister. De la même façon que dans cette vie-rêve de lenfant où, commedans un embryon, toutes les passions et autres fortes enviesdissimulées dorment paisiblement ensemble attendant seulementune meilleure condition du corps les enveloppant pour pouvoirdevenir fortes et se développer, - regarde, Mon cher ami, combiencette comparaison est opportune et proche spirituellement -lexistence entière future dune partie de la terre se trouve làendormie, enterrée sous la couverture blanche de la neige (le blancest la couleur de linnocence). Elle attend seulement une puissanceplus haute, la chaleur du soleil, pour soulever et détruire cettecouverture de linnocence, et libérer des milliers de milliers de formesde vie pour que chacune dentre elles puisse fonctionner selon sonbut et accomplir son destin. 38
    • De même quavec le développement physique de lenfant lesbonnes et mauvaises qualités deviennent plus apparentes, de mêmequand la nature se réveille sur la terre, les effets des influencespaisibles et hostiles sont plus visibles. Dabord, les passions delenfant, demeurent paisiblement ensemble sous la couvertureglaciale de la neige, puis elles se séparent, en se battant et sedisputant, et au travers de conflits constants affrontent le printempsou un temps meilleur durant lequel tout vivant sur cette terredevient plus fort et capable de résister à la bataille contre leséléments et dautres influences, et est même capable de les vaincre. Au printemps tout sempresse inconsciemment de rencontrerson destin. Les petites plantes croissent en petits arbres et préparenttout afin quun jour ils accomplissent leur but en tant quarbres oùles animaux construiront des logements pour leur couvée sans savoirdoù il vient. Tout est actif et au travail ; la destruction et lareconstruction, le changement de forme et la nouvelle naissance sontla tâche du globe terrestre. Cest au temps de la jeunesse que sontsouvent produits les monstres et les croissances secondaires quinappartiennent pas au cycle normal et devront être postérieurementéliminés, de même que les sottises idiotes et les erreurs frivoles d’unjeune homme (les prétendus "adolescents"). Ainsi avec le réveil du printemps, la nature, comme un jeunehomme avec des joues roses, sorne elle-même des plus belles fleurset se déplace lentement vers la virilité, c’est-à-dire la période dematuration des fruits, qui, selon lintention du Créateur, a étéconçue comme la conséquence de la pression et de la forte envie duprintemps. Lété, ou lâge de la virilité, est déjà plus chaud. Le sourcil delhomme goutte de sueur lorsquil travaille pour gagner son painquotidien. Larbre qui porte des fruits manque souvent deau oudhumidité pour nourrir ses enfants, les feuilles et les fruits et de cefait arrive à maturité en dernier. Souvent lhomme, désespéré, laisse tomber ses bras fatiguéscomme larbre laisse saffaisser ses feuilles; une tempête, une aversede grêle survient et arrache ses enfants, les fruits laborieusementproduits. Lhomme est privé de sa progéniture, de son épouse par lesmaladies. Et lorsque tous les deux, lhomme et larbre, nattendentplus ni confort ni aide, souvent une tempête accumule des nuages debénédiction et de pluie. Ces derniers déversent leurs flots sur les 39
    • champs assoiffés et les prés, humidifiant et faisant ainsi fructifier lanature languissante tout en nettoyant lair et la vue, alors la vitalitéjamais perdue de la nature anime de nouveau tous les êtres. Latempête a été essuyée ; beaucoup de choses sont perdues et doiventêtre remplacées par mille autres. Quand lhomme, accablé par le désastre, ne sait plus que faire,quand lédifice religieux entier construit péniblement depuis lajeunesse a été détruit avec la tempête du destin, une étincelle légèrecommence alors à briller à lEst. Dabord cest une petite étoile, puiselle monte de plus en plus haut, grandit, devient un soleil, un soleilde grâce avec Mon image en son centre entouré par Monenseignement sous la forme dun faisceau de rayons, illumine lecœur malheureux de lhomme en versant le réconfort et la lumièredans son cœur et en permettant ainsi peut-être pour la première fois,bien que sous la forme dun essai douloureux, de sentir lavant-goûtspirituel du ciel et de lamour divin. Lhomme se lève, comprend la bienveillance de son Père et bénitles coups du destin qui lont frappé, et qui navaient, après toutaucun autre but, que seulement de le mener dans les bras de Celuiqui, depuis longtemps, les a ouverts largement pour le recevoir, maisqui navait aucune autre voie pour réaliser cela quun passage par detels malheurs. Ainsi lhomme mûrit vers la vieillesse, de même que larbremûrit ses fruits en automne. Finalement, lautomne arrive. Les forcesde la nature, inertes sous la couverture de neige durant lhiver, sesont réveillées pour une nouvelle vie au printemps, se sont activéesen été pour mener le tout vers son destin, et jusqua lautomne sesont dépensées, puis après avoir accompli leur but, la fatigue estsurvenue et un nouvel endormissement survient. Les feuilles tombent, larbre, dhabitude debout dans uneprofusion luxuriante, perd sa forme extérieure pour prendre bientôtune structure squelettique, il montre sa fondation qui avait portétout ce quil a mené à maturité, mais les belles couleurs, la fraîcheurde la vie sont parties. Larbre est au repos afin de préparer sa tâchesuivante une autre année, peut-être dans une perfection plus grandeque la fois précédente ou, au contraire, en sapprochant de sadissolution dans dautres éléments. Cela sapplique de même à lhomme qui graduellementsapproche de la vieillesse. Son énergie et sa capacité de prendre desdécisions rapides commencent à saffaiblir, les couleurs de sa face 40
    • changent, ses cheveux deviennent dun gris de plus en plusprononcé (indicatif dun retrait du fer dans le sang, en tant quetransporteur dactivité). Le monde extérieur devient de plus en plusfermé et le vieil homme commence une vie intérieure, comme larbreen automne, dans lequel la circulation de la sève renouvelée sarrêteaussi, suivi par une activité intérieure plus lente et cachée à l’œilhumain. Larbre attend alors son destin pour lannée suivante, selon satâche, à savoir, sil sera brûlé comme bois de chauffage, ou servira àdautres buts ou sera peut-être greffé pour rapporter plus de fruits etde meilleurs, fournissant ainsi de nouveaux plaisirs physiques etspirituels à lhomme : plaisirs physiques par ses produits matérielset plaisirs spirituels par la contemplation de limmensément bonCréateur et Seigneur. Tous les fruits et les produits de la nature entière servent lescréatures vivantes au travers de lalimentation, ou en passant pardes utilisations diverses à un niveau spirituel plus haut ; ils serventainsi à la conservation dêtres plus hauts, en augmentant leurnature matérielle-physique et en aidant à leur perfectionnementSpirituel. Ce que les fruits sont avec les produits de la terre, les actes lesont avec les hommes. Ils aident celui-ci à être debout à la fin de savie terrestre, à construire son moi spirituel et à le guider à un niveauplus haut. Ce que Je vous ai dit ici concernant les royaumes végétal etanimal aussi bien que lhomme dans les quatre périodes de sa viepeut aussi être appliqué aux peuples entiers et aux nations. Ils ont aussi leurs phases denfance, dadolescence, de virilité etde vieillesse et sont graduellement menés par Moi au travers desdésastres, des guerres, des maladies dévastatrices et de divers autresévénements, jusquà atteindre leur pinacle spirituel et ils peuvent dèslors, soit séparément comme des individus, soit comme des nationsentières, passer à des sphères plus hautes. Cela dépend de leurpropension à suivre Mon conseil et Mes remontrances par lesquelscertaines personnes mûriront plus tôt, dautre plus tard. Ici vous avez le deuxième groupe de mot de notre titre : lhiver,le printemps, lété et lautomne. Maintenant nous nous élèverons àun point de vue plus haut et de là, avec Moi, contemplerons MaCréation dans son travail progressif où vous pouvez de nouveautoujours plus clairement contempler Mon amour et aussi Ma 41
    • sagesse, qui na quun seul but : le bonheur de Mes êtres créés! 8. LES QUATRE PÉRIODES DE LA CRÉATION DES MONDES ET DES TERRES ( Le 29 juillet 1870) Puisque tout ce que Je fais arrive toujours conformément aumême principe fondamental : un acte de création est destiné àproduire quelque chose dopportun et en accord avec ces principesfondamentaux doit développer tout par étapes successives, leperfectionner et conduire son retour vers Moi. Un rapport intimeexiste entre les deux chapitres précédents et celui-ci, où Je vousmontrerai de nouveau, que ce qui a été démontré dabord dans lesquatre périodes de vie humaine se répète ensuite dans les quatresaisons ou les époques liées au développement et à la maturation. Iciceci a été réalisé seulement à une plus grande échelle et au coursdéons déons de temps, avant que les étapes mentionnées ci-dessusne puissent prendre effet. Jai commencé par les autres parties parce leurs liens plusétroits avec vous vous permettent de mieux en saisir le sens et ainsivous pourrez alors plus facilement entrer dans cette troisième partieet mieux la gérer. De même que vous avez vu dans lenfance comment, un jour, lavie intello-spirituelle développe de grandes choses et comment enhiver sous une couverture de neige tout ce qui vit et végète attend sadélivrance, ainsi aussi dans linfini de lespace tout a été une foismêlé, mélangé et mis dans un état inerte en attendant que Ma Parolepuissante le tire de son sommeil pour reprendre de lactivité. Telles étaient Mes idées et pensées de création qui, en partantdu plus simple, dotent chaque chose, bien que simple, dunecapacité reproductrice qui a donné sa première impulsion à la masseinfinie de léther où jusquà alors tout était demeuré ensemble enpaix, sans ce désir de sattirer ou de se repousser; et cest lorsque Mavolonté a ajouté la première impulsion pour cela qua commencé laprise de conscience des êtres, la jonction des semblables et larépulsion des dissemblables. Les éléments individuels, conduits par les forces spirituelles, 42
    • furent alors séparés ou combinés selon un certain ordrecorrespondant à Mes lois. Là la vie a commencé, en prenant des formes. Ce qui jusquici,avait toujours été dissous dans léther illimité par la largeur, lalongueur et la profondeur, commença à prendre forme et à sestructurer. Aussi ici et là commença le processus correspondant àlenfance ou aux conflits entre les éléments sous la couverture deneige aussitôt que le premier rayon dun fort désir spirituel a éveillélâme de lenfant, ou que le premier rayon du soleil vivifie etréchauffe, et finalement fait fondre la couverture glaciale et froide dela neige au-dessous laquelle des millions de vies mises aux fersattendaient avec impatience une possible rédemption.Le grand printemps de lentrée dans lexistence du monde cosmique acommencé et les mondes, les coquilles des globes et les soleilsentrèrent dans la période où tout nétait pas séparé, mais où par unprocessus de fermentation les parties indisciplinées furent éliminéesdu soleil principal ou central et, de nouveau, par ce même processusdevinrent des soleils plus petits qui, après quun long processus dedivision en parties toujours plus petites et simples devinrent desterres tournant autour deux comme des enfants. Pour parler métaphoriquement, les soleils cosmiques dans leurampleur immense ont dû passer la phase entière de ladolescence. Ilsont dû suivre leur route de développement non pas paisiblement,mais avec des perturbations violentes, vivant des révolutions dansleur intérieur et sur leur surface qui se modifiaient toujours tous lesdeux, de même que dans le cas du jeune homme, les passionspuissantes de sa jeune nature laissent des traces spirituelles dans sanature intérieure et des traces physiques dans son apparenceextérieure. Ainsi le conflit a continué, avec la destruction de beaucoup dechoses qui étaient apparues et se sont renouveler sur un niveau plushaut, en avançant toujours jusquà ce que, finalement, léquilibreentre lintérieur et lextérieur fut rétabli. Les grands soleils, les pluspetits et leurs terres entrèrent dans leur âge de virilité où leur vie sepoursuivit dans un mode ordonné et où les révolutions violentes et ladestruction ont dû faire place progressivement à un ordre légal et delà, portant toujours plus fort le désir pour la perfection vers le toutspirituel, attaché à la matière, graduellement la forme et lescouvertures extérieures des mondes et des soleils ont changé, etainsi par des millions de gradations ils ont été menés vers leursdestinations spirituellement plus hautes. 43
    • De cette façon aussi les mondes, les soleils et les terres, aprèsdes éons de temps, entreront de nouveau dans la vieillesse, quand laplupart de leur vitalité aura été dépensée et transformée en élémentsspirituels et que la matière aura été changée de la même façon quelarbre, lorsque ne subsiste seulement que son squelette, sansfeuilles et sans fruits, ou bien que lhomme lorsque le corps usé nepeut plus servir son âme qui a progressé de même quun logementou un outil matériel rigide et est devenu seulement un obstacle pourle spirituel épuré. Cest ainsi que la matière est dans les mondes, les soleils et lesterres. Une fois quelle a accéléré son activité à un point tel que toutest épuisé dans la couverture extérieure des mondes et queseulement un grand et puissant désir est laissé à lintérieur avec desforces capables de nouveaux progrès, alors ce conglomérat despritsintérieurs des grands mondes, comme lâme humaine, déchirera sacoquille devenue maintenant inutile mais qui lui avait jusquici servien tant quenveloppe et organe dactivité; et de cela sortira un mondeplus haut, un système solaire avec ses terres sera fondé, spiritualiséet perfectionné. Dans cette comparaison, la création présente sera àla future comme la scorie comparée au fer ; celle-ci a été éliminéepuisque nétant plus daucune utilité maintenant que le fer a étéextrait. Il y a les grandes époques de création telles quelles sontarrivées durant léternité dans les espaces infinis et qui,conformément à leur destin, se réaliseront après des éons de tempsdans une durée dont vous navez aucun nombre assez grand pourlexprimer et par ailleurs vous êtes incapable dimaginer la duréependant laquelle Ma volonté doit saccomplir. La création présente matérielle se poursuit par une spirituelle,de même que la vie terrestre humaine est suivie par une viespirituelle où les produits et les créatures vivantes après deschangements analogues auront aussi une existence correspondant àun monde construit sur un niveau plus haut. Maintenant Je vais vous montrer un autre processus spirituelencore plus haut, que le précédent; et ce processus Spirituel et leplus Sublime qui conduit jusquà Moi est appelé : 44
    • 9. VIE de lesprit, VIE de lâme, VIE angélique et divine Par la vie de lesprit Je veux en réalité dire la vie de tous cesesprits ou forces naturelles qui assurent la continuité de luniversentier matériel, lexistence et la permanence de tous les métaux, desroches et des terres. Ces esprits qui constituent pour toutes choses lestransporteurs réels de toutes les formes, produits et créaturesvivantes, à part les habitants des globes des mondes qui Meressemblent, sont, bien que pures étincelles divines, sur des niveauxdifférents conformément à leur intelligence et sont placés par Moidans tout ce qui existe. Ils témoignent ainsi de lexistence des choseset de leur perfectionnement par une élévation dun niveau ausuivant. Cependant, ils nont aucune personnalité encore, mais sontseulement intelligents dans la mesure où ils agissent dans la matièreoù ils sont emprisonnés pour sa stabilité, gagnant plus dintelligenceà chaque niveau plus haut dexistence. Dabord en apparaissantcomme un fort désir, puis plus tard comme une âme animale, ilspassent graduellement dans un être pourvu dun esprit et capabledune prise de conscience de soi-même. Dans le grand royaume spirituel, ces esprits correspondent auxgarçons ayant des envies et des passions endormies, ainsi quauxembryons enterrés sous la neige. Les premiers frémissementsdorment dans les graines des plantes et les animalcules attendent lapremière impulsion pour commencer leur vie active et travailler àleur montée depuis les plus bas niveaux jusquà atteindre lâge deladolescence, où, en tant quâmes, ils auront plus de prise deconscience de soi-même alors quils seront encore guidés par la maincourante du grand esprit universel de la nature. En attendant ainsipar tous les mondes et les espaces, ils poussent chaque créature àaccomplir son but et à être reconnue instinctivement par vous. La vie de lâme commence dans une forme définie déjà pluslimitée ; elle possède déjà la qualité de reproduction par le sperme oula procréation et, selon sa place dans la vie animale, plus ou moinsde liberté de mouvement. 45
    • Elle est comme lâge de ladolescence avec ses fortes enviesdacquérir des qualités dans sa préparation à la virilité, le pinacle deson existence. La plante ou larbre mature a des instincts déjà plus hauts etleur âme lutte déjà vers quelque chose de plus haut, vers latransition au règne animal, en restant en même temps fermementattaché au sol. Cependant, il y a aussi quelques herbes et plantesgrimpantes qui possèdent un tel mouvement de poussée et sont doncles plus proches transitions avec le règne animal qui se déplacelibrement. Lâme de lanimal, en commençant par les mollusques lesplus primitifs et les infusoires jusquaux singes - ces animaux quiressemblent à votre forme, mais seulement à votre forme, pas à votreâme - a toujours un fort désir pour la perfection. À un certain degréelle a cette qualité de les laisser se perfectionner et est capable deréaliser cela, en particulier plus proche ils sont de lhomme et plusils sont en contact avec lui. Elle raffine leur intelligence de plus en plus et ainsi ilssapprochent de leur destin à une allure plus rapide que les âmes quisont plus éloignés de lhomme, comme cest le cas des animauxvivant dans les profondeurs des océans et des lacs, et dans les forêtsles plus denses et les secteurs déserts. Au lieu du sentiment duneforte envie de sapprocher de lhomme, ils sont ses ennemis les plusgrands et, au lieu de se dorer au soleil pour se réchauffer près de lui,ils en ont même après son sang. La plupart des autres âmes animales sont dotées avec assezdintelligence pour sapprocher des gens et si vous saviez combiendamour et de dévotion se trouvent souvent dans une âme animale seblottissant contre vous, et combien elle serait heureuse si un esprithumain plus haut sintéressait à cela, vous seriez certainementstupéfiés par les qualités présentes dans un tel animal, il ferait honteà beaucoup dhommes et les forcerait à abandonner humblementleur fierté dêtre les dirigeants de tout ce qui a été créé. Ce royaume entier des âmes avec ses millions de millions degradations est comme la fin de ladolescence qui pousse lhomme oule caractère masculin vers la maturité, et à trouver là, parmi toutesles terres de la création, son point daboutissement, mais déjà avecdes capacités purement spirituelles, comme limage dun Dieuuniversel éternel. Ici et dans toutes les créations matérielles lhomme est le pointdaboutissement du processus spirituel et, par ses luttes pour se 46
    • hisser vers le spirituel - car il doit spiritualiser son âme pourcontinuer à progresser de plus en plus haut en tant quêtre spirituel- il progresse sur la route de la vie angélique, une vie correspondantspirituellement à la virilité. Là, plus les tâches sont grandes et plussérieusement elles doivent être accomplies, non seulement pour lui,mais pour les millions dautres êtres spirituels dont il doit prendresoin de leur progrès spirituel. Cela correspond à la vie de famille de lhomme, comme unegrande école maternelle pour les enfants du Dieu. Cest pour ce niveau de vie angélique que les habitants de votreterre ont été tout particulièrement choisis; tous les autres êtreshumains et les habitants des autres terres et mondes solaires, silsveulent devenir Mes enfants, doivent supporter cette route delincarnation sur la terre. Car il nexiste pas dautres voies pour venirà Moi, cest-à-dire à Ma proximité immédiate, où Moi, encorrespondance avec la vieillesse humaine, et en tant que le plusparfait des Esprits vivant seulement avec Mon être le plus intime,suis le but final et le point culminant de tout ce qui est créé, existe etvit. Cest alors une vie divine, une vie indépendante et cependant -à travers tous - pour tous! Elle est le centre, le point culminant et,comme indiqué précédemment, le point de commencement, commeun cercle représentant Mes effets et Ma force, infinie, car tout ce quiprovient de Moi, passe par toutes les phases de changementspossibles, se raffine ensuite de plus en plus et revient à Moi. Ainsi vous avez ici les quatre étapes de la vie spirituelle que cesoit dans la matière comme quelque chose d’attaché sans prise deconscience de soi-même, ou que ce soit dans lâme comme quelquechose dactif dans la prise de conscience de soi-même, puis danslesprit comme quelque chose de libre mais gauche avec ses propresressources et enfin dans Moi en tant que Dieu, Créateur et Seigneurde la création entière et en tant que seul artisan et législateur deschoses représentant aussi ce niveau le plus haut, comme le plusnoble et le plus sublime et non pas comme un juge implacableconduisant les rênes de tout ce qui a été créé, mais travaillantseulement avec les attributs les plus doux, comme un Père quiassure lunion de tout, grâce seulement à lamour, et qui embrassetout pour le tirer en avant par la douceur de Son cœur paternel. Donc, après avoir graduellement déroulé ici pour vous, commesur un énorme panorama, la création entière, comprenez Mes 47
    • enfants, quel rang vous occupez dans ce royaume spirituel descréatures vivantes et des esprits. Comprenez votre position, dans quel but que vous avez étéchoisis et avec combien de sacrifices Je vous ai même racheté pourfaire de vous, parmi des myriades dêtres, ce à quoi Mon amourpaternel vous a destinés! Luttez pour cela; saisissez la main paternelle qui veut vous tirerprès de Lui. Cette main paternelle qui veut vous épargner tantdautres routes difficiles et ennuyeuses pour que vous puissiezbientôt lui revenir, Lui qui ne connaît aucune autre joie que de voirla création entière de Ses grandes idées et de ses pensées seréfléchissant elles-même dans lesprit et les cœurs de Ses enfants etqui ne souhaite seulement, pour récompense de tout ce quIl a fait,quils se précipitent vers Lui, le reconnaissent et lappellent : "Père,qui que nous soyons rappelle-Toi de nous !", pour que moi, VotrePère Jallonge Mes bras vers vous, et puisse vous répondre : "Cestpour cela, que Je vous ai créés, à savoir, (enfants de Mon Amour!)que vous soyez Mes enfants." Amen. Amen. Amen. 48
    • 10. MESSAGES À UN RATIONALISTE - 1 22 septembre 1870 Votre frère M. vous a demandé une réponse de la part dun deses amis qui essaye dexpliquer seulement à laide de la lumière de laraison, la création entière, quant à son "Pourquoi" et "Quoi". Ayantrépudié la vie des émotions et du cœur, autrement dit la vieintérieure spirituelle, il est ainsi incapable de parvenir à une réponsesatisfaisante à toute sa recherche. Bien. Jessayerai doffrir les aliments appropriés et palliatifs àune âme qui, quoique affamé et assoiffé, ne sait pas encore quellealimentation ou quelle boisson pourrait vraiment apaiser sa faim etsa soif. Est-ce que cette âme les acceptera et comment elle lesdigérera spirituellement, nous allons le voir. Votre frère M. perçoit tout à fait bien que les suppositionshumaines sont inadéquates pour apporter la vraie consolation et lapaix à son ami. Cela pourrait seulement être un ensembledarguments raisonnables et opposés à d’autres où après tout, vu deMon point de vue, lun nest pas plus solide et ferme que lautre.Donc, il sest tourné à Moi avec amour pour Me demander que sonami puisse lui donner la tranquillité et la paix qui a trouvé lui-mêmedans une mesure si riche par la lecture et lobservation de Ma Parole.Comme ce nest pas une âme mauvaise mais seulement égarée, Jevais essayer, comme la mère qui offre son sein à son enfantnouvellement né, de Lui offrir sa première alimentation spirituelle.Les enfants nouvellement nés refusent souvent le sein de la mère.Maintenant nous verrons comment votre ami aimera cette nouvellealimentation qui, de plus, lui vient de mains tout à fait inconnues. Au commencement il ne sera pas daccord quun Dieu, Créateuret le Père de tous les êtres créés, doivent se révéler par un autrehomme à un être humain, en essayant de linstruire spirituellementet de laméliorer. En effet il répondra probablement : "Cest impossible! Comment un Dieu, pourvu quil y ait un,dans Sa grandeur infinie s’intéresserait-Il aux vers que nous sommes? Comment le Tout-puissant pourrait-Il et voudrait-Il être concernépar ce que tel ou tel homme pense et sil a un avenir spirituel ou silest perdu pour toujours ? La création entière et tout ce qui est visible 49
    • prouve à chaque moment que la destruction dune simple vie, oumême de milliers, ne lui importe pas! Et ce Dieu, que vous, gensidiots et crédules révérez, devrait condescendre à enseigner sur ceminuscule grain de sable quest la terre, à mille fois mille petits versque sont les hommes! Non, cela avoisine un non-sens redoutable!" Ainsi, Mon cher enfant, votre ami est sûr que penser etregarder, de son point de vue présent, est juste. Il peut et doit penserainsi, conformément à ce quil a absorbé en partie avec sesexpériences et avec son avis sur la création entière issu en partie deslivres qui sont passés entre ses mains et en lesquels il a entièrementcru. Donc, avant que Je ne puisse traiter ne serait-ce quavec unseul de ses doutes, Je dois essayer de lui faire comprendre que desrévélations si extraordinaires sont possibles. Il y en a eu depuis lestous premiers temps, et il peut toujours en arriver et il en est accordémaintenant à lhumanité plus que jamais auparavant. Lami de votre frère partage sa vie entre lémotionnel et leraisonnable, en faisant une grande distinction entre les deux.Maintenant Je veux simplement lui demander : a-t-il jamais vouluchercher une compréhension claire quant à ce quest vraiment unevie émotionnelle et une vie raisonnable et doù lune et lautre sont-elles originaires ? Un examen minutieux et rapproché serait à peinecapable de donner une réponse satisfaisante en réfutant nimportequelle objection. Bien alors, Je poserai dabords les questions et Jerépondrai ensuite à ces questions Moi-même. Car il est importantque Jexplique ce quil en est, même si cela nest pas accepté, ce queJe sais depuis longtemps. "Que signifie vraiment lémotion, ou la vie émotionnelle? Doùprovient-elle et où mène-t-elle ? Et en quoi diffère-t-elle de la vieraisonnable ?" Toutes les questions sont suffisamment importantes pour queles explications soient garanties, si quelquun voulait construire neserait-ce quun peu, ou même la structure de tout linfini, sur detelles questions et sur leurs réponses respectives, et ceci de manièresolide et permanente, de sorte quaucune rafale de vent provenantdes idées émergentes dun prétendu scientifique ne puisse lerenverser. Venons-en maintenant au fait. Que signifie : émotion ? Cétait la première question. Et donc Jeréponds : "lÉmotion est quelque chose que lon sent." Mais quesignifie : sentir ? Voici la difficulté, car la pensée et le sentiment sont 50
    • énormément différent. Avec ses sens extérieurs lhomme ressent toutes les impressionsvenant de la nature qui lentoure. Avec sa capacité de sentimentintérieur il perçoit les influences dune nature spirituelle, qui, bienquil puisse les nier, sont néanmoins là. À cette catégorie appartient la voix de la conscience qui, selonvotre langue (lAllemand) est quelque chose de certain. Quelquechose qui, malgré toutes les discussions philosophiques etscientifiques parmi des scientifiques et des laïcs, avec leurs propresraisonnements, poursuit une idée qui, souvent, ne saccorde pasavec ce que les scientifiques essayent dimposer aux autres tandisqueux-mêmes ne peuvent pas en convenir. Cette émotion, ou vie émotionnelle, nest donc pas matérielle,mais dorigine spirituelle. Cest-à-dire quelle nous conduit àsupposer quen dehors de tous les éléments visibles et invisiblesnaturels, il existe, là aussi, un niveau plus haut de chosesspirituelles, qui sont invisibles et impondérables à nos sens aussibien quimpossibles à analyser chimiquement. Dans lensemble elleest là et peut être sentie, mais ni vue ni entendue, ou même pensée,de même que le sentiment qui sempare de chacun de nous lorsquilécoute une musique sublime. Que pouvez-vous faire alors ? Pouvez-vous penser à une corde, ou même en ressentir limpression survotre âme ? Ayant établi le fait quun sentiment et une vie émotionnelleexiste, la question suivante doit naturellement surgir : Doù provientce flot démotions les plus délicieuses dont un cœur humain estcapable ? Où est son commencement et quel est son but suprême ouson point culminant ? Le royaume spirituel subodoré, qui est au-dessus de toute matière élémentaire, doit naturellement plus oumoins être présent dans toute la matière afin de garantir sapermanence. Quand quelquun coupe un arbre ou arrache une plante, sait-ilsi larbre ou la plante ressent quelque chose pendant cet acteviolent ? Il ne le sait pas! Mais leur manque de conscience nest enaucune façon la preuve que larbre ou la plante ne sent pasphysiquement la douleur et, spirituellement, la mort. Ce que vossens ne réussissent momentanément pas à percevoir ne prouve passa non-existence. Cette vie émotionnelle est ainsi probablementprésente plus ou moins dans tout être créé, conformément à sanature. Maintenant il est naturel de poser la question : Si, selon 51
    • certaines lois, le sentiment est là, qui a établi ces lois, qui leur ontmontré leurs limites établies au-delà desquelles ils ne peuvent pasaller ? Là où il y a des lois, il doit aussi y avoir un législateur, car deséléments et des forces naturelles ne se développent passpontanément. Donc, puisque les lois impliquent naturellement unlégislateur, il va de soi quavec les lois les plus sages il doit aussi yavoir un législateur le plus sage qui est la quintessence de toute lasagesse. Peu importe combien vous avez jusquici appris dans la nature,partout, sur une grande ou une petite échelle, vous avez été capablesde reconnaître la même perfection. Nulle part vous nayez observé untraitement minable; un soleil central est aussi parfait quune petitetouffe dherbe. Que déduit-on de ces découvertes ? Une grande loifondamentale apparaît : le législateur et conservateur de lunivers atout arrangé avec le même soin en commençant par la constellationstellaire la plus lointaine jusquau plus minuscule infusoire de votreterre, aucun nest plus important quun autre, mais tout est, sur sonniveau, arrangé, supporté avec le même soin et capable de sedévelopper pour son progrès. Puisque vous devez déduire cela simplement de vos enquêtes, ilsensuit naturellement que, si une petite touffe dherbe estimportante pour le Créateur, il doit en être de même pour lesprithumain avec toutes ses qualités, puisque le Créateur ne laisse aucunatome simple périr ou disparaître, Il ne considérera jamais une âmehumaine ou une nation entière comme perdue. Maintenant que les hommes avec leurs bonnes et mauvaisesqualités et leur complet libre arbitre ont jusquici dévié du but réelpour lequel le Créateur les a faits, est-il encore possible que ce mêmeDieu et Créateur adopte des mesures spéciales pour dispenser Soninflux dans le cœur dun prophète ou dun médium (comme vousdites maintenant ) choisi par Lui, pour essayer de remettre sur labonne route les esprits perdus et les âmes ? Ici nous sommesfinalement parvenus à un point où notre ami pourrait peut-être seconvaincre de la possibilité (quoique seulement dans des casextraordinaires) dun tel influx. Cependant, cet influx peut seulement arriver dans lorganecorrespondant au Donneur spirituel et cet organe est lacompréhension du cœur, ou le cœur, ou lémotion. Lui seul, est le 52
    • plus important, lorgane le plus précieux et le plus approprié pour leprogrès le plus sublime, lextase divine spirituelle. Lintellect appartient au monde, à ses exigences et à ses intérêtsmatériels. Lémotion est lorgane de la vie spirituelle, qui dans cemonde est le seul qui puisse ressentir fugitivement et souvent àpartir dune connaissance innée faible lexistence dun mondespirituel plus haut. Jai dû revenir loin en arrière afin de donner au moins un peu àcet ami, mais aussi lui laisser se forger quelques idées quant à ceque signifie la grâce pour quelquun comme lui à qui Jenseigne queJe suis le Créateur de toutes choses. Je laime, comme tous Mes enfants, comme tout le créé. Je veuxne rien perdre et cela sapplique aussi à lui, qui nest en aucun casparmi les âmes les plus ignobles qui ont été placées sur cette terrepour leur courte vie dépreuve. Votre ami dans sa lettre à votre frère se plaint descontradictions diverses quil observe dans la création, dans la viehumaine, partout où il tourne son regard, en mentionnant descitations faites par les scientifiques qui Me jugent et parlent de Mesdispositions comme laveugle des couleurs. Mon cher ami, Je vous aidéjà dit auparavant : lintellect est pour le jugement de chosestemporelles, pour inventer des machines et faire des découvertes afinde rendre votre vie plus confortable ou pour donner à lun ou lautreplus de pouvoir pour régner, etc. Mais quoi que vous puissiezcomploter avec lintellect, vous ne pourrez pas par ce moyencomprendre Ma création, "pourquoi elle est ainsi et pas autrement".Cependant, avec les émotions vous pouvez le conjecturer, sans lecomprendre. Tant que Jintercède et vous permets un regard dansMes actes vous pourrez avoir une petite lumière. Mais alors voustrouverez aussi en Moi plutôt le Père aimant que le Dieu implacable,qui ne veut jamais détruire, mais toujours pour créer et sauver! Votre ami a dit plus loin dans sa lettre quil a été beaucoupdépensé quant à léducation de la compréhension du cœur, bien plusque sur le développement de lintellect. À cela Je dois faire remarquer que Je suis exactement de laviscontraire. Dans presque tous les établissements éducatifs lacompréhension du cœur, ainsi que les attributs nobles du cœur, ontpresque totalement été négligés et lintellect temporel a seul étéinstruit. Cest pourquoi il y a tant de mal parmi des gens parce quilsont simplement un cerveau et aucun cœur. Cest pour cette raison 53
    • que Je permets la misère et le malheur dans la société humaine, afindéveiller le sentiment intérieur, qui a été négligé ou dérouté dans lapremière partie de la vie et faire ainsi entendre de nouveau la voixintérieure, pour que lhomme puisse de nouveau apprendre àpréférer le bien-être spirituel au succès temporel. Par la misère et des maux Jéveille les cœurs inertes ; dans leurmisère ils me cherchent, alors que dans leur vie de plaisir ilsMavaient tout à fait oublié et souvent même totalement renié. Cest de ce point de vue que votre ami doit voir la vie terrestresimplement comme une période de transition et aussi considérertoutes les souffrances qui réveillent souvent sa pitié et ilbénira(comme Mes anges et purs esprits) là où maintenant il veutmaudire. Quel lhomme serait-il, sil navait pas au fond de son proprecœur, sa vie intérieure, comme un refuge suprême contre tous lesmalheurs ? Lintellect avec toute sa connaissance est froid ; et où il y a lefroid, il ny a aucune vie! Le sentiment intérieur réchauffe. Là où les rayons du soleilspirituels, emblèmes de lamour éternel, réchauffe le cœur martyrisé,la flamme de lenthousiasme est allumée. Là lhomme se réjouit alorsde son début délévation dans la connaissance anticipée dunelumière dun monde plus sublime et beau loin au-delà de cette vieterrestre, vaguement visible comme à travers le couvercle duncercueil. Qui na jamais vécu de telles heures où la contemplation de lanature ou les travaux des vrais poètes et des compositeurs lui ont étéofferts! Et où toutes ces sensations sublimes mènent-elles vraiment ?Certainement pas à la destruction, ou un Dieu jugeant sévèrement,mais à un Père damour et prenant soin de tous les êtres créés. Aussi dans la nature, les apparences sont trompeuses, si l’œilhumain juge la destruction dun animal par un autre seulement avecla raison humaine, et sil justifie cette mise à mort seulement avecdes notions temporelles raisonnables. Vous les hommes ici ou là vous jugez avec un cœurcompatissant les destructions que vous voyez dans la nature et quepour des raisons sages ont été décrétées par Moi ainsi et pasautrement. Cependant, lorsque vous tuez pour vous divertir, ou pour 54
    • passer le temps car vous ne trouvez rien de mieux à faire(ou aumoins vous vous limaginez ainsi), vous ne réussissez pas àconsidérer quen chassant vous privez dune vie monotone desanimaux innocents pour satisfaire votre soif de tuer. Vous condamnez loiseau qui consomme impitoyablement lesinsectes, alors quil le fait seulement pour la conservation de sapropre vie ; là vous voyez un Dieu injuste. Pour assouvir votrevoracité, tout doit exister seulement pour votre estomac et vous tuezalors beaucoup plus danimaux que nécessaire, mais par le fait quevous êtes dévergondé et plein dennui, vous, faibles créatures,considérez vos actions justifiées, et même louables, tandis que vousaccusez un Créateur damour de quelque chose qui est plusnécessaire pour votre existence que vous ne pourrez jamaislimaginer. Donc, Mon cher ami, apprenez dabord comment Laimer etLhonorer, Lui qui vous inonde des milliers de grâces. Apprenez àcomprendre la langue de la nature et vous ny verrez plus autant dedissonances que jusquici. Le repos une fois assuré, le monde est toujours le même; uncœur damour voit seulement lamour, laigri trouve la haine et ladiscorde, dans votre cœur vous ne voyez pas le monde, maisseulement son image; nettoyez le miroir ou se réfléchi Ma nature, quiest toujours la même, et elle se montrera bientôt à vous dans lapureté plus grande. Lisez lAncien et le Nouveau Testament; ils contiennent la paixet la tranquillité, que vous rechercherez en vain dans les livres dessavants. La majorité des savants écrivent leurs livres afin de gagner latranquillité dont eux-mêmes manquent, ou bien ils essayent detransmettre à dautres leur conviction claire du monde dont ils ontmanqué. Employez votre intellect pour votre carrière temporelle, maisaussi combinez-le avec lamour. Alors vous gagnerez plus de paix,vous apprendrez à comprendre et à aimer Dieu, le Créateur et lePère, et ceci dautant plus que ne vous naurez plus à vous apitoyerou à envier les autres. Suivez Mon conseil et vous entendrez en vous-même bientôtcette voix, qui vous parle maintenant par un autre homme, et ellevous donnera la paix, la consolation et une vraie image du monde etson processus de vie. 55
    • Cela vous est donné pour votre consolation. Je vous estimeparce que Je connais votre cœur ; il a seulement besoin du guidejuste qui le conduira sur le chemin juste. Pour linstant Je serai Moi-même ce Guide. Et si vous suivez Mon conseil vous ne le regretterezcertainement jamais. Tout cela Moi, votre Père le plus doux, Je vousle dis. Amen. 56
    • 11. FILLE, VIERGE, MÈRE ET FEMME 4 août 1870 Puisque votre société est presque principalement du genreféminin, elle exerce une influence significative sur léducationspirituelle de Mes enfants, Je ferai donner aussi pour vos sœursquelques mots pour elles. Alors certaines comprendront ce quellesont vraiment à faire et les autres considèreront ce quelles doiventtoujours faire, en partie afin de mériter le nom de "Mes enfants" et enpartie afin de diriger toutes les âmes qui leur seront confiées par Moipour être aussi guidé sur Mes routes conformément à Mon décretsuprême. Venons-en au fait : Nous voulons commencer comme avec le dernier quadrupleexposé, ce qui veut dire, avec le premier stade de lenfance, ou lapremière expression sexuée - avec la fillette juste après la naissance,où elle est vierge de toute expression passionnelle, où la vievégétative domine, et où il ny a pas de différence de sentiments entreun garçon et une fille, mais visible uniquement sur les expressionsdu corps, où on remarque que lorganisme de la fillette est dominéepar un tempérament plus faible, plus tranquille et plus passif, alorsque le tempérament du garçon est plus agité et plus exubérant, etsera déterminant pour son caractère futur en comparaison avec celuide la fillette qui sera plus faible et plus douce. Ce stade est communaussi bien pour le garçonnet que pour la fillette, où toutes les vertuset les passions dorment du juste sommeil, jusquaux circonstancesfavorables qui les éveilleront pour un combat actif, aussi bien chez lafillette que chez le garçon et les confrontera selon leur natureféminine ou masculine. Tout comme chez les garçons, lopiniâtreté etla colère, sont les caractéristiques sataniques les plus néfastes dansla nature humaine, elles sont aussi présentes et dominantes chez lesfilles avec des conséquences encore plus dangereuses que chez lesgarçons, du fait que le caractère des garçons saffirme avec lage etdevient plus fort et est en mesure de faire face à ces activitésnéfastes et peut les combattre et les maîtriser, alors que le caractèredes filles reste faible et succombe plus facilement aux tentations, dufait quelles sont trop indulgente avec elles-mêmes et ne luttent pas 57
    • assez pour maîtriser ces qualités néfastes en elles, ce qui prépareaux jeunes filles et plus tard aux futures mères beaucoup dedifficultés et des jours sombres quand elles seront confrontées auxhommes, que Moi le Seigneur Jai destiné à régner et non point à êtrerégenté. Voila ce que vous devez savoir sur ces deux plantesfoncièrement nocives. Celles de vos sœurs qui ont des enfants àélever doivent faire très attention à ces deux plantes vénéneuses enelle-même car là où la femme se manifeste, elle est en mesure decalmer les esprits les plus échauffés et apporter la paix et la sérénité,mais aussi de transformer le ciel le plus radieux en enfer le plusabominable avec des conséquences dramatiques du fait quellespeuvent se transmettre aux générations futures comme une maladiecontagieuse si les deux plantes vénéneuses de lopiniâtreté et de lacolère dominent la femme. Ce qui, chez les garçons plus âgés, est un penchant et unepassion pour saffirmer et être le plus fort dans le combat pourdominer ses camarades, de même la vanité est la caractéristiqueéquivalente des garçons chez les filles. Le garçon voudrait être le plus fort et le plus adroit de tous sescamarades, ceci uniquement par fierté dêtre craint et être respecté -En revanche la jeune fille voudrait être la plus belle et la plus aduléeparmi toutes ses amies; ce qui équivaut à la passion du garçon maisqui est tout de même beaucoup plus dangereuse que celle du garçondu fait que la vanité est toujours accompagnée de la jalousie qui estdautant plus dangereuse du fait quelle est la plus méchante et laplus cruelle de toutes les passions dans lâme féminine, et dominetoutes les autres passions, elle sunit à la haine et à la colère ainsiquà la vengeance, ce qui Ma fait dire en vérité: si vous voulez voirabsolument Satan en personne, alors regardez une fille vaniteuseoutrageusement maquillée ou une femme jalouse ! Oui une femmequi est animée par la jalousie est une véritable furie incontrôlable;quant à lhomme, malgré quil soit possédé par les mêmes vices estbeaucoup moins dangereux, car sa raison est néanmoins dominanteet il parvient à se maîtriser, par contre la femme passionnée ne peutraisonner, car chez elle tout est dans le cœur qui est le siège dessentiments les plus nobles, mais aussi le siège de toutes les passionsles plus pernicieuses. Cest la raison pour laquelle la femme ne peutpas réagir sur-le-champ. Regardez lhistoire de lhumanité sur votre globe terrestre;depuis que le sexe féminin a cessé dêtre le sexe subalterne, depuisquil a commencé à marcher hors de sa vraie sphère, à savoir, la vie 58
    • domestique, combien de misère ce sexe a répandu parmi lhumanité,dans la vie de la famille ou dans la vie de la nation! Bien que ce soitce sexe qui ait été destiné pour recevoir de Moi la palme de la victoireen vertu sa puissance passive adoucissante sur les passionsimpétueuses de lhomme, il triomphe maintenant grâce aux tours deSatan, séduit et mène lhomme, non pas à la victoire par lamour,mais à la perdition et au déclin total, par sa soif du pouvoir! Je doismaintenant de nouveau intervenir et libérer lhomme de ces chaînesentrelacées dépines qui avaient été prévues par Moi pour être desroses et extraire du cœur féminin ces mauvaises et sataniquespassions par la misère, la pauvreté et la maladie, pour que Macréation puisse de nouveau arriver sur la route juste où la femmesera sur cette terre lépouse de lhomme, la partie apaisante, et pas lapartie qui commande et domine. Une femme, en particulier quand sa position lencourage àdécharger ses passions, est capable de ravager la terre entière si ellele pouvait et est capable dobserver calmement couler des rivières desang et de voir la misère sétendre partout. Il lui suffit pour cela desavoir que sa vengeance est complète, alors son ambition potentiellelaisse couler dans son âme la satanique réalisation : Elle est vengée! Jai dit tout cela par avance pour vous montrer ce quest devenule sexe féminin, doté par Moi de tant de qualités nobles et oùmaintenant dans si peu de cœurs Je trouve une pièce propre àrecevoir les meilleurs sentiments et non lambition et lamour desparures. Je vous ai montré comment une étincelle, à peine remarquéepar le jeune homme, peut allumer un feu capable de causer unemisère indicible autour de lui, ceci afin que vous puissiezcomprendre ce que vous devez éviter et contre quoi vous devezprotégerez vos enfants. Voyons maintenant limage dun autre côté, à savoir, commentJai en réalité créé la femme et avec quoi Je lai dotée afin de ne pasêtre une entrave pour Mon but. Je vous présenterai maintenant la femme dans ses quatrephases, comment elle doit être, ainsi que la seule voie quelle doitsuivre pour devenir Mon enfant et ainsi accomplir complètement satâche sur cette terre. Je vous ai déjà donné un aperçu quant à ce qui doit êtreobservé dans léducation. Leffort pour préserver le doux cœur dunefille, et son éveil en temps voulu à lamour, lamour qui apaise tout 59
    • pour Moi et pour ses semblables et léveil de la compassion en elle.Car quand un cœur apprend à sentir les souffrances des autres, ilessaye de les aider autant que possible. La compassion garde le cœurdoux et prêt à aider là où il peut et éliminer beaucoup de désirsexcessifs et des pensées qui usurperaient tout lespace dans un cœurfier. La compassion mène à lestime, à légalité avec ses semblableset est diamétralement opposée à la fierté, qui est gouvernée parlillusion dêtre quelque chose de mieux que les autres. La compassion, cette fleur de la couronne de lamour amical,adoucit la vie, calme chaque douleur et donne le confort dans toutesles circonstances. Et cest exactement pourquoi Je lai doté de plusde moyens pour exercer cette compassion de la façon la plusefficace ? Ne vous ai-Je pas doté, vous, Mes beaux enfants féminins, avecles formes les plus belles et les plus douces, des contours faciauxagréables, des yeux qui attendrissent ceux qui vous regardent, etcapables de larmes de compassion, auxquelles aucun du sexe fort nepeut résister ? Ne vous ai-Je pas doté avec une voix plus douce, avec un tonattachant qui doit faire couler le baume sur les blessures desautres ? Mais quelle utilisation la plupart dentre vous faites-vous detout cela! Je dois détourner Mes yeux de cette image que Je pourraisdérouler devant votre regard si Je voulais décrire ce qui vous faitesmaintenant avec ces cadeaux divins, qui ne sont vraiment pas enMon honneur! Mais assez de cela; retournons à la femme telle que Jelai créée. Surveillez donc avec vigilance les traits les plus dangereux dansle jeune cœur dune fille. Une fois quelle est devenue une vierge il esttrop tard même pour penser à la suppression des fortes envies quiont été mal guidées. Car dans cette phase de floraison le cœur de lafemme fait courir à pleine voile ses passions, à savoir, létat pasencore clairement reconnu de mère et de compagnon perpétuel dunhomme. Là elle imagine toutes ses idées merveilleuses de viedomestique se réaliser dans le refuge de la vie de famille et pense àdautres joies; ou bien elle est déçue de tout, et doit écouter la vériténue telle quelle ne lavait jamais entendue auparavant dune bouchede laquelle elle na eu lhabitude de ne voir seulement couler vers elleque le lait et le miel. Et si cela doit en effet être ainsi, cest un juste 60
    • paiement pour la fausse éducation que la fille ou la vierge a reçue, etdont la responsabilité se trouve chez les parents plutôt que chezlenfant. Cependant, cest précisément par le fardeau dû à la faute dequelquun dautre que lon devient sage et ainsi la dure réalité despassions dune jeune mariée peut-être moelleuse et elle sera, commeune mère, assagie par lexpérience, et nélèvera pas ses enfants de lamême manière quelle-même avait été élevée. Ainsi Je guide toujours les cœurs qui se trompent par desexpériences personnelles désagréables à partir de lendroit doù ilsnauraient pas dû dévier. Alors la mère près du lit de lenfant malade regarde jusquà Moi,détournant son cœur des choses vaines du monde et ; et ellecomprend souvent avec un frisson combien désolé et vide cest là.Viennent alors les jours dépreuve et de démission et tandis que lavierge a cru que la vie joyeuse continuerait sans diminuer une foismariée, comme le furent les nuits passées à danser dans le plaisirelle trouve des jours sans joie et des nuits pleines de douleur, et desennuis dont la signification lui échappe. L’œil, une fois moite avec des larmes de joie et lenvoi dupremier regard damour au compagnon de sa vie, peut maintenantêtre de nouveau plein de larmes au pied du lit dun malade ou du litde mort dun être chéri. Là les larmes de joie éloignent de Moi et deMa Parole, mais les larmes de douleur sont les premiers signes deretour vers Moi. Alors Je suis souvent là debout avec des brasallongés dans une chambre solitaire à côté dune mère éplorée, Jevois le saignement du cœur dune mère, Je vois sécrouler ses espoirscomme un château de cartes et - oh! joie paternelle! - des ruines desespoirs brisés une fleur céleste monte en flèche; cest la fleur de la foiet de la reddition tranquille à Ma volonté. Ce qui navait jamais été possible dans les plaisirs et desamusements temporels, ce qui avait en vain rebondi des oreillessourdes de la fille et la vierge, ici près du lit dun enfant maladecommence à fleurir. Ce que même lamour avait échoué à réaliser, lacrainte la accompli; elle Ma rétabli un cœur qui dans descirconstances différentes aurait été perdu. Vous, Mes chers enfants, connaissez maintenant Mes desseinset comment aussi Je conduis Mes enfants indociles ? Dans le grand brouhaha de la vie Je laisse souvent beaucoupde votre sexe aller dun divertissement au suivant, dun plaisir à un 61
    • autre. Cependant, soyez assuré, chaque fois que Je suis appelé ausauvetage dune âme, Je détecte le moment idoine et le petit oiseauqui jusquici avait librement et joyeusement ronronné dans lair desplaisirs, est assis là avec ses ailes penchées oubliant complètementquil a des ailes pour échapper à la terre parce que ce quil a aimé lemieux est lié à la terre. Donc la mère continue sur son chemin dépines, elle estrarement récompensée pour celles quelle a supportées pour sesenfants, mais cela pour la raison quelle comprend le mieux la vanitédu monde, ses idées fausses et ses habitudes erronées et se tournegraduellement vers Moi. Et quand une fois que les choses sexuellesont été mises au repos, la femme commence à trouver un meilleurappui dans son compagnon de vie moins apprécié, ou bien ellecherchera appui seulement avec Moi, et là elle trouvera consolationet aide. Donc, Mes chers enfants! Vous, qui pour la plupart avez déjàmarché sur le chemin des larmes et de la souffrance, vous, sur quiJai donné Ma bénédiction, vous donnant Ma Parole, ne perdez pascourage! Vous ne serez pas chargés aussi fortement que pendantvotre passé comme certains d’entre vous le croient peut-être, etJadoucirai votre avenir autant que possible, de peur que vous neMoubliez pas Moi et Mon enseignement. Cela vous est dit pour votre consolation par Celui, qui vousaime et vous bénit comme tous Ses enfants! Amen. 62
    • 12. FOI, CONFIANCE ET ASSURANCE 4 octobre 1870 Puisque vous avez lu hier ces trois mots dans un livre despiritisme (Adelma, "le Livre de Contemplation", Vienne 1857), et quevous ne pouvez pas les écarter de votre mémoire, à votre demande Jevous donnerai aussi quelques éclaircissements sur ces qualitésimportantes qui sont si nécessaires, en particulier pour vous et aussipour votre humanité entière. En particulier pour ceux qui manquentde foi, et encore plus de confiance. Écoutez donc : La foi, ce mot bel et noble qui exprime que lhomme, ou son êtrespirituel, s’abandonne totalement à ce quil a saisi comme étant lavérité, et sur elle base ses actions futures, tire sa paix et fonde sonbonheur futur, mais combien peu lont, et même quand cela arrivechez certains, combien faible en est sa mesure ! La foi, comme Je lai dit récemment dans Mes Paroles à votrelami en proie au doute, est la base fondamentale de tout. Enabsence de foi, il ny a rien qui puisse être spirituellement justifié. Lafoi, alliée avec la première compréhension de lenfant en bas âge, estla première obligation le liant à sa mère et au monde. Que la mèremette avec confiance dans le cœur de lenfant, cest-à-dire lors deléveil de son esprit, ce quil acceptera fidèlement. Lenfant seraconvaincu que sa mère lui dit seulement la vérité; il parviendra ainsià cette conviction ferme, obtenue par des obligations spirituelles etphysiques, comme étant le seul lien avec la mère et avec le mondequi lentoure. La foi en ces premières vérités imprimées est souvent sidurable, si pure, si sincère, et si forte que même lors de ses derniersjours sur la terre, lhomme noubliera pas leffet les premierspréceptes qui ont impressionné ses premières années, et qui venantde sa mère, ont été acceptés sincèrement, dans leur intégralité, lespréservant ainsi comme les premiers trésors spirituels dans soncœur. Beaucoup de personnes parmi vous sexclameront souvent :"Oh temps glorieux des premiers jours de la jeunesse, quand, alorsque jétais encore dans la dépendance de lenfance, jai écouté lescontes instructifs de ma mère et ai accepté tout comme étant lavérité et rien que la vérité, et cet air quelle a mis dans mon cœur etque même maintenant, malgré toutes les vicissitudes de vie et toutes 63
    • les expériences négatives, ne peut pas y être affaibli !" En effet, la foi, cette vertu dadhésion dans une foi sincère est lepremier appui qui doit mener lhomme dans le temple de paix et leservir comme appui vertical contre tous les doutes qui lassaillent. Quand Japplique maintenant à la foi un sens religieux, alorscombien plus encore cela doit être! La bannière sainte que lhommeinspiré jure de ne jamais abandonner, comme étant la base de tousles préceptes et vérités quune fois Je vous ai données visiblement etmaintenant invisiblement par linfluence spirituelle! Beaucoup ont juré sur cette bannière, la défendant jusquà leurdernier souffle et la scellant souvent avec leur propre sang. Maiscombien dautres lont laissé sans jamais y revenir. Et combien ontincidemment permis à leur forte ardeur religieuse dêtre pervertiedans le fanatisme, qui a amené un nombre immense dabominationscomme en témoigne les annales du sacerdoce. Ainsi, la foi peut être assimilée à un feu. Bien que le feu soit unélément si avantageux et utile pour celui qui lemploie sagement, ilest terrifiant pour celui qui le méconnaît et néglige son effet et à lafin il peut faire les plus grands dégâts au lieu de lui être utile. Tout ce que Jai créé a deux aspects, un bon et un mauvais.Cela sapplique aussi à la foi. La reddition totale au divin sera commeune douce chaleur qui sétend partout dans le cœur humain oucomme une combustion désordonnée faisant flamber lintolérance sielle est employée par une fausse main ; elle agitera un brandon aulieu dune petite lampe comme un signal routier dans la main delhomme qui cherche la paix! Donc, Mes enfants, prenez garde aux extrêmes! En particulierdans notre temps; utilisez la foi comme baume guérissant et prenezen bien soin de peur que cela ne devienne un poison dévorant pourvous. Afin dêtre du bon côté, croyez seulement en Moi, écoutez dansvos cœurs seulement Ma voix qui ne trompent pas et ne vous laissezpas tromper par les interprètes intelligents, vendeur de Mes Paroles.Tenez-vous en à cela : "Examinez ce que vous entendez et lisez ; adhérez au bon etéliminez le mauvais." Si vous observez fidèlement toujours cette règle, la bannière dela foi sera à tout moment pour vous le sanctuaire le plus sacré parlequel vous trouverez sûrement et sans risque la route à votre 64
    • bonheur vers Mon cœur. Pour consolider votre foi de plus en plus vous devez aussiposséder le deuxième sens de Mes Paroles dans le degré le plus haut,ce qui signifie que vous devez avoir une confiance implicite en MesParoles ; cest-à-dire et à proprement parler, la foi et la confiancesont presque la même chose. La foi est lacceptation ferme de la vérité et la confiance signifiede même simplement cette conviction la plus secrète de ce qui a étédit et accepté fidèlement, et rien dautre ne peut mener au but désiréquune confiance ferme. Pour métaphoriquement élucider pour vous ces deux concepts,imaginons quun homme a complètement perdu son chemin dansune forêt. Par hasard il rencontre un autre homme qui est entré à laforêt pour recueillir le bois. Celui qui est perdu demande à lautre lechemin juste à prendre. Le ramasseur de bois lui donne desinstructions précises quant à la direction à suivre. Et celui qui étaitperdu croit les explications du ramasseur de bois et continue sur lechemin décrit, croyant fermement quil le mènera hors de la forêt. Ici vous avez métaphoriquement présenté la différence entre lafoi et la confiance. Si vous voulez appliquer cette image à votrepropre vie, à la confession de Mon enseignement et à son applicationpratique, Je dois vous dire que si vous croyez bien à une chose ditepar Moi, et si vous ne manquez pas dune confiance ferme dans sonapplication votre vie sera suivie du résultat désirable et prévu. De là il sensuit que bien que vous croyiez apparemment en toutce que Je vous dis dans Mes Évangiles et dans Mes Paroles que Jevous donne maintenant, vous manquez toujours de la confianceillimitée et de linfaillibilité en ce qui a été dit. Il en ira alors pourvous comme pour lhomme perdu mentionné ci-dessus : À moinsquil ne croie absolument le ramasseur de bois, quil soit fermementconvaincu et croit que le chemin décrit est le seul vrai, il ne trouverapas la sortie de la forêt, car il sera sur le chemin, tourmentée par desdoutes, commençant à hésiter. Cest souvent le cas avec vous. Vous croyez, êtes convaincus,au moins pendant un moment, mais aussitôt quil faut passer àlacte, les brumes légères du doute surgissent, ainsi quici ou là un"Pourquoi" ou un "qui sait si le succès de mon action sera commeprévu!" Etc. Ce qui manque cest la confiance et aucune aide ne peutêtre obtenue sans zèle ou, autrement dit, les paroles sans lactionsont un son vide. 65
    • Ainsi la foi juste doit aller de paire avec une confiance juste. Lapremière est larbre qui doit être planté ; la deuxième est la fleur quilfaut cultiver et la troisième est la confiance ferme qui doit êtremoissonnée comme le fruit. Là où ces trois qualités sont uniesensemble dans un cœur, Ma Parole peut être reçue ainsi que Je laidit une fois à Mes disciples : "si vous croyez et agissez fermement,vous déplacerez même des montagnes!" - ce qui signifie : Si vous avez la foi en la puissance de la parole prononcée avecune confiance ferme en sa vérité, alors le résultat désiré suivra! Mais où est ce trio dattributs divins unis dans chacun dentrevous ? Partout il ny a quune foi peu profonde, peu de confiance etaucune assurance. Cent fois Je vous le répète : "Agissez et vivezconformément à Mes Paroles et vous verrez des miracles!" Les plus beaux attributs de la foi, couronnés par une confianceferme, augmenteront votre assurance céleste, ainsi vous, commeMoi, pourrez commander aux éléments et exécuter des actescontraires à toutes les lois ordinaires de la nature ce qui apparaîtraaux autres comme des miracles parce quils ne savent pas que votrevolonté, couplée avec la Mienne, est la loi principale à laquelle toutesles autres lois sont subordonnées. Je sais tout à fait bien quà chaque tentative, de nombreuxdoutes surgiront en vous. De telles incursions dans lessence de Meslois naturelles peuvent seulement être essayées par celui qui estdevenu régénéré et seulement lorsquil invoque Mon aide pour detelles actions, pourvu quelles soient nécessaires pour lavantage delhumanité et jamais comme une plaisanterie ou une volonté liée àun goût de lambition ou de la vanité, car alors laction aboutirait àun échec. Je vous dis seulement que cest possible et que cela a déjà étéréalisé par Mes disciples et par dautres hommes inspirés, bien quilsoit difficile dy arriver facilement à moins que ces trois qualités - lafoi, la confiance et lassurance - ne soient présentes au degré le plushaut dans un être humain. Une assurance ferme dans le succès est le fruit de la foi et de laconfiance ; luttez pour cela. Dabord renforcez votre foi de peur quelle soit hésitante commeun roseau, mais au contraire soit vite debout comme un mur.Fondez alors sur ces bases lédifice ferme de la confiance etlachèvement du tout vous prêtera alors lassurance. Dans cettemaison, construite sur une telle terre, vous passerez sans encombre 66
    • toutes les tempêtes internes et externes et vous avancerez libre survotre chemin jusquà la perfection. Mes enfants, voilà ce que signifient ces trois mots! Vous aussi, Mon cher scribe, vous manquez grandement de cestrois vertus; et si on voulait aussi exprimer ces vertus par desnombres, comme le sont lamour de Dieu, lamour du prochain etlamour de soi dans le nombre 666, en tant que nombre juste delhomme spirituel : 600 : pour lamour pour le Dieu, 60 : pourlamour du prochain et 6 : pour lamour de soi (avec le diable danslordre inverse), le résultat numérique pour vous serait très bas etpas en votre faveur. Car vous navez que peu de foi, encore moins deconfiance et presque aucune assurance que Mes Paroles que Je vousai données saccompliraient, bien que le jour et la nuit Je ne cesse devous dire : "Laissez les gens parler, restez avec Moi, car avec Moi il ya la vérité et aucun mensonge!" Cependant, Je connais votre cœur et les raisons qui vousrecommandent vivement de douter. Ce sont des épreuves que Jevous envoie ; vous les passerez et ensuite votre capital de foi, deconfiance et dassurance augmentera sûrement jusquà ce que voussoyez capables denrichir le reste de votre société avec ces cadeaux etvous deviendrez alors le premier, au lieu du dernier, commemaintenant. Méditez ces quelques mots, et la profondeur de leurcontenu, comme dans tout ce qui sort de Ma bouche. 20 janvier 1871 "Tous parmi vous, cependant, ne doivent pas penser que Je laichoisi comme Mon scribe à cause de ses qualités spéciales morales,ou parce que Je le considérais mieux que vous. En aucun cas. Je laichoisi parce que les circonstances lui laissent plus de temps pouradapter sa connaissance de Moi pour la réception des explicationssublimes quun autre ne pourrait pas saisir aussi aisément.Cependant, quant à sa valeur morale et à sa confiance en Moi, ilnest pas mieux que nimporte lequel dentre vous. Pour cette raisonvous ne devez pas penser que Je suis avec lui chaque fois quil entredans votre assemblée ; là vous lui accorderiez une vénérationexcédant de loin ce qui lui est dû. La situation est celle dun Père quiécrit à Ses enfants, mais il nest que le stylo ou lagent, rien de plus. 67
    • Quand vous recevez une lettre aimable, quest-ce qui vous enchanteen la lisant ? Certainement pas le stylo avec lequel la lettre a étéécrite, mais lauteur lui-même. Ainsi il est un homme comme vous tous, avec ses faiblesses etses défauts, ses désirs et ses soucis. Il déconcerte aussiquotidiennement en me demandant dêtre débarrassé de tout cela eten me priant souvent de le libérer de cette vallée de larmes, ce quimontre que, comme vous tous, il a très peu confiance en Moi et doncdoit en avoir une plus grande quantité. De tout cela vous voyez quele défaut principal avec vous ainsi que lobstacle principal à votreprogrès est toujours la faiblesse de la confiance. Aucun de vous na encore compris pourquoi Je vous découvreet vous explique toutes les profondeurs de Ma création, tous lesaspects les plus secrets de Mon divin moi. Regardez, Mes chersEnfants, la raison de tout ceci est dinstiller en vous la chose mêmequi vous manque à tous, à savoir, la confiance en Moi. Car quandensemble avec Moi vous traversez les espaces immesurables de Moninfini, quand Je vous ouvre Mon ciel spirituel, vous donnant ainsi unsoupçon de ce que Jai préparé pour vous ; quand Je vous révèleMon propre moi, qui nest rien dautre que lamour et quen retour Jeveux seulement lamour; quand Je Me révèle à vous jusque dans leplus petit atome que Moi, le Créateur et Père, supporte tout avec lemême amour, Je veux seulement vous prouver quun Être possédantMon pouvoir et Ma force, comme Je vous le montre Moi-même, doissûrement être digne de confiance et que, comparé à Monomniscience et omnipotence, toute votre activité et votrecomportement doit être considérée comme au-dessous du niveau dezéro. Pesez ces quelques mots; ils sont très importants, comme toutce qui sort de Ma bouche. Comprenez-en la signification profondedans tout ce qui vous est donné maintenant à tous et vous netrouverez pas seulement la consolation et la paix, mais, et cest lachose principale, vous comprendrez de plus en plus par vous-mêmeet ensuite, après consolidation de ce qui est instable, vous serezcapable de vous rapprocher de Moi. Toutes les paroles que Je vous envoie par Mon domestiqueétaient et sont toujours significatives. Cest le cas pour ces trois motsque Japporte en ce moment devant les yeux de Mon scribe parcequil commence à être quelque peu instable en votre société. Il ny aaucune vraie vie spirituelle présentement. Beaucoup dentre vousvivent de nouveau seulement pour leurs affaires et leurs intérêts 68
