Your SlideShare is downloading. ×
0
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Strat De Com Graphistes  2
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Strat De Com Graphistes 2

2,408

Published on

Stratégie de création

Stratégie de création

Published in: Travel, Business
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
2,408
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
112
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1.  
  • 2. <ul><li>Après la stratégie de communication vient la stratégie de création… </li></ul>
  • 3. <ul><li>La synthèse </li></ul><ul><li>Que veut-on atteindre? </li></ul><ul><li>Quels sont les objectifs ? </li></ul><ul><li>Auprès de quelles cibles ? </li></ul><ul><li>Avec quelles contraintes (légales, temporelles, budgétaire) ? </li></ul>
  • 4. <ul><li>La synthèse </li></ul><ul><li>Comment pense-t-on y arriver ? </li></ul><ul><li>Avec quels moyens du mix-communicationnel ? </li></ul><ul><li>Avec quelles orientations médias ? </li></ul><ul><li>Avec quelle stratégie de création ? </li></ul><ul><li>Avec quelle répartition budgétaire ? </li></ul><ul><li>Selon quel échéancier ? </li></ul>
  • 5. <ul><li>Traditionnellement, la relation entre l&apos;annonceur et l&apos;agence se déroule selon le schéma suivant : </li></ul><ul><li>Un annonceur rédige un briefing pour l&apos;agence, briefing que transportent les stratèges de l’agence et qui se transforme ensuite en stratégie de communication. </li></ul><ul><li>L&apos;agence propose ensuite une stratégie de création, ou copy strategy (la copy strategy peut prendre d&apos;autres noms). </li></ul>
  • 6. <ul><li>La copy strategy se structure ainsi : </li></ul><ul><li>La promesse, ou le message à communiquer à la cible : LE RICIL QUI ALLONGE LES CILS </li></ul><ul><li>La preuve (the reason why) : l&apos;étude comparative, la présence de résultats, la démonstrattion du produit : LA DOUBLE FORMULE, UNE BROSSE À CILS POUR ÉPAISSIR LES CILS, UNE AUTRE POUR LES ALLONGER </li></ul>
  • 7. <ul><li>La copy strategy se structure ainsi : </li></ul><ul><li>bénéfice consommateur: l&apos;avantage que va retirer le consommateur, il faut que cet avantage soit concret, il doit appartenir à l&apos;univers du consommtaeur : MES CILS AGRANDIS AGRANDISSENT EN MÊME TEMPS MON REGARD : ON VOIT MIEUX MES YEUX </li></ul><ul><li>Le ton est tout ce qui va constituer l&apos;ambiance du message, sa scénarisation et son émotion : LE MATIN, JE SUIS DE BONNE HUMEUR QUAND JE ME MAQUILLE </li></ul>
  • 8. <ul><li>La copy strategy est naturellement influencée par : </li></ul><ul><li>une définition précise de la cible </li></ul><ul><li>une analyse de la pub des concurrents </li></ul><ul><li>un historique de la communication du produit </li></ul>
  • 9. <ul><li>Variante de la copy strategy :L&apos;axe publicitaire </li></ul><ul><li>C&apos;est une idée forte qui est communiquée (promesse), une idée et une seule : VITTEL, BUVEZ, ÉLIMINEZ. </li></ul><ul><li>La meilleure façon de déterminer un axe publicitaire est de recenser les freins et les motivations: EAU MINÉRALE SANS GOÛT, FADE, POUR LES GROS OU LES GENS MALADES, mais aussi EAU MINÉRALE POUR ÊTRE EN FORME, POUR RESTER JEUNE, POUR LE SPORT, etc. </li></ul>
  • 10. <ul><li>Variante de la copy strategy :L&apos;axe publicitaire </li></ul><ul><li>Il convient de choisir des motivations qui n&apos;engendrent pas de frein, celles qui sont stimulantes, qui sont des motivations ni dévalorisées, ni inconscientes, le choix final est déterminé par la recherche de l&apos;originalité et de la spécificité </li></ul><ul><li>AVEC VITTEL, ON BOIT, on fait du sport (ellipse du message) ET ON ÉLIMINE </li></ul>
  • 11. <ul><li>Il peut être complété par l’axe créatif, proposé par le directeur de création, qui définit le faisceau de situations dans lequel peut s’inscrire la création, afin de toucher efficacement les cibles. </li></ul><ul><li>Exemple: Pour Canal plus, il s’agit de développer une image de marque autour de narrateur d’histoires plus fortes et impliquantes. </li></ul><ul><li>Axe créatif retenu: des dialogues du quotidien où le récit du film de la veille part dans l’absurde. </li></ul>
