• Like

Le Financement Du Projet Renard

  • 1,420 views
Uploaded on

Cette présentation, intitulée entente de financement du projet Renard, est aussi disponible sous l’onglet de Stornoway sur le site de SEDAR à www.sedar.com

Cette présentation, intitulée entente de financement du projet Renard, est aussi disponible sous l’onglet de Stornoway sur le site de SEDAR à www.sedar.com

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,420
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
2
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. ÉTABLISSEMENT DE LA PREMIÈRE MINE DE DIAMANTS DU QUÉBEC Annonce d’un montage financier de 944 M$ CA afin de financer entièrement le projet diamantifère Renard jusqu’à la production Le 9 avril 2014 Matt MansonMatt Manson Président, chef de la direction et administrateurPrésident, chef de la direction et administrateur Orin BaranowskyOrin Baranowsky Directeur des relations avec les investisseursDirecteur des relations avec les investisseurs Un prospectus provisoire contenant de l’information importante au sujet des titres décrits dans le présent document a été déposé auprès de l’autorité en valeurs mobilières de chacune des provinces du Canada visées. Un exemplaire du prospectus provisoire et de toutes ses modifications doit être transmis avec le présent document. Le prospectus provisoire est encore susceptible d’être complété. Aucune souscription ou offre d’achat de titres ne peut être acceptée avant le visa du prospectus définitif. Le présent document ne révèle pas de façon complète tous les faits importants relatifs aux titres offerts. Il est recommandé aux investisseurs de lire le prospectus provisoire, le prospectus définitif et toutes leurs modifications pour obtenir l’information relative à ces faits, particulièrement les facteurs de risque liés aux titres offerts, avant de prendre une décision d’investissement. Un prospectus provisoire contenant de l’information importante au sujet des titres décrits dans le présent document a été déposé auprès de l’autorité en valeurs mobilières de chacune des provinces du Canada visées. Un exemplaire du prospectus provisoire et de toutes ses modifications doit être transmis avec le présent document. Le prospectus provisoire est encore susceptible d’être complété. Aucune souscription ou offre d’achat de titres ne peut être acceptée avant le visa du prospectus définitif. Le présent document ne révèle pas de façon complète tous les faits importants relatifs aux titres offerts. Il est recommandé aux investisseurs de lire le prospectus provisoire, le prospectus définitif et toutes leurs modifications pour obtenir l’information relative à ces faits, particulièrement les facteurs de risque liés aux titres offerts, avant de prendre une décision d’investissement.
  • 2. 2 Énoncés prospectifs et autres mises en garde Cette présentation contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes et du terme « forward-looking statements » dans la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Ces énoncés prospectifs et ces renseignements, appelés dans les présentes « énoncés prospectifs », sont préparés à la date de cette présentation et la Société n’entend pas les mettre à jour et n’a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi. Les énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur; ils reflètent les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs et ils comprennent, sans s’y limiter, des énoncés à l’égard i) de la quantité de ressources minérales et de gisements minéraux potentiels des cibles d’exploration; ii) de la quantité de la production future pour une période donnée; iii) de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes de l’exploitation minière; iv) des hypothèses relatives à la teneur récupérée, à la récupération moyenne du minerai, à la dilution interne, à la dilution minière et à d’autres paramètres miniers indiqués dans l’étude de faisabilité de 2011 ou l’étude d’optimisation de 2013; v) des hypothèses relatives aux produits bruts des activités ordinaires, aux flux de trésorerie opérationnels et à d’autres éléments des produits des activités ordinaires indiqués dans l’étude de faisabilité de 2011 ou l’étude d’optimisation de 2013; vi) du potentiel d’agrandissement de la mine et de sa durée de vie prévue; vii) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires et la prise de décision de production; viii) des plans d’exploration futurs; ix) des cours futurs des diamants bruts; x) les avantages économiques d’utiliser une centrale électrique alimentée au gaz naturel liquéfié plutôt qu’au diesel; et xi) des sources de financement et des besoins de financement prévus. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements ou rendement futurs (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que « s’attendre à », « prévoir », « planifier », « projeter », « estimer », « supposer », « avoir l’intention », « stratégie », « buts », « objectifs », « échéancier » ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, événements ou résultats « peuvent », « pourraient » ou « devraient » être pris, survenir ou être atteints ou en utilisant le mode futur ou conditionnel à leur égard ou encore la forme négative de l’un de ces termes ou d’expressions similaires) n’est pas un énoncé de faits historiques et peut être un énoncé prospectif. Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines hypothèses formulées par Stornoway et ses consultants et d’autres facteurs importants qui, s’ils se révèlent inexacts, pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels de Stornoway à différer considérablement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Ces énoncés et renseignements s’appuient sur plusieurs hypothèses en ce qui concerne les stratégies d’entreprise actuelles et futures ainsi que le contexte dans lequel Stornoway exercera son activité à l’avenir, y compris le prix des diamants, les coûts prévus et la capacité de Stornoway d’atteindre ses objectifs. Parmi les hypothèses importantes posées par Stornoway ou ses consultants dans le cadre de la préparation des énoncés prospectifs, on note les suivantes : i) les investissements requis et les besoins estimatifs en matière de main-d’œuvre; ii) les estimations de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes; iii) la réception des approbations réglementaires se rapportant aux opérations de financement selon des modalités acceptables dans des délais habituels; iv) l’hypothèse selon laquelle une décision de production sera prise et cette décision sera positive; v) le calendrier prévu de mise en production de la mine; vi) les cours des diamants bruts et leur possible impact sur la valeur du projet diamantifère Renard; vii) la capacité de la Société à réunir les fonds nécessaires à la construction d’une mine au projet diamantifère Renard; et viii) les plans d’exploration et les objectifs futurs.