    • favoris, Moubliant presque complètement ainsi que Monenseignement et ne se souvenant seulement de Moi que quand parhasard lun ou lautre fait un discours à cet effet. Soyez vigilant et priez, de peur que vous ne tombiez dans latentation. Ne raillez pas Ma grâce! Je ne laccorde pas, commecertains le croient, seulement à ceux qui sintéressent à Moi et à Monenseignement quand ils nont rien dautre à faire. Ils doivent faireattention, car ils peuvent être frappés par la foudre même sous unciel bleu et être forcé de se rendre compte quils avaient considérécomme étant dimportance secondaire ce qui aurait dû vraiment êtreleur souci principal. Qui ne sait rien de Mon enseignement et pèche contre lui, nestpas si coupable. Cependant, si quelquun a lu Mon enseignement enle croyant à moitié, ne montre aucune vraie confiance dans sonpassage à lacte et aucune confiance dans laccomplissement du butréel, Je serai forcé de le réveiller par une secousse directe de peurquil ne se laisse aller au sommeil dans les choses temporelles,oubliant ainsi Mon école spirituelle. Aujourdhui Javertis toujours ;qui, sauf Moi, sait ce que Je ferai demain ? Le morceau de terre surlaquelle vous vivez et marchez paisiblement au plaisir de votre vie,est creux sous vos pieds. Cette coquille mince couvre des abîmesépouvantables et vous avec une foi ferme et confiante vous voustournez vers Moi avec une grande confiance et espérez que Je nelaisserai pas cette coquille mince donner de la voie, vous laissantainsi tous goûter la mort au dépourvu. Calmement vous vouscouchez sur le susdit abîme avec la confiance ferme et la confiancede vous lever de nouveau le jour suivant vigoureux et renforcé tandisque peut-être sous vos pieds se trouvent des éléments dunedangerosité incompréhensible pour vous. Pourquoi avez-vous unetelle confiance en ce cas et pas en ce qui concerne les questionsspirituelles ? Vous voyez, parce que vous croyez que Je ne le feraipas! Et pourquoi ne le ferai-Je pas ? Parce que vous mettez votreconfiance dans un Père damour, qui ne punira pas sans raison Sesenfants par la destruction. Quest alors votre confiance ? Elle est encela, que vous espérez sans hésiter, à savoir, loctroi constant de Magrâce. Maintenant, puisque à cet égard vous mettez une foi si ferme,une confiance et une assurance en Moi, permettez-Moi à Mon tour devous demander, si avec un tel taux de patience divine, et aveclindulgence humaine, vous ne pourriez pas avoir aussi, pour lesquestions spirituelles, une foi plus ferme, une confiance plus grande 69
    • et plus dassurance ; et comprendre que tout ce que Je vous ai déjàaccordé nest arrivé seulement que pour votre avantage et en aucuncas pour Mon divertissement, mais seulement pour vous conférerlhonneur et la capacité de devenir Mes enfants. Vous exigez de Moi une grâce illimitée et Jexige de vous unamour illimité. Avec léchange de ces deux conditions cest seulementvous qui tirez profit, puisque Je veux vous accorder une force quivous fera les seigneurs de tout ce qui a été créé! Puisque je vous promets de si grandes grâces, permettez-Moiaussi de réveiller ceux qui sendorment en marchant sur la route, pardes coups de coude doux comme Je le fais maintenant. Alors vousvous rendrez compte quil ne faut pas marcher sur Mes chemins lesyeux fermés, mais les yeux et les oreilles ouverts afin de ne pasmanquer la voie juste et de ségarer. De nouveau, considérez ce que Je vous donne ici. Soyez vigilantet priez, de peur que vous ne tombiez dans la tentation! Laissez vousconseiller vers une croissance stable dans la foi ferme, la confiance etlassurance! Amen. 70
    • 13. PAROLES À UN RATIONALISTE - 2 8 décembre 1870 Vous Mavez de nouveau approché pour me prier de la part delami de votre frère pour les paroles de consolation et les explicationsen réponse à sa dernière lettre. Vous êtes tous les deux concernés par lamour fraternel pourclarifier autant que possible à cet ami ses doutes et ses conceptsprovenant des savants temporels et laider, lui qui, par sa très grandeenvie déclaircissement, refuse de renoncer ce quil a appris plus tôt,et regagner la tranquillité et la consolation désirée. Voyons si nouspouvons allumer pour cette âme à la place de sa lumière présumée"scientifique" une autre, spirituelle qui comparée à lancienne estcomme la lumière du soleil confrontée à une bougie allumée. Bien sûr, votre ami a été bouleversé par Mes Paroles que vouslui avez envoyées. Cette nourriture est nouvelle pour lui, pas difficileà digérer, mais inhabituelle, car cest une nourriture pour le cœur,pas pour la tête. Comme Je vous lai dit auparavant, vos savants temporels necroient pas en tout ce quils notent, et abjurent souvent sur leur litde mort tout ce quils ont écrit. Ces savants, comme ils sappellentfaussement eux-même, et dont le système entier est souvent surtoutconstruit sur des hypothèses, fausses ou pas, mais au moinsprouvables à leurs yeux, savent comment ériger avec des motsintelligents et des conclusions apparemment logiques un édifice surcette hypothèse. Et celui qui accepte la première sentence delhypothèse comme vrai est bien sûr contraint de croire tout le reste. Cependant, quelle est la conclusion habituelle à la fin dechaque livre "intelligemment" écrit ? Elle est : "Aussi loin que larecherche matérielle et raisonnable va, elle ne peut pas être renforcéepar des faits historiques, ni prouvé expérimentalement ; le niveauprésent de connaissance aussi bien que les instruments disponiblesétant inadéquats pour donner suite à cette supposition intelligente." Combien de vos scientifiques ont-ils écrit sur lorigine de laterre, sur sa structure, son âge, etc… et quel est le résultat final ?Quils ne savent rien! Pour la création de cette terre ainsi que sondéveloppement graduel, ses habitants en commençant par les 71
    • crustacés les plus bas et en finissant avec lhomme occupent de telsespaces de temps que peu importe combien de géologues peuventcreuser autour dans les strates les plus basses de la croûte de laterre, ils ne trouveront pas la solution que seul Je connais. Quest-ce que les astronomes ont découvert, sur les routeslaborieuses des mathématiques, du grand firmament étoilé, quichaque nuit montre au-dessus de leurs têtes un océan de miraclespour lesprit humain ? Seulement un petit nombre de planètesorbitant autour de votre soleil ; à part cela, ils ne savent rien. Malgréleurs instruments les meilleurs, le plus proche soleil extérieur ausystème solaire reste pour eux une petite étoile et un grand mystère. Que savent-ils des complexes énormes stellaires ou solaires quevous appelez nébuleuses ? Rien! Vos télescopes ne les atteignent paset vous navez aucune mesure pour exprimer les distances à cessoleils pleins de splendeurs et de miracles avec des êtres Maimant,tournant toujours autour lun de lautre Me chantant un hymnecontinuel déloge, Moi le Seigneur tandis que votre ami accepte Monexistence seulement par nécessité et tout cela se trouve dans lacoquille infinie de votre globe. Que valent ses suppositions poursavoir ce qui se trouve au-delà de lenveloppe : comprenez-vousmême cette comparaison : votre globe entier qui vous parait infini estsimplement un atome dans lunivers! Quest-ce que les scientifiques de votre monde connaissent durègne animal ou comment les animaux voient le monde et lhomme ?Le regard dun bœuf est pour vous un monde totalement étranger.Vous ne savez pas sil vous voit gris, rouge ou bleu, court ou grand.Sa vie spirituo-intellectuelle est pour vous et pour tous lesscientifiques toujours une énigme et de même que la vie de chaqueanimal. Les scientifiques peuvent seulement extérieurement classifierles animaux selon leur espèce, les disséquer, prouver leur structurephysique, trouver leur similitude avec lanimal le plus proche etreconnaître certaines particularités dans leur mode de vie. Maismalgré toutes leurs recherches, ils ne réussissent pas à savoirpourquoi lanimal existe. Et quand ils ne peuvent plus se dégager dulabyrinthe des énigmes dans lesquelles ils se sont empêtrés, ilscommencent à maccuser, croyant quavec leurs connaissanceslivresques, ils pourront faire tout mieux que Moi-même. Quest-ce que vos docteurs et anatomistes savent, ilsdissèquent incessamment des cadavres (et même pratique la 72
    • vivisection), analyse chimiquement les éléments dont de corpshumain est composé ? À Moi ils apparaissent tous comme un tailleur qui essayerait dedéterminer à partir des vêtements portés le caractère et les qualitésspirituelles de celui qui les a portés. Le matériau, en effet seulementle matériau dur, est visible à eux. Lénergie calme, dotéedintelligence, qui construit ces réceptacles jusquau dernier détailavec la même égale perfection, les anime et depuis linstant de leurengendrement les construit et les supporte jusquà la mort, cetteintelligence ils ne la connaissent pas, car elle ne peut pas êtretrouvée par la dissection. Regardez un cerveau humain; quel est ce tissu de massediverse, isolée dans sa membrane, avec ses circonvolutions ? A quoi servent ces circonvolutions ? Pourquoi pas une massesimple, pourquoi le gris et pourquoi la masse blanche ? Quelquesscientifiques croient avoir découvert le lieu où telle ou telle fonctionest placée. Mais quest-ce quune fonction ou une passion ? Est-ceun liquide, ou un courant électrique ou magnétique ? Quel est leprocessus de la pensée ? Quest-ce qui transite dans la massecérébrale pendant que lon pense ? Regardez tout cela ; même si le cerveau était exposé ettotalement accessible pour lobservation, ces scientifiques neverraient toujours rien, car une pensée na aucun corps. Cest exactement ici dans la masse blanchâtre-grise deshémisphères du cerveau que deux mondes se rencontrent, et que,malgré tous les démentis, existent toujours. Beaucoup de matérialistes peuvent toujours vouloir nier celaavec quelque non-sens sophistiqué, mais malgré sa négation, cela estainsi dans sa propre personne, et cela prouve son existence. Vous voyez, votre cher ami a absorbé le doux poison de lasagesse humaine de ces livres, suivant les scientifiques point parpoint. Il a souvent dans sa vie trouvé valables leurs argumentsapparemment prouvés et est ainsi tombé comme victime de lapseudo-connaissance. Cela, cependant, ni ne le satisfait, ni leconsole, mais le condamne à partager avec eux le triste destin queces scientifiques ont imparti à lhomme dans la création. Après avoirattendu patiemment jusquici et après beaucoup de malheur et desouffrance dans sa vie humaine, finalement son heure vient aussi leporter hors de cette vallée de larmes, en le décomposant peut-être enun peu deau, ou déther, ou dazote (selon leur idée). Cest cette 73
    • perspective horrible qui le déprime et puisque personne nest encorevenu pour léclairer, il est fatigué de sa vie et de son existence. Oui, Mon cher enfant, vous avez certainement raison de voir lemonde comme vous faites, en effet, en voulant maudire le jour oùvous êtes nés et en pensant avec un frisson au jour où vousretournerez au vide inconscient doù vous croyez venir. Cetteperspective est sûrement triste et désespérée après tant de désastres,de souffrances et de maladies qui accompagnent lhomme sur sonchemin terrestre, et finalement être sans la perspective dunerécompense, ne sachant pas même pourquoi on a vécu! Ceci ne contribue pas vraiment à lhonneur de Dieu davoir créédes gens qui se torturent toutes leurs vies seulement pourfinalement cesser dexister et sans, pour ainsi dire, avoir eu un butpour larrivée sur cette terre ou au départ de celle là. On doitsupposer quil y a un Dieu, qui prend plaisir dans le supplice degens, quIl a créé simplement pour Son passe-temps, puisqu’Il navaitrien dautre à faire. Cependant, si vous, Mon cher enfant, dans les heures desolitude scrutez cette question sincèrement, Je vous demande cela :vous navez jamais été frappés par le fait étrange que, malgré tous lesdésastres de la vie humaine, dautres sentiments, dautres émotionssaffirmaient souvent en vous, qui nexprimaient pas toujours ledégoût et le désespoir, mais qui se sont révélés à vous plus doux, etavec les aspects consolant de la vie spirituelle ? Vous navez jamais senti la compassion, ni jamais une forteenvie de vous élever ? Vous navez jamais senti le sentiment doux delamour dans votre cœur avec lequel, pardonnant tout à l’humanité,vous pourriez encore les aimer ? Nayez-vous jamais, ayant été témoin dun grand phénomènenaturel ou en regardant le ciel étoilé dans le calme de la nuit ressentiune prescience sainte qui vous aurait porté dans des sphèresspirituelles plus hautes où le remue-ménage humain aurait disparu,ouvrant ainsi la voie pour un sentiment plus beau et plus gentil, lesentiment de pardon et damour! Dans tels moments votre Dieu ne vous apparaît-Il pas commeune meilleure lumière que ce que la science morte vous a appris,hormis quIl a régné comme un tyran implacable ? Je sais seulementtrop bien quil y a eu beaucoup de tels moments qui ont saisi votrecœur, seulement vous navez pas voulu les écouter. Cependant, maintenant que Je veux vous mener sur dautres 74
    • chemins plus prometteurs, Je dois vous les rappeler. Vous voyez, cesmoments étaient les heures solennelles où Mon Esprit vous a parlé,à vous un enfant perdu. Cétait des moments où se manifestait Maproximité spirituelle ; Jai voulu vous consoler, guérir les blessurescréées par vos raisonnements philosophiques raffinés que desauteurs vous avaient infligés. Jai voulu vous montrer que, loin au-delà de toutes les enquêtes prétendues scientifiques, il y a quelquechose dautre qui vit et bouge, pouvant même dissoudre lesdésaccords les plus mauvais et les cruautés de la vie humaineterrestre dans les hymnes harmonieux déloge pour Lui, et quemalgré votre recherche vous navez pas encore trouvé, ou que vousnavez pas compris comme cela doit être compris par vous leshommes. Il y a encore beaucoup derreurs dans lobscurité chez vous;vous exigez des miracles, en pensant en même temps quil ny aaucun miracle. Maintenant Je vous demande ce que le miracle signifie vraiment? Vous voyez, beaucoup dinventions que lenfant le plus petit parmivous comprend maintenant, auraient été nommées miracle il y a dessiècles. En réalité quétaient-ils ? Elles étaient des lois naturelles ou des forces que les hommesnont pas jusquici su ou, sils les connaissaient, navaient pascompris comment les employer! Pensez-vous que le monde des découvertes ait été entièrementexploré ? La plus grande partie nest-elle pas toujours enveloppéedobscurité, en particulier le Spirituel ? Ici et là Je permets aux gensde trouver laccès à la vie spirituelle afin quils puissent venir pourMe connaître, Moi lEsprit le plus pur; et pensez-vous que le mieuxpour cela exige un miracle, qui les contraindrait à croire ? Comme vous écrivez dans votre lettre, si votre stylo dacier avaitété soudainement changé en un crayon, vous croiriez. Cependant, siJe permettais cela, quest-ce qui arriverait ? Regardez, vous seriezforcés de croire au moins au début dans la possibilité dune telletransformation, mais Je ne sais pas si quelques heures après, vousne nieriez pas ce miracle, pensant peut-être que les deux objets ontdû être confondus inconsciemment dans vos pensées. Mon cher enfant, il ny a là aucun miracle! Car tout dépend deslois qui ont depuis longtemps été décrétées par Moi. Savez-vous en réalité ce quun miracle est ou serait ? Regardez,Je veux vous dire : si, contrairement aux lois immuables prescrites 75
    • depuis le commencement de création, Je devais permettre oueffectuer quelque chose de diamétralement opposé à ces lois, vouspourriez alors maccuser de contradiction. Car vous devez savoir -Mes lois sont faites de telle sorte quune action contraire à elle estimpossible, au moins en ce qui Me concerne. Sûrement vous agissez souvent contrairement à Mes lois, maisleur transgression est toujours immédiatement suivie par lapunition. Cependant, cest une question totalement différente que decomprendre où Mes lois commencent et finissent, et vos chercheurset philosophes nen ont aucune idée et ils ne le découvriront jamais. Donc vous voyez, Mon enfant, vous lisez ici que moi, en tantque votre Dieu, Je vous parle. Vous ne réussissez pas à comprendrecet événement. Il ne vous est jamais arrivé dans votre vie que leDieu, qui prétend exister, le Créateur de tous ces mondes immenses,veuille vous parler et malgré votre balancement stupéfié de la têtecest ce que Je fais. Car Je vous aime trop pour vous voir vousperdre, vous, Ma créature, victime du matérialisme et delincroyance! Vous rendez-vous compte que vous portez une étincelle divinede Mon divin moi en vous, qui a été mise en vous à la naissance.Vous avez un destin totalement différent de celui que jusquici vousavez considéré, un destin qui est plus haut. Afin que vous ne voussoyez pas perdu, Jai permis un contact (apparemment) fortuit avecun homme (Mon scribe présent), qui est déjà plus proche de Moncœur et qui entendait souvent clairement Ma voix en lui. Vous voyez,cet homme, qui est sur la route pour devenir ce que tous les gensdoivent devenir en quelque temps, a facilité votre route par uncontact plus direct. De cette façon, les mots vous atteignent à partirdune région dont vous navez jamais eu idée de lexistence. Bien alors, essayez de digérer spirituellement cela, cettenouvelle alimentation. Peut-être trouverez-vous là ce que vous navezpas trouvé dans les philosophes et dautres auteurs, à savoir, unemeilleure philosophie et un meilleur concept de Moi, votre Créateur. Comparez Mes paroles avec celles des dévoreurs de livres! Ilspourront lire plus souvent sans sennuyer ? Et vous constaterezgraduellement que Celui, que vous avez imaginé être au-delà detoutes les étoiles, était souvent ainsi près de vous, avec un regardcompatissant plein damour paternel, compatissant à cause de votreaberration spirituelle. 76
    • Chaque commencement est difficile. Cest un effort pourbeaucoup de personne de renoncer à un vieux vêtement confortableen faveur dun nouveau. Essayez, vous aussi; peut-être que lavenirvous montrera que vous naurez pas à vous repentir de cechangement de vêtement. Votre Père vous le dit, Lui qui assurelunion de tout dans Sa création non pas avec les griffes dun tyran,mais avec les liens de lamour et qui ne veut pas quun seul atomesoit perdu, sans parler dune âme humaine comme la vôtre. Amen. 77
    • 14. LANGAGE, ART, MUSIQUE 14 janvier 1871 Ces trois mots dénotent trois choses qui existent sur tous lesmondes et les soleils, car ils représentent lactivité fondamentale et lelevier principal pour le progrès spirituel. Vous pouvez les trouverpartout, adapté aux dimensions relatives des globes du monde et audéveloppement spirituel de lhumanité. Puisque ces trois facteurs les plus importants et essentielsexistent partout et que sans eux il ny a aucune vie, aucunereconnaissance mutuelle ni connaissance du monde spirituel et dece fait, finalement, aucune reconnaissance de la structure de Macréation et de Mon propre Moi ne serait possible, et naturellementsurgit alors la question suivante : Quest en réalité le langage ? Quest lart ? Et quest lamusique ? En outre : pourquoi ces trois aspects sont-ils nécessaires ? Etquelle est la substance spirituelle cachée dans cette manifestationdexpressions de la vie matérielle ? Comment cela entre-t-il dans lemot parlé, dans des sons articulés, dans la forme, ou dans des idéesexprimées de manière limitée, ou transmises par un son qui ne peutpas être compris, mais seulement senti! Traitons la première question : "Quest ce que le langage ?" Comme Je vous lai déjà indiqué dans une communicationprécédente, le langage est une communication provenant de la partiela plus intime dun être par le biais dun monde extérieur à un autre. Ce langage est de nature diverse : Il peut se faire à laide desons articulés, par des gestes et des signes ou par des sonsinarticulés. Tous les langages consistent en des sons articulés, par lequelchaque esprit humain informe ses pareils de ce quil veut leur fairecomprendre. Ce langage est différent dans tous les mondes et les corpssolaires, en accord avec le niveau du développement spirituel desgens. Plus noble est lâme, plus noble est la langue ; plus négligée estla première, plus pauvre est ce dernier. 78
    • Cependant, un langage produit au moyen des sons nest passuffisant pour lâme humaine, elle cherche à augmenter limpact deson mode dexpression par des gestes et cela aboutit à un langagedes signes, qui, finalement, est compris par beaucoup de personnesmême sans mots. Le résultat est le même, bien qu’artificiellementdéveloppée comme une langue des signes, car quelquun habile peutexprimer par des gestes tout ce quon lui interdit de diredistinctement pendant un discours. Finalement, on arrive là aussi au langage des signes, auquelappartient, par exemple, celui employé par vos sourds-muets. Demême à laveugle le royaume spirituel est ouvert autant que possibleau moyen du sens tactile et auquel loreille peut aider et compléterlhomme intérieur. Le langage des signes des expressions et des motsreprésentatifs, appartient, par les sentiments quil exprime, auroyaume du langage des formes et sera seulement étudié dans ledétail sous le terme "dart", quand il sera prouvé pourquoi tous lesgens ont besoin de signes pour communiquer et comment ils ont prisnaissance. Finalement, il y a les sons inintelligibles, qui nexpriment pas deconcept, mais seulement des états émotionnels, comme la joie ou ladouleur. On approprie ceux-ci non seulement à lhomme, en tantquêtre doté de raison, mais plus ou moins à tous les êtres créés,pour quils puissent exprimer leur bien-être ou leur mal-être. Cettefaçon incomplète dexpression appartient aussi au royaume dessons, dont on vous donnera la signification avec une plus grandeclarté et intelligibilité. Alors, pourquoi ny a-t-il pas un langage universel ? Pourquoiest-ce un besoin chez une créature vivante ? Ce sont des questionsauxquelles Je veux vous donner une réponse. Vous voyez, une âme, peu importe quelle soit dhomme oudanimal, est une créature vivante qui absorbe continuellement lesimpressions venant du monde extérieur, les digérant spirituellementet les traitant pour son propre Moi et ensuite à cause de son amourinné pour sa propre espèce veut leur transmettre le résultat, àsavoir, ce quelle ressent, ce quelle éprouve et comment elle les autilisés. De même que Moi, en tant que Créateur de Mes grands travauxmerveilleux, Je ne peux pas les admirer seul, mais Je cherche descœurs pour partager Mes joies avec Moi, trouvant Moi-même du 79
    • bonheur dans la joie que dautres êtres prennent à Mes travaux, dela même façon aucune créature vivante ne peut conserver pour elleles impressions du monde extérieur, qui y agissent continuellement.Elle doit communiquer ses sentiments ainsi réveillés et ses penséesaux autres, stimulant ainsi lempathie chez les êtres de mêmeopinion, et ainsi les faire participer à ses plaisirs. Pour satisfairecette forte envie, lâme a inventé un langage articulé ou non articulé,afin de transmettre à ses compagnons de voyage sur le cheminterrestre ce quil a trouvé et ne peut porter seul, pour seulement letransmettre à dautres qui pourront ainsi ressentir le plaisir réel dece qui a été reçu deux fois. Ce besoin de communiquer est ainsi exprimé par des sonsfaibles et inarticulés chez les animaux, et par des sons articulés chezlhomme et dans des formes spirituelles mimées ou des motsinexprimés mais perceptibles et en relation avec les esprits et lesanges les plus hauts. Là, tout, ce qui sur le plan matériel esttransmis par le son ou le ton, est senti et compris seulement par lacorrespondance spirituelle du langage, ce que vous ne pouvezconcevoir parce que, pour essayer de vous en donner uneexplication, la seule jauge applicable serait la vitesse de la pensée. Ainsi, en général, le langage est du "Spirituel matérialisé". Là, le monde intérieur est manifesté par le monde extérieur.Tout le progrès spirituel est ainsi défini; sans cela, la création neserait que seulement réalisée à moitié, et même moins quà moitié, ceserait un travail gâté. Tous les animaux possèdent un langage, une certaine façon decommuniquer, soit par des sons, soit par des gestes; chacun doitêtre capable de transmettre à un autre ce quil veut, autrement lacréation ne serait capable daucune impulsion. Lamour et son opposé, la haine, sexpriment eux-mêmes pardes gestes ou par des sons appropriés aux êtres concernés. La vie spirituelle serait impossible sans langage, sanscommunication. La vie, la vie universelle, le progrès universel, sontseulement possible grâce à eux. Moi, qui ai créé le monde avec tant de millions desprits etdêtres, Je vous demande : Quest-ce que serait le monde sans lelangage ? Que seraient toutes Mes dispositions merveilleuses, ainsique les facteurs réels spirituels de la création entière, à savoir,lamour, la joie, lextase du bonheur, si les êtres en niaientlexistence ? 80
    • Tous les êtres doivent périr sous lemprise du monde extérieur,à moins quils ne puissent donner libre cours à ce qui fait que leurscœurs se gonflent avec la joie ou se contractent avec la douleur. Là où labsorption est possible il doit aussi y avoir la possibilitédun enlèvement, autrement aucune vie, aucun échange spirituel,aucun progrès spirituel ne serait possible. La communication est unbesoin essentiel, cest la seule obligation qui permet lunion de tousdans un; cest le lien reliant les animaux avec les hommes, leshommes avec les esprits, les hommes et les animaux avec Moi. Ce lien universel, si imparfait et limité avec le plus petit desinfusoires, jusquau discours inspiré par un des anges les plusgrands, est le produit de lamour. Sans amour, aucun langage etsans langage, aucun amour! Ainsi vous devez appréhender ce besoin comme un constituantnécessaire de la création entière, même comme son pilierfondamental. Car sans langage, chaque être resterait comme il a étécréé; sans langage aucun progrès, sans progrès aucune vie, aucunsens dans toute chose créée! Ce lien spirituel nous entrelace tous, nous unit tous dans unefamille, nous anime tous et nous rapproche lun de lautre, et cefaisant il vous mène à Moi et Moi à vous; ce lien est le grand principede vie il est tel que, partout où est la lumière, la vie et lamour, il relietout vers un but commun. Il vous élève, vous, Mes êtres créés, Mepermettant ainsi de ressentir pour la deuxième fois la valeur et labeauté de Ma création, la première fois comme le Créateur et ladeuxième fois dans une belle lumière en beaucoup plus grandequantité, la lumière de lamour émanant dun Père vers Ses enfants! Ce langage qui, en exprimant des sentiments beaux et joyeux,montre lanimal dans une lumière plus belle et fait miroiter plusjoliment les yeux de lhomme, augmente sa voix et fait trembler debonheur son organisme entier. Cest lexpression de la partie la plussecrète dun être, indiquant la mesure avec laquelle il a saisi lesimpressions extérieures et jusquoù il les a interprétésspirituellement et correctement. Donc, sauf en ce qui concerne lenseignement par le langage, ily a là aussi le fruit de la digestion spirituelle de toutes lesimpressions du monde extérieur, du discours approprié et bienformulé ou de linterprétation joliment formée, qui, parlé aveclenthousiasme par lâme, doit de nouveau évoquer lenthousiasme.Cest ainsi que doit être compris ce qui est dit dans lÉvangile de 81
    • Jean : "Au commencement était le Verbe et le Verbe était Dieu!" Oui,au commencement était le Verbe et le Verbe était Moi! Sans Ma Parole il ny a aucune création, sans création aucunêtre, aucun amour, sans amour aucune vie et sans vie aucunecommunication! Depuis le commencement Je suis "le Verbe", cest lexpression etlarchétype dun concept éternel et précisément parce que Jétais leVerbe, en tant que première exigence avec tous les produitsspirituels, la parole, ou la communication par la parole, Jai puramener à Moi tous Mes êtres créés que Javais dispersés dansléternité par la Parole, de sorte que, au travers des épreuves et desbatailles, ils puissent revenir à Moi par les mots, les gestes et lessons, que Javais mis en eux avec la Parole originelle. Au commencement le mot "Parole" était la quintessence duneidée et à la fin de toutes les périodes de création tout ce qui vit seraréuni dans la parole et ce Verbe sera de nouveau Moi! Le Verbe, qui par amour a créé des êtres et des mondes,atteindra, comme lamour, son point culminant dans ses êtres crééset à la fin dans lhomme spirituel céleste, dans Moi qui en tant quecentre, serai glorifié par tous les êtres créés. Ainsi le concept dinfini est comme un cercle. De Moi est sorti laParole : "Quelle soit !" Cela a été claironné dans tous les espacesinfinis et donc sest réalisé! Tout a surgi, tout a vécu, aimé et a communiqué, poursuivantainsi son progrès dans des éons de temps, et Me reviendra en fin decompte spiritualisé, embelli et transfiguré, sexclamant : "Père! Vous avez dit une fois : "Que cela soit !" Maintenantvoyez, Vos enfants ont fait selon cet appel et sont maintenant deboutdevant Vous, se réjouissant et bénissant leur Créateur : le grand etpuissant et Père; désormais nous sommes debout en tant que preuvevivante de ce : "Que cela soit !" Et ainsi, ayant été à lorigine et aupoint final de cette Parole, le cycle de cette période de création estachevé et une nouvelle et éternelle commence, en Vous et avecVous!" Amen. 82
    • L’ART Dans ce qui précède le langage en tant quagent decommunication et la parole spirituelle ont été appréhendés et vousont été expliqués. Maintenant nous allons nous tourner vers lart, oula forte envie inhérente à tous les hommes pour présenter leurspensées et concepts dans des formes ou des images. Ici les animaux doivent rester exclus, car nimporte quelle"œuvre dart" quils exécutent est déterminée par la nature de leurpropre moi et sert seulement à leur conservation et procréation etcest pourquoi les animaux exécutent leurs travaux adroitsseulement instinctivement et sans préméditation, de sorte quaveceux il ne peut y avoir ni progrès, ni amélioration. Lart, ou la forte envie de restituer ce que lon voit dans dessignes, des images ou dans des formes clairement définies, est aussiun langage de lâme. Il est, comme cela a été exposé "un langage",une forte envie de restituer ce que lon a vu. La seule différenceréside en cela quavec le langage létat le plus secret de lâme estrévélé dans des sons articulés et des tons, tandis que dans lart, quiest un langage des formes et des signes, lâme est pressée defermement reproduire ses impressions préférées dans des formes,des signes et des images. En les habillant dans des formesmatérielles, elle donne une valeur permanente aux impressionsprovoquées par les objets du monde extérieur permettant ainsi parleur observation et selon la capacité de lobservateur, de répéter cesimpressions fréquemment. Donc, ce besoin est basé sur la forte envie de fixer fermement lecours passager du discours ou du contenu de ce qui a été pensé, ditou vu. Tous les peuples et tous les êtres humains spirituels dans tousles autres mondes ont cette forte envie en commun avec vous.Partout lart est vivant, mais dans des styles différents, pour quilcorresponde seulement au niveau spirituel des êtres vivant là,révélant leur nature la plus secrète. Aussi sur votre terre vous voyez que le plus bas, les peuples lesplus primitifs prennent plaisir à conférer une valeur permanente àcertaines impressions plaisantes au moyen de dessins, de peinturesou dimages sculptées. Vous voyez cette faculté grandir pas à pas avec le 83
    • développement spirituel des peuples et des nations. Dabord, ilsimitent ce quils voient dans la nature ; graduellement ils lidéalisent,le stylisent en fonction de leur croyance afin de le rehausser, selonleurs concepts innés de culture. Lidéal saméliore et saccroît ; pluslhomme est spirituel, plus nobles sont ses idées et, en conséquence,les images et les objets les dépeignant, puisquil cherche partout àimprimer sur ses créations le cachet de la divinité. Lart a ses périodes, de même que létat spirituo-culturel despeuples. Ils se déplacent vers le haut et de haut en bas, avec leurimagination et leurs moyens pour saisir le monde dans un sensspirituel. Vous avez parmi vos nations de la terre certaines qui, aprèsavoir atteint de grandes hauteurs de culture spirituelle et après avoirsuivi des voies excessives hédonistes ou par la déviation de leurdestin, sont tombées en arrière a un niveau culturel le plus bas, leurart et leur héritage spirituel ayant disparu avec eux. Dans leurs idéessubsistent seulement les ramifications dune philosophie spirituelle.Cela sapplique aussi à lart illustré, où dans les caricatures de lanature, car alors, rien de ressemblant à une idéalisation spirituellene peut être trouvé. Le langage, cette interprétation passagère de ce qui est senti etéprouvé, est un moyen de le préserver de manière permanente poursoi-même et les autres. Ainsi le langage écrit ou illustré a surgi, là oùcertains signes ou images doivent exprimer des conceptscorrespondant à leur forme. Conformément au niveau culturel des peuples, cette exigence,cultivée depuis des temps immémoriaux, a éprouvé seschangements. En commençant par les hiéroglyphes et en finissantavec les scenarii de signes et leur duplication, le processusdimpression, la conservation du mot parlé et pensé a été facilitée,apportant ainsi un avantage universel pour tout ce qui a été créé, aulieu dêtre seulement la prérogative de quelques-uns. Donc, lart dans son sens le plus haut nest rien dautre que laréalisation des idées spirituelles de lâme lorsque cette dernière,touchée par la compassion, veut transmettre aussi aux autres cequelle sent et pense. Car elle ressent le besoin de se créermatériellement en croyant quelle fera la même impression, ou aumoins une semblable, sur dautres. Selon cette procédure, et dansladmiration des autres, elle aime doublement son propre, car elle levoit se refléter en lui. Ainsi lart est le lien qui unit les peuples et les nations. 84
    • Troisièmement, lart unit les cœurs qui autrement passeraientindifféremment de lun à lautre. Les arts créateurs qui, comme lelangage, sils ne sont pas notés avec des signes, réchauffentseulement fugitivement les cœurs, sont le lien étroit qui, en tirant lescœurs et en les menant ainsi ensemble de nouveau à un niveau plushaut spirituel et donc tout près de Moi, sont, dans un sens matériel,ce que le langage est dans le sens spirituel. Sans lui, le monde serait considérablement plus pauvre, maisavec lui, un esprit riche favorisé et rempli avec de grandes idées metà la disposition de ses semblables des plaisirs que ces derniers neconnaissaient pas, leur présente un monde plus beau et plussublime et leur montre par une imitation idéale de la nature le côtéSpirituel que Jai mis dans tout, mais que cependant, chacun na paseu la faveur de trouver. Tandis que le mot parlé disparaît dans lair, en laissantseulement une impression globale de ce qui a été dit et en évoquantdautres idées et dautres pensées, limage conservée par lâme est undes produits de Ma création: cest un instant peint hors de la viespirituelle de lhomme, un stimulus permanent. Une fois absorbédans cela, lêtre humain peut de nouveau aimer et adorer sonCréateur et Père en le reconnaissant dans la nature et ses formes. Jeparle ici seulement de lart dans sa plus noble expression en ignorantles abus où ce cadeau divin, à savoir lextravagante puissance delimagination et ce cadeau du pouvoir de représenter les choses, estemployé, dune façon indigne de lhomme, pour des buts tout à faitdifférents. Ainsi lart continue à exister spirituellement, éduquanttoujours, comme une parole écrite. Bien quil ne soit pas compris parbeaucoup, son stimulus est actif dans chaque spectateur, variantconformément à son développement spirituel. De même quavec vous, lart est cultivé dans tous les mondes,appliqué à la vie intérieure et employé dans les temples, les maisonsde prière et les habitations, afin de donner, comme vous le faites,leur expression aux concepts que les hommes détiennent de leurDieu et Créateur, en laissant ou bien le Spirituel ou bien le matérielprévaloir dans leur activité intérieure. De la façon dont lart est cultivé parmi vous par amour de lart,vous pouvez partout juger du niveau spirituel de lêtre humain de cesmondes. Alors quavec les mots parlés le Spirituel est fugitivement 85
    • communiqué aux autres et trouve là une réponse, avec lart, où avecce qui a été créé et suivant la façon dont cela est jugé par les autreson trouve là le critère juste pour juger du niveau spirituel des gens.Partout lesprit est le trait dunion entre les hommes, les esprits etMoi. Le langage enseigne par des concepts et des idées mises dansdes mots et des phrases, lart enseigne par des pensées traduitesdans des couleurs, des formes et des signes. Ainsi le processus defixation de ce qui est pensée et senti, entre le fabricant et lespectateur, entre la créativité active et celui qui va être instruit àquelque chose plus grand, unit lhumanité avec Moi et Mes royaumesdes esprits, les uns donnant, les autres recevant. Certains sélèveront pendant cette activité créatrice jusquà Moiet Mon Royaume; dautres, contemplant ce qui a été créé, maisregardant au-delà de cela, percevront lidée de base de lartiste. Celale propulsera avec la force magnétique dans une sphère différente decombinaisons de pensées qui nétaient pas à lorigine les siennes, lelaissant ainsi sentir ce qui lui manque, encourageant de cette façonsa propre âme à grimper sur la montagne de linspiration. Là lanature, qui est lexpression de Mon amour vers tout ce qui a été crééet incarné dans de si belles formes, continue à appeler : "Venez tous,vous qui êtes chargés, pour que Je puisse vous rafraîchir!" Lacontemplation dune scène de la nature, une belle image humaine,une grande et noble action, partout le spectateur trouvera vérifié ledicton, que chaque chemin, chaque petite fleur lappelle, et lui dit : "Absorbez profondément lamour de votre Créateur et Père, quila déversé partout afin de savérer à vous dans chaque souffle!Combien sont mornes toutes les joies du monde et combien peu ellesnous rendent heureux et nous contentent !" Quand le spectateur de limage dune personne peut y percevoirtoutes les qualités spirituelles que lhomme, en tant quimagespirituelle de son Créateur, devrait posséder, mais malheureusementne possède pas, il voit, à partir de lidée de la forme humaine dansson aspect spirituel, le fait dêtre glorifié et limagine négligemmentavec toutes ses faiblesses. Et il ne peut pas sempêcher davouercombien il est lui-même éloigné de cet idéal dhumanité et quand ilse rend alors compte que, malgré toutes ses fautes, la mainpuissante de son Créateur et Père fait pleuvoir quotidiennement surlui tant de grâces imméritées, il doit alors sexclamer : "Que suis-jedonc, ô Seigneur, pour que Vous vous rappeliez ainsiaffectueusement à moi !" 86
    • Ainsi et de beaucoup dautres façons, les arts nobles réveillentdes sensations et des idées chez les spectateurs, qui toutes restentcomme des rappels permanents vers le progrès et des stimuluséternels à lenthousiasme; lenthousiasme pour sefforcerincessamment datteindre un état où, la propre création spirituelle delartiste sélèvera vers une vie plus glorifiée, de telles sensationsseront un jour la propriété universelle de tous; et à la fin, seretrouverons dans un langage articulé ou fait de formes reproduites;le fil spirituel est visible partout, menant subtilement chacun en leguidant plus loin, comme sil suivait une corde, dans le processus dela spiritualisation. Là, depuis le monde jusquau monde et depuis lesoleil jusquau soleil, ils contempleront le langage et lart toujoursplus raffiné, perfectionné et, de plus en plus spiritualisé, serapprocheront de Moi. Finalement, dans le Royaume spirituelcéleste, Moi, en tant que Centre, en tant que "Verbe" et lArchétype,en tant que lHomme, Je leur permettrai de nouveau datteindre lafélicité, dans le bonheur le plus haut en retrouvant les impressionsquils ont tous ressenties en écoutant un discours plein dinspirationou dans la contemplation dune image sublime, comme une image deMa création éternelle. Ainsi lart, en tant quillustrateur spirituel de Mes grandes idéesdans la création, tire les âmes à Moi, quel que soit le langage ou lartreprésentatif qui linspire. Pour achever la trinité, examinonsfinalement les sons inexprimables et les états dexaltation produitspar la musique. Et ainsi nous progressons jusquau troisième voletde cette trinité, nous verrons où il se termine, où il a commencé etcomment, à la fin, tout se réunit spirituellement et Me représente,Ma création matérielle et Ma création spirituelle dans une image, oudans Moi en tant que "le Verbe", "la Forme" et "le Son". Amen. MUSIQUE Nous sommes maintenant parvenus au troisième facteur de lavie humaine spirituelle, à savoir, le langage exprimant des émotions,ou lancien langage de lesprit, cest un langage qui ne peut pas êtretraduit verbalement parce quon peut seulement conjecturer sescommencements, incompréhensibles au monde des êtres créés. Vous appelez dhabitude ce langage "musique"; mais bien quevous perceviez la musique dans une pièce, dans une forêt, dans lairet parfois même au-dessous de la surface de la terre, vous êtes 87
    • toujours inconscients quant à sa signification spirituelle, à savoir,quelle est-elle, pourquoi est-elle et quelle est sa vraie significationfondamentale. Maintenant regardez, en ce qui concerne la langue articulée, Jevous ai expliqué que lâme, pressée par des impressions externes, etcontrainte par un besoin intérieur, a inventé le moyen par lequel ellepourrait communiquer à ses pairs ce qui la remplit jusquaudébordement et Je vous ai aussi expliqué tout ce que cela implique,comme son origine, ses effets et son but. Quant à lart, Je vous ai montré comment il veut donner uneexpression matérielle à un langage illustré par des signes, desimages et des formes, car le langage parlé est trop fugitif. Déjà avecce dernier mode dexpression une autre façon de sexprimer estnécessaire; car, si Jappelle le premier "le langage de la tête", ledernier sera le langage de la main ou de laction. Mais déjà ici, avecun enthousiasme plus haut, le langage du cœur, ou le langage desémotions (et de sons) sensuit, quoiquil soit souvent employéensemble avec le langage parlé, mais seulement lorsquil est enrapport avec des questions extrêmement divines et sublimes, où laconnaissance cesse et la foi commence. Intéressons nous maintenant au dernier langage le plussublime avec le langage du cœur, et employé seulement par lesesprits. Ecoutez : Chaque fois quune âme, transportée par des émotionssublimes, souvre à linfluence de la nature, pourvu quelle puissepénétrer dans les canaux auditifs, les sons atteignant loreille par lesondes sonores sont parfois dune nature si sublime et éveillent danslesprit, où demeure le centre de lâme, un alanguissement pour sonancienne vraie patrie, ce que lâme ressent comme une certaineressemblance à une soif spirituelle. Cependant, elle est incapable dedécrire cela au moyen des mots, des signes, des images et desformes. Ce flot composé dun ensemble de sons divers selon unrythme et un ton est ce que vous connaissez sous le terme de"musique". Cest une vibration de lesprit dans sa cellule minuscule,une vibration pour un plaisir raffiné, apporté par le tremblementviolent des ondes hertziennes. Cette excitation les fait se bousculer etse repousser au point où la collision arrive, produisant ainsi de lachaleur, libérant les esprits harmonieux attachés contenus dans leséléments de lair. Ces esprits, ravis et libérés, senvolent joyeusementloin de leur prison et, dans leur grande joie, produisent un ouplusieurs sons qui, lorsquils atteignent le tympan, réveillent des 88
    • sensations harmonieuses dans le plus intime de lhomme spirituel etcommuniquent ensuite cette sensation à lâme et même au corps. Comme ces sons, en tant que produit spirituel, ont étéseulement transmis à un esprit, ils ne peuvent seulement êtrecompris que par lesprit, ce langage est inaccessible à lâme. Carcette dernière est toujours aussi peu unie avec lesprit et, quoiquellesoit capable den avoir une connaissance anticipée et se délecter deses plaisirs futurs, elle ne peut pas linterpréter. Cest pourquoi la musique, avec son grand pouvoir sur le cœurhumain et sur les autres être, survole la terre sans être comprise.Chacun sent sa sublimité, mais personne nen comprend "lePourquoi"! Maintenant, pour capter ces ondes sonores ou produire vous-même des sons semblables, vous avez inventé divers instruments quipermettent de reproduire ces vibrations des ondes ainsi que dans lessubstances dont ces instruments sont faits en générant unevibration semblable de leurs composants, et là encore les espritssympathiques emprisonnés se dégagent. Cette libération et ce mélange avec les esprits libres de laircommuniquent alors à chaque instrument son propre timbre, làdans quelques instruments deux, trois et même plus dobjets doiventtravailler à lunisson afin de produire le son désiré. Pour que vous sachiez comment vous êtes parvenus à votremusique, Je dois dabord vous dire que vous, aussi bien que toutesles autres créatures vivantes, avez obtenu cette forte envie de donnerlibre cours à vos sentiments intérieurs par des sons inexprimablesde la façon suivante : Quand un vent damour souffle sur toute la création, réveillantet incitant tout, quand ni lanimal ni lhomme ne savent pourquoi ilssont si joyeux et insouciants, lhomme sent une douce et forte enviequi ne trouve sa sortie suprême ni dans le discours, ni dans desimages ou des formes, mais dans le chant, les cris et la jubilation. Etcest ce sentiment qui pousse vivement lhomme à chanter et àpousser des cris de joie et qui incite aussi lanimal, chacun à safaçon, à remercier le Créateur de son bonheur par des sons qui nontpas pour but dexprimer des mots, mais beaucoup plus que desmots. Car Moi, le Créateur, Je nai pas créé une nature morte, maisafin quelle Me rencontre joyeusement, Jai aussi mis dans lesorganes de la plupart des animaux sensibles des dispositifs pour la 89
    • production des sons, de sorte que lors dhumeurs semblablesspirituo-prophétiques ils puissent les employer. Ainsi Jai doté lesêtres qui ont été dépourvus de la langue parlée avec quelque chosede beaucoup plus sublime, la langue des sons. Ainsi vous voyez les oiseaux chanteurs, chacun à sa proprefaçon, moffrir leurs remerciements sous la forme de leur plus intimevibration avec joie et avec une chaleur qui est équivalente à lamour. Regardez lalouette tôt le matin quand le premier rayon du soleilqui se prépare à monter, rencontre son œil, elle sélève de plus enplus haut en chantant et en exultant, et plus elle monte haut pluselle devient légère, plus elle peut donner libre cours à ses sentimentsenfermés dans son sein, et plus elle peut se soulager de sa chansondéloge en Mon honneur jusquà ce quelle ne devienne plus quunpoint minuscule dans le ciel, elle Menvoie ses dernières salutationsaprès quoi la loi inexorable de la gravité la tire de nouveau vers laterre. Là, après un temps court, elle recommence le même vol,toujours avec le même résultat. Si vous pouviez comprendre combien les chansons délogevariées de ce vol, le bourdonnement et le gazouillement du monde auprintemps tandis que la nature séveille et que le soleil monte, Mesaluent quotidiennement, vous les hommes imbus de votre sagesseimaginaire vous cacheriez vos têtes de honte à cause de votre impiétéet de la dureté de votre cœur au milieu de tant dêtres qui Merendent grâce, debout là, avec des cœurs endurcis bien que vousaussi, laissiez le souffle puissant du printemps pénétrer vospoumons, le reconnaissez mais ne voulez pas savoir que cela vient deMoi! Savez-vous doù proviennent ce chant des oiseaux et la diversitéde leur chanson? Regardez, Je veux vous dire aussi cela; car vous devez savoirquaucun instrument inventé par vous na son origine ailleurs quedans la nature des êtres créés eux-mêmes. Lobservateur attentif dumonde animal a donné des dispositions semblables à sesinstruments quil a alors perfectionnés et de cette améliorationinfinie ont résulté les instruments de musique que vous utilisezmaintenant. Vous voyez, beaucoup dinstruments, en particuliers lesinstruments à vent, ont eu comme modèle la gorge humaine ouanimale, dans le larynx de laquelle en bas et à lintérieur, sont placésle canal, la trachée, larrangement entier de lappareil vibrant et 90
    • tremblant, les cercles cartilagineux idoines du larynx ainsi que laglotte avec sa petite langue vibrante. Cette dernière, lorsquun sonest prononcé, modifie sa vibration selon le ton désiré, et fait vibrerensuite la colonne aérienne dans la trachée qui, à son tour, produitle son que lâme essaye de prononcer, qui sonne alors, en frappantavec force contre la voûte du palais, atteignant ainsi son timbre réelcaractéristique. La glotte est ce que sont les encoches dans le bois desinstruments à corde, surtout leur forme en S, et les murs du coffrecorrespondent au palais, comme la table dharmonie, etc. Ainsi, sivous scrutez sincèrement chaque instrument dans son utilisationparmi vous, vous le reconnaîtrez comme étant le premier principefondamental de lorgane vocal humain ou animal. Cependant, la voix doit varier selon la taille de lorgane et enparticulier avec les oiseaux chez qui la bouche est forméedifféremment, en particulier à cause du bec, aussi là le son estindividuellement modifié et approprié à chaque oiseau chanteur. Une grande différence, qui contribue aussi à modifier les sons,leurs vibrations et leurs modulations, consiste dans le fait que chezlhomme et lanimal lair inhalé diffère de lair exhalé. Dans lair quiest inhalé, dautres éléments sont liés et lorsqu’ils sont absorbésdans le corps de lanimal, sont traités et cassés chimiquement. Ainsiquand un oiseau chante, le son est habituellement composé deséléments de lair inhalé et de lair exhalé, après prélèvement deséléments qui fortifient loiseau et de ceux qui sont dépensés.Maintenant regardez, pourquoi la chanson de chaque oiseau est-elledifférente, parce que bien quil inhale le même air que tous lesautres, lors de lexhalation il expulse seulement ce quil na pas puemployer; lair exhalé varie donc avec chaque animal et de mêmechez lhomme. Ainsi, en plus des organes vocaux divers, le sonproduit par ces substances expulsées combinées avec lair est aussidifférent. Et ainsi, comme partout, ici aussi, selon un processussimple, qui bien quutilisant la même substance, génère de nouveaula diversité dans laquelle il est utilisé, prouvant ainsi Ma divinité etMa force, car ici aussi comme toujours Je réalise beaucoup avec peu. Regardez, il y a toujours une autre cause qui manifeste unegrande influence dans toute la nature. Par lhistoire naturelle voussavez que la plupart des oiseaux chanteurs à plumes et couleurssobres sont dans lhémisphère nord de votre terre, tandis que danslhémisphère sud les oiseaux surpassent de beaucoup leurs pareilsdu nord en ce qui concerne la splendeur des couleurs. Cependant, 91
    • quant à la chanson, ils sont si mal dotés que cest les oiseaux lesplus resplendissants qui élèvent les cris les plus laids. Cela a denouveau sa raison dans linterprétation spirituelle de la musique. Lhémisphère nord de la terre, ensemble avec le Pôle arctique,est cette partie qui absorbe pour la terre le Spirituel en provenancedu grand espace déther et le Pôle antarctique avec son grandbombement montagneux est la place où celui qui a été utilisé dansles flots de la terre est rejeté dans lespace éthérique. Vous voyez, la partie nord correspond à la partie supérieuredun corps humain, où sont placés la tête, le cœur et les poumons etla partie du sud correspondent à la partie inférieure dhomme.Dautre part, la terre dans sa partie supérieure est masculine et au-dessous féminine, dans la partie supérieure positive et dans sa partieinférieure négative, autrement dit, au nord le spirituel a laprépondérance et au sud, le matériel. Au nord, linfluence du grand éther et du soleil, exercé par leSpirituel, donne aux produits de la terre, non pas une grandediversité, mais les plus vigoureuses et les plus nutritives des plantes.La flore et la faune ainsi produites sont petites et passent inaperçu,mais dans le sens spirituel elles sont sur un plan supérieur. Au sud cest lopposé ; là, tout est à une plus grande échelle. Làoù au nord il y a simplement une petite plante, au sud elle y auraune taille pareille à un arbre, mais portera peu de fruit ; car le pôledu sud expulse les substances dépensées. Ces dernières, voyageantdans latmosphère éthérique vers lÉquateur, nourrissent toutes lesplantes avec beaucoup déléments qui font progresser leur croissanceet habille les oiseaux avec des substances générant une réfraction dela lumière différente dans la coloration de leurs plumes. Ainsi le suddistribue ses forces vitales, couplées avec des éléments dépensésdans la terre intérieure et faisant progresser la croissance extérieure,tandis quau nord lapparence extérieure semble être négligée,pendant que la nature intérieure spirituelle prospère au mieux. Cestpourquoi la grande capacité de chanter et la grande diversité desoiseaux se trouvent au nord et leur grande splendeur colorée au sud. Ici, au nord, le rayon de pénétration divin du grand hommespirituel, tandis quau sud, linfluence de lhomme temporel ; ici lasagesse - là la forme; ici lesprit - là la matière. Et si vous vouliez maintenant vous élever pour écouter lamusique des sphères des mondes qui tournent autour lun de lautre,vous trouveriez là aussi ces opposés : Dans la tête et dans le cœur, la 92
    • splendeur de lesprit et dans la partie inférieure, la splendeur descouleurs et des formes; ici, la vie damour, là, une vie dirigée par laraison. Et plus loin dans le ciel spirituel, le son est toujours plusraffiné, toujours plus harmonieux, plus pur et plus sonore parce quelà, une vie plus spirituelle prévaut et là seulement le langage ducœur est parlé et compris. Là dans le grand homme spirituel, où la musique est parvenueà sa pureté la plus haute, là dans le centre, le son est de nouveaupersonnifié en Moi, comme Tout est en Moi-même. Là tout vibre : lalumière, lair et le son, générant ainsi une félicité jamaisexpérimentée auparavant ; la vie spirituelle sen trouve alors portée àson potentiel maximum. Là, seuls les sentiments du cœur sont compris et on voitexprimé dans chaque vibration des vagues aériennes et légères lesplus pures, également les plus beaux mots damour et les prières deremerciements dans une forme. Là la poésie y est vivante, car àcause de son rythme rimé et ses sons semblables elle impressionneplus lauditeur que ne peut le faire la prose. Là lharmonie vit dans lecœur des esprits et dans la mélodie des sons. Là, un seul sonprévaut en tant que ton fondamental, qui sert de base à tout enpénétrant tout et ce son est : Je suis. Et ainsi, en commençant par le langage, qui est la sagesse deMon esprit, en continuant avec lart, qui est représenté par lesarchétypes spirituels de tout ce qua été créé et, en finissant par lamusique qui est le langage de la compassion la plus secrète dontaucune langue ne possède les mots, que lon ne peut ni parler niformer, mais seulement sentir, tout est ici réuni tout en restantséparé comme une trinité, dans le langage, lart et la musique; dansla sagesse, la forme et lamour; ou encore la cause, leffet et la raison;ou bien encore le passé, le présent et lavenir; exister, être et devenir;la chaleur, la lumière et lamour; la pensée, le concept et lidée,lHomme-Jésus et Dieu sont maintenant debout devant vous. Là au centre se tient votre Père, avec Ses bras ouvertssupportant Sa création, Ses êtres créés, les stimulant tous avec unealimentation provenant de la source divine et les appelant tous : "Utilisez le langage pour instruire les autres, Employez lart pour inspirer les autres, Utilisez la musique pour émouvoir les autres et les conduire vers Moi !" 93
    • Comme Jai dit une fois dans un hymne : "sans le Verbe rien neserait né" maintenant Je dis : "Sans une vie émotionnelle il ny a aucune renaissance spirituelle!" Partout où seulement la raison règne en maître absolu, ouseulement les extérieurs sont observés mais où le sentiment estabsent, il y a seulement la moitié dune vie spirituelle ou mêmeaucune, seulement un progrès végétatif. Cependant, là où la porte du cœur est grande ouverte, là oùloreille spirituelle au moyen des ondes sonores reconnaît lesréminiscences aériennes spirituelles dun monde plus sublime etplus spirituel, vit le sens juste du sentiment. La vie, bien que nétantpas exactement un plaisir musical, est néanmoins riche en plénitudede vie et trouve son point culminant, loin au-delà de tous les mondesmatériels et spirituels, dans le centre dun seul Être, dans Moi. Cherchez lunion avec ce Centre, persévérez dans cettedirection, où le langage, les formes et la musique seront devant vosyeux, spirituellement incarné dans toutes les créatures. Là vousobtiendrez un jour la solution de beaucoup dautres secrets de lacréation qui ne peuvent pas être exposés ici car il faudrait desmilliers dannées, mais pourront être saisis et compris là dun seulregard. Ce doit être votre but. Maintenant vous savez sil vaut la peinede se soumettre pendant le cours de la vie terrestre à ses ennuis (etdifficultés), afin quun jour, dans le son le plus pur, vous trouviez denouveau votre Père, qui pendant votre vie terrestre illusoire vous alaissé avoir une connaissance anticipée de beaucoup de belleschoses et de beaucoup de bonheur! Ainsi persévérez! Leffort pour devenir un de Ses enfants vaut lapeine dêtre fait, Lui qui pour un regard damour peut vous donnerdes régions solaires et des systèmes cosmiques! Amen. 94
    • 15. LE LANGAGE 30 janvier 1871 Hier soir deux de vos frères ont discuté du style et de lasyntaxe, souvent en vigueur dans Mes préceptes, et qui nétaient pastoujours conforme à leurs concepts de la grammaire allemande. La première remarque critique de votre frère M. était que parfoisdans ses tentatives de le changer, il a toujours dû retourner à lordredes mots choisi par Moi, sur quoi votre frère L. lui a donné la bonneréponse, en disant que lon ne doit pas lire Mes paroles avec la tête,mais avec le cœur et leur signification sera toujours claire. Puisque ce dernier frappe le clou sur la tête par sa remarque,Jéluciderai pour vous la façon dans laquelle on doit sexprimer,quelle est la syntaxe juste et, finalement, la vérité fondamentale quisapplique à Ma création entière, en commençant par le doute justede votre frère M. et finissant avec le grand homme spirituel. Avant dentrer entièrement dans une explication plus détailléede votre question, à savoir, pourquoi Mon style diffère souvent duvôtre, nous devons commencer toujours par lessentiel et demander : "Quest ce que le langage ? Comment est-il apparu ? Et qui étaitla tête réelle qui a fixé lordre de mots de la manière dont vous leslisez maintenant, les écrivez et les pensez ?" En partant toujours du plus simple, on arrive plus facilement àla juste et vraie conclusion qui est comme une maison solidementconstruite sur le roc et qui ne peut jamais être détruite. Commençons par cette première question : "quest-ce que lelangage ?", là nous devons répondre : Le langage est une combinaison de sons différents produits parles parties de la bouche, et qui, dans leur diversité, souventséparément, souvent en association, expriment un mot, et le mot, unconcept. Plus bas est le niveau spirituel des hommes, moindres sont lesexigences quils ont et donc ils se contentent de moins de mots pourexprimer leurs besoins et nommer les divers objets. Ainsi, le langage est apparu quand lun ou lautre, grâce à des 95
    • bruits articulés, a prononcé des sons dans le but dimiter les notesproduites par certains objets résonnants ou bien des sons inventéscensés exprimer un quelconque besoin résultant du corps ou delâme; vous retrouver toujours cela dans le langage des bébés, deplus dans chaque famille, depuis le premier babil dun enfant jusquàce quil atteigne une communication meilleure, chaque enfant a sapropre manière particulière dexprimer son besoin. Quobservez-vous quotidiennement avec les enfants et qui étaitaussi le cas avec les premiers hommes, qui ont dû inventerbeaucoup de mots eux-mêmes, mais pour beaucoup dautres ils ontété enseignés à partir de Mon monde angélique, et grâce à leurcontact intime, les mots étaient toujours en correspondance aveclobjet dont il était question spirituellement. Quand lhumanité a augmenté en nombre, déjà après la chutedu premier homme, à partir duquel la communication avec lesesprits a été coupée jusquà votre temps, des langues et des dialectesmineurs se sont formés par milliers. Les hommes ne se comprenaientplus et on devait apprendre les langues des nations avec lesquelleson voulait entrer en contact, autrement une compréhension mutuelleaurait été impossible. Bien sûr, les milliers de langues qui existent maintenant ontsubi beaucoup de changements depuis leur origine jusquà présent.Certaines ont progressé, certaines ont régressé, conformément auniveau culturel et au développement spirituel des peuples. Mais partout où une langue existe, ou a existé, une de sescaractéristiques, à lexception des noms dobjets et des conceptsparticuliers à la langue, était aussi la manière de combiner les motspour former une phrase et, finalement, aussi la manière de lesenregistrer soit dans le scénario soit dans les images. Quant à la syntaxe, où vos deux frères viennent déchangerleurs pensées sur la méthode employée par Moi, la première questionest : "Comment la syntaxe doit-elle être en réalité, pour être traitéecorrectement ?" Regardez, nous en sommes venus au point où, par contrasteavec la manière dont vous êtes habitués pour écrire, Je Mexprimesouvent différemment. Pour vous expliquer cela, entrons dans une discussion etdabord demandons : "Quest ce quune phrase ?" Une phrase est lexpression dune 96
    • pensée dans laquelle est lexplication soit dun concept soit duneaction. Donc, si Je veux expliquer une action, la phrase doit dabordcontenir un verbe agissant, comme lexpression de la volonté dagir etseulement ensuite être suivi par le mot décrivant laction. Au moins dans la langue de chaque esprit la première penséefondamentale est : je veux faire quelque chose, suivie par ce que jeveux faire. Ainsi il est dit dans la Bible : "et Il a créé la lumière", et non : "ila la lumière créée" (qui est la syntaxe typiquement allemande), ainsique vous lécrivez; le mot "crée" précède le mot "la lumière". Eh bien, dans Mes préceptes cette même syntaxe est souventtrouvée et L. a tout à fait raison. En les lisant avec le cœur, cest àdire spirituellement, la manière dont Je lai dicté qui est aussi enusage dans presque toutes les vieilles langues de lOrient et lAsieainsi que dans quelques-unes plus récentes, sera trouvée juste.Cependant, dans la vôtre (la langue allemande), la pratique dinsérerle nom entre lauxiliaire et le verbe principal, parfois même desphrases entières conduit à faire apparaître à la fin le verbe exprimantréellement ce qui va vraiment arriver. Car à la base de toute chose il y a un spirituel "Pourquoi?", iciaussi cest de nouveau le Spirituel qui justifie Ma syntaxe etremplace "Spirituel" par "le cœur", ce qui signifie que : si vous laissezde côté votre intellect et, que de même que Mes esprits, pensezseulement avec le cœur, vous accepterez aisément Ma syntaxe,aussitôt que vous abandonnez le langage intérieure de lâme etpassez à une vie orientée vers lintellectuel, cest à dire lextérieure,vous perdez aussi le bon ordre, comme cest arrivé lors delapparition des langues. Toutes les langues antiques de lAsie et de lAfrique sont commela langue universelle de lesprit. Elles doivent être écrites pour être luseulement de droite à gauche, tandis quavec les langues de votrehumanité présente qui vit seulement extérieurement, ou selonlintellect, cest exactement lopposé qui est pratiqué, cest à dire degauche à droite. Cette inversion, aussi, démontre ladite différence, à savoir, lematériel contre le Spirituel. Dans la sphère matérielle, comme dans le corps humain, le côtégauche est le côté du cœur doù le sang coule dans le corps entier; 97
    • cest le côté positif ou spirituel, tandis que le côté droit, celui où lesang est transporté aux poumons et plus tard retourne au cœur, estle côté négatif, matériel. Ce qui est transmis par loreille à lorgane du sentiment et delémotion de lâme, ou à lhomme spirituel, en provenance du mondeextérieur, est laspect négatif et ce que lâme dit au monde extérieurgrâce à sa motricité, laspect positif. Chaque chose a aussi deux côtés, un droit et un gauche, unnégatif et un positif, un intérieur et un extérieur. La peau humaine est à lintérieur, positive sur le côté gauche, etnégative sur lextérieur ou le côté droit. Avec sa polarité positive elleélimine, mais avec sa polarité négative elle absorbe. Cela arrive unnombre incalculable de fois à chaque moment. Car la répulsion etlattraction, la friction et sa chaleur produite, la destruction et lanouvelle création sont le premier principe de vie. L’œil, en tant quorgane réceptif des impressions extérieures,est négatif, mais en tant que miroir, positif. Ce qui est ici désigné comme "positif" et "négatif" est, expriméen termes différents, dans la vie de lesprit par un rapprochement ouun éloignement de Moi et de Mes lois. Dans les premiers temps, quand les hommes et les nationsétaient encore très proches de la vie desprit, ils ont inventé leurslangues selon leur état spirituel; en conséquence leur syntaxe et leurfaçon décrire. Cependant, quand graduellement ils se sontdétournés de la grande loi naturelle, en prenant un faux chemin,leurs modes dexpression et leur écriture se sont perverties, au pointque la majorité des langues plus récentes ont un faux style et unefausse écriture. Les hommes ont échangé la langue de lesprit du cœur pourune langue cérébrale de lintellect et se sont détournés de Moi et deleur propre mission. Pour cette raison, beaucoup de choses dans lanature leur apparaissent tout à fait mal alors quelles apparaissaientjustes aux hommes primitifs vivant une vie simple. Ainsi vous voyez quil y a depuis le cœur jusquau cœur, ou viale cœur ou via lintellect un avant et un arrière, une attraction et unerépulsion, une amélioration et une dégradation. Ce que Je vous ai dit plus tôt à propos de la peau, sapplique àchaque fruit, chaque arbre et à chaque objet; partout il y a deuxaspects par lesquels lintelligence de lintérieur se manifeste au 98