  • 12. <ul><li>Il est important en communication de dépasser la simple intentionnalité et le déclaratif pour proposer un vecteur plus approprié. </li></ul><ul><ul><li>“ TU ME PLAIS”  “NOUS SOMMES PROCHES DU CIEL MADAME, VOUS PAR VOTRE BEAUTE, MOI PARCE QUE JE SUIS VIEUX” (HUGO) </li></ul></ul><ul><li>Cette démarche s’appelle le saut créatif. </li></ul>
  • 13. &nbsp;
  • 14. <ul><li>Passer du positionnement stratégique et de la promesse … </li></ul>Territoire conceptuel et stratégique Territoire émotionnel et symbolique … au concept créatif et à la narration publicitaire Transcription Incarnation Narration
  • 15. <ul><li>Critères démographiques: Age, sexe,statut familial. </li></ul><ul><li>C.S.P. </li></ul><ul><li>Groupe d’appartenance, de référence. </li></ul><ul><li>Pratiques : ce qu’il fait ? avec qui ? </li></ul><ul><li>Valeurs : ce qu’il défend ? </li></ul><ul><li>Aspirations: ce vers quoi il tend ? </li></ul><ul><li>… </li></ul>Identité Moteurs Aspirations Univers Tendances Culture
  • 16. <ul><li>Mieux comprendre les ressorts de la cible </li></ul><ul><li>Elargir au delà de l’acte d’achat et l’expérience de consommation </li></ul><ul><li>Définir le contexte d’efficacité pour impliquer la cible </li></ul>
  • 17. <ul><li>Identifier des registres et des leviers émotionnels permettant d’interpeller et d’impliquer </li></ul><ul><li>Développer des faisceaux de situations et d’histoire permettant de viser les objectifs en accord avec les cibles </li></ul>
  • 18. <ul><li>Besoins </li></ul><ul><li>Désirs </li></ul><ul><li>Valeurs </li></ul><ul><li>Normes (adhésion, rebellion) </li></ul>Insight
  • 19. <ul><li>Valeurs centrales </li></ul><ul><li>Liberté </li></ul><ul><li>jeunesse, </li></ul><ul><li>rebellion, </li></ul><ul><li>séduction </li></ul><ul><li>Evolutions, rencontres avec les aspirations </li></ul><ul><li>La liberté de l’american way of life </li></ul><ul><li>La liberté d’être et de séduire </li></ul><ul><li>La liberté de son corps </li></ul><ul><li>La liberté de refuser les normes et réinventer son destin </li></ul>
  • 20. <ul><li>Valeurs : liberté, séduction, jeunesse, mouvement, rebellion </li></ul><ul><li>Bénéfices émotionnels : originalité, adaptation à l’environnement et aux modes de vie </li></ul><ul><li>Bénéfices rationnels : plus grande souplesse de mouvement, plus grande durabilité, nouvelle coupe, différenciation </li></ul><ul><li>Attributs : matériau résistant, souple, couture tournante, nouvelle ligne, culture urbaine, associé aux USA </li></ul>
  • 21. <ul><li>Les jeunes : volonté de liberté, réaction face aux anciennes générations de plus en plus prononcée, volonté d’expérimenter </li></ul><ul><li>Les vêtements, le jean : identité, aspect urbain, mode, mix de différents styles et univers </li></ul><ul><li>Les jeunes et les vêtements : volonté de customisation, de définition identitaire plus forte (personnelle et communautaire), style de vie plus mobile, plastique, revisitant </li></ul><ul><li>La société : fin des utopies-recherche de nouvel élan, fin d’une décennie de désillusions (Chute du Mur de Berlin, Matrix), volonté de réenchantement (cf Imac, Amélie Poulain), la réaction face au confort, face aux inerties et aux normes (Fight Club) </li></ul>
  • 22. <ul><li>La liberté autour de remettre en cause le confort urbain et l’inertie de l’idéologie qui l’accompagne </li></ul><ul><li>La liberté de casser les normes trop présentes, même celle qui semblent inamovibles </li></ul><ul><li>La liberté de réinventer de nouvelles perspectives afin de retrouver un équilibre, sa place dans l’univers </li></ul>
  • 23. &nbsp;
  • 24. &nbsp;
  • 25. <ul><li>La sémiotique se fonde sur le concept de signe, formé par la relation entre un élément perceptible, le signifiant , et le sens donné à ce signifiant à l&apos;intérieur d&apos;un code plus ou moins construit, sens auquel on donne le nom de signifié. </li></ul><ul><li>Cette relation s&apos;écrit le plus souvent: Si=Sa/Sé. </li></ul><ul><li>Obama = Le 1 er président noir / Du changement et de l’espoir d’égalité aux USA </li></ul>