  • 3. 3 Énoncés prospectifs et autres mises en garde (suite) Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les résultats, rendements ou réalisations réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs, notamment, sans s’y limiter: i) les augmentations relatives aux coûts en capital et aux coûts opérationnels proposés; ii) les hausses des coûts de financement ou les changements défavorables touchant les conditions du financement disponible; iii) des taux d’imposition ou de redevances plus élevés que prévu; iv) les résultats de l’exploration dans les zones d’élargissement potentiel des ressources; v) les changements visant les plans de mise en valeur ou d’exploitation minière en raison de changements visant d’autres facteurs ou des résultats d’exploration de Stornoway; vi) les changements visant les paramètres de projet alors que la mise au point des plans se poursuit et leur éventuelle incidence sur la valeur du projet diamantifère Renard; xiii) la capacité de la Société à conclure des ententes définitives avec les parties au financement et à clôturer les opérations de financement récemment annoncés. Des facteurs de risque additionnels sont décrits dans la rubrique « Description des activités – Facteurs de risque » de la plus récente notice annuelle déposée par la Société et dans la rubrique « Risques et incertitudes » du plus récent rapport de gestion intermédiaire déposé par la Société disponibles sous le profil de la Société à l’adresse : www.sedar.com. Stornoway ne s’engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs, qu’ils soient écrits ou verbaux, qui peuvent être faits de temps à autre, par elle ou en son nom, sauf si elle y est tenue par la loi. Les lecteurs sont invités à consulter le rapport technique daté du 28 février 2013 intitulé « The Renard Diamond Project, Quebec, Canada, Feasibility Study Update, NI 43-101 Technical Report, February 28, 2013 », relativement à l’étude d’optimisation de janvier 2013 et le communiqué daté du 23 juillet 203 relativement à l’estimation des ressources minérales de juillet 2013 pour de plus amples renseignements et d’autres hypothèses concernant le projet. Les personnes qualifiées qui ont préparé les rapports techniques et les communiqués qui constituent le fondement de la présentation sont indiquées dans la notice annuelle de la Société datée du 25 juillet 2013. L’information de nature scientifique ou technique figurant dans cette présentation a été examinée et approuvée par Robin Hopkins, géologue (T.N.-O./Nt), vice-président, Exploration, une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101. Les opérations de financements décrites dans cette présentation visent à fournir un montage financier complet pour la construction du projet diamantifère Renard et, à ce titre, la réalisation, la prise d’effet ou la disponibilité, selon le cas, de chacune des opérations de financement est conditionnelle à la réalisation (à l’exclusion de la facilité relative à l’équipement), à la prise d’effet ou à la disponibilité, selon le cas, de chacune des autres opérations de financement. Un placement dans les reçus de souscription comporte un certain nombre de risques et doit être considéré comme spéculatif en raison de la nature des activités de Stornoway et du stade actuel d’exploration et de développement de ses propriétés minières. Les investisseurs éventuels sont priés d’étudier attentivement les facteurs de risque décrits et intégrés par renvoi dans le prospectus provisoire, notamment dans les rubriques « Énoncés prospectifs » et « Facteurs de risque » de celui-ci. Les investisseurs éventuels devraient savoir que l’achat de reçus de souscription pourrait avoir des incidences fiscales. Le prospectus provisoire pourrait ne pas entièrement décrire ces incidences fiscales. Les investisseurs éventuels devraient lire la partie fiscale figurant dans le prospectus provisoire, notamment dans la rubrique « Incidences fiscales fédérales canadiennes » de celui-ci, et consulter un conseiller en fiscalité. La qualité et la teneur potentielle de toute cible pour exploration future (« CEF ») ont été définies en fonction d’une modélisation géologique, de la cartographie des affleurements, d’un forage de délimitation limité, d’un échantillonnage de surface et de l’extrapolation des volumes de kimberlite à partir des ressources minérales présumées jusqu’à une profondeur d’environ 775 m, soit la base du forage actuel comme elle est établie au gîte Renard 4.