    • monde extérieur, ou reçoit des impressions en provenance du mondeextérieur, et partout on retrouve le positif - négatif, le juste - faux,partout une attraction et une répulsion, un éliminant et unabsorbant, le sens direct ou son opposé. Ainsi cela est présent dans la création entière - jusquau grandhomme cosmique, dont les viscères ne sont constitués de riendautre que de soleils, de comètes et de planètes et ceci jusquautoujours infiniment plus grand homme spirituel cosmique, dont lesdispositions intérieures forment tous les cieux avec des aspects etdes béatitudes les plus divers. Ceux-ci absorbent aussi une nourriture extérieure quilschangent alors en Spirituel, éjectant ou expulsant ce qui estnécessaire à lhomme cosmique sous forme de substance spirituelle. Là, lordre juste prévaut, Mon ciel est le cœur au centre duquelle grand pôle positif laisse émaner la bonté ; et les esprits du mondematériel sont le pôle négatif qui Me retourne tout sous la forme deSpirituel épuré, en ayant au préalable changé le négatif en positif,amorçant ainsi un nouveau changement. Cest la grande loi fondamentale de la création : Moi, lAmour,suis le pôle positif et vous, Mes esprits et Mes anges, en tant quecomposants absorbant, êtes le pôle négatif jusquà ce quaprès avoirbeaucoup absorber et refouler, ce qui est équivalent au mouvement,ou à la vie, finalement Mon pôle positif, cest à dire Spirituel existantpour toujours et immuablement, restera seul avec tout ce qui a étéabsorbé et spiritualisé comme Moi, aimera la paix éternelle et lebonheur et seulement lattraction douce, et plus aucune répulsion nepourra subsister. Bien sûr, des éons et des éons de temps passeront jusque-là,mais il arrivera que lesprit et la matière ainsi épurée et spiritualisée,renonceront à leurs principes issus de leur première impulsion etsous le règne desquels leur permanence ne pouvaient seulement êtregarantie que par le conflit et la dissolution, et vivront paisiblementcôte à côte lun avec lautre, afin quil y ait lunité parmi tous. Maintenant vous voyez, Mes chers enfants, nous avonscommencé par la question mineure et la réponse à L. et nous avonsfini avec lhomme spirituel, le même lien les relie avec toutes lescréations; là comme une question mineure quant à la syntaxe devotre langue, et ici dans limmensité, avec des distances impensablespour vous, comme une puissance dattraction et de répulsion. De cela vous pouvez apprendre combien peu est nécessaire 99
    • pour découvrir et élucider une grande vérité entière, une grande loifondamentale de Ma divine Maison. Bien sûr, cela exige aussi queCelui qui peut vous lexpliquer, prescrive la même voie à tous leshabitants des grands et petits mondes, à tous ces objets, quilssoient spirituels ou matériels. Cela exige que votre Père, qui veutvous expliquer que de si grands miracles se cachent dans desquestions mineures, vous montre aussi combien et comment peu estnécessaire pour comprendre, premièrement, Mon ampleur et,deuxièmement, Mon amour et apprendre à les estimer ! Amen. 100
    • 16. ÉNERGIE, SUBSTANCE ET ESPRIT 22 février 1871 Ces trois mots ont trait aux choses dans lesquelles les hommesont des concepts très erronés. Les deux premiers en particulier,génèrent beaucoup dennuis chez les matérialistes parce quilscroient avoir trouvé en eux-même lunivers entier, la raison de sonapparition, de son existence et de sa disparition, à la suite de quoilexplication donnée par Dieu, comme étant un Être Spirituel quidirige tout, a été complètement niée. Puisque cest précisément les matérialistes, ou les actuelsprofesseurs "je sais tout" de géographie, de science animale et deminéralogie, qui répandent partout ces idées, les établissent commeétant le premier principe et croient ainsi avoir dit tout sur tout, nousdevons toujours, si nous voulons dire à ces professeurs intelligentsquelque chose qui prouve clairement leur ignorance, commencer parexpliquer les concepts que ces mots représentent. Tout dabord ondoit savoir de quels outils on a besoin avant de commencer untravail, car cest la seule façon juste par laquelle lun ou lautre outilprouvera la dextérité du maître. Ainsi, quest vraiment ce que lon appelle "lénergie" ? Regardez, vous les hommes qui étudiez et qui vous imaginezpour être vraiment sage, que, après toute exploration et examen,vous parviendrez au point même à partir duquel vous avezcommencé, en voulant définir lénergie comme un agent de luniversentier visible et invisible; regardez, Je dois vous dire que lénergie, cemot si fortement encensé sur les pages et les titres de vos livres, nestpas quelque chose qui existe indépendamment ou seul, mais indiqueseulement le produit dun autre, un agent invisible, dont vous nevoulez pas admettre lexistence, en déclarant péremptoirement que :"lÉnergie est une loi naturelle qui équivaut au mouvement ou la vie." Mais maintenant nous demandons à ces scientifiques : si votremonde entier est constitué seulement de substance et dénergie, quidonne limpulsion à cette énergie pour quelle puisse et doive semanifester elle-même ainsi et non autrement, influençant toujourspar lapplication de sa force le deuxième acte de foi de votre science,à savoir, la substance ? 101
    • Vous voyez la pierre rouler en bas de la montagne ou tomberdans lair et immédiatement vous en concluez : cest la force ou la loide la gravité, la force dattraction de la terre, qui balaie la pierreprivée de sa base jusquà ce que, ayant atteint une autre base ferme,elle sarrête et reste là, dans lespérance dune autre "force", qui yagirait différemment! Bien, si Javais dû être en apprentissage chez ces scientifiqueset avoir entendu leurs sages raisonnements, Je demanderaiscomment le monde sest créé lui-même, comment il se supporte et sedétruira, et Je dirais : "Messieurs! Cest vrai, vous Mavez montré leseffets dune force ; Je lai en effet essayé Moi-même et Jai trouvé lesprincipes fixés par vous confirmés. Cependant, étant danslincapacité de voir lénergie mais simplement d’en ressentir seseffets, Jaimerais savoir ce quelle est en réalité et en avoir uneexplication." Ces messieurs qui savent tout répondent immédiatement etunanimement : "lÉnergie est une loi naturelle sans laquelle la naturene peut pas exister." "Bon," dirais-Je, "Vous avez raison! Mais maintenant Je veuxsavoir aussi : Y a-t-il selon vous, messieurs, dans la nature unexemple dune chose qui fixe ses propres lois ? Vous, qui nereconnaissez pas un Législateur bien que vous essayiez de Mimposerle silence avec le concept "de lois naturelles". Bien, Je suis Un de cesélèves qui veulent savoir tout à fond et ne peuvent pas se satisfairede la moitié de la signification, quoiquelle fût une "expressionscientifique"." Ces messieurs qui savent tout deviennent fâchés lorsquunélève veut savoir plus quils ne peuvent offrir et ils Me tournent le doset Je suis donc contraint de trouver Ma propre sortie pour échapperau chaos des expressions scientifiques, car le bateau desscientifiques sest échoué sur le fond peu profond de leurs "loisnaturelles". Maintenant que tant de conversations portent sur "lénergie","les forces naturelles", "la propulsion", "la répulsion", "la gravité", "lapression", "lattraction", etc., essayons dabord de nous former uneidée sur ce quest en réalité "lénergie"; voyons alors comment elle semanifeste dans la nature et comment elle influence la vie organiqueet inorganique et ce qui donne la vie, la prend, la construit et ladétruit, devenant ainsi le sustentateur de lunivers. Dabord, quest-ce que lénergie ? Regardez, lénergie nest rien 102
    • dautre quune manifestation perceptible dans une chose qui doitchanger ou bien sa place ou bien sa forme par suite de linfluencedun autre objet, ce qui est effectué dune telle façon que danslextérieur ou intérieur dun objet on peut observer un mouvement,une augmentation ou une diminution de la taille, ou même sadissolution. Bien, cette action dun objet étranger vers un autre estseulement limpulsion, propre à la seconde entité, pour échapper auxéléments qui lencerclent et linfluencent ; cest limpulsion verslinertie, par opposition au mouvement. La pierre veut être couché au repos, ce qui signifie quelle veutcontinuer, en union avec son appui, à avoir toutes ses parties,depuis le plus petit atome, qui ne se sentent pas dérangées dans leurdimension quant à la largeur, la longueur et la profondeur. Ainsi, aussitôt quun autre objet manifeste une influence sur lapierre pour la sortir de son inertie confortable, sa nature entièrerésiste; toutes ses parties, autrefois densément empaqueté dans unecomplète inertie, commencent soit à sétendre soit probablement à secontracter et vibrer. Bref, la pierre, en raison de sa résistance contrelautre objet qui la heurte, nest plus la pierre dure, sans vie quelleavait précédemment été, mais elle vit. Tout en elle se déplace etvibre. Bien, quel est le résultat quand un objet inerte entre enmouvement ? Regardez, le résultat est quil doit abandonner sa formeprécédente et sa consistance, et être forcé de devenir quelque chosedautre, car ses éléments ne sont plus aussi fermement liés queprécédemment. Alors la force recherche à avoir linfluence la plusforte, casse et brise la pierre et, si possible, dissout même sescomposants en poussière. Ainsi la pesanteur, ou la force dattraction de la terre sur sesparties constitutives est toujours opposée à une autre force, à savoir,la force ou la forte envie de détruire tout ce qui existe et ensuite deformer à nouveau quelque chose de neuf à partir des résidus. Lénergie, quand elle se manifeste et que lhomme peut en voirles conséquences ou les sentir, a une autre caractéristique qui nestni dans la pierre, ni dans son environnement, mais qui est causé etstimulé par dautres éléments, et fait changer leur forme et leursparties constitutives à ces derniers, prenant la vie et propageant lavie, détruisant et reconstruisant, assurant de ce fait la permanenceéternelle uniquement en créant à nouveau et en détruisant en même 103
    • temps. Cette énergie se manifeste dans toutes les directions possibleset dans une variété de formes. Son facteur causal est ainsi unepuissance supérieure qui, dans son désir de se manifester, estseulement visible sous la forme dune force. De là lénergie, en tantquune chose indépendante, comme les matérialistes qui savent toutveulent le croire, nexistent pas du tout et nest jamais un facteurindépendant vital, mais le produit de deux facteurs plus hauts, àsavoir, linertie et le mouvement. Cest par ces deux importants principes fondamentaux delunivers entier que le monde existe, a été créé, est supporté et estincessamment transformé dans quelque chose de nouveau. Linertie est aussi exprimée par un deuxième nom que nouspourrions lui donner, à savoir, la substance. Et lactivité de la vie,qui par son influence supporte et accélère tout, est lesprit; il est lestimulateur dénergie et le lien qui maintient la matière et est ainsi lefacteur principal de toute vie. Car sans esprit il ny a aucune vie,sans vie aucune substance et la substance na besoin daucuneénergie ; car lénergie est le produit tiré de lesprit et sil manque, toutmanque. Maintenant nous avons jusquici éclairci le concept dénergie oude force et nous pouvons passer au suivant par lequel lénergie semanifeste ; c’est à dire au moyen de la substance. Car lénergie peutseulement exister là où il y a la résistance et où il y a la substance,comme quelque chose le matériel, qui fournit grâce à ses nombreuxcomposants la résistance physique au principe dinertie ; ellesoppose au mouvement et devient ainsi visible comme la force. Maintenant nous demandons : "quest ce que la substance ?"Les scientifiques disent : "la Substance est tout ce qui est capabledexpansion quant à la longueur, la largeur et la profondeur." Bon, maintenant nous continuons à demander : "De quoi lasubstance est-elle constituée ?" Et de nouveau les scientifiquesdiront : "La Substance est composée de tout ce qui est présent danslunivers entier sous des formes dissoutes ou compactes ; lasubstance est tout ce qui pourrait être appelé les éléments de basede la création." Bon, mais maintenant nous demandons : "Combien de sortesde substance sont là et comment peut-on les distinguer, ou les 104
    • séparer lune de lautre ?" Alors les scientifiques disent de nouveau : "au moyen delanalyse chimique nous avons trouvé dinnombrables substances qui(jusquici pour nous) sont indestructibles et celles-ci constituentlunivers. Leurs combinaisons diverses forment tout ce que nouspouvons physiquement voir ou sentir. Ces combinaisons ou, commeils disent, "ces composés chimiques ", sont cependant soumis àcertaines lois, certaines sont la loi dassimilation, les autres des loisde répulsion." Maintenant nous demandons de nouveau : "Mais, messieurs,vous parlez à nouveau de lois, de sorte quà la fin Je doisinévitablement présumer un Législateur." Sur ce ils répondent : "Ami, ce nest pas ce que nous voulonsdire. Les diverses sortes de substance ont des caractéristiquesdiverses par lesquelles il leur est permis seulement certainescombinaisons ou contacts, pendant que dautres sont une pureimpossibilité." En réalisant que de nouveau nous ne pouvons pas entièrementêtre daccord avec les professeurs, nous devons encore une foiscompter sur nous et nos cinq sens et poser la question : Quest lasubstance ? Et notre cœur nous dit simplement : "La substance" nest rien du tout. "La substance" est un termegénéral, qui, en classant tout également, ne tient pas compte desdiversités. Si quelquun avait voulu définir tout ce quil y a dans lemonde visible comme étant la substance, il serait finalementimpossible de trouver une définition simple pour les combinaisons demasses denses et légères, solides et volatiles. Ainsi "la substance" est au mieux représentée par le grandespace déther au-delà de latmosphère de la terre, où tous lesingrédients sont présents dans une solution qui entre dans lafabrication des globes du monde et des diverses sortes datmosphèreles entourant. Là seulement "la substance" est présente, à savoir, le granddépôt de provision pour la construction de lunivers. Cependant,dans, sur et autour de la terre, la substance nest plus "lasubstance". Car là sont, selon leur but respectif, des élémentsattachés et combinés qui lorsquils sont exposés à dautre, pluspuissants, comme la vie, le mouvement ou la force, sont contraints àse modifier et à changer de forme, à se transformer et apparaîtredans une nouvelle forme comme quelque chose de différent, après 105
    • que leur activité dans leur ancienne forme aura cessée. Ici sur la terre, la substance est déjà liée dune telle façonquune séparation dans ses formes primitives nest plus possible,puisque ses composants individuels sont si complexement unis quilsreprésentent seulement dans cela la plupart du temps un amalgameintime, une autre intégralité et sopposent à nimporte quelleséparation par des moyens artificiels. Alors ces messieurs qui saventtout croient avoir découvert "des lois" ou de prétendues "loisnaturelles" parce quils ne réussissent pas à réaliser quunepuissance plus haute, à savoir, lEsprit gouvernant toute chose,atteigne le bien-être. Les scientifiques de la nature et les savants, qui, bien sûr,reconnaissent seulement les faits où la nature agit par des moyensgrossiers ou grands, ces messieurs ne réussissent pas à comprendreque malgré leur démenti il y a toujours quelque chose qui est au-delàde leurs analyses chimiques, leurs microscopes et leurs télescopes,leurs baromètres, leurs électromètres, leurs thermomètres, anémo-et autres mètres. Ce quils observent ne sont rien dautre que desprocessus bruts qui se répètent et des images fixes. Bien quils yattachent beaucoup dimportance, ils ne réussissent pas à lescomprendre et, puisquils refusent de reconnaître un Seigneur et unlégislateur, ils investissent ces substances avec lintelligence etdisent : "quelles suivent seulement telle ou telle impulsion," de lamême manière quils suivent la leur, à savoir, la matérialisation delillusion de vraiment savoir ou dobserver quelque chose. À quoi bon pour eux si un mystère de la nature reste pourtoujours une question insoluble pour leur propre corps, à savoir, lacorrélation entre la matière et le spirituel, ou comment la massecérébrale, qui est certainement une chose matérielle-visible, produitseulement quelque chose de spirituel, ou comment le métabolisme deleur propre corps travaille pour quils puissent aimer une vie saine ;cela sappelle lesprit, quils ne veulent pas trouver! Ces messieurs, qui dans la nature ne veulent pas reconnaîtreun Seigneur, une puissance plus haute, tandis quequotidiennement, et même toutes les heures, ils peuvent observerdans leur propre corps que lesprit est capable de diriger la matière,dassumer une loi naturelle qui forme lénergie et la substance en cequils voient visiblement et sentent invisiblement devant eux.Cependant, pour leur propre corps, où le même processus a lieu, ilsne veulent pas reconnaître une loi naturelle, mais veulent régnerautocratiquement. 106
    • "Combien faible et influençable êtes-vous, vous, pauvresaveugles!" Cette voix sonne dans votre direction émanant de la vie etaussi des objets apparemment morts de la nature visible, partout ellevous crie : "Nous existons! Mais pas enchaînés ensemble par hasard ouselon vos "lois " ; nous avons été formés par une puissancesupérieure, nous attirant et nous repoussant selon notreindividualité et tout cela seulement pour fournir à vous lessceptiques, un séjour plaisant sur cette terre et aussi, bien que vousne vouliez pas lentendre, toujours nous rappeler à votre fièresagesse." "Nous existons! Mais nous ne sommes pas, comme vous,hommes aveugles, le croyez, "énergie" ou "substance"; nous sommes"esprit ", cest-à-dire du Spirituel emprisonné, du Spirituel perdu duSpirituel créant des formes et les détruisant à nouveau. A la fin nousrenaîtrons de tout ces conflits spiritualisés pour vous montrer quetout dans toute la nature est esprit et que vous manquez simplementde lesprit de compréhension nécessaire et que, malgré la révélationque la nature visible et invisible vous témoigne, vous refusez decondescendre à confesser : Oui, maintenant nous nous rendonscompte que nous ne savons rien! Quand cette exclamation survientdans votre cœur et votre tête, vous ferez le premier pas vers le but leplus grand prévu pour vous par le même très grand Esprit, qui voustraite avec tant de patience et de grâce et fait tout ce qui est possiblepour vous prouver que Lui, un Esprit, ne peut pas créer la matière,mais seulement du Spirituel!" Maintenant que je vous ai montré la plupart des non-sens detous les systèmes matérialistes de la science, nous voulons passer ànotre propre domaine, afin de nous avérer à tous les sceptiques (quinous regarde avec bienveillance) quil ny a aucune chose qui soittelle que "lénergie" ou "la substance", mais quil y a seulement"lesprit", les esprits et un Créateur spirituel Suprême! Amen. 23 février 1871 Hier nous avons affirmé que lesprit est le constituant principalet sustentateur principal de lunivers entier ; aujourdhui nousdevons prouver ce que nous avons affirmé hier. Regardez, la première question surgissant ici est vraiment celle- 107
    • la : quest en réalité "lesprit" et de quoi est-il composé ? Répondre à cette question sera probablement un peu difficile ;cependant, nous essayerons de vous le mettre au clair au moyendun exemple, pour que vous puissiez bien être capables dedistinguer entre "lesprit" et "la manifestation dune force". Supposons maintenant que quelquun veut commencer uncertain travail, et que selon sa compréhension, ce travail logiquementcommencée et successivement poursuivi, doive produire un certainrésultat. Bien, pour effectuer cela, il concevra dabord une idée, ypensera bien et y réfléchira et ensuite il passera mentalement enrevue les étapes de la procédure entière du commencement jusquàla fin. Plus loin, ayant minutieusement considéré et pesé le tout, il seprocurera les moyens et des matériels exigés et ensuite, souslinfluence de lidée initialement conçue, les développera, lesmélangera et les combinera jusquà ce que le résultat finalapparaisse. Maintenant, si vous voulez visualiser ce processus tout à faitclairement, vous verrez que lidée spirituelle, ou la puissance vitalequelle porte en elle a toute la puissance pour faire tout avec tout àvolonté et ce que vous pouvez appeler la vie la plus intime, est cettepuissance (volonté toute puissante), ainsi que le transporteur, lepromoteur et le créateur du projet entier conçu par elle. Tout quecette puissance désire employer dans lexécution de son but doitdabord être pénétré avec sa propre énergie, pour que sous linfluencede cette énergie le tout se combine graduellement dans un édificehomogène, qui alors exprimera en réalité lidée conçue aucommencement. Cette spiritualisation de la matière, ou lutilisation de la matièrepour une action, ce réveil des éléments desprit reposant dans lamatière pour un effort collectif, est la vie réelle, ou la roue motrice dela machine entière. Cette force activante vitale, qui est au-delà detous les éléments pondérables et impondérables, est donc en réalité"lEsprit" qui, après toutes ses gradations jusquà Moi, le Créateurunique et le Seigneur du créé, comprend tout ce que cette puissancedans son expression la plus haute peut être. Puisque cette puissance doit naturellement être arrangée dunefaçon telle quelle peut logiquement créer quelque chose, quellelogique reconnaissez-vous comme loi naturelle, il sensuit que siquelque chose est clairement créée pour perdurer, cette premièrevolonté lorsqu’elle effectue sa création ne la destine pas à la 108
    • destruction, mais à la conservation. Donc, cette puissance spirituelledoit avoir "un plaisir" dans le créé, qui nest rien dautre quelinclination et quest ce que "linclination" sinon lamour ? De mêmelaversion, ou le stimulus pour la destruction du créé, doit êtrenommée la haine. De là il sensuit que lEsprit Primordial, ou la puissance la plushaute, étant celui qui crée, le principe actif et impérissable de la vie,est lamour, ou autrement dit : la puissance la plus haute, Dieu, estAmour! Là où il y a lamour, aucune destruction, aucune haine nestpossible! Maintenant, lEsprit qui est dans Ma Personne, comme uneidentité éternelle et indépendante doit avoir comme principefondamental et attribut principal "lamour", il sensuit que Je doisaussi posséder tous les autres attributs appartenant à lamour, quine peuvent exister sans amour et sans lesquels lamour ne peutexister. Ces attributs sont : la docilité, la patience, la persévérance (oula fidélité), lhumilité, et toutes les choses créées qui ont étéproduites par Moi, comme si cétait Mes enfants ; dans eux aussilamour paternel trouve son expression la plus élevée. Maintenant regardez, si le Créateur veut créer quelque chose, Ildoit sûrement doter le créé de quelque chose de Son propre moi,pour que cette chose puisse ressembler à son Créateur et devenirdigne de Lui! Ainsi, pour engendrer lunivers avec tous ses mondes et sessoleils, avec leurs plantes, minéraux et animaux, Jai dû doterchacune de ces parties, ainsi que toutes les choses de lunivers, avecun certain quantum de Moi, avec un désir de graduellementprogresser vers le haut et une forte envie de nouveau de retournervers Moi. En vertu du fait que "lamour est toujours attiré verslamour", dans tout le créé une partie spirituelle, comme vous pouvezle comprendre et le saisir, a été solidifiée, cest à dire que plusieurspetites particules ont été condensées dans un plus grand volume(forme), pour que selon le degré des relations de lesprit lié à cesparticules ces dernières sadhèrent plus ou moins densément, pourformer ainsi un corps. Cest de cette manière que tout ce que vous appelez la matière aété créée, en éléments facilement solubles, volatils ou solides, jusquàla roche la plus dure inclue. 109
    • Partout le constituant principal est et était lesprit, dans descombinaisons diverses avec sa propre sorte ou avec dautres qui ontdonné lieu à des masses plus ou moins solides et plus ou moinsgrandes ou petites. Vous avez un exemple éloquent avec leau, qui, en tantquélément flexible et léger, se change facilement en vapeur souslinfluence de la chaleur ; ou au contraire, aussitôt quune certainequantité de chaleur séchappe de ses parties ou datomes simples,elle se transforme en un bloc rigide et solide de glace. Ici la différence consiste seulement en une transformation deleau en glace à cause dun manque de chaleur, ou damour dans lesparties individuelles de lune vers lautre, tandis que dans le mondeentier créé cest précisément lamour qui unit tout. Car lamour forcetout de sattirer et par cette forte envie de sunir lun avec lautre,aussi étroitement que possible, met au jour un autre facteurimportant et essentiel de lamour, à savoir, la chaleur qui, par suitede son association inséparable avec lamour, lui est équivalente. Là où lamour a rassemblé les particules desprit de mêmetendance, une forte envie bienheureuse de chaleur est créée. Là où lachaleur se développe, un état naissant survient graduellement, unelutte pour une meilleure situation, plus pure, pour de meilleurescombinaisons; en un mot, un autre facteur visible surgit, à savoir, lavie. Là où il ny a aucun amour, il ny a aucune chaleur et là où ilny a aucune chaleur, il ny a aucune vie! Cette vie, en tant que produit de la chaleur et de lamour, ou dela friction et du mouvement parmi les particules despritindividuelles liées, provoque à son tour un autre facteur de création.Car là où il y a la chaleur, il y a la friction, là où il y a une frictionaccrue, la chaleur se développe et là où il y a des augmentations dechaleur, la destruction ou létat naissant commencent, les particulesdesprit se transforment en dautres, plus hautes, avec des formesplus légères, et cette sortie joyeuse se manifeste par des vibrationsviolentes ou des frémissements et cette manifestation est finalementappelée la lumière! Donc, là où il y a lamour, il y a la chaleur, là où il y a lachaleur, il y a la vie, là où il y a la vie, il y a la lumière! Maintenant nous avons devant nous ces trois facteursprincipaux composant une création, qui aide à la créer et lasupporter et sans lesquels rien nexiste. Car dans tout ce qui est 110
    • créé, lun ou lautre facteur est toujours prédominant et là où tousces trois transporteurs de vie cessent dexister, on ne trouve aucunecréation, aucune vie, aucune chaleur, mais la mort, le froid et ladestruction ou la désintégration, pour que ces parties dissoutespuissent retourner à un nouveau cycle de vie. Maintenant regardez, "lénergie" est seulement la forte enviespirituelle de créer à nouveau ce qui existe. Quand cette forte enviese manifeste en réalité, elle est reconnue par vos scientifiques de lanature comme des lois naturelles. "La substance" est seulement du Spirituel solidifié qui, commevous le voyez ici sur la terre, a depuis longtemps perdu ses formesprimitives et est visible sous les formes les plus solides et grossièresde ses constituants, ce nest plus de la substance, mais de la matièrequi, par linfluence mutuelle du plus fort sur le plus faible, du plusgrand sur le plus petit, provoque sa désintégration et sonchangement, afin de libérer les esprits attachés là, et ouvrir pour euxla voie vers des niveaux plus hauts. Cette rupture, ou linfluence de lun sur lautre, se manifeste àvos yeux comme "la vie", comme la grande loi naturelle "delapparition et la cessation dexister", où lune par la dissolution doitcomplémenter lautre, pour quelle puisse entrer dans le grandprocessus du retour vers Moi. Ainsi, là où vos scientifiques voient seulement des loisnaturelles qui, malgré leurs idées, suivent seulement Ma volonté,précisément là seulement, une vie spirituelle peut exister et sedévelopper, une vie qui surpasse de beaucoup toute chose tangible,les idées et les concepts que vos scientifiques peuvent saisir. Et pour cette très bonne raison, à savoir, que le Spirituel ne sesoumet pas à leur volonté et refuse de devenir leur monopole, ils ontdécidé que leur meilleur enseignement serait de nier cela tout enbloc. Pour eux il nexiste là aucun Dieu, aucun législateur, bien quilsprésument des lois naturelles; pour eux, cest "la substance", qui faitses propres lois, on aurait ainsi une substance intelligente! Pour eux, les lois sont seulement des "doit" ; selon leursconcepts, tout dans lunivers se transforme en des élémentssubstantiels qui de là commencent à nouveau leur cycle mécanique.Pour eux il ny a aucun développement ascendant, mais unestagnation éternelle. 111
    • Sils sont contents après leur propre dissolution de setransformer en partie en oxygène, en carbone ou en azote, ou enquelques autres pondérables ou impondérables "éléments", Je naiaucune objection. Je peux même être daccord avec leur désir et leurpermettre de nager comme un quantum de quelque sorte dairpendant quelques millions dannées dans latmosphère de quelqueplanète. Cependant, le temps viendra où cet état onirique deviendraennuyeux à leur conscience qui se manifestera elle-même, mais alorsla route pour aller dune particule dair à une âme humaine seraquelque peu longue et difficile! Jusquici Je les ai laissés faire ce quils aiment, comme deshommes libres. Cela a en effet été le cas avec la plupart dentre euxqui, quand ils sont confrontés avec la dissolution de toutes leschoses sous la forme de mort, ils voudraient eux-mêmes abjurer toutquils ont écrit, alors quils lavaient acclamé de sang-froid, siseulement cela était possible, faisant ainsi rétrécir limage désoléequils se sont formée du monde et quils ont aussi essayé dimposer àdautres. Sil ny avait pas Mon amour illimité et Ma pitié pour cesenfants circonvenus, Je devrais certainement faire différemment aveceux. Cependant, Jagis comme celui qui voie et donc pardonne àlaveugle qui entre en collision avec lui ou le renverse même ; carlaveugle ne sait pas ce quil a fait. Lesprit est omniprésent, peu importe combien de fois etcomment vos philosophes et scientifiques essayent de le renier. Sansesprit, il ny aurait ni création, ni soleil scintillant dans le ciel, il nyaurait pas non plus la moindre vie! En effet, cest seulement lesprit et son élément spirituel quicommunique la vie et donne une forte impulsion à la forme rigide et"la vie" à la matière apparemment morte et insensible, et presse toutà chanter sa réjouissance à lEsprit le plus haut et le plus grand, quiest lamour personnifié, jusquà Moi. Sans esprit il ne pourrait y avoir aucun amour et que serait lavie sans amour ? Le chaos, une nature froide, rien qui ne réchauffe,ne console, ne sanctifie! Même dans votre vie humaine-terrestre, que serait la vie sansamour ? Où y a-t-il un sentiment équivalent à lamour! Quest-ce quirend la nature aussi belle et sublime ? Quest ce qui, dans lamusique, évoque des sentiments exaltants ? Quest ce qui inspire etréchauffe le pauvre, le souffrant et anime le cœur ? 112
    • Cest le rayon damour qui flotte autour de vous au travers de lanature matérielle et pénètre dans les sphères invisibles spirituelles,les anime, et crée en vous une forte envie vers un embrassement,une attirance vers une autre personne, où vous percevez à nouveaule battement dun cœur qui, comme le vôtre, bat pour le beau et lesaint. Que serait tout ce que vous voyez de visible devant vous, sil nyavait pas ce lien spirituel qui relie toutes les créatures vivantes et quiMunit avec vous, vous tirant à Moi et Moi à vous, sil ny avait paslamour? Ce sentiment saint et bienheureux sétend des limitesphysiques de votre nature jusquà loin au-delà de toutes les étoiles,où dans le bonheur éternel et la tranquillité vous attend Celui quivous a donné ce cadeau comme Son propre Moi et veut vous laissersentir que sans amour, le monde aurait été créé en vain! Regardez ce monde comme pas autre chose quun panoramaspirituel où les esprits, unis dans des milliers de formes,représentent toujours seulement la même chose qui crie vers vous;que ce soit la lumière dun rayon de soleil éloigné de vous de millionsde millions de kilomètres, aussi bien que le ver rampant à vos pieds,tous rejoignent le même hymne déloge : "Dieu est amour!" Oui, Je suis "lAmour", Je suis "lEsprit", qui a affectueusementcréé tout, et supporte affectueusement tout; Je suis le Dieu, qui est une fois descendu vers vous sur ce petitglobe de la terre pour réaliser Son plus grand travail damour etdhumilité. Oui, Je suis le Dieu qui, comme Esprit ou Puissance la plushaute, ne veut pas être seul dans la création. Je suis le Dieu qui veut être un Père et veut voir des enfantsdamour autour de Lui qui, bien que capable de comprendre Sapuissance, laimeront seulement ! Ce sont les raisons que Je ne cesse maintenant de vousrappeler à maintes reprises en appelant : "Noubliez pas votre origine! Vous êtes Mes êtres créés, Mesproduits spirituels! Efforcez-vous par vos actions de devenir digne deMoi, de devenir Mes enfants!" Cest pourquoi tout le ciel et toutes les profondeurs de Macréation vous appellent, pour que vous puissiez entendre le même 113
    • appel partout : "Aimez Dieu par-dessus tout! Car Il est Amour, Il nous a crééspour lamour - et seulement pour lamour! Efforcez-vous de devenirdigne de Lui, pour que les paroles quIl vous adresse ne soient pasgaspillées!" Cet appel sonne partout. Éveillez dans vos cœurs les mêmessentiments, faites plaisir à votre Père avec votre amour et prouvez-le-Lui quand vous traitez avec vos semblables. Cest le désir de votrePère! Amen! 114
    • 17. LES ALCHIMISTES 6 juillet 1871 Remarque préliminaire prise dans une lettre : "et vous devezdonc être incités par les paroles venant du Seigneur à faire connaîtrevos désirs secrets et vos doutes, afin de recevoir lexplication détailléedu sujet désiré par le Seigneur Lui-même aussi écoutez :" Mon cher fils, quant à cette époque vous Mavez cherché dansles travaux faits par les alchimistes, etc., Moi votre Père, vous navezpas compris ce qui était vrai et ce qui était faux dans ces livres etvous vous êtes égarés comme beaucoup de personnes de nos jours,qui ne réussissent même pas à comprendre la Bible parce quils nepeuvent pas trouver sa signification spirituelle. Ces hommes, qui depuis des temps immémoriaux se sontintéressés au côté sombre de la science et ont été appelés magiciens,astrologues, alchimistes, tous ces hommes avaient une idée vagueque quelque chose de plus grand, de plus sublime était cachéderrière ce que la nature visible révèle à lhomme. Dans le calme de la nuit ils ont observé le cours des étoiles,étudiant surtout la nuit, parce que la nuit lesprit pourrait seconcentrer mieux que pendant le jour. Dans lobscurité de la nuit letravail tranquille du grand Esprit, qui pénètre Mon univers entier, lesa entourés. Ils ont conjecturé son influence, mais ils nont pas sureconnaître lEsprit lui-même et pourquoi ? Parce queux-mêmesétaient seulement orientés vers le temporel, seulement attentif à leurpropre avantage en vue dutiliser tout ce quils pourraient trouverpour majorer leur propre influence et position. Cest la raison pour laquelle tous nont rien trouvé de valable, ni"pierre philosophale" ni "larcane longae vitae" (lélixir de longue vie).Ils ne sont pas devenus plus éclairés et, comme tous les gens quisont nés, ont dû mourir. Ce que ces enfants égarés ont dénoté, parfois en latin et parfoisen termes grecs, comme lesprit universel, nest, nétait et ne resterarien dautre que Ma volonté ou la puissance toujours active, quisupporte tout, le détruit ensuite et recrée tout à nouveau, pour quetoute chose puisse retrouver le chemin spirituel par une série deprocessus complexes et de transformations. 115
    • Parfois une pensée inspirée traverse le cerveau dun tel étudiantnocturne. Alors il essaye de saisir avec lintellect ce qui ne relève pasde lintellect, en lappelant par un nom inconnu et lui octroyant unsemblant de mystique seulement pour rendre ce qui était idiot encoreplus bête et essaye de faire croire à dautres gens ce que lui-mêmena pas cru, à savoir quil savait plus que les autres. Il sest ainsiparé dune façade de hautes études et personne na vu que sorti deson habillage mystique de magicien, dalchimiste ou dastrologue unepaire dénormes grandes oreilles dâne se tenaient. Ce que le pseudo-philosophe mentionné par vous a nommésalpêtre, comme la force active que le vent avait portée dans sonventre et qui était lesprit quil cherchait, nest rien dautre que laforce de vie active que chaque vent et chaque brise contient. Car,quest vraiment le salpêtre, quest le sel ? Et quel est lesprit actifvital de la création ? Regardez, Mon cher fils, cest toutes les fois la même chose,seulement vous devez lexaminer un peu plus étroitement. (voir lechapitre: Sucre, Sel et Vinaigre). Le salpêtre, ou le sel, est unesubstance résultant de la transformation dautres éléments par larupture des liaisons avec ceux auxquels ils sont mélangés. Par quel moyen cette rupture à-t-elle lieu ? Vous voyez, le motrupture dans Mon langage nest rien dautre que la stimulation, ledéveloppement dune activité de la vie, la libération de substanceliée. Quand le salpêtre précipite sous une forme cristalline enprovenance de la décomposition dautres substances élémentaires, ilest, hors de la substance entière, le plus pur Spirituel et, comparé àlancien, il sest élevé dun niveau. Alors, lorsquil se combine avecdautres substances, il développe une vie plus haute et, en sespiritualisant ainsi et en libérant tout le reste par la rupture, il sefraie la voie pour le progrès spirituel. Ses propriétés corrosives, comme celles du sel, sont lagentréveillant, le stimulant à une vie plus haute et ne sont rien dautreque Ma puissante volonté, qui conduit toute chose créée le long deson cours. Si votre philosophe dit que le vent porte lesprit cherché dansson ventre, cela signifie autrement dit : que le mouvement créé parlair qui stimule le métabolisme est la mère de la vie active. Car demême que lanimal vivant et la femme porte le fruit futur dans leurventre pour la maturation, dans lair aussi tout est prêt pour un 116
    • nouveau transport considérablement plus rapide, un processus deprécipitation plus rapide, de même que le vent ou le mouvement delair pousse vers une décision. Cest lesprit, que Jai mis dans Manature et qui, en stimulant tout, doit rompre les liens et créer tout ànouveau. Et quand les alchimistes des anciens temps avaient uneconnaissance anticipée dune vie éternelle, indestructible, ce nétaitpas leur vie terrestre-physique, mais la vie de lesprit mis en eux que,dans leurs inspirations nocturnes par un monde doutre-tombe plushaut, ils nont pas comprise et ont interprétée à tort. Le père de la terre ou la mère ne sont ni le soleil, ni la lune. LePère de tout le créé cest Moi, et la mère qui donne constammentnaissance et travaille incessamment, stimule, supporte et crée ànouveau cest Ma volonté. Elle est exprimée par toutes lessubstances de léther, dont toutes portent en elles limpulsion commeles sels pour stimuler, contraindre à de nouvelles formes, lesincarner et les rompre de nouveau comme le font les sels. Ainsi, dansles nouvelles combinaisons, elles se rapprochent de lédifice spirituelcosmique doù elles sont venues et où, conduites par Ma volonté,elles doivent de nouveau retourner sur leur circuit. Ces substances, Mon fils, ont été et sont toujours lestransporteurs réels de Ma création. Cest Ma volonté qui agit en tant que "force active", comme lemagnétisme attire, comme lélectricité repousse, comme la lumièrestimule, comme la chaleur se développe et comme le feu détruit.Finalement, comme grand réveilleur, elle contraint ce qui a étéchangé par les sels et les acides pour entrer dans de nouvellesformes plus spiritualisées quauparavant, par un autre cycle decréations. Et quand est-il de votre propre vie ? Est-elle différente ? Regardez, Mon enfant, les ramifications diverses sur la route dela vie sont les sels, les stimulants, les réveilleurs. Ils vous stimulentdans le sentiment, la pensée, lacte. Ils cassent les impressions absorbées du monde extérieur. Dece processus apparaît le caractère ou la physionomie réellespirituelle de lhomme. Ces expériences font avancer votre esprit et lépurent, le libèrentet lient ensemble les impressions de la vie dans un tout. Ma volonté, comme un vent spirituel, flotte dans votre âme, 117
    • pour donner naissance à de nouvelles pensées, de nouvelles idées semétamorphosant en actions qui vous guident sur de meilleuresroutes, raccourcissant ainsi considérablement votre route vers Moi. Cest le salpêtre et le sel de vie que vous trouvez partout, sur lesmontagnes et dans les vallées, dans les cavernes et aussi dans votrepropre maison. Cest le principe stimulant de coïncidence (unejonction dévénements ensemble), de même que dans toute lacréation lincessante attraction et répulsion des substancessemblables ou différentes. Ainsi le monde fait face à son changement et ainsi vous faitesface au vôtre. Ici vous avez en quelques mots les images de vos anciens livresélucidées, spiritualisées. De toute éternité le penseur a eu besoin de démêler linconnu etplus il pouvait latteindre ou le démêler, plus il la fasciné, que ce soitsur le plan matériel ou dans le royaume spirituel-psychique. Cest de là que toutes les aberrations de lesprit humainproviennent, cest seulement aujourdhui que quelques personnesvoient et reconnaissent leur mission tout à fait clairement. Vous, Mon enfant, vous avez maintenant marché de lobscuritévers la lumière brillante. Suivez Mes principes et Mes paroles et vous saurez lire, non pasavec lintellect, mais avec le cœur, toute la nature vous entourant etvous vous rendrez compte que cest votre Père qui, de tous les objetset de tous les coins de votre cœur, vous appelle : Il y a seulement UnDieu, Un Créateur et Un Seigneur ! Mais aussi seulement Un Père,qui avec Sa volonté, comme le sel universel vital, réveille, inspire etguide toute chose, pour quelle puisse en fin de compte, comme uneentité produite dans le Moi spirituel de Son Être, être capable deretourner à cette source! Amen. 118
    • 18. DES FORMES DIVERSES ET DES SORTES DANIMAUX 9 août 1872 Certains dentre vous, aussi bien que beaucoup dautres, sesont creusés la tête pour savoir pourquoi il y a tant de sortesdifférentes danimaux dont lutilité vous échappe, et de plus, dont laforme extérieure nest pas du tout en accord avec les principesesthétiques et sont à votre avis laid, alors que vous attendiez de Moi,le Créateur, que toutes les créatures devraient être dignes de Moi,cest à dire dotées avec les plus belles formes. Vous jugez selon votre discernement, combien de gens et descientifiques de la nature jugent ainsi, ils sattendent à trouverpartout des choses selon leur imagination, mais non pas comme Jaivoulu quelles soient conformément à Ma sagesse. Bien, vous dites : "Chaque oiseau chante selon la forme de sonbec." Et comme il faut pardonner à ces messieurs qui savent tout età beaucoup dautres raisonneurs raffinés et critiqueurs quand, dansleur cécité, ils parlent des choses quils ne connaissent pas et necomprendront jamais. Afin de toujours vous donner la preuve que Je Mabstiens,comme Je lai toujours fait envers Mes enfants immatures et leurpardonne aussi leurs vues ridicules et maladroites, Je veuxnéanmoins, au moins parmi le petit nombre de Mes adhérents, faireprévaloir un meilleur avis. Et donc Je vous laisserai encore - commeà dautres occasions - regarder derrière le voile dIsis, pour prouver àMes adhérents et adorateurs que tout ce qui se présente à vos yeuxdans le monde comme étant maladroitement fait n’est pas en réalitéainsi; car "le vieux Dieu" savait certainement de tout temps ce quIlfaisait, bien avant que lidée ait surgi de savoir si un cœur humaindoit battre ou non! Aussi venons en à ce point. Vous voyez tant danimaux que vous ne pouvez pas saisir laraison du pourquoi de leur existence, et vous devez supposer - parceque Je les ai créés - quil doit y avoir une raison à cela. Regardez, si vous compreniez vraiment votre arithmétiquecomme Je la pratique et naviez pas une vague petite idée de lasignification plus profonde de vos mathématiques, vous trouveriez 119
    • cela plus facile que de bien saisir une chose. Cest vrai, les mathématiques ou larithmétique vousapprennent à passer du connu à une quantité inconnue. Elles vousapprennent à toujours penser logiquement, en passant toujoursdune proposition à une autre. Cependant, cette façon de penser etde conclure implique à maintes reprises une différence entre un êtrehumain fini créé et Dieu. Lui, bien que pratiquant la même manièrede conclure que vous le faites dans vos mathématiques, calcule,conclut et pense aussi dune façon totalement différente de vous,enfants faibles et immatures dun Seigneur puissant et Dieu. De cela il sensuit que, quand vous appliquez votre norme depensée et de conclusion à Mes paroles, il apparaît toujours des zonesdombre où la pensée de lhomme est insuffisante, parce quunepensée divine se trouve au milieu. Vous connaissez par exemple un grand nombre dinsectes dontvous ne réussissez pas à comprendre lutilité, alors que,quotidiennement vous êtes indisposés par ces tourmenteurs à moinsque vous ne vous protégiez contre eux avec tous les moyens à votredisposition. Vous connaissez un grand nombre dautres animaux quivivent seulement pour consommer dautres animaux au-dessousdeux et, donc vivent seulement de prédation. Vous connaissez beaucoup dautres animaux qui deviennentseulement familiers à vos yeux grâce au microscope et qui ont étédotés dune énergie productive, dune longévité qui comparée à celledanimaux plus hauts et même de lhomme, vous laisse loin derrière. Ainsi vous voyez dans le règne animal beaucoup decontradictions pour lesquelles vous navez aucune explication, maissi vous observez à fond un de ces animaux individuellement, ilsavère avoir été créé avec une forme si merveilleuse et être supportéavec un si grand soin pour que son espèce ne puisse pas êtreperdue. Cette nécessité mène à la conclusion que, considérant laforme dun tel animal, sa vie et son pouvoir immense dereproduction, il doit y avoir une grande raison du Créateur, ou deMoi, pour doter un animal si minuscule avec des attributs, que Moi-même Je vous ai refusés à vous qui êtes des gens intelligents, vousMes enfants. Donc vous êtes tourmentés par des doutes, ne sachant pas quepenser de la création ou du Créateur. Regardez, pour élucider un peu plus finement cette anomalie,Je dois vous mener sur un domaine complètement différent du 120
    • matériel. Car nous devons commencer par le Spirituel, pour lequel lamatière sert seulement denveloppe. Seulement un œil spirituel peut alors voir ce qui restera pourtoujours caché à l’œil physique et aussi à l’œil de lintellect. Lidée de Dieu, comme Être spirituel, implique comme allant desoi que Ses créations doivent être des produits spirituels. Cependant, si Dieu veut créer un monde, ou une expressionvisible de Sa divinité, Il doit aussi établir un certain processus quantau créé, lequel processus correspond à la pensée habituelle et doitexister comme étant une base pour lexistence et la permanence dumonde créé. Seulement alors y a-t-il une vie, une lutte et undéplacement vers le haut, du plus bas au plus haut possible, quitrouve son juste but exprimé par les mots ou des concepts"surgissant, existant et perfectionnant." Donc, toute créature a comme base un principe plus ou moinsspirituel; dans tout lexistant, quelque chose de Ma divinité y estcachée! Comme cette divinité peut et doit être étendue sur desnouveaux niveaux, il lui a été aussi imparti un corps analogue, unarrangement intérieur analogue et une durée de vie analogue. Il ny a aucun saut dans la nature, mais toujours destransitions dun animal à un autre. Ces transitions ont nécessitébeaucoup de créations, qui, étant elles-mêmes des liens, ont renduces préparations possibles pour la transition dun niveau au suivant.Et ces espèces intermédiaires, comprises dans le sens spirituel, sontles mêmes animaux qui vous dérangent souvent tant parce que vousne savez pas pourquoi ils sont en réalité là. Quand vous tirez vos conclusions vous oubliez complètementque pour un progrès dans un sens spirituel, conformément à lapensée dun Créateur dun univers, dautres niveaux de logiquetotalement différente du vôtre sont nécessaires. Cependant, pour beaucoup de ces animaux il y avait toujoursune autre raison de leur forme et de leur vie, à savoir, non seulementpour servir comme des êtres intermédiaires et transitoires, maisaussi pour exercer un effet mutuel de stimulation du progrèsspirituel à lattention des êtres très supérieurs à eux. Regardez, les punaises, les poux et les puces et tous les autresinsectes vous torturant particulièrement sont pour vous desstimulateurs spirituels pour soccuper de votre corps et de votre 121
    • demeure dune façon telle que les premiers peuvent être dignes delesprit intelligent et les derniers, par lobservance du principe depropreté, servent aussi votre santé, pour que vous ne fassiez pascomme les porcs, en vous abaissant dans la saleté et la poussière, aulieu de vous élever vers le haut. Ces animaux et encore dautres tourmenteurs des hommes ont,de beaucoup, un but plus haut de vie que vous ne le pensez. En euxest réalisé le niveau servant dintermédiaire entre un bas et uneintelligence quelque peu plus haute, habillé dans un corps, il y a làquelque chose que vous ne pouvez pas saisir. Avec une force et uneendurance qui vous surpasse de loin, ils pourraient bien vousdémontrer (si vous pouviez voir les niveaux spirituels avec des yeuxspirituels) combien il faut pour rendre une modeste étincelle divineréceptive à à-peine un millionième dintelligence plus haute. Pour des milliers et des milliers danimaux les plus bas, undéveloppement ascendant est impossible et ils ne peuventcommencer leur montée seulement quen servant daliment pour desanimaux plus hauts et en se combinant ensuite par milliers dans unanimal simple plus haut. Le plus petit infusoire et monades comme vous les appelez,aussi bien que les vers des coraux ou dautres crustacés, sontseulement là pour aider à créer la croûte de votre terre avec leurscorps, la rendant ainsi solide et aussi produire une quantitéconsidérable de minéraux et de pierres à partir des eaux des océans,quils emploient pour solidifier leurs propres corps et qui setransforme alors en montagnes solides ou en roche (la craie). Puisque souvent des millions de tels animalcules peuvent vivredans une simple goutte deau, vous devez vous rendre compte quellecapacité productive extraordinaire il doit y avoir pour construiredans le temps prescrit par Moi une croûte à la terre, incluant sesmontagnes, qui y portent tout avec facilité et sont capables derésister à la force dexpansion des éléments vaporisés dans sonintérieur. Regardez, votre soldat doit payer pour ses vêtements, sonentretien, même pour tout ce qui est exigé, avec la paie qui lui estimpartie. Il ny a pas, dans votre pays, une grand-route où lesvoyageurs nait pas à payer un péage imposé pour la route et samaintenance. En effet, le complexe entier de votre empire vit et existeseulement parce que tous ses habitants doivent payer pour lesbesoins de létat entier avec ses fonctionnaires et ses rois, 122
    • représentant létat, qui comme tel na aucun argent, seulementlintendance de largent confié. Comme vous procédez dans vos états, Je fais dans les mondes.Car chaque monde doit se développer, se maintenir et seperfectionner, pour quil soit préparé pour sa future transition dansdes formes qui seront alors exigées et dans les conditions changées. Les animaux les plus petits, à peine visibles à l’œil nu,construisent la croûte de votre terre, soutiennent la vie de millionsdautres animaux et aident à orner et solidifier la surface de la terre.Les animaux quelque peu plus évolués, dans lesquels Mon étincelledivine, comme un sens presque développé, peuvent déjà assimilerdautres choses, ils doivent de nouveau être les transporteurs etsustentateurs danimaux plus hauts, et ainsi de suite par étapesjusquà lhomme. Là où il y a de grandes forces productives, lesconsommateurs de ces forces sont à portée de la main, pour refrénercette reproduction pour quelle reste dans la limite légale. Ainsi existe lharmonie du tout. De lesprit emprisonné dans laroche solide jusquà lhomme libre, une chaîne tranquilledassimilation senroule par laquelle lun peut exister grâce à lautre,lun peut se perfectionner par lautre jusquà lhomme et ainsiretourner de nouveau au royaume de lesprit doù il est venu. Des années ne suffiraient pas pour vous expliquer la cause et"le pourquoi", en commençant par le plus petit infusoire jusquàléléphant, et vous démontrer que même le mollusque le plusélémentaire a sa raison et son pourquoi. Je les ai formés ainsi; pourquoi ces petites particulesdintelligence de la vie végétative sont dans cette forme, dans cetélément, qui vit dans leau, sur la terre ou dans lair et pourquoitoutes ces transformations sont nécessaires, pour quun tel animal,évidemment négligeable, soit formé ainsi et non autrement pouraccomplir son but. Donc, vous devez dabord reconnaître ces dispositions et leur"pourquoi", avant de poser la question : pourquoi lanimal entier estlà, dans quel but et pour quelle partie du processus ? Où est votre science, qui pourrait expliquer cela! Regardez juste un petit centre nerveux dans un corps vivant,quest-ce que cest que ça ? Est-il le directeur; est-ce que cest lepropagateur de la vie organique et animale ? Est-il vivant, oupropage-t-il simplement la vie ? 123
    • Toutes ces questions doivent dabord être discutées si vousvoulez comprendre lanimal entier. Où sont les livres qui suffiraient àvous donner le fil à travers ce labyrinthe de "Pourquoi" ? Ici lhomme, en tant quêtre fini, a atteint les limites de saconnaissance, les limites de sa capacité intellectuelle. Commence icile Dieu, le Créateur, qui peut seulement dire à lhomme : "Enfantimmature! Comment voulez-vous comprendre, avec vos possibilitéslimitées, ce que Dieu, un Être infini, a créé ? Une fibre nerveuse estet reste pour vous une énigme éternelle. Comment pouvez-vouscritiquer et juger un être créé constitué de millions des parties qui,sous des formes différentes, expriment toujours une seule chose, àsavoir, le niveau actuel dune particule desprit, une particule infimedu grand Créateur ? Un Créateur qui a considéré toutes lesdispositions nécessaires de peur quune étincelle si minuscule fût-elle ne soit pour toujours privée de la capacité de progrès ? Où estvotre sagesse et où est la Mienne ? Je vous ai permis seulement unechose, cest dobserver, en ouvrant vos yeux spirituels, Ma créationpour apprendre à conjecturer et à aimer le grand Créateur, commevotre Père spirituel! Cependant, comprendre cela est au-delà de voslimites de même de celles du royaume entier des esprits. Car Moiseul suis complètement infini, et nai jamais été créé, et vous, quiêtes cependant près de Moi, avez néanmoins été créés pour toujoursfinis et imparfaits!" Cela, Mes enfants, comprenez-le! Emparez-vous en et vousserez alors capables de facilement le saisir, de même quavec le lentprogrès des particules desprit dans les êtres individuels et lesespèces, la forme extérieure de ces animaux doit aussi être adaptéeaux exigences de lesprit, aussi bien que du corps lui appartenant! De même quen vous, êtres humains, le visage et la formeentière exprime, en partie, lintérieur spirituel de même lhomme peutêtre, en partie, reconnu par ses particularités, qui lui donnent uneexpression noble ou bien une âme humaine commune ; il en est demême de la forme des animaux les plus bas jusquà ceux les plusprès de lhomme, à savoir, le singe : ils sont lexpression de létincellequi leur est inhérente. Cest pourquoi, avec des sens et des facultéstoujours peu développées, les formes ne peuvent pas correspondreau concept esthétique quun esprit humain se fait de la forme la plusévoluée. Car cet esprit, dans son immaturité, a toujours dautresexigences, a besoin dautres dispositions pour accomplir son but. Làlesprit lui-même dans sa forme spirituelle est encore un embryonsur son niveau élémentaire de développement et, donc, simple 124
    • comme il est, lenveloppe qui lencercle ne peut aussi que seulementêtre simple. Le seul facteur qui détermine la forme des animaux est larégion dans laquelle ils doivent vivre, se multiplier et se reproduire.Cela exigera dans un cas mille pattes et dans un autre aucun pieddu tout; dans un cas, un seul œil, dans dautres, beaucoup. Maispartout la forme extérieure est lexpression physique du niveauoccupé par létincelle desprit jointe. Cest la raison pour laquelle vous trouvez souvent des animauxque vous jugez avec condescendance et déclarez laids. Cependant, sivous pouviez spirituellement voir lespèce et les niveaux, encommençant au début, par lesquels un tel esprit a dû passer avantquil ne puisse venir à une prise de conscience de soi-même plusgrande, vous verriez que la forme qui leur a été donnée, priseisolément, est la plus appropriée; elle correspond à ses exigencesspirituelles et matérielles seulement en étant ainsi et non autrement. Vous avez déduit tous vos concepts, quant à la formeesthétique, de la forme humaine, ayant pris la forme humainecomme la base, comme le modèle-type, parce Je vous ai formés àMon image. Mais les formes des animaux ne peuvent pas être jugéesselon la forme humaine, simplement parce que dans les animaux laforme intérieure spirituelle nest pas perfectionnée, pas tout à faitexprimée clairement et toujours dans le besoin de beaucoup decompléments avant quils ne puissent sapprocher de la formehumaine spirituellement et physiquement. Et même lorsquilsviennent le plus proche de lhomme, comme cest le cas avec le singe,lanimal manque de lunique et en même temps le plus haut attributqui fait de lhomme un homme. Cest la libération de la corde quiconduit la nature (linstinct) et, en tant que pierre angulaire de lacréation, le cadeau spirituel le plus haut : le libre arbitre, émancipéde linstinct, car un être libre doit être aussi libre de toutes leschaînes et les obligations de nature qui lui étaient subordonnées, ildoit être lui-même un seigneur et un seigneur spirituel de création! La forme dune araignée, dun scarabée ou de quelque autreinsecte, dun oiseau ou de quelque quadrupède leur a aussi étédonnée selon des principes esthétiques connus seulement de Moi etdont Je vous donne une connaissance anticipée des divers canonsprimordiaux de beauté, aussi bien que son point culminant dans laforme humaine. Ils sont, cependant, toujours en grande partie,cachés sous linfluence manifestée sur eux par des facteurs commelemplacement, la nutrition et le but de lexistence. 125
    • Là la forme cachée spirituelle désire la beauté et ainsi aussi sonenveloppe doit désirer la beauté. Mais vous pouvez être assuré decela : une chaîne didées traverse le monde entier organique,préparant ainsi lentement une forme à partir dune autre,introduisant lune dans lautre, en ajoutant toujours, seperfectionnant toujours, avant que dans lhomme ne se forme lapierre angulaire couronnant tous les efforts atteints. En commençantpar la roche dure jusquà lhomme, ce dernier a développé lidéelogique ou mathématique dun être suprême, dun Dieu, qui a voulucréer dans lhomme Son image spirituelle (et physique) que chaqueautre animal chercherait à atteindre, dans le respect et la vénération,conjecturant en reconnaissant en lui non seulement son seigneur,mais aussi son ami et le but suprême. Cependant, ne considérez pas lhomme comme il estmaintenant, mais pensez à lhomme comme Je lai créé, quand, puret sans tache, il est sorti de Ma main, comme étant une image de Moiet un produit doté dune capacité spirituelle suprême et possédant laplus belle forme matérielle. Alors la forme humaine était la vraie expression de son esprithors de Moi; ainsi il doit de nouveau devenir! Une fois quil se sera anobli ainsi, le monde animal lentourantparticipera aussi à cet ennoblissement. Il ne restera pas en arrièreafin que lhomme, quoique plus anobli, reste dans le même rapportquant au monde animal lentourant comme lorsquil a été créé. Il fut un temps où lhomme a compris le monde danimal mieuxque maintenant ; ce dernier a obéi à lhomme et nétait pas sonennemi. Cependant, lhomme sest éloigné de sa forme originelle. Ilest devenu différent, tandis que le monde animal est resté le même.Depuis que lhomme na une connaissance de la plupart desanimaux seulement par ses intentions hostiles, le monde animalconsidère lhomme actuel avec plus de crainte et le fuit comme sonennemi. Le rapport amical qui existait entre tous les deux aucommencement est ruiné, la place de lami a été prise par le dirigeantinexorable et égoïste. Maintenant lhomme est souvent contraint de protéger sapropre vie contre les attaques danimaux qui dans les premierstemps se couchaient tranquillement à ses pieds, obéissant seulementà ses ordres. Ainsi lhomme a employé improprement sa liberté et a tourné lemonde paisible en un repaire de meurtriers et de voleurs qui, bien 126
    • sûr, seulement se craignent et se détestent, mais où ne prévalentplus ni amour ni confiance. À vous les quelques personnes qui croient toujours en Moi, enMon enseignement, Je vous envoie ces lignes pour que vous voyez lanouvelle preuve de Mes efforts, sans toucher à la liberté que Je vousai donnée, pour de nouveau faire de vous des êtres humains telsquils sont sortis de Ma main et quainsi cette terre devienne denouveau un Paradis, un Jardin dEden pour ses habitants! Ces lignes vous sont destinées, pour que vous puissiez en leslisant comprendre lamour infini et la bonté que Jai pour vous, etque, aucune âme - ou particule desprit - que Javais une foisenvoyée dans les espaces énormes de Ma création ne puisse êtreperdue, mais être dûment respectée. En outre, chaque fois quil estpossible dajouter à leur perfection, pour que tout : infusoire simpleou complexe, monades, animaux et êtres humains puissent, danslavenir, sur la longue route de perfection, une fois épurés et porté àmaturité, de nouveau entrer au royaume de lesprit doù, une fois, Jeles ai fait sortir pour passer leur vie dépreuves sur tous les niveauxde Mon royaume spirituel et matériel et, quune fois unis avec lespritle plus haut et le plus intelligent des mondes et des terres, ils soientcapables de former dans lhomme un tout qui Me soit agréable. Quel est le résumé du susmentionné ? C’est lAmour seul quiest le facteur décidant, bien que dabord il ait séparé les esprits, ilsert seulement un but, à savoir, les voir finalement tous intimementuni (parce que perfectionné). Cependant, pour arriver à cette unification, et convenir àlesprit, Ma progéniture, doit se battre pour la mériter ; carseulement "laccomplissement mérite la couronne!" La conscience de laccomplissement aboutit à la félicité de lapossession. Donc, vous aussi vous devez vous efforcer datteindre ceque Je vous ai montré pour que vous, en tant que Mes images, soyezdignes de mériter le nom de : "Mes Enfants"! Toutes ces lumières de grâce que Je vous envoie servent detemps en temps pour réaliser cela, à savoir, que vous compreniez deplus en plus que dans la plus petite monade, aussi bien que dansvotre semblable, le même Dieu continue à vous prêcher la mêmechose qui, à chaque marche et à chaque impulsion dunité de temps,vous appelle : "Noubliez jamais pourquoi vous avez été créés! Employezchaque minute et chaque parole de Moi pour accomplir ce but!", car 127
    • bientôt viendra le temps où le grain et la balle seront séparés.Heureux ceux qui auront employé le temps et Mon enseignementdune façon telle, quils auront levé comme la graine pour un painfortifiant pour le ciel, ils pourront avec assurance continuer sur laroute de la perfection, quand Je viendrai, Moi lunique Berger, réunirMes moutons sous Ma protection, ce qui arrivera certainementbientôt! Amen. 128
    • 19. La Nature de la Vie 12 août 1872 Regardez, ce mot englobe de nouveau tant de choses quil esténigmatique, plein de malentendu et mal identifié par vos savants,vos scientifiques de la nature et vos médecins, que Je Me sens obligéde nouveau de vous donner une lumière qui brillera pour toujourspour vous et pour toutes les générations futures. "Quest ce que la Vie ?" Bien, si Je voulais discuter de cettequestion de la façon dont elle vous a été apprise par ceux qui saventtout, Moi aussi, comme eux, en viendrais à de fausses conclusions.Car tous, sans exception, considèrent leffet comme étant la cause, etconsidère le produit comme étant les facteurs, en jugeant seulementpar ce qui est visible ou tangible à leurs yeux. Si Je voulais vous présenter le concept de "la Vie" en accordavec mes paroles précédentes dans son contexte original, quand Jevous ai dit : "là où il y a la lumière, il y a la chaleur, là où il y a lachaleur, il y a la vie", Jexpliquerais de nouveau leffet visible oulapparition de la vie comme le produit de lumière et la chaleur.Cependant, avec lenseignement daujourdhui Je veux vous dire nilun, ni lautre, mais Je veux vous montrer la vie sous un aspect plusprofond et plus spirituellement glorifié. Cela convaincra beaucoupdincrédules et dathées de leur incroyance pour que, convertis par leraisonnement, ils puissent enfin seulement croire, ou conjecturer ceque, jusquà présent, ils ont si obstinément niés. Venons en maintenant au sujet ; la question est : "quest-ce quela vie ?" Regardez, si Je prends la question comme elle se présente à vossens, "la vie" existe partout où une transformation, un changement,un mouvement se manifeste. Vous dites : cette plante, cet animal,cette personne est vivante. Là où la vie nest pas visible, cest à direnon perceptible à vos sens, comme dans le royaume minéral, voussupposez quil ny a plus de vie, mais au plus une combustioninterne conformément à certaines lois selon lesquelles la roche aussi,quoique lentement et imperceptiblement, connaît unetransformation. Cependant, selon votre croyance, celle-ci y estspontanément causée par linfluence dautres éléments. 129
    • Voilà comment vous voyez la vie. Vos botanistes vous prouventpar leurs études diligentes la circulation de la sève dans les plantes,ils vous disent que pour autant que leurs microscopes et leursanalyses chimiques marchent, comment et de quoi larbre, la feuille,la fleur et le fruit sont constitués, ils vous expliquent les fibres, lescanaux et le cœur des arbres et des plantes. Cependant, avec toutcela ils vous expliquent simplement la technique et les conducteursde la vie, mais pas la vie elle-même. Vos anatomistes dissèquent des animaux vivants ou morts, etregarde dune manière évidement erronée, les premiers en lestorturant ou létat inanimé des derniers, car quand la vie est partie,les effets sont les-mêmes. Ils vous expliquent les nerfs, la masseblanche et grise, comme les facteurs de sensation et de mouvement.Ils vous expliquent la vie organique animale de lhomme et trouventaussi parfois le centre doù toute la vie paraît. Finalement, ils vousexpliquent aussi le cerveau avec ses circonvolutions et sesramifications, avec sa correspondance et sa dépendance au systèmenerveux au moyen des nerfs volontaires et involontaires et vousexpliquent la structure des nerfs comme les conducteurs de lavolonté et de la force de vie; cependant, la vie elle-même ils neréussissent pas à la comprendre. Ils ne savent pas pourquoi le nerf,comme un fil télégraphique, transmet aux membres humains lavolonté de lâme ou de la vie qui y demeure. Ils disent simplement :Le nerf est ainsi construit et créé pour servir de conducteur. Mais lefluide qui anime ce télégraphe, la puissance de vie, leur est inconnuet le restera aussi longtemps quils lexamineront simplement avecleur intellect. Car la pensée, que les circonvolutions du cerveautransmettent autant que la langue ou le stylo lécriture, ce facteurimpondérable, ils ne seront jamais capables de le comprendre avec lecerveau, bien quil soit transmis par lui! La pensée est un produit spirituel et cela ainsi que le commentet le pourquoi elle surgit, est seulement compris par lhomme qui aun regard profondément spirituel. Pour cette raison la vie, qui est au-dessus de la vie organique etanimale, est moins explicable encore. Car ni la masse du cerveau niles nerfs qui en partent ne seront jamais capables de lui dire ce quileur permet dinformer le monde extérieur à partir de lintérieur, oude recevoir intérieurement les impressions du monde extérieur et lesemployer pour le développement spirituel de lhomme psychique. En vain quelques matérialistes travaillent dur pour ramenertous les mouvements et les phénomènes existant dans lhomme 130
