Your SlideShare is downloading. ×
L'aide documentaire personnalisée aux doctorants
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

L'aide documentaire personnalisée aux doctorants

9,726
views

Published on

Mémoire de formation des bibliothécaires d’État, promotion 2013, École Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques

Mémoire de formation des bibliothécaires d’État, promotion 2013, École Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques

Published in: Education

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
9,726
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
12
Actions
Shares
0
Downloads
10
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Formation initiale des bibliothécaires d’État et ville de Paris Rapportdestage/mars2013 Mise en place d'un service d'aide documentaire personnalisée pour les doctorants de l’Université Paris-Dauphine Stéphane Dufournet Sous la direction de Sébastien-Respingue-Perrin Conservateur – Université Paris-Dauphine
  • 2. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 2 - Remerciements Je tiens à remercier toute l’équipe du SCD Paris-Dauphine, particulièrement son directeur monsieur André Lohisse, son adjointe madame Christine Okret- Manville et mon tuteur, monsieur Sébastien Respingue-Perrin. Mes remerciements les plus chaleureux vont également à l’équipe informatique du SCD ainsi qu’à l’équipe de la bibliothèque de Recherche, et plus particulièrement à madame Isabelle Boudet, à monsieur Antoine Torrens et aux doctorants vacataires que j’ai pu interroger. Je remercie enfin les collègues qui, en dehors du SCD, m’ont reçu et guidé sur les services d’aide aux doctorants : à la BnF, madame Valérie Grignoux, adjointe au chef de service Philosophie Religion, monsieur Benoît Cailmail, chargé des Prestations didactiques, madame Sonia Huard, chargé d’acquisition en Sociologie ; à la Bibliothèque universitaire de Lyon 2, madame Christelle Caillet, chargé de la formation des étudiants de master, à l’ENSSIB mon tuteur monsieur Pierre Moison, coordinateur du service questions-réponses. A ma mère
  • 3. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 3 - Résumé : La formation des doctorants aux problématiques documentaires représente un enjeu stratégique pour les acteurs de l’enseignement supérieur français et la production de l’information scientifique et technique. L’université Paris-Dauphine souhaitant mettre en place d'un service d'aide documentaire personnalisée pour les doctorants, ce rapport présente des exemples de services similaires dans les universités françaises et contient une étude de public sur les pratiques documentaires des doctorants de l’Ecole doctorale de Dauphine. Descripteurs : Bibliothèques -- Services aux publics Bibliothèques -- Formation des utilisateurs Doctorants Enquêtes Abstract : The training of the PhD students in information literacy represents a strategic stake for the actors of the French higher education and the production of the scientific and technical information. The Paris-Dauphine university wishing to set up of a help service personalized for the PhD students, this report presents examples of similar services in the French universities and contains a study of public on their documentary practices. Keywords : Libraries – Services to the public Libraries - Training of the users PhD students Inquiries Droits d’auteurs
  • 4. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 4 - Sommaire INTRODUCTION................................................................................................ 6 LES DISPOSITIFS EXISTANTS........................................................................ 7 1. LES DOCTORANTS ET LA MISSION RECHERCHE......................................... 7 1.1. L’école doctorale ................................................................................. 7 1.2. La cohorte des doctorants .................................................................... 7 2. LES DOCTORANTS ET LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE ....................... 10 2.1. Les équipes ........................................................................................ 10 2.2. Le budget documentaire ..................................................................... 10 2.3. La bibliothèque de Recherche ............................................................ 12 2.4. Les collections académiques .............................................................. 13 2.5. Une politique de service..................................................................... 15 ENQUETE AUPRES DES DOCTORANTS ..................................................... 17 3. METHODOLOGIE .................................................................................... 17 3.1. Les enquêtes sur une population de doctorants................................... 17 3.2. La méthodologie de l'enquête par questionnaire................................. 18 3.3. La méthodologie des entretiens qualitatifs.......................................... 25 4. DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE .................................................... 26 4.1. Représentativité de l’échantillon ........................................................ 26 4.2. Retour sur les services offerts par la BU ............................................ 27 4.3. Stratégies et outils de recherche des doctorants ................................. 27 4.4. L’accompagnement documentaire des doctorants............................... 28 5. ANALYSE DES ENTRETIENS ..................................................................... 29 5.1. Sur la bibliothèque de Recherche ....................................................... 29 5.2. Sur les bases de données et catalogues............................................... 29 5.3. Sur la création de la bibliographie..................................................... 30 5.4. Sur la formation des doctorants ......................................................... 30 5.5. Sur le site web.................................................................................... 30 AMELIORER L’ACCUEIL ET LA FORMATION......................................... 31 6. TYPOLOGIE DES DISPOSITIFS POSSIBLES ................................................ 31 6.1. Le cycle de formation : l’exemple d’ISTDoct...................................... 31 6.2. L’accueil personnalisé : l’exemple de la BNF .................................... 31 6.3. La formation à distance : les didacticiels et tutoriels ......................... 33 6.4. Les bibliothèques de recherche : le rapport de l’ARL......................... 35 7. PROPOSITION A METTRE EN ŒUVRE ....................................................... 35 7.1. Accompagner les doctorants............................................................... 36 7.2. Former les doctorants ........................................................................ 36 7.3. Compétence de l’accompagnant-formateur ........................................ 37 8. REALISATION D’UN GUIDE D’ACCOMPAGNEMENT DOCUMENTAIRE ........ 37 8.1. Conception des maquettes .................................................................. 37 8.2. Contenu du guide ............................................................................... 40 8.3. Création de 4 fiches ........................................................................... 40 8.4. Suivi de guide..................................................................................... 40 CONCLUSION .................................................................................................. 41 SOURCES, BIBLIOGRAPHIE................................................................................................ 42 TABLE DES ANNEXES........................................................................................................... 45 INDEX, TABLE DES ILLUSTRATIONS.................................................................................93 TABLE DES MATIERES.........................................................................................................95
  • 5. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 5 - Sigles et abréviations 3LA : école doctorale en Lettres, Linguistique, Arts de l’université de Lyon ABES : Agence bibliographique de l’enseignement supérieur ARL : Association of Research Libraries BR : bibliothèque de Recherche (université Paris- Dauphine) BnF : Bibliothèque nationale de France BU : bibliothèque universitaire CADIST : Centre d'acquisition et de diffusion de l'information scientifique et technique CERAMADE : laboratoire de mathématique de l’université Paris- Dauphine CERSO : Centre d'études Dauphine en Sociologie des organisations CICLaS : Centre interdisciplinaire sur les identités et les interactions culturelles et en langues de spécialités (université Paris- Dauphine) CINES : Centre Informatique National de l'enseignement supérieur COUNTER : Counting online usage of networked electronic resources DRM : laboratoire Dauphine-recherche en management de l’université Paris- Dauphine FCT : Fichier centrale des thèses Form@doct : Formation à distance en infodoc pour les doctorants HAL : Hyper Articles en Ligne HEC : Haute école de commerce I2D : Institut Droit Dauphine IRISES : Institut de recherche interdisciplinaire en Sociologie, Economie et Science Politique de l’université Paris- Dauphine JISC : Joint information systems committee EPIC : Ecole doctorale en Sciences de l'éducation, Psychologie, InfoCom LAMSADE : laboratoire d’informatique de l’université Paris- Dauphine LEDa : laboratoire d’économie de l’université Paris- Dauphine LIBER : Ligue des Bibliothèques Européennes de Recherche PRES : Pôles de recherche et d'enseignement supérieur SEG : école doctorale en Sciences Economiques et Gestion de Lyon2 SCD : Service commun de documentation ScSo : école doctorale en Sciences sociales de l’université de Lyon STAR : Signalement des thèses électroniques, archivage et recherche STEP : Signalement des thèses en préparation TEL : Thèses en ligne
  • 6. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 6 - INTRODUCTION La formation des doctorants aux problématiques documentaires représente un enjeu stratégique pour les acteurs de l’enseignement supérieur français. En effet, la qualité de l’aide apportée aux doctorants, pour la plupart futurs chercheurs, pourrait influer potentiellement sur la production de l’information scientifique de demain… Mais comment soutenir ce cercle vertueux lorsque les services universitaires, qui interviennent auprès du doctorant pour l’informer ou le guider, communiquent mal entre eux ? Lorsque les approches des laboratoires de recherche, écoles doctorales et bibliothèques universitaires sont parfois multiples et contradictoires ? La direction du SCD de l’université Paris-Dauphine, consciente de l’importance de cet enjeu, nous a accueillis pour un stage d’un mois en janvier 2013 portant sur la mise en place d'un service d'aide documentaire personnalisée pour les doctorants. Nous avions pour mission de réaliser un état des lieux en procédant à une étude des besoins auprès de l'école doctorale, puis à une référenciation des services similaires dans d'autres bibliothèques universitaires. Dès les premiers jours de la mission, il est apparu nécessaire de porter le regard hors de l’enceinte de la bibliothèque en allant à la rencontre des doctorants. C’est pourquoi nous avons choisi de mieux connaître notre public cible en mettant en place une enquête par le biais d’un questionnaire en ligne et d’entretiens semi-directifs. L’enjeu d’une telle étude, que le SCD n’avaient pas encore entreprise, est bien d’adapter les actions de la bibliothèque grâce à une meilleure connaissance de ce public. Par l’intermédiaire de ce rapport, nous devions ensuite établir des préconisations pour la structuration d'un service incluant notamment l’accueil personnalisé et la formation. Nous avions également pour mission de concevoir un guide des ressources documentaires pour les doctorants comprenant une fiche technique sur un point précis (gérer une bibliographie avec Zotero, etc.), et une fiche de parcours documentaire profilé (catalogue ; ressources). L’ensemble de ces actions doit permettre d’améliorer l’accueil des doctorants au sein de la bibliothèque tout en renforçant les liens avec l’Ecole doctorale de Dauphine et la mission Recherche de l’université.
  • 7. 1BLes dispositifs existants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 7 - LES DISPOSITIFS EXISTANTS 1. LES DOCTORANTS ET LA MISSION RECHERCHE 1.1. L’école doctorale L'Ecole doctorale de Dauphine (ED543) a été créée le 1er juin 2010. Elle organise le parcours des futurs docteurs pour l’ensemble de l’université, depuis l'inscription en thèse jusqu'à la remise du diplôme de doctorat. Elle est structurée en cinq programmes doctoraux : Economie, Gestion, Informatique, Mathématiques et Sciences sociales. Ce cinquième programme est partagé par des disciplines très diverses (Droit, Langues, Science politique, Sociologie). Chaque programme doctoral assure une formation adaptée aux travaux de ses doctorants, notamment concernant le positionnement du sujet de recherche dans le champ épistémologique de la discipline. Chaque doctorant poursuit ses travaux au sein d'un centre de recherche. En accord avec l'arrêté du 7 août 2006, le conseil de l'école doctorale réunit des enseignants-chercheurs dauphinois de toutes les disciplines (et en particulier les responsables des programmes doctoraux), des représentants des doctorants et du personnel administratif, ainsi que des membres extérieurs. Ce Conseil, qui permet aux différents programmes de se coordonner, se réunit environ 6 fois par an. Il remet un avis sur l’attribution des contrats doctoraux, la première inscription en thèse et les réinscriptions annuelles. Les documents qui nous ont été fournis pour l’analyse de la cohorte proviennent de ce Conseil. Le Service commun Recherche et valorisation a été créé fin 2006, pour apporter un soutien opérationnel à la recherche de l'université. Il est composé de sept agents. Nous avons fait appel à ce service pour la diffusion de l’enquête sur les pratiques documentaires des doctorants. 1.2. La cohorte des doctorants En 2012, la cohorte comprend 435 doctorants, répartis en cinq programmes doctoraux disciplinaires : Discipline Nombre d’étudiants Gestion 160 Economie 110 SHS (Droit) 54 Mathématique 47 Informatique 31 SHS (Sociologie) 22 SHS (Science politique) 10 SHS (Anglais) 1
  • 8. 1BLes dispositifs existants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 8 - Les chiffres de ce tableau donnent la répartition suivante, en pourcentage d’étudiants par discipline de recherche (Fig. 1 ci-dessous) : La cohorte 2012 comprend un nombre plus important de doctorants en 1ère année que dans les autres années d’inscription (Fig. 2 ci-dessous). L’école doctorale souhaite réduire le nombre d’inscription en 4ème année et plus par le biais de la contractualisation.
  • 9. 1BLes dispositifs existants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 9 - En effet, toutes les thèses sont financées depuis 2010, dont la moitié par des contrats doctoraux : les doctorants sont alors salariés par l’université et ont accès à l’ensemble des ressources électroniques sans s’acquitter de la redevance « Documentation électronique » (Fig. 4 ci-dessous) : Le nombre de soutenance de thèses entre 2007 et 2012 reste relativement stable (Fig. 3 ci-dessous) : Nous constatons une montée en puissance des Sciences de Gestion qui fournissent plus de 40% des thèses soutenues en 2012.
  • 10. 1BLes dispositifs existants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 10 - 2. LES DOCTORANTS ET LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE 2.1. Les équipes Quarante agents travaillent au SCD : parmi ceux-ci, dix agents sont de catégorie A (six conservateurs, deux bibliothécaires, un ingénieur d’études). Leurs missions sont à la fois transverses au SCD et sectorielles, puisqu’elles participent du fonctionnement de deux bibliothèques : Etude, Recherche. Cette segmentation se retrouve partiellement dans l’organigramme du SCD : s’il existe bien une direction de la bibliothèque d’Etude, la direction de la bibliothèque de Recherche a été incluse dans un nouveau pôle, les « «Services dédiés à la recherche », dirigé par la directrice adjointe du SCD (Fig.5 ci-dessous). Cette réorganisation montre bien la volonté d’envisager la politique documentaire de niveau académique comme une offre globale de service, bien au- delà de la mise à disposition des collections. Ainsi, d’autres département du SCD collaborent à la mise en place de services dédiés aux doctorants : Formation, Web et prospective, Dépôt des thèses. Notre mission a été conduite en collaboration avec ces cinq services. 2.2. Le budget documentaire 2.2.1.Analyse budgétaire globale Les dépenses documentaires totales effectuées en 2011 par le SCD représentent 1 023 182 €. Elles sont relativement stables par rapport au budget 2010, qui avait enregistré une augmentation de 10% par rapport à la dotation précédente pour atteindre 942 965 €. La part des dépenses documentaires entre les niveaux Formation et Recherche s’est inversée en cinq ans (Fig. 6 ci-dessous) :
  • 11. 1BLes dispositifs existants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 11 - Dépenses documentaires 2007 2008 2009 2010 2011 Dépenses documentaires du SCD (€) 850 124 930 636 864 098 942 965 1 023 182 Part des dépenses niveau Formation 55% 35% 33% 50% 40% Part des dépenses niveau Recherche 45% 65% 67% 50% 60% Toutes les disciplines bénéficient de cet accroissement du budget documentaire : mais si le nombre de titres et de volumes augmente globalement, la capacité d’acquisition d’imprimés est ralentie par un fort développement d’abonnements à des bouquets de livres électroniques, amorcé en 2010 (+74%) et par le coût des abonnements aux bases de données. Le budget 2011 a permis la consolidation du financement des ressources électroniques, tout en palliant les carences du budget CADIST. Cependant, le taux moyen d’acquisition de monographies par étudiant reste faible – 0,38 livre par étudiant – (0,42 en 2010). Les financements dégagés pour effectuer ces achats n’augmentent pas dans les mêmes proportions que le nombre d’étudiants inscrits à l’université (8533 en 2010, 10125 en 2011). 2.2.2.Le budget de la documentation de niveau Recherche En 2010, les acquisitions de monographies de niveau Recherche avaient enregistré une nouvelle diminution, d’un tiers par rapport à 2009. Cette chute concernait particulièrement les achats en Economie-Gestion, qui avaient diminué de moitié en 2 ans ; une diminution en partie due à la baisse des suggestions d’acquisition des enseignants-chercheurs (Fig. 7 ci-dessous). L’université semble avoir pris acte de cette situation. En 2011 comme en 2012, la situation du budget Recherche s’est inversée. Les acquisitions bénéficient de l’accroissement du budget documentaire : le nombre de titres et de volumes augmente globalement de 51%. Cette tendance est particulièrement sensible concernant les acquisitions en Economie Gestion : le nombre d’ouvrages acquis a doublé. Ce résultat est également dû aux désabonnements de périodiques imprimés effectués cette année là pour desserrer l’emprise de ces supports sur le budget CADIST.
