• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Le tournant énergétique allemand - les yeux fermés -
 

Le tournant énergétique allemand - les yeux fermés -

on

  • 1,469 views

Présentation du docteur Harmut Lauer le 6 février 2013 à Lyon dans le cadre des conférences plénières de la SFEN Rhône-Ain-Loire (http://www.sfenral.fr/rencontres/conferences-plenieres)

Présentation du docteur Harmut Lauer le 6 février 2013 à Lyon dans le cadre des conférences plénières de la SFEN Rhône-Ain-Loire (http://www.sfenral.fr/rencontres/conferences-plenieres)
Le 6 Février 2013, Dr Hartmut Lauer a exposé l'historique des décisions qui ont défini la politique énergétique allemande actuelle, préciser le contenu de cette politique et fait le point sur les résultats obtenus 18 mois après la décision de sortie accélérée du nucléaire. Les premeirs indicateurs sont plutôt positifs, mais de nombreuses difficultés restent à résoudre (réseaux, gestion de l'intermittence, maîtrise du prix de l'électricité).

Statistics

Views

Total Views
1,469
Views on SlideShare
787
Embed Views
682

Actions

Likes
1
Downloads
4
Comments
0

3 Embeds 682

http://energies.sfen.org 677
https://www.google.fr 4
http://www.google.fr 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Zentraler Baustein einer zuverlässigen Stromversorgung sind die Höchstspannungsnetze. Über sie erfolgt der überregionale Stromtransport im nationalen und internationalen Verbundsystem. Die Übertragungsnetzbetreiber sind nicht nur verpflichtet, ausreichend Übertragungskapazität zur Verfügung zu stellen. Sie sind auch für die Systemstabilität verantwortlich - das heißt sie müssen dafür sorgen, dass Erzeugung und Verbrauch zu jeder Zeit im Gleichgewicht sind. Dabei hat die Stromerzeugung auf Basis erneuerbarer Energien das Vorrecht der bevorzugten Abnahme und einer gesetzlich vorgegebenen festgesetzten Vergütung. In Deutschland trat 2005 mit der zweiten Novelle des Energiewirtschaftsgesetz (EnWG) das Modell des "regulierten Netzzugangs" in Kraft. Es ermächtigt die Bundesnetzagentur, Übertragungsnetzbetreiber zu regulieren. [1] Mit den Vorgaben 3. EU-Binnenmarktpaketes, die mit der Novellierung des EnWG im November 2010 rechtlich gültig wurden und die bis spätestens März 2012 umzusetzen waren, kam es zu weitgehenden Entflechtungsauflagen, die die Umwandlung von integrierten Netzbetreibern zu so genannten "eigentumsrechtlich entflochtenen Transportnetzbetreibern" ( ownership unbundled ) oder „unabhängigen Transportnetzbetreibern“ ( Independent Transmission Operator , ITO) mit diskriminierungsfreien Netzzugang für alle Marktteilnehmer erforderten. Dazu gehört auch die Anforderung, sich in Namen und Außenauftritt komplett von den Handelsaktivitäten der Konzernmütter abzugrenzen. Diese Bestimmungen führten in der Praxis in Deutschland zu weitgehenden Verkäufen der Netzbetreiber durch die integrierten Stromkonzerne (E.ON, RWE und Vattenfall). Die TransnetBW (bis 1. März 2012 [2] EnBW Transportnetze AG ) ist ein deutscher Übertragungsnetzbetreiber für den Strombereich. Das Unternehmen ist eine Tochter des EnBW-Konzerns und hat seinen Hauptsitz in dessen Konzernzentrale in Stuttgart. Die Netzleitstelle des Unternehmens befindet sich bei Wendlingen am Necka Im Januar 2010 erfolgte die Umfirmierung zu 50Hertz Transmission . [6] Im März 2010 gab der Konzern dann bekannt, man habe sich mit dem belgischen Netzbetreiber Elia und dem australischen Infrastrukturfonds Industry Funds Management (IFM) über den Verkauf der 50Hertz geeinigt. [7] Der Verkauf wurde am 19. Mai 2010 für einen Preis von 465 Millionen Euro abgeschlossen. [8] Elia besitzt seither die Mehrheit der Anteile (60 %) sowie die operative Kontrolle. IFM besitzt 40 % an 50Hertz . Haupteigentümer der Amprion ist ein Konsortium von Finanzinvestoren unter der Führung von Commerz Real , einer Tochter der Commerzbank. Hauptbeteiligte sind weiterhin die MEAG (Munich Re und ERGO), Swiss Life, Talanx und ärztliche Versorgungswerke aus Westfalen-Lippe und Brandenburg. Der ehemalige Alleineigentümer RWE hält nur noch einen direkten Anteil von 25,1 %, sowie übergangsweise eine indirekte Beteiligung von etwa 10 %, die mittelfristig abgegeben werden soll (Stand September 2011). [6] E.ON hielt diese Vereinbarung ein und verkaufte das Unternehmen zum 1. Januar 2010 an den niederländischen Stromnetzbetreiber Tennet. [5][6] Transpower wurde zum 5. Oktober 2010 dem Namen des Mutterkonzerns angeglichen und heißt seitdem TenneT TSO GmbH. [7]
  • Production d´électricité Insgesamt gibt es 126 voneinander unabhängige Kraftwerksbetreiber (mit Kraftwerken > 10 MW) Distribution d´electricité Environ 900 sociétés de gestion des reseaux de distribution qui dependent en grande partie des communes/municipalités et environ 1200 fornisseurs d´électricité, Im Durchschnitt kann ein Letztverbraucher in seinem Netzgebiet zwischen 80 Anbietern wählen 2011 haben über 3,8 Mio. Letztverbraucher den Lieferanten gewechselt
  • MP Platzek Brandenburg, Merkel, Steuber
  • RWE Konzern RWE Power, PNN
  • Vom nächsten Jahr an bis 2016 soll eine jährliche Sondersteuer gezahlt werden. Die Herstellungskosten eines BE liegen bei etwa 1 Mio. €, darauf sollen demnächst 3 Mio. € Steuer gezahlt werden. Zusätzlich müssen die Betreiber in einen Energie- und Klima- Fond einzahlen. Das sind jeweils 300 Mio. € in den Jahren 2011 und 2012 sowie je 200 Mio. € in den vier Folgejahren. Von 2017 an sollen die Zahlungen an den Fonds von der Menge des erzeugten Atomstroms, der Inflation und der Strompreisentwicklung abhängen. Der Kompromiss zur Laufzeitverlängerung befindet sich an der Grenze dessen, was wir gegenüber unseren Aktionären überhaupt noch vertreten können
  • Kernkraft bietet bis zu 10000 MW zusätzliche Regelleistung Kernkraftwerke können über einen flexibleren Betrieb und die Bereitstellung von Reserveleistung dazu beitragen, die zunehmend volatile Residuallast auszugleichen und einen sicheren Systembetrieb zu gewähren. Gegner halten dies für unzureichend. Es besteht ein grundsätzlicher Konflikt zwischen der schwankenden Stromeinspeisung aus erneuerbaren Energien und den grundlastorientierten konventionellen Kraftwerken. Kohle- und Kernkraftwerke können aufgrund ihrer technischen Eigenschaften nur bedingt zum Lastfolgebetrieb eingesetzt werden, können also die schwankende Einspeisung aus erneuerbaren Energien nicht flexibel genug ergänzen. Abregelungen und Abschaltungen von Kohle- und Kernkraftwerken werden bei fortschreitendem Ausbau der erneuerbaren Energien häufiger notwendig. Dadurch sinkt ihre Auslastung.
