La Stylistique

  • 10,588 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
10,588
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3

Actions

Shares
Downloads
165
Comments
0
Likes
2

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. La stylistique
  • 2. Sommaire
    • I Les valeurs stylistique des différentes catégories grammaticales
      • Les pronoms personnels
      • Les articles
      • Les adjectifs
      • Préfixe, comparatif, superlatifs, adverbes
      • Les substantifs
    • II La valeur stylistique des types de phrases
      • Les phrases types
      • Les phrases à structure particulière
      • Les phrases nominales
    • III La valeur stylistique des sons et de l’écriture
      • Les sons
      • L’écriture
  • 3. Pronoms personnels: je/moi/nous
    • Je = forme atone
    • Moi : forme tonique = accompagne ou remplace le je
    • Il a 4 valeurs stylistiques
    • valeur affective: lorsque le jeu exprime la revendication de qqchose (ex : « Gervais j’en veux)
    • valeur de confidence (véhicule un secret ou rapprochement du consommateur et de l’annonceur) ex : «  moi mes gencives c’est du béto » 
  • 4. Pronoms personnels: je/moi/nous
    • valeur d’affirmation d’une identité (le consommateur s’amalgame avec le produit) Ex : «  Ma corsa c’est tout moi « En Devernois, je suis moi »
    • valeur de renvoi à une personne ( une personne parle en son nom au produit) ex : le vendeur qui engage sa réputation : Catherine Mamet j’habite les maisons que je construis » ou c’est lorsqu’une personnalité vente le produit : «  parce que je le vaut bien « ou lorsque la personne est un consommateur anonyme satisfait du produit = publicité par attestation ou lorsque l’on utilise un produit en prosopopée : «  tte petite déjà j’était une grande nerveuse moi la R5 »
    • Nous
    • valeur de solidarité (l’annonceur se dévoue pour le consommateur) : «  Shampoing Klorane, nous utilisons le meilleur des plantes pour rétablir la santé et la beauté de vos cheveux  »
  • 5. Pronoms personnels: Tu
    • Tu ( utilisé généralement pour les enfants ou complicité adulte)
    • Il a 3 valeurs
    • valeur d’intimité : Quand il y a un dialogue entre amis, parents …. (Proximité avec la cible)
    • valeur d’interpellation : on va s’adresser au produit en le renforcent par un accent lyrique (ex : «  Brut de noir : O toi grand caco , roi des dessert »)
    • valeur d’adresse au produit ou au service : le consommateur s’adresse directement au produit ou au service pour lui faire une déclaration («  Monoprix , tu me plais tu sais «  ou «   velouté tu me mets la pulpe à la bouche »)
  • 6. Pronoms personnels: Vous
    • 4 valeurs
    • valeur d’interpellation : L’annonceur va s’adresser à sa cible en la plaçant dans une catégorie particulière d’individu réel ou idéal (Ex : «  vous qui êtes une femme dynamique, qui trottez tte la journée, vous êtes aussi une femme élégante »)
    • valeur de persuasion : on cherche à convaincre d’acheter le produit ou d’avoir recours au service en douceur ou autoritaire (ex : «  vous avez prit froid, vous vous sentez froid > oscillo coccinum)
    • verbe impératif («  n’oubliez jamais : la mode n’est belle que dans la mesure ou elle vs vas bien que votre apparence est le reflet de votre personnalité profonde ( Harmonicolor))
    • valeur de personnification : se trouve dans les publipostages, il flatte le consommateur (ex «  Pour vous 30 % de remise »)
  • 7. Pronoms personnels: ils,elles,on
    • 3 valeurs
    • valeur de préservation de l’anonymat du produit (ex: «  Ca fait 100ans qu’on lui casse les oreilles….. » ( le petit Lu ))
    • valeur d’humanisation ( utilisé uniquement pour les produits informatiques ) (ex: «  elle tabule, elle tape » (machine à écrire))
    • valeur de vérité générale (ex: «  Nouvelles Frontières on y prend goût ») 
  • 8. Les Principales associations des pronoms personnels
    • je, tu : Intimité, osmose
      • «  c’est toi que j’aime autant «  Belle-Maman
      • «  cette tendresse, cette peau douce….ce parfum suptile : mon petit canard je t’adore ! «  ( Boucherie Bernard )
    • il et elle : un homme et une femme sont réunis par le produit
      • «  il se parfume, elle s’abandonne «  ( Le parfum Bel Ami )
    • le nous et le vous
      • le «  nous «  ( annonceur,collaborateur) et le « vous » ( le consommateur )
