Cours de techniques d'expression et de communication (rédaction)

  • 435 views
Uploaded on

 

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
435
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
52
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. -Redouane Boulguid Licence Professionnelle –Ingénierie & Conception des Systèmes Informatiques -ENSA de Safi Année Universitaire 2013/2014 COURS DE TECHNIQUES D'EXPRESSION ET DE COMMUNICATION (RÉDACTION)
  • 2. Ordre chronologique des diverses opérations effectuées depuis le moment où la nécessité de rédiger un document se fait sentir, jusqu’à celui où Ns. le faisons parvenir à son destinataire. Dans l’Industrie, nous parlerions du ‘mode opératoire’ de la rédaction d’un document. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 2
  • 3. Nous allons donc: 1- Préciser le but poursuivi: Pourquoi écrivons-nous? 2- Saisir & noter au vol, en style télégraphique, toutes les idées qui nous viennent à l’esprit, sans faire aucun tri, ni aucune sélection quand à leur utilité. 3- Chercher, si possible, des idées complémentaires auprès de notre entourage, & les noter. 4- Trier les idées ainsi notées en fonction du but poursuivi, de la démonstration que ns. voulons faire, & éliminer à ce moment celles qui ns. semblent inutiles. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 3
  • 4. 5- Chercher l’ordre de présentation des idées retenues en fonction du but poursuivi & de l’idée que nous nous faisons de l’état d’esprit du destinataire, puis noter le numéro d’ordre attribué à chaque idée. 6- Rédiger (maintenant), dans l’ordre que ns. venons d’établir la suite de nos idées, en utilisant les formulations qui ns. viennent spontanément à l’esprit. 7- Relire le texte obtenu en repérant: les incohérences de style, les anomalies d’enchainement. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 4
  • 5. 8- Reprendre chaque phrase en tenant compte des remarques ci-dessus, c.-à-d. en surveillant : Le vocabulaire (recherche du mot le plus adapté à l’idée que ns. voulons exprimer, à la nuance désirée). La syntaxe (forme & construction de la phrase). 9- Enfin & seulement alors, redresser éventuellement l’orthographe, puisqu’elle est la conséquence de ce que ns. voulons dire. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 5
  • 6. Si nous suivons ce Mode Opératoire, nous arriverons à rédiger des textes corrects, percutants, adaptés au but poursuivi. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 6
  • 7. La condition première & essentielle pour rédiger est donc d’avoir une idée nette de ce que ns. voulons dire. Il y a trois siècles déjà, Boileau disait: ‘Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement Et les mots pour le dire arrivent aisément’. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 7
  • 8. Nous n’arrivons jamais à ns. faire comprendre, si nous-mêmes ne savons pas exactement ce que ns. voulons dire, quel but ns. poursuivons en rédigeant tel ou tel document. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 8
  • 9. Rédigeons-nous une demande? Un ordre? Une information? Une étude? Faisons nous le point sur un problème donné? Ecrivons-nous spontanément ou sur demande d’un tiers, & alors quels sont les termes exacts de cette demande? 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 9
  • 10. Avons-nous bien compris l’intention du demandeur? Tous les termes utilisés par lui nous sont-ils familiers? Ne prennent-ils pas une coloration (nuance) particulière dans sa bouche? 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 10
  • 11. … 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 11
  • 12. Que se cache-t-il derrière le RAPPORT, le COMPTE-RENDU, l’ETUDE, le PROCES-VERBAL, la Note? Souvent la plus grande confusion règne quand au vocabulaire utilisé: 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 12
  • 13. le PROCES-VERBAL? Un document rédigé sur place, par un témoin, Agent de Police ou autre, qui va noter sur le vif ce qu’il voit, ce qu’il constate, ce qu’on lui dit, mais sans prendre partie sur l’origine, les causes de l’accident , ce que disent les personnes concernées. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 13
  • 14. On donne parfois le nom ‘minutes’ au P.V. d’une réunion dans lequel tout est noté au fur & à mesure, & si possible intégralement, car on dit qu’on peut suivre ‘à la minute’ le déroulement de celle-ci. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 14
  • 15. Ce document n’a pas de prétentions littéraires, il n’est que la notation chronologique des faits. Il doit être le plus détaillé possible, car par la suite chacun se réfère à ce qui a été vu ou dit alors, & un oubli peut avoir des conséquences fâcheuses pour l’un ou l’autre des intéressés. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 15
  • 16. Le COMPTE-RENDU? Ce document va être rédigé, lui, au calme, après coup, & il doit être bien structuré. Il rend compte, objectivement, de l’événement, en partant du P.V., mais à l’enchainement chronologique du vu – entendu, il va subsister un enchaînement logique qui reprendra tous les faits, mais en les regroupant, si possible en les synthétisant. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 16
  • 17. S’il est important de savoir ce que Mr. X ou Mr. Y a dit, il n’est pas nécessaire de reprendre la conversation telle qu’elle s’est déroulée. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 17
  • 18. Le lecteur verra plus clair dans l’affaire s’il a successivement: La présentation des lieux Le déroulement de l’accident Les explications de X, puis celles de Y. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 18