  • 4. 4 Sommaire de l’opération Le projet diamantifère Renard est autorisé et est prêt à être construit Stornoway est maintenant heureuse d’annoncer une entente de financement de 944 M$ CA pour financier entièrement le projet jusqu’à la production Faits saillants de l’opération : Financement unique de tous les coûts, éventualités, besoins en fonds de roulement et coûts de financement du projet. Plus importante opération de financement de projet unique visant une société diamantifère négociée en bourse. Équilibre minutieux entre financement lié à la production, emprunt et capitaux propres pour maximiser la croissance de la valeur pour les actionnaires tirée du développement du projet. Commanditaires : • Orion Mine Finance • Investissement Québec/Ressources Québec • Caisse de dépôt et placement du Québec
  • 5. 5 Structure de l’opération Type Montant ( % du total) Description Capitaux propres ordinaires 427M$ CA (45 %) • Placement public négocié de reçus de souscription d’un capital de 184 M$ CA • Placement privé d’un capital de 243 M$ CA auprès d’Orion (110 M$ US), de RQ (100 M$ CA) et de la Caisse (22 M$ CA) Achat de la production de diamants 250 $ US (29 %) • 20 % de la production de diamants (Orion 16 %, Caisse 4 %) avec un paiement continu d’environ 56 $ US/ct1 Débentures convertibles 50 M$ US (6 %) • Fourni par Orion; 7 ans, coupon 6,25 %, prime de conversion de 35 % sur le prix d’émission Prêt de premier rang 100 M$ CA (11 %) • Fourni par IQ; paiement amorti sur 7 ans, taux fixe (obligation QC) + 5,75 % ou taux préf. + 4,75 % Financement d’équipement 35 M$ US(4 %) • Fourni par Caterpillar Facilité en cas de dépassement des coûts 48 M$ CA (5 %) • Tranche de 20 M$ CA fournie par IQ (même modalité que le prêt de premier rang) • Tranche de 28 M$ CA fournie par la Caisse (non garantie, durée de 7 ans, coupon 10 %) Total 944 M$ CA (100 %) Suppose un taux de change de 1,00 $ US = 1,10 $ CA 1. Comprend le remboursement des frais de commercialisation Contrepartie Montant ( % du total) Orion Mine Finance 396 M$ CA (42 %) Investissement Québec/ Ressources Québec 220 M$ CA (23 %) Caisse de dépôt et placement du Québec 105 M$ CA (11 %) Caterpillar Financial 39 M$ CA (4 %) Public 184 M$ CA (15 %) Total 944 M$ CA (100 %) 87 M$ CA 811 M$ CA 944 M$ CA 70 M$ CA 71 M$ CA Financement Besoins de financement Nouveau financement Financement existant FDC de 48 M$ CA et 33 M$ CA en fonds de roulement Coûts liés au financement et intérêts pendant la construction Dépenses en immobilisations initiales + indexation 811 M$ CA 70 M$ CA 69 M$ CA Chemin minier du projet Renard
  • 6. 6 Premier contrat d’achat de la production de diamants du monde Pourquoi le financement de la production? Marge opérationnelle au comptant du projet (scénario des réserves, données théoriques) Le projet diamantifère Renard est idéal pour un arrangement d’achat de la production : le projet dispose d’une marge opérationnelle élevée et ses besoins en capitaux sont initiaux. La structure de financement d’achat de la production-emprunts-capitaux propres minimise la dilution pour les actionnaires et accroît la VAN par action de Stornoway. La somme de 250 M$ US pour 20 % de la production représente 34 % des coûts en capital initial du projet diamantifère Renard et 29 % du plan financier global. 67,2 % Étude d’optimisation de 2013 ` Financement lié à la production de 20 % -6,6 % +2,6 % +3,8 % -2,1 % Scénario actuel des réserves du plan de mine Scénario d’exploitation selon l’étude sur le GNL d’octobre 2013 Taux de change Hypothèses relatives aux prix des diamants1 64,9 % Notes : 1. L’étude d’optimisation de janvier 2013 utilisait les prix des diamants de mai 2011.
  • 7. 7 Opérations de financement de projet comparables récentes1 Caviardé Conformément à l’alinéa 13.7(4)b) du Règlement 41-101 sur les obligations générales relatives aux prospectus, certaines données comparatives et information connexe ont été supprimées de cette version modèle de la présentation.
  • 8. 8 Échéancier des opérations Date Description 9 avril • Lancement du placement public négocié de capitaux propres au moyen de reçus de souscription 10 avril – 1er mai • Marketing du placement public de capitaux propres Fin avril – début mai • Fixation du prix et clôture du placement public de capitaux propres et libération des fonds dans un compte entiercé Fin avril – début mai • Mise à la poste de la circulaire de sollicitation de procurations de la direction aux actionnaires de Stornoway Fin mai • Assemblée extraordinaire des actionnaires de Stornoway 1er juin • Libération du produit et émission d’actions ordinaires aux porteurs de reçus de souscription • Signature des documents définitifs pour toutes les opérations de financement
  • 9. 9 Principaux actionnariats Cours de l’action (TSX-SWY): 8 avril 2014 $ CA 0,99 $ Haut-bas des 52 dernières semaines $ CA 0,49 $ – 1,22 $ Volume moyen : 6 mois 164 800 Capitalisation boursière : (selon les actions avec et sans droit de vote) $ CA 174 M Total des actions en circulation : (de base et convertibles sans droit de vote) 175 M Total des options et bons de souscription en circulation : (7,7 M d’options 0,40 $- 2,39 $; 18,1 M bons de souscription 0,95 $ - 1,21 $) 26 M Trésorerie consolidée : (au 31 janvier 2014) $ CA 21 M Dette consolidée : (facilité de secours de 100 M$ avec IQ non prélevée) $ CA 66 M VAN du projet du scénario des réserves1: (Étude d’optimisation de janvier 2013) $ US 391 M P/VAN du scénario des réserves : (Étudie d’optimisation de janvier 2013) 0,51 x Bilan Structure du capital avant l’opération Notes : 1. VAN de 7 % au 1er janvier 2013 Rendement de l’action sur 2 ans IQ (actions ordinaires et actions convertibles sans droit de vote) 23,1 % 33,0 % Agnico-Eagle 9,7 % 8,4 % Flottant 67,2 % 58,6 % Après dilutionDe base
  • 10. 10 Avantages de l’opération L’entente de financement de projet pour le projet diamantifère Renard de 944 M$ CA proposée par Stornoway offre aux actionnaires tant actuels que nouveaux les possibilités suivantes : Finance entièrement le projet diamantifère Renard jusqu’à la production : vision claire pour les actionnaires jusqu’à l’achèvement du projet. Répond aux besoins financiers de Stornoway et libère la valeur du projet. Permet à l’évaluation de la société de passer de société d’exploration/mise en valeur à producteur Comprend une facilité en cas de dépassement des coûts (FDC) et couvre tous les coûts de financement prévus et les besoins en fonds de roulement. Minimise la potentielle dilution pour les actionnaires comparativement aux structures de FDC entièrement en capitaux propres ou en emprunts + capitaux propres, procurant une VAN potentielle supérieure par action. Équitable pour les actionnaires : les actionnaires peuvent voter, les capitaux propres privés et publics seront d’un prix égal.