  • MP Platzek Brandenburg, Merkel, Steuber
  • RWE Konzern RWE Power, PNN
  • Die deutschen Zeitungen veröffentlichten nach dem Tsunami innerhalb eines Monats 311 Beiträge über Fukushima – und damit fast doppelt so viele wie im Durchschnitt die Zeitungen der anderen Länder. Die deutschen Fernsehsender sendeten dazu mit 160 Beiträgen fast anderthalbmal so viele wie die Sender im Ausland. In Deutschland ging es, anders als in Frankreich und England, nicht vorrangig um die japanischen Opfer des Tsunami, sondern um die deutschen Opfer der seit Tschernobyl verbreiteten Atomangst Die Konzentration der Berichterstattung auf die Kernenergie im eigenen Land ging in den deutschen Medien mit überwiegend negativen Aussagen über die Risiken der Kernenergie einher. Nach ihrer Darstellung bestätigte der Reaktorunfall von Fukushima die These, dass die Kernenergie generell unbeherrschbar ist. Fukushima erschien als Menetekel.

Le tournant énergétique allemand - les yeux fermés - Le tournant énergétique allemand - les yeux fermés - Presentation Transcript

  • Le tournant énergétique allemand - les yeux fermés - Dr.-Ing. Hartmut Lauer Senior Consultant S.F.E.N RAL - 6 février 2013Dr.-Ing. Hartmut Lauer 1
  • Sommaire  La gouvernance du système électrique en Allemagne en bref  Rapide historique de la politique énergétique (nucléaire) depuis 1998  Les objectifs de la nouvelle politique énergétique à partir de 2010/2011  Les grands défis du tournant énergétique  Bilan un an et demi après  RésuméDr.-Ing. Hartmut Lauer 2
  • Sommaire  La gouvernance du système électrique en Allemagne en bref  Rapide historique de la politique énergétique (nucléaire) depuis 1998  Les objectifs de la nouvelle politique énergétique à partir de 2010/2011  Les grands défis du tournant énergétique  Bilan un an et demi après  RésuméDr.-Ing. Hartmut Lauer 3
  • La libéralisation des marchés sous la surveillance de l‘Agence Fédérale des Réseaux (Bundesnetzagentur)  La responsabilité de la politique énergétique est partagée entre 2 ministères fédéraux (de l´Economie et de l´Environnement)  L´Allemagne est un état FÉDÉRAL, chacun des 16 Länder a sa propre idée d´une politique énergétique  L‘Agence Fédérale des Réseaux, fondée en 2005, est une autorité supérieure indépendante dans le ressort du Ministère Fédéral de l‘Economie et de la Technologie. – L‘Agence encourage la concurrence et garantit un accès non discriminé au réseau. – Depuis 2011 l‘Agence assume des missions étendues dans l‘extension du réseau THT.Dr.-Ing. Hartmut Lauer 4
  • Le réseau très haute tension (THT) est la propriété de 4 sociétés (les TSO*), qui contrôlent chacune une partie du territoire Missions des TSO : Les exploitants du réseau de transport doivent mettre à disposition une capacité suffisante  Ils sont également responsables de la stabilité du réseau – càd doivent veiller à l‘ équilibre constant entre production et consommation  Extension et rénovation du reseau THT. Financement par la redevance réseau – Coût supporté indirectement par le consommateur.Dr.-Ing. Hartmut Lauer *) TSO = Transmission System Operator 5
  • Le système allemand de production et distribution d´energie est très décentralisé Nombre d‘entreprises dans les différents secteurs d´électricité (en rouge) Producteurs > 1 MW Opérateurs de réseau Négociants Distributeurs Source: bdew , Wettbewerb 2012Dr.-Ing. Hartmut Lauer 6
  • Production brute d´électricité en 2012 Charbon Mazout EnR Lignite Nucléaire * Estimations préliminairesDr.-Ing. Hartmut Lauer Sources: BDEW, AG Energiebilanzen 12/2012 7
  • Sommaire  La gouvernance du système électrique en Allemagne en bref  Rapide historique de la politique énergétique (nucléaire) depuis 1998  Les objectifs de la nouvelle politique énergétique à partir de 2010/2011  Les grands défis du tournant énergétique  Bilan un an et demi après  RésuméDr.-Ing. Hartmut Lauer 8
  • L’abandon progressif du nucléaire en Allemagne 1998 – 2005 Eléments essentiels de la Convention* Un quota de production pour l´ensemble des centrales nucléaires (2623 TWh) a été négocié - correspondant à une durée théorique d´exploitation de chaque centrale de 32 ans - (important : pas de dates butoirs de fermeture des centrales) Le transport du combustible irradié est Photo: Schröder, Fischer autorisé vers les centres de retraitement jusqu´en mi 2005 1998: la coalition composée par les socialistes du SPD de Gerhard Interdiction de construire de nouvelles Schröder et les Verts décide centrales nucléaires l’abandon progressif du nucléaire en Allemagne et adopte la loi sur les EnR (EEG) *) convention négociée avec les 4 exploitants nucléaires en 2000 et entérinée par amendement à la loi atomique de 2002Dr.-Ing. Hartmut Lauer 9
  • L’abandon progressif du nucléaire en Allemagne 2005 - 2009 La nouvelle chancelière Angela Merkel est obligée de constituer et de diriger une Grande Coalition CDU/CSU/SPD Photo: Platzeck, Merkel, Stoiber Accord de Coalition 2005 « La CDU, CSU et le SPD  ne partagent pas la même opinion sur l’utilisation de l’énergie nucléaire …. Pour cette raison,  nous ne pouvons revenir sur l’ Accord du 14 juin 2000 entre le  Gouvernement Fédéral  et les Producteurs d’électricité […]. »Dr.-Ing. Hartmut Lauer *) 2009 10
  • L’abandon progressif du nucléaire en Allemagne à partir de 2009 Eléments essentiels du programme électoral de la coalition concernant le nucléaire ... Le nucléaire est une technologie de transition «Brückentechnologie» pour aller vers le tout renouvelable. . Nous sommes prêts à prolonger les durées Photo: Westerwelle, Merkel, Seehofer d‘exploitation ... dans l‘observance de sévères standards allemands et internationaux de sûreté Les élections d’octobre 2009 portent au pouvoir une coalition formée de L‘interdiction de nouvelles constructions l’Union chrétienne démocrate reste en vigueur (CDU/CSU) et des libéraux du FDP. Le nouvel accord avec les exploitants doit assurer la sécurité de planification à tous les signataires.Dr.-Ing. Hartmut Lauer 11
