Your SlideShare is downloading. ×
Financement du risque dépendance: baromètre Planet.fr/Ifop des 50-65 ans
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Financement du risque dépendance: baromètre Planet.fr/Ifop des 50-65 ans

667
views

Published on


0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
667
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
14
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Observatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 – Volet actualitéN°18783-2Vos contacts Ifop :Frédéric DabiYves-Marie Cann Janvier 2011Cécile Lacroix-Lanoëprenom.nom@ifop.com
  • 2. Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l’étude A – Les questions d’actualité : la dépendance B – Question barométrique sur l’emploi des seniors C – Les principaux enseignementsIfop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 1
  • 3. 1 La méthodologieIfop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 2
  • 4. Note méthodologique Étude réalisée pour : Planet.fr Échantillon : Echantillon de 2025 personnes, représentatif de la population française âgée de 50 à 65 ans. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région. Mode de recueil : Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing). Dates de terrain : Du 7 au 14 janvier 2011 NB : Dans ce rapport, les résultats présentés sous l’étiquette « Octobre 2010 » sont issus de la précédente vague d’enquête de l’Observatoire politique et social des 50-65 ans, réalisée par internet auprès d’un échantillon de 2055 personnes, représentatif de la population française âgée de 50 à 65 ans, interrogé du 29 septembre au 13 octobre 2010.Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 3
  • 5. 2 Les résultats de l’étudeIfop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 4
  • 6. A Les questions d’actualité : la dépendanceIfop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 5
  • 7. Les craintes liées au grand âge Question : Vous personnellement, en pensant à votre vie quotidienne lorsque vous serez très avancé en âge, que craignez-vous ? Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout 86% 14% Ne plus pouvoir accomplir seul les gestes de la vie quotidienne 52 34 10 4 72% 28% Ne plus pouvoir subvenir à vos dépenses de santé 41 31 20 8 61% 39% Être seul 31 30 25 14 57% 43% Être financièrement à la charge de vos proches 31 26 27 16 56% 44% Être sous la responsabilité ou sous la tutelle d’une autre personne 30 26 25 19Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 6
  • 8. La présence dans l’entourage de personnes en situation de dépendance Question : Vous-même, avez-vous dans votre entourage une ou plusieurs personnes âgées en situation de dépendance, c’est-à- dire ayant perdu leur autonomie ? Oui, une personne 29% TOTAL Oui 39% Oui, plusieurs personnes 10% Non 61%Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 7
  • 9. Les acteurs auxquels serait accordée la plus grande confiance en matière de prise en charge du risque dépendance Question : Parmi les acteurs suivants, à qui faites-vous le plus confiance pour vous garantir une bonne prise en charge financière si vous étiez amené à perdre votre autonomie, à être en situation de dépendance ? En premier ? En second ? 21% Votre mutuelle 43% 16% L’assurance maladie 38% 12% Votre département ou votre région 29% 9% Votre caisse de retraite 24% 6% Votre assureur 16% 6% L’État 14% En premier 2% Total des citations Votre commune 9% 28% Aucun de ces acteurs 28%Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 8
  • 10. Le financement souhaité pour les risques liés à la dépendance Question : Selon vous, le risque de dépendance et les dépenses qui y sont associées devraient être principalement couverts par… ? Une cotisation prélevée sur les revenus du patrimoine Un contrat 47% d’assurance obligatoire que chacun souscrirait auprès d’un assureur 23% La suppression d’un jour férié pour mettre en place une nouvelle journée de solidarité, sur le Une cotisation modèle du lundi de prélevée sur les Pentecôte revenus du travail 14% 16%Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 9
  • 11. La confiance accordée à différentes personnalités politiques concernant le dossier de la dépendance Question : Et faites-vous confiance ou pas aux personnalités suivantes pour apporter des réponses efficaces et durables en matière de prise en charge liée à la dépendance des personnes âgées ? Total Plutôt confiance Tout à fait confiance Plutôt pas confiance Pas du tout confiance Total confiance Pas confiance Dominique Strauss-Kahn 53 9% 44% 25% 22% 47 Martine Aubry 44 10% 34% 25% 31% 56 François Fillon 39 9% 30% 25% 36% 61 Ségolène Royal 34 6% 28% 26% 40% 66 François Bayrou 34 3% 31% 34% 32% 66 Nicolas Sarkozy 31 7% 24% 21% 48% 69 Marine Le Pen 26 5% 21% 25% 49% 74 Roselyne Bachelot 19 2% 17% 31% 50% 81Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 10
  • 12. B Question barométrique sur l’emploi des seniorsIfop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 11