  • 12. 1BLes dispositifs existants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 12 - 2.3. La bibliothèque de Recherche La bibliothèque de Recherche a été entièrement rénovée de janvier à mai 2012. Elle comprend 680 places assises. 2.3.1.Fréquentation de la bibliothèque de Recherche Nous avons demandé au responsable du Système d’Information d’extraire les données de fréquentation de la bibliothèque de Recherche depuis sa réouverture. En effet, le changement de système informatique et la mise en place du contrôle d’accès par badge a permis de décompter par niveau d’étude non seulement les lecteurs emprunteurs, mais aussi ceux qui ont fréquenté cette bibliothèque. Parmi les étudiants utilisant l’équipement, le pourcentage des doctorants est de 18%, soit 3300 passages sur 20737 au total, compris entre le 15 mai 2012 (date de la fin de rénovation en site ouvert) et le 14 janvier 2013. Ces statistiques confirment le fait que l’équipement est majoritairement utilisé par les étudiants en master : en effet, la rénovation a été l’occasion de modifier les droits d’accès à la bibliothèque de Recherche en l’ouvrant aux étudiants en masters professionnels (Fig. 8 ci-contre). 76% des doctorants fréquentant la bibliothèque de Recherche (BR) sont inscrits en Economie ou Gestion. Aucun doctorant en Mathématique ne fréquente la BR. De manière plus générale, le nombre de doctorants inscrits comme lecteur actif est très important : il comprend la quasi-totalité de la cohorte (Fig. 9 ci-dessous). Par contre, le pourcentage de doctorants emprunteurs est relativement faible, soit 40,9 % des doctorants inscrits en 2011 (Fig. 10 ci-dessous). Public inscrit 2008 2009 2010 2011 Doctorants 417 388 375 531 Chercheurs 367 321 187 284
  • 13. 1BLes dispositifs existants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 13 - 2.4. Les collections académiques 2.4.1.La documentation en anglais L’Université souhaitant ouvrir prochainement un cursus dispensé en anglais, le SCD a considérablement augmenté ses acquisitions (Fig. 11 ci-dessous) : 2.4.2. Les bases de données de niveau Recherche Le SCD est abonné à vingt bases de données de niveau Recherche parfois très confidentielles : Datastream est une base sur les flux financiers dont le coût d’abonnement est si élevé qu’elle est accessible sur un seul poste de la bibliothèque de Recherche. Huit bases ont été acquises dans le cadre d’un groupement de commandes Couperin (Fig. 12 ci-dessous) : Ressource Fournisseur Discipline Business Source ABES R Eco Gestion CEPR EBSCO R Eco Gestion Datastream Thomson Reuters R Eco Gestion Doctrinal + ABES Droit Econlit with Full Text ABES R Eco Gestion EJS (Electronic Journal ABES Pluridisciplinaire Emerald Journals + e- Emerald R Eco Gestion IMF e-library Wize Nordic R Eco Gestion JSTOR Arts & Science ABES Pluridisciplinaire JSTOR Business ABES Pluridisciplinaire MathSciNet AMS Maths Info Navis fiscal F. Lefebvre Droit NBER NBER R Eco Gestion Oxford Journals Social Oxford U P Sc Humaines Regional Business ABES R Eco Gestion Science Direct ABES Pluridisciplinaire SDC Platinum Thomson Reuters R Eco Gestion SpringerLink GC Nancy 1 Pluridisciplinaire Thomson One Banker Thomson Reuters R Eco Gestion Type de document 2008 % 2009 % 2010 % 2011 % Livres en anglais 1 071 29% 507 17% 349 13% 681 15% Livres économie- gestion en anglais 902 41% 398 22% 284 18% 547 20% Les droits additionnels Certaines des bases de données sont mises à disposition gratuitement, d’autres sont soumises à l’acquittement d’un droit universitaire additionnel, la redevance « Documentation électronique » (50€ par an). Dès lors l’accès aux ressources électroniques, y compris dans l’enceinte des bibliothèques, est soumis à identification. Le profil des étudiants n’ayant pas payé la redevance donne tout de même accès à toutes les revues électroniques et à certaines bases de dépouillement de revues. Sur les 43 bases de données, 14 sont soumises à redevance. Les bases de données sont gratuitement accessibles aux doctorants salariés par l’université Paris-Dauphine. En pratique, peu de doctorants ont un accès restreint aux bases de données : s’ils ne se sont pas acquittés de la redevance, ils accèdent à la documentation électronique par le biais de leur laboratoire de recherche.
  • 14. 1BLes dispositifs existants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 14 - La consultation des bases de données de niveau Recherche est complexe à analyser. De prime abord, si la plupart des bouquets de revues électroniques connaissent une progression significative (Business Source Complete, Econlit, Springer), d’autres enregistrent des baisses très importantes, telles MathSciNet, une base de dépouillement qui baisse de 87% (Fig. 13 ci-dessous). Cependant, ces résultats doivent être analysés avec toutes les précautions d’usage : les statistiques sont fournis par des prestataires qui n’adhérent pas tous à la norme Counter. Dès lors, comment comparer un rapport en nombre de sessions uniques avec un autre se basant sur le nombre d’articles téléchargés ? Le SCD dispose du logiciel Bibliopam qui permet un décompte des accès au niveau du proxy mais n’a pas activé le suivi des statistiques. 2.4.3.Base de publications de l’université La base de publications de Paris-Dauphine BIRD (http://basepub.dauphine.fr) accueille depuis juin 2009 toutes les publications académiques de ses enseignants- chercheurs et doctorants afin de leur donner une visibilité accrue sur Internet, de faciliter la communication scientifique directe et de présenter une vitrine du dynamisme de la recherche dauphinoise. L’équipe du SCD mène en outre un travail de veille sur les publications des laboratoires de recherche, récupérant notamment les données courantes du CEREMADE et du DRM depuis HAL, ainsi que celles du LAMSADE depuis la base interne du centre. Elle contient aujourd’hui plus de 10400 notices, dont environ la moitié est accompagnée de texte intégral. Les documents admis sont des articles, working papers et documents de travail, communications de conférences ou de séminaires, chapitres d’ouvrages, ouvrages, rapports. L’intérêt suscité par la disponibilité en ligne des publications dauphinoises se traduit dans les chiffres de consultation. En effet, depuis octobre 2011 les statistiques de téléchargement dépassent les 30 000 par mois (pour plus de 10 000 consultations de notices). Ces données bénéficient d’une exposition accrue sur Internet avec leur intégration dans Google Scholar et le portail documentaire Odyssée de la bibliothèque (par le biais du discovery tool d’Exlibris). Revues électroniques : nombre d'articles visualisés 2008 2009 2010 2011 Evolution 2010-2011 Business Source Complete 37 963 37 276 50 968 82 887 63% Econlit FULL TEXT 189 29 2 424 6 466 167% Emerald 3 445 2 923 -15% JSTOR 14 952 26 156 10 033 10 378 3% NBER 2 010 1 962 2 770 2 571 -7% Oxford Journals 531 496 -7% Elsevier Science Direct 22 505 22 748 30 129 24 708 -18% Springer 3 037 3 582 4 230 4 855 15% Bases de données : nombre de sessions d'utilisation 2008 2009 2010 2011 Evolution 2010 - 2011 Doctrinal 292 367 872 547 -37% MathSciNet 7 989 9 632 15 279 1 944 -87% Navis Fiscal 831 1 504 81%
  • 15. 1BLes dispositifs existants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 15 - 2.5. Une politique de service Lors de ses vœux au personnel le 15 janvier 2013, le président de l’université a fixé comme objectif pour l’année à venir la mise en place de services personnalisés à l’usager. Il a souhaité l’approfondissement de la politique de service engagée il y dix ans par la mise en place de moyens plus adaptés à la diversité des publics universitaires. Or au sein du SCD, les services aux doctorants sont encore embryonnaires : ils concernent le PEB, l’aide à la publication (BIRD, Star) et l’accès aux bases de données. 2.5.1.Le Prêt entre bibliothèques La demande d’ouvrages par le système du Prêt Entre Bibliothèque (PEB) s’est effondrée, passant de 3819 en 2007 à 1735 transactions en 2010. Les demandes des doctorants constituent une infime partie de ces transactions (moins de 5%). Cette désaffection traduit un changement profond dans les modes d’accès à la documentation, notamment de la part des doctorants et des chercheurs, qui recherchent avant tout des contenus d’information immédiatement disponibles. 2.5.2.Le circuit des thèses Conformément à l’arrêté du 07 août 2006, l’université a mis en place en septembre 2012 la dématérialisation du circuit des thèses comprenant (Fig. 14 ci- dessous) : - le signalement des sujets en préparation (l’Ecole doctorale crée sur l’application STEP les fiches des thèses en préparation accompagnées des données relatives aux doctorants). - le dépôt obligatoire des thèses soutenues sous forme électronique (le SCD diffuse la thèse par le biais de l’application STAR qui permet l’archivage pérenne au CINES puis le signalement dans le Sudoc, sur theses.fr et sur DART Europe (portail des thèses électroniques européennes). Mme Christine Okret-Manville, directrice adjointe du SCD, a été nommée coordinateur Thèses pour Dauphine auprès de l’ABES. Mmes Beauvallet et Fleurette (école doctorale) sont correspondantes STEP et Mme Tourvieille (SCD) est correspondante STAR. Le circuit des thèses fait donc intervenir les correspondantes STEP et STAR dans le parcours documentaire du doctorant. L’inscription STEP, qui concerne le signalement du sujet de thèse, s’effectue au secrétariat de l’école doctorale.
  • 16. 1BLes dispositifs existants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 16 - Au sein de la bibliothèque, le circuit STAR se décompose en deux phases : une rencontre avec le docteur avant la soutenance, pour définir les mots-clés Rameau ; le dépôt de la version de jury de la thèse transmise, non par le doctorant, mais par le secrétariat de l’école doctorale, suivi du traitement bibliographique. Les doctorants entrent donc en contact avec un bibliothécaire uniquement en fin de rédaction de thèse. 2.5.3.La formation documentaire Une politique d’intégration systématique des actions de formation dans le cadre des cursus a été menée depuis 2010 en direction des primo-entrants (visite de la bibliothèque d’étude) et des étudiants en master : 168 étudiants formés en 2010, 298 étudiants en 2011, soit une augmentation de 40 % (Fig. 15 ci-dessous). Les doctorants n’ont pas été spécifiquement ciblés mais bénéficient du programme d’ateliers documentaires baptisé « 30 minutes de la documentation », ouverts à tous sans inscription : 31 ateliers avaient été programmés sur l’année universitaire 2011/2012. Les personnes intéressées sont majoritairement des étudiants en master et en doctorat. Les ateliers ayant connu le plus de succès sont le panorama des bases de données, la recherche dans le portail, la recherche d’articles, les études de secteurs. Cependant, la popularité d’une formation varie fortement selon la période. Pour preuve, le nombre de personnes formées d’octobre à décembre 2011 (26 étudiants) est sensiblement le même que de janvier à mai 2012 (21 étudiants). Le dispositif s’inscrit enfin dans une perspective d’amélioration générale de la qualité des formations. L’important travail de constitution de supports permet de disposer désormais d’une « base de contenus » à jour, ce qui facilite en retour la réalisation de séminaires spécialisés. CONCLUSION PARTIELLE Nous avions réuni dès le début de la mission les informations statistiques et factuelles exposées dans cette première partie. Cependant, il nous a semblé qu’elles proposaient une vue extérieure des doctorants et de la mission Recherche de Dauphine. Aussi avons-nous souhaité enrichir ces données par une enquête permettant de mieux cerner le profil de notre public cible.
  • 17. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 17 - ENQUETE AUPRES DES DOCTORANTS 3. METHODOLOGIE 3.1. Les enquêtes sur une population de doctorants Pour conduire notre enquête par questionnaire, nous nous sommes inspirés des questions de deux enquêtes récentes menées, l’une au Royaume-Uni, l’autre en France. 3.1.1.Enquête de la British Library Le JISC (Joint Information Systems Committee) associé à la British Library a publié le 28 juin 2012 un rapport sur les « Chercheurs de demain », la plus grande étude menée au Royaume-Uni sur le comportement de recherche des doctorants de la génération Y (la synthèse de l’étude est disponible sur le site du JISC 1 ). Il s’agit d’une étude de référence sur trois ans et portant sur 17.000 doctorants issus de 70 universités, pris à divers stades de leur thèse. L’enquête est fondée sur une série de questions dont nous pouvons nous inspirer : Quelle est la culture informationnelle des doctorants ? Quels comportements de recherche adoptent-ils sur internet ? Privilégient-ils les sources primaires ou secondaires ? Les résultats montrent que les doctorants sont de plus en plus dépendants des sources secondaires (articles de revues, livres) au détriment des sources primaires comme les archives. L'accès aux ressources électroniques reste problématique pour eux, en particulier en raison des restrictions d’accès distant imposées par certains éditeurs. Les doctorants seraient insuffisamment formés : si 35 % n'ont reçu aucune formation autour de la recherche d'information dans l'année, 65 % estiment qu'il s'agit là de leur besoin le plus important. 3.1.2.Enquête du SCD de Lyon 3 En comparaison, l’enquête menée par Eric Thivant 2 sur une population de doctorant restreinte, celle de l’université Lyon 3, paraît plus modeste en terme d’objectifs et de résultats. Elle correspond pourtant mieux au cas de figure de l’université Paris-Dauphine. L’enquête a recueilli 50 réponses (25 réponses en Sciences de Gestion) sur les 200 personnes interrogées. Les enseignants chercheurs et les doctorants connaissent et utilisent les outils offerts par le SCD comme les bases de données et le catalogue, mais ne semblent pas utiliser les catalogues des autres bibliothèques lyonnaises. Les entretiens ont souligné la nécessité d’accompagner les doctorants 1 JISC et British library.Researchers of Tomorrow. The research behaviour of Generation Y doctoral students, ,juin 2012 [En ligne]. Disponible sur http://www.jisc.ac.uk/publications/reports/2012/researchers-of-tomorrow (consulté le 8 mars 2013) 2 THIVANT Eric. Retour d’expériences de coopération entre chercheurs et professionnels de la formation autour de la formation des doctorants : le cas de Lyon 3 [En ligne]. Disponible sur http://www.enssib.fr/bibliotheque- numerique/document-48556 (consulté le 9 mars)
  • 18. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 18 - au cours de leurs recherches pour qu’ils puissent accéder à certaines ressources difficiles d’accès. Sinon, découragés, ils se résolvent à utiliser Google. A la suite de cette enquête, des formations conjointes aux universités Lyon 2 et Lyon 3 ont été proposées dans le cadre d’ISTDoct pour l’utilisation des feuilles de styles, la bibliographie, la bibliométrie, etc. 3.2. La méthodologie de l'enquête par questionnaire 3.2.1. L'élaboration du questionnaire En accord avec la direction du SCD, notre enquête doit combiner deux formes de questions : une dominante de questions fermées, quelques questions ouvertes plus riches mais aussi plus difficiles à traiter statistiquement. Les questions fermées imposent au répondant une forme précise de réponse et un nombre limité de choix. Nous les utiliserons pour juger d'un accord ou non avec des propositions de formations ou de services. Les questions ouvertes, laissant la réponse libre dans sa forme et dans sa longueur, ont été proposées sur des sujets qui touchent les services déjà existants, les collègues du SCD souhaitant connaître la perception des doctorants : le nouveau portail Odyssée, le fonctionnement de la bibliothèque de Recherche, les services dédiés aux doctorants… Le questionnaire débute par des éléments d’identifications non obligatoires : un texte, dont on trouvera la formulation sur le site de la CNIL 3 , prévient le répondant que ses réponses feront l’objet d’un traitement automatique et qu’il a la faculté de renoncer à tout moment à ce que ses données nominatives soient traitées par le SCD. En effet, ces informations nominatives pourraient ensuite permettre au service Formation du SCD de mieux connaître individuellement le profil des doctorants s’étant déclarés intéressés par des formations. Les questions nominatives sont les suivantes : - Nom (facultatif) - Prénom - Adresse mail - Discipline - Année de 1ere inscription en doctorat - Sujet de thèse - Nom du directeur - Laboratoire de rattachement - Publication(s) à l’actif - Parcours professionnel et universitaire antérieur (études à Dauphine ?) Le questionnaire est segmenté en huit thématiques : « Culture informationnelle », « Le site web de la BU », « La recherche de documents », « La rédaction de la bibliographie », « La veille informationnelle », « Les réseaux scientifiques », « Vos besoins d'accompagnement documentaire ». L’ensemble des questions a été validé lors d’une réunion avec la direction du SCD le 8 janvier 2013 (Fig. 16 ci-dessous). 3 Module de déclaration simplifiée présent sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr/vos- responsabilites/declarer-un-fichier/
  • 19. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 19 - Thématique Questions Culture informationnelle Avez-vous déjà suivi des formations documentaires ? Si oui, dans quel cadre : ● formation(s) organisée(s) par une BU ● Autre Fréquentez-vous la bibliothèque de Recherche : ● tous les jours ● 1 à 2 fois par semaine ● 1 à deux fois par mois ● jamais (Pourquoi ?) Concernant la bibliothèque de Recherche, diriez-vous ● Je trouve un accès facile aux PC, Internet et outils informatiques ● J'ai reçu de l'aide où et quand j'en ai eu besoin ● J’ai trouvé la documentation dont j’avais besoin Connaissez-vous le circuit de dépôt des thèses à Dauphine ? Connaissez-vous la base de publication Bird ? ● Avez-vous déjà déposé une publication ? ● si oui, s’agit-il : ○ d’un simple signalement ○ du dépôt d’un document en plein texte Le site web de la BU Connaissez-vous le site web institutionnel de la bibliothèque ? Connaissez-vous l’outil de recherche documentaire Odyssée ? ● Si oui, utilisez-vous principalement l’onglet : ○ Livres, revues, thèses, mémoires... ○ Recherche thématique dans les bases de données ● Si oui, comment recherchez-vous généralement ? ○ par thème (sujet) ○ par référence (auteur, titre, etc.) ● Si oui, utilisez-vous les options de personnalisation suivantes : ○ mon compte ○ panier ○ Composer votre bouquet ○ Enregistrer les requêtes ○ Alertes par fils RSS Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans l’usage du nouveau catalogue ? (question ouverte) Pour rechercher des ressources électroniques, passer-vous prioritairement par : ● l’outil de recherche documentaire Odyssée ● les liens directs sur le site web de la BU (Livres en ligne, Revues en ligne, Thèses en ligne, Bases de données) ● L’accès direct au site web de l’éditeur (Dalloz, etc.) ● Le moteur de recherche Google Utilisez-vous l’accès distant aux ressources électroniques ? ○ fréquemment ○ rarement ○ jamais
  • 20. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 20 - La recherche de documents Dans le cadre de votre thèse, quel(s) outil(s) de recherche utilisez- vous : ● Google ○ fréquemment ○ rarement ○ jamais ● Google Scholar ○ fréquemment ○ rarement ○ jamais ● Un autre moteur de recherche (Exalead, Yahoo, etc.) ○ fréquemment ○ rarement ○ jamais ● l’outil de recherche documentaire Odyssée ○ fréquemment ○ rarement ○ jamais ● le SUDOC (catalogue collectif des BU françaises) ○ fréquemment ○ rarement ○ jamais ● les bases de données auxquelles la BU est abonnée ○ fréquemment ○ rarement ○ jamais ● les bases d’Archives Ouvertes (HAL, REPEC, etc.) ○ fréquemment ○ rarement ○ jamais ● des bases de données en ligne (DART Europe, etc.) Votre laboratoire de recherche vous donne t-il accès à des bases de données auxquelles la bibliothèque n’est pas abonnée ? ● Si oui, lesquelles ? (texte libre) ● Si oui, les utilisez-vous : ○ fréquemment ○ rarement ○ jamais Dans le cadre des recherches documentaires pour votre thèse, quelle (s) base(s) utilisez-vous principalement ? (texte libre) Pour rechercher des articles de revue, quelle source privilégiez-vous : ● Web ● Bases de données ● Archives ouvertes ● Bibliographies Quel type de document vous est le plus utile (sélectionner 2 réponses maximum) ? ● Livres ● Revues académiques ● Données primaires ● Rapports (OCDE, Euromonitor, FMI etc.)