  • Sommaire  La gouvernance du système électrique en Allemagne en bref  Rapide historique de la politique énergétique (nucléaire) depuis 1998  Les objectifs de la nouvelle politique énergétique à partir de 2010/2011  Les grands défis du tournant énergétique  Bilan un an et demi après  RésuméDr.-Ing. Hartmut Lauer 12
  • Le concept énergétique allemand de 2010 impose des buts concrets au secteur de l´énergie Augmentation de la part des énergies Plus d´énergies renouvelables, moins d´émissions renouvelables (EnR) dans la in % consommation d‘énergie primaire : 60% 100 d‘ici 2050 80 - 25% 80 Augmentation de la part des énergies 65 renouvelables dans la consommation 60 60 50 - 50% brute d‘électricité : 80 % d´ici 2050 (14 45 % en 2008) 40 35 30 - 80% 18 Diminution de la consommation 20 d‘électricité de 25 % d‘ici 2050 (100% = 0 2008) 2020 2030 2040 2050 Diminution de la consommation Part des EnR dans la Consommation d‘électricité (100 %= 2008)* d‘énergie primaire de 50% d‘ici 2050 consommation d‘énergie primaire Consommation d‘énergie primaire (100 % = (100% =2008) Part des EnR dans la 2008 * consommation brute Emissions de gaz à effet de serre (100 % = d‘électricité 1990) Diminution des émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95 % d´ici 2050 (100% = 1990)Dr.-Ing. Hartmut Lauer Source: RWE Power 13
  • 2050 : Diminution de la production électrique ~ d´un facteur 2.Σ=100%, correspond à 637,3 TWh - 10% 14% Gains d 25% ´efficience Importations Importations 20% ( 66% des EnR) Energies 61% renouvelables Diminution de Charbon (EnR)* moitié de la + Gaz production électrique 55% un triplement 25% des EnR suffit Nucléaire pour passer de 14% à 80% 2008 2020 2030 2040 2050 Source: Concept énergetique de 2010, Scénario IIA *part des EnR dans la production électrique:Dr.-Ing. Hartmut Lauer 2020 = 35 %, 2030 = 50 %, 2040 = 65 %, 2050 = 80 % 14
  • Coûts supplémentaires substantiels pour les exploitants nucléaires dûs à la taxe sur le combustible et aux contributions additionnelles au Fonds „Energie et Climat“ Mio. € par Assemblage combustible * 5,0 4,0 3,0 2,0 Taxe sur le combustible Assemblage 1,0 Enrichissement Conversion Uranium naturel 0,0 La taxation est calculée par gramme de matière fissile et s’élève à 145 € par gramme d´U-233, U-235, Pu-239 et Pu-241.Dr.-Ing. Hartmut Lauer *) Valeurs types pour un assemblage de combustible REP enrichi à 3,85 % U 235 15
  • Etapes de la sortie accélérée du nucléaire en 2011 suite à l´accident de Fukushima 11. Amendement à la Loi Atomique „Prolongation du nucléaire“ Moratoire 13. Amendement 3 mois Réévaluation Sûreté - RSK- Séisme/Tsunami Fukushima Recommandations Commission d‘éthique14.12.2010 11.03.2011 18.03. 15.04 28.05. 30.06. 08.07. 06.08. 31.10. Décision Décision sur EU-Stresstest sur Amendement Amendement Rapport final au Bundestag au Bundesrat des ExploitantsDr.-Ing. Hartmut Lauer 16
  • Points - clefs du 13. Amendement Août 2011  Arrêt immédiat des sept centrales les plus anciennes* + arrêt de la centrale de Krümmel.  Les neuf centrales restantes seront progressivement arrêtées d’ici 2022.  Les quotas supplémentaires prévus en 2010 dans le 11. Amendement à la Loi Atomique sont abandonnés.  La durée d’exploitation s’oriente sur 32 années d’exploitation, soit un retour aux quotas fixés par le gouvernement rouge/vert du chancelier Schröder.  Un report de ces quotas d´une centrale vers une autre centrale plus récente reste possible mais dans la limite des dates butoirs fixées au 13° amendement à la Loi Atomique (dates butoirs qui n´existaient pas dans la loi de 2002)  Maintien de la taxe sur le combustible, calculée par gramme de matière fissile (145 € par gramme).Dr.-Ing. Hartmut Lauer *) mises en service avant 1981 17
  • Sortie accélérée du nucléaire d‘ici 2022 17 centrales – 12 sites : Brunsbüttel Brokdorf - Environ 21,5 GW capacité installée (brute) Unterweser Krümmel - Environ 8,4 GW supprimés immédiatement Grohnde Emsland Biblis Grafenrheinfeld Durée de vie : Neckarwestheim Arrêt immédiat Philippsburg Isar Arrêt progressif d‘ici 2022 GundremmingenDr.-Ing. Hartmut Lauer 18
  • 13° Amendement à la Loi Atomique - Quotasrésiduels et dates-butoirs Contingents transférables : Biblis A 2,19 TWh Neckarwestheim 1 0,00 TWh Biblis B 04/2012 7,82 TWh Brunsbüttel 11,00 TWh Quotas résiduels 230,09 TWh selon la Isar 1 Loi Atomique de 2002. 2,02 TWh Unterweser 07/201211,20 TWh Philippsburg 1 8,45 TWh Krümmel 88,25 TWh Grafenrheinfeld 31.12. 2015 Gundremmingen B 31.12. 2017 Philippsburg 2 31.12.2019 Dates butoirs Gundremmingen C 09/2016 31.12.2021 Grohnde 31.12.2021 Brokdorf 31.12.2021 Isar 2 31.12.2022 Emsland 31.12.2022 Neckarwestheim 2 31.12.2022 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023 2024Dr.-Ing. Hartmut Lauer 19
  • Concept énergétique de l´automne 2010Σ=100%, correspond à 637,3 TWh - 10% 14% Gains d 25% ´efficience Importations Importations 20% ( 66% des EnR) Energies 61% renouvelables Diminution de Charbon (EnR)* moitié de la + Gaz production électrique 55% un triplement 25% des EnR suffit Nucléaire pour passer de 14% à 80% 2008 2020 2030 2040 2050 Source: Concept énergetique de 2010, Scénario IIA *part des EnR dans la production électrique:Dr.-Ing. Hartmut Lauer 2020 = 35 %, 2030 = 50 %, 2040 = 65 %, 2050 = 80 % 20