  • 11. 1111 Première mine de diamants du Québec
  • 12. 12 Lynx R10 N R7 R1Hibou R4 R9 R2 R3 R65 R8 Kimberlites avec réserves minérales probables Hibou Lynx R4 R9 R2 R3 R65 Kimberlites avec potentiel de ressources minérales R1Hibou Lynx Legend Propriétés de Stornoway Installation d’Hydro-Québec Kimberlites de Renard Dyke kimberlitique Kimberlites régionales Lignes électriques d’Hydro-Québec Prolongement de la route 167/chemin minier du projet Renard Route Exploration/projets miniers LÉGENDE : 0 1 2 Kilometers 60 0 60 120 Kilometers Renard LG3LG2 LG4 Laforge 1 Laforge 2 Brisay Propriété de Foxtrot Strateco Eastmain MineWestern Troy Troilus Mine Eleonore Temiscamie Mistissini Chibougamau Matagami Wemindji Kimberlites de Renard Kimberlites avec ressources minérales présumées
  • 13. 13 La faisabilité : 11 ans d’exploitation minière d’une réserve minérale de 18 M carats (24 Mtonnes) Permis et plan à long terme La vision : le gîte est toujours ouvert 40 60 80 100 120 140 Millions de tonnes 20 0 Étendue élevée de la CEF Ressource minérale présumée Étendue faible de la CEF Ressource minérale indiquée Notes : Les catégories des réserves et des ressources sont conformes aux normes de l’ICM sur les définitions pour les ressources et réserves minérales. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas de viabilité économique établie. La quantité et la teneur possibles d’une CEF sont de nature conceptuelle, et rien ne garantit que l’exploration plus poussée entraînera la délimitation de la cible comme une ressource minérale. Potentiel des ressources minérales du projet diamantifère Renard Selon l’estimation des ressources minérales de 2013 0m 100m 200m 400m 600m 700m 500m 300m Renard 65 29/24 ct/100t Renard 65 29/24 ct/100t Renard 3 103/112 ct/100t Renard 3 103/112 ct/100t Renard 2 104/119 ct/100t Renard 2 104/119 ct/100t Renard 9 53 ct/100t Renard 9 53 ct/100t Renard 4 60/50 ct/100t Renard 4 60/50 ct/100t 27 M carats en ressources minérales indiquées 17 M carats en ressources minérales présumées CEF de 26-48 M carats Source : Stornoway, 2014
  • 14. Plan de mine fondé sur les réserves minérales Étude d’optimisation de 2013 0m 100m 200m 400m 600m 700m 500m 300m Notes 1. Principales hypothèses :1 $ CA = 1 $ US, pétrole 95 $ US/baril, croissance de 2,5 % des prix des diamants en dollars constants du T311 au T425, facteur de récupération du minerai de 82,9 %, dilution minière et interne de 23,8 %, teneur de dilution de 0 ct/100 t, date d’effet du 1er janvier 2013 pour le calcul de la VAN et du TRI. 2. Exprimé selon les conditions de mai 2011. 3. Exprimés selon les conditions d’octobre 2012, ajustés en fonction de l’étude sur le GNL de 2013, les dépenses en immobilisations seraient de 754M$ et les frais d’exploitation seraient de 54$/t ou 71$/carat. 4. Réel. 5. Excluent les coûts capitalisés avant la production. 6. Exprimés selon des données théoriques réduites. Plan de mine fondé sur les réserves minérales1 (Étude d’optimisation de 2013 au moyen de la parité du dollar et des prix des diamants de mai 2011) Paramètres miniers Durée de vie de la mine 11 ans Réserve minérale 17,9 M carats Prix moyen des diamants2 180 $/carat Taux de production 2,2 Mtonnes/an Production moy. de diamants 1,6 M carats/an Revenu brut (M$ CA) 4 268 $ Coûts en capital initiaux Dép. en immobilisations initiales3 752 M$ Indexation 45 M$ Chemin minier de Renard4 70 M$ Paramètres d’exploitation Frais d’exploitation3,5 58 $/t (76 $/carat) Marge d’exploitation 67 % Flux de trésorerie 2,7 G$ Paramètres d’évaluation6 VAN après impôt (7 %; 1er janv. 2013) 391 M$ TRI après impôt 16,3 % Récupération de l’investissement 4,8 ans Renard 65Renard 65 Renard 2Renard 2 Renard 3Renard 3 Renard 4Renard 4 14 Source : Stornoway, 2014
  • 15. 15 Plan de mine fondé sur les ressources minérales Plan à long terme : Fondement de l’obtention des permis et EIEMS 0m 100m 200m 400m 600m 700m 500m 300m Renard 65Renard 65 Renard 2Renard 2 Renard 3Renard 3 Renard 4Renard 4 Renard 9Renard 9 27 M carats en ressources minérales indiquées 17 M carats en ressources minérales présumées CEF de 26-48 M carats Plan de mine fondé sur les ressources minérales (selon l’EIEMS de décembre 2012 et l’obtention des permis miniers) Un plan d’exploitation selon une durée de vie de la mine prolongée Comprend 2,3 M carats en ressources minérales indiquées dans la mine à ciel ouvert Renard 65, jusqu’à 17 M carats de ressources minérales présumées dans les mines Renard 2, 3, 4 et 9, et une augmentation du traitement du minerai annuel à 2,5 Mtonnes/an. Représente le plan de mine contenu dans l’EIEMS de décembre 2012 et les autorisations d’exploitation de Renard, mais ne fait pas partie de l’étude d’optimisation de 2013 conforme au Règlement 43-101. Notes : Les catégories des réserves et des ressources sont conformes aux normes de l’ICM sur les définitions pour les ressources et réserves minérales. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas de viabilité économique établie. La quantité et la teneur possibles d’une cible pour exploration future (« CEF ») sont de nature conceptuelle, et rien ne garantit que l’exploration plus poussée entraînera la délimitation de la cible comme une ressource minérale. L’étude d’optimisation de 2013 de Renard ne comprend pas ce qui suit : 1. Le potentiel d’accroissement de la durée de vie de la mine provenant de ressources minérales additionnelles et de cibles d’exploration en profondeur. 2. L’incidence positive potentielle sur les gros diamants. 3.Accroissement du volume provenant de la capacité de traitement en usine additionnelle. Source : Stornoway, 2014