  • 21. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 21 - la rédaction de la bibliographie Connaissez-vous les normes de présentation des références bibliographiques ? Avez-vous déjà réalisé une bibliographie ? ● Si oui dans quel cadre ? Avez-vous utilisé un outil de mise en forme des bibliographies ? ● Si oui lequel : ○ Endnote ○ Zotero ○ Easybib ○ Mendeley ○ Autre Avez-vous aussi utilisé ces outils pour organiser votre recherche (ajout de notes, capture du document source, etc.) ? La veille informationnelle Utilisez-vous des outils de veille informationnelle ? ○ fréquemment ○ rarement ○ jamais ● Si oui quel(s) outil(s) de veille : ○ un agrégateur de fil RSS (Netvibes, Google Reader, etc.) ○ un gestionnaire de signets partagés (Delicious Diigo) ○ des alertes Google ○ Autre Pour actualiser vos connaissances, utilisez-vous les ressources suivantes : ● Sommaires de revues ● agenda des colloques (Calenda) ● forums ● listes de diffusion ● réseaux sociaux (Twitter, blogs) ● sites spécialisés ● Autre Les réseaux scientifiques Avez-vous l’habitude d’utiliser de la documentation en langue étrangère ? Pour vos recherches, utilisez-vous des bases bibliométriques ? ● Si oui, lesquelles : ○ ISI Web of Science ○ Elsevier Scopus ○ Google Scholar Concernant la production scientifique, connaissez-vous les notions suivantes ○ facteur d’impact ○ indicateur de citation ○ indicateur H
  • 22. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 22 - Vos besoins d'accompa- gnement documentaire Seriez-vous intéressé par un accompagnement documentaire personnalisé ? Si oui, merci d’évaluer le type d’accompagnement qui vous semble le plus approprié en le notant : ● mise à disposition d’outils d’aide (tutoriels, fiches pratiques) ● entretien avec un bibliothécaire ● formations individuelles ● formations en groupe ● visite de la BU ● Autre Quelle durée privilégieriez-vous pour chacun de ces actions ? ■ 30 min ■ 1h ■ 2h ■ 3h Jugez-vous nécessaire une rapide présentation de la BUR lors d’un séminaire en début de thèse ? Pour l’accompagnement individualisé, quelle formule vous conviendrait le mieux : ● Présentation générale suivi de prise de rendez-vous individuel ● Agenda de rendez-vous proposé par la bibliothèque ? Merci d’évaluer votre intérêt pour les contenus de formation suivants en les notant : ● · Aide à la recherche dans le catalogue ● · Aide à la définition des mots-clés pour interroger des bases ● · Mise en place d’une veille personnalisée ● · Présentation des ressources de la BU ● · Utilisation d’outils bibliographiques (Endnote, etc.) ● · Aide à la Bibliométrie ● · Présentation d’un panorama de ressources documentaires ● · Présentation des bases de données spécialisées Votre besoin de formation porte précisément sur : (question ouverte) Participeriez-vous à des formations complémentaires en groupe, portant sur des besoins précis ? Vos suggestions de nouveaux services pour la bibliothèque de Recherche (question ouverte)
  • 23. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 23 - 3.2.2. La mise en forme du questionnaire Nous avons créé un compte Google Drive et utilisé la fonction formulaire pour mettre en forme notre questionnaire : chaque thématique a été développée sur une page spécifique pour segmenter le questionnaire en unités signifiantes (Fig. 17 ci-dessous). La mise en forme est automatiquement gérée par l’interface. Nous avons simplement choisi un thème en accord avec la charte graphique du SCD. Nous avons ensuite exporté le questionnaire par le biais d’un frame pour le mettre en ligne sur le site de la bibliothèque (Fig. 18 ci-dessous) :
  • 24. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 24 - 3.2.3.La diffusion du questionnaire Cette diffusion s’est faite en mode pull et push, à partir du 8 janvier 2013. 3.2.3.1. La mise en ligne sur le site web (pull) Nous avons demandé au webmestre du SCD de mettre une annonce en première page du site de la bibliothèque http://bu.dauphine.fr (Fig. 19 ci-dessous) : Le formulaire est resté accessible aux doctorants jusqu’à fin janvier. Le pic de consultation s’est produit au milieu du mois (Fig. 20 ci-dessous), après que nous ayons eu un entretien semi-directif avec une doctorante, membre du Bureau de l’Association des doctorants de Dauphine, qui avait proposé d’envoyer un courriel au sujet de l’enquête sur la liste de diffusion de l’association.
  • 25. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 25 - 3.2.3.2. L’envoi par mail (push) L’envoi par mail a été géré par Valérie Fleurette, responsable du service Recherche Valorisation de l’université, qui a diffusé ce message, que nous avions rédigé, à l’ensemble de l’école doctorale : 3.3. La méthodologie des entretiens qualitatifs 3.3.1.Le guide d’entretien Nous avons déterminé les questions suivantes à poser aux doctorants : • Quelles démarches entreprenez-vous lorsque vous recherchez une revue particulière ? Utilisez-vous le catalogue de la bibliothèque et / ou le catalogue des périodiques ? Le catalogue A-Z (catalogue des revues électroniques) ? • Quelles démarches entreprenez-vous lorsque vous recherchez un article ? Quelle base de données allez-vous choisir pour faire cette recherche ? Avez-vous suivi des formations à ces bases ? Quelles autres bases de données utilisez-vous de préférence pour rechercher un article ? • Si vous ne trouvez pas un article, auprès de quels services pouvez-vous vous tourner pour le rechercher ? Êtes-vous satisfait des services actuels du SCD et quelles sont vos attentes ? 3.3.2.Le panel Le responsable Formation du SCD est intervenu lors du séminaire de l’école doctorale en décembre pour présenter le projet d’aide personnalisée : plusieurs doctorants avaient donné leur accord pour une rencontre. Après contact, aucun d’entre eux n’a donné suite. Nous avons alors « recruté » trois doctorants vacataires de la bibliothèque de Recherche, inscrits en Gestion ou en Economie. Pour compléter le panel, nous nous sommes entretenus avec deux autres doctorants, l’une en Sociologie (IRISSO), l’autre en Mathématique (CERAMADE). "Bonjour Dans le cadre de la mise en place d'un service d'aide documentaire personnalisée, la Bibliothèque universitaire souhaiterait connaître les besoins en accompagnement et formation des doctorants à Dauphine. Merci de répondre à un bref questionnaire en ligne, d'une durée de 10-15 minutes : http://goo.gl/Pwpty. Il restera en ligne jusqu'à la fin du mois. La définition de l'offre de service de la BU s'appuiera vos réponses ... Pour toute question vous pouvez contacter Stéphane Dufournet, bibliothécaire en charge de la définition de ce service, à l'adresse : 3stephane.dufournet@enssib.fr " Merci d'avance de votre participation"
  • 26. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 26 - 4. DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE Le questionnaire en ligne étant disponible jusqu’au 31 janvier 2013, nous avons réalisé le dépouillement des réponses en dehors du stage, la première semaine de février ; nous avons ensuite envoyé notre rapport d’analyse le 15 février 2013 à la direction du SCD. Ce document est présenté en annexe. Les principaux enseignements sont résumés dans les paragraphes suivants. 4.1. Représentativité de l’échantillon Un premier groupe de questions avait pour objectif de mieux connaître les profils des répondants puis par extrapolation, de corréler ces résultats avec les données d’inscription des étudiants dauphinois en doctorat pour déterminer la représentativité de l’échantillon. Nous avons dû recoder certaines questions en variables : ainsi la question libre portant sur l’année de 1ère inscription en thèse a été recodée en quatre catégories : avant 2010, 2010, 2011, 2012. Concernant la discipline et le laboratoire de rattachement des répondants, la question était également libre : les doctorants ont pu mentionner leur discipline, le titre de la thèse et décrire, parfois de manière très détaillée, le sujet de thèse. Cette liberté dans la description permettra éventuellement au responsable formation de la bibliothèque de travailler sur un profilage nominatif plus fin, à partir des données brutes extraites sous Excel. La comparaison entre le nombre de doctorants de la cohorte et le nombre de répondants nous permet de déterminer la représentativité de l’échantillon. Nous avons obtenu 51 réponses au questionnaire sur une population globale de 435 doctorants, soit un taux de réponse de 12%. Nous pouvons noter une sous- représentation notable au sein des répondants des doctorants en Economie (-6%), ainsi qu’une sur-représentation importante des étudiants en Gestion (+10%) et dans une certaine mesure en Droit (+5%). Néanmoins, l’équilibre entre les Sciences économiques et de Gestion d’une part, majoritaires à Paris-dauphine, et les autres disciplines, semble respecté. On constate une surreprésentation dans l’échantillon des nouveaux inscrits (47% des répondants pour 26% de la cohorte) au détriment des autres années d’inscription, particulièrement à partir de la troisième année (6% des répondants pour 24% de la cohorte). Ces nouveaux inscrits auront sans doute des attentes bien différentes de celles des doctorants en fin de thèse. Notons que 59% des répondants ont effectué leurs études à Paris-Dauphine : ils sont donc censés connaître le fonctionnement de la bibliothèque, les services associés, les bases de données. Seul 27% des répondants ont suivi une formation documentaire lors de leur cursus Licence-master, pour l’essentiel dispensée par la bibliothèque. Peut-on affirmer que cet échantillon possède les mêmes caractéristiques que la population mère ? Le seuil de représentativité est bien supérieur à 5% et le nombre minimum de réponses généralement requis pour valider une enquête (soit 30 répondants) a été atteint. Ces deux critères permettent de transcrire le nombre de réponse à une question en pourcentage de répondants. On a cependant constaté une surreprésentation dans l’échantillon des inscrits en première année de thèse, spécifiquement en Gestion et en Droit. Il conviendrait donc de redresser l’échantillon en attribuant un poids à chaque répondant selon la
  • 27. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 27 - strate à laquelle il appartient. Si l’on compte 47% des répondants appartenant à la strate « doctorant en première année de thèse » alors qu’elle représente 26% de la population mère, on attribuera le poids de 26%/47% à chaque répondant de cette strate. Nous avons choisi de ne pas redresser l’échantillon car ce sont précisément les attentes des nouveaux doctorants qui nous intéressent principalement. 4.2. Retour sur les services offerts par la BU La bibliothèque de Recherche (BR) est fréquentée plusieurs fois par semaine par seulement 35% des répondants ; près d’un quart d’entre eux ne s’y rendent jamais. Les raisons sont multiples mais une seule revient de manière récurrente : la sur- fréquentation de la BR par les étudiants en master professionnel gênerait les doctorants. Par contre, les doctorants qui fréquentent la BR sont très satisfaits des services (à plus de 70%) et un peu moins des collections : 46% ne trouvent pas la documentation dont ils ont besoin. Le circuit des thèses est majoritairement inconnu des répondants, probablement parce qu’une moitié d’entre eux sont en 1ère année d’inscription. Peut-être faudrait-il que le correspondant Star puisse participer à une réunion d’information bien en amont de la soutenance, en début de thèse. La base de recherche de Paris-Dauphine BIRD est très majoritairement inconnue des répondants. Cette méconnaissance est préoccupante car BIRD regroupe les principales publications issues de la recherche dauphinoise. Une action spécifique de formation pourrait être engagée. Il existe un vivier de doctorants (sept d’entre eux ont déjà publié dans des revues de référence) dont les publications pourraient être intégrées à BIRD, sous condition que l’article déposé soit issu d’une revue de niveau Recherche. Ainsi, si 96% des répondants ont déclaré ne pas avoir déposé dans BIRD, un doctorant a essayé sans succès. 4.3. Stratégies et outils de recherche des doctorants Si le site web de la bibliothèque est bien identifié par les répondants, seul 75% d’entre eux connaissent le portail Odyssée ; ce chiffre peut paraître positif, mais il masque une autre réalité : un quart des doctorants ne connaissent pas le catalogue de la bibliothèque, accessible uniquement par Odyssée. Le mode d’accès privilégié aux ressources électroniques n’est pas Odyssée : les doctorants passent directement par Google (41%) pour rechercher leur base et secondairement par les liens directs présents sur le site web de la BU (33%). Les options de personnalisation du portail Odyssée sont peu utilisées, l’option permettant de composer son propre bouquet de base de données n’étant jamais mise en œuvre. Nous avons tenté de cerner les pratiques documentaires des doctorants par une question à six entrées portant sur les outils de recherche d’information utilisés dans le cadre de la rédaction de la thèse : l’outil de recherche le plus fréquemment utilisé est le moteur de recherche Google (80%), les autres moteurs de recherche comme Yahoo étant ignorés. Google Scholar arrive en seconde position avec 65% d’utilisation fréquente, suivi par le portail Odyssée (43%). Les autres outils d’information documentaire comme le Sudoc ou les archives ouvertes sont presque ignorées.
  • 28. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 28 - Si les revues et les bases de données sont la principale source d’information des doctorants (82%), la collecte de données originales produites par les chercheurs pour les besoins de leurs recherches (dites sources primaires) n’est visiblement pas une priorité (14%). Certains (12%) ont affirmé avoir accès par leur laboratoire de recherche à des bases de données qu’ils n’utilisent jamais ou rarement, auxquelles le SCD n’est pas abonné ou dont l’abonnement ferait doublon (Datastream) ; d’autres ont affirmé avoir accès à des revues juridiques et à d’autres bases qu’ils ne connaissent pas… Au vu de cette situation confuse, il serait peut- être souhaitable de reprendre les données nominatives puis de demander des précisions aux répondants sur ces réponses. Nous avions également demandé aux répondants de cocher parmi une liste prédéfinie une ou plusieurs bases favorites. La question était libre et près de 40% (22 personnes) n’y ont pas répondu. Les bases primées sont Business source complète (26%), Jstor (12%) et Cairn (10%). Les autres bases de données (Dalloz, etc.) sont utilisées à titre principale par 2% à 5 % des répondants. La rédaction de la bibliographie ne devrait pas poser de problème à la plupart des répondants qui ont quasiment tous déjà rédigé ce type de produit documentaire. Néanmoins, les deux tiers de ces bibliographies n’ont pas été rédigées à l’aide d’un outil de gestion de références. L’outil privilégié est Endnote (45%), utilisé par les enseignants chercheurs, au détriment de Zotero (36%) pourtant gratuit. Il est frappant de constater que les deux tiers des doctorants utilisent rarement (voir jamais) d’outils spécifiques pour mettre en place une veille sur leur champ de recherche. Pour le tiers restant, les outils privilégiés sont les agrégateurs de fils RSS et les alertes Google. La veille est encore majoritairement effectuée au cas par cas, par la consultation de sommaires de revues, notamment dans les Sciences juridiques, puis par la surveillance des réseaux sociaux. On peut affirmer que la culture scientifique internationale revêt une importance particulière au sein de l’Ecole doctorale de Paris-Dauphine : presque tous les doctorants travaillent avec de la documentation en langue étrangère ; les deux tiers d’entre eux connaissent la notion de facteur d’impact ; près de la moitié d’entre eux utilise des bases bibliométriques. Ces résultats sont encourrageants car notre échantillon de doctorants est partiellement déséquilibré en faveur des thésards en 1ère année, a priori moins sensibilisés à la bibliométrie que les « post- doc ». 4.4. L’accompagnement documentaire des doctorants Près des deux tiers des répondants se montrent intéressés par un accompagnement documentaire. La mise à disposition de tutoriels et fiches pratiques, la formation en groupe et l’entretien avec un bibliothécaire sont privilégiés au détriment des formations individuelles et des visites. Le format horaire le plus approprié pour l’aide et la formation semble être d’une heure. Nous avions posé deux questions sur les modalités de prise de contact pour l’accompagnement : les répondants souhaitent à 80% une prise de contact lors des séminaires de l’Ecole doctorale, suivi d’une prise de rendez-vous sur place. Ils sont très majoritairement prêts à participer à des formations de groupe. Le contenu de ces formations devrait prioritairement porter sur l’utilisation d’outils bibliographiques, la mise en place d’une veille personnalisée et la présentation de bases de données spécialisées.
