Le pilotage dans les PME

1,975 views
1,859 views

Published on

Le pilotage dans les PME
Qu’entend-on par offre de pilotage ?
Quel type de solution ?
Témoignages Clients

Published in: Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,975
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
84
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le pilotage dans les PME

  1. 1. Le pilotage dans les PMEL I V R E B L A N C
  2. 2. SommaireEditorial .................................................................................. 3Le pilotage dans les PME ....................................................... 5 Un outil de compétitivité ......................................................... 5 Pour qui ?............................................................................... 6 Pour quoi faire ?.......................................................................6 Des avantages immédiatement perceptibles ........................... 7Qu’entend-on par offre de pilotage ?.................................. 8 Comment fonctionne le pilotage dans les PME ...................... 8 Une mise en œuvre qui commence très en amont.................. 8 Les éléments clés de réussite................................................. 9Quel type de solution ?........................................................ 10 Les bénéfices de la solution intégrée ................................... 10 Les pièges à éviter ............................................................... 11 Les questions à se poser...................................................... 12Témoignages Clients............................................................ 13Conclusion ............................................................................ 15 3
  3. 3. Editorial Un livre blanc pour comprendre l’importance du pilotage dans les PME L’objectif de ce livre blanc est de montrer pourquoi la mise en place d’un outil de pilotage représente un enjeu crucial pour l’entreprise. Aujourd’hui, il n’est plus possible de gérer une entreprise comme on le faisait il y a 20 ans. Si les finalités restent identiques (contrôler ses charges, se développer, gagner des parts de marché, augmenter le chiffre d’affaires...), les méthodes sont différentes car le monde dans lequel opèrent les entreprises, même les plus petites, a changé : il est devenu international, il s’est financiarisé et il est plus instable. A cela s’ajoute une inflation des données dont il faut savoir tirer «la substantifique moelle» pour qu’elles soient utiles à l’entreprise. Dans ce contexte difficile mais dynamisant, les entreprises ont besoin d’outils, de méthodologie et surtout d’indicateurs pour les aider à fonctionner au quotidien et à comprendre les comportements de leurs clients. Elles ont également besoin d’indicateurs pour identifier les pistes d’amélioration d’activité et pour les accompagner vers l’avenir et vers la croissance. C’est le rôle des solutions de pilotage. Longtemps, les solutions de pilotage ont été inaccessibles aux PME pour trois raisons principales : • Elles étaient longues et difficiles à implémenter • Elles nécessitaient des compétences techniques • Elles étaient coûteuses Pourtant, le besoin est universel et ne dépend ni de la taille de l’entreprise ni de son secteur d’activité. Car le pilotage est indispensable pour : • Développer la productivité et les activités à valeur ajoutée • Favoriser et accélérer la prise de décision • Améliorer la qualité des processus • Atténuer les risques • Investir en toute connaissance de cause • « Mieux gérer & vendre plus ! » Le pilotage est un marché en pleine croissance. Plusieurs raisons expliquent cet engouement mais le plus déterminant, est un besoin accru de contrôles internes à tous les niveaux de l’entreprise. Ces contrôles sont poussés d’une part par le nombre exponentiel de réglementations qui affectent les sociétés commerciales mais aussi par des exigences de transparence et de reporting. Pour les entreprises, la démarche n’est pas neutre car il va lui falloir s’assurer de la fiabilité de l’information et de la qualité des données qui vont être traitées.4 Le pilotage