    • aussi bien que dans lanimal ou la flore aux lois de lassimilationchimique; cela est et restera pour toujours une fausse conclusion.Car, quand vos scientifiques vous citent tous les éléments formantvotre corps ou celui dun animal ou une plante, quand ils prouventque tel ou tel élément est constitué de phosphore, de pierre à chaux,de sel, etc., Je leur dirai seulement : Prenez tous ces élémentsprimitifs et mélangez-les et voyez sils formeront jamais une artère,une veine, une fibre nerveuse ou un cœur qui bat. Regardez : vous, scientifiques faibles et aveugles, vous pouvezsûrement voir que, dans la vie organique, certains éléments de basese combinent dans des composés pour produire dautres substancesdun ordre plus haut. Cependant, un laboratoire chimique entier neréussira pas à produire un simple brin dherbe avec toutes cessubstances, et encore bien moins une créature vivante dotée dunevie organique! Pour réaliser cela, une énergie dune sorte différente est exigée,qui, à partir des matières premières du monde des roches et desminéraux selon des lois autres que celles de lattraction ou de larépulsion, formera à partir delles des organes qui supporteront la vieorganique. Cela exige une loi différente, une vie différente et cette vieréelle est un mystère pour vous et tant dautres et Mon proposdaujourdhui est de vous expliquer cela. Cette vie, qui pousse le roc à se transformer, qui le fait devenirune créature, cesser ou se dissoudre dans dautres éléments, cettevie, qui, dans la plante construit les organes, dans les animauxvivants génère leur conduite instinctive et dans lhomme, encombinant toute lancienne vie de la roche et de la plante, développe,à partir des mêmes, le Spirituel pour un autre monde éternel; cettevie ne peut pas être trouvée et disséquée ni par lanalyse chimique,ni avec le microscope ni par le scalpel. Cette vie est dun ordre plushaut que vous, faibles investigateurs, ne le croyez, car ce nest pasun produit de la matière, mais "une ramification de Ma vie propre,éternelle, et sans fin!" Comment vous, faibles créatures finies, osez-vous proposer demesurer la vie du Dieu infini ? Vous voyez Son action visible danstout ce qui vous entoure, vous pouvez le conjecturer si seulementvous réfléchissez à votre propre Moi, qui est et restera, une sommedénigmes. Partout vous constaterez quil y a toujours une autre puissanceen dehors de toutes les sortes dair, du magnétisme et de lélectricité. 131
    • Car tous ceux-ci existent seulement afin de propager la vie, pourconstruire et supporter le monde entier visible, pour le mener vers lespirituel, le but suprême. Toutes ces absurdités de la part des matérialistes seront, unjour, regrettées et maudites par eux personnellement, quand arrive lemoment où le couvercle du cercueil souvre et que ce travail grossierpourtant encensé quest le corps, nolens volens (ce qui signifie : quille désire ou pas) sera mis dans le cercueil et rendu à la terre pourredevenir ce quil était auparavant ! Là à ce passage vers léternité ils frissonneront en vue de laperspective désolée, ce quils ont essayé de faire leur apparaîtrainexistant ainsi quaux autres et finalement les rattrapera néanmoins! Cependant, alors il sera "trop tard"; ils entreront dans un au-delà misérable, un "vide", le même quils avaient imaginé. Là ilsauront le temps jusquà ce que, ayant renoncé à leurs conceptsmatérialistes de création, ils soient capables de graduellement porterune petite lumière spirituelle. Ce sera leur destin, un destin que non pas Moi, mais eux seseront préparé. Lapôtre Paul na-t-il pas dit une fois : "comme larbretombe, il reste couché!" Sans foi ils sont tombés et cest sans foi quils s’éveilleront denouveau là. Ils ont été contraints de rendre à la terre la vie de leurcerveau et intellect, ensemble avec le mécanisme qui le sert et la viespirituelle quils ont reniée et mise à zéro pendant leur séjourterrestre. Vous, Mes enfants, ne faites pas cela et vous ne subirezpas les conditions malheureuses qui les attendent là! Cependant, permettons-leur de continuer à travailler avec leursage fierté et revenons à notre mot "la Vie", car Je ne veux pasdécrire le destin des incroyants, mais celui des croyants. Vous avezcela en perspective; quant aux premiers, chaque individu lepréparera pour lui selon sa sympathie. Rendez-vous compte maintenant que cest la vie seule, commeJe vous lai montré, en tant "quémanation de Ma Vie éternelle,impérissable", qui, en remplissant la création entière, pénètre aumoyen de la lumière, jusquaux distances les plus éloignées où elleproduit la chaleur par la vibration. Cette vie alors, selon Mes loisirrévocables, produit dabords une forte envie dans les élémentsprimaires de se combiner entre eux et ainsi, pas à pas, atteindre lesniveaux les plus hauts de vie inorganique, et finalement faire 132
    • lentement la transition avec la vie organique. Là, au moyen desorganes, tous les anciens éléments, transformés pour atteindredautres buts par dautres processus que le passage de létat solide àlétat liquide, peuvent alors seulement être utiles à la vienouvellement formée. De cette manière ce qui jusquici napparaissait que comme "lasubstance intérieure" devient vivante dans des animaux semétamorphosant en substance dâme et finalement, en lhomme, enSpirituel. Linhalation plaisante de lair du printemps ne provient pas deloxygène et du carbone, comme vous les appelez, mais cest la viespirituelle qui séveille à nouveau de son hibernation et vient sur unhémisphère de la terre, tandis que lautre aborde un repos deplusieurs mois. Ce nest pas simplement un sentiment matériel de bien-être ouune influence matérielle que les montagnes manifestent sur levagabond quand, marchant à pied sur elles, il voit dévaler lestorrents de montagne hurlant au bas des raides falaises rocheusesou des masses de roche qui ont survécues et des congères de neigequi le regardent du haut de leurs hauteurs inaccessibles. Cest uneattraction beaucoup plus exaltante, spirituelle, pleine de viespirituelle qui sempare de lui, lui donnant une connaissanceanticipée que, haut au-dessus de la matière muette de la nature, unautre esprit flotte, qui lui parle dune façon amicale avec ces mots :"regarde, petit vagabond minuscule! Ce que tu vois et sens près demoi est la voix du Dieu qui te parle, qui est ici pour ton avantage etpar son autorité éternelle, avec peu dexpédients, veut étendre parmivous le contentement, la tranquillité, la félicité et vous dire : "Ne vous perdez pas, ô vous les hommes, dans les intérêtsmatériels qui concernent seulement cette brève période de vieterrestre! Investissez plus dans votre développement spirituel! Nousles anciens témoins dune nature primitive, qui a existé avant quevos pieds naient touché cette terre, nous vous témoignons toujoursde la grandeur de Dieu, de Son omnipotence, de Son amour! Serrezles rangs avec nous! Soyez simple et toujours en accord avec lanature et votre vie physique aussi bien que votre vie spirituelle neseront pas, comme nos eaux, hurlant et emportant tout ce qui setrouve sur son chemin entre des roches et les crevasses, maisserpenteront lentement vers leur but, parmi des prés fleuris et desforêts ombragées!" 133
    • "Considérez la vie comme une émanation de lEsprit de votreCréateur, à travers laquelle la plus puissante volonté nous élève,pour de nouveau faire couler le délabrement dans les profondeursdans un avenir éloigné. Comme la roche dure nous sommes debout,défiant le vent et le temps, jusquau moment où aussi nos éléments,notre vie, ayant mûris pour un niveau plus haut, pourrons passerdans un autre, plus haut!" Ainsi vous parlent les montagnes, ainsi la vie spirituelle en ellesparle à votre esprit, qui peut voir dans leau tourbillonnante non pasde leau en provenance des sommets neigeux dune montagne, nonpas de la neige froide, mais des correspondances spirituelles, quisont un aliment pour son âme et une nourriture pour son esprit. Cultivez cette vie et considérez ainsi la vie, qui, transmise pardes vaisseaux et des nerfs, proclame en vous quil existe là quelquechose de plus exaltant, quelque chose de plus grand que la simpleattraction et répulsion ou lassimilation déléments chimiques liés.Alors vous saisirez plus facilement que votre cerveau, avec sescirconvolutions, doit bien sûr être là afin de transmettre votre vie etla supporter; mais quil ny a là que seulement des conducteurs, desvaisseaux et des répartiteurs dune vie plus haute, qui communiqueà lanimal aussi bien quà la vie organique et inorganique limpulsionpour se manifester, mais qui ne sont pas la vie elle-même. Ayez pitié de tous ceux qui considèrent seulement lesmanifestations de la vie végétative comme sa quintessence et refusede reconnaître un Spirituel plus haut, qui est au-dessus de toutesles calamités de la vie! Pauvres êtres créés! Ils sinquiètent de lamatière, qui ne peut rien leur donner, rien remplacer. Ils sont forcésde laisser passer de nombreuses bienheureuses impressions etinstants qui remplissent de joie celui qui, reconnaissant lexistencedune vie plus haute, peut y trouver la consolation quand lessituations matérielles rencontrées sur la terre, essayent de le tirerdans la poussière doù il est né! Oui, Mes enfants! Il y a une vie plus haute, une vie infinie quisétend loin au-delà de tout ce qui est passager et même durablecomme le roc. Car le roc aussi change seulement sa forme et sastructure chimique, mais lui aussi ne devient rien quoique linfinisoit dans la roche, par suite du fait que son origine provient de Moi,ce qui est même plus distinctement exprimé dans la plante et lerègne animal et dans la race humaine, cette chose impérissable est lelien unissant le monde matériel avec le monde spirituel et tous lesdeux avec Moi! 134
    • Plus prévaut le sentiment que ce qui anime un cœur battant, cequi insuffle vivement à lâme lenvie de penser, nest pas un effortmécanique produit par des facteurs matériels, plus la consciencedune vie plus haute, dune vie spirituelle est élevée; une vie qui vamême plus loin au-delà de ces manifestations passagères dénergiede la vie animale et organique et continue même lorsque toutematière vient à sa fin. Comprenez ainsi la vie, cette forte envie davancer et vousdécouvrirez même dans la plus minuscule monade ou infusoire unevie supérieure indépendante des parties constituant cette créatureinfime. Comprenez que tous les organes de cet animalcule, quoiqueinvisibles à vos yeux, aussi bien que les mondes les plus grands,sont animés et pénétrés par la même énergie qui pousse cetanimalcule à la perfection. Cette vie spirituelle se manifeste naturellement par la vievégétative, organique, puisque ce nest pas possible autrement.Cependant, ce nest pas la même; elle est supérieure et a plus depermanence que tout autre chose. La vie organique se manifeste simplement aussi longtemps quedes organes sont là et sont capables daccomplir leurs fonctions. Unefois que les organes ne sont plus actifs, la vie en eux cesseapparemment. Cependant, la force agissante qui les a pressés àlactivité na pas cessé, mais elle est seulement invisible à cause delincapacité des organes à la prendre. Ma vie spirituelle na pas cessé; car, quand elle ne peut plusprogresser de cette façon, elle conduit la matière, par sa dissolution,dans de nouvelles combinaisons où sur des niveaux plus hauts et làdes circonstances différentes de vie commencent à nouveau, afin devenir tout près de son but, lultime retour à Moi. Ainsi la vie, comme une étincelle desprit coulant éternellementde Moi, est ce qui a communiqué aux premiers atomes dans le grandéther lénergie pour se solidifier, ce qui a fait deux des mondes et dessoleils, les dotant avec tous les miracles de la création et en lespeuplant. Et elle les ramènera en fin de compte en arrière sur lamême route, afin de construire de nouveau à ceux qui restentdautres logements spirituels supérieurs pour des esprits plus libreset plus grands. La vie hors de Moi est infinie; de même leffet quelle produit.Celui qui ne réussit pas à comprendre dans ce sens sa propre vie oula vie du monde qui lentoure, ne réussit pas à comprendre la 135
    • signification du concept de Dieu, de Créateur. Il est incapable desaisir lidée dun Père aimant, qui a été, est et sera, faisant tout pourêtre aimé, révéré et reconnu par Ses créatures. Pourquoi necomprendrait-il pas non plus que, maintenant, plus quen dautretemps, Je vous envoie messages sur messages, lumières surlumières, pour que vous ne puissiez pas marcher dans lobscurité,luttant contre le préjugé et le malentendu, mais puissiez reconnaîtreà fond la lumière appropriée de la vraie vie. Il vous est crié avecchaque battement de cœur que chaque pulsation est une grâce, unefuite de cette vie divine qui est sans commencement ni fin. Prenez ces mots à cœur. Méditez-les et digérez-les. Car cestainsi que la vie spirituelle, soutenue par la vie organique, inonderavotre corps, et pourra vous accorder la santé, la bénédiction et lapaix. Ainsi tous Mes mots rempliront graduellement tous les vides,enlèveront tous les doutes et vous donneront de plus en plus lacertitude que vous ne vivez pas dans un monde matériel, mais déjàdans un monde de lesprit, où la matière est simplement lacouverture grossière, qui est assujetti en vue de changer, tandis quele vrai Spirituel, Sublime, qui se manifeste comme la vie, est toujourset pour toujours permanent. Il ny a aucune matière abstraite, mais seulement du Spirituelemprisonné et cest cela qui pousse vers la transformation de lancienà se manifester dans des formes, dabord inorganiques et ensuiteorganiques, doù il passe à sa source originale, le Spirituel. Ainsi dans le monde visible tout ce qui stimule vos sens estseulement un moyen datteindre une fin. La cause en est plusprofonde et peut seulement, comme la vie spirituelle, êtreconjecturée et comprise en partie quavec des sens spirituels. Là se trouve le foyer dune source infaillible de vie. Il y a lagrande pile électrique, qui par ses faisceaux de fils télégraphiquesapporte ses impulsions à tous les mondes, pressant tout vers leprogrès, vers la perfection. Là se trouve la vie, lélément spirituel debase qui, éternel comme Moi-même, a seulement un but spirituel ;luttez seulement pour le Spirituel quoiqu’il ne puisse être fait usageque de moyens matériels selon les organes. Cette vie spirituelle se servira de ces moyens autant quenécessaire. Une fois que tout sera spiritualisé, son activité deviendraplus intense et plus puissante et cest ce qui doit maintenant arriversur la lente route matérielle qui sera alors parcourue spontanément 136
    • et avec toute la puissance nécessaire, à cette fin Je peux créer oudétruire des mondes spontanément chaque fois que Mon grand planlexige et que Je ne veux pas adhérer à la route lente dudéveloppement. Vous ne connaissez pas la force de cette vie de lesprit quoiquevous puissiez en avoir un soupçon. Ces enseignements serviront àvous y mener, pour que vous puissiez toujours être conscients quevous "les enfants dun monde de lesprit" possédez un fonds Spirituelpour le développement duquel vous devrez faire plus que pour lefonds matériel terrestre passager, qui est seulement là pour unedurée courte, tandis que lautre restera pour toujours avec vous,créatures éternelles. Ainsi votre séjour terrestre a un but et votre transition suprêmeà une autre vie un vrai but, à savoir, en utilisant le temps pourexploiter le capital de vie qui vous a été donné dune manière tellequelle peut vous rapporter un intérêt et des fruits qui vous serontpropres dans lau-delà ! Amen. 137
    • 20. LA DIGNITÉ HUMAINE 23 octobre 1872 Bien, que signifie vraiment, ou doit signifier "la dignitéhumaine"? Sur ce sujet prévalent autant de points de vue quil y adhommes cultivés ou instruits. Pour des peuples primitifs etgrossiers, les personnes dépravées nont certainement aucune idéede ce que lon entend traduire par le terme "dhomme" et comment endevenir digne. Seulement là où lhomme est éthiquement et moralementparvenu et instruit, on peut sattendre à trouver une notion de lavraie dignité de lhomme, qui, cependant, doit de nouveau varierconformément à son éducation et à sa position dans la vie. Cependant, tout ce courant des idées dominantes du concept"de la dignité humaine" n’est pas la raison du pourquoi Je veux vousexpliquer ce mot et vous dire en quoi la dignité humaine consiste enréalité. Je veux seulement vous aider à relier Mon enseignement avecla vie pratique, pour que vous puissiez devenir dignes, comme unecréature placée entre deux mondes, de transmettre dans lespritaussi bien que dans lâme les grandes pensées créatrices de votrePère céleste. Car bien que vous ayez reçu beaucoup de Moi, vousnavez pas encore une idée juste de ce que "la dignité humaine"signifie en réalité, puisque vous voyez trop bien, seulement chez lesautres, comment ils cherchent, en revendiquant cela pour eux, àtordre et expliquer ce concept conformément à leurs désirs etpassions afin dêtre des gens dignes d’après leurs propres désirs,chacun à sa façon! Pour mieux comprendre la dignité humaine et mieux saisir cequi suit, commençons de nouveau par le concept du mot, enrecherchant la racine de son origine et déterminer ensuite sonconcept et sa valeur réels, comment vous devez lemployer etcomment Je lenvisage. Regardez, le mot "Würde" (la dignité, la valeur) est tiré de"Werden" (le devenir) et le mot "Werden" est en réalité un mot issu dela pensé créatrice qui, en tant que fondement de Moi-même, a étédonnée au monde entier visible. Car sans le "Werden" (le devenir) ilny aurait ni soleil, ni planète, ni grand royaume matériel ou 138
    • spirituel, puisque Jai animé tout linfini seulement avec le mot : "Eswerde!" (Que cela soit!) pour la béatitude des êtres créés et pour Mapropre béatitude, qui est lamour personnifié. Cette expression"aime", doit cependant seulement signifier de tout faire, de travaillerpour les autres et trouver son propre bonheur et sa propre félicitédans la compréhension et le perfectionnement des autres. Avec le mot "Es werde!" (Que cela soit!) a aussi été donné la loiet la route pour chaque esprit ou produit de lâme, ou degré deperfection auquel il a été destiné, où bien sûr, lesprit incarnéemprisonné dans le monde matériel a dû prendre une routedifférente de celui de lesprit libre des hôtes de Mon monde infini desesprits dans leur prise de conscience de soi-même. Bien, avec le "werde" (Que cela soit) a bien sûr aussi surgi laquestion quant à savoir, en particulier, si les esprits sortis qui ontété livrés à eux-même, étaient vraiment devenus ce quils étaientcensés être, autrement dit, sils savaient quel était Mon but poureux. Par le mot "wurde" (est devenu) un état a commencé qui, sil acorrespondu à Mon intention, était égal au titre "würde" (la dignité)ou "würdig" (digne), de même que vous dans le monde accordez celuiun "würde" (la dignité, la fonction, le titre) et appelez "würdig" (digne),celui qui a mérité cette fonction ou lattribut "würdig" (digne) parsuite de ses qualités dhomme spirituel (ce qui signifie celui qui seconforme à lidée de sa fonction). De là, ce que vous désignez comme "würde" (la dignité, lafonction, le titre) exprime vraiment que cette personne, qui occupeune fonction, mérite dêtre appelée würdig "(digne), et possède toutesces qualités qui anoblissent lhomme en tant que créature spirituelleet qui doit le marquer comme étant quelque chose de mieux que ceque son semblable peut atteindre. Cette idée de dignité (würde), à laquelle, généralement, voustenez, concerne aussi les êtres créés par Moi, seulement appliquéeavec une mesure différente. Quand Jai créé le premier homme sur votre terre, Je laiinstallé de la façon dont vous investissez un fonctionnaire avec untitre plus haut, en lui donnant le pouvoir de régner sur beaucoup etêtre supérieur aux autres créatures sur la terre. En vertu de sesattributs spirituels en tant que descendant des Miens, Je lai investiavec la pleine autorité pour devenir ce que Jai en réalité voulu fairede lui, à savoir, "le seigneur de la terre". De cette façon, il devait 139
    • employer ses facultés pour son propre bien et pour lavantage dumonde entier autour de lui. Pour quil puisse comprendre sa propre dignité dans le sens oùJe veux quil soit compris, Je lui ai laissé sa liberté, Je lai laisséemployer toute la propension mise en lui, pour le bien ou le mal. Jaiainsi voulu le faire se rendre compte que la dignité que Je lui aiaccordée consiste seulement en ce quil agisse, comme un être librede ses actes et indépendant, et non comme une machine, et en cequil sache comment régler ses qualités de caractère, propensions etdésirs et quil puisse par le seul contrôle de ses passions atteindre ladignité spirituelle. Tous les moyens pour latteindre et devenir unmembre méritant intermédiaire entre le monde des esprits liés etcelui des esprits totalement libres, Je les lui ai donnés. Je lai appelé le "werde" (devient) et quest-il devenu ? Vouspouvez le voir maintenant partout; hélas, pas ce pour lequel Je laiappelé, car au lieu dun seigneur libre il est devenu un esclave de sespassions, ainsi contrairement à sa vocation déshonorant etmésusant de lui-même et de la nature lentourant. De là viennenttous les désastres qui, maintenant, poursuivent spirituellement etmatériellement lhomme avec des maux et des souffrances de toutessortes. Car, contrairement à sa haute destinée, au lieu de seconstruire lui-même digne de Moi, il a délaissé la route juste, et estdevenu "unwürdig" (indigne) dêtre appelé "un homme", en qui Jaiune fois instillé Mon souffle spirituel voulant le marquer comme unenfant de Mon grand royaume des esprits. Ce grand royaume desesprits, il peut maintenant seulement latteindre par de grandsdétours, luttant contre toutes sortes dadversités et de souffrances. Depuis que les hommes avec leur prétendue science etérudition sont parvenus à un point où ils interprètent ce mot "ladignité de lhomme" à leur propre convenance, après légotisme,comme le contre-pôle de Mon amour et de lamour en général, il estdevenu le passe-temps principal des gens qui vivent actuellement, etau travers de ce comportement insensé, la mesure des erreurs devotre part de même que la mesure de Ma patience sapproche de safin. Et donc cet enseignement vous est à nouveau donné afin desauver beaucoup dhomme du déclin général, de peur quil ne perdecomplètement leur dignité, et leur seule part dans le monde spirituel. Cest vrai, celui-ci et tous Mes enseignements que jusquici Jevous ai donnés par Mes scribes, sont seulement accessibles à peudentre vous; mais, patience! Les désastres de la vie humainemèneront bientôt lun ou lautre dans votre camp, pour que 140
    • finalement, après avoir tout essayé en vain, ils vous rendront visiteen vous priant par ces mots : "Amis et frères! Navez-vous aucun confort, aucunrafraîchissement pour mon âme malade ? Je le sens, jai perdu ladignité dhomme, jai été piétiné et maintenant que je demande leconfort et la paix face à tous les épouvantails qui métaient présentéscomme étant la sagesse, comme des dogmes religieux, ils se sonttous avérés être erronés et périssables. Le rêve entier duneconnaissance factice rationnelle et logique sévapore comme uneforme nébuleuse. Redonnez-moi la dignité de lhomme spirituel, pourque je puisse ressembler à un vrai homme, en tant que créaturespirituelle qui, une fois produite de la main dun Créateur aimant,veuille maintenant retourner vers Lui, après être de nouveaudevenue digne de Lui!" Alors, Mes enfants, cest lenseignement que Je vous donne àceux qui vivent actuellement, pour apporter rafraîchissement etconfort aux assoiffés, en les forçant à appeler avec le visage tournévers le ciel : "Que suis-je, ô Seigneur, pour que Vous vous rappeliezde moi ?" Mon propos est de vous montrer à nouveau clairement etvivement "la dignité de lhomme", pour que le chercheur, le pécheur,lincrédule, puisse comprendre combien loin il sen est éloigné et où ildoit chercher les moyens par lesquels il peut regagner le Paradisperdu. Comprenez cela : Quand Adam a agi contrairement à Monordonnance, il a perdu le Paradis, ce qui signifie quil a perdu laconscience de sa dignité spirituelle. Cette grande perte a plongé sesdescendants jusquà ce jour dans le chaos des idées, des notions, etdes concepts faux de la vie et du monde, qui est simplement la lutteéternelle pour regagner une dignité spirituelle qui élève lhomme loinau-dessus de toute matière et de toute sensualité. Elle le laisseregarder loin au-delà des ruines de la dévastation et du désastre aveclespoir dun autre monde où toutes ces calamités, qui après toutconcernent seulement la santé physique de lhomme, disparaîtraientcomplètement ; et où il serait clairement et simplement comprisquelles étaient seulement le moyen dune fin, à savoir, de nouveauélever lhomme, qui a été submergé dans la matière, jusqu’auspirituel cosmopolite où Je lavais une fois créé pour être et où il doitde nouveau devenir, et peu importe combien de cabrioles il pourrafaire. Le temps est seulement différé, mais le but final est le même.Ce qui est sorti de Moi doit de nouveau Me revenir, car cétait à Moi 141
    • et cela doit redevenir ainsi. Maintenant que Je vous ai montré avec peu de mots ce que "ladignité" est, comment elle vous a été donnée par Moi et comment ellea été employée improprement par vous les hommes, Je dois aussivous prouver strictement et vous démontrer définitivement ce que,selon Mon idée, la dignité humaine signifie vraiment, pour que vouspuissiez aussi en avoir un concept clair que Je vous aurai donné etque Je pourrai vous redemander afin que vous puissiez vousconformer à Mes vœux. Maintenant regardez, Mes enfants! La dignité humaine nestvraiment rien dautre, que "lacte, la pensée et le désir constant enaccord avec Mes lois damour!" Moi, lamour personnifié, Je vous ai créé par amour et ainsivous aussi, la créature, devez vous efforcer, autant quil est dansvotre pouvoir, dimiter ce Créateur qui a mis létincelle damour envous. Cest la signification réelle fondamentale de lamour, de ladignité de lhomme, qui, en refrénant ses passions de colère, dehaine ou de vengeance, fait, subit et sent tout seulement avecamour, mais seulement pour les autres. Ainsi lhomme matériel physique avec ses besoins humains estsanctifié, spiritualisé par la chaleur sublime dun amour divin, plusdigne de sa descendance réelle et plus capable de comprendre sonCréateur qui le tire près de Lui. Donc, la dignité de lhomme consiste seulement dans lasubjugation de toute chose ignoble, que ce soit des pensées, desparoles ou des actes! Lhomme en cela seulement est supérieur àlanimal, qui a certainement beaucoup de qualités en commun aveclhomme, en particulier, lhomme emploie ces mêmes qualités pourdes buts plus nobles, en sublimant aussi le désir sensuel le plusgrossier, lui donnant un air plus noble, des motifs plus hauts. Celaanoblit lhomme et lui redonne sa dignité innée par laquelle il devientun citoyen dun royaume de lesprit lequel sera un jour son domicilepermanent. Lhomme nest pas anobli par ladhésion conventionnelle auxrègles sociales et aux lois de létat. Pas du tout! Lhomme est anoblipar sa propre conscience, quand il est conscient davoir fait tout pourle plus noble, le plus exaltant des motifs, davoir fait tout par amourpour son Créateur et par amour pour ses frères: les êtres créés. 142
    • Ce nest pas lacte qui détermine la valeur, mais "le pourquoi",pourquoi une action a-t-elle été exécutée! Certes, lhomme voitlaction, mais le motif est seulement connu de deux personnes, Moiet lacteur, dans cette circonstance Je représente sa conscienceapprobatrice ou désapprobatrice. Que sont "les tourments de la conscience" si ce nest pas lemalaise davoir agi contrairement à sa dignité spirituelle! Donc,chaque fois que vous faites quelque chose, chaque fois que lespensées vous assaillent, tenez-en compte de peur quelles ne vousrabaissent. Car chacun porte en lui son livre de vie et à la fin de sacarrière terrestre on lui montrera dans une image la sorte dephysionomie que son état dhomme spirituel devra assumer à samort. Et alors limage de la vie comme il a vécu sur la terre seralexpression du vêtement de lâme, où la somme totale de toutes lespensées, vœux et désirs excessifs révélera lhomme spirituel auxautres esprits, pas selon son physique, mais selon sa formespirituelle. Il va de soi que cette forme de limage la plus noble de lhommedoit avoir des millions de gradations, aboutissant même à lacaricature. Chacun imprime sur son propre visage la façon dont il avécu; plus il aura été conforme à sa dignité, plus les formesextérieures de lâme exprimeront lintérieur Spirituel! Et il est vraique pour certaines personnes, quoique pas pour toutes, il apparaîtau premier coup d’œil quel genre dâme est caché dans lun oulautre corps bien que de nombreuses tromperies soient toujourspossibles dans le corps humain. Cependant, dans lautre monde, cenest plus le cas. Cest pourquoi Je vous envoie cet enseignement etvous crie : Vivez digne de vous! Nayez aucun faux-semblant et montrez-vous aussi aux autres comme de vrais êtres humains, comme lepremier que Jai créé, comme des hommes qui portent létincelle delesprit immortel en eux et qui, au travers de tous les événementsprécédents, comme Mon incarnation, ont été destinés et créés pourun si grand but! Ninsultez pas votre dignité, soyez strict avec votre monde depensées; car cest le premier séducteur qui vous mènera facilement àtravers le pont de la bienséance, du noble à la base. La dignité humaine est votre seul sanctuaire; au travers de lui,vous réalisez tout, sans cela, vous êtes rabaissés au monde desanimaux, vous devenez comme des animaux, les êtres matériels qui 143
    • ne sont pas dignes de même une étincelle divine et sabaissent enréalité au-dessous de lanimal. Car chaque fois que lanimal commetdes actions qui, à vos yeux, semblent cruelles et rusées, il ne peutpas les juger, elles font partie de sa nature. Mais lhomme sabaisseau-dessous de lanimal parce quil a la faculté de jugement, ilconsidère soigneusement ses actions et ses pensées et est bienconscient du fait quil doit agir autrement, mais agit toujours selon lecontraire parce quil flatte sa nature sensuelle et pas sa naturedivine. La dignité de lhomme est le lieu saint qui doit être tenusanctifié et dans cette pureté reposent la tranquillité et la consolationdans ladversité de nimporte quelle sorte; car ce sanctuaire mène àla confiance à se laisser guider par Ma main de Père qui, quoiquepunissant apparemment, cherche seulement à reformer ce qui esthors de lamour. Cette dignité humaine transforme les hommes en anges, demême que sa perte les transforme dans des diables ayant une formehumaine. Si "la dignité", si souvent mal comprise, nétait pas le vrai pilieret principe fondamental existant derrière toutes les pensées et lesactions, Je ne vous aurais pas expliqué en détail ce que vous devezobserver un peu plus strictement, reconnaissant ainsi toutes lesheures et quotidiennement combien souvent vous péchez contrecette dignité par vos pensées, vos paroles et vos actions. Les pensées impures passent inaperçues aux yeux de voscontemporains et ne sont pas entendues, cependant, elles adhèrent àvotre homme psychique. Là dautres pourront un jour les lire, pleindhorreur, combien de dignitaires de votre monde ne possèdent plusaucune étincelle de dignité humaine que Je leur avais donnée,comme Mon image, sur le chemin de sa vie. Donc, laissez ces notables arranger individuellement leursaffaires ; ils seront aussi face à des situations, si ce nest pas dans cemonde, ce sera certainement dans lautre, où face avec des êtreseffroyables et horribles ils prendront la fuite alors que jusquici ilsétaient liés damitié. La déception viendra, quoique tard, toujours trop tôt pourlindigne. Donc, gardez votre monde de pensée pur! Là, laissez votredignité humaine briller comme une flamme pure damour, detolérance et de respect, et vous, quoique mal compris par vossemblables, vous aimerez, déjà ici sur la terre, le ciel qui est ici 144
    • seulement transitoire, mais qui sera là de manière permanente danset autour de vous. Vous voyez, Mes enfants, si Je navais pas su ce qui vous attendaprès votre voyage terrestre, Je ne vous imposerais pas autant cettedignité humaine. Mais un bon médecin en observant les symptômesdes maladies sait comment ordonner des moyens prophylactiquespour que, si une maladie arrive, elle puisse être empêchée. Cela sapplique aussi à Moi. Bientôt, arriveront calamités surcalamités. Le processus de fermentation et de séparation doitprogresser vers une fin. Lair spirituel de votre globe terrestre,comme aussi souvent latmosphère matérielle, est rempli de vapeursétouffantes. La décharge doit suivre et cest pourquoi Je vousconseille : Fuyez vers Moi! Ne violez pas votre dignité humaine. Cestseulement de cette façon que vous pourrez endurer toutes lestempêtes. Car cette dignité spirituelle vous élève au-dessus de la vieordinaire, vous laisse voir tous les malheurs, bien que grands, dansune lumière différente et remplit votre cœur de confiance etdassurance en votre Père dans le ciel, qui maintenant, parce que lamajorité de lhumanité a depuis longtemps perdu sa dignité, doitpermettre de tels moyens afin de réaliser par la misère ce qui na puêtre atteint par la bonté. La dignité de lhomme, ou la conscience spirituelle du fait que :"je ne suis pas de ce monde, mais dun autre, meilleur et éternel",élève lhomme, quoiquil doive souffrir sous les adversités générales,loin au-dessus de ce monde terrestre et il est comme un observateursur une haute montagne, qui regarde avec équanimité le tourbillonet leffervescence au-dessous de lui dans le plaisir dune vue plusgrande, plus large et plus belle quand souvent la pensée suivantesurgit en lui : "Oh, pourquoi ces gens sont-ils aussi aveugles ! Là-bas, dans lafange de leurs passions les plus basses, ils oublient ce qui estessentiel au profit des choses temporelles, et ce quils devraientvraiment être. Oh, sils avaient le courage, sils osaient Maborder ici,combien ils trouveraient stupide tout ce qui leur apparaîtmaintenant si important, si absolument essentiel. Combienfrissonneraient-ils à la pensée que tout ce quils croient avoir atteintou acheté l’a été en ayant perdu la seule chose quils possédaient,leur dignité spirituelle en tant quhomme!" "De nombreuses personnes penseront quen sétant colleté avec 145
    • la fange et la saleté des passions les plus basses, avoir regagné leurdignité. Cest ainsi que vous penserez aussi, alors que Jai déversépendant un temps considérable Mes enseignements de grâce et delumière pour que vous, en prenant conscience de votre dignitéhumaine, puissiez aimer la position bienheureuse dans laquelle Jevous ai placés et, en vous rappelant toujours votre propre dignité,essayez de devenir digne dêtre ce que Je vous ai si souvent appelés àêtre, à savoir, Mes chers enfants! Cet appel paternel est destiné seulement à ceux qui sontcapables de conserver leur dignité humaine; car en la conservant, ilsatteignent aussi de plus en plus la dignité pour devenir Mes enfants,ce que Jai désiré que le premier homme soit quand il a été créé,mais malheureusement il a échoué! Donc soyez strict, "soyez vigilants et priez, pour ne pas tomberdans la tentation", comme Je lai une fois rappelé à Mes disciples. Ence temps-là Je savais pourquoi et maintenant Je vous dis denouveau : soyez vigilants et priez pour que vous ne vous rabaissiezjamais vous-mêmes. Et restiez toujours fidèle à Mes enseignementsque vous pouvez facilement comprendre, car cest seulement par lanoblesse de lâme que la dignité humaine peut être atteinte,consolidée et conservée. Sans cela, toutes les lectures et les prièresne seraient daucun avantage! Lhomme intérieur doit être dans Maressemblance, alors son image extérieure correspondra un jour à sonenvironnement spirituel dans lau-delà. Et ainsi efforcez-vousdentrer dans lautre monde doté avec une mine psychiquespirituelle. Cest mieux de se préparer pour cela déjà sur terre, aulieu dessayer de latteindre seulement après. Car ici, ce qui est exigécest "la dignité de lhomme", alors quaprès, "la dignité de lesprit" estdun autre niveau pour lequel la dignité humaine sert de base et quiest inaccessible sans cela. Je vous prépare pour réaliser dans une courte vie terrestre cellequi après est beaucoup plus difficile à atteindre. Donc, tenez comptede Mes enseignements, ils viennent de votre Père, qui veut vous fairedignes de Lui. Cependant, vous ne pouvez pas réaliser cela à moinsque vous ne soyez devenus dignes de vous. Cela est pour vous et pour tous ceux qui viennent assoiffés etaffamés dagir en conséquence, ceux qui essayent de regagner avecvous ce qui, consciemment ou inconsciemment, ils ont souventétourdiment perdu, à savoir, leur propre dignité, comme ancreunique de la vie, au milieu de conflits et de privations de toutessortes, comme ancre de confiance, despoir et damour! Amen. 146
    • 21. "NOTRE PÈRE" 11 novembre 1872 Des milliers de personnes marmonnent cette prière, souventplusieurs fois par jour et à peine l’un dentre eux comprend ce quildit en réalité ou ce que Jai voulu dire en lapprenant à Mes disciples. Même vous, qui êtes certainement mieux informés quebeaucoup et qui avez même reçu des explications diverses sur cetteprière par Moi personnellement, vous ne comprenez pas dans le sensle plus profond et le plus pur ce que signifie cette prière, car vous nepriez pas souvent dune façon juste en levant les yeux vers Moi, bienque vous la considériez comme étant bien au-dessus de toute autreprière formulée. En vue denvoyer un autre rayon de lumière dans vos cœurs, etdéclairer pour vous les merveilles de Mon monde des esprits sous unangle différent, Jexpliquerai pour vous cette prière et les mots quellecontient. Ainsi vous pourrez reconnaître ce que signifie : Dieu, unCréateur aimant et Père qui vous a appris cette prière pour que vouspuissiez comprendre ce quil y a de spirituel dans ces paroles, queJai léguées à Mes disciples et à toute lhumanité, afin quils puissententrer en communion spirituelle avec Moi. De plus, ces parolesrassemblent tous les soucis temporels aussi bien que spirituels delhumanité pour en faire seulement une prière de demande, commeun enfant est capable dexprimer une demande à son Père. Bien, Je vais vous expliquer maintenant cette unique prière deMon séjour sur la terre, le mot à mot, phrase par phrase et vousrévéler sa signification profonde, ainsi vous vous enrichirez avec ungrand trésor. Si vous regardez les circonstances lors desquelles Jai dit cetteprière à Mes disciples, vous reconnaîtrez facilement la puissantedifférence qui repose dans le fait que, contrairement à toutes lescoutumes religieuses, Jai montré à Mes contemporains avec lespremiers mots de Ma prière combien peu ils avaient eux-mêmescompris leurs livres religieux et leur incapacité à les interpréterspirituellement. Car, alors quil était strictement interdit aux Juifsdemployer le nom de leur Dieu paresseusement, ils en sont venus àconsidérer leur Dieu comme un Dieu de vengeance et de colère et 147
    • limploraient souvent seulement pour cette très bonne raison, cest àdire plus par crainte que par confiance envers Lui; en conséquenceJe leur ai enseigné dans les deux premiers mots du "Notre Père"comment jeter un pont entre leur Dieu et Créateur, et lhumanité ettransformer le juge sévère en un Père damour. Par ce seul mot "Père", le contenu suivant de la prière a étéjustifié; car un enfant pourrait implorer son père de la façon que Jaiapprise à Mes disciples. Cependant, on ne permettait à personne ence temps-là dimplorer son Dieu pour des choses qui, selon lesconcepts dominants, auraient été trop éloignées ou tropinsignifiantes pour quun Dieu, quils imaginaient loin au-delà desétoiles dans lespace inaccessible, soit intéressé par ça. Ainsi le mot "Père" et même plus significativement, "Notre Père",était cette grande différence qui a fait descendre le Dieu éloigné dansla vie humaine, permettant ainsi à lhomme, comme un enfant àcharge de ses parents, dembrasser son Créateur avec amour, tandisque dans toutes les autres conceptions des attributs divins, mêmeavec les peuples païens et leurs dieux, cette vérité seule manquaitvraiment! Ainsi le commencement de cette prière a fourni limpulsion laplus grande et la plus puissante par laquelle un cœur peut exalterdans la piété. Car le doux appel "Père", "mon Père" ou étant donnéque dans cette prière le concept fondamental est lamour amical,"notre Père" est le plus grand, le plus puissant levier qui soit. Ainsiest engendrée la confiance envers Celui que lon prie daccorder cetteprière et le demandeur, étant lenfant de son Père, il se verraaccorder par Lui ce qui est le meilleur pour son bien-être matériel etspirituel! Lexpression suivante est : "qui est aux cieux". Ces mots ontune signification double. Premièrement, ayant un Père qui est dansle ciel, comme le domicile des purs esprits et du bonheur permanent,il va de soi que Je suis, ou bien descendu de là, ou bien, si Jemavère digne du Père, Je serai un jour capable dattirer vers Celuiqui ma permis de Lappeler "Père". La seconde signification de ces mots est, quun Père dans le cieldoit être un Être qui, malgré le fait que Je Lai transféré au ciel, doitêtre omniprésent, tout-puissant; autrement ma prière est vaine s’Ilnentend pas et ne peut non plus accomplir ma demande. En outre, on doit aussi avoir cela en mémoire que notre Pèredans le ciel, qui est un Esprit, doit, pour cette très bonne raison, être 148
    • prié spirituellement et dans la reddition la plus profonde, si je veuxconsidérer le moins du monde Sa grandeur et mon néant. Cela estaussi corroboré par lexpression suivante où il est dit : "que Ton nomsoit sanctifié!" Car seulement celui qui a compris les premiers motsdans leur sens le plus profond peut saisir ce que cela signifie : "queTon nom soit sanctifié!" Cela signifie que, par contraste avec un père physique, le Pèredans le ciel, en tant quEsprit, peut seulement être dûment honoréquand aussi dans des invocations, des protestations et des sermentsle nom du Suprême Être nest pas employé improprement et rabaissédans des transactions temporelles. Car ce Créateur, qui a permis quevous vous adressiez à Lui comme à un Père, est trop sublime et vousen tant quenfant êtes trop haut placés sur le panel spirituel de tousles êtres pensants que vous ne devez invoquer un tel Nom quavec leNom lui-même de votre Dieu et Père pour être un témoin de vosparoles. Car c’est seulement si vous saisissez entièrement etcomprenez la position de ce Père, à savoir, dans le ciel, comme unedemeure éternelle de joie, qu’alors vous agirez en conséquence et nevous présentez avec la supplication : "que Ton royaume vienne!" queseulement lorsque vous êtes digne de ce royaume du ciel, de ceparadis des âmes, alors il descendra dans votre propre cœur et vouslaissera sentir là à une petite échelle ce qui a été préparé pour vous àune plus grande échelle. Seulement après laccomplissement des premières phrases,lhomme est digne dêtre admis dans le royaume de ces esprits quireconnaissent le Créateur de lunivers comme leur Dieu unique etleur Père aimant unique. Car pour que ce royaume sur la terre devienne permanent, il estnécessaire que la volonté ou les lois divines dun Être suprême, quevous pouvez appeler Père, soient effectuées sur la terre; car cela estétabli, comme preuve de la phrase précédente, par lexpressionsuivante, où il dit : "que Ta volonté soit faite sur la terre, comme ellelest dans le ciel." Cest seulement quand les gens, prenantconscience et mesurant leur descente spirituelle, accomplissent leslois damour envers Dieu et ses semblables, quil est possible, pour leRoyaume de Dieu, de descendre et de transformer de nouveau la vieterrestre en Paradis, doù ont été éconduit les premiers hommes.Cest seulement quand ces lois damour sont toujours accompliesaussi volontairement sur la terre quelles le sont dans le ciel, que lapaix est durable, que la tranquillité durable est possible. Essayant de faire comprendre à Mes disciples comment la vie 149
    • terrestre peut être améliorée, Je leur ai dit spirituellement que, bienque la vie paradisiaque et bienheureuse ne puisse généralement pasêtre facilement réalisée, cette joie pure dune conscience sereine peutêtre atteinte par des individus dans leurs cœurs. Ils auraient ainsi euun pré-goût de ce qui, dans lavenir et dans des régions plus hautes,a été préparé pour eux. Ainsi le pouvoir de la prière induira cet état, si seulementpendant ces moments là, la consolation et le calme en soi, peuventcommuniquer la force et lendurance à lâme sur son chemin futur dela vie. Pour que cette élévation spirituelle, où lâme sélève jusquà Lui,le Père de toutes les créatures vivantes, ne puisse pas être dérangéepar des abus temporels, pour quaussi votre conduite sur la terrepuisse porter des fruits pour les autres, vous ne devez pas lever versLui, des yeux remplis de larmes de détresse et de douleur, lademande spirituelle précédente doit être suivie par une matérielle, àsavoir : "donnez-nous toujours notre pain quotidien!" Seulementcelui qui a son pain quotidien peut accomplir ses obligationstemporelles et aussi apporter partout laide nécessaire à sonsemblable. Que Moi, en tant que Jésus, ai appris cette prière à Mesdisciples de cette façon, repose sur le fait que lélévation spirituelle etla nourriture spirituelle ne sont possibles, dans le sens le plus plein,que seulement si le corps, comme élément essentiel dunion entre lematériel et le spirituel, ne souffre pas sous la pression de laprivation. Bien sûr, Mes disciples, dans le temps suivant Mon ascension,étaient parfois forcés daller vite et ils ont manqué des choses lesplus nécessaires. Mais cest la raison pour laquelle Jai formulé cetteprière, pour que lhomme doive aussi Me prier quant à ses soucistemporels et ne pas souffrir sous lillusion quon le lui auraitseulement permis pour des choses spirituelles. La prière comme Je vous lai donnée était composée de la viehumaine entière de pèlerinage, aussi bien que de tous les DixCommandements, incluant Mes deux grandes lois damour. Elle devait être pratique, convenir à toutes les circonstances dela vie et donner à lhomme dans nimporte quelle situation possible,pourvu quil prie plein de ferveur et avec la compréhension spirituellela plus profonde, le confort et le calme que seulement un Dieu, unPère aimant céleste, peut donner. Ainsi lexpression suivante qui suit 150
    • : "pardonne-nous nos fautes", est une façon dadmettre franchementque les gens sont capables dactes contraires à Ses lois, de fautes oude péchés, mais comme des êtres humains et pas comme des êtresspirituels ou des enfants dun Père céleste. La prière pour le pardon des péchés comprend lareconnaissance de la faiblesse. Elle montre que lêtre humain quiprie, ou lenfant qui implore, reconnaît sa faiblesse et sa capacité àpécher, souvent contre sa volonté. Car bien que la volonté de résistersoit présente, soit ses propres passions soit le monde sont troppuissants, pour que malgré les meilleures intentions lenfant setrompe, se faisant ainsi indigne de ce Père céleste. Ainsi, tourmenté par le remords, lenfant se jettera aux pieds deson Père spirituel, avouera son péché devant Lui et gardera cettepromesse damélioration comme une intention ferme sur son cheminfutur terrestre, qui est exprimée dans lexpression suivante où il estdit : "comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé!" Ainsi, de même que le Père dans le ciel est seulement capablede pardon et damour, mais pas de haine et de vengeance, lintentionsera aussi ce que vous, bien quà une échelle plus petite, ferez dansun sens divin ou digne de votre Père céleste et pardonnerez à ceuxqui vous ont fait du tort. C’est une phrase dune grande signification,en particulier en ce temps-là quand on disait : "un œil pour un œil",etc., quand on permettait la vengeance et quon la comptait mêmeparmi les attributs divins de Jéhovah! Donc vous voyez que cette prière traite de toutes les passionshumaines, porte à la vue toute chose élevée, mais toute chosebasique aussi, avec peu de mots sous la forme dune prièretransformant le voyageur créé comme homme de ce monde, en unspirituel cosmopolite, pourvu quil désire tenir compte de cesquelques mots, qui sont une fois sortis de Ma bouche. Cependant, pour que cette intention ferme ne puisse pas êtrecondamnée à léchec, cette même prière contient dans lexpressionsuivante la cause réelle qui séduit souvent et force lhomme à agircontrairement à son intention. Cest son environnement et la chaînede circonstances qui lui créent des tentations, dont il ne sort pastoujours vainqueur. Bien que ces tentations dans le monde soient une nécessité, carsans combat aucun renforcement dans la foi et dans la confiance enMoi nest possible, lhomme reconnaît la faiblesse inhérente à sonorganisme dual comprenant lâme et lesprit, à savoir, quil nest pas 151
    • toujours le maître sur lui-même. Et donc il prie avec cette prière : "nenous soumettez pas à la tentation", ce qui, dans un sens spirituel,signifie : "oh Père! Aie pitié de ton faible enfant et aide-le, de peurquil ne succombe souvent contre sa volonté aux tentations quedautres préparent pour cela." Cest seulement dans lhonnête reconnaissance de sa proprefaiblesse que repose la ferveur entière dune prière adressée au Tout-puissant, qui se laisse être appelé le Père et qui essaye dinstruire etde former ces êtres humains très semblables pour devenir Sesenfants. Tant que la fierté ou la surestimation de ses propres forcesrègne dans un cœur, aucune prière sincère ou supplication ne peutMatteindre. Comme Je lai une fois exprimé, Je redis toujoursaujourdhui : "et quand vous avez fait tout votre possible en tantquhomme, vous êtes encore des domestiques paresseux." Lhomme, peu importe dans quelles circonstances il puisse setrouver lui-même ou contre quelle adversité il doit se battre, devratoujours être conscient du fait quil a fait le moindre, et que Jai faitla plus grande partie. Ainsi sa confiance en Moi grandit, et en se battant il gagne satranquillité, sa paix. Et seulement quand il saccable devant Moidans la contrition et est forcé dappeler : "Seigneur! Qui suis-je doncpour que Vous vous rappeliez de moi", quand il avoue et comprendlinadéquation de sa propre force pour atteindre son but éternelspirituel, alors seulement il comprendra la valeur de laide de sonPère spirituel et combien énormément différent il en est de laide queses semblables peuvent lui donner! Cette reconnaissance que sans Lui, lunique vrai Père toujoursimmuable, rien nest possible, est indispensable ; Lui seul peut alorsinciter lhomme, qui a reconnu sa faiblesse à faire lexclamation quiconclue cette prière, en disant : "ayant compris que sans mon Pèredans le ciel je ne suis rien, je le prie de me tenir à distance de toutmal" ou, comme il est dit dans la prière : "délivre-moi du mal!" Le rachat, ou lacquittement de linfraction commise, avec oucontre sa volonté, doit bien sûr avoir lieu, sinon tout progrès estimpossible et devenir un fils du Père dans le ciel serait inaccessible. Pour cette très bonne raison cette prière se termine avec cettesupplication : "enlève tout danger de moi," qui pourraient meretarder sur mon chemin au lieu dy concourir. Pardonne ce qui estdans le passé et empêche le mal de me menacer. 152
    • Cest seulement de cette façon que lhomme peux trouver unetranquillité, une consolation dans une prière, qui avec peu de motslui démontre sa position entière comme homme et comme enfant deDieu et que lui, en tant quêtre au milieu de deux mondes, entre lamatière et lesprit, doit suivre ce dernier sil veut être digne du nomavec lequel il sadresse au Créateur de tout ce qui existe. Donc, cette prière souvre avec lappel au "Père" et finit par unesupplication à ce même Dieu, qui ne pourrait pas délivrer lhommede ses maux, le pardonner et le remplir de confiance à moins quil nesoit le Père!Ainsi, Mes enfants, adressez-moi cette prière, ne pensez pas avec lapremière invocation seulement à vous-même, mais avec lappel :"notre Père!" Embrassez toute lhumanité, qui maintenant plus quejamais est une foule denfants perdus. Tous, dans lapathie et sansbut, sempressent de courir à leur perte. Car la plupart dentre euxont oublié ce Père ou lont même désavoué, ne sachant pas et nevoulant pas savoir quIl est dans le ciel, les attendant afin de pouvoir,un jour, les embrasser tous avec amour tous bras ouvert. Priez le Père de tous les êtres créés, de pardonner quand SonNom est employé improprement et traîné dans la poussière, au lieudêtre sanctifié. Priez pour que ce Royaume de Paix, de bonheuréternel, qui règne dans le ciel où est Sa demeure, puisse descendreaussi sur vous alors lhomme ne sélèvera plus contre lhomme dansla haine éternelle et la discorde, mais le frère vers le frère pratiquerapar des paroles et des actes lamour amical dans son sens le plushaut, car alors seulement le monde pourra devenir un paradis si lavolonté du Père dans le ciel est aussi effectuée sur la terre. Priez pour que tous les hommes sur la terre puissent avoir leurnourriture quotidienne pour que tous puissent se réjouir du soleilnaissant et ne maudissent pas le jour qui au mieux doit briller sur lamisère. Priez de cette façon dans Ma prière : "notre Père" et vos péchésseront remis dans la même mesure que vous pardonnez aux autres.Il y aura alors moins de tentations parce que, renforcé dans la foi,vous serez capables de vous battre contre elles plus facilement etserez ainsi délivrés de tout le mal parce que vous êtes devenus purs.Car "pour le pur, tout est pur," et si, où peut-être, dabord vous avezeu lhabitude de facilement hésiter et échouer, maintenant, renforcépar votre confiance en Moi, vous allez passer les dangers qui, pourvous, ont depuis longtemps perdu le piquant de la tentation. 153
    • Cest ainsi que vous prierez Ma prière, que, voila plus de milleans, Jai donnée à Mes enfants dalors et à Mes disciples et que denouveau Je vous donne maintenant, Mes actuels choisis! Reconnaissez dans cet enseignement combien ce qui y estsignifié est sublime et beau, et comprenez aussi, que quand Dieuvous apprend à prier, Il a placé des mots dans votre bouche quicontiennent une profondeur illimitée de vérité et de bonheur infinipour celui qui, comme Je lai dit une fois, madore en esprit et envérité. Car le début de cette prière est dans le sens spirituel le plushaut et est alors lié avec la vérité temporelle où dabord, prenantconscience de votre descente divine, vous implorez le Père dans leciel. Cependant, par la suite noubliant pas les faiblesses et lesdéfauts de la nature humaine, vous vous abaissez avec dévotiondevant le grand Créateur, qui est aussi votre Père, dans les premiersmots et plus tard, comprenant vos faiblesses, vous implorez Sonaide, de peur quIl ne vous laisse oublier dans la fange des passionssensuelles votre origine spirituelle. Cest ainsi que vous devez prier la Prière du Seigneur et votrePère vous laissera sentir, à vous Ses enfants, Son amour paterneldans la mesure la plus pleine, pourvu que vous soyez, comme Lui,désireux de pratiquer dans votre vie terrestre, au lieu de la punition,de la vengeance et de la colère, seulement lamour et le pardon. Alorsà ce Père, à qui, avec cette prière, vous avez rappelé avec un cœurpoussé par Sa grâce, Sa force, Son amour interminable, et quIl est àvotre côté comme Il est dans Sa grande omnipotence, vous êtes prêtsà avouer, contrit, votre propre faiblesse! Amen. 154
    • 22. LE MONDE DE LA PENSÉE 25 novembre 1872 Je vous ai dit beaucoup de choses à propos de Ma création, etainsi permis de jetez un coup d’œil dans la plupart des profondssecrets de Ma nature spirituelle que Je vous ai révélés par lactionréciproque entre lesprit et la matière et Je vous ai expliquélimportance et la nécessité des grands soleils centraux, aussi bienque du plus petit infusoire. Je vous ai montré la corrélation quil y aentre toutes ces choses, car en trouvant toutes leur origine en Moi,elles forment une chaîne qui se poursuit jusquau dernier atomeindestructible. Cependant, lexplication fondamentale de tout celamanque toujours, à savoir, la pierre de base aussi bien que la pierreangulaire de Ma création, de Moi-même et de vous. Cette pierreangulaire ou le premier moteur de tout est là, a été et sera toujoursla Première Cause de tout, cest la pensée, dont tous les autres filsproviennent. Cette pensée et le monde entier des pensées en tant quefacteurs purement spirituels, va vous être maintenant montré devantvos yeux, comme un grand panorama, doù vous pourrez gagner unevue strictement spirituelle sur toute la création, sur tout ce qui a étéet sera. Car sans une pensée, aucun royaume de lesprit et aucunmonde matériel ne serait apparu ou aurait été créé. En effet, si Jaivoulu vous montrer Mon essence spirituelle, Je dois le faire dans lecontexte dinfini. Car seulement cette pensée Me caractérisecomplètement, en effet Je suis infini quant au temps, à lespace et aupouvoir. Si vous retourniez en pensée dans des temps primordiaux,quand aucune étoile ne brillait dans le firmament, aucun soleil netournait autour dun autre, quand même le monde des esprits navaitpas été créé, en ce temps là, seule Ma pensée, Moi seul était, brillaitet existait. Autour de Moi, tout était sombre, sans vie et rigide; Moi seulétais vivant. Comme une Pensée éternelle vivante, Je brillais seuldans tout l’univers ou, autrement dit, Jétais seul conscient dexister,là où la pensée vivante et la lumière de vie, en tant que stimulateurde la vie, seules existaient. 155
    • Vous voyez, là le monde consistait seulement en un Être, unePensée dans léther infini avec tous ses éléments inertes, trouvantson expression dans sa demeure centrale, Moi-même, en tant quevivant et existant. Là, Moi seul savais : Je suis, Je vis. Et si vous voulezcomprendre un peu cette condition, comparez-la avec la vôtre, vousqui êtes conscient dêtre un tout complet dans la création entière, oùchacun est conscient de ce que signifie : je suis, je vis. Vous dites : "je suis," pourtant des milliers de milliers dautresprocessus ont lieu en vous, sans que vous soyez conscients deux.Vous criez : "je suis!" Et le vêtement spirituel de votre âme, quisétend jusquaux terminaisons nerveuses capillaires de votre peau,comprend votre Moi entier sans que vous soyez conscient de ladimension ou de la mesure du corps humain. Cest ainsi que Jétais, aussi Moi-même. Je vivais, Mon Êtreentier comprenait léther infini et exigeait seulement quun stimulusde lintérieur incite cette immensité, cest à dire Ma nature externesans fin, à une activité animée. Ainsi la pensée a précédé laction, cest la pensée qui dabord acréé le Spirituel et ensuite le Spirituel dans le matériel. Sans la pensée, rien naurait bougé depuis le centre en tant queMoi-même. Donc, ce fut le monde de la pensée qui sest exprimédabord de façon éclatante dans tous les détails, puis a donné Monesprit et la placé à lextérieur de Moi et ainsi Mon monde matérielreçut limpulsion nécessaire pour surgir, exister, se maintenir et seperfectionner. Cest donc ainsi que vous devez comprendre le monde de lapensée comme un monde spirituel, abstrait, dans lequel les penséessont les premiers stimulateurs, assimilateurs et préservateurs detout ce qui est appelé le spirituel invisible et le monde visiblematériel. Ma première pensée en créant le monde et en souhaitant voirMa conscience se refléter dans des esprits et des créatures vivantes,où la relation entre la lumière et sa réflexion resterait toujoursexistante, a été : "Que cela soit" et avec cela, tout tira son origine deMon Être le plus intime, jusquau dernier atome, et prit vie.Spirituellement d’abord, et plus tard matériellement, lassimilation decelles qui étaient compatibles a commencé. Et le fait que lesfonctions dans votre corps prirent effet jusque dans les fibres lesplus minuscules, peut être aussi appliqué à Moi. 156
    • A partir dune pensée "Que cela soit", des millions de millionsde conséquences se développèrent, comme le résultat de cause àeffet. Partout la pensée était le principe dincitation, son nouveaudéveloppement générant le succès suivant. Ainsi, finalement, dunepensée tenue par Moi, comme Dieu infini et Créateur, la grandefamille des esprits et le grand monde matériel a surgi, et ceci dunemanière éternelle, de même que Je le suis. De même, Mes penséescréatrices, leur progression depuis leur origine, leur développementet leur perfectionnement éternel ou infini où une pensée endéveloppe et en continue toujours une autre, est un processuséternel. Jai dû vous dire tout cela à lavance pour vous donner aumoins une vague idée de ce quest la pensée, sa dimension spirituelleet son importance. Car le développement spontané de la pensée peutfinalement créer un monde plein de pensées, de sorte que, à la fin,tout ce qui existe soit simplement une enveloppe visible dun mondespirituel invisible de pensées. Jai dû dire tout cela par avance, car vous avez lhabitude detraiter rapidement avec le sens des mots sans vous donner la peinede pénétrer leur cœur plus profond, spirituel. Vous parlez souvent dela pensée et y avez pensé dune façon si irréfléchie quil est étonnantque vous, en tant quêtres intelligents, né dun Être spirituel tel queMoi, puissiez en avoir des concepts aussi superficiels qui vousmettent à part comme les habitants de deux mondes - un mondeinfini spirituel et un monde matériel se régénérant toujours lui-même. Je vous ai prouvé que la pensée est le composant essentiel detout ce qui est créé, et expliqué cet autre facteur de développementqui, ayant évolué spontanément, exerce une influence spirituelle surla matière lenveloppant. Retournons maintenant depuis notresphère spirituelle de création vers des sphères plus étroites plusproches et plus compréhensibles, parce quelles touchent en partie àvotre propre vie et en partie constituent même complètement votrevie spirituelle et matérielle, en la formant, en la maintenant et en laperfectionnant même. À ce point Je souligne que, de même que dans le grand espacede la création, les mondes formés et développés par la penséevivifiante, votre vêtement terrestre matériel, ou lexpressionextérieure de votre homme intérieur psychique, forme et se développeconformément à son monde inhérent de pensée, qui imprime alorsson type à la forme extérieure et au Spirituel le plus intime. 157
    • Ainsi vous verrez que ce grand monde de pensée est en fait levrai et unique monde spirituel, selon lequel un jour tout sera jugé etclassé. Car avec Moi la pensée a été le premier élément causal etdonc cest aussi dans chaque créature vivante le facteur par lequel,un jour, une fois évaluée, elle imprimera leur pleine valeur nominalesur les actions et les actes qui les suivront. Quand Jai fait retentir la première pensée dans les étenduesénormes despace, incitant le monde entier visible et invisible àlexistence par le "Que cela soit", tout a commencé à prendre formeselon Mon Être. Car Moi, en tant que Dieu, Je suis infini et, en tantquÊtre, Je suis seulement lamour combiné avec une vision infinie,seulement capable de création Spirituelle ou matérielle semblable àMoi, ainsi les mondes et même les esprits ont été créésconformément au Créateur damour et de sagesse en tant que tel. Ilsétaient tous parfaits, sans faute, conformément aux lois divines etorganisés pour se maintenir et se perfectionner, se conformant ainsiau grand but voulu par Moi, le Créateur. Ce que Jai fait en ce temps-là et la voie prise par Mes travauxcorrespondent à Moi, en tant que Créateur et Être éternel damour,et sapplique aussi à vous, en tant quêtres spirituels. Votre forme extérieure est la réflexion fidèle de votre intérieur leplus intime. Cependant, dans votre cas, vous ne pouvez pas lire surle visage de chacun ce que lâme, dans des lettres hiéroglyphiques, ya souvent imprimé. Parfois seulement l’œil est le miroir de lâmecomme vous dites, et que vous le vouliez ou non il trahit quelqueséclats de lintérieur. Cette science, quune fois, un défenseur ardent de la vérité et delamour (J.C. Lavater, Zurich) a essayé détablir, c’est la physionomie,elle na pas été poursuivie pour lavantage de lhumanité ; le mondeserait dans une situation différente si chacun pouvait voirimmédiatement quel genre de personne est son semblable. Comment cela arrive, Je vous lexpliquerai aussi pour que vouspuissiez voir comment tout est dans tout dans la création et quuneloi permanente valable sur une grande échelle est aussi applicable àune petite échelle. Je viens de vous dire que la conscience dêtre vivant remplitlâme humaine entière et, avec cela, le naturel physique extérieur,dans la même mesure que Mon grand univers est rempli par Maconscience de vie divine et constitue la vraie réflexion delle-même. Tout dans les formes de Ma création est en accord avec Mes lois 158
    • divines et peut seulement susciter ce qui est divin, sublime et beaupuisque tous les éléments créés proviennent du centre, c’est à direMoi-même, et sétendent aux espaces les plus lointains partout oùun monde peut briller. Partout ils luttent après les mêmes principeset tout le créé est la réflexion et lexpression de Moi, dans des imagesdiverses et des créations. Ainsi sans votre volonté, le monde despensées agit en vous de la même manière, manifestant une influenceplus grande ou moindre sur les organes divers nécessaires pourlexécution de la pensée. Ceci seffectue par un processus mécanique,où la peau ou dautres téguments dorganes divers reflètentfidèlement et sont le miroir extérieur de ce qui constitue les penséesfavorites de lhomme intérieur psychique. Cest grâce aux pensées, ou au monde des pensées, que leprocessus de vie mécanique est accéléré, retardé ou même détruit.Selon leffet de la stimulation des pensées sur les nerfs, ces derniersaffectent les organes quils desservent en tant que conducteurs. Ainsiaussi la santé, la maladie ou même la mort nest pas le résultatdirect de la rupture des fonctions dans le corps humain, mais lefacteur causal qui est derrière un corps sain ou malade, le fabricantdun extérieur beau ou laid, est la pensée passagère, invisible, quifait picoter les nerfs et accélère les processus délimination ou lemétabolisme. Puisque la plupart des passions sont le résultat depensées élevées produites par lamour elles laissent leurs traces dansla mine humaine; les formes belles ou laides de la face sont laréflexion de la vie de lâme intérieure. Vous pouvez voir quelles joies, quelles souffrances proviennentchez lhomme de cette imperceptible, mais cependant incessanteactivité de la vie intérieure spirituelle; au contraire, comment desfonctions essentielles dérangées réagissent sur lesprit,lassombrissant même, de sorte que lhomme juge le monde, lasituation générale et lui-même dune façon totalement différente decomment il doit être, les conséquences en sont la maladie, lasouffrance, la rigidité, ou même la mort prématurée. Tout ceci à son origine dans le monde des pensées qui par saréaction sur le corps, où le corps réagit à son tour sur lesprit,influence lhomme pour former dautres conclusions, et exécuterdautres actions. Puisque tout est spirituellement lié, ce monde despensées exerce une influence sur dautres gens, des familles et desnations, où les résultats spirituels ont un effet dune grande portée,en particulier quand les hommes au pouvoir, spirituellement malade,apportent la misère et la font subir à des nations entières qui ne 159
