Méthode d’analyse morphologique de borie et denieul upload

22,806 views
22,557 views

Published on

Ci-joints l'approche typomorphologique de Borie et Denieul (donnée sur 03 séances). Bonne lecture.

Published in: Education
2 Comments
18 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total views
22,806
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
53
Actions
Shares
0
Downloads
4,516
Comments
2
Likes
18
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Méthode d’analyse morphologique de borie et denieul upload

  1. 1. Étude typomorphologiques -2-Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul Première partie Méthodologie et système parcellaire
  2. 2. Méthode d’analyse morphologique de Borie et DenieulDECOMPOSITION DES TISSUS URBAINS EN SYSTEMESIntérêt de la décomposition 1. Le problème est danalyser la grande complexité des tissus urbains de manière à la rendre suffisamment simple pour quelle soit aisément appréhendable par lesprit, tout en évitant de plaquer, des schémas réducteurs qui méconnaissent la spécificité tissu considéré.2. Pour satisfaire au besoin de simplification sans réductionnisme, les auteurs proposent de procéder à une décomposition du tissu urbain en "systèmes".
  3. 3. Méthode d’analyse morphologique de Borie et DenieulDECOMPOSITION DES TISSUS URBAINS EN SYSTEMESIntérêt de la décomposition Cette décomposition en systèmes nest dailleurs pas la seule possible. Une décomposition par parties constitutives est également envisageable. Elle consiste à céder à un découpage du tissu urbain en zones géographiques (territoires.) de plus en plus petites. En revanche, décomposer le tissu urbain "systèmes", un système étant défini par la manière dont sont organisées les relations entre les composants de même nature morphologique. Par exemple, le système parcellaire est lensemble des relations entre les parcelles et le système viaire lensemble des relations entre les rues.
  4. 4. Méthode d’analyse morphologique de Borie et DenieulDECOMPOSITION DES TISSUS URBAINS EN SYSTEMESIntérêt de la décompositionUn système sétend donc à lensemble de la ville. On peutdistinguer quatre systèmes :1. le système parcellaire,2. le système viaire,3. le système du bâti,4. le système des espaces libres.Ces différents systèmes peuvent venir se superposer en tous lespoints du tissu urbain.
  5. 5. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul2.Les quatre systèmes organisateurs du tissu urbain 2.1 Le parcellaire Le système parcellaire est un système de partition de lespace du territoire en un certain nombre dunités foncières, les parcelles. Le parcellaire fragmente le territoire
  6. 6. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 2.Les quatre systèmes organisateurs du tissu urbain2.2. La voirieLe système viaire est le système de liaison de lespace du territoire. Il est constitué parlensemble des circulations de fonction et dimportance variables. Ce réseau est destiné àinnerver les parcelles, donc à relier entre elles les différentes parties du territoire.
  7. 7. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul2.Les quatre systèmes organisateurs du tissu urbain 2.3 Le bâti Le système bâti regroupe lensemble des masses construites de la forme urbaine, quelle que soit leur fonction (habitation, équipement) ou leur dimension.
  8. 8. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 2.Les quatre systèmes organisateurs du tissu urbain2.4. Les espaces libresLe réseau des espaces libres est lensemble des parties non construitesde la forme urbaine, que ces espaces soient publics ou privés.
  9. 9. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 3. La combinaison des différents systèmes3.1 Les couplages  Il y a complémentarité et exclusion entre le système du bâti et le système des espaces libres. Bâti et espaces libres sont les deux systèmes opposés et complémentaires doccupation de lespace urbain, ce que les architectes appellent le "plein" et le "vide", dans un "plan de masse.  Il y a complémentarité, et exclusion entre le système parcellaire et le système viaire. Exclusion : tout ce qui est parcelle nest pas rue et réciproquement. Complémentarité : le système parcellaire sépare les différents espaces et lautre les relie. Ils ont en commun la propriété de structurer aussi bien lespace rural que lespace urbain.
  10. 10. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 3. La combinaison des différents systèmes3.1 Les couplages De la même manière que, en architecture, la distribution est la façon dont larchitecte répartit et relie les différents espaces entre eux, le couple formé par le système parcellaire et le système viaire constitue le mode de distribution du territoire urbain. En revanche, le couple formé par le système bâti et le système des espaces libres constitue le mode doccupation du territoire urbain.
  11. 11. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 3. La combinaison des différents systèmes3.1 Les couplages• La distribution du territoire urbain sexprime "à plat", cest-à-dire uniquement en deux dimensions, tandis que loccupation du territoire urbain sexprime en volume, donc en trois dimensions. Dans ces conditions, on peut réduire pratiquement lanalyse de la forme urbaine à sa projection en plan, étant entendu que, en ce qui concerne les bâtiments, les variations de hauteur ne seront pas prises en compte mais seulement les grands contrastes volumétriques, par exemple la différence entre le volume dune église et celui dune maison (Fig. 9).
