• Like
Carabane
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
152
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Université Gaston Berger de Saint-Louis UFR DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES SECTION DE GEOGRAPHIE Master 2 UE GEO517: PILOTAGE DE PROJET DE RECHERCHE
  • 2. PLAN DE PRESENTATIONProblématique Problème général de recherche Position du problème scientifique Questions de recherche Postulat de la recherche Synthèse bibliographique
  • 3. Problème général de recherche (1/5)• Le 31 août 2008, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, il a été possible de faire le tour du pôle Nord en bateau, à cause de la fonte des glaces, (LEAN G., 2008).• Selon Gilbert D. (2010), l’augmentation de la température moyenne a provoqué des changements écologiques importants, directement causés par les activités humaines sur la biosphère.
  • 4. Problème général de recherche (2/5)• Les incidences de ces perturbations climatiques restent très distinctes selon le milieu géographique• Selon la communauté scientifique (le GIEC en particulier) les îles constituent un cas particulier.• 9 des 10 pays les plus vulnérables au monde aux catastrophes naturelles sont des îles (Briguglio 1983)
  • 5. Problème général de recherche (3/5)• Le changement climatique est donc le principal problème menaçant l’avenir des territoires insulaires et de leur population dans les 50 prochaines années (Brookfield et al., 1989)• Cependant tous les milieux insulaires ne présentent pas bien évidemment la même vulnérabilité au changement climatique.• Les îles les plus petites et les plus éloignées des continents devraient être les plus vulnérables, les îles basses et les atolls présentant un maxima de vulnérabilité.
  • 6. Problème général de recherche (4/5)• On peut distinguer trois types d’îles: les îles « hautes », c’est-à-dire principalement les îles Volcaniques;les « atolls », des îles coralliennes basses;et les îles estuariennes marquées par la présence d’importants bras de mer et la prédominance des écosystèmes de mangrove• Les îles de la Casamance appartiennent à la troisième catégorie (îles estuariennes )
  • 7. Problème général de recherche (5/5)• Les problèmes environnementaux que connaissent les îles de la Casamance sont consécutifs de la situation de l’estuaire de Casamance: érosion côtière, salinisation des aquifères, la dégradation des terres arables, etc. Quelles peuvent être les conséquences de la modification des écosystèmes insulaires induite par le changement climatique? Quelles sont les stratégies d’adaptation?
  • 8. • Selon UN-OHRLLS (2009), la vulnérabilité des petites îles face au réchauffement planétaire est du à leur faibles altitudes côtières, aux ressources limités, à l’éloignement et la vulnérabilité aux catastrophes naturelles.
  • 9. • La plupart des îles Sénégalaises (sauf Gorée) sont estuariennes: faible altitude, situées dans la mangrove, terre ferme limité, éloignées des capitales régionales, etc.• Un estuaire à contre sens, de basses altitudes, forte dépendance sur le milieu naturel (agriculture, pêche, accès à l’eau potable, etc.), proximité de l’océan atlantique, etc. accroissent la vulnérabilité des îles de la Casamance.
  • 10. Pendant que dans la littérature scientifique des îles européenne, pacifique et asiatique est très riche, une carence notoire en termes de recherche scientifique sur les îles Sénégalaises est marquantePIED, OASIS, SIDS, etc. sont tous organismes mis sur pied pour réfléchir sur les phénomènes insulairesQuelle est la place des îles sénégalaises le domaine de la recherche scientifique? Comment réagissent les écosystèmes insulaires casamançais face au changement climatiques?
  • 11. • La configuration physique des territoires insulaires Casamançais ainsi que la socialisation de ces espaces sont- elles sources de vulnérabilité ?• Comment se manifeste le changement climatique dans les îles de la Casamance ?• Quelles sont les conséquences du changement climatique dans ces milieux amphibies de la Casamance et les stratégies d’adaptation?
  • 12. • La vulnérabilité des îles de la Casamance au changement climatique est du essentiellement à leur insularité.• Les déterminants fondamentaux du changement climatique dans les îles de la Casamance sont la salinisation des terres et l’érosion côtière.• Les conséquences du changement climatique dans les îles sont entre autre la détérioration des activités agricoles, la destruction de l’habitat côtier, la salinisation de l’aquifère, etc.
  • 13. Synthèse bibliographique (0/12)« Toute recherche prend racine dans des recherches antérieures, soit pour en confirmer ou en amplifier les résultats, soit pour les réviser ou même les contredire ».
  • 14. • Le soucis de comprendre le climat et ses variations et ses impacts a depuis longtemps les scientifiques• Trois dates importantes sont à retenir: 1873 avec la fondation de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) ; 1967 pour les premières prévisions d’un réchauffement planétaire et 1979 date de la première conférence mondiale sur le climat organisée à Genève.
  • 15. • GIEC (2007): les changements climatiques sont déjà là et ils affecteront de manière croissante les populations pauvres : les changements climatiques vont aggraver la pauvreté dans le monde. Ses conséquences seront plus dramatiques dans les pays en développement, en raison de leur situation géographique, de leurs conditions climatiques, de leur forte dépendance à légard des ressources naturelles et de leur capacité limitée à sadapter à lévolution du climat
  • 16. • Matthieu Jeanson et al., 2010: Une application ultime de ces recherches est valoriser et de compléter les informations existantes sur le littoral et sur les aspects environnementaux et sociaux par la constitution d’observatoire, ceci dans le but d’évaluer l’état du littoral• (MORSLI Boutkhil, 2007): Un des aspects qui confirme la vulnérabilité des espaces côtiers, est le phénomène d’invasion marine. Sous certaines conditions, l’eau salée se propage à l’intérieur des terres et contamine les eaux de la nappe située à proximité de la mer.
