Your SlideShare is downloading. ×
Cap Chine 22 Janvier 2007 Rf Acfci V Linkedin 2009 Sans Financements
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Cap Chine 22 Janvier 2007 Rf Acfci V Linkedin 2009 Sans Financements

631
views

Published on

Test Slideshare. Présentation au CAP Chine à Shanghai en 2007 sur enjeux internationaux

Test Slideshare. Présentation au CAP Chine à Shanghai en 2007 sur enjeux internationaux

Published in: Business, News & Politics

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
631
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Rien ne va plus : La mondialisation, nouvelle donne économique et financière : fin d’un monde ou nouvelle frontière ? Les règles du jeu. Jeu d’argent. Les symptômes économiques (macro et micro) et financiers, environnementaux, sociétaux sont préoccupants. La montée en puissance des BRIC chahute la grammaire de la compétitivité. La Chine, arbre à croissance rapide, cache une forêt de pays émergents tandis que l’Inde aux profondes racines pourrait être un des personnages clefs du livre de la jungle du 21éme siècle. Après le mur de Berlin en béton, la grande muraille en BRIC : la mondialisation, nouveau «grand jeu». Jeux de go . « La peur n’est pas une solution » (cf www.acfci.fr , rapport sur les délocalisations») dans ce jeu inédit. Toutes les règles ne sont pas écrites d’avance et il n’y a pas d’arbitre mais l’internationalisation des entreprises est un objectif majeur. Les grands groupes sont des pièces maîtresses et sont partis avec un coup d’avance. Mais aux échecs comme au jeu de go, le vrai enjeu est positionnel et l’occupation du terrain se fait par les pions. Aux échecs, la « promotion » est la transformation en dame, cavalier, fou ou tour d’un pion atteignant la dernière ligne adverse. Au jeu de la mondialisation, l’internationalisation des PME est un coup gagnant. Jeu collectif . Pour que ce nouveau jeu ne soit pas d’échecs, les 175 Chambres de Commerce et d’Industrie de France apportent des solutions concrètes à 1,8 million d’entreprises. Corps intermédiaire hybride gouverné par les entrepreneurs, le système consulaire (cf www.acfci.fr « Chambres avec vues ») emploie 600 experts pour le développement international des entreprises, ce qui en fait le premier acteur spécialisé français. Partenaires des pouvoirs publics et d’Ubifrance, relais de proximité en prise directe sur les besoins des PME, connectées globalement via l’Uccife et Eurochambres, les Chambres sont au centre du jeu, jouent en réseau et n’acceptent pas l’option de la défaite. Faites vos jeux … en ligne sur www.acfci.fr, ccip.fr, eurochambres.be, uccife.fr : - Délocalisations, la peur n’est pas une solution, rapport ACFCI 2005 - Rapport UKTDI « Prosperity in a changing world », juillet 2006 - Monde fini, Nouvelle Frontière (Actes des universités d’été 2006 de l’ACFCI) - Manifeste Eurochambres sur l’internationalisation, automne 2006 - L’exportation des régions, ACFCI/DGTPE déc. 2006 - Document de travail COE/Rexecode CCIP sur la compétitivité, déc. 2006 - Dossier pays 2006 Uccife, déc. 2006 - aussi : rapports Woerth/Chartier (AN), Carayon (AN), Artus (CAE), Betbèze (CAE). - A paraître : «J’aime la France mais je suis en colère», JF Bernardin, Pdt ACFCI Fév 2007.