  • 16. 16 Qu’est-ce qui a changé depuis l’étude d’optimisation de 2013? 0m 100m 200m 400m 600m 700m 500m 300m Renard 65Renard 65 Renard 2Renard 2 Renard 3Renard 3 Renard 4Renard 4 Renard 9Renard 9 27 M carats en ressources minérales indiquées 17 M carats en ressources minérales présumées CEF de 26-48 M carats Notes : Les catégories des réserves et des ressources sont conformes aux normes de l’ICM sur les définitions pour les ressources et réserves minérales. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas de viabilité économique établie. La quantité et la teneur possibles d’une cible pour exploration future (« CEF ») sont de nature conceptuelle, et rien ne garantit que l’exploration plus poussée entraînera la délimitation de la cible comme une ressource minérale. Augmentation de 14 % des ressources minérales indiquées Juillet 2013 : 2,3 M carats additionnels à Renard 65 (7,9 Mtonnes à 29 ct/100 t), pouvant être exploités à ciel ouvert à une profondeur de 150 m. Réduction de 7 % des coûts d’exploitation avec l’option de GNL Octobre 2013 : Réduction des coûts d’exploitation annuels jusqu’à 10 M$ en utilisant le GNL pour produire l’électricité, avec une augmentation des dépenses en immobilisations de seulement 2,6 M$. Amélioration de 10 % du taux de change $ CA/$ US 90 % des dépenses en immobilisations du projet sont libellées en $ CA. L’étude d’optimisation de 2013 supposait la parité du dollar. Le taux actuel de 1,10 $ CA = 1,00 $ US augmente les marges et la VAN. Reprise soutenue des prix des diamants Mars 2014 : Estimations révisées de 197 $ US/ct pour R2; 187 $ US/carat pour R65, une augmentation sur le marché de 4 % depuis mars 2013 et à 2 % des hypothèses de l’étude de faisabilité de 2011 et de l’étude d’optimisation de 2013. Source : Stornoway, 2014
  • 17. 17 Stornoway sera un important producteur de diamants Producteurs de diamants actuels et futurs Caviardé Conformément à l’alinéa 13.7(4)b) du Règlement 41-101 sur les obligations générales relatives aux prospectus, certaines données comparatives et information connexe ont été supprimées de cette version modèle de la présentation.
  • 18. 1818 Exécution du projet
  • 19. 19 Stérile Aire de confinement de la kimberlite traitée (CKT) Empilement du mort-terrain R2-R3 Empilement du minerai R65 Camp Usine Route vers Chibougamau Aménagement général du projet
  • 20. 20 Exécution du projet Complexe d’hébergement Usines de traitement et centrale Infrastructure d’accès préalablement financée et déjà construite Chemin minier de Renard ouvert au trafic depuis le 30 août 2013. Aérodrome ouvert depuis le 5 novembre 2013. Environnement favorable en matière de coûts et de main-d’œuvre L’ampleur limitée de l’activité récente en construction minière au Québec signifie un environnement concurrentiel sur le plan des coûts et une bonne disponibilité des entrepreneurs/de la main- d’œuvre. Équipe du propriétaire et contrat d’IAGC en place Équipe montréalaise du propriétaire en place pour la planification, l’ingénierie, l’environnement, les relations avec les parties prenantes et la gestion des coûts. Stornoway conclura également un contrat d’IAGC avec SNC-Lavalin et AMEC. Option de centrale au GNL achevée pour un risque lié aux coûts d’exploitation réduit L’option de centrale au GNL utilise l’accès routier toutes saisons et le réseau de distribution de GNL commercial existant au Québec.
  • 21. 21 Obtention des permis et acceptabilité sur le plan social Appui réglementaire et public solide pour la première mine de diamants du Québec Permis social Obtention des permis Mars 2012 : Entente sur les répercussions et les avantages (« ERA » ou « convention Mecheshoo ») avec la nation crie de Mistissini et le Grand Conseil des Cris (EI). Juillet 2012 : Ententes de partenariats signées avec Chibougamau et Chapais. Oct. 2012 : Permis d’exploitation minière au Québec délivré. Déc. 2012 : Certificat d’autorisation du Québec délivré. Juillet 2013 : Décision positive en matière d’évaluation environnementale fédérale rendue. Toutes les ententes avec les collectivités et les autorisations réglementaires requises afin de procéder à la construction sont en place.
