Centres urbains
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Centres urbains

on

  • 4,009 views

 

Statistics

Views

Total Views
4,009
Views on SlideShare
4,009
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
160
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • iè_i-(

Centres urbains Centres urbains Presentation Transcript

  • Les centresLes centres UrbainsUrbains Travail présenté par: Ameis Nassim
  • IntroductionIntroduction 1.1. Définitions de :Définitions de : Ville, Urbain, centre urbain, centralité .Ville, Urbain, centre urbain, centralité . 2.2. passage du monocentrisme au polycentrisme.passage du monocentrisme au polycentrisme.  Quelques problèmes des centres urbains.Quelques problèmes des centres urbains.  Intervention des urbanistes.Intervention des urbanistes. Vi l l es exi sta n tes / Vi l l es n ou vel l es.  Développement des villes.Développement des villes.  Définition du système de centre selon « ZUCCHELLI ».Définition du système de centre selon « ZUCCHELLI ». 4.4. Classification des centres.Classification des centres.  La composition.La composition.  La fonction.La fonction.  La configuration spatiale.(relation ville:/centre)La configuration spatiale.(relation ville:/centre)  La proximitéLa proximité 4.4. Etude d’exemple: cas du centre d’AlgerEtude d’exemple: cas du centre d’Alger Conclusion: méthode de projection d’un centre.Conclusion: méthode de projection d’un centre. Plan de travailPlan de travail
  • Qu’es que la ville?Qu’es que la ville? « la ville objet de l’urbanisme n’est pas « une ». Elle« la ville objet de l’urbanisme n’est pas « une ». Elle est un phénomène difficile à saisir, quiest un phénomène difficile à saisir, qui change dechange de formesformes et de contenu selon les lieux et leset de contenu selon les lieux et les conjonctures historiques, et évolue continuellement .,conjonctures historiques, et évolue continuellement ., il faut voir chaque ville comme un casil faut voir chaque ville comme un cas particulierparticulier etet uniqueunique. ». » Mr. SAIDOUNIMr. SAIDOUNI Qu’es que l’urbain ?Qu’es que l’urbain ? L’urbain est ce qui désigne l’ensemble formé par laL’urbain est ce qui désigne l’ensemble formé par la villes et ses banlieux.villes et ses banlieux.
  • Que ce qu’un centre urbain?Que ce qu’un centre urbain? Selon les géographes:Selon les géographes: «« Le centre est le noeud deLe centre est le noeud de la ville, bien souvent aula ville, bien souvent au sens propre c’est-à-diresens propre c’est-à-dire le carrefour des grandsle carrefour des grands axes de circulation auaxes de circulation au croisement desquels ellecroisement desquels elle s’est implantée,.....s’est implantée,.....
  • Centre deCentre de MontréalMontréal ...C’est la zone la plus...C’est la zone la plus intense en activités, celleintense en activités, celle ou sont accumulés lesou sont accumulés les bâtiments administratif,bâtiments administratif, bancaires les grandsbancaires les grands établissementsétablissements commerciaux,commerciaux, .. .. ..
  • Moscou, le Kremlin,Moscou, le Kremlin, La place rougeLa place rouge Et l’église SaintEt l’église Saint Vassili.Vassili. .. ..Ou encore le lieu ou.. ..Ou encore le lieu ou ce concentre les édificece concentre les édifice religieux, culturels ... »religieux, culturels ... »
  • « Le centre urbain est un regroupement d’équipements de nature diverse et en« Le centre urbain est un regroupement d’équipements de nature diverse et en nombre variable, spatialement organisé à un réseau de circulation,nombre variable, spatialement organisé à un réseau de circulation,  il assure des prestations en services d’un certain niveau,il assure des prestations en services d’un certain niveau,  il favorise les échanges et la diffusion des informations,il favorise les échanges et la diffusion des informations,  il participe à la distribution, à la consommation des biens,il participe à la distribution, à la consommation des biens, tout ceci pour une population données et dans un espace déterminé. »tout ceci pour une population données et dans un espace déterminé. » ZUCCHELLI.ZUCCHELLI. Le centre est donc:Le centre est donc:  Le point focal du control social et politique.  Le point condensateur et propulseur des échanges sociaux, économique et culturel....  le point ou l’offre des biens et services et sélective.(qualité, prix,rareté...).