  • Concept énergétique après le tournant énergétique de 2011 (sortie du nucléaire accélérée)Σ=100%, correspond à 637,3 TWh - 10% 14% 25% Importations 20% Energies 61% renouvelables Charbon (EnR) + Gaz 55% 25% Nucléaire Kernenergie 2008 2020 2030 2040 2050 Quelle: Energieszenarien für ein Energiekonzept der Bundesregierung, Szenario IIA, 2010Dr.-Ing. Hartmut Lauer 21
  • Déclaration de la Chancelière quant au revirement de politique après Fukushima La sortie accélérée du nucléaire a été justifiée par la Chancelière par les événements dramatiques au Japon, qui l‘ont conduite à une nouvelle appréciation de l‘énergie nucléaire. Au Bundestag : „..Autant, à l‘automne dernier (2010), je me suis engagée pour une prolongation d‘exploitation des centrales allemandes dans le cadre de notre Concept Énergétique Global, aussi catégoriquement je constate aujourd‘hui devant cette Chambre : Fukushima a changé ma position sur le nucléaire.“ „..J‘ai adopté une nouvelle appréciation car le risque résiduel de l‘énergie nucléaire n‘est acceptable que pour celui qui est persuadé que ce risque ne se produira pas à l‘échelle humaine.“…“ Maintenant il s‘est produit. C‘est de cela qu‘il s‘agit – non de l‘occurrence en Allemagne d‘un séisme aussi dévastateur ou d‘un tsunami catastrophique comme au Japon … Il s‘agit de la fiabilité des analyses de risque et celle des analyses de probabilité.“Dr.-Ing. Hartmut Lauer 22
  • Sommaire  La gouvernance du système électrique en Allemagne en bref  Rapide historique de la politique énergétique (nucléaire) depuis 1998  Les objectifs de la nouvelle politique énergétique à partir de 2010/2011  Les grands défis du tournant énergétique  Bilan un an et demi après  RésuméDr.-Ing. Hartmut Lauer 23
  • Complexification du marché, difficulté de garantir l‘alimentation électrique Production conventionelle flexible  Produit lorsque nécessaire  Garantit une alimentation électrique sûre et économique Mise à disposition de capacités de production suffisantes pour pallier l ´intermittence des EnR… Energies … avec développement simultané de l‘infrastructure (notamment capacités réseau) Renouvelables Stockage  Amortit les pointes de  Poursuite croissance consommation, permet de forte stocker les surplus d‘énergie  mais fluctuation  Capacité de stockage actuelle élevée de production par pompage (~ 9 GW) et faible sécurité insuffisante, nécessité R&D en d‘alimentation Infrastructure particulier pour stockage d ´énergie à long durée  besoin élevé de développement des réseaux THT et de distribution  Mesures améliorant la qualité du réseau  capacités conventionnelles de réserves à long Source: RWE Power termeDr.-Ing. Hartmut Lauer 24
  • Expansion EnR exige une compensation de charges accrue et des installations flexibles Demande résiduelle 02.-09. Février 2009 et projection sur 2020 2009 2020 GW GW Éoliennes installées : 24 GW Éoliennes installées: 45 GW 90 Demande croissante 90 80 80 70 70 60 ~30 GW 60 50 50 ~50 GW 40 40 30 30 20 20 10 Production éolienne 10 Di Mi Do Fr Sa So Mo décroissante 0 0 1318 Di 1342 Mi 1366 Do 1390 Fr 1414 Sa 1438 So 1462 Mo 1318 Di 1342 Mi 1366 Do1390 Fr1414 Sa1438 So 1462 Mo Besoin Production éolienne Charge résiduelle GW Besoin de compensation Nécessité accrue à moyen et long terme de flexibilité du parc conventionnel pour pallier l´intermittence due aux EnR Nécessité de stockage de l´électricité des EnR et mise à disposition de capacités conventionnelles de réserves à long termeDr.-Ing. Hartmut Lauer Source: RWE Power 25
  • Infrastructure: Construction des lignes de transport à haute tension, en particulier du nord au sud necessaire Perte de 8,4 GW Retard important des nucléaire accentue plans EnLAG (Loi le problème des flux Développement des nord - sud Lignes) Nouvelles lignes THT Arrêt immédiatDr.-Ing. Hartmut Lauer Source: bdew 2011 26
  • Dena - Etude sur le Réseau de distribution - mesures nécessaires d´ici 2030 Puissance installée (GW) Eolien Photovoltaïque Biomasse Cogénération Scenarios de Développement des EnR NEP B 2012 : Scenario se base dans le Plan « NEP Strom 2012 » des TSO approuvé par BnetzA Scenario des Länder: Scenario se base sur les objectifs des Länder de production d‘ EnR.Dr.-Ing. Hartmut Lauer 27 Source: Etude dena du 11.12.2012
  • Dena - Développement du Réseau de distribution nécessaire d‘ici 2030 Réseau en Allemagne 1,7 Mio. Km: 35.000 Km THT; 76.000 Km HT; 508.000 Km MT; 1,16 Mio. Km BTDr.-Ing. Hartmut Lauer 28 Source: Etude dena du 11.12.2012
  • Sommaire  La gouvernance du système électrique en Allemagne en bref  Rapide historique de la politique énergétique (nucléaire) depuis 1998  Les objectifs de la nouvelle politique énergétique à partir de 2010/2011  Les grands défis du tournant énergétique  Bilan un an et demi après  RésuméDr.-Ing. Hartmut Lauer 29
  • Rapport de Monitoring du Gouvernement Fédéral du 19.12.2012 tire un bilan positif du Tournant Énergétique  Le rapport montre que le Gouvernement a déjà fait un grand pas dans l‘application du Tournant Énergétique.  Environ160 mesures initiées, nombre d‘entre elles réalisées à court terme.  Consommation décroissante, les EnR participent toujours plus à la production,  Émissions de gaz à effet de serre en déclin,  Approvisionnement électrique assuré malgré le retrait de 8 centrales nucléaires.  Bases posées pour un développement accéléré du réseau de transport.  Le défi reste la pression accrue des prix de l‘énergie. Causes substantielles : prix au plus haut sur le marché mondial et pour l‘électricité l‘augmentation de la contribution EEG…Dr.-Ing. Hartmut Lauer 30
  • Triangle d´une politique énergétiqueéquilibrée Économie Politique Energétique Impact environnemental Sécurité Efficience énergétique ApprovisionnementDr.-Ing. Hartmut Lauer 31