      • Donne l’exclusivité au consommateur (altruisme)
        • «  nous avons découvert le soja à boire. Vous avez découvert que c’était délicieux «  ( Biostar)
        • «  Nous avons du talent, Vous avez du talent «  ( Société Générale)
  • 9. Articles
    • Les Articles définis ( le, la,les)
    • valeur d’exclusivité ou valeur d’excellence: Utilisée quand le produit est reconnu
      • «  Clinique. La méthode «  ( Cosmétique)
    • valeur générique : L’annonceur joue sur le fait que son produit est le produit générique de sa catégorie
      • «  La bière qui fait aimer la bière «  Heineken
      • «  la lumière qui démode la lumière «  Philips
    • L’article partitif ( de la, du)
    • valeur expressive
      • «  du pain,du vin, du boursin »  boursin
      • «  Lissac. Du choix. De la qualité. « ( Lissac )
  • 10. Les articles indéfinis (un,une,des)
    • valeur d’identification : Quand l’annonceur lance une nouvelle gamme de produit
      • «  Un nouvel instrument. Un trait précis. Un trait facile «  ( Linermatic Ricil)
    • valeur de mise en relief : L’annonceur est reconnu dans son secteur d’activité. La valeur de la marque suffit pour assurer la marque du produit
      • «  une boite Belin. «  ( Belin )
    • valeur emphatique : Exagération ou Grandiloquence
      • «  des pâtes, des pâtes oui mais des Panzanis « 
    • valeur d’ambiguïté: Lorsque un annonceur en utilisant le « un » jouera à la fois sur «  un «  article indéfini et à la fois sur l’adjectif cardinal, numéral
      • «  Aubade pour un homme »  Aubade
  • 11.   Adjectif
    • Effet moral : lorsqu’un adjectif monosyllabique est placé après il a un effet moral.
      • «   Kloran. Les gestes vrais «  (valeur spirituelle)
    • Valeur de suspens: on va énumérer une série d’adjectif pour savoir de quoi on parle.
      • Précise, fiable, économique, garantie 5ans , rapide = Toyota
    • Les utilisations détournées
    • Hypallage : cela consiste à associer un adjectif avec un substantif auquel il ne convient pas pour le sens
      • Ex : douceur blonde ( Garnier)
      • Ex : les cuisinières panoramiques ( Philips )
    • Lorsque on utilise un adverbe en adjectif (très fréquent)
      • Ex : « Persil plus blanc que blanc » «  Moi, je bronze, sublime »
  • 12. Préfixe,suffixe, comparatif, superlatifs, adverbes
    • Préfixe
    • C’est un élément qu’on rajoute au terme et qui modifie son sens
      • «  Vetue , dévetue »
    • Suffixe
    • C’est un élément qui se rajoute après le terme. Dévalorisation
      • Jaune= jaunâtre
  • 13. Préfixe,suffixe, comparatif, superlatifs, adverbes
    • Comparatif de supériorité
    • Plus que, mieux ou mieux que, meilleur » (ex: le déodorant qui dure plus longtemps)
    • Meilleur : (ex: La nature est votre meilleur ami ( axe ))
    • Mieux : (ex: Vivre tous les jours mieux ( heudebert ))
    • Comparitif d’égalité ( peu utilisé )
    • « Aussi »
    • Comparatif d’infériorité
    • «  Moins » 
    • Ex : «  moins on roule , plus on va vite «  ( Air inter )
  • 14. Préfixe,suffixe, comparatif, superlatifs, adverbes
    • Superlatif relatif : Le plus et le meilleur
      • «  Clarins signe la plus jolie manière de bronzer « 
      • «  Pour le meilleur de l’Amérique «  ( TWA)
    • Superlatif absolu : On va donner une caractéristique absolue sans qu’il est de système de référence
      • «  Lotus, Papier toilette, très doux, très résistant, très long»
    • Les archaïques : Ce sont des formules très anciennes qui marquent la supériorité
      • Sufisme «  isme »
      • Dérive du latin : «  maximum, summum
      • «  Soldes des soldes «  = superlatif hébraïques (religion juive = le Roi des roi )
  • 15. Préfixe, suffixe, comparatif, superlatifs, adverbes
    • Les Noms
    • Substantif concret ( voiture……) / Substantif abstrait (amour,liberté….) : Intéressant lorsque un annonceur joue sur un mot qui peut avoir un sens concret, un sens abstrait
      • «  Europe 1 c’est la pêche » Visuel : un homme avec une pêche avec le logo Europe 1 sur la feuille
    • Lorsque on joue sur la différenciation entre le nom propre ou le nom commun . ils vont utiliser le nom de leur marque en parlant d’une personne
      • «  Partez en vacances avec AGFA et revenez avec de belles couleurs »
      • «  un Ricard sinon rien »
    • Un annonceur qui joue dans la même formule joue sur son nom et un nom commun.