  • 22. 22 Le prolongement de la route 167 et le chemin minier de Renard La seule mine de diamants canadienne avec un accès routier en toutes saisons 50 km Projet diamantifère Renard Projets miniers Propriétés de Stornoway Parc Albanel- Témiscamie-Otish Segment A : 0-82 km Segment B : 82-14 3km Segment C : 143-195 km Segment D : 195-240 km Légende Renard WesternTroy Eastmain Abitex Strateco Mistissini Lac Mistassini Lac Naococane Lac Hecla Lac Albanel Km 0 Km 82 Km 240 Km 195 Km 143 Début de la construction d’un accès routier en toutes saisons reliant Renard au système d’autoroutes du Québec en fév. 2012. Segments routiers A et B (143 km) construits par Québec en tant qu’autoroute à 2 voies. Segments C et D (97 km) construits par Stornoway en tant que « chemin minier Renard » à une voie. Tous les 4 segments ont été reliés et ouverts aux fins de la circulation de la construction de la mine le 10 août 2013, 2 mois d’avance par rapport à l’échéancier et environ 10 % en deça des prévisions budgétaires. Pour achever ces travaux, Québec a fourni à Stornoway un financement par emprunt de 77 M$, remboursable lors du début de la production commerciale à Renard. Stornoway a été en mesure d’appliquer 7 M$ d’économies d’emprunt pour achever les travaux de génie civil pour l’aéroport de Renard. Segments C et D Stornoway 97 km de chemin minier (50 km/h) Segments A & B Min. des Transports 143 km d’autoroute régionale (70 km/h) Connexion des routes le 30 août 2013 Transport du pont temporaire préfabriqué au cours du mois de mars 2013
  • 23. 23 Aperçu du chemin KM 210 KM 237 KM 155
  • 24. 24 Pont de la rivière Eastmain KM 184 KM 184
  • 25. 25 Aéroport de Renard L’aéroport de Renard est situé à 8 km au sud de l’emplacement du projet. La certification de la piste d’atterrissage sera demandée auprès de Transport Canada afin de recevoir des avions à turbopropulsion Dash 8-300 et des avions Hercules. Critères de conception (3C-NP): • Surface gravelée • 30 m de largeur par 1 494 m de longueur • Voie de circulation et tablier de 100 m x 100 m • Équipée d’une capacité d’atterrissage assisté Travaux de génie civil achevés : premier atterrissage en nov. 2013. Emplacement du projet diamantifère Renard Oct. 2013 Nov. 2013 Sept. 2013
  • 26. 26 Centrale électrique alimentée au gaz naturel liquéfié Étude de faisabilité publiée en octobre 2013 En vue d’optimiser le projet, Stornoway a étudié des options plus efficientes sur le plan des coûts pour l’alimentation en énergie sur place autre que par des génératrices traditionnelles alimentées au diesel. Une ligne électrique d’Hydro-Québec a été exclue à court terme en raison des dépenses en immobilisations trop élevées. Le 21 octobre 2013, Stornoway a annoncé qu’elle procèdera à la mise en place d’une génératrice alimentée au GNL grâce à la capacité de recevoir régulièrement des livraisons de GNL cryogénique par le chemin minier de Renard. La centrale au GNL de Renard comprendra sept génératrices de 2,1 MW au gaz, capables de fournir suffisamment d’énergie pour les caractéristiques d’exploitation normale du projet de 9,5 MW.
  • 27. 27 Centrale électrique alimentée au gaz naturel liquéfié Étude de faisabilité publiée en octobre 2013 Une centrale électrique alimentée au GNL offre de nombreux avantages par rapport au diesel : • Réduction considérable des coûts d’exploitation annuels de 8 M$ à 10 M$ par année, pour un faible coût en capital additionnel de 2,6 M$. • Jusqu’à 43 % moins d’émissions de gaz à effet de serre. • Marché d’approvisionnement stable à long terme en utilisant le réseau de distribution commerciale existant au Québec. • Élimination du propane sur place, puisque le GNL sera utilisé pour le chauffage des bâtiments et de la mine souterraine. Le diesel continuera d’être utilisé pour la flotte d’équipement minier mobile et les activités de construction Améliorations des coûts avec le GNL Étude d’optimisation de 2013 avec diesel Étude d’optimisation de 2013 avec GNL Coût unitaire de l’énergie ($ CA/kWh) 1 0,299 $ 0,188 $ (-37 %) Frais d’exploitation unitaires (C$/tonne) 1, 2 57,63 $ 53,84 $ (-7 %) Coûts en capital initial (M$ CA) 1 752,1 $ 754,0 $ (+0.3 %) Frais d’exploitation sur la vie de la mine (M$ CA) 1, 3 1 013 $ 1 010 $ (-0.3 %) Consommation annuelle de diesel (millions de litres) 27,5 5,9 (-79 %) Consommation annuelle de GNL (milliers de m3 /an) s.o. 41,7 Consommation annuelle de propane (milliers de m3 /an) 3,5 s.o. Notes 1.Les coûts de l’étude d’optimisation de 2013 se basent sur les conditions d’octobre 2012. 2. Exclut les coûts de pré-production capitalisés. 3.Inclut tous les coûts en capital initial, différé et de maintien, les éventualités et l’indexation. Principales hypothèses Selon la durée de vie de mine de 11 ans estimée à partir des réserves minérales (17,9 M carats) figurant à l’étude d’optimisation de 2013, un régime d’exploitation normale de 9,49 MW, 1 $ CA = 1 $ US, pétrole à 95 $ US/baril.
  • 28. 28 Progrès au site Octobre 2013 Banc d’emprunt R65 Déboisement Usine d’échantillonnage en vrac à SMD Camp de construction Chemin routier de Renard R65 R2 R9 R4
  • 29. 29 Échéancier du projet Révisé en mars 2014 en fonction de l’échéancier de financement du projet diamantifère Renard Étude de faisabilité (nov. 2011 : terminée) EIEMS ( terminée) Audiences publiques (terminées) Autorisations rég. (terminées) Permis d’exploitation précis (50) Ingénierie détaillée Financement de projet Construction de la route Construction de la mine Mise à niveau et démarrage Production commerciale 2012 2H 2H 2H 2H2H 1H 1H 1H1H 2013 2014 2015 2016 2H1H 2017 1er accès véhicule Selon l’échéancier de financement du projet diamantifère Renard, la mise en service de l’usine est prévue au T3 de 2016 et la production commerciale, au T2 de 2017.