  12. 12. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 3. La combinaison des différents systèmes3.2 Les superpositions Examinons maintenant le rapport entre occupation et distribution pour préciser la manière dont elles se superposent (Fig. 1). Dune manière générale, le bâtiment se situe exclusivement sur la parcelle; le système bâti vient donc sinscrire exclusivement dans le système parcellaire. Cependant, il peut arriver que des bâtiments recouvrent une rue (passages couverts dans des tissus urbains arabes ou médiévaux) . En revanche, les espaces libres sinscrivent à la fois dans le système viaire (rues, boulevards, etc.) et dans le système parcellaire (espaces libres privatifs . associés au bâtiment).; On notera que les espaces libres à caractère singulier et non répétitif sinscrivent tantôt dans le système viaire (mails, places) lorsquils sarticulent directement à la voirie, tantôt dans le système parcellaire lorsquils en sont relativement indépendants (jardins, parcs, par exemple).
  13. 13. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 3. La combinaison des différents systèmes3.1 Les couplages
  14. 14. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 4. Critères privilégiés de lanalyse4.1 Critères topologiquesLanalyse topologique permet de caractériser les rapportsentre des éléments selon leur positionnement réciproque. Onmettra notamment en évidence les positions respectives descomposants (ou des systèmes) les uns par rapport aux autres(éloignement, accolement, superposition, inclusion) (Fig. 2),ainsi que le caractère discontinu pu continu des systèmes.
  15. 15. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 4. Critères privilégiés de lanalyse4.2 Critères géométriquesOn mettra notamment en évidence les directions respectives descomposants (ou des systèmes.), les uns par rapport aux autres, ainsique les caractéristiques des figures géométriques régulières,irrégulières, résiduelles ou non résiduelles, etc.
  16. 16. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 4. Critères privilégiés de lanalyse4.3 Critères dimensionnelsOn mettra notamment en évidence les rapports de dimensionentre les composants (Fig. 15) ainsi que leurs proportionsrespectives (Fig. 16).
  17. 17. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système parcellaire;2. Analyse d’un système: Le système viaire;3. Analyse d’un système: Le système bâti;4. Analyse d’un système: Le système des espaces libres
  18. 18. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système parcellaire Méthode danalyse du système parcellaire Aspect topologique 1. Repérage des lignes formées par les limites séparatrices des parcelles, de manière à en déterminer la plus ou moins grande continuité. 2. Dans tout parcellaire on considère en effet que les lignes les plus continues sont les plus importantes, tandis que les lignes plus discontinues sont les plus secondaires. 3. Les lignes les plus continues correspondent généralement aux divisions initiales du territoire. Ces divisions, le plus souvent, correspondent à la trame agricole. Les lignes discontinues, en revanche, correspondent généralement aux subdivisions de la trame initiale dont elles doivent tenir compte et dont elles ne modifient pas les directions générales dans la- majorité des cas.
  19. 19. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul Aspect topologique Analyse d’un système: Le système parcellaire Méthode danalyse du système parcellaire Les directions du parcellaire sont peu ou ne sont pas hiérarchisées Cela signifie que les deux principales directions de la trame sont dimportance à peu près équivalente : les limites parcellaires présentent donc la même continuité dans un sens et dans lautre. Ce type de trame se rencontre dans les tissus urbains créés de toute pièce de manière volontaire, comme les villes coloniales grecques ou romaines. Mais on lobserve aussi dans des tissus de maisons à patio. Dans tous les cas, les parcelles correspondantes ont des formes assez trapues.
  20. 20. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul Aspect topologique Analyse d’un système: Le système parcellaire Méthode danalyse du système parcellaire Les directions du parcellaire sont hiérarchisées Autrement dit, par rapport à-une trame parcellaire, on entre dans une direction préférentielle. On observe des subdivisions à peu près perpendiculaires à la direction initiale mais beaucoup plus discontinues que celle-ci., Ce type de trame est très fréquent dans les villes occidentales traditionnelles
  21. 21. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul Aspect topologique Analyse d’un système: Le système parcellaire Méthode danalyse du système parcellaire Le parcellaire nest pas hiérarchisé dans ses directions mais il possède des subdivisions parallèles à sa direction principaleDans ce cas, nous avons affaire soit à un parcellaire laniéré , soit à un parcellaire présentant uncertain nombre dinclusions de parcelles longues et étroites sur lune du ses faces, généralementle long dune rue. Là encore, ce dernier type de trame se retrouve fréquemment dans des villesanciennes occidentales quand le parcellaire a évolué et sest densifié.
  22. 22. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul Aspect topologique Analyse d’un système: Le système parcellaire Méthode danalyse du système parcellaire  Le parcellaire est « crénelé » Ce type de trame se retrouve aussi bien dans des parcellaires à directions non hiérarchisées que hiérarchisées. Le crénelage des limites parcellaires provient de lajout ou du retranchement de fragments de parcelles qui créent des décrochements en forme de baïonnette le long des limites parcellaires. Ces modifications naltèrent en rien les directions principales de la trame parcellaire, même si elles contribuent à en rendre la lecture difficile.
