Réussir l'internationalisation de sa boutique e-commerce

  • 1,839 views
Uploaded on

Quelles sont les étapes à suivre pour internationaliser son site e-commerce ? Voici les étapes clés à respecter et les bonnes astuces pour mettre toutes les chances de votre côté ! Support de …

Quelles sont les étapes à suivre pour internationaliser son site e-commerce ? Voici les étapes clés à respecter et les bonnes astuces pour mettre toutes les chances de votre côté ! Support de conférence de Bruno Lévêque, co-fondateur de PrestaShop.

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,839
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
5

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Webinar :“Réussir l’internationalisationde sa boutique e-commerce”
  • 2. Quelques mots à mon sujetMon profil :• Passionné par l’e-commerce et l’entrepreneuriat• 13 ans d’expérience, diplômé de l’école Epitech• Co-fondateur de PrestaShop en 2007Mon rôle au sein de PrestaShop :• Co-fondateur en 2007 aux côtés d’Igor Schlumberger• Depuis 2011, un déménagement aux Etats-Unis et la création de lafiliale américaine de PrestaShop, dont je suis CEO• La vision sur le produit et la collaboration avec les utilisateurs
  • 3. 310 fonctionnalités en standard pour répondre auxbesoins de tous les marchandsUne place de marché de plus de 3 000 thèmes etmodules pour enrichir et personnaliser votre boutique2modes d’accès au logiciel : Téléchargement gratuit et SaaSOptimisé à tous les niveaux : M-commerce grâce à desthèmes mobiles & responsive ; SEO grâce à l’aide de Blog-ecommerce.comPrestaShop, un logiciel E-commerce performant !
  • 4. Une communauté mondiale très soudéePlus de 2,6 millions detéléchargementscumulésChaque jour,220 sites lancés135 000boutiques activesdans 150 pays450 000 membresdans la CommunautéUn logiciel traduit dans56 langues
  • 5. Éric Augier, Office Depot Business Solutions“PrestaShop est une solution impressionnante qui mérite tout le succèsqu’elle connaît. Je la recommande d’ores et déjà à tous mes contacts."Petits comme grands, ils ont choisi PrestaShop :5
  • 6. Partie 1 - « Réussir l’internationalisation de sa boutique E-commerce »• Les 5 bonnes raisons de se lancer à l’international• Les grands enjeux et comment s’y prendre efficacement en 4 étapes clés• Les pièges à éviter et quelques anecdotes intéressantesPartie 2 - « E-commerce : 3 tendances majeures en 2013 aux États-Unis »• Exemples concrets de nouvelles tendances en vogue aux États-UnisAu programme aujourd’hui !
  • 7. Réussir l’internationalisation de sa boutique e-commerceLes 5 bonnes raisons de se lancer à l’international :1. Un véritable relai de croissance, une meilleure valorisation devotre entreprise grâce à un chiffre d’affaires « dopé » par lespays en forte croissance2. Un accroissement de vos volumes d’achat, et donc uneamélioration de votre marge brute3. Un choix stratégique déterminant pour être encore « en vie » dans 3 ans4. Une sécurisation de votre avantage compétitif ainsi que de votre position de leader dans lesautres pays (règle du « premier arrivé, premier servi ! »)5. Une meilleure structuration de votre activité. L’internationalisation requiert de la rigueur et lamise en place de nouveaux outils de pilotage
  • 8. Réussir l’internationalisation de sa boutique e-commerceLes grands enjeux :1. Adapter son site : Parvenir à cerner chaque marché clef, ses habitudes culturelles ainsi que sesspécificités juridiques et fiscales (taxes, devises, etc.).2. Adapter son offre : Élargir ou restreindre son catalogue, affiner sa communication (approche,traductions), repenser ses frais de port et son approche client.3. Expérimenter et itérer : Ouvrir un premier pays, puis un second, tout en ajustant la stratégie. Nepas voir trop grand dès le départ et investir graduellement en tenant compte du ROI.© Otterbox.com
  • 9. Réussir l’internationalisation de sa boutique e-commerceÉtape 1 : Identifier les marchés porteurs La taille du marché et ses habitudes de consommation Les avantages inhérents à ce marché Les « drapeaux rouges » et risques connus (fraude, concurrence, restrictions)Mais aussi… La croissance, le PIB, les taxes, devises et langues utilisées Les contraintes liées au transport (proximité, stockage, coûts) Les « quick wins » permettant à moyen terme de mutualiser les efforts(langues, devises, entrepôts, etc.) sur plusieurs paysMon conseil : recueillir des données auprès des chambres de commerce ou associations.Rassembler les résultats sous forme d’une feuille Excel et ne retenir qu’un ou deux payssur lesquels lancer un premier chantier.
