Your SlideShare is downloading. ×
Charlie chaplin le-dictateur
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Charlie chaplin le-dictateur

4,245
views

Published on

Charlie Chaplin un résistant

Charlie Chaplin un résistant


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
4,245
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
21
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. S'il avait eu connaissance des horreurs des camps de concentration allemands il n'aurait pas réalisé "Le Dictateur", il ne se serait pas amusé de la folie meurtrière des nazis. Cependant, il était déterminé à ridiculiser leur mysticisme absurde concernant la pureté d'une race. Londres (Angleterre) 16 avril 1889 - Suisse 25 décembre 1977 Sir Charles Spencer Chaplin Jr.
  • 2.  
  • 3. Charles Chaplin conçut et commença le tournage de son premier film parlant, "Le Dictateur", en 1938, quand la Seconde Guerre mondiale n'avait pas encore commencé. Chaplin aurait déclaré à propos de Hitler qu'il "avait volé la moustache". La vérité est que sa ressemblance physique avec le dictateur rend le film encore plus drôle.
  • 4. Une fois connue l'intention de Chaplin de tourner en dérision Hitler et Mussolini, se déchaîna violemment contre lui une campagne féroce menée par divers groupes de pression, certains y ajoutant même des menaces de mort. L'industrie alarmée recommanda à Chaplin d'abandonner le projet. A quoi il répondit : « Je vais le projeter devant le public, même si je dois acheter ou faire construire un théâtre pour cela, et même si l'unique spectateur sera moi ».
  • 5. Le tournage commença quelques jours après le déclenchement de la Guerre Mondiale, le 9 septembre 1939. Six mois plus tard, il était terminé.
  • 6. Chaplin joue deux rôles : le dictateur le barbier juif et
  • 7. Le personnage nommé Adenoid Hynkel est clairement la caricature d'Adolf Hitler, et Jack Oakie interpréte magnifiquement Benzino Napoloni, celle de Benito Mussolini.
  • 8. "Le Dictateur" est pleine de signes : dans le ghetto juif les panneaux sont écrits en espéranto, langue créée en 1887 par Louis Lazare Zamenhof, un Juif polonais. Un seul mot apparaît en anglais dans le film : Jew (juif). C'est l'une des premières fois où ce terme a été vu à l'écran.
  • 9. Chaplin décida de changer la fin du film pendant le tournage en supprimant une scène où des centaines de soldats nazis jettent leurs armes et participent à une danse traditionnelle, pour la remplacer par un discours qui termine cette histoire particulière. Cela fut fait après l'occupation de Paris par les nazis le 14 juillet 1940.
  • 10. Le film se termine par un extrait de Lohengrin de Richard Wagner. Chaplin inverse, avec astuce, le sentiment qu'avait le nazisme pour la musique de ce compositeur. Outre Wagner la musique de Johannes Brahms est également utilisée. La musique originale du film a été composée par Chaplin lui-même. Charles Chaplin avec Meredith Wilson enregistrant la musique du film.
  • 11. Harry Hopkins, conseiller de Roosevelt, avait lancé à Chaplin un avertissement sérieux, quoique déguisé, lui prédisant que la publicité du Dictateur le ruinerait et qu'il ne pourrait plus travailler. Chaplin répondit qu'il était perdu pour de bon s'il atteignait son objectif d'humilier Hitler.
  • 12. "Le Dictateur" fut projeté dans les théâtres Astor et Capitol de New York le 15 octobre 1940. Le coût du projet dépassait les 2.000.000 $. Charlie Chaplin en conférence de presse pour la première du Dictateur à l'hotel Waldorf Astoria de New York en octobre 1940.
