Your SlideShare is downloading. ×
Le génie
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Le génie

831
views

Published on

Analyse sémio-linguistique de la notion de génie, réalisée par l'institut Sémiosine, conseil en image de marque.

Analyse sémio-linguistique de la notion de génie, réalisée par l'institut Sémiosine, conseil en image de marque.


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
831
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. LE GÉNIE[étude sémio-linguistique]
  • 2. ALe génie est avant tout une aptitude rare et singulière dont certains êtres sont dotés.Par métonymie, le mot désigne également la personne douée de cette aptitude.Aux origines du mot français génie, deux racines latines dont les sens se sontcroisés :• Le mot genius, dont découle le sens de génie comme inspiration puis don inné ;• Le mot ingenium, qui a donné le sens de génie comme activité techniqueinventive.La cohabitation de ces deux acceptions intimement liées entre elles permet decomprendre que c’est par la réalisation d’une œuvre (“agir en génie”) que s’effectuele passage entre le génie potentiel, non encore réalisé (“avoir du génie”) et le géniereconnu, identifié comme tel par la communauté des hommes (“être un génie”).PréambuleAvoir du génie > Agir en génie > Etre un génie
  • 3. GLe génie, un processus de création en 3 étapesInspiration. Être doté d’une inspiration inépuisableet de qualités exceptionnelles.Transformation. Être hors norme quiimprime sa marque dans l’univers.Restitution. L’œuvre de génie comme sourced’inspiration unique pour l’humanité.
  • 4. INSPIRATIONL’IDÉE DE GÉNIE[première étape]
  • 5. SSupériorité du génie : la divinité faite hommeDe l’influence des muses…… à la prédisposition
  • 6. IL’idée de génie : une “synthèse fulgurante”
  • 7. UUnique, inimitable, l’être de génie ne peut être égalé. Supérieur au commun desmortels, fréquemment habité d’un sentiment d’élection, de toute-puissance, voire detranscendance, il aspire à l’absolu, à la perfection.Inspiration. L’idée de génie > Traits distinctifsLe génie est singulier“Depuis la Révolution française se développe unevicieuse tendance crétinisatrice qui tend à faireconsidérer par tout un chacun, que les génies (mis àpart leur œuvre) sont des êtres humains semblables entout au restant du commun des mortels. Ceci est faux.Et ceci est faux pour moi qui suis, à notre époque legénie de la spiritualité la plus vaste, un véritable géniemoderne, ceci est encore plus faux pour les génies quiincarnèrent le sommet de la Renaissance, tel Raphaël,génie quasi divin. Le livre que voici prouvera que la viequotidienne d’un génie, son sommeil, sa digestion, sesextases, ses ongles, ses rhumes, son sang, sa vie etsa mort sont essentiellement différents de ceux dureste de l’humanité. ” Salvador Dali, Journal d’un génie.
  • 8. GLe génie est doué d’une prédisposition pour une discipline, un art qu’il étreintpassionnément et auquel il s’adonne avec exclusivité. C’est pourquoi il éprouve lanécessité vitale d’y consacrer son existence. Sa curiosité insatiable et son exigenceextrême le conduisent à vouloir maîtriser chaque jour davantage son domaine deprédilection.Inspiration. L’idée de génie > Traits distinctifsLe génie est prédisposé“Quand je me sens bien et que je suis debonne humeur […], les pensées meviennent en foule et le plus aisément dumonde. D’où et comment m’arrivent-elles ? Je n’en sais rien, je n’y suis pourrien.” Mozart.
  • 9. GLe génie, c’est celui qui sait “plonger au fond du gouffre pour trouver du nouveau”(Charles Baudelaire). Loin de se laisser circonscrire par les règles établies, qu’ellessoient sociales, formelles, esthétiques ou conceptuelles, le génie invente. Il ne secontente pas d’innover mais s’élance au-delà de ce qui existe, dans une quêteperpétuelle d’autre chose.Inspiration. L’idée de génie > Traits distinctifsLe génie est hors normeLe peintre PaulKlee radicalise encorecette idée : “Le génie,c’est l’erreur dans lesystème.”
  • 10. DDans la tête dun génie
  • 11. SDe loriginalité exceptionnelle à la folie douce