  • 10. Réussir l’internationalisation de sa boutique e-commerceÉtape 2 : Établir une feuille de route Désigner un responsable du chantier (le plus souvent vous-même !) Établir un plan d’action et se fixer un budget associé (il faut « tester » plusieurs actions –notamment marketing –, d’où l’intérêt de se limiter à un ou deux pays) Décider du degré d’internationalisation souhaité : Basique : Traduction du site Moyen : Acceptation de la devise locale Optimal : Méthode de paiement locale, formatage des adresses et des devises, serviceclient spécifique au pays, marketing et merchandising liés à des fêtes locales, gestion deprix psychologiques par pays, etc.Mon conseil : Optez pour une internationalisation optimale en vous concentrant sur 1 ou2 pays parlant la même langue. Réutilisez autant que possible l’existant.
  • 11. HomeDepot.com Équivalent de Castoramaaux États-Unis 75 milliards de dollars de CAannuel et 331 000 employés –vise 1 milliard de dollars de CAweb ! Parfaite intégration deshabitudes locales (MemorialDay, Financing, Local Ad,Veterans, etc.)Conclusion : un concurrent« local » redoutable… apprenez àidentifier les vôtres.
  • 12. Réussir l’internationalisation de sa boutique e-commerceÉtape 3 : Préparer son site Faire traduire son site : par un ami, un freelance, une société de traduction ou encore un systèmeautomatisé (coût variable entre 0.05 et 0.15€ par mot selon le prestataire et la qualité) Accepter la devise locale du pays concerné et mettre en place la méthode de paiement locale(Exemple aux Pays-Bas: iDeal). Privilégiez des solutions internationales all-in-one telles quePayPal, Hipay, Skrill, Ogone – déjà intégrées à PrestaShop et qui traitent cette problématique Choisir entre une conversion en devise locale des prix ou une saisie manuelle, très souventnécessaire selon les marchés; bien s’assurer que ces derniers restent « psychologiques »Exemple : $9.90 = 7.49 euros Proposer les méthodes de livraison localesExemple : le contre-remboursement est la méthode la plus répandue en Europe de l’EstMon conseil : bien estimer le coût de mise en place, mais également celui demaintenance (élargissement du catalogue, newsletters). Travaillez avec des spécialistesdéjà intégrés à PrestaShop (InterPay, Avalara, Merchant Warehouse, Trusted Shops, etc.)
  • 13. Réussir l’internationalisation de sa boutique e-commerceÉtape 4 : Adapter son offre produit Faire traduire ses fiches produit Vérifier quels produits sont exportables, il arrive que certains produits soient sous embargo.Exemple : Le foie gras en CaliforniePour commencer, proposez uniquement 15 à 30% de votre catalogue Proposer des avis clients sur les produits dans la langue du visiteur(Yotpo.com est pratique et déjà intégré à PrestaShop) Préparer des remises et offres spéciales qui correspondent aux coutumes localesExemple : Cyber Monday, President Day, July 4th, etc.Mon conseil : ne négligez pas l’aspect merchandising et proposez par exemple dès la paged’accueil des mises en avant et publicités propres à chaque marché.
  • 14. Réussir l’internationalisation de sa boutique e-commerceBonus : Best practices et pièges à éviter Si votre marque le permet, privilégier un sous répertoire par langue, plutôt qu’un nom dedomaine spécifique. Exemple : www.mystore.com/es/ plutôt que es.mystore.com ou mystore.esqui ne sera pas toujours disponible à l’achat à mesure que vous grandissez Localiser un maximum d’éléments, ne pas oublier les e-mails automatiques envoyés auxclients, les relances paniers, les messages d’erreur et de confirmation Ne pas sous-estimer les problématiques juridiques, notamment les frais de douanes Améliorer son hébergement, en utilisant un CDN ou des IP geo-localisées Bâtir un tableau de bord par marché afin de repérer les points à ajuster et les itérationsnécessaires (taux de création de compte, taux de mise au panier, tunnel de commande, paniermoyen, etc.)
  • 15. E-commerce : 3 tendances majeures en 2013 aux États-Unis La mise en place d’outils Analytics poussés tels que Jirafe ou MixPanel pour lesplus gros sites : ceci est rendu d’autant plus nécessaire que le merchandisingdevient agressif et omniprésent. Avoir davantage de chiffres permet de piloterplus finement votre offre produit. La mise en œuvre de thèmes graphiques dits « Web responsive » : ces dernierspermettent une consultation sur tous supports et augmentent sensiblement lechiffre d’affaires réalisé via des terminaux mobiles. Contrairement aux applicationsmobiles, ils sont accessibles via Google et ne créent pas de « rupture » dans lanavigation des internautes. Merchandising dynamique en fonction du profil des visiteurs : les meilleurs sitesanalysent votre parcours client et déterminent à quelle catégorie de clients vousappartenez parmi celles qu’ils ont pré-déterminées. L’offre produit s’ajuste alorsautomatiquement et maximise le ROI. Êtes-vous par exemple un client qui chercheun prix bas (usage du filtre de tri par prix) ou encore un visiteur fasciné par lacouleur verte ? Quels mots clés avez-vous tapés pour arriver sur le site ?2013, le retour du « bon sens » paysan :
  • 16. Webinar :“Réussir l’internationalisationde sa boutique e-commerce”