  • 13. Le sentiment de discrimination dans sa vie professionnelle Question : Vous personnellement, vous sentez-vous ou vous êtes-vous déjà senti discriminé en raison de votre âge dans votre vie professionnelle ? Base : Actifs, retraités et pré-retraités, (1826 personnes) Non 60% Oui Rappel : Octobre 2010 40% 62% 38%Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 12
  • 14. C Les principaux enseignementsIfop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 13
  • 15. Les principaux enseignements – La dépendance Des craintes fortes concernant la dépendance Les Français âgés de 50 à 65 ans apparaissent largement confrontés au problème de la dépendance : plus du tiers d’entre eux (39%) a dans son entourage au moins une personne en situation de dépendance ; 10% en ont plusieurs et 29% une. La présence de personnes en situation de dépendance dans l’entourage augmente légèrement avec l’avancée en âge : 38% des personnes âgées de 50 à 54 ans connaissent une personne en situation de dépendance, 40% des 55-59 ans et 41% des 60-65 ans. Les 50-65 ans ont de nombreuses craintes liées au grand âge et à la dépendance que celle-ci engendre. Ces peurs apparaissent en premier lieu « égoïstes » : elles concernent avant tout la peur de ne pouvoir assumer seul les gestes de la vie quotidienne : 86% disent craindre cette éventualité et 52% « tout à fait ». En outre, près des trois quarts des 50-65 ans (72%) déclarent craindre de ne plus pouvoir subvenir à leurs besoins de santé (dont 41% « tout à fait »). Cette peur est aussi présente que la précédente parmi les catégories modestes (85% des employés et 86% des ouvriers). La solitude s’avère une conséquence du grand âge un peu moins redoutée mais tout de même mise en exergue par six seniors sur dix (61% dont 31% « tout à fait »). La crainte d’être à la charge d’une autre personne ne se dégage que dans un second temps mais se révèle tout de même présente chez plus de la moitié des personnes interrogées : être financièrement à la charge de ses proches (57%) et être sous la responsabilité ou sous la tutelle d’une autre personne (56%). Encore une fois, les craintes d’une dépendance financière sont, assez logiquement, plus fortes parmi les catégories modestes et/ou populaires (72% des employés et 75% des ouvriers déclarent craindre d’être financièrement à la charge de leur proches, contre 57% en moyenne). Globalement, les femmes, à l’espérance de vie plus élevée que les hommes, reconnaissent davantage de peurs concernant une éventuelle situation de dépendance dans l’avenir. En revanche, peu de différences apparaissent en fonction de l’âge. Relevons seulement que les plus âgés (les 60-65 ans) se révèlent moins préoccupés par les questions financières.Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 14
  • 16. Les principaux enseignements – La dépendance Les acteurs de la santé apparaissent les plus crédibles pour prendre en charge le risque dépendance C’est aux acteurs de la santé que les 50-65 ans font le plus confiance pour assurer le risque de dépendance et leur assurer une bonne prise en charge financière s’ils étaient amenés à perdre leur autonomie. Les personnes interrogées placent les acteurs privés avant la solidarité nationale, en citant leur mutuelle (43%) avant l’assurance maladie, qui arrive en seconde position dans les citations (38%). Au-delà des acteurs de la santé, les institutions publiques tirent leur épingle du jeu et en premier lieu l’échelon département et régional (29%) – le premier assurant déjà les principales dépenses de solidarité - et qui se trouve confirmé dans ce rôle par la confiance accordée par les 50-65 ans à ces collectivités locales. L’État apparaît en effet nettement moins mentionné (14%) et la commune encore moins (9%). Les caisses de retraites sont citées par un répondant sur quatre (24%). La légitimité des assureurs (16%) en matière de dépendance demeure à construire. Enfin, 28% des répondants estiment qu’aucun de ces acteurs ne leur garantira une bonne prise en charge financière en cas de dépendance. Peu de différences apparaissent entre les différentes catégories de population. Notons cependant que les catégories socioprofessionnelles supérieures accordent tendanciellement davantage leur confiance aux acteurs privés. Autre fait intéressant, la préférence partisane influe peu les positions exprimées. La taxation du patrimoine, solution la plus populaire pour le financement du risque dépendance Près d’un Français âgé de 50 à 65 ans sur deux estime que les dépenses liées au risque dépendance devraient être assurées par les plus aisés à travers une cotisation prélevée sur les revenus du patrimoine (47%). 23% des personnes interrogées choisissent plutôt un financement privé à travers un contrat d’assurance obligatoire souscrit auprès d’un assureur. L’idée d’un impôt supplémentaire et touchant aux revenus du travail séduit peu : 16% des répondants se déclarent en faveur d’une cotisation prélevée sur les revenus du travail et 14% pour la suppression d’un jour férié pour mettre en place une nouvelle journée de solidarité. Certaines différences se révèlent lors de l’analyse détaillée des résultats : ainsi, les hommes se montrent plus favorables à une cotisation prélevée sur les revenus du patrimoine (50% contre 44% des femmes), comme les professions intermédiaires (59% contre 47% en moyenne) et les salariés du secteur public (57%). Le contrat d’assurance obligatoire recueille un peu plus l’assentiment des les plus âgés (27% des 60-65 ans contre 23% en moyenne) et surtout des artisans et commerçants (36%). Le facteur le plus prédictif s’avère cependant être l’attachement partisan : 65% des sympathisants de gauche plaident en faveur d’une cotisation sur les revenus du patrimoine (contre 28% seulement des sympathisants de droite). A l’inverse, 38% des sympathisants de droite déclarent préférer un contrat d’assurance obligatoire (contre seulement 11% des sympathisants de gauche), cette solution étant donc la plus mentionnée auprès de cette cible.Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 15