  4. 4. Le pilotage dans les PMELe pilotage est un concept protéiforme qui intègre un ensemble de notions liées à la gestionde l’entreprise. C’est la raison pour laquelle il convient de replacer le pilotage dans le cadrede l’entreprise. Le pilotage est un élément constitutif de la BI (Business Intelligence ouAnalyse décisionnelle) et du CPM (Corporate Performance Management ou Gestion de laPerformance de l’Entreprise). Il permet d’améliorer les processus métiers, de développerle chiffre d’affaires, de garantir un meilleur suivi de l’activité, d’augmenter l’agilité del’entreprise, sa productivité et son efficacité.Un outil de compétitivitéLe pilotage existe déjà depuis longtemps dans les entreprises. Les dirigeants ont toujoursfait des bilans et réalisé des prévisionnels. Mais ce qui a changé dans les 15 dernièresannées, c’est la mise à leur disposition d’outils adéquats pour mieux piloter. Ces nouveauxoutils de pilotage ont d’abord séduit les grandes organisations car elles avaient des besoinsde reporting et des exigences d’analyse des données pour améliorer leur productivité etcompétitivité (par exemple, des perspectives à fournir chaque semestre voire chaquetrimestre aux marchés financiers) mais aussi les compétences humaines et les moyensfinanciers pour acquérir et utiliser les bons outils.Cependant, ces outils se sont mis à la portée des PME, d’où l’intérêt grandissant de cesdernières car le pilotage offre un traitement unique des données. Or, dans un monde globalisé,le défi de toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, est de pouvoir transformer lesdonnées en information utile et pertinente qui leur permettra d’être plus efficaces et pluscompétitives. Elles ont donc l’obligation d’être bien gérées, non seulement pour pouvoirparticiper à la compétition, mais aussi d’un point de vue réglementaire. En effet, toutes lesentreprises, même non cotées en bourse, doivent respecter un cadre légal. Pour cela, il estnécessaire de mettre en place des contrôles internes, et c’est là qu’interviennent aussi lesoutils de pilotage.Pour comprendre l’importance d’intégrer des outils de pilotage dans l’entreprise, on peutfaire une analogie avec l’automobile : il y a quelques années, les airbags étaient livrés enoption dans les voitures. Aujourd’hui, ils sont fournis en standard car tout l’écosystème(constructeurs, clients, pouvoir publics) considère qu’ils sont indispensables au processusde sécurité. Optionnels hier, les outils de pilotage sont aujourd’hui considérés comme aussiimportants qu’une solution de sécurité ou un logiciel de gestion pour assurer la bonnemarche de l’entreprise.En résuméPour piloter une entreprise, il faut en maîtrisertoutes les données, s’assurer de la bonne circulationdes informations et faire en sorte que chaque serviceait en sa possession les éléments nécessaires à sonbon fonctionnement. Cela afin de prendre les bonnesdécisions et d’agir en connaissance de cause. dans les PME 5
  5. 5. Pour qui ? Les besoins de pilotage ne sont pas spécifiques à un type d’entreprise ni à une fonction. Toutes les organisations, même les plus modestes, veulent des indicateurs et des analyses pour mener à bien leur business. De nombreuses fonctions sont concernées : dirigeant, RH, DAF, contrôle de gestion, responsable de la paie ou des achats, commercial, fabrication, stocks… Ainsi, la direction financière a plus que jamais besoin d’une vision analytique pour garantir la performance financière et aligner l’opérationnel sur les objectifs de l’entreprise. En mettant en œuvre une plateforme décisionnelle intégrée, l’entreprise pourra automatiser la production d’indicateurs métiers, à tous les niveaux. Grâce aux rapports et aux tableaux de bord, enrichis d’indicateurs de performance pertinents, le directeur financier ou le directeur général mesure l’atteinte des objectifs, analyse les écarts et les tendances pour prendre les bonnes décisions et mettre en place des mesures correctrices. Cela permet d’anticiper les risques et d’avoir une vision prospective pour saisir de nouvelles opportunités. Plus concrètement, grâce à une solution de pilotage, l’entreprise va pouvoir réaliser diffé- rents types d’analyses : des analyses classiques comme celle du chiffre d’affaires dégagé par clients ou par type de produits, mais aussi des analyses plus sophistiquées comme, par exemple, celle qui consiste à connaître les clients inactifs ou les clients qui achètent un produit plutôt qu’un autre. Ces indicateurs sont clés pour l’entreprise non seulement sur le plan financier mais aussi pour réaliser des campagnes commerciales ou marketing. Ces types d’indicateurs sont également très utiles dans la gestion des RH, par exemple pour gérer la masse salariale ou analyser les mouvements internes. Pour quoi faire ? En clair, c’est offrir aux entreprises la bonne information au bon moment et à la bonne personne afin de pouvoir prendre au plus vite la bonne décision. Toutes les entreprises font aujourd’hui partie d’un écosystème qui implique des exigences et les oblige à être de plus en plus pro-actives. Les contextes sont si mouvants (fusions/ acquisitions, réorganisation interne, transformation du marché...) qu’ils peuvent déstabiliser les organisations. C’est pourquoi, elles ont besoin d’indicateurs pour les accompagner dans leur fonctionnement et dans leur évolution. Le pilotage les aide dans leur activité au quotidien en leur permettant de faire des contrôles internes. Il leur donne également les clés pour identifier les opportunités à saisir sur leur marché. Pour une entreprise, mettre en place une solution de pilotage, c’est : • Informer et être informé en permanence sur son activité, • Analyser finement pour prendre les bonnes décisions, • Anticiper les risques et les opportunités, • Etre alerté sur les dysfonctionnements et les évolutions anormales d’une activité. Cette règle (IAAA) doit être l’objectif de départ de tout projet de pilotage.6 Le pilotage
  6. 6. Des avantages immédiatement perceptiblesAu-delà des concepts, que va apporter concrètement une solution de pilotage à uneentreprise ? Les avantages, multiples, peuvent être illustrés par quelques exemples simples.Dans le cadre d’une gestion commerciale, une solution de pilotage va permettre dedéterminer : • uel client achète le produit A plutôt que le produit B ou quels sont les articles les Q plus rentables ? • uel client a acheté une machine à laver sans prendre le contrat de maintenance ? Q • uel type de client passe par mon enseigne uniquement pour acheter du blanc Q (réfrigérateur...) mais pas de télévision ? • ur les articles qui font 80% du CA de l’entreprise, quels sont ceux sur lesquels S l’entreprise risque d’avoir des ruptures de stock ?Concernant plus globalement la gestion de l’entreprise, la solution de pilotage répond àdifférentes problématiques : • Quels sont les postes de charge qui augmentent plus vite que le chiffre d’affaires ? • ourquoi la masse salariale a-t-elle évoluée ? Comment peut-on expliquer les P changements par rapport aux mouvements effectifs de cette période, par rapport aux heures supplémentaires ou aux augmentations de salairesA toutes ces questions primordiales pour la bonne marche de l’entreprise, la solution depilotage va alerter mais aussi apporter une réponse ou donner des indicateurs qui serontensuite utilisés pour mettre en place la stratégie adéquate.Pour résumer, une solution de pilotage est un outil capable de faire de l’analyse multi-dimensionnelle, d’alerter, de simuler... et de donner à l’entreprise les moyens d’agir si elleconstate que son client est inactif. dans les PME 7
  7. 7. Qu’entend-on par offre de pilotage ? Pour bien fonctionner, une solution de pilotage doit être parfaitement intégrée dans le système d’information (SI) de l’entreprise. Un tel projet ne peut donc être que collectif. C’est d’abord une intégration technique avec les autres applications du SI mais aussi une intégration qui tient compte des nouveaux modes de travail (collaboratif, mobilité...). Cela fait donc intervenir différents acteurs qui peinent parfois à discuter ensemble, mais c’est l’union des compétences qui fait la réussite du projet autour d’un objectif commun : fournir de la visibilité à l’entreprise afin qu’elle ait une meilleure connaissance de ses marchés et puisse poursuivre sa croissance. Le pilotage de l’entreprise