    • savent pas pourquoi il en est ainsi et ont oublié le fait quune idéefavorite tenue par leur dirigeant sape sa santé et le porte à defausses conclusions, étendant ainsi une misère indicible. Alors Jesuis dhabitude blâmé, tandis que Je dois faire retourner en bientout ce mal causé par les gens spirituellement et physiquementmalades. Quand vous contemplez ainsi le monde entier invisible despensées, quel déferlement en avant et en arrière, quelle profusion depensées vers le bien ou le mal en provenance dune seule personnesétendant souvent à des milliers voire des millions dautres;comment une pierre jetée dans une eau calme forme-t-elle cerclessur cercles autour delle jusqua ce que ce mouvement dérange lecalme de leau dans les endroits lointains où des habitants pluspetits de ces rivages éloignés sont incapables de comprendre ou deconjecturer que la raison de la destruction de leurs logements et lamort de leur progéniture est une pierre souvent jetée loin deux parun dévergondé! Ainsi locéan des pensées déferle et coule pour toujours. Danstoutes les créatures vivantes les pensées sont laissées fermenterjusquà sélever comme des bulles dans leau calme. Tout pense,sent, cherche à améliorer ses conditions, sa vie, tout construit,détruit, fait des efforts, essaye dextraire linconnu du connu. Donc,ce grand monde des pensées est en réalité le facteur principal de Macréation. Car ce monde, comme Moi, est illimité, éternel et, si lescirconstances le permettent, infini. Donc, efforcez-vous de surveiller de près ce monde spirituel despensées, efforcez-vous de penser seulement comme il convient à Mesenfants. Car la pensée est le créateur de votre extérieur dans cettevie et votre marque pour lau-delà. Là vous arriverez avec le résultatlaissé par les pensées tenues par vous sur votre terre. Ici elles sontcachées aux autres; mais il nen est pas de même là. Lextérieur estsecondaire à lintime, lexpression extérieure nétant quune image delintime. Là aucun subterfuge nest possible, pas plus quil ne peut yavoir de secret devant les autres; chacun lit les pensées de lautre et,en conséquence, la valeur morale ou le fait dêtre sans valeur dunindividu. Ce monde des pensées, en tant que transporteur spirituel de lamatière, est aussi puissant parce quil crée inlassablement,construit, détruit, change et transforme, formant de cette façon unechaîne. Mais, vu dans son ensemble, il a une importance extrême,puisque selon les circonstances, lélévation faible et lévaporation de 160
    • la pensé sont suivies de lacte, les conséquences de cela ne sont passeulement portées par ceux qui pensent cela en tant quindividus,mais par le monde entier spirituel et matériel. On ne peut pas visualiser linfini mieux quen limaginantcomme le monde des pensées. Car toutes les vitesses connues,toutes les distances et les espaces de temps disparaissent quandelles sont comparées avec la vitesse de la pensée, avec sa force et seseffets, en particulier quand il est doté avec le premier et aidé par ledernier. Donc, Mes enfants, faites très attention quand vous marchezdans le grand royaume du monde des pensées, de rester des gensdignes de Moi. Chaque fois quune pensée interdite sapprochesubrepticement de vous, voilez-la ou observez-la soigneusement. Caril y a seulement un petit pas entre la pensée et laction et sesconséquences pèseront lourdement sur vous, comme sur lescréateurs de la pensée. Ne vous flattez pas vous-même avec lidée que "cétait seulementdes pensées, loin dêtre réalisées!" Ce nest pas vrai; en cela vousvous trompez. Car comme Je lai justement dit, si loccasion surgit, lapensée se transforme en action qui, bien que repentie, ne peut pasêtre voilée. Elle est là comme un fait, comme un pilier de pensée surle chemin de votre vie et vous pouvez alors, ou bien vous en réjouir,ou en avoir honte. Je ne vous ai pas donné cet enseignement en vain. Tout a sonPourquoi et un grand Pourquoi est aussi à la base de cela, car Jesais seulement trop bien comment vous faites de la lumière à partirdun processus de pensée et comment vous considérez quil est enréalité le plus fort alors quil est le plus faible. Car la pensée est unepuissance spirituelle, et on ne doit pas jouer avec une telle force. Je dois vous éclairer pour ainsi rendre léchelle de votreconscience plus sensible, car vous appartenez pour toujours à Monroyaume spirituel et seulement pendant un temps court au royaumematériel. Apprenez à penser indépendamment! Apprenez à penserlogiquement! Apprenez à penser moralement! Vous devez devenircompétents de ces trois façons et vous trouverez plus facile dedémêler lavenir, dévaluer le présent et de construire votre Moispirituel dans la préparation pour lautre vie. Dans locéan déferlant des pensées de millions dêtres, efforcez-vous de ne jamais perdre prise sur la barre du gouvernail de votre 161
    • homme spirituel; la pensée ou bien vous bénit ou bien vouscondamne. Cest votre dignité intérieure qui vaut pour maintenant etpour toujours. Que cest bon si les gens vous idolâtrent tandis que vous devezrécriminer pour votre faiblesse, votre inconstance. Un jour vousdevrez avoir pitié des adorateurs à cause de leur illusion, aussi bienque votre propre Moi. Le monde des pensées, comme un grand livre de votre Moi, estvotre manuel qui vous accompagne, votre sauf-conduit ici et votrepasseport pour léternité où toutes vos marques de distinction sontinscrites, qui décidera de votre cours futur. Efforcez-vous déviter davoir des pages vides dans votre grandlivre, comme signe du temps que vous avez gaspillé, mais aussi despensées écrites sur ces pages qui devront être ouvertes pour unexamen minutieux, et vous feraient avoir honte de vous. Lhomme qui pense est votre photographie vivante, peinte par lalumière de lesprit. Luttez pour en faire un succès qui vous montrecomment vous serez si un jour vous voulez être appelé "Mes enfants". Sur une photographie dune personne la lumière du soleilmatérielle ne cache pas les défauts, mais fait ressortir toutimplacablement sur le papier réceptif à cette lumière. De même Malumière spirituelle de vérité montre à lhomme arrivant dans lau-delàla forme humaine construite par son homme intérieur pensantpendant le cours de sa vie terrestre. Heureux celui qui passe cetessai des pensées et présente, sauf quelques défauts en raison desfautes involontairement commises, une image se conformant auxrègles de la beauté, de lamour et de la sagesse, ce que, en tantquune première pensée Javais mise dans le monde entier et danstous les êtres! Assez sur cette pensée. Reconnaissez et pesez Mes mots! Letemps, le temps qui dévore tout, vous dévore minute après minute.La vie passe comme un rêve et un réveil est préparé pour vous dansla lumière éternelle de Mon monde des esprits où les pensées, leschoses impondérables de cette vie, pèseront lourdement sur labalance de la valeur morale. Car là, lesprit pèse ce qui est spirituelet désigne pour chacun son nouveau cours spirituel. Et donc cet enseignement vous est donné pour vous montrer lepont permettant de sortir de la matière. Il vous a été donné déjà icipour que vous puissiez parvenir à la citoyenneté dun monde quevous avez une fois habité et auquel vous devez retourner de nouveau. 162
    • En ayant une fois été là, comme les ramifications divines de Mesidées créatrices, vous Me reviendrez bientôt comme des êtres épurésspirituels, sapprochant toujours plus proche de Moi et Mes esprits! Amen. 163
    • 23. VIE DES ESPRITS ET VIE COSMIQUE 24 février 1873 Plus tôt, dans les chapitres sur "le Monde des Pensées" et sur"la Vie", Je vous ai montré en quelques mots la diversité des facettesde la vie spirituelle et comment elle doit être comprise, afin davoirun vague concept de Mon monde et de Ma force. Dans "Enseignements pour les personnes à la vue courte" Jevous ai admonesté afin que vous étudiiez Ma nature dans sonimmensité. Car un grand et tout-puissant Créateur sera plusfacilement saisi et compris dans Ses grands travaux, bien que pourun investigateur minutieux dans ses recherches sur Mes travauxinsignifiants Je doive aussi apparaître grand, sans égal dans le plusminuscule infusoire. Jai dit tout cela davance pour que vous puissiez toujours tenirouverts vos yeux et vos oreilles spirituels, pour percevoir le flot delumière spirituelle et le ton ou la voix de Ma langue spirituellecosmique comme cela vous est proclamé dans et par tout ce qui estcréé, le grand hymne damour éternel et de Miséricorde qui ne cessejamais, et qui à chaque pas et à chaque impulsion vous prêchelamour du Père et Sa grâce. Dans lenseignement sur "le Temps" Je vous ai informés quant àce quest le temps et comment vous lemploierez et dans "la DignitéHumaine" Je vous ai dit ce que vous devez faire et ne devez pas fairepour devenir Mes enfants selon Mon image et comment vous devezagir pour être digne de cette image. Dans "le Monde des Pensées" Jevous ai expliqué comment toute chose matérielle a été créée, chaqueacte sera, un jour, pesé et jugé seulement en accord avec son origine,cest à dire avec lidée qui était à lorigine. Maintenant Je vous envoieun autre enseignement, plein desprit sublime créatif, afin de plusclairement vous présenter une nouvelle façon de voir Ma création etson but. Cela vous apprendra à voir, au milieu du chaos temporel etdu remue-ménage des passions temporelles humaines, et àreconnaître que loin au-delà de tout le matériel physique il y alEsprit, Ma volonté, le grand sustentateur de tout ce qui est créé, quile fait même surgir, le supporte pour un peu de temps et ensuite enchangeant sa forme le mène vers un but plus haut. 164
    • Dans "le Monde des Pensées" Je vous ai dit que la pensée, leprincipe directeur, est supérieure à tout le matériel, que cest en effetla base de tout ce qui existe. Et maintenant Je vous prouverai queleffervescence du monde des pensées, quand ce dernier estconsidéré comme un royaume de lesprit, est aussi le facteur réeldans la toute manifestation de la vie, dans tout ce qui existe et périt.Pour comprendre et saisir Ma création, qui est seulement un produitspirituel, vous devez penser comme les esprits, vous devezcontempler Mon travail comme "leur expectoration" et devezconsidérer le cours de la vie entière spirituelle-matérielle comme lesesprits, si vous voulez vous former une idée appropriée de Moi, deMa création, de sa durée et de vous. Autrement vous êtes desaveugles au milieu de la lumière brillante de Mes miracles, au milieudu grand concert dharmonie de Ma musique des sphères et de Mamusique cosmique, et être assimilé à des sourds. Et donc Je vais vous prendre maintenant avec Moi pour un volspirituel à travers le monde des esprits privé de toute la matière,pour que vous puissiez reconnaître et saisir qui est Celui qui créé lemonde vous entourant, pourquoi Il la créé et pourquoi Il vous a doté,aussi bien que tous les êtres intelligents vivant comme les esprits,selon leur capacité, avec des moyens vous permettant de Lecomprendre et Le saisir, le Seigneur tout-puissant et Créateur, aussibien que, le Père qui vous aime éternellement. Vous voyez, le monde, le grand monde de lau-delà et le mondematériel, qui est simplement une enveloppe du premier, a été crééafin de visiblement exprimer ce qui, invisible pour des êtresmatériels, avaient été pendant une longue période de temps etexistera pour toujours dans le royaume des esprits, comme letransporteur primordial de tout ce qui est beau, vrai et bon, commeune expression de Moi et de Mes attributs. Ce monde visible matériel, qui enveloppe simplement ce qui estspirituel, doit servir comme un guide et un moyen de perfectionnerce grand monde matériel, en commençant par les soleils centrauxjusquau plus minuscule infusoire, il a lunique but de mener lespirituel qui est en lui, à un niveau plus haut en passant par lamatière. Cependant, seulement le Spirituel emprisonné dans lamatière est destiné à toujours stimuler la matière vers ce processusde perfectionnement, pour que lui seul puisse rester à la fin de toutela matière épurée et spiritualisée comme un permanent éternel "quine peut jamais être détruit", lui témoignant ainsi : qui la créé et qui,en tant que Dieu éternel, pouvait seulement créer ce qui est éternel, 165
    • et jamais ce qui est passager. Maintenant regardez, Mes enfants! Dépassez la matière etconsidérez tout le créé comme un produit spirituel et il deviendraclair à votre œil spirituel ce quest la vie spirituelle et ce quest viematérielle. Car la vie spirituelle est la forte envie éternelle de lespritattaché dans la matière et la vie matérielle est la manifestation deschangements au moyen de cette forte envie, dans le monde visiblematériel, de naître, dexister et de mourir. Bien, tout linfini est plein dêtres spirituels, parce que linfiniMe constitue Moi-même, de même que votre corps constituevisiblement le cœur de votre âme. Tout Spirituel dans linfini a son progrès opportun, tout a sonbut, son Pourquoi, où il doit être lié, où lâché et quand, sil est liédans la matière, il peut de nouveau, être libéré et exister comme duSpirituel indépendant ! Ainsi le monde présent a surgi, ainsi toujours de nouveauxmondes apparaîtront à partir de ceux qui se sont dissous et ontdisparus et ainsi linfini sétablit comme un concept compréhensibleaussi aux êtres finis. De même que la particule spirituelle la plus petite, emprisonnéedans la roche dure manifeste sa vie dans la matière en poussanttoujours vivement la roche vers une transformation, vers unedissolution pour devenir sur des niveaux plus hauts quelque chosede différent, il en est ainsi aussi des systèmes entiers cosmiques, desespaces entiers et même, finalement, du monde entier visible. Cestcette forte envie spirituelle-matérielle, appelée "la vie" parce quelle semanifeste comme le mouvement, comme laction, qui, partout de lamême façon et selon le même principe pousse le ver le plus petitaussi bien que le corps solaire le plus grand, ou lesprit dangetoujours habillé dans une enveloppe matérielle, à des niveaux plushauts, des béatitudes plus hautes et des plaisirs plus grands. Votre propre corps doit seulement servir à la spiritualisation delâme, par une conduite appropriée et comme un outil juste selaissant lui-même être employé seulement pour des actions dignesdun être humain, accomplissant ainsi et accélérant le processus despiritualisation de votre âme. De même, le soleil central le plus grandet le grand homme entier universel qui a une tâche qui ne peut pasêtre calculée en termes de temps, ainsi que le Spirituel, de plus enplus délivré, et devenu libre, soient conduits vers des niveaux plushauts, et puissent accomplir leur but. 166
    • De même que dans "le Monde des Pensées" Jai élucidé pourvous la sphère entière spirituelle, qui est en réalité le transporteur detout ce qui est visible, Je veux maintenant vous faire comprendre etsaisir lidée dune vie spirituelle, qui incite vivement la matière à sespiritualiser, et par laquelle cela devient visible à vos yeux en tantque vie matérielle. Cette forte envie et cette conduite en avant continuentincessamment, comme le flux du temps, la vie du monde despensées. Naissance, existence provisoire et mort à nouveau, sont lespreuves visibles du monde de lau-delà qui ne se repose jamais : pouravancer toujours plus vers le haut! Depuis latome déther le pluspetit tout est conduit en passant par un commencement, uneexistence et une mort vers une admission dans un ordre plus haut. Regardez votre propre monde avec des yeux spirituels, combienvariés y sont les changements, combien de Spirituel est libéré à toutmoment, volontairement ou involontairement, pour entrer dansdautres combinaisons. Observez les créatures vivantes et les animaux de chaque sorte,que de consommation, que de meurtres! Même vous les hommes, combien de vies spirituelles détruisez-vous quotidiennement, afin de vous fournir de la nourriture ou desmorceaux exquis et plaisants pour votre estomac! Combien danimaux expédiez-vous dans lautre monde parceque vous navez rien de plus spirituel pour occuper votre esprit, demême avec vos chasses inutiles, vous prenez plaisir seulement dansle meurtre pour passer le temps! Des millions de millions dâmes issues du monde animaltombent suite à ce comportement pas toujours justifié obligeant leurdestin réel à prendre une route plus lente pour atteindre leur but. Laplupart de leurs particules spirituelles doivent dabord passer par unconsommateur, dans et par lui pour continuer leur nouveau progrès. Mais, bien que cela arrive, là où beaucoup de choses sontcontraires à Ma volonté et à Mes lois, cela ne retarde pas le moins dumonde le progrès universel du développement auquel Jai assujetti lemonde, mais ce progrès du développement est seulement accélérépar une telle conduite bien quillégale. Et si les transgressions deMes lois aboutissent à des conséquences sinistres, seuls lescriminels et les conspirateurs de tels désastres se punissent eux-mêmes, à savoir, par leur propre comportement. Mais rien neMempêche, conformément à Mes plans projetés, de mener Mes 167
    • mondes à la maturité, une fois que le Spirituel que Javais mis eneux a retrouvé son état initial! Ainsi le monde entier visible et sa vie visible sont seulement uneapparence, qui a comme base la plus profonde : le Spirituel. Et cecivaut pour non seulement le plus petit animalcule ou la roche solide,mais aussi avec de grands mondes, la durée de tout cela dépend dela libération de son Spirituel attaché dans sa couverture. Comme avec vous les hommes après le cours naturel de votrevie, la mort doit arriver quand votre âme est mûre pour la transitiondans lau-delà, il en va de même avec les mondes et les soleilscentraux. Une fois que tout en eux est spiritualisé, ils meurent ou sedissolvent graduellement, deviennent de plus en plus spiritualisés etleur matière devient de plus en plus légère jusqua ce quelle soitcomme lair ou le gaz, alors ils (les mondes) seront seulementdestinés à des êtres vêtus de la plus légère enveloppe matérielle. De même votre propre corps lorsquil atteindra à la fin le niveauspirituel le plus haut ne sera plus habillé avec cette matière lourdeavec laquelle vous êtes gênés aujourdhui; subséquemment votreterre sera spiritualisée dans un avenir éloigné, portant au lieu de lamatière solide, lourde seulement des substances éthérées, deshabitants éthérés, qui, se spiritualisant de plus en plus par étapeavec leur globe terrestre, passeront aussi au-dessus, non pas autravers de grands événements cataclysmiques, mais ensemble avecleur domicile, en dautres circonstances qui seront appropriées à leurniveau spirituel de compréhension. Donc vous voyez comment la vie spirituelle se développegraduellement à partir du matériel, comment lune est simplementlexpression de lautre. Dès lors vous comprendrez plus facilementcomment Jai créé les mondes et aurez une idée quant à la durée, ôcombien grande, doivent avoir les périodes de temps nécessairespour effectuer de tels processus de spiritualisation. Cependant, vousnavez toujours aucune vision spirituelle pour voir la vitesse de lapensée avec laquelle ce processus de développement arrive. Vousnavez toujours aucune idée du comment il se peut quune secondede temps arrive à multiplier par un million quant à ce processus depurification et lennoblissement. Vous ne réussissez même pas àreconnaître dans le remue-ménage temporel politique de votre petitglobe terrestre le vent spirituel qui fait vibrer les grandes cordes delinstrument du monde spirituel. Les harmonies retentissent partoutdans linfini; Mais vous vous comportez comme des gens qui sontsourds et muets, et ne réussissent pas à reconnaître, voir et 168
    • entendre comment tout se précipite avec la vitesse dune tempête,avec la vitesse du monde de la pensée, pour préparer la voie auprocessus de libération de la matière emprisonnée. Vous lisez des articles de presse, mais vous ne réussissez pas àlire entre les lignes, conjecturer derrière les mots, comme dessoutiens matériels dun monde spirituel de pensée, la grande vie delesprit derrière eux, qui, loin par-dessus tous les petits calculs etsophismes humains, poursuivent leurs cours de développement sansencombre. Pour cette très bonne raison Je vous donnerai de nouveauune évocation pour que vous puissiez vous réveiller de vos rêvestemporels et vous rendre clairement compte que loin au-delà detoutes les montagnes terrestres et des trônes, là-bas dans le mondedes esprits dautres lois y sont valables que celles écrites dans lescodex humains. Ces lois donnent la vie aux soleils centraux et àlatome le plus minuscule pour quils soient capables daccomplirleur but grâce à elles, ce qui signifie se spiritualiser et ainsi êtreattirer de nouveau vers la source de toute la lumière doù ils sontune fois sortis afin quen passant par leur processus de vie et dedéveloppement individuel, ils soient comme un grand globe dumonde ou comme un ver. Vous êtes poussés à lire Mes enseignements surtout par unesoif de connaissance. Jusquici vous navez pas saisi mes messagescomme un homme spirituel, comme Ma progéniture devrait lessaisir. Votre vie est toujours trop orientée matériellement, vousappartenez toujours plus au monde et pas à vous, sans parler deMoi. Pour cette très bonne raison Je dois vous envoyer de temps entemps des remontrances pour que vous puissiez vous réveiller, afinque vous puissiez, au moins dans un temps de concentrationspirituelle, être capables de vous élever au-dessus de la vie ordinaire.Que vous puissiez ouvrir vos yeux et vos oreilles vers ce qui émet etrésonne toujours et incessamment en vous de tous les coins de lacréation, à savoir, que vous êtes des esprits, qui, seulement pendantun temps court, sont habillés de matière, et qui entreront bientôt denouveau dans dautres circonstances, là où, non pas votre viematérielle, mais seulement votre vie spirituelle sera pesée et estimée. Donc, ne Me laissez pas vous avertir en vain. Les fléaux de Jeanse réaliseront et déjà certains dentre eux le sont. Les cachets dugrand livre de la création seront ouverts et des temps viendront oùvous aurez besoin de toutes vos ressources spirituelles pour résisterau fait dêtre temporel et conserverez la force et le courage. Donc essayez de comprendre Mes enseignements, saisissez-les 169
    • comme Je vous les donne pour que vous ne soyez pas pris audépourvu si, par exemple, la vie spirituelle presse le matériel à ladestruction des anciennes manières de vivre et une successionrapide de coups seront frappés à la porte de votre cœur, de mêmequune fois Je lai fait avec Mes disciples avant que Je fus faitprisonnier, quand Je leur ai dit plusieurs fois : "Veillez et priez, pourne pas entrer en tentation!" Je vous appelle aussi : Reconnaissez la vie de lesprit! Réveillez-vous de votre sommeil temporel! Reconnaissez le temps qui poussevers la solution, rendez-vous compte de la ruine de tout ce qui estnoble dans le monde, que le temps nest pas loin où les gensrécolteront la moisson quils ont semée. Reconnaissez le flot delumière qui commence à se déverser sur votre monde. Écoutez lesvoix du monde de lau-delà qui dans de grandes ondes sonoresfrappent vos oreilles. Elles sont des avertissements dun Père aimant,qui, dans la ruée des événements, ne veut pas perdre et être privé deSes enfants, mais qui veut les soutenir et même, si possible,augmenter leur nombre, pour que la vie de lesprit puisse êtrecorrectement et vraiment estimée par eux et quils puissent touscomprendre, même si les mondes sont mis en pièces, à savoir :lamour dun Père céleste ne peut pas hésiter, ne peut pas punir,mais peut seulement, fidèle à Ses lois damour, mener tout à laperfection dans le temps donné. Alors tout peut retourner à la placedoù il est parti, pour que, finalement, le Père et lenfant apprennentà se comprendre et lenfant comprendra ce que signifie quêtre mené,guidé par Lui, Celui qui a fait que les mondes tournent autour desmondes et qui, malgré tous les miracles et la splendeur dunecréation infinie, noublie pas même le ver le plus petit! Cest ainsi que vous devez comprendre Ma création et saisir lavie spirituelle et matérielle. Cest seulement de cette façon que latranquillité pourra entrer dans vos cœurs, cest seulement de cettefaçon que vous apprendrez à comprendre Mes enseignements etcomment et pourquoi Je vous les donne. Tant que vous navez pas atteint cette étape vous êtes toujoursdes apprentis, mais pas un de Mes enfants! Mes enfants doivent être capables de voir Ma nature dun œilspirituel et ouvert, et là ils doivent en débarrassant le Spirituel dumatériel, apprendre à reconnaître ce qui est vrai. Ils doiventcomprendre la voix de Mon monde de lau-delà, ils doivent prêter uneoreille spirituelle aux mélodies adoucissantes de Ma musique céleste.Ils saisiront alors et comprendront que, bien que la matière soit le 170
    • moyen demballer le tout, cest seulement de cette façon quil étaitpossible de démêler le Spirituel caché dans la matière dune créaturevivante, et devenir ainsi plus proche de Lui, le Créateur de tout lespirituel et le matériel. Quand, en fin de compte, vos yeux et vos oreilles,spirituellement instruits, saisiront le processus de perfectionnementde tout ce qui vit et existe, vous-mêmes aurez atteint le niveauspirituellement approprié pour vous et pour lequel chaque êtrehumain doit lutter. Alors il ne mesure plus le temps et la durée de lamatière. Alors il reconnaît clairement que bien au-dessus de tout cequi existe et vit, règne le monde des esprits et cette matière ainsi quela vie matérielle éphémère, sont seulement des facteurs demédiation, qui, bien quils doivent être là comme le moyen dune fin,nont pas la quintessence de la vie. Cest le voile dIsis, que les Egyptiens antiques ont vénérécomme la déesse de la vérité et à propos de qui ils disaient quaucunmortel ne pouvait soulever son voile. Ils avaient raison; car quiconque, soulevant ce voile, pouvaitexaminer le visage de la vérité divine, savait à coup sûr que,premièrement, il a regardé quelque chose dimmortel et que,deuxièmement, étant immortel lui-même, alors seulement il peut lesaisir et le comprendre. Pour lui, la matière physique a cessé dêtreun fardeau. Cest simplement une enveloppe qui, par étape avec lareconnaissance de la vérité, devient de plus en plus léger et pluséthéré. Et même si la matière est séparée du Spirituel par la mortphysique, ce nest pas une séparation forcée, mais seulement unléger et doux passage dun état à un autre, qui doit être indolorepuisque les liens entre lesprit et le corps, spiritualisés, ne doiventpas être déchirés, mais seulement desserrés doucement afin delibérer les derniers obstacles pour lhomme intérieur psychique dontlesprit, déjà ici dans le corps terrestre, est devenu plus pur, luipermettant avec assurance de monter en flèche jusquà un niveauplus haut, la vie spirituelle. Cest le but de tous Mes enseignements que de vous facilitercela, Mes enfants. Car dans lau-delà un monde des esprits avec desconditions différentes et des circonstances différentes vous attend.Afin de vous qualifier pour cette nouvelle étape qui vous attend danslavenir Je ne plains pas les efforts pour que vous compreniez quil ya seulement un Dieu, qui nest rien quamour et qui veut de mêmevous instruire seulement pour lamour. Car lamour est le butsuprême de tout ce qui est et prend vie. Ma création peut être saisie 171
    • seulement avec et par lamour et lamour est la seule chose quimarque Mes créatures avec la noblesse spirituelle avec laquelle ilspeuvent être appelés "Mes enfants"! Un cœur aimant comprend le langage de Ma nature, le langagede Mon monde des esprits et sait comment expliquer la matière, savie et sa forme conformément à la loi damour! Donc, par-dessus tout, apprenez à aimer! Chassez tous les autres attributs de vos cœurs et vos yeuxspirituels et oreilles seront ouverts pour recevoir Ma vie spirituelledamour. Apprenez à dabord saisir le contenu de Mes enseignementsspirituellement et vous comprendrez alors pourquoi Jai eu autant depatience avec vous pour faire de vous pour toujours les enfantsaimant dun Père damour! De cette façon vous spiritualisez votre Moi, lapportant près duMien et vous le portez à maturité pour transmettre dans latranquillité et la paix aussi à dautres ce qui vit dans toute sonampleur en vous. Rappelez-vous bien cela et acceptez ces mots comme unenouvelle preuve de Ma grâce et de Ma patience jamais vacillante pourfaire revenir les enfants perdus au foyer de lumière après quilsauront marché dans lobscurité assez longtemps. Ainsi, cet enseignement sur lEsprit et la Vie Cosmique vousservira comme une nouvelle preuve que vous navez pas encore unebonne compréhension de Mes messages et Je trouve toujoursnécessaire dajouter à tout ce qui a été dit, pour que tous les secretsde Ma création puissent être clairement révélés à vos yeux et quevous puissiez précisément grâce à eux Me reconnaître, en tant queleur Créateur, et comme votre Père. Car plus vous Me saisissez Moiet Mes mots spirituellement, plus vous spiritualisez votre propre Moi,vous préparant de cette manière pour la transition vers des niveauxplus hauts, qui sans cette connaissance ne pourraient probablementpas être atteints, car la vie est courte et léternité est longue. Ceciexplique Mon souci pour votre séjour dans cette dernière, car la viedépreuve sur la terre doit être considérée simplement comme uneécole probatoire ou une période dessai. Donc employez lécole terrestre probatoire pour vous équiperavec ce dont vous aurez besoin là comme fondement. Employez lecourt laps de temps et Mes enseignements, que Je vous donnetoujours en labondance, pour que la moisson soit un crédit àlensemencement et vous saurez, à lentrée dans la vie desprit, ce qui 172
    • constitue en réalité la vie, la vie cosmique de lesprit et la viematérielle. Cest seulement armé ainsi de la connaissance spirituelle quevotre progrès sera facile et que vous grandirez dans la connaissanceet la sagesse, selon la façon dont vous accomplirez ces conditions. Un esprit doit savoir mesurer la différence entre une vie-feinteet une vie qui est vraie et réelle pour être capable de juger de quellemanière les obstacles qui lempêchent davancer sont aptes à servirson progrès au lieu de le retenir en arrière. Cest seulement doté avec cette compréhension claire quunepersonne spiritualisée peut faire calmement face à lavenir, car ellene sattend pas à ce que le ciel vienne du dehors, mais elle le portedans lui. Cest pourquoi les perturbations temporelles ne sont paspour elle des perturbations, mais seulement des stimulus quisolidifieront et renforceront sa foi sur sa route. Ainsi vous devez être inébranlable grâce à ce que vous gagnezintérieurement en luttant pour que vous soyez capables daccomplirvotre mission envers vous-même et les autres. Tant que vous-même navez seulement quà moitié confiance,peu dassurance et peu de patience, vous êtes encore loin dereconnaître la grande roue motrice de la vie de lesprit, qui, endéplaçant tout, essaye de vous associer à ce mouvement vers le butuniversel. Suivez donc Mon conseil, pesez bien Mes mots, considérez quivous les a donnés et à qui ils sont adressés! Moi, en tant que Père de tous Mes êtres créés, ne laisse aucunepierre non retournée pour aider chacun et alléger son chemin.Cependant, sil ne veut pas être aidé, les circonstances défavorablessaccumuleront à cause de cela, elles ne pourront pas M’êtreimputées, mais seulement à lui : "Pesez tout et conservez ce qui est bon!" Cest ce que Jai dit une fois, et cest pourquoi Je vous interpellede peur que vous ne tombiez si le temps de la tentation devait veniralors que vous seriez abandonné à vos propres préceptes, vousdevrez vous blâmer vous-même des conséquences. En létat actuel des choses, la vie de lesprit est la basefondamentale de tout, la vie matérielle étant simplement son facteurvisible. Quiconque les confond tous les deux ou nient même le 173
    • premier, prendra finalement conscience que par son rejet la matièrenest pas fermée, mais qu’à travers elle, l’œil spirituel deviendraseulement totalement aveugle et lâme sourde à toutes les voix de lanature qui lentoure. Si le processus de la vie de lesprit nallait pas si terriblementvite, on pourrait dire que vous faites souvent ce que dit le proverbe :"Vient le temps, vient le conseil" Cependant, ce calcul est mal placéici. Car le temps perdu ne revient pas et le nouveau temps apportetoujours quelque chose de nouveau, à la différence de celui qui estpassé et donc cest la loi principale pour employer le temps, de peurque le résultat des réalisations futures vous apporte des remordsquant au temps gaspillé. Donc, Mes enfants, prenez tout plussérieusement, prenez Mes enseignements plus sérieusement, prenezles choses concernant votre temps plus sérieusement de peur queMes enseignements ne soient prêchés à des oreilles sourdes! Votre Père veut que cela soit pour votre instruction et pourvotre progrès spirituel! Amen. 174
    • 24. La VIE dans la Lumière de lAmour 19 mars 1873 Je vous ai donné plusieurs enseignements sur ce sujet et vousai montré les divers aspects de ce quest la vie, ce quelle signifie etquil y a beaucoup plus daspects sous lesquels la vie mérite dêtresoigneusement considérée. On peut alors finalement progresser etfaire un pas en avant dans la connaissance de la signification de lavie et comment cette vie visiblement et invisiblement représenteseulement Mon propre Moi spirituel et comment cette vie, quoiqueavec des moyens divers et sur des chemins divers, doit tout ramenervers Moi! Dans "la Vie de lesprit et la Vie Cosmique" Je vous ai montrécomment, graduellement, chaque Vie attachée, en se libérant,progressait toujours vers le haut vers des niveaux plus hauts,prouvant ainsi et rendant concevable lorigine et le commencementdu royaume spirituel et cosmique, aussi bien que la fin inévitable dece dernier. Dans cet enseignement Je vous offre de faire une incursionprofonde dans les secrets de Ma création. Cependant, il manqueencore un facteur, qui est de savoir comment les contradictionsdiverses dans Ma création peuvent être réconciliées avec Mesenseignements donnés et ceux qui vous sont de nouveau donnésaujourdhui ; comment lexpression "Dieu est Amour" peut êtreréconciliée avec les contradictions diverses dans la nature visible quiportent témoignage contre cela! Le but de ces mots sera de mieux vous élucider et expliquercela, pour que vous puissiez encore plus clairement reconnaître queMes enseignements sont vraiment ceux dun Dieu, dun Créateursuprême et dun Père toujours aimant. Vous voyez, Je vous ai dit dans lenseignement précédent quepartout dans la matière il ny a seulement que des espritsemprisonnés, des ramifications de Mon propre divin Moi, quiconstituent la création entière visible et la partie essentielle de ce quiexiste. Je vous ai dit que le matériel a une importance secondaire ouest lenveloppe nécessaire pour que des parties individuelles despritdans lunivers entier puissent être édifiées à partir dentités 175
    • indépendantes séparées. Cétait la première raison pour laquelle tout a été créé. Ladeuxième raison était de subordonner le créé à un but universel etdétablir une raison spirituelle quant au pourquoi tout a été ainsienveloppé dans la matière. Cela explique aussi la forte envie éternellede la part de tout ce qui existe daller vers le changement, vers sapropre libération de lemprisonnement et de monter à des niveauxplus hauts où il y a plus de liberté, et où plus de plaisirs spirituelssont possibles et permis. De là la forte envie et le dynamisme qui existe dans tout le créépour casser sa forme et se précipiter instinctivement vers uneexistence meilleure. Cest cet effort et cette forte envie qui semanifestent dans la vie et qui, où cela arrive, pour cette très bonneraison constituent les trois phases de la création, à savoir: entrerdans lexistence, exister et décéder. Par cette tri-unité, qui aussi exprime également Ma trinité réellepersonnelle, à savoir: lamour, la sagesse et la divinité, et qui est demême inhérente à chaque créature quant à la forme de lesprit, delâme et du corps, la vie se manifeste en tant quactivité visible. Cetteactivité, en mettant un cachet visible sur Ma création, prouve quildoit y avoir un Être plus haut que tous ceux créés, qui peutseulement de cette façon se manifester à ses créatures. Il essaye derendre compréhensible et imaginable, seulement par la vie visible,linvisible spirituel à tous les êtres quil a dotés de la raison, delintellect et du cœur. Ainsi les créatures peuvent comprendre doùelles viennent, pourquoi elles sont ici et ce que peut être le but deleur existence et le but de leur vie, quelle soit matérielle ouspirituelle. Cependant, puisque cette vie, comme Je vous lai montré, tireson origine de Moi et est destinée à retourner de nouveau vers Moi,toutes ses manifestations visibles doivent avoir un but approprié,une raison spirituelle, un pourquoi ainsi et pas autrement ; cePourquoi peut mener, et a souvent mené, lobservateur perspicace deMa création à beaucoup de fausses conclusions! Le but dintituler à nouveau cet enseignement "la Vie" estmaintenant de résoudre ces malentendus et de démêler ce quisemble inharmonieux, parce que cet enseignement na été comprispar vous ni dans sa profondeur, ni selon sa mesure et sasignification. Cela Minquiète, car le temps est proche où Je ne veuxplus de créatures plongées dans lignorance dans Ma création, mais 176
    • seulement des êtres avec une vision spirituelle qui Me comprennentMoi et Ma création. Donc, le voile de lapparemment insondable doittomber et une autre pelure qui a été jusquà maintenant accrochéesur vos yeux spirituels, sera enlevée. Regardez, Mes enfants, quand Jai créé le monde ou luniversentier, le but que Je recherchais en ayant lié les particules despritnétait pas quau moyen de leur forte envie inhérente, elles dussentsimplement changer la matière afin de parvenir à une meilleureexistence. Pas du tout. Tandis que les esprits attachés ontlobligation daider à la spiritualisation de la matière, ils doivent sepréparer pour le niveau suivant au moyen dune autre écolespirituelle, ils doivent être instruits par la souffrance, les privations,les conflits de toutes sortes. De cette façon, ils ne prépareraient passeulement la matière pour un meilleur niveau, mais se renforceraientpour linstant spirituellement, sapprochant ainsi de Lui, qui, en tantque symbole des plus hauts attributs de lesprit, comme lamour,lhumilité, la grâce, leur a montré la voie dans tout. Et qui même, parSa descente sur cette petite terre comme un Homme minusculeterrestre acceptant la position sociale la plus basse, néanmoins dansla modestie extrême et lhumiliation la plus grande, a donné lapreuve du caractère spirituel le plus haut de Dieu, en scellant mêmeson passage avec Sa mort terrestre et Sa résurrection! Tout que Jai éprouvé pendant Ma vie terrestre, en commençantpar Ma naissance et en finissant avec la croix, à savoir, Monenseignement, Ma souffrance, Mes conflits, Mon amour et Monhumilité, Ma grâce et Mon pardon et loubli de toute Ma force, Monimmense patience avec lhumanité et ses erreurs, tout cela a étéégalement mis dans chaque particule minuscule desprit. Et ce queMoi, en tant quexemple Jai expérimenté, subi et combattu sur laterre, avait depuis longtemps été déterminé dans chaque être créé,dans toute la matière, partout où une étincelle de Moi a été cachée,pour que même latome desprit le plus petit puissesystématiquement suivre, ensemble avec son grand Créateur, lemême cours qui élèvera en fin de compte lesprit au-dessus de lamatière. Ainsi lélévation triomphante dun niveau à un autreprouvera en réalité que, de même quil y a des lois se rapportant à lamatière, des lois de répulsion et dattraction, il existe là aussi unemorale, des lois spirituelles sublimes qui, fondées en Moi,constituent Mon propre Être et la permanence de tout ce qui a étécréé. Ainsi vous voyez lesprit attaché dans la roche, dont le premier 177
    • principe serait linertie, est conduit depuis son repos au travers delinfluence des éléments, jusqu’au monde animal et à lhomme. Sivous pouviez le comprendre, vous verriez aussi sa souffrance, sarésistance contre toutes les influences étrangères jusquà ce que,finalement, il doive suivre sa forte envie. Tandis que son enveloppe,qui est continuellement dans une condition vibrante, changedexistant par la lumière, la chaleur et lhumidité; en cassant ainsi saforme, elle aide lesprit, bien que souvent contre sa volonté, à ce queseul il réalise ce qui lui avait été imparti comme un principe vital. De même que dans la roche ou dans la matière solide, de mêmeil en est dans le royaume des plantes, où la vie végétative de lespritdemeurant dans une plante est de même incitée par descirconstances diverses à consolider sa propre existence desprit parla souffrance et les conflits. Car vous ne savez pas si en arrachant cruellement une plantede la Terre Maternelle ou en abattant un arbre ou en prenant le plusbel ornement dune plante, son habit de noce, c’est à dire la fleur,lesprit de la plante nest pas dérangé dans sa vie sublime etbienheureuse, ne sent pas aussi de douleur comme vous quandquelque chose de désagréable vous arrive. Si vous pouviez voir le monde spirituel avec des yeux spirituels,vous tomberiez en arrière dhorreur avant la plupart de vos actes, carvous les hommes, qui vous vous imaginez être raisonnables,commettez tant de cruautés envers les autres, que les créaturesinférieures doivent souffrir en silence parce quelles nont pas étédotées dune langue pour exprimer la joie et la douleur par des sons. Regardez la bataille éternelle des éléments avec la roche dure, lavie des plantes et la vie des animaux qui portent aussi des étincellesspirituelles en eux. Tous doivent lutter, doivent souffrir et lhommesuperficiel seul na aucun droit de se plaindre que cette vie terrestresoit une vie de tromperie et lillusion, aride qui souvent, ne vaudraitpas la peine de faire leffort de vivre juste pour la souffrance! Le monde animal, si piétiné par vous, souffre souvent beaucoupplus que vous. Il ne souffre souvent pas simplement par les lois de lanature, qui, par égard pour le progrès des animaux, ont aussi inséréla souffrance et les conflits dans leurs courtes vies, mais il souffresurtout innocemment par ce que lhomme leur inflige, et qui, de loin,surpasse dans le fait dêtre impitoyable, votre esclavage et dautresdespotismes que vous essayez de supprimer partout! A lécart de ses propres ennemis, grâce à qui il est élevé à un 178
    • niveau plus haut en servant de nourriture à ces derniers, lanimal aété aussi doté avec des attributs qui sont essentiels pour lareproduction et la durée de lespèce. Ceux-ci sont linstinct maternel,lamour pour leurs jeunes et lamour pour leur domicile naturel etartificiel, un amour qui chez les animaux est exigé par la nature etqui chez vous les hommes doit être conforme à votre éthique, maisqui est maintenant presque tombé à zéro ; ainsi souvent un animalmuet pourrait remplir lhomme de honte, lui qui est si fier de sonintellect. Et regardez, cest cet amour, qui, comme une étincelle divineprovenant de Moi, apaise lanimal vers son environnement immédiat,en envoyant un clair rayon de joie, de bien-être dans la petite âmeanimale, de sorte quil ne suive pas seulement la forte envie desalimenter et son instinct de conservation mais connaisse aussi unplaisir plus haut spirituel, qui ne lie pas à la matière, mais lie lesprità lesprit. Chaque fois que la couvée dun animal ou son habitation estdétruite, observez sa crainte, sa douleur, son agitation ; observez-leet ayez honte parce que vous-mêmes vous commettez si souventimpitoyablement un tel acte de cruauté, imaginant être "lesseigneurs du monde". Si Je permets de telles choses sans les punir comme elles leméritent, cest parce que ces souffrances, dures et amères commeelles le sont chez une créature muette, doivent néanmoins aider aurenforcement de son âme et à la vie de lesprit. Aussi lanimal nest pas couché sur un lit de roses! Bien sûr, cela ne vous donne pas le droit de torturer lanimal,mais vous, étant le plus fort, devez protéger le plus faible et nonexploiter leur faiblesse, vous gaspillez votre temps avec le meurtreinsensé pendant les chasses et avec une nourriture surabondantedestinée à vous engraisser, etc., ou pour le plaisir de votre palais entorturant des êtres innocents. Puisque vous navez pas donné la vie àlanimal, vous navez aucun droit de la prendre. Vous les hommes vous devez vous rappeler que Je nai pas crééle monde comme vous lavez maintenant devant vos yeux. En aucuncas. Les premiers hommes ont vécu dans lharmonie avec le mondeanimal. Lanimal ne voyait pas son ennemi dans lhomme, lhommene craignait pas non plus lanimal. Mais maintenant que les hommesont corrompu la confiance et se méfient aussi de lanimal, ils doiventporter les conséquences dune telle conduite. 179
    • Le Paradis qui a existé a consisté en lunité du monde entiercréé, comme une prière sans fin de remerciements qui Me seraitadressée. Et cest seulement lhomme lui-même, qui y a planté ladiscorde par son égoïsme, sa haine et son esprit de vengeance, pourquil ne soit plus le seigneur du monde, mais c’est le monde qui estdevenu son seigneur! Les dangers le menaçant, la tâche de protéger sa propre vie etcelle de sa famille est suffisante comme école pour éveiller le règneanimal dun repos de mort. Vous les hommes nauriez pas eu besoindajouter dautres cruautés à Mes lois essentielles pour blesser ettourmenter encore plus lanimal qui, de toute façon, est évidemmentloin au-dessous de vous dans sa sphère de vie. Cependant, bien que cette souffrance muette et ces supplicesdu monde animal soient un avantage pour leur progrès spirituel,dun autre coté votre conduite, votre cruauté et votre appétit excessifest la raison principale du pourquoi, vous les hommes qui voulezêtre les seigneurs du monde, vous êtes dans un millier de cas loinau-dessous du monde animal. En plus, en absorbant un grandnombre déléments peu convenables pour votre organisme, vousraccourcissez votre durée de vie et attrapez des maladies et desmaux totalement inconnus à lanimal ainsi méprisé qui, commetriomphe de votre suprématie, vous les laisse tous pour que vous,par les erreurs provoquées par votre propre faute, deviez de nouveauexpier pour vos cruautés que vous avez d’une manière sidévergondée infligé à tous ceux qui sont au-dessous de vous. Prenez par exemple tous ces animaux qui sont utiles pour vous,qui travaillent pour vous ou que, en tant qualimentation nécessaire,vous considérez comme un élément essentiel pour votre propreexistence, quelle conduite impitoyable distingue là le seigneur de laterre! Comment il récompense lempressement de servir de cesanimaux avec qui il sassocie seulement parce que, sans eux, il nepourrait réaliser rien ou très peu! Regardez le cheval, le bœuf, le mouton, etc. Quel destin tristevous leur offrez, comme il souffre souvent silencieusement sous lesmauvais traitements infligés par une main brutale pour lesrécompenser pour le prêt de toute leur force mise à votre disposition! Où est dans ce cas la moralité de lhomme ? Où y a-t-il unecruauté semblable dans la vie humaine ? Elle nexiste pas mêmeparmi des animaux! 180
    • Le bœuf tire votre charrue, vous aide pour le pain et lanourriture, tire volontairement vos charges, pour tout cela quelle estsa récompense ? Une alimentation maigre, et finalement être mangépar vous! Vous appelez cannibales les mangeurs de chair humaine. Êtes-vous mieux, vous les habitants civilisés des villes et des villages ? Comment traitez-vous les autres animaux que vous avez choisispour votre alimentation et pas pour lalimentation nécessaire, maisplutôt pour un chatouillement artificiel du palais ? Comment impitoyablement vous procédez à leur alimentation, àleur vente! Sourdes sont vos oreilles aux cris de peur émis par un animaltorturé. En pensant seulement à votre désir de nourriture et de gain,vous oubliez que lanimal sent aussi la douleur, quil a été créé parMoi pour un autre but que celui pour lequel vous lemployez. Donc vous voyez, la grande école de souffrance, que Jai Moi-même supporté une fois sur votre terre pour donner un exemple, estsymbolique et conforme au niveau générique des êtres créés,entrelacés dans leurs vies. Et quand Jobserve patiemment commenttout cela arrive, comment des milliers danimaux, longtemps avant letemps décrété par Moi, sont enlevés de la vie terrestre, la raisonderrière cela est que, à partir de toutes les aberrations de la racehumaine, Je peux toujours faire un gain spirituel pour Mes êtresmoins doués et la punition ou la récompense retombera seulementsur vous, vous-mêmes et encore vous, en tant quêtres humains, afind’éprouver ce que vous avez préparé pour les animaux innocents.Ainsi vous avez préparé vous-mêmes un monde plein de souffranceset de conflits, pleins de désirs et de privations et cest, bien sûr,exactement lopposé de ce que vous avez espéré et que vous vous êtesefforcés datteindre. Donc le fil se fraie un chemin à travers Ma création entière,montrant à tous les êtres créés, au travers de la souffrance, desconflits, des privations, la voie de laccomplissement du cheminspirituel sur lequel seuls la vie spirituelle et le progrès spirituelpeuvent être garantis. Lesprit attaché cherche le repos dans la matière solidifiée,comme le bonheur. Le règne animal cherche le repos et une doucepoursuite de son instinct de conservation, et le seigneur de la terre,lhomme, cherche le repos et le confort dans sa satisfaction physiqueanimale. 181
    • Mais une loi sublime et grande du monde des esprits, quicomparerait le repos seulement avec la mort et la non-existence,vient déranger ce repos, en le pressant continuellement à se battre, àsopposer aux envahisseurs étrangers. Cette lutte est la vie spirituellequi force les particules desprit issues de Moi, placées par Moi danstoute la création entière, vers un changement de sentiment, uneamélioration de leur existence, vers la perfection. Comme Je lai une fois dit à Adam : "vous gagnerez votre pain àla sueur de votre front", ce qui signifie : "Vous navez pas compris lasignification du repos comme Jai voulu vous le donner et vous avezessayé de lemployer pour la mort de votre ego spirituel, au lieu delemployer pour la vie. Ce repos vous sera maintenant repris de peurque votre ego spirituel ne se fane parmi le chaos des passionsanimales car cest seulement en luttant et en souffrant que vouspourrez atteindre ce qui vous a été librement offert par Ma main, etque vous avez dédaigné et mal compris." Le monde, tel quil est maintenant, ne peut que seulementmener à quelque chose de meilleur en empruntant la voie de lécolede la souffrance aussi pour vous les hommes, cette dernière estdésormais devenue une nécessité. Et donc elle était et est aussi avecle règne animal une période individuelle de vie qui, selon lescirconstances, est imposée à lautre plus pour supporter et souffrir,afin de lui permettre datteindre un niveau spirituel plus haut. Quant aux excès et aux cruautés de la race humaine enverslanimal ils sont allés de pair avec la baisse de la propre dignitéspirituelle de lhomme, portant lhumanité spirituellement etphysiquement à une étape qui bientôt sapprochera aussi de sa fin.Alors la dignité humaine spirituelle occupera de nouveau bientôt saposition appropriée, que lhomme exercera activement, nonseulement envers son semblable, mais aussi envers tout ce qui luiest inférieur. Alors la terre sera de nouveau peuplée avec des gensspirituels vers qui les animaux tendront dune façon moins hostile,pour que lhomme reconnaisse lancien Paradis perdu dans lunité detoutes les créatures vivantes comme la grande école spirituelle de lavie. Tout lutte vers cela. Le vent spirituel régénérant vient de toutesles directions. Lhumanité pour au moins sa plus grande partie, nepeut pas linterpréter, mais certains et en particulier vous, que Jaisous Ma protection, doivent apprendre ce que la vie spirituellesignifie. Alors vous reconnaîtrez les signes où tout indique latransformation de société humaine, incluant lanimal et le royaumevégétal lentourant, vers ce quil a une fois été, à savoir, un jardin 182
    • pour Mes enfants, une résidence pour Mes êtres créés. Tous, créésselon une loi damour, ont aussi été élevés et instruits selon uneseule loi, pour en fin de compte, que Me revienne avec un hautintérêt tout ce que Javais fait sortir, de sorte que Moi, remplissantde nouveau Mon royaume spirituel hors de la matière, Je puisse voirrevenir jusquau dernier élément spiritualisé. Ainsi un monde delesprit digne de Moi Mentourera, et conformément à sa propre tâchede vie, luttera pour le but au moyen duquel lesprit le plus petitattaché dans la matière solide, aussi bien que lange le plus proche àMoi, saisiront leur propre destin et apprendront à Me reconnaître età Maimer, reconnaissant dans toute chose, même matérielle,seulement une pré-école ou une école probatoire et comment desêtres créés par Un Dieu, peuvent devenir Ses enfants. Donc, vous devez aussi essayer de reconnaître et saisirspirituellement la signification de la vie spirituelle, qui a été donnéecomme but au ver le plus petit aussi bien quà vous, en tantquhomme et image de Dieu. Apprenez à reconnaître votre dignitéhumaine, à partir de votre comportement envers ce qui estapparemment sans vie, mais aussi envers toute créature vivanteinférieure à vous, pour que vous, en tant quêtres spirituels, vousrappelant votre origine, vous puissiez toujours agir comme tel. Car lanoblesse de lâme ne se manifeste pas quand lhomme agitcorrectement mais seulement là où des lois familiales ou politiqueslui demandent dagir noblement, mais là, si lhomme se comportecruellement, aucune loi existante ne le punit, hormis sa propreconscience. Seulement là où lhomme na aucun autre juge que sonlibre arbitre, avec lequel il est debout seul devant son Dieu etCréateur, spontanément conduit par lamour sublime intérieur quilui ordonne la pitié aussi envers la plupart des animaux ou créaturesdans lesquels on peut conjecturer la vie : là aussi agirgénéreusement est édifiant et enrichissant. Ce nest pas le fait quevous nayez pas foulé aux pieds de ver, mais la conscience que,obéissant aux lois les plus hautes de la vie, vous avez surmonté vospassions, qui est ce qui vous élève au-dessus des masses, de sorteque, par la pratique de lamour et de la pitié, cela vous deviendra unedeuxième nature de ne pas nier à votre semblable ce que vous avezaccordé à un animal faible et dépendant. Quest ce qui fait que Je suis le grand Dieu, le grand Créateur ?Peut-être Ma force ? Mon omnipotence ? Non, Je suis seulementvraiment grand parce que Moi, comme un Père damour, mène aussile plus minuscule infusoire le long de son chemin avec le même 183
    • amour et la même patience avec lesquelles Jai fait le chemin pourlesprit de l’ange le plus haut, ne laissant sentir Ma force à aucunedes choses créées par Moi, mais seulement toujours Mon amour, Magrâce et Ma patience. Cela Me fait grand devant vous créatures pensantes, cela Mefait le Père damour que vous pouvez implorer ardemment; mais cenest pas à cause de Mon omnipotence ou du regard sévère du juge,que vous, étant des pécheurs, vous devez vous cacher! Devenez comme Moi, pardonnez là où vous voulez renvoyer parvengeance, pardonner là où vous voulez punir et oublier là où, paramour, vous ne voulez pas vous rappeler le mal! Ainsi élevez-vous, vous qui êtes des êtres libres, au-dessus deleffervescence des masses. Considérez le monde avec des yeuxspirituels et najoutez pas de souffrances aux épreuves nécessairesque Jai mises dans la durée de la vie de lanimal innocent afinquaussi lesprit le plus petit, mais néanmoins lié, puisse sexercer, serenforcer et se consolider dans sa force spirituelle, pour que, arrivésur un niveau plus haut il puisse facilement trouver son chemin. Ainsi le cours de votre propre vie deviendra une chaîne debienfaits invisibles, que vous accordez à lanimal ou à lhomme parceque, vous rappelant Mon propre exemple, vous voulez tout dabordpréserver la noblesse de votre propre cœur et ensuite, comme lesenfants dun Dieu, agir divinement partout où il y a une chance. De cette façon, vous ferez avancer la vie spirituellegénéralement et individuellement, dans votre propre cœur et celuides autres. La réalisation de tels actes, qui sont basés sur lamourcharitable et la patience, communique cette tranquillité, que Moi-même en tant quHomme Javais sur la croix, pour que Je puissemexclamer : "Pardonnez-leur, ô Mon Dieu, car ils ne savent pas cequils font". La mesure de la prise de conscience divine en soi-même, quiMa alors fait Mexclamer ainsi, peut vous montrer dans son toute saprofondeur la hauteur morale dun être humain qui, au milieu dumalheur et de la souffrance, peut toujours pardonner, au lieu dedésirer la vengeance. Saisissez cette vie spirituelle! Pratiquez-la à une petite échelle etelle vous glorifiera et vous apportera le bonheur. Car de la mêmemanière avec laquelle Moi, en tant quhomme, avec Ma divinepuissance Jai traité Mes semblables, vous devrez traiter votreenvironnement, même la dernière des créatures vivantes. Autrement 184
    • dit, vous serez les protecteurs ardents du faible et les défenseurs deceux qui souffrent! Comprenez ainsi Ma vie terrestre et des rayons de lumière vousenvelopperont, que vous, en suivant Mon exemple, pouvez de mêmeemployer vers le bonheur le plus haut en faisant seulement ce quiest bon, étendant seulement des bienfaits, en élevant votre propreMoi et en le tirant plus proche de Moi. Car, en marchant dans Mespas, vous faites la même chose que Jai fait et fais toujours.Autrement dit, conservant votre dignité humaine et spirituelle, vousvous élèverez vers ce que Je veux vous faire devenir, à savoir, lesenfants dun Dieu éternel aimant le Père pour toujours. Amen. 185
    • 25. LE VERBE 14 novembre 1873 Voici un titre simple et pourtant si important, si plein deprofondeur, que vous en serez stupéfiés; car la création entière asurgi par la Parole et même maintenant chaque mot est linitiateurdune entrée dans lexistence autrement dit dune création. La suiteélucidera pour vous comment vous devez comprendre cela. Pour en saisir sa signification dans le sens le plus profond,nous devons tout dabord expliquer : "quest-ce que la parole ?"; carsans une base sûre, sans la conscience claire de ce que lon veut enréalité expliquer, aucun résultat raisonnable ne peut germer duconcept en question. Donc, pour vous le dire en quelques mots, "la parole" nest riendautre, quune pensée incarnée qui, développée dans un concept, semanifeste seulement comme un ordre et pour cette très bonne raisonest un acte de création. Elle comprend aussi la trinité, comme celaest évident dans toutes les créations, à savoir lesprit, lâme et lecorps, en analogie avec la pensée, le concept et le verbe. De même que dans toute chose créée, une âme demeuretoujours, comme marque de Mon Verbe, pas toujours avec unepleine prise de conscience de soi-même, et qui, guidé par Mon Esprit,forme, supporte et change la matière, la parole est le conceptincarné, créé par la pensée. Dans la création il y avait dabord lesprit, qui signifie MonEsprit, qui a assigné à chaque chose sa stabilité intérieure, sontemps et sa transformation. Cet effort est son âme, qui, conformément aux lois primordiales,la forme, la supporte et, en la détruisant de nouveau la perfectionneet la spiritualise et la conduit sur le chemin du retour à nouveauvers Moi, lEsprit Primordial. Ainsi la pensée est le principe dincitation qui forme un concept.Ce concept prend seulement une forme substantielle et unesignification grâce au verbe, devenant ainsi le signe visible dunecréation invisible. Et de même que Ma pensée divine, en se manifestant comme 186
    • lidée créatrice ou comme concept, reçoit, seulement dans le mondevisible, une fine enveloppe, cest seulement grâce à ce dernier acteque toute chose créée, pensée et comprise, est, prise séparément, untout dans un tout, mais cependant existe individuellement. Cest seulement grâce à cette explication "du verbe", que celatrouve sa signification parce que le mot isolé est aussi quelque chosede séparé mais cependant connecté avec le monde entier de lesprit.En soi il constitue, selon lexpression dune pensée ou dun concept,quelque chose de différent, unique quant à sa profondeur ou sasagesse et cependant un tout entrelacé avec tout cela. De même que dans la création une chose en influence un autrepour quaucune créature ou chose matériellement produite ne puisseéchapper à cette influence, de même aucun "mot" nest sans quelquesuccès, sans quelque effet sur les autres dans le monde de lesprit.Car le mot est une création autonome, une incitation vers un produitspirituel de pensée et de concept, influençant tous les aspects de lacréation et, par lutilisation du monde visible matériel, un signematériellement visible dune vie spirituelle. Comme dans lhistoire de la création selon Moïse, il vous dit,Jai créé le monde par le Verbe. Avec les mots : "Que cela soit !" Jai mis à part toutes les partiesdesprit individuelles de Mon Être, leur impartissant leurs proprespériodes de développement, leur processus initial, leur permanenceet leurs transformations, pour quaprès un essai approfondi, denouveau épuré, perfectionné, ils puissent revenir vers Moi et Monvoisinage. Là ils pourraient commencer sur des niveaux plus hauts,au moyen des puissances spirituelles, une nouvelle vie derrance etde perfectionnement deux-mêmes, qui, en les menant de plus enplus haut, ne viendra jamais à une fin parce que Moi, son Créateur,suis de même infini. Cependant, puisque Je suis infini et, en tant que Créateur, Jedois être ainsi, il est naturel que rien de ce qui a été créé ne puissejamais être défectueux ou avoir des défauts, car la faute serait aussiinfinie que le principe selon lequel cette chose a été créée. Ainsi aucun objet créé par Moi n’est prévu pour uneamélioration réelle ou un ennoblissement, mais sûrement pour unprocessus de perfectionnement menant graduellement à des niveauxtoujours plus hauts de développement, ce processus a déjà étéprogrammé et a bien été planifié dans le premier embryon. Ces attributs de Ma création en général et individuellement, 187
    • matériellement exprimés, sont aussi répétés dans le spirituel aussibien que la vie de lâme. Car la pensée, le concept et par cela le verbeproféré a la même corrélation spirituelle, le même principe infaillibleque Ma création en général. La seule différence se trouve dans le faitquune pensée fausse surgissant dans lâme doit engendrer unconcept et une parole faux, tandis que Ma pensée, Mes concepts etMes paroles ne doivent toujours créer seulement que le bien.Autrement dit, la pensée mauvaise ou fausse, par leffet faux produitdans la parole et son résultat sur les autres, doit avoirinéluctablement, conformément à son origine, une conséquencemauvaise et fausse. De tout ce qui est susmentionné vous voyez que les mots de labouche des gens ou des esprits sont aussi infaillibles que le Mien,seulement dans un sens différent, parce que la perfection de la vie delâme ou de lesprit des êtres créés ne peut pas être comparée à cellede Moi-même. Pour moi, en tant que Dieu et lAmour personnifié, Jepeux seulement penser, agir et parler selon ces principes, tandis quelesprit subalterne, qui est créé libre, peut penser, parler et agir avecou sans leur volonté dans le sens contraire. Cependant, leurcomportement est déjà la conséquence naturelle dune telle conduite,qui provoque lénonciation que chacun violant Mes lois ne peut seplaindre den subir les conséquences, parce que la transgression deMes lois provoque toujours sa propre punition. Tout cela en guisedintroduction pour vous montrer combien significatif et important ilest, avant la prononciation dun mot, de peser la réalité de ce quevous voulez exprimer; Car bien que la parole soit en votre pouvoir,son effet, sa sphère de conséquence est lointaine et au-delà de votreportée. Et chaque mot parlé ne vous appartient plus, mais appartientau monde entier de lesprit et des âmes, qui sétend à linfini, où,continuant pour toujours à agir, il crée une chose bonne oumauvaise, selon son origine. Maintenant, Je dois aussi vous informer Comment et Où agitMon influence sur votre chemin de vie, sans empiéter sur votrepropre libre arbitre. Je vous permets de penser et de parler; mais leffet de la penséeincarnée, leffet de la parole sur les autres, Je le réserve pour Moi.Car ici Je lie ensemble les rapports entre des âmes et les esprits, desorte quaussi le mal que lon projette doive servir un bon but, bienque souvent seulement dune façon indirecte, comme vous lexprimezquand vous dites : "Après lexpérience on devient prudent!" Je ne prive pas le mot de son bon ou mauvais effet. Jarrange 188
    • simplement les circonstances pour quelles rappellent à lhomme, oubien de le saisir avec toute lardeur de lamour et dexécuter le motbienfaisant, ou bien quau bon moment il prenne conscience du malet agisse ensuite dune telle façon quil sauvegarde sa propreindividualité. Donc, votre proverbe nest pas faux quand vous dites :"Lhomme pense, mais Dieu le guide." Oui, il en est bien ainsi, vouspouvez penser et aussi parler pour exprimer des pensées, commevous le désirez; mais leffet désiré du discours entrera dans Masphère parce que cest une demande de renseignement adressée àMon monde des esprits, que vous essayez dinfluencer avec "ce mot"et là Jai aussi "Mon mot à dire." De même Je vous ai déjà indiqué que, dans "le monde de lapensée" la grande sphère daction et la vie active sont inhérentes auxproduits spirituels comme les pensées; Je vous passe ici la grandeimportance et les grandes conséquences dune parole, tout à fait à endehors dune réelle investigation dans la profondeur de chaque mot,ou du concept visiblement exprimé ou de la pensée qui y estcontenue. Donc, aspirez toujours à ces deux choses principales :premièrement, peser profondément vos mots quant au mal ou àlavantage que vous pouvez ainsi causer et, deuxièmement, faites trèsattention au contenu ou la signification dun mot. Car "les mots" sontles transporteurs de puissances spirituelles qui cachent souventbeaucoup et montrent peu extérieurement. Avec le mot, une création pleine de grandeur et de beauté asurgi à travers Moi. Avec un mot, parlé au bon moment et à sa justeplace, vous pouvez étendre la lumière, faire le bien, pour que lesanges les plus grands qui sont près de Moi sentent toujours unerépercussion de la simple expression dune âme qui Maime. Les paroles damour diffusent lamour, la joie, le bonheurpartout; les paroles de douleur, de haine ou denvie font le contraire.Elles doivent avoir cet effet parce que le germe de cela est déjàinhérent à leur énonciation. Donc, efforcez-vous tout daborddécouter Mes paroles, de prononcer seulement des mots contenantquelque chose de divin et censés avoir un bon effet et vous créerez latranquillité et la paix en vous et autour de vous. Je dois de nouveau citer un proverbe montrant que lesexpressions, qui ont surtout grandi sur un sol pur, néchouentjamais à obtenir leffet désiré et ce proverbe est : "un bon mot trouve 189