  • Impact environnemental- Réduction des Energie- politik émissions de gaz à effet de serre Objectif: Diminution de 40% d´ici 2020 (Base 1990)En Allemagne, les émissions de CO2 doivent - selon le concept énergétique -diminuer de 40% entre 1990 et 2020. Pour l‘ensemble des émissions la diminution aété de 26,4% de 1990 à 2011 (objectif linéaire 28 %) *) Industrie, Agriculture et Industrie des déchets inclusDr.-Ing. Hartmut Lauer 32 Source: Rapport de Monitoring du Gouvernement Fédéral du 19.12.2012
  • Energie- politik Efficience Énergétique Productivité énergétique dans l‘industrie (But 2,1 %/an) Evolution de la consommation électrique Productivité énergétique Productivité énergétique moyenne 2007-2011 Productivité énergétique moyenne 2007-2011 But du Gouvernement :: But du Gouvernement - 10% 2020 // 2008 - 10% 2020 2008 Consommation électrique spécifique par habitant Consommation d‘énergie primaire Consommation // Habitant Consommation Habitant Consommation spécifique moyenne 2007-2011 Consommation spécifique moyenne 2007-2011 But du Gouvernement :: But du Gouvernement - 20% d‘ici 2020 - 20% d‘ici 2020Dr.-Ing. Hartmut Lauer Sources: AG Energiebilanzen, Energiekonzept der Bundesregierung 33
  • Part des EnR dans la production électrique But Minimum: 35% EnR / Consommation brute d‘électricité La réalisation de l‘objectif 2020 doit prendre en compte la faible dynamique de l‘éolien offshore et l‘incertitude relative à l‘évolution du photovoltaïque.Dr.-Ing. Hartmut Lauer 34 Source: Rapport de Monitoring du Gouvernement Fédéral du 19.12.2012
  • Politique Sécurité d‘approvisionnement Énergétique  Sécurité d´approvisionnement  Echanges avec l‘étranger  Interventions des exploitants réseaux  Indisponibilité de fourniture  Développement des réseaux de transport  Rapport de l‘Agence Fédérale des Réseaux sur la fourniture d‘électricité Hiver 2011/2012Dr.-Ing. Hartmut Lauer 35
  • Sécurité d‘approvisionnement : marge de capacité et échange d‘électricité avec les pays voisins Même après la mise hors réseau des CN en mars 2011, capacité suffisante pour répondre à la demande. Capacité disponible assurée > Pointe de Consommation de 13 % L‘Allemagne exporte plus de courant qu‘elle n‘en importe. Après la mise hors réseau de 8 CN en 2011, baisse nette du solde exportateur 2012 : solde exportateur important * Prévisions 2012: 23 TWhDr.-Ing. Hartmut Lauer 36 Source: Rapport de Monitoring du Gouvernement Fédéral du 19.12.2012
  • Forte hausse des interventions des TSO Le nombre des situations tendues a fortement augmenté en 2011. En particulier TenneT TSO a subi de fortes pressions. Malgré cette aggravation par rapport à 2010 - en nombre et étendue géographique - les TSO ont pu maîtriser la situationDr.-Ing. Hartmut Lauer 37 Source: Rapport de Monitoring Bundesnetzagentur 2012
  • Temps d‘interruption : Le réseau électrique allemand reste l‘un des plus sûrs en Europe. Malgré le nombre croissant des situations critiques du réseau, l‘Allemagne conserve la meilleure disponibilité dans l‘ UE. Amélioration constante entre 2006 und 2009, Léger repli depuis 2010. Mesuré en valeur SAIDI, indice de durée moyenne d‘interruptions du système.Dr.-Ing. Hartmut Lauer 38
  • Développement des Réseaux de Transport – Retard de la plupart des projets EnLAG* - 2009 : EnLAG (Loi sur le Développement des Réseaux). Doit organiser la construction accélérée de 24 projets importants THT (400 kV). Fin 2012 : sur les 1834 km de nouvelles lignes-doubles THT seulement 250 Km realisés. Les autorités du réseau tablent sur la réalisation de la première moitié des projets (963 km sur 1.834 km) d‘ici 2016. (Retard : 2 à 7 ans) Longueur actuelle des lignes THT : ~ 35 000 km (2 x ~17 500 km) (pour 357 000 km²)Dr.-Ing. Hartmut Lauer 39 Source: Rapport de Monitoring Bundesnetzagentur 2012
  • Plan 2012 Développement du Réseau (NEP 2012)  26.11.2012. L‘Agence des Réseaux reformule le Plan de Développement avec 51 mesures supplémentaires : – Optimisation de 2900 km de lignes- doubles – Construction de 2800 km de lignes-doubles – Dont 3 lignes THT à courant continu du Nord au Sud.  Coût: ~ 20 Mrds € d‘ici 2022. Source: BundesnetzagenturDr.-Ing. Hartmut Lauer 40
  • Extraits du Rapport de l‘Agence Fédérale des Réseaux sur l‘approvisionnement électrique pour l‘ hiver 2011/2012  Situation très tendue dans les réseaux pour l‘hiver 2011/2012.  Février 2012, des variations de prévisions inhabituellement fortes entraînent un épuisement des réserves de puissance réglante  Également en février 2012, l‘entrée en fonction du compensateur de phase de la Centrale de Biblis a produit l‘allègement de pression attendu sur la stabilité du réseau  Les centrales de réserve allemandes et autrichiennes appelées plusieurs fois en renfort.  La situation du parc conventionnel s‘est détériorée. La construction des nouvelles centrales est en retard. La mise hors service des anciennes centrales conventionnelles n‘est pas acceptable actuellement.  Il n‘existe pas de mesure technique valide pouvant se substituer au développement du réseau. Source: rapport BNetzA du 30.5.2012Dr.-Ing. Hartmut Lauer 41
  • Février 2012, entrée en fonction du Compensateur de Phase de Biblis: pour l‘Équilibre du Réseau.  RWE Power et le TSO Amprion ont modifié le générateur du Block A, pour le rendre apte à la compensation de phase à partir de mi-février 2012.  Découplé de la turbine il peut maintenant fournir la puissance réactive (compensation du cos φ) pour soutenir le réseau.  Les travaux ont été réalisés par le personnel de Biblis avec l‘aide de Siemens et d‘autres firmes spécialisées.  Accord entre Amprion und RWE Power prévu initialement pour la période allant jusqu‘à fin 2013.  Prolongation jusqu‘à fin 2018  Coûts de réalisation: ~ 7 Mio. €Dr.-Ing. Hartmut Lauer 42