utilise des tableaux de bord, des indicateurs, produits selon des méthodes statistiques. Ces méthodes permettent la synthèse d’une information massive qui ne peut être utilisable que si elle est résumée de façon intelligente. Comment fonctionne le pilotage dans les PME ? Mettre en place une solution de pilotage est plus complexe qu’intégrer une suite bureautique ou même un logiciel de comptabilité. Il y a un travail en amont à réaliser avant de démarrer et sous peine de ne pas en retirer le bénéfice attendu. C’est pourquoi, il faut que les données de base sur lesquelles la solution de pilotage va travailler (recherche, restitution...) soient stockées, clairement identifiées et accessibles. Les grandes entreprises, voire les grosses PME disposent d’entrepôts de données (DataWarehouse) et de technologies sophistiquées d’extraction comme l’ETL. Pour les plus petites structures cependant, le choix d’un datawarehouse ne se justifie pas si la volumétrie n’est pas suffisante. La démarche dans ce cas est d’aller directement piocher dans la base de production. En fonction de l’architecture choisie, les outils de pilotage prévus à cet effet vont interroger les bases de production ou le datawarehouse. Une mise en œuvre qui commence très en amont On ne choisit pas une offre de pilotage de la même façon qu’un logiciel de traitement de texte ou un tableur. C’est une solution structurante qui a un impact sur le fonctionnement de l’entreprise. C’est pourquoi, avant de se lancer, il faut se poser les bonnes questions. Ainsi, le choix de l’entreprise dépendra de son existant applicatif. C’est-à-dire : a-t-elle déjà une solution de gestion ou part-elle de rien ? Ce qui permettra de l’orienter vers une solution intégrée. L’entreprise s’intéressera également aux différentes sources d’informations qui vont venir alimenter son datawarehouse, le cas échéant, et s’assurera en interne des compétences dont elle peut disposer. Mettre en place une solution de pilotage nécessite au préalable de : • Identifier les objectifs métier, • Identifier les indicateurs de performance clés, • Décider des systèmes et processus à corriger ou à remplacer, • Etudier de près les avantages et les coûts.8 Le pilotage
  8. 8. Pour être efficace, une solution de pilotage doit être souple et permettre aux managersou aux dirigeants d’entreprise de fixer une orientation à long terme tout en ajustantconstamment leur tactique en réaction aux opportunités et aux menaces rencontrées.Elle a également besoin d’un contexte favorable. En effet, il s’agit d’un choix structurant pourl’entreprise qui aura des effets à tous les niveaux. Il est nécessaire de préparer en amontl’intégration de l’outil en définissant ce que l’on souhaite faire et les résultats attendus.Les éléments clés de réussiteImpliquer tous les niveaux de l’entreprise : l’optimisation d’une solution de pilotageimplique un suivi en temps réel de l’activité et de la performance à tous les niveaux del’entreprise. Dans les PME, l’implication personnelle du directeur général est souventprimordiale pour la réussite du projetDéfinir des indicateurs de performance : chaque métier de l’entreprise doit mettre enplace des indicateurs de performance et effectuer un suivi précis de ses résultats afin depouvoir les optimiser, les partager et s’insérer dans la stratégie globale de l’entreprise. Ils’agit de savoir ce que l’on veut suivre et de se donner des objectifs.S’assurer de la qualité des données : des informations fiables et à jour sont nécessairespour améliorer le processus décisionnel. L’alimentation et la mise à jour des indicateurssont des éléments cruciaux à prendre en compte pour obtenir les avantages escomptés.Définir des états simples et précis : le suivi de la performance de l’entreprise est facilitépar l’établissement d’états simples et précis qui correspondent bien à la problématique del’entreprise. D’où l’importance de choisir une solution qui ne soit pas surdimensionnée.Dans ce contexte, la conduite du changement est essentielle pour la réussite du projet.Cela signifie que toutes les personnes concernées doivent être associées à la mise enplace de la solution. Même si, souvent, les PME disposent de peu de temps et de moyensà consacrer à la formation. Par ailleurs, l’innovation sera jugée utile si elle : Privilégie l’approche métier. Rend transparent l’aspect technologique. S’inscrit dans une approche adaptée aux PME sur le plan tarifaire comme sur la dimension du temps. dans les PME 9
