Alimentation et santé par shopwise
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Alimentation et santé par shopwise

on

  • 1,794 views

LE CONTEXTE DE SANTÉ PUBLIQUE ...

LE CONTEXTE DE SANTÉ PUBLIQUE
Nous n’avons jamais vécu aussi longtemps. Mais à quoi sert ce bonus d’espérance de vie s’il n’est pas vécu en bonne santé? Les messages de santé publique n’ont jamais été aussi forts pour prévenir l’obésité, l’épidémie du siècle. Aujourd’hui, 58% des Français sont persuadés que pour bien vieillir, il faut manger sainement. Et 90% d’entre eux sont inquiets de leur alimentation. Certes, ils sont bien informés et se sentent concernés. Mais leur comportement reste inapproprié. Pourquoi ? Leurs connaissances en nutrition sont-elles à la hauteur ? Les messages seraient-ils brouillés ou peu crédibles ? La forme et le contenu des campagnes d’éducation menées par les différents acteurs sont-elles adaptées ? Au final, face à un produit en grande surface, qu’est-ce qui motive l’acte d’achat ?
Ce sont les questions abordées dans cette analyse réalisée par Shopwise.

Statistics

Views

Total Views
1,794
Views on SlideShare
1,794
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
47
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Alimentation et santé par shopwise Alimentation et santé par shopwise Presentation Transcript

  • ALIMENTATION ET NUTRITION - SANTÉ, LES FRANÇAIS SONT-ILS PERDUS?Analyse de l’état de santé, des comportements alimentaires et des connaissances des consommateurs d’aujourd’hui. Juin 2012 Shopwise, Direction Santé-Nutrition 55 Rue Anatole France 92532 Levallois-Perret Cedex contact@shopwise.fr 1
  • Bien choisir ses aliments: une préoccupation de tous les Français.Les bénéfices nutritionnels des aliments ou les signes distinctifs dequalité sont omniprésents sur les emballages, dans les médias, chez le médecin,pour améliorer l’alimentation des Français.Les messages de santé publique n’ont jamais été aussi forts pourprévenir l’obésité, l’épidémie du siècle.Malgré tout, l’obésité ne cesse d’augmenter, alimentant les maladieschroniques coûtant très cher à la société.En même temps, la suspicion envers les aliments, notamment tous les produitsindustriels est très forte. Les informations peuvent être contradictoires et difficiles àcomprendre, c’est le brouhaha !COMMENT LES CONSOMMATEURS S’Y RETROUVENT-T-ILS?EST-CE QUE LES MESSAGES DE PRÉVENTION ET D’ÉDUCATIONSONT COMPRIS?AU FINAL, QU’EST CE QUI MOTIVE L’ACTE D’ACHAT? Ce sont les questions abordées dans cette analyse réalisée par Shopwise. 2
  • 3
  • LES MALADIES DUES A DES CAUSES NUTRITIONNELLES SONT NOMBREUSES.ELLES COÛTENT CHER A LA SOCIÉTÉ. Vieillissement de Obésité et la population surpoids Carence Carence Hypertension Hyperglycémie Calcium Vitamine D artérielle Hypercholestérolémie 4.7% adultes 75% des femmes 90% des femmes de 31 % adultes 44 % adultes diagnostiqués diagnostiqués de plus de 55 ans plus de 45 ans diagnostiqués 12.5% adultes traités 3.4% traités 15.7% adultes traités Diabète II Ostéoporose Maladies 2.7 Millions de 11.4 Millions de cardiovasculaires Français femmes diagnostiqués diagnostiquées 147 000 décès / an 20% des diabétiques ne sont pas diagnostiqués Sources: INVS 2007, TNS Sofres 2010, SUVIMAX, ANC 4
