• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique
 

Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique

on

  • 2,725 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,725
Views on SlideShare
2,725
Embed Views
0

Actions

Likes
4
Downloads
21,843
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique Presentation Transcript

    • • Melle BENABBAS Saliha • Melle SAAIDIA Wassila • Travailleréalisépar :
    • PrésentationPrésentation Leconfort thermique: De tous temps, l'homme a essayé de tirerparti du climat pourgagnerdu confort et économiserl'énergie dans son habitation. Aujourd'hui, des règles d'adaptation à l'environnement, à l'architecture et aux climats permettent d'allierune tradition millénaire et des techniques de pointe
    • Le confort thermiqueLe confort thermique Le confort thermique : est le résultat du traitement de l’ensemble du bâti. Le plancher est la 6 ème façade de la maison, l’une des six protections de l’extérieur. En terme de déperditions, il peut représenter jusqu’à 1/3 des déperditions totales. Le bon sens et la règlementation thermique en vigueur aujourd’hui nous impose de traiter ces déperditions. Déperditions liées aux planchers : Surfaciques : 14 %, Linéiques : 13+6=19 %
    • DEPERDITIONS SURFACIQUES DEPERDITIONS LINEIQUES Le confort thermiqueLe confort thermique • DEPERDITIONS SURFACIQUES : 14 % Entrevous isolant polystyrène IsoleaderUp 35 ou 28 Entrevous EMS + dalle flottante Deux systèmes possibles en VS
    • Le confort thermiqueLe confort thermique • DEPERDITIONS LINEIQUES : 13 % ( à l’étage ) système de traitement du pont thermique du plancher Phénomène du pont thermique Linéique plancher Système plancherleader Avec Iso rupteur Le pont thermique se matérialise par : Une déperdition importante de calories vers l’extérieur. La création de points froids à l’intérieur, pouvant occasionner des problèmes de condensation et de moisissures, (sans réelle solution curative à posteriori). L’utilisation d’un rupteur de pont thermique doit être prévue dès la conception de la construction Assure la continuité de l’isolant des murs. Traite environ 70 % des déperditions de cette zone. Apporte une économie substantielle sur la facture de chauffage. Evite les moisissures et autres pathologies qui se développent avec le temps. Un équipement qui constitue un réel argument lors de la revente
    • Le confort thermiqueLe confort thermique • le sol chauffant/rafraîchissant: Avec le sol chauffant/rafraîchissant, vous pouvez chauffer votre maison en hiver et la rafraîchir en été afin d'être toujours bien chez vous. EN MODE CHAUFFAGE le processus s'inverse : la pompe absorbe la chaleur naturelle de votre maison pour l'évacuer à l'extérieur. la pompe à chaleurcapte la chaleurnaturelle contenue dans l'atmosphère pour la restituer dans la maison. EN MODE RAFRAÎCHISSEMENT DIMENSIONNEMENT : les recommandations Vivrelec demandent à ce que la pompe à chaleur couvre au minimum50% des déperditions de votre maison. Le dimensionnement préconisé par Adlerconduit à couvrir 80% des déperditions de votre future maison et limite beaucoup plus l'enclenchement des résistances électriques
    • Les flux d'énergie contribuant au chauffage d'un bâtiment. Le confort thermiqueLe confort thermique
    • Isolation nocturne Collège d'Estagel: Coupe perspective de la Salle de Science Gain Direct Hiver : - classes inoccupées Répartition de la lumière Hiver : - classes occupées -ventilation réglementaire Protection solaire Eté : - ventilation naturelle par effet de cheminée
    • Le confort thermiqueLe confort thermique À niveau de prestations égal, un bâtiment mal conçu consomme beaucoup plus d'énergie.