  • 29. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 29 - 5. ANALYSE DES ENTRETIENS Nous avons réalisé cinq entretiens semi-directifs avec des doctorants : deux sont en 1ère année, un en 2ème année, un doctorant est en 3ème année, un autre en post-doc. Trois doctorants sont en Economie Gestion, une en Sociologie, un en Mathématique. Tous ont signalé le manque d’information concernant la méthodologie documentaire (les problèmes documentaires se règlent de manière informelle en salle de doctorants) et demandent la désignation au sein du SCD d’un correspondant qui coordonne l’ensemble des services dédiés. Les points ci-dessous font la synthèse de leurs remarques, en retranchant les propositions qui ont déjà été faites dans l’enquête. 5.1. Sur la bibliothèque de Recherche Les cinq doctorants interrogés ont découvert la BR et le fonctionnement du catalogue en master : programmer une visite de la BR leur parait superflu. Un doctorant se rend à la BNF plutôt qu’à la BR car la salle est plus grande et les collections diversifiées. Un interviewé note que la banque de prêt n’a pas l’ergonomie d’un poste de renseignement. Les étudiants ont l’impression de déranger le bibliothécaire derrière son comptoir. Il existe un cahier des suggestions en banque de prêt qui n’est pas utilisé car mal placé. Il faudrait le placer sur une borne dédiée près de l’entrée. Il faudrait aussi que le lecteur soit prévenu par mail lorsque sa suggestion d’achat a été acceptée, puis traitée. Selon eux, ce n’est pas le cas actuellement. Deux doctorants soulignent le manque de Handbook (ouvrage qui résume le champ méthodologique) dans les collections de la BR. Il faudrait aussi mettre à disposition des doctorants en BR des manuels pour l’aide à l’utilisation de bases de données très spécialisées en Finances (Datastream et Platinium). Les doctorants ne connaissent pas les possibilités du PEB ; après quelques explications, ils déclarent que ce service les intéresserait peu car ils souhaitent accéder immédiatement au document recherché. 5.2. Sur les bases de données et catalogues Le Sudoc est utilisé par une doctorante pour rechercher des ouvrages dans d’autres BU parisiennes. Elle souligne qu’elle est la seule à sa connaissance à procéder ainsi, le Sudoc étant méconnu par ses collègues. Les doctorants n’ayant pas fait leurs études à Paris-Dauphine seraient pénalisées en début d’année car ils ne connaissent pas les bases de données proposées par la bibliothèque (les étudiants provenant de l’ENS Cachan ont l’habitude d’utiliser les bases Proquest, pas celles d’Ebsco). Il faudrait mettre en place une séance d’information d’une heure sur les ressources électroniques, accolée aux séminaires de l’école doctorale. Le premier contact avec les ressources électroniques se fait en master de recherche. Il faudrait donc proposer des formations dès ce niveau d’étude. Les bases de données sur lesquels porteront principalement les recherches sont directement conseillées par le directeur de recherche. La recherche d’information
  • 30. 2BEnquête aupres des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 30 - dans des bases de données est réalisée de manière empirique : les doctorants recherchent leurs mots clés dans les résumés puis raffinent les résultats par clustérisation. Une doctorante n’utilise pas les bases de thèses en texte intégral : lorsqu’elle a repérée une thèse qui l’intéresse, elle préfère entrer directement en contact avec son auteur, et éventuellement lui demander de lui envoyer par mail. 5.3. Sur la création de la bibliographie Le gestionnaire de références bibliographiques permet de gagner du temps s’il est bien maitrisé : c’est pourquoi il faudrait organiser des formations dès la première année de thèse. Les cinq doctorants ont insisté sur cette demande. Le paramétrage du portail Odyssée ne permet pas d’exporter directement les références dans le logiciel payant Endnote : elles sont envoyées vers Endnote web, qui est la version en ligne du logiciel réservée aux clients. Or tous les doctorants piratent le logiciel et n’ont donc pas de compte en ligne. Il faudrait permettre l’export en format RIS (format standard partagé par tous les gestionnaires de référence). Quatre doctorants utilisent une version piratée d’Endnote, un autre a dû y renoncer car le logiciel n’est pas compatible Mac. Les doctorants s’échangent des conseils sur l’outil et parfois la liste de leur références Endnote. 5.4. Sur la formation des doctorants Il n’y a pas d’aide documentaire proposée au sein de l’Ecole doctorale ni de module de méthodologie documentaire dans les séminaires. Selon deux doctorants, il faudrait proposer un accompagnent dès les masters de recherche : par exemple, pour le master 101, il y a 4 mémoires à réaliser (1 majeur 3 mineurs) contenant une revue de littérature et une bibliographie. Il faudrait mettre en place un cours portant sur les techniques de réalisation d’une revue de littérature, qui montrerait notamment comment et à quel moment citer un auteur. La bibliométrie est abordée par N. Berland en Gestion, et de manière ponctuelle par les autres enseignants. Pour mettre en place des actions de formation, il est intéressant de passer par l’association des doctorants de Dauphine. L’information circule vite et ses membres sont disponibles. 5.5. Sur le site web Une doctorante affirme qu’il serait souhaitable de créer une page dédiée aux doctorants sur le site web de la BU. Cette page comprendrait une description des services aux doctorants, le nom des correspondants pour les ressources (Datastream, etc.), une interface pour les suggestions d’acquisition. CONCLUSION PARTIELLE Les répondants à l’enquête, en majorité des doctorants de première année, semblent souhaiter une présence des bibliothécaires lors des séminaires, des services dédiés en bibliothèque de Recherche, la mise en ligne de tutoriels, des séances de formation d’une heure sur des sujets bien précis : panorama des ressources électroniques dans une discipline , usage d’Endnote ou Zotero, techniques de réalisation d’une revue de littérature, mise en place d’une veille personnelle.
  • 31. 3BAmeliorer l’accueil et la formation DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 31 - AMELIORER L’ACCUEIL ET LA FORMATION 6. TYPOLOGIE DES DISPOSITIFS POSSIBLES Après avoir identifié les réalisations pertinentes pour notre projet, nous avons pris contact avec les responsables des programmes concernés, à la BNF et à l’université de Lyon 2 pour échanger sur leur expérience. 6.1. Le cycle de formation : l’exemple d’ISTDoct Nous avons échangé avec Christelle Caillet, aujourd’hui chargée de la formation des masters au SCD de Lyon 2, sur l’offre de formation qu’elle avait mise en place en 2010 en direction des 377 doctorants (dont 299 pour Lyon 2) du PRES. L’offre est accessible aux doctorants des universités de Lyon 2, Lyon 3 et de Saint-Etienne pour un nombre important d'écoles doctorales : Sciences sociales, EPIC (Sciences de l'éducation, Psychologie et Info-com.), 3LA (Lettres, Linguistique, Langues, Arts), Sciences économiques et gestion, Droit, Philosophie. Elle a pour objectif de former les doctorants au maniement de l'information scientifique et de les sensibiliser au dépôt dans les archives ouvertes. Chaque module d’une durée de 21h00 est construit sur une session de cinq jours répartis sur deux semaines. Les thématiques abordées sont la recherche de documents sur Internet et les outils documentaires, la mise en forme des bibliographies, la veille informationnelle, les réseaux scientifiques, la publication, l'évaluation des travaux de recherche, l'utilisation de la feuille de style, la problématique du droit d'auteur. Les programmes sont avant tout conçus pour accompagner les doctorants dans les étapes successives de leur travail. Ils sont ciblés par discipline et disponibles sur le site web d’ISTDoct : Ecole doctorale 483 (Sociologie, Anthropologie, Science politique), Ecole doctorale 484 (Art, Art du spectacle, Musicologie), Ecole doctorale 485 (Information, Communication, Psychologie). L’inscription s’effectue par l’intermédiaire du site web. Une session d'été, plus courte, s'adressera à tous les doctorants, toutes disciplines confondues. Le cycle ISTDoct fait l’objet d’une large diffusion par le biais de flyers et chaque contenu de formation est évalué par les doctorants (cf. documents en annexe) 6.2. L’accueil personnalisé : l’exemple de la BNF La BNF a mis en place en janvier 2012 un accueil personnalisé des doctorants en Sciences humaines. Pour avoir plus de précisions sur cette offre récente qui remporte un succès croissant, nous avons rencontré le 11 janvier 2013 son initiatrice, Valérie Grignoux, conservateur et adjointe au chef de service Philosophie-Religion, ainsi que Benoît Cailmail, conservateur chargé des Prestations didactiques. Une trentaine d’ateliers a été réalisée jusqu’à présent. Un quart des étudiants accueilli était étranger : l’offre est en effet plébiscitée par des doctorants disposant de peu de temps et voulant « rentabiliser » leur séjour à la bibliothèque. L’accueil personnalisé sur rendez-vous prend la forme d’une séance individuelle d’une durée de 2h30, axée sur le sujet de thèse communiqué à l’avance, avec un bibliothécaire
  • 32. 3BAmeliorer l’accueil et la formation DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 32 - spécialiste de la discipline, le plus souvent chargé de collections. Le temps de préparation de la rencontre est estimé à deux heures ; il n’y a pas de support imprimé, ni de guide d’entretien. Parfois l’accompagnant donne en fin de séance le fruit de la recherche préalable qu’il avait effectué pour préparer l’atelier. La prestation a lieu dans les Carrels du Rez-de-jardin, qui permettent au doctorant et à l’accompagnant de travailler à deux sur le même poste informatique. Le doctorant précise ses besoins en recherche d’information, cerne les mots-clés à utiliser pour interroger les bases de données et catalogues utiles à son travail. L’accompagnant soutient la démarche du doctorant en l’explicitant puis en la complétant si nécessaire ; il ne doit pas donner de conseils de lecture ni essayer d’orienter le sujet. Après avoir évalué le degré d’autonomie du doctorant, il lui présente les ressources documentaires imprimées et numériques disponibles à la Bnf tout en prodiguant des conseils méthodologiques ou en l’initiant aux outils de recherche bibliographique. L’atelier comprend la visite des collections et des salles de travail : certains doctorants en profitent pour réserver ou consulter des ouvrages en libre accès. Pour garantir une bonne qualité de service, il est important, selon Valérie Grignoux, de prioriser les actions à mettre en place : privilégier un public particulier et une discipline ; demander au doctorant une description détaillée de ses besoins ; s’assurer de la disponibilité de l’accompagnant ; proposer une prise de rendez-vous espacée pour que l’accompagnant puisse préparer la séance. Les spécificités de la BnF, son cloisonnement en départements distincts, peuvent être un frein lorsque la thèse explore un sujet transverse (par exemple, la psychologie et la psychiatrie ne relèvent pas du même département). L’accueil des doctorants en 3ème année est très enrichissant pour l’accompagnant : le sujet de thèse a été bien cerné, les travaux de recherche sont presque terminés et la discussion avec le doctorant devient un moment d’échange qui peut contribuer à nourrir la politique d’acquisition. Benoît Cailmail nous précise que le service des Prestations didactiques a mis en place une formation systématique des doctorants de l’université Paris 3. Des partenariats avec d’autres universités sont envisagés. L’aide personnalisée devrait être étendue en 2013 à l’ensemble des départements de la Bnf. Témoignage d’une accompagnante : Nous avons rencontré Sonia Huard, bibliothécaire chargé d’acquisition en Sociologie, qui nous a exposé sa méthode de travail pour cette prestation documentaire. Elle a accueilli quatre doctorants travaillant sur des sujets aussi diverses que l’éducation a la santé, la littérature enfantine, etc. Ses documents de travail pour la préparation d’entretiens sont présentés en annexe. « Pour chaque sujet, le bibliothécaire doit trouver la juste focale, donné par le doctorant qui effectue la recherche en direct tandis que le bibliothécaire commente et oriente ; la préparation en amont est importante car elle permet de montrer que le bibliothécaire connaît un minimum le sujet : elle permet d’avoir des exemples à fournir, et une idée plus précise du champ de recherche […] Lors des entretiens, nous avons principalement abordé les ressources de la Bnf : monographies et périodiques (et par ce biais, les bases de données type Francis, Academic Search Premier, portails des revues) ; il ne s'agit pas d'un atelier de formation à la recherche documentaire, comme cela se pratique en BU. Je signalais également les signets susceptibles de les intéresser, les carnets de recherche, les ressources de l'IFE. La séance comprenait 2 volets : un 1èr dans un Carrel, un second en salle de lecture. »
  • 33. 3BAmeliorer l’accueil et la formation DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 33 - 6.3. La formation à distance : les didacticiels et tutoriels Il existe plusieurs didacticiels proposant un parcours documentaire en ligne par niveau d’étude. Le SCD de Lyon 2 vient de lancer en mars 2013 AccroDoc, site d’autoformation à la recherche documentaire visible sur scdaskal.univ- lyon2.fr/accrodoc. Celui de l’Infothèque Leonard de Vinci permet de développer un parcours de recherche selon l’objectif de l’utilisateur : rédiger son mémoire, connaitre une discipline (Fig. 21 ci-dessous). Ce didacticiel est ciblé pour les étudiants de master. Cependant, le SCD de Paris-Dauphine formant des étudiants du Pôle Leonard de Vinci, il serait peut-être possible mutualiser l’interface en y ajoutant un parcours Doctorant. Il existe en Bretagne une plateforme de mutualisation des supports de formation pour doctorants : Form@doct (Fig. 22 ci-dessous). Ce site web sous Drupal propose une collection de guides pour l’autoformation à l’information scientifique selon une approche par discipline, ainsi que des présentations ou vidéos d’apprentissage, un lexique, des ressources documentaires, des propositions de lecture, qui permettent une approche à la fois élargie et concrète du sujet traité. Form@doct cherchait en 2012 à étendre ses collaborations hors du cercle des universités bretonnes.
  • 34. 3BAmeliorer l’accueil et la formation DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 34 - D’autres SCD, comme celui de l’université Paris 7, ont fait le choix de migrer directement leur guides vers la plate-forme internationale Libguides, solution hébergée de création de guides thématiques partagée par 1200 bibliothèques dans 25 pays (Fig. 23 ci-dessous). A contrario, la plupart des SCD hébergent leurs tutoriels sur le site de la bibliothèque, ne profitant pas de l’effet de mutualisation apporté par des plateformes comme Form@doct ou LibGuides. C’est le cas de la bibliothèque d’HEC, qui propose sur son site des parcours documentaires (Fig. 24 ci-dessous). D’autres bibliothèques ont choisi de présenter des contenus dynamiques par baladodiffusion. La Bibliothèque universitaire d’Angers a réalisé des vidéos sur des sujets intéressants les doctorants : Comment déposer un rapport de stage, un mémoire ou une thèse d'exercice, Feuille de style : la vie facile (Fig. 25 ci- dessous). Ces balados multimédias ont été réalisés avec le logiciel Capture et déposés sur le serveur de l’université. Les sources à utiliser par thème -Données financières d'entreprises -Droit et fiscalité -Etudes de marché -Etudes pays -Littérature et actualité en gestion -Stratégies des entreprises Boîte à outils -Rédiger des bibliographies -Elaborer une stratégie de recherche d'information -Rechercher de l'information sur Internet -Le droit d'auteur et le droit à l'image (guide réalisé par l'Ecole des mines de Nantes) -Accéder aux ressources électroniques de la bibliothèque avec un Ipad Utiliser les outils et services de la bibliothèque -Accéder à 4 ressources de la bibliothèque via Google Scholar -Moteur de recherche multi-ressources (EBSCO Discovery Services - EDS) : guide d'utilisation -Trouver une revue ou un eBook -Mettre en place des alertes sur les bases de données -Utiliser le service de Prêt entre bibliothèques (PEB)
  • 35. 3BAmeliorer l’accueil et la formation DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 35 - 6.4. Les bibliothèques de recherche : le rapport de l’ARL Un rapport de l'association des bibliothèques de Recherche (ARL) sur les nouveaux rôles et services pour les graduate students a identifié quatre points clefs pour les bibliothèques de Recherche : la mise en place de services sur-mesure, la refonte des espaces suivant les nouveaux usages, la création de partenariats, la réorganisation des services. Le rapport cite l’exemple de la bibliothèque de l’Université de Guelph qui a repensé sa structure organisationnelle en passant d’un modèle traditionnel à un modèle organisé en cinq domaines stratégiques : - le curriculum documentaire (la formation) - l’accessibilité (portail documentaire, services aux publics) - le développement des collections (électroniques et imprimés) - la communication scientifique - les archives et collections historiques Les services sont proposés à des groupes d'utilisateurs spécifiques (les chercheurs, les doctorants, les enseignants) et incluent toute une gamme de prestations : aide à la rédaction de la thèse, conseil pour la propriété intellectuelle et la soumission électronique, aide à la création des supports de communication. Le rapport prône la création d’un espace dédié à la rencontre des doctorants au sein même de la bibliothèque de Recherche, sous la forme d’un Carrel réservé aux échanges avec ou sans les bibliothécaires. 7. PROPOSITION A METTRE EN ŒUVRE Le SCD de l’université Paris-Dauphine nous a demandé d’établir des préconisations concernant les services à offrir aux doctorants en fonction des données factuelles récoltées, des résultats de l’enquête et du référencement des dispositifs en place dans d’autres universités. Nos préconisations concernent l’accompagnement et la formation des doctorants, les compétences des accompagnants.
  • 36. 3BAmeliorer l’accueil et la formation DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 36 - 7.1. Accompagner les doctorants Il semble nécessaire, selon les résultats de notre enquête de public, de désigner un correspondant pour l’aide personnalisée qui serait identifié par les doctorants comme leur interlocuteur privilégié au sein du SCD. En effet, les doctorants sont intéressés par des services à la carte, gérés par un correspondant, à la fois en présentiel et en ligne. Il nous semble aussi important : - de rencontrer systématiquement les doctorants dans le cadre des séminaires, - de mettre en place des bibliographies complètes sur un ou plusieurs domaines de recherche ; - de mieux prendre en compte les suggestions d’acquisition des doctorants par un formulaire sur le site de la BU avec suivi des réponses apportées ; - de créer des pages dédiées aux doctorants sur le site web de la BU ; - de se servir des remarques des doctorants recueillies dans le cadre de l’enquête pour construire des Questions/réponses. Il faudrait pouvoir accueillir individuellement les doctorants qui le souhaitent dans un espace réservé en bibliothèque de Recherche. Il nous semble important que l’accueil personnalisé puisse être mis en place au sein de cet équipement, non pas en bibliothèque d’Etude. 7.2. Former les doctorants Il serait souhaitable d’inscrire dans les maquettes des séminaires de l’Ecole doctorale de Dauphine des ateliers documentaires sous forme de DocCamp, comprenant des séances de formation sur inscription, non obligatoire. Il serait aussi possible de mettre en place un programme de formation modulaire en s’inspirant des pratiques d’autres SCD (notamment celles du SCD de l’université Paris 3) : - certaines séances (découverte des bases usuelles, initiation à Zotero, Veille par fils RSS) seraient assurées par des doctorants ATER ; - les séances plus spécialisées (sur la bibliométrie, sur certaines bases de données) seraient assurées par des bibliothécaires. Nous préconisons d’établir un partenariat avec la BnF pour le développement de l’aide personnalisée en Sciences économiques, en Sociologie et en Droit. Un tel partenariat doit faire l’objet d’une convention ; il serait donc utile de rencontrer Benoît Cailmail, conservateur chargé des Prestations didactiques de la Bnf. Pour former les doctorants, nous proposons également: - de transformer le questionnaire de l’enquête en test de positionnement pour connaître le niveau de compétence des nouveaux doctorants ; - de réorienter le format des formations courtes de trente minutes vers un nouveau format d’une heure ; - de réaliser des tutoriels disponibles sous forme imprimée et électronique en utilisant Libguides : chaque contenu, texte ou lien créé dans un Libguide est potentiellement réutilisable dans un autre.
  • 37. 3BAmeliorer l’accueil et la formation DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 37 - 7.3. Compétence de l’accompagnant-formateur L’accompagnement et la formation des doctorants nécessitent des compétences professionnelles spécifiques de la part des bibliothécaires (Fig. 26 ci- dessous). Le SCD doit donc s’assurer que ces compétences sont bien possédées par les accompagnants. 8. REALISATION D’UN GUIDE D’ACCOMPAGNEMENT DOCUMENTAIRE La commande initiale du SCD comprenait la réalisation d’un guide d’accompagnement documentaire pour les doctorants. Une importante partie du stage (90 heures de travail) a été consacrée à la réalisation de cette tâche. 8.1. Conception des maquettes Le « Guide des ressources documentaires pour les doctorants » doit servir de modèle pour d’autres produits documentaires. Il était donc important de déterminer avec la direction et le responsable Formation du SCD une maquette réutilisable conforme à la charte graphique de l’université. 8.1.1.Format Nous avons conçu les fiches du guide d’accompagnement en utilisant le logiciel de présentation Powerpoint de Microsoft. Il s’agit en effet de créer des fiches multi-supports pouvant être projetées en formation, mise en ligne sur le site web ou imprimées sous forme de livret. Nous avons donc choisi de les éditer avec une mise en page en format paysage, plus propice à ces trois usages.
