• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Strat De Com Graphistes  2
 

Strat De Com Graphistes 2

on

  • 1,371 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,371
Views on SlideShare
1,371
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
15
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Strat De Com Graphistes  2 Strat De Com Graphistes 2 Presentation Transcript

    • Stratégie de com
    • Construire une communication
      • Une stratégie de communication est un ensemble de réflexions, de choix et de décisions visant à définir :
      • les objectifs d'un investissement en communication ;
      • le budget permettant cet investissement
      • les canaux devant drainer les messages communicants selon les cibles à toucher
      • la répartition dans le temps de l'effort de communication par message et par canal.
      • La communication commerciale: elle est orientée produit, et vise à vanter ses qualités.
        • Produits (performance)
        • Marque (valeurs)
      • La communication corporate: elle vise à défendre l’image de l’entreprise et ses valeurs.
        • Entreprise (performance)
        • Institution (valeurs)
      Deux types de communication
    • Performance Valeurs
    • Performance Valeurs
    • Cibles
      • Cible de communication: ensemble des individus ou des organisation vers lesquels on a choisi de communiquer. Ce peut êre un sous ensemble de la cible marketing (ceux à qui on veut vendre), la totalité de la cible marketing ou des publics d’influenceurs hors de la cible clients.
      • Coeur de cible: sous ensemble de la cible de communication que l’on considère prioritaire (gros clients, jeunes conso avec fort potentiel).
    • Les 4C des cibles Clients Distributeurs, Prospects, influenceurs Citoyens Collaborateurs Capitalistes Com marketing Com financière Com interne Com sociétale
      • Le lancement de produit doit convaincre le consommateur par rapport à l’innovation proposée.
      • Il doit donc répondre à des objectifs marketing . C’est-à-dire jouer sur les attitudes:
        • faire connaître (ex: le dernier parfum Mir): cognitif
        • faire aimer (ex: Zidane et Danone) : affectif
        • faire agir (ex: le 36 37 du Téléthon): conatif
      Du marketing à la com
    • Objectifs marketing
      • Faire connaître : On joue sur la dimension informelle et objective du produit/service.
        • Innovation: dvd enregistrable Philips
        • Reformulation: presse cinéma (studio, premiere)
        • Repositionnement: sortie vidéo d’un film
      • On peut mixer des paramètres d’information.
          • Ex: on mixe 2 et 3 dans le secteur des ordinateurs => I mac d’Apple
          • Ex: Idem pour le service Darty ou les laboratoires Fnac.
      • Jouer sur les attentes latentes dans la catégorie en question.
    • Objectifs marketing
      • Faire aimer : on joue sur la perception subjective, l’émotion, les valeurs intangibles.
        • Positivisme: bien être (Yves Rocher), beauté (Dim),
        • Imaginaire: liberté (Peugeot), luxe et onirisme (parfums )…
        • Performance: puissance (Pirelli), efficacité (Mr Propre)…
        • Connivence: compréhension (Leclerc), convivialité (Bud’s), militantisme (Adia)…
      • Vers l’image de marque: créer une cohérence et un référent dans le temps.
        • Ex: Levi’s: du bleu de la conquête (1850 à 1920), à la colère (1929 à 1939), de la liberté (1939 à 1950), à l’indépendance (1950 à 1989) (source expo « Levi’s au fil de l’indigo ») On pourrait continuer de 1989 à nos jours: le bleu de l’insaisissable
    • Objectifs marketing
      • Faire agir : on joue sur le comportement et les habitudes du consommateur, et on cherche à créer des stimuli, des réflexes d’achat.
        • PLV (Promotion sur le lieu de vente): prix barrés, promos, étiquetage Coca, animations, évènements (vitrines grandes galeries)…
        • « Téléachat »: Chaîne de télé, 3637 téléthon, Vote-sms, Panier site internet, Meetic…
      •  Vers le Marketing direct
    • Objectifs de communication
      • Persuader  : faire passer une idée, construire une image favorable du produit
      • Renforcer  : intensifier dans l’esprit du consommateur l’image positive du produit.