  • 17. Les principaux enseignements – La dépendance Seul Dominique Strauss-Kahn jouit d’une confiance majoritaire auprès des 50-65 ans sur le dossier de la dépendance La confiance accordée aux principales personnalités politiques sur le dossier de la dépendance demeure globalement assez limitée. Seul Dominique Strauss-Kahn bénéficie d’une confiance majoritaire chez les seniors (53%) mais celle-ci s’avère cependant peu intense puisque seuls 9% des 50-65 ans déclarent lui faire « tout à fait confiance ». Plus globalement, auprès des personnes interrogées, les socialistes apparaissent comme les plus crédibles sur ce dossier puisque c’est Martine Aubry qui arrive en deuxième position avec 44% de confiance. Ségolène Royal occupe la quatrième position du classement (34% de confiance), assez largement distancée par ses deux potentiels compétiteurs à l’investiture socialiste pour l’élection présidentielle. A droite, François Fillon apparaît comme la personnalité politique à laquelle les 50-65 ans accordent le plus de confiance pour apporter des réponses efficaces et durables en matière de prise en charge du risque dépendance (39%) ; il se classe en troisième position. Il devance assez nettement le Président de la République (31%) et la Ministre des solidarités et de la cohésion sociale. Pourtant directement en charge du dossier de la dépendance, Roselyne Bachelot peine à recueillir la confiance d’une personne interrogée sur cinq (19% exactement) sur ce dossier ; elle occupe par conséquent la dernière place de la hiérarchie. François Bayrou recueille un score qui le place en milieu du classement des personnalités testées : 34% des 50-65 ans déclarent lui faire confiance sur le dossier de la dépendance, à jeu égal avec Ségolène Royal. Marine Le Pen apparaît comme une des personnalités politiques les moins crédibles sur ce sujet même si un répondant sur quatre déclare lui faire confiance (26%). Si peu de différences se font jour en fonction des caractéristiques sociodémographiques, les clivages politiques se révèlent naturellement déterminants sur cette question. Pour autant, la confiance accordée à Dominique Strauss-Kahn se révèle très forte y compris chez les sympathisants de l’UMP (62%). Parmi ces derniers, c’est François Fillon qui recueille le meilleur score (89%, 29% déclarant même lui faire « tout à fait confiance »), devant Nicolas Sarkozy (72%).Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 16
  • 18. Vos contacts au Département Opinion et Stratégies d’entreprise Frédéric DABI Directeur de département frederic.dabi@ifop.com Yves-Marie CANN Immeuble le Millénaire 2 Directeur d’études yves-marie.cann@ifop.com 35 quai de la gare 75019 Paris Cécile LACROIX-LANOË Chargée d’études senior  01 45 84 14 44 cecile.lacroix-lanoe@ifop.com A propos du Groupe Ifop L’Ifop est depuis 1938 un des pionniers et l’un des leaders sur le marché des sondages d’opinion et des études marketing. Au delà de ses 3 pôles métiers (omnibus, panels, phone city), lIfop est structuré autour de 6 secteurs porteurs et en résonnance avec les mutations de la société et des marchés: Opinion et Stratégies dentreprise; Consumer centré sur les marchés de la grande consommation, de la maison et du bien être; les Services articulés autour de 3 secteurs à fort potentiel, lénergie, la banque et lassurance et la mobilité; les Médias et le Numérique; et la Santé qui compte une organisation Global Healthcare. Pour plus d’information : www.ifop.com A propos du Département Opinion et Stratégies d’entreprise de l’Ifop : Le Département Opinion et Stratégies d’Entreprise de l’Ifop compte une vingtaine de professionnels de l’opinion publique indépendants. La mission de notre Département est d’accompagner dans leurs décisions stratégiques et leurs choix de communication lensemble des acteurs publics, privés ou associatifs, qu’ils relèvent de la sphère politique, économique, sociale, médiatique ou du développement durable. Il s’agit, au travers des dispositifs d’enquête quantitatifs et qualitatifs réalisés par le Département Opinion et Stratégies d’Entreprises d’éclairer nos clients sur les opinions, les attitudes et les comportements des groupes et des individus, dans toute leur diversité et complexité d’électeurs, de consommateurs, de salariés, d’usagers, d’épargnants, d’internautes...Ifop pour Planet.fr - LObservatoire politique et social des 50-65 ans - Vague 2 - Janvier 2011 17