      • Ex : « difficile d’être plus Nana que ma nana » « Ex : Seul Danone c’est faire des danone »)
    • Lorsque le nom ou substantif se prend pour un adjectif
      • «  Morgan je suis Morgane de toi » 
    • Substantif utilisé comme un adjectif
      • «  Geste fraîcheur du matin » «  Ligne minceur »
  • 16. Les phrases types
    • La phrase impérative : injonction à une action
    • La phrase interrogative : prise à témoin, encouragement à réflexion, à réponse
    • La phrase déclarative : On va trouver un verbe à l’indicatif. une phrase déclarative annonce un fait réel
    • La forme négative : Utilisé en pub dans 2 cas 
      • la publicité dans la com sociale, institutionnelle, ministérielle = forme négatif + impératif ( 1ère ou 2ème personne ) «  soyez pas nul , filez vos globules »   (don du sang ) «Noêl n’existe pas «  ( secours populaire )
      • communication produit en 2 temps : ( une phrase négative et une phrase positive ) «  elle n’est pas chez sa fille dans l’Illinois mais elles prennent le café ensemble »
  • 17. Le temps
    • 4 valeurs stylistiques du Présent :
    • expression d’une vérité générale «  Les grandes idées sont simples »
    • expression ponctuelle de l’actualité «  j’ai choisi Skip »
    • On utilise qui mette en évidence le résultat dégagement d’une norme > on va dire au consommateur ce qu’il doit faire «  cette été les robes se portent courte » ( la City )
    • présent d’anticipation : Présent qui a une valeur de futur : «  Appliquée le soir, vous vous réveillez la paupière défripée et dégonflée »
  • 18. Phrase nominale ou ellipse
    • 5 valeurs
    • 1ère valeur : quand on veut reproduire la vivacité la spontanéité de la langue orale «  Moral a zéro ? mal dans sa peau ? Envie de beauté …. ( cosmétique ) »
    • 2ème valeur : confidence. C’est la confidence d’une personne présente dans la pub «  l’appel du voyage, de climat tropicaux , je rêve d’ailleurs, de couleur sable et pis ou terre , de matière naturel ( Sym ) »
  • 19. Phrase nominale ou ellipse
    • 3ème valeur : permet d’exprimer une émotion à l’état brut (de pair avec la forme exclamative ) «  Panasonic ! Quel bonheur ! »
    • 4ème valeur : Pour aller à l’essentiel calé sur la langue journalistique
    • 5ème valeur : Lorsque l’annonceur veut insister sur l’intemporalité du produit ou du message «  Osmose : l’art et la matière »
  • 20. La valeur stylistique des sons et de l’écriture
    • Valeurs stylistiques des voyelles : 5 familles
    • Voyelle Clair
    • é et ê = véhiculé la notion de gaîté de joie
    • Voyelle aiguë
    • i et u = amplifie et anticipe un cri , un bruit ( kiri,kiri,kiri )
  • 21. La valeur stylistique des sons et de l’écriture
    • Voyelle éclatante
    • a,o,e,eu = éclat dynamisme
    • Voyelle sombre
    • ou ( eu fermé ) = jeu  ça renforce le mystère , la gravité
    • Voyelle nasale
    • ou,an, in , un  nonchalance,longueur,lenteur
  • 22. La valeur stylistique des sons et de l’écriture
    • Consonne : 6 catégories
    • Consonnes sourdes ou explosives ( pe, te ,ke )
    • Elle véhicule le dynamisme, la revendication) « t’as le ticket chic , ta le ticket choc «  ( RATP)
    • Consonnes sonores (b,d,g )
    • Elle vont traduire l’agitation voir la colère ou un bruit répété «  et badadi et badada , la meilleure eau c’est la Badoit »
    • Consonnes nasales : Me et ne ( même valeur que les voyelles nasales )
  • 23. La valeur stylistique des sons et de l’écriture
    • Consonnes liquides ( l et r )
    • Le = le glissement, la liquidité / Re = grondement, sauvage «  un constructeur qui sort ses griffes »
    • Consonnes spirantes: Fe,se,v,z
    • Elles traduisent la liberté la douceur «  vas y vaza «  Vaza »
    • Consomme chuintantes Che,j
    • Exprime le sentiment «  Gini je t’aime »
  • 24. La valeur stylistique des sons et de l’écriture
    • 2 combinaisons
    • l’onomatopée : C’est un son qui est censé reproduire une action . Beaucoup parlé par les enfants Etat d’esprit jeune
      • «  miam,miam pour les nouveaux E-Mac de toutes les couleurs comme des berlingots au parfum, cassis, mandarine.. 