  • Le BRIC En 1994 , on doute de la réalité et de la soutenabilité d’un taux de croissance de 8% en Chine. On ignore l’Inde, la Russie et le Brésil. L’Asean est plus « tendance ». 2000 , après la « crise asiatique », près du SARS, on s’interroge sur le risque de « convulsion » d’une Chine qui se prépare à entrer à l’OMC. On ignore toujours les autres. 2005 : La Chine dépasse France et Roy-Uni pour devenir la 4 ème économie mondiale. Le PIB agrégé des 4 pays dits BRIC équivaut à celui du Japon, 2 ème économie mondiale (20% des 5 puissance du 20 ème siècle). On s’intéresse. 2006 : Avec un taux de croissance global de 8,3%, les BRIC ont « créé » en un an l’équivalent de la Suisse. On commence à se préoccuper. - B résil : « la ferme » à 794,1 Md$, + 27,8 (3,5%) - R ussie : « la mine » à 763,7 Md$, + 53,5 (+7%) - I nde : « le laboratoire » à 785,5 Md$, + 62,8 (+8%) - C hine : « l’usine » à 2 228,9 Md$, + 234 (10,5%) Sur cette tendance (BRIC +8,3%, G5 +2%) en 5 ans d’ici 2011, l’équivalent de la France sera créé en 20 ans d’ici 2026 l’équivalent du G5 actuel sera créé en 27 ans d’ici 2033 les BRIC auront dépassé le G5
  • Un symptôme … - Octobre 2003 : le taikonaute chinois Yang Liwei dans l’espace - 2005, la Chine dépasse la France en PIB et Export - 2006, elle devient géante de la R&D … Le «Bip-Bip » de la mondialisation est fort et clair en provenance des BRIC et concurrents émergents : le signal (rouge) d’une Nouvelle Frontière comme : les chiffres du commerce extérieur français le logo d’une banque « locale » dans tous les aéroports le thermomètre du climat (des affaires aussi …) … Mais pas de syndrôme chinois ? Film de 1979 James Bridges, avec Jane Fonda, Jack Lemmon, Michael Douglas. Une journaliste filme par hasard un accident dans une centrale nucléaire. La direction parle d’incident alors que les images sont édifiantes : une catastrophe se prépare. Ce film engagé pointait les dangers du nucléaire. Jane Fonda, militante convaincue y était très convaincante. Funeste coïncidence, la bien réelle catastrophe de Three Miles Island en Pennsylvanie se produisit quelques semaines après la sortie du film, lui donnant un relief particulier. Mais TMI ou Tchernobyl n’ont pas détruit le monde et le nucléaire est une énergie devenue incontournable et reconnue climatiquement correcte. Nb le prêt à penser empêche de bien distinguer la réalité, cf le Figaro 16 janvier p. 22. Finance : Titre accrocheur : « Bond des IE en Chine ». Texte : les IDE non financiers en Chine ont atteint 63,02 Md$ l’an dernier, en hausse de 4,5% a/a. Recul de 4 ou 5,06% si on inclut financier, 69,47. Depuis 15 ans la Chine est le PVD qui reçoit le plus d’IDE mais 2006 est plutôt moins phénoménal. Mais on veut voir un Grand bond en avant. Juste à côté, Enquête : the Economist Intelligence Unit. « Les chefs d’entreprises ont un moral d’acier. Les cadres de France voient de bonne ou très bonnes perspectives à 85%. 52% voient l’Asie comme la plus prometteuse pour le développement de leur CA. » La vérité de la mondialisation a des facettes multiples …. Transition : La mondialisation est une sorte d’énergie nucléaire pour l’économie mondiale. Pas sans risque, pas sans qualité mais finalement « moindre mal » incontournable à horizon 2030. Nb la France a ses atouts dans le nucléaire …
  • L’avenir n’est pas écrit d’avance 1945 Yalta 1957 Spoutnik 1961 Gagarine 1962 JFK lance Appolo 21 juillet 1969 Amstrong sur la lune 1989 chute du Mur de Berlin 1991 fin de la partie pour l’URSS Résister, longtemps s’il le faut, mais ne pas renoncer. « N’allez pas à Gstaad » Ex. « 1 contre tous ». La Bretagne, province romaine. 5 siècles. César -55  Claude +43  Vespasien + 71  Julius +77 mur d’Hadrien 121-122 mais les highlands ne seront jamais conquis. Fin de l’histoire … 5 siècles plus tard Ex. « 2 contre tous ». L’Europe napoléonienne, l’Alliance Franco Russe. < 10 ans 1807, traité de Tilsit, l’alliance veut dominer l’Europe de l’Espagne à la Sibérie 31 décembre 1810, rupture de l’alliance franco-russe ; 1815 Congrès de Vienne Ex. « 3 contre tous » 2 nde guerre mondiale. L’Axe Allemagne+Japon+Italie. < 5 ans 1940, une année difficile : France vaincue, Blitz sur GB, Europe largement occupée mais «Winston is back» (1939 amirauté, 10 Mai 1940 PM) et Leningrad tient (1941) Pas de panique, puisque qu’on dirait que la durée de domination est inversement proportionnelle au nombres des puissances associées pour la conquête du monde… Transition : La mondialisation n’est pas la guerre des mondes mais plutôt une sorte de guerre des étoiles avec l’étoile noire des BRIC. Y a-t-il un Dark Vador ? Quelle « Force » pour les PME ?
