• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
2012 10 ebooks_introduction
 

2012 10 ebooks_introduction

on

  • 835 views

Introduction aux livres électroniques (ebooks).

Introduction aux livres électroniques (ebooks).

Statistics

Views

Total Views
835
Views on SlideShare
708
Embed Views
127

Actions

Likes
0
Downloads
12
Comments
0

1 Embed 127

http://www.scoop.it 127

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    2012 10 ebooks_introduction 2012 10 ebooks_introduction Presentation Transcript

    • Une lettre qui change tout?
    •  La séance durera de 09h à 11h Une pause café-croissants est prévue au milieu de la séance 2
    •  Comprendre ce que sont les ebooks, leurs avantages et leurs limites. Tester et manipuler des ereaders (liseuses) Connaître les éléments techniques fondamentaux. Appréhender les enjeux et les problèmes soulevés par l’apparition des ebooks. Identifier les sources qui vous permettent de télécharger / d’acheter les ebooks qui vous intéressent. 3
    • 1. Introduction2. Eléments techniques sur les ebooks3. Expérimentation de liseuses et tablettes4. Enjeux et problèmes liés aux ebooks5. Conclusion / Questions / débats-discussion 4
    •  Né en 1971, le projet Gutenberg veut rassembler sous forme numérique des documents dans le domaine public. A votre avis, quel a été le 1er document numérisé? 5
    • « Livre disponible en version numérique, sousforme de fichier, qui peut être téléchargé,stocké et lu sur tout appareil électronique quien permet laffichage et la lecture sur écran. »Office québécois de la langue françaisehttp://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8375423 6
    • La lecture numériqueexiste depuis déjàlongtemps, en fait!Nous lisons de plus enplus sur des ordinateursdepuis les années 1990 ;mais ils comportent aussides contraintes :a)Batterieb)Luminositéc)Poidsd)Fragilité / transport / préservation des données…d’où l’idée des liseuses 7
    •  20 % des livres vendus aux États-Unis en 2012 sont des ebooks! La Grande-Bretagne en est à 13 % du marché déjà occupé par le-book, selon lassociation des éditeurs britanniques. Les Pays-Bas sont à environ 3 % En Allemagne, les livres électroniques représentent 2 % du marché du livre. On n’ose pas parler de la France (moins de 1%...)Source : http://www.enssib.fr/breves/2012/10/12/le-book-consacre-par-la-foire-du-livre-de-francfort 8
    •  Qui a déjà lu des livres en version électronique? Quel a été votre support de lecture? Vos impressions? 9
    • a) Quelle terminologie?b) Quels supports?c) Quels fichiers? 10
    •  E-book / ebook / livre numérique / livre électronique / Livrel / e-livre… Attention au choix de la terminologie Français Anglais Livre numérique Ebook Liseuse (E)reader 11
    • CONTENANT CONTENU(S)C’est plutôt une bibliothèque!En effet, une liseuse peutcontenir plus de 1’200 livres 12
    • 13
    • Nom de la liseuse EntrepriseKindle Amazon (USA)Nook Barnes & Noble (USA)Sony Reader Sony (Japon)Kobo Rakuten (Canada/Japon)Bookeen Cybook (France) 14
    • 15
    • ENCRE ELECTRONIQUE ECRAN LEDhttp://blogs.ateliercfd.org/se/2010/09/30/e-book-encre- http://www.magma.fr/static/french/technique/Connaitre_videoprojecelectronique-comment-ca-marche/ teur.html 16
    • LISEUSE ( READER ) TABLETTE Monovalent. Orienté vers  Polyvalent. Orienté la lecture (connexion wifi clairement vers le multimédia pas forcément incluse) (visionnement de films, Ecran en noir et blanc (= photos) et le surf papier électronique)  Ecran LED Tactile peu réactif  Tactile très réactif Utile pour une chose : lire,  Utilisation très variée : la (surf possible mais peu lecture est un usage possible agréable) mais pas le seul. Batterie de longue durée  Batterie de courte durée (2-3 (env. 2-4 4-8 semaines) jours, si l’usage est intensif) 17
