Projet urbain 04
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
5,515
On Slideshare
5,514
From Embeds
1
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
543
Comments
0
Likes
8

Embeds 1

http://www.linkedin.com 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou Département d’architecture Présenté par: Encadré par : AMOURA NACIRA. ALLAOUA NADIA. •Mer BETROUNI . •M me MEZEGHRANE.
  • 2. Rupture!? ? ?
  • 3. Plan de travail: I. Introduction. II. La problématique du projet urbain: III. Conditions d’émergence de projet urbain. IV. définitions. V. L’approche de Albert LEVY. VI. Objectifs du projet urbain. VII. Les principes de projet urbain. VIII.Les valeurs du projet urbain. IX. Les échelles de projet urbain. X. Les modes d’intervention de projet urbain. XI. Exemple d’un projet urbain: Euralille XII. Conclusion.
  • 4. I.Introduction : Le projet d'architecture dans ses rapports avec la ville suscite un regain d'intérêt actuellement, ne serait-ce que parce qu'un certain nombre de villes se posent la question du réaménagement de leur territoire ponctuellement et d'une manière globale. L'élaboration de nouvelles approches apparaît comme indispensable dans la mesure où les outils traditionnels semblent souvent inefficaces. Plusieurs cas de figures se présentent; on peut citer le cas des grandes métropoles qui urbanisent leurs derniers espaces libres comme Londres, Paris, ou Berlin, ou celui de villes moyennes confrontées à un problème de croissance et de modernisation. A différentes échelles les mêmes types de questions sont posés. Faut-il continuer la trame de la ville ancienne ou la reconstituer? Faut-il renoncer à l'héritage de la modernité? Comment articuler interventions privées et interventions publiques? Quel rôle peut avoir le projet d'architecture dans la dynamique urbaine?
  • 5. II.La problématique du projet urbain: La notion du projet urbain est apparue pour porter une double critique par rapport à l’architecture et à l’urbanisme car : 1- L’incapacité de l’architecture de produire de l’urbain par elle-même c'est-à-dire l’articulation entre les démarches urbaines et la création architecturale (Sans volonté d’ouverture sur l’espace urbain). 2- l’urbanisme qui n’a pas su donner une forme lisible et une lecture propre à nos ville (outils traditionnels de l’urbanisme, plans général, plan de masse, la création de zoning et les fragments.)
  • 6. III. Conditions d’émergence : Le projet urbain est une notion historique récente apparue en ITALIE dès les années soixante par les travaux de quelques historiens d’architecture et par la politique urbaine, mais l’identification spécifique ne s’est fait qu’en FRANCE à partir de la fin des années 70 a cette époque le projet urbain se présente comme alternative opposée à un urbanisme coupé de l’art urbain ,après la deuxième guerre mondiale ; pour cela, le projet urbain revendique contre le plan ,parce que ce dernier est nécessaire mais il est insuffisant en ce qui concerne la forme de la ville, mais dans l’urbanisme fonctionnel (zoning), les villes ont fait l’objectif des plans ; organisés les infrastructures , distribuer les lieux, Ce qui ne va pas produire l’espace et la forme urbaine alors le plan avait supprimé le projet .
  • 7. les premiers projets urbains ont concerné au début beaucoup plus les quartiers anciens en état de vétuste et les grands ensembles des logements sociaux en crises.
  • 8. IV. Les définitions: Définition de projet: La notion de projet désigne à la fois la phase d’élaboration et le produit de l’élaboration, ce que n’est pas le plan qui se présente comme le résultat d’une conception achevée.
  • 9. 1. Définition de l’urbanisme: Le terme « urbanisme » est une création récente : il est apparu dans la langue française au cours des années 1910 pour désigner un champ d’action pluridisciplinaire nouveau, né des exigences spécifiques de la société industrielle. Développant une pensée et une méthode de penser sur la ville, l’urbanisme se présente comme la science de l’organisation spatiale et comporte une double face théorique et appliquée. C’est l’art d’aménager et d’organiser les agglomérations urbaines et, de façon plus précise, l’art de disposer l’espace urbain ou rural (bâtiments d’habitation, de travail, de loisirs, réseaux de circulation et d’échanges) pour obtenir son meilleur fonctionnement et améliorer les rapports sociaux.
  • 10. 2. Définition de projet urbain: Le projet urbain est une stratégie pensée et dessinée de la ville, il est une expression architecturale et urbaine de mise en forme de la ville qui porte des enjeux sociaux, économique, urbains et territoriaux.