  • «  … 2 défis majeurs : diminuer la mortalité … et réduire les inégalités …. Répondre … passe par le développement de la prévention ... »  La mondialisation, une maladie infantile des BRIC mais pathologie dangereuse pour économies matures et plus particulièrement celles dont les PME sont plus petites que la moyenne européenne. Une réforme du système de santé pour traiter la perte de compétitivité ? Des entreprises car « l’entreprise est un citoyen comme les autres » Des pays car « la mondialisation n’est pas une maladie rare » Principes généraux d’une « réforme du système de santé économique » Plus prévenir que guérir : Information ; Prévention ; Vaccination .. Utiliser les remèdes pertinents : Génériques ; Nouvelles technologies ; Auto-médication Mettre les acteurs en synergie : Hôpitaux public ; cliniques privées ; Spécialistes Mettre le médecin traitant au centre du dispositif : le médecin généraliste de proximité, dans le système d’appui aux entreprises … c’est la Chambre de Commerce et d’industrie. « Notre système de santé doit aujourd’hui relever deux défis majeurs : diminuer la mortalité avant 65 ans et réduire les inégalités de santé . Répondre à ces défis passe par le développement de la prévention et de l’éducation à la santé. » Communiqué de presse du 3 Jan 2007 Ministère de la santé. Information (éviter la psychose cf SRAS ou grippe aviaire) : cf rapport ACFCI « Délocalisation : la peur n’est pas une solution ». Nb Intelligence économique : ouvrir le jeu … Prévention : IE, Cf rapport Carayon « à armes égales » : information utile, règles, normes, arbitrage ... Mais aussi de la formation, des brevets, de la fiscalité, du droit ... Vaccination : cf Pasteur, utiliser le virus pour lutter contre la maladie. Sourcing, offshoring, partenariats, export vers les BRIC … et investissement étranger en France. Génériques : faire du lower-cost intelligent sans « tuer la poule aux œufs d’or », conquérir de nouveaux marchés sans détruire la chaîne de valeur et de sous-traitance de proximité. Cf Logan, Aérien … High Tech : cf agenda de Lisbonne. Garder « un coup technologie d’avance », investir dans la R&D, optimiser l’outil et les méthodes de production (nb Dassault Système, leader de Catia au PLM). Auto-médication : pour l’entreprise, renforcer les défenses immunitaires, atteindre la taille critique. Cf rapport Artus été 2006. Investir et s’assouplir pour gagner en réactivité. CF Document de travail déc.2006 COE/CCIP/Rexecode. Former les dirigeants de PME. Optimiser les hôpitaux publics : Cf dynamique CAP Export. Ubifrance, Coface, Missions Eco, AFII. Intégrer efficacement dans le système les acteurs privés : cf mécanisme de labellisation par l’Etat. De sous-traitance au secteur privé par le public, les collectivités territoriales et les consulaires. Nécessité d’un référentiel qualité. Ex cliniques, médecins spécialistes, esthétique, médecine parallèles … et charlatans Mettre le généraliste de proximité au cœur du système : CQFD, les CCI !
