Choisir sa plateforme de développement mobile

2,328 views
2,229 views

Published on

Quelques semaines après la disponibilité de
Windows Phone 8, et pour le dernier numéro de
l’année 2012, nous allons parler d’un sujet chaud
pour le développeur : quel système mobile choisir
pour développer ses applications ?

Published in: Technology
0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
2,328
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
11
Actions
Shares
0
Downloads
30
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Choisir sa plateforme de développement mobile

  1. 1. 30-49 19/12/12 21:53 Page 30 i développement mobile Android, iOS, Windows Phone 8 : Choisir sa plateforme de développement mobile Quelques semaines après la disponibilité de Windows Phone 8, et pour le dernier numéro de l’année 2012, nous allons parler d’un sujet chaud pour le développeur : quel système mobile choisir pour développer ses applications ? ’un côté, deux monstres dominent les D débats sur le marché du smartphone : Android (Google) et iOS (Apple). De l’autre côté, très loin derrière, vous avez Windows Phone, BlackBerry, etc. Récem- ment, IDC a livré quelques chiffres montrant l’archi-domination sur les systèmes (estima- © istockphoto.com/piart tions 2012) : • 68,3 % pour Android • 18,5 % pour iOS • 4,7 % pour BlackBerry OS • 2,6 % pour Windows Phone Il faut dire que Android est présent sur plu- sieurs dizaines de modèles, contrairement à modèle économique et les applications Toujours en 2013, il faudra suivre BlackBer- Apple qui est le seul à produire des termi- payantes mais Google arrive peu à peu à ry 10 qui sera dévoilé fin janvier. RIM joue naux iOS, la prouesse de la Pomme n’en est mieux monétiser sa plateforme. avec BB 10 sa dernière carte, et même que plus remarquable. Microsoft ne peut purement et simplement sa survie. Nous ne que faire mieux avec Windows Phone 8, 3 larrons en 2013 le mettons pas sur notre liste de choix à mais le chemin sera très long pour espérer Android et iOS seront donc sans conteste cause de sa non-disponibilité. Si BB 10 pro- titiller Apple, voire, Google. les premiers choix. Difficile de faire l’impas- pose de belles choses, il risque tout de Pour le 3e trimestre 2012, deux construc- se. Le troisième système est certainement même de se faire rapidement laminer par teurs dominent le marché des smartphones : Windows Phone 8, même si son marché se Windows Phone 8. Samsung (56 millions d’unités vendues) et limite à environ 3 %, actuellement. C’est le Dans ce dossier spécial, nous allons vous Apple (27 millions d’unités vendues). Depuis système qui devrait logiquement le plus pro- faire partager des avis de développeurs, un an, Nokia s’écroule et tombe à seulement gresser en 2013. Reste à étendre l’écosys- nous interroger sur comment choisir sa pla- 10 millions (la nouvelle gamme Lumia tème et à attirer les développeurs. Sans teforme, les outils, sans oublier les bons devrait, si tout va bien, améliorer cela). La marché de masse, Windows Phone 8 n’inté- conseils. A vous de jouer. plateforme iOS demeure la première pour le ressera pas le développeur et les éditeurs. # François Tonic PROgrammez ! < 30 > JANVIER 2013
  2. 2. 30-49 19/12/12 21:53 Page 31 i développement mobile Quels critères pour quelle plateforme ? L’ère des travailleurs rivés à leur bureau 40 heures par semaine appartient désormais au passé. Aujourd’hui l’utilisation de tablettes et smartphones dans l’entreprise se présente comme une opportunité pour les employés, mais représente également un défi conséquent à relever pour les sociétés et comporte quelques risques qu’il faut savoir gérer. Indépendamment de la taille des structures, la gestion des problématiques infor matiques et des questions de sécurité ne cesse de croître à mesure que les entreprises rendent leurs données métier accessibles sur les terminaux mobiles. vant de