  • 11. V. L’approche de Albert LEVY: La problématique majeure de cette approche est l’exigence de prendre conscience des valeurs historico-culturelles et des réalités sociales que l’architecte et l’urbaniste moderne avaient rejetés. L’école italienne développée essentiellement par les adeptes: Muratori, Aldo-Rossi, Caniggia et Albert Levy, est la principale fondatrice du discours de projet urbain.
  • 12. Biographie : Albert LEVY, diplômé d’Architecture, docteur en Etudes Urbaines, chercheur CNRS, Laboratoire Théorie des Mutations Urbaines UMR/CNRS 7136, Institut Français d’Urbanisme, Université Paris VIII : travaille sur la morphologie urbaine, le projet urbain, la conception architecturale, a enseigné à l’Ecole d’Architecture de l’Université de Genève, à l’Ecole d’Architecture Paris-la-Villette et à l’Institut Français d’Urbanisme.
  • 13. Définition du projet urbain selon Albert Lévy: La discussion autour du projet urbain a marqué le débat urbanistique de ses dernières années, mais la notion est restée ambigüe. S’agit-il d’architecture de la ville ou d’architecture dans la ville? S’agit-il d’un projet de plan urbain, d’un plan de contrôle morphologique des architectures dans la ville? S’agit-il de projet d’architecture urbaine, de méga-structure urbaine, ou de méga-projet architectural? Pour Albert Lévy le projet urbain est un projet de ville ou de partie de ville, c’est-à-dire un projet de forme urbaine, ou plus exactement un projet de contrôle de la forme urbaine, il aurait deux fonctions essentielles:
  • 14. - contrôler et gérer les différentes interventions ponctuelles et architecturales. -définir les différents espaces publics, leurs hiérarchies, leurs rapport avec l’espace privé par une composition urbaine d’ensemble. Albert Levy considère la ville comme une structure composée de sous structures, la structure est décrite de la manière suivante: « Elle est un tout de relations dans lequel les éléments peuvent varier, et ceci en restant dépendant du tout, et en gardant leur signification, le tout est indépendant des éléments. Les relations entre éléments sont plus importantes que les éléments eux-mêmes, les éléments sont interchangeables, mais pas les relations »
  • 15. Sa méthodologie ne se définit, par ailleurs, que par le regard qu’il porte à la crise urbaine actuelle comme étant la perte des caractères urbains, ces derniers se manifestent de par leurs constitutions de quatre structures principales : Structure de permanence, structure de conformation, structure de l’espace public-collectif, structure fonctionnelle.
  • 16. La ville (structure) Structure de permanence Structure de conformation Structure de l’espace public-collectif Structure fonctionnelle
  • 17. A-Structure de permanence: Définition: C’est l’ensemble des traces et tracés historiques de la forme urbaine qui perdurent en tant que témoignage de son passé et de sa mémoire collective. C’est aussi un rapport de morphologie urbaine et sa temporalité, ainsi que la stratification spatiale qui en résulte. Elle est donnée par des singuliers du tissu par les éléments physiques du site ou des élément du tissu urbain (viaire et bâti). Rôle: les éléments de permanences jouent un rôle déterminant dans le contrôle de la forme urbaine en générant en partie la structure de conformation.
  • 18. B- La structure de conformation: Définition: c’est l’ensemble des tracés ordonnateurs qui sous-tendent la forme urbaine. c’est la matrice, l’armature géométrique de la morphologie urbaine. Les tracés ordonnateurs permettent la localisation et l’implantation des éléments de tissu urbain et on organise la composition dont ils constituent la forme. Rôle: la structure de conformation étant générée par la structure de permanence, dont les éléments devient les points principaux de la composition urbaine, c’est à partir de cette structure que vont se bâtir les espaces publics-collectifs.
  • 19. C-structure de l’espace public-collectif : Définition: c’est l’ensemble des lieux des pratiques publiques et collectives propres à une ville et à son organisation, par opposition aux autres espaces privés ou individuels qui la constituent. l’espace public-collectif est aussi l’espace privilège de la communication sociale. La qualité et le degrés de relation des espaces publicscollectifs avec les bâtiment publics privés d’une part, et les éléments physique de site d’autre part, déterminent la nature de l’espace public-collectif. Rôle: la structure de l’espace public-collectif constitue le supports des activités urbaines favorisant ainsi les échanges et la communication sociale.
  • 20. D-Structure fonctionnelle: Définition: c’est l’ensemble des activités qui se déroulent dans un lieux qui le fondent.la ville est le résultat de plusieurs forces agissantes, mais la prédominance d’une de ses forces détermine une fonction urbaine. Structure fonctionnelle doit être mentionnée, vu son importance pour la qualification de l’espace. Cependant, une exigence est posée a savoir le refus de toutes formes de zoning monofonctionnel. Rôle: la co-présence des activités dans un lieux est indispensable a la richesse de la vie sociale urbaine.