  • 26. <ul><li>Le symbole est un système signifiant relevant de la connotation, de l&apos;analogie. Il est une représentation porteuse de sens. </li></ul><ul><li>Le symbole apparaît ainsi comme la réalité visible (accessibles aux cinq sens) qui invite à découvrir des réalités invisibles ; il ne fait qu&apos;un avec les symbolisés. </li></ul><ul><li>Il permet de transcrire la nature d’un message qu’on veut faire passer en cristallisant l’idée dans un code. L’utilisation des mêmes références socio-culturelles par les destinataires permet un décryptage efficace. </li></ul>
  • 27. &nbsp;
  • 28. &nbsp;
  • 29. &nbsp;
  • 30. <ul><li>8 axes d’action </li></ul><ul><li>Construire argumentation </li></ul><ul><li>Apostropher son public </li></ul><ul><li>Pratiquer affirmation appuyée </li></ul><ul><li>Marteler les esprits </li></ul><ul><li>Se jouer de la controverse </li></ul><ul><li>Idéaliser, émouvoir </li></ul><ul><li>Renforcer le propos: par récupération de valeurs, références culturelles, sociales, idées, style </li></ul><ul><li>Savoir conclure (récapitulation des arguments, et appel aux sentiments) </li></ul>
  • 31. <ul><li>Savoir identifier les leviers de résonance et d’action chez la cible </li></ul><ul><li>Choisir les arguments qui permettent d’activer ces leviers </li></ul><ul><li>Organiser l’articulation et la chronologie des arguments autour de l’interpellation et la narration </li></ul>
  • 32. &nbsp;
  • 33. &nbsp;
  • 34. &nbsp;
  • 35. <ul><li>Un ensemble situation-personnages-action-résultat-morale précis dans le faisceau de l’axe créatif </li></ul><ul><li>Une histoire qui parle par elle-même et amène naturellement au message </li></ul><ul><li>Une expérience qui crée les effets voulus sur la cible pour atteindre les objectifs </li></ul>
  • 36. <ul><li>Objectifs: </li></ul><ul><ul><li>Développer la notoriété du jeu en direction des jeunes qui ne sont pas forcément joueurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Sensibiliser au positionnement d’ “Instant Kiwi”, le jeu fait pour être tenté n’importe où, n’importe quand, par les audacieux </li></ul></ul><ul><ul><li>Insister sur le côté fun et amusant de l’univers. </li></ul></ul><ul><li>Cibles: les jeunes </li></ul>
  • 37. <ul><li>Promesse: le succès même dans l’adversité </li></ul><ul><li>Preuve: l’audace permet de tenter le succès </li></ul><ul><li>Ton: comédie, connivence, jeune </li></ul>
  • 38. &nbsp;
  • 39. <ul><li>Pour toucher la cible jeune, on choisira une situation qui peut la concerner tant dans le cadre, l’expérience que les épreuves et les enjeux. </li></ul><ul><li>La réussite scolaire fait partie des principaux éléments culturels et sociaux. L’épreuve de l’injustice également. </li></ul><ul><li>On prendra une situation de jeune confronté au sadisme d’un professeur qui s’en tire par audace. </li></ul>
  • 40. <ul><li>un état initial : il met en place le lieu, l&apos;époque, les personnages et définit ainsi le cadre de l&apos;intrigue. </li></ul><ul><li>un élément perturbateur remet en cause l&apos;état initial : une découverte, une rencontre, un événement inattendu, ... </li></ul><ul><li>une suite de transformations modifie la situation initiale des personnages : péripéties, rebondissements, coups de théâtre. </li></ul><ul><li>un événement dit équilibrant annonce la résolution de l&apos;intrigue. </li></ul><ul><li>un état final : il est celui des personnages ou du personnage principal à la fin du récit. Cet état est heureux ou malheureux. </li></ul>