  23. 23. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul Aspect topologique Analyse d’un système: Le système parcellaire Méthode danalyse du système parcellaire Effets du rétrécissement a) Si le rétrécissement nest pas trop important, les directions du parcellaire vont se resserrer en forme déventail et les parcelles prendront une forme trapézoïdale
  24. 24. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul Aspect topologique1. Analyse d’un système: Le système parcellaire Méthode danalyse du système parcellaire (b) Si le rétrécissement est plus important, les directions du parcellaire finissent par se recroiser, si bien que les lignes directrices parallèles à lorigine; deviennent perpendiculaires les unes par rapport aux autres. Ce phénomène correspond a un souci d’éviter au maximum lapparition de formes trapézoïdales dans les parcelles et de concentrer au contraire le conflit en un point restreint de la trame que nous appellerons "nœud parcellaire". Dans le cas présent, il sagit d’un nœud de forme triangulaire (Fig. 23)
  25. 25. Méthode d’analyse morphologique de Borie et DenieulAspect géométrique Analyse d’un système: Le système parcellaire Méthode danalyse du système parcellaire 2. Aspect géométrique. 2.1 Facteurs des directions du parcellaire Les directions fondamentales du parcellaire peuvent être liées à plusieurs facteurs : La pente du terrain : en général, les directions des parcellaires sont perpendiculaires aux courbes de niveau pour faciliter l’écoulement des eaux de ruissellement ou, au contraire, elles sont parallèles afin de mieux les retenir : cette particularité, liée au parcellaire agraire, est conservée lorsque celui-ci devient un parcellaire urbain.
  26. 26. Méthode d’analyse morphologique de Borie et DenieulAspect géométrique Analyse d’un système: Le système parcellaire Méthode danalyse du système parcellaire 2. Aspect géométrique. 1.2.1 Facteurs des directions du parcellaire Les directions fondamentales du parcellaire peuvent être liées à plusieurs facteurs : A une limite naturelle ou à tout élément du site qui possède une valeur structurante pour le tissu urbain : ainsi, à Paris, dans les quartiers centraux, le parcellaire médiéval est orienté par rapport à la Seine (rues Saint-Martin, Saint- Jacques, etc.).; A une limite urbaine comme par exemple les remparts. Toujours à Paris, les enceintes successives concentriques ont engendré un parcellaire rayonnant. Dune manière générale, on peut constater que les changements de direction du parcellaire dans une ville correspondent a des quartiers différents, et donc vraisemblablement à des étapes successives de lurbanisation.
  27. 27. Méthode d’analyse morphologique de Borie et DenieulAspect géométrique Analyse d’un système: Le système parcellaire Méthode danalyse du système parcellaire 2. Aspect géométrique. 1.2.1 Facteurs des directions du parcellaire - A la pente du terrain :
  28. 28. Aspect géométrique Le système parcellaire1. Méthode danalyse du système parcellaire 1.2 Aspect géométrique. 1.2.1 Facteurs des directions du parcellaire - A une limite naturelle
  29. 29. Le système parcellaireMéthode danalyse du système parcellairePrincipaux types de déformationPar rapport à un maillage théorique orthogonal du parcellaire, ilsagit danalyser les différents types de déformation ainsi que lesconfigurations particulières que ces déformations peuvententraîner. Il existe deux types principaux de déformation.1. Déformations convergentes et divergentesElles coïncident avec un rétrécissement de la trame parcellaire.
  30. 30. Aspect dimensionnel Le système parcellaireMéthode danalyse du système parcellaire 1.3. Aspect dimensionnel On étudie la répartition des tailles des parcelles à lintérieur du système parcellaire. Existe-t-il des zones de grandes parcelles qui contrastent avec dautres zones où les parcelles sont plus petites ? Existe-t-il une imbrication de grandes et de petites parcelles ? Létat actuel dun parcellaire est la conséquence de deux phénomènes distincts : lépoque de constitution du parcellaire et son évolution. 1.4. Le rôle du parcellaire dans le tissu urbain traditionnel et sa perception dans le paysage urbain En dépit de variations de détail, le système parcellaire possède dune manière générale une plus grande permanence que les autres systèmes, en particulier le système bâti. Par sa stabilité, la trame parcellaire constitue donc un cadre commun pour tous les bâtiments qui viennent sy insérer. Cette trame définit à la fois une orientation identique des bâtiments et une modulation commune de leur dimension, quel que soit leur style.
