31 mai 2012 Valorisation SHS - Atelier "Modèles de valorisation en SHS" (B. Viale)

985 views
857 views

Published on

Cet atelier présente plusieurs modèles de valorisation en sciences humaines et sociales.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
985
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
13
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

31 mai 2012 Valorisation SHS - Atelier "Modèles de valorisation en SHS" (B. Viale)

  1. 1. ATELIER THEMATIQUE :« MODELE DE VALORISATION EN SHS» Séminaire Réseau LIEU – Mons 31 mai 2012
  2. 2. « La valorisation » et les SHSdes réalités variées  Valorisation = édition  Valorisation = diffusion de la culture scientifique (conférences, cours publics)  Valorisation = mise en ligne (archive ouverte)  Valorisation = communication scientifique (colloques)  Valorisation = production audiovisuelles
  3. 3. Valorisation des résultats de la recherche : une définition« Valoriser : rendre utilisables ou commercialisables les résultats de la recherche par des tiers identifiés » Comité National d’Evaluation – Québec Problématique du transfert de résultats vers des partenaires socio-économiques identifiés, qui vont utiliser ces résultats (création de valeur économique ou sociétale)
  4. 4. Valoriser les Sciences Humaines et SocialesOutils et stratégies
  5. 5. La valorisation - un cœur d’activité commun àtoutes les disciplines Recherche contractuelle (contrat de collaboration de recherche / prestation de service) Transfert de résultats - Accompagnement à la création d’entreprises  Maturation de projets  Recherche de partenaires
  6. 6. Des actions en amont Sensibiliser – détecter  Sensibiliser à la valorisation  Identifier les résultats de recherche (cahier de laboratoire)  Afficher les compétences et les expertises Protéger les résultats (propriété immatérielle) / formaliser le savoir-faire  Enveloppe Soleau (permet de dater les résultats)  Identifier le savoir-faire (trois critères : identifié, secret et substantiel)  Informer sur les règles de confidentialité  Outils de protection
  7. 7. Outils de protection - sécuriser les résultats Droit de la propriété industrielle  Brevet… Et aussi  Droits d’auteurs  Logiciels  Base de données  Droit des marques  Dessins et modèles
  8. 8. Accompagner les collaborations de recherche Prestations de service Collaborations de recherche Consortiums de recherche (FP 7 – plan de valorisation) Avec des partenaires de statuts différents :  Entreprises  Organismes publics ou parapublics  Collectivités territoriales  Etat, … Les projets FIRSTEntreprises – un projet moyen terme de collaboration
  9. 9. Cartographie Réseau CURIE - 2011 Partenariats de recherche
  10. 10. Cartographie - Partenariats de rechercheRésultats de l’enquête/tendancesLes partenariats de recherche en SHS couvrent : toutes les disciplines tous types de partenaires : publics (Ministères, collectivités), privés (grands groupes, PME, TPE, professions libérales – architectes, avocats…), associations des résultats produits variés : pour la majorité des rapports scientifiques et aussi la créations de site web, portails de formation, corpus d’image, catalogues et cartes, logiciels, méthodologies, livrets pédagogiques, outils multimédia protection et exploitation des résultats : principalement droits d’auteur, dépôts logiciels ou de noms de domaine - contrat de licence, contrat de communication de savoir-faire L’activité contractuelle – un véritable indicateur de l’intensité des relations partenariales entre laboratoires et partenaires socio-économiques
  11. 11. Deux voies majeures de valorisationCréation d’entreprises innovantesContrats de transfert Accord de confidentialité Contrat de communication de savoir-faire Licences ou les cessions de logiciels, de marques,…
  12. 12. Maturation de projets• La maturation des projets • Donner une valeur ajoutée aux projets • Analyse fonctionnelle, étude de marché et de la demande sociétale • Quelle rentabilité attend-on ? Financière / sociétale
  13. 13. Transfert de résultats de recherche La recherche de partenaires socio-économiques  Partenaires privés et aussi publics ou para-publics, associatifs
  14. 14. Offres de transfertUn outil de recherche de partenairesProblématique de départ • Etape importante techno push – résultats proposés à des partenaires extérieurs • Adapter la présentation des résultats pour un public non académique
  15. 15. Offre de transfertPoints ClésFiche méthodologique • Qui émet l’offre ? • Quelle est l’offre ? • Qui est titulaire de la propriété des résultats ? • A qui est destiné l’offre ? (études de marché) • Quel est le bon moment pour rédiger et/ou diffuser une offre ?
  16. 16. Cartographie Réseau C.U.R.I.E. Projets de transfert