    • sa bonne place." En effet, une bonne parole néchouera jamais àproduire même avec lennemi le plus mauvais, sinon exactement cequi est désiré, au moins un effet similaire. Cest le pouvoir ducontenu, qui, ou bien vainc ou bien désarme ladversaire! Considérez Mon enseignement que Je vous donne depuis desannées; comme il est amical, combien choisi étaient Mes paroles,car, Je nai pas parlé et prêché juste pour les trois ans de Mon séjoursur la terre, mais Mon enseignement a été donné pour léternité. Et bien que ces discours ne soient pas encore entièrementcompris et saisis dans leur pleine signification, le germe du divin setrouve toujours en eux et aucune puissance nest capable de détruirece germe intérieur ou le remplacer par quelque chose dautre. Mes paroles étaient, sont et resteront des transporteurs de lalumière, des transporteurs de lAmour qui est descendu du ciel afinde vous mener de nouveau, petits habitants de la terre et d’unimmense monde des esprits, jusquau ciel. Ainsi le mot, ce grain spirituel contenu dans la graine,contiendra toujours seulement ce qui est bon pour que, lorsquiltombe sur le bon sol, il puisse de nouveau apporter quelque chose debon. La parole est la graine de moutarde, qui, mise dans un bon sol,se développera en arbre de foi à lombre duquel les anges et lesesprits, aussi bien que toutes les âmes, se réjouiront de labénédiction céleste. Saisissez de cette façon le concept dun mot ainsi que laprofondeur et les conséquences qui y sont inhérentes; et vous serezalors capables de régler et juger vos propres paroles et vous prendrezaussi plus de soin dans lénonciation des mots, une fois que vousaurez compris et saisi leur répercussion infinie dans sa pleinesignification. Une fois que vous pourrez clairement imaginer en quoi linfinipeut être caché dans un mot, vous serez mieux capables decomprendre comment Je pourrais créer un monde entier avec UnMot. Le but de cet enseignement que Je vous donne, était de vousprouver tout cela, de vous lexpliquer et dattirer votre attention surlusage impropre fréquent que vous faites avec ce cadeau de laparole. Alors vous pourrez de nouveau comprendre combien petitsles commencements sont de beaucoup une grande chose infinie dont 190
    • la grandeur vous émerveille, nen ayant pas considéré lorigine. Ainsi lisez le premier chapitre par Mon Jean : "aucommencement était le Verbe et le Verbe était Dieu et Dieu était leVerbe. En Lui était la vie et la vie était la lumière de lhomme. Et lalumière brille dans lobscurité; mais lobscurité ne la pas compris." Pour cette raison chaque mot de Moi éclairera maintenantgraduellement cette obscurité, ainsi que le cœur des hommesplongés dans lignorance, pour que finalement "lobscurité" puissecomprendre la parole, qui était au commencement "le Verbe" avecDieu et que, par Dieu, ou Moi, vous a apporté la lumière et la vie,bien que la plupart des personnes ne lont pas compris et à ce jouront rejeté cela dédaigneusement et avec mépris. Au commencement était le Verbe et le Verbe restera pourtoujours le Verbe. Le Verbe était Dieu signifie que le Verbe, à partir de lamour, acréé un monde plein de grandes créations, le matériel et le spirituel,pour que le créé puissent se rendre compte que lAmour ne peut pasêtre seul, mais quil doit avoir un objet auquel il peut prouver sonamour et par lequel on laimera à son tour et sera honoré à cause deson amour! Une parole dAmour a créé des mondes pleins de splendeur,pleins de gloire; une parole dAmour pourrait seulement créer desesprits damour. Une parole dAmour réveille lamour, étant elle-même lamour et ainsi chaque mot peut réveiller lamour en vous. Car lAmour est le lien tout-puissant, qui lie des cœursensemble et qui est pleinement réjoui seulement quand lobjet aimélui rend son propre amour. Ainsi Jai créé la Parole et le monde, ainsi vous créez votremonde spirituel autour de vous. Lamour est la vie, cest la lumièrede lhomme. La Lumière réchauffe et éclaire. Et donc laissez vosparoles, en tant que mots damour, répandre toujours la chaleur,illuminer et étendre autour de vous lamour et la vie, pour que leffetdu mot "amour" sétende à linfini comme une fois Jai prononcé Mapropre première Parole de création qui, en répandant toujourslamour et le bonheur, a pu unir des esprits, les âmes et les corpspar ce doux lien. Alors la trinité de création, la trinité du Mot auraun triple effet, il spiritualisera la matière, anoblira les âmes etlibérera lEsprit divin pour quil puisse retourner, uni avec tous, à laplace doù il a été une fois extrait par "la Parole". 191
    • Donc laissez "la Parole" donner le bonheur et la joie partoutcomme un porteur de lumière et de vie, être reçu par vous etcommuniqué à dautres. Pour saisir cela dans sa pleine mesure, voici un résumé bref :"Considérez chaque mot avant quil ne soit prononcé; car sesconséquences sont pour vous incalculables." Ainsi vous vous épargneriez beaucoup dheures tristes si vousdeviez être amené à regretter une conversation impétueuse, qui vouscondamnerait devant le tribunal de votre conscience. Pour vous épargner cela, Je névite aucun effet pour vous fairecomprendre de façons diverses que tout le visible est seulementdimportance mineure, le spirituel étant le transporteur unique, lesustentateur et le juge de tout ce qui existe. Ainsi vous pouvez de nouveau mieux comprendre que dans unsimple mot, aussi bien que dans une parole sérieuse, il y a toujoursplus de signification que vous ne le pressentez souvent, et que lesconséquences et la sphère daction du mot, perdurant toujours,peuvent vous rappeler votre propre responsabilité. Ainsi ne gaspillezpas une possession aussi précieuse que le discours et le langage àdes choses inutiles, mais employez-les ensemble avec le temps passéseulement dune façon telle quaucune minute ne soit perdue! Vous êtes les enfants dune éternité et dun Dieu éternel etinfini. Conduisez-vous en conséquence, de sorte que de chaque motvotre origine et votre avenir puisse briller à travers eux, et que le motdans votre bouche, soit comme un transporteur de lumière et la vie,quil sétende de même et trouve son écho dans des oreilles réceptiveset des cœurs loyaux semblables "à un mot damour". Au commencement était la Parole et la Parole était Moi! Ainsiaussi avec vous, la Parole signifiera votre Moi. Aucun mot faux oumauvais ne passera vos lèvres qui nont pas été témoin que vous êtesles enfants de ce Créateur, qui a une fois provoqué une création àpartir du chaos où, même latome le plus petit a été le témoin de Sonamour et de Sa bonté. Cest ainsi que votre conduite sera regardée dans le monde desesprits, quand un jour vous devrez expliquer pourquoi, où etcomment vous navez parlé, de peur quun mot ne vous fasse rougirde honte, mais au lieu de cela vous pourrez prouver que, vousrappelant Ma Parole, vous avez toujours bien choisi les vôtres et lesavez employés pour lavantage de lhumanité! Amen. 192
    • 26. LA VIE HUMAINE 14 janvier 1875 Plusieurs fois un son plaintif à atteint Mon oreille, venant dunepersonne qui Ma accusé dinjustice, de rudesse parce que sa Vie etles événements qui la détermine nétaient pas survenus selon sescroyances, ses espoirs et ses désirs. Souvent Jai entendu la prière dune âme opprimée, luttantcontre toute la misère de la vie humaine, brisée par la douleur laplus grande, qui appelait : "Mais Père et Seigneur, quai-je fait pourque Vous me persécuter avec tous les tourments possibles, enversant abondamment sur dautres la bonne fortune sans savoirpourquoi ils lont en réalité méritée!" Ainsi et sous mille autres formes, des plaintes sont élevéescontre Ma justice, contre Mes paroles disant que Je suis lAmour etincapable de punir, etc... En provenance de la surface et selon lesconcepts humains, les plaintes élevées contre Moi, comme étant unjuge implacable, un Père strict qui naime pas, semblent même êtrejustifiées. Aussi regardons minutieusement ces plaintes et accusations etdiscutons la question du quant au pourquoi il y a dans la sociétéhumaine tant de conditions, de déclarations et daffaires, pourquoi ily a dans le cœur humain tant dinclinations vers lun ou lautreappel. Puisque Je vous ai expliqué assez souvent la vie de lespritaprès la mort, Je résoudrai aussi pour vous ces questions si prochesde vous et touchant à la vie humaine. Premièrement, vous arrêterezalors de maccuser et, deuxièmement, vous comprendrez quel est lebut de Vie humaine, comment il est et non pas comme vous voudriezquil soit. Cétait toujours ce que lhomme pouvait le moins comprendrequi lui a inspiré le plus de questions. En cherchant très loin, il apassé du temps et des efforts pour les élucider mais il na puvraiment trouver la solution que dans la proximité la plus immédiate. Cela sapplique aussi à la vie humaine sociale, au rapportmutuel des gens entre eux, où des conditions ont surgi bien que Jene les ai pas voulues, mais que Javais certainement prévues etpermises, mais toujours avec la clause restrictive demployer tout 193
    • dans Mon grand but de création! Avant que Je ne puisse continuer lexplication quant auxplaintes et aux questions mentionnées ci-dessus, Je dois revenir loinen arrière et apporter de nouveau tout près de vos yeux spirituels,des choses que jusquici vous avez considérées seulement de votrepoint de vue humain, et que vous jugez en fonction de vos préjugéshumains. Avant de considérer lhomme dans son rapport à son semblable,nous devons demander : "quest en réalité lhomme ? En quoiconsiste-t-il ? Et quelle est sa mission sur ce globe terrestre ?" Unefois cela clairement compris, nous pourrons plus étroitementélucider les conditions sociales de la race humaine. Comme vous le savez, lhomme consiste en trois choses, àsavoir, en un corps, une âme et un esprit. Bien, voilà comment vous avez saisi toutes ces choses, quandvous dites : "Le corps est matière, lâme provient du matériel-spirituel lié à cause de la chute du grand esprit et lesprit est uneétincelle divine qui doit élever et spiritualiser lâme. Lesprit, à sontour, par son affinement apportera les éléments du corps matérielsur un niveau plus haut, pour que tout puisse graduellement passerà travers son processus de perfection, comme il en a été décrétédavance dans le grand plan de la création." Dans ces conclusions se trouve déjà un premier concept faux,puisque vous considérez seulement votre propre esprit comme dotédune étincelle divine qui doit anoblir tout. Car, si vous naviez pastoujours (souvent inconsciemment) des idées aristocratiques, quevous voulez appliquer à Ma personne, vous prendriez conscience etcomprendriez facilement que tout le créé est fondamentalement divinet doit être infini puisquil a son origine en Moi, a été produit par Moiet doit de nouveau Me revenir. Le corps, cet outil matériel pour la durée de votre vie terrestre,est composé des mêmes éléments les plus nobles et les plussublimes que Mon Moi spirituel comme le sont lâme et lesprit.Cependant, ces éléments sont liés dans la matière et contraints pourse manifester seulement de la façon permise selon leur arrangementmomentané. Ces éléments spirituels les plus subtils, qui aident à laconstruction des corps déjà dans lutérus, luttent aussi pour laperfection et lachèvement. Ils expriment leur tendance dans la formedu corps, dans la mesure où une forme plastique (bien définie) peut 194
    • exprimer un principe spirituel, ils recherchent, par leur appel à la viedhomme, à compléter les plus hauts éléments spirituels de lâmeafin quils se développent alors plus loin spirituellement. Ils sont des facilitateurs, des collaborateurs dans la grandeconstruction spirituelle dune idée divine perfectionnée; de mêmequaucun architecte ne peut construire une maison tout seul, maiscela exige mille mains qui, cependant, comme vous le savez, netravaillent pas comme une machine, mais sont dirigées par dautresintelligences, et aident à exécuter lédifice entier. Ainsi ce sont toujours les forces formatrices, créatrices quitravaillent dans lhomme, aussi bien que dans tout le créé : dans laroche inerte, la plante végétative et le règne animal doté de la prisede conscience de soi-même, qui contribuent vers lennoblissement etle raffinement du tout. Dautre part, chaque sorte ou espèce esttoujours soumise à mille autres influences diverses où les capacitésqui ont été mises en elle à lorigine ne leur permettent pas datteindrela perfection. Et ainsi partout, en dépit du genre commun et delorigine, les résultats finaux seront aussi divers que le sont les êtrescréés dans lespace entier de la création. Lâme, en tant que ramification ou descendant dun grandporteur de lumière tombé, premièrement dut être pourvue duneenveloppe appropriée et, deuxièmement un principe spirituel plushaut y fut implanté. Cela l’a conduit à non seulement à compléterson éducation ici, mais à servir, après la perte de nimporte quelleenveloppe mortelle, comme base pour un monde spirituel. Donc, lâme du plus petit infusoire, jusquà celle de lhomme,est toujours pressée pour dabord accomplir le but de sa vie ici,conformément à son enveloppe et un non réalisé Spirituel que vousappelez "linstinct" ou "la nature " qui ouvre la voie à la perfectiondans dautres formes et dans dautres conditions. Lesprit dans lhomme est le même que celui qui est dans ladernière des roches, mais là il est confronté avec une organisationplus ordonnée, qui ne soppose pas autant à sa sphère réelledaction, mais est même créée pour le suivre dans tous ses efforts. Ainsi il nest pas vrai que lhomme seul a été doté avec uneétincelle de Mon esprit, car létincelle divine est dans tout, seulementlà le corps est plus adapté au Spirituel et se conforme complètementà une plus grande expansion des forces spirituelles. Regardez, un paysage monotone, une vie ennuyeuse, vousmontre suffisamment que "la vie" existe seulement là où il y a le 195
    • changement et la diversité. Car par le fait même que tout nest passur le même niveau et ne progresse pas à la même allure, la vie estune tentative stimulante pour essayer datteindre, ce qui, bien quedestiné à tous, ne peut pas être réalisé de chaque façon imaginable. La diversité est la base de la vie; divers sont les mondes, diversleurs êtres et divers même la route sur laquelle ils doivent marchervers la perfection. Sans cette diversité, aucune vie, aucunmouvement, aucun progrès nest possible. Cest seulement grâce augerme pour former toujours quelque chose de nouveau maissupérieur, quune création peut être effectuée, une création quicontribue à lhonneur de son Créateur et qui, comme Lui, peut yporter le germe de linfini. Ainsi vous devez saisir ce monde entier visible et invisible, encommençant par latome le plus petit dans lespace cosmique et enfinissant avec Mon grand royaume de lesprit, si jamais vous voulezcomprendre pourquoi Jai créé tout cela et pourquoi je lai créé ainsiet non autrement. Avec Moi, il est impensable que des améliorations, desréparations ou des modifications ne puissent jamais arriver, car ellesseraient une conséquence derreurs, de fausses conclusions, ce quiest impossible avec Dieu. Donc, sortez de vos idées humaines limitées. Le monde estcomme Je vous le décris, il découvre presque quotidiennement pourvous les secrets de la création lun après lautre. Ainsi vous pouvezapprendre à vous rendre compte que le but de votre vie diffèretotalement de celui que vous essayez dinterpréter, souhaitant mêmepour cela des moyens de leffectuer conformément à votre naturephysique, mais pas à votre nature spirituelle et à votre destin. Donc vous voyez, le corps, lâme et lesprit sont lestransporteurs de Mon étincelle divine. Et de même que les diversesmanières dexpression dans et par la même créature entraînent denouveau une diversification de lhumanité, de même avec le contactaccru parmi les gens cette diversité de capacités doit provoquer desprofessions diverses et des échanges qui sont nécessaires pour unevie collective, et nécessitent des dispositions diverses. Dans un autre enseignement Je vous ai déjà dit que tout lecréé, en commençant par les premiers atomes spirituels, absorbe dessubstances diverses et doit, donc, se manifester de façons diverses. Dans lhomme, qui, parce quil est composé de tous leséléments de cette terre, représente le dernier membre ou "le 196
    • condensé" du globe entier de la terre, cette diversité de tout ce quiest spirituel doit être même plus prononcée. Car, par la façon decommuniquer ses pensées et ses idées supérieures à tout le reste, ilest aussi capable de permettre à sa propre spiritualité de briller paret en faisant usage de cela. De là aussi linclination pour lune oulautre occupation, en partie par limpression laissée par la primejeunesse, en partie par les éléments venant dun héritage spirituelpendant lacte de procréation. Ceux-ci manifestent naturellementleur influence et doivent nécessairement montrer leur influence aussidans la vie, ce qui arrive surtout là où ont surgi les obstacles les plusgrands à leur satisfaction. Ainsi, avec les demandes croissantes des gens, qui peuvent êtrecomparées à la lutte pour le confort et la forte envie des passions, ungrand nombre doccupations ont surgi avec pour objectif de rendre lavie matérielle de lhomme aussi plaisante que possible. Ce besoin a réveillé dans les hommes un amour pour desartefacts individuels et eux, pour avoir une vie plaisante, en ont àleur tour inspiré dautres pour se plier à la demande qui les agénérés, chacun conformément à sa perception. Ainsi, graduellement, sest développée la compétition parmi lesplus doués et cela a accru la diversification de tous les rangs, oùchacun essaye de gagner avec laide de lautre, afin de vivreconfortablement et de satisfaire ses passions. Il est facile de voir quavec une telle compétition, les abus sontarrivés par la jalousie, par une plus grande capacité, par desintentions bonnes ou mauvaises, bref, par la pression de toutes lespassions humaines. Elles avaient à leur tour leur effet sur la viesociale de lindividu qui, en se battant toujours et en luttant entre lebesoin et labondance, a fait grandir toute votre société humaineprésente, car cétait seulement la vie temporelle qui a causé de tellesconditions. Selon les lois morales, les personnes de rang le plus baset le plus haut sur la terre pourraient être inspirées par les mêmesprincipes, puisque léthique et Mes deux lois divines sont semblablespour le paysan et pour le roi. Cependant, puisque les lois divines, qui sont plus hautes queles lois terrestres, ne sont pas soumises au changement et nepermettent pas des interprétations diverses, les incongruités mêmesrésultant de la vie sociale sont souvent la raison du pourquoi lesgens maccusent, alors queux-mêmes, vous le savez, sont en généralfautifs. 197
    • Il est vrai que lenfant du paysan a autant de droits que leprince couronné déjà dans le berceau. A Mes yeux tous les deux sontégaux, mais les capacités inertes dans lun sont souvent trèsdifférentes de celles de lautre et chacun apporte avec lui beaucoupdu cours de sa vie future dans le monde comme une possessionhéritée de ses parents. Ajoutez-y que cela sera sa propre partie, oubien à son avantage ou bien à son désavantage. Tous les êtres créés sont différents, divers sont les chemins oùils doivent marcher, et pour cette raison aussi, diverse estlapparence "du cours de la chance ou de la malchance", quilsdoivent éprouver ou bien par leur propre faute ou bien par aucunefaute de leur propre. Si derrière cette vie matérielle il ny en avait pas une grandespirituelle, sil ny avait pas le moralement divin de Moi-même, quisuis inhérent à tout, la nature humaine se serait écroulée il y alongtemps au niveau de lanimal et même au-dessous. Car lhomme,en voulant toujours seulement satisfaire ses passions, a essayédexploiter tout sur la terre pour leur apaisement. Cependant, des choses matérielles ne peuvent seulementdonner que du temporel et souvent, seulement momentanément, lebonheur parce que les éléments spirituels qui sont devenus durs etsombres ne peuvent pas sunir avec le sublime et le subtil, de sorteque tout le bonheur temporel est de durée courte. Et donc lhomme,éprouvé par des milliers de désastres, en vient à comprendre parnécessité que : "le monde matériel nest pas suffisant, et quil doittoujours y en avoir un autre" et à la fin, malgré tous ses démentis, ildoit avouer : "Il doit y avoir quelquun qui a créé ce monde visible, aussi bienque conjecturé le monde invisible," pour que, sil veut faire taire saforte envie intérieure, il soit forcé de créer son propre Dieu. Car dansladversité aucune chose temporelle ne peut servir de substitutpuisque lhomme - produit spirituel - est seulement pendant untemps court habillé dans une enveloppe matérielle qui labritependant sa vie dépreuves, et tout en saccrochant toujours à lui, luipermet de savancer vers des choses spirituelles plus hautes. Tout que vous voyez a une base spirituelle et des aspirationsplus hautes quune simple vie passagère. Pour cette raison vousdevez considérer tout dun point de vue spirituel. Les bruits de vosgémissements Matteignant à cause de vos malheurs et de vosaccidents témoignent seulement de léchec de comprendre les 198
    • conditions humaines et du malentendu quant au combien elle estéloignée du matériel, qui si on y croit trop, ne peut et ne doitseulement quengendrer le mal spirituel. Beaucoup de personnes se sont privées de la consolation dunevie spirituelle au-delà de cette vie matérielle. Ils ont cru en lhommeau lieu de croire en Moi, qui les ai même considérés convenables,puisque Je suis personnellement descendu sur ce globe de la terre,pour accomplir le processus universel de salut et aussi pour ne pasles oublier. Donc, quand des plaintes et des protestations arrivent,critiquant Mon rôle, elles montrent clairement la faiblesse de la basesur laquelle lopinion sur le monde repose vraiment. Tous les hommes ne peuvent pas naître dans des conditionsidentiques; tous ne peuvent pas être dotés avec les mêmes talents. Ildoit y avoir de la diversité, car dans cette grande diversité, il y a lavie et le progrès. De plus, beaucoup desprits des autres mondes veulent passerpar cette école probatoire pour devenir Mes enfants sur votre terre.Naturellement ils narrivent pas ici sans une dotation issue de cesmondes et parfois ils ont une certaine préférence dun coté ou delautre, ne sachant pas quil avait, une fois déjà, été impliqué dansdes organisations meilleures et plus raffinées. Ces esprits, et ils sont nombreux, apprendront un jour danslavenir et auront lexplication du pourquoi beaucoup dentre eux ontune forte envie spirituelle, dont ils étaient inconscients, ce qui les atoujours conduit à cela ou à cette occupation qui, quoique matérielle,avait beaucoup de Spirituel caché sous cette couverture. Moi, en tant que Dieu et Amour Suprême, Jai créé le monde,Jai créé les soleils individuels et les terres. Mais cet amour ne doitpas être jugé selon vos idées damour. Cet amour est si totalementdifférent, que vous ne pouvez probablement pas le comprendre.Néanmoins, Je névite aucun moyen pour vous en octroyer uneconnaissance anticipée, puisque cest seulement de la connaissancede cet amour que tout ce qui existe, aussi bien que les événementsqui arrivent dans votre vie humaine, peuvent être correctementévalués. À cet égard, Mon amour est universel puisquil doit seulementpoursuivre les grands buts dune création à laquelle tous les autresdoivent se soumettre. Lamour, comme Je le comprends, noublie nile ver, ni la pierre inerte et encore moins le plus grand des êtres et le 199
    • plus finement organisé. Mais cet amour a dautres lois, dautresintentions, dautres buts. Mon amour ne devrait-il pas être comme cela, devrais-Je êtreun Dieu vengeur, comme tant de personnes parmi vous voudraientque Je sois, un juge sévère, implacable quand Je punis, doté de tousces attributs que vous avez appris dans vos livres officiels, mais quevous navez pas trouvé dans Mon vrai livre. Cest précisément par un effet de lamour que Je transformetout le mal que les gens se font en quelque chose de bon ; par uneffet de lamour que Je ne juge pas, ne jetez pas danathème ou decoup de foudre entre les gens se disputant. Ils créent leur propre malet Mon souci est seulement de leur laisser un mot de consolationprovenant dun monde meilleur dans le cœur de lopprimé. Heureux ceux qui en tiennent compte, mais cestmalheureusement rarement le cas; cest pourquoi il y a des plainteset des récriminations faites contre Moi. Cependant, tout ce qui est matériel, aussi bien que le mondespirituel reste le même. Ils ne changent pas leurs lois, mais lêtrehumain en les violant sinflige sa propre punition. Ce qui sur la surface apparaît comme une souffrance imméritéeest souvent, comme dans les maladies, une médecine nécessaire où,en général, les médicaments les plus amers sont les plus efficaces.Non que Je les envoie, car Je pourrais aider; mais Je ne le fais pasparce que Mes vues et Mon but concernant les âmes humainesdiffèrent de ceux existant dans limagination de lenfant humainopprimé. Aucun être humain ne meurt parce que Je le veux, aucundésastre arrive parce que Je le veux, personne nest né pauvre etpersonne dans des circonstances riches selon Mon idée. Tout cela Jele permets simplement. Lhomme est libre et peut ainsi faire commeil aime. Par une vie ordonnée il peut vivre plus longtemps, par unevie désordonnée, il peut la raccourcir. Et la fortune et le malheur, quiviennent sur les gens par leurs propres fausses décisions, sont uneécole pour lhumanité où ils sont instruits pour Moi, pour que jepuisse ainsi spirituellement les influencer, ce qui signifient quefinalement ils écoutent Ma voix. Cest quelque chose qui aurait aussidû arriver plus tôt, mais nest pas arrivé.Que lon soit né riche ou pauvre, chacun dans sa situation dans la viepeut devenir "Mon enfant", mûrissant graduellement pour un autremonde, plus durable, le monde de lesprit. Sa pauvreté peut laider à 200
    • gagner des trésors spirituels, tandis que celui qui est né riche peutperdre sa richesse matérielle sans qu’elle soit compensée par unespirituelle. Partout Je trouve des moyens par lesquels Mes fins serontatteintes. Jemploie simplement les circonstances, sans les créer.Cela Je le laisse à lhomme, qui aime fièrement sappeler "le seigneurde la terre" et à ses fantaisies pour gouverner et subjuguer tout, ennaviguant comme une girouette météorologique tournant au gré detous les courants spirituels coulant par lunivers, pris bientôt audépourvu tantôt dans cette direction tantôt dans celle là, et quicherche toujours son bonheur temporel matériel, en méconnaissantle fait quil puisse rarement être réconcilié avec lautre, qui est lebonheur spirituel qui supporte tout. Donc, Mes enfants, neMaccusez pas! Je suis Celui, qui écrit tous les péchés dans le sable, qui nemaudit, ni déteste ou est vengeur, mais qui a toujours été et esttoujours prêt à verser le baume sur des blessures ouvertes. Je naijamais été un Dieu injuste, pas plus quun Père strict envers Mesenfants! Comme vous êtes maintenant, Je ne vous ai pas créés, maisvous vous êtes fait ce que vous êtes. Et si Je viens maintenant etreprends personnellement Mes conseils, cest parce que les chosesvont trop loin; parce que Je ne peux pas rester debout à observercomment lhumanité, en se trompant totalement et en fermant lesyeux sur toute son existence future, est sans foi, ni amour ni craintedevant Moi. Je dois maintenant appliquer tous les moyensdisponibles pour ramener le perdu sur la route juste. Lélément spirituel a été poussé trop loin dans larrière plan, ilest très oublié et même nié. Cest pourquoi il y a tous ces abus, etces désastres dans chaque direction. Et quand une victime Me crie,Me fait un signe quil croit toujours en Moi, cest à Moi de lui montreravec peu de mots que sa souffrance ne vient pas de Moi, mais que,sil veut une consolation pour ce tourment, il peut la trouverseulement avec Moi. Cest la raison de cet enseignement, car une chose pourrait bienarriver qui engendrerait les accusations mentionnées ci-dessussoient entendues aussi de vous. Pour empêcher cela et pour quevous, avant que vous nouvriez votre bouche pour gémir et élevervotre voix contre Moi, vous puissiez considérer qui doit être accusé,Moi, le Père toujours aimant, ou lui, lêtre humain fourvoyé, qui lutte 201
    • seulement pour la satisfaction de ses passions! Acceptez donc cet enseignement et il vous laissera de nouveauprendre un regard tranquille dans le remue-ménage chaotique delhumanité elle-même. Amen. 202
    • 27. SUCRE, SEL ET VINAIGRE Juin 1875 Vous voyez, Mes enfants, ici Je vous donne trois mots quidénotent des choses que vous tous connaissez bien, bien que vousne réussissiez pas à savoir le rôle que les substances mentionnées ci-dessus jouent dans la nature matérielle et encore moins ce quellesreprésentent également dans le sens spirituel. Un nouveau domaine parmi les objets naturels de votre terrevisible vous sera donné ou vous sera ouvert. Vous verrez etapprendrez à nouveau, comme si souvent auparavant, des qualitésimportantes souvent cachées dans des choses, qui, parce que vousles voyez chaque jour et les employez pour des besoins diversquotidiens, ne vous frappe pas comme étant importantes. Et ainsiavec ces trois choses, à savoir le sucre, le sel et le vinaigre, il seradonné une nouvelle preuve quant au combien le Spirituel est lié avecla matière, est exprimé par elle et y est contenu. Et vous pourrezmême mieux comprendre la mesure avec laquelle lhomme doitessayer de reconnaître la structure spirituelle du monde entier, etcette connaissance peut alors souvent le mener à une évaluationappropriée de Moi. Regardez, le sucre et son jus sont trouvés partout dans leroyaume des plantes et sont présents aussi dans le règne animal etmême dans lorganisme humain. Le jus de sucre, ou le jus doux qui réveille dhabitude unesensation plaisante quand on laime, est si largement distribué dansla nature quil nest là presque aucune créature vivante qui ne seraitpas consciente de ses agréments. Les nombreuses plantes qui dans leur structure possèdent lacapacité de tirer la substance sucrée du sol dans lequel ilsgrandissent, sont à leur tour les auxiliaires principaux de beaucoupdanimaux qui prennent, consomment et traitent la substance sucréeainsi préparée par des fleurs ou des fruits pour leur proprenourriture. Dans les fruits, et dans les premiers temps même dans le peude médicaments connus de lhumanité, les produits alimentairessucrés ont joué un rôle prédominant tandis que de nos jours, avec le 203
    • déclin de la race humaine, il a été remplacé par des poisons. Le sirop ou les substances sucrées étaient les égaliseurs dansdes maladies, des remèdes pour soulager qui, en effet, ont adouci lavie matérielle de la plupart des créatures vivantes, incluant lhomme,bien sûr tant quils les ont employés dans la modération ou selon decertaines règles. Car ni lhomme ni lanimal ne peuvent vivreexclusivement avec des substances sucrées. Puisque vous voyez maintenant que le sirop, industriellementextrait des substances végétales et sous la forme cristallisée,mélangée avec vos produits alimentaires, a gagné une importance siextraordinaire, que la question suivante surgit naturellement, àsavoir : "Pourquoi cest précisément ce jus doux, appelé le sucre, quicause un plaisir si agréable quand on le mange ou on le boit ? Car ily a sûrement en abondance dautres substances qui, prises danstous les royaumes de la nature, sont employées pour notrenourriture et qui pourrait peut-être le rendre inutile, tandis quelabsence de jus de sucre rendrait beaucoup de produits alimentairestout à fait dur à avaler." Bien, Je réponds avec une autre question : "Quest ce que lesucre dans le sens spirituel ?" Et par la réponse à cela voustrouverez aussi la réponse à la susdite question, et cette fois vousconnaîtrez le fondement sur laquelle toutes ces expériencesmatérielles, ces désirs et ces appétits sont basées, vous comprendrezfacilement pourquoi les produits alimentaires et des boissonsadoucies avec le sucre sont si agréables pour vous. Vous voyez, le sucre dans sa correspondance spirituellereprésente dans la création matérielle - lamour! Là où lamour est simplement leffort pour réveiller, supporter etpropager des sensations plaisantes, le sucre, comme un additif àdautres choses, est le médiateur principal dans la fabrication debeaucoup de substances savoureuses. Lamour quel que soit sa forme peut et doit adoucir la situationdes êtres humains et cela est également fait aussi par le sucre. Lamour atténue tous les sentiments durs et verse le baume surdes blessures ouvertes. Il console, calme, égalise et rend supportablebeaucoup de choses, qui sembleraient autrement insupportables. Lamour est et était, la pensée fondamentale de la création, lepilier fondamental de Mon propre moi, le facteur principal dans lefait de rendre lhomme vraiment lhomme. 204
    • Sans amour, le monde serait un chaos, un conglomérat sanslois de substances et déléments, dans une guerre constante dedestruction, lun envers lautre. Donc, lamour, étant la puissance spirituelle la plus haute, estaussi le facteur le plus puissant dans un sens matériel. Lâme delhomme et, à un certain degré aussi celle de lanimal, a été dotéeavec des facultés leur permettant de sentir et de saisir lamour et dele chercher toujours. De la même manière dans le monde entier lesucre, ou le bonbon à la sensation plaisante donné à une créaturevivante avec le plaisir des produits de la terre, est le facteur principaldans ladoucissement et le fait de rendre plaisante la vie matériellevégétative. Et cette conscience plaisante communiquée à votre palaiscorrespond à lamour, de même que cest seulement avec la douceurque lon ajuste affectueusement tout ce qui est faux et amer. Ce quevous voyez dans le sucre, comme étant ce jus naturel ouartificiellement fabriqué et cristallisé, est le facteur qui correspondmétaphoriquement à lamour et à la sphère de laquelle personne nepeut séchapper. Car son effet doux recherche tout ce qui est vivant,et le plaisir qu’il apporte, quand il est bu à petits coups, laisse celuiqui le boit oublier facilement tout le reste, de même que pendant lasensation damour. Et qui prépare cette substance délicieuse sucrée pour vous ?Qui la bichonne pour lextraire de la terre sombre ? Qui recommandevivement aux plantes et aux animaux de la chercher et de laprendre ? Cest le rayon de soleil, la lumière, comme un influx de Monamour divin, que Je laisse se déverser dans le monde infini pour leplaisir, le plaisir et la vie de tout ce que Jai créé. Ainsi toute la viepeut voir Ma création dans la lumière et reconnaître lamour commele transporteur de cette lumière. Une lumière qui à travers desdistances déons de kilomètres communique sa puissance, stimulant,créant, soutenant toute chose et la contraignant de ce fait à latransformation et au progrès spirituel. Quelle est cette lumière qui, comme lamour, est spirituellementce que le sucre est métaphoriquement dans la sphère matérielle. Lesmots doux damour infini ou les doux rayons de lumière quiréchauffent, ou le goût agréablement doux des fruits, veulent diretous la même chose. "Amour" ce grand mot est appelé lamour,comme le Créateur lavait quand Il a créé tout cela; lamour a infusédans le créé et lamour, a été extrait par la lumière du soleil oulumière damour comme le sucre juteux lest de la terre rigide. Elle 205
    • est censée communiquer à celui qui aime les produits de la terre lemême plaisir, le même goût quun mot damour, quun chaud rayonde soleil qui éveille lémotion, comme quand lun ou lautre rencontredes animaux ou des gens. Ainsi, Mes enfants, laissez le sucre doux vous apprendre quevous, qui êtes fait déléments damour, devez dabord chercherinstinctivement les belles choses dans la nature. Et que,deuxièmement, quand vous mangez des fruits doux ou employez lesucre mélangé avec des boissons pour étancher votre soif, cesttoujours seulement lamour. Lamour, qui sous des milliers de formesdemande, effectue et fait tout son possible pour effectuer la mêmechose que celle contenue dans le mot, qui est la base fondamentalede Ma création, "Que cela soit ", et le mot "Que la lumière soit", parceque la lumière signifie lamour. Et par ces enseignements que Jevous donne, Je veux allumer la lumière dans vos cœurs pour quilspuissent reconnaître leur propre monde de lumière. Alors ilsapprendront à comprendre que le grand Créateur peut être trouvémême dans le plus insignifiant, dans la plupart des choses banaleset quun cœur capable damour et désireux de chercher le Père,lAmour personnifié, peut le trouver, si la lumière, un œil ouvert etune compréhension de la création entière vont la main dans la main. Maintenant vous avez la signification spirituelle du sucre, cequelle est, comment vous devez la considérerez si vous voulez Mecomprendre. Maintenant nous passerons au deuxième article, le sel,qui, quant au goût est exactement lopposé du sucre et essayonsaussi ici de découvrir ce qui est spirituellement derrière cela etcomment exploiter au mieux son effet et également son existence.Alors vous Me reconnaîtrez de nouveau comme votre Père et le grandCréateur de la grande nature aussi dans ce minéral. Tout dabord avec ces questions logiques, considérons le selsimplement : comment nous apparaît-il, où est-il trouvé et pourquoiest-il essentiel? Vous voyez, il y a des sels divers et de même que le sucre il estdiligemment recherché, le sel est recherché particulièrement par desanimaux et par les hommes, car sans cela, beaucoup de chosesseraient fades, en particulier quand, dans la préparation desaliments dans vos cuisines vous enlevez, en les cuisinant, les selscontenus dans les substances crues en exposant ce dernier auxprocessus chimiques. Ces sels doivent bien sûr être remplacés pardautres sels, autrement dit avec votre sel de cuisine. 206
    • Le sel est contenu dans presque toutes les parties de la matière.Le sel existe comme un minéral et aussi les fruits et les plantes lecontiennent. Même le sucre contient du sel et il y en a dans le sanget dans lestomac de beaucoup de créatures vivantes, où le sel est unélément principal. Ainsi la question surgit comme auparavant : "doù vient cedésir, cette sollicitation inéluctable pour le sel ?" Regardez, aussi ici,comme avec le sucre, lexplication spirituelle élucide la présence desel dans la matière. "Les sels" correspondent à ce que la "vie" est dans lunivers. Ilssont des stimulateurs, ce qui signifie quils sont des catalyseurs dansle processus de création, de soutien, et de perfectionnement. Ainsi lesel est lélément correspondant qui donne naissance à la vie, ladéveloppe et la mène graduellement aux niveaux les plus hauts. Donc, le sel est recherché comme un stimulant, et par lanimalet par lhomme. Il est trouvé dans les tunnels de la terre, où cesdépôts représentent lentrepôt pour les excédents existant. Cetexcédent dans lintérieur de la terre peut alors servir pour satisfairele besoin du monde extérieur. De même que Mon amour est la puissance qui harmonise tout,la vie a le pouvoir de tout animer, de stimuler ce qui a été créé parlamour, le forçant à la perfection, afin de le remettre après destransformations répétées à la place doù il était parti. Donc, dans la mer, le sel en tant que stimulant principal estabondant encore aujourdhui. Car lélément eau (en tant que vapeurcondensée) a été et sera toujours, la mère de tout solide. Ma parole puissante "Que cela soit", désignant la vie, a créécette forte envie éternelle, qui incite vivement la matière et lescréatures vivantes dachever leur mission, leur cycle dedéveloppement. Le sel est un stimulant, comme lest le suc gastrique; dans lavie humaine, le sel est dans un sens spirituel, en conflit avec lemonde et avec les propres passions de lhomme. Les adversités, lesdésastres sont le sel de la vie, qui est nécessaire et sans lequel la vienaurait aucune fascination, de même que lalimentation seraitexempte de goût sans le sel. Ce qui incite ou stimule les organes dans un organisme pourquils accomplissent plus facilement leurs fonctions, est le selspirituel de ladversité, qui renforce lesprit et les âmes et leur permet 207
    • dexécuter des choses plus grandes et réaliser plus facilement leurperfection prescrite. Et cette incitation, cette stimulation est la vie. Lamour ne peut pas se manifester sans la vie, car lamour veutvoir leffet de son énergie, et ne veut pas avoir mis en œuvre tous sesmoyens sans un résultat. Lamour exige un contre-amour et pourréaliser cela, le mouvement ou laction ou la force vitale est exigépour que les demandes de lamour créatif puissent être accomplies. Cest le but des sels dans la matière. Ils animent la vie, aidentla matière inerte à progresser, ayant en vue le mode fondamental dela création entière, où la vie est le but principal et lamour sa basefondamentale. Ainsi vous voyez, Mes enfants, comment un élémentinsignifiant, bien connu à vous tous et employé quotidiennement,élucidé dans sa correspondance spirituelle, peut devenir un facteurimportant dans la création entière élémentaire et prendre uneimportance que vous étiez incapables dimaginer. Le sel comme un remède est également salutaire quand il estemployé dans la mesure juste. Il supporte le mouvement essentieldans les organes du corps humain et des animaux, en tant que "lesel de vie", ou autrement dit, que les circonstances temporellesaugmentent lactivité et la force essentielle des âmes. Ainsi ces deux facteurs, qui signifient lamour comme le sucre,et la vie comme le sel, ont aidé plus en cela le monde qui, une foiscréé par Moi, avait déjà dans ses premiers principes fondamentauxles germes de léternité. Car tout surgit, existe et se transforme parlauto-développement. Et maintenant, ce qui manque toujours est le dernier des motsmentionnés ci-dessus, à savoir "le vinaigre", sa signification dans lavie matérielle, son utilisation et sa correspondance spirituelle. Maintenant aussi commençons, comme pour les précédents,par définir ses qualités comme "vinaigre" et nous découvrironsautomatiquement alors son but et plus loin son emploi. Bien, quest-ce que le vinaigre ou, comme les chimisteslappellent, "Oxos", dont est tirée "loxydation". Car vous ne devez passeulement considérer le vinaigre comme la substance acide que vousemployez dans la cuisine et dans les boissons. Vous devez étendre cemot pour quil soit lexpression générale de la substance acide danstoute la matière. Là, avec "loxydation" etc., vous tombez sur ces 208
    • substances qui, en se combinant avec dautres substances, produiseune oxydation, un effet de transformation. "Lacidification" ou loxydation, nest en réalité rien dautre, quele processus par lequel une chose ou une substance atteint untournant où il passe dans dautres formes ou dautres structures parsuite de linfluence du sel. De cette manière commence la rupture dans dautres élémentsqui alors, débarrassés de leur ancienne association, pourront entrerdans dautres combinaisons mutuelles. Même votre vinaigre de table nest rien dautre quun vin cassé,qui était autrefois différemment arrangé. Et donc loxydation est cetteforme dans laquelle la transformation a été effectuée où toutes lesparties chimiques doivent et peuvent entrer dans dautres composés. Ce processus, qui se passe incessamment dans toute la nature,correspond à ce qui, dans la nature, est appelé loxydation et dans saforme spirituelle est considérée comme le progrès, quil est vraiment.Car la rupture est un moyen pour commencer autre chose et dans letout lunivers rien nest permanent de même que la formation ou ledéveloppement dans une forme ne peut seulement résulter que de larupture de lancien. Le progrès, ou la perfection, est le grand mot sans lequel Macréation ne pourrait pas exister. Là aussi le passage à quelque chosede neuf caractérise le progrès. Les heures, les minutes et lessecondes se succèdent et des millions de produits de par le mondemeurent avec eux. Et par leur passage par la mort une nouvellerécolte germe, un nouveau fruit où tout continue depuis la mèrejusquau Spirituel, sa destination finale, dabord dans Mon royaumede lesprit et ensuite jusquà Moi-même. Vous voyez : Lamour a créé le monde, la vie le supporte et leprogrès, en épurant toujours la contrainte créée, ramène de nouveauen arrière vers lAmour ce que ce dernier a une fois fait sortirenchaîné et voit maintenant revenir librement. Cela sapplique au monde non organique et au mondeorganique. Sucré et doux en sont les premiers commencements, quicomme le sel, ou la vie, doivent stimuler dans le dernier pour quil nepuisse pas perdre son énergie. Et loxydation ininterrompue qui est lerésultat de la stimulation produite par le sel au travers des ruptures,transporte les substances élémentaires dun niveau vers un autre,plus haut, plus pur, avec des composés plus importants. Finalement,le matériel, de plus en plus spiritualisé, atteignant par là une 209
    • enveloppe plus subtile, fusionne de plus en plus avec le spirituel,jusquà ce que la matière collective de lunivers entier, spiritualisée,entre dans de nouvelles combinaisons, où lamour comme le bonheurou la douceur devient toujours plus fort. Alors la vie, ou le sel,sintensifie et progresse encore plus, et loxydation sen trouvantfacilitée, provoquera la transformation. Et cela, doucement, sansfaire sentir de stimulus, établira un bonheur éternel qui déboucherasur la béatitude, la vie est le ravissement et le progrès un état quunêtre humain vivant dans son enveloppe physique ne peut pasimaginer. Car même les esprits les plus hauts ont la connaissanceanticipée et comprennent quau-delà deux il y a une sphère énormesétendant deux à Moi. Là, des créations innombrables auront lieupour toujours. Et, dans le progrès continu qui augmente le plaisir etagrandit la perspective des yeux spirituels, ils donneront plus que lapreuve adéquate à chaque âme-esprit sensible quant à ce questlinfini, ce quest lamour le plus haut, ce quest la vie la plusprofonde et ce quest vraiment le progrès éternel. Où aussi, commedans le matériel grossier, quelque chose de spirituel, et hors duSpirituel quelque chose de divin peut apparaître, qui, en passant denouveau par les mêmes phases, trouvera à chaque pas dans linfinilempreinte du Dieu infini dans Son amour infini! Donc, vous aussi, Mes enfants aimés, qui, sur votre petitmonde, êtes déjà entourés par des millions de miracles, où chaqueminute, chaque seconde pourrait vous le témoigner, essayez decomprendre cet amour de votre Père, cette vie divine qui à chaqueminute se manifeste dans tous les êtres. Comprenez le progrès, ceprocessus doxydation éternel, comme sorti du premier acte damourpar la lumière et la chaleur, ou par les sels et les oxydes, car mêmedans la nature apparemment morte, le cours éternel de la loisaccomplit. Une loi qui propulse inexorablement les mondes danslespace vide, où le grand processus de lamour, de la vie et deloxydation par le mouvement en avant et la rotation autour de leurpropre axe les affecte de même. Comment, dans les intestins de votreterre, les métaux et les sortes de sol, tous les éléments chimiquesdifférents, placés là par lamour, préparés par le sel pour loxydation,c’est à dire en tant que vie pour le progrès, prennent-ils le mêmecours décrété conformément à la loi. Comment dans la vie humainespirituellement et entièrement consciente, lamour est-il stimulé dansle travail et dans la vie. Et finalement, comment la séparation ou lasubordination du matériel au Spirituel parvient-elle au mêmeprocessus de développement, lequel un jour transformera lhommeen un grand esprit. Comment les sels et loxydation produisent-ils à 210
    • partir dune pierre grossière une plante, à partir dune plante unanimal et à partir dun animal lultime produit de la création de cetteterre, à savoir lhomme. Comment ce dernier membre de la créationmatérielle, habitant de deux mondes, ayant passé au travers desprocessus de lordre matériel et spirituel sur ce monde, entre-t-ilensuite dans le royaume de lesprit. Et où, bien que ses sens raffinésy contempleront les choses que son cœur ne peut pas imaginer àprésent, il sera aussi confronté avec des situations et des demandesqui attendront de lui quil résolve des tâches tout à fait différentes decelles quil était habitué à faire. Là aussi, "le sucre, le sel et le vinaigre" existent. Cependant, lesucre, quoique plus doux que toute autre chose terrestre, peutseulement être vaincu quand par la fermentation acétique ou acide(ou loxydation), la vie en tant que stimulant ou "le sel" en aaugmenté lactivité. Cela permet à lâme pure de vivre dans cessphères où des processus doxydation meilleurs sont possibles.Ceux-ci communiquent aussi un amour plus sublime et plus intensifà celui qui, stimulé par le sel de la vie spirituelle, a supporté sapropre "oxydation" et en est revenu épuré par lamour et plus haut,conformément à la récompense impartie par lamour, pour que lonpuisse donner la couronne au vainqueur. Oh, si vous saviez ce qui vous attend, si vous saviez commentcela peut être réalisé et quel bonheur, quel ravissement peuttoujours être éprouvé là, mais pas, comme ici sur la terre, seulementdans des moments passagers, vous feriez tout votre possible pourvous assurer que vous arrivez là bien préparé, au passage de lafrontière entre la matière et lesprit, à partir doù le progrès est facileet doux, quand il est seulement guidé par lamour! Vous voyez, ce serait un effort vain de vous décrire les espacesénormes de la création, les grandes pensées créatrices, les grandeslois et processus qui régissent la création des mondes et pour vousde Me comprendre au travers de cela. Au mieux vous tomberiezdevant Moi de saisissement, car le monde est trop énorme pour vousqui êtes si petits, pour saisir ses distances, son immensité.Cependant, pour laccomplissement du but il est beaucoup plusfacile de vous rendre perceptible Ma grandeur, Mon amour, Mapatience et Mon humilité dans Ma proximité avec vous, au travers dechoses souvent insignifiantes. Dabord vous devez voir que Jaiarrangé, à côté des grands complexes cosmiques et solaires, leschoses les plus insignifiantes dune telle façon quelles reflètent lamême pensée divine qui vous stupéfie aussi dans le ciel étoilé. 211
    • Seulement alors vous vous rendez compte que Dieu doit être quelquechose de différent, de sublime, de plus grand, parce que pour Lui,tout est également important et le ver le plus petit est égal au mondesolaire le plus grand. Et partout il y a Son amour, Sa vie implantéedans tout, et Sa forte envie vers le progrès est implicite dès lepremier acte de création. Toute chose est incitée à progresser dunniveau à un autre. Finalement, dans le royaume de lesprit du grandAu-delà seront révélés à lhomme grâce à dautres lois damour et devie, à dautres lois de progrès, ce sucre, ce sel et ce vinaigre;autrement dit lamour, la vie et le progrès ne finiront jamais, tant queDieu avec Son amour et Sa lumière, éclairera et réchauffera lacréation et la stimulera pour la tirer vers Lui. Acceptez ce grand enseignement de ces trois petits mots commepreuve de Mon amour, un amour qui, en contraste avec le vôtre, saitseulement oublier, pardonner et récompenser. Sachez donc que Jai peu pour oublier et pour pardonner, maisbeaucoup pour récompenser et une fois que ces trois mots cités dansle titre ont accompli leur signification pendant le cours de votre vie,vous serez dans la béatitude et dans labondance. Amen. 212
    • 28. LA CROISSANCE Trieste, le 13 septembre 1875 Il y a quelque temps déjà vous avez voulu expliquer lasignification de ce mot aussi bien que le concept réel de croissance àvos amis et sœurs. Cependant, vous avez bientôt manqué de la clartéde pensée nécessaire pour traiter ce sujet pour le plein avantage devos frères. Bien, Je vais vous expliquer maintenant ce mot aussi bien quele processus de la croissance dans son aspect spirituel et matériel,en ajoutant à cette explication une autre composante vers le grandédifice de la connaissance spirituelle. Ainsi vous pourrez de nouveaucomprendre combien il vous est toujours inconnu et combien ildevrait encore vous être élucidé, et pour cela on prendra seulementquelques exemples dans la nature concernant les choses qui neréussissent pas le moins du monde à attirer votre attention parceque vous les voyez chaque jour. Nous commençons de nouveau par la signification du mot, endemandant tout à fait simplement : "Que signifie en réalité,grandir ?" Croître signifie augmenter et augmenter signifie : ajouterquelque chose à lexistant, par lequel, dans le monde matériel, lobjettire profit du point de vue de la taille (et du poids) et a progressé dupoint de vue de ses qualités spirituelles. Bien, vous voyez tout cela autour de vous dans le processus decroissance. Tandis que vous êtes jeunes, vous pouvez même observerlagrandissement et lalourdissement de votre corps en observant lataille de vos vêtements successifs. Cependant, vous ne réussisseztoujours pas à comprendre "la croissance" réelle autour de vous et envous. Vous ny portez aucun intérêt parce que vous voyez ceprocessus dans la nature continuellement autour de vous chaquejour. Et pourtant, si vous connaissiez le processus entier quiintervient ne serait-ce que pendant la croissance dun simple brindherbe, vous vous rendriez bientôt compte que la croissanceimplique beaucoup plus que ce que votre intellect ordinaire temporelest capable de saisir. 213
    • Même vos scientifiques ne peuvent pas vous en dire beaucoupsur le processus de croissance. Eux aussi, malgré tous les moyenstechniques, ne peuvent pas comprendre le mécanisme spirituel defond de la croissance de chaque objet ou créature, en particulier ilspourraient remarquer que la croissance ou "gain de poids" est suiviedune "diminution de poids" (comme lindique le processus duprétendu "métabolisme"). Cette diminution devient graduellementplus répandue avec un âge avancé et cause la mort "de la viephysique", ou la transformation dans quelque chose dautre. Afin de vous donner une vague idée de ce qui se passe pendantle processus de croissance dun objet vivant ou inerte, Je dois,dabord pour vous, répondre à une question, à savoir : "Quest-ce quiincite exactement chaque objet à vouloir et devoir grandir ?" Regardez, ici les savants ou des scientifiques de la natureauront immédiatement une réponse prête, qui sera la suivante :"Cest la loi de nature, qui veut perfectionner tout le créé vers sonpoint de développement le plus haut!" Bien, que chacun se satisfasse "de la loi de la nature" si cela luiplaît. Cependant, celui qui veut se développer spirituellement, enessayant découter et dexaminer les secrets spirituels de la matièrede même que dans les minuscules cellules invisibles à vos yeux, desvaisseaux et des créatures sentrelacent mystérieusement ensemblepar paquets, dabord spirituellement et ensuite physiquement,reconnaissant là la Première Cause de toute existence, c’est-à-direMon propre Moi, nest pas satisfait "de la loi naturelle" commeréponse. Car sa connaissance exige des preuves plus fiables, àsavoir, que dans le plus petit aussi bien que le plus grand, Moi, leCréateur et le Père de tout le créé, Je suis toujours le Même et quepartout Je laisse le travail seulement à Mon attribut principal,lAmour. Et cest pour de telles personnes assoiffées deconnaissances, qui sefforcent de regarder partout seulement versMoi, reconnaissant en tout seulement Moi, que ce nouvelenseignement servira en particulier comme un stimulus pour ne pasrelâcher leurs efforts pour Me rechercher, Moi le Créateur, aussidans le plus petit, afin dapprendre à Me comprendre et même àmieux Maimer. Vous voyez, de tels scientifiques comme Je les viens de lesdécrire sont aussi sur la voie pour devenir "Mes enfants". Car il y aseulement une pensée qui motive leur recherche, à savoir :rechercher à connaître leur Père, aussi bien que possible. Pour eux levoile qui recouvre le processus de la vie quotidienne sera soulevé 214
    • pour que leur désir puisse être assouvi et ainsi une certitudespirituelle grandira par le biais de la connaissance intime ressentieet investiguée. Vous voyez, dans chaque graine de semence est cachée uneforte envie pour le développement et, aussitôt quelle rencontre lesbonnes conditions favorables pour son développement, cette envie luirecommande vivement de développer ce qui y a été mis. De cettefaçon elle effectue sa transformation dans dautres vaisseaux etorganes, en laccélérant et en la continuant jusquà ce que tout cequi a été caché dans la graine de semence en soit parti et quaucunde ses constituants primitifs ne soit laissé comme tel. Là où se passent les premières divisions de la structurecellulaire microscopique de la graine, le grand principe de vie delunivers est au travail, en formant les structures de la celluleconformément à ses substances. Celles-ci, de nouveau combinéesavec dautres substances, se solidifient, adhèrent les unes aux autrespour former ainsi une cellule après lautre dans lesquelles, après leurdéveloppement, la formation dautres organes est à son tourpréparée. Ainsi, dans les premiers commencements le magnétisme etlélectricité en tant que générateurs de chaleur sont actifs. Ceux-ci,par la chaleur, cassent et décomposent dautres substances,permettant ainsi leur élévation par la décomposition de ce qui estétranger au développement de leur propre substance. Dabord il y a la forte envie spirituelle, qui pénètre la créationentière et constitue Mon propre Moi. Cette forte envie, éternelle etinfinie comme Je suis Moi-même, cherche seulement à perfectionneret à complémenter en passant dun niveau à lautre et incarner "lefluide" spirituel le plus subtil dans des liquides. Ces liquides en tantque tel sont de nouveau seulement de minuscules gouttes entouréespar une membrane légère. Elles contiennent les premiers principesinitiaux dune vie éternelle en tant que parties dun corps lesquellesacquérront plus de densité au fur et à mesure que cettetransformation progressera dun niveau à un autre. Ainsi elles vousdeviendront visibles avec vos instruments, mais seulement aprèsbeaucoup de transformations. Et ainsi le processus se déroule sans arrêt dans toute chose.Partout les structures cellulaires sétendent, rejetant ce qui, dansleur substance, nest plus nécessaire pour la conservation de leurpropre vie et absorbant continuellement de nouvelles substances. 215
    • Ces dernières leur sont fournies à chaque instant d’une duréeinfinitésimale en partie pour leur vie propre, en partie pour uneautre vie. Ainsi, ce qui vous est invisible, imperceptible et impondérable,se solidifie dans une masse dense et, stimulé à lactivité par lachaleur, devient apparemment liquide. Alors, graduellement, elle secondense de nouveau conformément au besoin de la cohésionpendant une plus courte ou plus longue période, avant quun autreniveau nait été atteint où ces cellules initiales doivent ouvrir la voiepour dautre, plus compliqués. Ainsi ce processus, qui irrésistiblement et constamment sedéroule dans le royaume entier spirituel et temporel, est le premierstimulus de tout ce qui est créé pour le mener vers son but. Et cetteforte envie consiste en ce que vous appelez "la croissance", mais queJappelle "la vie spirituelle", qui, au milieu de ce qui estapparemment inerte, en vient vite à lidée spirituelle, éternelle dunCréateur et Père bénissant. Ainsi se forme une chaîne qui sepoursuit depuis la première pensée ou idée, en tant que partieconstitutive de Moi, pour gagner léternité, lindestructibilité, linfini.Dans cette guerre il est prouvé aisément que même dans la roche laplus dure, de même que dans le dernier ange spirituel, la mêmepuissance, le même principe prévalent. Dans le royaume matérielcette puissance attire ses semblables et, daprès le même principe,sefforce aussi dans le royaume de lesprit dégaliser tout, pour que,de tout le matériellement créé, quelque chose de spirituellementapparenté surgisse. Alors, en progressant de plus en plus loin, et endevenant de plus en plus pur, plus subtil, plus sublime et beau, etainsi perfectionnée, elle est attirée vers son Créateur. Et donc ellepeut de nouveau atteindre le but doù, des millions dannéesprécédemment, elle a été expulsée comme un simple rayon delumière dans les espaces énormes de la création. Regardez, vous qui êtes des créatures sourdes, en qui repose legerme de linfini, chaque jour le soleil sélève au-dessus de vos têtescomme un transporteur de vie, vous apportant la vie, la lumière et lachaleur. Mais vous errez sous lui indifféremment. Personnenimagine, même en un instant, ce quun rayon de lumière tombantsur votre sol peut accomplir là. Personne ne comprend combien deforce divine vitale, combien de matériau spirituel réside dans cesimple rayon de lumière, envoyée dune distance grande de millionsde kilomètres sur la couverture atmosphérique dun autre globe, doùil vous est reflété. En éveillant des nouvelles combinaisons chimiques 216
    • et en étendant la vie, il stimule tout vers lactivité, pour que toutpuisse accomplir son but et ainsi le développement, la croissance, lesaugmentations peuvent avoir lieu, comme Moi, dans Mon amourinfini, Je lai prédestiné à cela il y a longtemps. Et un tel rayon de lumière, prêté au soleil par un autre, nestpas non plus sa propriété. Car il lui a aussi été donné par dautre,des mondes toujours plus grands, avec un effet mutuel secontinuant jusquaux limites du monde matériel. Cest pourquoi lefacteur principal de toute la vie a dû subir autant de transformationsdans le royaume spirituel comme une avance à son entrée dans lavie matérielle. De Moi sort le rayon de lumière spirituelle, il pénètre le mondeentier des esprits, le sature, lanime, le perfectionne. Puis il va dansle monde matériel, de soleil en soleil, de planète en planète, decomète en comète, apportant partout une nouvelle vie par ladécomposition et la transformation. Pénétrant finalement, danslintérieur des mondes, pour le perfectionnement de leur propremasse, matérialisée comme lest la roche apparemment morte, ilsélève graduellement de nouveau, raffiné par la décomposition,partout dans la palette entière de la végétation, du monde animal, dela race humaine. Et, après un temps, une période de transformation,sa matière se dissoudra et ce qui ne peut pas être dissous seraspirituellement perfectionné. Ainsi le brin dherbe absorbe de la terre ce que le soleil par salumière et sa chaleur prépare pour cela. Et il développe, cultive etaccomplit son destin à savoir, contenir les éléments et les produitsalimentaires qui sont utiles pour dautres organismes. Et ainsi dans ses racines, sorti de la première graine, se déroulele premier processus, qui se manifeste dans un effort double, uneabsorption de ce qui est en dessous et une absorption de ce qui esten haut. Ainsi ce brin dherbe, une chose insignifiante pour des millionsdes gens, est debout entre deux mondes, le monde de son sol surlequel il grandit et un monde plein dinfluences spirituelles. Celles-ci,venant de loin, doivent achever en lui ce qui nétait pas possible avecseulement ce qui provenait du dessous. Ainsi le brin dherbe grandit,ainsi chaque chose créée, chaque animal et chaque être humaingrandit. Et ce que vous voyez ici dans le matériel, existe de mêmespirituellement dans chaque vie individuelle. La vie spirituelle de 217
    • chaque animal est destinée, premièrement, à son propredéveloppement et, deuxièmement, à celui dautres vies. Sans arrêt,dun niveau à un autre, le développement spirituel et les aptitudesspirituelles se succèdent progressivement jusqua ce que danslhomme, une autre destinée spirituelle vienne encore plus en avant.Car lhomme a été doté de moyens donnés seulement insuffisammentà tous les autres êtres créés, à savoir, les moyens de communication.Ainsi nous pouvons dire à autrui avec des mots bien articulés quelleimpression la nature qui nous entoure fait sur nous et quellesimpressions et quels sentiments agitent notre cœur. Le langage, la communication, est toujours limité. Car il y atoujours dautres communications qui peuvent bien mieux et plusfacilement exprimer ce quune âme peut sentir dans les moments lesplus sublimes que ne le peut votre langage terrestre avec des mots.Cependant, il nest pas si facile de vous rendre tout cecicompréhensible, parce que vous ne pouvez en réalité seulementpenser quen termes humains. En raison du fait que lintrusion du monde de lesprit, ou sonintrusion dans lesprit, se manifeste plus fréquemment et plusfortement dans lhomme que dans tous les animaux, il a été chargédu devoir dutiliser ces impressions et se rendre digne de sa patriespirituelle. Cest précisément parce quune lumière de lesprit, un soleilspirituel brille sur lui, que cet homme doit grandir et se développerspirituellement afin de se faire digne de son Créateur, qui la placéau milieu de merveilles comme lhomme lui-même la plus grande desmerveilles. Ici il prendra conscience de sa position et de linfluence dela lumière du soleil substantielle et aussi du spirituel, le plusintensif, de sorte quil puisse grandir et se perfectionner lui-même.Ici il peut devenir digne avant que la grande transformation nesapproche de lui, la transformation spirituelle avec la perte du corpsphysique pour quil puisse en revêtir un plus léger et spirituel qui,tissé à partir du corps matériel terrestre déjà pendant sa durée devie, lui servira de vêtement. Et meilleur il sera, plus facilement lesgrands rayons dun soleil de lesprit pourront le pénétrer comme ilspénètrent dans le brin dherbe sur la terre, et pourront réveiller cequi est inerte en lui. En absorbant locéan de lumière au-dessus delui, il deviendra un vrai habitant du royaume de lesprit où, de mêmeque la fleur dans le champ se tourne heureusement vers le soleil, ilpourra aussi seulement se tourner vers le grand soleil dans Monroyaume de lesprit, et absorber dans de grandes déglutitions, ce qui 218