  • L’OBÉSITÉ NE CESSE D’AUGMENTER ET TOUS LES ÂGES SONT CONCERNÉS. 2009 49.3% 17.8% des adultes & des enfants 1997 2001 10,1 % 2003 11,3 % 2006 12,6 % 14,5 % 8,5 % 1991 1980 sont obèses ou en surpoids en 2009. 6,1 % 6,5 % Courbe de croissance de l’obésité L’augmentation du nombre d’obèses % population ayant plus de 65 ans associé au vieillissement de la population 2050 et à l’amélioration des diagnostics (qui 20% augmente le nombre de personnes traitées) vont inéluctablement augmenter le coût pour la société d’une mauvaise 2011 hygiène alimentaire. 2008 2009 2010 16,80% 2007 16,60% 16,40% 16,50% 2001 16,30% 15,90% Sources: Obépi 2009, INSEE 2010 5
  • LA SEULE SOLUTION EST LA PRÉVENTION: LE PNNS A ÉTÉ LANCÉ EN 2001 PAR LEMINISTERE DE LA SANTÉ. Campagnes de communication Éducation nationale, jeunesse et sports Prévention Éducation nutritionnelle Agriculture Industries alimentaires Professionnels de santé Recherche Prévention Dépistage précoce et Offre alimentaire prise en charge des troubles nutritionnels Ciblage des populations défavorisées et précaires Associations et Collectivités locales 6
  • LES CONSOMMATEURS ONT BIEN ENTENDU LES MESSAGES DE PRÉVENTION. 71% des 15 ans et plus ont bien mémorisé les messages et sont capables d’en restituer au moins un spontanément. sources: INPES 2007 7
  • LA PRISE DE CONSCIENCE EST RÉELLE.LE LIEN ENTRE ALIMENTATION ET SANTÉ NE FAIT PLUS AUCUN DOUTE. 75% 1997, avant PNNS 89% 2007, après 6 ans de PNNS des Français pensent que la manière de manger a une influence sur leur état de santé. 58% des Français pensent que pour bien vieillir, il faut manger sainement. Sources: CREDOC, enquêtes CCAF 1997 et 2007, IFOP 2010 8
  • L’ÉQUILIBRE ET LA SANTÉ SONT PLUS QUE JAMAIS SYNONYMES DE BIENMANGER. Réponses à la question: « Qu’est-ce que bien manger? » sortir de exemples de plats sortir de exemples de lordinaire et daliments lordinaire plats et 11% 16% 17% daliments 30% équilibre et santé 24% plaisir de manger et de lacte social 20% plaisir de manger et de lacte social équilibre et 38% santé 37% 1988 2007 Sources: CREDOC, enquêtes CCAF 1988 et 2007 9
  • ET LES CONSOMMATEURS SONT PRÊTS A AGIR! 67% des Français estiment que le fait d’avoir ou non une alimentation saine dépend avant tout d’eux- mêmes. Source: CREDOC 2007 10
  • 11
  • POUR JUGER DE LA QUALITÉ D’UN ALIMENT,LES CONSOMMATEURS LE PLACENT DANS SON CONTEXTE GLOBAL. Goût Prix Manger pas cher, bon, sain? tout en respectant la Planète et les Hommes, c’est le comportement idéal. 12
  • POUR LES CONSOMMATEURS, UN PRODUIT DE BONNE QUALITÉ, C’EST …. goût 100% 90% signe de qualité, 80% 70% prix label 60% 50% 40% 30% 20% 10% produit local 0% provenance liste des avantage santé ingrédients respect de lenvironnement Source: Baromètre alimentation 2011, CREDOC 13
  • ET ILS SONT MÊME PRÊTS A Y METTRE LE PRIX. 68% des Français sont prêt à payer plus si le produit respecte l’environnement. 59% si le produit présente un signe de qualité. 56% si le produit est issu du commerce équitable. Source: Baromètre alimentation 2011, CREDOC 14
  • MAIS UNE LONGUE HISTOIRE DE CRISES ALIMENTE LA PEUR ET SEME LE DOUTE. Acides gras Vache folle OGM et Trans et Colorants et et Dioxine Listéria pesticides Huile de édulcorants hormones palme 1980 2011 15