  • 38. 3BAmeliorer l’accueil et la formation DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 38 - La page d’accueil de chaque guide comprend un visuel fourni par le service Communication de l’université (Fig. 27a ci-dessous) : Le découpage peut se faire sur plusieurs colonnes pour les pages rédactionnelles (Fig. 27b ci-dessous) : Le guide comprend des parties conçues comme un tutoriel (Fig. 28 ci-dessous) :
  • 39. 3BAmeliorer l’accueil et la formation DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 39 - 8.1.2.Charte graphique Le modèle reprend les couleurs et visuels de la Charte institutionnelle qui sont fixée par le document « Charte_Universite Paris_Dauphine_2011 » présent sur l’intranet. Nous avons adopté pour le fond du document un masque de diapositive fourni par le service Communication (Fig. 29 ci-dessous). Nous avons ensuite inséré des encarts de couleur en choisissant celle assignée à la Bibliothèque, verts pomme (Fig. 30 ci-dessous) : Nous avons utilisé une des polices de caractère recommandé par la charte graphique, l’Arial, en corps 16 gras pour les titres et en corps 11 normal pour les textes (Fig. 31 ci-dessous) :
  • 40. 3BAmeliorer l’accueil et la formation DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 40 - 8.2. Contenu du guide Le guide devrait être composé à terme de 8 fiches : 1.Le guide du lecteur 2.La recherche d’information dans le portail documentaire 3.Personnaliser le portail documentaire Odyssée 4.Rechercher des thèses 5.Créer une bibliographie avec Zotero 6.Mettre en place une veille 7.Panorama des ressources électroniques (fiches par disciple) 8.La bibliométrie : évaluer les sources et publier Les fiches 1 et 8 ont été réalisées par le service Formation avant notre stage. Elles seront donc insérées dans le document remis au doctorant sans être reformatées car il s’agit de produits à destination de l’ensemble des étudiants, quel que soit le niveau d’étude. 8.3. Création de 4 fiches Dans le cadre du stage, nous avons réalisé les fiches 2 à 5, soit une trentaine de pages, qui sont présentées en annexe. 8.4. Suivi de guide Le suivi et l’actualisation des fiches du guide doit être annuel. Les outils évoluent : les captures d’écrans peuvent n’être plus valables. Pour cette raison, il est important d’avoir un petit nombre de fiches à actualiser plutôt que de multiplier des tutoriels difficiles à maintenir à jour. CONCLUSION PARTIELLE Dans le cadre de ce stage d’un mois, nous n’avons malheureusement pas eu le temps de créer l’ensemble des fiches du guide, ni de les intégrer à des pages dédiés sur le site web de la bibliothèque. La réalisation des tâches restantes nécessite la coopération entre divers services du SCD, qui ont l’habitude de travailler ensemble : Formation pour la rédaction des fiches du guide, Direction pour la validation des contenus, Web et prospective pour la mise en ligne.
  • 41. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 41 - CONCLUSION La commande du SCD Paris-Dauphine portait sur la Mise en place d'un service d'aide documentaire personnalisée pour les doctorants de l’Université Paris-Dauphine, à travers notamment la réalisation d’un guide de présentation des ressources documentaires. Nous avons tout d’abord réuni des informations factuelles à partir des rapports d’activité de l’école doctorale. Il nous cependant a semblé qu’elles donnaient une vue extérieure et factuelle des doctorants de l’université Paris- Dauphine. Nous avons souhaité enrichir ces données par une enquête permettant de mieux cerner le profil de notre cible. Les répondants à l’enquête, en majorité des doctorants de première année, semblent souhaiter une présence des bibliothécaires lors des séminaires, des services dédiés en bibliothèque de Recherche, la mise en ligne de tutoriels, des séances de formation d’une heure sur le panorama des ressources électroniques d’une discipline, l’usage d’Endnote ou Zotero… La direction du SCD avait émis le souhait d’accueillir individuellement les doctorants lors d’une séance d’une heure dans un espace réservé de la bibliothèque d’étude. Il nous semble que cet accueil personnalisé, en face à face, doit être réalisé en bibliothèque de Recherche. Cet équipement ne possède pas d’espace d’accueil fermé : un espace de rangement de 10m2 pourrait être réaffecté à cet usage. A défaut, l’accompagnement pourrait se faire en salle des doctorants, dans les locaux même des laboratoires de recherche. L’enquête a aussi permis de montrer que les doctorants sont intéressés par des services à la carte, gérés par un correspondant, à la fois en présentiel et en ligne. Ils souhaitent pouvoir accéder à une aide lorsque le besoin s’en fait sentir. C’est pourquoi nous préconisons la mise en place de séance de formation d’une durée d’une heure, dont le contenu et la date pourraient être choisis par les doctorants par le biais d’un sondage Doodle. Enfin, la mise en place d’une séance de présentation des ressources documentaires par discipline dans le cadre des séminaires de recherche semble indispensable : elle permettrait de toucher un grand nombre de doctorants tout en affirmant la présence institutionnelle du SCD au sein de la mission Recherche de l’université. Pour conclure, il semble essentiel de rappeler que l’aide documentaire personnalisée aux doctorants, précisément parce qu’elle intervient sur le terrain de la recherche scientifique, doit s’appuyer sur la notion d’intelligence informationnelle théorisée par Diane Poirier4 : « L’intelligence informationnelle demande plus que l’apprentissage de l’informatique d’une part et des méthodes de recherche en bibliothèque d’autre part. […] Elle demande l’apprentissage d’une démarche stratégique de résolution de problèmes de recherche d’information. Elle suppose des adaptations face aux défis cognitifs posés par les NTIC. Elle fait appel à la pensée critique et métacognitive ». 4 POIRIER Diane. L'intelligence informationnelle du chercheur : compétences requises à l'ère du virtuel. Québec : Université Laval, 2002
  • 42. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 42 - SOURCES Enquête : URFIST DE RENNES. Enquête sur les besoins de formation des doctorants à la maîtrise de l'information scientifique dans les Ecoles doctorales de Bretagne [En ligne]. Rennes : Université Européenne de Bretagne, 2008. Enquête complète disponible sur : <http://www.sites.univ- rennes2.fr/urfist/enquete_besoins_formationdoctorantsmaitrise_information> (consultée le 2 janvier 2013) THIVANT, Eric. « Retour d’expériences de coopération entre chercheurs et professionnels de la formation autour de la formation des doctorants : le cas de Lyon 3 » in Les doctorants et l’information scientifique, 3 et 4 juin 2010, Lyon-Villeurbanne [en ligne]. Format PDF. Disponible sur : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-48555 (consultée le 2 janvier 2013) JISC, BRITISH LIBRARY. Researchers of Tomorrow. The research behavior of Generation Y doctoral students, juin 2012 [En ligne]. Disponible sur <http://www.jisc.ac.uk/publications/reports/2012/researchers-of-tomorrow> (consulté le 12 mars 2013) ASSOCIATION OF RESEARCH LIBRARIES. New Roles for New Times: Research Library Services for Graduate Students [En ligne]. December, 20, 2012. Synthèse disponible sur : < http://www.arl.org/bm~doc/nrnt-grad- roles-20dec12.pdf> (Consulté le 8 janvier 2013) Sites institutionnels : - Site du SCD Lyon2, rubrique ISTdoct www.univ-lyon2.fr/bibliotheques - Portail de l’cole doctorale de Dauphine www.edd.dauphine.fr - Portail Form@doct http://guides-formadoct.ueb.eu/ - Site professionnel de la Bnf http://www.bnf.fr/fr/professionnels.html - Site de l’université Paris-Dauphine http://www.dauphine.fr/ - Site de l’Infothèque Pôle Léonard de Vinci www.devinci.fr/infotheque/ - Site de la bibliothèque d’HEC http://www.hec.fr/Bibliotheque Documents internes à l’université Paris-Dauphine : - Charte graphique de l’université - Rapport du Conseil scientifique de l’école doctorale du 24 janvier 2013 - Document de promotion auprès des enseignants-chercheurs de BIRD - Rapport d’activité AERES EQUIS : chiffres clés - Rapports d’activité 2010 et 2011 du SCD
  • 43. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 43 - BIBLIOGRAPHIE Les besoins d’information des doctorants : RIONDET Odile. La notion de « besoin d'information » dans les archives ouvertes du CNRS (Archivesic). In Thémat'IC 2006 « Information : besoins et usages », Strasbourg, 17 mars 2006 [en ligne]. Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque- numerique/document-1938> (consulté le 6 mars 2013) AYMONIN David. Nouveaux outils, nouveaux usages, nouveaux besoins : quels sont leurs impacts sur la formation documentaire ? Table-ronde lors des 6èmes Rencontres FORMIST, juin 2006 [en ligne]. Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque- numerique/document-1149> (consulté le 3 mars 2013) SALAUN Jean Michel, VAN CUYCK Alain. Les usages et les besoins des documents numériques dans l'enseignement supérieur et la recherche [en ligne]. Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-1370> (consulté le 3 mars 2013) Les pratiques documentaires des doctorants : JISC, BRITISH LIBRARY. Researchers of Tomorrow. The research behavior of Generation Y doctoral students, juin 2012 [En ligne]. Disponible sur <http://www.jisc.ac.uk/publications/reports/2012/researchers-of-tomorrow> (consulté le 12 mars 2013) ALLAIS Séverine. La formation à la recherche documentaire des étudiants en santé : un didacticiel à la Bibliothèque Universitaire de Médecine-Pharmacie de l'Université de Rouen [en ligne]. Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque- numerique/document-48094> (consulté le 12 mars 2013) COURTECUISSE Jean-François. Internet au cœur des pratiques documentaires des étudiants : dans quelle mesure ? [en ligne]. Format PPT. Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-1159> (consulté le 12 mars 2013) MACQUIN Agnès. Rapport d'enquête de la BU sciences STAPS de Besançon auprès de ses lecteurs extérieurs [en ligne]. Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque- numerique/document-48209> (consulté le 12 mars 2013) ALIBERT Florence. BCIU Clermont-Ferrand : enquête sur les besoins des doctorants clermontois en matière de formation à la recherche documentaire [en ligne]. Clermont-
  • 44. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 44 - Ferrand : BIU, 2009. Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque- numerique/notice-40779> (consulté le 12 mars 2013) MARESCA Bruno. Enquête sur les pratiques documentaires des étudiants, chercheurs et enseignants-chercheurs de l'Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) et Denis Diderot (Paris 7) [en ligne]. Paris : BIUSJ, 2005. Disponible sur <http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-1083> (consulté le 5 mars 2013) Les besoins et l’offre de formation des doctorants : DENEKER Claire. La formation des doctorants à l'information scientifique et technique. Villeurbanne : Presses de l'Enssib, 2011. 216 p. HENRIET Ottilia, MALINGRE Marie-Laure, SERRES Alexandre. Enquête sur les besoins de formation des doctorants á la maîtrise de l’information scientifique dans les Ecoles doctorales de Bretagne [En linge]. Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque- numerique/notice-1793> (consulté le 12 mars 2013) HENRIET Ottilia. "Enquête sur la formation des doctorants" [En ligne]. Podcast en format MP3. Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document- 1794> (consulté le 3 mars 2013) COUVIDAT Anne. Quelles perspectives de collaboration pour la formation des doctorants ? Le cas des SCD du futur PRES UNAM (Université Nantes-Angers-Le Mans). PPP sous la direction d’Élisabeth Noël [En ligne]. Villeurbanne : ENSSIB, 2008 Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-2074> (consulté le 12 mars 2013) TORRAS Maria-Carme. « La formation des doctorants dans le monde : tendances et évolution » in Les doctorants et l’information scientifique, 3 et 4 juin 2010, Lyon- Villeurbanne [en ligne]. Format PDF. Disponible sur : <http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-48567> (consulté le 06 mars 2013) BENHARRA Alia, « La formation des enseignants et des doctorants aux ressources électroniques », BBF, 2005, n° 1, p. 97-98 [en ligne]. Disponible sur : <http://bbf.enssib.fr/> (consulté le 06 mars 2013 URFIST DE RENNES. Enquête sur les besoins de formation des doctorants à la maîtrise de l'information scientifique dans les Ecoles doctorales de Bretagne analyse et synthèse des résultats organisée par les Services Communs de Documentation de Bretagne et l'URFIST de Rennes dans le cadre du projet FORM@DOCT [En ligne]. Rennes : Université Européenne de Bretagne, 2008. Synthèse disponible sur : <http://www.uhb.frurfist/files/Synthese_Enquete_SCD-URFIST.pdf> (consulté le 03 mars 2013)
  • 45. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 45 - Table des annexes SCD DE L’UNIVERSITE PARIS-DAUPHINE : SYNTHESE DE L’ENQUETE SUR LES PRATIQUES DOCUMENTAIRES DES DOCTORANTS .............. 46 Document réalisé en cours de stage SCD DE L’UNIVERSITE LYON 2, IST DOC : DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA FORMATION AUX DOCTORANTS.................... 74  SCD DE L’UNIVERSITE LYON 2, IST DOC : EVALUATION DE LA FORMATION AUX DOCTORANTS ............................................................... 75  BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE : ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE DES DOCTORANTS .......................................................... 76  SCD DE L’UNIVERSITE PARIS-DAUPHINE : GUIDE POUR LES RESSOURCES DOCUMENTAIRES DES DOCTORANTS............................ 78  Document réalisé en cours de stage
  • 46. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 46 - SCD DE L’UNIVERSITE PARIS-DAUPHINE : SYNTHESE DE L’ENQUETE SUR LES PRATIQUES DOCUMENTAIRES DES DOCTORANTS   S’identifier    Accéder  à  distance     Personnaliser  le portail    Enregistrer  ses recherches    Se  créer  une    Personnali ser le portail documentaire Odyss é     Réalisée en janvier 2013 S. Dufournet ENSSIB     ENQUETE SUR LES PRATIQUES DOCUMENTAIRES DES DOCTORANTS
  • 47. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 47 - SOMMAIRE DE L’ENQUETE 1. DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE _________________________ 48 1.1. Représentativité de l’échantillon___________________________ 26 1.1.1. Profil des répondants : _____________________________ 48 1.1.2. Analyse des profils : _______________________________ 49 1.1.3 Représentativité de l’échantillon : _____________________ 50 1.2. Retour sur les services offerts par la BU ____________________ 27 1.2.1. La bibliothèque de Recherche _______________________ 51 1.2.2. L’aide à la publication (STAR, BIRD) __________________ 53 1.2.2.1. Le circuit des thèses (Star) _______________________ 53 1.2.2.2. La Base Institutionnelle de Recherche (BIRD) ________ 54 1.3. Le site web de la BU et l’outil de recherche Odyssée__________ 59 1.3.1. Connaissance des outils :___________________________ 59 1.3.2. Usages d’Odyssée : _______________________________ 59 1.4. Les pratiques documentaires des doctorants ________________ 61 1.4.1. La recherche de documents dans le cadre de la thèse ____ 61 1.4.2. L’usage des bases de données : _____________________ 63 1.4.3. La rédaction de la bibliographie ______________________ 64 1.4.4. La veille informationnelle ___________________________ 65 1.4.5. Les réseaux scientifiques ___________________________ 66 1.5. L'accompagnement documentaire des doctorants ____________ 28 1.5.1. Les types d’accompagnement favoris _________________ 68 1.5.2. Les besoins de formation des doctorants_______________ 69 2. L’ANALYSE DES ENTRETIENS : ______________________________ 71
  • 48. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 48 - Ce document est la synthèse des résultats (non consolidés) de l’enquête menée du 7 au 31 janvier 2013 par le biais d’un questionnaire sur le site web de la bibliothèque et d’entretiens semi-directifs avec 5 doctorants. 1. DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE Nous avons obtenu 51 réponses au questionnaire sur une population globale de 435 doctorants, soit un taux de réponse de 12%. 1.1. Représentativité de l’échantillon Un premier groupe de questions avait pour objectif de mieux connaître les profils des répondants puis par extrapolation, de corréler ces résultats avec les données d’inscription des doctorants à Paris-Dauphine pour déterminer la représentativité de l’échantillon. 1.1.1.Profil des répondants : • Année d’inscription Nous avons dû recoder certaines questions en variables : ainsi la question libre portant sur l’année de 1ère inscription en thèse a été recodée en quatre catégories : avant 2010, 2010, 2011, 2012. • Discipline Concernant la discipline et le laboratoire de rattachement des répondants, la question était également libre : les doctorants ont pu mentionner leur discipline, le titre de la thèse et décrire, parfois de manière très détaillée, le sujet de thèse. Cette liberté dans la description permettra éventuellement au responsable formation de la Bibliothèque de travailler sur un profilage nominatif plus fin, à partir des données brutes extraites sous Excel. Ces questions ont donc été recodés en six variables, amalgamant programme de recherche et laboratoire, ce qui donne la répartition suivante :
  • 49. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 49 - • Parcours antérieur : 59% des répondants ont fait leur étude à Paris-Dauphine : ils sont donc censés connaître le fonctionnement de la bibliothèque, les services associés, les bases de données. Seul 27% des répondants ont suivi une formation documentaire lors de leur cursus Licence-master, pour l’essentiel dispensée par la bibliothèque. 1.1.2.Analyse des profils : On constate une surreprésentation dans l’échantillon des nouveaux inscrits (47% des répondants pour 26% de la cohorte) au détriment des autres années d’inscription, particulièrement à partir de la troisième année (6% des répondants pour 24% de la cohorte). Ces nouveaux inscrits auront sans doute des attentes bien différentes de doctorants en fin de rédaction de thèse. La comparaison entre le nombre de doctorants de la cohorte et le nombre de répondants nous permet de déterminer la représentativité de l’échantillon : Discipline Nombre d’étudiants Nombre de répondants Gestion 160 24 Economie 110 9 Droit 54 9 Mathématique 47 1 Informatique 31 2 Sociologie 22 3 Science politique 10 1 Anglais 1 0
  • 50. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 50 - Répartition dans la cohorte du nombre d’étudiant par discipline en 2012 : Nous pouvons noter une sous-représentation notable au sein des répondants des doctorants en Economie (-6%), ainsi qu’une sur-représentation importante des étudiants en Gestion (+10%) et dans une certaine mesure en Droit (+5%). Néanmoins, l’équilibre entre les sciences économiques et de gestion d’une part, majoritaires à Paris-dauphine, et les autres discipline, semble respecté. 1.1.3Représentativité de l’échantillon : Peut-on affirmer que cet échantillon possède les mêmes caractéristiques que la population mère ? Le seuil de représentativité est bien supérieur à 5% et le nombre de réponse minimum (soit 30 répondants) a été atteint. Ces deux critères permettent de transcrire le nombre de réponse à une question en pourcentage de répondants. On a cependant constaté une surreprésentation dans l’échantillon des inscrits en première année de thèse, spécifiquement en Gestion et en Droit. Il conviendrait donc de redresser l’échantillon en attribuant un poids à chaque répondant selon la strate à laquelle il appartient. Si l’on compte 47% des répondants appartenant à la strate « doctorant en première année de thèse » alors qu’elle représente 26% de la population mère, on attribuera le poids de 26%/47% à chaque répondant de cette strate. Nous avons choisi de ne pas redresser l’échantillon car ce sont précisément les attentes des nouveaux doctorants qui nous intéressent principalement.