    • lui était impossible de faire tandis quil était encore dans son corpsterrestre. Ainsi lhomme grandira alors spirituellement, se développeraspirituellement et deviendra un habitant du royaume de lesprit et unenfant du Créateur dans la maison duquel aucun soleil ne se lève,mais où la lumière de vérité brille pour toujours. Contemplez donc quelque peu plus attentivement le monde quivous entoure. Réveillez votre connaissance spirituelle. Il se trouve làtoujours beaucoup de Spirituel caché dans la création matérielle;cependant, il ne peut seulement être remarqué que par quelquunayant la vue claire, et jamais par une personne spirituellementaveugle. Je vois tout. Si vous voulez devenir Mes enfants, vous devezaussi avoir une vue plus aiguë et, loin au-delà de la matière et de sadurée, voir clairement devant vos yeux le germe réel originel de toutecréature, le but réel suprême de lunivers entier. Seulement alorssera accessible, en dehors de votre croissance physique, en dehorsde votre perfection physique et de votre mission terrestre, unecroissance spirituelle, une prospérité spirituelle et un ciel spirituelplein de bonheur. Ce ciel, dabord dans votre propre le plus intime,sétendra alors autour de vous, puis jusquà Moi, où vousreconnaîtrez dans tout léternellement Père aimant. Cependant, cePère a réservé ce plaisir spirituel le plus grand seulement à ceux quise sont préparées dans leur cœur pour le porter et le saisir. Ainsi, Mes enfants, grandissez dans la connaissance, dans lacompréhension de Ma création matérielle. Ne vous perdez pas dansles choses terrestres vaines qui sont seulement dune brève durée,mais recherchez lIndestructible, lÉternel, cherchez-Moi. Avec cetéchange entre le matériel et le Spirituel vous ne perdrez rien, maisgagnerez seulement et serez enthousiasmé car Je veux vous voirgrandir matériellement aussi bien que spirituellement être compris.Amen. 24 septembre 1875 Dans Mon dernier propos Je vous ai expliqué ce que signifie lacroissance et comment elle arrive dans le monde matériel et dans lemonde spirituel. Je vous ai montré et illustré la croissance dun brindherbe, aussi bien que la croissance du progrès spirituel de lhomme 219
    • et de tout le monde de lesprit, comment la croissance est réalisée etcomment elle progresse toujours en se perfectionnant elle-même, afindaccomplir sa mission. Dans ce propos Je veux de nouveau vous expliquer le mondespirituel au moyen du monde matériel, comment dans la plante, parexemple dans le brin dherbe, la croissance pousse visiblement versun autre produit, vers lépanouissement ou la fleur. Alors comment,vu dun point de vue terrestre, le même processus se développe-t-ilaussi dans lhomme; dans le monde Spirituel ce processus a lieu dela même manière et le résultat obtenu dans le grand monde desesprits est invariablement le même, conformément àlépanouissement de la fleur. Cependant, cela peut seulement êtreindiqué par des correspondances. Vous voyez, quand une plante se développant à partir dunegraine de semence commence à croître, à se développer, àsorganiser, la question immédiate à poser à son Créateur estsûrement celle là : "Dans quel but grandit-elle ?" Bien, puisque Moi, en tant que Créateur spirituellementpensant de lunivers entier, Jai dû avoir un but avec tout ce que Jaicréé, comme vous en avez un chaque fois que vous voulez réaliserquelque chose, la réponse à cette question est bien sûr la suivante : Je nai pas créé la plante pour passer le temps, ni laisser sonorganisation entière au hasard, vous pouvez facilement le découvrirpar un examen minutieux. Car vous vous rendrez bientôt compteque toute cette forte envie, cette formation et cette progression danslorganisme dune plante poursuit un certain but, qui a comme étapesuivante, hormis le développement du tronc et des feuilles,lépanouissement de la fleur. Ici, sous une autre forme, un autreorganisme a surgi, qui ne ressemble pas du tout au premier et qui, àson tour, prépare dans son utérus la voie pour une autre phase dedéveloppement. Cest le but final de la plante, à savoir, le fruit, ou lagraine pour une nouvelle plante de sa propre sorte. Comme dans le royaume des plantes, il en est de même dans lerègne animal et même dans la race humaine, pour autant que ledéveloppement du corps soit concerné, lui qui est censé servirdinstrument pour la perfection de lâme qui y demeure. Considérons maintenant dabord spirituellement avec unegrande attention le processus entier du nouveau développementdans le royaume de la plante et passons de là par analogie dans lesautres royaumes. 220
    • Regardez, la dernière fois vous avez entendu comment dans lebrin dherbe, une cellule sajoute à une autre, une fibre à une autreet comment elles se développent, comment (métaphoriquementparlant) les gouttes de sang conduisent les sucs dans toutes lesparties de la plante, et arrivés là comment ils sont transformés,cassés et développés de nouveau. Vous avez vu quune puissancespirituelle guide ce mouvement, le stimulant vers quelque chose qui,dans sa formation primitive, est toujours imperceptible. Maintenantque vous tous savez que lépanouissement de la fleur est le deuxièmecentre de gravité, qui peut être appelée une nouvelle formation, voussavez aussi ceci : En dehors de tous les moyens pour la conservationde la plante existante, dautres éléments sont aussi absorbés de laTerre Mère. Ceux-ci, exposés par le biais du tronc et des feuilles auprocessus de la lumière, produisent, chez beaucoup de plantes, desfleurs aromatiques, qui avec leur iridescence plaisent à vos yeux etavec leurs parfums plaisent à vos sens. Bien, lépanouissement ou la fleur n’est rien dautre que leproduit dun matériau grossier auquel sajoute une substance dâmeplus subtile et du Spirituel divin. Cest un état où un temps spirituelbienheureux prévaut; où, après beaucoup de travail, en commençantpar le grain de semence, par le tronc et les feuilles, la plus bellepartie qui est plus étroitement lié à la lumière a été transformée enun complexe entier. Métaphoriquement parlant, vous pouvez leconsidérer comme le temps des noces de la plante où, ravie de sonaccomplissement, dans sa parure de noce elle se délecte de lalumière du soleil et de la lumière spirituelle créatrice, après avoirarraché, dans leffort et la lutte, tous les ingrédients nécessaires desmatériaux bruts. En se délectant dans la conscience de ce quil a réalisé, ellebalance doucement sa petite tête dans la brise légère. Toujourstournée vers le soleil, elle communique son parfum et son arôme,comme une partie caractéristique de sa nature, à lair, aux plantes,aux animaux et aux personnes qui lentourent. La plante est dans sa parure de noce. Ce qui est le plus subtilet le plus étroitement lié à la lumière est habillé dans des feuillestendres, qui avec de nombreuses veines minuscules suçantesabsorbent autant de la lumière que leur travail nouvellementcommencé lexige. Car la plante, ayant réalisé son état de noce nesarrête pas là. Elle est toujours poussée en avant, de plus en plushaut vers dautres buts spirituels. Le plus fin devant toujours êtreséparé du plus grossier. Du grain de semence ont ainsi surgi, après 221
    • le délabrement de lenveloppe extérieure, les premiers éléments, lesracines, au moyen desquelles la partie intérieure de la graine a priscontact avec le sol lentourant. Ainsi les racines absorbent lespremiers éléments nécessaires pour la formation du tronc et la sèvedu tronc, conduite ainsi vers le haut, a été raffinée afin de former lesfeuilles. Et seulement après que ce qui appartient au tronc ait puêtre absorbé dans le tronc et dans les feuilles seulement alors ce quiappartient à la feuille, c’est à dire lorganisme de la graine originelleconduit vers le haut encore dautres substances, dautres éléments,vers la lumière du soleil, la lumière du monde entier stellaire et verslunivers entier spirituel. Cette substance la plus fine, spirituellementdéveloppée de la matière, incluse dans la fleur comme le résultat delétat de noce, effectue la fructification et la procréation. Et cestpourquoi toute chose créée par Moi, engendré seulement une fois parun Dieu infini et Seigneur, doit de même porter le germe de la duréeéternelle. Car seulement de telles créations sont dignes et adéquatespour un Dieu, pour Moi. De même que létat de noce doit être un temps de réjouissancepour avoir atteint un but, de même le temps de la fleur dans leroyaume des plantes est la période de la vie la plus intensive. Làtoutes les facultés sont développées et tous les nerfs et les fibresanticipent avec curiosité et impatience le moment où le bonheur leplus haut, le but le plus haut est atteint et où le divin Éternel célèbrela victoire la plus grande. Cet acte, célébré même dans le produit leplus petit avec tous ses moyens mis à disposition par la nature, acette grande signification parce que cest la préparation dun acte decréation qui nest pas matériel, pas seulement spirituel, maisanalogue au divin. Ainsi la plante en est arrivée à ce moment où de créée, elledevient créatrice. Comprenez-vous maintenant la valeur dune fleur, vous quimaltraitez si grandement ces créations spirituelles les plus hautes,sans jamais considérer en pinçant une fleur combien vousendommagez spirituellement la plante comme si vous enfonciez unpoignard dans son cœur. Car ce cœur essaye de déborder debonheur, de félicité, de gratitude pour son existence, parce quil aatteint son niveau spirituel le plus haut et se prépare pour laformation du fruit. Vous les hommes vous êtes tous mornes, essayant sans succèsde savoir ce qui se passe dans le processus significatif de la moindrenature vivante. Vous connaissez seulement vos propres sentiments, 222
    • vous ne considérez que peu ou pas ceux du règne animal entier etnavez aucune notion de la vie spirituelle dune plante ou du règneminéral. Je vous dis encore que tout ce que Jai créé a une viespirituelle, une vie infinie, une indestructible Éternité qui, quoiquenié par vous, existera toujours. Cela, cependant, étant une viespirituelle fragile, ne peut seulement être compris que par une âmesensible très subtilement formée, mais pas par les êtres créés qui,quoique hautement placés dans le plan de création, sont toujoursdans la fange des passions les plus basses jusquà leurs oreilles. Cest pourquoi beaucoup dexplications sur des produits diversnaturels, des lois naturelles et des dispositions dans le monde entiercréé vous ont été données par Moi pour que vous deviez ouvrir grandvos yeux spirituels pour reconnaître le grand monde des esprits quisétend loin au-delà de la matière, intervient dans tout, travaille etsentrelace partout. Et partout, même dans ce qui vous semble leplus matériel, il vous a été démonté que la pensée spirituellecréatrice provenant de lAmour éternel est à lorigine de millions deformes différentes. Ce qui a été dit du royaume des plantes, du brin dherbe, de safleur, de son fruit, est également vrai dans le règne animal et la racehumaine. Dans la formation de lanimal ou du corps humain cest demême une étincelle divine de Mon Esprit, qui est insérée dans unecellule minuscule, et qui forme, à partir de là, le corps et le systèmenerveux et circulatoire. De la même façon que dans la plante ellelutte pour former la fleur, elle construit aussi dans lhomme et danslanimal quand elle a fini la structure osseuse, quasiment commeune fleur, la masse cérébrale. Là toute lintelligence, tout le Spirituely est concentré ce qui est essentiel pour la vie et pour la formation etle nouveau développement de la race. Dans lanimal, ces périodes de floraison sont souvent marquéespar des conflits violents et de grandes excitations dans le systèmenerveux entier. Lanimal est toujours mené par Ma main etseulement quand le temps vient pour laccouplement il sent Ma forceau degré le plus haut, le conduisant vers quelque chose quil neconnaît pas à coup sûr, bien quil en ait souvent un pressentiment. Aucun acte de création ne peut être effectué calmement (ce quisignifie sans une excitation puissante). Il est une interférencepermise avec Ma force et, naturellement, le processus doit affectertous les organes essentiels de telle sorte que, au travers seulement 223
    • d’un mélange d’éléments matériels, un peu de substance spirituellepuisse être libérée de nouveau. Ces dernières, de nouveau attachédans la matière, posséderont toujours la force suffisante pourgraduellement se développer spontanément et lutter pour atteindreun niveau spirituellement plus haut. Comme dans lanimal, où lefront est surtout tourné vers lavant, aussi dans lhomme, le cerveauavec sa substance gélatineuse, avec ses circonvolutions, est la placede toutes les qualités spirituelles nécessaires pour lâme. Il lui sert,premièrement, à rester en contact constant avec le monde extérieuret, deuxièmement, par le développement et la spiritualisation dumatériel, à préparer lhomme psycho-spirituel comme habitant dunéternel au-delà. Là il se perfectionnera et mimitera autant que sonorganisme et ses capacités spirituelles permettent cela déjà sur laterre. Ce qui dans lanimal est "linstinct" et dans la plante "la loi", estdonné librement à lhomme pour sa propre utilisation pour que,quoique capable de lexcitation la plus haute, il puisse apprendre àsurmonter ses propres émotions. Ainsi il Me deviendra un égal quilibrement, sans contrainte, ne devra jamais transgresser lesfrontières de la loi morale. Malheureusement, cela arrive maintenantavec la plupart des personnes et elles doivent aussi en porterpersonnellement les conséquences. Regardez, dans lhomme cest le cerveau où toutes les grandeschoses sont pensées et ressenties. Le cerveau est la place desattributs spirituels, mais il ne pourrait pas exister isolément silnétait pas, comme tous les autres organes, constamment activés parun autre complexe de nerf. Vous connaissez cet autre complexe denerf par le terme de "plexus solaire", ou centre nerveux dirigeant lesmouvements involontaires. Cest vraiment là la place de lâme. De làelle forme et tisse le corps, supporte et répare là où il y a des dégâtset accélère le battement de cœur quand lhomme est placéémotionnellement dans la douleur ou la joie. De là il informe par la parole et le regard le monde extérieur dece qui continue à lintérieur et qui, via loreille et l’œil, a atteint leplus intime et est spirituellement digéré là. La plante, par la lumière, son effet et ses rayons, est enconnexion avec le monde entier spirituel, aimant son temps debonheur, son état de noce. De même lhomme, sapprochant de sontemps de floraison, aime cette influence du monde des esprits plushaut qui lentoure, qui vit dans et à lextérieur de lui, tissant etsupportant tout. Laissez pousser ainsi les sentiments du premier 224
    • amour, le réveil dun état qui essaye de complètement supprimer lavie matérielle. Et cet état, un de vos sages grecs vous la décritcomme létat le plus haut dans lhomme, il est toujours connucomme "lamour platonique". En effet, cest ainsi que ce premier amour doit être compris. Carcest le temps de la floraison de la nature humaine, qui pousse àlacte de création afin dengendrer un nouvel être qui, cependant, nedoit pas devenir un état matériel, mais un produit spirituel. Il est seulement naturel que par le contact intime des corps lesplus belles illusions doivent disparaître, car Je ne vous ai pas crééesprits incorporels, mais des êtres humains terrestres. Je doisimplanter ce que ces esprits avaient goûté alors quils étaient desêtres spirituels, comme un germe dans un être nouveau-né, tandisquil est dans létat mortel. Cet amour, ce sentiment de béatitude, ce bonheur, qui mène lesdeux sexes à être ensemble, doit être limpulsion unique pour lacréation dun être qui est aussi destiné à un jour Me ressembler. Pour créer de tels êtres, la dignité spirituelle la plus haute estexigée, pour que le résultat soit digne de son Créateur! Vos conditions sociales, vos basses passions ont pour la plupartempêché à ce premier amour dêtre le dernier aussi sur la terre.Votre sensualité, par lusage impropre de vos fortes envies, a depuislongtemps créé un monde dont les habitants, à peine nés, seprécipitent déjà vers la mort. La plupart des personnes des deuxsexes, ayant lutté avec volonté, misère et déception, ont, à la suite decet ennui, engendré des enfants, qui sont comme leurs parents et lesimitent dans tout. Eux aussi, à la porte de la mort, sauront aussipeu que leurs parents pourquoi ils sont nés et pourquoi ils doiventmourir. Soyez assurez, Mes chers enfants, Jai créé le monde pour quilprenne un chemin tout à fait différent de celui que vous voyezmaintenant. Jai donné la forme la plus excellente à lhomme. Je laiplacé avec sa fleur, cest à dire son cerveau, en comparaison delunivers entier, instillé en lui avec la capacité de Me pénétrer par sespensées, traversant lespace entier cosmique. Je lai doté avec lesorganes qui lui permettent, malgré la matière, de sentir la présencedun monde spirituel, grand, sublime, qui, quoique sétendant loinau-delà de lui, est néanmoins seulement dans son propre le plusintime. Je lui ai donné des sens, des moyens de veille avec lesquels ilpeut contempler Mes miracles, des oreilles avec lesquelles il peut 225
    • écouter Mon harmonie et un langage pour montrer tout son étatspirituel le plus intime à ses semblables. Car, de quelle utilité seraittout ce que lon voit, tout ce que lon entend, sans lacommunication ? Lhomme a ainsi été placé ici sur votre petite terre comme leseigneur de ce globe terrestre de peur quil ne se plaigne que Je laietraité pauvrement. Par Mon ancienne descente Jai donné et ai laisséun enseignement, qui, à lui seul, est suffisant pour que cela soitrappelé pour toujours à toute lhumanité. Je lai doté avec des cadeaux spirituels pour quil utilise toutechose sur cette terre pour sa vie matérielle, de peur que la viematérielle soit un obstacle dans le développement du spirituel. Je lai mis en liberté; il peut agir et juger indépendamment etpeut choisir comme il le souhaite. Je lai établi sur ce globe terrestre, en effet, comme le seigneurunique et voyez comment il a abusé de tout : son corps, sonenvironnement, les plantes et le monde animal lui sont subordonnés!Et maintenant Jai même ouvert le royaume spirituel pour lui, Je luiai montré tandis quil est toujours dans la chair ce quil est censéapprendre seulement après sa mort et malgré tout cela, tout est envain! Il continue à délirer comme un fou. En cédant seulement à sapassion la plus basse, satisfaisant seulement son intérêt temporel, ilMe désavoue, ainsi que Mes lois, piétinant même la dignité humaine.De cette façon il devra porter les conséquences qui en résulterontnécessairement. Jai créé cette petite terre, aussi bien que les grands globessolaires et cosmiques, pour dautres buts que ceux conjecturés pardes hommes. Jai créé Mon univers entier pour quil soit une grandeharmonie des sphères, où tout est censé respirer lamour; non pasun lieu où il faut persécuter lautre avec la haine et lenvie où onasservit et tue des milliers de ses concitoyens pour des buts égoïstes. Non, ces beaux sentiments, que Jai développés pour vous chezla plante, dans la croissance, dans la floraison et dans laprocréation, ce que prouvent eux même les hommes et les animaux,nont pas été mis dans vos cœurs en vain. Mon monde doit être etdevra retourner à cet état. Car ceux qui violent Mes lois provoquentleur propre punition. Et quand Moi-même Jai maintenant affaire 226
    • directement avec vous, il vous en arrive seulement peu parce quil y aune grande différence entre Mon enseignement et celui des hommes.Une autre raison est que cette humanité sest attirée beaucoup dedésastres par son propre faux comportement avant quelle nedevienne flexible et capable dabsorber de meilleures choses. Alors lematériau sera prêt au moyen duquel l’ancien, qu’un long oubli aconduit à la ruine lédifice de la vie spirituelle humaine, pourra alorsêtre reconstruit, non temporairement, mais de manière permanente.Alors une autre génération engendrera dautres enfants, sentira denouveau lamour que Moi-même Javais implanté dans leurs cœurs.Mais, se rappelant leur propre dignité, ils nemploieront pasimproprement les attributs dont Je les avais dotés, mais lesemploieront seulement sagement. Ce monde deviendra de nouveau tel quil a été une fois : unparadis où seulement cet attribut prévaudra et qui, seul, Meconstitue totalement. Alors lAmour sera donné, et lamour sera reçu.Cela donnera la mesure juste à la terre et à ses habitants, en accordavec la place spirituelle significative quils ont toujours tenu dans lachaîne énorme de toute Ma création. Donc, grandissez, Mes enfants! Ouvrez vos yeux, non seulementphysiquement, mais aussi spirituellement! Rendez vous compte quetout, autour de vous, même la plante ou le brin dherbe, que vouspiétinez souvent étourdiment sous vos pieds, a une vie spirituelle.Rendez vous compte que derrière cette enveloppe, même de la chosela plus minuscule, il y a là quelque chose d’inconnu. Un quelquechose qui est sans cesse occupé et qui contribue au grand plan deperfectionnement et de retour à Moi de toutes Mes particules les pluspetites que Jai une fois fait sortir pour leur mise à lépreuve, il y ades éons de temps. Chaque seconde, des millions dêtres et de chosespassent dans le Spirituel et, chaque seconde, des millions dêtressont à leur tour matériellement incarnés. Tout forme une chaîne et,de même que dans un puit où un seau descend, un autre monte,ainsi dans lespace de la création, la disparition et lapparition seserrent toujours la main. Il ny a sur votre terre aucune place où il fait constamment nuitou constamment jour. Le coucher du soleil dans une régioncorrespond à laube dans une autre. Ici, les gens vont prendre leurrepos, fatigués du travail, là, le même rayon de soleil, frappant vosyeux fatigués, réveille celui qui est encore somnolent pour unnouveau travail. Ainsi est Ma création. Avec la croissance, lafloraison et le renouvellement de la création, lhorloge du temps va 227
    • toujours son cours. Mais seulement lhomme spirituel peutcomprendre cette lutte éternelle pour le but le plus haut. Etseulement linvestigateur spirituel et lobservateur perspicace de Manature visible peut disposer de la clef avec laquelle il peut découvriraussi derrière cette transformation matérielle le grand processusspirituel qui sera le réel point principal, le principe primordial et lebut suprême de tout le créé! À maintes reprises Je vous dis et vous appelle : dépassez votreconnaissance terrestre-temporelle et intellectuelle! Ne voussatisfaites pas dêtre inspiré pendant quelques instants par Mesmessages, mais tenez-les toujours dans vos cœurs. Partout où vousallez, partout où vous êtes, vous serez accompagner par la penséeque tout nest pas comme il semble être et quil y a les lois que lonne peut pas transgresser impunément. Comprenez la grâce qui repose dans Ma communication directe!Elle doit être prise beaucoup plus sérieusement que vous ne le faitespar votre voie habituelle, car chaque négligence, chaque tiédeur vousapportera sa propre punition. Déjà il y a plus de mille ans Jai dit à Mes disciples : "Veillez etpriez, de peur que vous nentriez en tentation!" Aujourdhui Je vousdis de nouveau : "Veillez et priez de peur que vos propres passions nevous prennent en remorque et fassent de vous des esclaves, tandisque vous êtes nés pour être des seigneurs!" Avec vous, lesclavage nest pas de mise, chacun veut être libre.Partout bougonnent la servitude, la tyrannie, et pourtant, qui est leplus grand tyran de dhumanité présente, si ce nest pas vos proprespassions! Lhumanité a depuis longtemps abandonné le trône sur lequelJe vous avais placés tous. Seulement quelques individuscomprennent encore ce à quoi Jai destiné lhomme. Cependant, ilssont toujours trop faibles et ils sont trop peu pour exercer uneinfluence décisive sur le destin de toute lhumanité, mais patience!Ici aussi une croissance et une floraison viendront et lembryon de laconnaissance spirituelle se déroulera. Et de même quune fleurdonne son miel comme nourriture à toute une masse de créaturesdun autre monde, cet embryon aussi, brillant dans la lumière laplus glorieuse et dans les plus belles couleurs, communiquera lanourriture de son contenu à des milliers, une fois quassez desubstance amère aura été absorbée. Ainsi, Mes enfants, prenez aussi ce message comme la suite du 228
    • dernier et ingérez-le. Je ne vous lai pas donné juste pour lefeuilleter, mais que vous agissiez en conséquence. Considérez que le temps court et beaucoup plus rapidementque vous ne limaginez. Les heures, les jours, les années courent etbeaucoup parmi vous atteindront la fin du cours de sa vie beaucoupplus tôt quils ne le croient. Assurez-vous quil nest pas trop tard et que vous ne devrez pasobtenir avec difficulté dans lautre monde ce qui est ici tombé à vospieds en abondance. Cela vous est donné comme un message de remontrance etpour que vous agissiez en conséquence. Amen. 229
    • 29. UN NOUVEAU MESSAGE A PROPOS DU LANGAGE ET DE SON ORIGINE 9 novembre 1875 Sous ce titre Je vous ai déjà donné plusieurs messages :maintenant Je veux vous montrer ce mot, langage, sous un aspectdifférent. Par son explication Je veux prouver de nouveau auxsavants de votre monde quils ne savent vraiment rien, ou au moinsque leurs conclusions faciles sont tout à fait fausses. Regardez, chaque fois que vous demandez aux philologuesgénéralement où le langage a son origine ou comment il sestdéveloppé, ils répondent simplement : "Le langage, en tant quecommunication nécessaire entre les gens, était au début limité à trèspeu de mots. Cest seulement avec la croissance de leur culture, aveclaugmentation de leurs exigences quotidiennes quils ont étécontraints dinventer de nouveaux mots. Et de cette façon les languesdans le monde se sont graduellement formées, conformément àlintelligence des individus et des peuples." Cette réponse qui tient dans une coquille de noix, est le résultatentier de toute la recherche linguistique. Qui en est satisfait, peutaller se reposer ! Cependant, puisque Je pense différemment et ai dautresintentions concernant Mes enfants terrestres que de les alimenteravec une telle sagesse, vous recevrez de nouveau aujourdhui unmessage de Moi sur un mot universellement connu, à savoir, "lelangage". Lun ou lautre parmi vous parle souvent et peut sexprimeravec les mots sans jamais avoir spirituellement examiné le quant aucomment les langues en général, à savoir leur structure habituelle,voulue, sest développée. Et pourtant quelques langues de lantiquitéaussi bien que des temps modernes, vous sont toujours familières. Maintenant regardez, ici Je poserai une question pour vous etdemanderai : "N’avez-vous jamais réfléchi sur la façon dans laquelleune langue avec tous ses verbes, ses noms, ses adjectifs et sespronoms, etc., avec toutes ses déclinaisons, ses conjugaisons et sesvariations, a surgi ? Si vous regardez seulement les verbes, un ordrelogique, une pensée correcte est apparente quand les actions les plusdiverses dans toutes les périodes possibles de temps sont définies 230
    • selon un ordre régulier ?" Navez-vous jamais été frappés par la pensée du comment celaétait possible que les premiers hommes et leurs premiersdescendants puissent déjà sexprimer dune façon telle que leurcommunication entre eux fut intelligible et conforme à leursbesoins ? Car vous ne pouvez certainement pas supposer que lespremiers hommes, avant quils ouvrent leur bouche pour parler, sesoient mentalement intéressés à la grammaire. Bien, si vous considérez la langue à partir de cet aspect et quevous le compariez avec la réponse de vos linguistes mentionnée ci-dessus, quelques doutes pourraient surgir dans vos têtes. Vous etvos savants pourriez ne pas les trouver si faciles de résoudre, car Moiseul suis capable de les démêler. Pour que cette leçon vous soit instructive et intelligible, vousdevrez Me suivre sur un autre champ par où Je dois commenceravec différentes questions à la suite desquelles les réponsesmèneront à une explication du problème de la langue. Croyez-vous, Mes enfants, quà la période de temps où votremonde a été créé, aucun autre système solaire nexistait pas déjà ?Ou êtes-vous de lavis que lunivers entier est entré dans lexistencesubitement, avec les gousses globales les plus éloignées, que vosyeux découvrent seulement laborieusement avec les télescopes lesplus pénétrants, quand ils vous apparaissent comme des nébuleusesévanescentes, à coté de votre système planétaire avec son soleil, sesplanètes, ses lunes et ses comètes orbitant autour de cela ? À cela Je dois répondre quaussi la création de lunivers entiersest poursuivie et se poursuivra toujours, seulement graduellementet pendant les longues périodes de temps. Autrement dit, pour vousdonner un exemple, de même quaujourdhui une plante forme de lagraine et, de nouveau, la graine produit une plante. De cette façon les mondes, les soleils, les planètes et lescomètes sont venus et viendront toujours dans lexistence, car cestce même processus de création qui implique et postule à linfini.Ainsi tout, du plus petit jusquau plus grand, se remplace et sereconstitue de nouveau seulement spontanément. Ainsi aussi votre système solaire a été formé à partir dautressystèmes et déther, dabord en orbitant comme la comète dansléther durant des éons de temps. Là il en a absorbé tous les 231
    • éléments essentiels pour la nourriture de son propre monde, de sesterres et de ses lunes issues de lui. Et ensuite les terres et les lunesont dû fixer leurs propres orbites de révolutions, tandis que lescomètes se déplacent vers la formation de nouveaux globes avantquils ne deviennent appropriés pour des créatures vivantes commevous en voyez sur votre propre terre. A ce propos, les périodesformatrices ou liées au développement nont pas cessé, mais votreterre, aussi bien que les êtres qui y vivent, obéissent à la forte enviedaller de lavant pour progresser toujours vers un niveau plus haut.Finalement, le temps viendra aussi pour eux quand le globe matérielde la terre avec ses habitants sera devenu plus spirituel, plus éthéré. Ces mondes et ces systèmes cosmiques innombrables, formantlédifice matériel de lunivers, ont et ont dû, passer par ce mêmeprocessus et sont toujours dans un processus de changement, deperfectionnement. Il y a des systèmes globaux, dont le nombre ne peut pas vousêtre exprimé par les chiffres disponibles, leur durée non plus ne peutêtre définie. Des millions de mondes avaient été créés et avaient disparulongtemps avant que votre soleil comme une étoile légère, pareille àune comète norbite dans lespace déther. Ces mondes et ces soleilsétaient et sont toujours, peuplés par des êtres différant énormémentdans leur structure physique et spirituelle. Les esprits du grand royaume de lesprit permettent cesincarnations dans ces mondes afin daccélérer leur progrès par leurécole probatoire. Une fois plus spiritualisé, ils les laisseraient denouveau, car devenu désormais capable de graduellementsapprocher de Moi, doù ils étaient tous partis. Cette chaîne ou liaison entre le royaume de lesprit et lecosmique a existé partout. Pour que les esprits, incarnés en tant que créatures dans desmondes différents, accomplissent leur mission, il leur a éténécessaire davoir une langue comme moyen de communication.Cela, conformément à lintelligence des habitants, a nécessité parfoisbeaucoup de mots et de sons, et parfois peu pour quils exprimentleurs pensées. Comme il y a des millions de mondes, il y a aussi desmillions de différences dans leurs langues. Cet enveloppement ou incarnation des esprits, ou cettemigration des âmes dune étoile à une autre, toujours sur une basevolontaire, sont arrivés et arrivent toujours. Et donc les premiers 232
    • hommes complets sur votre terre sont arrivés dans ce monde avecune certaine capacité spirituelle de sexprimer. Cependant, laconstruction grammaticale de la langue nétait pas leur propremérite, mais leur héritage dautres mondes. De cette façon les milliers de langues que vous connaissez,aussi bien que leurs ramifications, sont entrées dans lexistence survotre petit globe terrestre. Elles sont seulement la genèse des languesapportées par les esprits dautres mondes. Et elles ont formégraduellement vos langues vivantes, ici, conformément aux exigenceset au niveau culturel des peuples divers. Ainsi vous ne voyez jamais de langue, quoique imparfaite, quine soit cependant toujours formulée selon des principes raisonnablesnon élaborés sur votre propre sol. En ajoutant à cela que, par lasuite, une forte envie de noter le mot parlé a abouti à lécriture, aussibien quau signe et au langage métaphorique. En provenance de milliers de mondes les esprits ont afflué àcette petite planète, beaucoup en prévision de son importancespirituelle future. Beaucoup sont venus plus tard, quand Jai établipour tous les esprits cette petite terre comme la place de Ma grâce,où en tant quHomme, Jai voulu donner lexemple de la plus granddhumilité et de la tolérance à tous les êtres spirituels vivantmatériellement ou immatériellement dans lunivers entier. Ainsi les langues ont surgi, ont été améliorées par lhomme dontun haut but dans la vie était de les raffiner et de les adapterconformément à leur propre progrès culturel aux exigences despeuples. Et ainsi, à partir des langues maternelles simples, desramifications se sont formées. Au début seulement des dialectes, quidevinrent plus tard des langues dans leur propre droit, seloncomment les peuples avaient joué un rôle plus ou moins importantsocialement et politiquement. Cest le processus entier historique et politique du comment leslangues ont surgi, ont existé pendant une durée considérable et sontmaintes et maintes fois sorties dusage. Comment en sont-ellesarrivées à de tels changements quil nait rien subsisté de leur languematernelle originale? Cest selon comment les peuples progressèrentou régressèrent culturellement. Parmi toutes les nations, se fut toujours seulement les hommesindividuels, qui influencèrent de manière décisive leur progrèsspirituel et matériel et ces hommes étaient dans la plupart des cas 233
    • des esprits venus de mondes meilleurs. Ainsi vous trouvez danslhistoire des nations dans la splendeur de la plus haute culturespirituelle ou du progrès matériel. Cependant, ou bien larrogance enraison de leur bonne fortune ou bien le déclin à cause dudéveloppement des passions animales a empêché de nouveauprogrès. Lincarnation desprits meilleurs est devenue moins fréquente etils ont été remplacés par des esprits inférieurs, qui ont alorsgraduellement provoqué le déclin des peuples et ont aidé à lescorrompre. Et donc vous voyez maintenant des nations, qui eurent une foisune grande compréhension dans Mes secrets de la nature, êtredevenues brutales, se satisfaisant seulement dans les passions lesplus basses et dans des intérêts matériels. Et de toute la grandeurdes ancêtres il ny a plus que quelques traces laissées dans deslangues témoignant des talents qui avaient existé dans le travailconduisant les hommes le long du chemin spirituel. Cependant,personne na maintenant linclination ou la volonté pour cela. Vous voyez des exemples de cela en Inde, en Perse, en Egypte,et aussi dans certaines nations dAmérique, dont les traces ontdepuis longtemps disparu de la terre. Et ainsi, Mes enfants, votre langue nest pas la dernière quitrouvera sa conclusion sur cette terre. Elle sera suivie par dautrestoujours plus intenses, plus spirituelles. Lhumanité lapprendraseulement une fois que sa communication avec le royaume desesprits se poursuivra librement. Alors un passage à cela seraseulement une transition douce et un changement métabolique légeret les exigences intelligentes des hommes incarnés seront dans lameilleure harmonie avec celles des esprits de lau-delà. Maintenant il arrive aussi que votre langue, cependant cultivéet riche en expressions comme vous imaginiez quelle est, najusquici aucun mot pour décrire beaucoup de sentiments et étatsémotionnels que vous essayez dexprimer, dans les moments les plussublimes de lextase la plus haute du premier amour, ou de ladieuou de la réunion, ou même quand vous voulez donner uneexpression verbale aux accords harmoniques et aux sons. Combienvous aimeriez alors lexprimer en un mot! Cependant, votre languedoit être satisfaite au maximum avec un regard plein de bonheur,une poignée de main, une embrassade. Car vos mots sont troppauvres et incapables dexprimer le moins du monde ce qui est écrit 234
    • en lettres flambantes de lesprit dans votre âme et culmine dans lemot "amour ", mais ne peut pas être décrit exactement. Puisque tout cela peut aisément être prouvé par vos propresexpériences, vous pouvez en conclure que vous les hommes nêtespas les derniers sur la grande gamme des esprits et quil y abeaucoup de niveaux au-dessus de vous. De même, que votre languenest pas la langue suprême et quil y a toujours dautres modesdexpression dont vous ne pouvez avoir aucune conception tandisque vous êtes toujours des âmes retenues dans la matière. Vous devez toujours garder à lesprit que plus vos yeuxdeviendront spirituellement vifs et pourront absorber plus grand,plus des choses délicieuses et plus les miracles du monde des espritsse dérouleront un jour devant vous, et plus les mots dont vous avezbesoin exprimeront lexpression appropriée. Ainsi, plus haute sera lacompréhension, plus spirituelle sera la langue, puisque ce nest plusalors une question de forme extérieure, mais de contenu spirituel. Comme Je lai dit dabord, cest le même processus qui faitsurgir la graine de la plante et la plante de la graine. Il en est demême dans le grand royaume cosmique de lintelligence spirituelleoù une langue se développe à partir dune autre. Elle progressetoujours conformément aux exigences spirituelles, en commençantpar le dialecte corrompu de la population rurale pour finir parlexpression la plus pure dune personne instruite. Cette différence, quoiquelle ne soit ici que seulementbrièvement entrevue, se retrouve être grande, énorme voire sanslimites, lorsquelle est prise dans son sens spirituel, chez les êtresintellectuels dans leur mode dexpression et dans leur façon deparler. Car la langue, étant une expression de conceptsspirituellement infinis, peut et doit aussi être infinie dans sa portéequant à lamplification et à la perfection. Ainsi la langue nest pas, comme les savants le croient, unefabrication inventée par des linguistes, mais un héritage dautresmondes. Dans la plupart des cas beaucoup de choses ont dû êtreomises, soit parce que la capacité spirituelle des personnes ne la pasexigé, soit parce que la nature de lenveloppe et le niveau culturel surla terre ont différé de ceux existant sur les globes doù votre espritmigrant avait importé ces éléments de langage. Cest toujours la fierté humaine qui croit que les hommes onttout fait, quils ont inventé la manière de greffer les plantes oudélever des animaux sur des niveaux plus hauts, si seulement cela 235
    • était possible, même au niveau humain. Tous ces gens croientpouvoir être capables dinventer, sans considérer que ce que Jai crééne peut ni être raffiné, ni mieux cultivé par eux. Dans chaque simple mot est déjà caché tant de profondeur,tant de signification que seulement un penseur profond pourrait leconjecturer sans, cependant, nêtre jamais capable de le comprendre.Combien plus encore dans tout lédifice dune langue, où, sans lecadeau inné spirituel de lhomme pour lexpression, les linguistesseraient souvent certainement dans le doute quant au commentdésigner une action dans toutes ses formes possibles. Vous pouvez aller vous reposer car aucun de vos professeursnaurait jamais été capable dinventer même le verbe "être" avectoutes ses conjugaisons. Réfléchissez juste à ce que lon vous a dit et vous vous rendrezfacilement compte que cest une question différente que dexaminerune langue existante ou den inventer une nouvelle sans imiter lesvieilles langues. Cest une impossibilité pour vous les hommes. Cest pourquoi Je vous ai donné ce message, à savoir que vouspourrez reconnaître désormais combien est petite et limitée votreconnaissance et combien vaine est la fierté de ceux qui croientsavoir. Car, vu dans la juste lumière, vous avez réalisé très peu parvotre propre étroit, alors que la plus grande partie est un cadeau deMa grâce. Elle voit plus loin et a partout et toujours su ce quelle fait,comment elle le réalise au bon moment et quels moyens elle doitemployer. Lélément spirituel inhérent à la nature matérielle est aussiprésent dans la langue puisqu’elle est censée être capable de servirun jour comme mode dexpression à la personne spirituellementdéveloppée ou renée. Donc, la langue doit tout porter en son sein afin daccomplircette exigence et pour cette raison la langue avec sa grammaire et sastructure est formée si rationnellement et logiquement que pour unepersonne renée il y a toujours le mot juste disponible pour un certainconcept. Puisque tous les hommes sont destinés un jour a être renés,afin de peupler la future terre spiritualisée, leur langue doit aussigraduellement sadapter à ces exigences spirituelles et sespiritualiser pour que, finalement, les sentiments les plus élevésaient leurs correspondances dans les expressions du langage. 236
    • Des millions de mondes et des millions dannées ont dû passer,pendant lesquels les langues ont dû se préparer pour lavenir. Desgénérations entières récoltent seulement maintenant lavantage de lacapacité dexprimer dans une langue parlée ou écrite bien structuréece qui est approprié pour leur exigence spirituelle et non seulementceux qui vivent actuellement en profiteront, mais aussi leursdescendants ultérieurs. Ainsi ce message vous donnera aussi la preuve que la grâce devotre Père néchouera pas à dompter votre stupide fierté humaine etvous donnera les moyens de comprendre le royaume spirituelcosmique, où après tout que lon a vu, entendu et senti, seulement lelangage, "la parole", seul est donné. De cette façon on a pu dire decertains initiés, qui eurent un contact personnel avec le monde desesprits, quune heure solitaire fut donnée à beaucoup, quand lamourdu Père permit aux faibles enfants de sentir Sa grâce en leurmontrant comment, depuis des éons dannées, la graine a été plantéepour ce qui, seulement maintenant, va mûrir pour une moisson. Amen. 237
    • 30. LINFINI 28 mars 1876 Ici vous avez un mot qui est souvent prononcé étourdiment,mais dont aucune créature vivante na jamais saisi la significationdans sa profondeur. Et donc Je vais vous laisser de nouveau avoirun aperçu de Mon univers, un aperçu de Ma grande création et unaperçu de Mon propre Moi. Ainsi vous pourrez comprendre ce quetoutes vos sciences, tous vos profonds penseurs, tous lesphilosophes nont jamais découvert, ce que pourtant, un faibleenfant guidé par lamour peut facilement comprendre. À savoir que,cet amour a été le facteur primaire de tout ce qui a été créé et que cetamour restera toujours le sustentateur et laméliorateur de toutes lescréatures vivantes! Pour comprendre ce mot "infini", vous devez renoncer àbeaucoup de concepts étudiés. Et, loin au-delà de toute la penséescientifique, vous devez comprendre le concept de ce mot, non pasdune façon humaine, et selon des lois terrestres raisonnables, maisconformément à votre étincelle divine, comme un esprit et pas selonla pensée finie. Autrement aucune créature apparemment finiecomme vous ne pourra jamais comprendre le Dieu infini et Sacréation infinie. Commençons par la définition du mot selon notre manièrehabituelle dagir point par point. Après avoir commencer par unconcept concevable, on pourra passer à la conjecture et à laconscience de lÉternel, de lInfini. Quappelez-vous "infini" ? "Linfini" se réfère simplement à unechose dune condition qui na pas de fin. Bon, vous pouvez étendre ce concept selon votre fantaisiecependant, aussi longtemps et aussi loin que vous le vouliez, ilrestera pour vous compréhensible et pensable comme un concept.Mais ce concept, appliqué à Ma création ou à Mon propre MOI, nestpas suffisant. Pour le moment vous êtes face à un autre facteur quine trouve aucun critère dans votre cerveau humain ou estimpensable pour vous parce que vous-mêmes, ayant seulementconscience de la notion de commencement, vous êtes amené àsupposer que toute chose en ait un. Cependant, cela ne peut pas 238
    • sappliquer à Moi et à Ma création. Car Moi et Ma création nousnavons eu aussi, en plus du fait dêtre infini dans la durée, aucuncommencement. Le mot "infini" atteint ainsi une signification différente, puisquilse réfère à deux directions, à aucun commencement et à aucune fin.Pour vous, linfini est bien imaginable et compréhensible dans unedirection, mais pas dans lautre. Bien, ici Je vais vous aider, si vous pouvez suivre Ma pensée etmonter en flèche au-dessus de tout le créé terrestre et si vous, entant quesprit, vous voulez vous faire une idée de Moi, afin davoirune idée de la création qui est digne du Créateur. Parce que pour despersonnes, éminentes et instruites comme vous êtes, il estimpossible dimaginer quelque chose qui nait jamais eu uncommencement. Donc, tout doit ici être compris comme lEsprit divin, commespirituel loin au-dessus de votre intellect, et même votre propreexistence doit être vue sous une lumière différente. Certes, lhomme avec sa connaissance scientifique se vante desavoir quelque chose, alors quil en a vraiment appris très peu sur cequi lentoure, comment il continue à exister et quel est son butsuprême. Malgré toutes ses investigations, sa propre "vie", ou "la forcevitale" avec laquelle il sent, pense et agit, est pour lhomme uneénigme. Combien plus encore tout ce qui se trouve à lextérieur decette sphère doit lui apparaître étrange, à lui, cette minusculecréature, qui essaye dimaginer le concept de la création dans sonpetit cerveau selon ses propres idées inventées! Quel effort vain et quel souci! Seulement un esprit, un espritdescendant du Miens, peut Me comprendre Moi et Ma création et cetesprit chacun dentre vous le porte dans son cœur. Cependant, nesachant pas comment le cultiver, dans la plupart des cas il lapporteavec lui au royaume de lesprit, peu développé, comme il la reçu deMoi à la naissance. Aussi oubliez tout dabord vos convoitises humaines, votreexistence humaine, vos connaissances humaines. Oubliez votre petitglobe terrestre, oubliez votre soleil, qui vous donne la chaleur et lalumière quotidiennement. Oubliez toute la matière et tous lesmondes, dont le nombre total ne pourra jamais être compris parvous. 239
    • Filez dans lespace infini où tous les mondes orbitant autourlun de lautre, suivent leur but vers la perfection dans le silence!Filez avec Moi dans la pensée, jusque là où la lumière et le temps naplus de limite, où lespace illimité est, pour ainsi dire, toujoursseulement imaginable comme illimité. Filez avec Moi là où aucunelumière, aucune chaleur, mais seulement lobscurité prévaut; là oùles éléments pour tout ce qui est créé sont mis en réserve. Filez avec Moi au milieu de cet "espace", comme il vousapparaîtrait. Et si votre esprit ou votre imagination peut le saisir,vous faites face à linfini et à son Créateur et Seigneur, qui à partirde cela a créé tout le visible et linvisible tout ce qui vie et se déplacedans lespace. Et dans cet infini vous saisirez alors comment Dieu, ou"linfini", a cet espace illimité autour de Lui, comme dautres chosesou dautres créatures, comme, pour ainsi dire, Son atmosphèrespirituelle. Dans son milieu Il règne, dans son milieu Il a créé ouappelé à la vie le symbole damour, à partir de cette atmosphère lemonde matériel et de Son Moi le monde spirituel. Vous devez apprendre à penser à propos de Moi comme dunêtre sans commencement. Car autrement Jaurais dû être créé parun autre Dieu, et Lui à son tour par un autre, etc., selon votrethéorie de la création, vous nen viendriez jamais à une fin. Je vousai dit dans un autre message que latmosphère entourant chaqueobjet ou chaque créature transfère à lobjet ou à la créature ce quilaspire de lextérieur et de nouveau absorbe ce qui a été utilisé parlobjet puis rendu à latmosphère. Ici vous avez la clef du mot "infini". Lespace infini avec toutes ses créatures est Mon atmosphère,infinie comme Moi-même, et dans laquelle tout provient de Moi, et vadans linfini pour y subir le grand processus de la purification. Cartout est déjà devenu en partie matériel au passage dans cetteatmosphère. Et cet espace infini Me rend à nouveau tout le Spirituelqui y a été formé, sy est épuisé et a cessé dêtre matériel. Ainsi ilremplit de nouveau Mon Être spirituel en Me retournant dans desêtres différents, Mon amour, Mon Esprit dans toutes les gradationsspirituelles. Ainsi, il forme le royaume de lesprit qui mentoure, oùlamour, comme une idée se tenant devant Moi, a personnifié dansdes figures et des formes tout ce qui peut sexprimer spirituellementet qui leur a une fois été donné par Moi, et sest maintenantperfectionné pour devenir un homme à lesprit spiritualisé ou un être 240
    • spirituel. Vous voyez, de même que latmosphère entière qui vousentoure, laura de chaque objet ou créature est la seule chaîne lereliant à un autre et lun ne peut donner à lautre pas plus quil nedemande, ainsi lespace infini où toute la matière, dissoute dans desatomes les plus minuscules, a toujours la capacité dassimiler, pourse joindre à ce quil aime. En effet, selon la grande loi, le monde matériel issu de lespaceinfini a de façon inhérente dans chaque chose simple le germe et lapropension pour une transformation continuelle. Cette loi a été une fois mise dans tout, et ainsi tout suittoujours la route prescrite pour Mes grandes pensées créatricesappelées à la vie dans lespace infini seulement une fois par le "Quecela soit !". Et tout a commencé à se déplacer et Mon Esprit apénétré dans le chaos, ou le conglomérat de toutes les substancesmatérielles. Il y avait la vie, la répulsion et lattraction ; la formationet la transformation ont commencé et continueront pour toujours.Car aussitôt quun atome est rendu à lespace éthérique il doitrechercher de nouvelles combinaisons. Considérez les grands mondes et selon votre chronologie, desmillions de millions dannées seraient insuffisants pour définir leursprocessus de formation. Regardez leur nombre immense, comment,depuis le premier atome, se sont-ils formés, comment par lattractionmutuelle les atomes se sont-ils métamorphosés en molécules, lesmolécules en de microscopiques petits corps, puis en cellules. Celles-ci de nouveau, saturées par les atmosphères les entourant, sontgraduellement devenues de plus en plus solides, formant finalementsur un centre léger et chaud la croûte durable de la surface de telsmondes. Lénergie et la vie ont été fermées à clef à lintérieur et làelles ont créé une vie qui leur est propre où, par la consommation dela chaleur et par la précipitation des vapeurs se sont formés là desétendues deau, des atmosphères extérieures, la végétation et descréatures vivantes. Regardez tous ces mondes; imaginez leur nombre immense,leur ampleur où, depuis le grain de sable le plus minuscule jusquàlultime lien vivant les peuplant, lhomme, le germe de la procréationest actif partout. Imaginez le nombre de vos courtes et petites annéespour un tel processus de formation. Imaginez les éléments expulsésmatériels et spirituels dun simple globe, qui plus tard furent lacause de la formation des comètes. Ces comètes doivent se former et 241
    • se développer conformément aux même lois, jusquà ce quellesaussi, sétant métamorphosées en masse solide dans la région dunsystème solaire, continuent leur nouveau cours et développementcomme des planètes orbitales. Imaginez le grand hôte des étoiles visibles, que vous découvrezà l’œil nu ou par vos télescopes artificiels. Imaginez ces mondes et letemps nécessaire pour leur formation, leur existence nécessaire, leurtransformation régulière; comment tout continue pour toujoursconformément à la loi de lattraction et de la répulsion, et tout linfiniest devant vos yeux spirituels dans son ampleur pour toujoursincompréhensible ! Là, comme dans la graine simple dune petiteplante, ou dans la procréation dun infusoire, la même loi est suivie.Cette loi dit que, de toujours et à jamais, à partir de quelque chosede consommé, quelque chose de nouveau doit apparaître, et quainside niveau en niveau depuis que latome le plus petit est devenu de lamatière et que cette matière, après des millions de gradations, entant que chose matérielle est alors devenue un bénéfice mutuel pourdautres. Et, en sélevant de plus en plus haut à chaque changementjusquà finalement se spiritualiser, elle progresse de létat inanimé àlétat animé et ensuite de létat animé à la vie spirituelle. Et tout cequi est sorti de Moi au travers du grand espace déther retourneravers Moi, vers la patrie spirituelle, pour recevoir là le prix de larécompense pour tout ce qui a dû être supporté. Alors une créaturespirituelle pensante, sortie par lamour et ramenée par lamour làdoù elle était sortie, verra et comprendra Mon omnipotence, Monamour et Ma création. Et, comme un enfant dun Père damour, ellepourra se réjouir des béatitudes qui attendent tous ceux qui ontsupporté fidèlement lépreuve, en se souvenant toujours doù unefois ils sont sortis et quel est leur but suprême. De même que votre atmosphère matério-spirituelle reliespirituellement lun avec lautre, essayant spontanément de lattirer,de le rendre heureux, la grande force dattraction de Mon Amour agitsur ces êtres qui veulent Mimiter. Cest ainsi que vous devez comprendre "linfini" ou le mot"infini". LInfini est la puissance coulant de Moi dans tout ce qui estvivant, infini est Mon amour, qui ne cessera jamais et infini est laprocréation, qui progresse du plus petit au plus grand conformémentà cette même loi. Ainsi vous pouvez comprendre linfini des mondes et delespace, ainsi vous pouvez aussi saisir le grand homme cosmique,ou le système entier matériel cosmique. Il a aussi une atmosphère 242
    • autour de cela et dans un cercle énorme elle orbite autour de sonsoleil spirituel central, livrant au grand espace déther de linfini toutce qui est épuisé et absorbant pacifiquement la nouvelle substancevivante. Vous voyez linfini, ou limpossibilité dannihiler même lemoindre atome, ceci est aussi vrai métaphoriquement dans la viespirituelle. Là une pensée spirituelle en évoque toujours une autre,la pensée crée lidée, lidée crée le verbe. Finalement, le verbe crée letravail ou lacte, désignant ainsi le Créateur spirituel et ce quIl avoulu exprimer spirituellement dans la création matérielle. Tout est infini, infini vous êtes aussi! Vous navez pascommencé seulement avec votre naissance, oh non, depuislongtemps, même depuis léternité, vous avez aussi existé, seulementpas comme hommes, ni comme individus simples, mais commematière, avec la même substance impérissable qui compose toute lamatière. Le Spirituel en vous est une étincelle issue de Moi, de Mondivin Moi. Elle a seulement pris conscience de son existence une foisque les deux autres facteurs, lâme et le corps, ont, ensemble aveclesprit, formé la trinité, comme elle existe aussi en Moi. Car Moi-même aussi suis composé, premièrement, de tout ce qui est créé etexiste en tant que matière, deuxièmement, du royaume entier desâmes, qui poussent tout vers un but fixé et, troisièmement, duprincipe divin éternel, qui prête sa permanence éternelle et sa divinevaleur à lancien. Donc nous sommes un corps, une âme et un esprit, Moi à unegrande échelle et vous et tout ce qui vit et forme une entité êtes, àune petite échelle, formé selon les mêmes principes. Et pour cetteraison le physique sefforce de se développer dans la substance dâmeet la substance dâme dans le Spirituel. Cela est, doit être et sera leprocessus de tout linfini. Le mot "annihilation" nexiste pas dans Ma création. Il y aseulement la transformation, même si elle apparaît souvent souslapparence de lancien. "Infini" sont les germes du divin, "infini" est le Créateur Lui-même. Pourquoi Ses produits ne devraient-ils pas être marqués avecle même cachet ? Cependant, selon les concepts purement humainset les lois de la raison humaine, cette pensée est inconcevable. Donc,Je vous ai emmenés dans lénorme espace de léther et vous aimontré là, comme si vous étiez Dieu, que règnent les mêmesconditions qui prévalent parmi vous les hommes et qui doivent 243
    • seulement être spirituellement saisies et comprises dans leuranalogie. Seulement dans ce sens Je vous suis compréhensible, Jesuis près de vous, et vous pouvez comprendre Mon amour, Monsacrifice et Ma patience avec vous. Navais-Je pas de plus grandes intentions avec le monde,navais-Je pas étalé lunivers entier devant Moi comme un livreouvert, où Je vois et sais tout, mais aussi conduit tout vers le grandbut, lunion avec Moi. Selon votre jugement humain et vos concepts,Jaurais fait disparaître votre globe terrestre entier il y a longtemps.Mais, comme Je lai dit une fois sur la croix : "Pardonnez-leur, car ilsne savent pas ce quils font ", cela est toujours vrai aujourdhui. Vousêtes des enfants qui se trompent, et des millions dhommes sontcomme vous! Vous ne pouvez pas saisir les grandes pensées, qui doivent vousélever au-dessus de ce qui est terrestre, vous navez aucune force,aucune énergie pour monter en flèche jusquau point où tous lessoucis humains temporels disparaissent dans le néant. Car, malgrétous les messages donnés par Moi personnellement vous naveztoujours pas compris ce que signifie être "un être humain", ou même"un enfant de Dieu"! De là Mes messages qui vous sont adressés, de là leur diversité,Mes explications concernant tout le créé, afin douvrir vos yeuxspirituels. Jai créé béatitudes sur béatitudes; mais pas pour laveugle,non, pour que les hommes observent, voient et comprennentspirituellement qui les guide et où Il veut les guider. Je désire que les hommes observent Ma création, quilsadmirent Mes travaux, quils reconnaissent à partir deux le Créateurde ces travaux et apprennent à Laimer. Je désire que les hommes observent, quils comprennentclairement quils nont pas été créés pour le laps de temps court quevous appelez la vie. Ils doivent se rendre compte queux, à cause decette immortalité, portent le germe du divin en eux et le laissentaussi entrer en jeu afin de complètement comprendre Mon monde etMoi. Je veux que Mes enfants observent, afin quils puissentcomprendre, dans la conscience de la signification de "linfini" ou"limmortel", de Qui ils sont les citoyens; quils ont été une fois lescitoyens dun royaume de lesprit et quils doivent de nouveauredevenir citoyen dun royaume où le soleil spirituel ne se couche 244
    • jamais, mais où toute la lumière sécoulant de Moi donne la lumièreau plus minuscule atome aussi bien quà lesprit humain, sillemploie à la connaissance de lui-même, comme étant infini et créépar un Dieu infini. Que ce message soit un nouveau un coup de coude spirituelpour vos cœurs presque inertes, pour que vous puissiez vousréveiller de votre rêve temporel et vous rendre clairement compteque, quand le rêve de votre vie terrestre viendra à une fin, vousentrerez comme des êtres immortels dans le monde que Je vous aidécrit. Ainsi cela vous a été donné pour votre consolation et commeconseil. Puisse que cela ne vous ait pas été donné en vain, car vousdevrez lexpier si, tout en connaissant les lois divines, vous avezvoulu continuer à vivre dans un monde "fini", tandis que "linfini" estvotre but. Amen. 245
    • 31. LA VIE COSMIQUE 14 juillet 1876 Je vous ai dit beaucoup de choses concernant la vie, Je vouslai montrée dans des phases diverses, comment elle se manifeste etce quelle est en réalité. Cependant, il y a toujours quelque chose deplus à dire, à savoir, que cette vie, en tant quinflux dune puissancespirituelle, nest en réalité rien dautre, que le pouvoir de Ma volonté,qui se manifeste dans des millions de façons différentes. En vue de vous présenter cette vie spirituelle et de vousdésigner même plus clairement encore la différence entre lesprit et lamatière, ce message ayant pour titre "La Vie Cosmique" éluciderapour vous plus entièrement la vie spirituelle généralement et aussiindividuellement. Autrement dit, que cest toujours le même principe,le même motif, qui, en commençant par latome déther le plus petitet en finissant avec lesprit de lange le plus haut, est seulement MonMoi divin qui se manifeste sur des niveaux divers et dans des formesdiverses, lutte pour le développement et la perfection, inspire etimplique le progrès spirituel et se manifeste visiblement dans tout entant que vie. Quand Je dis "la vie cosmique", Je lentends dans le sensoriginel de ce mot, tiré du grec classique, où il exprime comme "unevie universelle comprenant lunivers entier". Car tout ce qui existedoit être basé sur une idée : pourquoi cela a-t-il été créé, quel étaitson but et quel sera son destin suprême. Conformément à vos recherches scientifiques et à vos enquêtesrégulières, vos scientifiques sefforcent de retracer tout à partir delorigine, jusquaux forces originelles suprêmes les plus simples quianiment tout et le conduit à sa conclusion. Et donc Je vous révéleraice moteur suprême, qui est la raison, ou la base, de tout lexistant etqui prépare graduellement tout pour son nouveau développement. Si vous voyez lunivers entier dun œil spirituel, croisant leroyaume de lespace éthérique infini avec le pouvoir de la pensée,tout que vous serez capables dy découvrir serait "des atomesdéther", ou les constituants les plus subtils des substancesmatérielles. Cependant, vos instruments, comme vos microscopes,vos électromètres, etc., ne seront jamais capables de les rendre 246
    • visibles à vos yeux physiques. Toutes ces particules déther les plus fines ont en leur centreune ramification de Mon Esprit, de Mon Être, qui imprime ainsi sureux la permanence éternelle et la forte envie éternelle pour ledéveloppement, la conservation et le progrès. Dans chaque atome il y a une particule spirituelle de Moi.Autrement dit, existe là quelque chose dans votre organisme quisétend, intérieurement et extérieurement, aux ramificationsextrêmes les plus fines de votre système nerveux comme unesensation dans la peau. Étant un principe psychique, elles nontaucun autre but que de construire, de supporter et de spiritualiser lecorps. De même que votre âme dans la sphère de votre corps estomnisciente à cause du fin fluide des nerfs imprégnant votre corps,et vous entourant même comme une enveloppe vaporeuse, léther devie extérieur, il y a aussi dans chaque atome déther quelque chosede Moi. Ainsi, comme Je lai exposé dans un autre message, il ny aaucune raison pour que, dans le royaume visible et invisible de Macréation spirituelle et physique, Je ne sois pas omniprésent, voyantet sentant tout ce qui arrive. Sur cela sont basées la prétendue omniscience et omniprésenceque vous possédez aussi dans votre corps. La seule différence reposedans le fait que la vie spirituelle qui est en vous ainsi que dans lâmeet lesprit construisent le physique et le psychique, tandis quavecMoi le physique est inapplicable puisque Je ne vois pas de matière,mais seulement du Spirituel, et ceci même quand vous pensez avoirdécouvert des substances élémentaires. Bien, pour en revenir aux atomes déther, Je dois dabord vousexpliquer la nature de cet atome, sa mission et le but de sonexistence. Écoutez : Selon vos concepts, un atome déther est incorporel ou siJemploie une de vos expressions, une chose impondérable.Cependant, il est quelque chose de séparé, de limité, étant donnéquil devra de nouveau se dissoudre de létat illimité en quelquechose dautre. Ainsi, malgré son insignifiance, un tel atome a des dimensionscomme un autre corps, ce qui signifie une largeur, une profondeur etune longueur. Dans cet atome une étincelle de Moi est incluse; car, puisque Je 247
    • lai créé, il doit contenir quelque chose de Moi et doit pour cetteraison posséder seulement Mes attributs. Sa forte envie pour unnouveau développement est inhérente à cela et chaque atome doitdifférer des autres atomes quantitativement et qualitativement, afinde représenter toutes les substances élémentaires essentielles pourla création de lunivers. Et ainsi sest développé là entre les atomes,au moyen de lenveloppe vaporeuse qui les entoure, lassimilation etlassociation, et (comme beaucoup dinsectes font avec leursantennes) ces enveloppes respectives vaporeuses attirent lhomogèneet repoussent lhétérogène. De cette manière, les atomes ont formé des molécules et decelles-ci, des cellules et des cristaux. Là ce sont alors développé lachaleur, la lumière et la vie, accélérant ainsi la formation de corpsplus grands. Après la formation des corps cosmiques commença la vieorganique, à partir de la même vie spirituelle et de la vie spirituelleleffort pour imiter le divin, vers lequel finalement létincelle divineinhérente aux atomes les plus petits doit retourner pas à pas à cetteplace doù elle était partie. Il va de soi que, là où Je veux créer des créatures vivantes, Jaidabord dû leur donner une place où vivre et une forte envie leur endonnant la possibilité, comme des êtres individuels, au milieu delinfini entier suivant le cours spirituel qui leur était imparti par lavie. Cependant, comme vous le savez par beaucoup de Mesmessages, mis à part Mon attribut de Créateur, Je suis aussi lamourpersonnifié et lamour consiste seulement dans la création dautresêtres heureux qui découvriront à leur tour leur propre bonheur et lebonheur dans celui des autres. Donc, Moi en tant que Dieu damourJai dû créer pour vous des domiciles de bonheur, Jai dû doter cesêtres, en tant quimages de Moi, avec les formes qui doivent exprimercet amour comme leur inhérent divin. Et ainsi, à partir des petitesparticules déther, des mondes ont surgi et, seulement après leurformation matérielle, ont suivi les créatures vivantes, quireprésentent toutes certains attributs de Moi. Alors lhomme sur laterre, comme la pierre angulaire de la création matérielle, dans samission en tant quhomme terrestre, doit préparer le pas suivantspirituel comme habitant futur dun royaume de lesprit, où il ny aaucun saut soudain, mais seulement une transition douce dunniveau au suivant; et cela implique le progrès graduel dans MonRoyaume. 248