  • Les crises sèment le douteHEUREUSEMENT, LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EST AUJOURD’HUI ACQUISE. 53% des Français Sain Ne contient pas de substances pensent que la qualité des artificielles produits alimentaires s’est améliorée depuis 20 ans. Garantit l’hygiène L’hygiène est maintenant un acquis. Comble la faim Ce que représente un produit de bonne qualité Source: Baromètre alimentation 2001, CREDOC 16
  • MAIS LES CONSOMMATEURS SONT EN PLEINE « CRISE DE CONFIANCE ».MANGER EST DEVENU ANXIOGÈNE. 9/10 des Français sont inquiets de la composition des aliments. Les débats scientifiques font rage autour des « objets comestibles non identifiés » présents dans nos aliments. Source: AC Nielsen, 2005 17
  • POUR Y RÉPONDRE, L’OFFRE ALIMENTAIRE SE VEUT RASSURANTE. • Élimination des • Élimination des • Multiplication additifs arômes, des labels colorants et • Produits du édulcorants terroir artificiels Clean label Naturalité Qualité 9859 39288 4574 7596 2007 2010 2007 2010 Nombre de nouveaux produits Nombre de nouveaux produits Source: Innova Market insight, 2010 18
  • AU POINT DE DÉPASSER LA DEMANDE ET DE RÉPONDRE A DES POLÉMIQUES SANSFONDEMENT SCIENTIFIQUE. Marché mondial de 6 Md$ 33% 2% en 2012 12454 des adultes et des Européens se croient allergiques 3 à7 % 5121 ou intolérants des enfants sont réellement 2007 2010 touchés. Nombre de nouveaux produits sans allergènes Sources: Eufic, CICBAA, Euromonitor 2012, Innova Market Insights 2010 19
  • ET LE BILAN EST POSITIF: LES INQUIÉTUDES ALIMENAIRES DIMINUENT… SAUFPOUR LES ALLERGÈNES! % personnes inquiètes Pesticides OGM 44% 62% 30% 54% 2010 2011 2010 2011 Additifs Allergènes 35% 13% 29% 8% 2010 2011 2010 2011 Sources: Baromètre alimentation 2010, 2011, CREDOC 20
  • 21
  • INTERNET EST LE VECTEUR D’INFORMATIONS LE PLUS UTILISÉ. 82% des Français recherchent des informations sur la nutrition via Internet , mais sont seulement 14% à y faire confiance. 22
  • POURTANT, LA CONFIANCE EST DE PRÉFÉRENCE ACCORDÉE AU CORPSMÉDICAL. 70% des Français font d’avantage confiance au corps médical. 23
  • ALORS LES MÉDECINS ONT PRIS LA PAROLE.SOIT POUR PORTER LA VOIX DES INDUSTRIELS, SOIT EN LEUR PROPRE NOM. Les best-sellers des médecins nutritionnistes Dr Fantino ISA : Association des producteurs d’édulcorants 24
  • LES PRODUITS EUX-MÊMES SONT DES VECTEURS D’INFORMATIONS. 53% des Français cherchent des informations sur les étiquettes des produits alimentaires. Mais ils sont seulement 15% à leur faire confiance. 25
  • LA MULTIPLICITÉ DES MESSAGES ET DES VECTEURS A NOYÉ LE CONSOMMATEUR. Médias Publicité Médecins Et la diversité des présentations non plus ! TENTATVES Associations de Industriels État d’éducation nutritionnelle + institutionnel + médias = consommateurs cacopphonie alimentaire Informations confuses et parfois contradictoires. 26
  • 27
  • LES CONSOMMATEURS AVOUENT NE PAS COMPRENDRE LES ETIQUETAGES. 51% des Français 63% 49% 33% déclarent ne pas comprendre l’étiquetage nutritionnel des Allégations Valeurs Liste des ingrédients produits alimentaires. nutritionnelles Source: CLCV 28
  • ET SONT PEU NOMBREUX À LES LIRE. 9% 100 80 60 des Français 40 seulement consultent les 20 informations nutritionnelles en faisant leurs courses, et 0 essentiellement sur les plats Angleterre Allemagne Hongrie Pologne Suède France préparés, les yaourts et les céréales de petit déjeuner. Avez-vous consulté les informations nutritionnelles sur les emballages? (%) 29