  • StockholmStockholm New YorkNew York La configuration des centres urbains différent et offrent des images variable suivants les villes, elles peuvent être soit:  Ou bien un entassement de petit constructions et édifices.
  •  La centralité qualifie l’action d’un élément central surLa centralité qualifie l’action d’un élément central sur sa périphérie.sa périphérie.  La centralité dépend du pouvoir d’attraction ou deLa centralité dépend du pouvoir d’attraction ou de diffusion de cet élément qui repose à la fois surdiffusion de cet élément qui repose à la fois sur l’efficacité du pôle central et son accessibilité .l’efficacité du pôle central et son accessibilité .  Cet élément peut être un centre urbain, ou unCet élément peut être un centre urbain, ou un équipement métro polarisant plus spécialisé ( centreéquipement métro polarisant plus spécialisé ( centre commercial, culturel).commercial, culturel). Qu’es que la centralité?Qu’es que la centralité?
  • PROBLEMES DES CENTRESPROBLEMES DES CENTRES
  •  Ex: KOUBA. La non correspondance de la maille routièreLa non correspondance de la maille routière d’accès et de desserte de l’espaced’accès et de desserte de l’espace central.central.
  • La quantité de la population qui gravite autour du centreLa quantité de la population qui gravite autour du centre provenant des divers points de la ville et du territoire situé dansprovenant des divers points de la ville et du territoire situé dans sa zone d’influence.sa zone d’influence. Ex: BAB EL Oued.
  • Les difficultés d’accès dues à l’intensité et à l’hétérogénéité desLes difficultés d’accès dues à l’intensité et à l’hétérogénéité des circulations, des flux directionnels et convergents des personnescirculations, des flux directionnels et convergents des personnes et des véhicules.et des véhicules. Ex: KOUBA
  • L’incompatibilité entre le tissu, et les exigences des activitésL’incompatibilité entre le tissu, et les exigences des activités centrales.centrales. Ex: KOUBA
  • Centre de Chester (Angleterre) cette ville à fait l’objet d’un projet decette ville à fait l’objet d’un projet de rénovation et de restructuration durénovation et de restructuration du secteur central pour son adaptation auxsecteur central pour son adaptation aux nouvelles exigences de la vie moderne,nouvelles exigences de la vie moderne, problème prioritaire celui desproblème prioritaire celui des circulations et des aires decirculations et des aires de stationnement, le système routierstationnement, le système routier étudié assure une desserte périphériqueétudié assure une desserte périphérique des espaces centraux nouveaux etdes espaces centraux nouveaux et intègre les « aires anciennes »intègre les « aires anciennes » environnantes avec des liaisons facilesenvironnantes avec des liaisons faciles et directes, la configuration physiqueet directes, la configuration physique et spatiale de la propositionet spatiale de la proposition d’aménagement vise l’intégration desd’aménagement vise l’intégration des espaces,utilisés par des activitésespaces,utilisés par des activités
  • Pourquoi, et quand passe-t-on d’un à plusieurs centres? Au delà d’une certaine taille de l’agglomération le problème desAu delà d’une certaine taille de l’agglomération le problème des espaces centraux devient plus complexe ?????????espaces centraux devient plus complexe ????????? A ce moment une agglomération cesse d’être monocentrique pourA ce moment une agglomération cesse d’être monocentrique pour devenir polycentrique,devenir polycentrique,
  • Qu’es que la polycentralité?Qu’es que la polycentralité? « La polycentralité ou« La polycentralité ou SYSTEM DE CENTRESYSTEM DE CENTRE estest constitué par un réseau d’éléments ponctuels ou deconstitué par un réseau d’éléments ponctuels ou de regroupement d’équipements, articulé selon lesregroupement d’équipements, articulé selon les niveaux de prestations admis et les relations spatialesniveaux de prestations admis et les relations spatiales définissants une zone de desserte ou d’influence ».définissants une zone de desserte ou d’influence ». -ZUCCHELLI--ZUCCHELLI-
  • DEVELOPPEMENT PROGRESSIF ET CONTINU. Développement Progressif continue : Ce type de développement consiste en un agglutinement systématique de nouvelles unités prolongeant le noyau initial et occupant le site par étapes sans laisser de vides jusqu'à absorber les espaces fonctionnels extérieurs a la cité.