  31. 31. Aspect dimensionnel Le système parcellaire1. Méthode danalyse du système parcellaireLisibilité du découpage parcellaire dans les masses bâtiesLe rythme des parcelles le long des voies imprime unerythmique similaire aux bâtiments qui viennent, syinscrire. Pratiquement, ce sont donc los murs mitoyensqui signalent la présence du parcellaire danslarchitecture.Suivant les époques, ce rythme sera plus ou moinsvisible : ainsi, dans le Paris du XVIIIe siècle, la:répétition dénormes souches de cheminées appuyées aumur mitoyen affirme très fortement le découpageparcellaire (Fig. 25), tandis quau XIXe siècle, leshabitations construites par Haussmann auraienttendance a se fondre dans une masse plus continue, enformant un bloc très homogène,,1"îlot". Les cheminéesont moins dimportance, les ordonnances; se prolongentdun bâtiment à lautre
  32. 32. Le système parcellaire2. Méthode danalyse des parcelles2.1 Définition de la parcelleLa parcelle matérialise sur le sol la propriété foncière. Ses limites peuvent êtreplus ou moins matérialisées grâce a des clôtures de toutes sortes, surtout enmilieu urbain.La parcelle est généralement un espace privé. Certaines parcelles sont toutefoisaffectées à un usage public (bâtiments administratifs, écoles, équipementsdivers...).Grâce à des procédures législatives appropriées, lurbanisme contemporain atenté de saffranchir de ce découpage de lespace dû aux parcelles, le jugeant tropcontraignant pour le développement des formes urbaines. Toute trace desanciennes parcelles a donc été "gommée". De très grandes parcelles faiblementdélimitées les ont remplacées, sans posséder un rôle vraiment structurant dans lepaysage urbain : ce sont plutôt des "zones fonctionnelles".On peut donc considérer que, certains tissus urbains contemporains ne comportentque trois composants de base: le bâtiment, la rue et les espaces libres, la parcelleayant été pratiquement supprimée.
  33. 33. Le système parcellaire2. Méthode danalyse des parcelles2.2 Principaux types de parcellesQuelles sont les caractéristiques importantes quil convient dexaminer dans une parcelle ?2.2.1 Critères géométriquesBien souvent, la forme de la parcelle séloigne du simple rectangle (Fig. 27).Examinons quelques cas possibles. :- La parcelle est trapézoïdale .On peut considérer que le trapèze est issu de ladéformation dune trame rectangulaire : danscertains cas, ce sera ladaptation du rectangle dela parcelle aux courbes de niveau qui provoquerason élargissement ou son rétrécissement. Dansdautres cas, CE sera la courbure de la rue quiprovoquera le môme type de déformation (ilsagit alors dun exemple dinterdépendancegéométrique entre trame viaire et trameparcellaire) (Fig. 28)
  34. 34. Le système parcellaire 2. Méthode danalyse des parcelles- La parcelle est biseautéeElle narrive pas perpendiculairement à la rue comme ilest de règle habituellement. En général, cela se produitlorsque la rue est ouverte dans un parcellaire déjàexistant. Il peut donc arriver que la rue soit tracéeindépendamment de la position des parcelles existantes(indépendance géométrique de la trame parcellaire vis-à-vis, de la trame viaire) (Fig. 29).Pour compenser cet inconvénient lors du percement decertaines voies biaises, on peut "corriger" la forme de, laparcelle en lui imprimant une torsion destinée à lui redonnerune direction perpendiculaire à la rue (cf., plus loin,dépendance - géométrique de la trame parcellaire vis-à-vis de latrame viaire) . A Paris, de très nombreuses parcelles présententcette particularité le long de certaines percéeshaussmanniennes et contribuent à modeler dune manièresimilaire les bâtiments (Fig. 30). :
  35. 35. Le système parcellaire 2. Méthode danalyse des parcelles- La parcelle est triangulaireCette forme est amenée, par exemple, par larencontre de rues qui ne se recoupent pas demanière orthogonale, ou encore par unrétrécissement très important de la trameparcellaire (Fig. 31).- La parcelle est en « L » ou en « T »Cela arrive par exemple lorsquon lui a soustraiten façade sur rue une ou deux portions deparcelles revendues à un nouveau propriétaire.Bien entendu, il sagit ici dexemples desformes possibles de parcelles lorsque leparcellaire est "crénelé" (Fig. 32) .
  36. 36. Le système parcellaire2. Méthode danalyse des parcellesCritères dimensionnelsLa proportion dune parcelle, cest lerapport entre sa dimension en façade surrue et sa profondeur.Les parcelles courantes sont généralementrectangulaires (Fig. 33). Mais si ce rectangleest très allongé en profondeur, on parle deparcelles "laniérées" (Fig. 34). r Si, aucontraire, le rectangle de la parcelle tend àse rapprocher du carré, on parlera deparcelles trapues. Ce type de parcelles serencontre dans les tissus traditionnels demaisons à patio (à cause de la compacité dela maison, centrée autour du patio),: et aussidans beaucoup de tissus pavillonnairescontemporains (Fig. 35).