  • 51. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 51 - 1.2. Retour sur les services offerts par la BU 1.2.1.La bibliothèque de Recherche La BR est fréquentée plusieurs fois par semaine par seulement 35% des répondants ; près d’un quart d’entre eux ne s’y rendent jamais. Les raisons sont multiples mais une seule revient de manière récurrente : la sur-fréquentation de la BR par les étudiants en master professionnel gênerait les doctorants. Par contre, les doctorants qui fréquentent la BR sont très satisfaits des services (à plus de 70%) et un peu moins des collections : 46% ne trouvent pas la documentation dont ils ont besoin. Voici les raisons de la non-fréquentation des doctorants selon leurs propres termes : - « Je la fréquente pour emprunter des bouquins lorsque j'en ai besoin parce que j'ai un bureau. Par contre, j'y ai passé les 8 premiers mois de ma thèse (tous les jours) car je n'avais pas de bureau. » - « J'ai un bureau à disposition et la bibliothèque est souvent pleine. » - « Très peu de places, impossible de laisser ses affaires. » - « Trop peu d'ouvrages en droit » - « Trop de monde » - « Je viens quand je suis dans la France » - « Je viens rarement du fait de ma disponibilité » - « J'emprunte les ouvrages mais ne travaille pas sur place. Trop bruyant. Je travaille à la Bnf. »
  • 52. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 52 - - « J'ai un espace de travail personnel à l'université » - « Je travaille souvent à la BNF où je trouve les livres et les ressources électroniques dont j'ai besoin. » - « J'accède aux ressources électroniques de la BU depuis mon ordinateur. » - « Il m'est cependant arrivé d'aller à la BR (quelques fois en quatre ans). » - « Je n'ai pas eu l'occasion pour le moment mais je compte commencer à la fréquenter sans doute dans les semaines/mois qui viennent. » - « C’est plus pratique d'utiliser les ressources en ligne. » - « Actuellement en poste, pas de possibilité pour m'y rendre. » - « Depuis que l'accès est ouvert à tous les étudiants de M2 et pas uniquement ceux de recherche, il est impossible d'y travailler car il n'y a pas assez de places disponibles et l'espace de travail est devenu aussi bruyant que la bibliothèque d'étude. Je la fréquentais lorsque j'étais en M2 Recherche car j'y appréciais le calme et les documents disponibles sur place. A présent, j'évite au maximum d'y aller. Je ne suis pas la seule à être déçue par ce choix de laisser les étudiants de M2 pro avoir accès à la bibliothèque de Recherche. Je ne veux pas faire de ségrégation mais si les doctorants n'ont pas de place pour travailler, cela devient selon moi problématique. » - « Je ne dispose pas de bureau à Dauphine, j'y suis donc assez rarement, de plus mon sujet largement appliqué nécessite une partie importante de littérature "grise", mais pour définitivement installé mon sujet de thèse dans un cadre académique je vais avoir besoin de recherches bibliographiques adaptées. » - « J'utilise essentiellement l'outil de recherche sur internet - d'autre part, je viens tout juste de m'inscrire à Dauphine et n'ai pas encore eu le temps d'y mettre les pieds. » Voici les suggestions de nouveaux services pour la bibliothèque de Recherche : - « Formation pour apprendre à bien utiliser les base de donnés » - « Une ouverture le samedi serait formidable ! » - « Mettre à disposition les publications les plus récentes ». - « Il manque un champ de commentaire libre dans cette enquête, donc j'utilise celui-là. Je suis un doctorant très récent (moins de deux mois !), donc mes réponses ne sont pas forcément significatives... » - « Ouvrir ces services personnalisés et collectifs au étudiants en M2 recherche. » - « En espérant avoir un retour... nous attendons avec impatience une formation appropriée et de qualité. Merci de nous avoir proposé ce questionnaire. » - « La relation entre les thésards actuels par la liste des thèses en cours et un "best of" sur chaque théorie recommandé par les thésards eux-mêmes... Pour identifier les incontournables. » - « Une qualification des revues pour savoir leur rang. » - « Certains livres ne sont présent qu'en quantité limité. Il serait peut-être bien de pouvoir s'assurer qu'un livre ne puisse pas être emprunté pendant une
  • 53. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 53 - durée déterminée, si on a un travail régulier à faire avec, sans pour autant empêcher d'autres personnes de le consulter lorsqu'on ne s'en sert pas. » - « formation Word + formation sur la recherche des documents en langue étrangère » - « Inutile de créer des services futiles, il faut d'abord améliorer l'essentiel: o Ouvrir la bibliothèque jusqu'à minuit et pendant les vacances. o Augmenter la quantité de ressources électroniques anglo-saxonnes (notamment Wiley, Heinonline, Westlaw, Lexis US et UK) ET SURTOUT, élargir l'accès distant. (Pour réaliser cela à moindre coût, vous pourriez par exemple mutualiser les licences d'accès avec les autres membres de PSL!) » - « Merci beaucoup. Je considère que la bibliothèque de Recherche doit être pour les doctorants et les chercheurs. Beaucoup de fois j'ai demandé de silence à étudiants de master. Je crois que la conscience du travail individuel c'est surtout à niveau de doctorat. Les étudiants de master parlent beaucoup entre eux. » - « Il est crucial d'assurer le respect des affectations prévues pour chacune des bibliothèques. Comme son nom l'indique, la bibliothèque de Recherche est prévue pour la RECHERCHE et la décision récente d'y accepter les masters professionnels est tout aussi inadmissible que particulièrement attentatoire aux étudiants s'adonnant à la recherche. Cela témoigne de la considération que l'université peut avoir pour la recherche, qui est évidemment particulièrement basse, alors même que Dauphine vient de s'associer à d'autres universités dans le cadre de PSL pour promouvoir la recherche. La moindre des choses serait de montrer un minimum de respect aux chercheurs en leur affectant des outils privilégiés de qualité. Tel n'est pas le cas actuellement ce qui est indigne d'une université qui se veut leader au niveau national en rivalisant avec les grandes écoles. » - « Si j'y suis tous les jours, c'est bien que j'apprécie le cadre. Par contre, je souhaite faire une remarque que d'autres ont probablement fait avant moi car nous sommes nombreux à partager cet avis: je ne pense pas que l'ouverture de la bibliothèque de Recherche aux étudiants de masters professionnels soit une bonne chose. Cela contribue à dégrader le cadre de travail des doctorants à plusieurs égards. D'autant plus qu'il serait probablement bon de rétablir la séparation entre le lieu de travail de l'étudiant et celui de l'enseignant. » 1.2.2.L’aide à la publication (STAR, BIRD) 1.2.2.1. Le circuit des thèses (Star)
  • 54. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 54 - Le circuit des thèses est majoritairement inconnu des répondants, probablement parce que 46 % d’entre eux est en première année d’inscription. Peut-être faudrait-il que le correspondant Star puisse participer à une réunion d’information bien en amont de la publication, en première ou deuxième année de thèse. 1.2.2.2. La Base Institutionnelle de Recherche (BIRD) BIRD est très majoritairement inconnue des répondants. Cette méconnaissance est préoccupante car la base de recherche de Paris-Dauphine regroupe les principales publications issues de la recherche dauphinoise. Une action spécifique de formation pourrait être engagée. Il existe un vivier de doctorants dont les publications pourraient être intégrées à BIRD, sous condition que l’article déposé soit issu d’une revue de niveau Recherche. Ainsi, si 96% des répondants ont déclaré ne pas avoir déposé dans BIRD, un doctorant a essayé sans succès. L’analyse de cet item peut être enrichie des réponses faites à la question libre « Publication(s) à votre actif » : bien qu’une majorité des répondants n’ait jamais publié, sept d’entre eux ont déjà publié dans des revues de référence, comme le montre le tableau ci-dessous : Nom : Publication(s) à votre actif Tlilane - Laurent Gourvès, Jérôme Monnot et Lydia Tlilane. Approximation polynomiale pour des problèmes de matroïdes bi-objectifs, ROADEF 2012. - Laurent Gourvès, Jérôme Monnot and Lydia Tlilane. Approximate Tradeoffs on Matroids, ECAI 2012: 360-365. - Laurent Gourvès, Jérôme Monnot et Lydia Tlilane. Approximation du point idéal dans des matroïdes: bornes et algorithme, ROADEF 2013. HAN - <La réflexion sur la relation entre le règlement de la psychologie et le développement de l'entreprise> Revue Moderne Economics> Vol. juin 2008 - <L'Analyse du modèle mathématique sur l'influence de la relation clientèle à l'exploitation des banques chinoises sur les marchés étrangers> Revue de l’Université de Technologie et Sciences de xi’an , Vol. juillet 2009
  • 55. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 55 - - <Relation between the input of the defense and the economical development> Revue Industrial and Technological Economy, Vol.2010 (5) - <Stratégie économique de l’exploitation de la ressource d’eau au Tibet> Revue de l’Université de Shanghai, Vol.2010(8) ahcar- olmos - Oportunidades de exportación del Valle del Cauca en el acuerdo comercial Colombia – Canadá: El caso del sector azucarero. “Opportunités de exportation pour le Vallée du Cauca dans l’accord commercial Colombie- Canada”. Revista Economía y Región. V 5. No. 2. Décembre. pp. 131-154. http://econpapers.repec.org/article/col000411/ - ¿Cómo afectó la crisis económica global al sector edificador en Colombia? Un análisis de los canales de contagio. “Comment la crise économique global a-t-elle affectée le secteur de la construction en Colombie?: une analyse des canaux de contagion”. Revista Panorama Económico del ESE-IPN. (México) V. VII. No. 13. Julio-Dic. Pp. 53-74. http://www.eseposgradoipn.mx/articulos/panorama/volumen13/AHCAR,%20S IERRA%20Y%20PELAEZ.pdf - The building sector in Cali (Colombia): An economic review to its recent evolution and major determinants” Perfil de Coyuntura Económica, Universidad de Antioquia. N° 15. Ago 2010 p. 119 -132. http://aprendeenlinea.udea.edu.co/revistas/index.php/coyuntura/article/viewFi le/7666/7090 - Las crisis griega “La crise grecque”. Periódico El País de Cali. Section Activos. 22 de Mars. P, B3. - Análisis del acuerdo de libre comercio entre Colombia y Canadá. “Analyse de l’accord de libre-échange entre la Colombie et le Canada”. Revista Economía Gestión y Desarrollo. No. 8., 2009, p. 43-71. http://revistaeconomia.puj.edu.co/html/articulos/Numero_8/Ahcar.pdf - Incrementando las relaciones comerciales entre Colombia y China “Développement des échanges commerciaux entre la Colombie et la Chine”, Revista Estudios Gerenciales. ICESI. v.24, No. 109, 2008, p. 127-165. http://redalyc.uaemex.mx/pdf/212/21211518006.pdf - Internacionalización del Valle del Cauca, integración comercial con China y Mercosur. Cap 2: Análisis de las relaciones comerciales entre el Valle del Cauca y China. “Internationalisation de la Vallée du Cauca: Intégration Commerciale avec la Chine et le MERCOSUR. Chap.2 : analyse des relations commerciales entre la Vallée du Cauca et la Chine”, Ediciones Javeriana. Cali. 2009 , p.67-78. - Internacionalización del Valle del Cauca, integración comercial con China y Mercosur. Cap 3: Factores que limitan y potencian el comercio entre Colombia y China: evidencia empírica del Valle del Cauca. “Internationalisation de la Vallée du Cauca: Intégration Commerciale avec la Chine et le MERCOSUR. Chap.3: les données empiriques de la Vallée du Cauca”. Ed. Javeriana. Cali. 2009, p. 79-115. - Relaciones comerciales entre Colombia y China. Revista Universitas Xaveriana Cali. No 38/ Jul 2007, p. 19. - “Comprendiendo la Globalización “Comprendre la mondialisation”.
  • 56. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 56 - Revista Economía, Gestión y Desarrollo. No.4, de l’Université Pontificia Universidad Javeriana Cali. 2006, p. 69-97. http://revistaeconomia.puj.edu.co/html/articulos/Numero_4/Ahcar_69_95.pdf - La crisis argentina y el FMI “La crise argentine et le Fond Monétaire International”. Magazín Empresarial. ASEUC v.6, 2006, p. 33-47 - La política comercial y el acuerdo de libre comercio con los Estados Unidos. “La politique commerciale et l’accord de libre-échange avec les États-Unis, perspectives internationales”. Universidad Pontificia Universidad Javeriana. Cali.No. 3 p.18-24, 2006. http://www.puj.edu.co/humanidades/politica/archivos/perspectivas_N3.pdf Kuhn- Le Braz - "Transferts de fonds des migrants en Afrique du Sud : les conditions de départ du pays d’origine sont-elles déterminantes", en collaboration avec F. Arestoff et E.M Mouhoud, Revue Economique, Vol. 63, No. 3,Mai 2012 pp. 513-522 - "L’agriculture chinoise au milieu du gué", en collaboration avec T. Pouch, Monde Chinois, Hiver 2009-2010, No. 20, pp.52-64. - "La Chine et le marché agricole mondial", Les marchés mondiaux, Rapport Cyclope 2008, sous la direction de P. Chalmin, édition Economica, pp.169-175. - "Les défis et mutations de l’agriculture chinoise", Revue Chambres d'Agriculture, n°966, octobre 2007, pp.9-40. Saidani - Participation avec une recherche en cours à l'AIM de Bordeaux (Mai 2012). Altukhova - (2012) De la notion d’agriculture durable : essai de typologie des philosophies utilisées appliquée à la comptabilité. Agro-ressources et écosystèmes : Enjeux sociétaux et pratiques managériales (Eds. Christophe B. et Perez R.), avec la contribution de Elinor Ostrom, prix Nobel d’économie. Presses universitaires du Septentrion, Collection « Capitalismes – éthique institutions », p.137-156. - (2010) (avec Vladimir Chirobokov), Soutien comptable et analytique à la gestion du développement durable des entreprises agricoles. Voronèj: édition «Istoki», 221 p. (en russe) (Учетно-аналитическое обеспечение управления устойчивым развитием сельскохозяйственных предприятий. Воронеж: издательство «Истоки», 221 с.). Lauréat du concours Russe du Fonds de l’éducation nationale pour le meilleur livre scientifique de 2010. - (2010) (avec Jacques Richard, Vladimir Chirobokov), Support informatique de l’analyse du développement durable, (en russe), Comptabilité, analyse et audit. Revue scientifique spécialisée, issue 1. Analyse stratégique et économique et son support informatique. Analyse fonctionnelle et de valeur, p.16-20. - (2010) (avec Vladimir Chirobokov), Le développement des supports comptable et analytique à la gestion de développement durable des systèmes économiques sur la base de l’expérience internationale, (en russe), La comptabilité internationale, № 12 (144), p. 41-55. - (2009) (avec Jacques Richard, Vladimir Chirobokov), La comptabilité de
  • 57. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 57 - développement durable de la gestion rationnelle des ressources naturelles, (en russe), L’économie régionale : théorie et pratique, № 8 (101), mars 2009, p.24-34. - (2007) (avec Vladimir Chirobokov), «Perfectionner la comptabilité de gestion du complexe agro-industriel», (en russe), APK (complexe agro- industriel): économie et gestion, № 9, septembre 2007, p. 27-31. - (2007) (avec Jacques Richard, Vladimir Chirobokov), Les problèmes de l’application des normes internationales en comptabilité de l’activité agricole en Russie et en France, (en russe), La comptabilité internationale, № 9, septembre 2007, p. 44-48 ; № 10, octobre 2007, p.39-44. - (2007) (avec Vladimir Chirobokov), Expérience française de l’organisation de la comptabilité aux entreprises agricoles, (en russe), La comptabilité internationale, № 2 (98), février 2007, p. 49-58. - (2007) (avec Vladimir Chirobokov), Expérience française de l’organisation de la comptabilité aux entreprises agricoles, (en russe), Tout pour comptable, février 2007, № 3 (195), p. 57-65. Pezé - Journoud, S. & Pezé, S., 2012, “La formation des managers aux risques psychosociaux est-elle sur la bonne voie ?”, Revue des Sciences de Gestion, n°253 (Janvier-février) p. 51-59. REGUER PETIT - Procédures devant les juridictions de l'Union européenne et devant la CEDH, SAURON - REGUER-PETIT, chez Gualino, Lextenso Editions, collection MASTER Carton - Participation aux conférences de l'AIMS, EGOS, SMS à travers 2 papiers, dont 1 co-écrit avec Stéphanie Dameron ; - Article à public managérial et article de presse en attente de publication. FRANCO MONGUA - Columnista de la Sección de Análisis Jurisprudencia en AMBITO JURIDICO - Historia del movimiento estudiantil de la Universidad Libre. Universidad Libre. Facultad de Derecho y Ciencias Políticas. Centro de Investigaciones Socio jurídicas, 2001.ISBN 958-964-979-3 (coautor). - El nuevo abogado. publicado en: Academia Libre. Revista de la sede principal de la Universidad Libre. número 4. septiembre de 2003. - Conflictividad territorial en Colombia. Proyecto de investigación. ESAP- Fundación Buen Gobierno. Coautor en calidad de investigador cooperante. Bogotá, noviembre de 2004. ISBN: 958-652-147-8. - La ley de garantías en Colombia. en: modernización del régimen electoral chileno. PNUD CEP • Libertad y desarrollo • Proyectamérica • CIEPLAN. Santiago de Chile. Mayo de 2007. - Justicia y desarrollo. Artículo en ámbito jurídico. Julio de 2007. - Análisis Crítico del Impacto Económico de la Justicia Constitucional en Colombia En: Colombia 2010. Ed: KONRAD ADENAUER STIFTUNG COLOMBIA ISBN: 978-958-98737-6-2 v. 1 págs. 11 - Artículo publicado en revista indexada por COLCIENCIAS: Revista Republicana • ISSN: 1909 – 4450 No. 11, Julio-Diciembre de 2011, pp. 101-
  • 58. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 58 - 126 INTERVENCIÓN ECONÓMICA DE EMPRESAS EN DIFICULTAD: EL CASO COLOMBIANO - Artículo publicado en coautoría con PABLO MEDRANO “Tribunales constitucionales y políticas económicas" . En: Colombia Prolegómenos - Derechos Y Valores ISSN: 0121-182X ed: Editorial Kimpres Ltda v.XIII fasc.26 p.201 - 213 ,2010 - "Deontologismo y Consecuesialismo" En: Colombia 2011. Ed: Editorial Panamericana ISBN: 978-958-8534-67-1 v. 1000 págs. 212 - Capítulo en Libro, resultado de investigación: TITULO DEL LIBRO FILOSOFIA Y ÉTICA: Deliberaciones sobre Política y Globalización. Jaime Alberto Ángel Álvarez Coord. EDITOR Universidad Libre. Facultad de Filosofía y ORI ISBN: 978-958-8534-35-0 Bogotá, D.C., Marzo de 2011 TITULO DEL CAPITULO ALTERNATIVAS A LA RACIONALIDAD PERFECTA DEL HOMOECONOMICUS Autor JAVIER FRANCISCO FRANCO MONGUA, p. 139 a 152 Lussier - Identité et langage : Fondements de la virtualité. Berlin: Éditions Universitaires Européennes, 2010 Shimada - « Les politiques de gestion de la diversité dans les organisations : Proposition de typologie à l’usage des chercheurs et des entreprises », avec Aurore Haas, accepté pour publication dans un numéro spécial Management International. Laniray - 2 communications à des colloques moschetti Jacob - Marketing mobile. Dunod 2009 - Marketing mobile et communication publique. Editions territoriales. 2011. Buitrago - Buitrago Guzman, María Rosalba (2009), Análisis comparado de los inicios del constitucionalismo social. En: Colombia ISBN: 978-958-719-361-9 ed: Facultad de Derecho Ciencias Políticas y Sociales, Universidad Nacional de Colombia, v. p.1-643, 2009. - Buitrago Guzmán, María Rosalba (2010), Enseñanza del derecho internacional del trabajo y de la seguridad social, Reaprender la enseñanza del derecho del trabajo y de la seguridad social, en Colombia ISBN: 978-958- 719-965-9 ed: Editorial Kimpres Ltda., v. p. 240-270, 2010. - 2011 Buitrago Guzmán, María Rosalba (2011), Metodología del precedente judicial en la Corte Constitucional y en la Sala Laboral de la Corte Suprema de Justicia, en materia de derecho del trabajo y de la seguridad social, en Colombia 2011, ed: Facultad de Derecho Ciencias Políticas y Sociales Universidad Nacional de Colombia ISBN: 3789 v. 0 pags. 202. GOURVEZ - "Le calcul du numérateur de la fraction dans le cadre des offres publiques obligatoires : amours et désamours des seuils déclaratifs" (Revue AD&A - publication en cours...) Fasshauer - 1 chapitre d'ouvrage et 3 communications dans des colloques