  9. 9. Quel type de solution de pilotage ? Les offres de solution de pilotage ne manquent pas sur le marché. Beaucoup d’éditeurs et d’intégrateurs se sont lancés sur le créneau avec plus ou moins de réussite. On peut distinguer deux types d’offre. D’abord, la Solution Best of Breed, c’est-à-dire une solution de pilotage packagée qui ne fait pas partie d’une suite logicielle mais est considérée - parfois à tort - comme la référence du marché. C’est un choix qui permet d’avoir un outil souvent très pointu mais qui a un inconvénient de taille : l’intégration dans le système d’information et surtout avec tous les outils qui peuvent bénéficier du pilotage (achat, vente, stock, CRM, finance, paye...). Il y a certes des connecteurs mais cela se fait souvent au détriment de la qualité des données. Par ailleurs, une telle solution est assez longue à déployer, nécessite de créer une équipe projet et d’établir tous les états ex-nihilo. Deuxième type de solution : la solution intégrée verticalisée. C’est-à-dire l’offre de pilotage qui fait partie d’un ensemble d’outils reposant sur le même noyau et parfaitement intégrés les uns avec les autres tout en gardant leur autonomie. Quoiqu’il en soit, la solution retenue devra répondre à cinq critères : • Fournir les indicateurs dont chacun a besoin pour mieux travailler, • Une solution simple à utiliser, • Une solution rapide à installer, • Une solution fiable et sécurisée, • Une solution compatible avec le budget défini. Les bénéfices de la solution intégrée Ce type de solution comporte de nombreux avantages : tout d’abord, son coût, puisqu’il allège les processus d’intégration, réduit les tarifs de licence et de formation (les collaborateurs sont familiers avec l’interface et le mode de fonctionnement de l’outil). Il permet également de récupérer facilement toutes les données pertinentes. Si l’entreprise envisage ce choix, elle devra veiller à ce que l’offre de l’éditeur soit suffisamment riche et complète (attention aux solutions “ clés-en-main” qui, sous prétexte de pilotage, ne proposent en réalité que quelques fonctionnalités) et comporte déjà des états, ce qui lui évitera d’avoir à tout faire. Sept raisons de préférer une solution intégrée : • n coût d’investissement moindre par rapport à une solution dédiée “Best of U Breed ”. Pas besoin de se faire facturer des prestations de service pour connecter la solution dans le système d’information ou développer des états. Par ailleurs, le coût de la licence est beaucoup plus faible. Enfin, le client a une garantie sur l’existence et la mise à jour de la solution. • ne interface unique : les utilisateurs ne sont pas déstabilisés. Ils travaillent avec un U outil qui leur est familier.10 Le pilotage
  10. 10. • Une amélioration de la productivité. • ne prise de décision facilitée à tous les niveaux de l’entreprise par un accès U direct aux indicateurs pertinents. • Une meilleure réactivité des collaborateurs. • ne assurance sur la qualité et l’intégrité des données. U • a possibilité de bénéficier de l’expérience de l’éditeur sur une thématique. L La solution intégrée arrive avec de l’intelligence métier.Même si, aujourd’hui, les transferts de données entre solutions logicielles sont mieuxassurés, il y a toujours des risques de pertes d’information voire d’altération de données.Les règles de calcul sont définies par l’éditeur et elles évoluent au fur et à mesure desversions. Avec une solution intégrée, il n’est pas nécessaire de ressaisir ou de transférerles informations.Les pièges à éviterDans une PME où les experts informatiques sont généralement peu nombreux, il faut êtreprudent avant de faire son choix. Un benchmark des solutions disponibles et des rencontresavec les revendeurs spécialisés sont une étape préalable pour ne pas se tromper. Certainséléments doivent cependant être particulièrement