    • 1-Le chauffage 1-prestation 2-Différente technique de chauffage 3-Le chauffage l’écologique
    • 1-présentation1-présentation La chaleur nécessaire au chauffage est fournie par différentes méthodes : combustion de composés solides, liquides ou gazeux, transformation directe ou indirecte d'énergie électrique (chauffage électrique) ou d'énergie naturelle (énergies solaire, éolienne, géothermique) en chaleur. Le procédé de chauffage domestique peut être direct les sources de chaleur transmettent la chaleur surtout par rayonnement ,ou indirect,distribution de la chaleur à partir d'un point central. Dans le premier cas, on utilise par exemple une cheminée ou un poêle. Dans le second cas, un système central distribue la chaleur transportée par un fluide caloporteur vapeur, eau ou air à toutes les pièces concernées, par des gaines ou des canalisations. Il s'agit du chauffage central . ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique et,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueacoustique
    • ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Chaleurdégagée paruneChaleurdégagée parune maisonmaison La thermographie consiste à enregistrer les différentes températures d'un corps en analysant le rayonnement infrarouge qu'il émet. Grâce à cette technique, on découvre ici la répartition de la chaleur émanant d'une maison. Les zones sombres absorbent de la chaleur tandis que les zones claires en diffusent.
    • Les différent type de chauffage Cheminée traditionnelle Ce très ancien système de chauffage demeure encore populaire aujourd'hui. Les premières cheminées avaient plusieurs fonctions : leur feu était une source de lumière et de chaleur, permettant de faire cuire les aliments et de se réchauffer. Poêles Introduit en France au XVIe siècle, le poêle est un appareil clos en métal ou en céramique, à l'intérieur duquel brûle le composé liquide ou solide. C'est une version améliorée de la cheminée : ses surfaces sont en contact avec l'air de la pièce et transfèrent, par convection, de la chaleur à l'air qui circule au- dessus du poêle. Un poêle peut distribuer jusqu'à 80 p. 100 de l'énergie produite par la combustion, ce rendement dépendant du combustible et du type d'appareil. On utilise le bois, le charbon, le coke, la tourbe, le mazout (résidu de la distillation du pétrole) et le pétrole. Ce dernier poêle, « propre », ne nécessite aucun tuyau d'évacuation des gaz émis. • Chaudières Les chaudières des systèmes de chauffage sont en général alimentées par des combustibles, tels que le fioul, le gaz ou le charbon. En brûlant, le combustible chauffe des pièces métalliques, qui transfèrent la chaleur à de l'eau, de la vapeur ou même de l'air. ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique
    • • Le Chauffage central Corps de chauffe :: (les radiateur)(les radiateur) ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique 2-Technique de chauffage
    • ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique
    • ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et coustiqueet coustique • Chauffage électrique On utilise souvent l'électricité pour le chauffage des résidences privées et des édifices publics, en raison du faible coût de l'installation. Les systèmes de chauffage électrique sont plus pratiques, plus propres et nécessitent moins de place que les dispositifs à combustion. Cependant, ils sont généralement plus coûteux.
    • • Le chauffage parle sol“mince comme une feuille de papierà cigarette”, à peine 0,3 mmd’épaisseur. • Applicable dans une habitation, caravane et camping-car sous le parquet, laminé, tapis, linoléum  Une nouvelle et simple manière d’installer le chauffage par le sol. ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique
    • ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Système à airchaud Le système à air chaud le plus simple est constitué d'un foyer et d'un tuyau d'évacuation pour le gaz rejeté, tous deux situés dans une enveloppe de tôle. Le dispositif est également équipé de conduits menant aux différentes pièces. Pour assurer une circulation naturelle de l'air chaud, la chaudière est en général installée au sous-sol de la maison (circulation naturelle). Les grilles ou registres sont ouverts ou fermés pour contrôler la température des pièces. Contrairement aux systèmes de chauffage à eau chaude ou à vapeur, celui à air chaud ne nécessite pas de corps de chauffe.
    • ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Chauffage Solaire Écologique: Un chauffe-eau solaire évite le rejet d'une quantité annuelle de CO² dans l'atmosphère comparable à celle émise parune voiture parcourant 10000 kilomètres. Économique : Vous réduisez de 50 à 80 % votre facture énergétique, votre chaudière se repose 6 mois dans l'année sans rien consommer. 3-Le chauffage écologique
    • • Simplicité : le capteursolaire absorbe l'énergie fournie parle soleil et la transforme en chaleur. Le fluide caloporteur CLIPSOGEL véhicule cette chaleurdirectement dans l'échangeurde votre ballon d'eau chaude solaire. ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique
    • Radiateur Standard Radiateur Compact Radiateur uni-6Radiateur Sigma-S de VASCO ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique
    • Pro-Therm: Plancher chauffant et rafraîchissant Pro-Therm est un système de chauffage par le sol à eau chaude basse température dont le corps de chauffe est constitué d'un réseau de tubes en polyéthylène réticulé positionnés sur des plaques à plots en polystyrène expansé à cellules fermées recouvertes ou non d'un pare vapeur et noyés dans une chape d'enrobage traité avec un adjuvant fluidifiant du béton. (Le plancher chauffant est aussi disponible avec les chauffages au fioul et au gaz) ChauffageChauffage,climatisation,ventilation,isolation thermique,climatisation,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique
    • 2-Climatisation2-Climatisation
    • 2- climatisation 1-prestation 2-climatiseura unité murale 3-Principe de fonctionnement 4-Appareils de climatisation centrale
    • Chauffage,Chauffage,climatisationclimatisation,ventilation,isolation thermique,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique Présentation: • A chaque environnement son système de climatisation. Tous systèmes à détente directe, collectifs ou individuels, froid seul et réversibles (chauffage - thermodynamique) - Commerces et bureaux - Cafés, hôtels et restaurants - Tertiaireet industriel - Habitat individuel
    • Chauffage,Chauffage,climatisationclimatisation,ventilation,isolation thermique,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • présentation La climatisation est devenue l'élément incontournable nécessaire à votre confort en été et en hiver. Grâce à l'innovation permanente des produits, des moyens de production et des technologies nouvelles, nous saurons définir ensemble votre système de climatisation le mieux adapté à vos besoins. - Unités murales apparentes avec télécommande par infrarouge - Consoles en allège avec ou sans télécommande par infrarouge. - Plafonniers apparents ou encastrés en faux-plafond avec télécommande infrarouge ou murale fixe câblée. - Caissons gainables, avec réseaux de distribution et de reprise d'air à encastrer en faux-plafond. - Centrales de traitement d'airtype industrielles avec ou sans réseau de gaines. - Unités spécifiques telles que consoles à eau, armoires verticales, armoires type informatique,...
    • Chauffage,Chauffage,climatisationclimatisation,ventilation,isolation thermique,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique 1-Le climatiseura unité mural Refroidir chauffer
    • Chauffage,Chauffage,climatisationclimatisation,ventilation,isolation thermique,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique
    • Chauffage,Chauffage,climatisationclimatisation,ventilation,isolation thermique,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique 2-Principe de fonctionnement : Un compresseur augmente la pression du fluide frigorigène, cette action augmente également la température du fluide. Un détendeur fait baisser brusquement cette pression, et la température fait de même. Le dosage de l' entrée de l' air ambiant permet de moduler la température de l' habitacle. A- Détendeur B- Bouteille déshydratante C- Compresseur D- Condenseur E- Évaporateur
    • Chauffage,Chauffage,climatisationclimatisation,ventilation,isolation thermique,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Les gammes de produit existante
    • Chauffage,Chauffage,climatisationclimatisation,ventilation,isolation thermique,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • 3-Appareils de climatisation centrale : Les appareils de climatisation centrale sont conçus pour refroidir toute la maison. Ils comportent un compresseur et un serpentin de grandes dimensions, installés à l’extérieur, et reliés par des conduits de frigorigène à un serpentin intérieur, monté dans le système de chauffage central (voir la figure ). Le même réseau de conduits sert à la distribution de l’air chaud et de l’air froid. Éléments d’un climatiseurcentral