      • Faire connaître / rappeler l’existence  : se faire connaître en prenant place dans la mémoire des individus ou rappeler le fait que l’on est toujours présent sur le marché
      • Provoquer un comportement immédiat  : inciter le consommateur à précipiter l’essai, l’achat (adoption du produit) ou le réachat ou au niveau corporate attirer ou motiver les ressources humaines, financières, productives vers l’entreprise.
    • Objectifs de communication
      • A chaque combinaison correspond une stratégie
          • Ex: Mr Propre lessive = Faire connaître et persuader = vers l’application d’une image de marque dans une autre catégorie et convaincre de la pertinence du produit
          • Ex: Nike = Jouer sur l’état d’esprit « Streetplay »
      • Hiérarchiser des objectifs de communication
          • Ex: Modus Renault = Persuader de l’intérêt du modèle puis rappeler existence de l’esprit de marque
          • Ex: Citroën C4 = Se rappeler à l’esprit du consommateur et jouer sur l’image de marque
      • Vers le brief de marque
    • Une démarche classique en 3 temps En rapport avec la cible « marketing » Viser en termes d ’information, des relais plus pertinents La forme du message la plus appropriée aux tendances du moment et aux styles de vie Organiser et répartir le budget sur les supports et dans le temps : principe de campagne Sélection de la cible Création du message Choix des médias et supports
    •                                                                                                                                      
    • Stratégie de communication
      • La stratégie de communication permet de définir:
      • la pertinence du positionnement (identité choisie de la marque ou du produit), en adéquation avec ses dimensions fonctionnelles et sociétales, ainsi que la nature des avantages produit
      • la hiérarchisation des objectifs de communication selon l état de la situation marketing
      • une meilleure compréhension de la cible pour construire un discours plus efficace (à travers l’éclairage de ses motivations, de ses freins relatifs à l’emploi du produit)
      • Faire connaître un produit/service, ses avantages, ses bénéficies, ses promotions
      • Faire aimer l’image du produit/service, de la marque, son univers, ses valeurs
      • Faire agir : inviter à participer, impliquer dans une promotion
      Objectifs de la publicité
    • Diagnostic
      • Diagnostic externe selon:
        • Marché (croissance, décroissance, stagnation)
        • Satisfaction des besoins, comportement consommateur
        • Nature et intensité de la concurrence
        • Environnement (juridique, social, culturel, technologique)
      • Faire émerger opportunités et menaces
    • Diagnostic
      • Diagnostic interne selon qualité de l’entité vis à vis:
        • Nature et taille entité
        • Nature produit/service
        • Prix, rapport qualité/prix
        • Distribution
        • Communication
      • Faire émerger forces et faiblesses
    • Stratégie de com
      • Objectifs
      • Cibles
      • Positionnement
    • Stratégie de création
      • Promesse
      • Preuve
      • Ton
      • Contraintes
    • Ex du Crédit Agricole Faiblesses Forces Banque datée pour urbain (agricole) Difficulté d’exister parmi l’offre « Une banque propose peu » (caractère obligatoire et uniforme des services) « Une banque ne propose que du fonctionnel » Banque connue Caractère authentique et écolo Identité basée sur la proximité (2e après la Poste) Opportunités Menaces Proposer une plus value basée sur le relationnel Plus grande ouverture/ attente de la cible à un discours moins fonctionnel Aucune vision de l’évolution des besoins des clients Entrée des assurances sur le territoire bancaire Personnalisation affective de marques concurrentes (BNP et Arthur…)
    • CA: Problématique
      • Le Crédit Agricole doit donc chercher à moderniser son image, perçue comme trop rurale, tout en capitalisant sur la proximité.
      • La banque doit aussi chercher à enrichir son identité d’acteur bancaire comme son territoire de propositions.
    • CA: La stratégie de com
      • Objectifs : développer un nouveau positionnement basé sur la proximité des populations urbaines
      • Cibles : urbains, 25-55 ans, CSP moyen plus
      • Positionnement  : une banque à l’écoute des différents besoins de sa cible, de leurs évolutions, qui privilégie le côté humain et moderne de ses conseillers.
      • Promesse  : Être au Crédit Agricole, cela permet une relation durable qui change la façon de voir les choses.