  • Le réseau consulaire en France (ACFCI) 600 collaborateurs, 50 MEUR de budget, 12 CAP, approche sectorielle 600 jounées-pays, 1000+ opérations / an Partenariats forts avec Ubifrance et les CCIFE Le réseau des CCIFE : le réseau de français qui réussissent à l’étranger 113 Chambres / 75 pays : le premier réseau privé français à l’étranger, 100 ans 30 000 membres, 800 collaborateurs, Base Club Affaires + 3 niveaux de services Biculturel, membres et dirigeants « double sens », partenanriats MAE, AFII, Coface … Le réseau Eurochambres, cf « Manifesto » 25 personnes headoffice à Bruxelles, Chambres européennes en dévpt informel … 47 pays membres (UE+…), 4 programmes GTJ, AL Invest, Go Intl, PIPE ACFCI P. Simon Président, M Dieudonnée Représentant, ACFCI 12 pax Bruxelles Jouer collectif pour progresser à 3 niveaux ACFCI : énergiser la tête de réseau et mieux exploiter les synergies internes Réseau C(R)CI : développer le jeu collectif et valoriser la marque « CCI »  Partenariats : ni cynisme, ni angélisme pour mener le jeu au centre du terrain Pour s’établir comme le « First Shop » incontestable de l’internationalisation des PME. En acceptant le cas échéant de n’être qu’ensemblier si c’est leur intérêt. Vision 2010 : La Force Rapide PME Fédération des Opérateurs pour la Relance du Commerce Extérieur Rassemblement des Acteurs Publics et Privés pour Internationalisation et le Dévelopement des Entreprises Pour Mieux Exporter
  • Moyens et actions du réseau en 2006 - Principaux constats Des moyens humains relativement constants (600+12+9 …), Une forte croissance des journées pays 623, +20%), Un recul des prestations collectives Une hausse des missions individuelles, Des partenariats jugés « bons » avec le dispositif public, Une concentration des actions sur l’Europe Une journée du 4 décembre réussie, 145 pax, 40 CCI, 47 CCIFE, partenaires, 354 RDV Des priorités naturelles, lisibles et stables Priorités géographiques : 3 cercles, 12 à 15 CAP. Dont UE & PECO, Maghreb & Maroc, Asie & Chine car priorité aux marchés proches et principaux lointains de croissance. Priorités sectorielles : agro + « investir » sur une dizaine de secteurs en liaison avec GFI, Pôles … Préférence pour l’approche « client » vs l’approche macro. Perspectives / Dans le tuyau Process qualité (formation, bonnes pratiques, évaluations, benchmarking, mutualisation, CAP …) Chantiers : com, «PACS », Web 2.0, Agenda international sur le net, cartographies, CA Filière, privé, régional Projet Coaching PME (PIPE à la française) … SBA, UE. Inde ! Développer les partenariats win-win sans frilosité ni naïveté. « AGIR en 2007 » : Rappel Afsud … Février Medallia, Mars Turquie, Avril Roumanie, Octobre Dubai et AG Eurochambres, Novembre Hong Kong , 21 novembre à Paris, le Davos consulaire Rester partenaire incontournable à l’international pour : Servir les entreprises, particulièrement PME Etre le réseau (neutre) de référence (et de proximité) Être le partenaire de confiance des dirigeants de PME Être ensemblier de ressources internes et externes Contribuer à renforcer la « main » consulaire Mission de corps intermédiaire Synergie avec autres compétences des C(R)CI Visibilité & Rayonnement Scenarii possibles à moyen terme pour le système consulaire
  • Conclusion Un souhait, une recommandation. Si entreprise citoyenne, un citoyen comme les autres : Droit de libre circulation à l’international Droit à l’information business (IE débunkerisée) Droit au logement à l’étranger (domiciliation) Droit à la santé Droit à un environnement vivable (code du travail …) En fait, de l’air pour les entreprises, un droit des PME à un développement économique durable
  • Transcript

    • 1. Agir pour la compétitivité des PME Séminaire Cap Chine SHANGAI, 22 janvier 2007 1. Mondialisation : la peur n’est pas une solution 2. Agir pour la compétitivité : la Force des PME 3. Chambres avec vues : recommandations opérationnelles
    • 2. 1. Mondialisation « La peur n’est pas une solution »
    • 3. Réchauffement du climat l’exception française
      • Pourquoi ?