  • DEVELOPPEMENT PAR SATELISATIONDEVELOPPEMENT PAR SATELISATION Développement Par satellisation : Dans ce cas, il s’agi de crée une ou plusieurs composantes isolées par des espaces intermédiaires et extérieurs au noyau initial, plus tard, une opération d’urbanisation réunira le tous.
  • Les villes satellites de LondresLes villes satellites de Londres
  •  Développement Mixte : Un développement qui utilise les deux types précédents
  • développement concentrique : Ce développement ce fait a partir du pôle urbain centrale. Il est en fonction de l’ossature urbaine : radiale, annulaire, mixte. Les sites propice a ce type d’extension sont les plaines, cuvettes et plateau ( cas de Marrakech).
  • développement linaire : Ce fait d’une part et d’autre d’une ossature urbaine allongée avec convergence latérale du réseau viaire, les sites concernés : les vallées, cours d’eau, rivage maritime (cas d’Alger).
  • développement en étoile : Pour des cités implanté sur des carrefours routiers radiant ou sur des sites de convergence au relief tourmenté ( cas de Amman, Rio de Janeiro).
  • Développement Compacte autourCompacte autour de la cité :de la cité : Dans ce cas, le noyauDans ce cas, le noyau historique est englobé par lehistorique est englobé par le nouveau tissu, quelquefois lenouveau tissu, quelquefois le centre est asphyxier (cas de lacentre est asphyxier (cas de la casbah d’Alger) voir mêmecasbah d’Alger) voir même grignoter par la nouvelle villegrignoter par la nouvelle ville (cas d’Alexandrie).(cas d’Alexandrie). Cette extension est due pourCette extension est due pour des raisons relatifs au site etdes raisons relatifs au site et aux fonctions respectives entreaux fonctions respectives entre la cité et la nouvelle ville.la cité et la nouvelle ville.
  • Dédoublement :Dédoublement : Ce mode ce fait quand leCe mode ce fait quand le site de la cité traditionnellesite de la cité traditionnelle n’a pas le potentieln’a pas le potentiel d’extension suffisant oud’extension suffisant ou bien par décision délibérébien par décision délibéré (cas de Fès). Ce type(cas de Fès). Ce type marque une tentative demarque une tentative de création d’une nouvellecréation d’une nouvelle composante decomposante de l’agglomération plus oul’agglomération plus ou moins attente au noyaumoins attente au noyau historique ou bien isolé dehistorique ou bien isolé de celui ci.celui ci. Seul problème qui se pose : laSeul problème qui se pose : la liaison entre les deuxliaison entre les deux agglomérations.agglomérations.
  • Eclatement :Eclatement : Due au site qui est extrêmementDue au site qui est extrêmement morcelé, au relief ou au tracé dumorcelé, au relief ou au tracé du maillage des voies demaillage des voies de communication éloigné de la citécommunication éloigné de la cité traditionnelle.traditionnelle. Ce type de développementCe type de développement démarre le long de la voie dedémarre le long de la voie de circulation et a partir du noyaucirculation et a partir du noyau ( par satellisation). Il a pour( par satellisation). Il a pour conséquence de laisser seconséquence de laisser se développer des agglomérationdévelopper des agglomération désarticule autour d’un noyaudésarticule autour d’un noyau isolé.isolé.