  • 13. Au dîner d'ouverture de la première, Chaplin était près du politicien français Pierre Laval, par la suite proche des nazis, qui commença à lui parler du message de paix de Hitler et de l'avenir sombre du film en Europe. Un jeune pro-nazi qui était à la table attaqua Chaplin en disant: «Bien sûr, vous êtes juif, c'est clair» et Chaplin répondit: «Ecoute, jeune homme, il n'est pas nécessaire d'être juif pour être anti-nazis et je ne suis pas. juif, je le répète ».
  • 14. Dans les milieux anti-nazis des Etats-Unis le film fut un succès total et fit prendre compte de la menace allemande à beaucoup de gens qui avaient été dupés. Hitler avait déjà conquis la moitié de l'Europe.
  • 15. Pendant le tournage Chaplin fut l'objet de pressions innombrables et bien que le président Roosevelt lui ait signifié son appui, beaucoup d'états américains interdirent la projection du film.
  • 16. Quand "Le Dictateur" sortit en salle, les Etats Unis n'étaient pas en guerre contre l'Allemagne, ainsi qu'en 1938 quand TIME déclara Adolf Hitler homme de l'année. Février 1933 Hitler déclaré homme de l'année
  • 17. Les périodiques du magnat de la presse William Randolph Hearst, favorables au gouvernement de Hitler et chaque fois plus proche de l'extrême droite, traitèrent Chaplin de communiste.
  • 18. Aux Etats-Unis les "isolationnistes" et les groupes pro-nazis qui prédominaient inondèrent le studio de Chaplin avec des lettres de menaces. Pendant l'automne 1940, les jeunes nazis américains défilaient encore sur la 5me Avenue de New-York en toute impunité.
  • 19. Sous les gouvernement fascistes, «Le Dictateur» a été interdit, en Italie, en Allemagne, en Espagne, en Europe occupée, au Brésil, au Costa Rica, en Argentine, entre autres… En Argentine on affréta des navires depuis Buenos Aires pour aller le voir dans les cinémas de Montevideo… En Allemagne il a été interdit jusqu'en 1998. En Espagne il est resté Interdit jusqu'à la mort de Franco. Les iItaliens n'ont pu voir la version complète qu'en 2002, car les versions préalablement présentées étaient expurgées des scènes où apparaissait le dictateur Napoloni (caricature de Mussolini) et son épouse Rachel.
  • 20. Durant l'année 1947, ce Comité commença à faire pression sur le Ministère Public pour que soit expulsé Chaplin, « dont la vie à Hollywood contribuait à détruire la fibre morale de l'Amérique ». Appelé à témoigner devant le Comité à plusieurs reprises, il ne s'est jamais présenté. La droite américaine a accusé Chaplin d'être un « antifasciste primitif », un communiste et d'avoir des activités anti-américaines. Ses idées progressistes, précisément et "Le Dictateur" particulièrement en ont fait l'objet de la vindicte du Comité des Activités Anti-américaines. Joseph Raymond McCarthy (au centre) créateur et principal acteur du Comité des Activités Anti-américaines .
  • 21. Le 17 septembre 1952, le Secrétaire d'état aux Finances des Etats-Unis donna instructions aux Services de l'immigration pour retenir Chaplin, son épouse et plusieurs de ses enfants, tandis qu'ils voyageaient sur le Queen Elizabeth pour aller assister à la première de "Limelight" en Europe. Chaplin décida de ne pas retourner aux Etats-Unis. Chaplin sur le Queen Elizabeth avec sa famile le 22 Septembre 1952
  • 22. Chaplin revint sur sa décision de ne pas retourner aux Etats-Unis quand on lui a accorda un Oscar honorifique, en 1971. En 1973 Chaplin gagna l'Oscar de la meilleure bande sonore pour "Limelight", film qu'il avait réalisé en 1952, 20 ans avant de retourner aux Etats-Unis.
  • 23. Il décède à Corsier-sur-Vevey en Suisse le jour de Noël 1977 Statue de Charles Chaplin à Corsier-sur-Vevey
  • 24. Musique : Lohengrin, prélude acte 1
  • 25.