se lancer dans le développe- CODE NATIF ? A ment d’applications mobiles, il impor- te de prendre en compte un certain nombre de considérations. En effet, chaque Le développement d’une application mobile en code natif présente des avantages signifi- catifs. Cette méthode permet d’accéder en environnement informatique est différent profondeur aux paramètres de l’appareil et avec ses besoins propres. d’optimiser de manière plus efficace la per- De quel budget dispose-t-on ? De quelles formance. Elle rend disponible certaines fonctionnalités nouvelles a-t-on besoin ? Sur fonctionnalités qui ne sont pas accessibles mort de Flash. Mais Flash est loin d’être quelle plateforme souhaite-t-on rendre dispo- aux plateformes Flex et HTML5. Ainsi pour mort ! Il est vrai que Adobe ralentit progres- nible son application ? Souhaite-t-on per- les applications requérant des fonctionnali- sivement ses efforts et son support de Flash mettre la pratique du Bring Your Own Device tés très spécifiques, uniques, il n’y a pas d’al- pour la mobilité, mais la plateforme Adobe dans son entreprise, tendance récente de ternative au développement en code natif. Air rencontre toujours un succès croissant. plus en plus répandue des employés qui utili- Fiabilité, rapidité et puissance sont donc les Apache Flex est parfaitement efficace aussi sent leur appareil mobile personnel pour utili- maîtres mots. Mais il faut minorer cette per- bien pour des applications de poste de travail ser des ser vices et ressources de formance par la dépendance : tout dévelop- que pour des appareils mobiles (Android, l’entreprise comme la messagerie profes- pement en code natif correspond à un iOS, …), voire des applications TV. Son grand sionnelle, ou accéder à des serveurs de développement spécifique pour un type d’ap- avantage reste la rapidité de mise en œuvre fichiers, des bases de données internes ? pareil mobile en particulier et tout déploie- pour un aspect visuel séduisant. Les fonctionnalités natives sont-elles cri- ment sur un autre type de mobile nécessite Signalons encore que la plateforme continue tiques, indispensables ? De combien de un nouveau développement. Il faut donc pré- malgré tout de s’enrichir, notamment avec temps dispose-t-on pour déployer l’applica- voir autant de (re)développements de l’appli- une série d’extensions pour plus de fonction- tion ? Quelle est l’importance de la vitesse, cation que de terminaux… nalités natives des terminaux mobiles pris de la performance ? L’application requiert-elle Parmi les avantages d’un développement en individuellement. la fonctionnalité spécifique d’un appareil ? code natif, citons : Avec la donation de Flex à la fondation Quels langages de programmation sont maî- • les outils, le support et les meilleures pra- Apache, c’est juste une nouvelle ère qui trisés par les ressources internes ? ... tiques fournis par les fabricants qui per- commence. Le SDK Apache Flex sera plus Le choix de la plateforme de développement mettent d’accélérer les développements, lentement amélioré par Adobe, mais égale- en elle-même soulève bon nombre d’interro- • les performances, ment par une communauté beaucoup plus gations. • l’accès à la plupart des fonctions des plate- large. Les nouvelles mises à jour logicielles Néanmoins, en les comparant les unes aux formes, d’Apache Flex SDK, d’Adobe AIR Runtime et autres, trois approches distinctes de déve- • des interfaces utilisateurs plus familières d’Adobe Flash Builder confèrent une puis- loppement d’une application se profilent : 1) (en termes de look & feel) sance à ce jour inégalée pour le développe- l’approche de développement en code natif, •… ment multiplateforme. Ainsi, la dernière 2) opter pour une solution Flex / Air, 3) mise à jour d’Adobe AIR Runtime (3.5) com- recourir à la technologie HTML5. FLEX / AIR porte déjà le support iOS 6 SDK, et la nou- Chacune de ces trois options présente évi- Lorsque Adobe a remis à l’Apache Software velle version d’Adobe Flash Builder (4.7) demment des avantages et des inconvé- Foundation le code source de sa solution comporte des fonctions de simulation, test, nients. L’enjeu est de savoir identifier Flex1, tous ses détracteurs ont hurlé à la debogage pour iOS on-device. l’approche qui sera le plus profitable à son 1. PC World, Adobe Donates Flex to Apache : entreprise. http://www.pcworld.com/article/244060/adobe_donates_flex_to_apache.html PROgrammez ! < 31 > JANVIER 2013