  • 21. VI. Objectifs du projet urbain: Aujourd’hui l’échec de la ville moderne s’avère patent. Les débats sur la ville se lancent dans une nouvelle optique qui consiste à reconsidérer la ville dans sa structure globale, afin de réconcilier les périphéries et le centre historique. L’objectif de projet urbain est de réconcilier l’architecture et la ville, en instaurant l’indissociabilité tant négligé par la vision contemporaine. La ville doit être perçue comme étant une structure allant du local au global, dont les espaces publics-collectifs sont les composantes fondamentales. L’architecture contemporaine doit être en mesure de cohabiter avec l’architecture de la tradition, et gérer les productions urbaines actuelles et futures pour produire la ville et assurer sa continuité historique.
  • 22. VII. Les principes de projet urbain: 1. Le projet urbain est pensée avec la ville existante et non contre elle ou en dehors d’elle, comme reproduction de la ville sur elle-même non comme croissance ou étalement de la ville (construire la ville sur la ville , en prenant compte de l’espace public ). 2. Il se réfère à une multiplicité de techniques dont la maitrise ne peut être confiée aux seuls architectes ou ingénieurs, mais demande d’autres compétences spécifiques(y compris financière). 3. Le projet urbain est pensé en rapport avec la totalité des acteurs de la ville( dont les habitants). 4. Le projet urbain est pensée dans un équilibre du court terme et du long terme et non dans l’urgence ou l’utopie(saisir les opportunités du moment sans compromettre les ressources du présent pour les besoins de l’avenir « le développement durable »)
  • 23. 5. Le projet urbain dans sa conception il demande un savoir spécifique sur la ville:  Son processus de transformation.  Les lois qui règlent ses formes.  Les analyses à mener et les outils conceptuels à mettre au point afin d’établir une médiation entre les différentes échelles(de la parcelle à la ville). 6. Le projet urbain est pensé dans toutes ses dimensions, intégrées et non sectorialisées appréhendées a travers leurs interactions (le politique, l’économique, le sociale ,le culturel et le technique). 7. Le projet urbain doit réunir des compétences multiples, car il s’applique a la ville qui est une réalité complexe. 8. Le projet urbain ne se fait pas en un jour mais accompagne le processus de transformation dans une long durée.
  • 24. VIII.Les valeurs du projet urbain: Le projet urbain a une portée globale il s’inscrit dans une finalité large :économique, sociale culturelle et dans un concours de compétences. Il s’identifie avec un ensemble d’actions inscrites dans la durée et légitimée par le pouvoir politique.
  • 25. 1-La valeur architecturale et urbanistique: Le projet urbain serait un outil d’organisation de la forme urbaine par l’imposition de règles d’ordonnancement spatiales bien définies. Le projet urbain tournerait autour d’une problématique: l’articulation de formes et de normes. C’est une approche qui dépasse les opérations classiques: entre l’urbanisme entendu comme gestion urbaine et l’architecture considérée comme une production artistique.
  • 26. 2-Les valeurs sociaux-culturelles: Tout projet urbain doit au préalable avoir des assises aux bases exprimées par l’identité du lieu et ces potentialités historico-culturelles et sociale, avant toute intervention urbaine, afin de garantir la fameuse notion de continuité.
  • 27. 3-La valeur politique: Elle s’accompagne des mutations du cadre juridiques et institutionnel. Les méthodes d’élaboration d’un projet urbain s’adaptent aux conditions économiques et sociales d’un pays donc le projet se décline à travers une série d’actions concrètes obéissant à une stratégie globale .
  • 28. 4-La valeur économique et financière: Elle est liée à l’idée de ville comme produit à commercialiser et s’inscrit dans la démarche concurrentielle de villes rivales qui Cherchent à s’affirmer. Le projet urbain est désormais devenu un facteur pour attirer les activités et les investissements et un préalable à l’expansion économique. Selon Philippe Genestier: « le projet urbain est une démarche Opérationnelle ayant pour objet la ville qui répond à une logique de marché »
  • 29. IX. Les échelles de projet urbain: les débats actuels de la ville convergent sur le dialectique classique ville/architecture, avec la problématique d’appartenance d’échelle, à savoir le passage «métropole/ville/quartier et parcelle » La notion d’échelle permet le traitement graduel des données d’une manière hiérarchique, l’articulation des degrés d’échelle partant de la ville à la parcelle est schématisé comme suit: L’échelle de la ville Projet urbain L’échelle du quartier Projet architectural L’échelle de la parcelle
  • 30. X. Les modes d’intervention du projet urbain: le projet urbain propose plusieurs modes d’interventions ou solutions aux problèmes de la ville en générale et des centres villes en particulier. 1-Rénovation urbaine : C’est une opération physique qui ne doit pas changer le caractère principal du quartier. Elle est relative à une intervention profonde sur le tissu urbain. Elle peut comporter la destruction d’immeubles vétustes.