    • Chauffage,Chauffage,climatisationclimatisation,ventilation,isolation thermique,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Principes de fonctionnement: Un climatiseur central extrait la chaleur de l’intérieur de la maison, au prix d’une certaine consommation d’énergie. Le type le plus courant de climatiseur fonctionne selon le principe du cycle à compression, tout comme un réfrigérateur , de manière à évacuer l’air chaud de la maison. Une substance spéciale, appelée fluide frigorigène, passe continuellement de l’état liquide à l’état gazeux et inversement; elle absorbe de la chaleur lorsqu’elle se transforme en gaz et libère de la chaleur lorsqu’elle revient à l’état liquide. Ce gaz à basse température passe ensuite dans le compresseur, qui en réduit le volume et en augmente la température. Le frigorigène gazeux ainsi réchauffé est alors envoyé dans le condenseur ou serpentin extérieur, où il transmet sa chaleur à l’air ambiant et se condense de nouveau en liquide. Le frigorigène liquide repasse dans le détendeur et le cycle recommence. L’air intérieur de la maison est refroidi et déshumidifié lorsqu’il traverse le serpentin intérieur. L’eau de condensation provenant de l’humidité extraite de l’air quand celui-ci traverse le serpentin intérieur est recueillie dans un bac monté sous le serpentin, puis est évacuée par le collecteur d’égout de la maison
    • Chauffage,Chauffage,climatisationclimatisation,ventilation,isolation thermique,ventilation,isolation thermique et acoustiqueet acoustique Rendement du climatiseur central Autres critères de sélection Optez de préférence pour un climatiseur extérieur dont le niveau de bruit est d’environ 7,6 bels ou moins. La cote du niveau de bruit s’exprime en bels (B). Plus la cote est basse, moins l’appareil extérieur émet de bruit. Le niveau de bruit des nouveaux appareils à rendement énergétique élevé est souvent inférieur. Ces cotes sont publiées par le Air-Conditioning and Refrigeration Institute (ARI), 4301 North Fairfax Drive, Arlington, Virginie 22203 États-Unis.
    • Le confortLe confort 3-ventilation3-ventilation
    • Le confortLe confort 3-ventilation 3-1-prestation 3-2-La ventilation mécanique contrôlée 3-3- Pourune meilleure aération 3-4- les règles de construction
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • 3-1Présentation Les installations techniques pour l’aération de locaux sont mise en place pour assurer des conditions climatique souhaitées dans une pièce .pour cela les opérations suivantes, selon la demande doivent être accomplie -l’évacuation de la population l’aire en dehors de la pièces : mauvaise odeur, produit nocifs, particules inerte. -l’évacuation en dehors de la pièces de surcharges thermique : chaleur ou froid excédentaire -l’évacuation en dehors de la pièces de la charges thermique latente enthalpie provoquée par les charges d’humidification et de déshydratation -maintien de pression dans les bâtiments comme protection contre un chargement d’air non voulu. La plus part des problème de A sont habituellement résolus par un renouvellement continu de l’air (aération) et/ou par un traitement adéquat de l’aire (filtrage), les condition de B et C sont remplis en générale par, un traitement thermodynamique approprier de l’aire et aussi dans une certain limite, par un renouvellent d’air. Les problèmes de B sont résorbé par différent dispositif amènent et évacuant les masse d’air.
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Une bonne ventilation, économique, s’effectue de trois manières • 1. Ventilation naturelle (système A) 1. Ouverture d'alimentation 2. Ouverture de transfert 3. Ouverture d'évacuation 4. Débouché en toiture de l'évacuation 2. Alimentation naturelle + évacuation mécanique (système B) 3. Ventilation mécanique avec récupération de chaleur (système D)
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique 3-2-La ventilation mécanique contrôlée Comment ça marche? Le système de ventilation consiste en un groupe ventilateur, le plus souvent installé dans les combles de votre logement. Il aère l'ensemble du logement par des entrées d'airsituées dans les pièces principales ou sèches (séjour, chambre) et extrait l'air vicié pardes bouches installées dans la cuisine, la salle de bains et les toilettes
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Le système de ventilation dit "simple- flux" • peut être soit "autoréglable", soit "hygroréglable".   S'il est "autoréglable", le débit extrait est réglé automatiquement pour assurer un débit le plus constant possible quelque soit les conditions climatiques extérieures.   S'il est "hygroréglable", le débit est modulé automatiquement en fonction du taux d'humidité dans les pièces tout en maintenant les débits nécessaires pour garantir l'hygiène et la qualité de l'air. Ce système vous permet de faire des économies d'énergie en adaptant la ventilation au plus juste.
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Le système de ventilation dit "double-flux" : préchauffe l'air entrant en récupérant une partie de la chaleur de l'air extrait. Ce système permet de réaliser des économies d'énergie.