    •  En 2011, 1,4 million de tablettes ont été vendues en France. En 2012 300’000 liseuses ont été vendues en France (145’000 en 2011).(pas de chiffres pour la Suisse…) Les liseuses, un marché de niche vis-à-vis des tablettes, bien plus populaires. Source : http://lafeuille.blog.lemonde.fr/2012/03/30/le-marche-du-livre-electronique-est-il-en- panne/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+lafeuillerss+%28lafeuille%29#xtor=RS S-32280322 Source : http://www.lesnumeriques.com/liseuse/ventes-liseuses-vont-croissant-n25864.html Source : http://www.terminauxalternatifs.fr/2012/03/22/quand-les-tablettes-grignotent-les-liseuses- electroniques/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+terminauxalternatifsfr+%28Ter minauxAlternatifs.fr%29 Source : http://lafeuille.blog.lemonde.fr/2011/03/16/a-chaque-support-son-lecteur/ 18
    • Sony PRS-T1 : Booken Orizon: Kindle 4: 105.- iPad 2 16 GB :149.- (T2 : 169.-) 220.- 409.- Vu la grande volatilité du marché, les prix sont purement indicatifs. Voir un comparatif de liseuses ici : http://www.lesnumeriques.com/liseuse/comparatif-liseuses-livres- electroniques-ebooks-a509.html 19
    • AZW / MOBI• Le standard des • Format de • Le format d’Amazon ebooks remplacement (si • Lisible seulement sur le• Lisible sur aucun epub n’est Kindle n’importe quelle présent) • Une application « kindle » est machine • Lisible sur n’importe disponible sur l’app store• Mise en page du quelle machine d’Apple/Android/Windows contenu aisément • Mise en page très phone modifiable rigide 20
    •  Sony Reader / Booken Orizon / Kindle 4 / iPad Se mettre par groupe de 3/4 Observer / toucher / tester 3’ au maximum par liseuse (vous aurez plus de temps lors de la pause ou après la présentation, si vous le désirez!)N.B. : il existe encore de nombreux autres outils (Kindle Fire, Nook de Barnes & Noble,…) ceux qui sont présentés ici sont ceux qui sont accessibles dans notre contexte helvétique. 21
    •  Un avis par groupe  Sur la qualité de lecture ▪ Écran agréable? ▪ Police / Taille? ▪ Intérêt des options/paramètres à disposition? ▪ Accès à la table des matières?  Sur l’ergonomie de l’outil ▪ Menu compréhensible? Logique? ▪ Facile à prendre en main? 22
    •  Portabilité (partir en voyage avec autant de livre qu’on le désire) Durée époustouflante de la batterie (1 à 2 mois pour les modèles les plus récents) Gratuité des livres dans le domaine public (plus ou moins) un prix inférieur aux livres papiers. Fonctionnalités supplémentaires (recherche d’un terme, présence d’un dictionnaire) Support léger Lecture agréable pour les yeux Si on perd la liseuse, les livres ne sont pas perdus (sauvegarde sur l’ordinateur personnel ou dans le cloud) 23
    •  Choix de livres en français encore peu étendu Noir/Blanc Prix pas toujours intéressant avec des contraintes inattendues Le prêt d’un ebook pose problème Les ebooks tendent souvent à imiter le fonctionnement du papier même si ce n’est pas nécessaire en soi. Nécessite une lumière secondaire (2012 : éclairage intégré avec le Nook Glow et le Kindle Paperwhite) 24
    • PROBLEMES DES OUTILS AVANTAGES DES OUTILS ELECTRONIQUES ELECTRONIQUES Les outils électroniques ont  Réduit la consommation de une durée de vie très brève papier (et la coupe (moins de 5 ans) d’arbres) Utilisation de matériaux  Plus de pollution causée non renouvelables et par le transport d’un objet problèmes liés au recyclage matériel et par l’activité industrielle des papeteries 25
    • 26
    • a) DRM = Digital right managementb) Complexité de la gestion des fichiers numériquesc) Où se procurer des Ebooks? 27
    •  DRM = Digital rights managements (gestion des droits numériques) 28
    •  Dans un monde numérique, rien n’est plus facile que de copier un fichier.  Quelle est la valeur d’un fichier?  Faut-il protéger les œuvres sous droit avec des restrictions supplémentaires?  Equilibre délicat entre les droits des utilisateurs, et les droits des créateurs / diffuseurs 29
    •  a) Achat d’un ebook avec une protection anticopie (du type Adobe Digital Editions)En général, vous avez ledroit de copier votreebook ( = le fichier epubou pdf) 6 fois. Après, c’estfini. 30
    •  b) Achat d’un ebook avec un Watermark (tatouage numérique = souvent l’adresse email de l’acheteur) 31
    •  c) Faire confiance { l’utilisateur!C’est la maison d’éditionqui décide si les ebooksqu’elle vend serontaccompagnés ou non deDRMMais cela dépend ausside la plate-forme surlaquelle l’ebook seravendu. 32
    • a) DRM = Digital right managementb) Complexité de la gestion des fichiers numériquesc) Où se procurer des Ebooks? 33