        • Facture énergétique
        • Euro (trop ?) fort
        • Coût matières premières
        • Différentiel de phase
        • Spécialisation géographique
        • Spécialisation Sectorielle
        • « Armes inégales »
        • Compétitivité dégradée
        • «Problème PME » à l’export
      Hiver 2007 -30 ; voire -40 !
    • 4. Le « problème PME à l’export » a des dimensions multiples
      • En France, 4 chiffres pour illustrer le « problème PME :
      • 20 : (cf note DGTPE mars 2006), 20 salariés est un seuil critique pour l’export vers plus d’un pays et/ou un client non frontalier
      • 10 : les douanes recensent 400 000 exportateurs différents sur 7 ans (97% de PME) mais seuls 10%, environ 40 000, sont « opérateurs réguliers »
      • 3 : les PME exportent surtout vers les pays et clients proches dont la croissance est 3 fois moins vive de celle des marchés et clients émergents lointains
      • 1 : la mobilisation et la compétence personnelle du dirigeant, d’un homme (ou d’une femme), est déterminante
    • 5. Le «grand jeu» du 21 ème siècle BRIC, puissance ou domination ?
        • B résil : la ferme : 794,1 Md$
        • R ussie : la mine : 763,7 Md$
        • I nde : le labo : 785,5 Md$
        • C hine : l’usine : 2 228,9 Md$
      • A ce rythme :
        • dans 20 ans, le BRIC atteindra la puissance actuelle des « Big Five »
        • En 2033 (l’an 2000 AD), le BRIC les dépassera
        • BRIC 4 570 # JAPON 4 505 (Le Japon est la 2 ème économie mondiale)
    • 6. Mondialisation La peur n’est pas une solution
      • Les marchés sont nerveux ; Les échanges font de la tension
      • La grammaire des affaires balbutie ; Les BRIC s’enfièvrent
      • L’environnement est déprimé ; Les entrepreneurs s’essoufflent
      «We choose to go to the moon. We choose to go to the moon in this decade and do other things, not because they are easy, but because they are hard, because that goal will serve to organize and measure the best of our energies and skills, because that challenge is one that we are willing to accept, one we are unwilling to postpone, and one which we intend to win, and the others, too.»
    • 7. «Nous sommes devant la Nouvelle Frontière, que nous le voulions ou non»
      • Les marchés sont nerveux ; Les échanges font de la tension
      • La grammaire des affaires balbutie ; Les BRIC s’enfièvrent
      • L’environnement est déprimé ; Les entrepreneurs s’essoufflent
      «We choose to go to the moon. We choose to go to the moon in this decade and do other things, not because they are easy, but because they are hard, because that goal will serve to organize and measure the best of our energies and skills, because that challenge is one that we are willing to accept, one we are unwilling to postpone, and one which we intend to win, and the others, too.» La peur n’est pas une solution (ACFCI, rapport sur les délocalisations) Les citations de JF Kennedy datent de 1960, après Sputnik et Laïka, et 1962 après Gagarine.
    • 8. 2. Agir pour la compétitivité « la Force des PME»
    • 9. L’appui des PME à l’international une clef de l’avenir …
      • Les marges de manœuvre nationales sont limitées. Comment ré-embrayer le moteur international alors que la météo est chafouine et le vent local faible ?