  37. 37. Le système parcellaire 3. Typologie des systèmes parcellaires3.1 TypologieOn utilise les mêmes critères que précédemment, mais cette fois en lescombinant les uns aux autres de la manière suivante :3.1.1 Repérage de la proportion moyenne des parcelles composant leparcellaireLe parcellaire peut être :- très allongé, en lanières (Fig. 36)- allongé, rectangulaire (Fig. 37)- trapu, proche du carré (Fig. 38)
  38. 38. Le système parcellaire 3. Typologie des systèmes parcellaires3. Typologie des systèmes parcellaires3.1 Typologie3.1.2 Repérage des directions géométriquesLe parcellaire peut être :- non déformé (à peu près orthogonal) (fig. 36)- déformé par désaxement des parcelles (Fig. 40)-déformé par convergence ou divergence, "en "-éventail" (Fig. 41).
  39. 39. Le système parcellaire 3. Typologie des systèmes parcellaires3. Typologie des systèmes parcellaires3.1 TypologieOn aboutit ainsi à 9 types de systèmes parcellaires par la combinaison de ces 3critères géométriques avec les 3 critères de proportion :- parcellaire en lanières, non déformé (Fig. 42)- parcellaire en lanières, désaxé (Fig. 43)- parcellaire en lanières, en éventail (Fig. 44)
  40. 40. Le système parcellaire 3. Typologie des systèmes parcellaires3. Typologie des systèmes parcellaires3.1 TypologieOn aboutit ainsi à 9 types de systèmes parcellaires par la combinaison de ces 3critères géométriques avec les 3 critères de proportion :- - parcellaire trapu, non déformé (Fig. 48)- parcellaire trapu, désaxé (Fig. 49)- parcellaire trapu, en éventail (Fig. 50)
  41. 41. Le système parcellaire 3. Typologie des systèmes parcellaires3. Typologie des systèmes parcellaires3.1 TypologieOn aboutit ainsi à 9 types de systèmes parcellaires par la combinaison de ces 3critères géométriques avec les 3 critères de proportion :- parcellaire trapu, non déformé (Fig. 48)- parcellaire trapu, désaxé (Fig. 49)- parcellaire trapu, en éventail (Fig. 50)
  42. 42. Le système parcellaire 3. Typologie des systèmes parcellaires3. Typologie des systèmes parcellaires3.1.3 Repérage des redécoupages du parcellaire..Le parcellaire, peut être plus ou moins redécoupé. Dans le cas ou un fortredécoupage a été pratiqué, le parcellaire a une apparence "crénelée". Lacombinaison du caractère crénelé-non crénelé avec les 9 sous-types deparcellaires précédents donne ainsi un ensemble do 18 types finals de systèmesparcellaires.- parcellaire en lanières, non déformé, crénelé (Fig. .51)- parcellaire en lanières, désaxé, non crénelé, etc. (Fig. 52)
  43. 43. Le système parcellaire 3. Typologie des systèmes parcellaires3. Typologie des systèmes parcellairesArticulation de différents systèmes parcellaires au sein d’un même tissue urbain.Le développement de la ville au cours de lhistoire entraîne son extension sur deszones non encore urbanisées, ce qui provoque la constitution de nouvelles tramesparcellaires qui tendent à présenter des caractéristiques différentes selon lesépoques (Fig. 53). La ville peut également se restructurer et évoluer sur elle-même.Lensemble du tissu urbain peut donc présenter une juxtaposition ou bien uneinclusion de trames parcellaires assez différentes.Larticulation des différents systèmes peut se faire de manière brutale ou plusprogressivement.
  44. 44. Le système parcellaire1. Méthode danalyse du système parcellaire3. Typologie des systèmes parcellairesArticulation de différentssystèmes parcellaires au seind’un même tissue urbain.
  45. 45. Le système parcellaire1. Méthode danalyse du système parcellaire
  46. 46. Le système parcellaire1. Méthode danalyse du système parcellaire
  47. 47. Le système parcellaire1. Méthode danalyse du système parcellaire
  48. 48. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire1. Méthode danalyse du système viaire L’analyse du système viaire repose sur la décomposition de ce dernier en sous- systèmes élémentaires et sur l’analyse de leurs rapports. Ces sous-systèmes se définissent à partir de critères topologiques.1 .1 Aspect topologique:Trois grands systèmes peuvent être distingués:1. Les systèmes linéaires;2. Les systèmes en résille;3. Les systèmes en boucle.Chacun des systèmes peut admettre les variantes:1. Système à voirie hierarchisée ou non2. Système à voirie en cul-de-sac3. Système à voirie à double issue
  49. 49. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire1. Les systèmes linéaires;  Un seul chemin mène d’un point à un autre  Système contraignant mais contrôlable dans l’organisation urbaine;  Lorsque le système est hiérarchisé, il prend la forme d’un système arborescent ou chaque branche est commandée par une branche plus importante.
