O Diagne: Intégration de la science dans la formation des populations des zones forestières sahéliennes
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

O Diagne: Intégration de la science dans la formation des populations des zones forestières sahéliennes

  • 1,190 views
Uploaded on

Session presentation by Ousman Diagne, Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), Centre National de Recherche Forestière (CNRF), Dakar, Sénégal

Session presentation by Ousman Diagne, Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), Centre National de Recherche Forestière (CNRF), Dakar, Sénégal

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,190
On Slideshare
1,190
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. INTEGRATION DES ASPECTS  SCIENTIFIQUES DANS LA  FORMATION DES POPULATIONS DES  ZONES FORESTIERES SAHELIENNES Ousman DIAGNE Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA),  Centre National de Recherche Forestière (CNRF),  Dakar, Sénégal ……………………………………………………………… …………………………………...
  • 2. 1‐ INTRODUCTION
  • 3. Situations nouvelles: n’épargnent  pas le cadre forestier • conflits,  • insécurité, • dégradation de l’environnement, • changements climatiques, Relations populations / administration en  général + services forestiers se  détériorent 
  • 4. Lois et dispositions de régulation  de la politique forestière des pays  du Sahel  • Très anciennes>>>> époque coloniale ? • Elaborées presque exclusivement par les  pouvoirs publics  • Perçues négativement >>>>éléments répressifs  • Limitent l’action des populations rurales à satisfaire leurs besoins vitaux  Disposer d’un permis d’exploitation
  • 5. Méconnaissance de la finalité de  ces lois  • formation durable  • renforcer connaissances >>>>>> respecter  le cadre de gestion des espèces forestières Sensibilisation + Formation
  • 6. 2‐INTEGRATION DES  ASPECTS SCIENTIFIQUES  DANS LES LOIS ET  REGLEMENTS
  • 7. Reconnaître que sans  science et   technologie <<<<<< développement  durable Intégration des aspects scientifiques dans  les lois et règlements forestiers permet de  disposer d’un outil plus fiable. *Administration forestière >>>>>>> être  mieux outillée  *Développement propre … où les forêts  du Sahel peuvent jouer un rôle important. 
  • 8. S’approprier les nouveaux concepts  • changements climatiques,  • biodiversité,  • développement durable,  • culture biologique,  • gaz à effet de serre, • arbres génétiquement modifiés, • séquestration du carbone, • biosécurité,  • biotechnologie…. 
  • 9. Scientifiques >>>>>> changer leur  approche >>>>>>> meilleure  implication de l’administration et  des populations rurales dans leurs  activités
  • 10. 2.1 Place de la connaissance  scientifique dans la gestion  forestière:Au‐delà des lois forestières • Renforcer …capacités nationales en formation,  recherche, infrastructures et  équipements scientifiques et techniques.  • Promouvoir  programmes transfrontaliers de  développement et de recherche dans tous les  domaines d’application des lois forestières >>>>   migrations de populations.  • Dissémination …information scientifique et  technique au niveau régional et sous‐régional ainsi  que …échanges d’expériences en matière de  gestion forestière. 
  • 11. 35 Infection mycorhizienne (%) 30 1m 5m 25 20 15 10 5 0 0-25cm 25-50cm 0-25cm 25-50cm 0-25cm 25-50cm Acacia tortilis Prosopis juliflora Acacia nilotica Infection  mycorhizienne de  mil  cultivé dans  des  sols  sous  A.  tortilis,  P.  juliflora et  A.  nilotica
  • 12. N, P et K dans tissus de A. senegal prélevés plantations de 3 à 18 ans. K P N 1200 1000 N 800 Teneur en éléments (g) 600 K 400 200 P 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 Age des plantations (ans)