      • Euro fort, pétrole cher, concurrence « low cost », marchés porteurs lointains, grands groupes délocalisés, PME françaises trop (?) petites, investissement et innovation insuffisants, formation & R&D fiévreuses, réglementation du travail pénalisante, réactivité anémique … : les résultats du commerce extérieur traduisent la perte de compétitivité de la France. Risque d’auto-entretien du phénomène ?
      • Le déploiement des PME à l’international peut-être une clef du développement économique durable
      • Une PME internationalisée réalise typiquement 30% de CA supplémentaire et double sa croissance
    • 10. Soutien aux PME à l’international 3 principaux groupes d’acteurs Quel rôle pour : Pôles de compétitivité ? Fédérations Pro ? OSEO ? Medef ? CGPME ? DGE ? Ministère des PME ? MAE ? Autres ? …
      • HYBRIDE
      • ACFCI (+/- 600 pers. Fr)
        • 20 CRCI en Fr
        • 150 CCI en Fr
      • UCCIFE (+/- 800 pers. )
      • 100+ CCIFE / 75 Pays
        • 25 Type 1
        • 22 Type 2
        • 47 Type 3
      • Bureaux de C®CI
      • 24+ bureaux à l’étranger
      PUBLIC Etatique National F : DGTPE, Ubifrance, Coface … E : Missions Economiques Territorial ( ? pers. ? ) F : Régions, Villes, Organismes … E : Bureaux, à recenser UE (? pers. ?) F : EIC, CRI … E : Rep. UE ; Eurochambres PRIVE OSCI (CGI-SAI + SYNCIBE) 70 SACI ex. Pramex … Autres en France Information & Intelligence B2B & Salons ex. Proximum, BCI Consultants Export ex. JMA … Autres +/- spécialisés … Autres «français» à l’étranger Juristes, Logisticiens, audit Org. Salons & Expos Consultants, WTC
    • 11. Organisation de la DRI DRI Renaud Favier Laure Soopan Appui missions, Evènementiel Pôle « France » France Crespin Réseau, Partenariats, Sectoriel, Cap Inde Samira Roussi CORIE, GTI, Agenda Cap GB et Esp/Portugal Christiane Bronner (3/5 temps) Journées-Pays, Cap Italie et Turquie Pôle « Etranger » Christophe Duday Relations CCIFE & Partenaires Cap Alémanique, Asie, Chine, Japon Juliana Castellani Protocole délégations, Communication Cap PECO Albertine N’Doh (mi-temps) Aides CCIFE Laurence Artaud Etudes, IE Cap Afrique et Amérique du Nord
    • 12. Pour mieux exporter, La force du « réseau local global »
      • En aval
        • La facilitation de la pénétration des marchés et de l’approche des fournisseurs & clients
        • L’organisation de l’implantation dans la durée
        • L’influence, le lobbying, l’effet « connect people »
      Mission des CCI : appui au développement (durable) et à la compétitivité des entreprises (98% de PME)
      • En amont
        • L’intelligence économique (externe et interne)
        • La détection et le « coaching » des PME à potentiel
        • La mobilisation des dirigeants et la formation
    • 13.