  • 12. La divinité protectrice désignée par le nom Genius a fini par se confondre avecl’individu qu’elle protégeait, jusqu’à la douer parfois d’une forme d’intelligencesupérieure aux autres. D’abord aptitude, le génie a ainsi pu être utilisé pour qualifierl’état même de l’individu.Mais avoir du génie ou être un génie ne constitue pas une fin en soi : tant qu’il n’apas actualisé ses facultés dans des actions significatives, le génie n’en est pas un.Tout se passe comme si le génie devait être identifié comme tel pour exister, c’est-à-dire se manifester aux autres par des réalisations tangibles.Génie : un potentiel à révéler
  • 13. TRANSFORMATIONL’ACTE DE GÉNIE[Deuxième étape]
  • 14. LLa passion, corps et âme
  • 15. TTous des génies ?
  • 16. QQu’il soit artistique, militaire, civil ou scientifique, le génie crée, invente, donnenaissance. Il rend tangible une idée abstraite, assemble, compose, métamorphosel’existant en quelque chose qui n’existe pas encore. Son inspiration, ses intuitionssont ainsi mises en œuvre, actualisées dans un geste. Pour ce faire, il convoqueson expertise, ajuste sa vision stratégique, mobilise son esprit de synthèse. Lejugement du génie permet en effet de rejeter, de choisir, de combiner, d’arranger.On sait d’après les carnets de Beethoven qu’il a composé ses mélodies les pluscélèbres peu à peu, qu’il les a en quelque sorte triées d’ébauches multiples. Il fautainsi à la création une conscience artisanale, une discipline stricte et une attentionparticulière à l’œuvre en train de se faire.Transformation. L’acte de génie > Agir en génieLe génie engendreThomas A. Edison, qui a inventé l’idée la plus inspirantedans le monde, aimait à dire que “le génie est fait d’unpour cent d’inspiration et de quatre-vingt-dix-neuf pourcent de transpiration." Après lui, comme après toutgénie, l’humanité n’a plus été tout à fait la même.
  • 17. EL’esprit visionnaire du génie se nourrit d’une curiosité illimitée et du désird’accompagner l’humanité sur les chemins du progrès. Il révèle aux hommes leursbesoins et comble leurs aspirations à venir. Par sa prescience, il devra avoirtransformé nos façons de voir, de penser, de comprendre, de sentir.Transformation. L’acte de génie > Agir en génieLe génie anticipeNapoléon filera la métaphore cosmique pour évoquer cettefonction : “Les hommes de génie sont des météoresdestinés à brûler pour éclairer leur siècle”.
  • 18. MMalgré sa singularité, le génie ne naît pas dans le vide ; il apparaît dans une culture,une civilisation qui le nourrit, et qu’il va fertiliser à son tour grâce à ses donsparticuliers.Il apparaît donc comme un chaînon, un pivot entre le passé d’une civilisation qui l’afaçonné, et le futur à l’élaboration duquel il participe. Son œuvre d’art peut ainsiservir d’exemple à un autre génie, l’éveillant au sentiment de sa propre originalité.Elle peut plus simplement permettre au commun des mortels de faire l’expérienceéphémère du génie.Le génie se réduit finalement souvent à une œuvre collective dans laquelle soncréateur disparaît. Il entre ainsi dans le patrimoine de l’humanité.Transformation. L’acte de génie > Agir en génieLe génie transmet“L’homme de génie est celui quim’en donne”. Paul Valéry.
  • 19. GLe génie créateur
  • 20. Cette conception d’un génie collectif questionne évidemment la postérité de l’œuvreréalisée. Loin d’appartenir à son créateur, celle-ci lui échappe, devenant un élémentconstitutif d’une culture. Le philosophe Schopenhauer va plus loin, affirmant àpropos du génie que “son cerveau ne lui appartient pas, il appartient au monde”.Une chose reste sûre : le génie se mesure essentiellement à l’aune de sesréalisations. Sa première qualité est d’être un créateur ; réussir sa vie de génieimplique nécessairement qu’il réussisse ce pourquoi il existe, son œuvre. C’est ainsique de potentiel, le génie devient effectif aux yeux du monde.De l’action à l’œuvre
  • 21. RESTITUTIONL’ŒUVRE DE GÉNIE[Troisième étape]
  • 22. UUnique en son genre, l’œuvre de génie ne saurait reproduire des procédés connuset obéir à des règles établies. Elle est porteuse de formes nouvelles, souventrévolutionnaires.L’œuvre de génie ne laisse pas indifférent : elle provoque des réactions intenses. Aupremier abord, elle déconcerte, dérange, scandalise ou enthousiasme ; on ne lacomprend pas. Irréductible, elle interroge sans nécessairement séduire. Par lasuite, elle s’impose souvent, forte de l’intelligence et de la puissance qu’elledéploie. Légion sont les génies dont les découvertes et créations n’ont pas étéreconnues à leur juste valeur de leur vivant. Considérés comme maudits, ils entrentaisément dans la légende : Van Gogh, Baudelaire, Dostoïevski, Wagner, Galilée…La facilité inouïe, la légèreté des compositions de Mozart éclipse les œuvres de sonrival talentueux mais laborieux Salieri. C’est sur ce contraste qu’est construit le filmAmadeus, mettant ainsi en exergue cette manifestation naturelle, étrangementfluide et spontanée que peut constituer l’œuvre de génie.L’œuvre de génie crée une ruptureRestitution. L’œuvre de génie > Originalité