    •  Un livre, on le choisit et on le paie. L’achat d’un ebook (peut) contenir des étapes fastidieuses. Question subsidiaire : suis-je propriétaire de l’ebook que je viens de payer? 34
    • LECTURE NUMERIQUE• C’est déj{ un bouleversement par rapport {l’objet livre papier (qui offre un rapportimmédiat avec son contenu)• On ne gère plus un livre après les autres,mais une bibliothèque (la plupart desliseuses peuvent contenir entre 600 et 1200« livres ») 35
    • LECTURE NUMERIQUE• L’ordinateur est un intermédiaire quasi-indispensable• Même lorsqu’une connexion wifi estproposée sur la liseuse• Il faut donc installer un logiciel quiremplisse le rôle d’interface pour gérer lacollection de fichiers. Calibre est un logicielgratuit très connu. Mais cela ne marchequ’avec les livres libre de droits. 36
    • LECTURE NUMERIQUE• Les choses se compliquent si l’onachète des contenus sous droit etprotégés par des DRM.•Constat: les DRM complexifientencore plus le processus qui aboutit àla lecture numérique 37
    • 38
    • 39
    • 40
    • 41
    • 42
    • 43
    • 44
    • 45
    •  Vu la complexité des étapes, l’être humain tend toujours { choisir la solution la plus facile : celle proposée par des écosystèmes fermés qui permettent de sauter plusieurs des étapes décrites ci-dessus. Concept des « walled garden » (jardins fermés) 46
    • • en achetant un ebook• Un engin propre chez Apple, il ne sera• Un fichier propre lisible que sur votre iPadUn ebook acheté chez ou votre iPhone…Amazon ne sera lisibleque sur des machines oudes logiciels Amazon… 47
    • AVANTAGE S INCONVENIENTS Simplicité d’usage  Rend l’acheteur captif d’un (frictionless) système : vous n’êtes plus Rapide propriétaires de vos livres. Ne nécessite pas de  Encourage à la connaissances techniques consommation impulsive ( = tous les livres sont à portée de main)  Prix en général onéreux 48
    • 49
    • Source : http://www.amazon.com/dp/B007HCCNJU/ref=sd_allcat_kdpsz 50
    • 51
    • 52
    • 2009 2012 “We have found your account is directly related to another which has been previously closed for abuse of our policies. As such, your Amazon.co.uk account has been closed and any open orders have been cancelled. Per our Conditions of Use which state in part: Amazon.co.uk and its affiliates reserve the right to refuse service, terminate accounts, remove or edit content, or cancel orders at their sole discretion.”Source : Source :http://www.lemonde.fr/technologies/article/2 http://www.bekkelund.net/2012/10/22/outla009/07/22/amazon-jette-1984-dans-le-trou- wed-by-amazon-drm/de-memoire_1221324_651865.html 53
    •  Avec Amazon, vous n’êtes pas propriétaire mais seulement locataire de vos fichiers (contrat de licence et non contrat de vente!). Le vocabulaire utilisé « Acheter en 1-Click » est donc trompeur.Lien pour réfléchir sur les droits du lecteur numérique: http://scinfolex.wordpress.com/2012/09/14/le-livre-numerique-les-libertes-et-lappel-des-451/ 54
    •  Avec Amazon (mais aussi avec d’autre liseuses connectées en permanence comme Kobo ou le Nook de Barnes & Noble), ce n’est plus vous qui lisez, c’est le livre qui vous lit. Il est possible d’extraire de vous les données suivantes :  Les passages que vous avez surlignés/annotés  Combien vous avez lu de pages dans un temps déterminé  Combien de temps vous avez mis pour terminer votre livre  Si vous avez acheté un autre ebook juste après en avoir terminé un.  Si vous avez commencé à le lire tout de suite ou ultérieurement.  Si vous avez sauté des pages. Si vous avez abandonné la lecture d’un ebook. Si vous avez supprimé un livre de votre liseuse. CONCLUSION : Le fait de lire devient MESURABLE! Cela pose évidemment des questions concernant ce qui reste de notre vie privée. Source: http://online.wsj.com/article/SB1000142405270230487030457749095005143 8304.html?mod=wsj_share_tweet http://www.courrierinternational.com/article/2012/08/01/la-liseuse-lit-en- vous-comme-dans-un-livre-ouvert 55
    • a) DRM = Digital right managementb) Complexité de la gestion des fichiers numériquesc) Où se procurer des Ebooks? 56