      • Support  : l’échange humain entre conseillers et clients
      • Ton  : chaleureux, humain, décalé, complice
      • Contraintes : l’utilisation de chansons connues et facilement repérables par les segments de cibles (droits?)
      Ex de stratégie créative C.A.
      • Pour montrer la proximité et le caractère humain des conseillers, le choix d’un décalage situationnel est effectué.
      • Afin de coller aux tendances socio-culturelles d’attraît pour les émissions fédératrices autour de la musique (Star Ac’, Nouvelle star), le coeur de l’expérience entre personnages et spectateurs se situera sur un tour de chant.
      • Axe créatif : des banquiers improvisent leurs conseils en chansons face à leur clients.
      C.A. Axe créatif
    • Le travail de positionnement
      • Le positionnement est l’identité choisie par une entité. Il se construit par identification et différenciation.
      • L’identification est ce qui permet de comprendre à quoi se rattache la marque (son secteur, l’expérience de consommation)
      • La différenciation est ce qui permet de comprendre ce qu’elle a de spécifique par rapport aux autres acteurs du secteur
      • Le positionnement est construit sur 3 facettes:
      • le positionnement objectif (ce que fait, produit, est objectivement l’entreprise)
      • le positionnement affectif (ce qu’elle produit comme émotions),
      • le positionnement symbolique (ce qu’elle produit comme significations)
    • Texte
    • Positionnement Yves Rocher
      • Positionnement objectif : cosmétique, soin du corps et du visage, expert de la nature
      • Positionnement affectif : ressource, calme, permet de s’ouvrir
      • Positionnement symbolique : Pygmalion qui permet aux femmes de s’épanouir
      Identification : soin du visage et du corps, cosmétique Différenciation : tire ses bienfaits de la nature via sa connaissance
      • Situation:
        • Faire face aux problèmes de perception du transport aérien (peu sur, stressant),
        • Relever une relative mauvaise image de la compagnie (anciennement publique) chez les clients business (chère mais pas toujours orientée service),
        • Accompagner la montée en gamme et le repositionnement d’Air France, compagnie universelle vers une logique premium
      Air France
      • Objectifs:
        • Faire connaître le positionnement premium de la compagnie,
        • Améliorer l’image de marque du transport aérien via Air France, capable de délivrer une logique relaxante et de qualité,
        • Encourager à préférer Air France pour les consommteurs réguliers (clients business )
      Air France
      • Comprendre la cible:
        • Cible principale: passagers
        • Coeur de cible : business
      • Une perception du transport aérien: pratique mais stressant (attentes, faible place)
      • Une sensibilité croissante au raffinement du luxe et à l’expérience
      • Une aspiration à profiter du temps libre pour se ressourcer, de se reconstruire
      Air France
      • Le positionnement marketing: Air France, une marque premium du transport aérien
      • Le positionnement publicitaire: une marque aérienne, sensuelle et élégante, agréable et relaxante.
      • L’axe créatif: le ciel, grâce à Air France, un endroit beau et relaxant
      Du positionnement à l’axe créatif
    •  
    • Stratégie de création
      • La stratégie de création permet de proposer:
      • une promesse que le produit va permettre de remplir. Elle peut être comprendre des éléments d’ordre tangible comme intangible.(Par ex: l’eau d’Evian promet une qualité nutritionnelle comme la jeunesse).
      • une preuve, qui va justifier la promesse (Pour Evian, il s’agit de l’origine de la source)
      • un ton, qui va donner l’ambiance, l’univers de la campagne comme la façon de s’exprimer (Pour Evian, il s’agit d’ une ambiance jeune et dynamique, un ton positif, un peu décalé)
      • des contraintes, qui incluent des éléments d’ordre artistique (respect de la charte graphique, de la signature, du jingle,...) d’ordre juridique (mention légale), voire d’ordre financier.