  • Dans les premières semaines d‘exploitation l‘alternateur a fonctionné dans les limites de réserve du réactif permises par le „Diagramme de Fonctionnement“Dr.-Ing. Hartmut Lauer 43
  • Politique Énergétique Economie  Coûts de l´électricité (industrie et ménages)  Prix du Marché de Gros  Evolution de la surcharge EnR (EEG-Umlage)Dr.-Ing. Hartmut Lauer 44
  • Evolution des Prix pour les Ménages. Comparaison des prix européens TTC pou les ménages en 2011 (ct/kWh)Dr.-Ing. Hartmut Lauer 45 Sources: Rapport de Monitoring du Gouvernement Fédéral 2012, Bundesnetzagentur 2912
  • Prix pour l‘Industrie Comparaison des prix européens TTC pour l‘industrie en 2011 (ct/kWh)Dr.-Ing. Hartmut Lauer 46 Sources: Rapport de Monitoring du Gouvernement Fédéral 2012, Bundesnetzagentur 2912
  • Prix du Marché de Gros pas de tendance définitive pour l’instantDr.-Ing. Hartmut Lauer 47
  • Comment fonctionne la loi sur les EnR ? é ch Ta Transmission ar ga rif System Operator m ra d´ du nt ac ie h ix at PrEEG - Umlage = surcoût que représente l´achat des EnR par rapport au prix du marchéCertains gros consommateurs industriels sont exemptés de tout ou partie de la surcharge (EEG- Umlage)Dr.-Ing. Hartmut Lauer 48 Source: BDEW 10/2012
  • Evolution de la Surcharge EnR EnR produites en 2011 : 91,2 TWh, La surcharge (EEG- Umlage) a été de 12,1 milliards € (9,4 milliards € en 2010) 28.01.2013 : Annonce d‘un projet de loi sur une limitation de la surcharge EnRDr.-Ing. Hartmut Lauer Sources: Rapport de Monitoring du Gouvernement Fédéral 2012, Étude vbw 49
  • Investissements annuels dans les EnR Initiative Altmaier Octobre 2012: Fixation de butoirs en temps et quantités càd une EnR atteint-elle la limite de commercialisation, son développement ultérieur dépend du marché et non plus de la loi. Plafonnement des quantités de production pour éolien et biomasse comme pour photovoltaïque (Limite de la subvention à 52 GW installés)Dr.-Ing. Hartmut Lauer 50
  • Bilan un an et demi après Sécurité d‘approvisionnement et coûts d‘électricité dans la zone critique  Objectifs sur la bonne voie : Développement des EnR, Diminution de la consommation électrique et d‘énergie primaire, Productivité énergétique de l‘industrie, Émissions de gaz à effet de serre  Sécurité d‘approvisionnement: – Marge de capacité des centrales suffisante – Retards dans le développement des réseaux de transport, avec risque pour la sécurité d‘approvisionnement en Allemagne du sud. – Préoccupante, la forte hausse des interventions des TSO.  Coûts : L‘Allemagne est un pays cher pour l‘électricité et les prix augmentent plus vite que dans la moyenne des autres pays de l‘Union.Dr.-Ing. Hartmut Lauer 51
  • Sommaire  La gouvernance du systéme électrique en Allemagne en bref  Rapide historique de la politique énergétique (nucléaire) depuis 1998  Les objectifs de la nouvelle politique énergétique à partir de 2010/2011  Les grands défis du tournant énergétique  Bilan un an et demi après  RésuméDr.-Ing. Hartmut Lauer 52
  • Résumé La complexité du projet « Tournant Énergétique » est chaque jour plus évidente La sortie définitive du nucléaire d´ici 2022 est très ambitieuse Des intérêts contradictoires entre le Gouvernement fédéral et les Länder retardent une planification indispensable. De nombreuses mesures ne sont visiblement pas coordonnées… Le succès du tournant énergétique est conditionné par : – l’efficacité des mesures accompagnatrices (notamment développement du réseau), – l’absence d’interruption majeure (blackout) dans l’approvisionnement énergétique, – maîtrise des coûts.Dr.-Ing. Hartmut Lauer 53
  • Répercussions des décisions allemandes sur les pays voisins  Les décisions allemandes devraient avoir (et ont déjà) des répercussions sur le réseau européen à cause des flux transfrontières considérables d ´électricité intermittente engendré par le développement des EnR  Les réseaux THT des pays limitrophes, tels que la Pologne, la Tchéquie et les Pays- Bas sont - dans certaines situations – déjà saturés par le transfert Nord- Sud à cause du manque des lignes THT en Allemagne  Certains pays prévoient même (ou ont déjà engagé*) des mesures pour bloquer les flux considérables transfrontaliers en provenance d ´Allemagne. Une revanche pour la non-concertation avec les partenaires européens ….  Il semble plutôt improbable que d´autres pays suivent la voie allemande abrupte car il ne faut pas oublier la spécificité allemande : l´Allemagne dispose d´une solution de secours ; les ressources importantes en charbon et lignite…. * c´est le cas de la PologneDr.-Ing. Hartmut Lauer 54
  • Merci de votre attention !Dr.-Ing. Hartmut Lauer 55
  • Le coût du tournant énergétique - Homepage du Gouvernement Fédéral - Le tournant énergétique profite à tous : les risques liés au nucléaire disparaissent et les émissions de gaz à effet serre diminuent. Nous sommes moins dépendants des importations d‘énergie. Parallèlement, comme dans toute Révolution Énergétique, chacun de nous doit contribuer. Il ne s‘agit pas seulement de nouvelles installations EnR, des modernes réseaux ou de techniques de production et stockage. Nos maisons doivent consommer moins d‘énergie et mieux utiliser la chaleur. Les investissements nécessaires (pour le tournant énergétique) d‘ici le milieu du siècle atteindront les 550 Mrds d‘Euro. Ce qui correspond à un investissement annuel supplémentaire de l‘ordre de 15 Mrds d‘Euro soit 0,5% du PIB. D‘ici 2050 jusqu‘à 90% de la surface habitable devront être thermiquement réhabilités. Pour la période 2008-2050 les investissements pour les seuls immeubles d‘habitation devraient dépasser les 300 Mrds d‘Euro * *) Suite au désaccord entre Bundesregierung et Bundesrat en décembre 2012 le projet de loi deDr.-Ing. Hartmut Lauer subvention fiscale de la réhabilitation énergétique a été reporte 56