    •  En général, les prix suisses ne sont pas compétitifs avec les prix français pour le même ebook. Le prix d’un ebook sera le même dans différentes plateformes (epagine / immatériel) Aux USA, le prix des ebooks tend à rejoindre celui du livre de poche (ce dernier marché va disparaître). En France, le prix est souvent 20-30% moins élevé que le prix du livre version papier grand format. Aux USA, la différence atteint 50%. 57
    •  X% des livres édités en français le sont en version électronique, en plus de la version papier. En comparaison, aux USA, 4 éditeurs sur 5 proposent des ebooks. Les éditeurs ont souvent du mal à proposer des titres déjà parus depuis quelques années en version électronique. On trouvera surtout soit des nouveautés ou des classiques. Source : http://oedb.org/blogs/ilibrarian/wp-content/uploads/ebooks_change_pub.jpg 58
    •  Des ebooks libres de droit deviennent payants suivant la plateforme d’achat. 59
    •  RESSOURCES GRATUITES :  Projet Gutenberg : http://www.gutenberg.org (Peu de livres français. ne recense que des documents tombés dans le domaine public, selon la loi, soit tous les livres édités avant 1923)  Bibliothèque électronique du Québéc : http://beq.ebooksgratuits.com/ (le Canada a des lois plus permissives concernant le domaine public : 50 ans après la mort de l’auteur, contre 70 ans ici en Suisse).  Internet Archive : http://www.archive.org/details/texts (cette ressource compile l’ensemble des ebooks dans le domaine public aux Etats-Unis – soit jusqu’en 1923). On y trouve également des livres numérisés dans le cadre du projet Google Books.  Google Livres : http://books.google.ch/books?hl=fr (contrairement à Google US, Google FR/CH propose des livres dans le domaine public seulement jusque dans les années 1900). 60
    •  RESSOURCES MIXTES (gratuit/payant)  Feedbooks : http://fr.feedbooks.com/ plate-forme de distribution française , très ergonomique, qui permet de récupérer des ebooks libres de droit. Elle permet maintenant d’acheter également des livres. RESSOURCES PAYANTES  Seule plate-forme helvétique existante : e-readers http://www.e-readers.ch/  La librairie Payot vend aussi des ebooks : www.payot.ch  En France, il existe les plateformes Numilog http://www.numilog.com/accueil.asp ; epagine http://www.epagine.fr ; immatériel http://librairie.immateriel.fr  De nombreux éditeurs proposent l’achat direct de leurs documents sur leur site propre. Ainsi, en francophonie, L’Harmattan dispose d’un solide catalogue : http://www.editions- harmattan.fr COMPARATEUR DE PRIX  http://www.chasse-aux-livres.fr/ Le marché des ebooks en français n’est pas mûr et un prix unique est imposé , valable sur les différentes plateformes. Utile, cependant, pour savoir si un ebook est à disposition pour le livre que vous aimez  . 61
    •  Team Alexandriz : http://www.teamalexandriz.org/ (il s’agit d’une équipe qui scanne des livres papiers pour les mettre { disposition sous forme d’ebooks). 62
    •  Les éditeurs suivants proposent des ebooks:  Bibli’O (pour les Bibles)  Mame / Mame-Desclée  Novalis  Les éditions du Cerf proposent quelques références en streaming : http://ebooks.editionsducerf.fr/  Bayard Editions propose UN ebook…  Rien chez les éditeurs suisses (Labor & Fides)  Il faut se tourner vers les éditeurs généralistes (Seuil, Flammarion, Albin Michel, La Découverte, Plon-Perrin, Grasset, Armand Colin, Robert Laffont…) Le fossé livre papier/ebook est encore immense 63
    •  La bataille des formats ouverts/fermés est en cours : format azw (Amazon) ou epub (tous les autres). Les tablettes sont plus populaires que les liseuses Les éditeurs français doivent se positionner : comment diffuser leurs ebooks? Avec ou sans DRM? A quel prix? Gallimard / Bragelonne ont des politiques totalement différentes Les éditeurs suisses n’existent tout simplement pas sur le terrain des ebooks 64
    •  Internet s’accommode mal des frontières : un même ebook est plus cher en Suisse qu’en France! Il n’est parfois pas possible d’acheter un ebook sur une plateforme { l’étranger. Les bibliothèques pourraient prêter des ebooks mais de nombreux obstacles subsistent (prix, conditions restrictives des éditeurs). Le domaine religieux couvert par le CIDOC reste TRES pauvre concernant les ebooks à disposition. 65
    • Et vous, vous en pensezquoi alors? 66
    • 67