pris en compte : • e pas tenir compte uniquement du coût facial de la licence. N Le prix de la licence ne représente qu’une part minime du coût total du projet. Prendre à priori le logiciel le moins cher n’est pas une garantie financière. Car il faut inclure dans le coût final tout ce qui est en amont (collecte des données...) et en aval (maintenance, mise à jour de la solution, évolutivité...). • voir des garanties sur le fournisseur A Rien de plus déstabilisant pour une entreprise qui a investi dans une solution informatique complexe de voir disparaître au bout de quelques mois, l’éditeur et/ou le revendeur. Avant d’acquérir une solution de BI, l’entreprise devra s’informer sur la notoriété et la pérennité de ses interlocuteurs : quelle est leur légitimité ? Sera-t-il encore présent dans les cinq prochaines années ? • e pas prendre une solution surdimensionnée par rapport à ses besoins. N Malgré des similitudes d’objectifs (améliorer la productivité, accélérer les processus de décision...), les PME n’ont pas les mêmes besoins que les grandes entreprises. Elles ne doivent donc pas s’orienter vers des solutions non adaptées à leur taille, souvent très lourdes à paramétrer et qui, au final, s’avéreront chères et inutilisables. • hoisir une solution élaborée à partir d’un moteur décisionnel éprouvé. C La PME ne peut se permettre d’expérimenter quand il s’agit d’outil de pilotage. Il lui faut une solution robuste, prête à l’emploi et qui a déjà fait ses preuves. dans les PME 11
  11. 11. Les questions à se poser • e quel budget dispose-t-on ? D C’est une question clé car il faut savoir que le coût d’une solution de pilotage en PME oscille de 500 à 50 000 euros. « Si l’entreprise dispose d’un petit budget, il faut préférer une solution intégrée. Autrement, cela dépendra de la complexité de son système d’information et des compétences techniques dont elle dispose en interne », explique Mathias Eleaume, Directeur des Activités Décisionnelles de Sage en France - division PME. Quoi qu’il en soit, une solution de pilotage représente un investissement pour l’entreprise. C’est pourquoi, dans son choix final, elle doit privilégier une offre qui soit accélératrice dans la prise de décision (afin de réduire le délai de retour sur investissement) c’est-à-dire qui permette à l’entreprise de dégager rapidement de la valeur ajoutée. • ’entreprise dispose-t-elle de ressources techniques en interne ou doit-elle faire L appel à des prestataires extérieurs ? Cette question invite aussi à s’interroger sur le type de système d’information dont dispose l’entreprise. S’agit-il d’un système homogène construit autour d’un seul système d’exploitation et de quelques grandes applications du marché (notamment pour la gestion comptable et financière), ou est-on en présence d’un système hétéroclite qui s’est monté avec différents systèmes d’exploitation et des solutions plus ou moins propriétaires. « Il faut être vigilant lorsque l’on recherche une solution de pilotage : l’entreprise doit avoir l’assurance de pouvoir faire elle-même ses états. Concernant les petites structures, il est préférable de privilégier une solution qui a du contenu. Ainsi l’entreprise profite de l’intelligence métier qu’a su développer l’éditeur pour vous aider à mieux gérer et à vendre plus » , explique Mathias Eleaume.12 Le pilotage
  12. 12. Témoignages Clients Karl Vaussard, Directeur Financier d’Hôtels Préférence uparavant, nous naviguions à vue et nos calculs de marge manquaient de précision. A Aujourd’hui, nous disposons en temps réel d’analyses complètes et comparatives dans le temps. L’ergonomie est agréable et nous permet de créer nos propres documents, à la demande de nos agents ou clients à l’étranger par exemple. Le pilotage fait évoluer le métier de responsable financier ou comptable, car l’automatisation des tâches et le temps réel nous permet d’être plus réactifs. Et c’est la clé de la performance sur un marché aussi compétitif que celui de la commercialisation de séjours hôteliers . Germain Gaschet, Directeur Général de la holding Mercuri Presse Le grand avantage d’une solution de pilotage est que nous pouvons produire des