    • le procédé de l’harmonie imitative : c’est lorsque que l’on répète un son et que ce son est censé reconnaître le bruit du produit
      • «  Crocky c’est croquant, croquis craquant. chic croque . je craque
  • 25. La ponctuation
    • Le point
      • Jamais de point après un titre
      • Jamais de point après un sous titre
      • Jamais de point après une raison sociale
    • Valeur assertive : Le point en pub exprime une vérité générale «  La Hollande. L’autre pays du fromage. » 
  • 26. La ponctuation
    • La virgule
    • Elle sert à séparer les termes d’une énumération
      • Vous êtes un groupe : lent, mou, démotivé et inintéressant
    • Avec une conjonction de coordination : La virgule sert quand on intercale un élément dans une énumération ou dans une construction normal d’une phrase
      • Vous êtes un groupe : mou, lent, démotivé, le plus souvent, et inintéressant
      • Vous êtes lent, mou, démotivé et, le plus souvent, inintéressant.
      • J’en ai rêvé, Sony l’a fait
  • 27. La ponctuation
    • Le point virgule
      • Pas de majuscules après le point de virgule
      • Permet de montrer le caractère indépendant aux deux éléments de la phrase
    • Les deux points
      • Les deux points amène l’explication ou une énumération
      • Pas de majuscule après les 2 points
      • Après les deux points propos rapportés d’une personne (deux points et guillemets)
      • Procédés de mettre en valeur la qualité du produit permet la mémorisation du produit
        • Aérospatiale : l’entreprise qui dépasse l’imagination
    • Les points de suspension : Très forte valeur émotive ou laisse court à l’imagination
        • Arpège….. et rien d’autre ( Lanvin)
  • 28. La ponctuation
    • Point d’exclamation
      • Montre l’enthousiasme
      • Il permet de véhiculer l’émotion que l’on ressent. Renforce l’émotion « Peugeot 205 : quelle sacré numéro ! »
    • Point d’exclamation + impératif
      • Renforce l’impératif
      • Remettez en forme votre forme ( Supradine)
    • Point d’interrogation
      • On l’utilise dans une répartie muette : c’est lorsqu’on associe des points d’interrogation avec des points de suspension.
  • 29. La ponctuation
    • Les guillemets
      • On l’utilise généralement entre deux points
      • Quand on sent que l’expression ne correspond pas au niveau de langage
      • St utilisé au niveau de l’accroche. Ça crédibilise le produit
      • «  Avec Diadermine je lutte actuellement contre le temps »
    • Les parenthèses
      • On l’utilise pour un compléments d’information
      • En pub elle sert à amener en douce une info très importante
      • «  Le douze de Chivas ( n’existe pas en atomiseur ) «  ( Wisky qui a 12ans d’age)
  • 30. La tournure impérative (peu utilisée en publicité) à pour but d’interpeller et l’impliquer le lecteur. Elle construit une fonction phatique pour inviter à lire la suite, c’est à dire la nature du gachis à arrêter. La tournure impérative du slogan est axée sur l’action commune .
  • 31. L’annonceur utilise des phrases nominales pour leur capacité suggestive mais aussi pour parler de manière plus directe et plus appropriée à une cible jeune ou peu éduquée. Idem pour les dates de diffusion afin de se concentrer sur l’essentiel Sur l’aspect promotionnel, l’impératif est utilisé pour sa fonction conative. Elle permet aussi d’amener le “vous” plus impliquant autour du gain.
  • 32. L’accroche met l’accent sur la personnalisation (cf aussi « pour eux ») et la vérité générale. On encourage ainsi l’assimilation de l’entité Siemens au registre folklorique. L’aller retour entre la 3e personne et la 1ere personne du pluriel (« nos » et « eux ») permet d’éluder progressivement la distance entre les deux entités (le local et l’autre, ici Siemens) et au contraire de créer une superposition (nous c’est vous)  But principal de la communication Le champs sémantique et les formules utilisées renvoient clairement au sentiment amoureux (« depuis toujours » « histoire d’amour » « jamais comme une autre ») Il y a une valorisation des personnages à travers l’abbréviation A.S. (virtuoses)
  • 33.  
  • 34.  
  • 35.  
  • 36.  
  • 37. La tournure de phrase est ici affirmative pour créer une injonction à respecter.
  • 38.  
  • 39.  
  • 40.