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique 3-Pourune meilleure aération Pourquoi aérer ? Le but de l'aération est d'assurer un environnement intérieur confortable, maintenant les occupants en bonne santé. Un air sans cesse renouvelé à l'intérieur des bâtiments est nécessaire avant tout pour éliminer les divers polluants générés dans le bâtiment et qui rendent l'atmosphère malodorante et toxique. En l'absence d'aération, l'oxygène est la dernière chose qui manque. Les occupants seront incommodés en premier lieu par une concentration trop élevée en contaminants divers (figure 6). Comment aérer ? Une aération optimale, assurant une bonne qualité de l'air intérieur tout en consommant un minimum d'énergie nécessite : une bonne gestion des sources de polluants ; un contrôle des débits d'air ; une stratégie de ventilation appropriée. Figure 6: Débit d'air requis pour évacuer les divers contaminants produits par une personne assise ayant une activité de bureau.
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique Période de protection : Tant que la température de l'air extérieur est plus élevée que celle de l'air intérieur, la ventilation est réduite au minimum nécessaire pour assurer une bonne qualité de l'air. Les gains de chaleur résiduels chauffent le bâtiment mais, la structure étant froide et massive, ce réchauffage est relativement lent. Dans de bonnes conditions, on évite de dépasser les limites d'un bon confort thermique. Le refroidissement passif par ventilation nocturne permet généralement d'atteindre des températures plus basses ou d'éliminer plus de chaleur que la ventilation diurne ( figure 8). Il n'est cependant applicable qu'aux bâtiments ayant une inertie thermique suffisante. Figure8: Températuredans deuxbureauxidentiques. L'unest aérépendant lajournée, l'autre pendant lanuit. L'abaissement delatempératuremaximaledépasse4 degrés ! Lalignefineest la températureextérieure
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Type de ventilation: • a) ventilation à deux ouvertures  • b) ventilation traversante  • c) ventilation à ouverture unique • d) ventilation avec cheminée. Figure 10: configurations de ventilation naturelle • Règles de constructive pourl'inertie thermique. • Pour des locaux occupés de jour, l'inertie thermique du local doit être grande. Elle est maximale si un matériau dense (béton, maçonnerie) d'au moins 10 cm d'épaisseur est apparent sur toutes les parois (plafond, plancher, murs). Des épaisseurs trop grandes (plus de 20 cm depuis la surface) sont par contre inutiles. • Il faut limiter autant que possible les surfaces recouvertes de matériau isolant (faux plafonds, moquettes, lambrissages, tapisseries épaisses). Il convient toutefois de tenir compte des exigences acoustiques et esthétiques. Une solution de compromis consiste à laisser apparente une partie importante (au moins 50 %) de la structure massive. 3-4-Règles de construction
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Règles constructives concernant la ventilation: • Plusieurs configurations sont possibles pour la ventilation nocturne (figure 10). Les ouvertures de ventilation doivent être correctement dimensionnées et leur position doit être adaptée à la configuration prévue. • Le haut des ouvertures assurant la ventilation dans chaque local doit se situer le plus haut possible. En effet, pour un transfert de chaleur maximal avec les parois, la surface d'échange convective doit être la plus grande possible (figure 11). • Les ouvertures doivent être orientées autant que possible de façon que les entrées d'air soient exposées au vent dominant en période de refroidissement et que les sorties d'air se trouvent sous le vent. Figure. 11: au-dessus du haut de l'ouverture, l'air chaud piégé est à la température des parois et aucun échange convectif ne peut avoir lieu
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique Figure. 12:  moyens disponibles pourrefroidirles derniers étages. Voiraussi Figure 10, d. a) Grande ouverture haute. b) Ventilation autonome du dernier étage. c) Ventilateur d'appoint. Pour un bâtiment à plusieurs niveaux, les sorties d'air doivent être beaucoup plus grandes que les entrées et se situer le plus haut possible dans le bâtiment. Il faut en effet éviter que l'air préchauffé par le bas du bâtiment sorte par les locaux habités supérieurs. Le rapport entre la surface des ouvertures d'entrée et de sortie doit être calculé pour avoir un niveau neutre au- dessus du dernier niveau ventilé. • Une surélévation du bâtiment facilite la construction des grandes sorties d'air. S'il n'est pas possible de satisfaire cette condition, on peut ventiler le niveau supérieur indépendamment, ou l'équiper d'un ventilateur d'extraction (figure 12). • Si la ventilation mécanique est utilisée pour le refroidissement passif, le ventilateur doit fonctionner de préférence en extraction pour éviter d'échauffer l'air. • Il n'est pas possible d'utiliser une installation de ventilation mécanique à double flux à haute pression pour le refroidissement passif .