  50. 50. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire
  51. 51. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire2. Les systèmes en boucle  Deux chemins pour aller d’un point à un autre  On peut observer quatre variantes;
  52. 52. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire
  53. 53. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire2. Les systèmes en résille  Un grand nombre de chemins conduisent d’un point à un autre  Dans ces systèmes, on voit clairement apparaitre de véritables ilots;
  54. 54. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire
  55. 55. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire2. Les systèmes en résille
  56. 56. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire2. Les systèmes en résille: variantes géométriques
  57. 57. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire2. Les systèmes en résille: variantes géométriques
  58. 58. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire2. Les systèmes en résille: hiérarchisation des voies
  59. 59. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système viaire2. Les systèmes en résille: combinaison des systèmes entre eux
  60. 60. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système viaire2. Les systèmes en résille: combinaison des systèmes entre euxInclusion du système viaire etarborescent dans un système en résille
  61. 61. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système viaire 2. Les systèmes en résille: combinaison des systèmes entre euxSuperposition d’une résilleétoilée sur une résille de géométrie orthogonale
  62. 62. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système viaire 2. Les systèmes en résille: combinaison des systèmes entre euxSuperposition d’une résilleétoilée sur une résille de géométrie orthogonale
  63. 63. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâti1. Méthode danalyse du système bâtiL’analyse du système bâti s’effectue directement par référence àla typologie ci-dessous. Il n’est pas nécessaire, comme pourl’analyse du système viaire, d’effectuer une décomposition ensous systèmes.1 .1 Typologie topologique « de base »Continuité ou discontinuité de l’ensemble des masses construites qui découledirectement de la position des bâtiments les uns par rapport aux autres (contigüité ouéloignement relatif)Trois degrés de continuité ou de discontinuité peuvent être distingués:1. Le bâti ponctuel;2. Le bâti linéaire;3. Le bâti planaire.Chacun des systèmes peut admettre des variantes topologiques, géométriques ou dimensionnelles
  64. 64. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâti1. Le bâti ponctuel; (bâtiments séparés, bâti discontinu) + Absence de vision - d’ensemble sur le plan perceptif; Perception fragmentée et peu hiérarchisée Caractérise les tissus pavillonnaires contemporains
  65. 65. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâti2. Le bâti linéaire; (bâtiments juxtaposés de manière à former une ligne continue) + Les bâtiments sont perçus comme un ensemble; Perception hiérarchisée et progressive -
  66. 66. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâti2. Le bâti linéaire; (bâtiments juxtaposés de manière à former une ligne continue)
  67. 67. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâti3. Le bâti planaire; (bâtiments accolés les uns aux autres de tous les côtés de manière à former une masse continue), continuité du bâti sur plusieurs directions + Perforé par des cours qui ne compromettent pas sa continuité Perception hiérarchisée et progressive -
  68. 68. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâti3. Le bâti planaire; (bâtiments accolés les uns aux autres de tous les côtés de manière à former une masse continue), continuité du bâti sur plusieurs directions
  69. 69. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système bâti
  70. 70. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système bâti
  71. 71. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâtiVariantes topologiques Bâti ponctuel ramifié et non ramifié
  72. 72. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâtiVariantes topologiques Bâti linéaire ramifié et non ramifié
  73. 73. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâtiVariantes topologiques Bâti planaire ramifié et non ramifié
  74. 74. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâtiVariantes géométriques Variantes dimensionnelles
  75. 75. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâtiAnalyse des bâtiments Plot Bloc linéaire Tour Bâtiment à cour centrale
  76. 76. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâtiAnalyse des bâtiments Exceptions et plots
  77. 77. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système bâti
  78. 78. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâtiRapports topologiques1. Continuité par accolement des bâtiments;2. Continuité planaireRapports géométriques1. Obéissance directionnelleRapports dimensionnels1. Homogénéité dimensionnelle
  79. 79. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâti Les éléments singuliers du bâti1. Inclusion: caractéristique des villes arabes2. Accolement: villes médiévales3. Isolement: renaissance et post
  80. 80. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul 1. Analyse d’un système: Le système bâtiLes éléments singuliers du bâtiVariantes géométriques Variantes dimensionnelles
  81. 81. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système des espaces libres1. Méthode danalyse du système bâtiUne typologie des espaces libres est fonction directe de celle desespaces bâtis. Le négatif (au sens photographique du terme) Continuité du bâti Discontinuité des espaces libres
  82. 82. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système des espaces libres
  83. 83. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système des espaces libres Pas de différenciation entre espaces libres publics et espaces libres privatifs espaces libres publics et espaces libres privatifs se repartissent en deux zones situées de part et d’autre du bâti Différenciation automatique et marquée entre espaces libres publics et espaces libres privatifs
  84. 84. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système des espaces libresLes espaces libres singuliers: la cas des places Analyse topologique Isolement Liaison Accolement Superposition
  85. 85. Méthode d’analyse morphologique de Borie et Denieul1. Analyse d’un système: Le système des espaces libresLes espaces libres singuliers: la cas des places Analyse géométrique
  86. 86. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes
  87. 87. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Par recomposition, il est entendu la manière dont se combinent les différents systèmes étudiés séparément.• La difficulté de combiner quatre paramètres est évidente d’où le recours à une recomposition progressive.• Couplage progressif:• Parcellaire + viaire = structure de distribution du tissu urbain.• Bâti + espace libres= structure d’occupation
  88. 88. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Couplage progressif:• Parcellaire + viaire = structure de distribution du tissu urbain.• Bâti + espace libres= structure d’occupation.• structure de distribution + structure d’occupation = structure du tissu urbain
  89. 89. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire/viaire = distribution du territoire urbain. 1. Rapports topologiques entre les systèmes Premier cas: 1. Le front des parcelles qui donne sur la voie principale alors que le coté borde les voies secondaires; 2. Les hiérarchies des deux systèmes se renforcent mutuellement; par leur coïncidence; 3. Conséquence au plan de l’ambiance urbaine: 4. L’abondance des parcelles sur la rue principale rend possible un grand nombre de débouchés et de contacts fonctionnels sur la rue (entrées d’immeubles, façades commerciales etc.) qui constituent des sources d’animation. 5. Différentiation générale du tissu urbain entre orientation frontale et orientation latérale.