  • 31. 2-Aménagement urbain: Action de transformer, de modifier pour rendre plus pratique et plus agréable. L’ensemble des dispositions et des actions arrêtés pour transformer un espace urbain dans ses composantes spatiales c’est-à-dire pour donner une organisation différentes aux fonctions urbaines existantes, ou en introduisant des fonctions nouvelles. 3-Réaménagement urbain: Créer les conditions d’une vie nouvelle pour les quartiers menacés d’un abondant total, il implique un certain degré de changement de la configuration physique. Il n’implique pas obligatoirement une modification systématique de la trame et des volumes des bâtiments.
  • 32. 4-Réorganisation urbaine: C’est l’action dont le contenu est lié aux soucis de l’amélioration des conditions d’organisation et de fonctionnement de l’espace urbain. 5-Restructuration urbaine : Il s’agit d’une opération plus large que la précédente dans la mesure ou elle est relative à une intervention sur les voiries et réseaux divers et l’implantation de nouveaux équipements. Elle peut comporter une destruction partielle d’îlots ainsi que la modification des caractéristiques du quartier, notamment par des transferts d’activités et des réaffectations des bâtiments
  • 33. 6-Réhabilitation urbaine: Elle consiste à modifier un immeuble ou un groupe d’immeubles ou d’équipement en vue de leur donner les commodités essentielles et nécessaires aux besoins de base des locataires ou utilisateurs, alimentation en eau potable, électricité, remise à neuf des sanitaires.
  • 34. 7-le renouvellement urbain: L'objectif est de transformer les quartiers en difficulté, dans le cadre d'un projet urbain. Le renouvellement urbain permet de : - reconquérir des terrains laissés en friche - restructurer des quartiers d'habitat social - rétablir l'équilibre de la ville La rénovation urbaine, concept qui a succédé au renouvellement urbain, concentre son action sur les Zones Urbaines Sensibles (ZUS).
  • 35. Exemple d’un projet urbain: Euralille
  • 36. 1-Présentation de la ville de Lille: Lille, ville du nord de la France, chef-lieu du département du Nord et de la région Nord-Pas-de-Calais, sur la Deûle, en Flandre, près de la frontière avec la Belgique. La ville forme le centre d’une vaste conurbation.
  • 37. SITUATION DE LILLE A L’ECHELLE DE L’EUROPE DU NORD ET A L’ECHELLE REGIONALE.
  • 38. Avant la réalisation du projet EURALILLE, la ville de Lille et toute la région étaient en plein déclin économique suite à l’effondrement des industries textiles et minières qui avaient fait sa fortune. Le projet EURALILLE peut-il permettre à la métropole lilloise et à le région Nord-Pas-de-Calais de sortir de la crise?
  • 39. 2-Histoire de projet Euralille: Il s’agit, en effet, d’élaborer une démarche de planification a l’échelle internationale, en 1990, d’un projet d’agglomération transfrontalier (transports qui franchit une frontière) qui vise une dimension européenne. Par Euralille, projet qui affiche l’ambition de réaliser un centre d’affaire international, on vise la redynamisation de l’économie de l’agglomération de Lille voire de la région Nord-Pas-de-Calais, et des phénomènes frontaliers vers la Belgique et la Grande-Bretagne. Euralille se présente donc comme un projet prévu certes a l’échelle local, mais prenant en compte la portée beaucoup plus large de ses effets.
  • 40. 3-Une volonté politique forte: Le projet de construction d'un nouveau quartier tourné vers le tertiaire nait sous l'impulsion de Pierre Mauroy et favorisé par deux circonstances particulières: Le lancement, en 1981, des négociations, entre la France et la Grande-Bretagne, qui devait conduire à la signature d’un accord pour l’établissement d’une liaison transmanche. La présence d’une disponibilité foncière (un site de 110 ha) en plein cœur de la ville, à l’emplacement des anciennes fortifications, placées jusqu’en 1985 sous juridiction militaire. A cela s’ajoute la situation stratégique de Lille, au carrefour de l’Europe de Nord.
