Your SlideShare is downloading. ×
1325 - Ameliorer et Demultiplier le Système de Riziculture Intensive en Afrique de l’Ouest
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

1325 - Ameliorer et Demultiplier le Système de Riziculture Intensive en Afrique de l’Ouest

308
views

Published on

Title: Ameliorer et Demultiplier le Système de Riziculture Intensive en Afrique de l’Ouest …

Title: Ameliorer et Demultiplier le Système de Riziculture Intensive en Afrique de l’Ouest
Presented by: Erika Styger
Presented at: Third Africa Rice Congress
Venue and Date: Yaounde, Cameroon. October 21-24, 2013

Published in: Technology

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
308
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Ameliorer et Demultiplier le Système de Riziculture Intensive en Afrique de l’Ouest CORAF/WECARD • INSTITUT D’ÉCONOMIE RURALE (Mali) • SRI-RICE (Université Cornell, USA) Phase 1 du projet • Octobre 2013-Octobre 2016 Q u’est- ce q u e c ’est q u e le Systè me d e R i z i cu l t u re I nte nsi ve ou l e S R I ? Le SRI est une approche agro-écologique pour cultiver le riz permettant d’augmenter les rendements et en même temps diminuer l’utilisation des intrants, notamment l’eau, les engrais chimiques et les pesticides. Le SRI peut être appliqué à toutes les variétés de riz, aussi bien locale qu’amélioré. Co mment l ’ap p ro c h e SR I e st mi se e n œu v re ? Comment diffère-t-il des pratiques conventionnelles? Les images ci-dessous permettent de comprendre étape par étape comment les paysans adaptent les pratiques culturales et comment la morphologie du riz change. Group A : Pays expérimentés Bénin, Burkina Faso, Mali Ces trois pays ont des années d’expérience avec le SRI dans plusieurs localités, avec des structures de formation en place. L’objectif est d’assurer la diffusion et l’adoption du SRI à grande échelle par une approche harmonisée et avec la conception et la mise en place d’un bon système de suivi-évaluation. 1 Groupe B : Pays intermédiaires, moyennement expérimentés Ghana, Nigeria, Togo, Sénégal, Sierra Leone Avec leurs expériences préliminaires sur le SRI, ces cinq pays ont une bonne base a partir de laquelle ils peuvent évoluer rapidement. L’objectif est de renforcer leurs capacités dans le domaine de la formation et de la mise en œuvre du SRI, et d’étendre leurs expériences à de nouvelles localités et à différents systèmes de riziculture. Groupe C : Pays peu expérimentés mais intéressés Etablissement des jeunes plants vigoureux de 8 à 12 jours B A C C A 2 C A B B C B Densité réduite de plantation 1 plant par poquet avec un écartement plus élevé entre poquets B C Niger, Guinée, Libéria, Côte d’Ivoire, la Gambie 3 Aération active du soL Le sarclage mécanique améliore les conditions aérobic du sol et incorpore les mauvaises herbes comme engrais vert AMELIORER ET DEMULTIPLIER LE SYSTEME DE RIZICULTURE INTENSIVE EN AFRIQUE DE L’OUEST est la première phase de 3 ans d’un projet de 6 ans, financé par la Banque Mondiale pour augmenter la productivité du riz dans 13 pays de la zone CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, la Gambie, Ghana, Guinée, Libéria, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, et Togo), comme montré sur la carte en haut. Ce projet fait partie du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP) qui est piloté par le CORAF/WECARD . La Coordination régionale de la mise en œuvre du projet est assuré par le Centre National de Spécialisation sur le Riz (CNS-RIZ) de l’Institut d’Economie Rurale (IER) au Mali. Le mandat du CNS-Riz est d’évaluer, sélectionner, tester et démultiplier des nouvelles technologies, pratiques et innovations pour augmenter durablement la production du riz à travers la région de l’Afrique de l’Ouest. En 2012 et 2013 les pays membres du WAAPP et leurs partenaires ont, par un processus participatif décidé de lancer le projet SRI. Chaqu’un des treize pays concernés va mettre en œuvre ce projet selon l’expérience déjà obtenue (voir les catégories des pays en haut) et avec les fonds PPAAO nationaux. Des points focaux nationaux se chargeront de coordonner les activités en collaborant avec les ONG, groupements et associations paysans, secteur privé, agences et institutions gouvernementales pour le développement et la recherche. Le Centre International pour le SRI, basé à l’Université de Cornell à New York, USA est le principal partenaire technique. Contacts: Dr. Gaoussou Traoré, Institut d’Économie Rurale, Mali – gtraore9@yahoo.fr Dr. Erika Styger, SRI-Rice, Cornell University, USA – eds8@cornell.edu 4 5 En SRI, le repiquage se fait à un plant avec un écartement élargi entre les poquets, contrairement au repiquage conventionnel de plusieurs plants par poquet en plus étroite densité. Cela aboutit à une réduction de semences de 80 à 95% ; chaque plant a assez de l’espace, lumière et nutriments pour se bien développer. Les plants produisent plus de talles, devient plus vigoureux avec des racines plus profondes ce qui aboutit à une meilleure santé de la plante, avec une longueur des panicules et taille de graines plus élevés. L’augmentation de rendement est souvent de 50% ou plus- comme démontrés dans beaucoup de localités à travers l’Afrique de l’Ouest et du monde. Au moment où les paysans commencent à adopter et adapter le SRI, la gestion des mauvaises herbes change. Au lieu de l’inondation permanente ou l’utilisation des herbicides, l’application d’une sarclo-bineuse se fait plusieurs fois. Différents modèles de sarcleuses peuvent servir des conditions irriguées ou pluviales. Réduction de l’eau d’irrigation, à travers la pratique l’alternance irrigation et asséchage du paddy pour créer des conditions aérés du sol Le riz est souvent inondé pour lutter contre les mauvaises herbes, mais des conditions anaérobiques du sol empêchent un bon développement du système racinaire, de la santé des plants, la disponibilité des nutriments. En plus, cela limite la diversité, l’abondance et l’efficacité de la flore du sol. Avec moins d’eau, l’utilisation de la sarcleuse et addition de la matière organique au sol, les conditions pour le développement des plants sont améliorées, et la nécessité de besoin en engrais chimique est réduit. Fertilisation avec la matière organique est favorisée et complétée selon besoin avec les engrais chimiques Le SRI est un système qui crée des synergies qui produisent des résultats plus importants que la somme des parts. L’application de la matière organique aux conditions aérées du sol permet de créer un habitat riche et complexe pour les microorganismes qui améliore les conditions de croissance pour les plants. En repiquant des jeunes plants vigoureux avec un écartement espacé, chaque plant peut se développer individuellement exprimant son potentiel génétique plus fortement. Le résultat est un meilleur rendement, une moindre utilisation des intrants et un meilleur revenu pour les paysans. Ces cinq pays ont des essais très limités en cours sur le SRI et peu ou pas de capacité de formation en place. L’objectif est d’organiser des sessions de formation initiale sur le SRI et de conduire des testes pilotes dans différentes localités à travers chaque pays. Q u’es t ce l e p ro j e t ? Préparer des jeunes plants vigoureux pour le repiquage permet de développer le potentiel pour le tallage. Contrairement aux pratiques paysanne de répiquage de plants âgés, la méthodologie SRI recommande de repiquer les plants à 2 feuilles avec un soin élevé pendant l’arrachage, transport des plants and repiquage des plants pour ne pas réduire leur potentiel de développement rapide.   CNS-RIZ