  • 23. CLe créateur de génie considère généralement son œuvre comme l’aboutissement deson destin, ce vers quoi tend sa volonté. Sa supériorité rayonne sur ses réalisationsqui en arrivent à le surprendre, voire à le dominer, comme si une puissanceextérieur avait agi à sa place. La nature, la vie même semblent dicter au génieune nouvelle forme qui fera école.Par son œuvre, le génie rend tangible une idée abstraite (réminiscences du mondedes Idées platonicien). Il assemble, compose, métamorphose l’existant. Et c’est cet“infini représenté comme fini” qui devient beauté (Schelling). Le génie del’artiste consiste à donner corps à ses idées esthétiques, rejoignant ici Kant dans saconviction qu’une œuvre d’art possède une âme.Qu’elle soit connue du vivant de son auteur ou reconnue après sa mort, l’œuvre degénie est produite pour la communauté des humains. Par son étendue et saprofondeur, l’œuvre de génie consacrée devient une référence à l’aune delaquelle on mesure les autres productions, une fierté dont une nation peut seprévaloir.Restitution. L’œuvre de génie > ExemplaritéL’œuvre de génie fait référence
  • 24. UEn utilisant des matériaux fournis par la nature, le génie va au-delà de la matière,au-delà du sensible, pour appréhender un espace-temps qui n’existe pas vraimentet qu’il s’évertue à construire. La dimension immatérielle de son œuvre rappelle quele génie est un individu qui s’abstrait des contingences matérielles et quotidiennes(Schopenhauer).Pour Goethe, l’œuvre de génie relève d’une énergie créatrice qui agit degénération en génération et ne semble pas vouloir se tarir. “Qu’est-ce en effetque le génie, sinon cette force productive d’où naissent des actions qui peuvent semontrer à la face de Dieu et de la nature et qui, par cela même, ont suite et durée ?”L’œuvre du génie marque durablement l’humanité de son empreinte.Parce qu’elle s’affranchit des préoccupations humaines, l’œuvre du génie pourraitbien amener les hommes à se tourner vers un ailleurs, dans un mouvementd’élévation qui relève de l’expérience métaphysique. Elle possède alors unedimension sacrée qui place le génie du côté du démiurge, dans une ambitionprométhéenne renouvelée.L’œuvre de génie marque l’humanitéRestitution. L’œuvre de génie > Postérité
  • 25. RLe rayonnement de l’œuvre de génieInspiration : stimulation pour l’imaginaire.Détournement : valorisation de l’excellence.Représentation : reconnaissance d’une filiation.
  • 26. PARIER SUR LE GÉNIE[Conclusion]
  • 27. Esprit de synthèse et/ou d’innovation, curiosité inépuisable, ténacité, passion,réussite, anticonformisme… le génie est définissable jusqu’à un certain point. Unepart échappera en effet toujours à la catégorisation rationnelle et objective.C’est sans doute ce mystère qui préexiste au génie et à son œuvre unique. C’estsans doute également pour cette raison que le génie est souvent inextricablementlié à la création artistique, dans une quête dont le résultat n’est jamais prévisible.Définir le génie relèverait ainsi davantage du ressenti que de la connaissance, del’intuition que de la certitude. Opter pour le génie aujourd’hui serait alors peut-êtreun moyen de réinjecter dans notre société utilitaire une dimension spirituelle etaléatoire… celle qui paradoxalement - et depuis toujours - constitue l’humanité.ConclusionLa part mystérieuse du génie
  • 28. De manière générale, le génie fait percevoir des réalités, des sentiments quiéchappent à la raison. Les pensées qu’il fait naître sont difficiles à exprimer et ne selaissent pas enfermer dans des concepts sclérosants ou desséchés.L’âme du génie pourrait bien être cette capacité à incarner des idées esthétiques, unidéal donnant à s’élever.Prendre de la hauteur, construire du sens, voire une transcendance est unenécessité pour l’individu contemporain.ConclusionLa quête spirituelle du génie« Le génie est le talent doté d’idéaux. » Somerset Maugham
  • 29. ©Sémiosine 2012