  • 41. LONDRES BRUXELLES Lille PARIS
  • 42. 4-Les objectifs de projet Euralille: Création d’un pôle qui soit lieu et vecteur de redéploiement de l’activité économique: Transformation d’un million mètres carrés, à deux pas de vieux Lille, en un complexe comprenant des hôtels, des restaurants, des grands magasins, un centre des congrès et une nouvel gare… La dominance des activités tertiaire, mais présentant aussi une mixité fonctionnelle. une conception exemplaire et moderne.
  • 43. Présentation du projet: Rem Koolhaas est l'architecte-urbaniste qui a conçu l'ensemble du projet urbain. Les architectes Jean Nouvel, Christian de Portzamparc et Vasconi ont participé à travers la réalisation de bâtiments individuels.
  • 44. La Gare de Lille Europe La Tour Hôtel Le Parc Urbain La tour de crédit lyonnais Triangle des gare Le Grand Palais 5 Immeubles Eurocity
  • 45. 1-La Gare de Lille-Europe: accueille les TGV et les Eurostar.
  • 46. 2-La ligne de TGV: Elle prend corps lorsque Margaret Thatcher adhère au projet de construction du tunnel sous la Manche et que, en 1987, la SNCF(société nationale des chemins de fer) accepte un tracé de la future ligne TGV passant par Lille. Ce projet consiste à redynamiser l’économie lilloise et celle de toute la région Nord-Pas-de-Calais. En effet, le TGV en créant une meilleure liaison avec les grandes métropoles européennes , pourrait permettre d’attirer des investisseurs étrangers, des entreprises, des touristes à fort pouvoir d’achat …
  • 47. L’impact du TGV :
  • 48. 3-Lille Grand Palais, (Rem Koolhaas/OMA, 199094): initialement nommé "congrexpo", rassemble sous son toit elliptique le Zénith-Aréna (salle de concert de 7000 places), 3 amphithéâtres et un hall d'exposition . C'est le seul site de France à réunir ces trois infrastructures sous le même toit Le Grand Palais
  • 49. 4-La Tour de Lille: Elle est l'oeuvre de l'architecte urbaniste Christian de Portzamparc, elle est d'une hauteur de 120 m, ce qu'il lui vaut d'être la quatrième plus haute tour de province. Elle présente la particularité de surplomber la gare TGV Lille Europe et de n'avoir aucune arête parallèle à une autre. Devenue symbole du renouvellement de la métropole lilloise, elle changea de nom en 2006 pour s'appeler "Tour de Lille".
  • 50. La tour de Lille surnommée la « Chaussure de ski » ou le "Flipper".
  • 51. 5-Le centre commercial Euralille: Réalisé par l'architecte Français Jean Nouvel comprend un hypermarché Carrefour de 12 000 m² et une galerie marchande de 120 boutiques, pour un total de 66 000 m² de surfaces de vente.
  • 52. 6-La Tour Lilleurope: Est l’oeuvre des architectes Claude Vasconi et Jean-Claude Burdèse, elle fut inaugurée en 1995 et possède une surface de 27 437 m². D'une hauteur de 110 m, Elle a aussi pour caractéristique d'enjamber les voies SNCF.
  • 53. 7-Le parc urbain de 8 ha : Le Parc Matisse a été dessiné par Gilles Clément et le cabinet Empreinte. Ce parc, au cœur d'Euralille, est un poumon vert dans un quartier à dominante minérale. La partie centrale, face à la gare TGV (Lille Europe), est entourée de jardins qui en font toute sa richesse et représente un bel exemple de la gestion différenciée des espaces. Sa superficie est de 8 hectares.
  • 54. 9-Les tours Eurocity I, Eurocity II, Eurocity III, Eurocity IV, Eurocity V: Elles sont attenantes au centre commercial et mesurent chacune 59,30 mètres . Les trois premières tours ont été inaugurées en même temps que le quartier , la quatrième a été construite au début des années 2000 et la cinquième en 2009
  • 55. Conclusion: Après la mise en place de ce grand projet la région Nord-Pas-Calais s’est transformée et Euralille est devenu le troisième quartier d’affaire de France après La Défense (Paris) et la Part-Dieu (Lyon).
  • 56. Bibliographie: Le plan et l’architecture de la ville de A. Levy et V. Spigai. Le projet urbain: Que sais-je? Mémoire de fin d’étude (HPP) Le projet urbain U199. Le projet urbain: ménager les gens et aménager les villes U120. Mémoire de fin d’étude: projet urbain à Sétif.