  • CLASSIFICATION DESCLASSIFICATION DES CENTRESCENTRES CENTRE HISTORIQUE CENTRE AFFAIRES EX CENTRE ADMINISTRATIF
  • LA FONCTION
  • Exemple de centre historique:Exemple de centre historique: La CASBAH d’Alger.La CASBAH d’Alger.
  • Exemple de centre vécu:Exemple de centre vécu: Ex: BAB EL Oued.
  • Exemple de centre administratif:Exemple de centre administratif:
  • Ex: NEW YORCK . Exemple de centre d’affaireExemple de centre d’affaire
  • Quartier de la défense (Paris)Quartier de la défense (Paris) Il se situe au centre du quartier d'affaires de La DéfenseIl se situe au centre du quartier d'affaires de La Défense Ce projet crée une sorte de « centre du Centre »Ce projet crée une sorte de « centre du Centre » c’est ŕ dire un lien de convergence des flux etc’est ŕ dire un lien de convergence des flux et de tous les mouvements : c'est l'idée de l'Atrium,de tous les mouvements : c'est l'idée de l'Atrium, vaste nef de verre reliant entre eux tous les bâtiments,vaste nef de verre reliant entre eux tous les bâtiments, contenant tous les services.contenant tous les services.  
  • La tour Montparnasse (Paris).La tour Montparnasse (Paris). La tour Montparnasse a été construiteLa tour Montparnasse a été construite de 1969 à 1973.Elle est haute de 210de 1969 à 1973.Elle est haute de 210 m et comporte 58 étages, dont la plupartm et comporte 58 étages, dont la plupart sont occupés par des bureaux.sont occupés par des bureaux.
  • LA PROXIMITE
  • Le centre « local » :Le centre « local » : Ce centre s’intéresse qu’a une partie restreinte deCe centre s’intéresse qu’a une partie restreinte de population en raison des biens et services primairespopulation en raison des biens et services primaires qu’il offre, ce centre présente une accessibilitéqu’il offre, ce centre présente une accessibilité piétonne très facile.piétonne très facile.
  • Le centre « filtre »:Le centre « filtre »: c’est un centre auquel font recours les usagersc’est un centre auquel font recours les usagers extérieurs à l’agglomération,pour sa Proximité ou saextérieurs à l’agglomération,pour sa Proximité ou sa position par rapport au système de transport, ainsiposition par rapport au système de transport, ainsi que pour la qualité des biens et services qu’il peutque pour la qualité des biens et services qu’il peut Axe deAxe de KOUBA.KOUBA.
  • Le centre « relais »:Le centre « relais »: C’est un centre intermédiaire auquel font recours lesC’est un centre intermédiaire auquel font recours les habitants qui n’arrivent pas à satisfaire certain besoins sur lehabitants qui n’arrivent pas à satisfaire certain besoins sur le niveau local, ou parce qu’ils désirent diversifiaient leursniveau local, ou parce qu’ils désirent diversifiaient leurs achats,mais qui ne peuvent pas s’engager vers un centreachats,mais qui ne peuvent pas s’engager vers un centre supérieursupérieur pour des raisons d distance ou d’accessibilité.pour des raisons d distance ou d’accessibilité. HUSSEIN DEYHUSSEIN DEY
  • Le centre « terminal »:Le centre « terminal »: C’est le centre supérieur ou les habitants se rendent exceptionnellement pourexceptionnellement pour profiter de la rareté et laprofiter de la rareté et la qualité de certain biensqualité de certain biens et services.et services. Ou tout simplement pourOu tout simplement pour profiter de l’animationprofiter de l’animation créer par la diversité descréer par la diversité des activitésactivités
  • LA CONFIGURATION SPATIALE.