  • 30. 3030 Potentiel du projet
  • 31. 31 490 m asl -275 m asl 0 m 790 m Ressources minérales indiquées Légende Ressources minérales présumées Total des CEF (bas) Total des CEF (haut) Expansion continue des ressources minérales Programme de forage de conversion des ressources minérales en profondeur de 10 M$ devant commencer en avril 2014 Renard 2Renard 2 Renard 3Renard 3 Renard 4Renard 4 Renard 65Renard 65 Renard 9Renard 9 1. Conversion des ressources minérales présumées de Renard 65 en ressources minérales indiquées jusqu’à 150 m de profondeur (juillet 2013 : terminée) 2. Ajout de la brèche de Renard 2 aux ressources minérales indiquées et présumées (juillet 2013 : terminé) 3. Cible de conversion des ressources minérales présumées de forte teneur de Renard 2 en ressources minérales indiquées (6,2 M carats dans 5,23 Mtonnes) et ciblage d’une exploration additionnelle de 4,2 à 7,3 M carats de 700 à 770 m de profondeur. Ouvert sous le niveau de 770 m. (programme de forage de 2014) 1 2 3 Notes : Les catégories des réserves et des ressources sont conformes aux normes de l’ICM sur les définitions pour les ressources et réserves minérales. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas de viabilité économique établie. La quantité et la teneur possibles d’une cible pour exploration future (« CEF ») sont de nature conceptuelle, et rien ne garantit que l’exploration plus poussée entraînera la délimitation de la cible comme une ressource minérale. .
  • 32. 32 Diamants de haute valeur de Renard Potentiel de gros diamants non inclus dans les modèles d’évaluation du scénario de base Les cheminées kimberlitiques de Renard ont des populations diamantifères similaires mais marginalement différentes indiquant une distribution granulométrique grossière et des proportions élevées de grosses gemmes blanches. 99 % en poids de qualité gemme/quasi-gemme. 1% de bort de qualité industrielle. Potentiel d’accroissement de la valeur dans les grosses gemmes : diamants plus gros que 10,8 ct (« spéciaux ») estimés selon trois à six pierres de 50-100 ct et selon une à deux pierres de plus de 100 ct à chaque tranche de 100 000 carats (aux deux semaines). Non pris en compte dans le modèle de revenu. L’étude d’optimisation de 2013 supposait une évaluation moyenne du diamant de 180 $ US/ct (calculée sans indexation) selon les prix de mai 2011. L’estimation actuelle de la valeur moyenne des diamants, en mars 2014, est de 190 $ US/ct (sans indexation). Évaluations des diamants de mars 2014 (WWW International Diamond Consultants Ltd.) Kimberlite Taille de l’échantillon d’évaluation (carats) Prix de l’échantillon de mars 2014 de WWW ($ US/carat)1 Prix modélisés de référence de mars 2014 de WWW (US$/carat)1 Sensibilité (minimale à supérieure) Renard 2 1 580 187 $ 197 $ 178 $ à 222 $ Renard 3 2 753 179 $ 157 $ 146 $ à 192 $ Renard 4 2 674 101 $ 106 $ (155 $)2 100 $ à 174 $ Renard 65 997 262 $ 187 $ 175 $ à 211 $ Notes 1.Tous les prix sont en $ US/ct. Échantillons recueillis au moyen d’un tamis d’une coupure de DTC+1. 2. Si la population de diamants de Renard 4 affiche une distribution granulométrique égale à la moyenne de Renard 2 et 3, WWW a estimé qu’un prix modélisé de référence pour les diamants de 155 $ le carat s’appliquerait en fonction des prix de mars 2014. Source: Mise à jour de l’évaluation de WWW en mars 2014. Pierres de l’échantillonnage en vrac de Renard 3 de plus de 2 carats. « Tout-venant »
  • 33. 33 100 150 200 250 300 350 01/01/10 01/01/11 01/01/12 31/12/12 01/01/14 Indicejusqu’en2009=100 Indice du diamant brut de WWW, croissance des prix modélisés de Renard ajustée en fonction de l’IPC WWW R.I. CPI Adj Base Price Mai 2011 Mars 2013 +20 % -10 % +10 % -20 % Mars 2014 Fluctuations du prix du diamant brut Le marché du diamant, de janvier 2010 à mars 2014 Un suivi du marché du diamant depuis la publication de l’étude de faisabilité de 2011 et de l’étude d’optimisation de 2013 indique que les prix du diamant brut sont demeurés généralement dans les limites des sensibilités figurant dans le modèle financier de l’étude de faisabilité de 2011 (cours au comptant de mai 2011 et une indexation des prix annuelle en dollars constants de 2,5 %). Évaluation de mai 2011 figurant dans l’étude de faisabilité de 2011 et l’étude d’optimisation de 2013 fondée sur la moyenne de 5 diamantaires c. 10 % sous le prix de l’indice du diamant brut de WWW Indice du diamant brut de WWW Prix de référence ajusté en fonction de l’IPC
  • 34. 34 Offre de diamants bruts Perspectives du marché du diamant Facteurs fondamentaux de l’offre et de la demande attrayants Demande en diamants bruts Les prévisions d’offre de diamants bruts sont solides étant donné le petit nombre de producteurs de diamants à l’échelle mondiale et la difficulté à trouver de nouveaux gîtes et à les mettre en production. Le consensus vise une augmentation mineure de l’offre jusqu’en 2018 et une baisse de l’offre par la suite. Les prévisions de croissance de la demande se fondent sur l’application des habitudes de consommation de diamants régionales aux prévisions de croissances du PIB. Le rapport d’août 2013 émis par Bain & Co et Antwerp World Diamonds Center prévoit un TCAC de l’offre de diamants bruts de 2,0 % et un TCAC de la demande en diamants bruts de 5,1 %. L’étude d’optimisation de 2013 comporte un TCAC du prix du diamant réel de 2,5 %, compatible avec les prévisions faisant l’objet du consensus. Le TCAC du prix du diamant brut réel a été de 8,9 % d’octobre 2003 à mars 2014 selon des données théoriques. Sources : WWW International Diamond Consultants Ltd.; The Global Diamond Report, August 2013: Bain & Co/Antwerp World Diamond Centre
  • 35. 3535 Sommaire
  • 36. 36 Stornoway Diamond Corporation TSX : SWY Bail minier et certificats d’autorisation délivrés Infrastructure d’accès déjà achevée : la seule mine de diamants canadienne avec un accès routier en toutes saisons. Soutien public solide au Québec; ERA en place Facteurs fondamentaux d’offre et de demande excellents Environnement favorable à l’exécution et à l’exploitation du projet Potentiel additionnel des ressources minérales, des prix du diamants et de la capacité de l’usine non pris en compte dans la faisabilité de référence Propriété exclusive du projet diamantifère Renard, l’un des rares nouveaux projets de diamants en développement dans le monde Assorti des permis et prêt à démarrer Aujourd’hui, annonce de la plus importante opération de financement de projet unique du monde pour une société diamantifère négociée en bourse afin de financer entièrement le projet jusqu’à la production.