  • MALGRÉ LES EFFORTS DÉPLOYÉS PAR LES MARQUES POUR LES RENDRE PLUSLISIBLES. (VRAIMENT PLUS LISIBLES?) 80% des produits alimentaires en France, arborent un étiquetage nutritionnel sur la face arrière et 48% sur la face avant (même s’il n’est pas encore obligatoire). 30
  • EN EFFET, LEURS CONNAISSANCES SONT TRES LIMITÉES…. Les Français savent que le zinc, les omégas 3, le magnésium… sont bons pour leur santé mais ils ignorent dans quels aliments les trouver. Ils sous-estiment les calories des aliments qu’ils pensent sains. 65% d’entre eux affirment qu’il faut éviter de manger trop gras mais pensent que l’huile d’olive contient 55% de matières grasses (99% en réalité comme toutes les huiles). Angleterre Hongrie Suède Allemagne France Pologne 30% d’entre eux affirment que l’huile d’olive améliore le transit intestinal ! Leur index de connaissance en nutrition est un des moins bons d’Europe. Sources: Enquête Shopwise 2011, enquête GFK 2010, Eufic 2008 31
  • … ET ELLES NOUS RÉSÈRVENT MÊME DES SURPRISES ! Notoriété Les Français ont une bonne huile de palme alcool aspartame caféine sel sucre beurre lactose huile de tournesol vitamine E fibres magnésium omega 3 connaissance des aliments bons pour gluten amidon acide citrique fructose huile de colza céréales complètes gélatine de porc beta-carotène la santé. Mais leur hiérarchisation des matières grasses totalement hydrogénées sirop glucose fructose matières grasses partiellement hydrogénées zinc huile de coco aliments essentiels ne coïncide pas stevia acide ascorbique taurine avec les meilleurs aliments. sulfites bifidobactéries lactobacillus acide gras trans nitrites Bénéfice santé perçu dextrose 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Exemples: manger du sucre, du beurre maltitol / sorbitol selenium ou du sel représente le même risque que manger du gluten ou du lactose. benzoate folates Consommer l’huile de palme ou phytostérol inuline l’aspartame est bien plus risqué selon les Français. Enquête Shopwise 2011, 500 répondants 32
  • ALORS COMMENT PEUVENT-ILS FAIRE LE BON CHOIX QUAND POUR LE MÊME TYPEDE PRODUIT, LA QUALITÉ NUTRITIONNELLE EST TRÈS VARIABLE? sucres (g) 19 18 LES CÉRÉALES POUR 17 Fitness ADULTES TYPE CORN Kelloggs Special K 16 15 FLAKES 14 13 12 Les céréales positionnés minceur sont 11 plus sucrées que les céréales 10 Monoprix 9 Carrefour Fibres (g) traditionnelles. 8 0 1 2 3 4 5 6 7 Kellogs Corn Flakes 7 Les grandes marques se font dépasser 6 5 par les marques distributeurs, voire les Auchan 4 marques discount. 3 Leader Price 2 Mention spéciale pour Leader Price, le Eco plus 1 Priméal 0 moins sucré et le plus riche en fibres ! Shopwise, 2012 33
  • POUR FACILIER CE CHOIX, L’EUROPE A TENTÉ DE RÈGLEMENTER.MAIS N’A PAS SU IMPOSER SON MODELE. Etiquetage nutritionnel obligatoire pour tous les produits. L’Europe voulait éviter à un produit trop sucré de revendiquer une faible teneur en matières grasses. Mais l’étiquetage actuel n’en tient pas compte. L’utilisation des profils nutritionnels n’a pas abouti à un consensus. Règlement 1169/2011/CE 34