  • Centre en tache La disposition du cadre bâti ouLa disposition du cadre bâti ou se déroulent les diversesse déroulent les diverses activités centrales intéresseactivités centrales intéresse une aire normalementune aire normalement découpé par une mailledécoupé par une maille routière plus ou moinsroutière plus ou moins régulière et serrée avec unerégulière et serrée avec une accessibilitéaccessibilité multidirectionnelle quimultidirectionnelle qui favorise la concentration desfavorise la concentration des activités en plusieurs pôles.activités en plusieurs pôles. STADTKERNSTADTKERN DE MANNHEIMDE MANNHEIM C’est le plan type des villes romaines, il estC’est le plan type des villes romaines, il est apparu à plusieurs reprises au moyens ageapparu à plusieurs reprises au moyens age et à l’époque moderne comme le type deet à l’époque moderne comme le type de villes rationnel.villes rationnel.
  •      STADTKERNSTADTKERN DEDE MANNHEIMMANNHEIM
  • Centre en linéaire La disposition du cadreLa disposition du cadre bâti, suit un axe préférentielbâti, suit un axe préférentiel d’accessibilité (route radiald’accessibilité (route radial ou pénétrante), avecou pénétrante), avec quelques pôles de plus fortequelques pôles de plus forte animations etanimations et caractéristiques auxcaractéristiques aux jonctions et ou carrefours.jonctions et ou carrefours. La ville se développe autour du carrefour ouLa ville se développe autour du carrefour ou viennent se croiser les voies, elle englobeviennent se croiser les voies, elle englobe plusieurs noyaux fonctionnels différents àplusieurs noyaux fonctionnels différents à l’intérieur de l’enceinte.l’intérieur de l’enceinte.
  • Mur d’enceinte Habitations Bâtiments publics Axe TRAME RADIALETRAME RADIALE
  • Centre ponctuel: La disposition du bâti se limite aux abords d’une place, d’un square ou d’un espace libre, souvent en retrait d’un axe routier ou d’un carrefour, il y a une accessibilité piétonne à partir de l’environnement immédiat.
  • TRAME PARALLELETRAME PARALLELE Accès Habitation s Rue Espace public central Accès principal Bâtiment public
  • Variante d’aménagement concernant laVariante d’aménagement concernant la centralité d’Algercentralité d’Alger proposition du CNERUproposition du CNERU PUD 1983    ’ .
  • Recommandations du CNERU pourRecommandations du CNERU pour l’aménagement du centre d’ALGERl’aménagement du centre d’ALGER  
  • Actions engagées dans le périmètreActions engagées dans le périmètre Hamma-HusseinHamma-Hussein--DeyDey CNERU 1985
  • Bibliographie:Bibliographie: o Traité de géographie urbaine.3eme édition.Traité de géographie urbaine.3eme édition.  P.291-295 / librairie Armand colin.1963.P.291-295 / librairie Armand colin.1963. o dictionnaire encyclopédique le Larousse.dictionnaire encyclopédique le Larousse.  P.281.librarie larousse.1979.P.281.librarie larousse.1979.  o Eléments sur les centres villes dans le monde arabe.Eléments sur les centres villes dans le monde arabe.  P.151.URBAMA.1988.P.151.URBAMA.1988. o Introduction à l’urbanisme opérationnel et à la compositionIntroduction à l’urbanisme opérationnel et à la composition urbaine.urbaine.  Volume 08.A.ZUCCHELLI.1976/1977.Volume 08.A.ZUCCHELLI.1976/1977. o Précis de géographie urbaine.Précis de géographie urbaine.  P. GEORGE .Presse universitaire.1974.P. GEORGE .Presse universitaire.1974. o Villes islamique, Cités d’hier et aujourd’hui.Villes islamique, Cités d’hier et aujourd’hui.  J. MSEFER. Conseil internationale de la langue française.1984J. MSEFER. Conseil internationale de la langue française.1984