  3. 3. 30-49 19/12/12 21:53 Page 32 i développement mobile HTML5 ? De nouveaux horizons pour le monde de l’appli- cation mobile ! L’évolution combinée du HTML, des feuilles de style CSS et de JavaScript est quand même phénoménale ! Les applica- tions HTML5 sont accessibles depuis les navigateurs embarqués sur les tablettes et smartphones, mais peuvent également s’uti- liser comme des applications natives via des frameworks hybrides. Un énorme pas en avant. Mais attention : HTML5 reste néan- moins dépendant et limité par les capacités propres de chaque navigateur et des Web- Kits (moteurs d’affichages conçus pour les navigateurs web mobiles). Le HTML5 fournit aux développeurs des outils pour le stockage web hors connexion, des API pour la géolocalisation, des applica- tions de dessin et bien d’autres encore… Simultanément aux évolutions du HTML5 et aux derniers développements web, de nou- veaux outils et frameworks plus complets et natives tend à se populariser. Généra- cohérents font leur apparition pour renfor- lement réparties selon leurs fonc- cer l’intégration HTML5 dans les naviga- tions, les applications se créent teurs dédiés mobiles. On dénombre déjà désormais avec des nouveaux compo- plus d’une douzaine de frameworks dispo- sants HTML plus rapides à construire. nibles sur le marché. Citons à titre Elles sont réutilisables d’une platefor- d’exemple : me à une autre et se mettent à jour • JQuery Mobile de manière transparente pour l’utilisa- • Sencha Touch teur, sans processus d’autorisation, • Backbone.js tout en préservant une expérience uti- •… lisateur de qualité. Prenons l’exemple de Phonegap. Certes, ce framework Aujourd’hui, l’idée d’un développement mixte permet d’embarquer une page web entre technologies web et technologies HTML5/JS/CSS dans un shell natif, mais sa véritable force réside dans son potentiel hybride. téléphones et des tablettes mobiles. Le > Mais qu’est-ce qu’un choix d’une solution HTML5 développée sur framework hybride ? une plateforme PhoneGap, Titanium ou Sen- Il s’agit de composants permettant l’afficha- cha, par exemple, vous donne accès aux API ge : tout démarre par un afficheur web. Cet des constructeurs et vous ouvre les portes afficheur doit pouvoir charger et interpréter des App. stores.? du HTML (local ou distant), exécuter du JavaScript et des CSS. Puis permettre au CONCLUSION JavaScript d’appeler des fonctions du code La plateforme de développement mobile par- natif, et réciproquement. Toutes les plate- faite n’existe pas, mais il est possible d’opter formes le permettent aujourd’hui, mais mal- pour celle qui répond le mieux à vos objectifs heureusement, sans unité et de façon trop business. Il y a beaucoup de questions à se hétéroclite. poser, et autant de réponses associées. Ainsi, les applications hybrides HTML5 se Enfin, au moment de se lancer, il faut voir les présentent comme un compromis intéres- choses en grand, mais démarrer modeste- sant parce qu’elles assurent une compatibili- ment ! té entre les différentes plateformes de # Hans Verreydt, développement (dédiées au HTML5) et Consultant, EoZen, Groupe SQLI parce qu’elles peuvent utiliser les fonctionna- Traduction de l’article de Hans Verreydt : Choosing lités matérielles et logicielles propres des your mobile development platform. PROgrammez ! < 32 > JANVIER 2013

×