  17. 17. Cartographie - Projets de transfert Résultats du recensement / tendancesLes SHS concernées par le transfert : 49 projets recensésUne confirmation de taille : quasiment tous les domaines scientifiques sont concernés 3 projets en management 1 projet en sociologie 2 en information et communication A noter – 50% des projets de 1 en science politique transfert s’inscrivent dans la 10 projets en géographie & aménagement du territoirecontinuité de contrats de 7 projets en sciences du langage recherche impliquant au moins un 2 en sciences de l’éducation partenaire socio-économique. 12 en psychologie 1 en STAPS 7 en arts, langue, culture 3 en anthropologie&archéologieCertains projets sont interdisciplinaires (projets impliquant plusieurs disciplines SHS etprojets impliquant des SHS et des sciences « dures »)
  18. 18. Cartographie - Projets de transfertUn processus de transfert en SHS qui met en œuvre des actions de maturation 30 projets ont bénéficié de financements provenant de services mutualisés de valorisation, d’OSEO, de l’Université, de la Région,… pour la maturation du projet (notamment pour le développement du prototype) allant de 10 à 45 000 €et des outils marketing 11 projets ont donné lieu à une étude de marché 8 projets ont donné lieu à la rédaction d’une offre 6 projets ont été présentés à des salons
  19. 19. Questions clés D’où est né l’idée de votre produit ? A qui rend-il service? Analyse fonctionnelle Sur quoi agit il? Dans quel but ? Qui sont les concurrents ? Quelles sont les méthodes alternatives qui répondent à ces besoins ? Analyse concurrentielle A quel prix ?
  20. 20. Quel produit, quelle cible, quelle stratégie ? Votre produit/service s’adresse à quel cible ? Quels sont/seront vos arguments pour vendre à chacune des cibles ? Quelle est l’avantage incontournable de votre produit/service pour la cible que vous visez ?
  21. 21. Questions pour comprendre les motivations d’achat B to B ou B to C ?  Besoin, augmentation de la productivité, phénomène de mode …  Motivations d’achat Qui est susceptible d’acheter dans l’organisation ?  Dans la famille : enfants, parents …  Dans une entreprise : IT, marketing, direction générale … Quels sont les paramètres qui jouent sur le timing de l’achat ?  Annonce de nouveaux standards, baisse des prix, concurrence, nouvelles normes …
  22. 22. Cas pratique n°1Travaux de recherche en évaluation des politiquespublic – publication sur le triptyque « conception-évaluation-réforme »
  23. 23. Cas pratique n°1- étapes de valorisation Identification d’une méthode originale d’évaluation Formalisation du savoir-faire Dépôt d’une enveloppe Soleau Recherche de partenaires (Congrès des maires de France / communication presse spécialisé) Présentation de la méthode Signature d’un contrat de communication de savoir-faire  Budget – 1000 €  Durée du projet de valorisation : 18 mois
  24. 24. Cas pratique n°2Travaux de recherche en psychologie pourcomprendre les mécanismes de compréhension del’implicite des textes
  25. 25. La différence entre bons et mauvais compreneurs repose sur : - sur la capacité à auto-réguler la lecture - sur lhabileté à produire des inférences TACIT est un outil full-web au service des enseignants pour aider les élèves à comprendre ce que les textes ne disent pas explicitement…Exemple d’inférence à faire : « s’il miaule, c’est qu’il ne peut s’agir que d’un chat »
  26. 26. Cas pratique n°2 Identification de résultats de recherche suscitant de l’intérêt de professionnels (enseignants) Dépôt de marque (TACIT) Dépôt d’enveloppe Soleau (datation de la date de création des items) Dépôt de logiciels Maturation technologique – recrutement d’un informaticien Préparation de nouveaux items et calibrage (enfants de 7 à 14 ans) Edition de plaquette de communication / salon / diffusion dans des réseaux professionnels / démonstration sur site Phase de test en situation réelle (100 classes : test des serveurs – continuité de service) Signature des premières licence d’utilisation (fixation prix, licence par classe)  Budget propriété intellectuelle 700 €  Budget Maturation 100 000 €  Durée du projet de valorisation 36 mois  En projet développement de briques complémentaires
  27. 27. Cas n°3Travaux de recherche en climatologie à échelle fine
  28. 28. Cas n° 3 Application des travaux de recherche au secteur viticole Sollicitations pour des prestations d’expertise sur site ne pouvant plus être assurées par le laboratoire (géographie physique) Projet de création d’une entreprise  Plateforme web de suivi climatique pour le marché de la viticulture et analyse personnalisée  Portée par un docteur issu du labo  Collaboration de deux enseignants-chercheurs Phase de maturation  Dépôt marque – BERCAV  Développement technologique  Positionnement concurrentiel – politique tarifaire  Budget : 63 000 € (recrutement électronicien / informaticien)  Durée du projet : 12 mois
  29. 29. Merci de votre attentionBéatrice Viale – beatrice.viale@univ-rennes2.fr Directrice de la recherche et de la valorisation  Université Rennes 2 Directrice adjointe  Bretagne Valorisation Membre du Conseil d’administration du Réseau C.U.R.I.E.

×