  • 19. Il n’est pas indispensable que le rédacteur ait été témoin de l’accident pour rédiger le compte-rendu, s’il a en mains le P.V. Mais dans la pratique c’est souvent la même personne qui rédige les deux documents. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 19
  • 20. Encore que pour les réunions, ce soit la sténographe de séance qui rédige le P.V. qui servira ensuite au secrétaire de séance pour réaliser le Compte-rendu. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 20
  • 21. La compétence, quand au font du problème, n’est pas non plus indispensable, puisque là encore, comme dans le P.V., il ne s’agit pas d’analyser les causes & conséquences, & de porter un jugement, mais de rendre compte d’un fait en disant ce qui a été vu & entendu. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 21
  • 22. Le RAPPORT? Ce document a pour but de permettre au destinataire de prendre position sur l’événement , par exemple, que faire pour éviter que de tels accidents se répètent journellement à tel endroit? 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 22
  • 23. Il fournit, en plus des renseignements contenues dans le compte-rendu, tout un travail de recherche sur les causes & les conséquences de ces accidents à répétition. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 23
  • 24. Il essaie de dégager des solutions possibles, avec analyse des répercussions que chacune d’elles pourra avoir sur les plans qui intéressent le destinataire, notamment technique, humain & financier. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 24
  • 25. Le rédacteur du Rapport doit être parfaitement au courant du sujet traité, puisqu’il lui faut porter des jugements…, mais ce n’est pas lui qui prend la décision d’action. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 25
  • 26. De même qu’au Parlement, le Rapporteur du budget n’est pas celui qui décide de l’adoption ou du rejet de celui-ci, mais celui qui apporte tous les éléments d’analyse permettant aux députés de voter en connaissance de cause. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 26
  • 27. De même qu’au Parlement, le Rapporteur du budget n’est pas celui qui décide de l’adoption ou du rejet de celui-ci, mais celui qui apporte tous les éléments d’analyse permettant aux députés de voter en connaissance de cause. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 27
  • 28. De même qu’au Parlement, le Rapporteur du budget n’est pas celui qui décide de l’adoption ou du rejet de celui-ci, mais celui qui apporte tous les éléments d’analyse permettant aux députés de voter en connaissance de cause. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 28
  • 29. Que demande alors le destinataire? Un document clair & net, mettant en valeur les éléments importants de la réflexion, ce qui implique pour le rédacteur une attention particulière aux problèmes de la rédaction & de la présentation qui doivent faciliter la lecture. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 29
  • 30. Pour être lu, un Rapport doit être court & ne pas dépasser un maximum de 4 ou 5 pages traitées informatiquement. Si besoin est, si certains points demandent des explications complémentaires, il vaut mieux joindre au rapport des annexes traitant plus en détail tel ou tel point particulier. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 30
  • 31. Il peut même être nécessaire, dans certains cas, d’adjoindre au rapport une étude: il s’agit alors d’un autre type de document. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 31
  • 32. L’Etude? Elle creuse à fond un problème. Il peut arriver en effet que le Rapporteur ne possède pas tous les éléments qui seraient nécessaires à une vue claire du problème à traiter, que certaines données techniques soient hors de sa compétence. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 32
  • 33. Il va alors s’adresser à un spécialiste de la question en lui demandant une étude détaillée de l’affaire, en vue de l’établissement de son rapport. L’étude est une affaire de technicien, & n’a pas forcément un caractère technologique, elle peut aussi bien se placer sur le plan humain. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 33
  • 34. L’étude doit être impartiale & empreinte de la plus grande objectivité possible. Elle doit s’efforcer de ne rien laisser dans l’ombre, afin que le rédacteur du rapport ait en mains tout ce qui lui est nécessaire pour motiver son jugement. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 34
  • 35. La Note? Elle est rédigée en vue de l’action. Elle va, soit donner un ordre, soit informer d’une décision entrainant un certains nombres de conséquences pratiques. Elle émane de celui qui a le pouvoir de choisir, de décider, choix qui aura été facilité par tous les documents décrits précédemment. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 35
  • 36. Elle doit être claire & précise, ne pas comporter d’ambiguïté laissant le choix à l’interprétation, ce qui serait source de complications ultérieures. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 36
  • 37. Dans ce genre de document, il est fréquent de voir le rédacteur traiter simultanément plusieurs sujet. Rien ne s’y oppose réellement, mais dans la pratique il est de loin préférable de ne traiter qu’un sujet par note. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 37
  • 38.  Savoir Rédiger: une Possibilité pour Tous, Régine Burfin, 5ème EVO Bruxelles Communication, Collection Eveil, Chronique Sociale, Lyon cedex-Avril 1992. 6/7/2014 Redouane Boulguid_Safi_Morocco 38