    • Chauffage,climatisation,Chauffage,climatisation,ventilationventilation,isolation thermique,isolation thermique et acoustiqueet acoustique • Ventilation. • L'air dans le tunnel est constamment renouvelé grâce à un puissant dispositif de ventilation. Les "poumons" de l'A86 à l'Ouest sont constitués d'installations de soufflage et d'extraction parfaitement synchronisées. Les gaz émis par les véhicules sont dilués dans 10000 fois leur volume d'air frais avant d’être expulsés vers l’extérieur.
    • Chauffage,climatisation,ventilation,Chauffage,climatisation,ventilation,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique Isolation thermique et phoniqueIsolation thermique et phonique
    • 4-l’isolation termique et acoustique 4-1-prestation 4-2-norme et technique d’isolation thermique 4-3-norme et technique d’isolation phonique 4-4-isolation écologique conclusion
    • Isolation thermiqueIsolation thermique et acoustiqueet acoustique TECHNIQUE de réduction ouTECHNIQUE de réduction ou suppression de la propagation dessuppression de la propagation des rayonnements ou des ondes .rayonnements ou des ondes .
    • • Présentation Plusieurs raisons militent en faveur de l'isolation thermique des maisons. Ces raisons découlent de la caractéristique essentielle de toute matière destinée à l'isolation thermique: une bonne résistance au passage de la chaleur. La réduction des pertes de chaleur en hiver permet d'effectuer des économies de chauffage et la réduction des gains de chaleur en été réduit le coût du refroidissement des maisons climatisées. L'isolation des murs, des plafonds et quelque fois des planchers est souhaitable dans tous les bâtiments destinés à l'homme car elle rend les locaux plus confortables. L'isolation des bâtiments devant avoir un assez fort degré d'humidité relative est indispensable pour empêcher la condensation de se produire sur les murs, les plafonds et les planchers. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • • Principe de passage de la chaleurà travers un élément de construction Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Variation de la température à travers un élément de constructionVariation de la température à travers un élément de construction constitué d’une seule coucheconstitué d’une seule couche Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Calcul de la valeur K pour un élément de construciton comprenantCalcul de la valeur K pour un élément de construciton comprenant plusieurs couches. Exemple d’un mur en béton cellulaire (500plusieurs couches. Exemple d’un mur en béton cellulaire (500 Kg/mKg/m33 ) épais de 30 cmet enduit surles deux faces.) épais de 30 cmet enduit surles deux faces. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Calcul de la valeurmoyenne de la résistance à la conductibilitéCalcul de la valeurmoyenne de la résistance à la conductibilité calorifique pourdes éléments de construction composites decalorifique pourdes éléments de construction composites de plusieurs parties. Exemple d’un toit en pente recouvrant un combleplusieurs parties. Exemple d’un toit en pente recouvrant un comble aménagé.aménagé. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Variation de la température à travers un élément de constructionVariation de la température à travers un élément de construction comprenant plusieurs couchescomprenant plusieurs couches Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Variation de la température comme la figure 2, mais avec uneVariation de la température comme la figure 2, mais avec une représentation modifiée de l’élément de construction (selon sonreprésentation modifiée de l’élément de construction (selon son degré d’isolation thermique). La variation de température à traversdegré d’isolation thermique). La variation de température à travers Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Variation de la température pourdes éléments de constructionVariation de la température pourdes éléments de construction correspondant à différentes isolations avec une température intérieurescorrespondant à différentes isolations avec une température intérieures θθ = 28 °C et une température extérieure= 28 °C et une température extérieure θθ = 12 °C. la température de la= 12 °C. la température de la face intérieureface intérieure θθ du muraugmente avec l’efficacité de l’isolation. ETM:du muraugmente avec l’efficacité de l’isolation. ETM: EpaisseurTotale Maçonnerie.EpaisseurTotale Maçonnerie. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Indication surle procédé 1 A/V Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Murmassif sans isolation thermique Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Toit massif avec couverture étanche à la vapeur Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Analyse de la formation d’eau de condensation dans le cas d’un toit. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Murmassif avec écran pare vapeurextérieur. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Murmassif avec peau extérieure et couche d’airintercalée.Murmassif avec peau extérieure et couche d’airintercalée. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • L’eau se condense surla surface intérieure de l’encoignure dont la concavité est tournée vers l’intérieur. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • L’eau ne se condense pas surla surface intérieure de l’encoignure dont la concavité est tournée vers l’extérieur. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • L’eau se condense à cause de la surface extérieure importante du pont thermique qui conduit la chaleurde l’intérieur(fuite de chaleurimportante parunité de surface). Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • La fuite de chaleurparunité de surface est beaucoup plus faible à cause de la surface intérieure importante du pont thermique. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Murcomposite avec isolation thermique incorporée. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Muravec pare vapeurMuravec pare vapeurincorporé.. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Murcomposite sans pare vapeurMurcomposite sans pare vapeur Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Isolation thermique d’une riche pourradiateurIsolation thermique d’une riche pourradiateur Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Toiture d’un hall en bois (toiture froid) Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Toiture d’un hall en acieravec une couverture en aluminium (toiture froid) Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Toit pentu avec planchermassif Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Toit pentu avec plancheren solives. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique Effet des interstices dans les garnitures isolantes installées aumilieudes espaces des murs
    • Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique Modes d'isolationthermique pourles toitures
    • Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique Méthodes d'isolationdes planchers des maisons sans cave
    • Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique Isolation Thermiqueparl'Extérieur
    • Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique Systèmes d'isolations thermiques d'une façade nature et écologique. Structure du système: 1. Fixation Fixation mécanique au moyen de profilés de fixation. 2. Isolation Panneau en laine minérale rainuré. 3. Armature Masse d'enrobage minérale et treillis d'armature. 4. Primaire 5. Couche de finition Crépi silicate.
    • • Verre à haute isolation thermique • La différence décisive est faite par une couche d'argent extrêmement mince et invisible, c'est la couche à apport thermique. Elle est déposée sur le verre côté pièce, à l'intérieur du vitrage isolant. Il atteint un excellent coefficient k, pouvant aller jusqu'à 0,4 W/m2 K. • Un remplissage de l'espace entre verres avec un gaz rare (au lieu de l'air) provoque une diminution de la transmission thermique et permet d'attendre une valeur K de 0,4 W/m2 K. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Isolation acoustiqueIsolation acoustique
    • Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique • Dispositif • Sans précautions particulières, un coffre de volet roulant peut détériorer de manière importante les performances acoustiques d'une façade. C'est pour cette raison que les coffres CHRONO VX peuvent être équipés de feuilles de bitumes afin de leur fournir une performance optimale qui se rapproche de celle du gros œuvre.
    • Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique 90 éléments de toit préfabriqués forment la toiture shed de la nouvelle halle. Faits de bois suisse, les éléments impressionnent par leur dimension de 10,5 x 3,9 m et sont montés sur les traverses par la grue sur véhicule. De par la construction simple avec voligeage acoustique en bois ouvert on n’obtient pas seulement un élément de toiture mais du même coup un plafond acoustique d’excellente qualité. • Elément de toit avec plafond acoustique
    • • L’installation A gauche: élément de toit rempli de Saglan SR 22 et contreventement en croix. A droite: élément avec sous- toiture montée en fibres de bois Arbex. Pose du voligeage acoustique sur le lattage. La baguette de bois permet d'obtenir des ouvertures régulières en faveur de l'absorption acoustique. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • • L’isolation écologique
    • • FABRICANT CONSTRUCTEURDE MAISONS EN BOIS MASSIF ET ISOLATION OUATE DE CELLULOSE,HABITATIONS LEGERES DE LOISIRS LES ASSEMBLAGES Les assemblages des madriers ne comportent aucune pièce métallique. Ils sont chevillés verticalement. Ainsi notre structure "travaille" naturellement, tout au long de sa vie, sans contraintes et sans désordres Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • L'ISOLATION COEF. ISOLATION : K=0,24 EVACUATION VAPEUREAU La ouate de cellulose est insufflé sous pression dans le vide de 100 mm laissé entre les parois extérieures et intérieures. Notre "sandwich" respire librement : pas de pare-vapeur! Au contraire, juste après la mise en oeuvre de l'isolation, l'humidité résiduelle lui donne rapidement une structure alvéolaire, rigide et respirante. Avec le temps l'isolant ne se tasse pas. Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • L’isolation et l’écologie • Le projet : isolation écologique, isolation laine de mouton brute, bioconstruction, maison bio, maison écologique, habitat écologique, bioclimatisme Isoler en rénovation et à terme sous les rampants la totalité de la toiture de notre maison en laine de mouton brute bio. La laine, qui possède des qualités d'isolation et de régulation exceptionnelles (elle peut par exemple, absorber 1/3 de son poids en eau sans perdre ses propriétés isolantes), est utilisée telle quelle, sans être lavée. Le lavage de la laine lui retire son suint, et par la même occasion sa protection contre les insectes. • Cette année, nous nous sommes contentés de la poser sur le plancher du grenier (photo ci dessous). • Nous avions initialement prévu de réaliser l'isolation sous la toiture, en confectionnant des caissons en bois selon une technique présentée ci dessous, mais je je pense que nous allons nous orienter vers un autre projet (agrandissement de la maison de plain pied) : Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • Chauffage,climatisation,ventilationChauffage,climatisation,ventilation,,isolationisolation thermiquethermique et acoustiqueet acoustique
    • conclusionconclusion
    • La maison KentstownLa maison Kentstown La maison de Charles Coughlan à Kentstown Dublin , est bâtie dans un site superbe, sur les fondations d'un vieux moulin et près d'une cascade. Elle est un mélange harmonieux de pierres « recyclées » issues des ruines du moulin et de vieux bâtiments alentours, et de bois et de verre utilisés pour le solarium à plusieurs niveaux qui s'ouvre sur des terrasses en encorbellement descendant jusqu'à l'étang. Une partie de la chaleur est collectée dans la serre de façon passive, et est ensuite simplement redistribuée dans le salon, la cuisine et la salle à manger par des fenêtres ouvrant sur cet espace chauffé naturellement. Le « cœur » de la maison, constitué de pierres maçonnées, sert à la fois de structure porteuse et de masse thermique qui emmagasine la chaleur solaire et la redistribue dans toutes les pièces de vie à l'aide de conduits et de murs pariétodynamiques (circulation d'air chaud dans des murs munis de chicanes). L'électricité est générée par une turbine hydro-électrique. Le surplus de courant alimente un grand ballon d'eau au rez-de-chaussée. L'eau chaude circule dans un plancher chauffant, qui sert de chauffage d'appoint.
    • La maison tipiLa maison tipi Cette maison tipi est l'extension d'un petit cottage situé sur les bords de la rivière Shannon, à l'ouest du pays. Paul Leech a choisi ici une forme très originale, et qui, contre toute attente, s'intègre plutôt bien dans le paysage. C'est une maison tout en bois construite avec des matériaux sains, et qui utilise la technique des murs « respirants ». La hauteur totale du cône est de huit mètres ; en face sud, on retrouve l'incontournable baie vitrée pour capter l'énergie solaire sur une hauteur de cinq mètres. Cette maison a été construite autour d'un ancien puits qui sert à arroser le jardin (en permaculture) en été, et à fournir les calories nécessaires à la pompe à chaleur pour le chauffage d'hiver. Au centre de la pièce, une cheminée ronde en pierres maçonnées, sert de structure porteuse pour le plancher de l'étage.
    • 33 –– La maison taupinière :La maison taupinière : Cette maison à ossature bois (en rondins), est recouverte de terre végétale et engazonnée. Elle se trouve face à la mer et à plusieurs îles, dans un environnement de prairies verdoyantes. Autant dire qu'on ne la voit quasiment de nulle part tellement elle se fond dans le paysage