  • 37. 3737 Annexe : Ressources pour les investisseurs
  • 38. 38 Hume Kyle Indépendant Zara Boldt Chef des services financiers et VP, Finances Pat Godin Chef de l’exploitation et administrateur Matt Manson Président, chef de la direction et administrateur Michel Blouin Indépendant/ Désigné par IQ Yves Harvey Indépendant John LeBoutillier Indépendant/ Désigné par IQ Monique Mercier Indépendante/ Désignée par IQ Peter Nixon Indépendant Ebe Scherkus Indépendant/ Président du conseil Membres de la direction Administrateurs non membres de la direction Principaux directeurs Siège social : Longueuil, Québec Bureau d’exploration : North Vancouver, C.-B. Bureaux au sein des collectivités : Mistissini et Chibougamau, Québec Conseil et équipe de direction de Stornoway Serge Vézina Indépendant Yves Perron VP, Ingénierie et Construction Ghislain Poirier VP, Affaires publiques Brian Glover VP, Protection des actifs Martin Boucher VP, Développement durable Robin Hopkins VP, Exploration Ian Holl VP Processing Brian Glover VP Asset Protection Orin Baranowsky Director, IR
  • 39. 39 Pat Godin Chef de l’exploitation et administrateur Biographies Ebe Scherkus Président du conseil Matt Manson a été nommé président de Stornoway Diamond Corporation en mars 2007 puis président et chef de la direction en janvier 2009. De 1999 à 2005, il était à l’emploi d’Aber Diamond Corporation (maintenant Dominion Diamond Corporation) à titre de VP, Marketing puis de VP, Services techniques et contrôle, période pendant laquelle il a participé au financement de 230 M$ US du projet diamantifère Diavik tout en assumant la supervision des activités technique et de marketing d’Aber. M. Manson est diplômé de l’Université d’Édimbourg (B. Sc., Géophysique 1987) et de l’Université de Toronto (M. Sc., Géologie 1989 et Ph. D., Géologie 1996), et compte plus de 18 ans d’expérience en activités d’exploration, de mise en valeur et de production de diamants. Pat Godin s’est joint à Stornoway à titre de chef de l’exploitation en mai 2010. Auparavant, il a été VP, Développement de projets pour GMining Services, chargé de la mise en valeur de la mine Essakane au Burkina Faso sous contrat pour IAMGOLD, VP, Exploitation pour Canadian Royalties, et président directeur général de CBJ-CAIMAN S.A.S., filiale française de Cambior / IAMGOLD. Pendant plusieurs années, il a participé à diverses propriétés canadiennes de Cambior en Abitibi-Témiscamingue, où il a progressé vers des postes de direction en développement de projet et en gestion minière. Il est titulaire d’un baccalauréat en génie minier de l’Université Laval à Québec et est membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Il est président du conseil de Geomega Resources et administrateur de Orbit-Garant Drilling. M. Scherkus a été président et chef de l’exploitation et administrateur d’Agnico-Eagle de 2005 à février 2012. Avant sa nomination à titre de président et chef de l’exploitation en décembre 2005, M. Scherkus a agi à titre de vice-président principal et chef de l’exploitation de 1998 à 2005, de vice-président, Exploitation de 1996 à 1998, de directeur de la division LaRonde d’Agnico-Eagle de 1986 à 1996 et de gestionnaire de projets de 1985 à 1986. Il est diplômé de l’Université McGill (B. Sc.), membre de l’Association of Professional Engineers de l’Ontario et ancien président de l’Association minière du Québec. Il est président du conseil de Premier Gold Mines Ltd. Matt Manson Président, chef de la direction et administrateur
  • 40. 40 Stornoway Diamond Corporation TSX : SWY Siège social : 1111, rue Saint-Charles Ouest Longueuil (Québec ) J4K 4G4 Tél. : +1 (450) 616-5555 Personnes-ressources : Matt Manson PhD, président et chef de la direction mmanson@stornowaydiamonds.com Tél. : +1 (416) 304-1026 x101 Orin Baranowsky CFA, Directeur des RI obaranowsky@stornowaydiamonds.com Tél. : +1 (416) 304-1026 x103 www.stornowaydiamonds.com