        • Les CCI ont des avantages déterminants pour accompagner l’internationalisation des PME
          • Un ancrage de proximité des PME et collectivités
          • Un « moteur hybride » public-privé
          • Un partenariat naturel avec l’Etat (Ubifrance, Min. PME)
          • Une puissance de feu collective assez considérable
          • Un système d’information global (CCI-Net)
          • Un double réseau international (CCIFE, Eurochambres)
          • Une « boîte à outils » complète
          • Accessoirement, une philosophie de service au client, une relation organique avec les grandes écoles de commerce, une proximité avec les pôles de compétitivité, des approches sectorielles …
      Réussir ensemble au 21 ème siècle Objectif nouveaux Mondes PME
    • 14. 3. Chambres avec vues Recommandations opérationnelles
    • 15. Détection / coaching de PME Exemples à suivre
      • Etre acteur clef de « la migration des gazelles »
        • L’exemple autrichien : Go International
        • L’exemple espagnol : PIPE
        • En France :
          • d’excellentes initiatives consulaires, mais pas de systématisation
          • pas de financement étatique mais actions d’Ubifrance
      • Proposition / Recommandation : un chantier prioritaire pour l’ACFCI/DRI en 2007
    • 16. Enquête 2006 sur l’action internationale du réseau consulaire (CCI-Net)
      • Principaux constats (base 60% de réponses)
        • Des moyens humains relativement constants,
        • Une forte croissance des journées pays,
        • Un recul des prestations collectives
        • Une hausse des missions individuelles,
        • Des partenariats jugés « bons » avec le dispositif public,
        • Une concentration des actions sur l’Europe
      • Propositions : Restitution au réseau ? Quelles actions (mutualisation, bonnes pratiques …) ? Quel affichage extérieur ?
    • 17. Agenda international des C(R)CI sur CCINET
      • L’étape finale est difficile
      • A ce jour : +de 600 actions recensées au niveau national
      • Mécanisme de saisie différent d’une région à l’autre : soit une personne est habilitée à renseigner pour le compte de sa région, soit l’ensemble des CDI de la région abonde le site avec une validation régionale.
      • Propositions / Recommandations :
        • Comment élargir et systématiser la base de recensement (grandes chambres, CCIP ?) ?
        • Comment assurer suivi en temps réel … pour permettre/justifier un affichage national efficace ?
        • Priorité 2007 d’affichage sur portail CCI.FR !
    • 18. Coopération CCI –CCIFE Bilan du 4 décembre 2006 à Paris
      • 2 ème édition réussie selon les 145 participants
        • 145 participants
          • 47 CCIFE : Directeurs Généraux et directeurs commerciaux
          • 40 C(R)CI : Conseillers en Développement International
          • Partenaires
        • 354 rendez-vous individuels
        • Séance plénière ACFCI – UCCIFE et présentation de « success stories »
    • 19. Aide de l’ACFCI aux CCIFE en 2006 > 623 Journées-Pays
      • 623 Journées Pays enregistrées au 8.12.06
      •  Augmentation de 34,2 % / 2005
        • Europe : 329 (+ 78)
        • Asie / Océanie : 100 (+ 33)
        • Amérique Latine : 65 (+ 28)
        • Amérique du Nord : 50 (+ 21)
        • Afrique : 79 (+ 4)
    • 20. Aide de l’ACFCI aux CCIFE en 2006 Financements de projets des CCIFE
    • 21. Aide de l’ACFCI aux CCIFE Financements de projets CCIFE
      • 2006
          • CCIFE : €
          • UCCIFE : €
          • ACIRC: €
        • 2007+ : monter en puissance, réduire le saupoudrage ; accompagner une stratégie et privilégier les projets mutualisables
      • Cas du Plan Chine : « Fly me to the Bund »
    • 22. 4. Références / Bibliographie Disponibles sur sites : acfci.fr, ccip.fr, eurochambres.be, uccife.fr - Délocalisations, la peur n’est pas une solution, rapport ACFCI, déc.2005 - « Monde fini, Nouvelle Frontière » (Actes des universités d’été 2006 de l’ACFCI) - Manifeste Eurochambres sur l’internationalisation, automne 2006 - L’exportation des régions, rapport ACFCI/DGTPE, déc. 2006 - Document de travail CCIP/COE/Rexecode sur la compétitivité, déc. 2006 - Dossier pays 2006 Uccife, déc. 2006 Voir aussi, hors sources consulaires - statistiques et études sur site du Ministère du Commerce Extérieur - rapport Woerth/Chartier (Ass.Nat, juillet 2006) - rapport Carayon (« A armes égales », sept. 2006) - rapport Artus (CAE, nov.2006) - Rapport UKTDI (Gvt UK) « Prosperity in a changing world », juillet 2006