  90. 90. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire/viaire = distribution du territoire urbain. 1. Rapports topologiques entre les systèmes Parcellaire hiérarchisé
  91. 91. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire/viaire = distribution du territoire urbain. 1. Rapports topologiques entre les systèmes
  92. 92. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. 1. Rapports topologiques entre les systèmes Deuxième cas: 1. Le parcellaire se retourne le long des voies secondaires, celles- ci acquièrent un rôle de desserte; 2. Le parcellaire atténue la hiérarchisation du système viaire; 3. Traitement architectural differencié des façades et des pignons; :
  93. 93. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. 1. Rapports topologiques entre les systèmes Deuxième cas: Parcellaire retourné
  94. 94. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. 1. Rapports topologiques entre les systèmes Deuxième cas: Non retournement de l’architecture
  95. 95. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. 1. Rapports topologiques entre les systèmes Deuxième cas: Retournement de l’architecture
  96. 96. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. Le cas d’un système viaire 1. Rapports topologiques entre les systèmes en résille : 1 cas 1. Le parcellaire est hiérarchisé et introduit une différentiation dans les voies; 2. Il possède une direction principale qui fait qu’il existe pour un ilot donné un grand nombre de débouchés et et de contacts parcellaires sur deux des voies opposées tandis que sur les deux autres il n’en existe qu’un nombre limité;
  97. 97. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. Le cas d’un système viaire 1. Rapports topologiques entre les systèmes en résille : 1 cas
  98. 98. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. Le cas d’un système viaire 1. Rapports topologiques entre les systèmes en résille : 1 cas 1. Le parcellaire n’est pas hiérarchisé et il se retourne le long de chaque voie de manière à être desservi d’une manière équivalente sur chaque face de l’ilot. 2. On s’est efforcé d’obtenir un linéaire de façade sur rue à peu près équivalent pour chaque parcelle. Cette volonté pose des problèmes d’ordre géométrique si l’on veut conserver à la fois un linéaire sur rue et une surface à peu près équivalente pour chaque parcelle.
  99. 99. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. Le cas d’un système viaire 1. Rapports topologiques entre les systèmes en résille : 1 cas Parcellaire à retournement Parcellaire avec Parcellaire avec parcelles brusque retournement rayonnant d’angles plus importantes
  100. 100. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. Le cas d’un système viaire 1. Rapports topologiques entre les systèmes en résille : 1 cas Retournement brusque pour éviter les conflits géométriques aux angles La ligne médiane prend la forme d’un H Parcellaire à retournement brusque
  101. 101. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. Le cas d’un système viaire 1. Rapports topologiques entre les systèmes en résille : 1 cas Parcellaire à retournement brusque
  102. 102. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. Le cas d’un système viaire 1. Rapports topologiques entre les systèmes en résille : 1 cas Retournement progressif, découpage rayonnant qui entraine l’apparition de parcelles rectangulaires ou trapézoïdales La ligne médiane prend la forme d’un X ou Y Parcellaire avec retournement rayonnant
  103. 103. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. Le cas d’un système viaire 1. Rapports topologiques entre les systèmes en résille : 1 cas Retournement par parcelles grandes et trapues aux angles; Constructions plus importantes aux angles (résolution intelligente des problèmes d’angle). La ligne médiane prend la forme d’un H Parcellaire avec parcelles d’angles plus importantes
  104. 104. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. Le cas d’un système viaire 1. Rapports topologiques entre les systèmes en résille : 1 cas
  105. 105. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. 2. Rapports topologiques entre les parcelles et rues
  106. 106. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. 2. Rapports géométriques entre systèmes et entre composants Géométrie d’un système parcellaire et d’un système viaire Indépendance Parcelle tronquée
  107. 107. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. 2. Rapports géométriques entre systèmes et entre composants Géométrie d’un système parcellaire et d’un système viaire Dépendance partielle Parcelle désaxée
  108. 108. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. 2. Rapports géométriques entre systèmes et entre composants Géométrie d’un système parcellaire et d’un système viaire Dépendance partielle Parcelle déformée en éventail Adaptation la plus poussée du système parcellaire au système viaire
  109. 109. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. 2. Rapports géométriques entre systèmes et entre composants Dépendance du viaire par rapport au parcellaire
  110. 110. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports Parcellaire / viaire = distribution du territoire urbain. 2. Rapports dimensionnels Plus le linéaire comporte de parcelles plus c’est rentable comme dans les systèmes traditionnels.