  • Buts en matière d´efficience énergétique et d‘électromobilité  encouragement de la cogénération (Amendement de la Loi des KWK)  Réduire de 20% d‘ici 2020 la consommation de chaleur dans les bâtiments.  Améliorer la productivité énergétique de 2,1 % par an*  Réduction de 10% d‘ici 2020 de la consommation énergétique dans le domaine du transport.  Encourager le développement des véhicules électriques : objectif 1 mio vehicules électriques d´ici 2020, 6 mio vehicules d´ici 2030. *) Verhältnis von erzieltem Nutzen zur eingesetzten EnergieDr.-Ing. Hartmut Lauer 57
  • Nucléaire: Décisions sur les temps d‘exploitation Sommaire : > 7 centrales Seniors : 8 „Années“ de prolongation > 10 centrales Juniors : 14 „Années“ de prolongation > Moyenne : ~ 12 „Années“ > Années calculées en Quantités (TWh) Important : Coûts supplémentaires substantiels pour les exploitants nucléaires dûs à l‘impôt sur le combustible et aux contributions additionnelles au Fonds „Energie et Climat“Dr.-Ing. Hartmut Lauer 58
  • Prolongation d‘exploitation sur la base des disponibilités moyennes des 10 dernières années Quota résiduel de production selon Loi atomique Biblis A 06/20112) 04/2019 2002 Neckarwestheim 1 01/2011 11/2018 Biblis B 01/20122) 09/2019 Quota global de production selon 11° amendement Brunsbüttel 08/2013 09/2020 Isar 1 05/2011 03/2019 Unterweser 05/2012 04/2020 Philippsburg 1 06/2012 07/2020 Grafenrheinfeld 02/2015 05/2028 Krümmel 05/2020 02/2033 Gundremmingen B 10/2015 01/2028 Gundremmingen C 09/2016 03/2029 Grohnde 04/2018 09/2031 Philippsburg 2 04/2018 07/2031 Brokdorf 01/2019 07/2031 Isar 2 01/2020 06/2032 Emsland 11/2020 10/2033 Neckarwestheim 2 01/2022 01/2035 2010 2012 2014 2016 2018 2020 2022 2024 2026 2028 2030 2032 2034 1) Quotas résiduels selon loi atomique 2002 à la date du 31-07-2010 2) Biblis A : incl. contingent Stade (4,8 TWh), Biblis B incl contingent Mülheim-Kärlich (8,1 TWh) Notes : > RWE dispose d‘un contingent disponible > 99,15 TWh de Mühlheim-Kärlich, non pris en compte dans ce schéma. > Base de calcul : disponiblité moyenne par tranche sur les 10 dernières années (élimination des valeurs extrèmes)Dr.-Ing. Hartmut Lauer 59
  • Nouvelles charges supportées par les exploitants nucléaires en échange de l´allongement de la durée de vie des réacteurs  Taxe sur le combustible nucléaire – La taxe est prévue pour une durée de 6 ans – Elle est prélevée à compter de 2011. – La taxation est calculée par gramme de matière fissile et s’élève à 145 € par gramme d´U-233, U-235, Pu-239 et Pu-241. – L’impôt est exigible lorsque le combustible est mis en cuve et rendu critique pour la première fois  Participation aux fonds de soutien au développement des énergies renouvelables – De 2011 à 2016 les exploitants effectuent des paiements anticipés forfaitaires – non remboursables-, pour un montant de 1,4 milliards d ´€ : 300 millions annuels pour 2011 et 2012, 200 millions annuels de 2013 à 2016. Ces versements anticipés seront déduits des contributions pour 2017 à 2022.Dr.-Ing. Hartmut Lauer 60
  • Moratoire de 3 mois pour Contrôles de Sécurité (18.3. – 17.6.2011) Daten der Kernkraftwerke mit IBN bis 1980 und Krümmel Nettoleistung Kraftwerk Betriebsstart Buts du Moratoire : in MW  Réalisation Contrôles de Sécurité Brunsbüttel 1977 771 pour les 17 Centrales Isar I 1979 878  8 Centrales (v. liste) mises hors Neckarwestheim 1 1976 785 réseau Philippsburg I 1980 890 Biblis A 1974 1167 Biblis B 1976 1240 Unterweser 1978 1345 Krümmel 1984 1346 Gesamt 8422 Quelle: Bundesumweltministerium, Bundesamt für Strahlenschutz, IAEO – Power Reactor Information System, Informationskreis KernEnergieDr.-Ing. Hartmut Lauer 61
  • Les exploitants de centrales nucléaires demandent une indemnisation pour la sortie accélérée du nucléaire Les exploitants de centrales nucléaires attendent une compensation pour les pertes de plusieurs milliards d´Euro entraînées par la sortie accélérée : –Pertes liées à l’arrêt immédiat de 8 centrales, coût de leur démantèlement et fixation de dates butoirs d’exploitation au lieu des quotas d’énergie restant à produire (les arrêts ne sont plus pris en compte) ; perte estimée de 60 à 70 TWh par rapport à la loi atomique de 2002 ; -Investissements importants déjà engagés suite à la loi de prolongation de durée des centrales pour lesquels le 13° amendement n’envisage aucune indemnisation. –RWE Power avait dès avril 2011 déposé plainte contre l’arrêt d’exploitation de Biblis de trois mois (Moratoire), estimant cette mesure juridiquement infondée. (plainte jugée recevable par le tribunal administratif de Hesse en juillet 2012) –RWE, E.ON et EnBW ont déposé plainte contre la taxe sur le combustible nucléaire, mettant en doute la légitimité de cet impôt. –RWE, E.ON ont déposé une plainte pour inconstitutionnalité du 13° amendement. Le producteur suédois Vattenfall réclame une indemnisation pour l’arrêt anticipé de Krümmel et Brunsbüttel devant une Cour Arbitrale US.Dr.-Ing. Hartmut Lauer 62
  • Flexibilité des centrales thermiques à flamme et nucléaires pour pallier les conséquences de l ´intermittence 1200 Centrales nucléaires Marge de réglage: 630 MW MW Gradient max : ± 60 MW/min1 1000 Centrales à charbon modernes Marge de réglage : 500 MW 800 Gradient max : ± 26 MW/min 600 400 Marge de réglage : 180 MW Gradient max : ± 8 MW/min Anciennes centrales à charbon 200 Marge de réglage : 615 MW Gradient max : ± 38 MW/min Centrales à cycle combiné 0 0 5 10 15 20 25 30 min 1) Entre 80% und 100% de la Puissance Nominale des gradients de 120 MW/min sont possiblesDr.-Ing. Hartmut Lauer Quelle: BWK Bd. 62 (2010) Nr. 5 63