  • 41. <ul><li>un état initial : le jeune passe son examen, l’examinateur appelle les copies </li></ul><ul><li>un élément perturbateur remet en cause l&apos;état initial : le jeune termine de gratter un ticket de loterie </li></ul><ul><li>une suite de transformations modifie la situation initiale des personnages : </li></ul><ul><ul><li>légèrement en retard, le jeune rend sa copie. L’examinateur la refuse. </li></ul></ul><ul><ul><li>Il annonce que le jeune a échoué. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le jeune lui demande si il sait à qui il a affaire. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le professeur répond narquois qu’il n’en a aucune idée. </li></ul></ul><ul><ul><li>un événement dit équilibrant annonce la résolution de l&apos;intrigue: Le jeune glisse sa copie au milieu de la pile. </li></ul></ul><ul><li>un état final : Le professeur ne peut rien faire, ne sachant pas à qui il a affaire. Le jeune part avec un clin d’oeil. </li></ul>
  • 42. &nbsp;
  • 43. Destinataire Le besoin de tenter Sujet L’étudiant Adjuvant L’audace L’ingéniosité Le ticket Instant Kiwi Destinataire La cible jeune Objet La réussite de ses projets (études) Opposant L’examinateur sadique
  • 44. &nbsp;
  • 45. &nbsp;
  • 46. &nbsp;
  • 47. <ul><li>Vecteurs d’information: </li></ul><ul><ul><li>information cognitive autour de la cible (attributs: look, CSP…) </li></ul></ul><ul><ul><li>information affective (attitude, comportement) </li></ul></ul><ul><li>Vecteurs d’émotion (réactions: miroir du ressenti) </li></ul><ul><li>2 approches possibles </li></ul><ul><li>Processus d’identification  volonté de ressembler au héros </li></ul><ul><li>Processus d’opposition  plaisir de ne pas ressembler au personnage malheureux </li></ul>
  • 48. <ul><li>Objectif: parler au spectateur de l’humain  Créer : </li></ul><ul><li>Intérêt  susciter un décalage , une situation originale (début, milieu ou fin de l’histoire) </li></ul><ul><li>Emotion  vient du soin apporté à l’articulation de la narration et aux personnages </li></ul><ul><li>Voyage  faire sentir l’évolution de l’intrigue </li></ul><ul><li>Morale  faire comprendre l’intérêt nouveau de cette histoire </li></ul>
  • 49. Leviers de résonance Nécessités dramatiques Argumentaire Symbolique CONCEPT Territoire Marketing (rationnel) Territoire Publicitaire (émotionnel)
  • 50. <ul><li>Transcription du positionnement </li></ul><ul><ul><li> capacité à faire vivre la promesse </li></ul></ul><ul><ul><li>installation de l’émotion </li></ul></ul><ul><li>Crédibilité de l’univers </li></ul><ul><li>Construction d’une expérience </li></ul><ul><li>Trace émotionnelle </li></ul><ul><li>Mémorisation positive </li></ul>
  • 51. <ul><li>Personnages : présentation et identification </li></ul><ul><li>Situation : installation du récit </li></ul><ul><li>Narration: </li></ul><ul><ul><li>amorcer l’action / initier les enjeux </li></ul></ul><ul><ul><li>souligner la tension </li></ul></ul><ul><ul><li>rythmer l’histoire par les liens entre les personnages et la situation </li></ul></ul><ul><li>Rupture: Permettre un dénouement en forme de catharsis (plus value émotionnelle) et de signification (morale + apport produit) </li></ul>
  • 52. <ul><li>La cohérence de concept: choisir une histoire et des enjeux cohérents par rapport à la cible (parler de philosophie de la famille à ado?) </li></ul><ul><li>La cohérence de la narration: Ne pas oublier des morceaux de vie en cours de récit </li></ul><ul><li>La cohérence visuelle: choisir ses supports en adéquation avec le fond  vers le cahier des charges </li></ul>
  • 53. <ul><li>Rappel: </li></ul><ul><ul><li>Identité de la marque, histoire, positionnement. </li></ul></ul><ul><ul><li>Éléments économiques </li></ul></ul><ul><ul><li>Histoire de la communication de la marque </li></ul></ul><ul><ul><li>Communication de la concurrence </li></ul></ul><ul><ul><li>Axe marketing de la campagne </li></ul></ul><ul><li>Demande: </li></ul><ul><ul><li>Objectifs de communication </li></ul></ul><ul><ul><li>Cibles </li></ul></ul><ul><ul><li>Éléments indicatifs, contraintes </li></ul></ul><ul><ul><li>Délai </li></ul></ul><ul><ul><li>Budget </li></ul></ul>
  • 54. <ul><li>C’est le document créé en interne de l’agence, remis aux équipes créatives. Il est composé des éléments suivants: </li></ul><ul><li>Positionnement </li></ul><ul><li>Cibles </li></ul><ul><li>Objectifs </li></ul><ul><li>Promesse </li></ul><ul><li>Preuve / Support de la promesse </li></ul><ul><li>Ton </li></ul><ul><li>Contraintes </li></ul>

×