  111. 111. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes 1. Rapports topologiques Base: système viaire linéaire. Répétition dun type pour créer la ville
  112. 112. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes 1. Rapports topologiques Effet sur la nature de l’espace libre Architecture extravertie, multiplicité des vis-à-vis et peu d’intimité;
  113. 113. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes 1. Rapports topologiques Effet sur la nature de l’espace libre: public, semi-privatif, privatif Architecture extravertie orientée; Devant, derrière, appropriation; Apparition de la rue qui représente le couplage du système viaire avec le système bâti
  114. 114. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes 1. Rapports topologiques Effet sur la nature de l’espace libre: public, semi-privatif, privatif Architecture introvertie; très forte appropriation d’une pièce à ciel ouvert’
  115. 115. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Combinaison bâti viaire Bâti ponctuel Bâti linéaire Bâti planaire S.V. linéaire simple S.V. linéaire arborescent
  116. 116. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Bâti ponctuel• Une typologie Bâti linéaire Bâti planaire S.V. en boucle simple S.V. en boucle circuit multiple
  117. 117. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Bâti ponctuel• Une typologie Bâti linéaire Bâti planaire S.V. en résille en simple S.V. en résille en échelle
  118. 118. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes
  119. 119. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes
  120. 120. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes
  121. 121. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes• Les rapports entre les quatre systèmes
  122. 122. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Critères privilégiés de l’analyse morphologique Critères Critères Critèrestopologiques géométriques dimensionnels
  123. 123. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Critères topologiques EloignementDans le cadre de l’étude morphologique, onfera un usage particulièrement important delanalyse topologique qui permet decaractériser les rapports entre des éléments Accolementselon leur positionnement réciproque. Onmettra notamment en évidence les positionsrespectives des composants les uns parrapport aux autres (éloignement, Superpositionaccolement, superposition, inclusion), ainsique le caractère discontinu ou continu dessystèmes. Inclusion Exemple de rapports de position topologique entre composants
  124. 124. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Critères géométriquesOn mettra notamment en évidence lesdirections respectives des composants lesuns par rapport aux autres, ainsi que lescaractéristiques des figures géométriques :régulières, irrégulières, résiduelles ou nonrésiduelles, etc. Exemple de rapports géométriques entre composants
  125. 125. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Critères dimensionnels On mettra notamment en évidence les rapports de dimension entre les composants ainsi que leurs proportions respectivesVariation de proportion (à surface égale ) Variation de dimension (a proportion égale)
  126. 126. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Le parcellaireA - relations topologiques entreles parcelles et les tramesB - relations géométriques entre lesparcelles et les tramesC – Hiérarchisation dimensionnelleparcellaire
  127. 127. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif La voirie A - relations toplogiques entre lesvoies et les trames B - relations géométriques entreles direction des voies C – hiérarchisationdimensionnelle de la voirie
  128. 128. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif La voirieA - relations topologiquesentre les voies et le reliefB - relationsgéométriques entre lestrames viaires et le site
  129. 129. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Le bâtiA - relations topologiques entreéléments bâtis et trames bâtiesB - relations géométriques entre leséléments bâtisC – relations dimensionnelles entreles éléments bâtis.
  130. 130. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Le bâtiA - relations topologiques :• Continuité• DiscontinuitéB - relations géométriques :• Direction: obéissance/désobéissance• Relation de figure : identité/différenceC – relations dimensionnelles :• comparaison
  131. 131. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Les espaces libresRapport au site :A - topologique :• DénivellationB - géométrique :• Directions: Obéissance/DésobéissanceC dimensionnel :• Différence d’échelle
  132. 132. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Les espaces libresRapport au parcellaire :A - topologique :•Position dans la parcelle et % la trameparcellaireB - géométrique :•Direction: obéissance/désobéissance•Figure: identité/différenceC –dimensionnel :•Échelles comparatives
  133. 133. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Les espaces libresRapport à la voirie:A - topologique :•PositionnementB - géométrique :•Direction: obéissance/désobéissance•Figure: identité/différenceC –dimensionnel :•Échelles comparatives
  134. 134. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes Récapitulatif Les espaces libresRapport au bâti :A - topologique :•Position: répétition/inclusion/accolement•Communication: unique/multipleB - géométrique :•Direction: obéissance/désobéissance•Figure: résiduelC –dimensionnel :•Densité
  135. 135. La recomposition - étude des rapports entre les systèmes FIN

×