      • des contraintes
    • Traduction créative: l’exemple du Dancing robot de C4
      • Situation de départ: Citroën marque vieille, pas à la pointe de la technologie et de la modernité, dans l’ombre de la réussite de Peugeot, Renault
      • Objectifs: moderniser l’image de marque, tant sur le point technologique qu’affectif, faire connaître les innovations, inciter à essayer les voitures de la marque
      • Positionnement de Citrôën: marque qui s adresse aux jeunes, mobile, positive (C3 “la vie est belle”)
      • Positionnement de la C4: plus de technologie, design sportif mais élégant
    • Traduction créative: l’exemple du Dancing robot de C4
      • Cibles: sensibles au décalage ludique, à toutes les formes d’expressions artistiques avec prépondérance pour musique et danse (cf pratiques), à la simplicité d’usage pour obtenir le maximum de plaisir
      • Positionnement “créatif”de la voiture: la C4 est pleine de possibilités et s’humanise grâce à ses caractéristiques.
      • Promesse: faites le plein de vie et de créativité avec la technologie de la C4.
      • Preuve: capacité de la voiture à intégrer la technologie pour développer une attitude sublimée
      • Concept: le robot dansant
      • L’annonceur: il passe commande d’une campagne, définit le cahier des charges (incluant les objectifs de communication, le positionnement, les cibles)
      • L’agence: elle crée le message et le concept de la campagne, elle engage les producteurs, plannifie le plan de campagne
      • Les producteurs (société de production, photographe, agence internet, webmaster…): ils procèdent la réalisation du concept
      Les acteurs
      • Rappel:
        • Identité de la marque, histoire, positionnement.
        • Éléments économiques
        • Histoire de la communication de la marque
        • Communication de la concurrence
        • Axe marketing de la campagne
      • Demande:
        • Objectifs de communication
        • Cibles
        • Éléments indicatifs, contraintes
        • Délai
        • Budget
      Brief / Cahier des charges
      • C’est le document créé en interne de l’agence, remis aux équipes créatives. Il est composé des éléments suivants:
      • Positionnement
      • Cibles
      • Objectifs
      • Promesse
      • Preuve / Support de la promesse
      • Ton
      • Contraintes
      La copy-strategy
      • Il peut être complété par l’axe créatif, proposé par le directeur de création, qui définit le faisceau de situations dans lequel peut s’inscrire la création, afin de toucher efficacement les cibles.
      • Exemple: Pour Canal plus, il s’agit de développer une image de marque autour de narrateur d’histoires plus fortes et impliquantes.
      • Axe créatif retenu: des dialogues du quotidien où le récit du film de la veille part dans l’absurde.
      La copy-strat et l’axe créatif
      • Passer du positionnement stratégique et de la promesse …
      De la stratégie à la pratique Territoire conceptuel et stratégique Territoire émotionnel et symbolique … au concept créatif et à la narration publicitaire Transcription Incarnation Narration
      • Identifier la cible (d’après brief de marque)
      • Etudes des spots => réinterprétation des critères
      • Identifier les critères
      Comprendre le spectateur
      • Critères démographiques: Age, sexe,statut familial.
      • C.S.P.
      • Groupe d’appartenance, de référence.
      • Pratiques : ce qu’il fait ? avec qui ?
      • Valeurs : ce qu’il défend ?
      • Aspirations: ce vers quoi il tend ?
      Identifier la cible Identité Moteurs Aspirations Univers Tendances Culture
      • Mieux comprendre les ressorts de la cible
      • Elargir au delà de l’acte d’achat et l’expérience de consommation
      • Définir le contexte d’efficacité pour impliquer la cible
      Approfondir et cerner les motivations
      • Identifier des registres et des leviers émotionnels permettant d’interpeller et d’impliquer
      • Développer des faisceaux de situations et d’histoire permettant de viser les objectifs en accord avec les cibles
      Donner des axes créatifs de stimulation
      •  Réinventer le discours autour de la téléphonie
      • Changer l’image technologique de la téléphonie
      • Cibles : jeunes et adultes assez branchés, urbains, nomades, curieux
      • Promesse : placer le mobile comme un élément de redécouverte sociale, ambiance conviviale
      Ex SFR
      • Axe créatif : La vie de célibataires trentenaires et leurs anecdotes de relations sociale
      • Mettre en avant l’individu urbain au cœur de son univers et de ses histoires pour éclairer les situations intéressantes
      • Placer le téléphone comme un attribut de ces histoires et non comme l’objet essentiel.
      SFR