  • Flexibilité des Centrales Nucléaires Marge de réglage courante 100% - 50% d‘un bloc 1300 MWe (DWR) MW – Puissance brute MW – Puissance nette 10 MW/min1300 MW 1227 MW (Puissance max.)1180 MW 1107 MW 120 MW/min1060 MW 987 MW 15 MW/min 60 MW/min 673 MW 600 MW (Puissance min. 50 % Pn) Exemples de variations de En cas de charge charges lors de 1°mise en partielle > 6h service Changement Load steps ± 5% und ± 10% (ca. nécessaire du mode d‘opération des barres 50 MW/s) de commande Load ramp: ± 1,5%/min 100 - 70 - 100% Pn ± 2%/min 100 - 30 - 100% Pn ± 5%/min 100 - 30 - 100% PnDr.-Ing. Hartmut Lauer ± 10%/min 100 - 60 - 90 % Pn64
  • Novembre 2012- Sommet Énergétique Berlin – Länder : But Commun, pas de DécisionMP Christine Lieberknecht, Thüringen MP Thorsten Albig, Schleswig-Holstein L‘État Fédéral et les 16 Länder poursuivent leurs concepts énergétiques respectifs. En fonction des données régionales les intéressés suivent des objectifs différents dans le développement des EnR. Pas de décision concrète, prochain sommet mars 2013.Dr.-Ing. Hartmut Lauer 65
  • L’abandon progressif du nucléaire en Allemagne 2005 - 2009 La nouvelle chancelière Angela Merkel est obligée de constituer et de diriger une Grande Coalition CDU/CSU/SPD Accord de Coalition 2005 “La CDU, CSU et le SPD ne partagent pas la même opinion sur l’utilisation de l’énergie nucléaire …. Pour cette raison, nous ne pouvons revenir sur l’ Accord du 14 juin 2000 entre le Gouvernement Fédéral et les Producteurs d’électricité […].”“L’Allemagne a besoin d’un concept énergétique intégré“ (* inexistant en 2005, seule la sortie du nucléaire était décidée) “La CDU, CSU et le SPD reconnaissent la responsabilité de l’Allemagne d’assurer le stockage définitif de ses déchets HA -VL et de traiter ce problème rapidement et pragmatiquement. Nous devons résoudre cette question avant la fin* du présent mandat électoral.”Dr.-Ing. Hartmut Lauer *) 2009 66
  • Production électrique: Parts de marché 2011 en capacité totale installée (~ 170 GW) Sortie accélérée du nucléaire  la part des 4 producteurs historiques allemands RWE, E.ON, EnBW et Vattenfall tombe à ~ 47% de la capacité totale installéeDr.-Ing. Hartmut Lauer Source: BnetzA 2012, bdew , Wettbewerb 2012 67
  • Concept énergétique de 2010 nouvelle répartition des quotas pour les centrales nucléaires 17 centrales en 12 sites : Brokdorf Brunsbüttel - ~ 21,5 GW capacité installée (brute), Unterweser Krümmel - ~ 50 % de la contribution à la charge de base, Emsland Grohnde - ¼ de la production d‘électricité, - coûts de production avantageux , Grafenrheinfeld - > 120 Mio. t CO2 économisés par an Biblis Neckarwestheim Prolongation d‘exploitation Isar 8 ans supplémentaires Philippsburg 14 ans supplémentaires GundremmingenDr.-Ing. Hartmut Lauer 68
  • Puissance installée des énergies renouvelables (EnR) presque doublée depuis 2008 *estimation hydraulique éolien biomasse déchets photovoltaïque Puissance de production totale installée en Allemagne ~ 172 GW ** (7/2012)Dr.-Ing. Hartmut Lauer Source: BnetzA, Prognos AG 69 **) Installations > 10 MW
  • Etude - Dena: Selon le scenario, 30 à 40 Mrd.€ d‘investissements nécessaires d‘ici 2030 pour le développement du réseau de distribution Basse tension Moyenne tension Haute tensionDr.-Ing. Hartmut Lauer 70 Source: Etude dena du 11.12.2012
  • Flux énergétique dans les pays voisinsDr.-Ing. Hartmut Lauer 71
  • Situation Politique en Allemagne après Fukushima – analyse d‘experts média de Mayence  Menaces de défaite de la CDU aux élections du Baden-Württemberg et Rheinland-Pfalz d‘avril 2011 suite aux manifestations antinucléaires consécutives à Fukushima.  Cour Constitutionnelle exigeant l’accord du Bundesrat du Bundesrat pour la ► Danger que la Cour Constitutionnelle exige l‘accord pour la Loi de Prolongation d’Exploitation (majorité différente !) : perte de prestige Loi de prolongation d‘exploitation (majorité différente du Bundesrat).  Mais acceptation de l’amendement par la Cour Constitutionnelle : coalition ◄ l´acceptation de l´amendement tel quel par la Cour Constitutionnelle quasi impossible avec le SPD ou Les Verts après les élections au Bundestag aurait accru les difficultés d‘une coalition avec le SPD ou les Verts après de 2013 … les élections au Bundestag de 2013. ▼ Sortie du nucléaire = solution paradoxale.  La sortie du nucléaire = une solution à tous les problèmes…  Analyse appuyée par des demandes massives de sortie du nucléaire: 80% des déclarations dans la presse, jusqu‘à 90% pour la télévision. Situation apparemment sans issue. Quellen: M.Kepplinger und R.Lemke , Universität Mainz, Die Welt, 13.8.2012,Dr.-Ing. Hartmut Lauer 72
  • Stockage en masse de l´électricité: le potentiel des nouvelles installations de stockage par pompage est limité Stations de pompage en Stations de pompage en Stations de pompage en planifiication // construction Stations de pompage en planifiication construction fonctionnement fonctionnement Autres technologies i.e. stockage en batterie (lithium technologie) ou sous forme d´air comprimé ou d´hydrogène (power - to - gas) n´ont pas atteint un stade de technologie suffisamment mature (Mise à disposition par le Gouvernement Fédéral de 3,5 Mrds € pour 2011 à 2014 pour R&D)Dr.-Ing. Hartmut Lauer 73
  • Projets et construction en cours des centrales thermiques à flamme et installations de stockage par pompageDr.-Ing. Hartmut Lauer 74