  • 13. • Droits d’usage ……. ramassage du bois mort et paille,  cueillette des fruits, plantes alimentaires ou médicinales,  récolte des gommes par exemple. Aussi … prélèvement de  semences,  boutures, octroi de parcelles démonstratives  pour les populations intéressées. • Facteurs …influencent succès des activités en zone  forestière. Impact souligné et expliqué aux populations.  Tenir compte dans l’élaboration textes législatifs. A défaut  …un cadre consensuel de règlementation qui s’applique aux  aspects scientifiques et techniques • Produits de la biotechnologie par exemple doivent trouvés  leur place dans les textes. Mais…réglementés par des lois  spécifiques à chaque domaine : semences, protection des  végétaux, engrais, protection de lʹenvironnement… • Le législateur doit recevoir lʹexpertise scientifique et  technique pour s’assurer que l’application des lois….. sur  des bases rigoureuses.  • Scientifiques ont un rôle central ‐‐‐‐‐ orientations  stratégiques de recherche, de développement et de  formation.
  • 14. 2‐2 Valeur alimentaire des  produits forestiers • Produits sécurisés…Valeur sanitaire  préservée… Produits frais …..Prix bas>>>>  produits forestiers (fruits, feuilles,  tubercules)  • Souligner leur valeur dans les textes  législatifs afin que les populations qui les  prélèvent leur donnent plus d’importance  aux points de vue nutritionnel et  commercial.
  • 15. 2‐3 Sol et micro‐organismes • Equilibre des écosystèmes forestiers <<<<  communautés microbiennes >>>> qualité et la  fertilité des sols  • Equilibre souvent rompu en zone sahélienne  >>>> dégradation des forêts *Expliquer scientifiquement les méfaits que ce  déséquilibre peut avoir non seulement sur une  région mais aussi sur la planète entière >>>>  réchauffement de la terre, la destruction de la  couche d’ozone ou les inondations.
  • 16. 2‐4 Progrès technologiques • Gains considérables de productivité.  • Intensification agricole, concentration des  élevages >>> dégradations de  l’environnement
  • 17. 2‐4.1 Biotechnologie • Augmentation productivité agricole … forestière  • Création de variétés  • Performances,  • Résistances… facteurs… sécheresse • Multiplication et Conservation de  semences de repeuplement d’aires  géographiques dégradées.
  • 18. 2‐4.2 Intégration de lois  spécifiques • Avantages des nouvelles technologies,  MAIS dispositions qui font souvent l’objet  de controverses. Les lois et règlements  forestiers doivent aussi en tenir compte.  Ces dispositions sont : • ‐ la bioéthique et la déontologie  • ‐ la biosécurité • ‐ la protection de la propriété intellectuelle
  • 19. Ainsi les pays des zones sahéliennes doivent  élargir et harmoniser leurs dispositions  règlementaires forestières autour d’une  législation restrictive commune.  L’évaluation des impacts de la  biotechnologie sur l’environnement est  complexe.  Elle demande l’expertise des scientifiques et  de laboratoires spécialisés.
  • 20. *Au‐delà des lois forestières FORMATION CONTINUE  BASE PROFESSIONNELLE Changements  Eau Multiplication  climatiques,  Sol végétative GES Arbre Semences forestières  Séquestration  C  Valeur Produits Fertilité des sols Agriculture bio,  Biogaz
  • 21. 4‐ CONCLUSION • Ce document n’est pas exhaustif mais il a  montré que les sciences et les nouvelles  technologies sont indispensables pour un  développement durable des zones sahéliennes • L’intégration des aspects scientifiques dans les  lois et règlements forestiers permettra de  disposer d’un outil communautaire pour  préparer les générations futures à une meilleure  gestion de leur environnement. Les instances  régionales ou rurales doivent être des occasions  où les scientifiques, les techniciens et les  populations rurales confrontent leurs  expériences et partagent les résultats de leurs  travaux et où les administrateurs locaux  trouvent une base consensuelle d’organisation  de la politique forestière du pays concerné.
  • 22. •Pourquoi ne pas accorder des subventions aux  groupements de populations qui contribueraient  significativement aux respects des lois et  règlements forestiers et à la gestion durable des  forêts ? On pourrait aussi envisager l’exonération  de taxe forestière à toute communauté rurale  ayant contribué à une application scientifique  visant à améliorer la gestion des forêts.