    • Ainsi les mondes ont été formés à partir de limmense entrepôtde provision de lespace déther et cest pourquoi leur mouvementorbital, grâce à la friction générée par leur déplacement, développe lachaleur et la lumière. Cela réveille les atomes les plus petits de leurinertie et, en les forçant à samalgamer, les mène sur leurs immensesorbites pendant les longues périodes de temps vers des régions où cequi est dépensé la plupart du temps par une substance est toujoursrempli de nouveau par une nouvelle, la plupart du temps par unequi nest pas déjà présente dans les constellations précédentes. Lorbite dun monde autour dun autre, la rotation autour deson propre axe ont pour unique but de réveiller et de diffuser la vieau moyen de ces deux mouvements. Vous voyez, partout cette forte envie de ne rien laisser sagiterseul. Car tout ce qui possède un poids cherche son point de repos,où il resterait sil nétait pas toujours menacé soit par la forte envieintérieure de se désagréger soit par les influences du mondeextérieur. Le mouvement est la vie et ce mouvement est le grandmouvement circulaire du monde ou la vibration de la lumière et de lachaleur, doivent contribuer au réveil des objets ou des êtres pour lesfaire sortir de leur léthargie, en les forçant à un nouveaudéveloppement, à une modification, pour quaucune chose créée nesoit permanente, mais soit dans lobligation de progresser enchangeant constamment. Ainsi les millions de millions de soleils et de mondes se sontformés dans le grand et vaste piège de léther. Ainsi à présent lescomètes, en tant que premiers commencements de systèmescosmiques entiers, se forment et orbitent dans les longues traceselliptiques autour de leur grand soleil central dont elles ont étéexpulsées. Et donc le royaume apparemment matériel porte en lui legerme pour un nouveau développement, jusquà devenir des mondes,qui bien quimmense peuvent, après avoir achevé leur cycle et avoirtout spiritualisé et raffiné en eux, entrer dans dautres unions. Ainsiils forment naturellement les globes du monde dun ordre plus haut,et aussi des demeures pour des êtres spirituellement plus hauts. De niveau en niveau la matière développe la vie qui réside enelle, avant quelle ne puisse aussi faire la transition du dur visiblevers le plus subtil et le plus éthérique. Ainsi donc des êtres dechaque sorte se développent, doivent se perfectionner graduellement,parce que leurs demeures doivent se conformer à leur condition 249
    • spirituelle. Comme Je lai dit une fois : "Dans la maison de Mon Père il y ade nombreuses demeures." Je le répète maintenant : oui, il y avraiment beaucoup de demeures ou des domiciles spirituels, où lesêtres aussi spirituels aimeront ces béatitudes qui seront conformes àleur propre constitution spirituelle. Ces béatitudes sont dune tellenature et dun arrangement tel que, en dehors du plaisir permanent,les êtres pourront aussi avoir la connaissance anticipée dunbonheur plus grand et de domiciles spirituels plus purs. Car là où Jesuis, aucun arrêt nest possible parce que quelque chose de toujoursplus grand attire à Moi et ouvre de plus en plus de perspectives,puisque Je suis infini et que Mon monde doit porter ce mêmecaractère. Donc vous voyez la vie cosmique commence dans latomedéther le plus petit, puis en luttant vers le haut à partir de lamatière insensible jusquà lesprit dun ange qui possède laconscience spirituelle de soi-même, et qui, dun seul coup d’œilembrassant tout le monde matériel, est capable de saisir Mes idées etpossède la force pour les effectuer. Ainsi ces îles cosmiques existent comme "des globes-coquille",dont il y a un nombre incalculable et tous, comme un tout séparé,doivent passer à maintes reprises par leur processus dedéveloppement dans le grand tout. Ainsi ces grands mondes existent avec leurs êtres créés qui leursont analogues. Votre fantaisie est inadéquate pour comprendre ladistance et lampleur de ces mondes. Tous, quoique séparé lun delautre par de grandes distances, se déplacent indépendamment dansle grand espace de léther, afin de développer et de perfectionner lesêtres et les habitants vivant sur eux pour des buts futurs. Aussiaride quil soit, ce royaume matériel tire vers son but, seulement lapartie spirituelle de plus grande splendeur qui peut apparaître delexistant. LEcriture sainte dit : "Pour Moi mille ans est comme un jour!"Mais Je vous dis : "Des millions dannées sont pour Moi seulementcomme un instant, car des mondes matériels innombrables orbitentdans limmensité de la création. On ne peut pas compter les millionsdannées qui ont passé avant que ces mondes naient pris forme,aient formé leurs planètes et leurs comètes et se soient suffisammentperfectionnés pour devenir des domiciles pour des êtres dotés desens. 250
    • Les années de vos vies, la révolution de votre terre autour dusoleil, tout le temps durant lequel votre système solaire tourneautour de son point central, tout cela représente moins duneseconde sur la grande horloge cosmique sur laquelle la durée oulexistence de Ma création cosmique est enregistrée. De là votre stupéfaction et admiration quand vous regardez Macréation, parce que votre entendement sapplique à une trop petiteéchelle pour juger ou mesurer la création dun Dieu infini. Il y a des systèmes solaires et des globes-coquille entiers, dontla lumière met des millions dannées pour vous atteindre. Queconnaissez-vous de ces mondes, combien grands doivent-ils êtrepour nêtre juste visibles à vous que comme la plus minusculedétoile. Où est votre arithmétique capable de saisir ou dexpliquerclairement ces distances dans des chiffres, que votre fantaisienoserait imaginer ni ne serait capable dapprécier lampleur de telsmondes! Et pourtant, Mes enfants, ces mondes ne sont pas les dernièresbornes de frontière de Ma création. Loin au-delà de ces mondeséloignés il y a toujours dautres systèmes cosmiques, dont les rayonslointains sont si éloignés que votre terre et votre soleil nexisterontplus avant quun clair rayon en provenance de ces mondes natteignelespace où une fois votre système solaire orbitait. Elevez-vous et saisissez cette ampleur du monde matériel.Appropriez-vous le concept de lomnipotence qui a créé cela avec peude moyens, à savoir seulement lattraction et la répulsion, la lumièreet la chaleur. Comprenez ce Seigneur et ce Créateur, dans les yeuxduquel votre soleil avec toutes ses planètes et des comètes apparaîtseulement comme un point. Ne serait-Il pas ce quIl est vraiment, àsavoir un Père pour Ses enfants, qui aurait laissé y a longtemps unegénération comme la vôtre en venir à la ruine, laquelle, après tout cequIl a fait pour elle, se comporterait dune façon si indisciplinée et siindocile envers Lui. Comprenez cet Amour, qui, comme Il la une foisdit, "Le soleil ne se lève-t-il pas chaque jour sur le bon aussi bien quesur le mauvais," et que, malgré toutes les aberrations et ledénigrement du divin, chaque seconde lhumanité reçoit des millionsde grâces! Comprenez ce Dieu, qui est une fois descendu du ciel, dans laforme humaine, vers vous faibles êtres créés, et vous a laissé despréceptes damour, de tolérance, de pardon. Imprégnez-vous par lapensée de Sa grandeur, de Sa force, de Sa création infinie. 251
    • Comprenez en même temps ce que cela signifie que Lui, ce Créateurinfini et Seigneur, ne veuille pas vous laisser ressentir Ses attributsqui vous accableraient, mais veuille seulement être votre Père, votreguide damour et qui même maintenant a été depuis assez longtempsen contact direct avec vous, essayant de vous tirer à Lui, en vousexpliquant et en vous révélant tous les secrets de Son Moi, de Sacréation. Et cela seulement pour que vous puissiez apprendre àlaimer et que vous trouviez votre chemin spirituel plus facilement,chemin qui est tracé pour tous ceux qui ont été créés par Lui et àtravers Lui. Si vous considérez tout cela et quand, aux heures calmes, vousvoulez élever vos cœurs vers Lui, efforcez-vous pour cela dêtre dignede Lui et de vous. Cest seulement de cette façon que vous pourrezvous attendre à ce quIl vous accorde vos prières. Car "Il est unEsprit et celui qui veut ladorer, doit ladorer en esprit et en vérité." Voila plus de mille ans que Jai prononcé ces mots et vous neles comprenez pas encore, vous êtes devenus absorbés dans dessoucis temporels et vous Me demandez des choses sans signification.Vous oubliez totalement que vous, en tant que Ma progéniture etfuturs participants aux béatitudes spirituelles, vous avez dautresmissions plus hautes et des buts suprêmes plus exaltantsquadhérer aux choses passagères de cette vie terrestre et cherchervotre salut entier en eux. Cest pourquoi vous avez des déceptions, des aspirations qui nese réalisent pas, car vous navez jamais compris Moi ou Mon monde,vous navez jamais compris que Jai des intentions différentes vousconcernant, et que nécessairement vous devez souvent être conduitcontrairement à vos désirs, puisque vous considérez souvent dessujets sans importance comme des objets de première nécessité. Malgré tous les messages que Je vous ai donnés jusquici, vousne savez pas encore ce que signifie "vivre spirituellement", ce quesignifie "la vie cosmique". Cette vie universelle, qui est la loi fondamentale de la créationentière, où chaque "pourquoi" trouve sa raison, vous ne laconnaissez pas! Si vous pouviez complètement comprendre ces grandes lois,vous comprendriez beaucoup plus facilement quaucune créature nepeut y échapper et chaque fois que lune dentre elles les ignore, lapunition doit nécessairement suivre. Tant que vous êtes incapablesde vous intéresser à des idées grandes et profondes, vous 252
    • persévérerez dans le sol de cette petite terre, avec seulement un petithorizon à parcourir, qui ne sétend pas au-delà de votre sphèreintérieure. Cest le pourquoi de Mes messages, Mes remontrances, Mesexplications. Cest pourquoi Mes révélations diversifiées quant aucomment les grandes choses ne peuvent seulement quêtre réaliséesau travers des petites, de sorte que, en suivant Mon exemple, vouspuissiez aussi devenir petits dans votre vie terrestre pour, ensuite,devenir grands spirituellement et vous élever. Alors vous monterez enflèche jusquà cette hauteur du concept "dhomme", où dans toute laclarté et la tranquillité vous comprenez au travers des lois cosmiquesles processus liés au développement du monde matériel. Vousapprendrez aussi à clairement reconnaître que même ces lois,spirituelles et infinies valables pour le monde matériel, trouvent leurpoint culminant seulement dans la perfection spirituelle. Et ainsiseulement vous pourrez, en progressant point par point, vousrapprocher toujours de Moi, et reconnaître qui Je suis en tant queCréateur! Ainsi, lamour simplique lui-même quand, basé sur le respect,il est la conséquence naturelle de ce dernier. Cette fois on a appris àreconnaître le Maître par Ses travaux, on peut comprendre quelsattributs doivent lorner et pourquoi, avec une telle force, tant debonté et damour sont toujours répandus! Prenez de nouveau ce message de Ma main. Cest la main duPère, qui veut vous tirer jusquà Moi. Ne la méprisez pas, car si vousle faisiez, cest seulement vous qui en viendrez au chagrin. Amen. 253
    • 32. LE CÔTÉ SOMBRE DE LA NATURE 5 février 1877 Dans beaucoup denseignements Je vous ai déjà montré Manature dans son le plus bel aspect spirituel et matériel, Je vous aimontré que tout a été créé seulement à partir de lamour, seulementpour le plaisir des créatures vivantes. Et encore il y a, dans la naturevisible, dans la vie des animaux et même dans lhomme, beaucoupde chose, qui face à tout ce qui a été dit auparavant apparaissentcomme une incongruité, et beaucoup dhomme peuvent peut-êtredire : "Si je scrute étroitement le monde et la vie sur cette terre, toutnest pas aussi rose que ce devrait être selon les mots mentionnés ci-dessus. Je vois des événements simples, qui détruisent des vieshumaines ainsi que leur propriété acquise à grand effort. Je voisdans presque tout le règne animal seulement le vol et le meurtre, lespoisons de toutes sortes et la vermine qui empestent les gens et lesanimaux. Je vois même comment les gens et des animauxdeviennent le domicile de vers abominables qui ne peuvent mêmepas attendre que le corps soit mort. Et les gens et des animaux sontforcés de porter ces invités non désirés avec eux tandis quils viventet de les alimenter. Je vois à coté des fleurs parfumées, des huiles etdes épices, une masse de chose qui répandent leur puanteurnuisible, et à côté dune vie luxuriante je vois la décrépitudedévastatrice, qui avec sa mauvaise odeur repousse les gens et lesanimaux." "Tout cela nest sûrement pas créé pour le plaisir, pour unséjour plaisant sur cette terre. Cela nest pas là pour adoucir notrevie, sans parler dêtre la preuve du grand amour paterneluniversellement loué de notre Créateur" et ainsi de suite. Bien sûr, ci et là des objections peuvent être élevées contre Moimais seulement par des gens qui considèrent lapparent comme étantla réalité et qui, nayant aucune notion de Ma sagesse, sontincapable dadopter Mon point de vue de Ma création et de la viecomme tel. Ainsi, comme Je vous lai une fois dit dans un autre message,un de vos savants terrestres sest exclamé dans son dégoût : "Sil y aun Dieu et si je devais le remplacer, jaurais honte davoir arrangé unmonde aussi mal que celui qui existe vraiment." 254
    • Afin déliminer tous ces reproches, lun ou lautre dentre vouspris par des doutes semblables quant à la sagesse de Mes décrets, Jeveux maintenant vous élucider Moi-même autant que possible, Macréation et ses apparentes contradictions. Ainsi Je transformerai lecôté prétendu sombre de Ma nature en un plein de lumière. Cependant, Je dois dabord faire précéder cette information parune explication sur Ma grande Maison et une description claire deMon point de vue sur la vie. Tout cela est fait pour que nous puissions nous comprendre lesuns les autres, autrement tous les mots seraient seulement dutravail perdu. Car sans faire ainsi il serait impossible de regarder lemonde de Mon point de vue depuis que Je lai créé et, parconséquent, cest seulement ainsi que Je peux savoir pourquoi Je laicréé et arrangé ainsi et non autrement. Métaphoriquement parlant, cest comme si deux hommes, unsur une montagne et un autre dans la plaine, voulaient discuter àpropos dune certaine vue éloignée. Bien sûr cela est seulementpossible si tous les deux sont sur le même point de vue, car celui quiest dans la plaine ne peut probablement pas voir ce qui estclairement à la vue de celui sur la montagne. Par conséquent, Mes enfants, si vous voulez Me comprendre,vous devez monter jusquà Moi, car avec Moi il y a la lumièreéternelle et avec vous et avec beaucoup dautres il y a lobscuritééternelle, ou au mieux un crépuscule léger. Ainsi, pour apprécier lecôté sombre de Ma nature, vous devez dabord comprendre ceci :Moi, en tant que Créateur de lunivers entier, le Seigneur éternel detoutes les formes de vie, Jen ai une idée totalement différente devous faibles enfants terrestres, qui êtes affrontés par la mort sousmille formes différentes. Pour Moi et sous Mon regard, il ny aaucune mort, mais au maximum une transformation ou unchangement graduel. Donc, lhorreur que, sur votre terre, vous appelez "la mort" estseulement votre avis sur lequel vous basez la plupart de vos preuves,mais non le Mien. De plus, vous devez vous rendre compte que votre terre nestpas lobjet principal dans toute la création, mais que beaucoup decentaines de planètes comme la vôtre et des millions de soleilsconstituent Mon royaume matériel cosmique. Pour cette raison, Monsouci est la conservation du tout, tandis que vous êtes simplementintéressés par la permanence de votre petite terre, qui dans Ma vue 255
    • disparaît comme une goutte de rosée dans le grand océan. Vous devez comprendre Mon monde dune telle façon que Macréation entière pourrait facilement exister sans votre terre, mêmesans votre système solaire. Mais votre terre ne pouvait pas existersans son soleil, sans sa connexion aux autres mondes, car tout estinterconnecté comme une chaîne et travaille ensemble comme lerouage dune horloge compliquée. Vous Me critiquez à cause des catastrophes naturelles, quiprivent souvent lhomme de toute sa propriété, le tuant même. À celaJe réponds que dans le royaume entier cosmique existe là uneactivité éternelle, une transformation éternelle qui consomme toutpour le renouveler à la plus grande échelle. Léther, cet espace infini, nest jamais immobile. Ses plusminuscules atomes subissent continuellement des processus où toutvibre, tout se déplace. Votre air, un élément très mobile, commeléther, seulement quelque peu plus dense, ne peut pas échapper àce mouvement; il est aussi en agitation, incité à participer au grandprocessus de conservation. Car le soleil, par linfluence de ses rayonschauds, affecte lexpansion et la contraction des couches dair, quicause à leur tour une perturbation continuelle dans latmosphère,pour que lair froid puisse et doive toujours sadapter à lair pluschaud. Ces rajustements causent et sont responsables de lhumidité oude la sécheresse des couches dair et celles-ci à leur tour desformations nuageuses, des phénomènes et des événementsélémentaires souvent si nuisibles pour les gens prisindividuellement, mais qui, vue dans leur ensemble, répandentseulement des bénédictions. Ici un fait doit aussi être considéré, que dans quelques régions,les gens, par leur avidité et avarice, contribuent souvent à augmenterla fréquence avec laquelle ces événements arrivent en les invitant enréalité. Par exemple, par la destruction des forêts ils permettentlaccès libre aux tempêtes et aux orages, et par suite les conditionsclimatiques de régions entières sont totalement changées. Dans Ma grande Maison tout est bien calculé et cest seulementlinterférence de lhomme qui peut apporter sa propre punition avecelle, parce quil pense que ses propres calculs sont meilleurs que lesMiens. Je dois moccuper de léquilibre nécessaire sur une grandeéchelle. Jai arrangé Mes lois dune telle façon que chaque fois 256
    • quelles sont dérangées, il se répare spontanément, indépendammentde savoir si des êtres individuels subissent des dégâts pour le tout. Vous commencez trop souvent des guerres qui détruisentimpitoyablement la propriété de campagnards innocents, dévastentleurs champs, leurs graines, leurs troupeaux et étendent le désastreet la misère partout et quelles sont les excuses que vous donnent vosdirigeants? Ils disent : "Des objectifs plus hauts exigent la bataillepour la patrie, pour lintérêt général où la fortune ou le malheur delindividu ne peuvent pas être considérés!" Vous dans votre petit pays considérez cette explication commetout à fait justifiées. Cependant quand, dans Ma grande Maison, lesprincipes généraux de la conservation considèrent quun événementélémentaire est nécessaire, Je dois, en accord avec votre jugementlimité, commettre une injustice et pécher contre Mes attributs, Moi lePère et disséminateur damour! Vous voyez, combien rapidement vous êtes prêts à me juger,tandis que vous vous-mêmes vous répandez souvent très loin etinutilement une misère plus grande, que vous ne savez pas mesureret dont vous ne pouvez pas réparer les mauvaises conséquences ! Quant au vol et au meurtre dans le règne animal entier, cest làque les hommes eux-mêmes sont les plus grands voleurs etmeurtriers, surtout pour leur ventre ou comme passe-tempsmalveillant dhommes indisciplinés, Je dois attirer votre attentionsur le sujet susmentionné quand Je vous ai dit que pour Moi il ny aaucune mort, mais seulement un progrès graduel. Bien, comment ce progrès peut-il avoir lieu à moins que, dansla partie matérielle et la partie spirituelle des particules entourant lesanimaux, nen soient incorporées de plus hautes qui exigent tous ceséléments et ces substances pour leur existence. Que faites-vousvous-mêmes ? Ne consommez-vous pas des produits alimentaires detous les royaumes de la nature, qui contiennent toujours desparticules spirituelles ou matérielles, que vous croyez être en partienécessaire pour la construction de votre corps ? Quelle est la différence entre vos chasses et le comportementdes animaux ? La grande différence se trouve seulement dans le faitque vous pourchassez les animaux comme un passe-temps et nonpar nécessité comme le lion ou le tigre, qui doit chercher leur proie.Car tandis que les animaux agissent par instinct, vous qui vousprétendez des êtres raisonnables votre âme prend du plaisir àobserver un animal qui souffre, cela est quelque chose dinconnu 257
    • dans le règne animal. Vous essayez de maccuser de cruautés, vous qui les commettezen beaucoup plus grande quantité que Je ne le fais! Regardez vos chasses et ayez honte de vous, car à cet égardvous êtes bien au-dessous de lanimal le plus bas! Regardez, vos scientifiques de la nature et vos savants vous ontprouvé que, depuis la formation de la croûte terrestre, plus lesanimaux sont petits, plus leur force reproductive est grande. Cestvraiment le cas puisquune grande partie de la croûte terrestre et lesmontagnes consistent en coquilles et squelettes de tels animaux,vous pouvez déduire de cela que quand Jai créé de tellesdispositions Javais dautres buts en vue que seulement lextensionde la vie. Vous voyez, depuis ses premiers commencements jusquaudernier cataclysme, la terre a été si richement bénie avec cesanimaux que certains dentre eux, dont les espèces se sont depuislongtemps éteintes, surpasseraient de beaucoup par la taille ceuxvivant actuellement. Et donc vous trouvez, en dehors des nombreuxproducteurs, aussi des consommateurs, qui après chaque nouveaucataclysme ont servi comme matière première pour une nouvellecouche de la croûte terrestre. Là la vie a en général été considérée, sans tenir compte desindividus, mais tout a dû rapidement prendre part à larrangementde la terre pour en faire un domicile permanent pour le dernier êtrecréé - lhomme. Alors que ces grands changements ont cessé, lesphénomènes qui arrivent maintenant de temps en temps et lesévénements naturels sont seulement un faible écho des grandsprocessus de la création. En ce temps-là, quand votre terre, ayant progressé de la formevaporeuse pour devenir une masse solide, a continué son processuslié au développement pendant des millions dannées, elle nétait pasle seul globe qui a dû subir toutes ces transformations. Car toutesles planètes de votre système solaire se sont trouvées dans le mêmeprocessus lié au développement. Partout il y avait de lactivité.Léther a fourni les éléments pour générer latmosphère et laprécipitation de ce dernier a formé les premiers commencements dela croûte terrestre. Vous aussi vous avez vos années dadolescence, où tout ce quiest en vous est en fermentation, où le sang circule au travers ducorps plus rapidement et le processus du développement pousse en 258
    • avant à lâge de ladolescence et, plus tard, à lâge dhomme. Votre terre, et tout le système planétaire, passe par une tellephase. Moïse dans sa Genèse vous a dit quand la terre est devenuelégère, quand la terre ferme a été séparée de leau. Quand votre vie devient-elle légère, quand votre spiritualitégagne-t-elle plus de solidité ? Nest-ce pas seulement à un âge avancé? Cela était ainsi avec les plantes énormes et les animauxénormes. La chaleur provenant de la croûte terrestre, son énormeproductivité en animaux de chaque sorte, avec lesquels chaquecataclysme a ouvert la voie pour dautres créations, tout cela était lesannées dadolescence de la terre, son temps de floraison. Cela avaitde la signification seulement pour Moi et Mes grandes penséescréatrices. Maintenant les savants et les scientifiques de la naturepeuvent lire dans les couches de la terre ce que Jai, une fois,arrangée dune main sage; et aussi que Jai seulement permis àlhomme dêtre un témoin de Ma création une fois que le processusde fermentation à une grande échelle eut été achevé et que la terrefut rentrée dans une phase plus tranquille, afin de servir à lhommede domicile permanent. Quant aux poisons et aux odeurs pestilentielles, que voustrouvez sur votre terre en dehors des parfums aromatiques, cest unequestion relative. Le poison nest pas un poison pour tous les êtres etune mauvaise odeur nest pas perçue de la même façon par toutesles créatures vivantes. Quest en réalité le poison ? Vous voyez, le monde entier parlede ce mot mais personne ne veut en retracer lorigine. Et donc Je leferai pour que nous puissions mieux nous comprendre. Le poison est seulement lopposé de ce qui est en accord avectelle ou telle nature. Par exemple, presque chaque médecine quevous prenez est un poison. On peut voir cela au travers de la hâteavec laquelle lâme essaye de nouveau denlever le remède ingérédans le corps. En conséquence, beaucoup de choses qui ne fontaucun mal aux animaux, sont un poison pour lhomme, et même aucontraire, lui servent souvent de médecine. Si les serpents ont des canines toxiques cela signifie que celaest, premièrement, pour eux une arme et, deuxièmement, le moyen 259
    • de soulager les derniers moments de la mort de lanimal qui est surle point dêtre consommé. Cependant, les poisons des plantes, des minéraux, extraits aumoyen de processus chimiques, sont des substances qui ont un effetparalysant sur le système nerveux de lhomme ou sont destructivesdautres organes et peuvent ainsi aboutir à sa mort. Cest là quentreen jeu lintelligence de lhomme, car il doit être capable de se protégercontre tels poisons. Il serait un peu difficile de vous expliquer pourquoi ces poisonsexistent dans Ma Maison. Car vous ne connaissez pas le processuspar lequel tout pousse en avant et êtes incapable de comprendre que,en commençant par le premier atome déther, un processus ordonnéa dû doucement conduire une chose à une autre, en lélevant sur unniveau plus haut. Ici il doit aussi être mentionné la critique concernant lexistencede la vermine, beaucoup dentre elle empeste lanimal et lhomme etcest une chose à laquelle lhomme, qui se considère toujours enpremier, ne peut trouver aucune raison et aucun Pourquoi. Alors que cette vermine a un certain rôle à jouer et une place àtenir, là où il ny a aucune liaison dun animal à un autre et où, endehors de la formation matérielle et spirituelle de ces créatures, unfacteur plus haut a été ajouté. Et cela nétait pas fait pour permettreà lhomme de tomber au-dessous de lanimal. Quant à lhomme lui-même, le principe de propreté doit le forcer à préserver dans sonpropre corps la noblesse spirituelle pour laquelle il est sur la terre.Ce rang spirituel doit toujours être maintenu par rapport au mondeanimal. Les nations qui négligent ce principe sont loin au-dessous delanimal, à qui linstinct dit de tenir leur corps propre. Il y a,cependant, quelques exceptions à cette règle. Quant à la décrépitude et surtout à lodeur, en rapport aveccela, même dans la création un soin a été pris pour que lesexhalations nuisibles et leurs mauvaises conséquences soientempêchées par des animaux comme les mouches, les vers et dautresinsectes. Ces derniers ont besoin de ces substances que vousqualifiez de nuisibles, pour leur alimentation et ils les transformenten leur propre Moi, préparant ainsi à leur tour leurs corps commenourriture pour des animaux plus hauts. Lodeur est de nouveau un signe qui vous a été donné pour quele principe de propreté pour que vous les hommes, comme les 260
    • esprits, puissent seulement tolérer des choses convenables autour devous, tandis que tout le reste appartenant au royaume matériel plusgrossier doit se tenir loin de vous. Jai doté vos sens avec limpulsionde toujours rester des êtres humains, vous Ma progéniture vous nedevez jamais tomber au-dessous de lanimal. Nimporte quelle mauvaise odeur, nimporte quelle formerépugnante, nimporte quel mot trivial doit être pour vous unavertissement afin de devenir les citoyens dun monde spirituel, aulieu de descendre graduellement vers le monde matériel, oùseulement quelques hommes brutaux satisfont leurs désirs excessifset trouvent leur joie dans la fange, comme des porcs. Vous me blâmez du fait même que votre corps est déjà pendantla durée de votre vie un domicile dune masse dinfusoires. Cela estprincipalement de votre propre faute, car la plupart de vos produitsalimentaires consistent en de telles substances dans lesquelles, parla chaleur naturelle du corps, les œufs dun tel animalcule sontincubés dans votre corps. Ces animalcules ont seulement trouvé unemaison où la décrépitude et la décomposition leur fournissent de lanourriture. Plus vous prenez dans votre estomac des choses facilementpérissables (et à moitié décomposées), plus vous créez dans votresang déléments qui leur sont semblables et plus vous favorisez laformation et la procréation de tels animalcules, qui envahissentmême les vaisseaux capillaires les plus fins de votre systèmecirculatoire. Si vous aviez banni les substances nuisibles de votrealimentation, votre santé saméliorerait et votre vie serait prolongée. Cependant, vous êtes habitués à ces fausses voies et donc Jedois le leur permettre jusquà ce que quelque maladie ne vous force àchoisir plus soigneusement votre alimentation. De tout ce qui a été mentionné ci-dessus vous voyez que toutnest pas aussi cruel et épouvantable que beaucoup de prétendusapôtres de la vérité voudraient vous le faire croire et quil y a toujoursune intention plus haute qui Ma motivée! Puisque dans tout le créé Jai établi comme principe principalcelui de linstinct de conservation, vous devez considérer que, endehors de ce qui est absorbé, il doit aussi y avoir des substancesdépensées. Si les premières contiennent la substance vivante, lesdernières doivent être inutiles et comme apparemment mortes.Tandis que celles qui vitalisent ont un parfum plaisant, la substance 261
    • dépensée doit avoir son opposé. Ainsi, si une nouvelle substancevitale dans sa forme est destinée à lalimentation des plantes, desanimaux et de lhomme, la substance dépensée ne peut pas avoir lamême forme, mais doit en avoir une différente. Et si les substancesoriginelles sont, pour le premier but, habillées dans de belles formes,elles doivent, dans le dernier cas, servir à dautres buts, opposés entout à ce quils étaient autrefois. Pour cette raison la décrépitude ou la décomposition sont unprocessus de combustion, pour que la transition nécessaire dunecombinaison à la suivante puisse être accélérée. La plupart dentre vous qui Mavez accusé à cause du côtésombre de la nature navaient seulement quune image partielledevant leurs yeux, et nauraient pas pardonné "le Dieu esthétique"davoir créé quelque chose qui offense leurs yeux et leur nez. Jai donné à lhomme ses organes du toucher et la vision pourquil ne puisse jamais, en tant quhomme, se priver de sa dignitéspirituelle. Pour cette raison ces organes sont toujours un signal dalarmepour empêcher lhomme de devenir un animal. Mon point de vue et Mes pensées créatrices sont trop grands etprofonds pour quun être humain puisse les juger ou les saisir. Bien sûr, il serait suffisant de tirer des conclusions à partir debeaucoup de choses scientifiquement trouvées pour expliquer ce quiparait incompréhensible, et là le résultat ne pourrait seulementquêtre favorable pour Moi. Car nulle part les chercheurs diligentsnont jamais découvert une seule erreur ou nont trouvé de preuvesque Javais traité lun ou lautre durement. Partout ils constaterontque tout a été bien considéré, vraiment, planifié pour léternité. Etpuisque dans des milliers de cas ils doivent reconnaître cet ordre,Jestime quils pourraient avoir assez de confiance en Moi pour ce quiest aussi des choses moins "facile à comprendre" voire inexplicables,et quil y a une raison spirituelle supérieure justifiée pour laquelle Jenai pas laissé les savants élucider ces contradictions apparentes, ouce côté sombre. Je dois être capable de présumer cette tolérance chez lhomme.Cependant, sa fierté de son peu dintellect ne le permettent pas. Ense considérant comme un être humain raisonnable, il se croit violéquand il ne sait pas tout, tout de suite. Et pourtant, considéré dansla lumière, il y si peu de chose qui soit positif dans sa connaissanceque cela ne vaut pas leffort de sen vanter. 262
    • Des milliers de milliers de miracles sont toujours cachés auxyeux des hommes. Beaucoup, et même la plupart dentre deux ne lescontempleront jamais tandis quils sont dans leur corps physique.Mais peu importe combien ils en découvrent, ils seront toujoursforcés de sarrêter à lAlpha. Cest la preuve la plus claire que Je ne prends aucune fierté auxéloges de lhumanité. Car alors Je leur montrerais tout clairement, lemicro et le macrocosme entier et cela les contraindra à la vénération,et les mettra au niveau de la poussière devant Mon omnipotence. Vous voyez, Je pourrais faire cela et pourtant Je ne le fais pas;pourquoi ? Premièrement, parce que vous les hommes ne pouvez pas saisiret comprendre tout. Et, deuxièmement, parce que ce nest pas lamasse des dispositions merveilleuses de ce monde qui vousconvaincra de Mon existence, mais que vous, créature doté desprit,devez Me reconnaître spirituellement et selon cette connaissance (quisignifie lamour) Madorer en esprit et en vérité! Ainsi le rapport est établi, ce qui signifie quil existe entre Moi etchaque créature. Tout dabord, lhomme doit reconnaître Mon omnipotence, Monomniscience et apprendre ensuite à comprendre que lamour était lefacteur principal de toutes ces créations. Je ne cherche pas à vous divertir avec Mes messages, maisseulement satisfaire un peu votre curiosité en vous expliquant lesdispositions planifiées avec soin de Mon univers. Quel avantage y aurait-il pour vous de connaître la ligne dedémarcation doù le dernier soleil envoie son clair rayon ? Quel profittireriez-vous de la connaissance des dispositions de tous ces millionsde mondes ? Que vous apporterait la connaissance doù sont partisles premiers commencements infinitésimaux de la vie, à moins quevous ne reconnaissiez déjà avec le premier pas dans ce labyrinthe demiracles, le Père damour, le Créateur bienveillant. Il na rien créépour Lui, mais tout a été fait pour Ses êtres spirituels, qui sentirontSa bonté, Son omnipotence, déjà dans le plus petit grain de soleilbourdonnant joyeusement dans léther! La connaissance étant lerésultat de la raison nest pas suffisante. Le cœur doit être impliqué,lui qui, loin au-delà des limites de la compréhension a uneconnaissance innée quil y a de beaucoup plus grandes etmagnifiques choses dans le monde des esprits que la matière ne peutvous offrir. 263
    • Beaucoup de choses qui sont incompréhensibles peut êtreexpliquées déjà sur votre terre. Et encore plus vous attendent danslau-delà, là où la ligne de démarcation entre le sentiment et lacompréhension est clairement définie. Vous voulez Me voir et Me parler dans lau-delà, là encore Jevous dis : Il ne sera jamais possible de Me contempler, en tant que leSeigneur de linfini, dans Mon omnipotence entière, face à face. Carla créature ne peut jamais comprendre lincréé, ne peut jamaiscomplètement sunir avec Lui! Vous ne pourrez jamais Matteindre,seul un éternel rapprochement est imaginable. Vous frissonnez à la pensée "dinfini", bien que vous puissiezimaginer une suite infinie. Cependant, pour vous, être sanscommencement est une expression pour laquelle il ny aura jamaisaucune perception. Donc soyez satisfaits avec ce que, de temps en temps, Je vousdonne. Soyez satisfaits des petites découvertes et des inventions parlesquelles Je vous permets, par amour, de rendre votre vie matérielleun peu plus plaisante, un peu plus libre, pour que vous puissiez êtreplus à même dexaminer le spirituel, la vie plus profonde. Ne cherchez pas à dévoiler les secrets qui ne vous feraient pasavancer spirituellement beaucoup plus loin. Rappelez-vous vosastronomes, vous les croyez quand ils calculent les éclipses solaireset lunaires des centaines dannées à lavance, parce que ces éclipsesarrivent précisément à la minutes et à la seconde près. Vous ne les mettez pas en doute quand ils vous disent quedautres mondes existent à des distances fabuleuses, quand ils vousexpliquent la formation de planètes et des comètes ce qui exige descalculs que vous, nétant pas de la profession, ne pouvez ni saisir, nicomprendre. Les astronomes vous disent que votre intellect peut le saisir etle porter et cest ce que Je fais. Je vous donne ce qui est à votreavantage et tire le voile sur les énigmes hiéroglyphiques que, même sivous pouviez les lire, vous nen seriez pas plus avancés. Soyez rassuré, le monde a été créé parfait et sans fautes. Toutest à sa juste place et judicieusement connecté, pour quaucunechose ne puisse exister sans lautre. Le Comment et le Pourquoi sont les choses qui exigent plus quela raison humaine, qui est déjà ahurie en voyant un infusoire. Carmalgré toute sa recherche elle ne voit toujours aucune fin, et elle 264
    • nest pas non plus capable den conjecturer une ! Le monde et Moisommes aussi ainsi, comme Je vous lai souvent dit. Autrement dit,le monde est infini, il na aucune limite et il ny a aucun nombre pouren définir sa durée, de même que Moi, en tant que Créateur, Je suisinfini. Toute résistance na aucune utilité. Ainsi il est, ainsi il était etainsi il sera! Cherchez à comprendre ces pensées et bientôt, avec uneconfiance ferme en Moi, et le côté sombre de la nature vousdeviendra aussi léger. Alors tout vous prouvera quun Créateur sageen tout, comme un père avec ses enfants, a des secrets quil ne peutpas vous dévoiler, non pas parce quIl ne le veut pas, mais parce quevous ne pouvez pas les saisir. Ainsi, ayez confiance en Moi! Puisque Jai créé les grandsmondes par millions, croyez que Je sais aussi à une petite échellepourquoi Jai arrangé lune ou lautre chose dune certaine façon. Croyez et ayez confiance en Mon amour et ne Me critiquez pasce que vous ne comprenez pas et ce qui pourrait vous être dit, entant que conclusion logique dune connaissance innée : "Celui, qui a arrangé le monde visible dans toutes les chosescomme nous le voyons, a sûrement eu Ses raisons lors de la créationde lInvisible avec la même perfection opportune pour un butuniversel." Et avec cette croyance le côté sombre de nature cesseradêtre sombre. Il peut déranger les incrédules, mais pas les cœurscroyants qui reconnaîtront quun Créateur, en tant que Père et entant quAmour, peut arranger tout à partir de lamour dans le seulbut de contribuer à lavantage de toutes les créatures vivantes! Amen. 265
    • 33. LE CÔTÉ SOMBRE DE LA NATURE QUANT À LA VIE HUMAINE 21 février 1877 Dans Mon message précédent, Je me suis défendu contre lacritique élevée par certains, en réalité par beaucoup de personnes,concernant les contradictions quils croient trouver dans Ma naturevisible, quand ils les comparent avec Mes messages qui partoutproclament lamour, lhumilité et les joies promises. Autant quil était possible, Jai élucidé ce côté sombre pourvous, en vous expliquant aussi que cela pourrait être autrement,mais quil doit toujours être comme il en est vraiment. Maintenant Je dois toujours effectuer un examen minutieuximportant de votre propre vie, lorsque lhomme dit : "Regardez justela vie humaine, de la naissance à la tombe ce nest rien dautre quele conflit, la souffrance, la déception, avec très peu damour, de joieet des autres choses promises, à moins que lhomme ne sachecomment se les procurer lui-même." "Quest donc la vie sur cette terre, sinon une vallée de larmesoù tel ou tel - qui nen sait rien de plus - sen réfère aux dogmesreligieux et à dautres révélations parlant toujours dune autre vieaprès la mort, de récompense et de dédommagement pour lasouffrance supportée en laissant lhomme batailler ici sur la terreavec chaque malheur. "Pourquoi me donnerai-je de la peine pour un autre mondedans lau-delà, dont je ne sais en réalité rien de certain et danslequel il mest demandé de croire aveuglément! "Puisque je vois ce monde mentourant comme si malheureux,qui garantit que le monde futur nest pas aussi contradictoire que leréel qui est ici où, au lieu des joies, il y aurait seulement dessouffrances physiques ou spirituelles se succédant toujours et mêmece qui serait atteint avec effort napporterait pas le plaisir quelquepeu attendu!" Ainsi et sous un millier dautres formes, Je suis accusé davoirfait des promesses à lhumanité, que Je nai jamais eu lintention de 266
    • tenir! Lhomme qui considère seulement ce qui est visible par lui, nevoulant pas reconnaître une quelconque vie spirituelle sauf sa vieraisonnable, a jugé correctement. Car il considère davanceseulement que seul existe ce quil peut saisir ou bien de ses mainsou bien avec les sens qui lui ont été donnés. Cest la théorie même de tous les matérialistes, qui disent que lemonde entier visible a tiré son origine de la chance suite à unmélange de tous les éléments et qui considèrent même lesaspirations mentales dans leur propre cerveau simplement commeun produit de tels mélanges. Il va de soi que cette théorie trouve facilement beaucoupdadhérents, car cela ne limite pas dhomme, qui peut alors satisfaireses passions autant que les droits criminels le permettent, car ilpense : "après cette vie terrestre tout vient de toute façon à une fin;aussi « vivons » (selon ces concepts) aussi bien que nous le pouvons!" Ainsi il voit le côté sombre de vie humaine seulement dans lamesure où des pertes matérielles, des maladies, la discorde et desdéceptions de toutes sortes se succèdent. Ce message servira à réduire ces accusations à un niveau limitéet montrera à lhomme, dont cest en réalité la faute, si la viehumaine est vraiment ainsi. Car Jai aussi entendu souvent parmivous de telles plaintes et même lu de plus mauvaises choses dansvos pensées. Alors, comme les âmes perdues qui préfèrent seulementune vie de plaisir, vous êtes préparés pour ne consacrer seulement,ici et là, quune courte heure au Spirituel alors que vous navez riendautre à faire. Maintenant venons-en au fait. Je ne peux pas nier que votre vie ne consiste pas seulement enjoie, et souvent même à lopposé. Partout où vous tournez votre regard, vous voyez une viespirituelle au travers de plus de mille exemples auxquels vous leshommes, qui aimez vivre seulement matériellement, ne voulez pasfaire attention. En effet, vous voulez même nier nimporte quelrapport avec le spirituel et lexistence dun Être plus haut quiréglemente tout. Pourquoi en est-il ainsi ? Cela arrive parce que les hommesveulent construire le monde selon leurs propres idées, refusantdaccepter le fait que ce soit autrement et que cela doit êtreautrement pour continuer à exister. 267
    • Regardez, si lhomme veut le comprendre ou comprendre lemonde, il doit commencer par lui. Cest seulement quand il sereconnaît, quand il a clairement compris la tri-unité du corps, delâme et de lesprit quil est capable de se juger correctement, quilpeut tirer des conclusions de ses semblables et du monde entier quilentoure. Cependant, celui qui ne se connaît pas lui-même ne connaît pasles autres hommes et juge de même ses propres actions et celles desautres à tort. Il attend du monde ce que ce dernier na pas et, donc,ne peut pas lui donner. Cest pourquoi il se lamente et hurle à propos de ce monde.Tant que lhomme refusera daccepter le fait que sa vie, selon safaçon de penser, en ressentant et en agissant, correspondeseulement aux trois choses mentionnées ci-dessus, il trouveraseulement des contradictions. Car partout il met seulement son moimatériel dabord, et avec cela en oubliant complètement sescapacités intellectuelles qui doivent lélever au-dessus de la matière. Lhomme a des besoins physiques. Cependant, il en a aussi desspirituels qui se manifestent dans ses pensées en lui recommandantvivement dagir, pour quil exprime au travers de la matière ce qui vitspirituellement et se déplace en lui. Avec cette façon de penser, même le monde matériel doit aussiapparaître là dans des pensées habillées de matière, par exemple :"Je vois les choses autour de moi, Je vois leur diversité, Jadmiresouvent avec laide de la science leur ordre réglé conformément à laloi, leurs belles formes spirituelles et spontanément une questionsurgit en moi : "Qui a formé et arrangé tout ainsi ?" Un tel penseur nest pas alors satisfait de la théorie desmatérialistes, car il voit que ce nest pas défendable en ce quiconcerne les êtres créés. Et donc il va un pas plus loin et cherchedans son propre cœur, où il trouve une lumière qui lui donne uneconnaissance anticipée dêtre sur la bonne voie. Car il sentaitsouvent des impulsions qui ont essayé de le soulever au-dessus de lavie matérielle. En commençant par lui-même, lhomme progresse alorsgraduellement vers la compréhension du monde extérieur quilentoure. Dabord il remarque la vie physique, spontanée de ses organes,prenant conscience de penser, de juger et de tirer ses propresconclusions, que sa vie rationnelle est là pour laider à sa 268
    • conservation matérielle. De plus, il remarque souvent les états élevésde lesprit ne provenant pas de la pulsation du cœur et encore moinsde lintellect froidement calculateur, car ils sont plus subtils, plusintenses que ces derniers. Finalement, ces sentiments ou impulsions spirituelles lincitentà les transférer aussi à la nature lentourant. Il est donc conduit ducréé au Créateur, ce qui peut alors être exprimé par les mots :"lhomme a une religion", puisquil crée pour lui-même un cultespirituel, signifiant, "une religion raisonnable" parce quelle a étéconstruite sur la perception. De cette façon ont été générées toutesles religions, et plus tard toutes les traditions religieuses afindexprimer symboliquement ce qui ne pouvait pas autrement êtreexprimé avec des mots. Il en a été ainsi pour la religion des sauvages à propos duGrand Esprit, pour la religion Bouddhiste indienne et celle desautres peuples païens avec un nombre immense de dieux qui ontsurgi. Une fois que la vie spirituelle a été éveillée dans lhomme, laconséquence naturelle a été que les individus se sont plus consacrésà cette réflexion. Ainsi ils ont pénétré plus profondément dans la viespirituelle et ont été plus attentifs aux secrets de la nature. Ainsi ilsont gagné une perspective nouvelle à propos de la matière, qui leur afait faire un grand bond en avant et leur a permis de comprendreaussi lactivité spirituelle. Ces hommes se sont alors sentis poussé à communiquer àdautres ce quils avaient vu et ressenti et donc ils lont noté,devenant ainsi des prophètes, des visionnaires et des hommes sagesde leurs peuples. Plus tard, de ces hommes éclairés, le sacerdoce est né et a étérejoint par beaucoup. Car, en dehors de la vie spirituelle, ils lont vuaussi comme une source de prospérité matérielle. Ce qui est arrivé ensuite aux croyances religieuses et commentles vérités individuelles ont été employées improprement, vouspouvez le lire dans lhistoire des peuples eux-mêmes. Jai seulement voulu vous montrer que la vie spirituelle, endehors de léducation spirituelle, a grandi spontanément à partir dela propre nature de lhomme et ne peut donc être jamais détruite,malgré toutes les théories matérialistes. Ainsi furent produit les livres sacrés de lInde, de même que 269
    • lAncien Testament chez les Juifs, qui a été postérieurementcomplété avec le Nouveau Testament. Dans cela, Moi, Jésus, Jairassemblé toutes ces inspirations dune vie spirituelle, disperséesdans des livres divers, dans des grandes vérités simples, comme Monenseignement qui sera pour toujours indestructible. Bien, revenons-en aux accusations quant au côté sombre de lavie humaine. De tout cela il sensuit clairement que, en dehors de lavie matérielle raisonnable, il en existe une autre, spirituelle, plusprofonde, qui veut employer les deux premières propriétés seulementpour lexpression de son propre comportement. Partout où l’œil erre dans la nature, lhomme observe seulementdes lois strictes. Elles existent aussi dans la vie de lintellect, pourarriver à des conclusions correctes à partir de lune jusqu’à uneautre ne recherchez pas une autre explication. Cela sapplique aussi à la vie spirituelle, où il y a les loisimmuables qui punissent ceux qui essayent de les violer. La volonté dagir au mépris des lois spirituelles est la source detous les malheurs, de toute la souffrance et de toutes les tromperiesdans la vie humaine terrestre. Au contraire, la pensée, laction et letravail dans lharmonie avec ces lois signifient la joie, la consolationet le contentement, comme le produit spirituel des devoirs accomplispar une créature spirituelle. Ces gens, qui ne croient pas en une vie spirituelle, en Dieu,sont malheureux. Car tout le reste ne provenant pas dune sourcespirituelle est incapable de remplacer ce que lhomme vient deperdre, comme le fait la consolation quand arrivent les accidents ouun malheur inattendu. Le monde est simple dans sa structure. La matière telle quellevous apparaît cache du spirituel. Celui qui le nie se trompe dans sesespérances. Car quiconque essaye de suivre ses désirs matérialistes,trouve son ennemi le plus mauvais dans la voie que sa propre viesest arrangée, bien quil essaye détouffer sa raison et ses émotions.Donc tous ceux qui naiment pas lordre éternel divin provoquent leurpropre punition. Pour cette raison la misère qui arrive à lhomme, enaigrissant sa vie entière, résulte de son propre travail plutôt que decelui des autres ou même, comme beaucoup le croient de "Mavolonté"! Quand une fois Jai dit : "Dorénavant vous (lhomme) gagnerezvotre pain à la sueur de votre front," cétait le verdict dun Dieuprévoyant qui savait bien que lhomme préfèrerait suivre sa nature 270
    • animale que ses cadeaux spirituels; et aussi que bientôt le mondevisible ne lui serait plus soumis, mais quil devrait travailler pourobtenir son gagne-pain physique aussi bien que gagner son progrèsspirituel dans la lutte avec la matière. Cest de cette façon que Jai prévu que lhomme devrait gagnerson pain à la sueur de son front et naître dans le travail parce quil amal compris sa nature et sa propre mission. Jai prévu que sonéducation spirituelle devrait être douloureuse et contre sa volonté etquà la fin de sa vie terrestre il devrait même passer dans lautremonde par la lutte, la crainte et souvent le désespoir. Ce destin, au lieu dune vie paradisiaque dunité et lamour,lhomme la créé pour lui. Au lieu du passage graduel dun état à unautre il doit, en luttant et en se battant, progresser péniblementphysiquement et spirituellement. Et il doit expier ses fautes et cellesde ses ancêtres, afin de se nettoyer de la fange qui moralement etphysiquement sest accroché à lui toute sa vie. Les gens se plaignent de la voie dure et difficile pour gagner savie. Qui la fait si difficile pour eux ? Ni Moi ni le monde, mais unepersonne pour une autre! Chacun cherche à gagner à partir de ce quil a ou a dûapprendre avec effort ou bien de ce qui est tombé à ses pieds sansquil lait fait. Qui est autrement que cela, sinon les gens sansscrupules, qui emploient même le malheur de leurs semblables poursenrichir, rendant ainsi le coût de la vie plus cher. Parce que de telsgens sans conscience sont maintenant la majorité, ils refusent dereconnaître une mission spirituelle et ne croient ni en Dieu, ni enlimmortalité de lâme, vous voyez comment lun cherche à gagnerdavantage sur lautre et personne ne se montre sous sa vraie nature.Même léducation lisse et artificielle fait sa part en recouvrant ce queles enfants ont appris dun manteau au-dessous duquel ils cachenttrompeusement les vices les plus mauvais! Ainsi le monde entier est comme un bal masqué où dans laplupart des cas le masque na aucun rapport avec la nature de celuiqui le porte. Chaque fois que les gens se plaignent maintenant du mauvaismonde, Je demande : "Qui la fait si mal ? Moi ou vous-mêmes ?" Donc, ne Maccusez pas. Je suis un Dieu très patient et vousregarde tous avec patience, du premier au dernier de la classe,Jessaye de diriger chacun dentre vous. 271
    • La soif du pouvoir est le grand vice qui inspire humanité, aveclui chaque pas est un essai pour subjuguer ses semblables. En vain pendant Ma vie, Jai prêché lamour, la tolérance, lepardon, allant même jusqu’à dire que vous devez aimer vos ennemis. En ce temps-là la plupart des personnes ont détourné leursoreilles de telles exhortations et maintenant que vous déclarezappartenir à un âge éclairé, agissez-vous différemment ? Les qualités que Jai prêchées auraient abouti à une vie paisiblepour lensemble des gens. Cependant, lhomme avec ses passionsanimales a cédé à ces dernières. Il a lui-même transformé la terre,qui devait subvenir également à tous, en un enfer dont il ne peut passéchapper Et donc Jai assez de souci pour empêcherindividuellement les hommes dun déclin total (dans la matière). De cette vie sauvage animale, qui veut jouir de tout, est apparu,comme sorti dune boîte de Pandore, lhôte des maladies qui déjàgênent lenfant dans lutérus par les fautes de ses parents et auquel,au cours des années postérieures il ajoutera ses propres fautes. Regardez le monde entier. Tout est (à lorigine) parfait, formédune telle façon quil ny a besoin ni de complément, ni de réduction.Comment pouvez-vous alors croire que Jai créé le dernier maillondans la chaîne de création avec des fautes! Ainsi lhomme était complètement tel quil était censé être. Danssa forme et sa structure physique aussi bien que dans ses facultésspirituelles, il a été doté afin dêtre toujours "le seigneur de la terre". Mais, lamour étant Mon attribut principal, Jai pris le mot de"seigneur" dans le sens que Moi, en tant que Seigneur du monde, Jele suis vraiment, et non pas comme lhomme veut être, le seigneurqui détruit tout et qui dévaste tout dans le monde. Mon grand monde Mest soumis ; tout obéit volontiers etaffectueusement à Mes lois (damour). Mais lhomme a voulupuissamment subjuguer le monde qui, en obéissant à la loi la plushaute, a résisté, sest révoltée et a fait de lhomme son domestique. Une fois, lhomme a commandé les éléments et toute la matière;mais maintenant, tout est son ennemi. Les éléments ne lui obéissentplus et presque chaque animal vivant est lennemi de lhomme. Cartoutes les actions de lhomme actuel ne sont pas motivées parlamour ou par souci pour les autres, mais selon lavidité la plusbasse! 272
    • Ainsi le monde est devenu ce quil est maintenant, au lieu dêtreun paradis où tous pourraient confortablement vivre et léchange decadeaux spirituels divers aurait facilité la vie matérielle. Au lieu decela, cest maintenant une cour de récréation où le meurtre et le volsont lieu commun et lavancement humain est seulement recherchépar voie de la ruine des autres. Oh stupides hommes! Quavez- vous fait avec Ma terre, quavezvous fait avec votre propre Moi, que Javais physiquement etspirituellement créé à Mon image, vous faisant les citoyens de deuxmondes, le spirituel et le physique ? De même que Jai une fois chassé les marchands et lesvendeurs au fléau du temple en leur disant : "quils voulaienttransformer Mon temple en un repaire des brigands." Je dois aussibalayer cette génération dépravée du visage de la terre. Car ils ontaussi transformé cette terre en un repaire de brigands où, dunepart, le meurtre physique et le vol népargne personne et, dautrepart, autant quil est possible le meurtre spirituel est commis. Cest pourquoi Moi, en tant que Dieu juste, en tant queSeigneur de Ma création, Je dois agir, ne suis-Je pas un DieudAmour, navais-Je pas fait de la libre volonté le décret principalpour toutes Mes créatures spirituelles, puisque Jai voulu instruire"Mes enfants bien-aimés", pas des esclaves! Ainsi Je vous laisse, vous les hommes, continuer à railler toutesMes lois, Je vous permets de vous rendre les uns les autres la viedifficile avant que la mesure ne soit pleine et que vous suffoquiezdans la fange de vos propres passions. Je me réserve toujours le droit dutiliser tous les abus, tous lesmalheurs pour Mes propres buts. Qui, de sa propre faute, refuse de chercher la route vers Moisur le chemin doux de lamour, devra devenir prudent par lemalheur. Pour des milliers de milliers des gens, les prêches ne sontdaucune utilité; les accidents de toutes sortes, les maladieschroniques, les sacrifices involontaires doivent les faire mûrir. Toutdoit leur apparaître désespéré, le monde doit leur tourner le dos, lecorps doit refuser de fonctionner. Et tous les dogmes religieuxétudiés doivent savérer être non défendables, avant que finalementils ne commencent à sérieusement réfléchir sur leur propre Moi, leurmission possible sur la terre, sur le monde matériel, afin davoir uneidée de ce qui repose au-delà de cela. 273
    • Seulement alors ils seront capables daccepter quelque chose deplus sérieux, de plus durable, une fois quils auront vidé à la tasse lalie des plaisirs matériels et en auront reçue par-dessus le marchéune autre pleine dexpériences tristes et de déceptions. Ainsi Je suis contraint dinstruire ce monde et cette humanité,qui est Ma propre propriété et dont létincelle spirituelle issue de Moidoit mêtre rendue. Ainsi les hommes devront atteindre, par unefausse route, le but pour lequel Je les ai destinés. Et ainsi toutesleurs plaintes seront justifiées puisquils se répandent en injurescontre "la vallée de misère", appelé la vie humaine, quils ont eux-mêmes créée et voulue et pour laquelle ils doivent maintenantnaturellement en supporter les conséquences. De même que Jai prouvé dans le message précédent que riennest aussi noir que vous voudriez le voir, mais que tout à sa placeest parfait et quil ne peut pas en être autrement, Jessaye aussidexpliquer cela : puisque dans le règne animal et dans lorganisationentière de la vie tellurique un ordre prévaut, où chaque jour, chaquecréature vivante accomplit toujours le but pour lequel elle a été unefois créée par Moi, le côté sombre de vie matérielle doit savérer êtrelexact opposé. Car là, la vie est liée, instinctive et ici, cest une vieeffrénée, libre, où lhomme na pas suivi les routes désignées par Moiet, donc, doit expier ce que son libre arbitre a préparé pour lui. Dans tous vos états, dans tous vos journaux on semballe àpropos "du progrès" et le "libéralisme" est le mot-clé de chacun. Mais aussi peu lhumanité comprend cette liberté, aussi peu lesnations ne réussissent pas à comprendre la grande différence entrela liberté absolue et la liberté de se conformer à la loi. Les charlatansdans vos journaux exigent même "plus de liberté", ne veulent aucunecontrainte et aucune loi. Mais ces imbéciles ne réussissent pas àcomprendre que, même sils avaient toute la liberté imaginable pouragir dans ce monde, ils ne seraient toujours pas satisfaits. Car ni ilsne connaissent, ni ils apprécient lesprit que Jai mis dans lâme delhomme. Cette liberté, que tous les gens recherchent pensivement, valoin au-delà de la matière, jusquaux régions où tout se déplace et vitdans lesprit. Cette liberté de pensée et daction, est limpulsion éternelle quiexige un progrès continuel et reconnaît sa vie et son but seulementdans son semblable. Ainsi vous, hommes myopes, vous croyez que Moi, un Esprit 274
    • sans commencement ni fin, le Seigneur dune création infinie, vousai donné cette étincelle de Moi seulement pour cette brève vieterrestre où des millions des gens ne savent pas comment ils y sontentrés et comment ils vont la laisser ? Pensez-vous que cet Esprit est satisfait de ce que vous avezaccompli ici sur la terre, ou que sa sollicitude est apaisée une foisque vous êtes passé dans lau-delà ? Pourquoi une vie éternelle, si quelques moment de Vie terrestreet plusieurs espaces courts de temps dans les sphères du royaumedesprit était suffisant? Non, la forte envie du libre arbitre, pour la liberté, que Jaiplacée dans tout esprit, a une signification spirituelle beaucoup plusgrande et profonde. Cependant, vous devez accepter cette libertécomme une subordination à Ma volonté, où tout esprit est animé etguidé non pas par la contrainte, mais par la conviction que leprogrès est possible seulement ainsi et pas autrement. Car Je suis le plus parfait des Esprits et donc chacun de Mesdécrets peut seulement porter le cachet de lordre. Cette liberté na aucune limitation quant à sa sphère daction.Elle exprime ce qui continue partout dans tous les mondes et queJai voulu dire quand Jai créé lhomme à Mon image. Vous devezdevenir familiers avec de telles pensées, vous devez les peser etapprendre à les saisir et vous contemplerez, au-delà de toutes lesdifficultés humaines de votre vie sociale, une autre sphère où seulvotre esprit reçoit la consécration véritable de la vérité. Et vouscommencerez à apprendre que même le malheur et la souffrance ontleur côté utile, puisque dans Ma Maison rien ne peut exister, rien nepeut arriver qui ne dû pas servir au progrès universel. Ne vous plaignez donc pas des désastres de la vie humaine,mais suivez Mon exemple. Jutilise tout pour la permanence de Mongrand royaume de lesprit. Ce qui est pour Moi Mon royaume delesprit, est pour vous votre âme, le complexe du Moi. Je vous viens dexpliquer que vous portez le blâme sur tout cequi gâte votre vie sur la terre. Profitez donc de cette école comme unréveilleur de votre vie spirituelle et cherchez la consolation et lecalme dans des régions qui sont intactes quant aux malheurs de lavie humaine. Alors, comme Je lai une fois dit à Mes disciples, "Vouspourriez manger du poison et mettre le pied sur des vipères sansdommage", ainsi vous pourriez tirer une grande leçon, même desévénements les plus tristes. Et vous pourriez consolider votre 275
    • conviction que cette vie est trop courte pour dérouler entièrement larichesse spirituelle de votre âme et que ce ne sera possible queseulement dans la liberté absolue dune sphère daction qui voussera ouverte dans lau-delà, mais qui ne peut pas encore êtrecomprise. Tout ce que le monde peut vous infliger doit être comprisseulement comme des leçons. Bien quelles soient amères, elles nedoivent jamais échouer dans leur but en tant que leçons. Tout cela vous emmène loin du monde et vous tire vers le haut.Ne résistez pas à cette forte envie, car cela est seulement pour votreavantage spirituel. Seulement une fois que vous laisserez le monde derrière vousvous comprendrez combien est ridicule limportance que vousattachiez souvent aux choses et aux circonstances, qui ne valaientpas que vous vous en souciez, ne serait-ce qu’une minute. Ainsi ce message vous soutiendra dans le malheur, quand vousdevrez tristement faire face à lavenir, ne sachant pas ce qui vousattend. Vraiment, ce nest pas Ma faute si le commandement : "aimezvotre prochain comme vous-même" a disparu de la sphère dactivitéhumaine et que chacun aime seulement lui-même. Et enconséquence toutes les souffrances résultant du refus dobéissance àcette loi ne sont pas Mon travail, mais le travail des hommes. Adressez-leur vos plaintes, recherchez, au moins dans votreenvironnement immédiat, à mettre en œuvre cette loi simple aveceux. Et si vous avez ne serait-ce quun petit degré de succès, le faitdy avoir contribué sera une source de confort et de paix, quicontrastera avec les difficultés que les autres vous causent ensuivant seulement leurs propres intérêts. Cherchez à préserver votre propre noblesse spirituelle et laissez-Moi tout le reste! Je mène tout à une bonne fin, pour le bon Jeprodigue tant de messages pour vous montrer au moins la route surlaquelle, dans le labyrinthe des événements du monde, vous devezmarcher pour sauver votre âme et ne pas rabaisser Mon étincelledivine que Jai mise en vous. Amen. 276
    • 34. LES SAINTS DES DERNIERS JOURS Graz, le 24 novembre 1840 (Reçu par Jacob Lorber) Question : Oh Seigneur, quen est-il en ce qui concerne la sectede Grande-Bretagne qui sappelle "les Saints des Derniers Jours" etdont les membres (qui, à ce que lon dit, posséderaient des pouvoirsmiraculeux) émigrent pour la plupart en Amérique ? Réponse : écrivez donc : Autant que cette prétendue secte estconcernée, et qui sappelle "les Saints des Derniers Jours", il ny en apas autant que vous pouvez le penser. Car ils sappellent eux-mêmesaints et Moi seul Je suis saint. Cependant, même si quelquun estsanctifié en Mon nom, il nest pas pour autant saint. Et même sil estdevenu complètement un avec Moi par lamour le plus pur, il neserait sain que seulement dans un sens général; mais dans un sensparticulier Moi seul reste saint, tandis quil nest sanctifié que parMon image vivante en lui. Vous voyez, celui qui sappelle saint, même pour Mon nom, neglorifie pas Mon nom, mais il le fait seulement pour que son nompuisse être glorifié par le Mien. Et même sil loue Mon nom, il le loueseulement pour son propre honneur et atteindre une sainteté, queles louanges de la sainteté de Mon nom lui accorderaient. Voyez, Je naime pas tels saints! Et en plus, une question surgit: Où est-il écrit que quelquun pour son salut doive émigrer enAmérique, pour vivre là plus confortablement et librement à causedune plus grande anarchie ? Je dis toujours : "le Royaume de Ciel seprend par la force! Ceux qui ne le saisissent pas par la force ne leposséderont pas," et Je nai jamais dit : "le Royaume de Ciel satteintpar la facilité et ceux qui le saisissent avec facilité le posséderont." Qui veut venir à Moi na pas besoin daller en Amérique, maisseulement dans son propre cœur et une fois quil la nettoyé par levrai amour et la foi vivante, il est sûr de Me trouver et de manièrebeaucoup plus proche quen Amérique. Mais ceux qui, croyant Mavoir trouvé, sappellent pour cetteraison "des Saints", et émigrent en Amérique afin de mieux Meconserver, pour ainsi dire, ont vraiment peu de constance et entrouveront encore moins en Amérique. Car comment feront-ils sils 277
    • sont déjà dans la crainte alors quils sont en pays connu et sansintérêt pour ne pas être détourné de lesprit par les influencestemporelles dun continent étranger où mille curiosités et des besoinsles y attendent ? Donc, cette "secte sainte" nest pas aussi grande que vous lepensez. Regardez, les membres de cette secte napprécient pasdobéir à leur monarque. En conséquence, ils veulent immigrer enAmérique où il y a une république, qui est une abomination à Mesyeux, puisque là chacun veut régner et personne ne veut obéir. Carchaque république ressemble toujours, plus ou moins, à lenfer qui,dans le sens le plus strict, est une république. Quant au qualificatif "des derniers jours", la secte est dans levrai. Car pour eux, ce temps sera vraiment le dernier de leur saintetéune fois quils mettront le pied sur le sol américain. Je serai toujoursun Père pour le juste sur toutes ses routes, pourvu quil les parcouresincèrement en Mon nom; mais plutôt à la maison quen Amérique,bien que par là Je ne veuille pas dire que Je suis moins un Père pourles Américains que Je ne suis pour vous. Mais personne na besoinde voyager là pour Me trouver, puisque Je suis beaucoup plus prèsde chacun que ne lest lAmérique! De plus, quel que soit lendroit où un homme vivra dans lesderniers temps, il ne vivra plus, désormais et pour léternité, dans letemps, mais selon comme il a vécu dans ses derniers temps, il seraalors, ou bien mort pour toujours ou bien vivant dans Mon Royaumepour toujours. La fin de tous les temps est ici hors de question.Comment cela sera, personne dans tout linfini, sauf Moi, ne le saitet na besoin de le savoir. Car celui qui est vivant à la fin de tous lestemps vivra comme auparavant dans la poitrine de son Père. Maiscelui qui sera resté mort jusque là le restera aussi ensuite. Maintenant regardez, pour cette raison vous navez pas à êtrepréoccupé par la fin de tous les temps, mais seulement avec le tempsdans lequel vous vivez. Car cela est le dernier temps pour chacundentre vous. En conséquence, soyez vigilant dans ce temps présentet soyez diligent en amour, pour que ce soit votre part pour toujours.Amen. Aimez, ayez confiance et croyez fermement, car cest là querepose le grand secret de tout le succès pour vous. Amen, vous dis-Je Moi le seul Saint. Amen. Amen. Amen. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement... 278