  • 59. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 59 - 1.3. Le site web de la BU et l’outil de recherche Odyssée 1.3.1.Connaissance des outils : Si le site web de la bibliothèque est bien identifié par les répondants, seul 75% d’entre eux connaissent le moteur de recherche fédéré Odyssée ; ce chiffre peut paraître positif, mais il masque une autre réalité : 25% des doctorants ne connaissent donc pas le catalogue de la bibliothèque, accessible uniquement par Odyssée (contraitement aux ressources électroniques). 1.3.2.Usages d’Odyssée : Le mode d’accès privilégié aux ressources électroniques n’est pas Odyssée : les doctorants passent directement par Google (41%) pour rechercher leur base et secondairement par les liens directs présents sur le site web de la BU (33%) :
  • 60. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 60 - Les raisons invoquées sont multiples : Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans l’usage de l'outil de recherche documentaire Odyssée ? Je ne comprends pas toujours comment m'en servir ! Parfois, je ne trouve pas le passage entre l'article qui m'intéresse et le lien pour télécharger (sur les sites Jstor et autres journaux de publication). A propos de certaines bases de données, il est impossible d'y entrer par l'accès distance, par exemple, chez moi. Je ne sais pas comment bien utiliser la base de données Chelem pour obtenir tous les chiffres dans un fichier. Les résultats ne sont pas toujours pertinents et certains filtres manquent. - Les publications les plus récentes dans les revues internationales de rang A sont non existantes. - Pannes très fréquentes. Certaines revues ou années de revues ne sont pas accessibles. quand on recherche des documents, on ne peut qu'en afficher 10 par page. C'est du coup complexe notamment pour trouver la base de données qui va bien, notamment du fait des différents noms qu'elles ont suivant si on parle du nom de l'éditeur ou de la BDD (e.g. Elsevier Science Direct, Business Source Complete,...) Choisir son bouquet, obtenir des documents sur les bases américaines Les documents recherchés n'apparaissent pas si l'on ne met pas le mot exact (fautes d'orthographes ou manque de référence). pas convivial et simple Plantage du site lors du passage vers un les portails cairn ou jstor Ce n'ai pas "user friendly" ! Il n'y a pas moteur de recherche qui cherche partout, par exemple pour chercher un article dans un revue il faut d'abord aller dans les périodiques et donner le numéro, série, page, etc. pour trouver l'article et on ne peut pas simplement chercher le titre. j'ai du mal à retrouver la base de données qui m'intéresse la navigation sur le site est extrêmement difficile car on ne peut directement accéder aux bases documentaires électroniques à accès distant. en général je fais une recherche thématique et par élimination je retrouve les BDD. Les publications des laboratoires n'apparaissent pas à la première vue. on a l'impression de tomber sur une base documentaire à "la Google".
  • 61. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 61 - L’accès distant aux bases de données est fréquement utilisé par les doctorants : Les options de personnalisation du portail Odyssée sont peu utilisées, l’option permettant de composer son propre bouquet de base n’étant jamais mise en œuvre : 1.4. Les pratiques documentaires des doctorants 1.4.1.La recherche de documents dans le cadre de la thèse Nous avons tenté de cerner les pratiques documentaires des doctorants par une question à six entrées portant sur les outils de recherche d’information utilisés dans le cadre de la rédaction de la thèse :
  • 62. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 62 -
  • 63. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 63 - L’outil de recherche le plus fréquemment utilisé est le moteur de recherche Google (80%), les autres moteurs de recherche comme Yahoo étant ignorés. Google Scholar arrive en seconde position avec 65% d’utilisation fréquente, suivi par le portail Odyssée (43%). Les autres outils d’information documentaire comme le Sudoc ou les archives ouvertes sont presque ignorées. Si les revues sont la principale source d’information des doctorants (82%), la collecte de données originales produites par les chercheurs pour les besoins de leurs recherches n’est visiblement pas une priorité (14%). 1.4.2.L’usage des bases de données : Les bases de données fournies par le SCD sont la source principale d’information des doctorants : certains (12%) ont affirmé avoir accès à des bases de données qu’ils n’utilisent jamais ou rarement, auxquelles le SCD n’est pas abonné ou dont l’abonnement ferait doublon (Datastream) ; d’autres ont affirmé avoir accès à des revues juridiques et à d’autres bases qu’ils ne connaissent pas… Au vu de cette situation confuse, il serait peu être souhaitable de reprendre les données nominatives puis de demander des précisions aux répondants sur ces réponses.
  • 64. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 64 - Nous avions également demandé aux répondants de cocher parmi une liste prédéfinie une ou plusieurs bases favorites. La question était libre et près de 40% (22 personnes) n’y ont pas répondu. Les bases primées sont Business source complète (26%), Jstor (12%) et Cairn (10%). Les autres bases de données sont utilisées à titre principale par 2% à 5 % des répondants. 1.4.3.La rédaction de la bibliographie La rédaction de la bibliographie ne devrait pas poser de problème à la plupart des répondants qui ont quasiment tous déjà rédigé ce type de produit documentaire :
  • 65. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 65 - Néanmoins, les deux tiers de ces bibliographies n’ont pas été rédigés à l’aide d’un outil de gestion de références : L’outil privilégié est Endnote (45%), utilisé par des enseignants chercheurs de Paris- Dauphine, au détriment de Zotero (36%) pourtant gratuit : Les fonctionnalités de ces gestionnaires de références ne sont pas toutes bien exploitées : seul 25% des répondants utilise l’outil comment un gestionnaire de documents sources (par exemple import du PDF d’un article) ; 1.4.4.La veille informationnelle Il est frappant de constater que les deux tiers des doctorants utilisent rarement voir jamais d’outils spécifiques pour mettre en place une veille sur leur champ de recherche. Pour le tiers restant, les outils privilégiés sont les agrégateurs de fils RSS et les alertes Google.
  • 66. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 66 - La veille est encore majoritairement effectuée par la consultation des sommaires de revue, notamment dans les sciences juridiques, puis par la surveillance des réseaux sociaux. 1.4.5.Les réseaux scientifiques La culture scientifique internationale revêt une importance particulière au sein de l’Ecole doctorale de Paris-Dauphine : • presque tous les doctorants travaillent avec de la documentation en langue étrangère, • 70% d’entre eux connait la notion de facteur d’impact, • près de la moitié d’entre eux (46) utilise des bases bibliométriques.
  • 67. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 67 - Ces résultats sont encourrageant car notre échantillon de doctorant est partiellement déséquilibré en faveur des thésards en 1ère année, a priori moins sensibilisé à la bibliométrie que les « post-doc ». 1.5. L’accompagnement documentaire des doctorants Près des deux tiers des répondants se montrent intéressés par un accompagnement documentaire :
  • 68. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 68 - 1.5.1.Les types d’accompagnement favoris Nous avons demandé aux répondants intéressés d’évaluer le type d’accompagnement le plus approprié en le notant de 1/5 à 5/5 : Contenu de formation Note >= 3/5 Note =< 2/5 Sans opinion Mise à disposition d’outils d’aide (tutoriels, fiches pratiques) 49% 28% 33% Formations en groupe 48% 22% 30% Entretien avec un bibliothécaire 44% 28% 38% visite de la BU 34% 28% 38% formations individuelles 32% 36% 42% La mise à disposition d’outils d’aide (tutoriels, fiches pratiques), la formation en groupe et l’entretien avec un bibliothécaire sont privilégiés au détriment des formations individuelles et des visites de la BU. Le format horaire le plus approprié semble être d’une heure. Les répondants avaient la possibilité de faire des suggestions d’accompagnement : - « Je voudrais une formation pour obtenir les base de données DOT du FMI et CHELEM du CEPII » - « Mise à disposition des doctorants les logiciels reconnus d'analyse de données (NVivo...) et de bibliographie, (Endnote...). »
  • 69. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 69 - - « En remplissant votre questionnaire, je m'aperçois qu'il y a beaucoup d'éléments et d'outils qui me sont parfaitement inconnus dans leur usage comme la base des colloques, etc. » - « Ce serait bien également d'avoir accès libre à des bases qui m'intéressent comme celle du CNRS (REfdoc), quitte à payer un abonnement annuel, et non à la copie » - « présentation de logiciel pour les bibliographies » - « explication des bases comptables et financières à accès restreint. » - « D'une manière générale, j'ai constaté que les étudiants de M2 connaissent très mal voire pas du tout les bases de données en ligne et les sites comme Jstor ou Cairn. Ce genre d'information semble circuler principalement par les enseignants. Y'a-t-il une formation à la recherche documentaire en début de master ? Si non elle pourrait être utile » - « Je souhaiterai être formée à un outil bibliographique tel que Zotero. Si je pouvais m'inscrire a une formation de ce type, je le ferais sans hésiter. Je pense que c'est primordial. » Nous avions posé deux questions sur les modalités de prise de contact pour l’accompagnement : les répondants souhaitent à 80% une prise de contact lors des séminaires de l’école doctorale, suivi d’une prise de rendez-vous sur place : 1.5.2.Les besoins de formation des doctorants Comme nous l’avons noté dans le paragraphe 1.4.1, les répondants sont très majoritairement prêts à participer à des formations de groupe :
  • 70. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 70 - Le contenu de ces formations devrait prioritairement porter sur l’utilisation d’outils bibliographiques, la mise en place d’une veille personnalisée et la présentation de bases de données spécialisées : Contenu de formation Note >= 3/5 Note =< 2/5 Sans opinion utilisation d’outils bibliographiques (Endnote, etc.) 67% 30% 3% mise en place d’une veille personnalisée 65% 26% 9% présentation des bases de données spécialisées 65% 32% 3% aide à la recherche dans le catalogue 64% 24% 12% aide à la bibliométrie 64% 26% 10% présentation d’un panorama thématique de ressources documentaires 62% 26% 12% présentation des ressources de la BU 56% 40% 4% aide à la définition des mots-clés pour l’interrogation des bases 48% 26% 26% Les répondants avaient la possibilité de faire des suggestions de formation en répondant à la question « Votre besoin de formation porte plus précisément sur » : - « Apprendre à bien utiliser la base de donnés DOTS du FMI et CHELEM du CEPII » - « Apprendre à chercher correctement et rapidement les articles/livres qui m'intéressent » - « savoir comment m'informer sur la parution des derniers articles/revues/etc. parus et en relation à mes sujets de recherche » - « L'utilisation à distance des outils de la BU de recherche » - « Savoir faire une recherche pertinente, utilisez les bons mots-clés, savoir organiser ses références bibliographiques et les fiches de lectures faites sur celles-ci »
  • 71. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 71 - - « utilisation d'outils bibliographiques et aide à la recherche des nouveaux articles apparaissant dans un thème particulier. » - « formation Word » - « Bibliométrie » - « Utilisation des logiciel bibliographique: Endnote » - « En début de thèse j'aurais aimé des formations à la veille et aux outils biblio (Zotero car gratuit, pas Endnote) » - « Les bases de données » - « Personnellement: aide à la veille documentaire, utilisation des outils de bibliométrie, éventuels outils d'exploration automatique des bibliographies d'ouvrages ou d'articles » - « recherche efficace dans les catalogues et bases de données (techniques) » - « Datastream Compustat » - « Sociologie du travail » - « les bases de données juridiques et tous les outils adaptés aux sciences juridiques » - « utilisation d'outils bibliographiques, mise en place veille personnalisée, bibliométrie » 2. L’ANALYSE DES ENTRETIENS : Nous avons réalisé cinq entretiens semi-directifs avec des doctorants en économie, gestion, mathématique et sociologie. Deux sont en 1ère année, un en 2ème année, un doctorant est en 3ème année, un autre en post-doc. Trois doctorants sont en Gestion, une en Sociologie, un en Mathématique. Tous ont signalé le manque d’information concernant la méthodologie documentaire (les problèmes documentaires se règlent de manière informelle en salle de doctorants) et demandent la désignation d’un correspondant qui coordonne l’ensemble des services dédiés. Les points ci-dessous font la synthèse de leurs remarques, en retranchant les propositions qui ont déjà été faites dans l’enquête. 2.1. La Bibliothèque de recherche : • Les cinq doctorants interrogés ont découvert la BR et le fonctionnement du catalogue en master : programmer une visite de la BR leur parait superflu. • Un doctorant se rend à la BNF plutôt qu’à la BR car la salle est plus grande et les collections diversifiées. • Deux doctorants soulignent le manque de Handbook (ouvrage qui résume le champ méthodologique) dans les collections de la BR.
  • 72. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 72 - • Il n’y a pas d’accueil spécifique des doctorants à la BR : la banque de prêt n’a pas l’ergonomie d’un poste de renseignement. Les étudiants ont l’impression de déranger le bibliothécaire derrière son comptoir. • Les doctorants ne connaissent pas les possibilités du PEB, qui les intéressent peu car ils souhaitent accéder immédiatement au document demandé. • Il existe un cahier des suggestions en banque de prêt qui n’est pas utilisé car mal placé. Il faudrait prévoir une borne dédiée près de l’entrée. Il faudrait aussi que le lecteur soit prévenu par mail lorsque sa suggestion d’achat a été acceptée, puis traitée. Ce n’est pas le cas et on ne sait jamais quand le livre arrive sur le catalogue. • Il faut mettre à disposition des doctorants en BR des manuels (notamment pour Datastream et Platinium). 2.2Les bases de données et catalogues : • Le Sudoc est utilisé par une doctorante pour rechercher des ouvrages dans d’autres BU parisiennes. Elle souligne qu’elle est la seule à sa connaissance à procéder ainsi, le Sudoc étant méconnu par ses collègues. • Les doctorants n’ayant pas fait leurs études à Paris-Dauphine seraient pénalisées en début d’année car ils ne connaissent pas les bases de données proposées par la bibliothèque (les étudiants provenant de l’ENS Cachan connaissent les bases Proquest, pas celles d’Ebsco) • Le premier contact avec les ressources électroniques se fait en master de recherche. Il faudrait donc proposer des formations dès ce niveau d’étude. • les bases de données sur lesquels porteront principalement les recherches sont directement conseillées par le directeur de recherche. • La recherche d’information dans des bases de données est réalisée de manière empirique : les doctorants recherchent leurs mots clés dans les résumés puis raffinent les résultats par clustérisation. • Une doctorante n’utilise pas les bases de thèses en texte intégral : lorsqu’elle a repérée une thèse qui l’intéresse, elle préfère entrer directement en contact avec son auteur, et éventuellement lui demander de lui envoyer par mail ( ??). • Il faudrait mettre en place une séance d’information d’une heure sur les ressources électroniques, accolée aux séminaires de l’Ecole Doctorale. 2.3La création de la bibliographie : • Le paramétrage de l’outil de recherche Odyssée ne permet pas d’exporter directement les références dans le logiciel Endnote. Les références sont envoyées vers Endnote web, qui est la version en ligne du logiciel réservée aux clients. Or tous les doctorants piratent le logiciel et n’ont donc pas de
  • 73. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 73 - compte en ligne. Il faudrait permettre l’export en format RIS (format standard partagé par tous les gestionnaires de référence). • Quatre doctorants utilisent une version piratée d’Endnote, un autre a dû y renoncer car le logiciel n’est pas compatible Mac. Les doctorants s’échangent des conseils sur l’outil et parfois la liste de leur références Endnote. • Le gestionnaire de références bibliographiques permet de gagner du temps si on le maitrise bien : c’est pourquoi il faudrait organiser des formations dès la première année de thèse • Il y a des astuces qui auraient fait gagner du temps si je le doctorant l’avais su : par exemple, comment exporter les références de BSC vers Endnote 2.4La formation des doctorants : • Il n’y a pas d’aide documentaire proposée au sein de l’Ecole doctorale ni de module de méthodologie documentaire dans les séminaires. • Il faut proposer un accompagnent aux masters de recherche : par exemple, pour le master 101, il y a 4 mémoires (1 majeur 3 mineurs) à réaliser contenant une revue de littérature et une bibliographie. • Il faudrait intégrer aux maquettes de l’Ecole Doctorale un cours « Comment faire une revue de littérature », montrant notamment comment citer un auteur, à quel moment : la citation est un argument d’autorité, il faut savoir la positionner dans le texte. • La bibliométrie est abordée par N. Berland en programme Gestion, et de manière ponctuelle par les autres enseignants. • Pour mettre en place des actions de formation, il est intéressant de passer par l’association des doctorants de Dauphine. L’information circule vite et ses membres sont disponibles. 2.5Le site web : Il serait souhaitable de créer une page dédiée aux doctorants sur le site web de la BU. Cette page comprendrait une description des services aux doctorants, le nom des correspondants pour les ressources (Datastream, etc.), une interface pour les suggestions d’acquisition.
