• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Tours. les plus étonnantes du monde
 

Tours. les plus étonnantes du monde

on

  • 766 views

 

Statistics

Views

Total Views
766
Views on SlideShare
766
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
424
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Tours. les plus étonnantes du monde Tours. les plus étonnantes du monde Presentation Transcript

    • Les tours les plus étonnantes du monde
    • La tour « Marylin » • Dessiné par le studio d'architectes MAD, basé à Pékin, ce gratte-ciel devrait être construit à Mississauga (Canada), dans le cadre d'un important projet de rénovation de la ville. Surnommé le building "Marylin Monroe", en raison de ses courbes audacieuses, cette construction sera la pièce maîtresse d'un ensemble de 5 immeubles, dont la construction devrait être achevée d'ici 2010
    • La tour torsadée de Chicago • Imaginée par l'architecte espagnol Santiago Calatrava, la "Chicago Spire" mesurera un peu plus de 600 mètres de haut. Située à proximité de l'embouchure de la Chicago River sur le Lac Michigan, cette tour torsadée sera intégrée à son environnement grâce à deux passerelles partant du site pour rejoindre le Lac Michigan et le Park DuSable.
    • Tours dansantes à Dubaï • Ce sont les "Tours dansantes" de l'architecte Zaha Hadid, lauréate du prix Pritzker Architecture en 2004, qui ont été retenues à l'été 2006 pour la construction de tours multifonctions dans le quartier d'affaires Business Bay à Dubaï
    • La Tour Diaogutay de Pékin • La Tour Diaoyutai, à Pékin, a été achevée en 2006. Dessinée par Bernard Tschumi, elle est caractérisée par sa proue en porte à faux et à sa peau en métal perforé. Ce projet de 59 000 m² abrite un hôtel de luxe et des appartements de prestige.
    • Le King Alfred Center de Hove • Voici le King Alfred Center dessiné par l'architecte Franck Gehry pour le front de mer de Hove, en Grande Bretagne. Un bâtiment qui a été qualifié de "monstruosité" par les habitants de la côte, malgré la renommé internationale de son concepteur, architecte du Guggenheim de Bilbao et du Walt Disney Concert Hall de Los Angeles.
    • The Legs aux Emirats arabes unis • "The Legs" (les jambes), création d'Andrew Bromberg pour les Emirats arabes unis, semble défier les règles de la gravité : c'est ici l'exo-squelette recouvrant le bâtiment qui soutient toute la construction. Résultat : deux "jambes" aux courbes sensuelles liées discrètement par une passerelle en hauteur.
    • Ocean Heights à Dubaï • Les tours Ocean Heights 1 et 2 ont été conçues par l'architecte Andrew Bromberg pour la marina de Dubaï. La première, en torsion, devrait être la plus haute tour résidentielle des Emirats arabes unis (310 m). Ocean Heights 2, supportée par deux lames de 460 mètres de haut, accueillera hôtels et appartements de prestige.
    • Tours de Pise à Milan • Dominique Perrault a dessiné de véritables tours de Pise pour accueillir hôtels, salles de conférence et restaurants à Milan. Les deux bâtiments qu'il a imaginés, de 60 et 67 m de haut, sont inclinés de 5 degrés chacun. Les travaux, qui ont débuté en octobre 2006, devraient s'achever en juin 2008
    • L'Iris Bay de Dubaï • Les travaux de l'Iris Bay de Dubaï ont commencé à l'automne 2006. Dessinée par l'agence d'architectes Atkins, cette tour de 170 m de haut et de 32 étages devrait être achevée en 2008.
    • Tours jumelles de Canton • Ces deux tours prévues pour être construites à Canton (Chine) ont été conçues par Hervé Tordjman. L'architecte français a conçu 2 tours en forme d'ADN de 514,8 m de haut et d'une surface totale d' 1 million de m².
    • L'Empire Island Tower d'Abou Dhabi • Dessinée par le cabinet d'architecture Aedas, cette tour a été imaginée pour ne pas "repousser les limites trop loin". Pour l'émirat d'Abou Dhabi, habitué aux plus grandes extravagances, cela signifiait tout de même une tour de 230 m de haut...
    • L'Infinity Tower de Dubaï • Cette tour, conçue par la firme internationale Dos Arquitectos, aura toutes les caractéristiques d'un bâtiment écologique : panneaux solaires, forme permettant de résister aux fluctuations de température, de minimiser la consommation d'air conditionné...
    • L'Hôtel Habitat Sky de Barcelone • Imaginé par Dominique Perrault, l'Hôtel Habitat Sky, commandé en 1999, devrait être achevé en 2008. Il comprendra 257 chambres doubles sur 30 étages, un centre de fitness, un restaurant, un salon et un garage pour 165 voitures.
    • • On associe généralement les tours aux grandes métropoles américaines. Pionniers dans la construction des gratte-ciel (bâtiments de plus de 152 m), les Etats-Unis possèdent une bonne partie des bâtiments les plus hauts du monde (plus de 5 000 gratte-ciel pour la ville de New York). Mais c’est aujourd’hui l’Asie qui est en tête de course : Hong Kong possède à elle seule plus de 6 000 gratte-ciel. Suivent Singapour (3 400), Istanbul (2 000) et Sao Paulo (1 950). L’Europe reste en arrière : les plus hautes tours, qui culminent à 300 m de haut, sont essaimées dans les quartiers d’affaires de quelques grandes villes européennes (Canary Wharf pour Londres, La Défense à Paris ou encore Moskva-City pour Moscou).
    • • Les projets les plus étonnants sont quant à eux situés dans les Emirats arabes unis. Dubaï comme Abou Dhabi sont connus pour leurs projets pharaoniques : stations de ski, hôtels sous-marins ou encore îles articielles aux formes inattendues... Dernières extravagances en vue en matière de gratte-ciel : "Burj Al-Arabi", tour en forme d'habitant du Golfe en "dishdasha", habit traditionnel de la région ; "The Legs", tours au déhanché défiant les règles de la gravité ; ou encore les "Tours dansantes" de Zaha Hadid. Mais aujourd'hui, les extravagances esthétiques ne suffisent plus : les tours doivent être écologiques. Panneaux solaires, exo-squelettes, récupération des eaux de pluie... Les bâtiments de demain devront produire autant d'énergie qu'ils en consomment.