  • 17. • ABDELKADER YOUNSI et al., 1997: les problèmes posés par lexploitation dun aquifère en zone littorale, avec le hausse du niveau marin, sont généralement délicats car ils associent la notion de quantité à celle de qualité.• le changement climatique risque de générer des « refugiés climatiques » (Origny J, 2007), des « migrations forcées » (Cometti, G. 2010)
  • 18. UN-OHRLLS (2009): dans les pays les moins avancés et les petits États insulaires le changement climatique affecte déjà la croissance économique, les indicateurs de santé, la disponibilité en eau, la production alimentaire et les écosystèmes fragiles.Taglioni (2003): la fragmentation géographique, générée par la mer et les océans, que connaissent les îles et les archipels est donc génératrice de discontinuité et se double dun isolement
  • 19. Péron (1993): Une île est considérée comme petite quand chaque individu qui y vit a conscience dhabiter un territoire clos par la mer. Une île est considérée comme "grande" lorsque lensemble de la société a conscience dêtre insulaire, alors que les individus peuvent ignorer ou oublier quils habitent une île. Linsularité, lîléité, linsularisme sont autant de thématiques qui construisent le champ d’étude de l’objet géographique îleTaglioni, 2010: Lʼinsularisme,« propension quont souvent les insulaires à cultiver à lexcès leur spécificité, pour mieux affirmer leur identité culturelle ou bénéficier davantages non moins spécifiques » est une rhétorique bien huilée dans les petits espaces Insulaires
  • 20. André-Louis Sanguin, 2007: Les transports constituent le problème le plus évident pour les îles périphériques et ultrapériphériques. Les insulaires n’ont pas la même liberté de se déplacer que les citoyens continentauxPhilippe PELLETIER : pour expliquer les huit raisons de l’île, montre que les îles ont en effet, encore beaucoup à nous apprendre; scientifiquement, lîle constitue à la fois un échantillon et un laboratoire de cette nouvelle géographie du Monde
  • 21. Des chercheurs ont également pensé à mettre en place des outils de mesure des faits insulaires.L’idée de construire un indice de vulnérabilité insulaire (EVI) revient à Lino Briguglio, chercheur réputé au Islands and Small States Institute de Université de Malte: pour ce dernier, la vulnérabilité économique est déterminée positivement par trois variables sélectionnées : lexposition aux conditions économiques extérieures, lisolement et linsularité, et enfin la propension aux désastres naturelsOn a aussi lindice disolement de François Doumenge (Doumenge 1984), et du Programme des Nations Unies pour lenvironnement (PNUE, 1998)
  • 22. CORMIER-SALEM M-C, 1999: L’espace communément appelé Zone de Mangrove est la zone qui est directement soumise aux influences des marées et correspond ainsi aux étages supralittoraux, médiolittoral et à la partie supérieure de létage infralittoral par rapport au système de zonation classiquement adopté en milieu marin. on peut supposer qu’une des causes majeures des modifications des zones de mangrove est la dégradation de l’environnement liée notamment à la péjoration climatique.CORMIER-SALEM M-C , 1992: La vulnérabilité de l’écosystème du fleuve Casamance tient à sa dépendance vis à vis des précipitations; La salinisation des eaux de surface mais aussi des nappes et des sols conduit à un appauvrissement du milieu et à une simplification de l’écosystème
  • 23. Claude MARIUS , 1985: dans cet écosystème (de mangrove) où les marées et les courants côtiers ont une influence prépondérante, plantes et animaux doivent sadapter continuellement aux variations ininterrompues du milieu environnant; Laptitude des sols de mangroves à laménagement pour une utilisation agricole dépend, en grande partie, dun certain nombre de contraintes liées aux conditions locales du climat, de lhydrologie et des caractères physiques et chimiques des sols (salinité et acidité).J. VIEILLEFON, 1975: le littoral de Casamance, comme celui de nombreuses côtes intertropicales, se présente comme une zone basse, plate, parcourue de nombreux chenaux de marée anastomosés; les sols des zones alluviales représentent un potentiel économique indéniable, en particulier pour lobtention de rendements vivriers, notamment grâce à la riziculture, déjà largement développée en Basse Casamance
  • 24. J.C. Olivry, 1987: on observe une modification fondamentale des mécanismes réglant les variations spatiales et saisonnières de la salinité en Basse-Casamance; La succession dannées sèches observées depuis 1972, et surtout depuis 1979 a modifié complètement les conditions écologiques de la Basse-Casamance.MOUGENOT B., 1996: en basse Casamance au sud du Sénégal, une nappe salée d’origine marine est présente dans toutes les parties basses régulièrement ou rarement inondées par les marées, le long du fleuve Casamance et de ses affluents; la dynamique des nappes est l’élément essentiel de l’évolution de ce milieu ; les pentes très faibles des bas-fonds favorisent la pénétration des eaux marines.
  • 25. Cette synthèse bibliographique fait état d’une riche littérature scientifique et sur les changements climatiques et les îles, et sur la Casamance quant à sa partie maritime. De l’hydrologie en passant par le climat, les sols, les populations et leurs activités, jusqu’aux végétaux, des auteurs en ont parlé. Ce sont des études portant sur le général.Cette étude se concentre sur les micros territoires insulaires de la Casamance, qui de façon général présentent des spécificités du à leur isolement ou enclavement et à la dégradation sans cesse de leur milieux physique d’où dépendent les activités humaines.