  • 74. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 74 - SCD DE L’UNIVERSITE LYON 2, IST DOC : DOCUMENT DE PRESENTATION DE LA FORMATION AUX DOCTORANTS Comment et où chercher ? Devant la masse d'information disponible en bibliothèque ou sur Internet, tout travail de recherche exige la mise en place d'une méthode rigoureuse et efficace dans la recherche des documents. Nous verrons qu'au-delà de cette méthode, l'accès à l'information nécessite une connaissance des sources documentaires et des outils spécialisés dans cette recherche : organisation et mode d'interrogation des bases de données, formulation des requêtes, traitement des résultats. Contact : Christelle Caillet , christelle.caillet@univ-lyon2.fr – 04 78 77 31 71 Panorama des ressources documentaires Au cours de la séance, seront présentées les principales ressources documentaires d'une ou d'un ensemble de disciplines : bases de données bibliographiques, bases de texte intégral, ressources internet,... et leurs modalités d'interrogation. Une mise en pratique des outils sera proposée à partir des sujets de recherche des doctorants. Sensibilisation à la veille documentaire Etre informé de la publication d'un article scientifique en rapport avec son sujet de thèse, consulter un réservoir d'actualités traitant de ses centres d'intérêt : c'est ce qu'il est possible de faire grâce aux outils de veille présentés au cours de cette séance : -création d'alertes sur les bases de données bibliographiques, partage de références et d'informations -outils du web 2.0, et notamment agrégateurs de flux RSS (Netvibes)
  • 75. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 75 - SCD DE L’UNIVERSITE LYON 2, IST DOC : EVALUATION DE LA FORMATION AUX DOCTORANTS Formation ressources documentaires Questionnaire de satisfaction Nom et prénom (facultatif) Discipline d'étude Indice global de satisfaction de la formation 1 2 3 4 1 : Pas du tout satisfaisant / 2 : Peu satisfaisant / 3 : Assez satisfaisant / 4 : Très Satisfaisant 1 2 3 4 Cette session a-t-elle répondu à vos attentes/objectifs ? Les méthodes de présentation utilisées Clarté du contenu de cette session Votre niveau de satisfaction globale pour cette session Connaissiez-vous les bases de données présentées au cours de cette session? Oui Non Suggestion de modifications et/ou de sujets complémentaires à cette session Merci de votre participation ! Pour tout contact et renseignements sur les formations souhaitées : christelle.caillet@univ-lyon2.fr
  • 76. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 76 - BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE : ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE DES DOCTORANTS Présentation du processus d’accueil par S. Huard (document de travail) • Demandes de RDV : 1er contact via le site institutionnel : Exemples de formulation : il n'y a pas de formulaire à compléter, la formulation est libre et de ce fait souvent sibylline ou peu explicite : « Je me permets de vous contacter dans le cadre de votre "service" "Préparer sa thèse de sciences humaines à la Bnf ». « Actuellement en deuxième année de Doctorat de Sciences de l'Education (Sociologie de l'enfance) à l'Université ..., j'aurais souhaité savoir s'il m'était possible de prendre rendez- vous afin de bénéficier de vos précieux conseils. Je me tiens à votre entière disposition pour un éventuel rendez-vous. D'avance je vous remercie ... » « Je suis étudiante au doctorat en sciences de l’éducation à l'Université ... Je souhaite faire l'atelier "Préparer sa thèse de sciences humaines à la Bnf". Voici en bas mon sujet de thèse – Sujet: La littérature enfantine afro-descendante au Brésil et pratiques scolaires La recherche vise l’analyse des conditions de l’introduction de la littérature enfantine afro- descendante dans le contexte scolaire brésilien. Dans l’objectif de pousser à la reconnaissance de la population afro-descendante dans la société brésilienne et pour conférer une légitimité et enraciner cette dimension culturelle qui fait partie de l’histoire du pays, le gouvernement fédéral a créé des dispositions législatives. La loi n° 10.639 de 2003 rend obligatoire l’enseignement de l’histoire et de la culture afro-brésilienne et africaine dans tous les établissements scolaires, publics et privés, dans les matières liées à la littérature, l’histoire et les arts plastiques. Nous allons analyser comment cette directive est mise en place à l’école à partir de deux axes de réflexion, le premier sur la pratique des enseignants, le deuxième, sur l’interaction des enfants avec les livres et entre eux, c‘est-à-dire la réception de la littérature enfantine. Problématique: Comment les enseignants travaillent la littérature enfantine afro- descendante et de quelle manière les enfants la perçoivent-ils? Pour développer cette étude quatre questions principales seront posées: 1 – La mutation de l’image de l’enfant noir au sein de la littérature enfantine afro- descendante. 2 – L’introduction de la littérature afro-descendante dans le curriculum formel de l’école maternelle et primaire. 3 – Le curriculum réel : les pratiques enseignantes autour de la littérature afro-descendante. 4 – La réception de la littérature enfantine afro-descendante par les enfants. Méthodologie: Nous utiliserons la démarche ethnographique, dans cette approche, l’observation nous aidera à comprendre le travail que réalisent les enseignants autour de ces livres et en interaction avec les élèves. Parallèlement à l’observation en deux écoles brésilienne (à Salvador de Bahia) une publique et l’autre privé dans les classes (Grande section, CP et CE1). Nous allons mener aussi, une enquête par entretiens auprès d’enfants et des enseignants... Mots-clés : Sociologie de l’éducation, la sociologie de l’enfance, pratique des enseignants et curriculum, cultural studies, littérature enfantine et culture afro-brésilienne" »
  • 77. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 77 - • 1ère réponse : demande de précisions et proposition de date, après transmission du 1er message Compte tenu des sujets et de la formulation, des précisions sont souvent nécessaires pour mieux comprendre le besoin, les sources de la Bnf qui seront intéressantes et la connaissance et la pratique de l'usage de la bibliothèque. J'effectuais également systématiquement une recherche dans la base de données des thèses du SUDOC. Les 4 personnes que j'ai reçues ne fréquentaient pas la Bnf. Exemple : « Bonjour, Vous avez souhaité participer à un atelier personnalisé. Afin mieux définir votre besoin pour et choisir l'interlocuteur adapté pour préparer le rendez-vous - compte-tenu de votre sujet, il se peut en effet que vous soyez intéressée par les ressources du Centre national de la littérature pour la jeunesse 1- je vous serais obligé de bien préciser vos attentes quant à cet atelier et la nature des ressources documentaires présentes dans l'établissement qui vous sont nécessaires et/ou que vous souhaiteriez utiliser. Pourriez-vous également indiquer quelles sont les bibliothèques (autres que la Bnf) dans lesquelles vous effectuez vos recherches et les ressources que vous utilisez déjà. Je souhaiterais également savoir si vous fréquentez ou vous avez déjà fréquenté la Bnf et si êtes déjà détentrice d'une carte de lectrice Recherche. La durée moyenne d'un atelier est de 2 heures. Je vous remercie également de bien vouloir me faire part de vos périodes de disponibilité, dans la perspective d'un rendez-vous avec le service Sciences sociales. Je peux vous proposer .... » • Confirmation du RDV : courriel type que j'envoie dès lors qu'une date a été fixée "Bonjour, Je vous propose un rendez-vous le date, sous réserve de confirmation de la disponibilité des locaux utilisés pour ces rendez-vous. Si vous en êtes d'accord, lors de ce rendez-vous, nous examinerons ensemble les différentes catégories de ressources disponibles à la Bnf susceptibles de vous intéresser (y compris celles de la Joie par les livres), puis je vous présenterai les salles de lecture du département. Je vous propose de nous retrouver dans le hall Ouest, devant les globes de Coronelli. Vous trouverez sur le site Internet de la Bnf [ici] les informations pratiques nécessaires. N'hésitez pas lorsque vous passerez le portique de détection à demander votre chemin à l'agent d'accueil. Si vous ne l'avez pas encore fait, vous pouvez faire établir votre carte de lecteur au Service d'orientation des lecteurs (ouvert à partir de 14 heures), situé dans le hall Est ; un formulaire de pré-accréditation à télécharger est accessible en ligne [là] ; une lettre de recommandation de votre directrice de recherche sera également nécessaire pour obtenir cette accréditation. En cas d'imprévu, vous pourrez me joindre le ... Je vous rappelle que les coordonnées des personnels de la Bnf ne doivent en aucun cas être communiquées à des tiers."
  • 78. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 78 - SCD DE L’UNIVERSITE PARIS-DAUPHINE : GUIDE POUR LES RESSOURCES DOCUMENTAIRES DES DOCTORANTS
  • 79. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 79 -
  • 80. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 80 -
  • 81. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 81 -
  • 82. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 82 -
  • 83. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 83 -
  • 84. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 84 -
  • 85. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 85 -
  • 86. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 86 -
  • 87. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 87 -
  • 88. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 88 -
  • 89. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 89 -
  • 90. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 90 -
  • 91. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 91 -
  • 92. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 92 -
  • 93. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 93 - Index Bibliothèque universitaire : 2, 6, 10, 11, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 22, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 33, 34, 36, 40, 41, 42, 43, 44, 47, 51, 52, 59, 63, 68, 70, 72, 73 Ecole doctorale de Dauphine : 6, 7, 25, 28, 69 Formation des doctorants : 2, 3, 6, 7, 16, 17, 18, 19, 22, 26, 27, 28, 30, 31, 32, 33, 35, 36, 37, 41, 43, 44, 47, 48, 49, 52, 53, 54, 57, 68, 69, 70, 71, 73, 74, 75
  • 94. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 94 - Table des illustrations - Figures 1 à 4 : extrait du rapport du conseil scientifique de l’Ecole doctorale de Dauphine, le du 24 janvier 2013 (pp. 8-9). - Figure 5 : organigramme du SCD de Paris-Dauphine au 1er janvier 2013 (p. 10). - Figure 6 : tableau des dépenses documentaires du SCD sur cinq ans, source : enquête AERES Equis 2012 (p. 11). - Figure 7 : volume des acquisitions 2010 de niveau recherche du SCD (p. 11). - Figure 8 : nombre d’entrée à la Bibliothèque de recherche et répartition par catégorie, du 15 mai 2013 au 14 janvier 2013 (p. 12). - Figure 9 : Discipline des doctorants fréquentant la Bibliothèque de recherche et, du 15 mai 2013 au 14 janvier 2013 (p. 12). - Figure 10 : nombre de doctorant inscrits à la BU Paris-Dauphine en 2011 (p. 12). - Figure 11 : nombre d’ouvrages en anglais acquis en 2010 (p. 13). - Figure 12 : bases de données de niveau Recherche acquises par la SCD en 2013 (p. 13). - Figure 13 : statistique de consultation des bases de données du SCD Paris Dauphine (p. 14). - Figure 14 : circuit des thèses à Paris-Dauphine (p. 15) - Figure 15 : formation documentaire des LMD, en nombre d’heures et d’étudiants, dispensée par le SCD (p. 16). - Figure 16 : liste des items du questionnaire auprès des doctorants (pp. 18-21). - Figure 17 : interface d’administration du Formulaire GoogleDoc utilisé pour créer le questionnaire en ligne (p. 22). - Figure 18 : mise en ligne du questionnaire sur le site web du SCD (p. 22). - Figure 19 : annonce sur le site web du SCD pour la promotion de l’enquête auprès des doctorants (p. 23). - Figure 20 : frise chronologique du nombre de réponses au questionnaire (p. 24). - Figure 21 : page du didacticiel « Parcours de recherche » de l’Infothèque du Pôle Leonard de Vinci (p. 33). - Figure 22 : page d’accueil du site Forma@doct (p. 34). - Figure 23 : page d’accueil du site Lybguids (p. 34). - Figure 24 : liste des parcours documentaires de la bibliothèque d’HEC (p. 35). - Figure 25 : podcast sur le site de la Bibliothèque Universitaire d’Angers (p. 36). - Figures 26 : Compétences professionnelles du formateur niveau D (p.38) - Figures 27a à 28 : pages du guide des ressources documentaires pour les doctorants (p. 39) - Figures 29 et 31 : extraits de la charte graphique de l’Université Paris-Dauphine (pp. 39-40).
  • 95. DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 95 - Table des matières SIGLES ET ABREVIATIONS............................................................................ 5 INTRODUCTION................................................................................................ 6 LES DISPOSITIFS EXISTANTS........................................................................ 7 1. LES DOCTORANTS ET LA MISSION RECHERCHE......................................... 7 1.1. L’école doctorale ................................................................................. 7 1.2. La cohorte des doctorants .................................................................... 7 2. LES DOCTORANTS ET LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE ....................... 10 2.1. Les équipes ........................................................................................ 10 2.2. Le budget documentaire ..................................................................... 10 2.2.1. Analyse budgétaire globale .................................................. 10 2.2.2. Le budget de la documentation de niveau Recherche ........... 11 2.3. La bibliothèque de Recherche ............................................................ 12 2.3.1. Fréquentation de la bibliothèque de Recherche .................... 12 2.4. Les collections académiques .............................................................. 13 2.4.1. La documentation en anglais................................................ 13 2.4.2. Les bases de données de niveau Recherche ......................... 13 2.4.3. Base de publications de l’université ..................................... 14 2.5. Une politique de service..................................................................... 15 2.5.1. Le Prêt entre bibliothèques .................................................. 15 2.5.2. Le circuit des thèses............................................................. 15 2.5.3. La formation documentaire .................................................. 16 CONCLUSION PARTIELLE ........................................................................... 16 ENQUETE AUPRES DES DOCTORANTS ..................................................... 17 3. METHODOLOGIE .................................................................................... 17 3.1. Les enquêtes sur une population de doctorants................................... 17 3.1.1. Enquête de la British Library ............................................... 17 3.1.2. Enquête du SCD de Lyon 3.................................................. 17 3.2. La méthodologie de l'enquête par questionnaire................................. 18 3.2.1. L'élaboration du questionnaire ............................................ 18 3.2.2. La mise en forme du questionnaire....................................... 23 3.2.3. La diffusion du questionnaire............................................... 24 3.2.3.1. La mise en ligne sur le site web (pull) ................................... 24 3.2.3.2. L’envoi par mail (push) ......................................................... 25 3.3. La méthodologie des entretiens qualitatifs.......................................... 25 3.3.1. Le guide d’entretien............................................................. 25 3.3.2. Le panel............................................................................... 25 4. DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE .................................................... 26 4.1. Représentativité de l’échantillon ........................................................ 26
  • 96. Enquête sur les pratiques documentaires des doctorants DUFOURNET Stéphane| FIBE02 | Rapport de stage| mars 2013 - 96 - 4.2. Retour sur les services offerts par la BU ............................................ 27 4.3. Stratégies et outils de recherche des doctorants ................................. 27 4.4. L’accompagnement documentaire des doctorants............................... 28 5. ANALYSE DES ENTRETIENS ..................................................................... 29 5.1. Sur la bibliothèque de Recherche ....................................................... 29 5.2. Sur les bases de données et catalogues............................................... 29 5.3. Sur la création de la bibliographie..................................................... 30 5.4. Sur la formation des doctorants ......................................................... 30 5.5. Sur le site web.................................................................................... 30 CONCLUSION PARTIELLE ........................................................................... 30 AMELIORER L’ACCUEIL ET LA FORMATION......................................... 31 6. TYPOLOGIE DES DISPOSITIFS POSSIBLES ................................................ 31 6.1. Le cycle de formation : l’exemple d’ISTDoct...................................... 31 6.2. L’accueil personnalisé : l’exemple de la BNF .................................... 31 6.3. La formation à distance : les didacticiels et tutoriels ......................... 33 6.4. Les bibliothèques de recherche : le rapport de l’ARL......................... 35 7. PROPOSITION A METTRE EN ŒUVRE ....................................................... 35 7.1. Accompagner les doctorants............................................................... 36 7.2. Former les doctorants ........................................................................ 36 7.3. Compétence de l’accompagnant-formateur ........................................ 37 8. REALISATION D’UN GUIDE D’ACCOMPAGNEMENT DOCUMENTAIRE ........ 37 8.1. Conception des maquettes .................................................................. 37 8.1.1. Format ................................................................................. 37 8.1.2. Charte graphique.................................................................. 39 8.2. Contenu du guide ............................................................................... 40 8.3. Création de 4 fiches ........................................................................... 40 8.4. Suivi de guide..................................................................................... 40 CONCLUSION PARTIELLE ........................................................................... 40 CONCLUSION .................................................................................................. 41 SOURCES.......................................................................................................... 42 BIBLIOGRAPHIE............................................................................................. 43 TABLE DES ANNEXES.................................................................................... 45 INDEX................................................................................................................ 93 TABLE DES ILLUSTRATIONS....................................................................... 94 TABLE DES MATIERES ................................................................................. 95