états très complets, qui intègrent les données des différentes sociétés et gérer directement les opérations de manière globale, tout en restant au siège. Nous souhaitons désormais aller plus loin dans le suivi et l’analyse pour mieux anticiper l’évolution de la masse salariale, suivre les parcours, les formations... Autant d’actions qui ne sont pas prioritaires dans l’exploitation quotidienne, mais enrichissantes et valorisantes sur le long terme. Notre objectif : agir moins au coup par coup, dans l’urgence, mais être proactif sur tous ces aspects. Franck Nezet, Responsable Administratif et Financier de l’AGC CER France Yonne Depuis que nous avons déployé Sage 100 Edition Pilotée, la solution de pilotage de Sage, c’est le jour et la nuit ! Saisie unique des données et répercussion dans les autres progiciels, tableaux de bord personnalisés, utilisation en réseau de la base : nous avons beaucoup gagné en visibilité et en réactivité. Au final, nous avons adopté un formidable levier de performance car le temps ainsi dégagé est désormais consacré à l’analyse et au recouvrement, c’est-à-dire à ce qui fait notre valeur ajoutée. Fabrice Cantou, Financial planning Analysis Manager chez Dailymotion otre activité a une particularité : il y a un décalage permanent entre les revenus du trafic, N et les coût générés par ce même trafic. Pour assurer ce dernier, nous devons investir dans du stockage et de la bande passante, les revenus publicitaires liés à la hausse de trafic n’arrivent qu’ensuite. C’est pourquoi la gestion fine et précise de la trésorerie constitue pour nous une priorité. Grâce à la solution que nous avons mise en place, le pilotage financier et la gestion de la trésorerie sont plus précis : nous disposons d’indicateurs et d’une visibilité plus complète de notre activité en temps réel. La clôture mensuelle des comptes de Dailymotion, le reporting et les écritures comptables sont automatisés, ce qui nous dispense de tâches fastidieuses et nous permet de consacrer plus de temps à l’analyse et à la gestion. dans les PME 13
  13. 13. 14 Le pilotage
  14. 14. ConclusionPlus qu’un élément de développement, les solutions de pilotagesont devenues indispensables aujourd’hui pour les entreprisesdu XXIème siècle. Les contraintes de réactivité, de productivité,de normalisation obligent toutes les structures même les pluspetites, à mesurer, comprendre et anticiper leur performancecommerciale, financière et opérationnelle.Cela ne peut se faire sans les outils adéquats et sans despartenaires qui comprennent parfaitement les problématiques desentreprises, qui savent adapter leurs solutions aux besoins et àla taille de leurs clients. Acquérir une solution de pilotage, c’estdonner à son entreprise les moyens de sa réussite, en un mot,c’est assurer sa pérennité et sa croissance. dans les PME 15
  15. 15. Notes _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________ _________________________________________________________________________________16 Le pilotage
  16. 16. _________________________________________________________________________________ ______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ dans les PME 17
  17. 17. Sage 10, rue Fructidor www.sage.fr/PME* 0,15e TTC/min. Tél. : 0 825 825 603* 75834 Paris Cedex 17 Informations France V Vous souhaitez avoir plus de nos offres de gestion ? CONTACTEZ-NOUS ! d’informations sur l’intégration Vous souhaitez une présentation générale de nos offres de gestion ? ous souhaitez plus dinformations ? Tél. : +33 (0)5 56 13 88 85 Informations Export Sage© 2011 - Tous droits réservés - SAS au capital de 500.000 e - Siège social : 10 rue Fructidor 75017 Paris - RCS Paris 313 966 129 - La société Sage est locataire-gérant des sociétés Ciel et Sage FDC. Les informations contenues dans ce document peuvent faire l’objet de modifications sans notification préalable. Les logos, noms de produits ou de sociétés n’appartenant pas à Sage, mentionnés dans ce document, ne sont utilisés que dans un but d’identification, et peuvent constituer des marques déposées par leur propriétaire respectif - Crédits photos : Ivan Bothemine - DIV000PL265 - S165_PME 09-11

×