  • L’EUROPE VOULAIT UN ÉTIQUETAGE SIMPLE ET FACILE A COMPRENDRE …. Le projet initial: Inspiré de l’étiquetage nutritionnel anglais: les « traffic lights ». Lequel est le plus facile à comprendre? Le résultat final: Les RNJ pour adultes, même si le produit est destiné aux enfants. 35
  • DES PROGRÈS ONT TOUT DE MÊME ÉTÉ RÉALISÉS: Les règlements harmonisent les pratiques de tous les pays de l’Union Européenne. Etiquetage nutritionnel obligatoire sur tous les produits Allégations santé validées Ils ont pour but de mieux informer le consommateur Meilleure lisibilité des ingrédients et de le protéger. Meilleure lisibilité des allergènes Meilleure précision de l’origine du produit Meilleure indication de la qualité de la viande Règlements1169/2011/CE, et 1924/2006/CE 36
  • 37
  • LE CONSOMMATEUR EST PARADOXAL ET SES DEMANDES PILOTENT L’OFFREALIMENTAIRE. Demande des consommateurs Pour modifier les comportements alimentaires, les campagnes d’éducation nutritionnelles ne Réponse sont pas suffisantes. Éducation des industriels D’autant plus que la nutrition n’est qu’un critère de choix parmi d’autres. Possibles Lois dérives 38
  • L’ÉDUCATION ALIMENTAIRE GLOBALE SERAIT UNE MEILLEURE SOLUTION. Milieu socio- culturel Niveau de vie Publicité Circonstances Modes et des repas médias Ce qu’on Mode de Politiques préparation mange nationales des aliments Production Éducation, agricole, Information industrielle Famille, Psychologie entourage de l’individu 39
  • 40
  • La Nutrition est par essence une science en perpétuel mouvement. Les axes derecherches et les interrogations sont encore très nombreux.Les vieilles recettes de grand-mère et les idées reçues qui fleurissent sur internet etdans les forums sont difficiles à combattre.Les habitudes alimentaires ancrées dans les foyers depuis des générations sontdifficiles à modifier. COMMENT UNIFIER LES MESSAGES POUR QU’ILS SOIENT PLUS IMPACTANST?La toute nouvelle réglementation concernant les allégations devraitréconcilier la communication des marques et les avancéesscientifiques.Les médias cherchent à retranscrire les avis des experts scientifiques, mais parfoisavec maladresse.Converger vers des messages uniques, mais pas simplistes, claireset transparentes, sans perdre le consommateur est le challenge desdécennies à venir.Les efforts réalisés ces 10 dernières années ne sont pas vains. Lesfutures générations en cueilleront les fruits. 41
  • IL RESTE ENCORE BEAUCOUP DE CHEMIN A PARCOURIR POUR ÉDUQUER LECONSOMMATEUR DANS LE BUT DE MODIFIER SES COMPORTEMENTSALIMENTAIRES. Les experts scientifiques Le consommateur et ses (nutrition, additifs, préoccupations allergènes, environnement) Message impactant Les industriels agro- Les messages de santé alimentaires et leurs publique engagements 42
  • QUI SOMMES-NOUS ?www.shopwise.frhttp://www.facebook.com/shopwisefr18 mois après son lancement, Shopwise compte: Son ambition:390 000 téléchargements Promouvoir le savoir du consommateur .Au moins 50 000 utilisateurs actifs par mois Participer à l’accessibilité de l’information2 millions de produits scannés alimentaire: pertinente, transparente,27 000 produits analysés simple à comprendre.Des articles et des news chaque jour pourencore plus d’informations sur les produits Aider le consommateur à faire des choixalimentaires. alimentaires éclairés. 43